Qu�est-ce qu�une probl�matique ? by OI7da709

VIEWS: 0 PAGES: 17

									      Quels sont les objectifs des TPE ?
• Acquérir des compétences « professionnelles », qui ne
sont pas développées habituellement au lycée mais qui
sont nécessaires dans l’enseignement supérieur et dans
la vie professionnelle :
   (recherche de documents, enquête, réalisation d’une production,
   exposé oral)

• Donner une expérience de travail en équipe
    (travail par groupe de quatre)


• Développer l’initiative personnelle, l’autonomie, l’esprit
d’analyse et de synthèse.
      Que demande-t-on aux élèves ?

• Réaliser une production ayant un contenu
  scientifique et répondant à une « problématique»
  bien formulée :
    dossier écrit, exposition, diaporama, maquette,
    expérience, vidéo, logiciel, site web...


                                         Prime à l’originalité !
                Quel encadrement ?

• Deux professeurs des disciplines concernées
  par les TPE (Mathématiques, Sciences de la Vie et de
  la Terre)
   – aident à la recherche et à la résolution des problèmes
     abordés dans les TPE
   – veillent à la bonne orientation des travaux et motivent
     les élèves …
                          Ce sont des « ressources » à votre
                         service pendant toutes les phases des
                                         TPE !
               Que prend en compte l’évaluation ?
•   la démarche personnelle et l’investissement du candidat sur 8 points.
           • note attribuée par les professeurs qui encadrent le TPE.
           • critères pris en compte : tenue du carnet de bord (relevé à la fin du TPE), qualité de la
             recherche documentaire, qualité des échanges entre élèves, entre l’élève et les
             professeurs, comportement face au travail, comportement dans le groupe de travail…

•   la production d’équipe et la fiche de synthèse individuelle sur 6 points.
     –   note attribuée par deux professeurs extérieurs au TPE
     –   la production est réalisée par le groupe.
     –   la synthèse est réalisée par chaque élève à la fin des TPE ; elle présente en une à deux
         pages les raisons du choix du sujet, la part de l’élève dans le travail du groupe, la démarche
         suivie, les sources consultées et un bilan personnel du TPE

•   la présentation orale individuelle évaluée sur 6 points.
     –   par deux professeurs extérieurs au TPE
     –   la note attribuée n’est jamais transmise directement au candidat, elle figure sur le relevé de
         notes du baccalauréat.

•   La note de TPE est affectée d’un coefficient 2. Seuls comptent les points
    supérieurs à la moyenne.
•   Le candidat conserve la possibilité de présenter deux options facultatives dont la
    première est affectée d’un coefficient 2 qui ne porte que sur les points supérieurs à la
    moyenne.
                      Calendrier du TPE
• Mardi 18/9/2007 :
Présentation générale des TPE, thèmes proposés, recherche de sujets
• Mardi 25/9/2007 :
            Constitution de groupes, recherche de sujets ;
          Présentation au CDI de la recherche documentaire
• Mardi 2/10/2007 :
          Choix définitifs des sujets et du type de production

• Du mardi 9/10/2007 au mardi 22/1/2008 (12 semaines):
            Recherche documentaire, analyse, synthèse
        Réalisation des productions à rendre le 22/1/2008
                   avec les fiches de synthèse

• Du mardi 22/1/2008 et mardi 29/1/2008 :
                        Préparation de l’oral
• Semaine du 18/2/2008 au 22/2/2008 :
                          Evaluation orale
           En quoi consiste un T.P.E ?

• Dégager une problématique à l’intérieur des thèmes
proposés
   – cela peut prendre plusieurs séances

• Rechercher des réponses,
   – en s’appuyant sur des connaissances théoriques, des
   sources bibliographiques, des expérimentations, …

• Exposer la démarche et les conclusions :
   – dans une production originale
   – lors d’une présentation orale
   Qu’est-ce qu’une problématique ? (1)

« Une problématique est une question que se pose le
grand public ou une communauté scientifique. Elle
exprime une situation qui fait problème.
Elle appelle un ensemble de questions partielles ou
satellites, qu’il faut se poser.
Elle ne débouche pas sur une réponse immédiate, ni
sur une réponse limitée à « oui » ou « non ».
Elle doit mettre en jeu une argumentation. Elle incite
à formuler des hypothèses. Le travail de recherche
consiste à valider ou invalider ces hypothèses. »
    Qu’est-ce qu’une problématique ? (2)

