Enfant, Soleil, Voiture = Attention Danger!

Document Sample
Enfant, Soleil, Voiture = Attention Danger! Powered By Docstoc
					                                  HYPERTHERMIE

Faits divers ces derniers mois

http://www.lepost.fr/article/2009/05/26/1551308_enfants-sauves-de-la-voiture-en-plein-soleil-ils-
ont-voulu-les-laisser-dormir.html

http://www.lepost.fr/article/2009/06/26/1594675_corse-un-nourrisson-de-6-mois-oublie-7-heures-
dans-une-voiture.html

http://www.lepost.fr/article/2009/06/22/1588295_horreur-un-bebe-meurt-oublie-dans-la-voiture-
de-son-pere.html

http://www.lepost.fr/article/2009/03/27/1472830_elle-part-travailler-et-oublie-son-bebe-dans-la-
voiture-pendant-8-heures.html

Durant l’été 2008

http://www.europe1.fr/Info/Actualite-France/Faits-divers/Enfant-mort-dans-une-voiture-le-pere-l-
avait-oublie

http://www.lejdd.fr/cmc/societe/200830/tragiques-oublis-paternels_134955.html

http://iletaitunefoi.unblog.fr/2008/07/25/chaleur-un-bebe-meurt-deshydrate-dans-une-voiture/

http://www.lyonmag.com/article/8344/Mort-dun-enfant-oublie-dans-une-voiture--les-explications



Doctissimo

http://news.doctissimo.fr/hyperthermie-du-nourrisson-les-precautions-a-prendre_article4038.html


Hyperthermie du nourrisson : les précautions à prendre

Mercredi 16 juillet 2008
Un garçon de deux ans et demi est décédé dans l'Isère, laissé plusieurs heures par son père
dans une voiture garée en plein soleil. Les nourrissons comme les très jeunes enfants sont
particulièrement sensibles aux fortes chaleurs : un facteur à ne pas prendre à la légère.

Il existe dans notre corps une sorte de thermostat, situé au niveau de l'hypothalamus, qui nous
alerte sur les élévations de température extérieure, nous poussant, par exemple, à nous mettre
à l'ombre si les conditions atmosphériques sont trop chaudes. Notre cerveau envoie également
des signaux pour activer la transpiration au niveau de nos vaisseaux sanguins. Ces deux
mécanismes participent au maintien de notre température corporelle aux alentours de 37°C.
Le problème est que les nourrissons ont du mal à réguler le température interne comme les
adultes. De plus, leurs réserves en eau sont assez faible. Aussi, afin de limiter les risques de
déshydratation et l'apparition de coups de chaleur, il convient de respecter des règles simples :

- Ne jamais les mettre au soleil ;
- Ne jamais les laisser seuls dans une voiture ;
- Leur donner régulièrement à boire en cas de fortes chaleur.

Si les premiers symptômes du coup de chaleur apparaissent, le premier geste est, bien sûr, de
mettre le nourrisson dans un endroit plus ombragé en le faisant boire et en le refroidissant
avec de l'eau fraîche (surtout pas froide) ou un ventilateur. Bien-sûr, il convient d'appeler
rapidement un médecin.



IPAD (Institut de prévention des accidents domestiques)

http://www.ipad.asso.fr/index_fichiers/fiche_fievre_ou_hyperthermie.htm

                                   LA FIEVRE OU HYPERTHERMIE

    Chaque année en France, plusieurs milliers d'enfants sont victimes du soleil et de la
    chaleur, essentiellement pendant les vacances, en été comme en hiver.

    Notre température corporelle centrale doit se maintenir à 37°C, à partir de 41°C le cerveau
    souffre (agitation, délire). La mort peut survenir vers 43°C. Plus on a de température, plus
    on se déshydrate.

    Le coup de chaleur :

    Le coup de chaleur est une élévation de la température résultant souvent d'une exposition
    prolongée dans un lieu surchauffé et sans aération suffisante. Le cas le plus fréquent est la
    voiture. À la maison c'est le berceau installé dans les combles, ou dans le jardin sous une
    tente. Dans tous les cas, les glandes sudoripares cessent de fonctionner et le corps ne peut
    plus se refroidir en transpirant. Cette élévation de la température peut être très rapide chez
    le nourrisson et chez le jeune enfant et s'accompagner d'une déshydratation mettant en péril
    leur vie. Pour l'éviter chez l'enfant, il faut tout simplement de l'air, de l'eau et des vêtements
    adaptés au temps.

    48 heures sont nécessaires pour que notre système de régulation thermique s'adapte au
    changement de climat.

