communique presse senliszt by 0Ccf04c

VIEWS: 0 PAGES: 1

									                             Festival SenLiszt
             les vendredi 4, samedi 5 et dimanche 6 novembre 2011
                                 (Senlis, Oise)

Le 5 novembre 2011, Georges Cziffra aurait eu 90 ans. Interprète unique et inimitable de
Franz Liszt comme en témoignent encore aujourd’hui ses enregistrements discographiques ou
ceux réalisés pour la télévision au milieu des années 50, le pianiste d’origine hongroise
recevra un hommage appuyé en cette année du bicentenaire de Liszt.

La Fondation Cziffra se mobilise pour fêter cet anniversaire dans le prestigieux cadre de la
Chapelle royale Saint-Frambourg, à Senlis (Oise), lieu ressuscité au début des années 70 par
Georges et Soleilka Cziffra. Les vendredi 4, samedi 5 et dimanche 6 novembre 2011, le
Festival SenLiszt, sous la direction artistique du pianiste Yves Henry, conjuguera les talents
de nombreux musiciens français, hongrois à ceux des danseurs de l’Opéra national de Paris.

Organisé dans le cadre de l’Année Liszt en France, placé sous la double présidence d’honneur
des ministres de la Culture français et hongrois, avec le précieux concours de la Ville de
Senlis et de Yamaha France, ce week-end festif s’annonce avant tout comme une fête du
piano dédiée à Liszt et à Cziffra autour de deux thèmes principaux : la transcription et
l’improvisation.

De la sonate en si mineur de Liszt transcrite pour deux pianos par Saint-Saëns à celle réalisée
par Janos Komivès pour 18 instruments à vent, des rhapsodies hongroises de Brahms
transcrites par Cziffra à celles de Liszt transcrites pour deux pianos, des thèmes tziganes
transcrits pour le violon à ceux improvisés en jazz..., c’est à un moment digne des joutes
pianistiques du XIXe siècle de Liszt que vous convient les artistes qui ont répondu présent à
l’appel de la Fondation Cziffra : Brigitte Engerer (marraine de la manifestation), Brigitte
Fossey qui racontera la vie de Liszt aux petits et aux grands, Jean-Philippe Collard, Giovanni
Bellucci et Yves Henry qui se prêteront au jeu des transcriptions pour plusieurs pianos, les
danseurs de l’Opéra national de Paris qui créeront une chorégraphie sur la Sonate de Liszt,
l’ensemble à vents du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, Cyprien Katsaris
dont les talents d’improvisateur introduiront un hommage vidéo à Cziffra, la violoncelliste
Suzanne Ramon, chère au cœur de Cziffra, et de nombreux lauréats de la Fondation Cziffra
comme les pianistes Nicolas Bringuier, Eliane Reyes, Isabelle Oehmichen, Alexandre
Lacombe, Eric Astoul, Janos Balacz, Tamás Pregun, Herbert du Plessis, Nima Sarkechik,
mais aussi le pianiste de jazz Serge Forte, la violoniste Eléonore Darmon et le violoncelliste
Adrien Frasse-Sombet, ainsi que les lauréats 2011 qui seront désignés fin septembre, tous
rendront ensemble cet hommage conjoint à Liszt et à Cziffra.

Ce rendez-vous unique est placé sous le signe de la générosité (tous les artistes participant à
cet événement le faisant à titre gracieux) et du partage, deux notions chères à Liszt au XIX e
siècle, à Cziffra au XXe et à cette génération d’artistes du XXIe siècle.

Fondation Cziffra
Chapelle royale Saint-Frambourg
1 place Saint-Frambourg
60300 Senlis

                                Programme et réservations sur
                              www.fondation-cziffra.com

								
To top