BILAN ACTIVITES 2009 2010 by l15I5FV

VIEWS: 74 PAGES: 66

									Bilan
d’activités
2009-2010


Maison des écrivains et de la littérature
Association 1901




                                            1
Maison des écrivains et de la littérature




Bilan d’activités 2009-2010
de juin 2009 à juin 2010




1.   –     page 3          La vie de l’association
2.   –     page 7          Bilans et perspectives
3.   –     page 10         Documentation et information
4.   –     page 13         Le site de la Mel
5.   –     page 16         Les rencontres de la Mel
6.   –     page 20         Actions culturelles et éducation artistique
                           –   L'Ami littéraire
                           –   Le Temps des écrivains à l’Université
                           –   A l’école de l’écrivain. Des mots partagés
                           –   Autres actions
7. –       page 51         Communication / relations presse
8. –       page 53         Situation financière
9. –      page 54          Annexes
                           A-I – Liste des écrivains adhérents 2010.
                           A-II – Extraits de presse, communiqués, documents.
                           A-III – Evolution des financements, tableaux comparatifs.
                           A-IV – Bilan actif, bilan passif, compte de résultat 2009.




Doc/A.G. MdE.23/06/2010



                                                                                        2
1– La vie de l’association
Le Conseil d'administration
En 2009, le Conseil d'administration se compose de la façon suivante :
Bureau : Jean-Yves Masson, président – Elisabeth Brami, vice-présidente – Camille Laurens, vice-présidente
Benoît Conort, secrétaire général – Arno Bertina, trésorier

Membres : Malek Alloula – Marc Blanchet – remplacé par Philippe Forest en déc. 2009 (Cf. Règlement intérieur)
Yves Boudier – Hélène Frappat – Jean-Louis Giovannoni – Bertrand Leclair – Daniel Maximin

L’Assemblée générale ordinaire de juin 2009 a procédé au renouvellement de Elisabeth Brami et Jean-Louis Giovannoni pour trois ans.
L’assemblée générale ordinaire du 23 juin 2010 va procéder au renouvellement de Arno Bertina, Bertrand Leclair, Camille Laurens pour
trois ans.
Malek Alloula et Daniel Maximin arrivent au terme de leurs deux mandats de trois ans.
Marc Blanchet a donné sa démission en décembre 2009, il a été remplacé par Philippe Forest.
Un vote se tiendra le 23 juin 2010 pour le renouvellement du conseil d’administration.


Le Personnel
L'équipe salariée est composée actuellement de :
– Directrice                                                                            Sylvie Gouttebaron
– Comptable                                                                             François Nacfer
– Assistante                                                                            Bothary Ung Chan Fah
– Chargée d’administration, du site de la Mel, A l’école de l’écrivain       Catherine Riza
– Chargé des rencontres publiques et actions culturelles                                Martin Hervé (depuis septembre 2009)
– Chargée de la communication                                                Lisette Bouvier
– Documentation, information                                                 Robert Martin
– Documentation,chargée des résidences sur le site, A l’école de l’écrivain Nathalie Lurton
– Chargée du programme L'Ami littéraire                                     Marjolaine Noiret
– Chargée du programme Temps des écrivains à l'Université                   Virginie Frénay (à partir de septembre 2009)
  en congés de maternité et remplacée par                                               Garance Jousset (de février à juillet 2010)

Garance Jousset a été recrutée en CDD de février à juillet 2010, pour le remplacement du congé de maternité de Virginie Frénay au
poste de chargée du Temps des écrivains à l’université, elle s’est aussi chargée de la Saison turque et de certaines actions
culturelles (Culture au collège, Œuvre en cours…)
A la suite du départ de Carine Toly (retraite) et d’Aurélie Chêne (démission), Martin Hervé a été recruté à la suite de son stage pour le
poste de chargé des Rencontres et des actions culturelles (hors programme Ami littéraire et Temps des écrivains à l’université).
Au personnel permanent, s’ajoute un technicien son Enzo di Meo, affecté aux rencontres du Petit Palais de septembre 2009 à juin 2010.

Régulièrement la Mel fait appel à des stagiaires :
      – Jeanne Turpault (stage d’un mois en juillet 2010 – non rémunéré)




                                                                                                                                       3
Adhésions

Pour 2009 au 31/12/2009                                                 Pour 2010 au 15/06/2010

680 adhérents dont 1 membre bienfaiteur, soit                           609 adhérents dont 3 membres bienfaiteurs, soit
617 écrivains                                                           573 écrivains qui composent l’Assemblée générale
  22 amis de la Maison                                                        (annexe I)
  41 médiateurs culturels                                                 13 amis de la Maison
                                                                          23 médiateurs culturels
La cotisation annuelle est de 40 € (pas d’augmentation depuis 10 ans)
Les recettes d'adhésions correspondent à 24495 €, au 15/06/2010.

L’adhésion à l’association offre les possibilités suivantes
• recevoir le programme bi-mensuel de nos manifestations
• participation à la vie de l’association (rencontres, séminaires…)
• la présentation des auteurs dans la rubrique « écrivains/adhérents » du site de la Mel
• le service gratuit de notre documentation
• propositions de tarifs préférentiels sur certains spectacles à Paris et en Ile-de-France
• l’entrée gratuite au Salon du livre

De septembre 2009 à juin 2010, par l’intermédiaire de partenariats mis en place par Catherine Riza, nous avons proposé à nos
adhérents des tarifs préférentiels ou des places gratuites pour de nombreux spectacles avec les théâtres suivants :
Théâtre national de Chaillot – Théâtre de l’Odéon – Théâtre de la Colline – Théâtre Nanterre-Amandiers – Théâtre2gennevilliers –
MC93 – Théâtre du Rond-Point – Théâtre Ouvert – Rencontres chorégraphiques internationales de Seine Saint-Denis – Théâtre de
l’Atelier – Festival Concordanse de Bagnolet – Théâtre de l’Est parisien…

                                                                 °°°
Administrée par un Conseil d’écrivains, la Maison des écrivains et de la littérature – Mel – poursuit depuis 24 ans son travail selon des
axes et des missions précis, évoluant avec le temps et les projets. Une équipe de 10 salariés, s’emploie à mettre en œuvre toutes les
actions qu’elle conduit.
Rappelons de nouveau ici et d’emblée les missions de la Maison des écrivains et de la littérature qui la lient, par convention, au Centre
national du livre :
Diffuser la littérature contemporaine et patrimoniale en mettant en avant le plus d’auteurs possible pour des publics variés et nombreux
       Via sa programmation
       Via ses programmes vers l’Education nationale et l’université : L’ami littéraire et le Temps des écrivains à l’université et dans
            les grandes écoles
La diffusion des œuvres en présence des auteurs, suppose bien entendu que les textes des auteurs ont été acquis et lus. La Mel travaille
et fait travailler ses partenaires avec les librairies indépendantes.
Apporter un soutien logistique aux auteurs et aux porteurs de projets
Constituer une source de documentation et d’information sur la vie littéraire dans son ensemble (ceci regroupant toute la chaîne du
livre)
Etre un lieu d’échanges important pour les écrivains et tous les professionnels du livre
Elle se propose comme partenaire de structures publiques ou privées souhaitant recevoir des écrivains. Elle est le partenaire littéraire des
grandes initiatives culturelles nationales et coopère avec les structures analogues en Europe.
La Mel ne cesse, au fil de ses actions, des rencontres qu’elle organise, des invitations qui lui sont faites, de découvrir et faire découvrir
de nouveaux auteurs qu’elle sollicite ensuite dans le cadre des programmes. Cette fonction, pour les écrivains, est reconnue d’autant plus
qu’elle varie toujours leurs modes d’intervention.

Catherine Riza
Chargée d’administration, responsable du site de la Mel
et chargée de « A l’école de l’éccrivain. Des mots partagés »



                                                                                                                                           4
La rémunération des interventions des écrivains
Conséquences et questions

Problème du mode de rémunération des interventions des écrivains.
Règlementairement, font l’objet d’une rémunération en droits d’auteur, les cessions de droits pour publication et exploitation des textes
ainsi que les lectures publiques d’une œuvre par son auteur. Sont donc exclues du droit d’auteur les activités telles que la participation
à des débats, l’animation d’ateliers d’écriture, les résidences etc.
C’est pourquoi jusqu’à l’été 2009, nous associions une commande de texte à toute rencontre, ce qui nous permettait de déclarer ces
rémunérations en droits d’auteur, avec une tolérance de l’Agessa. Cette tolérance n’étant plus de mise, nous risquions une requalification
en salaires d’une grande partie des rémunérations de nos actions.
Afin de nous conformer au cadre légal, nous avons mis en place dès septembre 2009 une série de mesures :
– Recentrage des programmes sur la lecture-rencontre avec l’auteur, ce qui limite de fait nos partenariats Ami littéraire et Temps des
écrivains à l’université à des projets à rencontre unique. Ceux-ci rentrent donc dans le cadre de la lecture publique de l’œuvre par son
auteur, payée en droits d’auteur.
– Pour les ateliers d’écriture, nous avons décidé de rémunérer les auteurs en salaire sous la forme de CDD ce qui augmente
considérablement le coût des interventions.
Pour les auteurs affiliés à l’Agessa, nous les rémunérons au titre des revenus accessoires au droit d’auteur.

Conséquences et questions actuelles.
Pour les auteurs affiliés, il existe toujours un risque, car la législation ne définit pas ce qu’elle interdit, en l’occurrence, le nombre
d’interventions au-delà duquel le salaire est obligatoire. D’autre part, les revenus accessoires étant limités à un plafond annuel (4670 €
au 1/1/2009), il est difficile, pour nous et pour l’auteur de savoir si ces revenus accessoires dépasseront le plafond au cours de l’année.
Dernier point, ce système ne protège pas l’auteur en cas d’accident de trajet ou dans l’établissement scolaire.
Pour les non affiliés, outre la lourdeur administrative (Déclaration préalable à l’embauche, Rédaction du Contrat de Travail, Etablissement
des fiches de paye, du reçu pour solde de tout compte, et de l’attestation assedic !!) et budgétaire que cela implique, nous pouvons
nous retrouver avec des auteurs en CDD pour une dizaine d’heures d’interventions réparties sur plusieurs mois. Cela pose des questions
complexes non résolues à ce jour, parmi lesquelles : Un auteur peut il avoir plusieurs CDD simultanément avec la Mel ? Doit-on leur
proposer la mutuelle de l’association ? Rentrent-ils dans l’effectif de l’association qui risquerait de dépasser le seuil de 9 salariés
équivalent temps plein ? Le dépassement de ce seuil amènerait de nouvelles charges sociales assises sur les salaires.
Par ailleurs, les tarifs pratiqués habituellement s’expriment en net et sont élevés car ils ont été pensés sur la base du droit d’auteur,
avec près de 9 % de charges salariales et 1% de contribution du diffuseur. Or les charges salariales sur les salaires s’élèvent à 20%, et
les charges patronales à 50% environ. Si l’on souhaite maintenir les montants nets touchés par l’auteur, le coût total des projets sera en
forte augmentation, ce qui, dans le contexte actuel est très difficile à défendre.
Autre conséquence, nous avons été amenés à réduire drastiquement notre service de reversement aux auteurs qui servait essentiellement
à la rémunération des ateliers d’écriture.
Nous avons conseillé à quelques auteurs pour lesquelles cette question était cruciale, d’adopter le statut d’autoentrepreneur, alors même
que celui-ci est trop récent pour en apprécier réellement les avantages et inconvénients.




La comptabilité à la Mel
La comptabilité, outre le rôle qui lui incombe, participe avec la Direction, à l’élaboration du budget prévisionnel, veille au suivi des
comptes et participe à la rédaction du rapport financier annuel de l’association.
Elle participe à la réflexion et aux différentes réunions du groupe de travail sur les revenus accessoires au droit d’auteur. Ce groupe de
travail composé entre autres du CNL, de la SGDL, de la Charte des auteurs et illustrateurs pour la jeunesse, de la FILL, de l’ARALD, a
tenté de clarifier les différents modes de rémunération des interventions artistiques pour les auteurs. Ces réunions ont pour objectifs de
faire évoluer en un sens plus favorable pour les écrivains, le mode de rémunération pour les rencontres scolaires centrés autour du livre
de l’auteur ainsi que le plafond des revenus accessoires. Pour ce faire, c’est la SGDL, dont cette question est d’avantage la mission que




                                                                                                                                         5
ses pairs, qui a participé aux différentes réunions avec la direction de la sécurité sociale. Nous espérons une nouvelle circulaire au mois
d’octobre prochain.
La comptabilité reçoit également un nombre important de demandes d’éclaircissement de la part des écrivains sur leur statut, sur les
critères d’affiliation à l’Agessa, sur les formalités à accomplir pour pouvoir se faire rémunérer, d’une manière générale, pour tout ce qui
concerne l’aspect financier et administratif de leur activité d’écrivain.
Nous renseignons également beaucoup de structures (Bibliothèques, Associations, Structures régionales du livre) pour le montage financier
de projets culturels, essentiellement liés à la rémunération des auteurs.
Nous sommes également intervenus en région (Lyon, St Paul trois châteaux) pour participer à des journées d’information sur la
rémunération des écrivains.



François Nacfer
Comptable




                                                                °°°




Missions transversales –
Travail avec l’ensemble de l’équipe (3.5 jours/semaine) qui se décline comme suit :
                  – Tenue de l’agenda de direction et diffusion auprès de l’équipe.
                  – Gestion et suivi des adhésions.
                  – Enregistrement des nombreux contacts de la direction
                     et des autres contacts pour les relations extérieures
                     dans le fichier Auteurs (avec Robert Martin - documentation).
                  – Envoi courrier de paiement pour les auteurs (avec François Nacfer - Comptabilité).
                  – Envoi courrier d’engagement aux auteurs et retour des conventions aux établissements
                     scolaires (avec Marjonaine Noiret - Ami littéraire)
                  – Envoi du programme Mel aux éditeurs (avec Martin Hervé - Actions Culturelles).
                  – Mise à jour des articles de presse (avec Lisette Bouvier - Communication).
                  – Accueil lors de rencontres dans nos locaux.
                  – Gestion des fournitures de bureau, courrier et mailings.
                  – Intendance diverse.


Bothary Ung Chan-Fah
Assistante


                                                                °°°




                                                                                                                                         6
2 – Bilans et perspectives

             Cette année peut-être caractérisée par le fait qu’elle a été marquée par une intense activité, qui a sollicité toutes les
             ressources de l’équipe, excédant parfois les strictes missions des uns et des autres pour, sans doute fort heureusement, une
             vision plus globale de l’association dans toutes ses missions. Resserrer ainsi les liens permet à l’association d’avoir une
             identité plus unifiée. Ce qui avait été esquissé l’année dernière s’est accentué, avec la venue de nouvelles personnes.
             L’intensité des rencontres, tant dans le cadre des programmes que celui de la programmation des rencontres publiques a
             permis à 568 auteurs d’être présents dans les activités de la Mel. Ce chiffre exceptionnel recouvre l’ensemble de nos actions
             et est unique en France. On trouve, dans les bilans respectifs de chacun, le nombre et les noms des auteurs qui y ont
             participé. Signalons qu’il s’agit là aussi d’une grande disparité de voix, reflétant véritablement la littérature qui se fait
             aujourd’hui, qu’il s’agisse d’auteurs plus ou moins célèbres, la Mel étant très attentive aux productions de nouveaux talents,
             travaillés par le fait littéraire. A travers cela, c’est aussi une représentation de l’édition dans sa diversité qui est proposée .



Le Conseil d’administration est l’instance qui détermine les grandes orientations de la Mel. Le dialogue entre les écrivains qui
le constituent est source de projets, d’enrichissement constant. Chacun entre au conseil d’administration avec un projet déterminé, dont il
se soucie tout au long de son mandat. Ainsi Jean-Louis Giovannoni pour ce qui est de la création littéraire dans le milieu hospitalier,
notamment psychiatrique, ou encore Elisabeth Brami pour la question de la littérature dite de jeunesse, Philippe Forest, (appelé à y
siéger, selon le règlement intérieur en remplacement de Marc Blanchet qui en est parti avant la fin de son mandat,) Camille Laurens,
pour les Enjeux de la littérature contemporaine, Bertrand Leclair pour le séminaire sur la critique littéraire, Yves Boudier pour la
reconnaissance des maisons d’édition de poésie…


Financements et partenariats
Le Président, Jean-Yves Masson, assisté de la direction, établit les relations avec les partenaires financiers de la Mel. Un rdv important a
eu lieu avec Catherine Ruggeri, Secrétaire générale du CNL, afin de présenter les actions de la Mel. Un autre rdv est prévu
prochainement avec le nouveau Président, Jean-François Colossimo. Le dossier de la Mel est désormais intégralement suivi au CNL,
contrairement aux années précédentes où les actions de développement de la lecture (programmes) étaient soutenues par la DLL. Il
dépend du bureau de la « vie littéraire » que dirige Michèle Thomas. Plusieurs réunions de travail ont eu lieu pour organiser de
nouveau une collaboration étroite avec le CNL. La Mel, par ailleurs, a répondu très vite à l’appel du Ministère pour la nouvelle
manifestation nationale « A vous de lire », en organisant, en l’espace de deux mois, 4 rencontres avec des partenaires différents et 30
écrivains.
A la ville de Paris, après un premier rendez-vous avec le bureau des bibliothèques dont dépend la Mel, auquel s’est rendu Sylvie
Gouttebaron avec Catherine Riza, un second eut lieu au Cabinet du Maire, avec Xavier Lardoux. Exposé fait des missions et des attentes.
La convention signée entre la Ville et la Mel prend fin en novembre. Un rdv est prévu le 21 juin prochain pour en envisager à nouveau
le contenu. La demande de subvention auprès de la ville a été refusée, la ville jugeant que les aides (gratuité de l’auditorium du Petit
Palais et loyer modéré pour les Goncourt) ne peuvent être abondées. La Mel a répondu également présente à la manifestation parisienne
« Paris en toutes lettres », et organisé, dans ce contexte, 3 rencontres au Petit Palais. Voir infra pour le détail de ces programmations.
La Région Ile-de-France reste un partenaire important de la Mel, à travers des projets spécifiques. Les relations sont constantes. Enfin, le
dialogue avec le Ministère de l’Education nationale s’intensifie, grâce au programme A l’école de l’écrivain. Des mots partagés. Il est à
nouveau question de la signature de la convention tripartite désirée depuis longtemps, entre le Ministère de la culture, de l’Education
nationale et la Mel.



                                                                                                                                              7
L’équipe de la Mel
La gestion quotidienne est le fait de l’équipe des salariés permanents de la Mel. Martin Hervé travaille à la fois sur la programmation
avec la direction, désormais responsable de ces activités. La délégation est d’autant plus facile que le professionnalisme de Martin Hervé,
sa connaissance du paysage littéraire sont impressionnants. De même, Lisette Bouvier, à la fois à l’organisation des rencontres publiques
et aux relations avec la presse permet d’assurer la bonne conduite des rencontres et les faire connaître auprès des journalistes. Il faut ici
aussi saluer le travail de Garance Jousset, venue remplacer Virginie Fresnay le temps de son congé de maternité. Son enthousiasme, sa
connaissance du terrain, ont été précieux pour que les dossiers ne soient pas en souffrance, bien au contraire. Ont été aussi repris les
dossiers arrêtés après le départ d’Aurélie Chêne. De même, Catherine Riza et Nathalie Lurton ont accepté de reprendre le très gros
dossier de A l’école de l’écrivain. Des mots partagés, passé cette année de 40 à près de 90 auteurs. Cette prise en charge a permis de
resserrer nos liens avec le Ministère de l’Education nationale, et de faire marcher l’action avec maestria. Le témoignage des auteurs le
prouve à l’envi. Elles ont pris ce dossier toutes deux, en plus de leur masse de travail ordinaire, ce qui est à saluer et a donné
beaucoup d’enthousiasme à l’affaire. Robert Martin, lui, au service de la célébration de l’anniversaire de la Quinzaine littéraire ses
connaissances en matière de documentation et d’archives. Si l’on insiste à ce point sur les mouvements dans l’équipe, c’est parce qu’ils
ont apporté des changements importants. En effet, le dialogue avec les auteurs est le fait de tous, et certaines actions sont conduites de
A à Z par l’un ou l’autre, qui en éprouve toutes les facettes, chose fondamentalement plus motivante. Ceci implique aussi que l’équipe a
été très mobilisée sur le terrain des actions, a suivi de près ce qui se passait. La présence des personnes change la relation des uns et
des autres avec une institution parfois mal comprise parce que trop abstraite, loin des préoccupations de ceux qui animent les
rencontres. A maints égards, notre présence, où que ce soit, assure aussi la reconnaissance de notre travail et nous permet de mieux
rendre compte de ce qui se passe, pour aller plus loin et mieux, encore. Il semble acquis, pour nos partenaires extérieurs, que la Mel,
avec son équipe, parvient à assumer un nombre considérable d’actions, en des temps parfois impressionnants. Mais il ne faudrait pas que
cette constatation heureuse accroisse encore la charge de travail, bien élevée cette année.


