Docstoc

RECOMMANDATIONS DU DIRECTEUR NATIONAL DE SANTé PUBLIQUE

Document Sample
RECOMMANDATIONS DU DIRECTEUR NATIONAL DE SANTé PUBLIQUE Powered By Docstoc
					RECOMMANDATIONS DU DIRECTEUR NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE
POUR LA PRISE EN CHARGE DE CAS DE GRIPPE A(H1N1) DANS LES
INSTALLATIONS D’HOSPITALISATION ET LES INSTALLATIONS
D’HÉBERGEMENT DES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ DU QUÉBEC
(CHSGS, CHU, CAU, IU,CR)




Recommandations du Directeur national de santé publique pour la prise en charge de cas de grippe A(H1N1) dans
les installations d’hospitalisation et les installations d’hébergement des établissements de santé du Québec

DPSP - 29 mai 2009
LE PRÉSENT DOCUMENT S’ADRESSE AUX INSTALLATIONS D’HOSPITALISATION ET AUX
INSTALLATIONS D’HÉBERGEMENT DES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ DU QUÉBEC.

BIEN QUE NOUS CONVENIONS QUE CERTAINES SECTIONS TELS L’ACCUEIL, LE TRIAGE ET
L’ÉVALUATION MÉDICALE CONCERNENT PLUS PARTICULIÈREMENT LES MILIEUX DE SOINS
DE COURTE DURÉE, CES SECTIONS POURRONT ÊTRE UTILES À CERTAINS MILIEUX
D’HÉBERGEMENT QUI OFFRENT DES SERVICES À UNE CLIENTÈLE AMBULATOIRE.




                                       TABLE DES MATIÈRES


Version intérimaire 29 mai ................................................................................. 3
   1. Mesures générales pour prévenir la transmission des infections en
       milieu de soins ......................................................................................... 4
   2. Application rigoureuse de l’étiquette respiratoire ...................................... 4
   3. Mesures spécifiques pour prévenir la transmission de la
       grippe A(H1N1) ....................................................................................... 4
       3.1 Mesures à l’accueil (inscription /pré-triage) .................................... 4
       3.2 Mesures au triage .......................................................................... 5
       3.3 Mesures à l’évaluation médicale .................................................... 5
       3.4.    Mesures lors de l’hospitalisation ou de l’hébergement ................ 5
       3.5 Mesures lors de la réalisation des procédures générant
              des aérosols................................................................................... 6
       3.6 Mesures de surveillance ................................................................ 6
   4. Gestion des contacts ................................................................................ 6
       4.1 Mesures à prendre avec les patients hospitalisés ou hébergés
               qui ont eu un contact étroit avec un cas probable ou confirmé
               de grippe A(H1N1) ........................................................................ 6
       4.2 Mesures à prendre avec les travailleurs de la santé qui ont
              eu un contact étroit avec un cas probable ou confirmé
              de grippe A(H1N1) ......................................................................... 7




ANNEXES (4)




Recommandations du Directeur national de santé publique pour la prise en charge de cas de grippe A(H1N1) dans
les installations d’hospitalisation et les installations d’hébergement des établissements de santé du Québec

DPSP - 29 mai 2009
          RECOMMANDATIONS DU DIRECTEUR NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE
               POUR LA PRISE EN CHARGE DE CAS DE GRIPPE A(H1N1)
 DANS LES INSTALLATIONS D’HOSPITALISATION ET LES INSTALLATIONS D’HÉBERGEMENT
                    DES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ DU QUÉBEC

              Centres hospitaliers de soins généraux et spécialisés (CHSGS),
        Centres hospitaliers universitaires (CHU), Centres affiliés universitaires (CAU),
                  Instituts universitaires (IU), Centres de réadaptation (CR),
                Centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD)


VERSION INTÉRIMAIRE 29 MAI

Les recommandations du Directeur national de santé publique sont spécifiques à la grippe A(H1N1)
et découlent du document Prévention de la transmission des maladies respiratoires sévères d’origine
infectieuse (MRSI), de l'influenza aviaire A(H5N1) et de la grippe A(H1N1) d'origine porcine en milieu
de soins, Avis et recommandations du comité sur les infections nosocomiales du Québec, 22 mai
2009.

Les mesures recommandées remplacent celles émises dans le document Prévention de la
transmission d’infections liées à une souche émergente d’influenza à potentiel pandémique
(influenza humaine d’origine porcine) en milieu de soins du 28 avril 2009.

Les mesures recommandées dans ce document seront ajustées selon l'évolution de la situation
épidémiologique et des connaissances sur l’agent pathogène de la grippe A(H1N1). Les
recommandations plus spécifiques aux maladies respiratoires sévères infectieuses (MRSI), incluant
l'influenza aviaire A (H5N1), dans les milieux de soins sont traitées dans l’avis du CINQ du 22 mai
2009. Il est à noter que bien que ces cas présentent un tableau clinique de syndrome d’allure
grippale (SAG), ils pourront être discriminés rapidement avec l’existence d’un lien épidémiologique
(exemple : retour d’un voyage dans une zone endémique pour le H5N1), la sévérité de la maladie et
l’investigation radiologique.

