Rassemblement anti-�olien, aujourd'hui dans le Cantal by tjP2ikl

VIEWS: 25 PAGES: 11

									                                                                                                             1

PRESSE DU 11.08.2010



NATIONAL: EMISSION FRANCE INTER LUNDI 16 AOÛT de 12h à 13h
Ça vous dérange" consacrée aux Eoliennes: faut-il développer les parcs éoliens?

Cette émission enregistrée le 30 juillet.doit passer théoriquement en différé le 16 aout . Elle dure 1 heure .
J.L. Butré titre de la FED a été invité sur le plateau.

France Inter avait essayé vainement d'avoir comme interlocuteur le président ou un représentant du SER
qui a refusé. Chantale Jouanno avait accepté mais elle s’est désistée au dernier moment.
C’est François Claustre le Président du Comité de Liaison des Energies Renouvelables (CLER) et Anne
Bouisset de l'ambassade du Danemark à Paris et spécialiste des énergies renouvelables auprès de son
gouvernement qui sont venus. Manifestement contrairement à ce qu’elle affirmait cette dernière etait là
pour « faire la promotion des industriels de l’éolien danois en France… »
Vous devriez pouvoir entendre au cours de l'émission plusieurs témoignages de personnes dont une
habitante de Haute Loire vivant à moins de 500 mètres de 2 éoliennes de 2MW chacune.
Inutile de téléphoner, l'émission a été enregistrée. Mais en principe vous pourrez voter le jour de l’émission
et envoyer des commentaires sur le site
http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/ete/cavousderange/

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
                                                 ++++++
MASSIF CENTRAL
03 ALLIER - 43 HAUTE-LOIRE - 42 LOIRE - 07 ARDÈCHE - 48 LOZÈRE - 12 AVEYRON - 15 CANTAL -
63 PUY-DE-DÔME - leprogres
11.08.2010
http://www.leprogres.fr/fr/region/la-haute-loire/haute-loire/article/3612337/Rassemblement-anti-
eolien-aujourd-hui-dans-le-Cantal.html

Rassemblement anti-éolien, aujourd'hui dans le Cantal
publié le 11.08.2010 04h00

A l'appel des associations réunies dans le collectif Cantal, et avec le soutien du collectif Auvergne stop-
éole, un rassemblement est prévu, aujourd'hui, à 12 heures, près de Puy-Mary. Le lieu de rassemblement
est fixé dans un champ, à un kilomètre sous « le Pas-de-Peyrol », sur la RD17 direction Mandaille
(possibilité de laisser sa voiture au col de Serre pour ceux qui arrivent par Murat).
Les organisateurs demandent aux participants de confectionner un panneau sur lequel sera écrit le nom de
la montagne ou de la crête en danger, près de chez eux.
Distribution de tracts, signature d'une pétition et pique-nique sur place, jusqu'à 15 heures, émailleront ce
rassemblement.
« Sauvons nos montagnes » concerne tout le Massif central, de l'Ardèche à l'Allier, de le Lozère à la Loire,
de l'Aveyron au Cantal, et bien sûr la Haute-Loire.
> NOTE
Contact : vidalle@free.fr ou François Leloustre au 06 77 80 32 13.
 +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
                                                    ++++++
AUVERGNE                               15 CANTAL
lamontagne
11.08.2010
http://www.lamontagne.fr/editions_locales/cantal/le_vent_de_la_discorde_souffle_sur_l_eolien@CA
RGNjFdJSsGEBsBChQ-.html
                                                                                                                 2

TEMPS FORT : Cantal
AURILLAC
Eolienne
mercredi 11 août 2010 - 19:59

Le vent de la discorde souffle sur l'éolien
                                                                                                      lu 21 fois




Le collectif Massif central stop éole qui regroupe une soixantaine d'associations en Auvergne et en
Ardèche a voulu donner l'alerte sur une « politique arbitraire » en terme d'installation d'éoliennes.

