Fiche individuelle de suivi : by 5x5rWn

VIEWS: 63 PAGES: 26

									                                                                  Inspection de
                                                                  l’Education

                   NATATION SCOLAIRE                              Nationale
                                                                  Circonscription de
                                                                  Dieppe Est
                   1er degré




            LIVRET D’ACCUEIL PISCINE …


                 Insertion photos




                                         Circonscription : Dieppe Est
Piscine thalasso « les bains »           CPC EPS : Marc Douay
Adresse : Boulevard de Verdun            Adresse : 7, boulevard de Verdun
Téléphone : 02 35 82 80 90               76200 Dieppe
E.mail :lesbainsdieppe@vert-marine.com   Téléphone : 02 35 82 30 43
                                         E.mail : marc.douay@ac-rouen.fr



                                                                                1
                              Sommaire


 1_Présentation de l’équipe de la piscine

 2_Textes de références

 3_Convention

 4_Réglementation :
      4.1 Règlement intérieur de la piscine
      4.2 Règles d’hygiène et de sécurité

 5_Consignes et recommandations pour l’organisation des activités de
  natation

 6_Organisation_Plan de la piscine et plan d’évacuation


 7_Aménagements des bassins et/ou répartition des espaces

 8_Présentation matérielle

 9_Dispositif d’évaluation des apprentissages et recommandations

 10_Fiche de suivi natation

 11_Plannings




                                                                        2
1_Présentation de l’équipe de la piscine




        Direction et /ou chef de bassin :

        Directeur : Mr Pradines Jacques
      Chef de bassin : Mr Cottard Emmanuel



         Enseignement et surveillance:

                 Mlle Baca Julie
              Mr Thomas Maxime
             Mr dussaussoy Mickaël
             Mr Cottard Emmanuel
              Mr Blondin Mathieu
             Mme Maruitte Christine
              Mlle Pelcat Sandrine


                    Accueil :

              Mme Delahaye Estelle
              Mme Massieu Myriam
              Mlle Gribouval Audrey



             Personnel entretien :

                 Tapin Johan
                Boudet Ludovic
               Canfeure Christine
                 Menival Linda
               Philippe Vanessa
               Delamotte Celine
                  Moal Ester




                                             3
                           2_Textes de référence


 Textes de portée générale :

      Code de l’Education (Partie législative) :
        Art. L.321-3 (modifié par la loi n° 2003-339 du 14 avril 2003 ; Journal Officiel
           du 15 avril 2003) : enseignement de l’Education physique et sportive
           dispensé dans les écoles maternelles et élémentaires.
      Code du Sport (Partie législative) :
        Art. L.212.1, 2 et 3 portant sur l’obligation de qualification.
      Loi 2005 – 380 du 23 avril 2005 (Bulletin Officiel n°18 du 5 mai 2005) : Loi
       d’Orientation et de programme pour l’avenir de l’école.
      Décret n°2006 – 830 (Bulletin Officiel n° 29 du 20 juillet 2006) : Socle commun
       de connaissances et de compétences.
      Arrêté du 9 juin 2008 (Journal Officiel du 17 juin 2008 - Bulletin Officiel Hors
       Série du n°3 du 19 juin 2008) : horaires et programmes d’enseignement de
       l’école primaire.
      Circulaire n° 92-196 du 3 juillet 1992 (Bulletin Officiel n° 29 du 16 juillet 1992) :
       participation d’intervenants extérieurs aux activités d’enseignement dans les
       écoles maternelles et élémentaires.
      Circulaire n° 99-136 du 23 septembre 1999 (Bulletin Officiel Hors Série n° 7 du
       23 septembre 1999) : organisation des sorties scolaires dans les écoles
       maternelles et élémentaires publiques.
      Circulaires 2004-138 du 13 juillet 2004 (Bulletin Officiel n° 32 du 9 septembre
       2004) : risques particuliers à l’enseignement de l’éducation physique et sportive
       et au sport scolaire.

        Arrêté du 7 juillet 2008 (Journal Officiel du 5 août 2008 – Bulletin Officiel spécial
         n°6 du 28 août 2008) : Programme de l’enseignement de l’éducation physique et
         sportive pour les classes de sixième, de cinquième, de quatrième et de troisième
         du Collège.




Textes spécifiques à l’enseignement de la natation scolaire :

        Circulaire n° 2004-139 du 13 juillet 2004 (Bulletin Officiel n° 32 du 9 septembre
         2004) :    Enseignement de la natation dans les établissements scolaires du
         premier et du second degré, modifiée par la circulaire n° 2004-173 du 15 octobre
         2004 (Bulletin Officiel n° 39 du 28 octobre 2004).




                                                                                            4
                                    3_Convention


page 1
Convention pour l'organisation de l’enseignement de la natation scolaire
à la piscine “ LES BAINS DIEPPE ”située boulevard de Verdun à Dieppe
entre
la Ville de Dieppe,
représentée par Monsieur le Maire,
et
la société Vert Marine,
représentée par Monsieur le Directeur de l’établissement
et
l’Education Nationale,
représentée par Monsieur l’Inspecteur de l’Education Nationale
chargé de la circonscription du premier degré de Dieppe - Est
I
l a été convenu ce qui suit :
Article 1
Cette convention a pour objet de définir les dispositions relatives à l'organisation de
l’enseignement de la
natation scolaire à l’école primaire.
Article 2
Objectifs :
L'enseignement de la natation ne peut se limiter à un simple apprentissage systématique
des gestes
techniques. La natation est partie intégrante de l’enseignement de l’éducation physique et
sportive à l’école.
Contribuant à l’éducation globale de l’enfant, elle s’inscrit dans le cadre du projet
pédagogique de la classe ou
de l’école. Grâce à des situations riches et évolutives, cette activité contribue à la maîtrise
de compétences
spécifiques définies par les programmes d’enseignement de l’école primaire ainsi qu’à la
capacité à savoir
nager précisée dans le socle commun des connaissances et des compétences.
Article 3
Conditions générales d'organisation et conditions de concertation préalable à la mise en
oeuvre des activités,
conformément à la réglementation en vigueur :
Textes de portée générale :
- Code de l’Education (Partie législative) :
- Art. L.321-3 (modifié par la loi n° 2003-339 du 14 avril 2003 ; Journal Officiel du 15 avril
2003) :
enseignement de l’Education physique et sportive dispensé dans les écoles maternelles et
élémentaires.