    Le coup de soleil :

    Le jeune enfant est souvent victime de coups de soleil sévères dus à une exposition
    excessive. Le manque de protection, les conditions météorologiques particulières - soleil
    voilé par les nuages, vent fort qui masque la sensation de brûlure sur la peau, air frais en
    altitude - laissent penser que l'enfant ne prend pas de coups de soleil. L'enfant ne manifeste
    son malaise que trop tard. Attention, si la région brûlée par le soleil couvre une surface
    importante du corps de l'enfant, la peau peut devenir incapable de réguler la température du
    corps. Au coup de soleil s'ajoute le coup de chaleur.

    Les spécialistes estiment que les enfants de moins de 3 ans ne doivent pas être laissés en
    plein soleil. Entre 3 et 15 ans, l'enfant peut supporter le soleil à condition d'être correctement
    protégé : bob sur la tête, crème protectrice, chemisette, lunettes de soleil, eau fraîche à
    volonté.
    Dans les régions chaudes, le rythme de la vie locale veut que l'on fasse la sieste aux heures
    les plus chaudes, ou avoir une activité à l'ombre, pourquoi ne pas s'adapter à la vie locale ?



http://www.elwatan.com/Protegeons-nos-enfants-du-soleil

Protégeons nos enfants du soleil en voiture

Des enfants en bas âge, victimes de déshydratation après avoir été oubliés pendant
plusieurs heures dans des voitures stationnées en plein soleil... Des drames récurrents
chaque été, mais qui pourraient être évités ! Il vous est tous déjà arrivé de rentrer à
l’intérieur de votre voiture après l’avoir laissée un certain temps au soleil.



Résultat ? La température y est très élevée, l’air étouffant, le volant et les sièges brûlants. Rien
d’étonnant quand on sait qu’une fois emprisonnés dans l’habitacle, les rayons font grimper le
thermomètre ! Seule solution, pour faire retomber la température : aérer (fenêtres, ventilation,
climatisation...) ! Mieux encore, pour éviter ces désagréments, vous pouvez installer serviettes
et autres pare-soleil aux fenêtres pour empêcher les rayons du soleil de pénétrer à l’intérieur.
Certains constructeurs proposent même des vitres athermiques. Sans toutes ces précautions,
votre voiture peut très vite se transformer en véritable fournaise, même dans les trafics denses
dans les grandes villes ou parfois même sur l’autoroute.

Or à bord, la chaleur constitue votre pire ennemi. Elle peut provoquer, même après une courte
exposition, déshydratation ou hyperthermie. Se rafraîchir (boissons, brumisateur...) est
essentiel, de même que faire une pause toutes les deux heures pour prendre l’air ! Eviter de
rouler aux heures les plus chaudes, c’est-à-dire entre 11h et 16h et garer sa voiture dans des
endroits ombragés, sont aussi quelques réflexes à adopter. Mais surtout, rappelez-vous que les
nourrissons et les enfants en bas âge (les personnes âgées également) s’adaptent moins
facilement à des températures élevées que les adultes. Ils méritent donc une attention toute
particulière les jours de « canicule ».

www.autoreflex-dz.com



http://www.chaleuretcanicule.fr/enfants.htm




                                                                                 Pour les vêtements en
contact direct avec la peau, utilisez du coton, de couleur claire. Préférez les tee-shirts, absorbant la
transpiration et laissant circuler l'air, aux vêtements trop serrés (bodies…). Torse nu la transpiration
entraînerait un risque de rhume. Au niveau de l'épaisseur, il faut couvrir votre bébé comme vous. Si
vous préférez les manches courtes et les bermudas, habillez votre enfant de la même manière. Votre
bébé est moins actif que vous, prévoyez un gilet en cas de rafraîchissement.
Pensez à isoler son matelas en plastique avec une serviette. Cela évitera qu'il ne transpire trop au
contact du plastique. Dans la voiture, équipez les vitres de pare-soleil et installez une housse en
coton éponge sur le siège-auto.
Promenez votre bébé dans son landau ou sa poussette munie d'une ombrelle. Ainsi, il profitera de
l’air frais sans les risques liés à la chaleur. Evitez surtout de sortir votre enfant pendant les heures les
plus chaudes.




Faites-le boire régulièrement par petites quantités, toutes les 1/2 heures environ (voire tous les
1/4 d'heures lors de très fortes chaleurs). Les liquides froids passent plus vite que les liquides
chauds. Il faut garder en permanence du liquide dans l’estomac par une prise fréquente d’eau.




     Vous pouvez lui donner des bains pour le rafraîchir (s’il s’agit d’un nouveau-né, le bain
ne doit pas être inférieur de 2°C à la température cutanée) mais cela ne le réhydratera pas.
Pour cela, il faut le faire boire.
Evitez les courants d’air, car avec sa peau transpirante votre enfant risquerait de prendre froid,
pas de ventilateur orienté directement sur lui.



http://news.autoplus.fr/news/660278/make-Divers-model-Divers

Enfant, Soleil, Voiture = Attention Danger!




