Le langage � l��cole maternelle - DOC by c9L2e73

VIEWS: 0 PAGES: 16

									                « Le langage à l’école maternelle »
                Document d’accompagnement des programmes



Aide à l'exploitation du document et à l'élaboration d'une programmation de cycle.




                                                      C. Gautherot,
                                                      A. Marchandiau-Collot,
                                                      N. Nino, CPC département de l’Aube
Objectif de ce document :

Il s'agit d'accompagner les enseignants de maternelle dans l’exploitation et la mise en œuvre du document d’accompagnement des
programmes: « Le langage à l’école maternelle » et de les aider à construire une progression de cycle.


Présentation du document :

La première partie du document (de la page 3 à la page 16) présente un tableau récapitulatif des différentes compétences du langage oral
et écrit répartis suivant les niveaux de la maternelle, pour certaines compétences, des activités sont proposées. Une bibliographie
présentant des activités concrètes à mener est jointe à la fin de chaque domaine langagier.

La deuxième partie du document (de la page 17 à la page 20) présente les différents livres de littérature de jeunesse (classés par thème
et par niveau) et peuvent servir de base à la construction d'une culture commune en littérature de jeunesse, ainsi que les différents
documentaires et abécédaires répertoriés dans le document.

La troisième partie (de la page 21 à la page 24) propose :

- Une grille qui permet une observation personnalisée des enfants ayant des difficultés dans un domaine langagier et qui permettra de
mettre en place des remédiations (Vous pouvez trouver des grilles plus affinées dans l’ouvrage de P. Boisseau: « Enseigner la langue orale
en maternelle », Scéren, Retz : p.25)


- Une fiche de préparation « type » où quel que soit le domaine d'activité, des compétences langagières sont à définir. Le langage étant une
priorité à l’école maternelle, il semble indispensable de cerner de façon précise, les compétences langagières engagées dans les activités.
                                                                                                                   Le langage oral

Conditions nécessaires à la mise en oeuvre des activités de communication : la classe est organisée comme un réseau d’échanges ; elle l’est réellement si les
 Elèves se voient, s’entendent et s’ils ont des idées, des avis, des intérêts à partager. Ainsi, la disposition des tables et l’organisation du lieu où se déroulent les échanges collectifs, la
nature des espaces et l’organisation temporelle de chaque journée doivent être réfléchies dans cette perspective. L’enseignant crée les
conditions pour que les élèves voient tous ce dont on parle, soient assis confortablement, sachent pourquoi ils sont réunis et ce que l’on attend d’eux.
(Voir tableau « communication induite par l’organisation » page 37 dans le document d’accompagnement : Le langage à l’école maternelle)
http://www.cndp.fr/doc_administrative/essentiel/b_le_langage_en_maternelle.pdf


                                  Compétences                                TPS                                       PS                                     MS                                               GS
                                                             -Accepter un échange, même non verbal                                            -Répondre à une sollicitation relative à un vécu personnel du passé proche en se faisant
                                                             -Répondre à une sollicitation relative à une action en cours, de manière très    comprendre (dans les moments d’entretien journalier, sur les thèmes d’activités de la vie
                                                             brève (un                                                                        de la classe)
                             Répondre aux sollicitations     mot et un geste)                                                                 - Elaborer des projets communs à la classe.
                             de                              -Participer aux moments d’échanges didactiques (retour sur une activité,         - Echanger sur le cahier de vie
                                                             participation
                             l’adulte en se faisant          de l’enseignant à des situations de jeux…) ;
                             comprendre                      - Répondre à une sollicitation en situation par une courte phrase (dans les
                                                             moments
                                                             d’accueil, d’habillage, de déshabillage, au coucher et au lever de
                                                             la sieste…)
  Langage de communication




                                                             -Echanger sur le cahier de vie
                                                             -Prendre l’initiative d’un échange sans parfois pouvoir « dire » mais en         -Entretenir une conversation en restant dans le sujet de départ en utilisant un lexique de
                                                             mobilisant                                                                       plus en
                             Prendre l’initiative d’un       des ressources non verbales pour se faire comprendre                             plus précis et une syntaxe qui se complexifie.
                             échange et le conduire au-      -Favoriser la communication libre entre les enfants dans les coins jeu           -Formuler précisément une demande.
                             delà de la première réponse     symbolique.
                                                             Le maître favorisera et exploitera les situations qui permettront à l’enfant
                                                             d’obtenir quelque chose, de signaler quelque chose, de rapporter et de
                                                             raconter.
                                                             -Prendre la parole dans un groupe, à l’invitation du maître                      - Demander la parole, écouter les        Défendre un point de vue dans un débat et écouter
                                                             -Demander la parole, écouter les autres, attendre son tour pour s’exprimer.      autres,                                  celui des autres
                                                             Régulation de la vie de classe : les rituels, raconter s’informer, consigne de   attendre son tour pour s’exprimer en     -Participer à un échange en tenant compte des
                                                             comportement.                                                                    restant dans le propos.                  propos des autres
                             Participer à l’échange en       Régulation du travail : lancement de l’activité, mise en commun                  -Présenter des objets, des images…       –Rester dans le sujet de l’échange; dans une classe
                                                             Parler d’une histoire entendue, redire un poème devant le groupe                                                          de grands, on peut nommer un ou deux
                             acceptant d’écouter autrui,     Résoudre un conflit (exemple p 44 doc. Accompagnement                                                                     observateurs (parmi les « très bavards » qui seront
                             en attendant son tour de        http://www.cndp.fr/doc_administrative/essentiel/b_le_langage_en_materne                                                   ainsi soumis à un silence de travail) qui
                             parole et en restant dans les   lle.pdf)                                                                                                                  interviendront dès qu’il y a débordement;
                             propos de l’échange                                                                                                                                       –Respecter quelques règles : on ne répète pas ce
                                                                                                                                                                                       qu’un autre a dit ; on place son propos par rapport
                                                                                                                                                                                       aux autres en enrichissant, en réagissant («je suis
                                                                                                                                                                                       d’accord avec… parce que… » ; « moi je pense
                                                                                                                                                                                       que non, parce… »
                                                                                                                                                                                       - Maîtriser son débit et son articulation pour être
                                                                                                                                                                                       audible.

