Les confusions COD

Document Sample
Les confusions COD Powered By Docstoc
					Les confusions COD/attribut du sujet
Objectif : reconnaître les fonctions attribut du sujet et COD ; ne pas confondre ces deux
fonctions.
L’attribut du sujet et le complément d’objet direct sont deux fonctions qui sont
souvent confondues parce que les mots qui sont attribut du sujet et COD suivent
un verbe. Pourtant leur rôle est différent.
1. L’attribut du sujet
a. Rôle et construction
L’attribut du sujet est un groupe essentiel de la phrase. Il est utilisé pour identifier ou
caractériser le sujet.
Il est introduit par :
• des verbes appelés attributifs ou d’état: être, devenir, paraître, sembler, rester,
demeurer ;

• des locutions verbales comme avoir l’air, passer pour…
Ex. : « La grande plaine qui va jusqu’à Nanterre était vide. » (Guy de Maupassant, Deux
Amis)
« La petite maison du restaurant était close, semblait délaissée depuis des années. »
(Ibid.)

Certains verbes intransitifs, transitifs au passifs, ou pronominaux sont suivis d’un
attribut du sujet : être né, être élu, vivre, se faire…
Ex. : Ils vécurent heureux = ils furent heureux.
b. Nature
L’attribut du sujet peut être de différentes natures :
• adjectif qualificatif ou participe passé employé comme adjectif
Ex. : « Trois vieillards à têtes chauves étaient nonchalamment assis autour du tapis
vert. »
(Balzac, La Peau de chagrin, « Le talisman »)

• un nom, un groupe nominal ou un pronom
Ex. : « En effet, Claude Frollo n’était pas un personnage vulgaire. » (Victor Hugo,
Notre-Dame de Paris, IV, II)

• un verbe à l’infinitif
Ex. : Mon but est de travailler.

• un groupe prépositionnel
Ex. : Il arrive en vainqueur.
2. Le complément d’objet direct
a. Rôle et construction
Le complément d’objet est également essentiel dans la phrase. Il indique la personne ou
la chose, appelé objet, sur laquelle s’exerce l’action exprimée par le verbe. Il
complète le verbe directement, c’est-à-dire sans préposition.
Les verbes construits avec un COD s’appellent transitifs directs.

Ex. : « Pour faire digestion, je prends mon journal. » (Guy de Maupassant, Le
Trou)
b. Nature
Le COD peut avoir différentes natures :
• un nom, un groupe nominal ou un pronom
Ex. : « Les femmes regardaient (…) ce terrible directeur de la police de Grenade. »
(Stendhal, Le Coffre et le revenant)
« L’humeur sinistre de don Blas fut augmentée parce qu’il remarqua, en le voyant de
près, que don Fernando avait la plus jolie figure. » (Ibid.)

• un verbe à l’infinitif
Ex. : « Le sous-préfet hausse les épaules et veut continuer son discours. » (Alphonse
Daudet, « Le Sous-préfet aux champs » in Lettres de mon moulin)

• une proposition subordonnée conjonctive (complétive, interrogative indirecte) ou
une proposition infinitive
Ex. : « Le lendemain du bal, Vanina remarqua que son père (…) fermait avec
beaucoup d’attention la porte d’un petit escalier (…). » (Stendhal, Vanina Vanini) =
complétive
J’entends les oiseaux chanter. = infinitive

Repères
Le COD peut être séparé du verbe par des compléments.
Ex. : « Les femmes regardaient avec terreur par un petit coin de leurs fenêtres ce
terrible directeur de la police de Grenade. » (Stendhal, Le Coffre et le revenant)

Le COD devient sujet lorsque l’on met la phrase à la voix passive.
Ex. : Robinson cire les bottes. = Les bottes sont cirées par Robinson.
L’essentiel

L’attribut du sujet et le COD ne se construisent pas avec les mêmes verbes.
• On trouve l’attribut du sujet avec des verbes attributifs ou d’état(être, devenir,
paraître… ; verbes que l’on peut remplacer par être).

• Le COD se trouve directement après des verbes transitifs directs ; il n’y a pas de
préposition entre le verbe et le COD.

• L’attribut du sujet indique une qualité du sujet ; sujet et attribut du sujet ne font
donc qu’un.

• Le COD est différent du sujet. Il indique la personne ou la chose (l’objet) sur laquelle
s’exerce l’action exprimée par le verbe.

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:20
posted:5/13/2012
language:
pages:2