                                             Toute l'actualité en image

Des enfants en bas-âge morts de déshydratation après avoir été oubliés pendant plusieurs
heures dans des voitures stationnées en plein soleil... Des drames semble-t-il récurrents
chaque été mais qui pourraient être évités!

Il vous est tous déjà arrivé de rentrer à l'intérieur de votre voiture après l'avoir laissée un
certain temps au soleil. Résultat ? La température y est très élevée, l'air étouffant, le volant et
les sièges brûlants. Rien d'étonnant quand on sait qu'une fois emprisonnés dans l'habitacle, les
rayons font grimper le thermomètre! Seule solution, pour faire retomber la température: aérer
( fenêtres, ventilations, climatisation,...)! Mieux encore, pour éviter ces désagréments, vous
pouvez installer serviettes et autres pare-soleil aux fenêtres pour empêcher les rayons du soleil
de pénétrer à l'intérieur. Les constructeurs proposent même des vitres athermiques.
Sans toutes ces précautions votre voiture peut très vite se transformer en véritable fournaise.
Or à bord, la chaleur constitue votre pire ennemi. Elle peut provoquer, même après une courte
exposition, déshydratation ou hyperthermie, et entrainer la mort!! Se rafraichir (boissons,
brumisateur, ...) est essentiel de même que faire une pause toutes les deux heures pour prendre
l'air! Eviter de rouler aux heures les plus chaudes, c'est-à-dire entre 12h et 16h et garer sa
voiture dans des endroits ombragés sont aussi quelques réflexes à adopter.

Mais surtout rappelez-vous que les nourrissons et enfants en bas-âge ( les personnes âgées
également) s'adaptent moins facilement à des températures élevées que les adultes, ils
méritent donc une attention toute particulière les jours de "canicule".

Voir notre reportage "Enfant, Soleil, Voiture= Attention Danger!" en images.

Auto Plus vous mettait déjà en garde des risques du soleil, dans son JT du 11 juillet 2008.

Et avant le grand chassé-croisé du week-end, retrouvez également les conseils d'Auto Plus
avant le départ, les animations sur autoroutes ainsi que les stations services les moins chères
sur votre parcours.

Marion LR (autoplus.fr)



http://www.caradisiac.com/php/auto_pratique/pr_secu/pr_286_coup_chal.php


Que faire face à un coup de chaleur ?


 Lire aussi :
  Que faire face à un arrêt cardiaque




                                                                                           Qu’es
                                                        t-ce qu’un coup de
                                                           chaleur
  Ne restez pas trop longtemps dans une voiture             Que faire en présence d’un
  exposée en plein soleil. Vous risquez un coup de
                                                           coup de chaleur ?
  chaleur, ou hyperthermie. Le coup de chaleur
  peut frapper le conducteur et les passagers. Mais         La déshydratation du jeune
  il menace principalement les enfants.                    enfant
                                                            Comment éviter les coups de
                                                           chaleur
                                                                 Sélectionnez




Qu’est-ce qu’un coup de chaleur ?

C’est une fièvre élevée qui provoque une dangereuse surchauffe du corps. Cela peut
entraîner l'inconscience du sujet quelques minutes seulement après l’apparition des
premiers symptômes.

Que faire en présence d’un coup de chaleur?

Transportez la victime dans un lieu frais, déshabillez-la au maximum puis allongez-la.
Enveloppez le sujet dans un drap humide et frais ou appliquez des compresses - ou un
linge humidifié à l'eau froide - sur le visage et tout le corps.
Si la victime est consciente, faites-lui boire de l'eau fraîche.
En cas de perte de connaissance, mettez la personne en position latérale de sécurité et
surveillez la jusqu'à l'arrivée des secours.
Consultez systématiquement un médecin, même dans les cas simples où l’état de la
victime s’améliore rapidement.

La déshydratation du jeune enfant

À la suite d'un coup de chaleur causé par une présence trop prolongée dans une voiture
exposée au soleil, d'une maladie associant diarrhée et vomissements ou d’une fièvre
élevée, un jeune enfant peut se déshydrater extrêmement rapidement.
Face à un enfant abattu et fatigué, recherchez des indices.
Voici quelques signes de déshydratation :
un pli cutané, observé en pinçant la peau du ventre de l’enfant : elle reste plus
longtemps plissée qu’à la normale, un dessèchement de la langue, des yeux cernés,
des troubles de la conscience totalement inattendus.
Dans ce cas, appelez immédiatement le SAMU en composant le 15. Donnez alors les
indications suivantes :

Indiquez clairement la cause de votre appel: "un enfant déshydraté", par exemple.
Donnez à votre interlocuteur le numéro de téléphone à partir duquel vous appelez.
Fournissez tous les éléments de localisation géographique nécessaires à l’intervention
des secours.
Soyez bien précis, mentionnez le numéro, le nom de la rue, l’escalier, l’appartement, le
digicode, etc.