P. BOISSEAU « Enseigner la langue à l'école maternelle » Scéren, Retz 2006
« Construction du langage à l’école maternelle », 3 à 6 ans, éditions accès
                                Compétences                               TPS                                         PS                                          MS                                              GS
                                                           -Comprendre une consigne simple           -Comprendre une consigne simple            -Comprendre une consigne simple               -Comprendre une consigne plus complexe
                                                           personnalisée en situation                en situation                              adressée à                                     (soit comportant deux tâches successives,
                                                                                                                                               toute la classe, sans démonstration- Faire     soit
                         Comprendre les consignes                                                                                              reformuler des consignes                       portant sur un référent hors de la situation)
                                                                                                                                                                                              -Comprendre une consigne plus complexe
                         ordinaires de la classe                                                                                                                                              personnalisée




                                                           -Le langage en situation est initié et soutenu par l’enseignant qui met             -Raconter et expliquer ce qu’il fait, comment et pourquoi
                                                           l’action en mots                                                                    -Raconter et expliquer ce qu’il fait, comment et pourquoi : phrases construites, vocabulaire
                                                           et répond par des mots à toute sollicitation des enfants, même non verbale.         précis
                                                           -Le maître formule les consignes ou rappelle des règles, commente la                -Comparer ce qu’il fait avec ce que fait un camarade
                                                           situation,
                                                           explicite ce qu’il est en train de faire ou ce que fait l’enfant. Il invite à des
                                                           commentaires en cours d’action, relance et soutient l’action par un jeu de
  Langage de situation




                                                           questions/réponses ou de reprises. Il désigne des objets auxquels il attribue
                                                           des
                         Dire ce que l’on fait ou ce que   qualificatifs, nomme les actions, attire l’attention sur un changement
                         fait un camarade                  spatial,
                                                           explique des relations entre les objets et les actions.
                                                           -Il questionne en prenant appui sur ce que fait l’enfant. Il invite les enfants
                                                           à se
                                                           parler ; dans des situations de jeu, quand tel enfant tente d’obtenir tel objet
                                                           par la
                                                           force, il l’incite à le demander et aide éventuellement celui qui est sollicité
                                                           à justifier un refus.




                                                           l’introduction d’une marionnette dans la classe dès le début de l’année permet bien souvent aux plus timides de s’engager dans une relation de communication verbale
                                                           avec l’adulte ou
                                                           avec un pair.
                                                           -Faire parler une marionnette pour saluer
                         Prêter sa voix à une              -Faire parler une marionnette, pour donner son avis
                         marionnette                       -Faire dire une comptine, une poésie à une marionnette
                                                           -Faire dire une histoire inventée, par une marionnette
                                                           -Faire interagir une marionnette avec une autre animée par l’enseignant (qui s’adapte et facilite le dialogue)
                                                           -Faire interagir une marionnette avec une autre, animée par un camarade, en improvisant un échange sur le thème choisi en commun au préalable.




Cassette vidéo+livret : « Parole, langage et apprentissages à l'école maternelle », MEN
Editions de la cigale, « Compréhension »
De nombreuses pistes d’activités dans les évaluations de GS/CP
                               Compétences                               TPS                                        PS                                            MS                                                GS
                                                                                                   - Rappeler un événement proche en          --Rappeler un événement proche et se             -Rappeler un événement sans aide et se
                                                                                                   s’aidant de photographies                 faire comprendre en ajustant son propos en        faire
                                                                                                   organisées de manière                     fonction des réactions de l’enseignant, en        comprendre ; se corriger seul quand on sent
                                                                                                   chronologique                             fonction des réactions d’un adulte curieux        une incompréhension
                       Rappeler en se faisant                                                                                                et bienveillant
                       comprendre un événement qui                                                                                           -Rappeler un événement proche en s’aidant
                       a été vécu collectivement                                                                                             de photographies organisées de manière
                                                                                                                                             chronologiques
                                                                                                                                             Voir exemple p 64, 65 document d’
                                                                                                                                             accompagnement
                                                                                                                                             http://www.cndp.fr/doc_administrative/ess
                                                                                                                                             enti el/b_le_langage_en_maternelle.pdf
                                                          -Reformuler une histoire comme une succession de « scènes » en suivant             L’enseignant veillera à doter les enfants des moyens nécessaires à la compréhension du
                                                          l’illustration                                                                     texte
                                                                                                                                             *Agir avant la lecture (activer l'univers de référence, le lexique nécessaire à la
                                                                                                                                             compréhension, veiller à mettre en place des conditions matérielles optimales)
                                                                                                                                             *Confronter les points de vue
                       Comprendre une histoire                                                                                               *S’assurer de la compréhension (voir p 90/91 lien)
 Langage d’évocation




                       adaptée à son âge et le                                                                                               -L'enseignant organisera des échanges pour stimuler les débats d’interprétation.
                                                                                                                                             -Reformuler l’histoire en suivant les illustrations du livre, en reconstituant des
                       manifester en reformulant                                                                                             enchaînements pertinents
                       dans ses propres mots la trame                                                                                        -Reformuler sans support en ajustant son propos en fonction des réactions d’un adulte
                       narrative de l’histoire                                                                                               curieux et bienveillant
                                                                                                                                             -Reformuler sans support en restituant tout ce qui est important
                                                                                                                                             -Jeu de l’objet mystère, jeu des images à trouver à partir d’indices verbaux
                                                                                                                                             - Mettre en ordre chronologique des images choisies, insérer une image dans une série
                                                                                                                                             -Décrire les lieux et les espaces d’une histoire
                                                                                                                                             http://www.banqoutils.education.gouv.fr/fic/EGCADA01.pdf
                                                                                                                                             http://www.banqoutils.education.gouv.fr/fic/EGCADB01.pdf
                                                                                                   -Identifier le personnage central         -Identifier les personnages de l’histoire         -Déterminer qui dit « je » dans une histoire
                       Identifier les personnages                                                  -Nommer le personnage central ;           -Dessiner les personnages en rendant              et de qui parle ce personnage
                       d’une histoire, les caractériser                                            identifier sa permanence au travers       visibles certaines de leurs caractéristiques      -Dessiner le problème rencontré par le
                                                                                                   de changement, en particulier dans        saillantes                                        personnage principal
                       physiquement et moralement,                                                 les illustrations                         - Après plusieurs lectures d’un album             -Rechercher l’état final des personnages et
                       les dessiner                                                                -citer le titre complet de l'album        nommer les personnages principaux, les            le dessiner (ou l’écrire : dictée à l’adulte)
                                                                                                   - mise en place d'un carnet de            repérer dans les illustrations.                   -Oraliser l’histoire en utilisant la silhouette
                                                                                                   littérature commun (voir                  -Faire la carte d’identité d’un personnage        du personnage principal montée en
                                                                                                   bibliographie et site Créteil)                                                              marionnette.
                                                          - Dire ou chanter, même incomplètement, avec le              -Dire ou chanter seul n’importe lequel ou                    -Dire ou chanter seul n’importe lequel ou
                       Dire ou chanter chaque
                                                          soutien de l’enseignant, en faisant les gestes associés      laquelle des comptines, chansons, poèmes ou jeux de          laquelle des comptines, chansons, poèmes ou
                       année au moins une                 - L'enseignant veillera à l'articulation                     doigts récemment appris en classe                            jeux de doigts appris depuis le début de la scolarité
                       dizaine de comptines ou
                       de jeux de doigts et au            -Le choix des comptines et des chansons devrait faire l'objet d'un progression de cycle et celles-ci devraient être regroupées dans un cahier de classe qui suivra l'enfant
                                                          durant tout le cycle et éventuellement au CP
                       moins une dizaine de
                       chansons et de poésies

