Premi�re partie : by pg0C8Qu

VIEWS: 27 PAGES: 180

									Première partie :
 Microéconomie et
 économie
 industrielle




                    1
Plan
   Introduction
   Chapitre 1 : L’offre, la demande et le
    marché
   Chapitre 2 : La demande et l’offre de
    travail
   Chapitre 3 : La production, les coûts et
    la demande de facteurs
   Chapitre 4 : Le marché en concurrence
    pure et parfaite
   Chapitre 5 : Les marchés imparfaits et
    les défaillances de marché
                                               2
Bibliographie indicative (1/2)‫‏‬
 Ouvrages généraux
    Principes de l'économie, de G.
     Mankiw, ed. Economica, 1998
    Economie Générale, de J. Longatte et
     P. Vanhove, ed. Dunod, 2001
    Principes d'économie moderne, de J.
     Stiglitz et Walsh, ed. De Boeck, 2004
    Economie, de P. Samuelson et W.
     Nordhaus, ed. Economice, 2005

                                         3
Bibliographie indicative (2/2)‫‏‬
 Ouvrages dont les chapitre sont sous
  forme de fiches ou de résumés
      Dictionnaire d'économie et de sciences
       sociales, de J-Y. Capul et O. Garnier, ed.
       Hatier, 2005
      Economie, de M. Bialès, R. Leurion et J-L.
       Rivaud, ed. Foucher, 2005
      Thèmes d'actualité économiques, politiques et
       sociaux, de R. Peres, ed. Vuibert, 2006




                                                   4
Introduction




           5
Section 1 : Présentation de la science
économique

Constat
  Caractère illimité des besoins humains et rareté
      des ressources et des biens

     Cette rareté impose de faire des choix




                                                 6
Section 1 : Présentation de la science
économique

Ces choix sont fait

   au niveau individuel :
       Cinéma-lecture, travail-loisir, restaurant-dîner à la
        maison..

   Au niveau d’une entreprise :
       pourquoi fabriquer tel bien, de telle manière ?

   Au niveau d’une société ou d’un pays :
       construire des autoroutes ou des centrales nucléaires,
        Efficacité ou redistribution, protection de
        l’environnement ou développement de l’automobile



                                                                 7
Section 1 : Présentation de la science
économique

La science économique cherche à décrire et
  comprendre les choix effectués par les agents
  économiques

Comparaison entre les coûts et les bénéfices (pas
  obligatoirement monétaires)‫‏‬

A la fois au niveau microéconomique et
  macroéconomique




                                                    8
Section 1 : Présentation de la science
économique

Intérêt de l’étude de l’économie

   Expliquer les choix permet d’expliquer un certain
    nombre de phénomènes, leurs conséquences et
    donc de pouvoir en modifier les conséquences
   Expliquer les crises : croissance, chômage, crise
    financière…
   Pouvoir modifier les comportements : faut-il
    instaurer un impôt supplémentaire ? Doit-on
    taxer le pétrole ?



                                                    9
Section 1 : Présentation de la science
économique

Les interrogations principales des sciences
  économiques

   Quels biens produire et en quelles quantités ?
   Comment ces biens sont-ils produits?
   Pour qui ces biens sont-ils produits ?
   Qui prend les décisions économiques et par quel
    processus ?




                                                 10
Section 1 : Présentation de la science
économique

Le rôle du marché et des prix
   Un marché est un lieu de rencontre, réel ou
     fictif, entre des acheteurs et des vendeurs
     pour leurs permettre d’échanger et de
     déterminer un prix

  Dans une économie de marché, les prix sont la
   courroie de transmission du mécanisme de
   marché




                                              11
Section 2 : Les outils de la science
économique

Description du monde en construisant des modèles à partir
  d’hypothèses

Modèles = relations entre variables

Exemple :
 la quantité de voyageurs en train dépend du prix du billet,
  du prix d’un billet d’avion, du coût du trajet en voiture…
 Une taxe sur les 4x4 réduit la consommation de ces
  voitures et donc l’emploi dans ce secteur
 Relation entre prix et quantités achetées
 Relation entre prix et quantités produites


Permet de faire des prévisions : conséquences de la hausse
  du prix du pétrole sur les ventes de voitures, sur le
  chômage etc..

                                                            12
Section 2 : Les outils de la science
économique : les hypothèses

Individus sont rationnels et entreprises veulent
  faire des profits

Hypothèse de concurrence pure et parfaite
Marchés parfaitement concurrentiels
 Agents preneurs de prix
 d’autres mécanismes d’allocation des ressources
  (file d’attente : concert)‫‏‬
Dans certains cas, le marché n’est pas
  concurrentiel (chapitre 5)‫‏‬


                                                   13
Section 2 : Les outils de la science
économique : les hypothèses

La concurrence pure et parfaite est une situation qui est
   caractérisée par 4 conditions :

   Atomicité de l’offre et de la demande : aucun des acteurs
    ne peut influencer le marché
   Libre entrée et sortie du marché
   Information parfaite : tous les acteurs bénéficient d’une
    information parfaite en particulier sur les prix et les
    caractéristiques des produits
   Homogénéité des produits : les produits sont identiques de
    sorte que la concurrence ne peut porter que sur les prix




                                                            14
Section 2 : Les outils de la science
économique : les hypothèses

Hypothèse ceteris paribus
Nous supposerons que toutes les variables à
  l’exception de celles que l’on étudie ne varient
  pas. Nous raisonnons toutes choses égales par
  ailleurs (TCEPA)‫‏‬
           Permet d’isoler les mécanismes




                                                     15
Section 2 : Les outils de la science
économique : les hypothèses

Distinction court-terme long terme
Les phénomènes économiques ne sont pas toujours
  immédiats. Les enchaînements peuvent prendre du temps.

     Nous isolerons les effets immédiats des effets de plus
                          long terme
    En général nous nous intéresserons uniquement aux
   conséquences finales lorsque tous les ajustements auront
                          été réalisés


La prise en compte de la zone géographique
Dans une grande partie du cours nous ne prendrons pas en
  compte les liens économiques entre les différents pays.




                                                            16
Section 2 : Les outils de la science
économique : les hypothèses

Analyse en équilibre partiel ou en équilibre
 général

Analyse en équilibre partiel : on s’intéresse à une
  marché sans tenir compte des rétroactions sur
  les autres marchés

Analyse en équilibre général : on s’intéresse à
  toute les rétroactions sur tous les autres
  marchés



                                                  17
Section 2 : Les outils de la science
économique : les hypothèses

Exemples :

Réforme de la PAC peut être analysée uniquement
  sur le marché des produits agricoles mais peut
  avoir des conséquences plus larges

Baisse des salaires peut augmenter l’emploi mais
  cela aura des conséquences sur les autres
  marchés

Par contre, une taxe sur les cigarettes aura peu de
  conséquences sur les autres biens

                                                   18
Section 3 : Les agents économiques

Un agent économique est un acteur indépendant
  de la vie économique
               Un centre de décision


Un agent économique est constitué d’une ou
  plusieurs personnes physiques ou morales.

Classification des agents : selon leur fonction
  principale




                                                  19
    Section 2 : Les agents économiques


           Fonctions et ressources principales des secteurs institutionnels

    Secteur institutionnel             Fonction principale        Ressources principales

Sociétés non financière             Produire des B et S          Résultat de la vente des B
                                    marchands                    et S

Sociétés financières                Financer                     Fonds provenant de
                                    Assurer                      l’épargne
                                                                 Primes
Administrations publiques           Produire des B et S non      Impôts, taxes et
                                    marchands et effectuer des   cotisations
                                    opérations de
                                    redistribution
Institutions sans but lucratif au   Produire des B et S non      Contributions volontaires
service des ménages                 marchands



                                                                                             20
  Section 2 : Les agents économiques


        Fonctions et ressources principales des secteurs institutionnels
   Secteur institutionnel       Fonction principale     Ressources principales

Ménages (y compris            Consommer                 Rémunérations des
entrepreneurs individuels)‫‏‬   Produire des B et S       facteurs de production et
                              marchands                 transferts d’autres agents
Reste du monde                Opérations entre unités
                              résidentes et non
                              résidentes




                                                                                     21
     Chapitre 1
L’offre, la
demande et le
marché




                22
Introduction : Construire et lire un
graphique

1. Courbe linéaire

                       Choix de consommation
                            De Laurent
              Nombre de Nombre de livres Dépense
              Restaurants      achetés         Totale
                  10              0             100
                  9               2             100
                  8               4             100
                  7               6             100
                  6               8             100
                  5              10             100
                  4              12             100
                  3              14             100
                  2              16             100
                  1              18             100
                  0              20             100



                                                        23
                  Introduction : Construire et lire un
                  graphique

                                            Contrainte budgétaire de Laurent

                               12
Nombre de restaurant dans le




                               10

                               8
           mois




                               6

                               4

                               2

                               0
                                    0   2   4      6      8      10      12      14     16   18   20
                                                 Nombre de livres acheté dans le mois




                                                                                                       24
Introduction : Construire et lire un
graphique

Pente d’une courbe ou d’une droite : de combien doit-
  on réduire l’ordonnée pour accroître l’abscisse d’une
  unité ?
Exemple : de combien de restaurants Laurent doit-il se priver
  s’il veut acheter 1 livre supplémentaire (il consomme déjà
  5 restaurants et 10 livres)‫‏‬
                Pente : (5-4)/(10 – 12) = -1/2


   Nombre de restaurants en moins
           Restaurants




                                    Nombre de livres en plus



                                                  Livres




                                                               25
Introduction : Construire et lire un
graphique

2. Courbe non linéaire
                 Diverses possibilités de production
                  Cas    Nourriture    Vêtements
                  A          0             150
                  B         10             140
                  C         20             120
                  D         30             90
                  E         40             50
                   F        50              0




                                                       26
Introduction : Construire et lire un
graphique

                          Frontière des possibilités de production

                160
                140
                120
    Vêtements




                100
                80
                60
                40
                20
                 0
                      0       10          20                30       40      50
                                               Nourriture




Pente de la courbe si on passe du cas C au cas D : (120 –
  90)/(20 – 30) = -3


                                   Licence 1 LEA : Cours M. LEMIALE et Mme
                                                   BRECARD                        27
Introduction : Construire et lire un
graphique

