ESTAMPES et divers

Document Sample
ESTAMPES et divers Powered By Docstoc
					                            Hôtel des Ventes de Saint-Dié
           DIMANCHE 13 DECEMBRE 2009 à 14 HEURES
                    VENTE AUX ENCHERES PUBLIQUES

                                          Maîtres Morel
                                       ESTAMPES
                                       DESSINS
                                       DESSINS et TABLEAUX ANCIENS
                                         TABLEAUX, BRONZES et SCULPTURES
                                       MEUBLES ET OBJETS D’ART DU XVIIème, XVIIIème et XIXème
                                       siècles
                                       ARTS DECORATIFS DU XXème siècle
                                       ETAINS
                                       Collections de vierges en faïence et tisanières
                                       BIJOUX, ARGENTERIE et pièces d’or
                                       TAPIS



          Anne et Germain MOREL, 65, rue de la Prairie – 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES
  Commissaires-priseurs associés, Tél. : 03 29 56 13 34 - Fax : 03 29 56 99 99
Successeurs de Maître Michel GUERIN    e-mail : maitres.morel@wanadoo.fr


                                          Catalogue visible sur : www.interencheres.com

                                  Frais acheteurs : 14,95% TTC

                                       Expositions publiques
                                       Samedi 12 décembre de 10h à 12h et de 14h à 18h
                                       Dimanche 13 décembre de 10h à 12h

                     Experts :

                     Monsieur Jean-Claude COMMENCHAL pour les étains du n° 197 au n° 249
                     (Tél – Fax : 02 32 57 14 95)

                     Monsieur Patrice DUBOIS pour les dessins et tableaux anciens n°s 19, 24 à 39, 31, 32,
                     43, 46, 49, 52 à 58, 256, 264, 268 à 272, 274, 276, 287, 304, 312, 314, 329 à 335.
                     16 rue de Provence – 75009 PARIS (Tél : 01 45 23 12 50 – Fax : 01 49 49 47 11)

                     Monsieur Axel LOUOT pour le n° 77.
                     36, rue de Bellechasse – 75007 PARIS (Tél : 06 07 91 07 87)

                     Monsieur Christian RAUD pour les n°s 80 et 186 à 193.
                     19 rue Victor Massé – 75009 PARIS (Tél : 06 08 73 61 20)

                     Monsieur Michel VANDERMEERSCH pour les n°s 357 à 367 et 369 à 374.
                     27 quai Voltaire – 75007 PARIS (Tél : 01 42 61 23 10)
ESTAMPES et divers

1. BOILLY Louis Léopold d'après (1761-1845).
Bonaparte, premier consul de la République française.
Ancienne gravure en couleurs. Gravée par Duplessis Bertaux. 45 x 30 cm.
2. BOULLARD-DEVE Marie-Antoinette (XXème siècle).
Mère annamite et son enfant. Lithographie, signée et datée 1926 en bas à droite.
Contresignée au crayon et justifiée 16/243 en bas à droite. 56 x 44 cm.
3. BOURGEOIS Eugène. Elève de David. Napoléon le Grand.
Ancienne gravure en noir, gravée par Noël Bertrand. 76 x 56 cm.
Beau cadre ancien en bois et stuc dorés à décor de palmettes.
4. BRAQUE Georges (1882-1963).
Atalante.
Lithographie, empreinte dorée. Relief encadré or sur fond de tissu bleu. Non signé.
58 x 40 cm.
5. BUGUET d'après.
Louis XVIII roi de France et de Navarre.
Ancienne gravure en couleurs, gravée par N. Bertrand. 75 x 56 cm.
Beau cadre ancien en bois et stuc doré à écoinçons à palmettes.
6. DEBUCOURT Philibert Louis (1755-1832).
L'orange.
Les visites.
Deux gravures en couleurs en pendant. L'une marquée "Publié le 1er jour du XIXème siècle".
32 x 44 cm.
7. ECOLE DU NORD DU XVIIème siècle.
Le Paradis.
Ancienne gravure au burin (émargée). 27 x 18,5 cm.
8. LEGROS Jean (1917-1981).
Composition.
Sérigraphie n°tée 43/100, signée et datée (19)76 en bas à droite. Timbre à sec sérigraphie
Eric Linard éditions Strasbourg. 99 x 80 cm.
9. PILLEMENT Jean-Baptiste (1728-1808) d'après.
La nuit.
Ancienne gravure en noir, gravée par Canot (rousseurs). 40 x 46 cm.
9 B. PRIKING Franz (1927-1979).
Bouquet de tournesols.
Lithographie sur papier BFK Rives, justifiée 38/175 et signée au crayon en bas à droite.
64 x 50 cm
10. SCHALL Jean Frédéric (1752-1825).
L'enfance de Paul et Virginie.
L'adolescence de Paul et Virginie.
Deux anciennes gravures en couleurs formant pendant, gravées par Augustin Le Grand.
38 x 42 cm.
11. SERGENT-MARCEAU Antoine Louis Fr. (1751-1847).
Marceau, né à Chartres, soldat à XVI ans, général à XXIII, mort à XXVII.
Ancienne gravure en couleurs encadrée. 55 x 40 cm.
12. TOURTE Suzanne (1904-1979).
Lune bleue.
Lithographie justifiée 9/130 en bas à gauche, titrée et dédicacée "pour Alaix..." en bas au
milieu, et signée au crayon et datée dimanche 18/09/73 en bas à droite. 63 x 46 cm (à vue).
13. VASARELY Victor (1906-1997).
Composition cinétique.
Lithographie E.A. signée au crayon en bas à droite. 74 x 60 cm.
14. VERNET Carle (1758-1836).
Les aveugles.
Ancienne gravure en couleurs gravée par Debucourt. 35 x 43 cm.
15. VERNET Horace (1789-1863).
Mazeppa.
Deux gravures en noir en pendant, gravées par Jazet. 68 x 85 cm.
Cadres en bois et stuc dorés à décor d'écoinçons et palmettes.

DESSINS

16. AIMÉ Madeleine Marie (XXème siècle).
La leçon de piano.
Dessin à la sanguine sur papier signé en bas à droite. 42 x 52 cm.
17. CONDAMY Charles Fernand de (c.1855-1913).
Le saut du caniche noir.
Aquarelle, signée en bas à gauche. 16 x 13 cm.
18. CONTE Hortense (XIXème siècle).
Composition de fleurs au panier d'osier sur un entablement.
Dessin au crayon et aquarelle, rehauts de gouache, signé et daté vers le bas à gauche.
58 x 49 cm. Beau cadre en bois et stuc dorés à décor de rinceaux et de coquilles.
19. CRAPELET Louis Aimable (Auxerre 1822-Marseille 1867).
Vue de Malte.
Aquarelle et gouache (pttes piqûres), signée en bas à droite et datée 1853 ; située en bas à
gauche Malte. 19 x 33,5 cm.
Expert : Patrice Dubois.
20. DALI Salvador (1904-1989).
Personnage humoristique avec trois pitons. Dessin au crayon. 12,5 x 7,5 cm.
Certificat de M. Robert Descharnes du 28 mai 1989. Ce croquis a été dessiné à Arcachon en
1939 et porte la référence D-1408/526 des archives de M. Robert Descharnes.
21. DELARUE Lucien (né en 1925).
Les quais de la Seine à Paris.
Aquarelle signée en bas à gauche. 50 x 65 cm.
22. DELMOTTE Marcel (1901-1984).
Corps nus féminins enchevêtrés.
Dessin au crayon, signé en bas à droite. 25,7 x 35,3 cm.
23. DELMOTTE Marcel (1901-1984).
Les deux amies.
Dessin au crayon, signé et daté 1971 en bas à gauche. 25,4 x 34,7 cm (à vue).
24. ECOLE FRANCAISE dans le goût du XVIème siècle.
Allégorie de la Paix sur un char tiré par quatre chevaux.
Plume et encre noire (qques taches). Cachet de collection en bas à gauche. 21 x 21 cm.
Expert : Patrice Dubois.
25. ECOLE FRANCAISE du XVIIème siècle.
Etude d'après un bas - relief romain.
Plume, encre brune et lavis de gris (piqûres et taches).
Cachet de collection en bas à gauche. 21 x 27 cm.
Expert : Patrice Dubois.
26. ECOLE FRANCAISE vers 1700. Suite de Pierre de Cortone (1596 - 1669).
La Circoncision.
Pierre noire. Mise aux carreaux. Collé sur feuille (petite trace d'accident ; manques et
restauration en bas à gauche). Deux cachets de collection en bas à gauche. 27,5 x 20,8 cm.
Expert : Patrice Dubois.
27. ECOLE FRANCAISE du XVIIIème siècle.
Jeune femme demandant l'aumône avec son enfant.
Sanguine. Filigrane (petits accdts sur le pourtour). Cachet de collection en bas à droite).
52 x 40 cm. Expert : Patrice Dubois.
28. ECOLE FRANCAISE du dernier quart du XVIIIème siècle.
Etude de profil de jeune homme.
Sanguine. Collée sur feuille. Datée en bas à gauche à la pierre noire 1785. 24 x 20 cm.
Expert : Patrice Dubois.
29. ECOLE FRANCAISE néo-classique vers 1800.
Trois études de tête : deux d'après l'Antique, et une d'homme coiffé d'un bonnet étrusque.
Sanguine (ptts accdts). Une feuille monogrammée L. 60 x 45 cm. Expert : Patrice Dubois.
30. ECOLE FRANCAISE du XIXème siècle.
Les promeneurs au bord du lac.
Aquarelle à vue ovale, signée en bas à droite (signature illisible). 8,5 x 11,5 cm.
31. ECOLE FRANCAISE du XIXème siècle.
La prise des Tuileries le 29 juillet 1830 par les insurgés parisiens.
Gouache. 4,3 x 9 cm. Expert : Patrice Dubois.
32. ECOLE FRANCAISE du XIXème siècle.
La mort du général Lannes à la bataille d'Esseling (31 mai 1809) auprès de l'Empereur
Napoléon 1er et de son état-major. Graphite et aquarelle (qques taches). 9 x 12 cm.
Expert : Patrice Dubois.
33. ECOLE FRANCAISE vers 1900.
La gardienne de vaches. Aquarelle. 42 x 27 cm.
34. HELLER Emilie (XIX-XXèmes siècles).
Jeune fermière au seau de lait.
Aquarelle signée en bas à droite. 29 x 20 cm.
35. HILAIRE Camille (1916-2004).
Plage.
Dessin au pastel, signé en bas à droite. 42 x 52 cm.
36. KLEIN Frédéric (1898-1990). Père d'Yves Klein.
Les clowns.
Dessin au fusain, portant le cachet d'atelier en bas à droite. 25 x 32 cm.
37. LAMBERT Louis Eugène (1825-1900).
Le chat et les trois lapins.
Encre de Chine et aquarelle, signée en bas à gauche. 11 x 17 cm.
38. LANSKOY André (1902-1976).
Composition en rose, bleu et vert.
Gouache sur carton, signée en bas à gauche. 45 x 37,7 cm. Certificat d'André Schoeller du 12
octobre 2009.
39. LE GREC Stéphane (1924-1998).
Chaumières.
Dessin à l'encre brune et rehauts d'aquarelle, signé et daté (19)77 en bas à droite.
22 x 39 cm.
40. LEGRAND Edouard Léon Louis dit Edy LEGRAND (1892-1970).
Saint François d'Assise et les petits enfants.
Dessin à la plume, crayon et lavis, signé en bas à droite. 40 x 32 cm.
41. LIX Frédéric Théodore (1830-1897).
Les réfugiés.
Dessin au crayon signé en bas à droite. 42 x 35 cm.
42. RAYA-SORKINE Alain (né en 1936).
Nature morte au pichet bleu.
Dessin aux crayons gras, signé et datée 1980 en haut à gauche. 26 x 36 cm.
43. ROMANO Giulio (Giulio Pippi) dit Jules Romain Rome (1499 - 1546) suite de.
Satyre observant une femme endormie.
Sanguine. Contre-épreuve. Coins coupés. Collé sur feuille. Cachet de collection en bas à
droite. 19 x 21,5 cm. Expert : Patrice Dubois.
44. SCHNUG Leo (1878-1933).
Chevalier en armure chargeant.
Dessin à l'aquarelle, encre de chine et fusain, monogrammé en bas à droite. 49 x 60 cm.
45. SIMON Henri. Ecole orientaliste du XXème siècle.
Fumeuse d'opium.
Dessin au pastel, signé et situé Touza en haut à droite. 59 x 73 cm.
46. TIARINI Alessandro (Bologne 1577 - 1668) attribué à.
Martyre d'un religieux.
Plume, encre brune et lavis de brun. Collé sur feuille (petites taches). 14,3 x 16 cm.
Provenance : Ancienne collection Victor Bizot (d'après une ancienne annotation portée au
revers ; numéroté 196). Expert : Patrice Dubois.
47. VELDE VAN Geer (1898-1977).
Composition géométrique.
Dessin à la gouache, crayon de couleurs et fusain, monogrammé en bas à droite. 24 x 26 cm.
Certificat de Piet Moget, Port La Nouvelle le 13/03/2008.
48. VERSPECHT Denis (né en 1919).
Paris : le pont Marie.
Aquarelle, signée et située en bas à droite. 22,5 x 30 cm.
49. VOUET Simon (1590 - 1640) école de.
Loth et ses filles.
Plume, encre brune et lavis de gris. Collé sur feuille (petites rousseurs) Cachet de collection en
bas à gauche. 25 x 28 cm. En rapport avec la composition peinte (1633), gravée par Dorigny
(1639), et conservée au musée de Strasbourg. Expert : Patrice Dubois.
50. ZWILLER Augustin (1850-1939).
Etude de nu féminin.
Dessin au crayon, signé en bas à gauche. 44 x 26 cm.
51. Lettre autographe de Berlioz adressée à Madame Estelle Fornier et datée 13 septembre
1865. Joint petite enveloppe. Certificat et facture de la librairie ancienne et moderne E.
Rossignol, 18 rue Bonaparte, Paris du 27 septembre 1935. 21 x 26,5 cm.

MINIATURES

52. ECOLE FRANCAISE du premier quart du XIXème siècle.
Portrait de femme en buste au temps du Premier Empire, en robe blanche nouée à la taille
par une cordelette, portant sur les épaules un châle bleue, sur fond brun. Miniature sur ivoire
de forme ovale. Diam. : 5,3 cm.
Cadre en bois naturel et noirci. Bordure en métal doré et ciselé. Expert : Patrice Dubois.
53. ECOLE FRANCAISE du premier tiers du XIXème siècle.
Portrait d'homme de profil Miniature gravée. Bordure en métal doré et ciselé. Diam. : 6 cm
Portrait gravé probablement au physionotrace suivant l'appareil inventé à la fin du XVIIIe
siècle par Gilles Louis Chrétien (1754 - 1811), œilleton fixé sur un pantographe, dont le crayon
permettait de saisir rapidement sur le vif le profil du modèle. Puis, à l'aide d'un autre
pantographe, de le graver, en plus petit, sur une plaque de cuivre.
Expert : Patrice Dubois.
54. ECOLE FRANCAISE de la première moitié du XIXème siècle.
Portrait d'homme en chemise blanche et redingote bleue à boutons dorés. Miniature de forme
ronde. Diam. : 4 cm Cadre en bois naturel et noirci (12 x 12 cm) ; bordure en métal doré.
Expert : Patrice Dubois.
55. ECOLE NAPOLITAINE du XIXème siècle.
1 - "Grotte di Posillipo ". Gouache. Située dans la partie inférieure. 8 x 10,5 cm.
2 - "Tempo di Sirapide a Pozzuoli " Gouache. Située dans la partie inférieure. 8 x 10,5 cm.
3 - "Tempo di Apollo a Baia " Gouache. Située dans la partie inférieure. 8 x 10,5 cm.
Expert : Patrice Dubois.
56. LABILLE - GUIARD Adélaïde (1749 - 1803) école de.
Portrait de femme aux yeux bleus, sous le règne de Marie - Antoinette, en robe gris bleu, un
large ruban bleu dans sa chevelure crêpée. Miniature de forme ovale. 7,2 x 5,5 cm. Cadre en
bois naturel (13 x 11 cm) ; bordure en métal doré. Expert : Patrice Dubois.
57. VIGEE LE BRUN Elisabeth (1755 - 1842) d'après.
Portrait de la reine Marie-Antoinette dans les jardins de Versailles une rose dans les mains.
Miniature sur ivoire de forme rectangulaire (fente verticale à droite). Signée en bas à droite
Vernier. 14,5 x 11 cm. Joli cadre en bronze doré et ciselé à motif de palmettes surmonté d'un
ruban noué. Expert : Patrice Dubois.
58. BOQUET Melle Marie-Virginie (Active de 1835 à 1878).
Portrait d'homme en chemise et gilet blanc, redingote et foulard de soie noirs sur un fond de
ciel bleu. Miniature sur ivoire de forme ovale (petit accident en bas à gauche). Signée sur la
tranche vers la droite. 5,8 x 4,5 cm. Cadre de forme rectangulaire en bois nature et noirci.
Bordure en métal doté et ciselé (12,5 x 11 cm). Elève du peintre Hersent et de la miniaturiste
Mme de Mirbel, Marie- Virginie Boquet exposa au Salon de 1835 à 1841 (Cf. Nathalie Lemoine
- Bouchard, Les Peintres en miniature actif en France, 1650 - 1850 ; p. 107. - Paris 2008).
Expert : Patrice Dubois.

