Docstoc

Excel Chapitre

Document Sample
Excel Chapitre Powered By Docstoc
					Faculté des Sciences Semlalia                                                                 Module Informatique



                                              Chapitre II
I. Structure d’une formule .......................................................................................................... 1
II. Les fonctions intrinsèques de Excel ...................................................................................... 2
      II.1. Somme automatique ................................................................................................... 2
      II.2. La fonction Somme .................................................................................................... 3
      II.3. La fonction Moyenne.................................................................................................. 3
      II.4. La Fonction Entier ...................................................................................................... 4
      II.5. La Fonction Arrondi ................................................................................................... 4
      II.6. La Fonction ET & la fonction OU............................................................................ 4
      II.7. La Fonction Logique "Si"........................................................................................... 5
III. Références relatives et absolues ........................................................................................... 6
      III.1. Références relatives................................................................................................... 6
      III.2. Références absolue.................................................................................................... 7
IV. Fonction imbriquée .............................................................................................................. 8
V. Champs Nommés .................................................................................................................. 8
      V.1. Création d’un champ nommé ..................................................................................... 8
      V.2. Suppression et application.......................................................................................... 9
VI. Déplacement – copies – liaisons .......................................................................................... 9
      VI.1. Déplacement de données........................................................................................... 9
      VI.2. Copie de données .................................................................................................... 10
      VI.3. Collage spécial ........................................................................................................ 10
      VI.4. Recopies incrémentées............................................................................................ 11




          Le tableur EXCEL est utilisé par des mathématiciens, des logisticiens, des
banquiers, des ingénieurs, ... La liste des fonctions disponibles est donc importante.
Le but n'est pas de les voire toutes les fonctions mais de vous permettre d'utiliser les
fonctions qui vous intéressent.

          Les fonctions sont des formules prédéfinies qui effectuent des calculs en
utilisant des valeurs particulières appelées arguments, dans un certain ordre (ou
structure). Elles permettent d'effectuer des calculs simples et complexes.

     I. STRUCTURE D’UNE FORMULE
          La structure d’une fonction commence toujours par le signe « = » suivit du
nom de la fonction, puis on ouvre une parenthèse (NB. : si vous taper le nom
correctement une info bulle d’arguments apparaît). Les arguments sont séparer par
des points virgules « ; » et la formule doit se terminer par une parenthèse.



Cours MS Excel                            Filières SMP-S2 ;SMC-S2 ; SV-S4 & STU-S4                                            1/12
Faculté des Sciences Semlalia                                Module Informatique




                                  =somme(E12; E13;E14)


                     Nom de la fonction         Arguments


       On peut également insérer une formule à partir du menu Insertion >
Fonction ou en cliquant sur le bouton « Insérer une fonction » de la barre de
formule. On obtient la boîte de dialogue suivante ; on choisit la fonction puis OK.




       NB . : Pour avoir plus d’information sur une fonction, on peut utiliser l’aide
en cliquant sur « Aide sur cette fonction » en bas de la boîte de dialogue.

   II. LES FONCTIONS INTRINSEQUES DE EXCEL
       II.1. Somme automatique

       Cette fonction permet d'obtenir automatiquement la somme d'une plage de
cellules donnée. On peut procéder de deux façons différentes.

       1ère méthode
          o Sélectionner la cellule qui contiendra le résultat du calcul (et donc la
            formule de calcul)
          o Cliquer sur le bouton somme automatique de la barre d'outils
          o Dans la barre de formule s'affiche :
                  =SOMME(Début de la sélection;Fin de la sélection)


Cours MS Excel              Filières SMP-S2 ;SMC-S2 ; SV-S4 & STU-S4               2/12
Faculté des Sciences Semlalia                                 Module Informatique

    NB. : Excel vous propose une plage de cellules par défaut. Il est possible de la
    changer en sélectionnant la plage de cellules désirée à l'aide de la souris.
       2ème méthode
          o Sélectionner la cellule qui contiendra le résultat du calcul (et donc la
            formule de calcul) et étendre la sélection aux cellules qui doivent être
            additionnées.
          o Cliquer sur le bouton somme automatique de la barre d’outils        .
    Le résultat s’inscrit automatiquement.

       II.2. La fonction Somme

       Pour additionner entre elles plusieurs cellules contiguës, on peut utiliser la
fonction =SOMME() d’EXCEL.