3. Droites à pente positive et négative
Plus la pente est forte en valeur absolue, plus la droite est
   « pentue »
                              Droites à pentes négatives

             11
             10
              9
              8
 Ordonnées




              7
              6                                                     Pente = -1
              5                                                     Pente = -5
              4
              3
              2
              1
              0
                  1   2   3   4     5     6     7     8    9   10
                                   abscisses




                                                                                 28
Introduction : Construire et lire un
graphique

Plus la pente est faible en valeur absolue plus la droite est
   « plate »
                             Droites à pentes positives

            30
            27
            24
            21
Ordonnées




            18
                                                                   Pente = 3
            15
                                                                   Pente = 1
            12
             9
             6
             3
             0
                 1   2   3   4     5     6     7     8    9   10
                                  Abscisses




                                                                               29
1. La demande : construction

La fonction de demande ou courbe de demande est la
  relation entre le prix et la quantité achetée, toutes
  choses égales par ailleurs
                Fonction de demande de jus d’orange
                Prix du litre       Quantité consommée
                                       annuellement
                     5                      10
                     4                      15
                     3                      20
                     2                      25
                     1                      30


                                                         30
1. La demande : construction

                  Courbe de demande de jus d'orange

         6

         5

         4
  Prix




         3

         2

         1

         0
             10       15            20            25   30
                                 Quantité



La courbe de demande d’un bien est une fonction
  décroissante du prix du bien (Attention au sens de la
  causalité !)‫‏‬

                                                            31
1. La demande : construction

                  La courbe de demande de marché
             Courbe de demande de marché pour le jus de d’orange
  Prix du litre   Quantité consommée Quantité consommée            Quantité
                    Annuellement par     Annuellement par      consommée
                          Paul                Laurent         annuellement
                                                              par le marché
       5                   10                    5                   15
       4                   15                   10                   25
       3                   20                   15                   35
       2                   25                   25                   50
       1                   30                   35                   65



                                                                              32
1. La demande : construction

                               Courbe de demande de marché

        6

        5

        4
                                                                             PAUL
 Prix




        3                                                                    LAURENT

        2                                                                    TOTAL

        1

        0
            5   10   15   20    25   30   35   40   45   50   55   60   65
                                      Quantités




On obtient la courbe de demande de marché, en
  sommant, pour chaque niveau de prix, les quantités
  demandées par chaque agent
                                                                                       33
1. La demande : Qu’y a-t-il derrière ?

Toute une série de facteurs influence la demande pour un
  prix donné :

      Le revenu

      La taille du marché ou de la population

      Les prix et la disponibilité de biens similaires

      Les goûts

      Autres facteurs


                                                           34
1. La demande : Déplacements

 Déplacement de la courbe de demande
Toute modification d’un déterminant de la demande autre que
  le prix conduit à un déplacement de la courbe de demande
  (dans le plan prix-quantité)‫‏‬
Exemple : hausse du revenu sur la quantité de voitures achetée
                         D1
              D0

                     Hausse du
                     revenu
       Prix

       P




                        Q0                   Q1

                      Quantité de voitures



                                                                 35
1. La demande : Déplacements

Lorsque des modifications autres que le prix du bien,
  affectent la demande d’un bien, cela se traduit par
  un déplacement de la demande

                  Sources de déplacement de la courbe de demande
 Déplacement de la courbe de demande Déplacement de la courbe de
 vers la droite                             demande vers la gauche
 Accroissement du revenu moyen              Réduction du revenu moyen
 Augmentation de la population              Réduction de la population
 Les agents apprécient de plus en plus ce Les agents apprécient de moins en
 bien                                       moins ce bien
 Le prix d’un bien similaire augmente       Le prix d’un bien similaire diminue




                                                                                  36
1. La demande : Déplacements

 Déplacement le long de la courbe de demande
Toute modification du prix d’un bien conduit à un glissement
  le long de la courbe de demande (dans le plan prix-
  quantité)‫‏‬
Exemple : baisse du prix des voitures
      P0



      Prix

      P1




               Q0       Q1



                        u tité e o res
                       Q an d v itu




                                                           37
1. La demande : Deux manière de
lutter contre le tabagisme

                   au
                  H sse
                  d p
                   u rix                 terd  n e
                                       In ictio d
 Prix                                    m
                                       fu er
                         D0
        D1

 P1




 P0




             Q2     Q1                     Q0



                    u tité e arettes
                   Q an d cig




                                                     38
2. L ’offre : construction

La fonction d’offre ou courbe d’offre d’un bien exprime
  la relation entre le prix d’un bien et la quantité que
  les producteurs sont prêts à produire et à vendre sur
  le marché, toutes choses égales par ailleurs.
                          Offre de jus d’orange
             Prix du litre de jus     Quantité offerte par an
                  d’orange
                      5                           18
                      4                           16
                      3                           12
                      2                           7
                      1                           0


                                                                39
2. L ’offre : construction

La courbe d’offre d’un bien est une fonction croissante
  entre le prix du bien et la quantité produite
  (Attention au sens de la causalité !!)‫‏‬




      Prix




                   Quantité de jus
                   d’orange produite




                                                     40
2. L’offre : Qu’y a-t-il derrière ?

Toute une série de facteurs influence l’offre d’un bien pour un
  prix donné :

      Les coûts de production

      Le nombre d’entreprises produisant ce bien

      Les progrès technologiques et d’organisation

      La politique économique

      Autres facteurs


                                                            41
2. L’offre : Déplacements


                     Déterminants de l’offre
     Variable influençant l’offre   Une modification de cette
                                     variable entraîne un…
             Prix du bien           Déplacement le long de la
                                               courbe
         Prix des facteurs de       Déplacement de la courbe
             production
      Progrès technologiques ou     Déplacement de la courbe
           organisationnels
          Nombre d’offreurs         Déplacement de la courbe




                                                                42
3. L’échange et l’équilibre

Un équilibre de marché est obtenu pour un prix pour
  lequel la quantité offerte est juste égale à la
  quantité demandée
             Combinaison de l’offre et de la demande de jus
                       d’orange et prix d’équilibre
            Prix du litre    Quantité offerte          Quantité
                              Annuellement            consommée
                                                  annuellement
                 5                  60                   15
                 4                  42                   25
                 3                  35                   35
                 2                  20                   50
                 1                  10                   65



                                                                  43
3. L’échange et l’équilibre : Le retour à
l’équilibre

Excès d’offre.
Le prix diminue pour absorber le surplus de production. Donc
   des producteurs réduisent leur production et de nouveaux
   consommateurs décident d’acheter le produit.




                                                          44
3. L’échange et l’équilibre : Le retour à
l’équilibre

Excès de demande.
La demande supérieure à l’offre augmente le niveau des prix.
   Les entreprises sont donc incitées à produire plus. De leur
   côté des consommateurs stoppent leurs achats.
                         Excès de demande
                               P < P*
                                            O
              Prix




              P*



               P

                                                D


                     O                  D
                                                    Quantités

                     Excès de demande

                                                                45
3. L’échange et l’équilibre : Exemples

   Les chocs pétroliers de 1973 et 1979

                                              O2
                       D


                                           Quotas   O0


         P*




         P0




              Q’                 Q*   Q0


                   Excès de Demande



                                                         46
3. L’échange et l’équilibre : Exemples

   Le contre-choc pétrolier de 1986

                                 O0
                 D
                                      Hausse de
                                      production
                                                   O1

      P0




      P*




                      Q0    Q*




                                                        47
3. L’échange et l’équilibre : Exemples

   Le prix du pétrole aujourd’hui

                                     O0
                 D0

                                          Hausse de
     P1                                   demande

     P0




                                     D1




                      Q0      Q1




                                                      48
3. L’échange et l’équilibre : Exemples

   Le prix des produits agricoles

                                     O0
                    D
                                          Surexploitation


                                                            O1
         P0




         P*




                          Q0    Q*




                                                                 49
       Chapitre 2
La demande et
l’offre de travail




                     50
1. Introduction



Ce chapitre a pour but d’approfondir les déterminants de la
  demande de biens.
Demande d’un bien dépend du prix du bien, du revenu, du
  prix des autres biens  relations quantitatives



D’autre part, nous étudierons le comportement d’offre de
   travail des ménages




                                                              51
2. La demande : élasticité-prix

1. Définition et calcul

L’élasticité-prix de la demande mesure la sensibilité de la
     demande d’un bien à son prix.
Elle mesure de combien varie la demande en
     pourcentage quand le prix varie de 1% TCEPA

Son expression mathématique est :
ED/P= variation en % de la demande/variation en % du prix

   Si |ED/P | > 1  Demande élastique au prix
   Si | ED/P | = 1  Elasticité unitaire
   Si | ED/P | < 1  Demande peu élastique au prix


                                                              52
2. La demande : élasticité-prix

2. Exemple de calcul de l’élasticité-prix
                                Demande de jus d’orange
            Prix du litre Quantité consommée     Elasticité-prix de la demande
                           annuellement
                                                       Calcul             Résultat
                1               30
                2               25              (25-30)/(2-1)*(1/30)       - 0,17
                3               20             (20 – 25)/(3 – 2)*(2/25)    - 0,4
                4               15             (15 – 20)/(4 – 3)*(3/20) - 0,75
                5               10             (10 – 15)/(5 – 4)*(4/15) - 1,33


Les déterminants de l’élasticité-prix sont
 L’existence de biens similaires
 L’horizon temporel



                                                                                     53
2. La demande : élasticité-prix

  Quelques élasticité-prix de la demande par rapport au prix
  Articles                                Elasticité-prix
  Tomates                                      -4,6
  Petits pois                                  -2,8
  Meubles                                     -1,00
  Séance de cinéma                            -0,87
  Transports en commun                         -0,2
  Electricité                                 -0,13
  Source Samuelson et Nodhaus (2005)




                                                               54
       2. La demande : élasticité-prix

       4. Elasticités et pente des courbes de demande


                                                              Elasticité-prix faible
                   Elasticité-prix élevée




Prix                                        Prix




             Quantité
                                                   Quantité



       Attention : l’élasticité n’est pas constante le long d’une
         droite


                                                                                       55
2. La demande : élasticité-prix et
chiffre d’affaire

            Variation du chiffre d’affaire pour une élasticité-prix de -2
                             Prix              Quantité           Chiffre d’affaire
  Départ                      4€                  100                  400€
  Arrivée                     5€                  50                   250€
  Variations en %          + 25%                - 50%