Les missions de la Mel
La diffusion de la littérature, premier champ d’investigation de la Mel a été encore une fois majeure. Tant via les programmes Ami
littéraire et Temps des écrivains à l’université et dans les grandes écoles auxquels il faut ajouter désormais une action qui s’inscrit
pleinement dans ce contexte et se pérennise : A l’école de l’écrivain des mots partagés, soutenue par le ministère de l’Education
nationale et la Caisse des dépôts, que dans le cadre de la programmation publique, pour laquelle la Mel a sollicité plus de 130 écrivains
dans les cycles qu’elle organise régulièrement essentiellement au Petit palais. Pour la Mel, il s’agit non pas de s’inscrire dans
l’événementiel, mais au contraire de « faire événement », avec la littérature tout au long de l’année, dans une programmation stricte et
rigoureuse. Il est vrai qu’au dire d’Alain Beuve Méry, dans un article récent du Monde, la France est première pour les rencontres
littéraires de tous ordres. Et dans ce foisonnement, force est, pour la Mel, de resserrer encore ses propositions, en travaillant encore et
toujours avec les écrivains pour dégager de véritables enjeux. C’est le cas notamment, du 4 ème volet de l’événement : Littérature enjeux
contemporains, déplacé à fin janvier 2011, par souci d’économie, entièrement pensé avec des auteurs et des critiques littéraires sur le
thème de : Littérature en vérité.
A chaque fois qu’elle met en relation des auteurs et des publics, la Mel entreprend une manière de formation permanente pour les
enseignants, les lecteurs, jeunes et moins jeunes, les bibliothécaires… Nous pensons à rendre cet aspect plus systématique au travers de
journées spécifiques, à Paris et en région.
Enfin, la Mel va solliciter, dès la rentrée 2010, des philosophes qui vont s’emparer de l’objet qu’elle est, ses missions, sa fonction, etc…
et réfléchir publiquement, au cours d’un cycle proposé, à ce que cela représente dans notre société contemporaine (place et fonction de
l’auteur, de la littérature, de la lecture…)
Il faut savoir enfin que la Mel reste un outil cher aux auteurs, aux éditeurs, à tous ceux qui cherchent à faire entendre leurs voix et
pour lesquels l’espace de production se restreint. Ainsi, les propositions nous arrivent chaque semaine pour être partenaires, soutenir, etc,
etc… des personnes ou instances qui méritent. Mais notre programmation, déjà très lourde, ne nous permet pas de répondre
favorablement à toutes ces sollicitations. Reste à trouver l’espace que nous pourrions inventer pour ce faire.




                                                                                                                                           8
La Maison des écrivains cherche à réunir, dans toutes ses activités, les écrivains. Il s’agit de donner un mouvement et d’y faire participer
tous ceux qu’il préoccupe. L’adhésion, à cet égard, est un geste non pas corporatiste, mais d’engagement, avec l’association, pour toutes
les valeurs qu’elle défend et les discussions qu’elle ne cesse d’avoir avec ses partenaires, pour les écrivains. On peut citer en exemple la
travail entrepris sur le revenu accessoire, sur la place de la littérature à la télévision, sur les rencontres (publiques ou scolaires) avec les
écrivains.
Elle donne, à travers son site, de nombreux renseignements sur les auteurs et pour les auteurs, notamment à travers la rubrique des
résidences. Mais le site sera repensé afin de mieux faire apparaître toutes les activités de la Maison, encore trop peu connues du public
et des partenaires.
Afin d’être en relation constante avec les auteurs, et que les plus éloignés du siège parisien ne se sentent pas isolés, nous lancerons trois
enquêtes importantes : l’une relative à la traduction, une seconde sur les événements littéraires et enfin sur la critique. Ces enquêtes
pourront faire l’objet d’analyses pour n’importe quel partenaire qui les jugera utiles.


Enfin, la dimension internationale de la Mel reste entière, le nombre des auteurs étrangers invités va croissant, et nos échanges avec la
Suisse, la Belgique ou l’Italie se sont consolidés. La détermination de la Maison de faire valoir ses programmes vers l’Education nationale
et l’université à l’étranger reste entière et fait l’objet de démarches dans ce sens auprès de partenaires concernés.
La Mel doit rendre plus visible l’ensemble de ses activités afin qu’elles soient pleinement reconnues. La lecture de ce bilan montre à quel
point elle est active, agissante, et de surcroît, organe de réflexion, l’un n’empêchant jamais l’autre. Ces mouvements sensibles font
qu’aujourd’hui, de nouveaux auteurs la rejoignent, elle compte à ce jour 615 adhérents.




Sylvie Gouttebaron
Directrice




                                                                  °°°




                                                                                                                                              9
10
3 – Documentation et information
Centre de ressources pour le public :
Le public est toujours majoritairement constitué d’auteurs débutants. Les renseignements simples (listes d’éditeurs, adresses d’organismes
professionnels) sont donnés par téléphone et surtout par courrier électronique. Les visiteurs qui prennent rendez-vous et se déplacent sont
plus motivés et nécessitent des entretiens plus approfondis. Sans aller jusqu’à une lecture de l’œuvre, nous parvenons à donner des
conseils personnalisés et à diriger les auteurs vers les éditeurs qui correspondent à leur travail. Certains reprennent contact avec nous,
nous donnent des nouvelles de leurs démarches, viennent chercher des compléments de conseils sur les contrats qui leur sont proposés.

Indicateurs pour l’année 2009
Nombre de courriers                                               60   Nb de renseignements téléphoniques                                   1100
Nombre de mails                                                   1800 Nombre de visiteurs                                                  110
Dont demandes de listes d’éditeurs                                530 Nombre de consultations bibliothèque                                  35
Nombre de rendez-vous                                             55

Tâches liées à la maintenance des données de la documentation ouverte au public :
- Remise à jour annuelle du fichier des éditeurs.
- Présentation sur table des programmes et annonces de manifestations culturelles reçus par la Mel.
- Archivage : un travail de reclassement des enregistrements sonores a été entrepris. La documentation n’a pour l’instant aucune
perspective d’exploitation de ces documents, mais se doit de les conserver dans les meilleures conditions possibles.

État de quelques bases de données de la MEL

Nom du fichier               Nature du contenu                       Nombre de fiches en 2010                   Nombre de fiches en 2009

Auteurs                      Personnalités : écrivains,              6880                                       6484
                             adhérents, institutionnels

Références Auteurs           Articles de presse sur les              34339                                      31046
                             écrivains

Maisons d’édition            Maisons d’édition                       2439, dont 1151 mises à jour               2400, dont 1144 mises à jour
                                                                     en 2009                                    en 2008


Centre de ressources interne :
Nous travaillons de manière régulière sur les nombreuses bases de données de la maison. Mise à jour du contenu, mais aussi travail de
modification structurelle des fichiers, selon les besoins nouveaux. Nous intervenons aussi bien sur le fichier central des personnalités
(auteurs, adhérents, institutions), sur les fichiers propres à la documentation (Maison d’édition ; répertoire des articles de presse
littéraires…) que sur les fichiers des autres services (fichier Presse, L’Ami littéraire, Le Temps des écrivains à l’Université…).
Le travail de veille et d’archivage de la presse littéraire nous permet d’être en mesure de constituer rapidement des dossiers sur les
auteurs intervenants dans nos rencontres.

Nous avons préparé avec Marie Étienne1 les deux journées pour fêter le n° 1000 de La Quinzaine littéraire (« Premier mille », octobre
2009, voir compte-rendu des rencontres). Ce travail a principalement consisté en les tâches suivantes :


1
  A fait parti de notre Conseil d’administration de 1999 à 2005 et membre du comité de rédaction de La Quinzaine littéraire, Marie Étienne était
particulièrement indiquée pour assurer cette ambassade…


                                                                                                                                                   11
– Sélection et copie des articles lus par les comédiens (Marie-Christine Barrault le 15 octobre, Serpentine Teyssier et Mathias Mégard le
17)
– Contacts avec les nombreux auteurs sollicités pour intervenir le 17 octobre
– Contacts fréquents avec les responsables techniques des deux lieux d’accueil, l’Hôtel d’Avejan (Cnl) et la Halle Saint-Pierre.
La consultation des archives de la Quinzaine a permis de constituer la liste quasi exhaustive de tous les contributeurs de la revue depuis
sa création, jusqu’au n° 1000, soit 2939 auteurs.
Nous avons commencé cette année à effectuer un repérage systématique des auteurs de premiers romans. Pour ce premier recensement,
nous avons pris en considération les trois dernières années ; recensement qui nous permettra à l’avenir de prendre contact avec eux et
d’intéresser les nouveaux auteurs à nos actions dès leur entrée en publication.

Projet « traduction » : Nous travaillons actuellement à l’établissement d’un questionnaire destiné à une enquête sur la traduction
littéraire. Au-delà des statistiques de l’édition, le point de vue des écrivains nous semble essentiel pour appréhender les problématiques
de la traduction. Il s’agira de soumettre ce questionnaire à environ un millier d’auteurs (Sont-ils traduits ? Dans quelle proportion de
leur œuvre ? Les contrats prévoyant la traduction ont-ils été honorés comme convenu ? etc.)
Ce travail nous permettra notamment d’apporter des éléments de réflexion au Congrès européen sur la traduction littéraire qui devrait se
tenir à Bruxelles à l’automne 2011, et auquel nous venons d’être conviés en tant que membre du conseil consultatif.

Robert Martin
Documentaliste


                                                                °°°

La Rubrique « Bourses et Résidences » sur le site de la Mel :
Pour rappel, le répertoire des bourses indique pour chaque aide les objectifs, le genre littéraire concerné, les critères d’éligibilité, les
dates de dépôt de dossier, le montant et les modalités de versement.
La base de données des résidences décline pour chaque lieu les contacts, les informations pratiques et plus essentiellement les missions et
les conditions (genres littéraires accueillis, durée de la résidence, critères d’éligibilité, montant de la bourse, participation, etc.).
L’ensemble des résidences peut être consulté et une recherche plus avancée peut également être menée par région, durée de résidence,
genre littéraire. Une carte des lieux d'accueil et une liste des résidents « en temps réel » informent de l'activité et de l'actualité sur
chaque « territoire ».
Un agenda avertit des appels à candidature et des dates limites de dépôt de dossier pour les bourses et les résidences.

Nous nous sommes consacrés cette année à enrichir cette rubrique mise en place l’an passé. A ce jour, 26 bourses et 80 résidences sont
répertoriées sur notre site (auxquelles s’ajoutent quelques résidences ponctuelles qui ont figuré sur le site le temps d’un appel à
candidature et quelques structures d’accueil qui ont depuis la mise en place de ce dispositif arrêté cette activité). La majorité des
résidences sont situées en France, 7 à l’étranger et 5 sont des résidences dites croisées avec un pays étranger.
Le choix de la Mel était de rechercher un contact direct avec les lieux organisateurs de résidences essentiellement. Malheureusement,
force est de constater que ce lien est difficile à nouer et nous avons du aussi alimenter notre base de données en partant des sites
internet de chaque structure et des autres guides existants.
Nous avons également veillé à l’exactitude des informations déjà en ligne sur les bourses et résidences et suivi l’actualité de chaque
résidence (appels à candidature, sessions en cours et à venir, dates précises, noms des lauréats) par une veille sur internet, des contacts
téléphoniques et des courriels.
Une fois que les données sont mises en ligne, l’actualisation se poursuit en partie de façon automatique mais se vérifie et se complète
manuellement.

Pour la rubrique « Bourses et résidences »
450 mouvements
250 appels téléphoniques
240 mails envoyés / 500 mails reçus (comptes rendus de sessions, demandes d’informations ou envois d’informations)




Perspectives futures

                                                                                                                                        12
Un travail important reste encore à mener pour répertorier l’ensemble des bourses et surtout l’ensemble des résidences étrangères; il
reste également un petit nombre de résidences en France connues et pas encore présentées.
Nous pourrions également :
- rendre plus visibles les sous-rubriques Agenda et Ecrivains en résidence.
- créer une sous-rubrique qui nous permettrait de conserver les résidences passées et ponctuelles.
- systématiser l’envoi d’un mail aux auteurs « potentiellement » intéressés lorsqu’un appel à candidature arrive sur le site.



- Opération « A l’école des écrivains. Des mots partagés »
Cette année, en plus du travail régulier d’information et de conseils affairant à la documentation, la direction nous a demandé de
coordonner avec Catherine Riza l’opération « A l’école des écrivains. Des mots partagés » en direction de l’Éducation nationale : 83
auteurs sont intervenus trois fois dans une ou deux classes de 4ème / 3ème dans des collèges du réseau ambition réussite (RAR). (Cf.
présentation dans les Actions culturelles page 47).



- Questionnaire Auteurs
Conception et envoi du questionnaire aux auteurs, afin de connaître leurs souhaits en matière d’intervention, leurs champs de
compétence, leurs disponibilités ainsi que leur statut social au regard de l’AGESSA.
En 2009-2010, 805 auteurs ont reçu ce questionnaire et 309 l’ont renseigné. Les données reçues ont été archivées dans le fichier File
Maker Auteurs. Une mise à jour des données bibliographiques (éditeurs, genres et thèmes littéraires) est également menée dans ce fichier
(avec Robert Martin et Catherine Riza).



- Bibliothèques d’auteurs et de revues
Gestion de la bibliothèque des revues (revues littéraires, publications des Structures régionales du Livre) : archivages, bulletinage sur le
fichier File Maker Revues des publications reçues en service de presse ou par abonnement.
Gestion de la bibliothèque des auteurs : simple archivage, pas de bulletinage.



Nathalie Lurton
Documentaliste et chargée de la rubrique « Bourses et résidences »
et de l’opération « A l’école de l’écrivain. Des mots partagés »




                                                                     °°°




                                                                                                                                        13
4 – Site de la Mel – www.m-e-l.fr
Le site de la Mel est devenu un axe de consultation proposant des informations sur ses écrivains adhérents, ses nombreuses rencontres,
ses actions culturelles multiples. Il est destiné à de nombreux publics différents : écrivains, professionnels du livre, enseignants, étudiants,
lecteurs…
Mise à jour et augmentation du nombre de pages de l’importante rubrique Ecrivains/adhérents qui compte actuellement 675 pages de
présentation des « écrivains adhérents » de la Mel, soit 145 de plus que l’an dernier. Elle est à la fois un outil en interne et en
externe puisqu’elle est utilisée par nos partenaires et par nous-mêmes pour une meilleure connaissance des auteurs.
L’année 2009/2010 a été consacrée à rassembler les éléments nécessaires pour la nouvelle rubrique Bourses et résidences, cette rubrique
a été coordonnée et mise à jour par Nathalie Lurton, documentaliste. (cf. Bourses et résidences page 11)

Augmentation de la fréquentation du site pour l’année de 26 %

Rappel sur l’ensemble des rubriques du site régulièrement actualisées par Catherine Riza, responsable du site :
– Actualités (9 532 visites/an)
Informations sur la vie littéraire, création de maisons d’éditions, revues, brèves diverses…
– Présentation de la Mel (13522 visites /an)
Texte de présentation des missions, orientations et objectifs de la Mel, présentation du CA et de l’équipe, statuts de l’association.
– Les rencontres de la Mel (8731 visites/an)
Affichage de la programmation de la Mel + textes + liens. De nombreux textes commandés aux auteurs par la Mel pour les rencontres
ont été mis en ligne, ils témoignent de leur participation à des rencontres en partenariat avec l’Ina « Entendez-voir »… La plupart des
rencontres sont re-diffusées par l’intermédiaire du site de France Culture par l’émission Les Chemins de la Connaissance.
– Rencontres/Autres rencontres
Affichage des rencontres organisées par nos partenaires, relais d’informations.
– Ecrivains/adhérents (13291 visites/an)
Actuellement 675 pages présentent les écrivains adhérents avec un portrait écrit, une bibliographie actualisée, deux extraits de textes
choisis par l’auteur, une photo et l’énumération des interventions souhaitées par l’auteur. Ces fiches sont à la fois un outil externe pour
les lecteurs, les étudiants, les professionnels du livre, les porteurs de projets et interne pour une meilleure connaissance des écrivains
adhérents, elles sont maintenant régulièrement mises à jour après envoi des informations par les écrivains et permettent un échange
d’informations sur les activités des auteurs. Nous constatons avec satisfaction que les écrivains sont de plus en plus nombreux à nous
envoyer des informations sur leur actualité éditoriale. Ces pages sont mise à jour par Catherine Riza.
D’autre part, figurent également une page intitulée « avantages pour les adhérents » où sont proposées de nombreuses offres pour des
spectacles en IDF. Nous travaillons ainsi avec une dizaine de théâtres et avons proposé une cinquantaine de spectacles pour l’année
2009. Pour la quatrième année, le Salon du livre de Paris accueille gratuitement les adhérents de la Mel sur présentation de leur carte.
– Documentation (6521 visites/an)
Lexique, questions/réponses sur l’édition, listes et sites des revues littéraires de création, offres pour des résidences d’écrivains, relais
d’informations sur le mode d’emploi de l’édition, liens avec les sites institutionnels…
– Actions culturelles (6181 visites/an)
Présentation des deux programmes : L’ami littéraire et Le Temps des écrivains à l’Université. et mode d’emploi à l’accès aux projets liés
à l’écriture, aux interventions d’écrivains dans le cadre d’actions culturelles et aussi des textes des écrivains ayant participé à ces actions
témoignent de leur engagement.
– Expression libre (4500 visites/an)
Mise en ligne de textes proposés à la réflexion des adhérents, pétitions de soutien à des actions dans le domaine du livre et de l’écrit.
– Les liens sur le site de la Mel
Nous avons établi de nombreux liens avec d’autres sites : institutions et organismes culturels, revues littéraires, lieux de résidences, sites
de ressources, CRL, DRAC…
– La lettre de la Mel



                                                                                                                                            14
Mise en ligne de la Lettre N°1 et N°2 de la Mel et possibilité de téléchargement des textes commandés aux auteurs. Pour l’année 2009,
La Lettre n’a pas été renouvelée pour des raisons budgétaires.
– Bourses et résidences (8845 visites/an)
Cette rubrique mise en place depuis février 2009, rassemble en temps réel les offres pour des résidences d’écrivains ainsi que les
possibilités de bourses et aides à l’écriture. Sa mise à jour est effectuée par Nathalie Lurton, chargée de rassembler les informations
auprès des partenaires concernés. La rubrique fait donc paraître avec la liste des aides, bourses, relais d’aides à l’écriture, les
propositions d’offres de résidences actualisées avec descriptifs des projets, conditions logistiques, contacts, état des lieux de résidences sur
l’ensemble du territoire, repère des appels à candidatures pour les écrivains…

Fréquentation du site de la Mel
De juin 2009 à juin 2010 : 337 323 consultations pour un ensemble de 4886 pages
Les rubriques les plus fréquentées :
Ecrivains/adhérents – Présentation de la Mel – Actualités – Documentation – Rencontres – Bourses et résidences.



Point sur le développement du site de la Mel 2009-2010
– Augmenter les pages « écrivains/adhérents » à l’ensemble des adhérents écrivains, systématiser l’échange d’informations. Le résultat est
positif : de nouveaux adhérents, de nouvelles pages et un échange d’information avec les écrivains/adhérents. Création d’une centaine de
nouvelles pages et mise à jour des pages existantes. Projet de mettre en lignes le maximum de textes des auteurs intervenants dans les
actions et rencontres organisées par la Mel.
– Mise en place de la nouvelle rubrique « Bourses et résidences». Cette nouvelle rubrique a été mise en ligne en février 2009 :
actuellement 26 bourses et 80 résidences sont en ligne (contre 58 l’an dernier). Projets : diffuser cette information auprès des acteurs du
livre d’une manière plus systématique, relayer l’information auprès des écrivains demandeurs.
– Rendre plus visible la rubrique « Rencontres » et valoriser ainsi les « rencontres publiques de la Mel » par un nouveau dispositif
visuel.
– Poursuivre l’inscription des textes des auteurs invités pour lecture. Le projet de mettre en ligne des extraits filmés n’a pas pu aboutir
faute de moyens.
– Développer le relais d’information qu’est la Mel, en diffusant les informations sur les rencontres littéraires organisées par d’autres
structures.



