rituel funebre reaa by ZyM7NnzX

VIEWS: 51 PAGES: 9

									                      RITUEL DE TENUE FUNÉBRE

 La Loge est tendue de noir. Elle est faiblement éclairée. Au centre, sur le pavé mosaïque encadré
 par les trois colonnettes, est placée une chaise recouverte d'un drap noir sur lequel est posée une
                                           branche d'acacia.

 Les Frères sont en tenue sombre. Ils retournent leur tablier. Les Officiers également leur collier.

                     Le Vénérable Maître procède à l'ouverture des Travaux.
                                                 
                                            Le VM

                 ò F2 Surv, quel est le premier devoir d'un Surv en L ?
                          e



                                          Le 2e Surv
                     VM, c'est de s'assurer que la L est dûment couverte.

                                            Le VM
                         Veuillez donner l'ordre que ce devoir soit rempli.

                                         Le 2e Surv
                   F Couvreur, assurez-vous que la L est dûment couverte.

(Le Couvreur frappe trois coups à la porte du pommeau de son épée. Le Tuileur répète de même de
                                            l'extérieur.)

                                       LE F COUVREUR

                              F 2e Surv, la L est dûment couverte.

                                         Le 2e Surv
                                VM, la L est dûment couverte.

                                          Le VM
                 F 1e Surv, quelle autre précaution nous reste-t-il à prendre ?

                                      Le 1er Surv
              VM nous devons nous assurer que tous les assistants sont F M.

                                         Le VM
                  Assurez-vous-en donc, F 1er Surv, et rendez-m'en compte.

               F M des Cérémonies, veuillez précéder le F 1er Surv.
Debout, mes FF, face à l'Orient. Vous vous mettrez à l'Ordre d'App au passage du 1er Surv !

 (Le V.M. se lève. Les FF en font de même, en se tournant vers l'Orient. Le 1 er Surv, muni de
   son maillet et le M des Cérém, porteur de sa canne, qui le précède, font le tour de la L 
                                         dextrorsum.

 Les FF se mettent successivement à l'Ordre d'App à leur passage. Les deux Off regagnent
                                        leurs places.)

                                          Le 1er Surv
         VM, tous les assistants sur les Col du Septentrion et du Midi sont FM.

                      (A ce moment, les FF à l’Or se mettent à l'Ordre)
                                             Le VM
                          Je reconnais comme FM ceux qui sont à l'Or.
                                       Prenez place, mes FF !

                                                (Pause)

                                              Le VM

           (Il frappe trois coups :le premier faible, le deuxième fort, le troisième faible.)


                                             òòò
                                                 -----------
                     (Le 1er et le 2e Surv répètent successivement cette Batt)

                                              Le VM


Mes FF, les coups qui viennent d'étre frappés symbolisent le commencement, le milieu et la fin de
 l'existence. Nous commençons et finissons dans la faiblesse et nous ne déployons notre force que
                                     dans le plein de la vie.

Rendons hommage à ceux qui ont appliqué toute leur énergie au Travail Maç jusqu'au moment où
                     les outils symboliques leur sont tombés des mains.

         Consacrons à leur Mémoire les Trav de deuil auxquels nous allons nous livrer.

                                     (Frappant un coup assourdi)


         ò F 2 Surv, à quelle heure les FM ouvrent-ils leurs Trav funèbres ?
                    e



                                            Le 2e Surv
                                          A Minuit, VM

                                             Le VM
                                       Pourquoi, F 2e Surv?

                                             Le 2e Surv
       Parce que c'est l'heure où les ténèbres les plus épaisses étendent leur voile sur la terre,
                            temporairement veuve du soleil qui la vivifie.,

                                            Le VM
                                 Quelle heure est-il, F 2e Surv ?

                                              Le 2e Surv
                                        Il est Minuit, VM

                                            Le VM
    Puisqu’il est l'heure du deuil, FF Surv, veuillez vous joindre à moi pour ouvrir la Tenue
                                      Funèbre au grade d'App.

                  (Il frappe un coup sourd, qui est répété par le 1 er et le 2e Surv)

                              ò Debout, mes FF, à l'ordre de deuil !
                        F Exp, F M des Cérém, remplissez vos offices.

(Tous les assistants se lèvent, penchent la tête vers le sol et appuient l'index et le médius de chaque
                    main sur leurs paupières closes, le pouce écarté en équerre.)
Le M. des Cérém, porteur d'un flambeau, se rend à l’Or par le Nord, allume son flambeau à
 l’Et qui se trouve sur le Plat du VM, se rend à la Colonnette Ionique (Sagesse) et allume
                                    l’Et qui y est disposée.)