            Variation du chiffre d’affaire pour une élasticité-prix de -0,5
                             Prix               Quantité          Chiffre d’affaire
  Départ                      4€                  100                   400€
  Arrivée                     5€                  87,5                 437,5€
  Variations en %            + 25                - 12,5




                                                                                      56
2. La demande : élasticité-prix et
chiffre d’affaire
                              Elasticité-prix de la demande
        Elasticité       Description     Effet d’une hausse   Effet d’une hausse du
                                         de prix de 1% sur     prix vente de 1% sur
                                             les quantités          les recettes
                                               achetées
                       Parfaitement
                       inélastique
            0          (courbe de       Aucun effet           Hausse de 1%
                       demande
                       verticale)
                                        Réduction de moins Hausse de moins de
       Entre –1 et 0   Peu élastique
                                        de 1%                 1%
                       Elasticité
            -1                          Réduction de 1%       Aucun effet
                       unitaire
                                                              Réduction : effet
                                        Réduction de plus de d’autant plus grand
      Inférieure à - 1 Elastique
                                        1%                    que l’élasticité est
                                                              élevée




                                                                                      57
2. La demande : élasticité-prix croisée

1. Définition et calcul

L’élasticité-prix croisée mesure la sensibilité de la demande
     d’un bien à la variation du prix d’un autre bien.
Elle mesure de combien varie la demande d’un bien A
     en pourcentage quand le prix d’un bien B varie de
     1%, TCEPA

Son expression mathématique est :
ED/P=  en % de la demande de A/  en % du prix de B

   Si EA/B > 0  Biens substituables
   Si EA/B = 0  Biens indépendants
   Si EA/B < 0  Biens complémentaires

                                                           58
2. La demande : élasticité-prix croisée

2. Quelques exemples empiriques
    Boissons              Vins de          Vins           Vins      Alcools   Alcools   Anis     Bière    Eaux     Boissons
                        consommation   d’appellation   pétillants    forts     doux                                aux fruits
                          courante                                                                                 plates non
                                                                                                                   alcoolisées
    Vins          de
    consommation           -0,963         0,104           0,065     -0,027    0,161     0,075    -0,061    0,2       0,392
    courante
    Vins
                           0,054          -0,516          0,054     0,006     0,036     -0,044   0,026    0,220      0,118
    d’appellation
    Vins pétillants        0,078          0,123           -0,562    0,103      -,045    0,006    0,016    0,257      -0,008
    Alcools forts          -0,030         0,012           0,096     -0,497    0,076     0,069    0,260    0,081      -0,069
    Alcools doux           0,167          0,071           -0,039    0,071     -0,675    0,053    0,072    0,0097     0,140
    Anis                   0,113          -0,127          0,008     0,093     0,077     -0,435   -0,104   0,157      0,115
    Bière                  -0,066         0,054           0,014     0,251     0,075     -0,074   -0,746   0,179      0,209
    Eaux                   0,089          0,188           0,096     0,032     0,042     0,046    0,074    -0,939     0,240
    Boissons aux
    fruits     plates
                           0,202          0,116           -0,004    -0,032    0,069     0,039     0,1     0,276      -0,805
    non
    alcoolisées
    Source : Economie et statistiques, n° 324-325, 1999




                                                                                                                                 59
2. La demande : élasticité-prix croisée

3. Elasticité-prix croisée et déplacement de la
  courbe de demande

    Déplacements de la courbe de demande d’un bien A en réponse à
                  une hausse de 1% du prix d’un bien B
      Si A et B sont…      Déplacement de la courbe de demande vers…


        substituables                      La droite
        Indépendants                   Aucun déplacement
      Complémentaires                      La gauche



L’ampleur du déplacement dépend de la valeur de l’élasticité


                                                                       60
2. La demande : élasticité-revenu

1. Définition et calcul

L’élasticité-revenu mesure la sensibilité de la demande d’un
   bien à la variation du revenu.
Elle mesure de combien varie la demande d’un bien en
   pourcentage quand le revenu varie de 1%, TCEPA

Son expression mathématique est :
ER=  en % de la demande /  en % du revenu

   Si ER < 0  Biens inférieurs
   Si 0 < ER > 1  Biens normaux
   Si ER > 1  Biens supérieurs


                                                          61
2. La demande : élasticité-revenu

2. Exemples empiriques
                       Elasticité de la demande par rapport au revenu
   Articles                                                               Elasticité-revenu
   Voyages à l’étranger                                                         3,08
   Automobiles                                                                  2,5
   Meubles                                                                      1,5
   Livres                                                                       1,4
   Repas au restaurant                                                           1
   Habillement                                                                   1
   Tabac                                                                        0,64
   Margarine                                                                    - 0,2
   Farine                                                                      - 0,36
   Source : Samuelson et Nordhaus (2004) et Houthakker et Taylor (1970)

Lecture : lorsque le revenu augmente de 1%, la demande de
  voyage s’accroît de 3,08 %


                                                                                              62
2. La demande : élasticité-revenu

3. Elasticité-revenu et déplacements de la courbe de
   demande

    Déplacements de la courbe de demande en réponse à une hausse
                         du revenu de 1%
    Si c’est un bien…   Déplacement de la courbe de demande vers…


        inférieur                       La gauche
         normal                         La droite
        supérieur                       La droite




L’ampleur du déplacement dépend de la valeur de l’élasticité-
   revenu

                                                                    63
2. La demande : effet revenu – effet
substitution

Tout accroissement du prix d’un bien, toutes
  choses égales par ailleurs (pas de hausse du prix
  des autres biens), a deux conséquences:

   Un effet revenu : le pouvoir d’achat diminue ce
    qui réduit la consommation de tous les biens

   Un effet substitution : la demande se
    rapportera sur les biens dont le prix n’a pas
    varié.



                                                    64
2. La demande : effet revenu – effet
substitution

     Effets revenu et effets substitution entre un bien A et un bien B
              (substituables) lorsque le prix du bien B varie
              Effet sur les quantités consommées de chaque bien lorsque…
              Le prix du bien B diminue         Le prix du bien B augmente
   Bien      Effet     Effet     Effet Total   Effet      Effet     Effet Total
            revenu substitution (= ER + ES)    revenu substitution (= ER + ES)
   Bien A   Hausse    Baisse    indéterminé Baisse       Hausse    Indéterminé
   Bien B   Hausse    Hausse      Hausse       Baisse    Baisse       Baisse




Attention : cela se traduit par un déplacement le long de la
   courbe de demande du bien B, car seul le prix du bien B varie,
   le prix du bien A et le revenu restant constants


                                                                                  65
4. L’offre de travail

1. Préliminaires



Les ménages offrent leur travail ou demandent un
    emploi

Les entreprises demandent du travail ou offrent des
     emplois

Les ménages arbitrent entre consommation et loisir




                                                      66
4. L’offre de travail

1. La courbe d’offre de travail
la courbe d’offre de travail définit le nombre d’heures travaillées en
     fonction du salaire horaire, toutes choses égales par ailleurs.
                 Courbe d’offre de travail des hommes



     Salaire                          L’élasticité de la courbe
     horaire                          d’offre de travail au salaire est
                                      faible pour les hommes




                                    Nombre d’heures travaillées


La courbe d’offre de travail est une fonction croissante du salaire



                                                                          67
4. L’offre de travail

3. Offre de travail de l’économie
                                                                                             Population
                                                                                             totale :10000
                                                                                             personnes

                     salaire
                                                                                           Si la population
                                                                                           augmente, la
                                                                                           courbe d’offre de
                                                                                           travail de
                                                                                           l’économie se
                                                                                           déplace vers la
                                                                                           droite

                            W1




                            W0

    En dessous de W0
    personne ne veut
    travailler : c’est le                                                               Quantité de travail
    salaire de réserve                              1000


                                 Au salaire w1 seuls 1000   Les autres considèrent le
                                 personnes offrent leur     salaire trop faible pour
                                 travail                    offrir leur travail.



                                                                                                               68
4. L’offre de travail

4. Exemple : participation des femmes au marché du
   travail
                    Le salaire                   La population augmente
                    augmente donc                donc la courbe se
                    plus de femmes               déplace vers la droite
                    offrent leurs travail        pour une même niveau
                                                 de salaire
     Salaire




               W1




               W0




                            Q0      Q1      Q2
                                                 Quantité de
                                                 salariés




                                                                          69
      Chapitre 3
La production, les
coûts et la demande
de facteurs




                  70
1. La production

1. La fonction de production

« La production, c’est l’activité économique socialement
   organisée consistant à créer des biens et services
   s’échangeant habituellement sur le marché ou obtenus à
   partir de facteurs de production (travail, machines
   notamment) s’échangeant sur le marché. » (INSEE)‫‏‬

La fonction de production spécifie la quantité
  maximale de produit qui peut être obtenu avec une
  quantité donnée de facteurs de production. Elle est
  définie pour un état donné, des connaissances et des
  savoir-faire techniques.