       Procédure :

       Ecrire dans la cellule où doit apparaître le résultat : =somme(
       Sélectionner ensuite à la souris la plage de cellules à additionner.
       Valider avec la touche Entrée
       La fonction renvoie l’addition des nombres sélectionnés.

       II.3. La fonction Moyenne

       Pour obtenir la moyenne de plusieurs cellules contiguës, on peut utiliser la
fonction =MOYENNE() d’EXCEL.




       Procédure :

       Ecrire dans la cellule où doit apparaître le résultat : =moyenne(
       Sélectionner ensuite à la souris la plage de cellules désirée
       Valider avec la touche Entrée.


Cours MS Excel              Filières SMP-S2 ;SMC-S2 ; SV-S4 & STU-S4                3/12
Faculté des Sciences Semlalia                                 Module Informatique

       La fonction renvoie la moyenne des cellules sélectionnées

       II.4. La Fonction Entier

       Pour obtenir l’entier d’un nombre on utilise la fonction entier de Excel.




       Procédure :

       Ecrire dans la cellule où doit apparaître le résultat : =ent(
       Sélectionner ensuite à la souris la cellule désirée
       Valider avec la touche Entrée.
       La fonction renvoie la valeur de l’entier naturel de la cellule sélectionnée.

       II.5. La Fonction Arrondi

       Pour arrondir un nombre réel en précisant le nombre des décimales désirées,
on utilise la fonction Arrondi de Excel.




       Procédure :

       Ecrire dans la cellule où doit apparaître le résultat : =arrondi(
       Sélectionner ensuite à la souris la cellule désirée
       Mettre un point virgule puis taper le nombre de décimal souhaité.
       Fermer la parenthèse et Valider avec la touche Entrée.
       La fonction renvoie la valeur arrondie de la cellule sélectionnée.

       II.6. La Fonction ET & la fonction OU

       Ces 2 fonctions renvoient les valeurs VRAI ou FAUX.




Cours MS Excel              Filières SMP-S2 ;SMC-S2 ; SV-S4 & STU-S4                4/12
Faculté des Sciences Semlalia                                Module Informatique




       II.7. La Fonction Logique "Si"

       La fonction SI permet d'exécuter une opération si la condition est remplie et
une autre si cette condition n'est pas remplie.




       Les conditions possibles sont

                           Supérieur                    >

                           Supérieur ou égal            >=

                           Inférieur                    <

                           Inférieur ou égale           <=

                           égal                         =

                           différent                    <>




       Exemple :

       On dispose d’une liste d’étudiant de la FSSM et on désire vérifier s’ils
appartiennent à la filière SMPC.




Cours MS Excel              Filières SMP-S2 ;SMC-S2 ; SV-S4 & STU-S4               5/12
Faculté des Sciences Semlalia                                Module Informatique




                                                                Réponse si le test logique est vrai


                                                                Réponse si le test logique est Faux



                                                                   Test logique




       NB. : Dans les formules de Excel, il faut toujours mettre le texte entre deux
guillemets (Voir dans la barre de formule).

   III. REFERENCES RELATIVES ET ABSOLUES
       III.1. Références relatives

       Par défaut les références générées par pointage dans les formules de calcul
sont relatives (relative à la cellule résultat).

       Exemple Dans la cellule L2C4 ou D2 on saisit la formule :

                      =Moyenne(LC(-2) :LC(-1)) ou =Moyenne(B2 :C2)




       Les coordonnées utilisées sont relatives à la cellule résultat. Ces coordonnées
relatives facilitent en générale les recopies. Par exemple Si on copie la formule
contenue dans D2 dans le champ D8 :D10, le résultat obtenu reste valable. Et on
constate que les références sont ajustées automatiquement en fonction de
l’emplacement.



Cours MS Excel               Filières SMP-S2 ;SMC-S2 ; SV-S4 & STU-S4               6/12
Faculté des Sciences Semlalia                                Module Informatique

       III.2. Références absolue

       Supposons qu’on veut déclarer les admis, pour ceux qui ont une
moyenne>=12/20 dans la colonne B. La valeur de la note test est déclarée dans la
cellule B11.

