A la lueur de nos lampes : Mines

Document Sample
A la lueur de nos lampes : Mines Powered By Docstoc
					Lampe acétylène (Karbid)
Friemann & Wolf G.M.B.H.
Zwikau, Allemagne
Année 1936

Collection Josy
Collection Josy
Lampe Wolf de construction allemande sans allumeur ni fermeture de sécurité.




Collection Josy
Tête de mineur reçu en cadeau
de départ par le modeleur Belge
Mr. Michaux Jean-Marie de
Marcinelle. Modèle unique
marqué puits Simon !
                              Mr. Vanbellinghen




                                                                    Josy Petry




  Mr. Michaux




Le modeleur Belge Jean-Marie MICHAUX et l’ingénieur Belge Michel VANBELLINGHEN me
remettent la tête de mineur en remerciement de leur visite au fond du puits Simon de Forbach.
                        Vanbellinghen

           Josy
                                         Michaux



Dernière remonte en octobre 1996 avec 2 visiteurs Belges
Lampe à huile Froschlampe
                  Lampe anglaise type Marsaut exportée en Inde




Collection Josy
Collection Josy
Lampe Wolf avec une
cuirasse Marsaut de
1925 de Pittsburg
USA
Collection Josy
A gauche la même
plus récente
Lampe Wolf-Marsaut USA avec sa caisse
Collection Josy
Lampe électrique type « ogivale »        Photo de l’oncle
fabriquée vers 1920 par « l’Auxiliaire   d’une amie Belge
des Mines » de Douai utilisée dans       Lorraine Bailleul
les charbonnages du Nord et en
Belgique.


                     Collection Josy
                                                 Collection Josy




                                               Lampe électrique ARRAS
                                               Fabriquée en 1920/30
                                               À fermeture magnétique,
                                               celle-ci est en cuivre et
                                               bronze pour éviter de
                                               dérégler les boussoles et
Jeunes mineurs du Nord en 1949 équipés de la   appartenait sûrement à
même lampe à carcasse en acier.                un géomètre.
Boiseur dans le Nord
en 1948 en train de
confectionner une
gorge de loup, éclairé
par sa lampe à accus
posée au sol devant lui.
A signaler qu’il porte
encore des espadrilles
comme mon père l’avait
signalé dans ses
mémoires en 1939 lors
de son évacuation à
Auchel dans le Pas de
Calais.
Ce qui me donne une
idée des conditions de
travail de mon père à
cette époque.
Briquet d’une équipe
de mineurs dans le
Nord en 1948.
On voit une lampe à
accus portable
accrochée à gauche
et un éclairage fixe
au milieu.
On peut voir au fond
à droite des étançons
métalliques mais tout
le monde n’est pas
encore équipé de
casque.
                  Lampe à main électrique Arras 1920/30




Collection Josy
Diverses lampes à accus
françaises de type Arras,
Lemaire et ogivale des
auxiliaires des mines de Douai
couramment utilisées dans les
mines françaises et belges.
D’abord équipées d’une
fermeture à rivet de plomb puis
plus tard avec un verrou
magnétique vertical.
    Lampe électrique Lemaire
Lampe Arras en position
d’ouverture sur son électro-
aimant à la lampisterie.
Toutes ces lampes ont été
rayées de l’inventaire en 1975
Lampe Simplon « étoile » à carbure de la société Mercier de Nancy
Surtout utilisée dans les mines de fer.