Émilie Auffret

Heure de pointe au pas de Peyrol. Il est 12 h 30. Entre les touristes et les manifestants antiéoliens, le site
n'est pas assez grand. Un endroit grandiose et symbolique pour les associations venues crier leur colère.
« Il y a déjà près de 150 éoliennes en Auvergne. Jean-Louis Borloo veut nous en imposer 360 de plus ! »,
dénonce François Leloustre, représentant du collectif Massif central stop éole.

Par une circulaire du 7 juin 2010 adressée aux préfets, Jean-Louis Borloo décline l'objectif des 500 mâts
par an qu'il répartit à chaque région : 36 par an pendant 10 ans en Auvergne, 67 en Picardie et une seule
en Corse. « Le ministre de l'Écologie se comporte comme un chef des ventes », regrette Jean-Louis Moret,
représentant du collectif de sauvegarde du Cantal contre l'éolien. Il compte 29 éoliennes déjà implantées
dans le département. 56 seraient en projet.

La préservation des paysages pose question. « M. Borloo a même fait retirer des débats parlementaires un
amendement sur l'interdiction d'implanter des éoliennes dans les parcs régionaux », ajoute Jean-Louis
Moret.

Les riverains des parcs éoliens en ont profité pour intervenir. Eliane Chalier habite à 600 mètres des mâts
du col de la Fageole. « Ces pylônes de 150 mètres de haut sont une agression physique. Nous avons des
acouphènes, des maux de têtes. »

Les associations pointent également le coût important de cette énergie durable par rapport à « une
rentabilité



NATIONAL: MASSIF CENTRAL
MANIFESTATION D'AUJOURD'HUI AU PUY MARY
Les anti éoliens préparent la bataille
Relayé a l'instant par google

RADIO TOTEM
                                                                                                               3

le 11/08/2010 à 12h40




Des anti-éoliens de tout le Massif central se sont rassemblés mercredi matin sur les pentes du Puy Mary,
au pas de Peyrol, dans le Cantal. Près de 200 militants de plusieurs associations ont échangé sur les
projets éoliens en cours dans leur département et ont réaffirmé leur volonté de lutter contre. Pour François
Le Lustre, le porte parole du Collectif "Stop Eole" en Auvergne et en Ardèche, une bataille va bientôt
commencer contre un schéma régional qui prévoit le développement de 300 éoliennes dans les années à
venir en Auvergne.

___________________________________________________________________________________

 NATIONA MIDI-PYRENEES                               46 LOT                          46190
Sousceyrac
ladepeche
11.08.2010
http://www.ladepeche.fr/article/2010/08/11/887081-Sousceyrac-Eoliennes-le-permis-de-construire-a-
ete-depose-a-la-sous-prefecture.html


Sousceyrac et sa région
Publié le 11/08/2010 03:48 | LaDepeche.fr


__________________________________________________________________________________

NATIONAL: PUY DE DÔME
communiquéde l' ASSOCIATION VENT LIBRE (membre de la FED)
 La grange Egrisolle 63840
 EGLISOLLES REUNION D'INFORMATION Sur le projet des Eoliennes En Vallée de l'Ance

Salle des Fêtes d'Eglisolles Le jeudi19 août 2010 A 20HÉglisolles (63840) est un petit village dans le
département du Puy-de-Dôme en région Auvergne. La commune fait partie du canton de Viverols Pour
faire le point ensemble sur l'état d'avancement de ce projet et de nos actions. Mobilisons-nous pour lutter,
venez nombreux. signez notre pétition



Contact : M. Cochard tel 04 73 95 93 61
Mr Chapuis tel 04 73 95 43 25 (le soir)

_______________________________________________________________________________
Sousceyrac. Eoliennes : le permis de construire a été déposé à la sous-préfecture
                                                                                                               4




Photomontage présentant l'implantation des éoliennes depuis la table d'orientation de Labastide-du-Haut-
Mon.