A. CHAVANON, « Former des enfants conteurs », Hachette éducation
« Des livres avant de lire », NATHAN
Ateliers des contes, CELDA
                                                                                                                         Le langage écrit
                                         Compétences                     TPS                         PS                                 MS                                                                             GS
                                                                                                                    -Trouver un texte d’une catégorie connue dans les outils de la       -Dire où on pourrait trouver telle information recherchée
                                                                                                                    classe                                                               -Reconnaître des éléments particuliers sur un support complexe
                                                                                                                    -Trouver les usages des différents supports d'écrits : *Emballage,   -Nommer exactement tous les éléments du cahier de vie de la
                                                                                                                    prospectus, magazine, journaux, catalogues, affiches, B.D.,          classe ou individuel ; rappeler leur usage, le pourquoi de leur
                                                                                                                    lettres et enveloppes, cartes...                                     présence
                                                                                                                    -Comparer – identifier les différents supports :                     -Utiliser des mots justes pour parler des écrits
Fonction de l'écrit




                                                                                                                    *Comparer sur le plan sensoriel                                      -Replacer les supports isolés dans leur contexte de publication
                                                                                                                    *Comparer les formats des supports                                   (associer des pages isolées avec des écrits dont elles sont issues)
                                                                                                                    *Comparer sur le plan de l'organisation des signes : écrits,         -Classer les différents supports observés
                                        Connaître quelques                                                          images, sigles, dessin s→ Faire verbaliser les observables.          -Se repérer dans un magazine, un dictionnaire, un album, un
                                              supports                                                                                                                                   ouvrage documentaire....
                                       d’écrit et les nommer                                                                                                                             -Se repérer dans l'organisation d'une page : observer une page
                                                                                                                                                                                         extraite d'un livre, décrire cette page en utilisant des termes
                                                                                                                                                                                         précis, décrire cette page en situant dans l'espace les éléments
                                                                                                                                                                                         graphiques les uns par rapport aux autres (puzzle)
                                                                                                                                                                                         -Se repérer dans l'organisation d'un paragraphe : Faire
                                                                                                                                                                                         verbaliser les observables, amener les enfants à différencier ligne
                                                                                                                                                                                         et phrase (proposer des critères de différenciation), surligner les
                                                                                                                                                                                         phrases avec des couleurs différentes.
                                                                                                                                                                                         -Se repérer dans la phrase : observation fine des éléments qui la
                                                                                                                                                                                         composent, verbalisation des observables (signes graphiques,
                                                                                                                                                                                         blancs...)
                                                               - Préparer à l'écoute                                -Scander les syllabes des mots connus
                                                               - Discriminer des bruits et verbaliser ce que l'on   -Scander les syllabes d’une phrase sue par coeur                     -Coder la place d’une syllabe
                                                               entend (préparation du travail sur les réalités      -Répéter des mots de plus de trois syllabes en scandant              -Produire un mot qui contient une syllabe
Découvertes des réalités sonores du




                                                               sonores du langage de MS et GS)                      les syllabes                                                         – Représenter graphiquement la structure syllabique sonore des
                                                               L’enseignant organise des jeux d’écoute, de          La syllabe a une existence physique : on peut frapper le             mots… Les difficultés varient avec la morphologie et la
                                                               reconnaissance, de répétition de rythmes variés.     nombre de syllabes, on peut sauter en les nommant, on                longueur des mots.
                                                               Simultanément, la perception s’aiguise pour un       peut les associer à un geste (objet que l’on pose, figure            -Rythmes temporels : rythmés les énoncés en les frappant
                                                               meilleur                                             que l’on colorie, symboles que l’on trace, etc.). Ce                 -Rythmes spatiaux : mettre sous chaque mot autant de jetons que
                                                               traitement de l’information auditive par des         repérage est possible dès la moyenne section, mais c’est             de syllabes
                                                               jeux avec les bruits divers, les sons des            en grande section que la syllabe est véritablement
                                      Rythmer un texte en en   instruments, les voix : des jeux de comparaison,     identifiée :
             langage




                                                               d’appariement, de localisation                       – Là on va dénombrer les syllabes des prénoms et de
                                       scandant les syllabes   entraînent l’attention et la capacité à              tout mot familier ;
                                             orales            discriminer.                                         – Comparer et classer les mots selon le nombre de
                                                                                                                    syllabes ;
                                                                                                                    – Repérer la longueur des mots à l’oral (nombre de
                                                                                                                    syllabes). On va explicitement faire repérer que des
                                                                                                                    mots courts du point de vue phonologique peuvent
                                                                                                                    représenter un objet de grande taille (train et bicyclette,
                                                                                                                    lion et coccinelle…), faire rechercher des mots courts
                                                                                                                    désignant des entités physiquement importantes et des
                                                                                                                    mots longs désignant des réalités de petite taille (activité
                                                                                                                    complexe qui sera facilitée si un thème est donné :
                                                                                                                    animaux, objets de la classe, instruments de musique…)
                                                                                                                    -Jeu sur la prosodie : allonger une syllabe (laaapin)