Comment éviter les coups de chaleur ?

Ne laissez jamais, pas même pour quelques minutes, un enfant dans une voiture
immobilisée en plein soleil.
   N’exposez pas les jeunes enfants au soleil, en particulier dans les zones géographiques
   de fort ensoleillement.
   Ne couvrez pas les jeunes enfants, surtout lorsqu'ils ont une fièvre élevée.
   Ne restez pas trop longtemps dans des endroits surchauffés.



   Source: www.doctissimo.fr




http://www.medicalorama.com/html/urgence/coup-de-chaleur-
urgence


Coup de chaleur : comment réagir ?


Appelé aussi hyperthermie maligne, le coup de chaleur résulte d’une exposition trop prolongée à
la chaleur et touche une personne restée trop longtemps dans une atmosphère surchauffée,
d’autant plus si elle est trop couverte ou si elle fait un effort physique. Voici les gestes d’urgence
à adopter.

Comment se traduit un coup de chaleur ?

Le coup de chaleur se caractérise par une surchauffe dangereuse du corps avec pour symptômes une
forte fièvre (souvent 40°C à 41°C), une peau rouge chaude souvent sèche, des maux de tête intenses,
une forte soif (liée à la déshydratation accompagnés de vomissements voire des signes neurologiques à
type de confusion, de convulsion, de perte de connaissance. Chez les bébés et les enfants en bas âges,
le coup de chaleur peut aussi se traduire en plus par des pleurs inhabituels, un abattement, des yeux
fatigués, une langue asséchée, un pli cutané prolongé lorsqu’on pince la peau.

Le coup de chaleur est dangereux et constitue en cela une urgence vitale. Avec une évolution
majoritairement favorable, il peut néanmoins entraîner des séquelles (neurologiques par exemple)
voire la mort. On note d’ailleurs ces dernières années une baisse du taux de mortalité lié au coup de
chaleur (10%), du fait d’une prise en charge efficace et surtout, réalisée à temps.
A noter que le coup de chaleur peut toucher tout individu, même s’il est plus fréquent chez les enfants
et les personnes âgées, moins résistantes à la chaleur.

Les différents coups de chaleur

Il existe deux types de coups de chaleur :

- Le coup de chaleur sans effort : il se produit surtout en été, lors des fortes chaleurs (pendant ou en
dehors des canicules) ou dans des endroits surchauffés (évènements grand public, voiture restée trop
longtemps au soleil etc.). Ce type de coup de chaleur touche en priorité les enfants et les seniors.

- Le coup de chaleur d’exercice : appelé aussi hyperthermie maligne d’effort, ce dernier survient lors
d’un exercice trop intense ou prolongé (course à pied, vélo, trekking…). Ces derniers peuvent être
aggravés par la prise de certains médicaments. A ne pas confondre avec l’insolation ou les crampes
dues à la chaleur.

Les premiers gestes à adopter

- Bien sûr, il convient d’appeler le SAMU en composant le 15. Dites quel est l’objet de votre appel et
donnez votre numéro de téléphone et l’endroit où vous vous trouvez ainsi que tous autres détails
(digicode, étage)

- De votre côté, emmener la victime au frais, allongez-la en lui ôtant ses vêtements

- Mettez des serviettes humides et froides sur l’ensemble du corps de la victime, en insistant sur son
visage et ventilez-le idéalement avec un ventilateur ou avec les moyens du bord en attendant les
secours. Le bain glacé peut être dangereux

- Pensez aussi à lui faire boire de l’eau fraîche s’il n'y a pas de trouble de la conscience ou de
vomissements

- Si la victime a perdu connaissance, placez-la en position latérale de sécurité (sur le côté), en
attendant les secours.

Enfin, même si ce coup de chaleur vous semble anodin ou modéré et que les symptômes disparaissent
rapidement, il faut néanmoins consulter un médecin.

Pensez à la prévention !