C'est le maire Francis Laborie qui a remis le volumineux dossier du permis construire des éoliennes à la
Sous-préfecture de Figeac. A cette occasion, M. Haas et Sekinger, représentants de la société Valorem
avaient convié les habitants à une réunion publique pour leur présenter l'avancée du projet. Les atouts qui
ont conduit au choix du site : un gisement éolien suffisant, des possibilités de raccordement électrique (en
sous-terrain), l'absence de contraintes techniques et environnementales rédhibitoires.

Une acceptation du projet par la population
La naissance d'un parc éolien est un processus au long cours de plusieurs années, balisé et encadré
strictement par des étapes administratives. L'une d'entre elle a été franchie : le dépôt des demandes de
permis de construire en mairies. Toutes les études requises ont été réalisées en vue de son intégration sur
le plan humain, environnemental et technique. Le projet de la Luzette est composé de 7 éoliennes (4 sur
St-Saury et 3 sur Sousceyrac).
Caractéristiques techniques : les 7 éoliennes représentent une puissance totale de 17,5Mw, soit la
consommation de 14.000 hab (avec chauffage électrique et hors industrie), 2 fois la consommation des
communautés de communes de Cère et Rance et du Pays de Sousceyrac.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
 NATIONAL MIDI-PYRENEES                            12 AVEYRON                       12800 Naucelle
ladepeche
11.0802010
http://www.ladepeche.fr/article/2010/08/11/887162-Eoliennnes-a-Naucelle-Les-Sudres-contre-vents-
et-marees.html


Naucelle et sa région
Publié le 11/08/2010 08:10 | Anaïs Arnal
Éoliennnes à Naucelle. Les Sudres contre vents et marées
Éolien en ségala




Vincent et Emmanuelle Sudres ont réalisé des photos montages pour situer les éoliennes./Photo DDM, A.
Arnal.


Débouté par la population et le conseil municipal de Viala-du-Tarn où il devait implanter 9 éoliennes, le
promoteur Raz Energie s'est rabattu sur le Naucellois où il envisage de monter 6 mâts à l'horizon 2012.
                                                                                                                    5

Vincent Sudres, agriculteur, éleveur de bovins lait au lieu-dit Masnau sur la commune de Naucelle, a peur
de voir la campagne dans laquelle il a grandi défigurée par les éoliennes. Le 25 décembre 2009, en
ouvrant son courrier, il découvre qu'un projet est envisagé sur sa commune, à La Souque Rouge et Le
Bosc exactement. « Mes terrains agricoles intéressaient le promoteur qui m'a contacté », explique Vincent
dont le foncier intéresse d'autant plus Raz Energie qu'une ligne haute tension passe au-dessus. « Ils ont
déjà demandé à EDF s'il y avait possibilité de se raccorder dessus ! ». Peu après, le couple Sudres a reçu
Sophie Breuzin, chargée du projet éolien. « Elle nous a présenté des plans confidentiels avec les zones
d'implantation des mâts et les noms des propriétaires concernés en nous demandant de ne surtout pas en
parler », raconte Emmanuelle Sudres. Et pour cause : sur les 15 foyers qui résident au Masnau, seuls 4 ont
été démarchés pour accueillir une éolienne sur leur terrain. Or, le couple a comptabilisé pas moins de 243
habitants dans un rayon de 1 400 m autour du potentiel futur parc éolien. « Voyant que nos voisins et les
riverains de la commune n'étaient pas du tout informés, nous les avons conviés à une réunion d'information
le 12 mars dernier. Les gens étaient assommés ».

Trois jours plus tard, Raz Energie et les élus de Naucelle lançaient des cartons d'invitation, aux
propriétaires uniquement, pour leur faire écouter des témoignages de riverains de Lestrade-et-Thouels,
ravis d'avoir signé. « Un habitant a déclaré que son éolienne ne lui causait aucune nuisance mais que ses
voisins se plaignaient du bruit. Avec l'éolien c'est pile ou face ; si on est dans le sens des vents, on en
prend plein les oreilles ! », lance Emmanuelle.