                                                            71
1. La production

   Production en litres par jour de la société Extrajus
                                         Production avec
                                         plus de machines
    Production   Machines     salariés
                                           ou innovation
                                             technique
         0         10           0                0
        50         10           1                60
       110         10           2               132
       180         10           3               216
       240         10           4               288
       290         10           5               348
       330         10           6               396
       360         10           7               432
       380         10           8               456
       390         10           9               468
       395         10           10              474


                                                            72
1. La production

                           Fonction de production de Extrajus

    500
    450
    400
    350
    300
    250
    200
    150
    100
     50
      0
          0   1        2        3       4       5          6        7       8        9     10

                  production avec 10 machines       production avec innovation technique



La production augmente de moins en moins avec l’embauche
   de nouveaux salariés


                                                                                                73
1.1. La production : la productivité

La productivité moyenne d’un facteur exprime le rapport
  entre la quantité totale produite et la quantité utilisée d’un
  facteur de production. Elle nous donne la quantité produite
  par chaque facteur en moyenne.
                                                    quantité produite
               Productivité moyenne du travail 
                                                   nombre de salariés



La productivité marginale d’un facteur de production est la
  quantité de produit supplémentaire obtenue grâce à
  l’utilisation d’une unité supplémentaire de ce facteur, tous
  les autres facteurs étant maintenus constants.
                                                     supplément de production
               Productivité marginale du travail 
                                                       salarié supplémentaire




                                                                                74
1.1. La production : la productivité
      Production et productivité de la société Extrajus

                                      Productivité du travail avec 10
                                                machines
                                       Productivité     Productivité
 Production   Machines     salariés
                                        moyenne          marginale
      0         10           0
     50         10           1              50              50
    110         10           2              55              60
    180         10           3              60              70
    240         10           4              60              60
    290         10           5              58              50
    330         10           6              55              40
    360         10           7             51,4             30
    380         10           8             47,5             20
    390         10           9             43,3             10
    395         10           10            39,5             5


                                                                        75
1.1. La production : la productivité
                                    Productivité marginale du travail de la société Extrajus

                           80
                           70
  Production par salarié




                           60
     supplémentaire




                           50
                           40
                           30
                           20
                           10
                           0
                                1       2       3       4       5       6        7      8      9   10
                                                            Nombre de salariés



Le supplément de production obtenu avec le dernier salarié
   est inférieur à la production obtenu avec le salarié
   précédent


                                                                                                        76
2. La production : Différentes notions
de productivité

                     Production Extrajus
                    Production en
     Production                     salariés   Salaires payés
                      valeur (€)
           0              0           0             0
          50             250          1            100
         110             550          2            200
         180             900          3            300
         240            1200          4            400
         290            1450          5            500
         330            1650          6            600
         360            1800          7            700
         380            1900          8            800
         390            1950          9            900
         395            1975          10           1000
   Prix‫‏‬du‫‏‬litre‫€5‏=‏‬
   salaire‫‏‬horaire‫€01‏=‏‬
   Temps de travail = 10 h
                                                                77
     2. La production : Différentes notions
     de productivité

 Différentes notions de productivité moyenne pour une quantité produite de
                                  330 litres
Productivité            formule               valeur                Signifie…

                    quantité produite                  En moyenne, chaque salarié produit
 en volume                                      55
                   Nombre de salariés                          55 litres par jour

                  Production en valeur                 En moyenne, chaque salarié rapporte
en valeur 1                                    275
                   Nombre de salariés                  un chiffre d'affaire de 275 € par jour

                  production en valeur                   En moyenne, chaque € de salaire
en valeur 2                                    2,75
                     masse salariale                          versé rapporte 2,75€

                 production en volume                  En moyenne, les salariés produisent
  horaire                                      5,5
               nombre de d'heure de travail               5,5 litres par heure travaillée


                                                                                          78
1.1. La production : la loi des
rendements décroissants

La loi des rendements décroissants affirme que nous
   obtiendrons de moins en moins de produit supplémentaire
   à mesure que l’on ajoute des doses supplémentaires d’un
   des facteurs de production, les autres étant maintenus
   constants. En d’autres termes, la production marginale (ou
   supplémentaire) de chaque unité d’un facteur de
   production diminue quand la quantité de ce facteur est
   augmentée, tous les autres facteurs étant maintenus
   constants.



Exemple : Malthus et la productivité marginale de la terre




                                                             79
1.2. La production : Substituabilité
des facteurs de production

Il existe 3 types de facteurs de production : CI, Travail et
    Capital (machines, bâtiments)‫‏‬

Tous ces facteurs sont substituables. On peut utiliser plus de
  machines et moins de travail ou moins d’énergie et plus de
  travail

Possibilités de substitution dépend :
 Des processus de production  différentes d’une
  entreprise à l’autre
 De l’horizon temporel




                                                               80
1.3. La production : court terme et
long terme


A court terme, seuls les facteurs variables sont ajustables
   (travail, CI), les machines (ou bâtiments) sont fixes



A long terme, on peut modifier les quantités utilisées de tous
   les facteurs (y. c. les machines et les bâtiments)‫‏‬




                                                              81
1.4 La production : les rendements
d’échelle (long terme)‫‏‬

Les rendements d’échelle mesurent l’effet sur la production d’une
   augmentation de tous les facteurs de production, dans la même
   proportion
 Les rendements d’échelle croissants : Si on double la quantité
   utilisée de tous les facteurs de production, alors la quantité
   produite fait plus que double. Par exemple si l’utilisation de tous
   les facteurs augmente de 10%, alors la quantité produite
   augmente de 12%.
 Les rendements d’échelle constants : Si on double la quantité
   utilisée de tous les facteurs de production, alors la quantité
   produite double aussi. Par exemple si l’utilisation de tous les
   facteurs augmente de 10%, alors la quantité produite augmente
   de 10%
 Les rendements d’échelle décroissants : Si on double la quantité
   utilisée de tous les facteurs de production, alors la quantité
   produite fait moins que doubler. Par exemple si l’utilisation de
   tous les facteurs augmente de 10%, alors la quantité produite
   augmente de 9%.

                                                                    82
1.5 La production : le progrès
technique

Le progrès technique :
 permet de produire plus de biens avec la même quantité
   de facteurs de production
 ou de produire autant de biens avec moins de facteurs


On distingue
 Les innovations de produit sont l’apparition et la mise de
  produits nouveaux qui augmente la production pour un
  niveau de facteur de production donné.
 Les innovations de processus sont les modifications
  d’organisation de la production qui réduit les gaspillages et
  améliore la production pour un même niveau de facteur.



                                                            83
1.5 La production : progrès technique
et progrès de productivité

Le progrès technique améliore la productivité de tous les
   facteurs ou de certains facteurs de production

                                                 Productivité marginale avec différents processus de production
    Production par salarié supplémentaire




                                            90
                                            80
                                            70
                                            60
                                                                                                 productivité avec 10 machines
                                            50
                                            40                                                   productivité marginale avec
                                                                                                 innovation technologique
                                            30
                                            20
                                            10
                                            0
                                                 1   2    3   4    5     6    7    8   9   10
                                                              Nombre de salariés



                                                                                                                                 84
       1.5 La production : progrès technique
       et progrès de productivité

        A quoi servent les gains de productivité ?


                                                                 Hausse des rémunération


Hausse de la production
                                                                     Baisse des prix
avec autantde facteurs            Hausse de la productivité
                                              =
Maintien de la production      l'entreprise réalise des gains   augmentation des bénéfices
 avec moins de facteurs                de productivité

                                                                    Augmentation des
                                                                       dividendes




                                                                                       85
2. Les coûts de production : les
différents coûts

On distingue 3 types de coûts

   Les coûts fixes : leur valeur est indépendante de la
    quantité produite

   Les coûts variables : coûts qui varient en fonction de la
    quantité produite

   Les coûts totaux : somme de tous les coûts de production



Remarque : sur longue période tous les coûts sont variables


                                                                86
2. Les coûts de production : les
différents coûts

                                   Coûts de production de Extrajus
   Production Quantité de Quantité de Coût fixe Coût des CI                Coûts        Coût        Coût total
      (Q)       travail      CI         (CF)                              salarial     variable      (CT =
                                                                                        (CV)        CV+CF)
        0             0            0            100            0             0            0           100
      100             1           200           100           200           100           300             400
      190             2           380           100           380           200           580             680
      270             3           540           100           540           300           840             940
      340             4           680           100           680           400          1080             1180
      400             5           800           100           800           500          1300             1400
      450             6           900           100           900           600          1500             1600
      490             7           980           100           980           700          1680             1780
      520             8          1040           100          1040           800          1840             1940
      540             9          1080           100          1080           900          1980             2080
      550            10          1100           100          1100          1000          2100             2200
  Loyer : 100 € par jour
  Salaire d’un ouvrier 100€ par jour
  Prix des oranges est de 1€ le kilo et il faut 2 kilo d’oranges pour réaliser un litre de jus de fruit



                                                                                                                 87
    2.1. Les coûts de production : coût
    marginal et coût moyen
                         Coûts de production de l’entreprise Durand
                                                             Coût
                           Coût                  Coût fixe variable Coût total
Production   Coût fixe    variable    Coût total  moyen     moyen    moyen     Coût marginal
   (Q)        (CF)          (CV)        (CT)      (CFM)     (CVM)    (CTM)         (Cm)
                                     CT=CV+CF CFM=CF/Q CVM=CV/Q CTM=CT/Q Cm=CT/Q
    0          200           0           200
    1          200          110          310      200,00    110,00   310,00       110,00
    2          200          160          360      100,00     80,00   180,00        50,00
    3          200          190          390       66,67     63,33   130,00        30,00
    4          200          220          420       50,00     55,00   105,00        30,00
    5          200          260          460       40,00     52,00    92,00        40,00
    6          200          340          540       33,33     56,67    90,00        80,00
    7          200          465          665       28,57     66,43    95,00       125,00
    8          200          640          840       25,00     80,00   105,00       175,00
    9          200          870         1070       22,22     96,67   118,89       230,00
   10          200         1160         1360       20,00    116,00   136,00       290,00
   11          200         1500         1700       18,18    136,36   154,55       340,00
   12          200         1900         2100       16,67    158,33   175,00       400,00
   13          200         2360         2560       15,38    181,54   196,92       460,00
   14          200         2880         3080       14,29    205,71   220,00       520,00



                                                                                               88
2.1. Les coûts de production : le coût
marginal et le coût moyen

   Le coût marginal
le coût marginal est le coût supplémentaire induit par
   la production d’une unité supplémentaire.