Collection Josy
Le 23 mars 1961
Visite au fond de la princesse
Paola future reine des Belges
au siège Nouvelle espérance à
Montégnée en Belgique.
Ici on peut remarquer 3 types
de lampes.
Une lampe à flamme.
Une lampe électrique à main
Une lampe individuelle à
chapeau.
Sicherheitslampe von
Grümer&Grimberg,
Bochum
Lampe Williams
A-H-Gray Alu et laiton   Ashworth Hepplewhite-
                         lampe-Gray, connue
                         aussi comme lampe
                         Gray, est l'une des
                         premières lampes de
                         sécurité conçus pour les
                         mesures de grisou. La
                         conception de base de la
                         lampe c’est une
                         admission d'air par le
                         haut grâce à l'utilisation
                         de volets, la lampe peut
                         alors admettre de l'air par
                         le haut pour les mesures
                         des couches minces de
                         gaz à proximité du toit.
                         Alors que pour être
                         utilisée comme source de
                         lumière, les volets seront
                         vers le bas pour avoir un
                         excellent éclairage.
                         Utilisée de 1880 à 1920
                         Fabrication anglaise Davy
                         de Derby et Safety Lamp
                         à Baltimore USA.
Lampe "Gray-Beard"
fabriquée en Angleterre par
Davis de Derby. Le verre
est partiellement noirci
pour faciliter la lecture des
teneurs en grisou.
Fabrication vers 1910-20.
                        Lampe PIELER à alcool



                  En 1883, Friedrich Pieler, un ingénieur des mines allemand, a
                  présenté une lampe simple et précise pour la détection de
                  grisou dans les mines de Westphalie. La lampe "Pieler" était
                  connue comme une grande lampe de type Davy qui brûlait de
PIELER            l’alcool. Pieler utilisé de l’alcool pour créer une flamme non
Fabriquée par     lumineuse et beaucoup plus élevée que d'ordinaire avec une
Friemann & Wolf   lampe Davy à l'huile. En conséquence, les auréoles de gaz
                  produites sont beaucoup plus grandes et plus visibles que par
Model 1897        une flamme pétrole. La hauteur de la flamme pouvait être
                  facilement mesurée visuellement et corrélée à une
                  concentration de grisou en %. La lampe Pieler s’est révélée être
                  très précise pour mesurer les concentrations de grisou de ¼% à
                  2,5%

                  Il y a eu de nombreuses variétés de lampes Pieler. La
                  construction de la lampe était très simple. C,est une grande
                  lampe Davy munie d'un brûleur Argand qui est réglé par un
                  manchon déplacé par une vis dans la base. Le brûleur est muni
                  d'un cône en tôle bouclier qui cache la flamme dans des
                  conditions normales d'atmosphères. La flamme s’allonge en
                  présence de grisou et elle devient plus lumineuse. La plupart
                  des lampes Pieler étaient munies d’une échelle graduée pour
                  mesurer la flamme mais les premiers modèles ont été
                  fabriquées sans écailles. Certaines sont munies d'un allumeur,
                  et d’un éteignoir de flamme. Le constructeur le plus prolifique a
                  été Friemann & Wolf (allemand). A noté d’autres fabricants
                  comme Cosset-Dubrelle (français), et A. Benitschke 's Sohn
                  (Bohême)
Lampe BENITSCHKE & Fils type Pieler




Benitschke's Sohn était un célèbre
constructeur de lampes à flamme dans
l'exploitation minière de Bohème
(République tchèque ). Cette lampe Pieler
est munie d'un capot amovible qui a une
fenêtre coulissante pour l'observation. On
peut discerner les graduations sur l'échelle
verticale. Elle possède un verrouillage
magnétique, mais pas d'allumeur. Au lieu
d'une cuirasse en laiton comme
habituellement sur les Pielers, cette lampe
semble être faite de tôle inoxydable.
Fabrication vers 1920.
PIELER modèle 702




Ce modèle particulier de Pieler de
Friemann & Wolf a ciblé le marché
Nord-Américain. Le capot ondulé était
très populaire aux USA, mais ne voit
guère l'usage en Europe. La n° 702
est la plus avancée des Pieler
fabriquée par Friemann & Wolf. Capot,
avec serrure, régleur de flamme et
allumeur. Depuis le numéro de série
1246482 l’allumeur est du modèle
1907, cette lampe est probablement
de 1908 à 1914. Cette lampe était
encore dans un catalogue Friemann &
Wolf des années 1930
PIELER modifiée par Friemann & Wolf