BIJOUX, MONTRES et divers

59. Bague marguerite en or jaune et or blanc ornée en serti clos d'un saphir de Ceylan
rectangulaire d'environ 3 carats dans un entourage de treize diamants pour environ 1 carat.
Poids brut : 8 g.
60. Bague en or blanc centrée d'une émeraude rectangulaire d'environ 0,80 carat dans un
entourage de diamants ronds et de diamants taillés baguette. Poids total des diamants :
environ 1,20 carat. Poids brut : 7,4 g.
61. Importante bague en or blanc ornée de treize perles d'eau douce de Chine agrémentées
de quatorze saphirs jaunes et de petits diamants en ligne. Poids brut : 18,8 g.
62. Bracelet à quatre rangs de perles de culture. Fermoir et intercalaires en or jaune.
62 B. Paire de boutons d'oreilles en or jaune ornés chacun d'une perle d'eau douce. Fermoir en
or jaune. Poids brut : 5,3 g.
63. Chaîne en or jaune ornée d'un pendentif cœur en or jaune et or blanc centré d'un rubis
d'environ 2,30 carats dans un entourage de quinze diamants. Bélière sertie de trois diamants.
Poids total des diamants : environ 0,60 carat. Poids brut : 7,4 g.
64. Bague jonc en or jaune ornée en serti clos d'un saphir rond d'environ 2 carats. Poids brut :
4, 6 g.
65. Bague en or blanc centrée d'un rubis ovale d'environ 3,80 carats épaulé par six diamants
taillés baguette. Poids brut : 5,10 g.
66. Paire de puces d'oreilles en or blanc serties chacune d'un diamant d'environ 0.20 carat.
Poids brut : 0,8 g.
67. Chaîne en or blanc ornée d'un pendentif coulissant en or blanc serti d'un diamant taillé
princesse dans un entourage de quatre diamants taillés navette pour environ 0.65 carat. Poids
brut : 3,7 g.
68. BOUCHERON. Broche fleur en or jaune et or blanc centrée de petit rubis et de petits
diamants stylisant un pistil. Pétales de la fleur sertis de petits diamants ainsi que la tige et le
feuillage. Signé. (Manque un diamant). Poids brut : 49,50 g.
69. Broche-pendentif en or rose serti d'un camée figurant une jeune femme en buste de profil.
Entourage agrémenté de petites perles. (Manque deux perles). Poids brut : 20 g.
70. Bague en or blanc centrée d'un saphir de Ceylan d'environ 3,20 carats épaulé par six
diamants pour environ 0,70 carat. Poids brut : 6,10 g.
70 B. Bracelet ligne articulé en or jaune comprenant vingt diamants et dix-neuf saphirs.
Poids total : 20.98 g.
71. Bague en or blanc centrée d'un rubis d'environ 2 carats dans un entourage de diamants
formant marguerite et de diamants en lignes. Poids total des diamants : environ 0,50 carat.
Poids brut : 4,6 g.
72. Bague marguerite en or jaune et or blanc centré d'un saphir ovale d'environ 3 carats dans
un entourage de quatorze diamants pour environ 1,20 carat. Poids brut : 9,5 g.
73. Bague marguerite en or jaune et or blanc sertie d'un rubis ovale d'environ 3,20 carats
dans un entourage de quatorze diamants pour environ 1,40 carat. Poids brut : 9,7 g.
74. Jaeger LeCoultre. Montre de dame en or gris à cadran de forme carrée à index pour les
heures. N° 1133261. Bracelet souple. Poids brut : 39,6 g. Dans son écrin d'origine.
75. PASCAL MORABITO. Montre de dame double-face en or jaune et or gris, à cadran circulaire
à chiffres arabes côté or gris, et à lunette gravée de chiffres romains encadrant un cadran à
fond crème côté or jaune. Bracelet souple articulé à petits maillons rectangulaires. Poids brut :
94,3 g.
76. ROLEX. Oyster perpetual lady-datejust. Montre de dame chronomètre en or jaune à
cadran bleu nuit appliques or (pttes usures), lunette cannelée. Bracelet Président d'origine,
fermoir Crownclasp. Joint maillons supplémentaires. Poids total brut : 65,5 g. Ecrin d'origine.
76 A. Montre de dame de soirée en platine à cadran rectangulaire à chiffres arabes pavé de
diamants signé Eska. Bracelet tressé, fermoir et chaînette de sécurité métal.
Poids brut : 14,3 g.
76 B. Lot de 2 pièces or 20 francs SUISSE. 1930. Poids: 12,4 g.
76 C. Lot comprenant une pièce en or montée en pendentif (bélière fixe) et une pièce 40F or
an XI, République française, Bonaparte premier consul, montée en médaillon porte-cheveux.
Poids total : 15,7 g.
76 D. Pièce de 20 dollars or U.S.A. 1897 montée en porte-clefs. Monture torsadée et chaîne
or. Poids total : 55,5 g.
76 E. U.S.A. Pièce de 20 dollars or. 1890. Poids : 34 g.
76 F. U.S.A. Pièce de 20 dollars or. 1854. Poids : 34 g.
77. Croix de 2ème classe de l'ordre de St STANISLAS à titre militaire. En or , poinçonné du
titre 56. Poinçons de la Maison Edouard. St Pétersbourg 1908-1917. Diamètre 52mm. Poids
brut : 26,4 g. Cravate d'origine. TTB.
Expert : Axel LOUOT.
78. VUITTON. Sac baguette porté épaule modèle AUBAGNE, toile damier ébène. 18,5 x 32, 7
cm.
79. VUITTON. Sac compact en cuir épi noir porté épaule. 14 x 25,5 x 10 cm.