« Ecouter autrement, premiers repères sonores à l'école maternelle » Scéren, 2005
Editions de la cigale, « Auditif » MS, « Phono-Mi » (outil utilisé dans le DVD « apprendre à lire »)
                                                                Lotos sonores                             -Apparier des mots donnés selon une syllabe commune                 -Coder la place d’une syllabe
                                                                Travail sur les prénoms                   -Exclure un intrus d’une liste Les manipulations possibles sur      -Produire un mot qui contient une syllabe
                                                                                                          les syllabes pour accroître l’habileté sont nombreuses :            -Produire un mot qui contient une syllabe donnée en fin ou en début de mot
                                                                                                          – Les inverser : « Thibaut » devient « boti», « Lionel»             -Conduire le même type de travail sur les phonèmes pour former une syllabe.
                                                                                                          devient « nellio » (c’est plus difficile parce que les              *Le travail oral est primordial pour toutes ces activités
                                                                                                          syllabes sont plus complexes) ;                                     Les activités de nature à aider les élèves ne peuvent être proposées dans un
                                                                                                          – en éliminer une ou deux : selon la position de la syllabe, c’est  ordre indifférent :
                                                                                                          plus ou moins facile; on peut jouer sur ce                          – Répéter : c’est l’activité la plus facile puisqu’elle ne nécessite qu’une
                                                Reconnaître                                               que l’on obtient, mot existant ou non (exemple :                    focalisation sur le flux sonore entendu;
                                                 une même                                                 «Quelles syllabes faut-il enlever dans “Caroline”, dans             – Repérer « ce qu’on entend tout le temps » dans le matériau sonore donné
                                                syllabe dans                                              “Vincent”, dans “dimanche”, pour trouver un mot qui                 par le maître (critères phonologique d’une série de mots) ; donner des mots
                                                                                                          existe?)»; – en fusionner deux ou trois, et dire si on connaît le   qui satisfont à ce critère; exclure des mots qui ne peuvent appartenir à la
                                                  plusieurs                                               mot ainsi produit, s’il existe (ce que l’enseignant confirme ou     série ; isoler ce critère;
                                              énoncés (en fin                                             non).                                                               – Discriminer des sons proches, ce qui suppose que les mots proposés soient
Découvertes des réalités sonores du langage




                                               d’énoncé, en                                                                                                                   soigneusement choisis ;
                                              début d’énoncé,                                                                                                                 – Manipuler les unités sonores : supprimer, ajouter, changer de place;
                                                                                                                                                                              substituer (par exemple, continuer une série que l’enseignant amorce :
                                                  en milieu                                                                                                                   loulou, toutou, zouzou);
                                                 d’énoncé)                                                                                                                    – Trouver tout seul, en production, un mot où on entend une unité donnée ; on
                                                                                                                                                                              sait que trouver tout seul un mot où on entend un phonème consonantique est
                                                                                                                                                                              difficile pour des élèves d’école maternelle. On veillera dans ces moments à
                                                                                                                                                                              repérer les élèves qui confondent des sons proches (particulièrement avec
                                                                                                                                                                              les paires p-b, t-d, k-g, f-v, s-z, j-ch, m-n) et à souligner pour eux les écarts,
                                                                                                                                                                              en insistant sur la différence, le son étant accentué avec force, ce qui n’est
                                                                                                                                                                              pas aisé (par exemple, alors que la recherche concerne le son /s/, un enfant
                                                                                                                                                                              dit «oiseau»; le maître demande un avis aux autres et reprend, en insistant
                                                                                                                                                                              sur l’écart entre « oiseau » et « oisseau », pour essayer de faire entendre la
                                                                                                                                                                              différence, et il conclut en expliquant que ce n’est pas le même mot) ;
                                                                                                                                                                              – Coder la place d’un son.
                                                                Les chants et comptines sont répétés et   - S’appuyer sur des énoncés pour réaliser des jeux vocaux : on produit, on écoute, on répète, on imite, on continue, on
                                                                mémorisés ; la prosodie pour les          transforme prénoms, comptines, textes courts, mots isolés…
                                                                comptines, la mélodie et le rythme pour   - Jouer sur la forme orale des mots, en allongeant une syllabe, en modifiant sa hauteur ou son intensité, on s’essaie à
                                                                les chants facilitent la mémorisation.    diverses intonations pour marquer ses sentiments, on articule de manière exagérée.
                                                                L’accompagnement du corps, frappés        -Produire des mots ou pseudo-mots par substitution de sons (mélanger des noms d’animaux à partir des images)
                                                                des pieds ou des mains, balancements      (voir les exemples d’activités dans le DVD, « Bien apprendre à lire » dans sous partie : construire et développer la
                                                                rappelle le plaisir de la toute petite    conscience phonologique : les rimes et les puzzles de sons, le son u, les mots de 1 à 3 syllabes, le carnaval des animaux.
                                                                enfance. Peu à peu, l’accompagnement
                                                                corporel est doublé ou remplacé par
                                               Produire des     une activité instrumentale (avec des
                                               assonances et    objets ou des instruments de musique)
                                                 des rimes      pour marquer les rythmes de ces textes
                                                                ou d’autres textes dits par le maître.
                                                                Les rondes et les jeux dansés aident à
                                                                la structuration de ses mouvements ; il
                                                                passe d’un rythme spontané et naturel
                                                                à un rythme conscient, de mieux en
                                                                mieux maîtrisé. Il peut, par exemple, «
                                                                jouer au robot» qui ne sait que parler
                                                                de manière saccadée en égrenant