page 2
- Code du Sport (Partie législative) :
- Art. L.212.1, 2 et 3 portant sur l’obligation de qualification.
- Arrêté du 25 janvier 2002 (Journal officiel du 10 février 2002) : horaires et programmes
d’enseignement de l’école primaire.
- Loi 2005 – 380 du 23 avril 2005 (Bulletin Officiel n°18 du 5 mai 2005) : Loi d’Orientation
et de
                                                                                               5
programme pour l’avenir de l’école.
- Décret n°2006 – 830 (Bulletin Officiel n° 29 du 20 juillet 2006) : Socle commun de
connaissances et
de compétences.
- Arrêté du 4 avril 2007 (Journal Officiel du 7 avril 2007 – Bulletin Officiel n°5 du 12 avril
2007) :
Horaires et programmes d’enseignement de l’école primaire.
- Circulaire n° 92-196 du 3 juillet 1992 (Bulletin Officiel n° 29 du 16 juillet 1992) :
participation
d’intervenants extérieurs aux activités d’enseignement dans les écoles maternelles et
élémentaires.
- Circulaire n° 99-136 du 23 septembre 1999 (Bulletin Officiel Hors Série n° 7 du 23
septembre 1999) :
organisation des sorties scolaires dans les écoles maternelles et élémentaires publiques.
- Circulaires 2004-138 du 13 juillet 2004 (Bulletin Officiel n° 32 du 9 septembre 2004) :
risques
particuliers à l’enseignement de l’éducation physique et sportive et au sport scolaire.
Textes spécifiques à l’enseignement de la natation scolaire :
- Circulaire n° 2004-139 du 13 juillet 2004 (Bulletin Officiel n° 32 du 9 septembre 2004) :
Enseignement de la natation dans les établissements scolaires du premier et du second
degré,
modifiée par la circulaire n° 2004-173 du 15 octobre 2004 (Bulletin Officiel n° 39 du 28
octobre 2004).
Niveaux de cours :
L’enseignement de la natation trouve sa place dans un projet d’ensemble qui concerne le
cycle des
apprentissages fondamentaux et le cycle des approfondissements, sans exclure lorsque
les conditions s’y
prêtent, l’école maternelle et plus spécialement la grande section.
La pratique des activités en milieu aquatique sera développée en priorité au cycle des
apprentissages
fondamentaux mais pourra être prolongée au cycle des approfondissements afin de
conforter les
apprentissages et répondre aux exigences de maîtrise des habiletés motrices définies par
la circulaire
n° 2004-139 du 13 juillet 2004 modifiée, et de compétences à atteindre précisées dans les
programmes de
l’école primaire.
Durée et nombre de séances :
Le projet pédagogique doit prévoir des cycles d'apprentissage de 24 à 30 séances en 2
modules qu’il convient
de programmer au cycle 2 pendant les 2 années consécutives du Cours préparatoire et du
Cours élémentaire
première année, et des modules supplémentaires de 7 séances au cycle 3 lorsque les
conditions locales le
permettent.
I
l sera également recherché la mise en place d’actions de valorisation des apprentissages
pendant les
semaines qui suivront les modules d’enseignement.
La planification des séances sera définie en fonction des priorités départementales et des
possibilités locales
d’accueil de la façon suivante :
1. CP : 14 séances d’apprentissage + 1 séance d’évaluation et de valorisation.
2. GS : 7 séances d’apprentissage + 1 séance d’évaluation et de valorisation.
                                                                                             6
Chaque séance doit correspondre à une durée de 30 à 35 minutes de pratique effective
dans l’eau.

page 3
Encadrement :
Les taux d’encadrement sont :
- en maternelle, l’enseignant de la classe et 2 adultes agréés : 1 personnel qualifié et 1
intervenant bénévole.
- en élémentaire, l’enseignant de la classe et 1 personnel qualifié.
- dans les classes multicours qui comprennent des élèves de grande section, il y aura lieu
d’appliquer le taux d’encadrement prévu pour l’école maternelle. Toutefois, dans le cas où
l’effectif total de la classe
est inférieur à 20 élèves, l’encadrement sera alors limité à 2 adultes par classe
(l’enseignant de la classe et 1 personnel qualifié).
Cependant, il est possible d’envisager que :
- les classes élémentaires dont l’effectif est inférieur ou égal à 12 élèves, et n’incluant pas
d’élèves d’école maternelle, bénéficient d’un encadrement pouvant se limiter à
l’enseignant de la classe.
- les classes d’intégration scolaire (CLIS) dont l’effectif est aussi inférieur ou égal à 12
élèves peuvent bénéficier des mêmes conditions d’encadrement dans la mesure où toutes
les possibilités d’intégration partielle dans d’autres classes de l’école ne peuvent pas être
réalisées.
Tout intervenant extérieur professionnel rémunéré ou bénévole participant aux activités
d’enseignement doit être agréé par l'Inspecteur d'Académie, Directeur des Services
Départementaux de l’Education Nationale de la Seine-Maritime.
Les professionnels, soumis à l’agrément préalable de l’Inspecteur d’Académie, sont :
- des éducateurs sportifs qualifiés, possédant un diplôme conférant le titre de maître
nageur sauveteur (diplôme d’Etat de MNS ou Brevet d’Etat d’Educateur Sportif des
Activités de Natation) et titulaires d’une carte professionnelle en cours de validité.
Conditions matérielles :
Afin de respecter la sensation de confort thermique pour les participants aux activités
d’enseignement de l’activité, il convient de prévoir, pour les classes de l’école primaire,
une température de l’eau de 27° C et une température de l’air de 24° à 27° C.
Avant le début des séances, le bassin sera aménagé selon un dispositif susceptible
d’évoluer, de façon à créer un environnement stimulant, sécurisant et favorable aux
apprentissages de chacun.
L’occupation du bassin (160 m2) est calculée à raison :
- de 4 m2 de surface de plan d’eau par élève pendant toute la durée des premiers
apprentissages, soit une capacité maximale de 40 élèves,
- de 5 m2 de surface de plan d’eau par élève dès que le " savoir–nager " sera atteint par
tous les élèves de la classe ou du groupe, soit une capacité maximale de 32 élèves.
Conditions d'informations réciproques :
Dès que possible, l’absence ou l’indisponibilité d’un maître nageur sauveteur sera portée
par le directeur de la piscine ou par un responsable de l’organisme gestionnaire à la
connaissance des directrices et directeurs d’écoles qui prendront les décisions qu’impose
la situation locale.
Si un maître nageur sauveteur remplaçant agréé prend en charge l’activité, le responsable
de l’établissement ou le chef de bassin lui aura préalablement communiqué le projet
pédagogique.
En cas d’absence d’un enseignant, il appartient aux directrices et directeurs d’école
d’informer le directeur de la piscine ou un responsable de l’organisme gestionnaire de
l’annulation puis de la reprise des activités de natation.

