DICTIONNAIRE MEDICAL - DEFINITION MALADIE (668) by fredoche25

VIEWS: 10 PAGES: 1

									Sophrologie f. Méthode de traitement des troubles psychosomatiques qui fait appel aux effets de la suggestion, de l'autosuggestion, aux techniques de relaxation et d'autoconcentration telles que training autogène, yoga, zen. Soporeux a. Qui est caractérisé par un assoupissement profond. Ex. maladie soporeuse. Soporifique a. et m. Syn. d'hypnotique. Sorbitol m. Polyalcool à six carbones qui résulte de la réduction enzymatique du glucose, largement répandu dans le règne végétal, notamment dans les fruits et dans le vin. Il n'existe qu'en très faible quantité dans les tissus animaux (principalement dans les vésicules séminales). On l'utilise comme édulcorant pour diabétiques et comme adjuvant favorisant l'absorption de certaines préparations pharmaceutiques (notamment des vitamines). Sorbitol-déshydrogénase f. Nom courant de la L-iditol 2-deshydrogénase. Enzyme isolée du foie et des vésicules séminales, qui active la transformation du sorbitol en fructose. Son taux sanguin est augmenté dans certaines affections hépatiques. Abrévation : SDH . Soroche .V. mal des montagnes. Souche f. 1 ) Ensemble de toutes les bactéries provenant par multiplication d'une bactérie unique. 2 ) Syn. (dans un sens plus général) de lignée. Souffle m. Bruit généralement peu intense, de caractère variable selon l'affection qui en est la cause, mais rappelant plus ou moins le bruit que fait l'air en sortant d'un soufflet, et qui est perçu lors de l'auscultation, en particulier du cœur et des poumons.

Souffle diastolique . Roulement que l'on entend pendant la diastole à l'auscultation du cœur, le plus souvent dû à l'insuffisance des valves sigmoïdes. Souffle systolique Souffle que l'on entend pendant la systole et qui masque parfois le premier bruit du cœur. Le souffle systolique est le plus souvent dû à une insuffisance mitrale ou à une insuffisance tricuspidienne. Souffle tubaire Souffle rude et intense, semblant sortir d'un tube, entendu à l'auscultation pulmonaire, au niveau d'un foyer de condensation. Souffrance fœtale État grave dans lequel peut se trouver un fœtus en fin de grossesse ou lors d'un accouchement difficile, du fait d'un apport insuffisant d'oxygène (surtout au cerveau), à la suite d'une compression du cordon ombilical, de lésion du placenta, de contractions utérines excessives et prolongées. Cet état peut entraîner la mort, soit in utero, soit à l'accouchement. Soufre . m. Corps simple de couleur jaune, abondamment répandu dans le règne minéral (minerais, sulfates), existant aussi dans l'eau de mer et diverses eaux minérales naturelles, ainsi que dans les tissus végétaux et animaux, sous forme d'acides aminés et de protéines soufrées (kératine de l'épiderme et des phanères, scléroprotéines des tissus conjonctifs et cartilagineux). Le soufre est utilisé en thérapeutique sous forme de divers composés organiques et sous forme de soufre précipité et de soufre sublimé. Symbole : S. V. sulf-, thi-. Soufré a. Qui contient du soufre. Ex. pommade soufrée. Sourcil m. Saillie arquée musculocutanée, pourvue de poils, au-dessus de l'orbite.

671


								
To top