Catherine Riza
Responsable du site, chargée d’administration et
de l’Ecole de l’écrivain. Des mots partagés



                                                                  °°°




                                                                                                                                            15
Autres supports de communication
Le programme des rencontres de la Mel
En 2009, pour des raisons budgétaires il a été décidé que le programme papier de nos rencontres serait bi-mensuel. Format A5 – deux
couleurs – Mise en page en interne : Catherine Riza.
Tirage de 4000 ex. Diffusion de 2000 ex (en routage tarif lent) aux adhérents de la Mel, institutions et partenaires, presse. 2000 ex. de
dépôts en nombre dans des lieux stratégiques.


La Lettre internet
Nous envoyons régulièrement à l’ensemble de notre fichier des Lettres internet aux écrivains, aux structures culturelles et autres afin de
donner des informations sur les rencontres organisées par la Mel. En moyenne 5 à 6 envois /mois à 3335 destinataires inscrits. Catherine
Riza, chargée de ces envois,

La Lettre de la Mel
En 2009, suppression de La Lettre pour des raisons budgétaires.


Le site de la Mel                                                   La lettre internet /newletter de la Mel
Nombre de pages écrivains/adhérents                             675 Nombre de destinataires                                       3335
Nombre de mails pour relance d’informations                   1500 Nombre d’envois annuels                                            80
Nb de renseignements téléphoniques                              300
Nl de consultations sur le site                           337323
                                                                    Le programme des rencontres de la Mel
                                                                    Tirage papier                                                 4000
                                                                    Nombre de destinataires (routage TR)                          2000
                                                                    Dépôts en nombre                                              1000
                                                                    Périodicité annuelle                                                 5




Catherine Riza
Responsable du site, chargée d’administration et
de « A l’Ecole de l’écrivain. Des mots partagés »




                                                               °°°




                                                                                                                                      16
5 – Les rencontres de la Mel
bilan 2009-2010

77 rencontres planifiées
131 auteurs


Les différents types de rencontres
ou cycles au Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
Après 3 ans d’existence, les cycles des « mercredis au Petit Palais » s’installent durablement dans le paysage littéraire et sont suivis par
un public fidèle. Notre particularité ici est de rassembler des auditeurs de tout horizon, mais aussi des critiques, journalistes, éditeurs, et
avant tout des écrivains, notamment nos adhérents qui suivent avec intérêt le travail d’exigence et de réflexion que nous menons. Ces
cycles sont divisés en trois modules :

          « Entendez-voir, la littérature est-elle soluble dans la télévision ? », en partenariat ave l’INA et le Magazine Littéraire :
        en proposant à un écrivain contemporain de se placer sous le patronage de « l’autre », et d’écrire justement à partir de cette
        figure tutélaire, nous espérons autant croiser les écritures contemporaines et la littérature patrimoniale, que redonner une place
        à ces instants précieux où les livres et les écrivains étaient dignement présentés à la télévision (fréquentation moyenne : 64
        personnes – fourchette 45/85).

        Séminaire « La poésie, pour quoi faire ? », en partenariat avec l’université Paris Ouest : à la fois dialogue, conférence et
        formation continue sur la poésie contemporaine et autour des voix qui la portent. Ce cycle attire des étudiants, des chercheurs
        et des poètes en travaillant une approche transversale et critique du dire poétique d’aujourd’hui. Présenté par Jean-Michel
        Maulpoix avec des étudiants doctorants. (fréquentation moyenne : 72 personnes – fourchette 20/180).

        « En conversation » : des dialogues entre un auteur et un critique littéraire, ou entre deux écrivains, au cours desquels on
        entend les textes par la voix de leurs auteurs. Ce cycle a pour but de cheminer dans l’œuvre depuis son origine et de ne pas se
        focaliser sur une actualité éditoriale. Il doit donc embrasser l’ensemble d’un parcours d’écriture. Cependant, cette formule pâtit
        d’une fréquentation irrégulière en fonction des invités. Par ailleurs, la prolifération des rencontres littéraires nous amène à
        repenser notre action et, notamment, l’opportunité de proposer une nouvelle formule, plus singulière, pour ces échanges.
        (fréquentation moyenne : 41 personnes – fourchette 20/180).

        Constat :
        Depuis 1 an, le Petit Palais nous a soutenus dans notre implantation. Un nouveau site internet a été mis en ligne et notre
        programmation publique y apparaît désormais pleinement. Les relations entretenues avec le personnel sont excellentes et nous
        permettent de poser sereinement les choses. La mise en ligne sur le site de France Culture des podcasts de nos manifestations
        est par ailleurs très bénéfique et poursuit notre travail de fond en faveur d’un temps donné aux écrivains.
        Cependant, des problèmes persistent et nuisent à notre visibilité : après une tentative avortée, la librairie refuse à nouveau de
        nous soutenir en commandant les livres des écrivains invités. C’est un problème majeur, que nous tentons de contourner par un
        dépôt d’une librairie extérieure lors de manifestations de taille. Mais cette pratique a un coût temporel et logistique non-
        négligeable. Par ailleurs, nous devons toujours faire appel à un technicien pour la régie et l’enregistrement de nos manifestations,
        ce qui implique des charges supplémentaires. (15000 euros/an)
        Nous faisons également face à un problème de signalétique, le Petit Palais ne pouvant mettre régulièrement à notre disposition
        des panneaux présentant nos rencontres. Il est donc difficile de donner une visibilité à notre action en dehors des horaires où
        nous investissons les lieux. Nombreux sont les invités et/ou les auditeurs qui se plaignent.




                                                                                                                                           17
Programmation « hors les murs »
Tout au long de l’année, la Mel a poursuivi une programmation diversifiée et hors les murs : de nombreux lieux nous ont accueillis pour
des soirées ou des manifestations de taille. La Mel répond ici à des sollicitations extérieures qui font sens avec sa mission de diffusion de
la littérature. Cependant, hors de partenariats solides, construits sur le long terme, et d’une répartition équilibrée des tâches, il s’avère
que certains de ces projets ont manqué leur cible. De même, il apparaît que notre public ne souhaite pas suivre l’ensemble de ces
initiatives, lorsqu’elles sont trop nombreuses et dispersées. Une rationalisation de notre programmation est donc nécessaire.

Lieux : Centre National du Livre, Espace Khiasma, Librairies Tschann et l’Arbre à Lettres, Halle Saint-Pierre, BNF, Institut France Presse,
Amphithéâtre de la Sorbonne (Richelieu, Louis Liard, Guizot), Maison de la Recherche de la Sorbonne, Bibliothèque universitaire de la
Sorbonne, MOTif, Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration, Reid Hall, Marché de la Poésie, etc.

« Enjeux contemporains »
La 4ème édition des « Enjeux » a été reportée au dernier week-end du mois de janvier 2011. Ceci afin de préparer au mieux cette
relance, qui s’annonce comme un grand événement autour du thème de « La littérature et de son rapport à la vérité ». Déjà des
réunions de préparation réunissant auteurs et critiques autour de l’équipe se sont tenues. Il est envisagé une vingtaine d’auteurs, sur
deux jours et demi, aux côtés de critiques littéraires et d’universitaires. Des extraits de films liés à ce sujet seront projetés. Une salle de
la Sorbonne et l’auditorium du Petit Palais seront réquisitionnés dans ce but.

« A vous de lire ! »
En 2010, le ministère de la Culture et de la Communication a souhaité donner un nouveau souffle à une grande manifestation nationale
autour du livre et de la lecture. La Mel, qui a souhaité se rapprocher de ses partenaires privilégiés, notamment le CNL, a collaboré par
convention à cette initiative. Elle a proposé quatre moments d’échanges et de lectures, justement, afin de faire entendre en quoi un livre
nous change, et transforme notre rapport au monde. En 3 jours, près de 30 écrivains ont été accueillis :
– Le jeudi 27 mai au soir, l’écrivain italien Roberto Ferrucci a été amené à parler de son livre et des évolutions de la culture dans nos
sociétés contemporaines, notamment en Italie.
– Le vendredi 28 mai après-midi était consacré aux jeunes, en présence des deux personnalités des lettres que sont Jean Bollack et
Stéphane Hessel. Des classes liées aux dispositifs pilotés par la Mel (L’Ami Littéraire et A l’école de l’écrivain, des mots partagés) étaient
conviées à dialoguer avec eux et à discuter de ce que lire peut apporter à la vie.
– Le vendredi 28 mai au soir, à la bibliothèque universitaire de la Sorbonne, fermée pour travaux mais grande ouverte à cette occasion,
des écrivains ont lu des textes découverts en bibliothèque, par les notices et les index, de renvois en notes de bas de page.
– Le samedi 29 mai, une dizaine d’auteurs suisses, francophones ou non, ont pu lire des textes publiés dans un numéro exceptionnel de
la revue littéraire Le Persil. A la médiathèque de la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration.
Ainsi, cette première édition de « A vous de lire ! » a été, pour la Mel, un succès en multipliant les angles d’approche de l’activité de
lecture, par la voix même des écrivains. Cette initiative a également renforcé notre désir de consolider les liens entre les auteurs de
différentes nationalités, afin que la Mel soit pour eux un espace d’échanges et de réflexion. Dans cet esprit, un questionnaire destiné à
une enquête sur la traduction littéraire est en cours d’élaboration au sein de la Mel.

Séminaire : « La critique impossible »
Animé par Bertrand Leclair et Christophe Kantcheff, en partenariat avec l’Institut Français de Presse, le séminaire a accueilli, cette
année, 3 séances publiques afin d’aborder les questions relatives à la critique dans la presse, les médias, et plus généralement dans l’art,
et      de       saisir      ainsi     leur      évolution        dans        le      champ         des      « industries      culturelles ».
Avec : Pascale Casanova, Jean-Louis Comolli et Gwenaëlle Dréan.

« Premier mil » : autour de la Quinzaine Littéraire
La fête du numéro 1000 de La Quinzaine littéraire s’est déroulée en deux temps :
– Le 15 octobre 2009 à l’Hôtel d’Avejan, la projection du film de Gilles Nadaud , Maurice Nadeau, Révolution et littérature, a été suivie
d’une lecture par Marie-Christine Barrault d’articles marquants de la revue (fin des années 60, années 70).
– Le 17 octobre, à la Halle Saint-Pierre, des extraits d’entretiens de collaborateurs de la Quinzaine, réalisés par Gilles Nadaud, ont été
diffusés en boucle dès l’après-midi. En soirée, un public très nombreux s’est rassemblé autour de Maurice Nadeau pour écouter les
interventions de Silvia Baron-Supervielle, Sonia Combe, Patrick Deville, Thierry Guichard, Jean-Michel Kantor, Jacques Sojcher, Jean-Jacques
Lefrère, Pierre Pachet, Hugo Pradelle et Tiphaine Samoyault. Ces témoignages alternaient avec des lectures par les comédiens Serpentine
Teyssier et Mathias Mégard de textes tirés du numéro des 20 ans de la Quinzaine, où des contributeurs, déjà, disaient ce que la revue
représentait pour eux. La mise en écho de ces réflexions, à 23 ans d’intervalle, était plus qu’une comparaison de bilans sur la revue :



                                                                                                                                           18
elle permettrait de mesurer à quel point les attentes des critiques littéraires, dans des contextes historiques différents, restent les mêmes,
et combien leur attachement à la Quinzaine était le corollaire de leurs exigences et d’un souci vigilant de la littérature. Ces rencontres
ont été menées en collaboration étroite avec Robert Martin, documentaliste à la Mel.

« Des images et des mots »
La Mel, en collaboration avec la BNF – La Joie par les livres et la Charte des auteurs jeunesse, a proposé le 15 juin une grande journée
d’étude intitulée « Des images et des mots » assidument suivie (plus de 200 inscriptions). Manière de rassembler des auteurs, au-delà de
la distinction jeunesse/adulte, afin de célébrer cette littérature du trait et du signe. 4 tables-rondes, lecture de Michaël Lonsdale, 9
invités : Claire Dé, Anne Herbauts, Frédéric Pajak, Sara, etc.

« Paris en toutes lettres »
Pour la deuxième édition du festival littéraire de la capitale, la Mel s’est de nouveau impliquée en proposant une programmation riche
et diversifiée, façon de s’inscrire dans le thème de « la traversée de Paris ». Trois temps forts ont ainsi été planifiés : les voix du polar,
avec Pascale Fonteneau et Sylvie Granotier, une soirée consacrée au réalisateur Philippe Collin, avec Hélène Frappat, et un dialogue avec
Bernard Chambaz.

Colloque de Fontevraud 2010 : Jean Genet
Après Tabucchi en 2008 et Lowry en 2009, la Mel s’associe à la MEET de St Nazaire avec une convention de partenariat, afin de
proposer ce grand colloque littéraire consacré à Jean Genet. Des universitaires et des écrivains interviendront au cours de différentes
table-rondes, les 25 et 26 juin, à l’Abbaye Royale de Fontevraud : Stéphane Audeguy, Philippe Beck, Patrice Bougon, Tahar Ben Jelloun,
Hadrien Laroche, Frédérique Martin-Scherrer, Josef Winkler, etc. (23 invités)




Nouvelles pistes :
– Avec la prolifération des manifestations littéraires sur l’ensemble du territoire et toute l’année, la Mel souhaite aujourd’hui resserrer sa
programmation et affirmer sa spécificité : travailler, réfléchir avec les auteurs sur des propositions qui répondent à ses missions. Elle ne
peut répondre aux foisonnantes sollicitations des écrivains, des institutions ou de structures similaires (cf. Article de A. Beuve-Mery à
propos des Assises du Roman et de la multiplicité des manifestations littéraires en France – Le Monde). Elle propose ainsi de raffermir
ses cycles hebdomadaires au Petit Palais, avec une ligne directrice claire et identifiée (visibilité sur le site, promotion auprès de la
presse).
Suggestions : cycle de dialogues entre écrivains au CNL, petit salon littéraire à l’hôtel des Goncourt, cycle consacré aux grandes figures
littéraires et aux oubliés des bibliothèques d’auteurs, rencontres mensuelles à la bibliothèque du Trocadéro, cycle conviant un penseur à
questionner l’objet « Mel », Ecrivains étranges…
– Les réunions de travail du Relief (réseau des événements littéraires de création) sont, pour le moment, en suspens.
– Plusieurs réunions de préparation pour le séminaire régional prévu sur la problématique des rencontres en actions culturelles
rassemblant des auteurs et des enseignants se sont tenues. Le séminaire a été reporté en mars 2011.
– La Mel cherche également à réfléchir et à se positionner par rapport à la question des publics : que viennent-ils chercher ? en quoi
les manifestations proposées par la Mel sont différentes ? Ceci afin d’interroger les enjeux d’originalité et d’exigence de sa
programmation, qu’elle entend défendre dans un paysage littéraire aujourd’hui foisonnant.




Sylvie Gouttebaron et Martin Hervé
Responsables des rencontres à la Mel




                                                                                                                                          19
Liste des 131 auteurs ayant participé à la programmation publique
de la Mel pour l’année 2009-2010
Emmanuel ADELY                       Antoine EMAZ                   Alberto MANGUEL
Laure ADLER                          Mathias ENARD                  Yves di MANNO
Marianne ALPHANT                     Marie ETIENNE                  Diane de MARGERIE
Olivier APERT                        Dominique FABRE                Jean-Pierre MARTIN
Pierre ASSOULINE                     David FAUQUEMBERG              Jean-Yves MASSON
Paul AUDI                            Jean-Pierre FAYE               Brice MATTHIEUSSENT
Silvia BARON SUPERVIELLE             Jean-Pierre FERRINI            Jean-Michel MAULPOIX
Lambert BARTHELEMY                   Roberto FERRUCCI               Colum MCCANN
Philippe BECK                        Dominique FOURCADE             Catherine MILLET
François BEGAUDEAU                   Pierrette FLEUTIAUX            Christine MONTALBETTI
Marcel BENABOU                       Pascale FONTENEAU              Anne MULPAS
Jeanne BENAMEUR                      Philippe FORREST               Gert NEUMANN
Pierre BERGOUNIOUX                   Christophe FOURVEL             Dominique NOGUEZ
Arno BERTINA                         Hélène FRAPPAT                 Valère NOVARINA
Antoine BILLOT                       Hélène FREDERICK               Laurent NUNEZ
Laurent BINET                        Eleonore FREY                  Pierre OSTER
Robert BOBER                         Alexandre FRIEDERICH           Yves PAGES
Jean BOLLACK                         Urs JAEGGI                     Frédéric PAJAK
Yves BOUDIER                         Frédéric-Yves JEANNET          Laurence PLAZENET
Stéphane BOUQUET                     Hanna JOHANSEN                 Christophe PRADEAU
Elisabeth BRAMI                      Claudine GALEA                 Jean-Benoît PUECH
Claude BURGELIN                      Christian GARCIN               Noëlle REVAZ
Michel BUTOR                         Eric GARNIER                   Mathieu RIBOULET
Nicole CALIGARIS                     Isabelle GARRON                Oliver ROHE
Arno CAMENISCH                       Brigitte GIRAUD                Paul Louis ROSSI
Belinda CANNONE                      Guy GOFFETTE                   Pascale ROZE
Mircea CARTARESCU                    Sylvie GRANOTIER               Martin RUEFF
Pascale CASANOVA                     Roger GRENIER                  Jean-Pierre SALGAS
Bernard CHAMBAZ                      Joseph GUGLIELMI               Tiphaine SAMOYAULT
Paulette CHONE                       Yannick HAENEL                 SARA
David COLLIN                         Anne HERBAUTS                  Yves SAVIGNY
Jean-Louis COMOLLI                   Thierry HESSE                  Leïla SEBBAR
Benoît CONORT                        Stéphane HESSEL                Pierre SENGES
Michel CREPU                         Eric HOLDER                    Anne SERRE
Carole DARRICARRERE                  Susan HOWE                     Joy SORMAN
Claire DE                            Etienne-Alain HUBERT           Eva STEINITZ
Michel DEGUY                         Hédi KADDOUR                   Sarah STRELISKI
Jean-Michel DELACOMPTEE              Friederike KRETZEN             Anne TALVAZ
Florence DELAY                       Jean-Louis KUFFER              Esther TELLERMANN
Vincent DELECROIX                    Patrick LAUPIN                 Marcelino TRUONG
Patrick DEVILLE                      Camille LAURENS                François TURNER
Alain DUAULT                         Linda LE                       Fabio VISCOGLIOSI
Jacques DUPIN                        Georges LEMOINE                Matthias ZSCHOKKE
Suzanne DOPPELT                      Carlos LISCANO
Gwenaëlle DREAN                      Camille LUSCHER




                                                  °°°


                                                                                            20
bilan 2009-2010


6 – Actions culturelles et
    éducation artistique

Outre ses programmes Ami littéraire et Temps des écrivains à l’université et dans les grandes écoles, ou encore A l’école de l’écrivain.
Des mots partagés, la Mel reste l’un des partenaires privilégiés de structures diverses tels rectorats, académies, collectivités territoriales,
associations… pour toutes actions qu’ils entendent mener avec des écrivains. Par sa connaissance des écrivains, de la production
contemporaine, des réseaux que son existence de 24 ans lui a permis de construire, elle peut, vite et bien, répondre aux demandes qui
lui parviennent en grand nombre.
Elle participe pleinement à la formation des enseignants avec lesquels elle travaille, ainsi que des lecteurs amateurs qui assistent aux
rencontres qu’elle organise et qui sont sensibles à la fonction prescriptive de la Maison quant à la littérature contemporaine. Elle favorise
le développement du goût pour la lecture des lecteurs plus jeunes. Elle permet à des publics « empêchés » de rencontrer des écrivains.
Elle tient à faire valoir le caractère toujours déplacé du geste de création littéraire, en ouvrant un questionnement sur la place de la
littérature dans l’éducation artistique, en montrant comment elle peut ne pas être autant « disciplinée » qu’il n’y paraît, en ayant
toujours le souci de rendre audible, avec les écrivains, l’écart qu’elle représente dans une vision du monde toujours réinventée. C’est ce
rapport au monde nouveau, singulier et toujours inventif qu’elle permet de faire entendre, afin qu’à leur tour, les lecteurs s’en emparent.