page 4

                                                                                              7
Ces informations réciproques sont indispensables car elles peuvent entraîner une
modification temporaire de l'organisation des groupes de travail pendant la période
considérée.
Toute piscine doit comporter en un lieu visible de tous, le nom des personnes assurant
soit la surveillance soit l’enseignement. Leur rôle doit être précisé pour chaque séance de
natation scolaire.
Réunions de concertation :
Deux réunions de concertation préalables à la reprise sont mises en place :
- Une réunion administrative, placée sous la présidence de l’Inspecteur de l’Education
Nationale chargé d’une circonscription du premier degré, circonscription sur laquelle est
située la piscine.
Elle regroupe les responsables de la piscine, tous les directeurs des écoles fréquentant la
piscine, les conseillers pédagogiques, les autorités municipales et un ou des
représentants des maîtres nageurs.
Elle a pour but de rappeler les textes officiels en vigueur, notamment en matière de
sécurité, d’arrêter le planning, de définir les modalités générales de fonctionnement,
d’aborder les problèmes liés à l’agrément des intervenants extérieurs, au matériel, au
transport, à la convention et de déterminer la date de reprise des activités.
- Une réunion pédagogique regroupant tous les intervenants amenés à collaborer : les
enseignants, le responsable de la piscine, les maîtres nageurs sauveteurs agréés et les
intervenants bénévoles agréés.
Cette seconde réunion a pour but d’élaborer, dans un esprit de partenariat, grâce à une
collaboration étroite et une participation active de tous les acteurs, le projet pédagogique
de natation. A cette fin, ils devront définir ensemble les contenus d’enseignement et les
modalités d’évaluation, fixer les critères de répartition des élèves, constituer des équipes
pédagogiques, déterminer le rôle de chacun et arrêter la démarche et l’aménagement de
bassin qui s’y rapporte.
Article 4
Missions des maîtres nageurs sauveteurs :
Les intervenants extérieurs doivent intégrer leurs actions dans le cadre du projet
pédagogique.
Deux missions doivent être distinguées :
- une mission de surveillance générale :
Cette surveillance est obligatoire pendant toute la durée de la présence des classes dans
le bassin et sur les plages.
Elle doit être assurée par du personnel titulaire d’un diplôme conférant le titre de maître
nageur sauveteur (diplôme d’Etat de MNS, Brevet d’Etat d’Educateur Sportif des Activités
de Natation). Ce personnel est exclusivement affecté à cette tâche et, par conséquent, ne
peut simultanément remplir une mission d’enseignement.
- Une participation aux activités d’enseignement :
Leurs interventions ne peuvent pas s'envisager dans le cadre d'une substitution pure et
simple de l’enseignant.
Ils apportent un éclairage technique ou une autre forme d'approche qui enrichit
l'enseignement et peuvent prendre des initiatives compatibles avec l'organisation
pédagogique et avec les mesures de sécurité arrêtées en concertation avec les
enseignants. Le projet pédagogique reste de la responsabilité de l’Education Nationale.
Ils aménagent le bassin.

page 5
Lorsqu’un maître nageur sauveteur se voit confier l’encadrement d’un groupe d’élèves par
l’enseignant, c’est à lui de prendre les mesures urgentes qui s’imposent pour assurer la
sécurité des élèves.
De plus, ils doivent être en mesure de fournir à l'enseignant les éléments nécessaires à
l'évaluation des progrès des élèves.
Article 5
                                                                                           8
Conditions de sécurité :
Le cadre général de la surveillance des établissements de bains est défini par le plan
d’organisation de sécurité et de secours (POSS) prévu par l’arrêté du 16 juin 1998
(Journal Officiel du 1er août 1998).
Aucune séance de natation ne peut avoir lieu sans la présence effective du ou des maîtres
nageurs sauveteurs de surveillance au bord du bassin.
Dans le premier degré, et jusqu’à 3 classes évoluant dans le même bassin, une personne
chargée de la surveillance sera nécessaire au bord du bassin, et ce conformément aux
exigences minimales définies par le
POSS.
Au-delà de 3 classes, deux personnes seront indispensables.
Dans tous les cas, les personnels devront se placer en fonction des caractéristiques de
l’établissement de bains et de l’organisation pédagogique des séances.
En cas d’absence du ou des maîtres nageurs sauveteurs affectés à la surveillance, un
maître nageur sauveteur remplaçant doit être désigné et n’être lui aussi affecté qu’à la
surveillance.
I
l convient, afin de mettre en place des procédures de travail propres à limiter les risques,
de baliser les espaces de travail de chaque groupe, de coordonner les entrées et sorties
du bassin et de prévoir une organisation pour assurer la sécurité des déplacements sur les
plages et dans les espaces de circulation.
Il convient également d’éviter la présence dans le même bassin d’élèves de collège ou de
lycée et d’élèves des cycles 1 et 2 de l’école primaire.
Chaque intervenant dispose d’une liste nominative des élèves qui lui sont confiés. La
composition des groupes d’enfants ne peut être modifiée en cours de séance. Elle peut
l’être d’une séance à l’autre.
A tout moment, si les règles de sécurité ne sont plus respectées, la séance doit être
différée ou annulée à l'initiative de l'enseignant ou du responsable de l’établissement ou
du chef de bassin, en fonction des circonstances.
Article 6
Information des intervenants extérieurs et des enseignants des écoles :
Les intervenants extérieurs et les enseignants qui accompagnent leurs élèves à la piscine
ont pris connaissance de la présente convention ainsi que de l’annexe précisant les
consignes relatives à l’organisation et à la sécurité des activités de natation scolaire au
sein de l’établissement “ LES BAINS
DIEPPE ” : ils en acceptent les dispositions.
Les directeurs des écoles sont destinataires d’une copie de cette convention et de son
annexe : ils la contresignent, la font émarger par les enseignants concernés et l’archivent.