On ne le répètera jamais assez : pour éviter le coup de chaleur, rien de tel que de le prévenir !
Pour ce qui est du coup de chaleur classique :

- Evitez les expositions solaires prolongées ou dans des endroits surchauffés (surtout les enfants, en
voiture, en plein soleil, même quelques minutes), éviter de sortir aux heures les plus chaudes

- Pensez à boire et à donner régulièrement à boire aux plus petits et aux personnes âgées

- Pensez à utiliser des ventilateurs et des brumisateurs si le lieu n’est pas climatisé

- Portez et faites porter aux petits des chapeaux et autres casquettes pour protéger le crâne du soleil
ainsi que des vêtements amples et pas trop chauds

- Dans certains cas, il peut être utile de réduire la consommation de certains médicaments durant la
période estivale car ils peuvent favoriser les coups de chaleur. Demandez conseil à votre médecin
traitant

Lorsqu’il s’agit d’un coup de chaleur d’exercice :

- Pensez à vous entraîner régulièrement, surtout si l’épreuve sportive à venir risque d’être intensive
- Ne faites pas d'efforts aux heures les plus chaudes
- Si vous souffrez d’une pathologie cardiovasculaire ou rénale, parlez-en avec votre médecin
- Vérifiez avec votre médecin que vos médicaments ne favorisent pas la venue d’un coup de chaleur
- Pendant l’effort, pensez à vous hydrater en buvant de l’eau régulièrement !
- N’oubliez pas de porter des vêtements larges et aérés en coton, de couleur claire avec une casquette
- Ne consommez pas d’alcool 24 heures avant l’effort et de café ou thé, 12 heures avant
Le coup de chaleur peut être dangereux s’il n’est pas pris en charge rapidement. Il convient donc
d’appeler les secours et en attendant, d’adopter les gestes d’urgence.
Notez qu’il est possible d’obtenir un diplôme de secouriste certifié, lequel est à la portée de tous.

Renseignements : www.secourisme-pratique.com

Emilie Lefèvre
(Validé par le Dr Jean Marc Bouzeran)

http://www.bambin-nature.com/Precautions-a-adopter-en-cas-de.html


Précautions à adopter en cas de forte chaleur
Envoyez cet article

Rédigé en juillet 2007 par Stéphanie Lécole

Suite au décès d’un bébé de 19 mois lié à une déshydratation, le ministère français de la
Santé, de la Jeunesse et des Sports rappelle les précautions à adopter pour les nourrissons et
les jeunes enfants en cas de forte chaleur.

« La chaleur expose les nourrissons et les jeunes enfants à un risque de déshydratation très rapide : ils
sont plus sensibles à ces risques et ils ne peuvent pas, pour les plus jeunes, exprimer leur sensation de
soif et se réhydrater seuls. Il est rappelé aux parents et aux personnes ayant la garde de nourrissons
et de jeunes enfants de ne jamais les laisser seuls, même pour une courte durée, dans une pièce mal
ventilée ou dans une voiture, d’éviter de les faire sortir pendant les pics de chaleur, d’emporter pour
tout déplacement des boissons en quantités suffisantes, de les vêtir très légèrement et de les
découvrir pendant le sommeil.



Pour faire baisser la température du corps, il faut préserver la fraîcheur de la pièce (fermer les volets
et les rideaux, baisser les stores tant que la température extérieure est plus élevée que la température
intérieure, les ouvrir et favoriser les courants d’air dès que la température extérieure est plus fraîche),
mouiller les vêtements, pulvériser de l’eau sur le visage et le corps, faire prendre des bains et faire
boire régulièrement. »

Comment réagir lors d’un coup de chaleur



L’observation d’un ou plusieurs de ces symptômes doit vous alarmer :

       fièvre,
       maux de tête,
       nausées et vomissements,
       pleurs,
       fatigue et abattements (yeux cernés),
       pupilles dilatées,
       troubles de conscience,
       sécheresse des muqueuses (dessèchement de la langue et des lèvres),
       pli cutané très net : quand on pince la peau de l’enfant, elle reste plissée plus longtemps que
        d"habitude. Trop sèche, elle a perdu son élasticité

En cas de coup de chaleur avéré, adoptez immédiatement les bons réflexes :

       alerter sans attendre un médecin ou tout service de secours concerné ;
       parallèlement, déshabillez l’enfant, aspergez-le ou baignez-le dans une eau d’une
        température inférieure de 1 à 2 degrés à celle de son corps ;
       puis installez-le dans un lieu frais et aéré où vous lui ferez boire de petites quantités d’eau
        fraîche (mais pas glacée).

La priorité absolue est de rafraîchir et réhydrater la victime en attendant l’arrivée des
secours.



http://sante-az.aufeminin.com/w/sante/n52/news/enfant-chaleur-et-voiture-l-equation-
dangeureuse.html

                                                                                     26/07/2005 - 13h57
Enfant, chaleur et voiture : l'équation dangeureuse
                                      Les enfants sont beaucoup plus sensibles que les adultes à la
                                      chaleur : laisser un enfant dans la voiture par forte chaleur est
                                      réellement dangereux. Pour le prouver scientifiquement, des
                                      chercheurs de l'Université Stanford ont étudié à quelle vitesse la
                                      température s'élevait dans une auto. Les résultats sont sans
                                      appel : 89% des hausses de température se produisent dans les
                                      15 à 30 premières minutes, que la fenêtre soit ouverte ou non.
                                      Avec une température extérieure de 22°C à 35°C, la
température à l’intérieur de la voiture augmente de 4°C en moyenne. Conclusion : ne laissez pas
votre enfant seul dans la voiture, même pour quelques minutes.



http://www.vulgaris-
medical.com/encyclopedie/hyperthermie-6640.html
Définition
Élévation de la température du corps ou d'une partie du corps au dessus de la valeur normale
qui chez l'homme est 37° centigrades en moyenne.