 Bien qu'actuellement, le virus de la grippe A(H1N1) d’origine porcine circule en
 communauté et présente des caractéristiques de virulence et de transmissibilité qui
 semblent s'apparenter à celles du virus de l'influenza saisonnière, il est important de
 maintenir une vigilance au regard de toute maladie respiratoire sévère infectieuse (MRSI),
 incluant les infections respiratoires sévères causées par cette nouvelle souche d'influenza,
 afin de détecter rapidement tout changement de sa virulence qui pourrait survenir suite à
 une mutation ou un réassortiment du virus ou à l’expression de sa morbidité chez un
 groupe d’âge ou une population spécifique (femmes enceintes, jeunes enfants, etc.)

Pour une meilleure compréhension des recommandations émises dans le présent document,
consulter Prévention de la transmission des maladies respiratoires sévères d’origine infectieuse
(MRSI), de l'influenza aviaire A(H5N1) et de la grippe A(H1N1) d'origine porcine en milieu de soins,
Avis et recommandations du comité sur les infections nosocomiales du Québec, 22 mai 2009,
disponible sur le site Web du MSSS : http://www.pandemiequebec.gouv.qc.ca/




Recommandations du Directeur national de santé publique pour la prise en charge de cas de grippe A(H1N1) dans les
installations d’hospitalisation et les installations d’hébergement des établissements de santé du Québec

DPSP - 29 mai 2009



                                                                                                Page 3 sur 24
     1.    Mesures générales pour prévenir la transmission des infections en milieu de
          soins
          Les mesures générales pour prévenir la transmission des infections doivent être
          consolidées dans l’ensemble des milieux de soins québécois :
           L’évaluation de l’aménagement des espaces associées à la prestation de soins en ce
            qui concerne l’utilisation de cloison, de demi-mur amovible, de séparateur (ex.
            rideaux) permettant d’isoler les personnes atteintes d’un SAG d’au moins deux
            mètres des autres personnes;
           L’évaluation des techniques de travail de façon à limiter le risque infectieux;
           Les pratiques de base;
           L’hygiène des mains, l’hygiène respiratoire et le programme de protection respiratoire;
           La formation du personnel sur les pratiques de base, l’hygiène des mains, l’hygiène
            respiratoire et le port de l’équipement de protection;
           La disponibilité du matériel nécessaire à l’hygiène des mains et à l’hygiène respiratoire;
           La disponibilité de l’équipement de protection individuelle pour l’application des
            pratiques de base et des précautions additionnelles : gants, blouse, masques
            chirurgicaux ou de procédure; appareil de protection respiratoire (APR N95);
            protection oculaire (lunettes protectrices ou écran facial).

     2.     Application rigoureuse de l’étiquette respiratoire
          L’affichage pour informer la clientèle, le personnel et les visiteurs sur l’application de
                                                                                            1
          l’étiquette respiratoire doit être en place. Référer aux recommandations du CINQ.
          Le personnel doit être attentif à soutenir l’application de l’observance de l’étiquette
          respiratoire pour la clientèle et les visiteurs.

     3.     Mesures spécifiques pour prévenir la transmission de la grippe                                  A(H1N1)
          3.1     Mesures à l’accueil (inscription /pré-triage)
             Personnel :
                     Détecter les personnes qui présentent fièvre (objectivée ou non) et toux dès
                      l'entrée dans l’établissement;
                     Demander à ces personnes de porter un masque chirurgical ou de procédure;
                     Diriger ces personnes vers le secteur qui leur est réservé dans la salle d'attente;
                     En l’absence de cloison ou autre séparateur et en présence d’un patient qui ne
                      porte pas de masque :
                         - porter un masque chirurgical ou de procédure, une protection oculaire, utiliser
                            du rince-mains antiseptique entre chaque patient. Le port de gants est laissé à
                            la discrétion du personnel selon la situation.
                     Nettoyer les surfaces exposées aux secrétions respiratoires de la personne
                      potentiellement infectieuse en utilisant le produit désinfectant habituel.

             Patient :
                     Porter un masque chirurgical ou de procédure et appliquer le rince-mains
                      antiseptique.




1
    CINQ (2004). Stratégie de prévention des infections lors du processus d’évaluation des patients en milieu de soins, avis
    scientifique du Comité sur les infections nosocomiales du Québec, janvier 2004.
     http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/564-StratedieGlobalePrevention2004(CINQ).pdf

Recommandations du Directeur national de santé publique pour la prise en charge de cas de grippe A(H1N1) dans les
installations d’hospitalisation et les installations d’hébergement des établissements de santé du Québec

