L�improvisation by yUSU23

VIEWS: 5 PAGES: 6

									                                   L’improvisation


L’improvisation

Cette page est destinée aux saxophonistes voulant apprendre l'improvisation et a
ceux voulant perfectionner leur technique. Moi-même étant uniquement amateur,
vous pourrez juger de la pertinence de mes conseils. Si des professionnels voulaient
me donner des conseils pour compléter ma page et ainsi en faire profiter les
amateurs, n'hésitez pas à m'écrire !

Etude théorique de l'improvisation
I - Définition
Le mot Improvisation vient du Latin qui signifie Imprévu.

L'improvisation correspond à une composition musicale non écrite pensée
instantanément et directement jouée.

Contrairement a ce que l'on pourrait croire, l'improvisation derrière son apparence de
musique libre est encadrée par un grand nombre de règles harmoniques et
rythmiques.

Une grille d'improvisation correspond à une succession d'harmonies présentées soit
au-dessus d'une partition, soit dans un tableau comme celui-ci :


                        D7          G7         D7             D7
                        G7          G7         D7             D7
                        Em          A7         D7           Em7/A7
               Grille d'improvisation du Blues en FA pour le sax en Eb


II - Les bases de l'harmonie
L'harmonie

L'harmonie est la science qui étudie les accords et les enchaînements d'accords.

L'improvisateur avant de se lancer dans le chorus doit analyser la grille harmonique
du morceau. De toute façon, l'harmonie ne peut être utilisée consciemment pendant
le solo car celui-ci ne nous en laisse pas le temps.

Les intervalles

Les intervalles portent des noms, tels Quarte, Quinte, Seconde, Septième. Ce nom
indique le nombre d'intervalles conjoints séparant les notes extrêmes de l'intervalle.




Saxophone.fr.st                                                      Vincent Lieubeau
                                    L’improvisation




                       Intervalle             Nombre d'intervalles conjoints
                        Seconde                             2
                         Tierce                             3
                         Quarte                             4
                         Quinte                             5
                          Sixte                             6
                       Septième                             7
                         Octave                             8
            Accords redoublés car supérieurs à une octave
                       Neuvième                             9
                        Dixième                            10
                        Onzième                            11
                       Treizième                           13

Les intervalles entre deux notes d'une même gamme majeure sont qualifiés des
adjectifs suivant :
- Juste, uniquement pour les quartes, quintes et octaves
- Mineur lorsque l'on retire un demi-ton à un intervalle majeur
- Diminué si l'on enlève un demi-ton a un intervalle mineur ou juste
- Augmenté si l'on ajoute un demi-ton a un accord majeur

Notion de Gamme

Une gamme est une suite de sons sous forme ascendante ou descendante par
mouvement conjoint. Chaque gamme représente un sous ensemble de 7 notes issus
des 12 demi tons de la gamme chromatique.

Exemple : la gamme de Do majeur forme la tonalité de Do majeur.




                  I        II        III        IV         V        IV         VII

                                         I : tonique
                                     II : sus-tonique
                                      III : médiante
                                  IV : sous-dominante
                                      V : dominante
                                   VI : sus-dominante
                                      VII : sensible

Une Improvisation tonale peut utiliser des notes de la tonalité choisie ou des notes
extérieures afin de les faire ressortir. Au contraire une improvisation peut être
volontairement atonale, le jeu y est écarté de la tonalité.


Saxophone.fr.st                                                          Vincent Lieubeau
                                     L’improvisation




Comment déterminer la gamme d'une tonalité majeure ?

      Pour une Gamme sans bémol du type : Ré majeur, Sol majeur...
       On prend la note de la tonalité que l'on descend d'un demi ton diatonique.
       On obtient une note dièse: en suivant l'ordre conventionnel des dièses : Fa,
       Do, Sol, Ré, La, Mi, Si. Tous les dièses allant jusqu'à celui que l'on a obtenu
       sont à la clé dans la gamme de la tonalité majeure considérée.

       La gamme de Fa majeur constitue une exception a cette méthode, on admet
       qu'elle a un si bémol à la clé.

       Exemple : tonalité de Ré majeur.

       On baisse Ré d'un demi ton, on obtient Do #.
       En considérant l'ordre des dièses, on en déduit que Le Fa et le Do sont
       Dièses.

      Pour une gamme avec un bémol du type : Mi bémol majeur, Si bémol
       majeur...
       On prend dans l'ordre conventionnel des bémols : Si, Mi, La, Ré, Sol, Do, Fa
       tous les bémols jusqu'à celui de la tonalité plus le suivant sont à la clé.

       On obtient pour la tonalité de Mi b majeur le Si, le Mi, et le La bémols à la clé.


Remarque : Pour les tonalités avec des dièses, se rapporter à une gamme bémol
correspondante.
Exemple : tonalité de Ré # majeur est la même que la tonalité de Mi b majeur, donc
trois bémols à la clé.

Notion d'accord

A chaque accord correspond une lettre :

                                        Do     C
                                        Ré     D
                                        Mi     E
                                        Fa     F
                                        Sol    G
                                        La     A
                                        Si     B

Dans une grille d'improvisation, une lettre toute seule correspond à l'accord majeur.
Ces lettres peuvent bien sûr être modulées par un # ou un b

Exemple : C = accord de Do majeur, F # = accord de Fa # majeur, Eb = accord de Mi
b majeur



Saxophone.fr.st                                                        Vincent Lieubeau
                                    L’improvisation



Comment déterminer les notes qui composent l'accord majeur ?

Un accord majeur de "base"( C, F#, Eb, par exemple) est composé de trois notes. la
tonique, la médiante et la dominante de la gamme correspondante à l'accord.

Exemple : l'accord de Do majeur :




       Gamme de Do majeur, sont entourées les notes composant l'accord C

                  On obtient les principaux accords majeurs suivants:




               C          D         E         F        G         A         B

Chacun des Accords ci-dessus peut être modulé de la façon suivante :
   Xm indique l'accord est mineur : on baisse la médiante d'un demi ton
   X6 indique que l'on ajoute la sixte à l'accord
   X7 indique que l'on ajoute la septième mineure à l'accord
   X suivi d'un petit triangle indique que l'on ajoute la septième majeure à
     l'accord
   X suivi d'un O barré indique que l'accord est demi-diminué : la tierce est
     mineure, la quinte est diminuée et la septième est mineure
   X suivi d'un 0 en exposant indique que l'accord est diminué : la tierce est
     mineure, la quinte est diminuée et la septième est diminuée
   X9 indique que l'on ajoute à l'accord la neuvième, X11 la onzième, X13 la
     treizième...




Saxophone.fr.st                                                      Vincent Lieubeau
                                    L’improvisation

On obtient ainsi tous les accords suivants :




Saxophone.fr.st                                       Vincent Lieubeau
                  L’improvisation




Saxophone.fr.st                     Vincent Lieubeau

								
To top