                                             Le VM

                                      (Il frappe un coup sourd)

     ò Les corps de nos FF disparus ont rejoint les ténèbres, mais leur esprit brille encore !
(Le M des Cérém, toujours muni de son flambeau, se rend par le Sud à la Colonnette Dorique
                        (Force) et allume l’Et qui y est disposée.)

                                            Le 1er Surv

                                            (Coup sourd :

                            ò Que leur exemple nous guide toujours !
(Le M des Cérém, toujours muni de son flambeau, continue le tour de la L  par le Nord, l'Est
   et le Sud, s'arrête à la Colonnette Corinthienne (Beauté) et allume l'Et  qui y est disposée.)

                                             Le 2e Surv
                                            (Coup sourd :

                       ò Malgré notre douleur, que demeure l'espérance !
                     (Le M des Cérém s'approche de l'Autel des Serments.
 L’Exp se rend à l’Autel, ouvre le Volume de la Loi Sacrée et place au-dessus le Compas et, sur
          celui-ci, l’Equerre, de manière qu’elle couvre les deux pointes du Compas.
À ce moment, il élève son épée au-dessus de l’Autel et le M des Cérém élève sa canne de façon
                                à former une équerre avec l'épée.)

                                             Le VM
          (Il frappe trois coups : le premier faible, le deuxième fort, Ie troisième faible :

                                              òòò
                                                 ---------
                   (Les 1er et 2ième Surv répètent successivement cette Batt.)

                                             Le VM
                                          (Il se découvre.)

                                 A la Gloire du GADL’U

                  Au nom de la FM Universelle et sous les auspices de la …

Je déclare ouverts les Trav Funèbres dans cette R L de Saint Jean, constituée à l'Or. de….,
                             sous le N°... et le titre distinctif de …....

                             A moi, mes FF, par la Batt de deuil !

(Quittant l'ordre de deuil, les FF étendent le bras gauche, placent sur l’avant-bras la main droite
                                  et ensuite frappent avec celle-ci :

                                Un Coup, en disant : « Gémissons »

                                               Ensuite
                           Deux Coups : « Gémissons », « Gémissons »

                                                 Puis

               Trois Coups : « Gémissons », « Gémissons », « mais ESPERONS !»

                                              Le VM
                                      (Il frappe un coup sourd :

                            ò qui est répété parle 1    er
                                                             et le 2ième Surv)

                          Les Trav sont ouverts. Prenez place, mes FF.

               (L'Exp. et le M des Cérém regagnent rituellement leurs places.)

                                               (Pause)

                                           Le VM
                                        Mes TTCCFF

Notre chaîne symbolique ne saurait être rompue, car elle se reforme dès qu'un anneau se brise. Nous
   restons à jamais intimement unis et à cette union participent ceux dont nous ne pouvons plus
                                 étreindre les mains fraternelles.

 Ils ont disparu, mais ne sont pas morts pour nous. Leur amour du Vrai, du Bien et du Beau reste
vivant parmi nous. Aimant ce qu'ils ont aimé, nous poursuivons avec ferveur l'oeuvre à laquelle ils
                                        s'étaient consacrés.

Nous leur demeurons solidaires et c'est pour resserrer davantage les liens qui les unissent à nous que
                             nous sommes présentement rassemblés.

                                               (Pause)

                                            Le VM
                                          (Un coup sourd :)

ò FSecrét, veuillez nous dire quels sont les Frères que nous avons eu la douleur de perdre, en
tant que Membres visibles de notre RL, mais qui restent unis à nous depuis qu'ils sont passés à
                                       l’OrEtern

                                         LE FSECRÉT

  (Il donne lecture de la liste des FF dont il convient d'honorer la mémoire, en rappelant, pour
                            chacun d’eux, leurs grades, titres et fonctions.)

                                          Le VM
  F Orat, je vous donne la parole afin que vous rendiez vivante la mémoire des FF qui ont
   vaillamment travaillé avec nous et auxquels nous entendons vouer le culte reconnaissant et
                                    affectueux du souvenir.

     (Il prononce l'éloge funèbre de chacun des disparus et termine par l’allocution qui suit) :

                                        Mes TTCCFF

 Contrairement à l'usage des Ecoles, notre philosophie traditionnelle ne se communique pas sous la
 forme d'un enseignement direct. L’Initiation n'impose rien, n'oblige pas à croire, mais elle incite à
              penser, elle sollicite l'intelligence à découvrir par elle-même la Vérité.

  Fidèle à cette méthode, la FM ne professe aucune doctrine métaphysique concernant la vie
                              future. Elle laisse parler ses Symboles.
 Or, ceux-ci nous suggèrent que nous ne sommes dans la vie qu'Apprentis et Compagnons, la vraie
                Maîtrise étant réservée à ceux qui ont franchi les portes de la mort.

   Le grand mystère de nos destinée ultimes ne ne dévoile pas à nous avant l'heure de l’Initiation
                                            Suprême.