De combien augmente mes coûts de production si j’accrois la
  production d’une unité, ou combien me coûtera la
  production d’une unité supplémentaire ?

                       ai t o d c û oa
                     Vrai n u o tt t l
    Cû mr i a 
     o t agn l
                r d ci n ' n nt s p l mnar
               po u t o du eu i é u pé e t i e

Exemple : la 9ème unité coûte 230 € à produire


                                                         89
2.1. Les coûts de production : le coût
marginal et le coût moyen

   Le coût marginal

                                      ot a i l e' n p e u d
                                         r n       r i   a
                                     Cûmg ad le t e rs Dr n

                       0,0
                      60 0

                       0,0
                      50 0

                       0,0
                      40 0
    Coût‫‏‬m nal‫‏‬en‫€‏‬




                       0,0
                      30 0
         argi




                       0,0
                      20 0

                       0,0
                      10 0

                       ,0
                       00
                             1   2   3   4   5   6   7   8   9   1
                                                                 0   1
                                                                     1   2
                                                                         1   3
                                                                             1   4
                                                                                 1
                                                 u tér u
                                                  ai   o t
                                                 Q nt p di e




                                                                                     90
2.1. Les coûts de production : le coût
marginal et le coût moyen

   Le coût moyen


                        Coût total
        Coût moyen 
                     quantité produite


Exemple : Pour une production de 9 unités, le coût total
  moyen de 118,89 €. Cela signifie que chaque unité coûte
  en moyenne 118,89€



                                                        91
2.1. Les coûts de production : le coût
marginal et le coût moyen

              Le coût moyen

                           e d ée t ot o n e' n p e u d
                              f     s   s y        r i     a
                          Ls i f r n c û m e d le t e rs Dr n

                5,0
               30 0
                0,0
               30 0
                5,0
               20 0
                0,0
               20 0
Coûts‫‏‬m en‫€‏‬




                5,0
               10 0
      oyen‫‏‬




                0,0
               10 0
               0 0
               5, 0
                ,0
                00
                      1   2   3   4   5   6    7   8   9    1
                                                            0   1
                                                                1   2
                                                                    1   1
                                                                        3   4
                                                                            1   5
                                                                                1
                                              u tér u
                                               ai   o t
                                              Q nt p di e

                                           F
                                          CM        V
                                                   CM       T
                                                            CM



                                                                                    92
2.2. Les coûts de production : les
relations entre les différents coûts

   Lorsque le Cm est inférieur au CTM, alors le CTM décroît.
   Lorsque le Cm est supérieur au CTM, alors le CTM
    augmente
   Le Cm passe par le minimum du CTM
                           e d ée t c u s e ot e' n p e u d
                              f     e    b       s      r i     a
                          Ls i f r n s or e d c û d le t e rs Dr n

                    0,0
                   60 0
                    0,0
                   50 0
                    0,0
                   40 0
                    0,0
                   30 0
      Coûts‫‏‬en‫€‏‬




                    0,0
                   20 0
                    0,0
                   10 0
                    ,0
                    00
                          1   2   3   4   5   6    7   8   9    1
                                                                0   1
                                                                    1   2
                                                                        1   1
                                                                            3   4
                                                                                1   5
                                                                                    1
                                                  u tér u
                                                   ai   o t
                                                  Q nt p di e

                                               V
                                              CM       T
                                                       CM       m
                                                                C


                                                                                        93
     3. La quantité produite : la
     maximisation du profit (en CPP)‫‏‬
         Profit‫‏‬de‫‏‬l’entreprise‫‏‬Durand‫‏‬pour‫‏‬différents‫‏‬prix‫‏‬de‫‏‬vente
Q CT      CTM Cm Prix 1 Prix 2       Recettes 1   Recettes2   Profit 1   Profit 2
 0    200                175   340        0           0         -200      -200
 1    310  310     110   175   340       175         340        -135        30
 2    360  180      50   175   340       350         680         -10       320
 3    390  130      30   175   340       525        1020        135        630
 4    420  105      30   175   340       700        1360        280        940
 5    460   92      40   175   340       875        1700        415       1240
 6    540   90      80   175   340      1050        2040        510       1500
 7    665   95     125   175   340      1225        2380        560       1715
 8    840  105     175   175   340      1400        2720        560       1880
 9   1070 118,89   230   175   340      1575        3060        505       1990
10   1360  136     290   175   340      1750        3400        390       2040
11   1700 154,55   340   175   340      1925        3740        225       2040
12   2100  175     400   175   340      2100        4080          0       1980
13   2560 196,92   460   175   340      2275        4420        -285      1860
14   3080  220     520   175   340      2450        4760        -630      1680




                                                                              94
3. La quantité produite : la
maximisation du profit (en CPP)‫‏‬

La quantité produite qui rend le profit maximum est la
  quantité pour laquelle le coût marginal est égal au
  prix de vente. Donc Q* est telle que P = Cm.

                                         un é p u pu e d ée t r
                                            i    o t         f      s i
                                        Qa tt s r di e orl s i f r n px

                              0
                             60

                              0
                             50

                              0
                             40
                                                                          Cm
   Prix‫‏‬et‫‏‬Coût‫‏‬m nal‫‏‬en‫€‏‬




                              0
                             30                                             i dv e =
                                                                           r ‫ ‏ ‏‬n 2 30
                                                                          Px e et ‫‏4 ‏ ‏ ‏‬€
                                                                           r ‫ ‏ ‏‬n 1 15
                                                                            i dv e =
                                                                          Px e et ‫€7 ‏ ‏ ‏‬
                argi




                              0
                             20

                              0
                             10

                             0
                                                    0 1 2 3 4 5
                                  1 2 3 4 5 6 7 8 9 1 1 1 1 1 1
                                            u tér u
                                             ai   o t
                                            Q nt p di e




                                                                                              95
3.1. La quantité produite : la courbe
d’offre

La courbe d’offre d’une entreprise est sa courbe de coût
   marginal


                      Choix des quantités produites par l'entreprise
                                       DURAND
           Prix                                              Cm



     Prix‫€‏043‏=‏2‏‬
                                                                       CTM


     Prix‫€‏571‏=‏1‏‬




                                       Q* = 9      Q* = 12        Quantités
                                                                  offertes




                                                                              96
3.2. La quantité produite : Le profit

                       C
                           Q T 
                    Q    p C M
                         T
            QC
            p  T  p
                      
                        Q


Exemple : Pour un prix de 175 €, la production qui rend le
  profit maximum est de 9 unités. Le profit est donc égal à :
         = recettes – coût total = 1400 – 840 = 560

Ou

         Q p CTM9(175105) 560



                                                           97
3.3. La quantité produite : retour sur
la courbe d’offre

la courbe d’offre correspond à la partie de la courbe de
   coût marginal supérieure au minimum du coût
   moyen.




                                                      98
             4. La courbe d’offre : déplacements


Coûts‫‏‬en‫€‏‬                                               Prix                O'
                                                                                           O

                                Cm

                                           CTM

                                                                Prix
        Prix




                       Q1            Q     Quantité produite            Q1        Q   Quantité



                            Hausse du prix d'un facteur de production




                                                                                                 99
               4. La courbe d’offre : déplacements


Coûts‫‏‬en‫€‏‬                                                      Prix                            O
                                                                                                              O'

                                      Cm

                                                  CTM

                                                                       Prix
        Prix




                               Q1          Q      Quantité produite                         Q       Q1   Quantité



                      Effet d'une amélioration du progrès technique sur la courbe d'offre




                                                                                                                    100
4. La courbe d’offre : élasticité

L’élasticité de l’offre nous indique de combien la
   quantité offerte varie en pourcentage quand le prix
   de marché varie de 1%


              Offre peu élastique                     Offre très élastique

                                               Prix
     Prix




                                                                        Quantité
                                    Quantité
                                                                        offerte
                                    offerte

L’offre est plus élastique à long terme qu’à court terme

                                                                                   101
4. La courbe d’offre : élasticité

L’offre est plus élastique à long terme qu’à court terme
   car

   Si prix du bien  car D   profit 
   De nouveaux producteurs entrent sur le marché
    la courbe d’offre de marché se déplace vers la droite
    prix  (si D ne varie plus) mais quantité produite a 

   A la limite l’offre de long terme est parfaitement élastique
    (horizontal)‫‏‬




                                                               102
4. La courbe d’offre : élasticité

                                  OCT
                                        OCT1
                                                    OCT2
     P'

     P1                                             OLT
     P2

     P0
                                                     D'


                                               D


                 Q0         Q'    Q1     Q2

      Offre de court terme et offre de long terme

                                                           103
5. La demande de facteurs

La demande de facteurs de production dépend de :

   Du prix du facteur

   De sa productivité

   Du prix et de la productivité des autres facteurs

   De la quantité produite

Difficulté : la demande de facteurs est une demande dérivée
   qui dépend du choix de production de l’entreprise


                                                         104
         5.1. La demande de facteurs :
         exemple de la demande de travail


                        Demande de travail de l'entreprise pour 2 prix de vente différents
                                                     productivité    profit par                    productivité      profit par
                                      Production en                               Production en
                                                    marginale en     salarié =                    marginale en       salarié =
Production   salariés       salaire    valeur (prix                                valeur (prix
                                                    valeur (prix = productivité -                 valeur (prix =   productivité -
                                         =1,5€)                                       =2€)
                                                        1,5€)         salaire                          2€)            salaire
    0           0                           0                                           0
   120          1            100           180           180             80            240            240              140
   230          2            100           345           165             65            460            220              120
   330          3            100           495           150             50            660            200              100
   420          4            100           630           135             35            840            180               80
   500          5            100           750           120             20           1000            160               60
   560          6            100           840            90            -10           1120            120               20
   610          7            100           915            75            -25           1220            100                0
   640          8            100           960            45            -55           1280            60               -40
   660          9            100           990            30            -70           1320            40               -60
   670         10            100          1005            15            -85           1340            20               -80




                                                                                                                              105
5.1. La demande de facteurs :
exemple de la demande de travail

                                                                      Productivité du travail et salaire

                                300


                                250
CA par salarié supplémentaire




                                200


                                150


                                100


                                50


                                 0
                                           1          2           3           4           5          6          7           8             9        10
                                                                                       nombre de salariés

                                      productivité‫‏‬marginale‫‏‬en‫‏‬valeur‫(‏‬prix‫)€5,1‏=‏‬       productivité‫‏‬marginale‫‏‬en‫‏‬valeur‫(‏‬prix‫)€2‏=‏‬       salaire


                                                                                                                                                        106
5.1. La demande de facteurs :
exemple de la demande de travail
         Salaire




                   w/p




                                                        DL


                                      L
                                                  Quantité de travail

                         Courbe de demande de travail

La demande de facteurs est une fonction décroissante de son prix
   réel
On emploie des facteurs de production jusqu’à
 La productivité marginale en valeur soit égale à son prix
 Ou la productivité marginale en volume est égale à son prix réel


                                                                        107
  5.2. La demande de facteurs :
  déplacements




                     Dans un graphique : quantité de travail - salaire réel
Variable influençant la demande facteurs     Une modification de cette variable entraîne un..

              salaire réel                     déplacement le long de lcourbe de demande
              prix du bien                     déplacement le long de lcourbe de demande
               production                        déplacement de la courbe de demande
        prix des autres facteurs                 déplacement de la courbe de demande
         Nombre d'entreprises                    déplacement de la courbe de demande