MEUBLES, OBJETS D’ART et HAUTE-EPOQUE

80. Sainte Anne et la Vierge. Bois sculpté polychrome et doré vers 1600. H : 57cm Cette
curieuse représentation de l'éducation de la Vierge nous montre sainte Anne tenant un livre de
sa main gauche, sur lequel est allongée la Vierge Marie enfant, qui désigne un texte. Les
personnages ont leurs vêtements ponctués de larges plis à bec dans la suite du Moyen-Age.
Quelques petits accidents et éclats de la polychromie qui a été reprise sur une ancienne. Sud
Ouest de la France ou Espagne vers 1600. Expert: Christian RAUD.
81. Etonnante et étroite commode en merisier et bois fruitier à façade arbalète, ouvrant par
neuf tiroirs en simulant douze sur trois rangs. Tiroirs incrustés en partie haute d'une petite
feuille stylisée en bois clair contrasté. Montants arrondis terminés à l'avant par des petits
pieds cambrés ornés de feuilles d'acanthe sculptés (deux pieds antés). Traverse basse
chantournée ornée en son centre d'un motif feuillagé. Anneaux de tirage et platines
losangiques en fer forgé. Travail de l'ouest de la France, probablement nantais vers 1750. H :
87, L : 109, P : 48 cm.
82. Fauteuil en bois naturel à dossier médaillon et assise cannés. Accotoirs à enroulements
sculptés d'acanthes. Pieds fuselés cannelés rehaussés de rosaces. Style Louis XVI, travail
ancien du XIXème siècle. H : 95 cm.
83. Coffre en chêne à façade et dessus à réserves moulurées centrées d'un oiseau dans des
filets contrastés. Côtés au modèle munis de poignées de portage en fer forgé. Inscription au
crayon sur le fond portant la date 1890. Travail probablement suisse de la fin du XIXème
siècle. H : 56, L : 105, P : 61 cm.
84. Grand miroir rectangulaire à fronton, à entourage en bois doré ajouré sur fond bleu,
sculpté de volutes, acanthes, feuillage stylisé, coquilles et coquilles éclatées (rest.). Travail de
style provençal du XIXème siècle. 159 x 88 cm.
85. Bergère en acajou à dossier légèrement incurvé à accotoirs à canaux et feuille d'eau
terminés par des pieds sabre ornés de palmettes sculptées sur les montants. Fin de l'époque
Empire. H : 96, L : 65, P : 56 cm. Garniture de velours jaune rayée.
86. Lampe hébraïque en laiton à quatre brûleurs, fût à balustres et large pied en cuvette. Fin
du XVIIème ou début du XVIIIème siècle. H : 46 cm.
87. Bureau plat de dame rectangulaire en acajou et filets d'encadrement en laiton doré. Il
ouvre par deux tiroirs en ceinture et repose sur des pieds fuselés cannelés. Plateau foncé d'un
cuir fauve doré au petit fer et ceint d'une lingotière. Style Louis XVI, vers 1880. H : 73, L :
100, P : 58 cm.
88. SAXE. Bonbonnière circulaire en porcelaine et monture de bronze doré. Couvercle à
charnière ornée dans une réserve d'une scène représentant Napoléon Empereur assis sur un
banc, l'impératrice Marie-Louise derrière lui, ouvrant les bras à son fils, le roi de Rome, faisant
ses premiers pas surveillé par Madame de Montesquiou. Bandeau périphérique sur le corps
orné d'une guirlande de fleurs, intérieur à semis de fleurettes. Marquée en bleu. Diam.: 14,3
cm.
89. Guéridon circulaire en noyer et placage de noyer. Le plateau à dessus de marbre noir
moucheté gris repose sur un pied central en fût conique terminé par un piétement tripode à
enroulement rehaussé de roulettes (ptts sauts de placage). Première partie du XIXème siècle.
H : 72, Diam.: 74 cm.
90. Meuble à hauteur d'appui en bois noirci et marqueterie de type Boulle en écaille rouge et
laiton à décor luxuriant dit à la Bérain à décor de personnages, volatiles, masques, phénix,
termes ailés portant des corbeilles de fruits, danseurs, putti, chiens, singes, vases fleuris,
lambrequins et volutes feuillagées etc... (rest.). Il ouvre par deux portes panneautées et
rehaussées d'écoinçons. Larges montants à pans coupés reposant sur une base en plinthe.
Riche ornementation de bronzes ciselés et dorés : frises d'oves, entrelacs et fleurettes, feuilles
d'eau et feuillage; consoles feuillagées en chute, mascarons rayonnants sur les côtés,
écoinçons à coquilles et acanthes, rosaces, entrées de serrure, médaillon ajouré etc... Dessus
de marbre noir. Epoque Napoléon III. H : 109, L : 147, P : 43 cm.
91. Tricoteuse en noyer et placage de noyer à plateau en cuvette et tiroir compartimenté
suspendu. Montant de forme lyre à tablette d'entretoise en cuvette et pieds en accolade réunis
par une traverse droite. Première moitié du XIXème siècle. H : 68, L : 46, P : 32 cm.
92. Paire de petites bergères en noyer mouluré et sculpté à dossier arrondi sculpté à
l'amortissement de deux fleurettes. Accotoirs à manchettes en léger coup de fouet (ptt accdt).
Ceinture et pieds cambrés sculptés de fleurettes. Travail dans le goût de Nogaret d'époque
Louis XV. H : 88, L : 63, P : 67 cm.
93. Armoire alsacienne en noyer ouvrant par deux portes moulurées à deux panneaux
chantournés et médaillon ovale au centre. Montants arrondis et cannelés, côtés à trois
panneaux. Importante corniche moulurée de forme chapeau de gendarme. Petits pieds boules
(rapportés). Entrées de serrures en laiton découpé et gravé de vases couverts et de couronnes
de laurier, ferrures en laiton. Fin du XVIIIème siècle. H : 223, L : 177, P : 72 cm.
94. Commode en noyer à façade galbée ouvrant par deux tiroirs sculptés d'encadrements de
grecques montés sur traverses. Montants arrondis à large cannelure arrêtée et terminés par
des pieds cambrés à sabots de biche. Côtés panneautés. Traverse basse chantournée sculptée
de volutes. Travail de style provençal dans le goût du XVIIIème siècle. H : 97, L : 129, P : 66
cm.
95. Jean-qui-rit. Jean-qui-pleure.
Paire de bustes d'enfant formant pendant sur piédouche en marbre noir. H : 26 cm.
96. Buffet provençal en noyer et chêne ouvrant par deux tiroirs et un secret en ceinture et
deux portes à panneaux chantournés (fentes) moulurés et sculptés de paniers fleuris et
d'acanthes. Traverses basses chantournées et sculptées au modèle en façade. Dormant et
montants arrondis à cannelures arrêtées terminés par de petits pieds cambrés. Entrées de
serrures et poignées de tirage en fer et fer forgé ajouré. XVIIIème siècle. H : 102, L : 134, P :
58 cm.
97. Miroir rectangulaire en bois et stuc dorés orné de palmettes, coquilles et volutes, surmonté
d'un ancien fronton (rapporté) à décor de volutes ajourées centrées d'acanthes en vis-à-vis.
XIXème siècle. 96 x 56 cm.
98. Petit bureau bonheur du jour à volet en merisier ouvrant par deux portes à fond de glace
en partie haute. Plateau dépliant gainé de cuir noir. Deux tiroirs en partie basse. Montants
droits cannelés terminés par des pieds fuselés cannelés. Dessus de marbre blanc veiné gris
ceint d'une galerie de laiton à balustres ajourées. Style Louis XVI, fin du XIXème siècle. H :
112, L : 72, P : 45 cm.
99. Pare-étincelles formant éventail à monture en bronze doré ajouré à décor de type
héraldique composé de lions en vis-à-vis entourant un blason et surmontés d'une couronne, à
piétement de style Renaissance à deux pieds griffes. Feuilles en laiton ajouré. Vers 1880. H
totale : 77 cm, L déplié : 115 cm.
100. Rare et exceptionnel secrétaire rectangulaire en placages de bois de rose, palissandre,
bois naturels et bois teintés, marqueté sur ses trois faces. Il ouvre par un tiroir en partie
haute, deux portes en partie basse et un abattant au centre découvrant un intérieur composé
d'une niche centrale à tablette chantournée à fond coulissant découvrant un secret à deux
tiroirs, bordée de part et d'autre de trois tiroirs et surmonté d'un rang de casiers amovible à
douze compartiments découvrant à l'arrière un rang de trois tiroirs secrets. Pieds en pyramide
tronquée. Riche décor marqueté : frises d'acanthes fleuries, palmettes, vases fleuris,
médaillons ornés de portraits alternés de coupes sur piédouche réunis par des guirlandes de
fleurs nouées; portes en partie basse ornées chacune d'un pot largement fleuri et acanthes;
côtés ornés chacun de deux danseuses drapées à l'Antique dans des larges filets
d'encadrement. Abattant marqueté selon une technique d'ombrage à chaud en façade et au
verso d'une scène mythologique mettant en scène la nymphe Daphné qui voulant échapper au
Dieu Apollon qui la poursuit de ses ardeurs, se métamorphose en laurier; traverses basses et
dés de raccordement marquetés de bâtons rompus contrastés. Travail du nord de l'Italie
attribué Giuseppe Maggiolini vers 1770-1780. H : 155, L : 96, P : 41 cm. Giuseppe Maggiolini
(1738-1814), ébéniste lombard de grande renommée, spécialiste des meubles marquetés de
style Louis XVI, exerçât son art entre le XVIIIème et le XIXème siècle. Installé à Milan, il
travaille pour les palais de Lombardie, le palais ducal et les cours européennes. Ces œuvres
sont d'une architecture néo-classique. Les œuvres du maître son rarement signées,
l'empreinte stylistique et la qualité d'exécution des décorations en marqueterie facilite
l'attribution de ses meubles. Maggiolini n'exécutait pas directement les projets qu'il présentait
à ses clients, il les confiait à des artistes peintres (Appiani et Coremerio) ou des architectes et
se réservait leurs réalisations. Concernant Daphné, sa légende est notamment rapportée dans
les Métamorphoses d'Ovide : pour se venger d'Apollon qui s'est moqué de lui, Cupidon, dieu
de l'amour, décoche simultanément deux flèches, une, en or, sur le dieu lui-même, qui le rend
fou amoureux de la belle Daphné, l'autre, en plomb, sur la nymphe, qui lui inspire le dégoût
de l'amour. Alors qu'Apollon la poursuit, celle-ci, épuisée, demande à son père, le dieu fleuve
Pénée, de lui venir en aide : celui-ci transforme sa fille en laurier-rose.
101. Console d'applique de forme demi-lune en bois doré à ceinture ajourée d'entrelacs et à
dés de raccordement sculptés d'une rosace, reposant sur deux pieds fuselés sculptés de
feuilles d'eau et cannelures rudentées réunis par une entretoise de forme arbalète rehaussée
d'un pot couvert (accdts et ptts mques). Epoque Louis XVI. H : 82, L : 100, P : 48 cm. Dessus
de marbre gris veiné largement de blanc.
102. Guéridon circulaire en acajou et placage d'acajou. Plateau à large ceinture gainée d'un
cuir vert marqué et doré au petit fer. Il repose sur un piétement composé de trois cariatides
en bronze doré réunies par une tablette d'entretoise à côtés incurvés rehaussés de pattes de
lion en bois noirci sculpté. Style Empire, XIXème siècle. H : 73, Diam.: 110 cm.
103. Lustre en verre de Murano à huit bras en volutes réunis par une petite vasque au centre
terminée par une lancette. Tige de suspension gainée de tissu à pompon en passementerie.
XXème siècle. H : 99, Diam.: 77 cm.
104. Buffet deux-corps alsacien en noyer et bois noirci riche décor marqueté (ou marqueté en
applique) en façade de bois teinté noir sur fond clair sur fond contrasté clair et l'inverse en
partie basse selon la technique de la marqueterie Boulle (en partye et contrepartye) de
volutes et motifs de type héraldique (couronne, blason, aigles bicéphales, têtes d'aigle, etc...)
(ptts accdts et mques). Partie haute à deux portes en retrait surmontée d'une importante
corniche marquetée à bandeau au modèle reposant sur deux colonnes tournées. Partie basse
formant coffre à deux poignées latérales en fer forgé ouvrant par deux portes et reposant sur
une base en plinthe moulurée (mquent les pieds galettes). Belles serrures en fer forgé à
platines ouvragées gravées et ciselées. Travail alsacien de la fin du XVIIème siècle. H : 213, L
: 186, P : 73 cm.
105. JACOB PETIT attribué à. Fabricant de porcelaine, établi à Paris, puis à Avon, près de
Fontainebleau, Jacob-Petit est célèbre pour ses objets d'ornement, flacons, veilleuses,
encriers, pendules etc... dont l'exubérance baroque se nourrit d'emprunts aux styles français
ou allemands du XVIIIème siècle. Deux bougeoirs en porcelaine peints en polychromie
représentant un couple d'orientaux enturbannés assis en tailleur. L'un, une femme, appuyée
sur un coussin violet, est assise sur un pouf orange et tient un éventail dans la main gauche;
l'autre, un homme barbu, accoudé sur un coussin vert, probablement fumeur de narguilé
(manque), est assis sur un pouf rouge. Le sommet de leur turban est prévu pour accueillir une
bougie. Accdts et manques. H : 23 et 25 cm.
106. Commode-secrétaire rectangulaire en placage de noyer et ronce de noyer ouvrant par
trois tiroirs, le premier en haut à façade à abattant découvre un intérieur à tirette gainée de
cuir noir doré au petit fer, deux niches au centre bordées de part et d'autre de deux tiroirs.
Façade et plateau à réserves géométriques bordées d'un large filet de bois de rose et bois
teintés. Montants à pans coupés à cannelures arrêtées, terminés par de petits pieds gaine
(rest. d'usage). Fin de l'époque Louis XVI. H : 89, L : 128, P : 62 cm.
107. Petite méridienne à haut dossier de forme gondole en acajou blond, ornée sur le montant
et le retour de cols de cygne. Petits pieds sculptés à enroulement. Epoque Restauration. H :
89, L : 140, P : 66 cm.
108. Commode à portes en placage d'acajou et ronce d'acajou ouvrant par deux tiroirs en
partie haute et deux portes à façades sculptées et peintes en polychromie à l'imitation de
reliures cuir de livres XVIIIème, simulant trois rayonnages. Montants droits terminés par des
pieds griffes à l'avant. Dessus de marbre noir veiné gris et blanc. Travail de la première moitié
du XIXème siècle. H : 102, L : 114, P : 59 cm.
109. BIOT verrerie de. Vase piriforme en verre à inclusions polychromes sur fond rose vif.
Motif sinueux en verre en application à chaud. Marqué et daté 1989. H : 18,5 cm.
110. Cabinet dit "contador" et son piétement en palissandre. Il ouvre par dix tiroirs en
simulant seize sur quatre rangs. Moulures à denticules dites tremidos encadrant les panneaux
géométriques sculptés des tiroirs en saillie. Côtés à panneau rectangulaire sculpté au modèle
(accdts et ptts mques). Il est soutenu par un piétement très ouvragé sur ses trois faces, à
décor de rinceaux feuillagés, acanthes, oiseaux et centré d'un personnage en buste portant
sur sa tête une corbeille de fleurs. Pieds et entretoises tournés en torsades. Entrées de serrure
à plaques losangiques de laiton ajouré au centre et garniture de laiton ajourée munie de
tirants mécaniques sur les pieds. Portugal, deuxième moitié du XVIIème siècle. H : 180, L :
125, P : 60 cm.
111. Paravent à six feuilles gainées de papier peint marouflé sur toile, orné de réserves à
décor de scènes rurales agricoles et d'oiseaux sur fond vieux rose et guirlandes de fleurs
(accdts et ptts mques). Vers 1900. H : 162, L d'une lai : 50, L totale : 300 cm.
112. Armoire de maîtrise en noyer et ronce de noyer ouvrant à une porte glace et un tiroir en
plinthe. Epoque Louis-Philippe. H : 77 cm.
113. Lit de poupée bateau en noyer et ronce de noyer.
Epoque Louis-Philippe. H : 32 - L : 64 - P : 24 cm.
114. Commode scribanne en noyer, placages de noyer et ronce de noyer. Partie basse à léger
ressaut central ouvrant par trois tiroirs en simulant neuf montés sur traverses et marquetés
de réserves dans des filets d'encadrements. Montants arrondis à cannelures simulées. La
partie haute ouvrant par un abattant découvre six tiroirs en gradin et deux niches. Travail
alsacien du XVIIIème siècle. H : 105, L : 123, P : 65 cm.
115. Suite de six chaises en placages d'acajou et ronce d'acajou à dossier à fronton chapiteau
sculpté d'enroulements et de vaguelettes en vis-à-vis et ajouré au centre d'une figure de lyre
stylisée (rest.). Pieds jarret à l'avant et sabre à l'arrière (rest.). Garniture de velours vert.
Epoque Restauration. H : 87 cm.
116. Trumeau en bois rechampi gris vert ornée en partie haute d'une huile sur toile marouflée
sur panneau à décor d'une composition de fleurs au vase Médicis, et d'un miroir en partie
basse. Encadrements en bois doré de frises de perles et rubans. Montants à large
encadrement mouluré doré et petite corniche moulurée dorée. Epoque Louis XVI. 176 x 118
cm.
117. Petite table en noyer, ouvrant par un tiroir en ceinture et reposant sur un piétement
tourné à entretoise en H (rest.). Plateau rapporté. Travail en partie du XVIIIème siècle.
H : 70, L : 97, L : 62 cm.
118. Bergère en acajou et placage d'acajou à dossier plat, accotoirs et supports d'accotoirs
sculptés de bustes d'égyptiennes et terminés par des pieds griffes en bronze. Pieds arrières
sabre. Ornementation de bronzes ciselés et dorés : plaques à décor de femmes ailées,
palmettes en chute, rosaces et guirlande de feuillage. Vers 1800, style retour d'Egypte.
H : 96, L : 65, P : 60 cm.
119. Bergère en acajou et placage d'acajou à dossier légèrement arrondi, à accotoirs sculptés
de canaux et palmettes. Pieds sabre terminés par des griffes de lion à l'avant. Ornementation
de bronzes ciselés et dorés : plaques à décor de femmes ailées et coupe, palmettes, feuillage
en frise. Epoque Empire. H : 94, L : 62, P : 53 cm.
120. Commode en placage de bois de rose et palissandre à façade à ressaut, ouvrant par cinq
tiroirs en simulant neuf sur trois rangs sur traverses, marquetés de réserves soulignées de
filets de grecques en bois teinté vert. Montants arrondis à cannelures simulées en bois teinté
vert, terminés part des petits pieds cambrés. Côtés à léger ressaut arrière marquetés au
modèle. Traverse basse à cul de lampe. Ornementation de bronzes ciselés et dorés : chutes et
pieds; entrées de serrure, poignées et cul de lampe postérieurs. Dessus de marbre de forme
gris veiné blanc mouluré (rest.). Beau travail d'époque Transition. Estampille de J.- F. LAPIE
et jurande. H : 85, L : 127, P : 59 cm. Jean-François LAPIE (1720-1797), reçu maître en
1763.
121. CHINE. Statuette en ivoire à patine jaune figurant une Guanyin debout, la coiffe
surmontée d'un haut chignon, tenant à la main un panier. Signée. Vers 1900. H : 40 cm.
122. Statuette en ivoire du Japon à patine jaune, jeune serviteur de palais tenant dans sa
main gauche un éventail. H: 17,5 cm. Socle bois.
123. Okimono en ivoire du Japon à patine jaune, marchand de paniers assis. Signé. L: 17 cm.
Socle bois.
124. Okimono en ivoire du Japon à patine jaune, marchand debout tenant dans ses mains un
panier. Signé. H: 13 cm.
125. Okimono en ivoire du Japon à patine jaune, personnage souriant tenant dans sa main
droite une poule, un jeune garçon à ses pieds. Signé dans un cartouche en laque rouge. H:
18,5 cm. (très petit accdt.).
126. Okimono en os gravé du Japon à patine jaune, marchand de fruits portant deux paniers
sur son épaule. Signé. H: 30 cm.
127. CHINE. Grande défense en ivoire sculpté de musiciens et dieux du bonheur. Signée. Vers
1900. L : 103 cm. Joint socle en bois de présentation.
128. Commode à portes en placage de palissandre marqueté de palmettes, volutes, acanthes
à enroulement et filets contrastés, ouvrant par un tiroir en ceinture, deux portes découvrant
un intérieur à trois tiroirs en sycomore, et un tiroir en partie basse reposant sur de petits
pieds. Dessus de marbre blanc veiné gris. Epoque Charles X. H : 90, L : 109, P : 57 cm.
129. Lustre de forme cage à monture en bronze doré à pendeloques en verre et cristal à 12
lumières sur deux niveaux. Style Louis XV. H : 88, Diam.: 52 cm.
130. Beau buffet deux-corps en merisier mouluré et sculpté ouvrant par deux portes à
encadrement chantourné et mouluré en partie haute ; partie intermédiaire à niche découpée
en fronton pyramidal incrusté de part et d'autre d'un petit tiroir. Partie basse ouvrant par deux
tiroirs et deux portes. Dormant et montants à pans coupés à cannelures arrêtées et surmontés
d'une petite fleurette sculptée, terminés par des pieds cambrés à enroulement. Traverse basse
fortement découpée centrée d'une croix de Malte. Corniche à chapeau de gendarme fortement
moulurée. Ferrures, poignées de tirage, entrées de serrure découpées ajourées en laiton.
Travail de l'ouest de la France, probablement nantais, du XVIIIème siècle.
H : 245, L : 135, P : 65 cm.
131. SEVRES. Paire de vases cornet en porcelaine bleu nuit dit bleu de Sèvres rehaussée de
filets or. Marque S 89 et marque de Sèvres. H : 31,5, Diam.: 15,5 cm.
132. Commode galbée sur ses trois faces en placage de noyer et bois de rose, ouvrant par
deux tiroirs sculptés de réserves plaquées de bois de rose en frise sur fond de noyer (rest.).
Montants renflés à large cannelure arrêtée terminés par des pieds cambrés à arrêtes vives à
enroulements. Traverse basse chantournée sculptée de volutes. Plateau marqueté de filets de