Le couple se dit choqué par les méthodes des promoteurs : « En promettant de reverser à la commune 15
000 € par MW installé, ils payent un droit d'entrée », s'offusque Emmanuelle tout en soulignant que les
choses se sont passées différemment pour le tracé de la RN88 à 2X2 voies : « Il y a eu des enquêtes
d'utilité publique et des concertations ».

Avec ou sans les Sudres, qui ont créé l'association « Dans le vent », le projet naucellois est désormais
ficelé : Raz Energie a recueilli la signature de cinq propriétaires, un mât de mesure doit être installé d'ici la
fin de l'année pour un dépôt de permis de construire début 2012. « Ici les gens qui ont signé ne peuvent
plus se rétracter et les baux courent sur 40 ans. Or, l'obligation de rachat de l'énergie est valable 15 ans.
Que se passera-t-il pour les 25 dernières années du bail ? ».

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
NATIONAL PAYS-DE-LA-LOIRE          49 MAINE-ET-LOIRE 49380 Chavagnes 49440 Angrie 500
Saint-Sauveur-de-Flée 49520 Noyant
courrier de l’ouest
11.08.2010

par correspondant - merci à C.L.
                                                                                          6




+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
NATIONAL PICARDIE           60 OISE       60130 Saint-Just-en-Chaussée 60120 Ansauvillers &
Gannes 60220 Quinquempoix
leparisien
11.08.2010
http://www.leparisien.fr/oise-60/bientot-11-eoliennes-de-plus-11-08-2010-1027898.php




Zoom
                                                                                                             7

NATIONAL SAINT-JUST- EN-CHAUSSÉE

Bientôt 11 éoliennes de plus

Le nord de l’Oise continue de voir pousser les éoliennes comme des champignons. Onze de plus
l’an prochain et douze autres en 2012. La Picardie est leader dans ce domaine.

| Réagir
Frédéric Noury | 11.08.2010, 07h00

Onze éoliennes plantées sur une ligne longue de près de 4,5 km. C’est ce que l’on va bientôt voir surgir de
terre au nord de Saint-Just-en-Chaussée. « Nous avons été des précurseurs en réalisant un schéma
territorial voici quelques années, rappelle le maire. La zone de développement de l’éolien (ZDE) concrétise
tout ce qui tourne autour des éoliennes, la destination de l’électricité produite, les voies d’accès
nécessaires, la distance suffisante avec les habitations, etc.

 » Un document que les quatre communes concernées par le tracé, Saint-Just, Ansauvillers, Quinquempoix
et Gannes, avaient à valider. A Saint-Just, six conseillers se sont abstenus lors du dernier conseil
municipal où Frans Desmedt, maire UMP de Saint-Just-en-Chaussée et président de la communauté de
communes du Plateau picard (CCPP), a annoncé le premier coup de pioche dans quelques jours.