Nous ignorons ce qui est hors du cercle limité de nos constatations et nous évitons donc d'affirmer
                                  ou de nier avec présomption.

   Au-delà de la tombe commence pour nous la Nuit Sacrée, dont il serait impie de profaner le
mystère. Devant ce mystère, inclinons-nous humblement, conscients de l'étendue de notre ignorance
                         et de l'infinitude de ce qui dépasse notre savoir.

                                                (Pause)

                                                Le VM
Mes FF, méditons sur notre impuissance à pénétrer 1es secrets de l'Au-Delà. Rendons hommage à
ceux qui nous ont précédé dans la nuit où nous irons à notre tour. Ne confondons pas cette nuit avec
 le néant, car aucune réalité ne saurait correspondre à la négation de ce qui existe. L'Humanité n'est
  pas composée uniquement de quelques générations qui s'agitent à la surface du globe. Elle dure à
      travers les siècles en tant qu'être collectif réel et permanent, dont nous ne sommes que la
  manifestation multiple et transitoire. Pour comprendre l'Homme, il faut le concevoir comme une
                        cellule vivante du Grand Etre que constitue l'Humanité.

                                                (Pause)

                                              Le VM
                     FF disparus, dont nous gardons pieusement le souvenir !
Si même vous n'entendez pas nos paroles, si vous ne voyez pas nos signes, notre émotion profonde
 vous rattache à nous. Vous continuez à travailler, car rien ne commence, rien ne cesse et tout se
     poursuit. Mais votre travail diffère du nôtre, depuis que vous êtes passés derrière le rideau
   impénétrable qui nous sépare de l'ultime Maîtrise. Vous êtes nos inspirateurs et notre oeuvre
    s'accomplit sous votre mystérieuse direction. Vous êtes l'impérissable passé dont l'influence
                                           détermine l'avenir.

Gloire à vous, prédécesseurs qui avez tracé notre route. Nous marcherons vers l'avenir, conduits par
                  vous, soucieux d'agir en fidèles continuateurs de votre Oeuvre !

                                                (Pause)

                                            Le VM
                   (Un coup sourd qui est répété par les FF 1er et 2ième Surv)

           ò Debout et à l'ordre de deuil, mes FF, pour une minute de recueillement.
                                         (Tous exécutent.
                                   Après une minute environ) :
                             A moi, mes FF, par la batterie de deuil :

                                                         Gémiss!
                                                        Gémiss ! Gémiss !
                                                       Gémiss ! Gémiss ! Mais ESPERONS !

                                              Le VM
                                            (Un coup sourd.)


                                    ò Prenez place, mes FF !
                                         (Eventuellement) :
                                        Le VM
              Je donne la parole au TCF N... qui va traiter le sujet suivant : ...

                (Le Conférencier traitera un sujet de circonstance, par exemple) :

                                   La problème de la Mort.
                        Les croyances anciennes concernant la vie future.
                                     Le culte des ancêtres.
                            La mort, phénomène, nécessaire à la vie.
                                       La mort Initiatique.
                                         Savoir mourir.
                                         Mort et progrès.
                              La mort libératrice et transformatrice.

                                             Le VM
                            Mon F N... (le conférencier), je vous remercie.

                                             (Un coup sourd.)

              ò F 2 Surv, pourquoi les FM ne craignent-ils pas la mort ?
                        e



                                          Le 2e Surv
VM, c'est parce qu'ils savent qu'après leur passage à l'Orient éternel d'autres FF continueront
                                           leur Œuvre.

                                               Le VM
                                             (Un coup sourd.)

                             ò F 1    er
                                            Surv, quelle est cette Œuvre ?

                                         Le 1er Surv
VM, C'est l'élévation du Temple à la Gloire du Grand Architecte de l'Univers qui réunira dans
                             la Fraternité l'humanité tout entière.

                                                  (Pause)

                                         Le VM
       F Hospit, remplissez votre office afin de nous permettre de clore nos Travaux.

                               (Circulation du Tronc de Bienfaisance.)

                                           Le VM
 (Il frappe un coup faible, puis un coup un peu plus fort et, ensuite, un troisième coup très fort)

                                  ò               ò                ò
                                                     ===              ===
                   (Le 1er et le 2e Surv répètent successivement cette Batt.)


                                           Le VM
 Mes FF, les coups différenciés que vous venez d'entendre symbolisent la léthargie des forces
                       vitales, leur réveil et leur plein épanouissement.

                                                  (Pause)

                                       Le VM
            F 1er Surv, quand les FFMM ferment-ils leurs Trav Funèbres ?

                                               Le 1er Surv
                                     Au point du jour, VM

                                            Le VM
                                       Pourquoi, mon Frère ?