grecques. Travail du sud-ouest de la France, XVIIIème siècle. H : 91, L : 119, P : 61 cm.
133. Petite bibliothèque en acajou et placage d'acajou ouvrant par deux portes vitrées.
Montants à colonnes détachées baguées de bronze aux extrémités et reposant sur des pieds
obus à l'avant. Dessus de marbre noir moucheté blanc. Style Empire, deuxième moitié du
XIXème siècle. H : 161, L : 100, P : 50 cm.
134. Paire de vases d'ornement couverts de forme balustre en marbre brèche violette. Base
carrée à pans coupés. Riche ornementation de bronzes ciselés et dorés : anses en col
d'échassiers retenant dans leur bec une guirlande de fleurs nouée, frise de larges godrons
évidés dans la partie inférieure ornés de palmettes et acanthes, frises de tors de laurier et de
feuilles d'eau. Couvercle surmonté d'un fretel en pomme de pin. Style Louis XVI, deuxième
moitié du XIXème siècle. H : 53,5 cm.
135. Paire d'obélisques décoratifs en tôle à décor peint de scènes familiales et jeux d'enfant
dans le goût de l'Extrême-Orient en polychromie sur fond noir, ponctué de volutes feuillagées
or. Pyramidion or. Quatre petits pieds boules. Socle fixe parallélépipédique de section carrée
peint au modèle, frise de grecques or à la base. Style Louis XVI. H : 151 cm.
136. Commode galbée sur ses trois faces en placages de prunier, noyer, frêne, loupe de frêne,
sycomore et bois teintés, ouvrant par cinq tiroirs sur trois rangs sur traverses. Dessus
(postérieur) marqueté à décor d'une rose des vents en bois contrastés dans une réserve
losangique elle-même inscrite dans un motif géométrique quadrilobé et écoinçons en éventail.
Façade ornée de réserves rectangulaires à extrémités lobées dans des filets d'encadrement;
côtés marquetés au modèle et losanges concentriques (rest. impttes au placage et dans les
fonds). Traverses découpées. Montants à arrêtes vives terminés par des pieds trapézoïdaux.
Alsace, époque Louis XV. H : 84, L : 113, P : 64 cm.
137. Deux bergères (l'une à pieds griffes, l'autre à pieds sabre) et une chauffeuse gondole
pouvant former un ensemble en acajou à décor de figure de cygne ou col de cygne. Epoque
Restauration. H bergères : 88, H chauffeuse : 66 cm.
138. Trumeau en bois rechampi crème ornée en partie haute d'une huile sur toile à décor
d'une scène galante d'après Lancret, et d'un miroir en partie basse. Encadrements en bois
doré de frises de perles. Montants à large encadrement et petite corniche moulurés dorés.
Vers 1880-1900. 161 x 114 cm.
139. Fauteuil à armature en bois de cerf, formant dossier, accotoirs et pieds. Garniture au
petit point (usures). Fin du XIXème siècle. H : 103, L : 75, P : 85 cm.
140. Vitrine en placage de bois de rose ouvrant par deux portes à quatre panneaux vitrés et
séparés par une traverse au centre, à encadrement de bronze doré à frise de perles. Montants
arrondis ornés d'une rosace, de feuilles de chêne et de glands entrelacés d'acanthes en chute
en bronze doré, et d'une large cannelure cernée d'une baguette en bronze doré. Dessus de
marbre blanc veiné violet et ocre reposant sur une lingotière d'oves et dards alternés et
traverse supérieure incrustée de réserves d'entrelacs centrés de rosaces ou fleurettes. Pieds
ornés à enroulements et feuillage en chute. Estampillé par deux fois Zwiener Jansen
Successeur. Fin XIXème-début XXème siècles. H : 157, L : 101, P : 40 cm.
141. Guéridon circulaire en acajou et placage d'acajou ouvrant par deux tiroirs et deux
tablettes gainés de cuir noir en ceinture. Dessus de marbre blanc veiné gris ceint d'une galerie
de laiton ajourée. Il repose sur quatre hauts pieds fuselés cannelés. Style Louis XVI, XIXème
siècle. H : 76, Diam.: 65 cm.
142. BEYER Joseph. Peintre et maître-verrier bisontin actif fin XIXème-début XXème siècles
ayant notamment signé la verrière qui clôt la salle de bain de la villa Lamugnière (Arc-les-Gray
en Haute-Saône) et divers vitraux d'églises (Saint-Amarin, Beaucourt, Berrwiller, Montbéliard,
Ornans) etc... L'Eté et L'Hiver. Paire de vitraux sur châssis en pendant formant fenêtre (accdts
et mques), l'un des deux signés (L'Hiver), Joseph Beyer Besançon. Fin du XIXème siècle. 180
x 51 cm.
143. Bureau plat en acajou et placage d'acajou blond à plateau gainé au centre d'un cuir vert
doré au petit fer, ouvrant par quatre tiroirs en simulant cinq dont un en caisson
compartimenté, et par deux tirettes latérales gainées de cuir vert. Montants cannelés et pieds
en gaine cannelés toutes faces. Ornementation de bronzes dorés et ciselés : poignées de
tirage, entrées de serrure, bagues intermédiaires et sabots. Style Louis XVI, fin du XIXème
siècle. H : 76, L : 141, P : 75 cm.
144. Commode rectangulaire en noyer, placages de noyer et ronce de noyer ouvrant par un
tiroir en ceinture, et trois tiroirs sur traverses. Montants en colonnes détachées baguées de
bronze ciselé et doré, terminées par des pieds obus. Dessus de marbre gris Sainte-Anne.
Poignées de tirage et entrées de serrure ciselées d'une couronne de fleurs ajourée en bronze
ciselé et doré. Epoque Empire. H : 90, L : 130, P : 60 cm.
145. Beau miroir à parecloses, en bois doré de forme très mouvementée et richement sculpté
de motifs floraux et végétaux " rocaille " et de trois putti rayonnants (pttes rest.). Italie du
Nord, milieu du XVIIIème siècle. 110 x 60 cm.
146. Paire de bergères en acajou à dossier légèrement renversé à accotoirs à petite manchette
et acanthe à enroulement sculpté, reposant sur des figures de cygne et terminés par des pieds
griffes. Pieds sabres à l'arrière. Epoque Restauration. H : 88, L : 63, P : 60 cm.
147. Petit bureau cylindre en placage de bois de rose dans des encadrements de placage
d'acajou et marqueté toutes faces, ouvrant par un cylindre marqueté au centre d'un médaillon
ovale à décor de fleurs et frise de filets alternés et rosaces en écoinçons, découvrant un
plateau à tirette coulissant gainé de cuir vert, trois tiroirs sur un rang surmonté d'une grande
niche, et par trois tiroirs en ceinture. Il repose sur quatre hauts pieds gaines terminés par des
sabots. Epoque Louis XVI. H : 97, L : 112, P : 54 cm.
148. Grand miroir de forme rectangulaire en bois sculpté doré à encadrement mouvementé
ajouré richement sculpté de coquilles, volutes feuillagées, guirlandes de fleurs et fleurettes.
Fronton pyramidal au modèle à fond de glace surmonté d'une guirlande d'acanthes ajourée en
demi-cercle. Travail italien du XIXème siècle de style rocaille dans le goût du XVIIIème siècle.
179 x 112 cm.
149. NIDERVILLER.
Le sacrifice à l'amour. Sujet en faïence à glaçure émaillée blanche. Signé. Fin XIXème-début
XXème siècles. H : 26 cm.
150. Meuble-présentoir de bijoutier formant comptoir en noyer de forme rognon. Ceinture
supérieure à quatre compartiments vitrés à abattants et deux tiroirs pivotants aux extrémités.
Quatre portes vitrées en façade et deux pleines à chaque extrémité découvrant chacune 6
tiroirs pivotants en quart de rond. Dessus formant pupitre à pan incliné à abattant découvrant
un intérieur compartimenté, surmontant un tiroir et une importante niche. Boiserie et
encadrements finement moulurés et sculptés d'acanthes, coquilles, fleurettes et volutes
feuillagées. Deux pieds cambrés à enroulement à l'avant, et plinthe à l'arrière. Début du
XXème siècle. H : 104, L : 150, P : 90 cm.
151. Coffret-écritoire et son piétement fixe en placage de bois de rose et palissandre. Dessus
légèrement bombé formant abattant, marqueté de cubes sans fond et ceint d'une lingotière en
laiton. Façade à léger galbe formant tablette. Intérieur en palissandre incrusté de filets de
laiton découvrant deux tiroirs. Il repose sur 4 hauts pieds cambrés réunis par une tablette
d'entretoise (rapportée). Travail ancien du XIXème siècle. H : 75, L : 59, P : 40 cm.
152. Petit glace provençale à parecloses à encadrement mouvementé en bois sculpté ajouré
doré, à décor de feuilles et grappes de raisin entrelacées de volutes. Fronton ajouré orné d'une
coquille centrée d'un panier de roses. Glace rapportée. Travail provençal du XVIIIème siècle.
85 x 56 cm.
153. Commode à façade sinueuse en noyer, placage de noyer et ronce de noyer. Elle ouvre
par trois tiroirs montés sur traverses saillantes arrondies. Petits montants arrondis reposant
sur des pieds galettes. Entrées de serrure découpées et gravées et poignées de tirage en
laiton. Travail alsacien du XVIIIème siècle. H : 79, L : 130, P : 68 cm.
154. Beau vase en porcelaine de Paris en forme de balustre mouvementée et col à quatre
lobes. Décor peint en polychromie au centre d'une scène d'embarquement, sur fond richement
décoré de volutes et fleurettes or. Anses latérales figurant un aigle aux ailes déployées. Socle
ovale mouvementé au modèle. Vers 1850. H : 53 cm.
155. Vitrine en placage de bois de rose et acajou ouvrant par deux portes vitrées aux 2/3 et
marquetées en partie basse de grecques et frises de filets contrastés alternés. Montants à
pans coupés reposant sur quatre pieds cambrés. Dessus de marbre gris veiné blanc.
Style Transition, XIXème siècle. H : 150, L : 94, P : 38 cm.
156. TRAVAIL COLONIAL vers 1930-1940. Couple d'indigènes (Nouvelle-Calédonie).
Deux bustes formant pendant en bois noirci; la femme nue, portant des bracelets de bras et
un collier à triple rang, des anneaux aux oreilles et une couronne de coquillages dans les
cheveux, une pipe coincée sur le côté gauche; l'homme torse nu, porte un collier de dents et
coquillages, des bracelets de bars, des anneaux aux oreilles, un turban en couronne dans les
cheveux, une pipe coincée sur le côté droit. H : 43 cm.
157. Fauteuil de bureau en acajou à dossier arrondi et légèrement renversé sur le dessus
formant accotoirs à enroulement. Pieds avant en jarret, pieds arrières sabre. Assise de cuir
marron. Première moitié du XIXème siècle. H : 81 cm.
158. Paire de chaises provençales en noyer à dossier sculpté orné d'une plaque rectangulaire
ajourée à décor de fleurs. Assise paillée. Piétement à barreaux. Travail provençal du XIXème
siècle. H : 85.
159. Paire de chaises provençales en bois naturel à dossier arrondi ajouré au centre d'un
médaillon sculpté d'une corbeille de fleurs. Assise paillée. Piétement à barreaux. Travail
provençal du XIXème siècle. H : 86 cm.
160. Commode tombeau galbée toutes faces en placages de bois de violette marqueté en
feuille et bois de rose, ouvrant par quatre tiroirs sur trois rangs montés sur traverses. Tiroirs
et côtés à encadrements marquetés de filets de bois de rose. Montants à arrêtes vives.
Epoque Régence. H : 87, L : 136, P : 67 cm.
Dessus de marbre rouge veiné blanc. Riche ornementation de bronzes ciselés et dorés :
entrées de serrure, poignées de tirage et chutes sur les montants.
161. Commode de maîtrise alsacienne en placages de noyer et ronce de noyer à façade
arbalète ouvrant par trois tiroirs sur traverses et reposant sur quatre pieds toupie. Traverse
basse moulurée. Alsace, époque Louis XV. H : 35, L : 64, P : 33 cm.
162. Commode de maîtrise en bois fruitier ouvrant par deux tiroirs sur traverses à
encadrements de filets, entrées de serrure et poignées droites en laiton. Montants droits à
deux canaux de laiton en application chacun, terminés par des pieds toupie à l'avant et gaine
à l'arrière. Dessus de marbre gris Sainte-Anne. Epoque Louis XVI. H : 30, L : 35, P : 23 cm.
163. Flambeau en laiton à fût balustre à section octogonale, binet cylindrique et pied carré à
angles abattus. XVIIIème siècle. H : 19,5 cm.
164. Paire de flambeaux en bronze à fût balustre et binet côtelés, à piédouche mouvementé et
mouluré et base chantournée (complets de leur bobèche).
Seconde moitié du XVIIIème siècle. H : 24,5 cm.
165. Belle verseuse en cuivre de forme balustre à trois pieds à motifs cordés et attaches
chantournées. Elle est munie d'un long déversoir formé épousant la totalité de la panse, d'un
couvercle dit "en chapeau de gendarme" à poucier incurvé et d'un manche en bois tourné à
douille tronconique. Ile-de-France( ?), milieu du XVIIIème siècle.
166. Grande cruche piriforme en cuivre, à petit gobelet cylindrique, munie d'un couvercle
articulé et légèrement bombé, à languette en fer forgé. La moitié inférieure de l'anse épouse
la panse de l'objet. Le corps est composé de trois parties assemblées à " dents de loup ".
ALLEMAGNE (?), XVIIIème siècle. H : 42 cm.
167. Bassinoire en cuivre, à couvercle articulé entouré d'un motif cordé et curieusement orné "
en repoussé " à contours guillochés, d'une main droite d'homme, ouverte et ceinte d'un
couronne végétale. Manche en fer forgé torsiné (type de configuration vraisemblablement
maçonnique - quasi parfait état). XVIIIème siècle. L : 66 cm.
168. Paire de flambeaux en laiton, à section octogonale et piédouche mouvementé et mouluré.
Milieu du XVIIIème siècle. H : 23,2 cm.
169. Paire de pique-cierges en laiton, à fût composé de balustres et bagues, reposant sur une
base tripode (la tige de l'un a été remplacée). H aux coupelles : 31,5 cm. Italie, XVIIème
siècle.
170. Coquemar en cuivre, de forme balustre à haut pied droit et oblique, couvercle en "
chapeau de gendarme " et anse tubulaire. Assemblage à "dents de loup" (manque le poucier).
H : 23 cm. XVIIIème siècle.
171. Paire de moules à gâteaux ou chocolats en cuivre figurant des poissons. XIXème siècle. L
: 29 cm.
172. Beau moule à gâteaux en cuivre à cheminée centrale, à un rang de dix-huit demi-
colonnes à bouts arrondis et d'une couronne de deux rangs de huit "langues de chat". XIXème
siècle. Diam. : 16,2 cm.
173. Paire de petites bergères de forme gondole en acajou et bois doré. Accotoirs en chute
entièrement sculpté d'une figure de cygne à patine dorée (usures) et terminés par des pieds
en jarret sculptés d'une palmette à l'avant et sabre à l'arrière. Epoque Restauration. H : 78, L
: 64, P : 67 cm.
174. Suite de 6 paires de doubles volets intérieurs articulés en bois peint crème ou gris à 6
panneaux moulurés chacun (manque encadrement). XVIIIème siècle. H : 214, L : 61 cm.
175. Paire de vases décoratifs de forme balustre en porcelaine à décor sur fond or et or amati
de réserves peintes en polychromie à décor de scènes dans le goût de l'Antique. Anses
latérales figurant des cygnes. Socles parallélépipédiques à section carrée à décor gravé de
masques et de volutes feuillagées. Style Restauration. H : 69, Diam. : 23 cm.
176. Console d'applique en bois et stuc dorés reposant sur de hauts pieds galbés, moulurés et
sculptés terminés par des enroulements réunis par une entretoise sculptée d'une importante
coquille éclatée en partie basse et d'une large ceinture ajourée et fortement sculptée. Dessus
de marbre bleu Turquin mouluré. Travail rocaille d'époque Louis XV. H : 83, L : 125, P : 63
cm.
177. Vierge à l'Enfant en bois sculpté doré présentant dans sa main droite l'Enfant Jésus assis.
Sud de la France vers 1850. H : 37 cm (restauration à la main gauche).
178. Table de salle-à-manger à piétement en fer forgé, composé de cinq pieds volutés formant
console réunis en son centre par une composition feuillagée. Plateau octogonal en marqueterie
de marbres polychromes à décor géométrique et rosaces. H : 80, Plateau : 140 x 140 cm.
179. Vierge à l'Enfant en bois sculpté doré présentant dans sa main gauche l'Enfant Jésus
assis. Sud de la France vers 1850. H : 49 cm (petits manques et usures). Socle en chêne.
180. Meuble à deux-corps formant vitrine en placage de loupe d'orme et chêne des marais.
Corps supérieur formant vitrine en léger retrait ouvrant par deux portes à vitres biseautées
sur fond de glace (trois étagères verre); un tiroir en ceinture et deux portes à deux panneaux
en partie basse. Montants en colonnes détachées fuselées cannelées surmontées de
chapiteaux corinthiens. Corniche centrée d'un médaillon drapé. Vers 1880-1900.
H : 182, L : 92, P : 52 cm.
181. Sainte Anne et la Vierge. Sujet en bois sculpté doré présentant sainte Anne assise et
Marie debout tenant dans ses mains un livre. Sud de la France vers 1850. H : 35 cm
(restaurations aux mains de la Vierge).
182. Coiffeuse d'homme en acajou et placage d'acajou ouvrant par trois tiroirs dont un à
secret et à tirette amovible formant chevalet, marqueté au recto d'un damier et foncé de glace
au verso. Dessus en cuvette incrusté d'un marbre blanc veiné gris. Pieds fuselés cannelés à
roulettes. Epoque Louis XVI. H : 78, L : 84, P : 51 cm.
183. Paire de candélabres mouvementés en bronze doré à cinq lumières à riche décor de style
rocaille. Style Louis XV, fin XIXème-début XXème siècles. H : 63 cm.
184. Christ en ivoire sculpté présenté sur une croix en bois doré dans un encadrement en anse
de panier en bois doré sculpté sur fond de moire rose. XIXème siècle. 46 x 32 cm.
185. Commode sauteuse en noyer à façade et plateau découpés en double accolade, ouvrant
par deux tiroirs montés sur traverses. Montants avant arrondis à large cannelure arrêtée.
Quatre hauts pieds fortement cambrés. XVIIIème siècle. H : 85, L : 135, P : 66 cm.
186. Christ crucifié en bronze. Il est présenté sur une croix en bois la tête penchée à gauche,
les hanches entourées d'un périzonium, sans couronne d'épines. Il conserve encore des traces
de sa dorure originale. Vers 1720. H : 37 cm. Expert : Christian RAUD.
187. Petite vierge en bois de poirier sculpté. Elle est debout sur un socle hexagonal tenant son
enfant sur son bras gauche. L'enfant est entièrement habillé et ce type de vierge a été réalisé
dans l'est de la France au XVIIème siècle (qques accdts usures et mques). H : 14,5 cm. Expert
: Christian RAUD.
188. Christ en bois sculpté polychrome. Il est représenté les bras en diagonale, la tête coiffée
d'une couronne d'épines, les hanches ceintes d'un périzonium ponctué de plis. France XVIIème
siècle (manque aux mains, polychromie reprise). H : 30 cm. Expert : Christian RAUD.
189. Icône russe moscovite du XIXème siècle. Elle représente un saint en buste tenant le livre
saint de sa main gauche et bénissant de l'autre. Il est entouré sur chacun des cotés par un
ange. Le panneau est cintré. Quelques accidents et manques. Il porte au verso une facture
d'achat du monastère de l'intercession de SOUZDAL. 31 x 26 cm. Expert: Christian RAUD.
190. Christ limousin crucifié en cuivre repoussé anciennement doré. Il est représenté droit
vêtu d'un périzonium long, qui tombe en dessous de ses genoux, les deux pieds écartés la
tête couronnée et inclinée sur le côté gauche. Ses yeux sont en émail noir. Ce christ porte
encore des traces de dorure au mercure. Son anatomie très symboliste est figurée par une
belle gravure soulignant les côtes et les muscles des bras. Il est pratiquement intact hormis un
manque à la couronne. Région limousine XIIIème siècle. H : 12,5, L : 11 cm. Expert :
Christian RAUD.
191. Petit personnage masculin en ivoire sculpté. Ce petit ivoire Allemand de l'école d'Erbach
nous montre un des personnages accompagnant une série de musiciens traités d'une manière
caricaturale. Il est en bon état et repose sur un socle en bois tourné et noirci. H : 14 cm.
Expert : Christian RAUD.
192. Petit garçon nu à plat ventre sur un sol ovale en ivoire sculpté. Il a le pied droit relevé et
regarde devant lui. Ce beau sujet Dieppois est intéressant par son graphisme très fluide, la
transparence de l'ivoire et la qualité d'exécution. H : 4, L : 10 cm.
Expert : Christian RAUD.
193. Petit enfant jouant avec un chat en ivoire sculpté. Il est assis un genou au sol le bras
droit en l'air son chat sur sa gauche et repose sur une terrasse carrée à pans coupés
monoxyle. Dieppe XIXème siècle. H : 7,5, L : 4,5 cm. Expert : Christian RAUD.
194. FLANDRES. Chiens dévorant un ours. Ancienne tapisserie mettant en scène trois chiens
dévorant les restes d'un ours mort, volatiles divers et griffon perché; un château médiéval et
une église en arrière-plan (accdts et rest.). Belle bordure à décor en frise de fruits, oiseaux et
petits lapins. Bordure basse rapportée. Flandres, deuxième moitié du XVIème siècle. 285 x
220 cm.
195. Manteau de cheminée en marbre rouge veiné blanc sculpté et mouluré. Façade en
accolade à deux volutes nouées centrées d'une coquille éclatée et bordée d'acanthes.
Montants arrondis à renflement mouluré. Tablette supérieure de forme moulurée à bec de
corbin. Vers 1880. H : 106, L : 144, P : 34 cm.
196. Taque de cheminée en fonte à décor des armes de France et de fleurs de lys en
écoinçons. Datée 1707. 65 x 65 cm.