Le terme fièvre (dont le synonyme est pyrexie), souvent à tort considéré comme synonyme
d'hypertermie, désigne, pour les physiologistes (spécialité s'intéressant au fonctionnement de
l'organisme), une élévation secondaire de la température du corps sous l'effet d'un décalage à
la hausse du thermostat (régulateur de la température du corps) qui se trouve dans
l'hypothalamus. Dans ce cas l'organisme met en place des moyens pour lutter contre le froid
(frisson, etc.). Le terme d'hypertermie correspond également à une élévation de la température
mais sous l'effet d'un environnement chaud ou d'un travail musculaire particulièrement
important. Ceci ne signifie pas que l'hypertermie n'est pas pathologique. En effet il existe des
hypertermies malignes correspondant un ensemble de symptômes apparus brutalement et
déclenchés par l'effort musculaire important et prolongé dans une ambiance particulièrement
chaude et humide alors que l'individu qui subit cette modification corporelle est normal.


http://www.urgentiste.com/thermo.html

D- L'Hyperthermie

L'Hyperthermie peut être due à des causes très diverses et la classique "fièvre" n'a à priori rien
d'une détresse vitale sauf dans quelques cas bien précis. Nous verrons ici le coup de chaleur
d'effort dont la fréquence et la gravité sont souvent sous-estimées.

Il faut tout d'abord distinguer le coup de chaleur classique du coup de chaleur d'effort; le coup
de chaleur classique survient généralement chez des gens fragilisés ou déshydratés: c'est le
cas des nourrissons laissés dans une voiture au soleil, de la personne obèse arrivant dans un
club de vacances tropical. Le coup de chaleur d'effort survient chez des personnes en parfaite
santé, souvent jeunes, au cours d'un effort musculaire intense et prolongé (course, marathon,
marche commando). Le coup de chaleur d'effort peut survenir à des températures ambiantes
peu élevées et se voit aussi fréquemment dans les compétitions sportives en hiver (Cross du
Figaro par exemple!).

Le principe en est une élévation progressive de la température corporelle due au fait que
l'élimination de la chaleur par l'évaporation de la sueur ne se fait plus. Les risques sont plus
élevés si l'atmosphère est saturée en eau et si le coureur porte des vêtements imperméables à
la transpiration. La chaleur produite par l'exercice musculaire va donc s'accumuler et le bilan
thermique va devenir positif: gains >> pertes. La température va donc continuer à s'élever tant
que durera l'effort physique.

Les signes qui doivent faire penser au coup de chaleur d'effort sont:

fatigue, maux de tête, vertiges, crampes, sueurs, obnubilation, délire agité, agressivité,
convulsions, diminution de la tension artérielle, augmentation de la fréquence cardiaque,
nausées, vomissements, et bien évidemment élévation de la température .

Il faudra donc dans toutes les circonstances où une personne présente une obnubilation et des
sueurs suite à un effort physique prendre une température. (risque mortel si T > 41,6°C)

La conduite à tenir consistera en la mise en condition avec un moyen médicalisé en cas
d'hyperthermie sévère. En attendant il faut impérativement faire diminuer progressivement la
température de la victime en la déshabillant au maximum, en la couvrant au besoin de linges
humides et frais qu'on renouvelle régulièrement, en aérant au maximum l'ambulance.

L'hospitalisation de toute personne suspecte d'hyperthermie d'effort sera systématique à cause
de la gravité: le nombre de décès est important, essentiellement parce que les premiers secours
sur place prennent rarement la température et le diagnostic n'est pas fait suffisamment tôt.
Le risque est surtout important pour le foie et les reins et certaines personnes n'ont été sauvées
que grâce à une greffe d'organes.

C'est dire l'importance de ce trouble, et sa gravité fait que le contrôle de la température doit
être fait de façon systématique au moindre doute.



Wikipedia

L'hyperthermie est l'élévation locale ou générale de la température du corps, au-dessus du
chiffre normal de 37 à 37,5 °C, ou bien c'est l'élévation de la température corporelle centrale
au dessus de 38 °C, par accumulation d'une chaleur issue de l'environnement du sujet. Cette
hyperthermie peut résulter :

       d'une exposition à la chaleur du soleil, on parle alors d'insolation ;
       d'une exposition à la chaleur ambiante (canicule, ambiance industrielle, incendie), on parle
        alors de coup de chaleur classique ;
       d'un effort intense avec une mauvaise évacuation de la chaleur (à cause d'une ambiance trop
        chaude et humide ou de vêtements trop isolants) : on parle de coup de chaleur d'exercice ou
        d'effort.