Early Friemann & Wolf lampe Pieler, serial
no. 80643. Les bases de la lampe
ressemblent à une n° 700, mais modifiée
avec un capot amovible avec une porte à
charnière et une échelle verticale. Ce style
est typique des Pieler de Bohème et de
France. Elle ressemble à une Friemann &
Wolf avec son style allemand, qui l'a modifié
pour ses différents marchés. La lampe est
faite avec un verrou magnétique qui est
estampillé «C. Wolf brevets ». Pas
d'allumage, mais équipée d’un remonte
mèche. La cheminée est en tôle au lieu du
laiton typique. Fabriquée probablement vers
1890.
PIELER fabrication tchèque.
Cette lampe en laiton Pieler a été fabriquée
soit parJoseph Jermir & Compagnie, Erste
Ostrauer Sicherheitslammpenfabrik, ou
«Union» Eisenindustrie G.M.B.H. Tous ces
fabricants étaient de Ostrau (maintenant
appelé Ostrava, faisant partie de la
République tchèque), ils ont fabriqué des
lampes de conception analogue. Cette lampe
a un capot coulissant avec une échelle qui
mesure de ¼% à 2% de méthane. Le verrou
magnétique est marqué « Brevets Broucek ",
qui est une marque célèbre d’un type
d'allumeur qui était utilisée dans la région
Ostrau, même si la lampe n’est pas équipé
d’allumeur. Fabrication 1900-1910.
Modèle particulier de Friemann & Wolf c’est
la plus rare des trois modèles : les 700, 701,
et 702. Cette lampe est essentiellement un
modèle 700 avec un capot en tôle. Et,
comme le modèle 700 elle ne permet de
mesurer que jusqu'à 1,5% de méthane. Le
numéro de série de la lampe est 783.005.
Elle est munie d'un allumeur de modèle
1897, et d’un remonte mèche. Cette lampe
est du millésime 1905.
 Lampe PIELER de Friemann & Wolf 1888




Une des premières Friemann & Wolf Pieler,
Serial No. 46710. Notez que la lampe n’a pas d’
allumeur ou régleur de mèche. Et au lieu d'une
échelle, la lampe est équipée d'un simple
dispositif de pointage que l’on peut monter et
descendre selon les valeurs. Cette marque est
la hauteur de la flamme de gaz au cours de
l'essai. Fabrication vers 1888.
                 Cette lampe allemande de
Lampe CHESNEAU   type Chesneau porte la
                 mention «Wilhelm Seippel
                 Gruben-Sicherheitslampen
                 & Maschinenfabrik
                 Bochum » est un exemple
                 particulier. La principale
                 différence entre la française
                 et l'allemande c’est que
                 l’allemande est marquée
                 dans le métal et que la
                 française a une inscription
                 sur un écusson en fonte. La
                 datation de cette lampe est
                 difficile. Elle a
                 probablement été faite
                 entre 1910-1930, mais il est
                 fort possible qu’elle le fut
                 encore après la deuxième
                 guerre mondiale.
  Lampe Clowes à huile et hydrogène

La Clowes « hydrogène Oil Lamp » devrait probablement être
classées dans les Ashworth Hepplewhite-Gray, cette lampe est
singulière et ingénieuse.