Belle collection d’ETAINS des XVII, XVIII et XIXèmes siècles.
Expert : Monsieur Jean-Claude COMMENCHAL.

197. ALLEMAGNE. Gobelet en étain de forme tronconique très légèrement évasée, à pied droit
et horizontal. Il est orné de trois bandes guillochées et de filets tournés. Mention
patronymique gravée : Johann Bludau. Circa 1700. H : 16 cm.
198. ALLEMAGNE. Rare paire de cuillers en étain du modèle à filet et coquille. Milieu du
XVIIIème siècle. L : 18,8 cm.
199. ALLEMAGNE. Verseuse en étain de forme cylindrique à déversoir mouluré et couvercle à
toupie, gravée de motifs floraux. Poinçon non identifié. Milieu du XIXème siècle. H : 16 cm.
200. ALLEMAGNE du Sud. Crémier en étain de forme balustre et couvercle à toupie, à décor de
côtes droites, muni d'une anse mouvementée. Vers 1800. H : 14,2 cm.
201. ALLEMAGNE du Sud. Bouteille à vin en étain appelée "Prismenkanne", munie d'un
bouchon vissé à anneau ballant mouluré (rare et de petite dimension). Traces de poinçons. H :
16,5 cm. Seconde moitié du XVIIIème siècle.
202. ALSACE (?). Rare et grand flambeau en étain, à fût balustre à bague et piédouche
mouvementé, orné de fines côtes droites, cannelures et frises de motifs cordés. Seconde
moitié du XVIIIème siècle. H : 28 cm.
203. ALSACE ou ALLEMAGNE. Bouteille à vin en étain, de forme cylindrique à bouchon vissé et
anneau ballant, gravée d'un volatile, d'une grappe de raisins et d'un patronyme allemand.
Première moitié du XIXème siècle. H : 20,5 cm.
204. ALSACE ou SUISSE. "Secouette" en étain en forme de cloche à bouchon vissé et col
cintré. Seconde moitié du XVIIIème ou début du XIXème siècle. H : 9,2 cm.
205. AURILLAC. Assiette à bord rond en étain. Poinçon de contrôle : FF couronnées / 1691 /
AVR(ILL)AC.
206. AUVERGNE. Soupière en étain à piédouche court et gorge en quart de rond, à anses
fixes, munie d'un couvercle évasé à prise en forme de gland de chêne. XIXème siècle.
L : 28 cm. H : 25 cm.
207. BALE. Ecuelle en étain, à oreilles à volutes, enroulements et tête humaine ; le couvercle
et le corps sont munis de trois pied-griffe enserrant des sphères et ornés de grands godrons
légèrement repoussés et soulignés d'une gravure " au tremblé " (rare et beau modèle en
parfait état). Poinçonnage de Nicolas II ÜBELIN, reçu maître vers 1705, sur les deux éléments.
Première moitié du XVIIIème siècle. L : 22 cm.
208. BARR ou STRASBOURG. Pichet tronconique en étain, à poucier en S mouluré, orné d'une
épaisse moulure médiane. Contremarque rosacée au fond intérieur. Poinçon d'un maître non
identifié : cerf passant à gauche / chasseur et chien / initiales incertaines I.P.F. XVIIIème
siècle. H : 23,9 cm.
209. BASSE-NORMANDIE (?). Paire d'assiettes à bord rond en étain. Marque de louage ( ?) à
la croix de Malte. Fin du XVIIIème ou début du XIXème siècle.
210. BERNE. Aiguière dite "Stegkanne" de forme balustre à piédouche, long déversoir relié au
col par un bras mouluré, couvercle à toupie et poucier " palmette " (belle de qualité et d'état).
Poinçon de Johann KÜPFER, maître vers 1690. Premier quart du XVIIIème siècle. H : 32 cm.
211. BERNE (?). Aiguière en étain, de forme balustre à piédouche, couvercle à toupie, poucier
à crête mouluré, munie d'une belle anse mouvementée ornée d'une caryatide (premier constat
de ce type de pièce manifestement obtenu à parti d'un moule de "Stegkanne" ou "aiguière
bernoise" - superbe de qualité et d'état). Contremarque rosacée au fond intérieur. Seconde
moitié du XVIIIème siècle. H : 31 cm.
212. BORDEAUX (?). Paire de flambeaux en étain à décor de côtes droites et rangs de perles
(deux consolidations et colmatage sous un des nœuds - rare modèle). Poinçon de qualité :
METAL / PARIS. Extrême fin du XVIIIème ou début du XIXème siècle. H : 26 cm.
213. COLMAR. Pichet en étain de forme tronconique à base évasée, bec verseur fortement
mouluré, couvercle mouvementé à prise en grappe de raisins et poucier en S à crête
moulurée. Poinçon de Frédéric DOLL reçu maître en 1790 : masse d'arme couronnée / F.D.
Extrême fin du XVIIIème ou premier tiers du XIXème siècle. H : 25,2 cm au col et 30,5 cm
hors tout.
214. COLOGNE (ou région de) ( ?). Pichet en étain de forme balustre à base cylindrique,
gobelet en quart de rond et poucier en S. Poinçon de maître non identifié : rose couronnée /
L.(O ?). XVIIIème siècle. H : 14 cm.
215. EST DE LA FRANCE ou ALLEMAGNE. Grand et beau pique-cierge en étain à fûts en
balustres opposés et bagues, large coupelle à godrons et base tripode à pied-griffe dont
chaque face est ornée d'une Vierge à l'Enfant, d'angelots, de rinceaux et de fleurs.
Première moitié du XVIIIème siècle. H : 72,5 cm.
216. EST DE LA FRANCE ou ALLEMAGNE. Paire de salerons à coupelle hémisphérique à bord
cordé et piédouche évasé. Première moitié du XIXème siècle. H : 6,5 cm.
217. FRANCE. Goute-vin en étain à anse serpentée. Trace de poinçon et marque d'inventaire
(objet rare dans le matériel étain). Première moitié du XIXème siècle. Diam. : 7,9 cm.
218. FRANCE. Ensemble de trois plateries composé d'une assiette, d'un plat et d'un bassin.
XVIIIème et XIXème siècles.
219. FRANCE. Plat rond à bord mouluré en étain orné d'un motif de type armorial gravé.
Poinçons d'un maître non identifié : 1° - P.L / palmes / couronne. 2° - P.L / C / 1663 /
compas. Fin du XVIIème ou début du XVIIIème siècle. Diam. : 37,2 cm.
220. FRANCFORT. Aiguière en étain à gorge en S chantournée, à piédouche mouvementé,
munie d'une anse moulée et volutée. Elle est ornée en plein de côtes torses et d'une baguette
médiane moulurée (superbe de qualité et d'état). Poinçon de maître incomplètement frappé :
ange-justicier / initiales illisibles. Seconde moitié du XVIIIème siècle. H : 19 cm.
221. FRANCHE-COMTE. Rare et belle verseuse balustre en étain à trois pied-griffe en laiton à
attaches perlées ; le couvercle est orné d'une rosace et le bec verseur de longs godrons
incurvés (modèle proche de ceux crées par les GONELLE à BESANCON - consolidation à la
charnière). Elle est munie d'un manche latéral en bois tourné. Fin du XVIIIème siècle ou tout
début du XIXème siècle. H : 22 cm.
222. GENEVE. Plat rond en étain "à la cardinal". Poinçon de contrôle de la ville : F couronné
(Pierre 1er ROZE devint maître à Grenoble et s'installa à Genève vers 1650 ; il arrêta son
activité en 1688 - parfaitement poinçonné et de très belle qualité). Poinçon de Pierre 1er
ROZE, reçu maître avant 1650 : tête de maure / PIERRE ROZE / 1609. Marques de propriété
gravées : M / C.V / E.G. Avant 1688. Diam. : 29,3 cm.
223. GIENGEN (ALLEMAGNE du Sud). Plat à barbe en étain, de forme oblongue à aile unie
droite et oblique, munie d'un anneau de suspension (très tôt d'époque pour ce type d'objet de
surcroît très rare dans le matériel étain - parfait état). Marque de propriété gravée : M.K.
Poinçon de Jacob LEEBLEIN, reçu maître vers 1700. Première moitié du XVIIIème siècle. L. :
23,4 cm.
224. HAGUENAU. Pichet en étain de forme tronconique à base évasée et couvercle à poucier
en S brisé à crête moulurée (très rare provenance - la localité incomplètement lisible pourrait
être SCHIRRHEIN près d'HAGUENEAU, où était peut-être installé ce maître). Poinçon de
Johann Andréas REICHMANN reçu maître vers 1750 : ange-justice / FEIN (ZINN) / --- HEIN /
I.A REIC(MANN). Seconde moitié du XVIIIème siècle. H totale : 30,4 cm.
225. LAON. Plat rond à bord mouluré en étain (platerie tôt d'époque, d'une très grande rareté
de provenance et porteuse d'un magnifique poinçonnage). Poinçon de la ville : FF couronnés /
1692 / LAON. Poinçon inédit de Pierre GORJU, reçu maître en 1696 ou peu avant : rose / ETIN
FIN / P.G / 1696. Entre 1696 et 1706. Diam. : 31,8 cm.
226. LOWENBERG. Belle chope en étain, de forme cylindrique à pied en quart de rond,
couvercle à toit plat et poucier " boule ". Elle est finement gravée d'un perroquet branché et
d'une grande fleur. Poinçon de ville et poinçon de Johann Gottfried HASELBACH, reçu maître
en 1793. Marque de propriété datée : G.L.D / 1822. Début du XIXème siècle. H : 25 cm.
227. LYON. Cruche à lait appelée "Dourne", en étain, de forme ovoïdale à piédouche, anse
verticale, couvercle semi circulaire articulé et déversoir à tête de pigeon. Poinçons de Jean-
Baptiste LAUBREAUX maitre en 1782 et de Claude LAUBREAUX maître en 1743. Seconde
moitié du XVIIIème siècle. H : 32 cm.
228. MULHOUSE. Pichet en étain de forme tronconique à base évasée, bec verseur fortement
mouluré, couvercle mouvementé à prise en grappe de raisins et poucier en S à crête moulurée
(très rare petite dimension en très bon état). Poinçon de Jean-Jacques BRUCKNER, reçu
maître en 1738 : roue couronnée / I.I.(B). H : 12,8 cm au col et 16,5 cm hors tout.
229. MUNICH. Pique-cierge en étain, à fût à bagues et deux balustres opposés ; la base
tripode et chantournée repose sur trois pied-griffe. Poinçon incomplètement lisible de Johann
Georg TEUFEL, reçu maître en 1756, et poinçon de ville très usé. Seconde moitié du XVIIIème
siècle. H à la bobèche : 55,5 cm.
230. MUNICH (région de) (?). Plat à ombilic et aile large en étain (absolument exceptionnel de
qualité et de fini d'exécution). Poinçon de contrôle : petite rose couronnée sans initiales.
Poinçon d'un maître non répertorié : armes de ville / P.E.F. Diam. : 32,3 cm. Milieu du
XVIIème siècle.
231. NUREMBERG. Ecuelle en étain à deux prises latérales mouvementées et couvercle orné
de deux frises de rinceaux et muni de trois pied-griffe enserrant des sphères (rare modèle -
zones de piqûres). Marque de propriété gravée et datée : I.O.B / 1793. Poinçon de Johann
Christoph NORMANN, reçu maître en 1786. Fin du XVIIIème siècle. L : 17,5 cm.
232. NUREMBERG. Chope tronconique en étain à décor de deux séries de moulures, couvercle
à toit plat et poucier " toupie " (superbe état). Poinçon de Johann Andreas HERBST, reçu
maître en 1795. Début du XIXème siècle. H : 22,5 cm.
233. NUREMBERG. Pichet de forme tronconique en étain, bec verseur mouluré, couvercle à
terrasse et poucier en esse à crête moulurée. Poinçon au fond intérieur de Johann Caspar
MÜLLER : aigle éployé / N / I.C.M. Avant 1847. H : 24,4 cm.
234. PARIS. Assiette en étain à bord rond mouluré (superbe de qualité et d’état – il pourrait
s’agir de MAREUIL-EN-BRIE, où cette assiette fabriquée à Paris a pu être contrôlée à l’occasion
d’une foire par exemple).. 1° - Poinçon inédit de René POIRIER, maître en 1643 :
R.POIRI(ER) / trois étoiles couronnées / date illisible. 2° - Poinçon de contrôle : C couronné /
95 / MAR/----/IL. 3° - Lis seul. Fin du XVIIème ou tout début du XVIIIème siècle.
235. PARIS. Ecuelle à oreilles en étain à décor de palmettes sur fond quadrillé, et son
couvercle à décor " à la dentellière " à prise en marguerite (ensemble bien poinçonné).
Poinçonnage, sur le bol : 1° - marteau couronné / I.T / P, frappé deux fois. 2° - Poinçon de
Jean TARDIF : cupidon / I.TARDIF / (ETIN FIN) / (1716). Sur le couvercle : 1° - dito 2° ci-
dessus, incomplet. 2° - contrôle au L couronné. Avant 1760. L : 30,2 cm.
236. PARIS. Petite boule à sangsues pomiforme en étain fermant à bouchon vissé à anneau
(anneau accidenté et petits enfoncements). Poinçon de contrôle à la navicelle et poinçon de
André François BOICERVOISE reçu maître en 1741 : marteau / F.A.B / P. H au couvercle : 7,5
cm.
237. PARIS. Coffret aux Saintes Huiles en étain de forme rectangulaire à couvercle articulé à
doucine, orné de frises de petits godrons et moulures. Poinçon de maître incomplètement
lisible (manquent les ampoules et la croix). Seconde moitié du XVIIème siècle. Dimensions :
10 x 5,5 x 10,5 cm.
238. PEZENAS. Assiette à bord rond en étain. Poinçon de contrôle / FF couronnées / PEZENAS
/ 1700. Poinçon de David CANONGE reçu maître en 1689. Avant 1747.
239. REGENSBURG. Chope tronconique en étain à couvercle à toit plat et poucier " boule ",
ornée de deux séries de moulures (de belle qualité et en parfait état). Beau poinçonnage
complet de Friedrich Christian WESCHKE, reçu maître en 1755. Avant 1788. H : 16,5 cm.
240. SITTEN (Valais). Pichet à épaulement en étain, pied et gobelet en quart de rond et
poucier à glands (très beau de qualité et d'état). Poinçon de Joseph CASTEL actif de 1801 à
1828 : tour / (JOSEPH) CASTEL. Marque de jaugeage " aux armes ". Marque d'inventaire :
XLVIII. Début du XIXème siècle. H : 20,4 cm.
241. STRASBOURG. Pichet en étain de forme tronconique à base évasée et poucier en S à
crête moulurée. Poinçon de contrôle aux armes de la ville. Poinçon de Jean-Michel EMMERICH,
reçu maître en 1705 : dextrochère / deux étoiles / I.M.E. Avant 1753. H : 21 cm au col et 24,8
cm hors tout.
242. STRASBOURG. Pichet tronconique en étain, à poucier en S à crête moulurée, ornée de
filets tournés et baguettes (quasi parfait état - bien poinçonné). Poinçon de jaugeage : armes
/ tonnelet / K.Z. Poinçon de contrôle " aux armes ". Poinçon de Jean Frédéric BORST, reçu
maître vers 1731 : cœur / I.F.B. Contremarque rosacée au fond intérieur. Milieu du XVIIIème
siècle. H : 30,5 cm.
243. STRASBOURG. Belle assiette en étain à bord rond mouluré. Poinçon de contrôle " aux
armes " et poinçon de Jean ISENHEIM, reçu maître vers 1784 : soc de charrue / I.I / fleurette.
Marque de propriété estampée : M.G.S. Fin du XVIIIème ou tout début du XIXème siècle.
244. STRASBOURG. Pichet en étain de forme tronconique à base évasée et couvercle à poucier
en S brisé à crête moulurée. Poinçon de Jean 1er SCHAFFER, reçu maître avant 1745 et actif
jusqu'en 1771 : agneau pascal / I.S. Poinçon de contrôle " aux armes " et poinçon de
jaugeage : écu aux armes, tonnelet / K.Z. Contremarque rosacée au fond intérieur. Milieu du
XVIIIème siècle. H totale : 30,4 cm.
245. SUD-EST (?). Pot à eau balustre en étain, à piédouche en doucine et anse à chenille et
crossette (un rebouchage à la panse). Il est orné d'un motif armorial gravé. Autour de 1800. H
: 21,5 cm.
246. SUD-OUEST. Ecuelle à oreilles en console à contour rubané et un couvercle adapté à
prise figurant une grenade. Première moitié du XIXème siècle. L : 26,5 cm.
247. SUISSE. Rare flambeau en étain dit " trompette ", à fût tronconique évasé vers le bas et
pied en cuvette à bord chantourné et mouluré, bague et binet cylindrique, à décor de côtes
torses. Poinçon de qualité : FEIN. Seconde moitié du XVIIIème siècle. H : 20,2 cm.
248. SUISSE. Petite écuelle en étain à oreilles ajourées, le couvercle est orné de deux frises de
godrons incurvés et muni de trois pied-griffe enserrant des sphères. L : 21,3 cm
249. SUISSE ou ALLEMAGNE. Cruche en étain en forme de tonnelet orné de séries de
baguettes. Elle est munie d'un couvercle circulaire à anse verticale monté à charnière et
fermant à baïonnette ; le bec verseur est doté d'un clapet articulé. Première moitié du XIXème
siècle. H : 29 cm.

