Vieillissement et Protection sociale

Document Sample
Vieillissement et Protection sociale Powered By Docstoc
					                              Baccalauréat technologique
                                        ST2S

               Epreuve de sciences et techniques sanitaires et sociales

                              Durée 3 heures - Coefficient 7


                        Proposition de sujet 0 - Epreuve Pratique




Le conseil général est un des acteurs qui peut apporter une réponse aux besoins des
personnes âgées dépendantes. Les lois de décentralisation attribuent aux conseils
généraux une compétence de droit commun pour satisfaire aux objectifs qui lui sont
assignés notamment la prise en charge de la dépendance (Allocation Personnalisée
d'Autonomie), l’aide au maintien à domicile (aide ménagère, télé-alarme, etc.), l’aide à
l'hébergement (financement, agrément des familles d'accueil, aide à la rénovation des
établissements…).

Chaque conseil général détermine un schéma départemental gérontologique établi pour
une période de 5 ans. Celui de la Mayenne a été élaboré selon 4 axes prioritaires :
    Veiller, sur l’ensemble du territoire, à un égal accès des personnes âgées aux
      aides et services
    Permettre aux personnes âgées d’exercer un droit au choix
    Favoriser le soutien à domicile
    Améliorer la prise en charge des personnes atteintes de troubles psycho-
      comportementaux, tant au domicile qu’en établissement.

Afin de rendre opérationnel ces différents axes, le conseil général a établi une partenariat
avec des acteurs locaux. Le centre local d'information et de coordination (CLIC) est en
capacité de jouer un rôle de relais entre les personnes âgées, leurs familles, les différents
intervenants, les décideurs.

Le CLIC May'âge a été créé en 2002 à l'initiative des différents partenaires sociaux et
médicaux du réseau gérontologique du Pays de Mayenne. Il a notamment pour mission
l'accompagnement et la prise en charge globale et pluridisciplinaire de la réponse à
apporter aux besoins de la personne âgée.
1. La coordination est un enjeu majeur pour laisser aux personnes âgées le libre choix
   de leur mode de vie et répondre à leur aspiration de vivre chez elles.

   1.1. Analyser comment l’organisation et le fonctionnement du CLIC lui permettent
        d’assurer une mission de coordination afin de favoriser le maintien ou le retour à
        domicile des personnes âgées.

   1.2. Comparer deux modalités de communication qui pourraient être mises en œuvre
        pour faciliter le suivi du plan d’aide, en lien avec les intervenants extérieurs


2. Les besoins des personnes aidées, exprimés par les professionnels et les aidants
   familiaux, apparaissent nombreux et variés (aide au coucher ou au lever, changement
   de position, simple présence rassurante pour faire face aux angoisses de la nuit,
   accompagnement lors de la sortie suite à une hospitalisation…)

   2.1. Expliquer la méthodologie qui permettra d’étudier le besoin d’accompagnement
        des personnes âgées la nuit.

   2.2. Concevoir un outil d’investigation permettant d’évaluer ce besoin et la nature de
        celui-ci.

                                     Annexes :

     Annexe 1 :    Circulaire DAS-RV 2 n°2000-310 du 6 juin 2000
                   Annexe II « Centres locaux d’information et de coordination gérontologique
                   – Cahier des charges »

     Annexe 2 :    Dépliant de présentation du clic May’âge

     Annexe 3 :    Données démographiques et extraits du rapport d’activité du CLIC May’age
                   2006 Mise à jour avril 2008



                                        Barème :

                                 Question 1.1 : 5 points

                                 Question 1.2 : 3 points

                                 Question 2.1 : 6 points

                                 Question 2.2 : 6 points
                                                                                               Annexe 1

                         Circulaire DAS-RV 2 n° 2000-310 du 6 juin 2000
                                         ANNEXE II

CENTRES LOCAUX D'INFORMATION ET DE COORDINATION GERONTOLOGIQUE

CAHIER DES CHARGES

La capacité de coordonner les réponses apportées aux besoins de la personne âgée isolée et/ou
dépendante (comme de la personne handicapée) pour continuer à vivre chez elle influencera de
manière décisive la qualité de la prise en charge et, partant, l'efficacité de la politique de maintien à
domicile de demain. La coordination est donc un enjeu majeur pour laisser aux personnes âgées le
libre choix de leur mode de vie et répondre à leur aspiration à vivre chez soi.