Constat :
La Mel soutient au cours de l’année un grand nombre d’actions culturelles visant à développer l’accès à la lecture et au livre, pour tous
les publics, et par la même occasion, à la transmission de la littérature contemporaine.
Elle a mis en place un certain nombre de partenariats et de dispositifs avec différents interlocuteurs (associations, bibliothèques,
établissements scolaires, institutions, etc.) qui souhaitent organiser une manifestation où un auteur est invité et un livre lu. Ces actions
permettent en effet à l’écrivain de transmettre la singularité de sa parole, de faire connaître ses œuvres et de mener des projets où la
littérature se joint à d’autres disciplines artistiques.




Les personnes chargées des actions culturelles et de l’éducation artistique :

Martin Hervé
Chargé d’action culturelle – hors AL et TEU

Marjolaine Noiret
Chargée du programme l’Ami littéraire

Virginie Frénay et Garance Jousset, sa remplaçante de janvier à juillet 2010
Chargées du programme Le Temps des écrivains à l’université

Nathalie Lurton et Catherine Riza
Chargées de « A l’école de l’écrivain. Des mots partagés »




                                                                                                                                     21/66
bilan

– Médiation culturelle, une mission de la Mel
Dispositif :
Dans le cadre des actions culturelles extérieures, la Mel joue le rôle d’un médiateur et coordinateur entre les différents partenaires. Elle
assure ainsi une mission essentielle de conseil et délivre son expertise afin d’élaborer un projet où l’auteur est accueilli. La Mel propose
un choix d’auteurs, en relation avec le dispositif choisi par les porteurs de projet, permet leur mise en relation, fournit le matériel
biographique, délivre son avis sur les moyens de rémunération, suggère des sources de financement, conseille des supports de
communication et encadre l’opération. Les actions ainsi coordonnées peuvent avoir des modalités très diverses mais elles partagent toutes
un même objectif : diffuser la littérature contemporaine.

Les partenaires :
Des associations (Graphite, Hors-Série, Nouvelles Hybrides, Via Grenelle, etc.)
Des bibliothèques et médiathèques (Alfortville, réseau d’Evry, St Germain en Laye, réseau de Quimper, Tassin La Demi-Lune, etc.)
Des festivals culturels (Le Bruits des mots, Les chemins littéraires, Imaginez maintenant, à Paris et Toulouse, Le Printemps dans le 16e
arrondissement, L’Odysée des Mots, etc.)
Des établissements scolaires, des universités, des centres culturels, des particuliers (écrivains ou non), etc.

Constat :
La médiation a perdu de son importance au cours de ces dernières années : dispersion des acteurs, disparition du service de reversement
aux auteurs, manque de moyens budgétaires et logistiques, problèmes de communication entre les partenaires. Il convient donc de
restructurer ce pôle en redonnant à la Mel sa visibilité et son identité, càd être un centre de ressources et une force de proposition
pour les porteurs de projets culturels.

Suggestions et perspectives :
– Relance active de nos partenaires et amélioration de la communication : redéfinition des supports sur le site afin de clarifier notre
action, mailing général aux bibliothèques, associations, festivals, centres culturels, etc.
– Soutenir les projets défendus par les écrivains, notamment dans l’élaboration des programmes de résidence d’écriture (premiers pas
effectués cette année, dans le cadre du dispositif de résidences mis en place par la Région Ile-de-France).
– Partenariats rapprochés avec de grandes manifestations culturelles : L’équipe du festival « Imaginez maintenant ! », piloté par le
Conseil de la création artistique et le Ministère de la Jeunesse et de Solidarités actives, a contacté la Mel afin que la littérature
d’aujourd’hui soit bien présente dans sa programmation. La Mel a proposé à deux jeunes écrivains (Pierre Vinclair et Vincent Message) de
participer à ce projet, par la commande d’un texte. Forte de ce premier rapprochement bénéfique, la Mel entend resserrer les liens avec
« Imaginez maintenant ! » afin de toucher l’an prochain l’ensemble des villes partenaires. Et plus loin encore, de multiplier les
collaborations avec des événements artistiques sur tout le territoire pour y défendre la place des écrivains.



Martin Hervé
Chargé de médiation culturelle – hors AL et TEU




                                                                                                                                  22/66
bilan

– Un auteur parmi les livres
en partenariat avec le Tick’Art - Région Ile de France

65 rencontres planifiées
33 établissements
25 librairies
28 auteurs (dont 17 nouveaux)
1560 élèves concernés


Dispositif :
Organisé en partenariat avec la Région Ile de France, ces rencontres touchent un public de lycéens. Le principe consiste à organiser 2
rencontres par classe au cours de l’année, une dans le lycée, l’autre en librairie, où l’auteur endosse une fonction particulière : il devient
passeur et transmet son goût de la lecture et son amour des livres. Les élèves, munis d’un chèque-lire par la Région Ile de France,
achètent un ouvrage en librairie sur les conseils de l’écrivain. La Mel assure un rôle de coordination avec l’équipe du Tick’Art,
notamment en sollicitant les auteurs et en les accompagnant sur le terrain.

Publics :
Environ 1560 élèves, dont principalement des lycéens (enseignement général, technique, professionnel, classes préparatoires), mais aussi
des étudiants en BTS, apprentis de CFA, élèves non-francophones, etc. –, documentalistes, personnels des établissements.


Liste des 28 auteurs ayant participé au dispositif Un auteur parmi les livres pour l’année 2009/2010
(nouveaux en italique)
Gilles ABIER                                 Suzanne DOPPELT                               Pascale MARET
Emmanuel ADELY                               Frédéric FORTE                                Carole MARTINEZ
Hafid AGGOUNE                                Valentine GOBY                                Isabelle MINIERE
Philippe ANNOCQUE                            Patrick GOUJON                                Isabelle ROSSIGNOL
Maïa BRAMI                                   Stéphanie HOCHET                              François SALVAING
Frédéric BRUN                                Xavier HOUSSIN                                Lydie SALVAYRE
David CHRISTOFFEL                            Ariel KENIG                                   Sébastien SMIROU
Sylvain COHER                                Mathieu LARNAUDIE                             Laurence TARDIEU
Amina DANTON                                 Hervé LE TELLIER                              Virginie POITRASSON
Christine DEROIN

Liste des 25 librairies ayant accueilli les classes dans le cadre du dispositif Un auteur parmi les livres pour l’année
2009/2010
L’Arbre à Lettres – 75003                          Le Comptoir des mots – 75020                       Folies d’Encre Montreuil – 93
Dédale – 75005                                     Le Merle Moqueur – 75020                           Folies d’Encre St Denis – 93
Fontaine Hausmann – 75008                          L’Arbre à Lire – 78                                Arthur Librairie – 94
L’Ile Lettrée – 75010                              Le pavé du Canal – 78                              Envie de lire – 94
Libralire – 75011                                  Librairie du Pincerais – 78                        Millepages – 94
Atout livres – 75012                               Univers du livre – 78                              Antipodes – 95
La Terrasse de Gutenberg – 75012                   Dédicaces – 92                                     Le Presse Papier – 9
Librairie de Paris – 75017                         L’Ecriture – 92
Librairie du 104 – 75019                           Le Verger des reines – 92

Constat :
– Depuis 4 ans, la collaboration accrue entre la Mel et le Tick’Art a permis de développer significativement ce dispositif et, de fait, a
suscité de plus en plus de rencontres entre un auteur et des jeunes (46 rencontres en 2009). Une collaboration que nous espérons plus
forte afin de poursuivre et d’étendre ce programme, d’y amener toujours plus de nouveaux auteurs et de transmettre le goût de la
lecture à tous les publics.




                                                                                                                                      23/66
Martin Hervé, Chargé d’actions culturelles




                                             24/66
bilan

– Les offres éducatives au sein des établissements
scolaires
Classes à PAC et ateliers artistiques
en partenariat avec les Académies de Créteil et de Versailles.


16 actions
18 auteurs
11 classes de lycée
6 classes de collège
1 classe d’école élémentaire
450 élèves (environ)

Dispositif :
Subventionnées par les rectorats de Versailles et de Créteil, et la DRAC Ile de France, les classes à projet artistique et culturel (PAC) et
les ateliers artistiques sont deux dispositifs, intégrés dans le projet d’établissement, permettant de faire intervenir un ou plusieurs artistes
auprès d’une ou plusieurs classes. La Mel est l’un des partenaires privilégiés de ces dispositifs pour l’intervention des écrivains, en lien
avec les rectorats. Elle élabore, avec les équipes pédagogiques, le projet d’atelier, propose des écrivains, les sollicite et s’assure de la
réalisation des ateliers. Elle garantit par ailleurs la rémunération des prestations des auteurs.

Liste des 18 auteurs ayant participé aux actions éducatives pour l’année 2009/2010 :

Hafid AGGOUNE                                                            Brigitte GIRAUD
Arnaud CATHRINE                                                          Amadou Elimane KANE
Pierre CORNUEL                                                           Bertrand LECLAIR
Norbert CZARNY                                                           Jean-Hugues MALINEAU
Marc DELOUZE                                                             Dominique PAQUET
Denise DESAUTELS                                                         Gérard NOIRET
Ariane DREYFUS                                                           Olivier SALON
Jean-Michel ESPITALLIER                                                  Gwenaëlle STUBBE
Frédéric FORTE                                                           Mona THOMAS

Constat :
Avec les récentes évolutions concernant la rémunération des auteurs, la surcharge de travail du côté des enseignants et la stagnation des
budgets des rectorats, le nombre de projets a diminué cette année, ainsi que le nombre de séances par action. Des soucis d’enveloppes
budgétaires ont été également signalés au cours de l’année et ont rendu parfois difficile la rémunération de certains auteurs. Pour
autant, ces dispositifs sont précieux car ils permettent aux élèves de s’accoutumer à une pratique de création et de s’interroger sur leur
rapport à la littérature. Ces ateliers sont nécessaires pour les écrivains car ils y sont invités en tant que passeurs et peuvent ainsi
questionner leur propre pratique de l’écriture.
Il est par ailleurs judicieux d’indiquer que la participation des professeurs aux stages, organisés par les DAAC des rectorats est un aspect
majeur de la réalisation et de la bonne marche du dispositif.

Suggestions et perspectives :
– S’assurer, en collaboration avec les rectorats, de la visibilité de la Mel en tant que structure culturelle partenaires des classes à PAC et
ateliers artistiques : mailing, site internet, etc.
– Garder un contact permanent avec l’équipe enseignante afin de suivre régulièrement le déroulement de l’action. S’enquérir et régler
les questions budgétaires dès le début d’année.

Martin Hervé



                                                                                                                                      25/66
Chargé d’actions culturelles




                               26/66
bilan

– « Ecrire en turbulence »
  Ateliers d’écriture
en partenariat avec l’association Turbulence !, établissement et Service d’aide par le travail (ESAT) et Section d’adaptation spécialisée
(SAS). Cette action est soutenue par la Région Ile-de-France


2 Auteurs : Arno Bertina et Caroline Sagot Duvauroux
1 auteur/passeur : Joël Kerouanton
Publics : 20 patients fréquentant des hôpitaux psychiatriques, des hôpitaux de jour et leur personnel encadrant.


Dispositif :
Pour la deuxième année, l’expérience menée sous l’impulsion de deux écrivains : Jean-Louis Giovannoni et Joël Kerouanton se poursuit
auprès de malades fréquentant des hôpitaux psychiatriques, hôpitaux de jour et établissements d’aide par le travail ou centres d’activités
à temps partiels. Cette expérience qui prend la forme d’ateliers d’écriture, de lecture et d’échanges sur le geste d’écrire a été menée
cette année par deux écrivains sur l’année 2009/2010. Ce travail a nécessité une préparation particulière tant au niveau des écrivains
qu’au niveau des patients. C’est l’auteur Joël Kerouanton qui a occupé ce rôle de « passeur » auprès des auteurs et de l’association
d’accueil « Turbulence ! » en apportant ses conseils et en falicitant les contacts des écrivains avec les Turbulents.


Calendrier :
La mise en place du projet s’échelonne sur l’année.
Deux cycles de 11 séances d’une demi-journée sont menées par chacun des écrivains.


Constat :
La Mel qui a pu participer à ce projet grâce au soutien de la Région Ile-de-France est heureuse de constater que par ce type d’action,
les écrivains peuvent intégrer des univers et des pratiques éloignés auprès d’un public dit « empêché ». Cette expérience extrêmement
concluante et riche pour les protagonistes a donné lieu à des lectures, des écritures et des mise en espace des ateliers conduits avec les
écrivains. L’intervention de la Mel dans ce dispositif s’est aussi manifestée par son accueil chaleureux des Turbulents dans ses murs.

Suggestions et perspectives :
– La publication des écrits des patients comme trace de cette expérience
– Poursuivre ce partenariat en amont l’année prochaine, en faveur de ce public empêché avec d’autres institutions.
– Organiser un séminaire de réflexion d’une journée sur ce type d’expérience en partenariat avec le Collège International de Philosophie.




Sylvie Gouttebaron
Responsable du projet



                                                                  °°°




                                                                                                                                     27/66
bilan

– Projet pilote
Atelier d’écriture à la Maison Centrale de Poissy
en partenariat avec le Musée du Louvre et la Maison Centrale de Poissy.

Auteur : Luc Lang
Publics : 20 détenus de la Maison centrale de Poissy, personnel encadrant.


Dispositif :
Dans le cadre d’un projet d’exposition mené par le Musée du Louvre et le SPIP 78 à la Maison Centrale de Poissy, le Musée du Louvre,
la Maison des Ecrivains et de la Littérature et la Maison Centrale de Poissy ont convié Luc Lang à proposer à un groupe de personnes
détenues de participer à des ateliers d’écriture et à la réalisation d’une publication liée à l’exposition des œuvres choisies par l’écrivain
en collaboration avec Le Louvre. Ces œuvres reproduites et exposées à la Maison centrale feront l’objet d’un catalogue d’exposition conçu
et rédigé à partir des textes des détenus.


Calendrier :
La genèse du projet a eu lieu en janvier. Sa mise en place s’échelonne nécessairement sur plusieurs mois.
Luc Lang a commencé ses interventions au printemps 2010 et devrait les poursuivre jusqu’à la fin septembre.
A l’automne, réalisation et supervision de la publication du catalogue de l’exposition.
L’inauguration de l’exposition est prévue pour le mois de novembre 2010.


Constat :
Accompagner ce type d’initiative est l’une des missions fondamentales de la Mel qui, en tant que laboratoire de réflexion sur les modes
de transmission de la littérature, se doit de penser et de s’associer à des projets innovants où les écrivains sont invités. A la croisée des
disciplines, ce projet favorise une diffusion plus large de la culture et de la lecture, à travers une pratique d’écriture. Il concerne à la
fois les détenus de la Maison d’Arrêt, mais aussi le personnel et les équipes encadrantes.


Suggestions et perspectives :
– La publication des écrits des détenus par le Louvre, et grâce au soutien des éditions Hatier, va constituer un point d’orgue séduisant
à ce travail.
– Poursuivre ce partenariat en amont l’année prochaine, en faveur de ce public empêché et du personnel de la Maison Central.




Sylvie Gouttebaron
Responsable du projet pilote



                                                                 °°°




                                                                                                                                   28/66
bilan

– L’Ami littéraire 2009-2010
Interventions d’écrivains en milieu scolaire sur des crédits spécifiques
du Ministère de l’Education nationale et du Centre national du Livre


Nombre         total de rencontres : 571 (contre 677 en 2008-2009)
Nombre         de projets : 198 (contre 195 en 2008-2009)
Nombre         de classes participantes : 499 classes, soit 14 970 élèves
Nombre         d’auteurs : 223

        I.           Bilan général
        II.          Les partenaires de l’Ami littéraire
        III.         La répartition géographique des rencontres


I – Bilan général
Les rencontres Ami littéraire concernent des projets ponctuels (1 rencontre de deux heures avec un même auteur dans une même classe,
contre deux à trois rencontres auparavant). Elles impliquent la lecture préalable de l’œuvre de l’auteur dans la classe, avant que
n’intervienne la rencontre. Grâce au contact direct avec un écrivain, ce programme offre aux élèves l’opportunité de rendre concret et
vivant leur rapport à la littérature contemporaine. L’écrivain est en mesure de répondre à toutes les questions, qu’elles relèvent de son
travail d’écrivain au quotidien, du sens de tel ou tel de ses livres ou du processus de création des personnages. Moments d’échange
rares, les rencontres Ami littéraire peuvent souvent stimuler ou éveiller le goût pour la lecture, en dehors de toute contrainte scolaire et
de toute évaluation.
Divers acteurs peuvent être à l’initiative d’un projet : un enseignant ou un documentaliste, une cellule d’action culturelle de rectorat, une
inspection académique ou un responsable de ZEP (pour les projets regroupant un ensemble d’établissements), ou encore une instance
extérieure à l’Éducation nationale : collectivité locale, association, bibliothèque…
Une forte majorité des projets arrive avec une demande spécifique d’auteur : soit les enseignants connaissent l’œuvre, soit ils ont vu la
« page » de l’écrivain sur notre site internet. Nous proposons des auteurs pour environ 30% des projets ; c’est le cas pour « Poètes
dans la classe » et « Œuvre en cours » organisés avec les Rectorats de Créteil et de Versailles.
« Poètes dans la classe » et « Œuvre en cours » : Ces opérations spécifiques de l’Ami littéraire ont été suivies cette année par Garance
Jousset. De plus, Bothary Ung Chan-Fah collabore désormais au programme, notamment par l’envoi des engagements aux écrivains et le
retour des conventions aux établissements. Leurs bilans sont consultables séparément de celui-ci.


Cette année scolaire 2009-2010 a vu se réaliser 571 rencontres Ami littéraire.
Les sollicitations des enseignants envers son programme Ami littéraire sont stables. Le nombre de projets acceptés est sensiblement le
même.

Par contre, suite aux modifications intervenues dans le droit d’auteur, nous avons dû limiter le nombre de rencontre par projet. Là où
auparavant nous acceptions jusqu’à deux ou trois rencontres pour une classe, nous n’en acceptons plus qu’une depuis septembre 2009.
C’est pourquoi le nombre total de rencontres du programme a baissé cette année.

Le nombre d’écrivains participants a augmenté (il est passé de 210 à 223) ; nous avons intégré 57 nouveaux écrivains au programme
cette année.

Le programme a été mis en lumière à deux reprises : lors de la manifestation « Ce que lire fait à la vie », où les élèves d’une classe
du Lycée international de Saint Germain-en-Laye, accompagnées de leur enseignante Madame Catherine Bazin, ont parlé de leur rapport à
la lecture et de ce que la rencontre avec des écrivains leur avait apporté ; et lors d’un échange avec Madame Sandrine Leturcq,
enseignante au Lycée Voltaire d’Orléans, qui donnera lieu à un article sur la Mél et l’Ami littéraire dans la revue InterCDI.




                                                                                                                                         29
Quelles ont été précisément les conséquences des changements du droit d’auteur dans le programme Ami
littéraire ?
Concernant les rencontres d’écrivains en milieu scolaire, il est établi depuis 2009 que seule la rencontre / lecture, unique, d’un écrivain
dans une classe, peut être rémunérée en droits d’auteur.
Dès que l’auteur retourne dans la classe, cela relève du salariat (ou du revenu accessoire au droit d’auteur pour les écrivains affiliés à
l’AGESSA). Le bilan de François Nacfer (page 5) donne plus de précisions à ce sujet. Pour notre partie, il est à retenir que : Notre
partenariat Ami littéraire repose désormais sur une rencontre unique dans une classe, pour un maximum de deux classes dans un
établissement.

De nombreux projets ont pâti de cette limitation, notamment ceux regroupant plusieurs établissements, ou ceux liés à des salons ou à
des festivals invitant peu d’auteurs (qui avaient donc prévu un grand nombre de rencontres pour un même auteur). Pour certains
enseignants et coordonnateurs, ces limitations de notre partenariat mettent en danger la poursuite de leurs actions. Nous avons donc été
mobilisés cette année par la recherche de solutions pour maintenir les projets.

Nous avons aussi été amenés à revoir le fonctionnement administratif du programme. Désormais, nous envoyons directement à l’écrivain
une note de droit d’auteur, car il n’y a plus nécessité de lier la rencontre Ami littéraire à une commande de texte. En conséquence,
nous ne recevons quasiment plus de textes des écrivains suite à leur rencontre dans la classe. C’est dommageable, car ces textes étaient
pour nous l’occasion de mieux connaître les auteurs, et de mieux suivre le programme.