DPSP - 29 mai 2009



                                                                                                     Page 4 sur 24
           3.2     Mesures au triage2
                 En présence d’un patient avec fièvre objectivée ou non et symptômes respiratoires
                 (toux, difficultés respiratoires) :
              Personnel :
                 Porter un masque chirurgical ou de procédure, des gants et effectuer l’hygiène des
                   mains;
                 Si le patient ne peut porter un masque, ou s'il ne peut respecter l'hygiène et
                   l'étiquette respiratoire, porter une protection oculaire;
                 Diriger le patient vers le secteur réservé ou vers une pièce fermée en attente de
                   son évaluation médicale;
                 Nettoyer les surfaces exposées aux secrétions respiratoires en utilisant le produit
                   désinfectant habituel;
                 Un délai d’attente n’est pas nécessaire avant de recevoir un autre patient.
                   Patient :
                   porter un masque chirurgical ou de procédure et effectuer l’hygiène des mains.
           3.3     Mesures à l’évaluation médicale
                     Personnel :
                      Porter un masque chirurgical ou de procédure, une protection oculaire, des gants
                       et effectuer l’hygiène des mains;
                      Envisager le port d’une blouse tel que recommandé dans les pratiques de base;
                      Effectuer l'évaluation médicale dans une pièce fermée. Il n’est pas nécessaire
                       d’utiliser une pièce à pression négative;
                      Nettoyer les surfaces exposées aux secrétions respiratoires en utilisant le
                       désinfectant habituel;
                      Un délai d’attente n’est pas nécessaire avant de recevoir un autre patient.
                     Patient :
                      Porter un masque chirurgical ou de procédure et effectuer l’hygiène des mains.

           3.4. Mesures lors de l’hospitalisation ou de l’hébergement 3
                     Personnel :
                      Porter un masque chirurgical ou de procédure, une protection oculaire, des gants
                       et effectuer l’hygiène des mains;
                      Porter un appareil de protection respiratoire (APR) N95 en présence d’un patient
                       qui présente une toux importante et incontrôlable;
                      Envisager le port de la blouse tel que recommandé dans les pratiques de base;
                      Héberger le patient dans une chambre individuelle avec porte fermée ou regrouper
                       les patients qui présentent un diagnostic confirmé dans une même chambre;
                      Réserver l’occupation de chambres à pression négative aux patients gravement
                       atteints ou qui présentent une toux importante et incontrôlable, ou qui requièrent la
                       réalisation de procédures générant des aérosols;
                      Informer l’équipe de prévention des infections dès l'admission du patient;




2
    Pour les fins de ce document, le terme "Triage" réfère à l'évaluation de la condition des patients faite par une infirmière
    lorsque ceux-ci se présentent dans un service d'urgence pour y recevoir des soins.
3
    Si un patient dont le diagnostic de grippe A(H1N1) est confirmé, développe une atteinte sévère, il pourrait être indiqué de
    mettre en place des mesures de prévention plus strictes, telles que décrites pour les MRSI et l'influenza aviaire
    A(H5N1) (avis du CINQ).

Recommandations du Directeur national de santé publique pour la prise en charge de cas de grippe A(H1N1) dans les
installations d’hospitalisation et les installations d’hébergement des établissements de santé du Québec

DPSP - 29 mai 2009



                                                                                                        Page 5 sur 24
                    Prévoir la disponibilité d'appareils de diagnostic portatifs dans les zones de
                     cohorte. Nettoyer et désinfecter l'appareil avant de sortir de cette zone;
                    Nettoyer les surfaces exposées aux secrétions respiratoires en utilisant le
                     désinfectant habituel.
               Patient :
                Limiter le déplacement du patient à l’extérieur de la chambre pour des besoins
                 médicaux uniquement;
                Porter un masque chirurgical ou de procédure lorsqu’il est à l’extérieur de sa
                 chambre pour des soins ou examens qui ne peuvent s’effectuer au chevet. Si le
                 port du masque ne peut être toléré, couvrir le nez et la bouche avec un papier
                 mouchoir ou un tissus (ex : débarbouillette);
                Effectuer l’hygiène des mains avant de sortir de la chambre.
                  Visiteur :
                   Porter un masque chirurgical ou de procédure et effectuer l’hygiène des mains.
         3.5    Mesures lors de la réalisation des procédures générant des aérosols
                  Personnel : Porter un appareil de protection respiratoire N-95, une protection
                   oculaire, des gants, une blouse et effectuer l’hygiène des mains.
                  Pour d’autres précisions (descriptions des procédures, indications et mesures
                   spécifiques) référer aux recommandations du CINQ du 22 mai 2009, page 8.
         3.6    Mesures de surveillance
                  Surveiller les cas suspectés de syndrome d’allure grippal (SAG), les cas probables
                   ou confirmés de grippe, afin de détecter toute transmission à d’autres patients ou
                   aux membres du personnel;
                  Mettre en place les mesures de contrôle prévues par l’établissement lors d’une
                   éclosion (regroupement, admission, visiteurs).

    4.     Gestion des contacts
                  Identifier les contacts étroits avec le service de PCI de l’établissement ou tout autre
                   service désigné, le cas échéant.