 « Discrimination auditive, activités phonologiques, j'écoute, je répète, je trie » Classeur d'activités Celda
« Phono » + l’imagier, R. Goigoux, S. cède, Hatier
http://web-ia.ac-poitiers.fr/web17/Jonzac/ressources/consc_phono/tabgene.htm (site qui propose une programmation intéressante pour travailler la phonologie)
http://lps13.free.fr/ (site de la petite souris qui propose de nombreuses activités ainsi que des comptines)
http://descomptines.free.fr/comptines/alphabet.html
http://www.momes.net/comptines/comptines-alphabetiques.html
DVD « apprendre à lire », www.editions-cigale.com/apprendrealire (en prêt à la circonscription)
                                        Compétences                              TPS                                           PS                                            MS                                                 GS
                                                              les référents sont à construire                Identifier son prénom parmi cinq           -Reconnaître son prénom dans n’importe quel
                                       Reconnaître son        tout au long de l'année avec les élèves :ils   autres                                     cas en le distinguant d’autres éventuellemen
                                      prénom en capitale      doivent être structuré, différencié suivant                                               très proche
                                         d’imprimerie         les domaines d'activités, riches évolutifs,
                                                              pour permettre aux élèves d'y accéder de
                                                              façon consciente.
                                                              Outil : cahier de classe, cahier individuel
                                        Pouvoir dire où                                                                                                                                                -Montrer le mot demandé ou dire quel est le
                                         sont les mots                                                                                                                                                 mot montré par l’enseignant :
                                                                                                                                                                                                       * dans un texte court bien connu
                                        successifs d’une                                                                                                                                               *dans une phrase courte et simple répétée par
                                         phrase écrite                                                                                                                                                 l’enseignant et que l’enfant est capable de
                                      après la lecture par                                                                                                                                             redire
Découverte du principe alphabétique




                                            l’adulte

                                                                                                             -Connaître les lettres de son prénom       -Connaître les lettres de son prénom, les      -Reconnaître n’importe quelle lettre de
                                                                                                             - les familiariser avec les lettres avec   reconnaître n’importe où                       l’alphabet, d’abord en capital d’imprimerie
                                                                                                             la                                                                                        puis sous différentes graphies
                                                                                                             fréquentation d'abécédaire en papier                                                      -Identifier la lettre ou les lettres communes à
                                                                                                             ou                                                                                        deux mots
                                          Connaître les                                                      en volume (pâte à modeler...)                                                             -Epeler un mot
                                                                                                             -création d'abécédaires (à prolonger
                                      lettres de l’alphabet                                                  dans les sections suivantes pour
                                                                                                             arriver à
                                                                                                             la connaissance de toutes les lettres
                                                                                                             sensibiliser les élèves à la réalité
                                                                                                             matérielle de la lettre (jeux de touché,
                                                                                                             jeux de Kim...)



                                      Proposer une                                                                                                      -Proposer une écriture uniquement avec des     -Ecrire des mots de manière plausible mais
                                      écriture                                                                                                          lettres, en mêlant des références              incomplète, en marquant la place du graphème non
                                                                                                                                                                                                       trouvé
                                      alphabétique pour                                                                                                                                                -Ecrire des mots complètement et de manière
                                      un mot                                                                                                                                                           plausible
                                      simple en                                                                                                                                                        -Ecritutre inventée : DVD : apprendre à lire Scéren :
                                      empruntant des                                                                                                                                                   l e parapluie
                                                                                                                                                                                                       -Produire un écrit
                                      fragments de mots                                                                                                                                                -Construire un outil référent (répertoire des
                                      au                                                                                                                                                               mots connus)
                                      répertoire des mots
                                      affichés en
                                      classe

Mireille BRIGAUDIOT « Apprentissage progressif de l'écrit à l'école maternelle » prog INRP, Hachette éducation, 2002
M.L. WINNINGER « jeux de sons et de lecture », Retz, 2006
« Visuo-haptique », les éditions de la cigale
De nombreux jeux sont proposés chez différents éditeurs (Bourrelier, Accès éditions, …)
                                                                                                                            -transformer son langage spontané en un        -adapter le langage pour qu’il soit écrit et
                                                                Dicter individuellement un                                  langage « écrivable »                          dicter en contrôlant son débit
                                                               texte à l’adulte en contrôlant                                                                              -dicter un texte dans un langage
                                                                  la vitesse du débit et en                                                                                « écrivable » et introduire des
                                                               demandant des rappels pour                                                                                  améliorations spontanément après relecture
                                                                    modifier ses énoncés                                                                                   de l’adulte ou sur incitation de l’adulte qui
Familiarisation avec la langue de l’écrit et la littérature




                                                                                                                                                                           pointe une ambiguïté ou une erreur
                                                                                                                                                                           -corriger une formulation ou une tournure
                                                                                                                                                                           fautive ou approximative à la demande de
                                                              Dans une dictée collective à                                                                                 l’enseignant : reformuler la phrase entière
                                                              l’adulte, restaurer la structure                                                                             après correction
                                                              syntaxique d’une phrase non                                                                                  -dans un passage relu par l’enseignant qui
                                                              grammaticale, proposer une                                                                                   attire l’attention sur son caractère
                                                              amélioration de la cohésion du                                                                               insatisfaisant, détecter ce qui ne va pas et
                                                              texte                                                                                                        dire pourquoi
                                                                                                                                                                           -choisir une proposition parmi plusieurs
                                                                                                                                                                           apportées par l’enseignant pour corriger
                                                                                                                                                                           -prendre l’initiative d’une correction, d’une
                                                                                                                                                                           amélioration
                                                                                                 -rappeler les éléments     -rappeler tous les éléments importants d’un    -reformuler de manière exacte (ordre,
                                                                                                 significatifs d’un texte   texte                                          lieux, personnages) et précises
                                                               Reformuler dans ses propres                                                                                 (vocabulaire)
                                                                 mots un passage lu par
                                                                      l’enseignant

                                                                                                                            -pouvoir rappeler des textes en les            -faire des liens entre des histoires qui
                                                              Evoquer, à propos de quelques                                 rapportant à des thématiques particulières     mettent en évidence une problématique
                                                                   grandes expériences                                                                                     commune
                                                                humaines, un texte lu ou                                                                                   -évoquer un texte en relation avec une
                                                                  raconté par le maître                                                                                    action en cours, une nouvelle triste ou
                                                                                                                                                                           heureuse
                                                              Raconter brièvement l’histoire                                -raconter l’histoire du personnage principal   - comparer les histoires de deux
                                                               de quelques personnages de                                                                                  personnages de même nature
                                                                fiction rencontrés dans les                                                                                -extraire d’une histoire celle d’un
                                                                albums ou dans les contes                                                                                  personnage
                                                                    découverts en classe