       Dans un premier temps on tape la formule en utilisant des références
rélatives comme suit :

                                =si(B3>=B11 ;"Admis" ; "Ajourné")

       Si on recopie la formule vers le bas (sur le champ B3 :B9), on remarque que
les référence sont ajustées en fonction des cellules résultats. Or, pour ce qui nous
concerne, on veut toujours se référencer à la cellule B11 pour indiquer si l’étudiant
est admis ou ajourné.

       En conséquence on doit utiliser la notion de référence absolue, Pour ce faire,
on pointe la cellule résultat C 3, puis on commence à introduire notre fonction :

       = Si(B3>=B11 puis on appuie sur la touche <F4> pour indiquer queCette référence
est absolue

       la fonction s’écrit alors :

                            =si(B3>=$B$11 ;"Admis" ; "Ajourné")

       Si on fait la recopie le bas, on constate que la comparaison se fait toujours
par rapport au contenu de la cellule B11 (Voir figure).




Cours MS Excel              Filières SMP-S2 ;SMC-S2 ; SV-S4 & STU-S4                7/12
Faculté des Sciences Semlalia                                  Module Informatique


   IV. FONCTION IMBRIQUEE
       Lorsque une fonction utilise d’autres fonctions comme arguments, on dit
qu’elle est imbriquée.

       Exemple : on désire vérifier dans la colonne E, si l’étudiant appartient à la
filière « SMC » et à une note > à 10.




Pour cela on a besoin de deux fonctions :

        La fonction si pour faire le test logique
        La fonction Et pour imposer à Excel les deux conditions (="SMC" et Note >
        10)
    Dans la cellule E2, la fonction imbriquée s’écrit donc :
                         =si(et(B2="SMC" ;C2>10) ;"Oui" ; "Non" )

   V. CHAMPS NOMMES
       Tout champ de cellules d’une feuille de calcul peut être nommé. Une fois le
nom est défini, il peut être utilisé dans un certain nombre de manipulations. C’est un
identificateur de cellule facile à manipuler et à retenir.

NB. : Un nom utilisés dans une formule est une référence type absolue. Il ne doit pas
comporter ni +,-,*,/,<espace>. Un nom ne peut être associer qu’à un groupe de
cellule continue.

       V.1. Création d’un champ nommé

       On dispose de plusieurs méthode pour nommer une cellule ou un champ de
cellules.

       Procédure 1:

        Menu Insertion > Nom > Définir

Cours MS Excel              Filières SMP-S2 ;SMC-S2 ; SV-S4 & STU-S4                 8/12
Faculté des Sciences Semlalia                                Module Informatique

       On obtient la boîte de dialogue suivante :




       on tape le nom qu’on veut attribuer, ensuite on confirme par le bouton Ok ou
       Ajouter.
       Procédure 2:

       On sélectionne le champ de cellule à nommer, puis dans la zone de référence
cellules on tape le nom. Puis on valide avec la touche Entrée.

NB. : Pour modifier ou vérifier un nom on utilise la commande Nom sous
commande définir du menu insertion.

       V.2. Suppression et application

       Pour supprimer un nom de champ, il faut utiliser la commande Définir un
nom du menu Sélection, puis il faut cliquer sur le nom puis sur Supprimer et
Fermer.

       Le Champ nomé permet de sélectionner directement une zone de la feuille. Il
suffit de faire l’une des actions suivantes :

       Pointer le nom du champ désiré dans la zone référence des cellules.
       Utiliser la commande Atteindre du menu Edition,
       Taper la touche <F5>.

   VI. DEPLACEMENT – COPIES – LIAISONS
       VI.1. Déplacement de données

       Il est possible de déplacer des données ou des formules dans une feuille de
calcul. Les étapes à suivre sont les suivantes :


Cours MS Excel              Filières SMP-S2 ;SMC-S2 ; SV-S4 & STU-S4               9/12
Faculté des Sciences Semlalia                                 Module Informatique

       On sélectionne les cellules à déplacer. Puis on active la commande couper du
menu édition. On clique ensuite sur le champ de destination (uniquement une
cellule) et on valide par <Entree> ou Edition Coller. On peut refaire cette méthode
par le bouton droit de la souris.

       Une méthode beaucoup plus simple consiste à sélectionner les cellules à
déplacer, puis , puis on pointe la limite du champ sélectionné ( le pointeur est alors
une flèche orienté vers le haut), puis on clique et on fait glisser la sélection vers la
destination.