Nouveaux auteurs intégrés au programme en 2009-2010
Nous intégrons chaque année des auteurs au programme, qu’ils soient nouveaux adhérents ou demandés par les enseignants. Voici la liste
des cinquante-sept écrivains qui intervenaient pour la première fois dans le programme cette année scolaire :

Salah Al Hamdani, Richard Andrieux, Edith Azam, Jean-Philippe Blondel, Alain Blottière, Jean-Baptiste Cabaud, Vincent Cespedes, Marie
Chartres, Armelle Chitrit, Sylvain Coher, Pierre Colin-Thibert, Isabelle Collombat, Geoffroy de Pennart, Jacques Debs, Vincent Delecroix,
Claudine Desmarteau, Elsa Devernois, Gérard Dhôtel, Bruno Doucey, Tamirace Fakhoury, Elise Fontenaille, Philippe Forest, Natali Fortier,
Christophe Galfard, Christian Garcin, Christophe Gaultier, Denis Guenoun, Frédérique Hartmann, Annie Jay, Florence Jenner-Metz, Armel
Job, Orianne Lallemand, Lucie Land, Carole Martinez, Valérie Mathieu, Emmanuel Merle, Marie Melisou, François Migeot, Mireille Mirej,
Jérôme Noirez, Marjolaine Pereira, Denis Podalydès, Carole Reyes-Zalberg, Cathy Ribeiro, Béatrice Rodriguez, Nohad Salameh, Sébastien
Smirou, Pierre Soletti, Laurence Tardieu, Hans Thill, Emmanuel Tredez, Mario Urbanet, Marie-Sophie Vermot, Tangy Viel, Hélène Vignal,
Fabrice Vigne, et Vincent Villeminot.

… Et les auteurs invités dans le cadre de la Saison turque (voir le bilan de Garance Jousset page 37).

Bilan des enseignants
Cette année nous envisageons de mener un bilan complet du programme. Nous envoyons en juin 2010 un questionnaire détaillé envoyé à
tous les enseignants et coordonnateurs. Les réponses feront l’objet d’une analyse qualitative (réponse aux attentes des enseignants, envie
de mener à bien d’autres projets Ami littéraire ou des projets plus longs…) et d’une analyse quantitative (statistiques sur les élèves
concernés, les livres achetés…).

Perspectives
Nous projetons d’intensifier la communication sur le programme, notamment en région, avec Lisette Bouvier, tout comme les relances
auprès de nos partenaires éducatifs et culturels (relances qui, cette année, ont eu lieu en février et juin 2010), afin de cofinancer plus
de projets. Avec Martin Hervé, nous envisageons dans certains cas de croiser les classes PAC, qu’il coordonne, avec l’Ami littéraire.


La rémunération des rencontres Ami littéraire va être augmentée à compter pour l’année scolaire prochaine
La somme nette par rencontre passe de 165 à 175 € soit 6 % d’augmentation en 4 ans. La dernière augmentation datait de 2006.




II – Les partenaires de l’Ami littéraire
                -     Etablissements scolaires ayant déposé un projet :



                                                                                                                                       30
                  -    en primaire : 22 établissements
                  -    en collège : 97 établissements
                  -    en lycée : 62 établissements

Jeunes scolarisés ayant participé à l’Ami littéraire en 2009-2010

                           Opérations                    Rencontres                   Classes             Élèves
Écoles primaires           22                            41                           38                  1140
Collèges                   82                            165                          162                 4860
Lycées                     62                            80                           79                  2370
Etablissements spécifiques 1 EREA,                       4                            4                   120
                           1 IME
Projets coordonnées *,     30                            281                          216                 6480
regroupant plusieurs       (représentent environ 120
niveaux                    établissements ; cf.
                           explications)
Dont ZEP-REP               2                             8                            8                   120
Total                      198                           571                          499                 14970


* Les projets coordonnés regroupent :
- les opérations spécifiques comme « Poètes dans la classe » ou « Œuvres en cours » ;
- les projets coordonnés par différentes structures, dont nous proposons la liste ci-après.

Les structures avec lesquelles nous sommes en partenariat (correspondant aux « projets coordonnées »)
Associations :
Brouillons de Culture à Douai – Festi-Livres à Riscle – La Scène du Balcon à Paris – La Voix des Mots à Dijon – Le champ des Livres
au Pin - Les P’tits loups à Ladornac – Lire et Délires à Cormontreuil. Le Goéland masqué à Penmarch.
Bibliothèques et Médiathèques, CDDP :
Bibliothèque François Rabelais de Gennevilliers – Bibliothèque municipale de Luçon –Brioude Ville Lecture à Brioude – CDDP des Hauts
de Seine – Maison de l’art et de la communication à Sallaumines – Médiathèque Jean Prévost de Bron – Médiathèque de Corbas –
Médiathèque Louis Aragon au Mans – Salon du Polar à Lens – Salon du polar à Montigny les Cormeilles.
Salons littéraires, festivals, institutions culturelles :
CDDP – Théâtre de Lorient – Festival Les Nouvelles Hybrides à La Tour d’Aigues – Festival Est-Ouest à Die – Festival de littérature
jeunesse à Montsûrs – Printemps des Poètes à Eu – Tu connais la nouvelle ? à Saint-Jean de Braye.
Les académies et rectorats, les inspections académiques : ADBEN (Association des documentalistes) à la Réunion – DAAC Rectorat de
Créteil – DAAC Rectorat de Rouen (Voyage en ville) – DAAC Rectorat de Strasbourg – DAAC Rectorat de Versailles – Inspection
académique des Hauts de Seine – IUFM Midi-Pyrénées.




III - La répartition géographique des rencontres

L’Ami littéraire par régions 2009 / 2010



                                                                                                                                 31
Opérations              Visites             Classes                 Elèves               Région
2                       13                  13                      390                  Alsace
10                      17                  17                      510                  Aquitaine
4                       8                   8                       240                  Auvergne
4                       10                  10                      300                  Bourgogne
9                       21                  17                      510                  Bretagne
9                       20                  20                      600                  Centre
5                       20                  18                      540                  Champagne-Ardenne
1                       1                   1                       30                   Corse
2                       3                   3                       90                   Franche-Comté
59                      172                 115                     3450                 Île-de-France
7                       14                  14                      420                  Languedoc-Roussillon
2                       3                   3                       90                   Limousin
3                       3                   3                       90                   Lorraine
5                       24                  24                      720                  Midi-Pyrénées
11                      34                  29                      870                  Nord-Pas-de-Calais
10                      30                  29                      870                  Basse Normandie
5                       33                  33                      990                  Haute Normandie
9                       33                  33                      990                  Pays-de-la Loire
4                       6                   6                       180                  Picardie
6                       13                  13                      390                  Poitou-Charentes
6                       11                  11                      330                  Provence-Alpes-Côte d'Azur
24                      72                  69                      2070                 Rhône-Alpes
1                       10                  10                      300                  Outremer
Total opérations        Total visites       Total classes           Total élèves
198                     571                 499                     14970

Certaines régions comme l’Auvergne, la Franche-Comté, le Limousin, ou la Lorraine, sont encore trop peu touchées. Certes, ce sont des
régions où vivent peu d’auteurs (adhérents à la Mél), ce qui implique des frais de transport et d’hébergement plus élevés que par
exemple, en Ile-de-France.


Liste des écrivains ayant participé au programme L’Ami littéraire 2009/2010
Gilles ABIER                                 Vincent DELECROIX                            Guy JIMENES
Salah AL HAMDANI                             Christine DEROIN                             Sébastien JOANNIEZ
Corinne ALBAUT                               Claudine DESMARTEAU                          Armel JOB
Richard ANDRIEUX                             Marie DESPLECHIN                             Jean-Paul JODY
Francisco ARCIS                              Elsa DEVERNOIS                               Dominique JOLY
Claudine AUBRUN                              Gérard DHOTEL                                Fanny JOLY
Edith AZAM                                   Sophie DIEUAIDE                              Anne JONAS
Ella BALAERT                                 Gaetan DOREMUS                               Jean JOUBERT
Philippe BARBEAU                             Bruno DOUCEY                                 Jean JOUBERT
Hugues BARTHE                                Paule DU BOUCHET                             Roger JUDENNE
Christine BEIGEL                             Jean-Pascal DUBOST                           Charles JULIET
Alain BELLET                                 Didier DUFRESNE                              Amadou Élimane KANE
Stéphanie BENSON                             David DUMORTIER                              Olivier KARALI
Paul BERGESE                                 Kossi EFOUI                                  Viviane KOENIG
Roselyne BERTIN                              Marie-Florence EHRET                         Koffi KWAHULE
Michel BESNIER                               Mathias ENARD                                Brigitte LABBE
Claudia BIELINSKY                            Asli ERDOGAN                                 Martine LAFFON
Robert BIGOT                                 Annie ERNAUX                                 Orianne LALLEMAND
Julia BILLET                                 Tamirace FAKHOURY                            C. LAMIOT ENOS
Muriel BLOCH                                 Moris FARHI                                  Lucie LAND
Jean-Philippe BLONDEL                        Patrice FAVARO                               Jean L'ANSELME




                                                                                                                                  32
Alain BLOTTIERE                  Elise FONTENAILLE      Patrick LAUPIN
Anne-Laure BONDOUX               Philippe FOREST        M.-A. LE ROCHAIS
Pierre BORDAGE                   Frédéric FORTE         Hervé LE TELLIER
Alain BOUDET                     Natali FORTIER         Michel LEYDIER
Elisabeth BRAMI                  Hélène FRAPPAT         D. LIGER - BELAIR
Véronique BREYER                 Bernard FRIOT          Jean-Hugues MALINEAU
Geneviève BRISAC                 Claudine GALEA         Pascale MARET
Jean-Baptiste CABAUD             Christophe GALFARD     Carole MARTINEZ
Florence CADIER                  Anne-Marie GARAT       Danielle MARTINIGOL
Muriel CARMINATI                 Christian GARCIN       Valérie MATHIEU
Vincent CESPEDES                 Christophe GAULTIER    Jérôme MAUCHE
Marie CHARTRES                   Max GENEVE             Claire MAZARD
Georges-Olivier CHATEAUREYNAUD   Sylvie GERMAIN         Stéphane MELIADE
Sylvie CHAUSSE                   Brigitte GIRAUD        Marie MELISOU
Alain CHICHE                     Alexandre GOUZOU       Fabrice MELQUIOT
Claude CLEMENT                   Christian GRENIER      Emmanuel MERLE
Sarah COHEN-SCALI                Alain GROUSSET         Jean METELLUS
Sylvain COHER                    Denis GUENOUN          Stéphane MICHAKA
Pierre COLIN-THIBERT             Guillaume GUERAUD      François MIGEOT
Isabelle COLLOMBAT               Luce GUILBAUD          Pascal MILLET
Brigitte COPPIN                  Nedim GÜRSEL           Isabelle MINIERE
Pierre CORNUEL                   Brigitte GYR           Mireille MIREJ
Michel COSEM                     Frédérique HARTMANN    Catherine MISSONNIER
Richard COUAILLET                Yaël HASSAN            Francis MIZIO
Jean-Loup CRAIPEAU               Rachel HAUSFATER       Jean MOLLA
Vincent CUVELLIER                Rachel                 Hélène MONTARDRE
Didier DAENINCKX                 HAUSFATER-DOUIEB       Emmanuel MOSES
Seyhmus DAGTEKIN                 Esther HEBOYAN         Elisabeth MOTSCH
Stéphane DANIEL                  Nancy HUSTON           J.-C. MOURLEVAT
Jihad DARWICHE                   Fabienne JACOB         Marie-Aude MURAIL
Christine DAVENIER               Maria JALIBERT         Claire NADAUD
Valérie DAYRE                    Annie JAY              Béatrice NICODEME
Geoffroy DE PENNART              Didier JEAN            Frédérique NIOBEY
Jacques DEBS                     Didier JEAN            Geneviève NOËL
Jean-Marie DEFOSSEZ              Florence JENNER-METZ   Jean-Côme NOGUES


Jérôme NOIREZ                    Béatrice RODRIGUEZ     Jean-Pierre SIMEON
Jean-Hugues OPPEL                Marie-Sabine ROGER     Murielle SZAC
Emine Sevgi OZDAMAR              Joel Franz ROSELL      Laurence TARDIEU
Demir OZLÜ                       Isabelle ROSSIGNOL     Arthur TENOR
Nathalie PAPIN                   Ada RUATA              Hans THILL
Anne-Marie PARIS                 Nohad SALAMEH          Emmanuel TREDEZ
Marjolaine PEREIRA               Olivier SALON          Claire UBAC
Brigitte PESKINE                 Hélène SANGUINETTI     Mario URBANET
Xavier-Laurent PETIT             Annie SAUMONT          Marie-Sophie VERMOT
Dorothée PIATEK                  Jocelyne SAUVARD       Tanguy VIEL
Isabelle PINCON                  Thomas SCOTTO          Hélène VIGNAL
Denis PODALYDES                  Leïla SEBBAR           Fabrice VIGNE
Martine POUCHAIN                 Marie SELLIER          Vincent VILLEMINOT
Guillaume PREVOST                Zafer SENOCAK          Marie WABBES
Claude PUJADE-RENAUD             Kazem SHAHRYARI        Hyam YARED
Françoise RACHMÜHL               Eric SIMARD            Rüsen YILDIZ
Jean-Jacques REBOUX              Jean-Pierre SIMEON
C.REYES-ZALBERG                  Sébastien SMIROU
Cathy RIBEIRO                    Pierre SOLETTI
Maryvonne RIPPERT                Gérard STREIFF
Chantal ROBILLARD




                                                                               33
Conclusion
Nous observons un nombre de projets stable, malgré une baisse du nombre total de rencontres. Comme nous l’avons expliqué, cela est
dû aux limitations de notre partenariat, liées aux changements intervenus dans le droit d’auteur.

D’année en année, le programme s’est recentré sur les projets de sensibilisation, de découverte de la littérature, pour les élèves comme
pour les enseignants. Il s’agit aussi d’une sensibilisation des écrivains à la rencontre de publics en milieu scolaire. Ceci représente une
force du programme : il est pour certains élèves la première pierre dans la construction d’un personnel rapport au livre, et plus
généralement une étape importante dans le cheminement des jeunes vers un rapport intime à la littérature contemporaine.

L’Ami littéraire a donc toute sa place dans le paysage de l’éducation artistique, place que nous situons en amont de dispositifs axés sur
des projets plus longs, comme les ateliers artistiques ou les résidences.


Marjolaine Noiret
Chargée de l’Ami littéraire



                                                                  °°°




                                                                                                                                       34
bilan

– Œuvre en cours
Un écrivain met en partage son écriture avec une classe
en partenariat avec l’Académie de Créteil

2009-2010
6 actions de six séances de deux heures par action
6 auteurs : Elise Fontenaille, Vincent Villeminot, Laurence Tardieu, Isabelle Rossignol,
Claudine Galéa, Sylvain Coher
4 classes de lycée
2 classes de collège
158 élèves


Dispositif :
Œuvre en cours est une expérience singulière qui donne aux différents acteurs : élèves, auteur et professeur, une occasion de mettre en
partage une réflexion sur l’acte d’écrire.
Dans cette action, le travail de l’auteur constitue la matière même de l’atelier. L’objectif est que l’écrivain partage avec les élèves sa
propre démarche créatrice. La classe et l’écrivain se rencontrent au cours de six séances de deux heures.
Différentes propositions peuvent être envisagées : présentation par l’auteur d’un ouvrage à l’état de manuscrit (ou de tapuscrit),
questions, réflexion, exercices à partir de ce manuscrit (ou tapuscrit), lecture d’œuvres qui nourrissent celle de l’auteur, mise en
perspective de différentes publications de ce dernier, lecture d’un livre publié par l’auteur, travaux d’écriture qui permettent aux élèves
de          faire         une           expérience         intime         de           la          démarche          de          l’écrivain…
Ouverture culturelle : participation des élèves à des manifestations culturelles centrées sur la littérature contemporaine : lectures, salons,
rencontres avec des auteurs, etc.

Œuvres en cours 2009/2010 :
Elise Fontenaille dans une classe de 2nde au lycée Charles le Chauve, Roissy-en-Brie.
>> 35 élèves. Documentaliste : Mme Anne Longuet-Kirsch.

Vincent Villeminot dans une classe de 4ème au collège Jean Moulin, Chevilly-la-Rue.
>> 24 élèves. Documentaliste : Mme Coralie Baron-Le-Roux. Enseignant : M. Jean Rattenni.

Laurence Tardieu dans une classe 2nde Bac pro au lycée Professionnel La source, Nogent-sur-Marne.
>> 18 élèves. Enseignant en Histoire-Géographie-Education civique : M Cédric Barbier.

Isabelle Rossignol dans une classe de 2nde BEP carrières sanitaires et sociales au lycée Arthur Rimbaud, La Courneuve.
>> 24 élèves. Enseignante en Lettres-Histoire-Géographie : Mme Cécile Conteh.

Claudine Galéa dans une classe de 3ème au collège Robert Desnos, Orly.
>> 22 élèves. Enseignante en Lettres : Mme Marie Bracard.

Sylvain Coher dans une classe de 1ère L. Arts plastiques au lycée Albert Schweitzer, Le Raincy.
>> 35 élèves. Enseignante en Lettres : Mme Céline Defosse.


Constat :
– A noter, la réussite toute particulière des actions dont les séances ont été rassemblées dans le temps. Il semblerait que les élèves
soient plus attentifs et dynamiques et que le travail mis en place soit plus dense et efficace.
– Avec deux classes, il a été difficile d'envisager le processus de création.
– Malgré la mobilisation de tous, l’écoute et la concentration de certains groupes ont été très limitées.
Deux actions (au collège de La Courneuve et à Orly) furent difficiles dans les mises en œuvre. Les auteurs ont dû très vite s’adapter à la
situation de la classe et modifier leurs objectifs. Mais tous ont eu à cœur d’apporter une attention à chaque élève et d’avancer avec eux.



                                                                                                                                          35
– Les traces que les auteurs laisseront dans la mémoire et l'imaginaire des adolescents nous sont inconnues. Mais le passage dans la
classe reste un moment fort et irremplaçable. Indispensable pour certains enseignants pour amener et transmettre le plaisir de lire,
d’écrire, d’analyser. Les auteurs, avec leur personnalité ont tous mis en partage leur propre réflexion sur l’acte d’écrire. Les dispositifs et
manière de faire sont différents mais tous ont proposé aux élèves un sens, un regard et quelques outils. Leur présence, leur travail a
favorisé l’échange et mis, pour la plupart, les élèves en confiance et en situation de réussite. Tous ont cru dans leurs capacités
d’imagination, de réflexion et de réalisation.
– Les auteurs ont mis en place un climat de confiance et édicter des règles de conduite fondées sur l’écoute et le respect de la parole
de chacun.
– Les stages proposés et menés avec la DAAC de Créteil sont précieux. Ils permettent d’approcher et de sensibiliser directement les
enseignants à ce genre de dispositif conduit par des écrivains.


Suggestions et perspectives :
– Il est important de respecter le dispositif : six séances de deux heures.
– Proposer des écrivains en fonction du projet et des équipes, être également présent sur le terrain et affirmer sa position, la Mél est
l’interlocuteur privilégié des auteurs et des enseignants.
– Présenter et valoriser « Œuvre en cours » sur le site de la Mél en donnant quelques éléments sur les actions passées, en cours et à
venir. En précisant toutefois de s’adresser dans un premier temps à la DAAC de Créteil.
– Envisager, toujours par le biais d’internet, un espace qui permettrait à chacun de partager, de suivre les expériences en cours et
d’échanger au rythme des actions. Réfléchir à l’articulation informations et contenu.
– Pour les prochaines actions, la Mél continue son suivi et son engagement. En accord avec la DAAC de Créteil, un courrier a été
adressé aux établissements de l’académie afin de promouvoir le programme et les encourager à s’inscrire dans un des nombreux
dispositifs menés par la Mél pour la rentrée 2010-2011.