Bibliographie des abécédaires proposés par le document d'accompagnement :
« Le grand voyage d'Adèle et Zorba » Gilles Eduar (Albin Michel jeunesse)
« ABC des animaux animés » Olivier Jung, Jean-Marie Mesquich (Flammarion)
« L'alphabet farfelu » Marie-Pierre Schneegans, Jean Molla (Grasset)
« Le livre des lettres » Marion Bataille(Seuil)
« Animaux » Paul Cox (Seuil)
« l'Abécédire » A. Serres, Olivier Tallec (Rue du monde)
« Alphabéti Alphabéta » Joël Sadeler, Claire Nadaud (Le rocher), « Le zèle d'Alfred » Olivier Douzou (Le rouergue)

« Parcours de lecture », éditions Accès, www.acces–editions.com
                                           Compétences                             TPS                                        PS                                          MS                                        GS
                                                                      Acquérir le vocabulaire spécifique de l'écriture et du graphisme : vocabulaire topologique,vocabulaire technique (canne, pont, boucle...)
                                                                      La progressivité est à établir en conseil de cycle : au niveau des scripteurs, des différents plan, des différents gestes, des supports....
                                                                      Un cahier de classe avec les différents apprentissages pourra suivre les élèves durant tout le cycle
                                                                                                           -tenir les outils de manière adaptée                                    -savoir utiliser les stylos à bille,
                                                                                                                                                       -savoir utiliser les crayons, les
                                   Produire un motif graphique                                             -laisser une trace en occupant              feutres fins                surligneurs, stylos à plume
                                   simple en expliquant sa façon                                           l’espace                                                                -suivre une trajectoire donnée
                                                                                                                                                       -reproduire des formes : lignes
                                              de faire                                                     -reproduire une forme simple                droites, courbes, enroulées (respecter une direction, freiner,
                                                                                                           -limiter et orienter le geste en            -reproduire des formes en   stopper, revenir en arrière,
                                                                                                           fonction de la surface                      changeant de direction      changer de sens de rotation…)
                                                                                                           -respecter une consigne                                                 - modifier des formes, enrichir un
                                                                                                                                                       -entourer, relier des éléments,
                                                                                                           -suivre la bonne trajectoire (bon           entendre, contourner        motif
                                                                                                           point de départ et orientation                                          - reproduire un rythme
                                                                                                                                                       avoir une bonne continuité du geste
                                                                                                                                                                                   -aller au bout d’une commande ou
Activités graphiques et écriture




                                                                                                           correcte)                                   - adapter la pression, la vitesse
                                                                                                                                                                                   d’un projet, soigner la qualité et la
                                                                                                                                                                                   réalisation.
                                                                      -représenter un objet ou un personnage de mieux en mieux (structure reconnaissable) en s’inspirant éventuellement d’une image
                                     Représenter un objet, un         (Il importe d’observer comment chaque élève évolue ; il n’y a pas lieu d’attendre une représentation idéale à un moment ou à un autre)
                                    personnage, réels ou fictifs

                                                                                                           -écrire son prénom en capital               -écrire son prénom en capital                 -écrire son prénom en écriture
                                                                                                           d’imprimerie avec le modèle et              d’imprimerie sans le modèle                   cursive sans le modèle (lettres
                                       Ecrire son prénom en                                                sans erreur                                 -écrire son prénom en écriture                formées et enchaînées
                                    capitales d’imprimerie et en                                                                                       cursive avec le modèle                        correctement)
                                            lettre cursive
                                   Copier des mots en capitales                                                                                        -écrire des mots antérieurement               -écrire des mots antérieurement
                                   d’imprimerie, en cursive avec                                                                                       copiés sous la conduite du maître,            copiés sous la conduite du maître,
                                   ou sans l’aide de l’enseignant                                                                                      en capitales d’imprimerie avec le             en écriture cursive avec le modèle
                                                                                                                                                       modèle et sans erreur                         -écrire les mots en écriture
                                                                                                                                                                                                     cursive, avec le modèle seulement
                                     Copier une ligne de texte en                                                                                                                                    -respecter la forme des lettres,
                                    écriture cursive en ayant une                                                                                                                                    l’ordonnancement sur la ligne et
                                            tenue correcte de                                                                                                                                        dans la page
                                      l’instrument, en plaçant sa                                                                                                                                    -mettre en place un cahier
                                   feuille dans l’axe du bras et en                                                                                                                                  d’écriture (introduction
                                     respectant le sens des tracés                                                                                                                                   différenciée)


D. DUMONT « Le geste d'écriture : méthode d'apprentissage, cycle 1, cycle 2 » Hatier Pédagogie
L. BARON « Du mouvement au tracé en petite section » (Magnard)
L. BARON « Du tracé au graphisme en moyenne section » (Magnard)
L. BARON « Du graphisme à l’écriture en grande section » (Magnard)
R .OCTOR, J. KACZMAREK « Pour un apprentissage structuré de l’écriture », Armand Colin
MT ZERBATO-POUDOU « Apprendre à écrire de la PS à la GS », Retz
                                                                                       Littérature
                                                           Organiser des rencontres avec des personnages
                                          TPS/PS                                                                                     PS/MS

Sacha, Mimile, Fanfan : Grégoire Solotareff (école des loisirs)                                 Série des Milton : Haydré Ardalan (la joie de lire)
Histoire d’un chat, histoire d’un crocodile, histoire d’un éléphant : Grégoire Solotareff       Tigrou : Charlotte Voake (Gallimard jeunesse)
(école                                                                                          Bel oeil : Abe Birnbaum (Gallimard jeunesse)
des loisirs)                                                                                    Petit bateau, Petit hélicoptère, Petites chaussures… : Michel Gay (école des
Bob : Alex Sanders (école des loisirs)                                                          loisirs)
Tromboline et Foulbazar : Claude Ponti (école des loisirs)                                      Pinpon tut tut : Michel Gay et Alain Broutin (école des loisirs)
Popo : Kimiko (école des loisirs)                                                               Loup y es-tu ? : Charlotte Mollet (Didier jeunesse)
Maxou : Nadja (école des loisirs)                                                               Je m’habille et je te croque : Bénédicte Guettier (école des loisirs)
Zaza, Norberd ou Rosie Anton Krings (école des loisirs)                                         Loup Olivier Douzou (le rouergue)
Zou : Michel Gay (école des loisirs)                                                            Les classiques : le petit chaperon rouge, les trois petits cochons.
Pomelo Ramona Badescu, Benjamin Chaud (Albin Michel Jeunesse)                                   Les trois pourceaux : Coline Promeyrat (Didier jeunesse)
Lili Bobo Elisabeth Brami, Christian Davernier (Seuil)
J’veux mon petit pot : Tony Ross (Seuil jeunesse)
Je ne veux pas aller au lit : Tony Ross (Gallimard jeunesse)
Je ne veux pas me laver les mains : Tony Ross (Gallimard jeunesse)
Je veux grandir : Tony Ross (Folio Benjamin)
                                                                                        MS/GS