       VI.2. Copie de données

       La copie effectue une duplication des cellules d’origine. Il faut prendre
certaines précautions lors de la recopie de formules.

       Pour copier, on sélectionne les cellules à recopier, puis on active la commande
copier du menu Edition, puis on pointe la destination, et valide par <Entree> ou
Edition Coller. (On peut aussi se servir du menu contextuel obtenu par le bouton
droit de la souris).

       La méthode la plus rapide consiste à sélectionner les cellules à copier, puis on
pointe la limite du champ en tenant la touche <CTRL> enfoncée, puis on clique tout
en faisant glisser la sélection à la destination voulue.

       VI.3. Collage spécial

       Le collage effectue un transfert du contenu des cellules mais aussi de leurs
formats. Si les cellules de destination ne sont pas vide, les données seront écrasées.

       Le collage spécial permet de coller :

       Tout le contenu de la cellule y compris les formules, formats, annotations…
       Les formules uniquement
       Les valeurs résultats
       Les formats appliquée sur les cellules d’origines (Police, Position, Nombre,
       etc..)
       Les annotations attribuées aux cellules.
       Effectuer des opérations (Addition, soustraction ;…) par rapport au contenu
       initial des cellules de destination.

Cours MS Excel              Filières SMP-S2 ;SMC-S2 ; SV-S4 & STU-S4
       10/12
Faculté des Sciences Semlalia                                 Module Informatique

       La case transposition permet de transformer un champ initialement
       horizontal en un champ vertical et vice vers ca.
       Le bouton coller avec liaison permet de créer une liaison entre les cellules
       d’origine et la recopie. Une modification du contenu des cellules d’origine
       entraine la modification de celui des cellules recopiées.
       La boite, de dialogue, proposée par le collage spécial est la suivante :




NB .: Le collage spécial possède une boite, de dialogue, contextuelle. Si par exemple
on désire coller une image de Paint on aura une boite de dialogue comme celle ci :




       VI.4. Recopies incrémentées

          VI.4.a. Série linéaire, chronologique ou mixte

       Il est possible de générer dans la feuille des séries séquentielles de valeurs
numériques, dates ou encore du texte. La méthode la plus rapide consiste à


Cours MS Excel              Filières SMP-S2 ;SMC-S2 ; SV-S4 & STU-S4                11/12
Faculté des Sciences Semlalia                                  Module Informatique

sélectionner la cellule, puis avec la poignée de recopie on fait glisser la souris jusqu'à
la fin du champ à créer.

       Exemple :

       On tape dans la cellule A2 le texte Agence 1, puis avec la poignée de recopie
       on fait glisser jusqu’à A10, on aura le contenu incrémenté dans les cellules
       Agence2, … , Agence 9.
       En B2 on tape 3 en B4 on tape 5, puis on sélectionne les deux cellules, et on
       utilise la poignée de recopie, on aura le contenu des cellules suivantes est
       alors :
       7, 9 ,11…c.a.d. qu’on a crée une série linéaire de raison 2. Dans ce type de
       série, il faut obligatoirement remplir les deux premières cellules.
       En A1 on tape Janvier, puis on recopie à l’aide du la poignée de recopie sur
       les cellule B1, C1, D1, E1 & F1 on aura le contenu suivant : février, Mars,
       Avril, Mai & Juin
       On peut utiliser le menu Edition > Remplissage > Série pour spécifier
est ce que l’on doit appliquer sur une ligne ou colonne, le type d’incrémentation,
unité d temps, La boite de dialogue correspondante est la suivante :




          VI.4.b. Recopies répétitives de cellules

       on sélectionne les cellules initiales, puis on déplace le pointeur de la souris au
dessus du poignée de recopie, il prend la forme de +, puis on clique et on glisse vers
le bas. Les cellules sont copiées intégralement vers la bas.

       On utiliser aussi la commande Recopier vers le bas du menu Edition >
remplissage.

NB. : Les recopies incrémentées sont des raccourcis de copier – coller. Elles
transferent à la fois le contenu, la forme et les annotations des cellules d’origine.




Cours MS Excel              Filières SMP-S2 ;SMC-S2 ; SV-S4 & STU-S4                 12/12

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Stats:
views:7
posted:5/18/2012
language:
pages:12