Il convient de distinguer au moins trois niveaux de coordination :

- la coordination des financeurs et la planification relevant à priori du niveau départemental (elle
est organisée par la loi du 24 janvier 1997) ;
- la coordination des services à l'échelon infra-départemental ;
- la coordination des intervenants autour de la personne prise en charge, quel que soit son lieu de
vie.

Ce dernier niveau de coordination, dit de « coordination locale » ou « coordination de proximité »,
vise à mieux répondre notamment aux besoins de la personne âgée dépendante en réunissant autour
d'elle l'information, les moyens et surtout les services lui permettant de rester chez elle. Cette
coordination doit être articulée à une estimation des besoins de la personne et à un recensement de
l'offre en termes de services, de places, de formation.

Le présent cahier des charges a pour objet de définir les missions et compétences, les éléments
constitutifs nécessaires, les modalités et le niveau pertinents de fonctionnement d'une coordination
de proximité, organisée autour de la personne, dans le cadre du bassin de vie et visant à permettre
une prise en charge globale, telle qu'elle résulte du plan d'aide individualisé.

L'objectif est d'aboutir au maillage, sur le territoire national, de centres locaux d'information et de
coordination gérontologique (CLIC) ouverts principalement aux personnes âgées et à leur
entourage, sans considération de niveau de revenus ni de critères de santé ou de dépendance.

Cela implique une démarche souple, décentralisée, diversifiée, mais répondant à des principes
communs clairement établis et définissant des procédures et des outils.

POUR UNE MODÉLISATION : LE CENTRE LOCAL D'INFORMATION
            ET DE COORDINATION GÉRONTOLOGIQUE (CLIC)

                                          1. Organisation du CLIC
Il peut s'agir :
- d'un service coordonné, à partir des services existants qui fonctionnent sur une zone géographique
donnée, par le biais d'une convention ;
- d'un service intégré, avec un gestionnaire unique de plusieurs services s'appuyant sur une
structure telle que :
- un hôpital (C.H., hôpital local, ...) ;
- un centre communal d'action sociale ;
- une collectivité territoriale ;
- une association.
L'organisation de la coordination variera en fonction de la structure d'appui ou bien d'une structure
spécifique de coordination des services intervenants. [ …]

                                  2. Territoire couvert par le CLIC

Une action cohérente sur le terrain implique sa mise en oeuvre sur un territoire délimité. La zone
d'attraction du CLIC est définie au niveau infra-départemental ; elle correspond au « bassin de vie
» des usagers (canton, groupement de cantons et/ou de territoires d'action intercommunale, ville,
quartier...) et peut transcender les frontières départementales. Selon la configuration locale, le
CLIC concernera ainsi une population de l'ordre de 7 000 à 10 000 personnes âgées de 60 ans et
plus en milieu rural et de 15 000 en milieu urbain.

                                3. Missions et compétences du CLIC

La coordination assure au minimum les trois fonctions suivantes auxquelles peuvent s'ajouter deux
autres compétences :

1. Lieu d'accueil de proximité et d'écoute des personnes âgées et de leur entourage, elle assure un
rôle de soutien aux familles, soutien psychologique, entraide, groupes de paroles, actions de
formation...

2. Lieu d'information et guichet d'entrée unique quelle que soit la nature de la ou des demandes,
elle assure la mise à disposition gratuite d'une documentation relative à l'ensemble du dispositif
d'aides existant (aide ménagère à domicile, garde à domicile, accueil de jour, accueil temporaire,
services d'urgence, portage de repas, adaptation du logement, aides techniques, fiscalité, mesures
de protection juridique, animation, loisirs...).

Pour cela, un lien permanent avec les relais et lieux d'information, s'ils sont distincts de la
coordination, est indispensable : il s'agit d'identifier clairement un lieu d'information des usagers et
des familles.