L’orgre Babborco Muriel Bloch, Andrée Prigent (Didier jeunesse)
Les trois souhaits du petit dîner : Ales Sanders (école des loisirs)
Le géant de Zéralda : Tomi Ungerer (école des loisirs)
Le déjeuner de la petite ogresse : Anaïs Vaugelade (école des loisirs)
Le petit poucet Charles Perrault, Clotilde Perrin (Nathan jeunesse)
Hansel et Gretel : Jacob et Wilhelm Grimm, monique Félix (Grasset jeunesse)
Poucet et le poussin : Sally Hobson (Pastel)
Poule plumette : Paul Galdone (Circonflexe)
Poussin Câlin : Michael Foreman (Syros)
Le vilain petit canard : Hans Christian Andersen, Delphine Grenier (Didier jeunesse)
Poussin noir : Rascal (Pastel)
Boucle d’or et les trois ours : Steven Guarnica (Seuil jeunesse)
Pas de violon pour les sorcières : Catherine Fogel, Joëlle Jolivet (Seuil jeunesse)
Je veux être une maman tout de suite : Cousseau (école des loisirs)
Pétronille et ses 120 petits : Claude Ponti (école des loisirs)
Le papa qui avait dix enfants : Bénédicte Guettier (Casterman)
                                              Amener à comprendre les pensées d’autrui, à apprendre à en parler
                                        PS MS                                                                                         GS

Bébés chouettes : Martin Waddel (école des loisirs)                                       Le cinquième : Norman Jung et Ernst Jandl (école des loisirs)
Amoureux : Emile Jaoul (Casterman)                                                        Le faramineux pouce de Paul : arie-Agnès Gaudrat, Tony Ross (belles histoires)
Pou-poule : Loufane (Kaléïdoscope)                                                        Max et les maximonstres : Maurice Sendak (école des loisirs)
Grand-mère sucre, grand-père chocolat : Ggig Bigot, Josse Goffin (belles hitoires)        Cuisine de nuit : Maurice Sendak (école des loisirs)
La promesse Jeanne Willis et Tony Ross (Gallimard jeunesse)                               Je ne suis pas une souris : Mario Ramos (Pastel)
Bonne nuit ma cocotte : Emile Jadoul (école des loisirs)                                  Raoul : John A. Rowe (Nord-Sud)
Scrittch scratch dip clapote : Kitty (Pastel)                                             Un petit frère pas comme les autres Marie-Hélène Delval, Susan Varley (belles histoires)
Du bruit sous le lit : J.M. Mathis (Thierry Magnier)
Chhht ! : Peter Utton, Sally Grindley (Pastel)
La promenade de Flaubert : Antonin Louchard (Thierry Magnier)

                                                                      Faire découvrir le patrimoine :

Les livres jeux.
Toc toc toc Corinne Chalmeau (livre cédérom Albin Michel)
1, 2,3 qui est là ? Sophie de Greef (Pastel)
Collection Pirouette chez Didier
Chaussettes : Lynda Corazza (Le Rouergue)
Oh la vache ! : Katy Louchard (Thierry Magnier)
Qui suis-je ? : Aurélie Lanchet, Alain Crozon (Seuil jeunesse)
Quest-ce qui roule ? Qu’est ce qui vole ? Qu’est ce que c’est ? Qui habite ici ? Qui suis-je : un animal, quel animal ? : Pierre-Marie Valat, Christain Broutin (Gallimard jeunesse)
Le bonhomme de pain d’épices : John A. Rowe (Nord-Sud)
Le bonhomme de pain d’épice : Jim Aylesworth, Barbara McClintock (Circonflexe)


Les livres de contes : A partir de la section des petits
La moufle : Diane Barbara (Actes sud juniors)
Le bonnet rouge : John A. Rowe (Nord-Sud)
Nicky et les animaux de l’hiver : Jan Brett (Gautier Languereau)
La petite poule rousse Paul Galdone (Circonflexe)
Le gros navet Alekseï Tolstoï (Flammarion : père castor)
Quel radis dis-donc ! : Praline Gay-Para, Andrée Prigent (Didier jeunesse)
Le navet : Rascal, Isabelle Chatellard (école des loisirs)
Les trois pourceaux : Coline Promeyrat (Didier jeunesse)
Le loup et les sept petits chevreaux : Grimm, Bernadette (Nord-sud)
L’ogresse et les sept chevreaux : Praline Gay-Para, Martine Bourre (Didier jeunesse)
Le loup et la mésange : Muriel Bloch (Didier jeunesse)
                                                                            Faire découvrir le patrimoine :
Pierre et le loup : Serge Pokofiev (Thierry Magnier livre-cédé-rom)
L’arche de Noé : Lisbeth Zwerger (Nord-Sud)
Les livres de contes :A partir de la section de moyens                                         Les livres de contes : A partir de la section des grands
Poucette : Hans-Christian Andersen, Lisbeth Zweger (Nord-Sud)                                  Les musiciens de la ville de Brême : Jacob et Wilhem Grimm (Flammarion, père castor)
Tom pouce : Jacob et Wilhem Grimm, bénédicte Nemo (Flammarion)                                 La soupe aux cailloux : Jon J. Muth (Circonflexe)
                                                                                               Une soupe au caillou : Anaïs Vaugelade (école des loisirs)
                                                                                               La soupe au caillou : Tony Bonning, Sally Hobson (Milan)
                                                                                               Blanche Neige : Jacob et Wilhem Grimm, Eric Battut (Didier jeunesse)
                                                                                               La belle au bois dormant : Jacob et Wilhem Grimm, Felix Hauffmann (Circonflexe)
                                                                                               Le petit poucet : Charles Perrault, Clothilde Perrin (Nathan jeunesse)
                                                                                               Le prince grenouille : Jacob et Wilhem Grimm, Binette Schroeder (Nord-Sud)
                                                                                               Le corbeau et le renard, la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le boeuf, le lièvre et
                                                                                               la tortue : La Fontaine
                                                                                               Pourquoi les libellules ont le corps si long ? S. Sénégas (Kaléïdoscope)
                                                                                               365 contes des pourquoi et des comment ? (Gallimard)