Vers la fin des années 1800, plusieurs personnes, en Angleterre et en
Europe ont travaillé sur le problème en utilisant les bases de la lampe
de Davy. La lampe Pieler a été introduite en Allemagne en 1885 et a
été probablement le premier dispositif dans le commerce qui
pouvaient mesurer avec précision de petites teneurs de grisou. Bien
que largement utilisées en Europe, elles avaient des inconvénients et
ne suscitaient guère d'intérêt en Angleterre.
Le 29 mars 1892, James Ashworth Morely et Frank Clowes de
Nottingham ont déposé une demande de brevet (n° 6051) pour
«L'amélioration de la sécurité des lampes de mineur".
Fondamentalement le brevet couvrant l'idée était d'installer un
dispositif de brûlage du gaz d'hydrogène ordinaire. Ashworth et
Clowes ont misé sur le fait qu'une flamme d'hydrogène donne une
lumière chaude et non lumineuse et par conséquent une grande
flamme test pouvant être utilisée pour faciliter la lecture des mesures.
La lampe a été utilisée à partir de 1892 jusqu’en 1920. Elle n'a pas
obtenu l'approbation pour être utilisée en « lampe de sécurité"

Cette lampe avait de nombreux avantages par rapport à la lampe
Pieler. Tout d'abord elle pouvait être utilisée dans des atmosphères
au-dessus de 2,5% de grisou. Deuxièmement elle tolérait des
vitesses plus élevées de courant d'air sans danger. En troisième lieu
elle pouvait être utilisée comme source de lumière.
   Lampe Clowes à huile et hydrogène



                                                                   Réservoir
                                                               d’hydrogène sous
                                                                   pression.

                             Echelle graduée




Pour simplifier: En mode éclairage elle brûle de l’huile
contenu dans le réservoir inférieur et en mode mesure des
teneurs en grisou la flamme brûlant avec l’huile allume de
l’hydrogène contenu dans le réservoir latéral. La hauteur de
l’auréole bleu lu sur une petite échelle graduée donnait le
résultat de la mesure.
Lampe Wolf & Dahlmann 1900

La société Friemann & Wolf de Zwickau,
en Allemagne a élaboré de nombreuses
lampes de sécurité inhabituelles avant
1900. L'une des plus insolites été connue
sous le nom Dahlmann & Wolf dont
l’ingéniosité doit beaucoup à cette lampe,
car elle apparaît comme une pièce
maîtresse avant 1900.
La Dahlmann a été brevetée le 23 mai
1894 et a été conçue fondamentalement
pour les mesures de grisou, la conception
Museler cheminée est un système pour
contrôler l'entrée d'air. Il fonctionne en
faisant glisser le cylindre vers le haut ou
vers le bas pour ajuster l'apport de gaz
qui est dans l'atmosphère. Il existe trois
positions de réglage: 1) complètement
ouvert, 2) à moitié ouvert, 3)
complètement fermée (lampe s'éteint).
Lampe acoustique au carbure FLEISSNER




Vers 1916, Friemann & Wolf a fabriqué deux lampes
expérimentales à alerte acoustique. L'une est alimentée par
le benzène tandis que l'autre était une lampe sécurité à
acétylène (à carbure). Fleissner a découvert que le modèle
à benzène pouvait détecter le méthane entre 0,5% et 5%,
et était plus sensible dans la détection du grisou que le
modèle à l'acétylène. Mais le modèle à acétylène était
beaucoup plus simple. (L'original de la lampe test à
benzène peut être vue au musée de l'industrie minière
allemande à Bochum.

Fleissner et Friemann & Wolf ont évidemment ressenti que
les lampes expérimentales ont été un succès et qu'il y avait
un besoin pour un ensemble acoustique et optique de
lampe de sécurité des mines de charbon en Europe et dans
d'autres industries. Bien que de nombreuses variantes
aient été produites, Friemann & Wolf en a fait trois 3
distinctes dont la lampe à benzène modèle Fleissner's
"chantante". A en juger par les différents catalogues
Friemann & Wolf, les « Singende Lampe » ont été
produites jusqu'au début des années 1930.
   Rare WOLF-FLEISSNER n°713