A noter la différence entre fièvre et hyperthermie : la fièvre est issue d'un dérèglement du
"thermostat" central (l'élévation de la température corporelle est produite par le corps lui-
même), alors que l'hyperthermie résulte de l'accumulation de chaleur exogène (issue de
l'environnement et non pas produite par le corps). Bien que les deux mots soient souvent pris
comme synonymes, utiliser hyperthermie au lieu de fièvre est impropre et doit être autant que
possible évité.

Il y a risque de décès au delà de 41,5 °C (complications cérébrales irréversibles).



http://www.nhtsa.gov/portal/site/nhtsa/template.MAXIMIZE/menuitem.9f8c7d6359e0e9bbbf
30811060008a0c/?javax.portlet.tpst=4427b997caacf504a8bdba101891ef9a_ws_MX&javax.p
ortlet.prp_4427b997caacf504a8bdba101891ef9a_viewID=detail_view&itemID=9daa21abe0f
2d110VgnVCM1000002fd17898RCRD&viewType=standard#

HYPERTHERMIA (Heatstroke)

 Problem: Children die each year from heatstroke, after being left alone in a vehicle.


You live by your daily routine and it helps you get things done. Be extra careful, though, if you
have to change any part of that routine. This is more likely to happen when you, or caregiver who
helps with your children, forgets that a child is in the back seat. This can and does happen when
you break a well-established routine.

Disasters happen quickly
At other times, you are on your way home and realize you need to stop in at the store and pick up
one or two things for dinner. So, you leave your child unattended, thinking, “I'll just run into the
store for a minute.” Even cool temperatures in the 60s can cause the temperature to rise well
above 110° Fahrenheit inside your car. The inside temperature can rise almost 20 degrees within
the first 10 minutes.

Some children die in hot cars after climbing into an unlocked vehicle without an adults' knowledge.
Once in the vehicle, they may become confused by the door opening mechanism or trapped in the
trunk, and unable to get out before heatstroke occurs.

Prevention Tips:

       Never leave a child unattended in a vehicle.
       Do not let your children play in an unattended vehicle. Teach them that a vehicle is not a
        play area.
       Never leave infants or children in a parked vehicle, even if the windows are partially open.
       Make a habit of looking in the vehicle - front and back - before locking the door and
        walking away.
       If you are dropping your child off at childcare, and normally it's your spouse or partner who
        drops them off, have your spouse or partner call you to make sure the drop went according
        to plan.
       Ask your childcare provider to call you if your child does not show up for childcare.
       Do things to remind yourself that a child is in the vehicle, such as:
            o Writing yourself a note and putting the note where you will see it when you leave
                 the vehicle;
            o Placing your purse, briefcase or something else you need in the back seat so that
                 you will have to check the back seat when you leave the vehicle; or
            o Keeping an object in the car seat, such as a stuffed toy. When the child is buckled
                 in, place the object where the driver will notice it when he or she is leaving the
                 vehicle.
       Always lock vehicle doors and trunks and keep keys out of children's reach. If a child is
        missing, check the vehicle first, including the trunk.
       If you see a child alone in a hot vehicle, call the police. If they are in distress due to heat,
        get them out as quickly as possible. Cool the child rapidly. Call 911 or your local
        emergency number immediately.

What you need to know, now:

       Vehicles heat up quickly - even with a window rolled down two inches, if the outside
        temperature is in the low 80s° Fahrenheit, the temperature inside a vehicle can reach
        deadly levels in only 10 minutes.
       Children's bodies overheat easily, and infants and children under four years of age are
        among those at greatest risk for heat-related illness.
       Children's bodies absorb more heat on a hot day than an adult. Also, children are less able
        to lower their body heat by sweating. When a body cannot sweat enough, the body
        temperature rises rapidly.
             o In fact, when left in a hot vehicle, a young child's body temperature may increase
                three to five times as fast an adult. High body temperatures can cause permanent
                injury or even death.
       Dangers of extreme heat:
        Symptoms of heatstroke: Warning signs vary but may include: red, hot, and moist or dry
        skin, no sweating, a strong rapid pulse or a slow weak pulse, a throbbing headache,
        dizziness, nausea, confusion, being grouchy, or acting strangely.

       If you see a child alone in a hot vehicle, call the police. If they are in distress due to heat,
        get them out as quickly as possible. Cool the child rapidly. Call 911 or your local
        emergency number immediately.
                                       Traduction NHTSA
Problème : Des enfants meurent chaque année de coup de chaleur après avoir été laissés seuls dans
un véhicule.