                                                                                       Documentaires
La coccinelle (Gallimard jeunesse)
Dytik, l'ogre de la mare : Catherine Fauroux et Patricia Legendre (l'école des loisirs)
J'explore la mare (Gallimard jeunesse)
Les Lunettes à voir le squelette : Renaud Chabrier, Gérald Stehr (l'école des loisirs)
J'observe le corps humain (Gallimard jeunesse)
J'attends un petit frère : Marianne Vilcoq (l'école des loisirs)
La vie de bébé : Agnès Vanderwiele (Nathan jeunesse)
Tu vas naître : Sheila Kitzinger (Seuil jeunesse)
Le temps et l'espace:
La nature du plus près au plus loin : René Metler (Gallimard jeunesse)
Mille lieux naturels : François Crozat (Milan)
La découverte du monde :
Dix petites graines : Ruth Brown (Gallimard jeunesse)
Toujours rien : Christian Voltz (Le Rouergue)
Dix histoires instructives (Le sorbier)
Zoo logique Joëlle Jolivet (Seuil jeunesse)
Mais où est donc Ornicar : Gérald Stehr, Willi Glasauer (L'école des loisirs)
J'explore la haie, j'explore la mare, j'explore le chêne... J'observe la maison des insectes, J'observe les animaux dans la nuit, j'observe les poissons, j'observe la jungle... Claude Delafosse
(Gallimard jeunesse)
Animaux de la ferme (Milan)
Un jour une vache : Malachy Doyle (Gautier Languerau)
La vache (Gallimard jeunesse)
La grenouille (PEMF)
La grenouille (Milan)
Je suis une coccinelle : Daibaro Okamoto (l'école des loisirs)
La coccinelle, terreur des pucerons (Milan)
                                                      Observation des attitudes des élèves dans les différents temps de la vie scolaire

                        Activités                                                            Attitudes observables

Régulation de la vie de la classe :                             La capacité à s'exposer dans un grand groupe.
-rituels ;
-conversations (raconter, s’informer) ;                         Les tentatives de monopoliser la parole.
-discussions, débats (règlement de problèmes de
vie collective) ;
-consignes de comportement.                                     L’absence à l’activité du groupe (enfant qui joue avec ses cheveux ou ses lacets, qui
Régulation du travail :                                         tente de distraire ses voisins, etc…).
-lancement d’une activité, élaboration d’un projet              Le « silence actif ».
-mises en commun (hypothèses, observations,
synthèses, etc…)
(nb : il faut que les élèves de grande section sachent qu’ils   L’évolution des formes de participation.
auront à le faire pour préparer ce moment)
-mise en forme de références, bilan d’une activité
-consignes de travail.                                          La capacité à « apporter » un sujet de conversation ou de débat.


                                                                La capacité à rester dans l’activité, dans le sujet, dans la consigne.


                                                                La centration sur soi, qu’elle soit absence d’écoute des autres ou
                                                                volonté d’imposer son point de vue.

Imprégnation culturelle :                                       La capacité d’écoute (durée, qualité).
-contes ;
-lectures ;                                                     La sensibilité à la langue (manière de dire), à l’histoire
-histoires sur images (diapos, films, etc…)                     (contenus).
-poèmes et chansons offerts.
                                                                La participation à une expression collective, à une réaction collective (rires,
                                                                émotion, etc…)

Mémorisation, restitution, interprétation :                     La prise de parole solitaire face au groupe.
comptines, poèmes, chants.
                                                                Le plaisir ou la réticence à dire ou chanter en chœur.


                                                                Le plaisir ou la réticence à l’interprétation (à jouer avec sa voix, avec son corps).


Jeux avec la langue :                                           Les différents types d'erreur :
-à visée de communication (marionnettes, etc…)                  - erreurs récurrentes
-à visée de travail sur la langue (conscience                   - erreurs ponctuelles
phonologique, découverte du code, etc…)
Apprentissages spécifiques relevant des différents   La capacité à se saisir des mots nouveaux, à les réutiliser.
domaines d’activités                                 Faire preuve de curiosité
                                                     La capacité à mettre en mots son activité, ses observations, ses idées.
Jeux de « faire-semblant », jeux de rôles            La possibilité d’entrer dans un rôle et de s’y tenir en maintenant le discours
                                                     approprié.
                                                     L’usage de formes langagières non habituelles (vouvoiement, niveau de langue,
                                                     etc…)
Visée de valorisation, mise en confiance :           Avec les plus fragiles, vérification de ce qui est compris, ce qui peut être dit (en cas
-temps sociaux ;                                     de succès, en faire un point de départ pour amener l’enfant à prendre la parole dans
-coins jeux                                          un groupe).

Visée de renforcement d’acquis.                      La reprise de formulations, de vocabulaire.

Dans les coins jeux ;                                La nature des échanges, quel que soit le partenaire.
Dans les ateliers.
                                                     La capacité d’adaptation.

                                                     Les situations où un enfant a une aisance particulière.

Durant les temps sociaux : organisation de la        La politesse.
collation.
                                                     L’écoute et la prise en compte de l’autre.

Lors des sorties.                                    Les relations avec des adultes différents, non familiers (usage du vouvoiement,
                                                     politesse).

                                                     La curiosité (questions ou non).
                                                     Grille de préparation de séance

Domaine ou discipline :
Place de la séance dans la programmation :

Objectif (s) :

Compétences visées :

Matériel :

                                                              Déroulement :
             Etapes             Durée        Rôle du maître                   Activité des élèves   Objectifs langagiers




Bilan/ Evaluation :

								
To top