TABLEAUX ET BRONZES

250. ADRION Lucien (1889-1953).
Paris, le Carrousel.
Huile sur toile, signée en bas à droite et titrée au dos. 65 x 81 cm.
251. BACHMANN Adolphe (c.1880-?).
Vue du Grand Canal et du Palais des doges, Venise.
Huile sur panneau, signée en bas à gauche. 23,7 x 33 cm.
252. BENNER Emmanuel dit Many (1873-1965).
Elève de Henner, il fut aussi le conservateur du musée Henner.
Portrait de magistrat à la légion d'honneur.
Huile sur toile, signée et datée 1932 en haut à gauche. 82 x 65 cm.
253. BENOIT E. Ecole française du XIXème siècle.
Nature morte au lapin, aux échalotes et à la casserole en cuivre.
Huile sur toile, signée et datée (18)77 (?) en bas à droite (rest.). 38,5 x 46,5 cm.
254. BERJOLE Pierre (1897-1990).
Saint-Tropez, le clocher.
Huile sur toile, signée en bas à droite, titrée et datée 1972 au dos. 61 x 46 cm.
255. BONO Primitif (c.1880-1955).
Le pont de Carouge, Genève.
Huile sur toile, signée en bas à droite, titrée et contresignée au dos. 46 x 55 cm.
256. BOSBOOM Johannes (La Haye 1817 - 1891) attribué à.
Intérieur de cathédrale.
Huile sur panneau. 76 x 60 cm.
Expert : Patrice Dubois.
257. BOULANGER Louis (1806-1867).
Le retour du troupeau.
Huile sur toile, signée en bas à gauche. 58 x 100 cm.
258. BRAYER Yves (1907-1990).
Etangs en Camargue.
Huile sur toile, signée en bas à droite et titrée au dos. 38 x 55 cm.
259. CANDA Pavel (1930).
L'enterrement.
Huile sur toile signée et datée (19)89 en bas à droite. 27 x 16 cm.
260. CANUT Denis.
Bouquet au vase d'argent.
Huile sur toile, signée en bas à droite, titrée et contresignée au dos. 46 x 55 cm.
261. CARAUD Joseph (1821-1905).
Orientales à la fontaine.
Huile sur toile, signée en bas à droite (rentoilée). 36 x 29 cm.
262. CAUSSE Julien (1869-?)
L'Immortalité.
Régule patiné orné en ronde-bosse au sommet d'un branchage soutenant trois ampoules.
Signé. H : 73 cm.
263. CLÉSINGER Jean-Baptiste (1814-1883).
Buste du Christ.
Bronze à patine brune. F. Barbedienne fondeur. Signé, situé Rome et daté 1858. Réduction
mécanique A. Collas breveté. Dédicace A mon frère, 20 mai 1837 "J'étais là" - 20 mai 1887
"J'y suis de souvenir" Hector. H : 33,5 cm. Socle bois.
264. DE MARNE Jean - Louis (1752 - 1819) suite de.
1 - Villageois dans un hameau le long d'une rivière.
Huile sur panneau de chêne. 41 x 65 cm.
2 - Pêcheurs en barque, près d'un hameau, au soleil couchant.
Huile sur panneau de chêne. 40,5 x 65 cm. Expert : Patrice Dubois.
265. D'ESPAGNAT Georges (1870-1950).
Nature morte aux raisins et aux pommes.
Huile sur toile contrecollée sur panneau, monogrammée en bas à gauche. 24 x 35 cm.
266. DUMONT Claude (XXème siècle).
Vacances dans un coin de Côte d'Azur.
Huile sur toile, signée en bas à droite, contresignée et titrée au dos. 33 x 41 cm.
267. DU VERNE Henri (XXème siècle).
Départ pour la pêche en Bretagne.
Huile sur toile, signée en bas à droite. 46 x 55 cm.
268. DYCK Anton van (1599 - 1641) école de.
La Vierge à l'Enfant Huile sur toile (pttes rest.). 94 x 76,5 cm.
A rapprocher de deux compositions d'Anton van Dyck sur le thème de la Vierge à l'Enfant
conservées à Cambridge au Fitzwilliam Museum et à Londres à la Duwich Picture Gallery.
Expert : Patrice Dubois.
269. ECOLE FLAMANDE du XVIIème siècle. Suite d'Ambrosius Benson (Gand 1495 - 1550)
Vierge à l'Enfant.
Huile sur cuivre (quelques lacunes et pliures). 21 x 17 cm.
Expert : Patrice Dubois.
270. ECOLE FRANCAISE du XVIIème siècle. Entourage de Nicolas Loir (1624 - 1679).
L'Adoration des Mages.
Huile sur toile (rentoilage). 48 x 62,5 cm.
Expert : Patrice Dubois.
271. ECOLE FRANCAISE du XVIIème siècle.
La Vierge observant l'enfant Jésus endormi près de saint Jean-Baptiste enfant et de saint
Joseph.
Huile sur panneau (trace de fente en haut à gauche et en bas à gauche). 35 x 27,2 cm.
Expert : Patrice Dubois.
272. ECOLE FRANCAISE de la première moitié du XIXème siècle.
Temple grec dans une vallée avec deux fumeurs sur une colline.
Huile sur toile, monogrammée LB et datée 1836 en rouge en bas à droite (pttes rest.). En bas
à droite une petite étiquette de catalogue avec le numéro 25. 30 x 42 cm.
Expert : Patrice Dubois.
273. ECOLE ORIENTALISTE du XIXème siècle.
La halte du cavalier à la fontaine.
Huile sur panneau. 24 x 18 cm.
274. ECOLE FRANCAISE du XIXème siècle.
Jeune italienne agenouillée en prière devant un autel dans une chapelle de campagne.
Huile sur toile. 32,5 x 24,5 cm. Expert : Patrice Dubois.
275. ECOLE FRANCAISE du XIXème siècle.
Scènes de basse-cour.
Deux huiles sur panneaux formant pendant, monogrammées AM en bas à droite.
22 x 41,2 et 22 x 40,8 cm.
276. ECOLE FRANCAISE du XIXème siècle.
Jeune villageoise au puits.
Huile sur toile. 27 x 21 cm. Expert : Patrice Dubois.
277. ECOLE FRANCAISE vers 1880.
L'entretien.
Huile sur panneau de chêne. 27 x 21 cm.
278. ECOLE NAIVE FRANCAISE vers 1880.
Le pêcheur au bord de la rivière.
Le promeneur et son chien.
Deux huiles sur toile en pendant. L'une des deux portant une signature (illisible) et datée 1882
en bas à droite. 50 x 74 cm.
279. ECOLE FRANCAISE dans le goût de Galien-Laloue.
Marché aux fleurs place de la Madeleine à Paris.
Huile sur toile, signée en bas à droite. 79 x 119,5 cm.
280. ECOLE FRANCAISE du début du XXème siècle.
Composition aux instruments de musique. Huile sur panneau, monogrammée AB en bas à
droite. 32 x 43 cm.
281. ECOLE FRANCAISE dans le goût du XVIIIème siècle.
La belle jardinière.
Huile sur toile. 55 x 38 cm.
Important cadre en bois doré ajouré et sculpté de volutes feuillagées à fronton (115 x 80 cm).
282. GALAND Léon Laurent (1872-1960).
Bouquet de roses dans un vase.
Huile sur toile, signée en bas à gauche. 46 x 38 cm.
283. GALIANY Eugène pour GALIEN-LALOUE (1854-1941).
Paquebot à quai.
Huile sur toile, signée E. Galiany en bas à gauche. 70 x 102 cm.
284. GENNARELLI Amedeo (1881-1943).
Le repos.
Bronze à patine vert-brun, signé sur la terrasse. H : 9, L : 20,5 cm.
285. GIROUX Achille (1820-1854).
Chasseur sonnant de la trompe.
Le repos des chasseurs.
Deux huiles sur toiles formant pendant, l'un signée en bas à droite (rentoilée), l'autre signée
au milieu en bas. 40,8 x 32,3 et 41,5 x 32,5 cm.
286. GORRIN Ulysse (1884-1965).
Barques et cabanes d'ostréiculteurs. Environ de Marennes.
Huile sur toile, signée en bas à gauche. Etiquette sur le châssis au dos. 46 x 55 cm.
287. GRAFF Anton (1726 - 1713) école de.
Portrait d'un artiste (autoportrait) tenant un porte mine devant une feuille de papier bleu.
Huile sur panneau (quelques rest.). 70 x 54,5 cm. Expert : Patrice Dubois.
288. GRÉGOIRE Jean Louis (1840-1890).
L'Alsace et La Lorraine.
Deux bustes d'allégories féminines en bronze à patine brune nuancée représentant les deux
régions annexées par l'Empire allemand sur la France en vertu du traité de Francfort, signé le
10 mai 1871 après la défaite française, et datés, de fait, 1871 en façade. L'Alsace, en pleurs,
est représentée en coiffe traditionnelle et porte la croix de Jeannette, tandis que la Lorraine,
représentée sous les traits allégoriques de la ville de Metz couronnée, pleurant, se fait dévorer
le cœur par l'aigle impérial allemand. Signés L. Grégoire et datés 1872 à l'arrière. Süsse
fondeur (marque en creux à l'arrière). Socle de section carrée en marbre rouge griotte
mouluré. H totale : respectivement 62 et 64 cm.
289. GROSPERRIN Claude (1936-1977).
Cheval dans la cour de ferme.
Huile sur toile, signée en bas à droite et titrée au dos. 16 x 22 cm.
290. GUILLOUX Albert Gaston (1871-1952).
Bouquet de roses blanches.
Huile sur panneau, signée en bas à droite. 35 x 26,5 cm.
291. HAREUX Victor (1847-1909).
Le berger et son troupeau au bord du torrent.
Huile sur toile portant le cachet rouge de la vente en bas à gauche. 65 x 90 cm. Ancienne
étiquette d'exposition au dos portant le numéro 187, certificat d'authenticité manuscrit sur le
châssis de Tony HAREUX. Beau cadre en bois et stuc doré.
292. ISENBART Emile (1846-1921).
Château sur la Loue (affluent du Doubs).
Huile sur toile contrecollée sur panneau, signée en rouge en bas à droite. 27,3 x 41,7 cm.
293. ISENBART Emile (1846-1921).
Le schlitteur en forêt.
Huile sur toile, signée en bas à gauche. 81 x 65 cm.
294. JACQUIOT Thierry.
Bouquet aux coquelicots.
Huile sur toile, signée en bas à droite. 55 x 46 cm.
295. JACQUIOT Thierry.
Pommes et poire.
Huile sur toile, signée en bas à droite. 14 x 18 cm.
296. JOUENNE Sylviane (XXème siècle).
Petit funambule.
Huile sur toile, signée en bas à droite, contresignée au dos et titrée sur le châssis. 27 x 22 cm.
297. KISLAKOFF Serge (1897-1980).
Paris la nuit, le chevet de Notre-Dame vu des quais.
Huile sur toile, signée en bas à gauche. 55 x 46 cm.
298. LEGROS Jean (1917-1981).
Composition.
Technique mixte à l'acrylique et collage sur carton, signée et datée (19)76 en bas à droite.
21 x 33,5 cm.
299. LÉONARD Maurice (1899-1971).
Bord de rivière.
Huile sur toile, signée en bas à droite. 60 x 73 cm.
300. LINDENAU Martin (né en 1948).
Au golf.
Huile sur toile, signée en bas à droite. 60 x 73 cm.
301. LINDENAU Martin (né en 1948).
Dans le souk.
Huile sur toile signée en bas à gauche et titrée au dos. 50 x 65 cm.
302. LINDENAU Martin (né en 1948).
Porte à Taroudant.
Huile sur toile, signée en bas à droite et titrée au dos. 46 x 55 cm.
303. LOURENCO Armand (1925-2003).
Paris. Place du Tertre.
Huile sur toile, signée en bas à droite, contresignée et titrée au dos. 55 x 46 cm.
304. LOUTHERBOURG Philippe-Jacques (Strasbourg 1740-Chiwick 1812) école de.
Pâtre assis au pied de ruines antiques près de son troupeau.
Huile sur toile (qques usures et rest.). 51 x 66 cm.
Expert : Patrice Dubois.
305. LUGON Georges (XXème siècle).
Nature morte aux pommes et aux raisins.
Huile sur carton fort, signée en abs à gauche. 26,5 x 34,5 cm.
306. MÄRTENS Alfred (1888-1936).
Vue d'un polder au moulin.
Huile sur panneau, signée en bas à droite. 30 x 41,3 cm.
307. MATA Maurice (né en 1935).
Composition.
Huile sur toile, signée en bas à gauche et titrée au dos. 46 x 55 cm.
308. MATA Maurice (né en 1935).
Composition.
Huile sur toile, signée en bas à gauche et titrée au dos. 61 x 46 cm.
309. MAURY F.
Portrait de trois-quarts d'une jeune femme rousse.
Huile sur panneau, signée en haut à droite. 35 x 26,5 cm.
310. MENE Pierre-Jules (1810-1879).
Valet de limier.
Bronze à patine médaille signé sur la terrasse à droite. H: 47 - L: 37 - P: 21 cm. Le Valet de
limier est l'ultime œuvre de l'artiste envoyée au Salon de 1879. Edition posthume. Succès
immédiat. Tirage de la fin 19ème siècle.
311. MENGUY Frédéric (1927-2007).
Les cyprès noirs.
Huile sur toile, signée en bas à gauche. Titrée et datée X. 3. 46 au dos. 55 x 46 cm.
312. NOCRET Jean (Paris ou Nancy 1615 - Paris 1672) école de.
Portrait d'une femme de qualité en buste, vêtue d'une robe rouge, portant un collier de perles
et des perles en boucle d'oreille.
Huile sur toile (Rentoilage). 51 x 44 cm.
Expert : Patrice Dubois.
313. OMERTH Georges (actif entre 1895-1925).
Zouave.
Sujet en bronze, signé sur le côté de la terrasse (manque sabre). H : 23 cm.
314. ORELLI Giuseppe (Locarno 1706?-1774?) attribué à.
L'apparition de la Croix à l'Empereur Constantin la veille de sa bataille contre Maxence.
Huile sur toile (rentoilage et petites lacunes). 60 x 74 cm.
La veille de la bataille du pont Milvius sur le Tibre contre l'empereur Maxence, suivant Eusèbe
de Césarée, l'empereur Constantin eut la vision dans le ciel de la Croix, tandis qu'il entendait
une voix lui dire "in hoc signo vinares" (par ce signe tu vaincras).
Expert : Patrice Dubois.
315. OUDOT Roland (1897-1981).
Dahlias et roses d'Inde.
Huile sur toile, signée en bas à droite et titrée au dos. 41 x 32,5 cm.
316. OUDOT Roland (1897-1981).
Roses et mufliers.
Huile sur toile, signée en bas à gauche et titrée au dos. 61 x 50 cm.
317. PAILES Isaac (1895-1978).
Les courses.
Huile sur toile, signée en bas à gauche, contresignée et située Paris au dos. 81 x 100 cm.
Porte au dos une ancienne étiquette d'exposition de la galerie Simone van Dormael à
Bruxelles.
318. PAMBOUJIAN Gérard (né en 1941).
Nu féminin.
Huile sur toile, signée en bas à gauche. 73 x 60 cm.
319. PETITJEAN Edmond Marie (1844-1925).
Bord de rivière en Charente.
Huile sur carton fort, signée en bas à droite, titrée et contresignée au crayon au dos.
49,4 x 30,9 cm.
320. PIETTE Ludovic.
Compositions de fleurs.
Deux grands tableaux de fleurs en pendant. Huiles sur toiles, signées en bas à droite.
160 x 110 cm.
321. PLANES Georges (1897-1977).
Saint-Véran (Hautes-Alpes). Village le plus haut de France.
Huile sur toile, signée en bas à gauche. 46 x 55 cm.
322. REYNAUD Emile (Lyon 1887-1965).
Chien à l'arrêt.
Huile sur panneau signée en bas à gauche. 24 x 18 cm.
323. RÖTIG Georges Frédéric (1873-1961).
Horde de sangliers dans la neige.
Huile sur toile, signée et datée (19)49 en bas à gauche. 46 x 61 cm.
324. ROUBY Alfred (1849-1909).
Nature morte aux pêches, au melon et aux cuivres sur un entablement.
Huile sur toile, signée en haut à droite. 65 x 91 cm.
325. ROUVIERE Charles (1866-1924).
Cerf et biches au torrent.
Huile sur toile, signée en bas à droite. 49 x 65 cm.
326. SICA Amedeo. Ecole napolitaine du XXème siècle.
Le matin à Naples.
Huile sur toile, signée en bas à droite. Etiquette d'exposition de 1955 contrecollée au dos.
70 x 100 cm.
327. STERN Kurt (XXème siècle).
Composition.
Technique mixte (collage et huile) signée en bas à droite. 38,5 x 55 cm.
328. TAL-COAT Pierre-Louis (1905-1985).
Bouquet de tulipes et jonquilles.
Huile sur toile, signée en bas à droite. 46 x 33 cm.
329. TENIERS David II dit le Jeune (1610-1690) d'après.
Scène de cabaret.
Huile sur toile. 48 x 56 cm. Expert : Patrice Dubois.
330. VERLAT A. Ecole française fin XIX-début XXèmes siècles.
Moineaux grappillant du raisin.
Huile sur panneau d'acajou, signée en bas à droite. 61 x 48 cm.
331. VERMEILLE Patrice (né en 1937).
Etude II - 82.
Huile sur toile, signée et datée (19)82 en bas à droite et titrée au dos. 50 x 61 cm.
332. VILLA Aldo (né en 1934).
Jeune fille à la cigarette.
Huile sur toile signée en bas à droite, titrée et contresignée au dos. 55 x 46 cm.
333. VITALIS Macario (1898-1990).
Le village.
Huile sur toile, signée et datée (19)40 en bas à gauche. 46 x 55 cm.
334. VOLLON Antoine (1833-1900).
Nature morte au broc de porcelaine, au samovar et aux oranges.
Huile sur toile, signée en bas à gauche. 104 x 71 cm.
335. VOUET Simon (1590-1649) entourage de.
Portrait de jeune femme en buste et de trois-quarts, un éventail dans la main gauche.
Huile sur toile. Ovale feint. 69,4 x 57,5 cm.
A rapprocher pour la mise en page du buste et le port de tête du portrait de Virginia Da Vezzo
(Huile sur toile ; 76,2 x 61 cm), épouse de Simon Vouet (SothebyÆs New York, 28 janvier
1999, n° 40).
Expert : Patrice Dubois.
336. WOLF A. Ecole française dans le goût du XVIIIème siècle, vers 1880-1900.
Départ pour la promenade en barque (rest.).
Conversation galante au parapet (accdt).
Paire de grandes huiles sur toiles décoratives. 181 x 100 cm.
Cadres en bois naturel à moulure à frise de laurier en stuc doré. 216 x 134 cm.