3. Lieu de coordination des dispositifs existants permettant l'élaboration d'un plan d'aide pour les
personnes âgées sur la base d'une évaluation pluridisciplinaire (physique, psychologique,
financière, sociale et environnementale) dans leur lieu de vie par une équipe pluridisciplinaire
médico-sociale.

Ce plan d'aide personnalisé tient compte des aides éventuelles déjà existantes ; il s'agit en effet de
conserver autant que possible les référents habituels de la personne lorsqu'ils existent. Le plan
d'aide veille également à prendre en compte les adaptations à apporter au logement principal,
rendues nécessaires par l'état de la personne et qui doivent privilégier la valeur d'usage des
équipements de la vie quotidienne.

Enfin, la coordination peut également assurer les deux missions suivantes, en fonction de son
organisation :

4. Mise en oeuvre des aides et coordination des intervenants : il sera porté une attention particulière
à la façon dont la coordination s'est organisée pour apporter, en termes d'aide, des réponses dans
l'urgence, exemple : garde de nuit pour éviter une hospitalisation dans de mauvaises conditions,
intervention immédiate d'une aide à domicile...

5. Suivi du plan d'aide et adaptation de la prise en charge en fonction de l'évolution des besoins de
la personne.
Instance d'information, de conseil et d'aide à la décision, le CLIC est ouvert à l'ensemble des
personnes concernées par le vieillissement et pas seulement à celles qui sont susceptibles de
bénéficier de prestations financières.

              4. Professionnels partenaires ou pouvant être associés à la coordination :

- les assistants de service social (centre communal d'action sociale, conseil général, CRAM,
MSA...) ;
- le médecin traitant généraliste ;
- les infirmiers (relevant d'un S.S.I.A.D. ou bien des libéraux) ;
- le kinésithérapeute (mobilisation/marche, aide respiratoire) ;
- les autres personnels para-médicaux (pédicures, diététiciens...) ;
- les ergothérapeutes et les professionnels des aides techniques ;
- les services d'amélioration de l'habitat et d'adaptation du logement ;
- les services d'aide à domicile (aides ménagères, gardes à domicile, auxiliaires de vie... pour l'aide
à la vie quotidienne) ;
- les autres services de proximité : portage de repas et télé-alarme, petit bricolage... ;
- les établissements sanitaires ou médico-sociaux : il convient de rechercher la collaboration avec
ces institutions afin de préparer les entrées et sorties d'hospitalisation pour un bon retour à
domicile, de réaliser des bilans/évaluation en ambulatoire et de développer l'hébergement
temporaire et l'accueil de jour.

Sont également associés à la coordination, le cas échéant, les autres professionnels intervenants
comme les délégués à la tutelle...

                                  5. Modalités de fonctionnement :

- un lieu accessible, dont l'implantation est aisément repérable par l'usager et sa famille avec des
horaires d'ouverture, notamment pour l'information par téléphone, suffisamment amples ;
- un responsable à temps plein, gage de la continuité du service ;
- un système de réponse susceptible de traiter les situations d'urgence ;
- un guichet unique ;
- un dossier unique par personne prise en charge, enrichi au fil des évaluations et de l'évolution des
besoins ;
- une documentation sur les aides existantes, une banque de données actualisée.

Ces instances peuvent également servir pour l'aide à domicile des personnes handicapées quel que
soit leur âge.

[…]
Annexe 2
                                                                                          Annexe 3

Données démographiques et
                          extraits du rapport d’activité


Le territoire de ce CLIC couvre une population de l’ordre 6 045 personnes âgées de plus de 60 ans
(recensement de 1999) sur 23 communes rurales et semi-rurales. Il compte 28 038 habitants
répartis de la manière suivante :

                                                   Personnes de 60 ans     Personnes de 75 ans
 Territoire du CLIC         Population totale
                                                         et plus                   et plus
       Mayenne                  29 156                    6 045                     2 287
                                                                 Données Insee recensement 1999
Au 1er mars 2008, on comptait 247 bénéficiaires de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie)
à domicile.