     Un contact étroit est défini comme une personne ayant eu au moins une des expositions
     suivantes avec un cas probable ou confirmé pendant sa période de contagiosité :
                    séjour dans la même chambre;
                    contact sans protection appropriée avec les sécrétions respiratoires ou les selles
                     d’une personne atteinte;
                    contact prolongé ou répété et face à face (< 2 mètres) sans protection appropriée.
         4.1    Mesures à prendre avec les patients hospitalisés ou hébergés qui ont eu
                un contact étroit avec un cas probable ou confirmé de grippe A(H1N1)
                  Patient :
                   Héberger pendant la période d’incubation potentielle :
                    - en chambre individuelle avec toilette non partagée ou regrouper dans une
                        même chambre. Dans ce dernier cas, fermer le rideau séparateur et changer
                        d’équipement de protection entre les patients.
                    - Soumettre à une prophylaxie post-exposition selon les recommandations du
                        DNSP pour les milieux de soins à l'adresse suivante :
                        http://www.pandemiequebec.gouv.qc.ca



Recommandations du Directeur national de santé publique pour la prise en charge de cas de grippe A(H1N1) dans les
installations d’hospitalisation et les installations d’hébergement des établissements de santé du Québec

DPSP - 29 mai 2009



                                                                                                Page 6 sur 24
                     -   La prise en charge d’un patient qui reçoit son congé de l’établissement pour un
                         retour à domicile est faite selon l’approche populationnelle, l’objectif des
                         mesures spécifiques de PCI en milieu de soins étant de freiner la propagation
                         au sein de l’établissement. Dans le contexte épidémiologique actuel, il n’y a pas
                         de mesure à prendre lors du congé.
                  Personnel :
                    Porter, pendant la période d'incubation de l'infection, un masque chirurgical ou de
                     procédure, une protection oculaire, des gants et effectuer l’hygiène des mains.
                    Envisager le port de la blouse tel que recommandé dans les pratiques de base.
                    Surveiller l’apparition de symptômes de SAG et ce, durant les sept jours suivant le
                     dernier contact avec un cas probable ou confirmé de grippe A(H1N1). Le cas
                     échéant, procéder à une évaluation médicale pour confirmer le diagnostic.
         4.2    Mesures à prendre avec les travailleurs de la santé qui ont eu un
                contact étroit avec un cas probable ou confirmé de grippe A(H1N1)
                  S’assurer d’aviser le service de santé qu’un travailleur a été exposé à un cas
                   probable ou confirmé;
                  Informer le travailleur qu’il doit communiquer avec le service de santé pour obtenir
                   les consignes relatives à :
                    L’évaluation du risque;
                    L’autosurveillance des symptômes pour les sept jours suivant le dernier contact
                     étroit avec le cas probable ou confirmé de grippe A(H1N1);
                    L’indication d’une prophylaxie post-exposition selon les recommandations du
                     DNSP pour les milieux de soins à l'adresse suivante :
                     http://www.pandemiequebec.gouv.qc.ca;
                    La conduite à tenir en présence de symptômes compatibles avec une grippe
                     A(H1N1) (limitation des contacts avec les patients, évaluation clinique,
                     confirmation du diagnostic et retour au travail).




Recommandations du Directeur national de santé publique pour la prise en charge de cas de grippe A(H1N1) dans les
installations d’hospitalisation et les installations d’hébergement des établissements de santé du Québec

DPSP - 29 mai 2009



                                                                                                Page 7 sur 24
                            ANNEXE 1




INSTALLATIONS D’HOSPITALISATION ET IN STALLATIONS D’HÉBERGEMENT DES
                     ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

      RÉSUMÉ DES PRÉCAUTIONS AU REGARD DE LA PRÉVENTION DE
     LA TRANSMISSION DE LA GRIPPE LIÉES À UNE SOUCHE ÉMERGENTE
    À POTENTIEL PANDÉMIQUE CHSGS – CHU – CAU – CR – CHSLD
             INSTALLATIONS D’HOSPITALISATION ET INSTALLATIONS D’HÉBERGEMENT
            RÉSUMÉ DES PRÉCAUTIONS AU REGARD DE LA PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION
                DE LA GRIPPE LIÉES À UNE SOUCHE ÉMERGENTE À POTENTIEL PANDÉMIQUE
                                   CHSGS – CHU – CAU – IU – CR – CHSLD


           SAG*                                                             MESURES
                                    Personnel :
                                             Poser à tous les patients la question suivante : « Avez-vous
                                              fièvre et toux ? »
                                             Masque** + protection oculaire en l’absence de cloison ou de
                                              séparateur et si le patient avec fièvre et toux ne porte pas de
  Accueil                                     masque
  (inscription/pré-triage)                   Application d’un rince-mains antiseptique avant d’assister une
                                              autre personne
                                             Nettoyage de surfaces avec le désinfectant habituel
                                    Patient :
                                             Port d’un masque** + hygiène des mains
                                             Secteur réservé dans la salle d’attente
                                    Patient :
                                                 Port d’un masque** + hygiène des mains
                                    Personnel soignant :
  Triage
                                            Port d’un masque ** + gants + hygiène des mains
                                            Protection oculaire si le patient ne porte pas de masque
                                            Nettoyage des surfaces avec le désinfectant habituel
                                    Patient :
                                                 Local fermé
                                                 Port d’un masque** + hygiène des mains
Évaluation médicale                 Personnel :
                                             Port d’un masque + protection oculaire + gants + hygiène des
                                              mains
                                             Nettoyage des surfaces avec le désinfectant habituel
                                    Patient :
                                             Chambre individuelle avec porte fermée (cohorte possible)
                                             Port d’un masque** à l’extérieur de la chambre + hygiène des
                                              mains
Hospitalisation/                    Personnel :
hébergement                                 Port d’un masque** + protection oculaire + gants + hygiène des
                                             mains
                                            APR N95*** en présence d’un patient avec toux importante ou
                                             lors de procédures générant des aérosols
                                            Port de la blouse selon les pratiques de base.