Mise en service prévue mi-2011

D’ailleurs, dans l’intervalle, les conseils municipaux ont revu à la baisse le projet de départ. « Nous étions
favorables au principe, rappelle Olivier de Beule, maire de Gannes, sur le territoire duquel deux éoliennes
seront érigées. Au début, on nous proposait deux lignes d’éoliennes, l’une de treize, l’autre de six.
Finalement, nous avons souhaité supprimer la ligne de six pour rester dans un volume raisonnable, ainsi
que deux mâts jugés trop proches de la route départementale dans la ligne de treize. »
« Il s’agit de notre premier projet dans l’Oise, indique Rémi Blanchet, coresponsable de l’agence nord
d’Energie-Team. Nous l’avons engagé dès 2003. Le permis de construire a été obtenu en septembre 2009.
Le mois prochain, nous allons lancer les travaux avec la réalisation de la voirie. En octobre, nous
finaliserons les fondations, les mâts seront levés en février-mars 2011 et la mise en service est prévue mi-
2011. »
Un raccordement souterrain contournant Saint-Just-en-Chaussée acheminera l’électricité au site de
Valescourt. « Chaque éolienne pourra produire quatre à cinq millions de kilowattheures (kWh) dans
l’année, sachant qu’un particulier consomme près de 1000 kWh par an », ajoute le technicien.
Créée en 2002, Energie-Team compte 25 salariés. « Nous achetons les éoliennes et, depuis deux ans,
nous avons défini un partenariat avec la compagnie nationale du Rhône, qui revend l’électricité. Pour notre
part, nous serons locataires de longue durée des terrains, tous privés, et nous assurerons le
développement du parc, le suivi du dossier, l’assistance à la construction et la gérance technique du
parc. »
Les propriétaires des terrains seront indemnisés. Les communes relèvent de deux cas de figures.
Ansauvillers, qui n’appartient pas à la CCPP, récupérera le bénéfice la concernant. Les revenus des trois
autres communes permettront d’alimenter la taxe professionnelle unique de la CCPP.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
NATIONAL PICARDIE                         02 AISNE      02220 Courcelles-sur-Vesle & Brenelle &
Cys-la-Commune
lunion - lardennais
11.08.2010
http://www.lunion.presse.fr/article/region/eoliennes-a-la-hussarde
Publié le mercredi 11 août 2010 à 10H44
                                                                                                                 8




Les panneaux sont apparus sur le terrain quelques jours avant le début des travaux.

COUCELLES-SUR-VESLE (Aisne). Les travaux d'implantation de cinq éoliennes ont débuté sur le
plateau du Mont Hussard - Courcelles-sur-Vesle, Brenelle et Cys-la-Commune - suscitant l'ire de
ses opposants qui crient à « l'illégalité ». Décryptage.
L'ÉOLIEN n'en finit pas de créer la tempête en terre soissonnaise.
Après les dossiers de Leury-Cuffies et des communautés de communes des Pays de la Vallée de l'Aisne
(Vic-sur-Aisne) et du canton d'Oulchy-le-Château, c'est cette fois le parc éolien du plateau du Mont
Hussard, sur le territoire des communes de Courcelles-sur-Vesle, Brenelle et Cys-la-Commune, qui est au
cœur d'une nouvelle bataille entre promoteurs et détracteurs.

Travaux commencés

Ce projet est, depuis 2004, porté par la Sicaé de l'Aisne, la société d'intérêt collectif agricole d'électricité du
Soissonnais que préside François Leroux, maire de Ploisy et vice-président de la Communauté
d'agglomération.
Les permis de construire pour chaque commune avaient été accordés le 8 août 2006 puis prorogés pour
un an.
Cependant, selon l'Association pour la protection de l'environnement et du patrimoine de Braine, ces
permis « expiraient le 3 juillet dernier ».
Or, s'inquiètent-ils, trois panneaux annonçant la construction des cinq éoliennes ont été installés début août
et, dès le 4, débutaient les travaux de fondation de l'une d'elles.
Ils ont donc fait constater ces travaux par huissier de justice en fin de semaine dernière.
Les responsables de l'association notent aussi que « c'est contraire aux stipulations des permis qui
interdisent le déroulement de chantiers éoliens entre mi-février et fin août » au regard de la protection de
l'environnement naturel, de l'Avifaune et des récoltes.

Recours gracieux contre la ZDE

Ce lancement de chantier qu'elle considère « à la hussarde » est l'occasion pour l'association brainoise de
« s'élever une nouvelle fois contre ce projet d'éolien industriel qui porte gravement préjudice, notamment, à
l'environnement, au paysage diurne et nocturne (flashes lumineux), au patrimoine, au tourisme, aux lieux
de mémoire à la valeur de l'immobilier… » L'association dénonce aussi « l'absence de concertation avec
les associations locales et les riverains les plus directement concernés ».
De son côté, la très active APPOV (association de protection et promotion des paysages des environs
d'Oulchy-le-Château et Villers-Cotterêts) avait, dès le 28 juillet, adressé au préfet Pierre Bayle un recours
gracieux contre son arrêté du 30 juin créant une zone de développement éolien (ZDE) sur ces trois
communes du canton de Braine. Recours qui n'est pas suspensif.

