La Nutrition chez la Personne Ag�e

Document Sample
La Nutrition chez la Personne Ag�e Powered By Docstoc
					La Nutrition chez la
  Personne Agée
Introduction
     Dénutrition = 1er facteur de
     grabatisation

     Rôle déterminant du soignant

     40 à 60 % = hôpital ou maison
     de retraite

     10% = domicile
1) Rappels nutritionnels spécifiques
Besoins caloriques quotidiens :
- 1900 Kcal pour l’homme
- 1650 Kcal pour la femme

Majorité de glucides (pain, fruits,…)
Protéines (1,5g/kg/jour)
Calcium (1,5g/jour)
1,5 L d’eau

Limiter les sucres simples et les graisses
Favoriser la viande et le poisson
2) Dénutrition
   Définition

Déséquilibre entre apports et
dépenses  amaigrissement de
15 % du poids

   Endogène =  des besoins
   Exogène =  des apports
   Signes

   Asthénie

   Anorexie +++

                                  Oedème des MI

                    Trouble cutanée phanériens :
                   escarres, sécheresse de la peau,
                   ongles et cheveux cassants…
                            albumine et pré albumine



                             CRP



   Amyotrophie



   Perturbations fonctionnelles = déficience immunitaire
   Facteurs favorisants

   Revenus insuffisants

   Perte d’autonomie

   Veuvage, Solitude, Etat dépressif

   Problème Bucco-dentaire

   Régime
                      Prise importante de médicaments



   Trouble de déglutition

                            Nombre de repas insuffisants

   Perte de poids

   Constipation
   Etiologies

   Vieillissement

 activité physique

 masse musculaire

   Altération du goût

   Dégradation de l’état bucco dentaire

   Ralentissement du transit intestinal
 Environnement


   Revenus faibles

   Séjour Institution/Hospitalisation

                                             Habitat inadapté

                                        Handicap, isolement

                               Méconnaissance des besoins
   Médicaments et Régimes

  Médicament > 3/jour,
pris en début de repas

   Anorexie (effets II)

                                Sécheresse buccale

                                           Régimes
   Maladies

   Trouble de la déglutition

   Syndromes infectieux
                                   Chirurgie « chaude »

                                                Escarres

                                                    Cancer
   Conséquences

                                Hospitalisation prolongée

                                  Pathologies infectieuses



 Synthèse d’anticorps de l’Immunité

 Consommation médicamenteuse
   Entrée en Institution > Risque de perte d’autonomie




           Augmentation de la morbidité > mortalité




                       Chutes > fractures
3) Législation

   Charte de la PA

   Code la Santé Publique (Décret IDE)

 PNNS : Programme National Nutrition
Santé
4) Dépistage

    Moyens à l’Hôpital
 ou en Institution

    Le NSI Nutrition Screening Initiative

                             L’outil de Harland Grégoire

                                                Le MNA
                              Mini Nutritionnal Assesment
   Surveillance du poids

   Surveillance quantitative des ingesta

   Questionnaire Alimentaire

                                                   EVAA
                                            Echelle Visuelle
                                              Analogique de
                                             l’Alimentation
   Moyens à Domicile

   Le questionnaire de Wolinsky



                               Enquête alimentaire auprès
                                     de l’entourage et/ ou
                                          du service d’aide
                                                à Domicile
5) Questionnement IDE

   Quelles sont les actions de prévention du risque de
    dénutrition?

   Que mettre                           en place pour
    juguler la                           dénutrition ?



   Que mettre en oeuvre pour assurer la continuité de la
    prise en charge ?
6) Diagnostics IDE
                        Risque de Dénutrition

                            Déficit Nutritionnel

                            Déshydratation

                              Risque de
                              Grabatisation

                        Risque d’engagement
                          du pronostic vital
   CAT en Commun

   Contact, Présence, Dialogue favorisent le plaisir au
    moment du repas

   Manger régulièrement, même peu, stimule l’appétit

                          Respecter le rythme alimentaire

                              Prendre en compte les goûts
                                            de la personne
  Veiller à une alimentation variée , une présentation
soignée et à conserver l’odeur, la couleur et les saveurs
alimentaires

  Informer le patient du menu
(texture)




                            Respect du choix (si possible)
                             ne pas forcer, ne pas gaver…

                         PAS de comportement infantilisant
   Solliciter la présence de la famille lors des repas 
    convivialité

                               Encourager l’activité physique
                                    lutte contre la constipation,
                                     bonne hygiène de vie, …

  Si présence de troubles
de la déglutition  privilégier les
aliments épicés, gazeux, glacés
 Dédramatiser si problème de prise alimentaire


 Maintenir une bonne
hygiène buccale (soin de
bouche, prothèses propres
et fixées)



                               Surveillance du poids
                                         indispensable
   CAT à Domicile

   Possibilité de compléments
alimentaires prescrits ou non

   Consultation à domicile
par une diététicienne
                                Sensibiliser les intervenants
                                   et aidants par rapport au
                                           suivi alimentaire

   Favoriser les repas avec les produits de saison
   CAT à l’Hôpital

   Fiche de suivi alimentaire remplie rigoureusement

   Texture du repas adaptée ?
    À réévaluer régulièrement

   Plateau complet et adapté :

    - aliments coupés, épluchés, opercules enlevées, …
    - couverts adaptés : cuillère ergonomique, tour
    d’assiette, tapis anti-dérapant  l’autonomie
 Si perte de poids subite > appel médecin : éliminer
cause organique
                            Nécessité de s’alimenter même

                            si maladie : Hypercatabolisme



                                    Si SNG/GPE continuer
                                          l’alimentation orale



   Penser aux perfusions sous cutanées pour l’hydratation
   Prévoir alimentation adaptée avec la diététicienne :

    - repas fractionné
    - laitages
    - suppléments protidiques,
    caloriques…


   Mesurer et favoriser l’autonomie du patient

   Réaliser l’enquête alimentaire (goûts du patient)

   Installer correctement la personne
   CAT en Institution

   Adapter la quantité des bouchées aux capacités
d’absorption du malade

                                        Favoriser la convivialité
                                                  et les affinités

                                         Prioriser les protéines



   Enrichir les repas si la personne à peu d’appétit
 Attention aux troubles de la déglutition, aux fausses
routes et aux régurgitations



                      Dire à la personne âgée de regarder
                        son assiette au moment d’avaler
                               pour éviter les fausses routes



                                  Se mettre à la hauteur
                               du patient pendant le repas
Conclusion
Carences en apports nutritionnels
 spirale de dénutrition
engageant le pronostic vital

Primordial de prévenir et
de tout mettre en œuvre
pour arrêter le processus
de dénutrition.

      Celui-ci concerne toute personne quelque soit sa
                         corpulence.
ANNEXES
                 • Dentition défectueuse
                       • Désintérêt,
                   dégoût des aliments
                      • Interactions
                    Médicamenteuses
PERTE D’APETIT         •Pathologies
      +             •Diminution des
AUGMENTATION      capacités de régulation
     DES                  • Stress
   BESOINS            • Traumatisme
                                                    • Escarres
                                                • Fragilité osseuse
                                                 • Diminution du
                                              système Immunitaire
                                            • Détérioration de l’Etat
                                               psychique et mental
                                                    •Anorexie
MALNUTRITION/
 DENUTRITION                Carences :
                           • Protéines
                           • Vitamines
                        • Oligo-éléments

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:82
posted:6/7/2012
language:
pages:34