Your Federal Quarterly Tax Payments are due April 15th Get Help Now >>

Mes po�sies by HC12060606572

VIEWS: 323 PAGES: 10

									          Mes poésies

Les crayons de couleurs, Chantal Couliou

L’automne, Maurice Carême

Conseils donnés par une sorcière, Jean Tardieu

Chanson pour les enfants l’hiver, Jacques
Prévert

La fourmi, Robert Desnos

Mon petit chat, Maurice Carême

Maman, Marie Aubinais

La cigale et la fourmi, Jean de la Fontaine

Bestiaire du coquillage, Claude Roy
Mon petit chat
J’ai un petit chat
Petit comme ça
Je l’appelle orange.

Je ne sais pourquoi
Jamais il ne mange
Ni souris ni rat.

C’est un chat étrange
Aimant le nougat
Et le chocolat.

Mais c’est pour cela
Dit tante Solange
Qu’il ne grandit pas.

      Maurice Carême
Crayons de couleur


Le vert pour les pommes et les prairies,
Le jaune pour le soleil et les canaris,
Le rouge pour les fraises et le feu,
Le noir pour la nuit et les corbeaux
Le gris pour les ânes et les nuages,
Le bleu pour la mer et le ciel
Et toutes les couleurs pour colorier
Le monde


   Chantal Couliou
La cigale et la fourmi
La cigale, ayant chanté tout l'été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue.
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau
Elle alla crier famine
Chez la fourmi sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelques grains pour subsister
Jusqu'à la saison nouvelle
«Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l'oût , foi d'animal,
Intérêt et principal .»
La fourmi n'est pas prêteuse ;
C'est là son moindre défaut.
«Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette emprunteuse.
Nuit et jour à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.
 - Vous chantiez ? j'en suis fort aise.
Eh bien : dansez maintenant.»

        Jean de La Fontaine
Maman
Maman, quand tu es en colère,
je t'aime de travers.
Maman, quand tu t'en vas,
je t'aime couci-couça.
Maman, quand tu es de bonne
humeur,
Je t'aime de tout mon cour.
Maman, quand tu me cajoles
Je t'aime sans parole.
Maman, quand je te dis ce poème,
Comprends-tu combien je t'aime.

  Marie Aubinais
Chanson pour les enfants l'hiver

Dans la nuit de l'hiver
galope un grand homme blanc
c'est un bonhomme de neige
avec une pipe en bois
un grand bonhomme de neige
poursuivi par le froid
il arrive au village
voyant de la lumière
le voilà rassuré.
Dans une petite maison
il entre sans frapper
et pour se réchauffer
s'assoit sur le poêle rouge,
et d'un coup disparaît
ne laissant que sa pipe
au milieu d'une flaque d'eau
ne laissant que sa pipe
et puis son vieux chapeau.

Jacques Prévert
La fourmi

Une fourmi de dix-huit mètres
Avec un chapeau sur la tête,
Ça n'existe pas, ça n'existe pas.
Une fourmi traînant un char
Plein de pingouins et de canards,
Ça n'existe pas, ça n'existe pas.
Une fourmi parlant français,
Parlant latin et javanais,
Ça n'existe pas, ça n'existe pas.
Eh ! Pourquoi pas ?

               Robert Desnos
L’automne


L 'automne au coin du bois,
Joue de l'harmonica.
Quelle joie chez les feuilles !
Elles valsent au bras
Du vent qui les emporte.
On dit qu'elles sont mortes,
Mais personne n'y croit.
L'automne au coin du bois,
Joue de l'harmonica.



               Maurice Carême
Conseils donnés par une sorcière

Retenez-vous de rire
dans le petit matin

N’écoutez pas les arbres
qui gardent les chemins

Ne dites votre nom
à la terre endormie
qu’après minuit sonné !

À la neige, à la pluie
ne tendez pas la main !

N’ouvrez votre fenêtre
qu’aux petites planètes
que vous connaissez bien!

Confidence pour confidence:
vous qui venez me consulter,
méfiance, méfiance
On ne sait pas ce qui peut arriver.

  Jean Tardieu
Bestiaire du coquillage

Si tu trouves sur la plage
Un très joli coquillage
Compose le numéro
OCÉAN 0.0.


Et l'oreille à l'appareil
La mer te racontera
Dans sa langue des merveilles
Que Papa te traduira.


Claude Roy

								
To top