Dossier : Philippe ROBIN
                                                                                                               9


+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
NATIONAL PICARDIE                                    02 AISNE
lunion - lardennais
11.08.2010
http://www.lunion.presse.fr/article/autres-actus/%C2%AB-nous-sommes-dans-la-legalite-%C2%BB
 Accueil > Autres Actus
« Nous sommes dans la légalité »
Publié le mercredi 11 août 2010 à 10H45

Pour Luc Boucher, directeur de la Sicaé de l'Aisne, le dossier du parc éolien du Mont Hussard ne pose «
aucun problème de légalité » en ce qui concerne le début des travaux : « Le permis initial avait été accordé
le 8 août puis prorogé, avant un arrêté pris par le gouvernement qui, pour tenir compte de la crise, a
accordé une année supplémentaire à tous les projets en cours. De date à date, le délai expirait donc le 8
août 2010, et non le 3 juillet comme le croit l'association. Le code de l'urbanisme est respecté. »
Ce sont les informations délivrées à Bertrand de Miradon sur ce délai d'expiration qui pourraient, semble-t-
il, être la cause de cette différence d'appréciation du dossier.
Quant au fait de ne pas pouvoir lancer les travaux cet été, Luc Boucher juge que « les engagements » pris
par la Sicaé sont « respectés » : « Nous sommes cohérents avec notre dossier, notamment quant à la
période de nidification. »

PICARDIE                                  02 AISNE
lunion - lardennais
11.08.2010
http://www.lunion.presse.fr/article/autres-actus/en-partenariat-avec-maia-une-nouvelle-societe-
pour-exploiter-le-parc

En partenariat avec Maïa, une nouvelle société pour exploiter le parc
Publié le mercredi 11 août 2010 à 10H46




La société « Le Mont Hussard » est détenue pour moitié par la Sicaé de l'Aisne et Maïa.

Au-delà du lancement des travaux eux-mêmes, l'Association pour la protection de l'environnement et du
patrimoine de Braine s'inquiète de l'apparition dans ce dossier de la « SAS MET le Mont Hussard » sur les
panneaux installés début août.
« Alors que ce projet a toujours été porté par la Sicaé, c'est cette société, inconnue jusque-là, qui figure sur
ces panneaux. Il semble qu'elle ait été créée tout récemment, sans doute en juillet », explique Bertrand de
Miramon, qui suit particulièrement ce dossier des éoliennes au sein de l'association brainoise et, plus
généralement, sur toute la région au sein du collectif Picardie Environnement Durable. Il voit dans cette
nouvelle entité juridique - soudain « sortie du chapeau » - un « manque de transparence » de la part des
promoteurs du parc éolien du Mont Hussard.
Pour Luc Boucher, le directeur de la Sicaé, l'explication est simple : « Si c'est la Sicaé qui a porté le projet,
nous avons créé une société pour l'exploitation des éoliennes. Elle est détenue à 50 % par la Sicaé, et à 50
% par Maïa ».
Maïa Éolis, filiale commune du Groupe Maïa (51 %) et de GDF Suez (49 %) est producteur indépendant
d'électricité d'origine éolienne et l'un des principaux acteurs de cette source d'énergie en France. CL
                                                                                                             10

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

INTERNATIONAL : USA

Sondage en cours dans l'Etat du Maine aux USA
L'Etat du Maine a voté une loi pour favoriser l'implantation des éoliennes. Des associations locales
demandent l'abrogation de cette loi.