page 6
Article 7
Durée de la convention :
La présente convention est conclue pour une durée de trois années scolaires : 2007/2008,
2008/2009 et 2009/2010. Elle peut être dénoncée en cours d'année soit par accord entre
les trois parties, soit à l'initiative de l'une d'entre elles. Dans ce cas, la dénonciation doit
faire l'objet d'un préavis motivé de trois mois.
Elle ne peut pas être prolongée par tacite reconduction.
Date :
Pour
la Ville de Dieppe :
Pour
la société Vert Marine :
Pour
l’Éducation Nationale :

                                                                                               9
page 7
ANNEXE
Consignes pour l’organisation et la sécurité des activités de natation scolaire
à la piscine “ LES BAINS DIEPPE ”
D’une manière générale, l’attention de chacun est attirée sur les principes de vigilance et
de précaution qui concourent à la sécurité des personnes, en considérant que :
- Les opérations de comptage des enfants tout au long de leur séjour sont
incontournables,
- Les temps de transfert entre les ateliers sont délicats en termes de surveillance,
- Tout signe de fatigue ou de refroidissement d’un enfant mérite une attention,
- Les fonctions de surveillance et de pédagogie sont repérables par des tenues de couleur
définie (Teeshirt blanc ou bleu marine).
De façon plus spécifique, les points suivants précisent l’organisation des activités de la
natation scolaire dès l’arrivée des classes dans l’établissement jusqu’à leur départ :
- Les classes arrivent à la piscine et entrent dans les vestiaires collectifs.
- Pour le confort de tous, les adultes veillent à réduire à minima le volume sonore produit
par les élèves dès l'entrée dans l'établissement.
- Après s’être mis en tenue de bain, chaque élève passe par les toilettes, sous la douche,
puis par le pédiluve
- L'accès des classes dans la zone de bain n'est autorisé que cinq minutes avant le début
effectif de la séance.
- Tout est organisé pour éviter le croisement des classes dans l'espace des sanitaires et
des vestiaires.
- Les personnels titulaires du Brevet d'Etat d'Educateur Sportif des Activités de la Natation
(BEESAN) portent le titre de Maître Nageur Sauveteur. Ils occupent successivement deux
fonctions distinctes :
celle de surveillant (tee-shirt blanc) ou celle d'éducateur (tee-shirt bleu). Dans ce
document, ils seront donc appelés " surveillant " ou " éducateur " selon la tâche qu'ils ont à
accomplir.
- La notion " adulte(s) " recouvre ici l'ensemble ou une partie des personnels encadrant les
activités :
enseignants, intervenants bénévoles, éducateurs et surveillants.
Parmi les consignes à énoncer pendant le cadrage de début de l'unité d'apprentissage et,
selon la
nécessité, avant chaque séance, les points suivants sont à préciser :
- La signification des signaux que le surveillant émet avec son sifflet :
- Un coup bref = Stop + Silence + Ecoute de la consigne.
- Un coup prolongé = Changement d'atelier.
- Trois coups longs = Sortie immédiate et rapide des bassins.
- Le signal 3 coups de sifflet répond à deux cas de figure : la fin de la séance ou
l'évacuation urgente.
Dans les deux cas, la sortie doit se faire dans les meilleurs délais avec la participation très
active de
tous les adultes.
- L'enchaînement [signal d'évacuation urgente des bassins + sortie rapide de l'eau +
rangement sur le
point de rendez-vous + comptage des élèves] est expliqué comme un élément essentiel
de la sécurité
générale des élèves.
- Les emplacements des perches pour aider les élèves en difficulté.
- Le petit matériel doit être rangé au signal de fin de séance dans les bacs prévus à cet
effet sur les
plages.

page 8
                                                                                            10
A l'arrivée dans l’aire des bassins, chaque enseignant :
- Demande le silence et le calme car des classes peuvent déjà être en activité dans le
bassin.
- Compte ses élèves au passage du pédiluve, inscrit le nombre sur la feuille du registre
(sur le tableau) et l'émarge. Au passage du pédiluve chaque élève prend un sur-bonnet
dans les bacs disposés à cet endroit.
- Dirige ses élèves jusqu'à la zone d'attente où ils s'assoient pour mettre leur sur-bonnet.
- Interdit le bruit, les mouvements, les déplacements et l'approche des bassins.
- Rappelle les consignes d'organisation et de sécurité1.
Début de séance :
- Chaque adulte dirige son groupe de la zone d'attente jusqu'à l'atelier attribué sur le
tableau de répartition. Aucun groupe n'entre dans l'eau sans l'autorisation formelle du
surveillant du bassin.
- Le surveillant compte, par couleur de bonnet, le nombre des élèves dans le bassin. Il
vérifie que le total général est conforme au nombre indiqué par les enseignants sur la
feuille du registre affichée sur le tableau.
- Chaque groupe étant dénombré, il est aisé pour le surveillant de vérifier régulièrement le
nombre d'élèves par atelier tout au long de la séance.
Changements d'ateliers en cours de séance :
Le signal – un coup de sifflet prolongé – est donné par le surveillant. Chaque adulte
rassemble les élèves de son groupe. S'il est simple, le déplacement vers le nouvel atelier
peut se faire sans sortir de l'eau, notamment si les espaces sont mitoyens ou peu distants.
Pour tout autre cas, c'est en ordre, par les plages et sous l'autorité de chaque adulte que
se réalise ce changement.
Fin de séance :
Les adultes qui encadrent les groupes dans l'eau savent, à l'arrivée d’autres classes, qu'il
est temps d'introduire les dernières consignes de récupération du petit matériel (objets
lestés, frites, palmes, …). Si les classes qui arrivent ont été retardées, le surveillant – en
faisant le tour de la zone à surveiller – informe verbalement les enseignants des cinq
dernières minutes et les invite à faire ramasser le petit matériel.
- Le surveillant donne le signal de la fin de séance (3 coups de sifflet bien marqués) et
poursuit sa mission de surveillance jusqu'à ce qu'il soit remplacé par un collègue porteur
du tee-shirt blanc. La durée du changement de tee-shirts ne devra pas excéder une
minute.
- Après le signal de fin de séance aucune entrée dans l'eau n'est plus tolérée : la séance
est finie.
- Chaque adulte soutient la sortie immédiate et rapide de l'eau de tous les élèves.
L'interdiction de courir sur les plages est formelle.
- Chaque adulte compte les élèves de son groupe et les accompagne jusqu'au point de
rendez-vous pour le départ, près du pédiluve.
- Les élèves se rangent par deux devant leur enseignant. Chaque enseignant compte les
élèves de sa classe, inscrit le nombre sur la feuille du registre (sur le tableau) et l'émarge
puis dirige sa classe vers l'espace des sanitaires et des vestiaires.
- Les élèves enlèvent leur sur-bonnet et le posent dans les bacs disposés à cet effet au
passage du pédiluve.
1 Lors des deux premières séances les éducateurs posent le cadre général de
l'organisation et de la sécurité. Ensuite, les adultes rappellent les consignes qui ne sont
pas appliquées ou insuffisamment.




