Docstoc

Food Security through the Commercialization of Agriculture_1_

Document Sample
Food Security through the Commercialization of Agriculture_1_ Powered By Docstoc
					   L'approche de chaîne de valeur
   et de modèle entrepreneurial
            Améliorer la sécurité alimentaire
        via la commercialisation de l'agriculture

Contribution de la FAO à la méthodologie des chaînes de valeur

                        --------------------------
     Heiko Bammann, chargé du développement des entreprises, AGS
                               FAO Rome
         Voir : http://www.fao.org/ag/ags/index_fr.html
Structure de la présentation :
   Chaînes de valeur : introduction
    succincte
   Modèles entrepreneuriaux inclusifs
   Soutien de la FAO au développement
    des CV
   Activités et outils
   Enseignements initiaux
    Approche de la chaîne de valeur
   Une chaîne de valeur est constituée d'une série
    d'activités nécessaires afin qu'un produit passe de la
    conception, des diverses phases de production et de la
    transformation jusqu’à la livraison aux consommateurs
    finaux, pour être enfin éliminé après usage.
   Elle est composée d'une série d'acteurs, des
    fournisseurs d'intrants aux producteurs et des
    transformateurs aux exportateurs et aux acheteurs.
   Objectif : amener la chaîne de valeur à un « niveau
    supérieur »
   Améliorer les bénéfices
Éléments essentiels
d'une chaîne de valeur

   Intrants   Production   Transformation   Vente au détail

                  Flux de production

                  Flux financier

                Flux d'information

                Mesures d'incitation

                et gouvernance
Cinq domaines d'action majeurs
            1.  Sélection du secteur ou du produit,
                principales questions et point d'accès
            2.  Cartographie de la chaîne de valeur
            3.  Analyse participative de la chaîne de
                valeur
            4.  Planification des actions sur la
                chaîne de valeur (projet de stratégie
                améliorée)
            5.  Validation des parties prenantes et
                planification des ateliers
            => Développement d'une stratégie de
                renforcement de la CV !
             Liens entre le producteur
               et l'acheteur sur la CV

Environnement institutionnel (lois, réglementations,etc.)

             Flux financiers et d'information

                            Acheteur
Intrants   Production                     Distribution   Consommation
                         Transformateur


                        Flux physiques

                   Services auxiliaires
 Modèles entrepreneuriaux
 inclusifs
Les petits agriculteurs sont de plus en plus
  associés aux marchés et aux industries agricoles
  via des liens entrepreneuriaux et des alliances
  mutuelles et avec d'autres parties prenantes de la
  chaîne de valeur.

  Les modèles de liens entrepreneuriaux sont
  nombreux, mais trois d’entre eux s'appliquent aux
  petits agriculteurs :

        l'organisation de producteurs
        le modèle axé sur les acheteurs
        le modèle intermédiaire
       Exemples d'organisation de la
       production des petits agriculteurs
           Type                         Moteur                       Objectif
                                                              nouveaux marchés
                              Petits producteurs eux-         prix plus élevés sur le
                                 mêmes, via les OF :           marché
                                 ECTAD, CPGC                  stabilisation de la
Axée sur les producteurs                                       position sur le marché
                                                              volumes
                              Grands agriculteurs              d'approvisionnement plus
                                                               grands
                              Transformateurs (Hot Mama,
                                 BEL)                         Assurer
Axée sur les acheteurs
                              Exportateurs (GUY)               l'approvisionnement
                              Détaillants (Super J, SLU)
                              Négociants, vendeurs en
                                                              Approvisionnement de
                                 gros et autres acteurs
                                                               consommateurs mieux
                                 traditionnels sur le
                                                               informés
                                 marché
                                                              « Faire en sorte que les
Axée sur les intermédiaires   ONG et autres agences de
                                                               marchés bénéficient aux
        La collaboration avec les petits
        agriculteurs doit se justifier au
        niveau entrepreneurial
Raisons entrepreneuriales                 Coûts et risques
    Avantage comparatif des petits      Quantité, qualité, régularité
     agriculteurs (excellente             et sécurité des produits
     qualité)
                                         Traçabilité et respect des
    Assurer l'approvisionnement
                                          normes
    Accès à des intrants subsidiés
    Responsabilité sociale des
                                         Loyauté et respect des
     entreprises                          engagements
    Bon vouloir de la communauté        Négociation, coordination
    Politique                            et communication
Fondements de modèles durables

                    Agriculteurs
                     organisés
                         et
                  responsabilisés

                                    Secteur
   Secteur
des entreprises                     politique
                                    propice
    réceptif


                    Propice aux
                    partenariats
    Arguments en faveur
    de modèles entrepreneuriaux
   Réduire la dépendance excessive à des approches
    participatives multiples
   Se focaliser avant tout sur les problèmes majeurs
    des CV
       Renforcer la fiabilité de l'approvisionnement en matières
        premières
       Renforcer la compétitivité des acheteurs agricoles
   Développer de réels moteurs de développement
       Les entrepreneurs connaissent leurs marchés
       Les SMAE créent de la valeur, achètent des produits et
        créent de l'emploi
   Généralisation de l'esprit d'entreprise
Projets soutenus
par la FAO-AGS*
   Programme AAACP de l'UE - (E)
    Voir :
    www.euacpcommodities.eu/fr
    http://www.fao.org/ag/ags/ivc/fr/

   Phase II du Programme pour la sécurité alimentaire du
    CARICOM.CARIFORUM - (I)
    Voir : http://www.rlc.fao.org/progesp/pesa/caricom2/




* Division des infrastructures rurales et des agro-industries de la FAO
         Dans les Caraïbes
   Focalisation sur un produit (groupe) et
    amélioration de la création de valeur

   Activités pour améliorer les liens
    entrepreneuriaux, la production, la
    manipulation post-récolte, la valeur ajoutée et
    la commercialisation sur les marchés locaux,
    régionaux ou internationaux.