Les différents partenaires du CLIC

          Partenaires             Nombres Significations des sigles
Service de soins à domicile :
     CCAS                             1       Centre communal d’action sociale
     SSIAD                            1       Service de soins infirmiers à domicile
     ADMR                             6       Aide à domicile en milieu rural
     AFAD                             1       Association familiale d’aide à domicile
Foyer résidence                        1
Maison de retraite hospitalière        3
Maison de retraite privée              1
Maison de retraite communale           3
Centre hospitalier dont :
     Service long séjour              1
     Service médecine                 1
     HAD                              1       Hospitalisation à domicile
     Consultation mémoire             1
     Accueil de jour                  1
Infirmiers                            22
Médecins généralistes                 19
Kinésithérapeute                      11
Services sociaux :
     MSA                              1       Mutualité sociale agricole
     DS53 APA                         1       Direction de la solidarité 53 (Service départemental)
     DS53 de secteur                  1
     Service social                   1
       hospitalier
     Service social                   1
       psychiatrique
                           Extraits du rapport d’activité du CLIC May’âge ~ Mise à jour avril 2008
                                                       ELEMENTS DE CORRECTION
                                                              SUJET 0


        Question             Barème                                               Eléments de correction
Question 1.1                     5 pts   1.1 Analyser comment l’organisation et le fonctionnement du CLIC lui permettent d’assurer
                                         une mission de coordination afin de favoriser le maintien ou le retour à domicile des
                                         personnes âgées.
 Capacité à analyser,                    On attend :
argumenter et synthèse            1          - une présentation de l’organisation du CLIC et de son fonctionnement
 Pertinence des                              - une définition de la coordination
informations sélectionnées               A partir de ces éléments, il s’agit de montrer comment le CLIC répond à cette mission
Maîtrise des                      2           Les acteurs (professionnels de santé et partenaires financiers et techniques) et les usagers
connaissances                                    concernés Point 4 (annexe 3) et annexe 2 et les liens entre eux.
Capacités à utiliser une                      Mission de coordination à différents niveaux
méthode d’analyse                             Zone géographique définie, un territoire (lien avec le schéma départemental gérontologique et
                                  1              donc le conseil général) Point 2 (annexe3)
                                              Les différentes fonctions en lien avec la mission de coordination Point 3 (annexe 3)
                                              Selon le besoin et / ou la demande (usagers, professionnels…)
                                         Sélectionner les éléments nécessaires à la mission de coordination
Question 1.2            3pts
                                1.2
Pertinence des           1       Analyser comparativement deux modalités susceptibles de faciliter la communication et donc la
informations                    coordination entre les intervenants pour que soit assuré le suivi du plan d’aide :
sélectionnées                     . Quelles structures ? Quels professionnels ?
                                 . Quoi ? Les modalités répondant à l’objectif ;
Capacité à analyser      2        . Comment ? les objectifs ou rôles suivant la modalité, les critères (éléments) pour évaluer
                                la coordination·
                                  . Quand ? L’organisation de la coordination : où ? à quel moment ? la fréquence ?

                                Les modalités proposées devront être à utilisation externe.
                                Exemples : Fiche de suivi, réunion de coordination, référent professionnel, dossier unique
                                d’accompagnement.

                                Le candidat devra faire apparaître les différences, les points communs, les
                                complémentarités.

                                La réponse pourra être formulée sous la forme d’un tableau."

Question 2.1            6 Pts   2.1 Expliquer la méthodologie d’étude qui permettra de vérifier le besoin d’accompagnement
                                des personnes âgées la nuit.
Maîtrise des                    Repérer et définir l’objet de l’étude : mettre en évidence un besoin
connaissances            2          Identification du constat
Pertinence de la                    Définition et formulation des objectifs
démarche                 2          Répertorier les aides déjà existantes
Mise en œuvre de
méthode technologique    2      Définir le champ d’investigation
                                    Déterminer les informations à recueillir : enquête quantitative et/ou qualitative
                                    Cibler la population à enquêter : usagers et / ou professionnels
                                    Repérer les contextes du territoire :
                                        - structures et services existants, (les ressources et les contraintes locales)
                                        - répartition de la population par âge,

                                Proposer et justifier les outils en lien avec les contextes : choix adaptés, judicieux
                                    Questionnaires pour les usagers
                                    Questionnaires ou (autres) pour les professionnels intervenants auprès des personnes âgées
Question 2.2                6 pts   2.1 Concevoir un outil d’investigation permettant d’évaluer ce besoin et la nature de celui-ci.