Chargée d’ « Oeuvres en cours »
Virginie Frénay et Garance Jousset, sa remplaçante de janvier à juillet 2010




                                                                                                                                           36
bilan

– Poètes dans la classe
Lire, dire, écrire la poésie contemporaine
en partenariat avec l’Académie de Créteil

2009-2010
3 dispositifs six séances de deux heures par action
3 classes de collèges et lycées
3 auteurs Jérôme Mauche, Amadou Elimane Kane, Emmanuel Moses
74 élèves

Dispositif :
Lancée en 1993, cette action est reconduite pour la dix septième année consécutive, en partenariat avec la Maison des écrivains et de la
littérature, dans le cadre du dispositif « l'Ami littéraire ». Elle est destinée au public des collèges et des lycées. Elle vise principalement
à:
– Faire découvrir la poésie contemporaine aux enseignants et aux élèves et accroître son audience à l'école,
– Donner le goût de la poésie aux élèves par la pratique avec un créateur : dire, lire, écouter, écrire des poèmes avec un poète vivant.
– Faire se rencontrer et s'ouvrir l'un à l'autre les univers de l'enseignant et du poète afin de favoriser, par le travail en partenariat, les
apprentissages scolaires et culturels des élèves.
Six séances de deux heures avec le poète et la mise en place d’échanges entre les équipes pédagogiques et entre les classes caractérisent
ce programme ainsi qu’une ouverture culturelle sur des manifestations diverses liées à la poésie contemporaine : Le Printemps des Poètes,
Biennale de poètes en Val-de-Marne…
L’action peut être prolongée par un travail sur le plateau en partenariat avec la Maison de la Poésie.

Poètes dans la classe 2009/2010 :
Jérôme Mauche dans une classe de 2nde Bac Pro au lycée Léo Lagrange de Bondy (de décembre 2009 à mars 2010).
>> 24 élèves. Documentaliste : Mme Mona Leroux.

Amadou Elimane Kane dans une classe de 3ème au collège Nicolas Boileau de Chennevières-sur-Marne (de novembre 2009 à février 2010).
>> 25 élèves. Professeur Lettres Modernes : Mme Soafara Boileau.

Emmanuel Moses dans une classe de 6ème au collège Nicolas de Staël à Maison Alfort (de janvier à mai 2010).
>> 25 élèves. Professeur Lettres Modernes : Mme Charlotte Barberon.

Constat :
– Les enseignants et auteurs sont très attachés à l’expérience de la lecture à voix haute.
– L’accompagnement des auteurs, des équipes pédagogique sur le terrain et les réunions mi-parcours et à la fin de l’action sont
indispensables.
– Beaucoup d’enseignants ont accueilli un poète dans leur classe après avoir suivi un stage et le collège Nicolas Boileau de
Chennevières-sur-Marne souhaite renouveler l’expérience en 2010/2011.

Proposition :
– Présenter le dispositif sur le site de la Mél en donnant quelques éléments sur les actions passées, en cours et à venir. En précisant
toutefois de s’adresser dans un premier temps à la DAAC de Créteil.


Chargée de « Poète dans la classe »
Virginie Frénay et Garance Jousset, sa remplaçante de janvier à juillet 2010




                                                                                                                                     37/66
bilan

– Le Temps des écrivains à l’université
   et dans les grandes écoles
en partenariat avec l’Education nationale financé par le Centre national du Livre au Ministère de la Culture et de la Communication
et par la Direction de l’Enseignement Supérieur du Ministère de l’Education Nationale et de la Recherche

122 rencontres écrivains/étudiants
40 établissements
87 auteurs
4380 auditeurs

Dispositif :
Coordination et co-financement de rencontres (lectures, débats, conférences…) entre des écrivains et des étudiants de l’enseignement
supérieur.

Publics :
4380 étudiants, lycéens (filières générales, métiers du livre et multimédia, Arts du Spectacle, BTS, classes préparatoires, Master de
Lettres…) – enseignants, chercheurs, étudiants stagiaires professeurs des écoles, des collèges et lycées, formateurs, titulaires,
bibliothécaires, personnels des établissements.

Liste par région des 40 établissements ayant participé au programme Temps des écrivains à l’université et dans les grandes écoles pour
l’année 2009/2010 :

PARIS – Région Ile-de-France
Ecole Normale Supérieure rue d’ULM
Université Paris-Sorbonne Paris IV avec La Scène du Balcon
Université de Paris 7 - Denis Diderot avec l’UFR Lettres, Arts, Cinéma
Université Paris 8 – Vincennes, Saint-Denis avec l’équipe de recherche Littérature et Histoires
Université de Paris Est Marne-la-Vallée
BESANCON
Université de Franche-Comté - Besançon, URF SLSH
CAEN
IUFM de l'Université de Caen Basse-Normandie
CLERMONT-FERRAND
IUFM d'Auvergne
IUFM d'Aurillac avec la Semaine de la Poésie
IUFM de Moulins avec la Semaine de la Poésie
UFM d'Auvergne avec la Semaine de la Poésie
IUFM d’Auch avec la Semaine de la Poésie
IUFM de Rodez avec la Semaine de la Poésie
Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand II avec la Semaine de la Poésie
Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand II avec l’UFR Lettres, Langues, Sciences humaines
Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand II avec le Service Universités Culture
Lycée de Presle à Cusset
DIJON
Université de Bourgogne – Dijon avec le Centre Pluridisciplinaire Textes et Cultures, UFR Lettres et Philosophie
Université de Bourgogne – Dijon avec l'Atheneum, centre culturel de l'université
Lycée Carnot (lettres-maths) de Dijon
GRENOBLE
Université Stendhal Grenoble III avec le Service culturel



                                                                                                                                      38/66
LILLE
Université Charles de Gaulle Lille III avec l’UFR de Lettres Modernes
LYON
Ecole Nationale des Beaux-Arts de Lyon
Centre d'études poétiques avec l’Ecole normale supérieure Lyon
Ecole Normale Supérieure de Lyon
La Bibliothèque Interuniversitaire de Lettres et Sciences Humaines de Lyon
ORLEANS-TOURS
Université d’Orléans - Service Culturel et Citoyenneté étudiante DEVE - Maison de l'Etudiant
NANTES
Université de Nantes avec l’UFR de sociologie
Université de Nantes avec le Théâtre Universitaire et la Nouvelle Ecole d’architecture
POITIERS
Université de Poitiers avec l’Association Culturelle de l'UFR Lettres & Langues de l'Université
REIMS
Lycée Franklin Roosevelt
RENNES
Université Rennes II avec le Service culturel
STRASBOURG
Université de Strasbourg avec le Service Universitaire de l'Action Culturelle (SUAC)
TOULOUSE
IUFM de Midi-Pyrénées
Centre IUFM de Cahors
Centre IUFM de Toulouse
Université des Sciences sociales de Toulouse I, le Service commun de la Documentation
Université Toulouse-Le Mirail Toulouse II avec le Centre d'Initiatives Artistiques (CIAM)
ETRANGER
Université de Lausanne UNIL en Suisse


Liste des 87 auteurs ayant participé au programme Temps des écrivains à l’université et dans les grandes écoles pour
l’année 2009/2010 :

Marianne ALPHANT                                   Haydar ERGÜLEN                                 Issa MAKHLOUF
Cemren ALTAN                                       Tamirace FAKHOURY                              Jean-François MANIER
Jacques ANCET                                      Jean-Pierre FARINES                            Christophe MANON
Ingrid ASTIER                                      Alexandre FAURE                                Jean-Charles MASSERA
Marcel BENABOU                                     Claude FAVRE                                   Joël-Claude MEFFRE
Philippe BERTHAUT                                  Bertrand FILLAUDEAU                            Stéphane MICHAKA
Patrick BESNIER                                    Pierrette FLEUTIAUX                            Freddy MICHALSKY
Patrick BEURARD - VALDOYE                          Jean-Claude FORET                              Ian MONK
Marc BLANCHET                                      Frédéric FORTE                                 Christine MONTALBETTI
Jocelyn BONNERAVE                                  André GACHE                                    Hélène MONTARDRE
Evelyne BRISOU-PELLEN                              Anne GARRETA                                   Emmanuel MOSES
Yael CANGE                                         Albane GELLE                                   Timour MUHIDINE
Fabrice CARAVACA                                   Valentine GOBY                                 Lale MULDUR
Claire CASTILLON                                   Marc GUILLEROT                                 Bernard NOEL
Rolande CAUSSE                                     Tarik GÜNERSEL                                 Dominique NOGUEZ
Claude CLEMENT                                     Nedim GURSEL                                   Franck PAVLOFF
Brigitte COPPIN                                    Maria JALIBERT                                 Claude PINAULT
Rachel CORENBLIT                                   Maja JANTAR                                    Emmanuelle PIREYRE
Marie COSNAY                                       Serge JONCOUR                                  Silvia RADELLI
Maryline DESBIOLLES                                Jacques JOUET                                  Yves RAVEY
François DOMINIQUE                                 Marie-Hélène LAFON                             Thierry RENARD
Ariane DREYFUS                                     Michel LAFON                                   Dominique RICHARD
David DUMORTIER                                    Werner LAMBERSY                                Jean-Pierre RIOUX
Antoine EMAZ                                       Luc LANG                                       Jacques ROUBAUD
Gültekin EMRE                                      Sébastien LESPINASSE                           Yves ROUQUETTE



                                                                                                                          39/66
Bruno RUIZ
Claude RUTAULT
Eugène SAVITZKAYA
Pierre SENGES
Michel SERRES
Mehmet TANER
Vincent THOLOME
Philippe VASSET
Michel VINAVER
Cosima WEITER
Tashin YÜCEL




                    40/66
Constat :
Le programme est en perte de vitesse, les demandes moins nombreuses.
Et la contrainte de limiter les interventions à des rencontres de deux à trois heures limitent et découragent certains établissements.
Nous devons répondre aux sollicitations mais également proposer et communiquer directement le programme aux établissements.
Le dispositif compte beaucoup de belles rencontres, en petit comité dans le cadre de séminaires et de plus en plus souvent, plus
largement ouvertes à un grand nombre d’étudiants et d’enseignants, dans les établissements et quelques fois en périphérie des heures de
cours.

Exemples de grande mobilisation et de belles rencontres :
– Rencontres organisées par Stéphane Bikialo dans le cadre du festival international sur la Voix pour la Faculté des lettres et des
langues de Poitiers.
– Programmation de l'atheneum de Dijon, véritable laboratoire culturel de l'Université de Bourgogne avec sa directrice Béatrice Hanin.
– Rencontres organisées par « La Semaine de la poésie » dans les IUFM d'Auvergne.
– Programme de rencontres de poètes français et étrangers avec le service culturel de l’université de Rennes II.
– Et toujours, les universités Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, de Toulouse, Strasbourg, Rennes, Lyon, Lille, Nancy…


Suggestions :
      Favoriser, répondre et initier.
      – Renforcer la position de la Mél, répondre aux demandes des établissements, mais également être force de proposition, travailler
      en étroite relation avec les auteurs, les partenaires culturels et les équipes pédagogiques afin d’imaginer, initier, mettre en oeuvre
      et en action des rencontres entre des écrivains et des étudiants de l’enseignement supérieur.
      – Communiquer.
      Visibilité et connaissance du programme : envisager une relance nationale auprès des établissements, des associations étudiantes, des
      centres culturels, des auteurs, des partenaires, réseaux scolaires pour le présenter et le proposer.
      – Travail de communication : mettre à jour les fichiers, mailing, identification des réseaux de communications des enseignants
      (presse, forum, lettres de diffusions…), réalisation d’un nouveau dépliant, etc.
      – Développer.
      Envisager des développements de partenariats avec des structures culturelles. Eventuellement, leur proposer un partenariat dans le
      cadre de leur propre programmation. Par ex. : Concordanse (rencontre entre chorégraphe et auteur) / Théâtre de l’Echangeur à
      Bagnolet / le MAC VAL de Vitry-sur-Seine / Théâtre Paris-Villette (…)


La rémunération des rencontres des deux programmes nationaux va être augmentée à compter de
septembre 2010
Pour le programme « Ami littéraire » :
La somme nette par rencontre passe de 165 à 175 € soit 6 % d’augmentation en 4 ans, la dernière datait de 2006.
Pour le programme le « Temps des écrivains à l’université et dans les grandes écoles » :
La somme nette par rencontre passe de 190.56 à 200 € soit 5 % d’augmentation en 11 ans, il n’y avait jamais eu de revalorisation
depuis la création du programme en 1999.



Chargée du Temps des écrivains à l'Université:
Virginie Frénay et Garance Jousset, sa remplaçante de janvier à juillet 2010




                                                                      °°°




                                                                                                                                  41/66
bilan

– Saison de la Turquie en France
en partenariat avec Culturesfrance
dans le cadre des programmes nationaux
Le Temps des écrivains à l’université et dans les grandes écoles & L’Ami littéraire


de janvier à mars 2010

6 auteurs :
Asli Erdoğan, Füruzan, Sema Kaygusuz, Lale Müldür, Rosie Pinhas Delpuech dont deux non encore traduits en France : Faruk Duman et
Ayşe Sarısayın.

11 établissements dans 5 régions :
Université PARIS XII à CRÉTEIL, Université de NANTES avec le Théâtre Universitaire de Nantes et la Nouvelle Ecole d’architecture de
Nantes, Université Michel de Montaigne BORDEAUX III, Lycée International de SAINT-GERMAIN-EN-LAYE, Lycée Racine de PARIS, Lycée
Montaigne de BORDEAUX, INALCO à PARIS, Université de STRASBOURG, Lycée Sévigné de PARIS.

Publics :
500 élèves – étudiants – enseignants français,
communauté enseignante et étudiante turcophone et des professionnels du livre.

Particularité du dispositif :
La Mél a imaginé pour « La Saison de la Turquie en France » un programme original de rencontres d’auteurs turcs dans les
établissements scolaires et universitaires français.
Ce programme s’est organisé autour de quatre axes :
– Choix des auteurs
– Idée originale proposée par la Mél d’associer des auteurs turcs non encore traduits et connus en France
– Choix des partenaires et des établissements scolaires et universitaires
– Coordination et accompagnement des auteurs
La Mél a entièrement développé et accompagné ce programme : choix des auteurs, invitations, choix des établissements scolaires et
universitaires, coordination auprès des partenaires, gestion et suivi administratif et logistique…

Dispositif :
La Maison des écrivains et de la littérature a pour vocation de fédérer les écrivains, de les représenter et, à travers eux, de promouvoir
la littérature.
À l'occasion de la Saison de la Turquie en France, et à partir de ses propres programmes nationaux Le Temps des écrivains à l'université
et dans les grandes écoles (http://www.m-e-l.fr/temps-ecrivains-universite.php) et L'Ami Littéraire (http://www.m-e-l.fr/ami-litteraire.php), la
Mél s’est associée à Culturesfrance et a invité six auteurs turcs (Faruk Duman, Füruzan, Sema Kaygusuz, Lale Müldür, Rosie Pinhas
Delpuech et Ayşe Sarısayın) à des rencontres avec le public scolaire et universitaire français.
Deux d’entre eux, traduits en français, Füruzan et Sema Kaygusuz ont accepté la proposition de la Mél faite à Culturesfrance d’inviter
eux-mêmes un écrivain turc de leur choix, non encore traduit, afin de faire entendre les multiples voix de la littérature turque
d’aujourd’hui.
La Mél a ainsi proposé aux auteurs invités un parcours d’une semaine dans les lycées et universités françaises de janvier à mars 2010.
Une belle opportunité de faire découvrir la création littéraire turque aux élèves et étudiants français et de rassembler les turcophones.

Programme :
19 janvier 2010                  ROSIE PINHAS DELPUECH à l’Université PARIS XII à CRÉTEIL
4 mars 2010                      ROSIE PINHAS DELPUECH à l’Université de NANTES
5 mars 2010                      ROSIE PINHAS DELPUECH à l’Université de NANTES
11 mars 2010                     ROSIE PINHAS DELPUECH à l’Université M. de Montaigne BORDEAUX III
12 mars 2010                     LALE MÜLDÜR au Lycée International de SAINT-GERMAIN-EN-LAYE
17 mars 2010                     FÜRUZAN au Lycée Racine de PARIS



                                                                                                                                      42/66
19 mars 2010                       ROSIE PINHAS DELPUECH au Lycée Montaigne de BORDEAUX
                                   SEMA KAYGUSUZ et FARUK DUMAN à l’INALCO, PARIS
22 mars 2010                       SEMA KAYGUSUZ et FARUK DUMAN à l’Université de STRASBOURG
26 mars 2010                       AYŞE SARISAYIN au Lycée Sévigné de PARIS


Annulations :
Quelques imprévus de dernière minute :
– ASLI ERDOGAN a dû annuler, la veille d’une intervention à Toulouse, l’intégralité de son séjour en France pour raison de santé.
– LALE MÜLDÜR n’est pas intervenu à l’université de Paris XII, suite à l’annulation du professeur.
– FÜRUZAN a annulé la fin de son séjour pour raison personnelle.
4 février 2010                 ASLI ERDOGAN à la médiathèque José Cabanis de TOULOUSE
5 février 2010                 ASLI ERDOGAN à l’Université de TOULOUSE II
10 février 2010                ASLI ERDOGAN au Lycée Poincaré de NANCY
4 et 5 mars 2010               ASLI ERDOGAN à l’Université de NANTES
25 mars 2010                   LALE MÜLDÜR et ALI AKAY à l’Université PARIS XII à CRÉTEIL
29 mars 2010                   FÜRUZAN et AYŞE SARISAYIN à l’Université de STRASBOURG

Résultat :
Les enseignants, élèves mobilisés et les auteurs invités ont pris un grand plaisir à mener ou à participer à cette saison culturelle et sont,
à quelques détails près, très satisfaits du travail accompli.
Les étudiants nous ont de nouveau étonnés et ravis par leur enthousiasme et l’accueil qu’ils ont réservé aux auteurs. Ces rencontres, la
présence, la voix de l’écrivain au sein même des établissements, souvent éloignées de ce qu’ils peuvent connaître, ont permis des
échanges singuliers et renforcé l’envie pour certains de poursuivre l’expérience.
Chacun a visiblement eu une grande satisfaction à découvrir et lire les auteurs turcs, à débattre de leurs textes, puis à les écouter
(lectures bilingues) et à leur poser des questions autant sur le contexte géopolitique de leur pays, sur la littérature turque, la langue et
la traduction que sur leur travail d’écriture.
De tout cela, l’équipe de la Mél est particulièrement heureuse. Ce constat s’ajoute au plaisir que nous avons à mener ce travail avec les
élèves et les enseignants et conforte notre démarche.
Tous les auteurs, enfin, nous ont dit leur joie de rencontrer des classes aussi enthousiastes et d’être confrontés à une grande curiosité et
à des questions nombreuses, pertinentes et de surcroît visiblement personnelles, ce qui n’est pas toujours le cas.
Six auteurs turcs, reçus par des enseignants ont ainsi rencontré et dialogué avec près de 500 élèves et étudiants.
Le précieux soutien de Culturesfrance aura permis à la Mél de favoriser les échanges entre auteurs et professionnels du
livre.
Grâce à ce programme et l’idée originale proposée par la Mél d’associer des auteurs turcs non encore traduits et connus en France,
Faruk Duman et Ayşe Sarısayın ont un projet de traduction. Faruk Duman avec les éditions Actes Sud et Ayşe Sarısayın avec les éditions
Bleu autour.

Prolongement envisagé :
La Mél se réjouit d’avoir suscitée des traductions de nouvelles inédites en français d’auteurs jusqu’à présent inconnus en France. Afin
d’encourager ce projet de traduction et de publication et d’accompagner ces deux auteurs, la Mél invitera Faruk Duman et Ayşe
Sarısayın lors de la parution de leur livre et organisera une grande rencontre aux côtés de leur éditeur.

Autre perspective du programme avec des auteurs étrangers :
La Maison des écrivains et de la Littérature s’associe au Centre national du livre dans le cadre du festival « Les Belles Étrangères ». Du
8 au 20 novembre 2010, un groupe de douze écrivains de Colombie sera invité en France et participera à de nombreuses rencontres
organisées dans des universités, bibliothèques et lieux culturels. Dans le cadre de son programme Le Temps des écrivains à l’université
et dans les grandes écoles, la Mél organisera un circuit de rencontres entre les auteurs et les étudiants de l’enseignement supérieur.
Contact pris avec les établissements dès juin.

Chargée du Temps des écrivains à l'Université :
Virginie Frénay et Garance Jousset, sa remplaçante de janvier à juillet 2010




                                                                                                                                   43/66
bilan

– Stages DAAC de Versailles
en partenariat avec l’Académie de Versailles et la DRAC Ile-de-France




« L’atelier annuel d’écriture »
Dates du stage : du 25 novembre 2009 au 2 juin 2010
Structures associées : Odéon – Théâtre de l’Europe / Maison des Ecrivains et de la littérature / Musée du Louvre / DAAC
Rectorat de Versailles.
Auteurs, comédien invités : Gustave Akakpo, Dimitris Dimitriadis, Suzanne Doppelt, Daniel Loyaza, Olivier Py, Tanguy Viel.
Public : 40 professeurs des écoles, enseignants de collèges et de lycées et documentalistes inscrits.