                                                                                           11
                               4_Réglementation
                      4.1 Règlement intérieur de la piscine


                 SAS VERT MARINE LES BAINS DIEPPE

             Règlement intérieur de l’espace aquatique

  Le présent règlement intérieur définit les conditions d’accès et d’utilisation de l’espace aquatique

  Articles


  I. La piscine est accessible aux jours et heures d’ouverture affichés à l’entrée. Ils varient selon les
      périodes de l’année.
  II. Toute personne pénétrant dans l’établissement s’est acquittée du droit d’entrée et peut le justifier
      à tout moment, en cas de contrôle. Le fait d’acquitter le prix d’entrée ou d’être admis dans
      l’établissement à un titre quelconque, vaut acceptation implicite du présent règlement . Toute
      sortie est définitive. L’évacuation des bassins a lieu 15 minutes avant l’heure de la clôture.
 III. Les enfants de moins de 8 ans, et ceux ne sachant pas nager, doivent être obligatoirement
      accompagnés par un adulte en tenue de bain qui en assure la surveillance et l’entière
      responsabilité. (article 371.2 du code civil, « droit de garde et de surveillance en tant que
      parents »). Les MNS se doivent de surveiller l’ensemble des usagés.

 IV. Les cartes d’entrée sont strictement personnelles, elles ne peuvent être cédées ou prêtées sous
      peine d’annulation. En cas de perte, une nouvelle carte est établie moyennant 2,05 €. Pour les
      abonnés, la carte d’entrée est obligatoire à chaque venue dans l’établissement.
  V. La douche est obligatoire ( pour éliminer la sueur, les cheveux, les peaux mortes et les produits
      cosmétiques). Est également obligatoire, le passage par le pédiluve (pour éliminer les bactéries
      et les saletés apportées par les pieds) à chaque fois qu’il s’avère nécessaire. Les pédiluves ne
      peuvent être utilisés pour les jeux ou pour le bain.
 VI. Les maillots de bain doivent être propres et ils ne peuvent servir de vêtements habituels en
      dehors des lieux de baignade. Seuls les slips de bain sont autorisés. Les shorts, les bermudas,
      les cyclistes et les paréos ne sont pas autorisés. Une tenue de bain décente et une attitude
      correcte sont exigées des usagers. Le port du tee-shirt sur les plages des bassins est interdit.
VII. L’accès de l’établissement est interdit :
                à toute personne en état d’ébriété ou de malpropreté évident,
                aux porteurs des signes caractéristiques d’une maladie contagieuse,
                aux porteurs de lésions cutanées non munis d’un certificat de non-contagion.

          Les participants aux activités animées par le personnel de la piscine doivent s'assurer que
          leur état de santé leur permet de suivre, sans danger pour eux même et pour les autres
          participants, les activités proposées.
VIII. Les baigneurs non nageurs et débutants doivent se faire accompagner et surveiller pour évoluer
      dans les parties du bassin à grande profondeur.


                                                                                                         12
 IX. Le personnel de l’établissement a compétence pour prendre toute décision visant la sécurité et le
      bon ordre à l’intérieur du site. Leurs consignes et leurs injonctions sont à respecter par tous, en
      toutes circonstances. Ils jugent de l’opportunité des mesures qui s’avèrent nécessaires,
      notamment en cas d’urgence et auxquelles les usagers doivent se conformer : avertissement,
      injonction, expulsion des contrevenants, appel aux services de secours extérieurs, évacuation
      des bassins.
  X. En cas d’accident, les Maîtres Nageurs Sauveteurs doivent être immédiatement prévenus. Il faut
      également faire consigner les circonstances de l’événement sur le registre prévu à cet effet. Les
      Maîtres Nageurs Sauveteurs sont dotés d’une trousse de premiers secours sur chaque poste de
      surveillance et l’établissement est équipé d’une infirmerie et d’une ligne téléphonique directe
      avec la caserne des pompiers.
 XI. En cas de déclenchement du signal sonore d'évacuation d'urgence, les usagers doivent se
      conformer au plan d'évacuation affiché dans l'établissement et appliquer les consignes données
      par le personnel. Dans cette éventualité, les personnes ayant des compétences dans les
      domaines de l'incendie et du secours sont tenues de se faire connaître et de se mettre à la
      disposition des secours.
XII. Il est interdit :
               de pénétrer habillé et/ou chaussé au-delà de la zone « pieds secs » dans les vestiaires,
               de courir, de se bousculer et de se pousser,
               de manger en dehors des zones prévues à cet effet
               de mâcher du chewing-gum, et de cracher,
               de s’enduire d’huile solaire avant la baignade,
               de plonger dans une profondeur d’eau inférieure à sa taille,
               de plonger près du mur ou près d’autres baigneurs,
               de pratiquer des apnées de longue durée sans une surveillance individuelle,
               d’utiliser palmes, masques et tubas en dehors des heures et des couloirs autorisés,
               d’utiliser des engins flottants gonflables tels que les matelas,
               d’utiliser un ballon dont la matière n’est pas en plastique léger (comme les bouées).
               de photographier ou de filmer sans autorisation préalable de la Direction.
               d’introduire et d’utiliser des objets dangereux pour les autres usagers ou pour les
                 installations, par exemple : des flacons ou des biberons en verre, des couteaux, …
               de laisser des détritus dans l’établissement, hors des corbeilles prévues à cet effet,
               d’utiliser des appareils musicaux tels qu’un poste de radio ou un lecteur CD,
               d’être nu en dehors des cabines prévues à cet effet, (le port du monokini est toléré dans
                le bassin de 5O m pour les personnes qui nagent), interdit ailleurs,
               de stationner dans le hall d’accueil,
               d'avoir un comportement pouvant mettre en péril sa sécurité ou celle des autres
                usagers.
               de fumer (décret n°2006-1386 du 15/11/06) fixant les conditions d’application de
                l’interdiction de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif.