      * SAG : syndrome d’allure grippale
      ** Masque de procédure ou masque chirurgical.
      *** APR N95: appareil de protection respiratoire N95.


      Recommandations du Directeur national de santé publique pour la prise en charge de cas de grippe A(H1N1) dans les
      installations d’hospitalisation et les installations d’hébergement des établissements de santé du Québec

      DPSP - 29 mai 2009



                                                                                                     Page 11 sur 24
                                       ANNEXE 2
Tirée du document Prévention de la transmission des maladies respiratoires sévères d’origine
 infectieuses (MRSI), de l’influenza aviaire A(H5N1) et de la grippe A(H1N1) d’origine porcine
dans les milieux de soins), Avis et recommandations du comité sur les infections nosocomiales
                                     du Québec, 22 mai 2009




     TABLEAU SYNTHÈSE DES MESURES DE PRÉVENTION
       ET DE CONTRÔLE DES INFECTIONS LIÉES AUX
SYNDROMES D’ALLURE GRIPPALE                    GRIPPE
               A(H1N1) D’ORIGINE PORCINE
TABLEAU SYNTHÈSE DES MESURES DE PRÉVENTION ET DE CONTRÔLE DES INFECTIONS LIÉES AUX SYNDROMES D’ALLURE
GRIPPALE / GRIPPE A(H1N1) D’ORIGINE PORCINE *
ÉVALUATION MÉDICALE, PROCÉDURES GÉNÉRANT DES AÉROSOLS, HOSPITALISATION



                                                                                                                                                                                    Vaisselle
                                                               Masque /                                    Blouse à                                           Matériel et
      Activité de soins ou        Installation physique/                        Protection                                Nettoyage / désinfection de
                                                               Protection                      Gants       manches                                           équipement            Buanderie
      intervention réalisée           Hébergement                                oculaire                                      l’environnement
                                                              respiratoire                                 longues                                             médical
                                                                                                                                                                                     Déchets

                                                                                                                          Nettoyage / désinfection des    Nettoyage et
                                                                                                                          surfaces potentiellement        désinfection de
    Évaluation médicale                                       Masque                                     Selon            contaminées par des             l’équipement de       Ne
                                                                               Protection
    sans procédure              Pièce fermée                  chirurgical ou                  Gants      pratiques de     sécrétions respiratoires avec   soins partagé         s’applique
                                                                               oculaire
    générant des aérosols                                     de procédure                               base             les produits habituels,         selon les             pas
                                                                                                                          immédiatement après             procédures
                                                                                                                          l'évaluation médicale           habituelles
                                Idéalement pièce
                                à pression négative                                                                       Nettoyage / désinfection des    Nettoyage et
    Réalisation de              ou                                                                                        surfaces potentiellement        désinfection de
    procédures générant         pièce fermée bien                                                                         contaminées par des             l’équipement de       Ne
                                ventilée                                       Protection
    des aérosols 4                                            APR N-95                        Gants      Blouse           sécrétions respiratoires avec   soins partagé         s’applique
                                                                               oculaire
    (à l’urgence ou patient     Si possible attendre un                                                                   les produits habituels,         selon les             pas
    hospitalisé)                délai avant d’accueillir un                                                               immédiatement après la          procédures
                                autre patient dans la                                                                     procédure                       habituelles
                                pièce


                                                              Masque                                     Selon
                                Chambre privée                                 Protection
    Hospitalisation                                           chirurgical ou                  Gants      pratiques de     Nettoyage / désinfection des
                                (porte fermée)                                 oculaire                                                                   Matériel et
                                                              de procédure                               base             surfaces potentiellement
                                                                                                                                                          équipement
                                                                                                                          contaminées par des
                                                                                                                                                          médical réservé ou
                                                                                                                          sécrétions respiratoires avec                         Selon les
                                Chambre à pression                                                                                                        nettoyé et
                                                                                                                          les produits habituels                                procédures
                                négative si disponible                                                                                                    désinfecté
                                                                                                                                                                                habituelles
    Patients gravement                                                                                                                                    immédiatement
                                                                                                                          Suivre les procédures
    atteint ou avec toux        ou                                             Protection                                                                 après utilisation
                                                              APR N-95                        Gants      Blouse           habituelles lors du départ du
    importante et                                                              oculaire                                   patient
    incontrôlable               chambre privée (porte
                                fermée) avec toilette non
                                partagée

* Recommandations du Comité sur les infections nosocomiales du Québec, 22 mai 2009.