Le stage a pour objectif : de faire découvrir aux enseignants la création littéraire, de la mettre à l’épreuve d’autres disciplines
artistiques (dramaturgie contemporaine/ collections du Louvre), de questionner ainsi leurs liens et d’interroger le rapport entre création et
réflexion. Pour se faire, les œuvres issues des collections du Louvre sont utilisées, ainsi que les écritures dramatiques liées au tragique et
à la relecture des mythes.

Déroulement du stage : (22 séances, de novembre à juin)
Présentation du théâtre et des écritures contemporaines, par Olivier Py.
5 interventions de Gustave Akakpo.
2 interventions de David Loayza.
4 interventions de Dimitris Dimitriadis et présentation de sa pièce en création au théâtre de l’Odéon. Les stagiaires assistent au cours de
l’année à 2 pièces de théâtre de D. Dimitriadis.
11 séances d’ateliers d’écriture croisés entre Suzanne Doppelt et Tanguy Viel, au Louvre.
En fin d’année, une séance de restitution et de bilan, en présence des différents partenaires.

Constat :
Malgré un choix tardif des œuvres et une absence de publication des travaux, l’ensemble des enseignants-stagiaires se dit très satisfait de
cette formation au long cours. L’intervention de différents intervenants, aux approches singulières (théorique, artistique, pédagogique,
etc.), permet d’embrasser le large panorama de l’écriture de création, suscite une réflexion critique et des échanges entre les stagiaires.
Nécessité de faire lien avec ce qui se passe en classe.

Perspectives :
– Ce stage est maintenu par la DAAC de Versailles pour 2010-2011. Il s’agira de faire intervenir 3 à 4 auteurs pour animer cet atelier.
– Pour 2010-2011, proposition d’un nouveau stage : « Dire, lire, écrire avec un écrivain », en partenariat avec la Cité Nationale de
l’Histoire de l’Immigration et le Musée du Louvre. Un auteur issu de l’immigration traitera avec les stagiaires des questions du
déracinement, de l’exil, de l’immigration, de la langue maternelle. Un autre auteur, dont l’œuvre est marquée par les œuvres d’art,
mènera des ateliers autour de l’art, des techniques picturales, photographiques, etc.
– Dans le cadre des « Enjeux contemporains » en janvier 2011, proposition d’un stage : « Colloque de littérature contemporaine et
critique ». Les professeurs-stagiaires viennent assister aux 2 journées des « Enjeux contemporains ». Par la suite, ils travaillent avec
Dominique Viart et un ou deux écrivains participant à la manifestation.
– Pour 2010-2011, proposition d’une journée d’animation au CRDP autour de la lecture, avec le philologue Jean Bollack et la projection
d’un film de Pierre Dumayet consacré à ces questions.


Martin Hervé
Chargé d’actions culturelles




                                                                                                                                    44/66
bilan

– Stages – DAAC de Créteil
en partenariat avec l’Académie de Créteil et la DRAC Ile-de-France


2009-2010
2 stages : trois journées par stage
« Faire expérience de la littérature avec un écrivain »
« La littérature à la croisée des arts : écriture et architecture »

Public : enseignants et documentalistes de l’académie de Créteil



Stage associé au programme « Œuvre en cours » :
« Faire expérience de la littérature avec un écrivain »

Dates du stage : sur trois journées : lundi 18, jeudi 21 et vendredi 22 janvier 2010.
Horaires : 9h30-12h30 / 14h-17h
Structures associées : Médiathèque d’Alfortville / Maison des Ecrivains et de la littérature / DAAC Rectorat de Créteil.
Auteurs, comédien invités :
Jean-Charles Masséra, Nicole Galigaris, Laurence Tardieu, Valentine Goby
et Gatienne Engelibert, comédienne au Théâtre de Fresne.
Public : 26 enseignants et documentalistes inscrits et 24 présents.

Le stage a pour objectif : de faire découvrir aux enseignants la création littéraire contemporaine/ de les faire entrer dans le processus
de création grâce à deux approches : mise en voix/ateliers d’écriture.
Ce stage s’inscrit dans le cadre du projet « Œuvre en cours » avec la Maison des Ecrivains et de la littérature. De plus, la médiathèque
d’Alfortville propose un « Festival des écritures » qui s’inscrit dans ce cadre de la création contemporaine.

Déroulement du stage :
Panorama de la littérature contemporaine et échange autour des écritures contemporaines par Jean-Charles Massera
Atelier d’initiation à la littérature contemporaine proche de la performance, de l’art contemporain avec Jean-Charles Massera
Atelier d’écriture avec Nicole Caligaris
Mise en voix, mise en espace d’un texte : Qui Touche a Mon Corps Je le Tue de Valentine Goby (avec Gatienne Engelibert comédienne au
Théâtre du Fresne)
Dernière après-midi consacrée à un échange entre les groupes sur le travail d’écriture et sur l’approche des écritures contemporaines.
Présentation du programme Œuvre en cours par Garance Jousset de la Mél et intervention de deux auteurs, Laurence Tardieu et Valentine
Goby, engagées dans le programme.

Constat :
Ce stage a été pensé pour mettre en situation les enseignants, s’interroger et échanger sur la littérature contemporaine, sur des
processus de création et enfin susciter chez eux l’envie de collaborer avec des auteurs - en participant à des classes à Projet Artistique
et Culturel (PAC) ou des projets Inter-établissements (Œuvres en cours et Poètes dans la classe ).
Les auteurs ont partagé leur propre regard sur la littérature contemporaine. Ils sont intervenus avec leur personnalité et mis en place
des ateliers qui ont favorisé les échanges et permis de confronter très concrètement plusieurs formes de création artistique, des
démarches, mais aussi les différentes perceptions que l’on peut en avoir.
Certains ont été « bousculés » par la présentation de Jean-Charles Massera, beaucoup d’entre eux ont pu découvrir une littérature
contemporaine à la croisé de la performance et de l’art contemporain. L’atelier de Nicole Caligaris les a mis en situation de création et
les mises en voix dirigées par une comédienne ont amené les enseignants à travailler sur l’espace, le corps, la voix et permis de
s’interroger concrètement sur un processus de création artistique.




                                                                                                                                45/66
A l’issue du stage, huit participants ont émis le désir de construire des projets avec des auteurs et certains de s’inscrire au projet inter-
établissement Œuvre en cours.


Perspective :
– Ce stage est maintenu par la DAAC de Créteil pour 2011.
– Il est important de préserver et favoriser ces stages afin de toucher très directement les enseignants et les auteurs sont, pour cela, les
meilleurs ambassadeurs.
– Prochain stage : les 17, 20 et 21 janvier 2011 à la Médiathèque d’Alfortville.



Autre stage mené avec la DAAC de Créteil :
« La littérature à la croisée des arts : écriture et architecture »

Dates du stage : sur trois journées : les mardi 13, mercredi 14 et jeudi 15 avril 2010.
Structures associées : CAUE 93 / Maison des Ecrivains et de la littérature / DAAC Rectorat de Créteil / Villa Savoye à Poissy.
Auteurs invités : Hélène Bleskine et Claude Eveno.
Lieux : CAUE 93 / la Villa Savoye / Hôtel de Sully et Institut du Monde Arabe
Public : 12 enseignants et documentalistes.

Objectifs de la formation :
Ce stage prolonge ceux déjà mis en place sous l’étiquette « l’écriture à la croisée des arts ».
Il s’agira cette fois d’interroger les relations qu’entretiennent architecture, écriture, lecture pour mettre en place des projets qui croisent
ces domaines et proposer une réflexion sur les processus de création.
Cette formation doit permettre de mieux connaître et la création littéraire et l’architecture en proposant diverses approches de l’une par
l’autre.
Au moyen de l’écriture : découverte de l’architecture/ Au moyen de l’architecture : découverte de l’écriture.

Déroulement du stage :
Alternance d’ateliers entre architecture et littérature. Liens entretenus entre écriture et architecture.
Visite de l’Hôtel de Sully et de l’Institut du Monde Arabe par le CAUE93. Lire et décrire un bâtiment.
Atelier d’écriture in situ animé par Hélène Bleskine à la Villa Savoye à Poissy puis point de vue d’un architecte, Jean-Michel Payet du
CAUE93.
Dernière étape, définir une « critique » en architecture. Comment écrire l’architecture avec un point de vue critique : quelles démarches
mises en œuvre ? Rencontre avec un critique spécialisé : Claude Eveno.

Constat :
– Très belle expérience, notamment avec l’atelier d’écriture in situ d’Hélène Bleskine à la villa Savoye.
Enthousiasme unanime des participants.
– Une plaquette réunissant l’ensemble des textes écris par les stagiaires a été réalisée par la Mél.



Chargée des stages avec la DAAC de Créteil :
Virginie Frénay et Garance Jousset, sa remplaçante de janvier à juillet 2010




                                                                                                                                     46/66
bilan

– Ecrire avec, lire pour
en partenariat avec l’Académie de Créteil


2009-2010
2 dispositifs quatre séances de deux heures par action
2 classes de collèges
2 auteurs François Bégaudeau, Joy Sorman
40 élèves


Dispositif :
À partir de l’expérience menée par 4 auteurs et 4 cinéastes en région des pays de la Loire (écriture d’une nouvelle à partir d’une
contrainte, puis réflexion auteur-cinéaste sur la/les façon(s) d’adapter cette nouvelle au cinéma, la Maison des écrivains et de la
littérature, en partenariat avec Capricci Edition, la Région Ile-de-France et la DAAC de Créteil, propose à des élèves d’option cinéma de
participer à cette réflexion en lien avec leur programme et les problématiques de l’enseignement du cinéma – audiovisuel.
Le projet propose à la fois une expérience et une réflexion sur les questions suivantes en collaboration avec l’auteur et le cinéaste qu’il
a choisi de s’associer :
– La création littéraire aujourd’hui : ce qui la motive, création libre ou à contrainte, les supports de lecture...
– L’adaptation cinématographique d’une œuvre littéraire.
Les élèves travailleront eux-mêmes à l’adaptation d’un (voire plusieurs) passages clé de la nouvelle (parce qu’il aura donné « du fil à
retordre » au duo auteur/cinéaste, par exemple, ou parce que les élèves auront envie de s’y « coller »).


Actions dans les établissements :
François Bégaudeau dans une classe du Lycée Suger de Saint Denis (4 séances de février à avril 2010 dont la dernière commune aux
deux actions)
>> Professeur de Lettres, option cinéma : Mme Pascale Labadie.

Joy Sorman dans une classe du Lycée Hector Berlioz de Vincennes (4 séances de février à avril 2010 dont la dernière commune aux
deux actions)
>> Professeur de Lettres : Mme Suzanne Dené.


Co-édition Mél et éditions Capricci du coffret “Béatrice Merkel”
Un coffret original autour de l’adaptation d’un texte littéraire en film
François Bégaudeau / Patricia Mazuy - Joy Sorman / Noémie Lvovsky - Pierre Alferi / Albert Serra - Christine Montalbetti / Caroline
Champetier - Stéphane Bouquet / Claire Denis


Soirée au MOTif à Paris
Le jeudi 15 avril à 19h : Rencontres avec les auteurs François Bégaudeau, Joy Sorman et la réalisatrice Patricia Mazuy autour du coffret
"Béatrice Merkel".
Echanges sur leur travail d’écriture, l'adaptation pour le cinéma et tout particulièrement sur les ateliers menés par les écrivains dans
deux établissements scolaires.
En présence d’Hervé Aubron du Magazine Littéraire, François Bégaudeau et Patricia Mazuy et Joy Sorman.
En partenariat avec la Maison des Ecrivains et de la Littérature.
http://www.lemotif.fr/fr/photos-videos/videotheque/bdd/video/73


Chargée de « Ecrire avec, lire pour »
Virginie Frénay et Garance Jousset, sa remplaçante de janvier à juillet 2010



                                                                                                                                 47/66
bilan

– Machines à dire, machine à écrire
en partenariat avec l’Académie de Versailles


2009-2010
4 dispositifs six séances de deux heures par action
4 classes collèges et lycées
4 auteurs Véronique Breyer, Frédéric Forte, Brigitte Gyr, Christophe Lamiot
160 élèves


Machines à dire, machines à écrire 2009/2010 :
Véronique Breyer dans une classe de 2nde au lycée Michel Ange de Villeneuve-la-Garenne (de février à avril 2010).
>> Professeur de français : Mme Naomi Obrist.

Frédéric Forte dans une classe de 2nde au lycée Richelieu de Rueil-Malmaison (de janvier à février 2010).
>> Professeur de Lettres Classiques : Mme Dominique Brat et Brigitte Desclavelières.

Brigitte Gyr dans une classe de BEP 1ère année au lycée professionnel Louis Dardenne (de janvier à février 2010).
>> Documentaliste : Mme Sophie Binder.

Christophe Lamiot dans une classe de 6ème SEGPA au Collège Louis Pasteur de Genneviliers (de janvier à février 2010).
>> Professeur : Mme Anne Querard.


Restitution :
– Une restitution le mercredi 16 juin à 14h : présentation du travail de la classe de 2nde avec Véronique Breyer et Elsa Mollien, la
comédienne, dans la salle polyvalente du Lycée Michel-Ange de Villeneuve-la-Garenne.

Divers :
– L’année prochaine, le dispositif sera renommé : « Poètes et comédiens dans la classe ».




Chargée de « Machine à dire, machine à écrire »
Virginie Frénay et Garance Jousset, sa remplaçante de janvier à juillet 2010.




                                                                                                                                 48/66
bilan

– La Culture et l’Art au Collège
en partenariat avec le Cg93

2009-2010
2 parcours (~ 20h d’atelier, 10h de sorties et 10h d’analyse et restitution)
2 auteurs
2 classes dans 2 collèges de Seine-Saint-Denis
35 collègiens

Dans le cadre du plan départemental « La Culture et l’Art au Collège », la Maison des écrivains et de la littérature (Mél) propose, depuis
la rentrée 2009, des parcours pluridisciplinaires (littérature/musique, littérature/cinéma…) dans des collèges de Seine-Saint-Denis, menés
par des auteurs contemporains. Les parcours que nous proposons sont uniques. Nous les préparons avec les professeurs qui souhaitent
s’en emparer et l’auteur. Un autre partenaire culturel est associé (théâtre, musée, cinéma…) et différents prolongements (visite,
rencontre avec un artiste, découverte de l’édition, atelier d’écriture, de lecture, pratique artistique…) sont envisagés.
Deux premiers parcours ont ainsi été mis en place cette année, dans une classe de 4 ème du collège Georges Politzer de La Courneuve
avec Hélène Frappat et dans une classe de 5ème SEGPA du collège Rosa Luxemburg d’Aubervilliers avec Valentine Goby.

Hélène Frappat : La peur au cinéma et en littérature
classe de 4ème du Collège Georges Politzer à La Courneuve
3 artistes invités : Valérie Mréjen, Yann Gonzalez, Jean-Sébastien Chauvin
1 partenaire : Le cinéma L’étoile de La Courneuve
1 collaboration artistique : Angélique Tibau réalisatrice à France Culture
1 professeur de français : Eve Pillot
Restitution : le mardi 15 juin de 15h à 17h au collège. Exposition, diffusion d’un film réalisé par Valérie Mréjen avec les élèves et
diffusion d’un montage son réalisé avec Angélique Tibau (diffusion également prévue le 21 juin sur France Culture).

Valentine Goby : Faire l’expérience de la littérature et de la musique
classe de 5ème SEGPA du Collège Rosa Luxemburg d’Aubervilliers
3 artistes, auteurs invités : David Christoffel, Lola Lafon et Olivier Lambert son guitariste
1 partenaire : La manufacture de pianos, la Salle et le Showroom Pleyel
1 collaboration artistique : Philippe Walter, pianiste
2 professeurs : Jamila Guendouz (français) et Samuel Darnal (musique)
Restitution : le jeudi 27 mai à 18h au CDI du collège. Exposition des textes et photos, projection d’un film réalisé lors d’une initiation
au piano à Pleyel et diffusion d’enregistrement des textes écris et lus par les élèves.


Constat et perspectives :
– L’objectif de ces deux actions développées par la Mél est de faire vivre à des collégiens, sous la conduite d’un auteur, une expérience
artistique concrète et sensible.

– Parcours très beau et sensible au collège de La Courneuve. Hélène Frappat a su installer une véritable proximité avec les élèves et
permis - à travers la littérature, le cinéma et le thème de la peur - de libérer une parole intime et de les amener petit à petit à
l’écriture. La collaboration avec des vidéastes, les sorties ont enrichi son propos et rythmé l’action. Elle leur a fait expérimenter
différentes « mises en situation » de leurs textes, en les filmant (avec la réalisatrice Valérie Mréjen, à partir de la question : « Qu’est-ce
qui te fait peur ? »), ou en les enregistrant (avec Angélique Tibau de France Culture, qui a enregistré la lecture des textes qu’ils avaient
produits). Grâce à cette dynamique, chacun a livré en toute confiance des textes très personnels.

– Un livret (réalisé par la Mél) rassemblant les textes écrits par les élèves et un cd (réalisé et produit par H. Frappat et A. Tibau) sera
remis aux élèves le jour de la restitution.
– Deux émissions de radio (dans « les passagers de la nuit »), réalisées dans le cadre de cette action par Hélène Frappat et Angélique
Tibau seront diffusées les 23 et 24 juin 2010 sur France Culture.



                                                                                                                                    49/66
– Hélène Frappat, dont c’est une des premières expériences d’atelier avec des collégiens, va prolonger ce travail dans le cadre d’une
résidence IN SITU que le Conseil général du 93 vient de lui proposer. Début de la résidence en septembre 2010 au collège Joséphine
Baker de Saint-Ouen. Ce projet sera porté par la Mél (2010/2011).

– De son côté, Valentine Goby a une solide expérience de l’action culturelle.
Elle a d’emblée proposé une découverte de l’acoustique musicale et des instruments et ainsi permis d’établir des correspondances entre la
composition musicale et la création littéraire. Visite de la manufacture de pianos puis de la Salle Pleyel, audition d’une répétition
d’orchestre, ateliers d’improvisation musicale pour les élèves au Showroom de la Salle Pleyel, et travail d’écriture. Son parcours fut ainsi
exemplaire dans l’articulation séances d’atelier et sorties culturelles. Le partenariat avec Pleyel reste un moment fort de son dispositif,
permettant ainsi d’initier les élèves au piano, tout en leur donnant quelques clés de compréhension à travers la découverte des métiers
d’auteur et de musicien. Des élèves, jusqu’ici en grande difficulté scolaire, ont pu produire des textes sur des musiques. La restitution
(film, enregistrement des textes écrit et lus par les élèves, affichage…) a été un moment important où les élèves étaient fiers de leur
accomplissement.

– En plus d’IN SITU avec Hélène Frappat en 2010-2011, la Mél vient de proposer au Cg93 deux nouveaux parcours pour l’année 2010-
2011 : l’un, avec Hélène Gaudy (Littérature/photographie) au collège Les Mousseaux de Villepinte et l’autre avec Anne Mulpas
(Poésie/théâtre/multimédia) au collège Fabien de Saint Denis.



Chargée de « La Culture et l’art au Collège »
Virginie Frénay et Garance Jousset, sa remplaçante de janvier à juillet 2010.