XIII. Accès aux deux bassins extérieurs : Les sas sont des lieux de passage, des accès directs
      menant de l’intérieur vers l’extérieur et inversement. Les jeux, le chahut, les cris, le
      stationnement prolongé, les apnées sont interdites à l’intérieur des sas. Ne pas se précipiter vers
      le sas, descendre lentement les marches.

XIV. L’accès au bain bouillonnant (type jacuzzi) est strictement réservé aux adultes, sa capacité est
      de 8 personnes maximum. Il est interdit aux enfants de moins de 18 ans même accompagnés.

XV.        L'utilisation du Toboggan est soumise à des règles strictes. L'accès au Toboggan pourra
      être empêché momentanément, notamment lors d'animation spécifique ou d’une intervention
      prolongée d’un MNS à l’infirmerie.
            la signalisation affichée devant l’escalier doit être rigoureusement respectée,
            les positions autorisées pour la descente également,
            la descente à plusieurs personnes accrochées les unes aux autres est interdite,
            les enfants de moins de six ans sont accompagnés par un adulte,
                                                                                                      13
               les bouées et autre engins flottant ne sont pas autorisés,
               le stationnement et les évolutions sont interdits dans le bassin de réception.
               Le toboggan provoque une usure rapide des maillots de bain. L’établissement ne peut
              en aucun cas être tenu responsable. Aucune réclamation ne sera acceptée.

 XVI. L’accès aux plongeoirs et leur utilisation sont soumis à des règles strictes (heures d’ouverture,
         animation…) L’accès aux plongeoirs pourra être empêché à tout moment, notamment lors des
         heures de forte affluence ou d’une intervention prolongée d’un BEESAN à l’infirmerie.
               la signalisation affichée devant les escaliers doit être rigoureusement respectée,
               les baigneurs non nageurs et débutants doivent se faire accompagner et surveiller d’un
                 adulte,
               l’accès et le saut des plongeoirs doivent s’effectuer une personne à la fois.
               le stationnement dans les zones de réception doit être évacué rapidement.

XVII. En période estivale, un accès des bassins extérieurs vers la plage (espace public) est mis en
         place et soumis à des règles strictes :
                    Il est réservé aux personnes présentes à l’intérieur de la piscine et s’étant acquitté
                   de leur droit d’entrée
                    Lors de la sortie de l’établissement par ce passage, un moyen d’identification sera
                   fourni. Il permettra à chaque personne de pouvoir revenir dans la piscine.
                    Toute personne sortant vers la plage dans ces conditions ne pourra pas accéder à
                   l’établissement par l’entrée principale.
                    Il est interdit à une personne étant sortie de céder son moyen d’identification sous
                   peine d’exclusion de l’établissement.
                    Les horaires d’ouverture du passage seront définies et communiquées à l’entrée de
                   l’établissement.

XVIII.      La pataugeoire est soumise à des règles strictes :
              elle est réservée uniquement aux enfants de moins de 6 ans sous la surveillance et
                 l’entière responsabilité de leurs parents
              les jeux et objets mis à la disposition des enfants doivent rester dans la pataugeoire

 XIX. En dehors du cadre scolaire, seul les maîtres nageurs sauveteurs attachés à l’établissement
         sont habilités à enseigner la natation et à encadrer les animations.


  XX. En cas d’intempéries, telles que de forte neige, pluie, brouillard épais, les Maîtres Nageurs
         Sauveteurs peuvent à tout moment interdire l’accès aux bassins extérieurs pour cause de non
         visibilité. Aucun remboursement ou réduction ne seront accordés.

 XXI. Le restaurant n’est pas accessible depuis les plages de la piscine et son accès se fait par la
         promenade du front de mer. Il est possible de consommer des produits vendus par le restaurant,
         boissons, glaces et petite restauration, grâce à un sas aménagé en partie vitrée de la façade. La
         consommation des produits se fait dans le respect des règles de propreté et d’hygiène énoncés
         et rappelées par affichage à cet endroit.

XXII. L’espace thalasso/fitness fait l’objet d’un règlement complémentaire.

XXIII. L’accueil des groupes fait l’objet d’un règlement complémentaire.


XXIV. L’accueil des écoles, des collèges, des lycées, des associations fait obligatoirement l’objet d’une
         convention précisant les règles spécifiques complémentaires du présent règlement.


XXV. Aucun animal n’est toléré dans l’établissement.

XXVI. Tous les entraînements ou nages sportives, de nature à perturber la quiétude des usagers sont
         interdits en dehors des lignes d’eau et des horaires réservés à cet effet. Il est interdit de
                                                                                                        14
        s'accrocher aux lignes d'eau, de plonger, de sauter dans les couloirs de nage, de traverser dans
        le sens de la largeur.

XXVII. La direction de la piscine s'engage à appliquer les recommandations figurant en annexe de la
        circulaire 95-123 du 11 juillet 1995. Il s'agit de :
          1) la vérification quotidienne de l'état des grilles obturant les bouches de reprises d'eau
          2) l'affichage de manière visible depuis les plages et les bassins des profondeurs d'eau
             minimales et maximales
          3) l'interdiction en présence de baigneurs de la vidange des bassins et du lavage des filtres
          4) l'évacuation immédiate de tout bassin turbide dont le fond n'est pas distinctement visible
          5) l'installation d'un dispositif d'arrêt des pompes de circulation facilement accessible à
             proximité des bassin et de l'information du personnel de ce dispositif d'arrêt.


XXVIII. La direction de la piscine décline toute responsabilité en cas de vol ou de perte d’objets
        personnels dans l’enceinte de l’établissement. Les objets de valeur doivent être impérativement
        déposés dans le coffre de la piscine.