4
  Procédures générant des aérosols : intubation, traitement de nébulisation, l'induction d’expectorations, bronchoscopie, aspiration des sécrétions des voies respiratoires qui ne sont pas réalisées
en circuit fermé chez un patient intubé, soins de trachéotomie, clapping, ventilation en pression positive via masque facial (BiPAP, CPAP) et ventilation oscillatoire à haute fréquence (CDC2009)
                                       ANNEXE 3
Tirée du document Prévention de la transmission des maladies respiratoires sévères d’origine
 infectieuses (MRSI), de l’influenza aviaire A(H5N1) et de la grippe A(H1N1) d’origine porcine
dans les milieux de soins), avis et recommandations du comité sur les infections nosocomiales
                                     du Québec, 22 mai 2009




     MESURES DE PRÉVENTION RECOMMANDÉES LORS DE
    L’HOSPITALISATION D’UN CAS SUSPECT, PROBABLE OU
  CONFIRMÉ DE GRIPPE A(H1N1) D’ORIGINE PORCINE EN CHSGS
MESURES DE PRÉVENTION RECOMMANDÉES LORS DE L’HOSPITALISATION
D’UN CAS SUSPECT, PROBABLE OU CONFIRMÉ DE GRIPPE A(H1N1) D’ORIGINE
PORCINE EN CHSGS *
Ce tableau résume les mesures de prévention recommandées pour les soins des patients atteints de grippe A(H1N1)
d’origine porcine, selon les données épidémiologiques actuellement disponibles, en date du 22 mai 2009.
Ces recommandations seront mises à jour au besoin selon les connaissances sur les caractéristiques de ce virus, ses
modes de transmission, sa virulence, etc.

                                  Cas présentant un syndrome d’allure grippale, cas suspects, probables ou confirmés de
Patients visés par ces            grippe A (H1N1) d’origine porcine selon la définition de cas.
mesures                           Veuillez consulter la version la plus récente de la définition de cas à l’adresse suivante :
                                  http://www.msss.gouv.qc.ca/extranet/pandemie/index.php?prevention_et_protection
                                      Chambre privée, porte fermée en tout temps.
                                      L’utilisation d’une chambre à pression négative sera réservée aux patients
                                       gravement atteints ou qui nécessitent la réalisation de procédures générant des
                                       aérosols.
Hébergement
                                      Il est possible de regrouper dans une même chambre les patients infectés avec
                                       une même souche d’influenza A.
                                      Une affiche explicative placée à la porte de la chambre indique les mesures à
                                       prendre.
                                  Lavage des mains avec savon antiseptique ou utilisation de rince-mains à
Hygiène des mains
                                  base d’alcool selon les pratiques de base, et avant et après le retrait des gants.
                                  À revêtir avant l’entrée et retirer avant de sortir de la chambre (sauf pour l’APR
                                  N-95 : retirer après être sorti de la chambre)
                                      Masque chirurgical ou de procédure
Équipement de protection                                                                             5
                                       APR N-95 lors de procédures générant des aérosols ou si le patient est
personnelle (facilement                gravement atteint ou présente une toux importante et incontrôlable
accessible en tout temps)
                                      Protection oculaire
                                      Gants non stériles à usage unique bien ajustés et devant recouvrir les poignets
                                      Blouse à manches longues seulement si risques de souillures ou
                                       d’éclaboussures de sécrétions respiratoires ou autres liquides biologiques
                                       (pratiques de base).
Port de l’équipement de
                                      Pour toutes les personnes qui entrent dans la chambre.
protection personnelle
                                      Limiter la quantité de matériel qui entre dans la chambre.
Matériel de soins et                  Matériel de soins et équipement médical réservés à l'usage exclusif du patient
équipement médical
                                      Tout le matériel et l’équipement médical doit être nettoyé et désinfecté après
                                       utilisation, avant d’être utilisés pour un autre patient.
                                      Nettoyage et désinfection de l’environnement au moins une fois par jour avec un
                                       détergent germicide approuvé pour usage hospitalier. Porter une attention
Hygiène et salubrité                   particulière aux surfaces fréquemment touchées (high touch), ou visiblement
                                       souillées.
                                      Nettoyage et désinfection selon les procédures habituelles après le transfert ou
                                       le congé du patient ou lors de la cessation des précautions additionnelles.

                                                                                                                      (suite →)

5
 Exemples de procédures générant des aérosols : intubation, traitement de nébulisation, induction d’expectorations, bronchoscopie,
aspirations des sécrétions des voies aériennes qui ne sont pas réalisées en circuit fermé, soins de trachéotomie, clapping,
ventilation en pression positive via masque facial (BiPAP, CPAP), ventilation oscillatoire à haute fréquence. (CDC 2009)
                                                              (Suite)
MESURES DE PRÉVENTION RECOMMANDÉES LORS DE L’HOSPITALISATION D’UN CAS
SUSPECT, PROBABLE OU CONFIRMÉ DE GRIPPE A(H1N1) D’ORIGINE PORCINE EN
CHSGS
                                 Limiter les déplacements du patient à l’extérieur de la chambre à l’essentiel.
                                 Aviser à l’avance le service visé de la condition du patient afin qu'ils appliquent
                                  les mesures recommandées et éviter que le patient attende dans une pièce en
Déplacements                      présence d'autres patients.
du patient à l’extérieur de
                                 Le patient doit porter un masque chirurgical ou de procédure. Sinon couvrir le
la chambre
                                  nez et la bouche avec un papier mouchoir afin de contenir les sécrétions des
                                  voies respiratoires.

                                 Le patient doit procéder à l’hygiène des mains avant de quitter la chambre,
                                  après s’être mouché et après tout contact avec des sécrétions respiratoires.