Vous vivez de votre routine quotidienne ce qui vous aide à faire les choses. Soyez très prudent,
cependant, si vous devez changer toute partie de cette routine.

Cela est plus susceptible de se produire lorsque vous, ou une personne qui garde vos enfants, oublie
que l'enfant est dans le siège arrière. Cela peut et se produit souvent lorsque vous cassez une routine
bien établie.

Les catastrophes arrivent vite
Vous pouvez être sur le chemin du retour et réaliser que vous avez besoin de faire une ou deux
courses pour le dîner. Alors, vous laissez votre enfant sans surveillance pensant " je me dépêche j’en
ai pour une minute ". Même avec une température extérieure assez fraîche, autour de 15-20°C, la
température à l'intérieur de votre véhicule peut monter au dessus de 45°C. L'augmentation de la
température y est très rapide : 10°C en à peine 10 minutes.

D’autres enfants, non surveillés par des adultes, meurent en grimpant dans un véhicule laissé
ouvert et exposé à la chaleur. Une fois dans le véhicule, ils sont déroutés par le mécanisme
d'ouverture de la porte ou se prennent au piège dans le coffre et sont incapables d’en sortir avant
que survienne le coup de chaleur.

Les conseils de prévention

       Ne jamais laisser un enfant sans surveillance dans un véhicule.
       Ne laissez pas vos enfants jouer dans un véhicule sans surveillance. Apprenez-leur que la
        voiture n'est pas un espace de jeux.
       Ne jamais laissez un bébé ou un enfant dans un véhicule en stationnement, même si les
        fenêtres sont partiellement ouvertes.
       Prenez l'habitude de vérifier systématiquement l’avant et à l’arrière du véhicule quand vous
        le fermez et/ou le quittez.
       Si vous amenez votre enfant à la garderie alors que c’est votre épouse ou votre époux qui
        s’en charge habituellement, demandez-lui de vous appeler pour vérifier que tout s’est bien
        passé.
       Demandez à la garderie ou la personne s’occupant de votre enfant de vous appeler si votre
        enfant ne se présente pas comme prévu.
       Utilisez des astuces pour vous rappeler de la présence de votre enfant dans le véhicule, tels
        que :
             o Placez un message de rappel bien en vue dans votre véhicule
             o Placer votre sac à main, porte-documents ou autre chose dont vous avez besoin à
                 l’arrière, de sorte que vous devrez systématiquement vérifier le siège arrière avant
                 de quittez le véhicule
             o Placer un jouet une peluche à un endroit que le conducteur verra avant de quitter le
                 véhicule ;
             o Verrouillez toujours les portes du véhicule et le coffre et gardez les clés hors de
                 portée des enfants. Si un enfant a disparu, vérifiez en premier dans la voiture, le
                 coffre compris.
           o   Si vous voyez un enfant laissé seul à bord d’un véhicule il est impératif d’appeler le
               secours. S’il présente des symptômes de chaleur, sortez-le le plus rapidement
               possible et rafraîchissez-le au plus vite. Appelez les pompiers au 18 ou le Samu au 15.

Ce que vous devez savoir :

      La température dans un véhicule monte rapidement, même avec une ouverture de fenêtre
       de 5cm. Avec une température extérieure dans les 26 °C, la température à l'intérieur d'un
       véhicule peut atteindre des niveaux mortels en seulement 10 minutes.
      Le corps d’un enfant surchauffe rapidement. Les nourrissons et les enfants de moins de
       quatre ans font partie des personnes les plus sensibles à la chaleur.
      Par une journée chaude, le corps d’un enfant absorbe plus de chaleur qu'un adulte. Par
       ailleurs, les enfants sont moins en mesure de réguler leur température corporelle par la
       transpiration. Quand un organisme ne peut pas suer suffisamment, la température du corps
       s’élève rapidement.
            o En effet, lorsqu'il est laissé dans un véhicule chaud, la température du corps d’un
                petit enfant peut augmenter trois à cinq fois plus vite que celle d’un adulte. Un coup
                de chaleur peut causer des séquelles permanentes voire la mort.

Les dangers de la chaleur extrême:

      Les symptômes du coup de chaleur: les signes varient mais peuvent inclure: une peau rouge,
       chaude et humide ou sèche, l’absence de transpiration, un pouls rapide ou faible, un mal de
       tête lancinant, des étourdissements, des nausées, une confusion, être grognon ou agir
       étrangement.
           o Si vous voyez un enfant seul dans un véhicule chaud, appelez les secours. S’il
               présente des symptômes de coup de chaleur, sortez-le le plus rapidement possible et
               rafraîchissez-le au plus vite. Appelez les pompiers au 18 ou le Samu au 15.

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:11
posted:6/7/2012
language:French
pages:15