 XXIX. La responsabilité de l’établissement n’est engagée que pendant les heures d’ouverture et
        seulement vis-à-vis des usagers respectant les règles énoncées ci-dessus. En acquittant le prix
        d’entrée, les utilisateurs de la piscine acceptent implicitement le présent règlement. Toute
        personne ne se conformant pas au présent règlement pourra se voir exclue de l’établissement à
        titre temporaire ou définitif, sans pour autant récupérer son droit d’entrée. La Direction et le
        personnel de l’établissement sont chargés de l’application du présent règlement et de réprimer
        tout manquement aux dispositions prises sans préjudice des poursuites judiciaires qui seraient
        intentées contre les auteurs.


  XXX. Tout dommage ou dégât causé aux installations sera réparé par les soins de la direction et
        facturé aux contrevenants sans préjudice des poursuites pénales que la direction peut engager,
        par la suite, à l’encontre des responsables.


 XXXI. Les Maîtres Nageurs Sauveteurs, le chef de bassin, le Directeur de l’établissement, les agents
        de sécurité, les agents d’accueil, les agents d’entretien et technique, le personnel de l’espace
        forme thalasso, la Police Municipale et Nationale sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de
        l’exécution du présent règlement.

XXXII. Le règlement intérieur fait partie intégrante du Plan d’Organisation de la sécurité et des secours
        (P.O.S.S.) mis en place dans cet établissement.




         La Direction




                                                                                                          15
                            4_Réglementation
                    4.2 Règles d’hygiène et de sécurité


     Les maillots de bain doivent être propres et ils ne peuvent servir de vêtements habituels en
    dehors des lieux de baignade. Seuls les slips de bain sont autorisés. Les shorts, les bermudas,
    les cyclistes et les paréos ne sont pas autorisés. Une tenue de bain décente et une attitude
    correcte sont exigées des usagers. Le port du tee-shirt sur les plages des bassins est interdit.
     La douche est obligatoire (pour éliminer la sueur, les cheveux, les peaux mortes et les produits
    cosmétiques). Est également obligatoire, le passage par le pédiluve (pour éliminer les bactéries
    et les saletés apportées par les pieds) à chaque fois qu’il s’avère nécessaire. Les pédiluves ne
    peuvent être utilisés pour les jeux ou pour le bain.
     En cas d’accident, les Maîtres Nageurs Sauveteurs doivent être immédiatement prévenus. Il
    faut également faire consigner les circonstances de l’événement sur le registre prévu à cet effet.
    Les Maîtres Nageurs Sauveteurs sont dotés d’une trousse de premiers secours sur chaque
    poste de surveillance et l’établissement est équipé d’une infirmerie et d’une ligne téléphonique
    directe avec la caserne des pompiers.
     En cas de déclenchement du signal sonore d'évacuation d'urgence, les usagers doivent se
    conformer au plan d'évacuation affiché dans l'établissement et appliquer les consignes données
    par le personnel. Dans cette éventualité, les personnes ayant des compétences dans les
    domaines de l'incendie et du secours sont tenues de se faire connaître et de se mettre à la
    disposition des secours


                             IL est interdit dans l’établissement de :

     1.   de pénétrer habillé et/ou chaussé au-delà de la zone « pieds secs » dans les vestiaires,
     2.   de courir, de se bousculer et de se pousser,
     3.   de mâcher du chewing-gum, et de cracher,
     4.   de plonger dans une profondeur d’eau inférieure à sa taille,
     5.   de plonger près du mur ou près d’autres baigneurs




                                                                                                     16
            5_Consignes et recommandations
       Pour l’organisation des activités de natation

Préciser les règles de fonctionnement de la piscine depuis
l’arrivée des classes jusqu’à leur départ :

Les classes arrivent par l’accueil de la piscine se présentent et
ensuite descendent par l’escalier réservé aux groupes
jusqu’aux vestiaires collectifs.




Préciser les dispositions prévues en cas :

     Absence d’un MNS
     Absence d’un enseignant
     Cas de dispense d’élève
     Rôle des accompagnateurs :
     Accompagnateurs bénévoles agréés
     Accompagnateurs pour la vie collective


  1. En cas d’absence prévisible, un MNS de l’équipe peut se
     substituer au MNS absent.
                                                               17
- Les écoles seront informées au préalable du changement
 (MNS inscrit dans la liste des MNS agréés).
- Le projet sera connu du MNS prenant en charge la pédagogie,
il en sera signataire.
- En cas d’absence de dernière minute d’un MNS, le cadre
n’étant plus conforme au projet initial (taux d’encadrement, mise
en œuvre du projet…), la séance doit être annulée.


2. En cas d’absence d’un enseignant, le chef de bassin sera
   prévenu dès-que possible afin de faciliter l’organisation du
   service. La durée de la séance d’une classe ne pourra
   empiéter sur le créneau suivant, même en cas d’absence de
   l’enseignant.


3. Les élèves dispensés le seront sur présentation d’un certificat
   médical. L’activité, choisie par l’enseignant étant obligatoire,
   les élèves dispensés seront pris en charge par les
   enseignants de l’école après décision du conseil des maîtres.
   Des contenus d’activités pédagogiques seront proposés. En
   aucun cas ces élèves ne seront présents sur le bord du
   bassin.


4. Les accompagnateurs ne pourront s’investir que dans un
   champ d’activités conforme à leurs compétences et aux
   autorisations et agréments obtenus.


5. Les intervenants extérieurs bénévoles agréés s’impliqueront
   dans le projet pédagogique dont ils auront connaissance.
   Leur rôle sera bien précisé ainsi que le cadre de leur
   intervention. Outre l’accompagnement pédagogique, ces
   bénévoles peuvent s’impliquer dans une aide matérielle dans
   les vestiaires.


6. Les accompagnateurs pour la vie collective apportent une
   aide en amont et aval de la conduite pédagogique de
   l’activité physique en bassin. Ces adultes ne seront pas
                                                                 18
présents sur le bord du bassin. Un dispositif de prise en
charge exceptionnelle d’élèves devant retourner aux
sanitaires peut être défini entre les différents intervenants, à
l’initiative de l’enseignant responsable du projet.