Vaisselle et ustensiles          Suivre les procédures habituelles.

Buanderie                        Suivre les procédures habituelles.

Déchets                          Suivre les procédures habituelles.

                                 Installer des affiches ou alertes visuelles avisant les visiteurs qui présentent
                                  des symptômes d'allure grippale de reporter leur visite.
                                 Limiter le nombre de visiteurs à ceux requis pour des raisons humanitaires.
Visiteurs                        Informer les visiteurs sur les mesures spécifiques recommandées.

                                 Procéder à l’hygiène des mains en utilisant un rince-mains antiseptique en
                                  entrant et en sortant de la chambre et porter le masque chirurgical ou de
                                  procédure avant d’entrer dans la chambre.

                                 Jusqu’à 7 jours après le début des symptômes. Les personnes qui présentent
                                  des symptômes au-delà de 7 jours suivant le début de la maladie devraient
Durée des précautions             être considérées comme potentiellement contagieuses jusqu'à la disparition
additionnelles                    des symptômes.
                                 La période de contagiosité peut être prolongée chez les enfants et les
                                  personnes immunosupprimées.

Manipulation des                 Porter l’équipement de protection personnelle jusqu’à ce que la dépouille soit
dépouilles                        recouverte d’un drap ou disposée dans un linceul.

                                 Limiter au minimum le nombre de travailleurs qui entrent dans la chambre du
Travailleurs                      patient.
affectés aux soins et au
soutien                          Surveiller l’apparition de symptômes d’allure grippale (prise de la température
de ces patients                   une fois par jour, mal de gorge, toux et difficultés respiratoires) pour toute la
                                  durée du contact jusqu'à sept jours après le dernier contact.
* Recommandations du Comité sur les infections nosocomiales du Québec, 22 mai 2009.

Adapté de :
- ASPC Lignes directrices provisoires à l'intention des travailleurs de la santé dans les établissements de
soins de courte durée (Mise à jour : 11 mai 2009) disponible à l’adresse suivante :
http://www.phac-aspc.gc.ca/alert-alerte/swine-porcine/guidance-orientation-ipc-fra.php

- ECDC Interim Guidance, Interim ECDC public health guidance on case and contact management for the
new influenza A (H1N1) virus infection Version2, published 11 may 2009 consulté à l’adresse suivante :
http://www.ecdc.europa.eu/en/files/pdf/Health_topics/090511_AH1N1_case_management_annexes.pdf
                                       ANNEXE 4
Tirée du document Prévention de la transmission des maladies respiratoires sévères d’origine
 infectieuses (MRSI), de l’influenza aviaire A(H5N1) et de la grippe A(H1N1) d’origine porcine
dans les milieux de soins), avis et recommandations du comité sur les infections nosocomiales
                                     du Québec, 22 mai 2009




MESURES DE PRÉVENTION ET CONTRÔLE RECOMMANDÉES POUR
LES SOINS AUX RÉSIDANTS ATTEINTS D’UN SYNDROME D’ALLURE
GRIPPALE, DE LA GRIPPE A(H1N1) D’ORIGINE PORCINE OU D’UNE
             INFLUENZA SAISONNIÈRE EN CHSLD
MESURES DE PRÉVENTION RECOMMANDÉES POUR LES SOINS AUX RÉSIDANTS
ATTEINTS D’UN SYNDROME D’ALLURE GRIPPALE, DE LA GRIPPE A(H1N1) D’ORIGINE
PORCINE OU D’UNE INFLUENZA SAISONNIÈRE EN CHSLD *
Ce tableau résume les mesures de prévention recommandées pour les soins des patients atteints de grippe A(H1N1)
d’origine porcine, selon les données épidémiologiques actuellement disponibles, en date du 22 mai 2009.
Ces recommandations seront mises à jour au besoin selon les connaissances sur les caractéristiques de ce virus,
telles que ses modes de transmission, sa virulence, etc.
                                        Installer des affiches ou alertes visuelles avisant les visiteurs qui présentent
                                         des symptômes d'allure grippale de reporter leur visite.
Mesures générales                       Faire la promotion des mesures d’hygiène et d’étiquette respiratoire (affiches
                                         ou alertes visuelles) et assurer l’accès des résidants, familles et visiteurs au
                                         matériel requis.

Surveillance                            Surveiller l’apparition de symptômes d’allure grippale (SAG) parmi les
                                         résidants, le personnel, les médecins et les bénévoles.
                                        Résidants présentant un SAG

Résidants visés par ces                 Cas probables ou confirmés de grippe A(H1N1) d’origine porcine ou
mesures                                  d’influenza saisonnière.
                                        Appliquer les mêmes mesures pour les contacts étroits asymptomatiques des
                                         résidants atteints (compagnons de chambre).
                                        Idéalement en chambre privée, sinon maintenir une distance ≥ 2 mètres entre
                                         les résidants sauf si barrière physique (rideau séparateur ou paravent)
Hébergement
                                        Une affiche explicative placée à la porte de la chambre indique les mesures à
                                         prendre.
                                    Lavage des mains avec savon antiseptique ou utilisation de rince-mains à
Hygiène des mains                   base d’alcool selon les pratiques de base ainsi qu’avant et après le retrait
                                    des gants
                                    À revêtir avant l’entrée et retirer avant de sortir de la chambre (sauf pour l’APR
                                    N-95 qui doit être retiré après être sorti de la chambre)
                                        Masque chirurgical ou de procédure
Équipement protection                   APR N-95 lors de procédures générant des aérosols
                                                                                                   6
personnelle (facilement
accessible en tout temps)               Protection oculaire
                                        Gants non stériles à usage unique bien ajustés et devant recouvrir les
                                         poignets
                                        Blouse à manches longues seulement si risques de souillures ou
                                         d’éclaboussures de sécrétions respiratoires ou autres liquides biologiques
                                         (pratiques de base)
Port de l’équipement de
protection personnelle                  Pour toutes les personnes qui entrent dans la chambre.