                                                                                                                                  50/66
Liste des auteurs ayant participé à l’ensemble de ces actions

Marianne ALPHANT                           Jean-Pierre FARINES    Freddy MICHALSKY
Cemren ALTAN                               Alexandre FAURE        Ian MONK
Jacques ANCET                              Claude FAVRE           Christine MONTALBETTI
Ingrid ASTIER                              Bertrand FILLAUDEAU    Hélène MONTARDRE
François BEGAUDEAU                         Pierrette FLEUTIAUX    Emmanuel MOSES
Marcel BENABOU                             Elise FONTENAILLE      Valérie MREJEN
Philippe BERTHAUT                          Jean-Claude FORET      Timour MUHIDINE
Patrick BESNIER                            Frédéric FORTE         Lale MÜLDÜR
Patrick BEURARD - VALDOYE                  FÜRUZAN                Bernard NOEL
Marc BLANCHET                              Hélène FRAPPAT         Dominique NOGUEZ
Hélène BLESKINE                            André GACHE            Franck PAVLOFF
Jocelyn BONNERAVE                          Claudine GALEA         Claude PINAULT
Véronique BREYER                           Anne GARRETA           Rosie PINHAS DELPUECH
Evelyne BRISOU-PELLEN                      Albane GELLE           Emmanuelle PIREYRE
Nicole GALIGARIS                           Valentine GOBY         Silvia RADELLI
Yael CANGE                                 Marc GUILLEROT         Yves RAVEY
Fabrice CARAVACA                           Tarik GÜNERSEL         Thierry RENARD
Claire CASTILLON                           Nedim GURSEL           Dominique RICHARD
Rolande CAUSSE                             Brigitte GYR           Jean-Pierre RIOUX
David CHRISTOFFEL                          Maria JALIBERT         Isabelle ROSSIGNOL
Claude CLEMENT                             Maja JANTAR            Jacques ROUBAUD
Sylvain COHER                              Serge JONCOUR          Yves ROUQUETTE
Brigitte COPPIN                            Jacques JOUET          Bruno RUIZ
Rachel CORENBLIT                           Sema KAYGUSUZ          Claude RUTAULT
Marie COSNAY                               Marie-Hélène LAFON     Ayşe SARISAYIN
Maryline DESBIOLLES                        Lola LAFON             Eugène SAVITZKAYA
François DOMINIQUE                         Michel LAFON           Pierre SENGES
Ariane DREYFUS                             Werner LAMBERSY        Michel SERRES
Faruk DUMAN                                Christophe LAMIOT      Joy SORMAN
David DUMORTIER                            Luc LANG               Mehmet TANER
Amadou ELIMANE KANE                        Sébastien LESPINASSE   Laurence TARDIEU
Antoine EMAZ                               Issa MAKHLOUF          Vincent THOLOME
Gültekin EMRE                              Jean-François MANIER   Philippe VASSET
Asli ERDOGAN                               Christophe MANON       Vincent VILLEMINOT
Haydar ERGÜLEN                             Jean-Charles MASSERA   Michel VINAVER
Claude EVENO                               Jérôme MAUCHE          Cosima WEITER
Tamirace FAKHOURY                          Joël-Claude MEFFRE     Tashin YÜCEL
                                           Stéphane MICHAKA




                                                           °°°


                                                                                          51/66
52/66
bilan

– A l’école de l’écrivain. Des mots partagés
Interventions d’écrivains en collèges du réseau ambition réussite (RAR)
En partenariats et avec les financements du Ministère de l’Education nationale,
de la Caisse des Dépôts et du Centre national du Livre


246 rencontres écrivains/collégiens
82 établissements
83 écrivains
2116 collégiens
2300 livres achetés pour les élèves


Reconnue par les Ministères de la Culture et de l’Education nationale pour le travail qu’elle mène depuis vingt ans vers les publics
scolaires, la Mel a été sollicitée, pour la deuxième année, par le Ministère de l’Education nationale pour prendre en charge, coordonner
les actions, proposer une liste d’auteurs, d’un programme lancé l’année dernière mais à la seule destination des collèges du réseau
ambition réussite.
En 2008/2009, 50 écrivains ont rencontré des collégiens dans des collèges appartenant au « réseau ambition réussite ». Ainsi, notre
expertise a valu une convention avec l’Education nationale, mais aussi la Caisse des dépôts, plaçant ainsi la Mel au centre de dispositifs
des plus importants.



Dispositif :
A partir de la lecture du livre choisi par l’auteur intervenant, acheté (dans une libraire indépendante) pour chacun des élèves, en
perspective de trois rencontres organisées avec l’écrivain. Travail sur la lecture de l’ouvrage, questionnement sur le geste d’écriture,
travail sur les références littéraires des auteurs intervenants, leur rapport à l’écriture, la littérature. Participation des enseignants à la
préparation des rencontres avec l’écrivain (lecture et travail d’écriture).


Publics :
2116 collégiens (du Réseau ambition réussite – RAR),
82 enseignants et bibliothécaires.

Cette année scolaire 2009/2010, la Mel a poursuivi cette action nationale en doublant le nombre d’établissements sur un ensemble de 82
collèges et de 83 écrivains.
Une présentation de cette action a été faite en mai 2010 au Salon du Livre de Paris, en présence de trois classes de collégiens et des
trois écrivains participants (Anne-Marie Garat, Xavier Houssin, Emmanuel Adely).
Dans le cadre de l’opération nationale « A vous de lire » 2010, la Mel a organisé le 28 mai 2010 une rencontre intitulée « Ce que lire
fait à la vie » avec les écrivains Jean Bollack et Stéphane Hessel où les élèves du collège RAR du Collège André Malraux d’Asnières et
leur enseignante Mme Chatel ont évoqué leur rapport à la lecture à travers l’action « A l’école de l’écrivain. Des mots partagés ».




                                                                                                                                    53/66
Liste par académie des 82 établissements ayant participé à l’opération « A l’école des écrivains. Des mots partagés »
pour l’année 2009/2010 :

AIX-MARSEILLE
Collège Jacques Prévert - Marseille 13e / Collège Jules Ferry - Marseille 15e / Collège Vallon des Pins - Marseille 15e
Collège Jean-Claude Izzo - Marseille 2e / Collège Joseph Roumainville – Avignon
AMIENS
Collège Montaigne - Saint-Quentin / Collège Etouvie – Amiens / Collège César Franck - Amiens
Collège Henri Baumont – Beauvais / Collège Gérard Philippe – Soissons
BESANCON
Collège Anatole France – Béthoncourt / Collège Diderot – Besançon
BORDEAUX
Collège Montaigne – Lormont / Collège Georges Lapierre
CAEN
Collège Louise Michel – Alençon / Collège Albert Jacquart – Caen
CLERMONT-FERRAND
Collège Jules Verne – Montluçon
CRETEIL
Collège Louise Michel - Clichy-sous-Bois / Collège Romain Rolland - Clichy-sous-bois
Collège Lenain de Tillemont – Montreuil / Collège Henri Dunant – Meaux
Collège Federico Garcia Lorca - Saint-Denis / Collège Robert Denos – Orly
Collège Claude Debussy - Aulnay-Sous-Bois / Collège Albert Camus – Meaux
Collège Elsa Triolet – Champigny / Collège Jean-Zay – Bondy
DIJON
Collège Le Chapître – Chenove
GRENOBLE
Collège Villeneuve – Grenoble
LILLE
Collège Paul Langevin – Avion / Collège Anne Franck – Roubaix / Collège Lucie Aubrac – Dunkerque
Collège Paul Verlaine – Lille / Collège du Westhock - Coudekerque Branche / Collège Gayant Douai
Collège Vauban – Calais / Collège Vadez – Calais / Collège Martin Luther King – Calais
Collège Van der Meersch – Roubaix / Collège Vauban Maubeuge
LIMOGES
Collège Albert Calmette - Limoges
LYON
Collège Victor Schoelcher – Lyon / Collège Elsa Triolet – Vénisseux / Collège Marc Seguin - Saint-Etienne
Collège Henri Barbusse - Vaulx-en-Velin
MONTPELLIER
Collège Romain Rolland - Nîmes
NANCY-METZ
Collège Claude Le Lorrain – Nancy / Collège Jules Ferry - Woippy
NANTES
Collège Le Breil – Nantes / Collège Val d’Huisne - Le Mans / Collège Jean Lurçat – Angers
NICE
Collège La Marquisanne – Toulon
ORLEANS-TOURS
Collège Blois-Bégon – Blois / Collège Pierre et Marie Curie – Dreux
Collège Jean Rostand – Orléans / Collège Louis Pasteur – Tours
PARIS
Collège Georges Clémenceau - Paris 18e / Collège Maurice Utrillo – Paris 18e
POITIERS



                                                                                                                          54/66
Collège Molière - Bouille-Loretz / Collège Romain Rolland – Soyaux
RENNES
Collège Robert Surcouf - Saint-Malo
ROUEN
Collège Jules Vallès - Le Havre / Collège Mont Vallot – Elbeuf
Collège Eugène Varlin - Le Havre / Collège Georges Braque – Rouen
STRASBOURG
Collège Lezay Marnesia – Strasbourg / Collège François Villon – Mulhouse / Collège Molière – Colmar
TOULOUSE
Collège Louis Pasteur – Lavelanet / Collège Louis Pasteur – Graulhet / Collège de Lalande – Toulouse
VERSAILLES
Collège Paul Eluard Garges-lès-Gonesse / Collège Georges Clémenceau - Mantes la Jolie
Collège Pasteur - Mantes la Jolie / Collège Paul Cézanne - Mantes la Jolie
Collège Henri Barbusse – Bagneux / Collège Edouard Vaillant – Gennevilliers
Collège Jean Vilar – Grigny / Collège Pablo Neruda – Grigny /Collège Léopold Senghor - Corbeil-Essonne Collège André Malraux –
Asnières / Collège Anatole France – Sarcelles



Liste des 83 auteurs ayant participé à l’opération « A l’école des écrivains – Des mots partagés »
pour l’année 2009/2010

Alain ABSIRE                                   David FOENKINOS                                 Richard MORGIÈVE
Emmanuel ADELY                                 Frédéric FORTE                                  Gaëlle OBIEGLY
Hafid AGGOUNE                                  Éric FOTTORINO                                  Christine ORBAN
Bruno ALLAIN                                   Bernard FRIOT                                   Jean-Pierre OSTENDE
Pierre ASSOULINE                               Claudine GALEA                                  Yves PAGÈS
Pierre AUTIN-GRENIER                           Anne-Marie GARAT                                Jean-Claude PINSON
Dominique BARBERIS                             Christian GARCIN                                Emmanuelle PIREYRE
Tahar BEN JELLOUN                              Bernard GIRAUDEAU                               Véronique PITTOLO
Nimrod BENA DJANGRANG                          Liliane GIRAUDON                                Silvia RADELLI
Marcel BENABOU                                 Didier GOUPIL                                   Patrick RAYNAL
Bernard CHAMBAZ                                Eugène GREEN                                    Patrice ROBIN
Noëlle CHÂTELET                                Denis GROZDANOVITCH                             Jean ROUAUD
Sophie CHERER                                  Hubert HADDAD                                   Pascale ROZE
Pierre d'OVIDIO                                Françoise HENRY-CUMER                           Danièle SALLENAVE
Emmanuel DARLEY                                Thierry HESSE                                   Lydie SALVAYRE
Marie DARRIEUSSECQ                             Xavier HOUSSIN                                  Dominique SAMPIERO
Mercedes DEAMBROSIS                            Isabelle JARRY                                  Leïla SEBBAR
Maryline DESBIOLLES                            Cécile LADJALI                                  Michel SÉONNET
Patrick DEVILLE                                Marie-Hélène LAFON                              Jacques SERENA
Abdelkader DJEMAÏ                              Patrick LAUPIN                                  Anne SERRE
Sylvie DOIZELET                                Camille LAURENS                                 Dominique SIGAUD
Patrick DUBOST                                 Philippe LE GUILLOU                             Joy SORMAN
Joël EGLOFF                                    Gilles LEROY                                    Gwenaëlle STUBBE
Antoine EMAZ                                   Virginie LOU                                    Olivier TARGOWLA
Dominique FABRE                                Carole MARTINEZ                                 Bruno TESSARECH
Nicolas FARGUES                                Jean-Michel MAULPOIX                            Anne-Constance VIGIER
Alice FERNEY                                   Jean MOLLA                                      Fabrice VIGNE
Frédéric FERNEY                                Tierno MONENEMBO




                                                                                                                            55/66
Nathalie Lurton et Catherine Riza
Chargées de l’action « A l’école de l’écrivain. Des mots partagés »



                                                                      °°°




                                                                            56/66
Sommes versées aux écrivains,
par la Maison des écrivains et de la littérature
pour l'année 2009
306 699 €


Dont

   Ami littéraire
   Temps des écrivains à l’Université
   A l’école de l’écrivain. Des mots partagés
   Actions culturelles et éducation artistique
   Rencontres littéraires de la Mel




                                              °°°




                                                    57/66
7 – Communication/relations avec la presse
              (mai 2009 – juin 2010)
A la différence des autres associations, les missions de la Mel recouvrent des actions de fond qui ont une envergure nationale. A nos
rencontres publiques à Paris, qui représentent la vitrine de notre travail, s’ajoutent nos programmes d’éducation artistique sur tout le
territoire : à travers sur ces deux perspectives, nous développons à la Mel une communication qui vise à mieux nous faire connaître du
public.

Les événements organisés par la Maison des écrivains et de la littérature sont toujours bien relayés dans les agendas de la presse écrite,
des sites en lignes ou de la radio (voir sélection de retombées en documents annexes).
Mais dans un contexte où les pages dédiées au livre dans les supports presse généralistes sont de plus en plus congrues, où les supports
se mettent eux-mêmes à organiser des événements, il devient plus difficile d’y faire relayer nos informations de façon régulière.
Ce sont aujourd’hui les sites internet, plus réactifs et moins contraints par le problème d’espace, qui diffusent le plus largement et le
plus régulièrement les informations, mais souvent au détriment de toute analyse critique.

Pour ces différentes raisons, il apparaît opportun d’orienter nos communications en direction de cibles différentes et plus larges. C’est
pourquoi, pour la deuxième année consécutive, il a été constitué un dossier presse institutionnel qui a été diffusé auprès de la presse
éducation (professionnelle et généraliste). A cet égard, l’opération A l’école des écrivains. Des mots partagés nous aide à faire connaître
aux journalistes nos actions de fond en matière d’éducation artistique (voir la sélection en documents annexes et notamment le reportage
qui était paru fin juin dernier dans Télérama et qui n’avait pu figurer dans le précédent bilan).

Par manque de temps, il reste encore beaucoup à faire pour développer les contacts de la PQR (presse quotidienne régionale) et la
sensibiliser à nos actions ponctuelles dans les établissements scolaires en région, ce qui devrait se systématiser dans l’avenir, en
travaillant au plus près des programmes en cours.
Ce travail de fond, devrait nous aider à décrocher des articles plus qualitatifs sur les missions de la Mel, ce qui nous manque encore.

Les actions effectuées
Communications sur les événements
Envoi d’un calendrier synoptique mensuel et du programme en pièce attachée pour nos rencontres publiques (voir exemple joint en pièce
annexe)
Relances hebdomadaires à un fichier essentiellement Paris Ile-de-France, avec communiqué spécifique sur chaque rencontre, envoyé
notamment aux rubriques Agenda des médias (voir exemple joint en pièce annexe)

Communications spécifiques :
Dossier de presse institutionnel : la Maison des écrivains et de la littérature et l’éducation artistique, année 2009-2010
       Ce dossier met en avant le travail de fond de la Mel en direction des jeunes à travers les programmes Ami littéraire, Temps
des écrivains à l’université et ses actions culturelles (ex : Tick’art et projet Ecrire pour, Lire avec).
       Ce dossier comprend un communiqué sur l’opération A l’école des écrivains. Des mots partagés, opération à l’initiative du
ministère de l’Education nationale et qui a donné lieu à deux présentations au salon du livre.
          Il développe aussi quelques opérations emblématiques : littérature et cinéma avec Hélène Frappat, littérature et musique avec Valentine
Goby
          La Saison de la Turquie en France

Dossier de presse du colloque littéraire à Fontevraud : pour Jean Genêt




                                                                                                                                        58/66
En chiffres
      67 communiqués ont été envoyés de septembre 2009 à juin 2010 (pages livres /ou culture de la presse écrite quotidienne, presse
       gratuite quotidienne, hebdomadaires ou mensuels d’actualité, radios, télévisions, agences de presse…)
      2 dossiers de presse
      environ 150 coupures presse écrite et sites en retombées (notre surveillance Argus de la presse ne comprend pas l’audiovisuel). A
       noter que les Enjeux Contemporains, qui constituent notre événement majeur, ont été reportés à janvier 2011 et n’ont donc pas
       générés de retombées cette année.
      Un fichier d’environ 800 journalistes (tous secteurs confondus) est aujourd’hui opérationnel.

Les partenaires média
Le Magazine littéraire – Dans le cadre de notre cycle Entendez-Voir, la littérature est-elle soluble dans la télévision ? avec l’Ina, le
Magazine littéraire a relayé nombre de nos manifestations et mis en ligne tous les textes des auteurs invités.
La radio web de France Culture – Comme les années précédentes, la plupart de nos rencontres au Petit Palais sont enregistrées (sauf les
rencontres Ina, celles où il y a projection de film et les rencontres hors les murs).
La radio a récemment refondu son site ce qui a généré des problèmes de mise en ligne. Nos rediffusions ont été momentanément
interrompues mais reprennent progressivement (les réactions dépitées du public sont la preuve que nos rencontres ont conquis un
auditoire). Le site web de France culture reçoit au total 50.000 visites par mois, entre 150 et 250 milles clics (pages lues) sont
enregistrés par mois.
Le site du Petit Palais – Ayant lui aussi rénové son site, notre programmation est désormais plus visible sur le web Paris.fr. Il reste à
déplorer, in situ, une signalétique appropriée pour valoriser notre présence dans les lieux.
Elle Magazine – Nous avons accepté un partenariat avec le Magazine Elle qui souhaite créer le prix Elle des Lycéennes. Notre
collaboration à cet événement, qui sera médiatisé par l’hebdomadaire, devrait nous aider à être plus visibles du grand public. Le prix
s’adresse à des lycéennes de 1ere qui doivent élire le roman de leur choix, sur la base de la sélection des romans préalablement faite
pour le prix Elle. Au rythme d’un livre par mois, elles auront 8 livres à lire sur l’année. Elles produiront à chaque fois une critique de
10 lignes et donneront une note sur 20.
N’ayant aucune part dans la sélection des auteurs, la Mel va essayer de développer pour ces jeunes lycéennes un espace critique sur son
site.

Coordination des actions
Pour une meilleure efficacité nous essayons, en interne, de mutualiser nos efforts pour atteindre différents publics. C’est ainsi que Garance Jousset –
en remplacement de Virginie Frenay – (TEU/Actions culturelles), Martin Hervé (Programmation/Actions culturelles) sont amenés à diffuser les
communiqués des événements auprès des universités ou de leurs contacts enseignants.
Le prix des jeunes lycéennes, dont je vais assurer la coordination avec le magazine Elle, s’appuiera sur les contacts de Marjolaine Noiret (Ami
Littéraire).
L’interface Facebook, mise en œuvre par les soins de Martin Hervé, permet d’élargir la communication aux réseaux sociaux. Cette coordination
fonctionne aussi particulièrement pour toute la logistique de la programmation où je travaille en équipe avec Martin Hervé.

Les perspectives
En recentrant notre programmation sur des cycles précis et des contenus resserrés, la communication devrait en être améliorée.
Des communiqués de presse génériques avec un argumentaire développé sur le séminaire de poésie ou les rencontres avec l’Ina sont projetés afin de
mettre en évidence la spécificité de la Mel sur ses rencontres.
Le travail de fond sur la presse régionale et la presse éducation va se poursuivre de façon plus systématique, en relation avec les
événements mis en place.
Le partenariat avec le magazine Elle devrait nous permettre une visibilité plus large du grand public.
La présence régulière de journalistes dans nos rencontres, que ce soit en tant que modérateurs ou en tant qu’auditeurs, atteste de
l’intérêt qu’ils portent aux actions de la Mel.

Lisette Bouvier, Chargée de communication



                                                                                                                                            59/66
°°°




      60/66
8 - SITUATION FINANCIERE

  Le compte de résultat 2009 fait apparaître un solde négatif de 7 450 €

  Nous arrivons à un solde positif cumulé (fonds de réserve)
  de 98 565 € pour 2009



  Afin d’obtenir un compte de résultat équilibré pour l'exercice 2010,
  un prélèvement de 9 024 € est prévu sur le fonds de réserve.




  (annexe IV)




                                               °°°




                                                                           61/66
ANNEXES

   –   Liste des écrivains adhérents.                               (annexe I)
   –   Extraits de presse, communiqués et documents.         (annexe II)
   –   Evolution des financements, tableaux comparatifs.     (annexe III)
   –   Bilan actif, bilan passif, compte de résultat 2009.          (annexe IV)
           .




                                                                           62/66
Liste des écrivains
adhérents pour l’année 2010
(au 15 juin 2010)




                              Annexe I




                               63/66
Sélection de retombées presse
Un dossier complet est en consultation à la Mel




                                                  Annexe II




                                                   64/66
Evolution des financements
tableaux comparatifs


                             Annexe III




                               65/66
Comptes de résultat 2009


                           Annexe IV




                             66/66

								
To top