                                                                                                108
5.2. La demande de facteurs :
déplacements

Demande dérivée  difficulté de connaître le sens de
  déplacement
Exemple
 Déplacement de la courbe d’offre vers la droite (nombre
  d’entreprise  ou progrès de productivité  quantité
  produite   demande de travail  pour le niveau de
  salaire
 Mais Prix   salaire réel   demande de travail 


      prix                      O          salaire

                                              w/p

        P                                     w/p
                                      D'
       P'
                                D

               Q       Q'       Quantité             L           L''      L'

             Marché des biens                        Demande de travail
                                                                               109
      Chapitre 4
Les marchés en
concurrence pure et
parfaite et les
interventions
publiques


                      110
Plan

1.    Introduction : équilibres et
      élasticités

1.    La mesure du bien-être des agents

1.    L’intervention publique
     1.   Prix planchers et prix plafonds
     2.   Le coût des taxes
     3.   Incidence fiscale

                                            111
  1. Equilibres et élasticités

   L’impact d’une modification de l’offre ou de la demande sur
      le prix et la quantité échangée dépend de la valeur des
      élasticités de l’offre et de la demande


 Effet d'une augmentation de la demande quand l'offre et la demande
                                                                         Effet d'une augmentation de la demande quand l'élasticité de l'offre
                    sont très élastiques au prix
                                                                                       est faible et celle de la demande élevée
Prix
                                                                        Prix




                                                                D1                                                                   D1


                                                           D0                                                                        D0

                   Q0                           Q1                                       Q0     Q1
                                                            Quantités                                                                 Quantités




                                                                                                                                           112
1. Equilibres et élasticités
(exemple 1)‫‏‬

Augmentation de l’offre d’un bien dont la demande est peu
  élastique


                 Augmentation de l'offre d'un bien
                    demande peu élastique
      Prix                                S0
                     D
                                              S1




                         Q0 Q1                       Quantités




                                                                 113
1. Equilibres et élasticités
(exemple 2)‫‏‬

Augmentation de la demande d’un vin de grande renommée
  de 1990

                 Augmentation de la demande
                     Offre inélastique
     Prix
                        O




                                         D1
                                   D0

                     Q0 Q1
                                              Quantités



                                                          114
   1. Equilibres et élasticités
   (exemple 3)‫‏‬

       Retour sur l’évolution du prix du pétrole dans les années
         1980
                                                                Marché du pétrole à long terme
          Demande et offre peu élastiques                        Demande et offre élastiques
Prix                                                     Prix
                                        S1
                   D                                              D
                                             S0                                                  S1


                                                                                                            S0




                       Q1 Q0                                             Q1     Q0
                                             Quantités                                                Quantités




                                                                                                                  115
2. La mesure du bien-être : le surplus
du consommateur

1. Concept et définition

Le surplus du consommateur se définit comme la différence
     entre la disponibilité à payer et le prix effectivement
     payé

Intérêt : Permet d’évaluer monétairement le bien-être des
     agents et donc de comparer les situations

2. L’effet satiété

Plus la consommation d’un bien augmente, plus le plaisir
     retiré de sa consommation diminue

                                                            116
2. La mesure du bien-être : le surplus
du consommateur

3. Calcul

           Disponibilité à payer et surplus du consommateur
   Quantité achetée Valeur en € attribuée à chaque achat Prix de vente Surplus
          1                         100                       10         90
          2                         80                        10         70
          3                         60                        10         50
          4                         50                        10         40
          5                         30                        10         20
          6                         10                        10         0
          7                          5                        10         -5




                                                                                 117
2. La mesure du bien-être : le surplus
du consommateur
                                Diponibilté à payer

            120

            100

            80                                            Valeur‫‏‬en‫‏€‏‬attribuée‫‏‬à
                                                          chaque achat
            60
     prix




                                                          Prix
            40
                                                          courbe de demande
            20

             0
                  1   2   3      4       5      6     7
            -20
                          quantité achetée



   Le surplus total du consommateur est la somme des
    surplus obtenus sur l’achat de chaque bien. Ici le surplus
    est de 270€.
   Le consommateur consomme des biens jusqu’à ce que le
    bénéfice retiré de la dernière unité achetée soit nul.

                                                                                    118
2. La mesure du bien-être : le surplus
du consommateur
           Disponibilité à payer pour l’achat d’un lecteur DVD

  Individu           Valeur en €       Prix de vente        Surplus
                     attribuée par
                   chaque individu
    1er                  1800              1000                  800
    2ème                 1600              1000                  600
    3ème                 1400              1000                  400
    4ème                 1200              1000                  200
    5ème                 1000              1000                   0
    6ème                 800               1000                  -200
    7ème                 600               1000                  -400



                                                                        119
2. La mesure du bien-être : le surplus
du consommateur
                                                           Disponibilité à payer et achat de lecteur DVD
     prix du lecteur et disponibilité à payer
                                                2000
                                                1800
                                                1600
                                                1400
                                                1200                                                       Valeur‫‏‬en‫‏€‏‬attribuée‫‏‬par
                                                                                                           chaque individu
                                                1000
     de chaque individu




                                                                                                           Prix de vente
                                                800
                                                600
                                                400
                                                200
                                                  0
                                                       1   2      3       4        5       6   7
                                                               Quantité achetée au total



Le surplus des consommateurs est représenté par la surface située
   entre la courbe de demande et le prix de vente

Le 6ème et le 7ème individus ne consomment pas de lecteur DVD.
   Leur disponibilité à payer est inférieure au prix de vente.


                                                                                                                                       120
2. La mesure du bien-être : le surplus
du consommateur

4. Variation de prix et variation de surplus

   Prix
                                Surplus des
                                consommateurs



                                                Surplus des
      PO                                        nouveaux
                                                consommateurs


      P1


                                                            Demande




                           QO          Q1
                                                                      Quantités achetées
          Accroissement
          du surplus des
          consommateurs
          initiaux




                                                                                           121
2. La mesure du bien-être : le surplus
du producteur

le surplus du producteur correspond à la différence
   entre le prix effectivement perçu et les coûts ou plus
   précisément, la courbe d’offre




      P*


                                       surplus du
                                       producteur

   Min du
   CTM


                         Q*



                                                            122
3. L’intervention publique

3.1. Le contrôle des prix
   Prix plafonds
   Prix planchers

   Solutions alternatives

3.2. Les taxes et les impôts
   Impacts sur les quantités échangées
   Le coûts des taxes

   L’incidence fiscale



                                          123
3.1. le contrôle des prix : les prix
plafonds

Les prix plafonds : prix maximal imposé aux offreurs. Il
    permet de limiter les dépenses des demandeurs (Exemple
    : le contrôle des loyers)‫‏‬
Il est contraignant si il est inférieur au prix d’équilibre
                             Prix plafonds
                                               O
             Prix




             P*



         Prix plafond

                                                   D


                        O                  D
                                                       Quantités

                        Excès de demande

                                                                   124
3.1. le contrôle des prix : les prix
planchers

Les prix planchers : prix minimal imposé aux demandeurs.
  Il permet de maintenir la rémunération des offreurs
  (Exemple : le salaire minimum, le prix de certaines
  denrées alimentaires)‫‏‬

                       Prix planchers
                                          O
         Prix

         Prix
       Plancher



         P*




                                              D

                  D                   O
                                                  Quantités
                      Excès d'offre



                                                              125
3.1. le contrôle des prix : Solutions
alternatives (1/2)‫‏‬

Quelles sont les solutions alternatives à la mise en place d’un
  prix plancher ou d’un prix plafond ?
Pour éviter un prix plafond : un accroissement de l’offre par
  des politiques publiques permet de réduire le prix

               Prix
                                    O
                                                 O




               P*


           Nouveau prix
            d'équilibre

                                        D

                                D
                                            Quantités


                                                            126
    3.1. le contrôle des prix : Solutions
    alternatives (2/2)‫‏‬

     Pour éviter l’imposition d’un prix plancher :
         L’état achète l’offre excédentaire

         Imposition de quotas de production

         Subvention des offreurs

         Accroissement de la demande         Quotas de production
               Augmentation de la demande                                                          O
                                                              Prix
                                      O
    Prix
                                                              Prix
                                                            Plancher
Nouveau prix
 d'équilibre
                                                              P*
    P*



                                                      D                                                D
                                            D
                                                                       Offre maximale = quantité
                                                                       maximale échangée                   Quantités
                                 O
                                                Quantités



                                                                                                                   127
3.2. Taxes et impôts : impact sur les
quantités échangées (1/3)‫‏‬

Une taxe sur un produit réduit les quantités
  échangées. De plus, le prix perçu par le vendeur et
  le prix payé par l’acheteur sont différents. Mais, que
  la taxe soit payée par le producteur ou le
  consommateur, son impact sur les quantités
  échangées et les prix, est identique

Exemple : On suppose que la durée de vie d’une voiture est
  de un an. Son prix est de 10 000 €. Mais il y a une taxe à
  payer de 10%, soit 1000 €.

Que cette taxe soit payée par l’acheteur (sous forme de
  vignette au service des impôts) ou par le vendeur sur ces
  recettes, l’équilibre de marché est identique.