La Wolf-Fleissner n° 713 est considérée
comme l'une des plus recherchée chez
les collectionneurs de lampes de
sécurité en raison de sa rareté et de sa
conception inhabituelle. La 713 a été
conçue pour la mesure de méthane
dans des espaces confinés. La lampe
de construction lourde est totalement
fermée à l'abri des gouttes d'eau. Le
prisme qui sert à afficher au-dessus de
la lampe est représentatif des autres
Wolf lampes faites dans le même but.
Traduction: D’abord tester avec
l’appareil de contrôle acoustique
et optique par le haut!
Cette lampe permettait de faire
des mesures de gaz dans des
endroits inaccessibles grâce à
sa loupe et son miroir latéral.
Comme pour la plupart des lampes
Friemann & Wolf, l'ingénierie de la
construction de « la lampe acoustique
chantante" était excellente. A en juger par les
brevets et les annonces publicitaires, il
semble que le premier modèle de production
a été breveté en 1923 .Numéros de modèles
712 et 713 apparemment venus quelques
années après, peut-être en 1925. Il est
intéressant de noter que les modèles 712 et
713 en les observant sont très différentes
dans leur apparences mais sont semblables
pour ce qui a trait à la conception interne du
système de détection. Il y a de légères
différences dans la conception de 1923,
comparativement aux modèles 712 et 713.
Alors que la 712 et 713 ont été fréquemment
montrées ensemble dans le catalogue de
Friemann & Wolf .Il est possible que le
modèle 1923 a été abandonné autour de
1926, et qu’il n'a pas été produit en même
temps que les 712 & 713.
Lampe PATTERSON HCP 1930-1947
Lampe anglaise PATTERSON
Lampes SEIPPEL à essence et à carbure pour locomotives du fond

                                           Se sont certainement les lampes
                                           de sécurité les plus rares qui ont
                                           été fabriquées pour des
                                           locomotives de mines souterraines.
                                           Bien que les deux fabricants
                                           « Friemann & Wolf » et « Wilhelm
                                           Seippel » aient fait divers modèles,
                                           on en voit peu dans les collections
                                           et les musées d'aujourd'hui. Parce
                                           que ces lampes étaient assez
                                           grandes, et placées sur une
                                           machine en mouvement, pas de
                                           doute, elles avaient une courte
                                           durée de vie. A en juger par les
                                           catalogues, elles ne semblent pas
                                           avoir dépasser 1920. C'est à cette
                                           époque que les lampes à
                                           accumulateurs plus sûres, plus
                                           fiables et plus robustes prirent la
                                           relève.
                                           Les lampes ci-dessus ont été
                                           fabriquées par Wilhelm Seippel de
                                           Bochum en Allemagne. Celle de
                                           gauche utilisant de l’essence,
                                           tandis que celle de droite a été
                                           alimentée par du carbure. Toutes
                                           deux sont d’avant 1910.
                                       Lampe ARRAS
                                       Type CF agrée le
                                       6/1/1953
                                       Mise hors service
                                       après la
                                       catastrophe du
                                       puits Simon en
                                       1985 où elle fut
                                       sérieusement mise
                                       en doute voir
                                       même en cause.




Électro-mécanicien en 1974 veine 12b
   Grisoumètre VM1




                                                         Josy




                                                      Grisoumètre VM1




Pied de taille veine 18 à – 1050 m. Veine où à eu lieu la catastrophe du puits Simon le 25 février 1985. Coup de grisou
faisant 22 victimes. Cause directe non connue mais la lampe Arras fut mise en cause et interdite par la suite. La détection
du grisou ne se fera plus qu’avec le grisoumètre VM1 et des capteurs CH4.
Mesure de la teneur en CH4 = Grisou
Un peu d’Emile ZOLA
1er TB Sud-Est, étage – 580 m
Chantiers en dressant en 1975
Préposé à la
lampisterie du siège
Simon à Forbach en
train de déverrouiller
une lampe à flamme
avec un électro-aimant,
le second vérifie si le
verre « Baccarat »
n’est pas fissuré.
Quelques beaux spécimens de lampes à flamme de sécurité
                                             Josy Petry - Février 2008

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:72
posted:5/22/2012
language:French
pages:56