ARTS DECORATIFS DU XXème siècle

337. Important vase de forme balustre à long col orné d'une figure en barbotine figurant une
élégante à l'oiseau (rest. au bras droit) et guirlande de fleurs de couleur pastel. Cheveu au
pied. Porte un ancien n° en creux, 182. H : 68 cm. Vers 1900.
338. DAUM attribué à.
Tête de bébé en pâte de verre vert pâle et zébrures en noir. Eclat sur la joue gauche et
fissures de cuisson. L : 15 cm.
339. DAUM. Nancy.
Petit vase à corps pansu à col droit à décor gravé à l'acide sur fond granité bleu pâle, de
pensées peintes à l'émail violet, et rehaussé ainsi que le col et la base d'or. Signature or en
dessous Daum croix de Lorraine Nancy. H : 4,3, Diam.: 6,1 cm.
340. DAUM. Nancy.
Petit vase de type berluze en verre jaune à vitrifications de poudres en camaïeu marron
tacheté de vert. Signature à la roue. N° 2360 peint sous la base. H : 14,5 cm.
341. DAUM. Nancy.
Vase boule à col évasé gravé à l'acide à décor d'hibiscus sur fond rouge granité. Signature à
l'acide Daum Nancy croix de Lorraine. Vers 1910-1915. H : 27, Diam. col : 19 cm.
342. CHERET Joseph Gustave (1838-1894).
Petite fille aux nénuphars. Vide-poche en bronze doré figurant une fillette dans feuille de
nénuphar tenant un pinceau et un petit pot. Signé. Copyright by E. Solan Paris 1894.
20 x 22 cm.
343. D'ARGENTAL.
Vase de type balustre en verre multicouche à décor dégagé à l'acide d'un paysage maritime
aux pins parasols sur fond de coucher de soleil en dégradé rose rouge. Signature à l'acide.
H : 20 cm.
344. D'ARGENTAL.
Vase piriforme en verre doublé gravé à l'acide d'un paysage lacustre aux grands arbres, en
rouge sur fond jaune. H : 17,5 cm.
345. MÜLLER Frères Lunéville.
Pied de lampe en bronze et laiton doré à fût colonne orné d'une frise en bandeau de laurier,
supportant une tulipe en verre marmoréen orangé et vert signée. Vers 1910. H totale : 53 cm.
346. MÜLLER Frères Lunéville.
Petit vase de forme balustre à col droit en verre multicouche à décor gravé dégagé à l'acide de
clématite en rouge sur fond jaune. Signé. H : 13 cm.
347. ATELIER MAJORELLE attribué à.
Guéridon tripode de forme écusson à piétement sabre en acajou ajouré en partie haute et
terminés par des bronzes ciselés et dorés en application figurant des fleurs d'eau aux pieds.
Tablette d'entretoise en cuvette en acajou plaquée de bois exotique. Dessus en bois naturel
rapporté. Travail art nouveau vers 1900. H : 74, L : 64 cm.
348. MÜLLER Frères Lunéville.
Lampe champignon en verre multicouche à décor gravé dégagé à l'acide sur le chapeau et le
pied, de pavots fleuris en rouge sur fond jaune pâle, bleu et orange. Monture en fer forgé à
trois petites feuilles soutenant le chapeau. Signée sur le pied. H : 50 cm.
349. ATELIER MAJORELLE attribué à.
Mobilier de bureau comprenant un bureau plat rectangulaire en acajou et placage d'acajou
ouvrant par trois tiroirs en ceinture à piétement mouluré orné en partie haute de plantes
aquatiques terminé par un léger enroulement nervuré. Traverses périphériques sculptées de
style nouille. Plateau incrusté d'un filet de bois noirci (fentes). Poignées de tirage en bronze
ciselé mouvementé à décor de gui fleuri aux extrémités. H : 81, L : 125, P : 72 cm.
Fauteuil de bureau à dossier arrondi et accotoirs renversés sculptés au modèle. Garniture de
velours vert mousse. H : 82, L : 73, P : 53 cm. Travail art nouveau vers 1910.
350. GALLE Emile (1846-1904).
Original et rare meuble à deux-corps en merisier et placage de merisier formant vitrine en
partie haute. Le dessus à fronton chantourné est marqueté au centre d'un singe musicien
bordé de branchages feuillagés formant volutes et terminées par de petits fruits. La traverse
haute marquetée à caractère humoristique représente une libellule dans un soulier sur l'eau,
raccordé à une autre chaussure formant bateau, elle-même tirée depuis la berge par une
tortue tirant la langue; la partie haute formant vitrine ouvrant par une porte vitrée à façade à
encadrement à l'imitation de branchages à écoinçons découpés marquetés de feuilles et
coléoptères et reposant à l'avant sur des pieds sabre moulurés ornés de motifs découpés
marquetés de branchages, liseron et escargot et au fond, d'un panneau illustrant un chat
archer venant de toucher en plein cœur un crapaud d'une de ses flèches. Partie basse à
plateau à enroulements sculptés ouvrant par un tiroir orné d'une scène de combat entre un
coq et une belette et une porte mettant une scène un singe assis sur une barque portant le
nom "ça mord", pêchant des carpes marquetées en nacre, une grenouille sur la berge
applaudissant, roseaux et saule anthropomorphe. Montants sculptés de plis terminés par des
pieds sabres à enroulements à écoinçons découpés et marquetés de feuilles. Entrées de
serrure et petites ferrures en laiton découpé gravé de feuillage, poignées de tirage du tiroir
figurant des chauves-souris. Signature Gallé marquetée sur la porte. Travail d'inspiration
japonisante vers 1900. H : 196, L : 70, P : 37 cm.
351. Porte-parapluies en fer forgé martelé orné en son centre d'un médaillon figurant Diane
accompagné d'une biche, dans un riche encadrement de fleurs et feuillage stylisés. Réceptacle
en zinc. Vers 1930. H : 60, L : 86, P : 14 cm.
352. MÜLLER Frères Lunéville.
Lampe champignon en verre marmoréen orangé et brun sur fond jaune vif. Monture en fer
forgé à trois branches. Les deux pièces signées. H : 28 cm.
353. LEGRAS.
Paire de vases de forme balustre sur talon plat et col hexagonal peint à l'émail sur fond bleuté
d'une vue de village aux grands arbres. Un des deux signé. H : 29,5 cm.
354. Mobilier de bureau comprenant un bureau plat en placage de sapelli moucheté et son
fauteuil en placage de palissandre, acajou et loupe de frêne.
Le bureau à plateau à large chanfrein périphérique, ouvrant par trois tiroirs, repose sur quatre
pieds fuselés à pans coupés de section octogonale, terminés par des sabots bois. Poignées de
tirage en bakélite orangée. H : 77, L : 159, P : 85 cm.
Le fauteuil à dossier légèrement incurvé à pans en gradin et à d'accotoirs plats, repose sur des
pieds droits à l'avant, sabre à l'arrière. H : 96. Beau travail vers 1930.
355. LEGRAS.
Deux vases pouvant former paire de forme gourde à panse aplatie et petit col évasé, en verre
moucheté de bleu, jaune et orange. Décor peint émaillé en façade d'un médaillon circulaire
perlé centré d'un papillon et branchages fleuris, bordé de volutes et palmette. Un des deux
signé. Vers 1920-1925. H : 15 cm.