                                        Limiter la quantité de matériel qui entre dans la chambre.
Matériel de soins et
équipement médical                      Matériel de soins et équipement médical réservés à l'usage exclusif du patient
réservé                                 Tout le matériel et l’équipement médical doit être nettoyé et désinfecté avant
                                         d’être utilisés pour un autre patient.
                                                                                                                     (suite →)
(Suite)


6
 Exemples de procédures générant des aérosols : intubation, traitement de nébulisation, induction d’expectorations, bronchoscopie,
aspirations des sécrétions des voies aériennes qui ne sont pas réalisées en circuit fermé, soins de trachéotomie, clapping,
ventilation en pression positive via masque facial (BiPAP, CPAP), ventilation oscillatoire à haute fréquence. (CDC 2009)
de
protection
oculaire et
de gants
              MESURES DE PRÉVENTION RECOMMANDÉES LORS DES SOINS AUX RÉSIDANTS
              ATTEINTS D’UN SYNDROME D’ALLURE GRIPPALE, DE LA GRIPPE A(H1N1) D’ORIGINE
              PORCINE OU D’UNE INFLUENZA SAISONNIÈRE EN CHSLD
                                                Nettoyage et désinfection de l’environnement au moins une fois par jour avec les
                                                 produits habituels. Porter une attention particulière aux surfaces fréquemment
              Hygiène et salubrité               touchées (high touch ), ou visiblement souillées.
                                                Nettoyage et désinfection selon les procédures habituelles après le transfert ou le
                                                 congé du patient ou lors de la cessation des précautions additionnelles.

                                                Restreindre la participation de toute personne symptomatique aux activités de
                                                 groupe et aux repas en commun pendant toute la période de contagiosité.
                                                Limiter les déplacements du résidant à l’extérieur de la chambre à l’essentiel.
              Déplacements
              du résidant à l’extérieur de      Le résidant doit porter un masque chirurgical ou de procédure lorsqu’il quitte sa
              la chambre                         chambre. Sinon couvrir le nez et la bouche avec un papier mouchoir afin de
                                                 contenir les sécrétions des voies respiratoires.
                                                Le résidant doit procéder à l’hygiène des mains avant de quitter la chambre, après
                                                 s’être mouché et après tout contact avec des sécrétions respiratoires.

              Vaisselle et ustensiles           Suivre les procédures habituelles.

              Buanderie                         Suivre les procédures habituelles.

              Déchets                           Suivre les procédures habituelles.

                                                Aviser les visiteurs qui présentent des symptômes d'allure grippale de reporter leur
                                                 visite.
                                                Limiter le nombre de visiteurs.

              Visiteurs                         Informer les visiteurs sur les mesures spécifiques recommandées.
                                                Demander aux membres de la famille et visiteurs de procéder à l’hygiène des
                                                 mains en utilisant un rince-mains antiseptique en entrant et en sortant de la
                                                 chambre et de porter le masque chirurgical ou de procédure avant d’entrer dans la
                                                 chambre.
                                             Grippe A (H1N1) :                             Influenza saisonnière :
                                                Jusqu’à 7 jours après le début des            Jusqu’à la fin des symptômes, au
                                                 symptômes. Les personnes qui                   minimum jusqu'à 5 jours après le
              Durée des précautions              présentent des symptômes au delà               début de ces symptômes
              additionnelles                     de 7 jours suivant le début de la
                                                 maladie devraient être considérées
                                                 contagieuses jusqu'à la disparition
                                                 des symptômes.

                                                Limiter au minimum le nombre de travailleurs qui entrent dans la chambre du
                                                 patient.
              Travailleurs
              affectés aux soins et au          S’assurer que les travailleurs affectés aux soins de ces résidants aient reçu la
              soutien                            formation sur les mesures de prévention et contrôle des SAG
              de ces résidants
                                                Si un travailleur développe un SAG, il doit contacter le service de santé de son
                                                 milieu
              * Recommandations du Comité sur les infections nosocomiales du Québec, 22 mai 2009.
              Adapté de:
              Ontario Ministry of Health and Long-Term Care: Guidance for Influenza-like illness (ILI) Management in
              Long-Term-Care (LTC) 19 mai 2009, consulté à l’adresse suivante :
              http://www.health.gov.on.ca/english/providers/program/emu/health_notices/ihn_guidance_20090505.

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:3
posted:5/6/2012
language:
pages:24
Lingjuan Ma Lingjuan Ma
About