Le journal Bangor Daily News a mis un sondage en ligne et la question est

Should Maine repeal the law that makes wind power development easier?
Le Maine doit il annuler la loi qui rend l'implantation des éoliennes plus facile?

http://www.bangordailynews.com/story/Statewide/Some-on-task-force-question-goals-they-
set,150961

Vous pouvez aider ceux qui luttent aux USA contre les promoteurs éoliens en votant oui : " YES"
Pour le moment plus de 3000 votants représentant 61%, demandent la suppression de cette cette loi
mais la bataille est rude d'après Anne Brighton qui mêne le combat!

 ____________________________________________________________________________________

INTERNATIONAL SUISSE
voisinedeoliennesindustrielles
11.08.2010
http://voisinedeoliennesindustrielles.bleublog.lematin.ch/archive/2010/08/11/c3c8efa3f223142927da
0b69cf9a9971.html

Voisine d’éoliennes industrielles
Amoureuse de la nature et du silence
11.08.2010
Vert vert vert, c'est la couleur que j'aime...




                         Que de bonnes nouvelles en matière de création d'emplois du côté des énergies
renouvelables. L'union européenne projette jusqu'à un million d'emplois dans ce secteur à l'horizon 2010.
Les mesures incitatives des états, alléchantes on le sait, n'ont pas tardé à réveiller les pires pollueurs de la
planète. D'une part pour en tirer de jolis revenus, mais encore pour s'acheter une étiquette verte qui leur
fait défaut. Les constructeurs de centrales nucléaires General Electric et Siemens sont parmi les plus gros
fabricants mondiaux d'éoliennes. BP, Total, j'en passe et des meilleurs, sont également dans la course. Ils
développent tous à outrance une industrie polluante et sans état d'âme, puis montrent leur jolie patte verte
pour récolter encore et toujours l'argent qu'ils vénèrent. Ils créent au passage quelques emplois qui
donnent de l'eau au moulin des amateurs de renouvelables, qui se dépêchent d'oublier à qui ils payent le
vent (et à quel prix). Au bout de la chaîne, une poignée de propriétaires terriens et quelques autorités
communales brandissent sans complexe la bannière écologiste pour rassembler les foules derrière des
projets industriels à outrance, en faisant croire qu'ils sont verts...Et ici l'on se fiche de savoir qu'en amont
plus rien n'est vert. On fait tous semblant d'y croire. Enfin presque tous. Et ce million d'emplois générés par
le développement du renouvelable, alimente une filière industrielle pareille que les autres. La création de
postes de travail est toujours une bonne nouvelle, certes, mais lui donner une fausse couleur pour porter
un faux message, c'est là que je ne suis pas d'accord.
                                                                                                          11

Parlons des SIG, très présents sur les crêtes jurassiennes, ils répondent à la volonté populaire d'alimenter
le canton en courant renouvelable. Pour ce faire ils prospectent les terres jurassiennes comme on a pu le
voir dans l'émission Temps présent d'avril 2010 "Autant rapporte le vent". Comment se porte leur
conscience au fait? Non contents de venir squatter des régions magnifiques avec leurs rêves et leurs
hélices, ils ont 23% de la société EOS, donc ont droit à 23% de la production de ce groupe, maintenant
intégré à Alpiq qui a des participations dans le nucléaire.
(http://www.alpiq.com/fr/projets/projets-de-centrales/projets-de-centrales-thermiques/thermal-power-plant-
project.jsp)
Vous constaterez aussi que Alpiq a investi l'équivalent d'une centrale nucléaire de 1200MW dans les
projets d'usines thermiques à gaz, donc générateurs de CO2 (mais pas chez nous, chez les autres). Je
suggère un slogan pour la politique énergétique genevoise: Vert pour nous, pas pour tous!

P.S. L'Espagne vient de diminuer ses subventions à l'énergie éolienne de 35%. Gageons que les fabuleux
emplois générés dans ce secteur passeront rapidement à la trappe et sans état d'âme une fois encore!
L'Europe suivra sans doute. La France annonce déjà 1 milliard d'euros de manque à gagner dans les
domaines de l'énergie, imputable semble-t-il au développement éolien et ses subventions.

								
To top