CERAMIQUES : collection de Vierges à l’enfant en faïence, grès et divers

356. Grand plat rond à aile large, en faïence polychrome jaune, jaune sombre, bleu et vert,
sur l'aile de réserves faisant alterner motifs " en écaille " et rameaux feuillagés , au centre du
portrait en buste d'une jeune femme accompagné d'un phylactère portant la mention " LA
MADALENA BELLA ". Dans le goût du XVIème siècle. DERUTA ( ?), début du XIXème siècle.
Diam. : 42,5 cm.
357. ITALIE (?).
Vierge à l'enfant. Statue en faïence. XIXème siècle. H : 48 cm.
Expert : Michel Vandermeersch.
358. EST DE LA FRANCE.
Vierge à l'enfant. Statue en faïence. Début du XIXème siècle. H : 31 cm.
Expert : Michel Vandermeersch.
359. EST DE LA FRANCE.
Vierge à l'enfant. Statue en faïence. Fin XVIIIème-début XIXème siècle. H : 27 cm.
Expert : Michel Vandermeersch.
360. EST DE LA FRANCE.
Vierge à l'enfant. Statue en faïence. Début du XIXème siècle. H : 28 cm.
Expert : Michel Vandermeersch.
361. OUEST DE LA FRANCE.
Sainte Barbe. Statue en faïence. XIXème siècle. H : 30 cm.
Expert : Michel Vandermeersch.
362. OUEST DE LA FRANCE.
Vierge à l'enfant. Statue en faïence. XIXème siècle. H : 32 cm.
Expert : Michel Vandermeersch.
363. OUEST DE LA FRANCE.
Vierge à l'enfant. Statue en faïence. XIXème siècle. H : 29 cm.
Expert : Michel Vandermeersch.
364. OUEST (RENNES).
Vierge à l'enfant. Statue en faïence. Début XIXème siècle. H : 38 cm.
Expert : Michel Vandermeersch.
365. OUEST.
Vierge à l'enfant. Statue en faïence. XIXème siècle. H : 32 cm.
Expert : Michel Vandermeersch.
366. NEVERS.
Vierge à l'enfant. Statue en faïence. XVIIIème siècle. H : 32 cm.
Expert : Michel Vandermeersch.
367. NIVERNAIS. Vierge à l'enfant. Statue en faïence. Début XIXème siècle. H : 26 cm.
Expert : Michel Vandermeersch.
368. NIVERNAIS ou BRETAGNE. Vierge à l'enfant en faïence polychrome à décor bleu, jaune,
vert et léger rehauts de rouge, marquée sur la terrasse Ste MARIE. L'enfant Jésus porte sur
son bras gauche un globe crucifère (rare grande dimension - très légère fêlure partielle au dos
à la partie médiane). Fin du XVIIIème ou début du XIXème siècle. H : 48 cm.
369. NIVERNAIS.
Vierge à l'enfant. Statue en faïence. Fin du XVIIIème siècle. H : 27 cm.
Expert : Michel Vandermeersch.
370. NIVERNAIS.
Vierge à l'enfant. Statue en faïence. Fin XVIIIème-début XIXème siècles. H : 30 cm.
Expert : Michel Vandermeersch.
371. NEVERS.
Vierge à l'enfant. Statue en faïence. Début du XVIIIème siècle. H : 27cm.
Expert : Michel Vandermeersch.
372. NIVERNAIS.
Vierge à l'enfant. Statue en faïence. Fin XVIIIème-début XIXème siècles. H : 26 cm.
Expert : Michel Vandermeersch.
373. AUXERROIS.
Vierge à l'enfant. Statue en faïence. XIXème siècle. H : 26 cm.
Expert : Michel Vandermeersch.
374. AUXERROIS.
Vierge à l'enfant. Statue en faïence. Fin du XVIIIème siècle. H : 25 cm.
Expert : Michel Vandermeersch.
375. Chope tronconique en grès à glaçure plombifère et couvercle en étain à poucier " boule ",
ornée en fin relief, de saintes femmes (Ste Thècle de Turquie, Ste Rose de Lima, ( ?), etc.).
Allemagne, XIXème siècle. H : 15,5 cm.
376. Chope cylindrique en grès à décor en relief de pointes de diamant et frises de motifs
géométriques, en bleu sombre et marron (couvercle transformé). Westerwäld, XVIIIème
siècle. H : 18,2 cm.
377. Chope de forme balustre à col cylindrique, en grès à décor d'un semis de motifs rosacés
en léger relief sur fond gros bleu, sous glaçure plombifère. Couvercle en étain à poucier "
palmette ". Westerwäld, XVIIIème siècle. H : 25,5 cm.
378. Chope balustre en grès marron foncé, à décor en relief bleu, rouge, vert et blanc, d'un
empereur à cheval, accompagné de palmettes, motifs végétaux et zones quadrillées incisées.
Le couvercle en étain, daté en gravure de 1697 est poinçonné de Johann BACHMANN, reçu
maître à Meissen en 1679 et du contrôle " aux armes " de la ville (§ E.HINTZE, vol. 1, page
182) (la monture en étain du pied a été refaite à l'identique). Annaberg, fin du XVIIème siècle.
H : 24 cm.
379. Chope de forme sphéroïdale à col cylindrique, en grès à décor d'un semis de fleurettes en
léger relief sur fond gros bleu, sous glaçure plombifère. Couvercle en étain à poucier "
palmette " (éclat au pied). Westerwäld, XVIIème siècle. H : 21,7 cm.

COLLECTION DE TISANIERES

380. Tisanière en porcelaine de Paris. Corps à anse à décor d'un cygne et de roseaux, de
palmettes, guirlandes de feuillages et entrelacs or sur fond blanc, inscrite Bonne Nuit sur une
face. Socle à niche où se loge le petit tiroir à huile. Tasse (à lait) à anse couverte au modèle
inscrite Bonsoir. Epoque Empire-Restauration. Marque en bleu. H totale : 22,5 cm.
381. Tisanière en porcelaine de Paris ornée d'un paysage lacustre déroulé. Théière peinte au
modèle et filets or. Base à l'imitation d'un tertre terreux. Vers 1840-1850. H totale : 22 cm.
382. Tisanière en porcelaine de Paris figurant une tour crénelée ornée de paysages animés
près de bastides, et filets or. Théière peinte au modèle. Base à l'imitation d'un tertre terreux.
Vers 1840-1850. H totale : 24,5 cm.
383. Tisanière en porcelaine de Paris ornée sur une face d'un jeune homme se cachant
derrière un arbre pour surprendre une jeune fille, de l'autre, d'un paysage aux cyprès animé,
et filets or. Théière peinte au modèle. Base à filets or (rest). Vers 1840. H totale : 24,5 cm.
384. Tisanière en porcelaine de Paris ornée sur une face d'une scène inspiré des peintres
flamands de fumeurs et buveurs en polychromie sur fond noir, de l'autre, de voiliers et
embarcations diverses approchant d'un bâtiment de type médiéval à deux ponts. Base et
théière peintes or. Moulures et filets or. Vers 1840. H totale : 21,5 cm.
385. Tisanière en porcelaine de Paris de style néo-gothique dit "troubadour" figurant une tour
crénelée ornée sur une face d'un couple vêtu à la mode Renaissance dans une forêt, de
l'autre, d'un galion à deux mâts approchant d'une tour sur des côtes à flans rocheux. Théière
peinte or. Base à filet or. Moulures et filets or. Vers 1830. H totale : 23,5 cm.
386. Tisanière en porcelaine de Paris figurant une tour crénelée ornée d'une scène en clair-
obscur de veillée familiale mettant en scène une fileuse et ses enfants. Théière au modèle
ornée de scènes paysagées. Socle à niche où se loge le petit tiroir à huile. Moulures or. Vers
1830. H totale : 23,5 cm.
387. Tisanière en porcelaine de Paris à corps octogonal à pans coupés à décor alterné dans
des bandeaux, de fleurs stylisées en chute en bleu, rose et or et volutes en chute or.
Bandeaux bleu verts et filets or. Socle à niche découpée où se loge le petit tiroir à huile.
Théière décorée au modèle (prise restaurée). Marques en rouge (illisibles). Vers 1840-1850. H
totale : 26 cm.
388. Tisanière en porcelaine de Paris de style néo-gothique dit "troubadour" figurant une tour
crénelée à fenestrages ogivaux ajourés de quadrilobes et ornés d'un paysage animé sur une
face et de vitraux de l'autre côté, sur fond peint à l'imitation d'un mur de pierres. Base et
théière au modèle ornée d'un paysage dans une réserve. Rehauts or. Marquée en rouge sous
la base Ed. Honoré, Boulevard Poissonnière à Paris. Vers 1830. H totale : 26 cm.
389. Tisanière en porcelaine de Paris ornée de frises en bleu roi et or de médaillons alternés
de lancettes sur fond bleu pâle. Bandeaux et rehauts or. Socle à niche où se loge le petit tiroir
à huile au modèle. Théière au modèle. Vers 1850. H totale : 19 cm.
390. Tisanière en porcelaine de Paris de style rocaille ornée en façade de petits bouquets de
fleurs en polychromie dans des réserves de forme ovale sur fond blanc et volutes feuillagées
or. Amortissements mouvementés. Bandeaux et rehauts or. Base moulurée à rehauts or
reposant sur quatre petits pieds cambrés. Théière décorée au modèle. Vers 1860.
H totale : 30,5 cm.
391. Tisanière piriforme en porcelaine de Paris à filets or sur fond orange vif. Trois petits pieds
cambrés peints or et noir. Théière au modèle à prise pomme de pin, bec verseur et anse en or
et noir. Tiroir (rapporté). Epoque Napoléon III. H totale : 29 cm.
392. Tisanière en porcelaine de Paris ornée de réserves peintes d'un bouquet de fleurs sur
fond noir, elles-mêmes entourées d'un bandeau peint de volubilis en frise sur fond blanc, sur
fond orange vif peint de palmettes et feuillage stylisé en noir. Filet or. Théière décorée au
modèle; base en orange et filets noirs. Epoque Napoléon III. H totale : 21 cm.
393. Tisanière piriforme en porcelaine de Paris à décor de guirlandes de fleurs peintes en
polychromie sur fond blanc. Trois petits pieds cambrés rouge orangé à attaches en demi-relief
d'acanthes soulignées or et rameaux. Socle à niche où se loge habituellement le petit tiroir à
huile (manque). Théière au modèle monogrammée, bec verseur et anse en rouge orangé. Vers
1880. H totale : 29 cm.
394. Tisanière en porcelaine de Paris ornée de six réserves séparées par des bandeaux or,
peintes chacune d'une composition de fleurs sur fond blanc. Filet or. Socle à niche où se loge
le petit tiroir à huile. Théière décorée au modèle. Vers 1880. H totale : 21 cm.
395. Tisanière en porcelaine de Capodimonte ornée toutes faces en polychromie de bouquets
de fleurs sur fond bleu glacier. Amortissements mouvementés. Bandeaux et rehauts or. Socle
mouluré à niche où se loge le petit tiroir à huile à rehauts or. Théière décorée au modèle. Vers
1880. Marquée. H totale : 25,5 cm.
396. Tisanière en porcelaine de Paris ornée de volutes drapées blanches et or sur fond rose.
Bandeaux et rehauts or. Socle à niche où se loge le petit tiroir à huile. Théière décorée au
modèle à prise du couvercle (accdtée recollée) et anse en noir. Vers 1880. H totale : 25,5 cm.
397. Tisanière en porcelaine de Paris ornée en polychromie de petits bouquets de fleurs sur
fond blanc et volutes or en partie haute, peinte en bleu dit bleu de Sèvres en partie basse.
Amortissements mouvementés. Bandeaux et rehauts or. Socle mouluré à niche où se loge le
petit tiroir à huile (rapporté). Théière décorée au modèle. Marque apocryphe de Sèvres. Vers
1880. H totale : 21,5 cm.
398. Tisanière en porcelaine de Paris ornée d'un bandeau central orné en polychromie d'une
guirlande de fleurs sur fond rose Magenta et volutes feuillagées or. Bandeaux et rehauts or.
Base et théière au modèle. Vers 1900. H totale : 24 cm.
Prochaines ventes
Dimanche 14 mars 2009
Tableaux anciens et modernes. Meubles et objets d’art. Objets de vitrine. Bijoux…

Conditions de la vente
La vente est faite au comptant.
Les acquéreurs paieront, en sus de l’adjudication, par lot, les frais et taxes suivants :
14,95 % T.T.C.
Tout bordereau excédant pour une même vente 3.000,00 € (frais compris) pour un particulier et 762,25 € pour un
commerçant, devra être réglé en totalité par chèque barré ou par tout autre moyen inscrivant le montant réglé au débit
d’un compte tenu chez un établissement de crédit, une entreprise d’investissement ou une institution mentionnée à
l’article 8 de la loi n° 84-46 du 24 janvier 1984.
Tous les règlements partiels se rapportant à une dette dont le montant total dépasse ce seuil entrent dans le champ
d’application de cet article.
Exclusion des non-résidents : Les transactions d’un montant supérieur à 3.000,00 € effectuées par les particuliers non
commerçants n’ayant par leur domicile fiscal en France ne sont pas concernées et peuvent donc être réglées en espèces
ou par chèques de voyage. Cependant ils sont désormais tenus de justifier de leur identité et de leur domicile, auprès du
vendeur du bien ou du prestataire de service, pour tout règlement supérieur à 3.000,00 €.
En cas de paiement par chèque non certifié, la délivrance des objets pourra être différée jusqu’à l’encaissement.
Le paiement par un adjudicataire au moyen d’un chèque sans provision n’entraîne pas la
responsabilité de l’Etude et, en conséquence, le délivre de l’obligation de paiement au vendeur.
A défaut de paiement du montant de l’adjudication et des frais, une mise en demeure sera adressée à l’acquéreur par
lettre recommandée avec avis de réception.
A l’expiration du délai d’un mois, après cette mise en demeure et à défaut de paiement de la somme due, il sera perçu
sur l’acquéreur et pour prise en charge des frais de recouvrement un honoraire complémentaire de 10% du prix
d’adjudication, avec un minimum de 250€.
L’application de cette clause ne fait pas obstacle à l’allocation de dommages-intérêts et aux dépens de la procédure qui
serait nécessaire, et ne préjuge pas de l’éventuelle mise en œuvre de la procédure de folle enchère.
L’ordre numérique sera suivi.
Aucune réclamation ne sera admise après la vente concernant les restaurations d’usage et les petits accidents, les
différentes expositions ayant permis aux acquéreurs l’examen des œuvres présentées. Les dimensions sont données à
titre indicatif. L’état des cadres n’est pas garanti. Le rentoilage, le parquetage ou le doublage, constituant des mesures
conservatoires et non un vice, ne seront pas systématiquement signalés.
L’Etude et les experts se chargent d’exécuter gracieusement les ordres d’achat qui leur sont confiés, en particulier par
les amateurs ne pouvant assister à la vente. Si l’Etude reçoit plusieurs ordres pour des montants d’enchères identiques,
c’est l’ordre le plus ancien qui sera préféré, elle ne pourra engager sa responsabilité en cas d’erreur ou d’omission
d’exécution de l’ordre.
Toute personne souhaitant intervenir téléphoniquement devra en faire la demande par écrit accompagnée d’un relevé
d’identité bancaire, et ce dans un délai de 48 heures avant la vente. Passé ce délai, aucune enchère téléphonique ne
pourra être honorée.

Estimations – Inventaires - Partages
Nous effectuons les estimations, inventaires d’assurance et les partages de meubles, tableaux et objets d’art.

Photographies : Cécile ILARDO
Impression : l’Ormont Imprimeur – Saint-Dié

Société de ventes volontaires – HOTEL DES VENTES DE SAINT-DIE – Agrément 2005-543
Anne et Germain MOREL, Commissaires-priseurs associés.

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:68
posted:5/22/2012
language:
pages:30