                                                          128
3.2. Taxes et impôts : impact sur les
quantités échangées (2/3)‫‏‬

1. Taxe payée par le consommateur
La taxe rend l’achat de voiture plus cher, cela va déplacer la
     courbe de demande vers la gauche pour tout niveau de
     prix. Elle réduit donc les quantités vendues et réduit
     donc le prix proposé par les vendeurs
            Prix


       Prix payé par           O
       les acheteurs
          10‫€005‏‬
                                   Montant de la
           10‫€‏000‏‬                taxe‫€‏0001‏‬

       Prix reçu par
       les vendeurs
       9‫€‏005‏‬
                                          D



                               D


                                   Quantités


                                                          129
3.2. Taxes et impôts : impact sur les
quantités échangées (3/3)‫‏‬

2. Taxe payée par les vendeurs
La taxe rend la production plus cher pour tout niveau de prix,
   la courbe d’offre se déplace vers la gauche. Elle réduit
   donc les quantités vendues mais ne modifie pas les prix
   payé et reçu
                          Taxe payée par les vendeurs
               Prix


          Prix payé par                             O
          les acheteurs
             10‫€005‏‬
                                                            Montant de la
              10‫€‏000‏‬                                      taxe‫€‏0001‏‬

          Prix reçu par
          les vendeurs
          9‫€‏005‏‬
                                                                   D



                                                        D


                                                            Quantités

                                                                            130
3.2. Taxes et impôts : Le coût des
taxes (1/3)‫‏‬

Une taxe réduit la quantité achetée et fournit un revenu à
  l’état
                                   Recette de la taxe
               Prix

                                                        O
          Prix payé par
          les acheteurs                                     Taille de la taxe

                          Recette de la
                             taxe

          Prix reçu par
          les vendeurs
                                                                     D




                                                            Quantités
                             Quantités
                            échangées



                                                                                131
3.2. Taxes et impôts : Le coût des
taxes (2/3)‫‏‬

Mais une taxe réduit le bien-être des acheteurs et des
  vendeurs. Mais elle engendre aussi une perte de bien-être
  général
                       Coût d'une taxe en terme de bien-être
           Prix



                        A
       Prix payé par                                                       O
       les acheteurs
                              B
                                             C

                                             E
                              D
       Prix reçu par
       les vendeurs     F
                                                                               D




                                           Q1           Q0     Quantités



                                                                                   132
3.2. Taxes et impôts : Le coût des
taxes (3/3)‫‏‬

Effet d’une taxe sur le bien-être des agents
Une réduit le surplus total car elle réduit les quantités
   échangées, ce qui limite les recettes de l’état et privent
   des agents de gains à l’échange

                                             Perte de
                     Sans taxe   avec taxe    surplus
          Acheteur   A+B+C          A          B+C

          Vendeur    D+E+F          F         D+E

          Etat          0         B+D

          Total      A+B+C+
                            A+F+B+D           C+E
                     D+E+F




                                                                133
3.2. Taxes et impôts : incidence
fiscale (1/3)‫‏‬

Il est équivalent de taxer les acheteurs ou les vendeurs, mais
    le coût d’une taxe n’est pas supporté de la manière par
    acheteurs et vendeurs. Le report du poids de d’une taxe
    sur les acheteurs ou les vendeurs dépendra des élasticités
    de l’offre et de la demande. Et ceci quelque soit l’agent
    qui verse effectivement la taxe.

La charge de la taxe est supportée par le côté du
  marché qui présente la plus faible élasticité-prix




                                                           134
3.2. Taxes et impôts : incidence
fiscale (1/3)‫‏‬

Exemple : Taxe sur le tabac
Le coût de la taxe est en grande partie supportée par le
  consommateur.     Son    surplus    diminue    fortement
  comparativement à la baisse de surplus des producteurs
                     Taxe sur le tabac payée par les vendeurs
                   Demande peu élastique et offre très élastique
            Prix



                             A
        Prix payé par                                                       O
        les acheteurs
                                 B
                                            C

        Prix reçu par                                  E
        les vendeurs    F



                            D                              D


                                           Q1              Q0   Quantités

                                                                                135
3.2. Taxes et impôts : incidence
fiscale (1/3)‫‏‬

Exemple : Offre peu élastique et demande très
   élastique
La taxe est supportée par le producteur puisqu’il ne peut pas
   modifier rapidement sa quantité produite
              Taxe avec offre peu élastique et demande très élastique

             Prix
                                   B
                                                         O
                                                  C

         Prix payé par   A
         les acheteurs
                                            E
                             D
                                                                         D
         Prix reçu par
         les vendeurs
                             F




                                           Q1           Q0   Quantités

                                                                             136
      Chapitre 5
Concurrence
imparfaite et
defaillances de
marché



                   137
Plan
1.   Typologie des situations de marché


2.   Le monopole et la concurrence monopolistique


3.   Les externalités


4.   Les biens publics et les ressources communes




                                               138
 1. Une typologie des situations de
 concurrence

  Selon le degré de concurrence sur le marché on distingue les
    situations suivantes

                                          offreurs
                              Un        Quelques uns     Multitude
                            Monopole    Monopsone
             Un                                         Monopsone
                            bilatéral     contrarié
demandeurs                  Monopole     Oligopole
             Quelques uns                               Oligopsone
                            contrarié     bilatéral
                            Monopole                    Concurrence
             Multitude                   oligopole
                                                       pure et parfaite




                                                                          139
2. Le monopole

2.1. Pourquoi existe-t-il des monopoles ?


2.2. Décisions de production


2.3. Le coût social des monopoles


2.4. La réglementation des monopoles


2.5. La tarification


2.6. La concurrence monopolistique


                                            140
2.1. Pourquoi existe-t-il des
monopoles ?



   Propriétaire d’un facteur de production unique
    (source d’eau)


   Dépôt d’un brevet (industrie pharmaceutique)


   Monopole naturel : il est plus rentable q’une
    entreprise produise le bien



                                                     141
2.2. Décision de production

Un monopole peut choisir le prix et la quantité
  produite du bien. Mais il fait face à une courbe
  de demande décroissante. Le prix de vente est
  donc fixé par la disponibilité à payer des
  consommateurs.


Si augmente le prix de vente alors 2 effets opposés
      Effet quantité : la quantité vendue diminue
      Effet prix : le bénéfice réalisé sur chaque produit
       augmente
                           arbitrage

                                                             142
    2.2. Décision de production

     Différent de la CPP car le prix de                    Profit maximum pour la quantité QM
        vente varie en fonction de la                         tel que Cm = Rm
        quantité produite
                   Recette d'un monopole
           Demande =                  Recette
                                                Recette
Prix (P)   production = Recette (PQ) moyenne
                                                marginal
            ventes (Q)                (PQ/Q)
  15             0            0           -         -
  14             1           14          14        14
  13             2           26          13        12
  12             3           36          12        10
  11             4           44          11        8
  10             5           50          10        6
  9              6           54          9         4
  8              7           56          8         2
  7              8           56          7         0
  6              9           54          6         -2
  5             10           50          5         -4
  4             11           44          4         -6
  3             12           36          3         -8
  2             13           26          2        -10          Quantité produite dépend de
  1
  0
                14
                15
                             14
                              0
                                         1
                                         0
                                                  -12
                                                  -14          l’élasticité-prix de la demande

                                                                                           143
2.3. Le coût social des monopoles

Perte de bien-être pour la société car les consommateurs qui
  ont une disponibilité à payer supérieur au Cm mais
  inférieur à PM ne consomment pas




                                                         144
2.4. La réglementation des monopoles

   Lois antitrust (justice peut interdire le rachat d’entreprises)
   Démantèlement
   Réglementation des prix (monopole naturel)
                       Monopole naturel

     Prix




            PM




            PR                                 CTM
                                               D
                                 Rm
                                                      Cm


                            QM            QR   QCPP        Quantités




                                                                       145
2.5. La tarification

Stratégies de fixation des prix cherchent à capter le surplus
   des consommateurs


Une entreprise a intérêt à différencier ses prix pour
  maximiser son profit


 La discrimination tarifaire




                                                           146
2.5. La tarification

Discrimination au premier degré
L’entreprise fait payer à chaque consommateur sa
   disponibilité à payer (prix différents pour chacun).


Dans ce cas, il n’y a pas de perte sèche, tout le surplus est
  capté par le monopole


Discrimination parfaite impossible car l’entreprise ne connaît
   pas les différentes disponibilités à payer mais
   discrimination imparfaite possible (négociation)




                                                            147
2.5. La tarification

La discrimination au second degré


La disponibilité à payer diminue avec la quantité consommée


Pour accroître son profit en vendant des quantités plus
  importantes, le prix diminue en fonction de la quantité
  achetée (vente par lots)




                                                            148
2.5. La tarification

Discrimination au troisième degré


Différenciation des consommateurs par groupes d’individus
   (jeunes, vieux, étudiants…)
Les différents groupes ont des courbes de demande
  différentes et des élasticités-prix différentes
Le prix pour chaque catégorie dépend de son élasticité-prix,
   le prix plus élevé pour le groupe dont la demande est la
   moins élastique


Remarque : Les marchés doivent être distincts



                                                          149
2.5. La tarification

Discrimination au troisième degré


Exemples


   Billet de cinéma
   Tarification de pointe (électricité, heures pleines, heures
    creuses)
   Billet d’avions moins chers le week end que dans la
    semaine




                                                              150
2.6. La concurrence monopolistique

Il existe peu de purs monopoles, mais les entreprises
    cherchent à s’en approcher.


Le pouvoir de monopole provient
   De la structure géographique de la demande
   De la différenciation des produits
   Des possibilités éventuelles de changer de fournisseurs
    (téléphone)




                                                              151
3. Les externalités

3.1. Définition


3.2. Le niveau socialement optimal


3.3. Les solutions


3.4. Difficultés




                                     152
3.1. Définitions

Externalités = impact des actions d’un individus sur le bien-
  être d’un autre individu sans que cet impact soit pris en
  compte par le marché


L’émetteur d’un polluant n’en ressent pas le désagrément ou
   s’il le ressent il ne se sent pas responsable
        n’est pas incité à y remédier


Les coûts sociaux de la pollution ne sont pas pris en compte
  dans les décisions économiques
 les coûts sociaux sont différents des coûts privés
 Mauvaise allocation des ressources


                                                           153
3.1. Définitions

Exemple : Tabagisme passif
  Coût privé : prix du paquet de cigarette
  Coût social : désagrément pour les autres (est-ce pris en
  compte dans le coût privé ?)