                                           Le 1er Surv
  Parce que c'est le moment où la vie redevient active sous l'action de la lumière et de la chaleur.

                                          Le VM
                              F 1er Surv, ce moment est-il venu ?

                                            Le 1er Surv
                                  Le Soleil va poindre à l'horizon.

                                             Le VM
Puisqu'il est l'heure de la renaissance, FF1er et 2e Surv, veuillez vous joindre à moi pour fermer
                                les Trav Funèbres de cette R Loge.

                     FF Expert et M des Cérém, veuillez nous assister.

(Si l’installation le permet, le M des Cérém augmente quelque peu l'éclairage du Temple. Le
             V M frappe trois coups de maillet, que répètent le 1er et le 2e Surv.)

                                ò                  ò                  ò
                              Debout et à l'ordre d'App, mes FF !

   Que la Lum qui a éclairé nos Trav continue de briller en nous pour que nous achevions à
l'extérieur l'oeuvre commencée dans ce Temple, mais qu'elle ne reste pas exposée aux regards des
                                          profanes.

(A ce moment, l’Exp se rend à l'Autel des Serments et ferme le VLS. Il regagne ensuite sa
      place. Le M des Cérém se rend à la Col Ionique et éteint l’Et qui s'y trouve.)

                                             Le VM

                                     ò Mes FF, Espérons !
 (Le M des Cérém continue son déplacement par le Sud, se rend à la Col  Dorique et éteint
                                 l’Et qui s'y trouve.)

                                            Le 1er Surv

                                    ò Espérons en confiance !
     (Le M des Cérém continue son déplacement par le Nord et l'Est, se rend à la Col 
                      Corinthienne et y éteint l‘Et qui s'y trouve.)


                                            Le 2e Surv

                               ò Espérons en confiance et sérénité !
                             (Le M des Cérém regagne sa place.)

                                         Le VM
         Mes FF, avant de clore les Trav, formons la Chaine autour de ce catafalque.

F M des Cérém, veuillez placer entre les Col le plus jeune Initié parmi les FF présents.
     (Le M des Cérém procède ainsi. Le dernier Initié se place à l'ordre entre les Col.

La Chaîne est formée mais demeure ouverte à l'occident. Les deux Surv se placent chacun à une
                                  extrémité de la Chaîne.)

                                        Le 1er Surv
                            VM, la chaîne est rompue à l’occident !

                                         Le VM
Mes FF, notre Chaîne ne saurait demeurer rompue. F N... (le dernier initié), veuillez remplacer
         les FF disparus et fermer la Chaine en vous plaçant entre les deux Surv.

(Le F N….. s'avance, par les trois pas d’App, fait le signe et se place dans la Chaîne comme il
                                          lui a été dit.)

                                             Le VM
La vie est une, elle est un courant qui traverse tous les êtres. Nous sommes unis à tout ce qui vit, a
                                            vécu et vivra.

                                               (Pause)

                                     Le VM
        Mes TTCCFF, je vais vous communiquer maintenant la parole d’espérance.

              (Il se penche à l'oreille de son voisin de droite et lui dit à voix basse) :

                                         RIEN NE MEURT!

        (Il se penche de même à l'oreille de son voisin de gauche et lui dit à voix basse) :

                                       TOUT EST VIVANT!

                       (Les FF font circuler ces mots de bouche à oreille.)

                                          Le VM
                             (Quand les mots lui sont revenus, il dit) :

   La Parole d'Espérance est revenue juste et parfaite. Dispersons-nous pour la répandre et faire
                 honneur par nos actes à la mémoire de ceux qui nous sont chers.

                      Mes FF, quittons la Chaîne et regagnons nos places !

                                          (Tous exécutent.)

                         (Le M des Cérém allume toutes les lumières.)




                                        Le VM
Mes FF, en fermant nos Trav, nous allons couvrir par une Batt d'All, selon la Tradition, les
                     Batt de Deuil que nous avons tirées tout à l'heure.

                           Mes FF, retournez votre Cordon ou Sautoir.

                        F M des Cérém, ECLAIREZ LE TEMPLE !

                                             Le VM
                         ò Debout et à l'ordre d'Apprentis, mes FF !
                                A la Gloire du GADe l'U !

                 Au nom de la FM Universelle et sous les auspices de la …

Je déclare fermée cette R L de Saint Jean, constituée à 1’Or de….., sous le N°..... et le titre
                                       distinctif de…..

                                        A moi, mes FF,

                                      par le Signe d'App

                           la Batterie d'All                     ,

                       et l’Accol Ecoss : O'Z-ZE, O’Z-ZE, O’Z-ZE !

         Jurons de garder le silence sur nos Trav de ce jour et retirons-nous en paix !

                            Tous les FF (en étendant le bras droit)

                                         JE LE JURE !

								
To top