                6_Organisation
    Plan(s) piscine avec plan d’évacuation




                                                                   19
20
7_Aménagements bassin(s) et/ou répartition des
                espaces

 Bassin apprentissage profondeur 0.60-1.05m




    Partie « profonde »     Accès bassin

         Exemples d’aménagements




                                                 21
                 8_Présentation matérielle

    - descriptif des bassins

                               Surface totale           Profondeur
BASSIN APPRENTISSAGE            160, 27 m2              0.60-1.05 M



    - inventaire du matériel pédagogique de la piscine




         Petit matériel…               Tapis flottant




         Toboggan                      Cage d’immersion




         Tapis d’équilibre             Ligne d’immersion




                                                                      22
         9_Dispositif d’évaluation des apprentissages
            et recommandations départementales



  A l’école primaire, les enseignements seront organisés de façon modulaire comme le
prévoient les programmes de l’école primaire (Arrêté du 9 juin 2008, Bulletin Officiel Hors
Série n°3 du 19 juin 2008) :
- à la fin du cycle des apprentissages fondamentaux, les élèves devront avoir acquis les
savoir-faire correspondant aux compétences attendues : se déplacer sur une quinzaine
de mètres.
Mais aussi, s’immerger, se déplacer sous l’eau, se laisser flotter.
- à la fin du cycle des approfondissements, les élèves devront avoir acquis les savoir-faire
correspondant aux compétences attendues : se déplacer sur une trentaine de mètres.
Mais aussi, plonger et s’immerger.

La vérification et la validation de ces compétences peuvent se faire dans le cadre d’un
enchaînement d’actions.

A l’école élémentaire, pour les élèves ayant atteint les compétences du cycle des
apprentissages fondamentaux, on visera le Premier degré du Savoir-Nager tel qu’il est
inscrit dans le Socle Commun de connaissances et de compétences (Programmes du
Collège – Arrêté du 08/07/08 - Journal Officiel du 05/08/2008 - Bulletin Officiel spécial n°6
du 28 août 2008).

Le Premier degré du « savoir-nager » est défini comme suit :
Un parcours de capacités composé de 5 tâches à réaliser en continuité et sans
reprise d’appuis au bord du bassin :
   1) sauter en grande profondeur
   2) revenir à la surface et s’immerger pour passer sous un obstacle flottant
   3) nager 20 mètres : 10 mètres sur le ventre et 10 mètres sur le dos
   4) réaliser un surplace de 10 secondes
   5) s’immerger à nouveau pour passer sous un obstacle flottant.

Page suivante vous trouverez la fiche individuelle de suivi de l’élève.
Elle est disponible sur le site internet de l’Inspection Académique _ rubrique EPS _
Natation Scolaire.
Elle est recommandée pour la mise en œuvre du livret scolaire et constitue un cadre
de référence permettant d’assurer la continuité des apprentissages et de
l’enseignement de cette activité.




                                                                                           23
                                                                                                                                                           ÉLÈVE
                                          F i c h e i n d i vi d u e l l e d e s u i v i :
                                            N AT AT I O N                   SCO L AI RE                                           Nom et Prénom : _______________________________________

                                   Fiche à compléter chaque année et à insérer dans le livret scolaire de l’élève                 Date de naissance : ____________________________________


        IDENTIFICATION                         IDENTIFICATION                                      DURÉE ANNUELLE                          DATE DE RÉUSSITE                   REMARQUES
                                                                           CLASSE
          DE L’ÉCOLE            ANNÉE         DE L’ENSEIGNANT                                      D’ENSEIGNEMENT                        AUX TESTS DE NATATION
                               SCOLAIRE                                                                                                                                          (difficultés
    (Préciser le Numéro RNE)                      (Nom + Prénom)        (GS, CP, CE1, CE2,           Durée totale annuelle =
                                                                                                                                    15 mètres…    30 mètres…
                                                                                                                                                               1er degré du
                                                                                                                                                                              d’apprentissage,
                                                                         CM1, CM2, autre)       Nb Séances x Durée d’une séance                                Savoir Nager
                                                                                                                                                                                dispenses…)
                                                                                             Nombre de séances
                                                                                             Durée d’une séance

RNE :                                                                                        Durée totale annuelle
                                                                                             Nombre de séances
                                                                                             Durée d’une séance

RNE :                                                                                        Durée totale annuelle
                                                                                             Nombre de séances
                                                                                             Durée d’une séance

RNE :                                                                                        Durée totale annuelle
                                                                                             Nombre de séances
                                                                                             Durée d’une séance

RNE :                                                                                        Durée totale annuelle
                                                                                             Nombre de séances
                                                                                             Durée d’une séance

RNE :                                                                                        Durée totale annuelle
                                                                                             Nombre de séances
                                                                                             Durée d’une séance

RNE :                                                                                        Durée totale annuelle
                                                                                             Nombre de séances
                                                                                             Durée d’une séance

RNE :                                                                                        Durée totale annuelle
                                                                                                                                                                                                 24
                                                                     TESTS de NATATION SCOLAIRE

Conformément à la circulaire n°2004-139 du 13 juillet 2004 modifiée par la circulaire n°2004 – 173, à l’Arrêté du 9 juin 2008 (Programmes de l’école primaire), à l’Arrêté du
08/07/08
(Programmes du Collège) et en application des recommandations départementales du 20 mai 2009.


     Test de 15 mètres :
Dès que possible, avant la fin du cycle des apprentissages fondamentaux :
Se déplacer sur une quinzaine de mètres mais aussi s’immerger, se déplacer sous l’eau et se laisser flotter.

     Test de 30 mètres :
Dès que possible, avant la fin du cycle des approfondissements :
Se déplacer sur une trentaine de 30 mètres mais aussi plonger et s’immerger.

    Premier degré du Savoir Nager (Programmes du Collège – Arrêté du 08/07/08 - Journal Officiel du 05/08/2008 - Bulletin Officiel spécial n°6 du
       28 août 2008)
Dès que possible, avant la classe de 6ème :
Un parcours de capacités composé de 5 tâches à réaliser en continuité et sans reprise d’appuis au bord du bassin :
   6) sauter en grande profondeur
   7) revenir à la surface et s’immerger pour passer sous un obstacle flottant
   8) nager 20 mètres : 10 mètres sur le ventre et 10 mètres sur le dos
   9) réaliser un surplace de 10 secondes
   10) s’immerger à nouveau pour passer sous un obstacle flottant.




                                                                                                                                                                                25
11_Plannings




               26

								
To top