Les externalités peuvent être positives ou négatives


Externalités positives : production d’externalités n’est pas
  suffisante  incitation à en produire plus
Externalité négative : production d’externalités est trop
  importante  incitation à en produire moins



                                                               154
3.2. Le niveau socialement optimal

But : Maximisation du bénéfice total de la collectivité
Exemple avec la pollution
Une usine (A) en amont d’une rivière pollue une activité piscicole
  (B)
Coût pour B : pertes en terme de production ou en coûts de
  nettoyage
                                     Bnéfices de l'usine A
               Quantité Pollution émise Profit total   Bénéfice supplémentaire
               produite    en tonne                  obtenue gràce à la production
                                                      d'une unité supplémentaire
                  0             0            0                     0
                  1             1          900                    900
                  2             2         1700                    800
                  3             3         2300                    600
                  4             4         2800                    500
                  5             5         3000                    200

Rappel : rendements décroissants  Cm croissant  bénéfice
   pour chaque unité supplémentaire


                                                                                     155
3.2. Le niveau socialement optimal
                   Bénéfices pour A        Pertes pour B
                 pour chaque unité de   pour chaque unité de
                                                                    Profit total
     Unité de       pollution émise        pollution subie                             Profit total
 pollution émise  Bénéfice marginal        Coût marginal                                pour la
    en tonne        de la pollution        de la pollution                              société
                    Coût marginal        Bénéfice marginal      A                  B
                   de la dépollution      de la dépollution
         0                  0                      0             0             4000       4000
         1                 900                   100           900             3900       4800
         2                 800                   300           1700            3600       5300
         3                 600                   600           2300            3000       5300
         4                 500                   900           2800            2100       4900
         5                 200                  1300           3000            800        3800



Critère : le bénéfice total pour la société doit être le plus grand
   possible


Ainsi, le bénéfice retiré de la dernière unité de pollution émise doit
   être égal au coût pour la société de cette dernière unité de
   pollution

                                                                                                      156
3.2. Le niveau socialement optimal

Prix de la pollution est nul donc A a intérêt à produire 5. Dans
   ce cas, B perd 3200€

                       Pollution optimale

         valeur                       Coût marginal de la
      monétaire                          pollution pour B




         600‫€‏‬                                                  coût total de la
                                                                dépollution‫‏‬ou‫‏‬pertes‫‏‬de‫‏‬profit‫€‏007‏=‏‬


                                                    Bénéfice marginal de la
                                                    pollution pour A

                                                            5                 pollution
                            Niveau de
       pertes pour B    pollution optimal =
       =‫€‏0001‏‬              3 tonnes




                                                                                                          157
3.3. Les solutions

Comment inciter les agents à produire le niveau socialement
  optimal d’externalité ?


3.3.1. Rachat de l’entreprise
3.3.2. Négociations décentralisées
3.3.3. Interventions publiques




                                                         158
3.3.1. Rachat de l’entreprise

Rachat de l’entreprise B par l’entreprise A

 La nouvelle entreprise a intérêt à polluer 3 pour obtenir le
  profit maximum



                                                  Profit total pour la société
              Unité de pollution émise en tonne
                                                               AB



                             0                               4000
                             1                               4800
                             2                               5300
                             3                               5300
                             4                               4900
                             5                               3800




                                                                                 159
3.3.2. Négociations décentralisées


                                          Bénéfices pour A pour      Pertes pour B pour
       Unité de pollution émise en tonne chaque unité de pollution    chaque unité de
                                                 émise                 pollution subie


                      0                             0                        0
                      1                            900                     100
                      2                            800                     300
                      3                            600                     600
                      4                            500                     900
                      5                            200                     1300




Bénéfice de A pour la 5ème unité de : 200€
Perte de B pour la 5ème unité de : 1300€
                                Négociations possibles



                                                                                          160
3.3.2. Négociations décentralisées

Pour connaître la direction des paiements, il faut définir les
  droits de propriété sur l’environnement
A possède le droit de polluer  B subventionne A pour qu’il
   réduise la pollution
 B verse à A entre 700€ et 2100€ pour que A réduise sa pollution
                          jusqu’à 3 unités


B a le droit à un environnement propre  A compense B pour
   qu’il accepte la pollution
A verse à B entre 1000€ et 2300€ pour que B l’autorise à émettre a
                              3 unités




                                                              161
3.3.2. Négociations décentralisées

Difficultés


Coûts de transaction


Contraintes de revenus




                                     162
3.3.3. Interventions publiques

Les solutions privées sont rarement possibles, donc l’Etat
  peut intervenir pour améliorer l’allocation des ressources


3.3.3.1. Les mesures réglementaires


3.3.3.2. La fiscalité corrective


3.3.3.3. Permis à polluer


Difficulté : les courbes de coûts et de bénéfices marginaux ne
   sont pas connus de l’Etat



                                                          163
3.3.3.1. Les mesures réglementaires

Normes et standards technologiques très utilisés

Problèmes

   Ne permettent pas d’atteindre l’objectif de dépollution au
    moindre coût : tous les agents doivent dépolluer jusqu’au
    même niveau  coûts peuvent très élevés

   Pas de caractère incitatif continu : la dépollution s’arrête
    lorsqu’ils sont respectés

   Fixer selon des normes de santé et non selon des critères
    économiques

                                                               164
3.3.3.2. La fiscalité corrective

Les externalités existent car ce sont des biens
  gratuits.


   Faire peser sur le générateur d’externalités, le
    coût social des ses actions


   Imposer un prix à l’émission de polluants


   Ce prix est identique à tous les agents émettant
    un même polluant


                                                       165
3.3.3.2. La fiscalité corrective

Si la taxe ou prix à payer est supérieure au
  bénéfice retiré d’une unité de pollution
  supplémentaire, alors l’agent préfèrera ne pas
  polluer (ou dépolluer)

Si la taxe est inférieure au bénéfice retiré d’une
  unité de pollution supplémentaire alors l’agent
  préfèrera payer la taxe plutôt que de dépolluer

 Le pollueur dépollue tant que
 taxe  au coût de la dernière unité de dépollution


                                                   166
 3.3.3.2. La fiscalité corrective

                                 Taxe

   valeur
monétaire
               coût marginal de la
               dépollution
                               profit restant



 taxe                                           coût total de la
                                                dépollution




                                                               pollution
                          Niveau de                            quantité produite
 Taxe totale            pollution désiré
 payée




                                                                                   167
3.3.3.2. La fiscalité corrective

Objectif de dépollution obtenu au moindre coût


Plus un agent est efficace dans la dépollution (moins c’est
   coûteux) plus il diminue sa pollution


   Tous les agents ne pollueront pas le même montant
Mais globalement le niveau de pollution sera le niveau désiré




                                                              168
3.3.3.2. La fiscalité corrective

Incitation continue à la dépollution
Incite perpétuellement à la réduction de la pollution pour
   éviter de payer la taxe (progrès technique)


Génère un revenu fiscal
   Peut être utilisé pour réduire d’autres taxes
   Permet de limiter le coût de la politique environnementale




                                                             169
3.3.3.2. La fiscalité corrective

   Les problèmes redistributifs
   Compétitivité des entreprises
   Taxation progressive ou régressive


   Problèmes d’acceptabilité
   Incitation à tricher car taxe payée dès la première unité de
    pollution


   Le niveau de pollution désiré est incertain, car les coûts de
    dépollution ne sont pas connus
     Niveau d’information élevé



                                                              170
3.3.3.3. Permis à polluer

La taxe fixe un prix à la pollution et les
  mécanismes de marché permettent d’obtenir le
  niveau de pollution désiré


Le marché de droits à polluer fixe le niveau
  maximal de pollution. L’offre et la demande de
  droits fixera le prix de la pollution.


     Création d’un marché ex nihilo pour un bien
                particulier : la pollution


                                                171
3.3.3.3. Permis à polluer

4 étapes nécessaires à la création d’un marché de
    droits à polluer


1.   Définition du plafond d’émissions au niveau
     global
2.   Distribution des droits : distribution gratuite ou
     vente aux enchères
3.   Règles de fonctionnement du marché
4.   Principes de fonctionnement



                                                    172
3.3.3.3. Permis à polluer

Fonctionnement
Marché des DAP fonctionne selon le mécanisme de l’offre et
  de la demande


Les pollueurs s’échangent les permis sur le marché


   Offreurs : ceux qui ont des coûts de dépollution faibles
    vendent leur surplus de DAP


   Demandeurs : ceux qui ont des coûts de dépollution élevés
    achètent des droits en conséquence



                                                               173
3.3.3.3. Permis à polluer

          valeur
       monétaire
                    coût marginal de la
                    dépollution




    prix du quota                                coût total de la
                                                 dépollution




                                                                pollution
                           Quota d'émissions =
                           Niveau de pollution
                                  final


Si prix du permis < coût de dépollution alors pollueur achète
   des permis
Si prix du permis > coût de dépollution alors pollueur préfère
   dépolluer et vendre son surplus de permis

                                                                            174
3.3.3.3. Permis à polluer

   Permet de fixer un objectif pollution


   Théoriquement identique à l’instauration d’une
    taxe
       Objectif atteint à moindre coût


   Acceptabilité politique plus simple (si allocation
    gratuite)




                                                     175
3.4. Externalités positives

Externalités positives ont des retombées positives sur toute
  la population. Il faut donc les encourager
Problème : celui qui subit le coût de la production de cette
   externalité n’en obtient pas tous les bénéfices


Exemples :
   rénovation de monuments historiques (bénéficie à toute la
    ville, touristes en plus etc..)  subventions
   Recherche appliquée peut être appropriée par des
    concurrents  brevets
   Niveau de connaissances bénéficie à toute la société 
    subventions à l’éducation


                                                               176
4.1 Définitions

Caractéristique de rivalité : possibilité d’exclure un
  individu de la consommation d’un bien
Caractéristique d’exclusivité : la consommation
  d’un bien par un individu le rend indisponible
  pour les autres


Bien privé : rival et exclusif
Bien public : non-rival et non exclusif
Ressource commune : exclusive mais non rivale



                                                   177
4.2. Les biens publics

Problème du passager clandestins : on ne peut exclure un
   individu qui n’a pas payé de la consommation du bien
 Pas d’incitation privée à la fourniture du bien
 l’Etat doit fournir ce bien


Exemple
Police, justice, défense nationale, recherche fondamentale (
  de recherche appliquée)




                                                           178
4.3. Les ressources communes

Problème : biens en accès libre et gratuits mais en quantités
   limitées.
On ne peut empêcher un individu de les utiliser et l’utilisation
  par un individu réduit la quantité disponible pour les
  autres.
Puisque la consommation ou l’utilisation de ces biens
  génèrent un revenu sans en subir le coût  incitation à la
  surconsommation
Exemples:
Ressource halieutique, faune et flore, eau potable, air pur
Phénomène de congestion
 externalités négatives


                                                              179
4.3. Les ressources communes

Politiques
   Péages et taxes
   Définir des droits de propriété : lac privé pour la
    pêche
   Limiter le droit de prélèvement : quotas de
    pêche, permis de pêche…


Difficulté : nombre d’intervenants (accords
  internationaux difficiles)



                                                    180

								
To top