Maîtrise des                        On n’attend pas du candidat une réalisation de l’outil.
connaissances                3      Cependant si le candidat le réalise, il ne doit être pénalisé.

Mise en œuvre de             2      Exemple : si choix est : le questionnaire à destination des professionnels
méthode technologique               Introduction
                                    Les questions doivent être organisées par thème
                                    Choix de la forme des questions à justifier (ouvertes, fermées, de faits, d’opinion…)
                                    Les éléments de forme
                                       o Les coordonnées du CLIC
                                       o Les objectifs du questionnaire, remerciements, consignes de retour
                                       o Eléments de présentation
                                       o Codage
                                    Traitements des réponses (Informatique ou non)

Qualité de la réalisation    1      Réponse structurée
                                       Répartitions des points par Critères d’évaluation
Total sur 20 points



                                         CRITERES D’EVALUATION                     QUESTIONS
                                                                                    1.1  1.2   2.1   2.2
                      Maîtrise des connaissances technologiques                     1          2     3


                      Pertinence des informations sélectionnées                     2    1

                      Capacité d’analyse, d’argumentation et de synthèse            2    2

                      Pertinence de la démarche proposée                                       2

                      Mise en œuvre de méthodes technologiques                                 2     2

                      Qualité de la réalisation                                                      1


                                                                           Total    5    3     6     6
                                                                     VERIFICATION PROGRAMME

                                                           CRITERES D’EVALUATION
                                                                   Capacité                                                                            -      Programme de 1ère
                               Maîtrise des   Pertinence des                                      Mise en œuvre
Questions                     connaissances        infos
                                                                  d’analyse,      Pertinence de
                                                                                                    de méthodes
                                                                                                                   Qualité de la                   -       Programme de terminale
                                                               d’argumentation,    démarche                         réalisation
                             technologiques   sélectionnées                                       technologiques
                                                                et de synthèse
1.1 – Analyser comment                                                                                                             13.1 Comment les organisations du secteur sanitaire et
l’organisation et le                                                                                                               social fonctionnent-elles pour atteindre les objectifs que
fonctionnement du CLIC                                                                                                             les politiques leur assignent ?
lui permettent d’assurer                                                                                                                 Etude d’une organisation : un ensemble
une mission de                     1                2                 2                                                                     d’éléments concourant à la réalisation d’un
coordination afin de                                                                                                                        objectif commun
favoriser le maintien ou                                                                                                                 Méthodes et outils
le retour à domicile des                                                                                                                 Coordination et relations
personnes âgées.
1.2 – 2 Modalités                                                                                                                  13.1 Comment les organisations du secteur sanitaire et
utilisées dans le cadre de                                                                                                         social fonctionnent-elles pour atteindre les objectifs que
la communication                                    1                 2                                                            les politiques leur assignent ?
                                                                                                                                         Méthodes et outils
                                                                                                                                         Fonction de la communication externe
2.1Expliquer la                                                                                                                    9 .1. Comment passer de la recherche des données à la
méthodologie d’étude/                                                                                                              production de l’information
besoin                                                                                                                                   Méthodologie d’études à caractère sanitaire
d’accompagnement des               2                                                   2                2                                   et/ou social
PA la nuit                                                                                                                               Détermination du thème de l’étude :
                                                                                                                                            formulation objet de l’étude…
2.2 Concevoir un outil                                                                                                             9 .1. Comment passer de la recherche des données à la
d’investigation                                                                                                                    production de l’information
permettant d’                                                                                                                            Méthodologie d’études à caractère sanitaire
                                                                                                                                            et/ou social
                                   3                                                                    2               1                Recueil de données : Outils et méthodes de
                                                                                                                                            recherche : technique d’enquêtes, construction
                                                                                                                                            et utilisation d’outils d’investigation.
                                                                                                                                         Traitement des données … : Exploitation des
                                                                                                                                            données (statistiques…)
        Total                      6                3                 4                2                4               1

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:36
posted:5/20/2012
language:
pages:13