   Focalisation sur les agriculteurs et les
    organisations agroindustrielles
    Soutien des pays, des chaînes
    de valeur et des entreprises
   BAR    – CV oignon            – BAS (I)
   BEL    – Piment               – Hot Mama + (I)
   DOM    – Ananas               – NIPPA (I)
   GRN    – Racines et tubéreuses – NEFO (E)
   GUY    – Eddoes               – GAPA (E)
   JAM    – Akée                 – PO’s (I)
   JAM    – R&T                  – CPGC (E)
   SLU    – Fruits               – BVFO, etc. (I)
   SVG    – R&T                  – ECTAD (E)
   CARICOM – Services            - CaFAN (E/I)
Vue d'ensemble de
l'approche de modèle
entrepreneurial

Quelles sont les
différences ?
    Modèles entrepreneuriaux pour
    des liens producteurs-acheteurs
    plus étroits (étapes)
   Identification du principal moteur
   Analyse/caractéristiques du modèle
    entrepreneurial actuel
   Identification des facteurs essentiels du succès des
    acheteurs
   Préparation d'un modèle entrepreneurial et un plan
    de financement renforcés
   Identification d'une série d'activités pouvant être
    soutenues par le projet sans porter atteinte à la
    viabilité, sans subsidier sans raison ni amoindrir la
    durabilité
Caractéristiques du modèle
entrepreneurial
1.   Produit : produits vendus, différentiation
2.   Flux et distribution des produits
3.   Clients : clients, nombres, justification de
     l'achat
4.   Base de ressources et de capacités
5.   Activités : production, transformation, etc.
6.   Principaux partenaires et collaborateurs
7.   Coûts et revenus
8.   Attentes
Activités et outils
1 - Entreprises et coordination
des entreprises
   Faire face aux sources d'incertitude
   Mise en œuvre d’accords contractuels
    (formels et informels)
   Promotion de la confiance, de la
    transparence et de la collaboration
   1 - Entreprises et coordination
   des entreprises
Outils :
 Mécanismes d'information pour améliorer la

  transparence
 Ateliers pour identifier les entraves et

  mieux comprendre le rôle de chacun
 Plans stratégiques pour la gestion des

  opérations sur les chaînes
 Formation en négociation et en

  développement de contrats
     2 - Répondre aux besoins
     des consommateurs
   Garantir que les processus et les produits
    répondent aux besoins des
    consommateurs
   Synchroniser la livraison des produits et la
    logistique
   Améliorer l'information sur les exigences
    des consommateurs
   Mettre en œuvre des normes de qualité et
    de sécurité
  2 - Répondre aux besoins
  des consommateurs
Outils :
 Évaluation et étude du marché

 Formation en bonnes pratiques agricoles et
  en manipulation post-récolte
 Formation en transformation agricole et en

  ajout de valeur
 Formation en normes et en processus de
  certification
 Développement de systèmes d'évaluation de

  la qualité et de la sécurité des produits
     3 - Valeur ajoutée
     des processus de gestion
   Identifier et remédier aux contraintes
    logistiques
   Évaluer les processus entre entreprises
   Développer des innovations
    organisationnelles pour améliorer les
    délais de livraison
   Réduire les déchets et protéger
    l'environnement contre la production et la
    transformation nuisibles
3 - Valeur ajoutée
des processus de gestion
Outils :
 Exercices de cartographie et ateliers afin de

  comprendre les flux
 Évaluation des institutions financières et

  soutien aux demandes de prêt
 Formation en achat en gros et en marketing
  collectif
 Introduction d'une transition vers des
  produits réutilisables
 Formation entrepreneuriale, financière et

  commerciale
Pertinence de cette approche
pour les Caraïbes ?
1.  Avantage comparatif au niveau de la
    production
2.  Substitution à l'importation
3.  Capacité à absorber les chocs de prix externes
4.  Acteurs réceptifs sur la chaîne de valeur
-> Améliorer la sécurité alimentaire via la
     commercialisation de l'agriculture
          Enseignements initiaux
   Évolution de la conception du développement
    agricole (définition des rôles)
   De bonnes pratiques de gestion sont essentielles !!!
   Transparence, responsabilisation et confiance
       Secteur privé contre secteur public
   Services de développement des entreprises
       Plutôt nouveau dans le secteur agricole
       Coûteux pour un petit nombre de bénéficiaires
   Dimension temporelle
       La prospérité des entreprises prend du temps
       Tirer les enseignements de ses erreurs
       Rechercher le succès et apprendre des meilleurs
   Impliquer les partenaires régionaux dès le départ
    (CARDI, CaFAN, CABA, etc.)
Merci !

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:22
posted:6/20/2012
language:French
pages:27