• « C’est un ensemble constitué de questions
  qu'un chercheur se pose sur les objets ou
  phénomènes qu'il a choisi d'étudier et des
  réponses hypothétiques qu'il va mettre à
  l'épreuve d'une vérification méthodique. »
                               C’est une question, dont la réponse est a
Un exemple :                  priori immédiate (il suffit que je regarde ma
                              montre ou que je demande à une personne
                                             dans la rue).
                               Cette question ne pose pas « problème »
• Quelle heure est-il ?

• Comment déterminer l'heure si l’on n’a pas de
  montre et qu'on ne peut contacter aucune personne
  de confiance à qui la demander ?
                                            Une question et un
                                           problème à résoudre.
                                           Mais dans quel cadre ?
• Comment déterminer l'heure par la position du soleil
  en fonction du moment de l'année et de la latitude où
  se tient l'observateur ?
                           C’est une problématique : une question
                           posant problème, et un cadre théorique
                            dans lequel on recherche une solution
      Une problématique bien formulée
            s’appuie donc sur :

• des questions (une question centrale, des
  questions partielles/ satellites)
• un cadre théorique dans une certaine
  discipline (ensemble de connaissances de
  référence)
• un problème à résoudre et une recherche
  de solutions (raisonner, argumenter, formuler
  des hypothèses et les valider ou non)
    2 thèmes proposés ; 6 sous-thèmes
• Modèles, modélisation :
  – Le modèle comme outil de simplification
  – Le modèle comme outil de compréhension
  – Le modèle comme outil d’anticipation
• Environnement et progrès :
  – Evaluation du progrès et de son impact sur
    l’environnement
  – Interaction environnement progrès : la place de
    l’homme
  – Environnement, enjeux politiques, économiques et
    culturels
   Evaluation du progrès et de son impact
             sur l’environnement
• Choisir des indicateurs, mesurer, approcher,
  estimer, doser, corréler, interpoler.
• Proposer ou valider des modèles, les utiliser.
• Extrapolation, comportements, limites des
  modèles, effets de seuil.
• Petites causes, grands effets, chaos.
• Stabilité, instabilité, équilibre, régulation.
      Interaction environnement progrès :
               la place de l’homme
• Milieux anthropisés et adaptation des espèces
   – Mutation génétique, sélection, émergence de
     résistances aux traitements, épidémies ;
   – Effets réversibles ou irréversibles des modifications de
     l’environnement
• Le développement durable, gestion et protection
  de la nature (loi littorale, parcs naturels, biodiversité ,…)

• La recherche de nouveaux matériaux, de
  nouvelles technologies
       Environnement, enjeux politiques,
           économiques et culturels
• Consommation et épuisement des ressources
  énergétiques, énergie nucléaire, énergies
  nouvelles et protection de la nature

• Sécurité des installations, prise en compte de
  l’environnement par l’entreprise (gestion des
  déchets, stockage des produits industriels, ..)


• Effets de la mondialisation (le droit à polluer, les
  effets du tourisme de masse)
   Le modèle comme outil de simplification
• Idéalisation, interprétation

• Approximation, réduction, déformation

• Modéliser l’infiniment petit ou l’infiniment grand :
  problèmes d’échelle (du virus au système solaire)

• Chronophotographie, modéliser un objet animé
  de mouvement (de la division cellulaire à la rotation
  des planètes)
 Le modèle comme outil de compréhension
• Description , analyse des phénomènes,
  explication

• Recherche de lois, reproductibilité, rationalisation
  (ex. lois du marché, lois de l’hérédité, …)

• Création d’un portrait robot, maquettes,
  reconstitutions visuelles

• Rôle des images spatiales dans la langage et
  mes représentations
    Le modèle comme outil d’anticipation
• Les outils d’estimation : sondages, statistiques

• Les prototypes

• Prévision, simulation en météorologie, dans le
  domaine spatial, en mécanique céleste (météorites)

• Processus aléatoire, simulation

								
To top