Lectures 1ere guerre mondiale by H6ja4h

VIEWS: 0 PAGES: 6

									          Contrôle de lecture : A l’ouest rien de nouveau, de Erich Maria Remarque (1929)

NOM, prénom : ……………………………………..
I . Entourez la bonne réponse ( 5 points) :

1 . Comment se prénomme le narrateur ?
a. Albert            b. Paul          c.       Erich                 d. Stephen

2. De quelle nationalité est-il?
a. Française      b. Russe            c. Allemande             d. Britannique

3 . De combien de membres se compose la famille du narrateur ?
a. 3 : sa mère, son père et sa sœur b. 2 : sa femme et son bébé               c. Il n’a pas de famille.

4 . De quels animaux le narrateur et ses camarades font-ils un festin dans un village abandonné et au
milieu des tirs d’obus ?
a. deux poulets b. Deux poissons c. Deux cochons d. de la viande de cheval.

5. Comment se nomme le professeur du narrateur et de ses camarades ?
a. Katczinsky    b. Kropp         c. Kantorek               d. Kemmerich

II. Répondez aux questions suivantes de manière précise et concise( 5 points).

1.Au début du roman, que souhaite récupérer Müller auprès de Kemmerich ?


2.Qui le narrateur et ses amis vont –ils retrouver en traversant une rivière à la nage à l’insu de leurs
supérieurs ?


3.Quelle opération fait-on subir à Albert Kropp suite à la blessure qu’il se fait au dessus du genou ?


4.Que font subir à leur chef Himmelstoss, le narrateur et ses camarades ?


5.Comment s’explique le titre du roman?


III. Répondez de manière précise et développée aux questions suivantes (10 points, répondre sur
feuille).
1 . Citez trois des choses qui rendent la vie des soldats particulièrement pénible et dites pourquoi.

2 . Pourquoi peut-on dire que ce livre dénonce l’horreur de la guerre ? Appuyez-vous sur trois éléments
différents.

3. Quels sentiments le narrateur éprouve-t-il lors de sa permission ? Appuyez-vous sur des exemples
précis du roman.

4 . Quelles valeurs développées par les soldats leur rendent la guerre un peu plus supportable ? Illustrez
par des exemples précis tirés du livre.

5 . Quel épisode avez-vous particulièrement retenu et pourquoi ? (racontez cet épisode en quelques lignes
puis donnez les raisons de votre choix).
         Contrôle de lecture : Un long dimanche de fiançailles de Sébastien Japrisot (1991)

NOM, prénom : ……………………………………..
I . Entourez la bonne réponse ( 5 points) :

1) L’héroïne de l’histoire se nomme :
    a) Marie             b) Bénédicte      c) Tina              d) Mathilde

2) Comment se nomme son fiancé ?
    a) Benoît       b) Sylvain               c) Manech              d) Paulin

3) Combien de soldats français sont emmenés pour être livrés à l’ennemi au début de l’histoire ?

       a) cinq            b) sept           c) trois             d) un

3) Comment se nomme la tranchée dans laquelle on les emmène ?
      a) La Der des der      b) Bingo crépuscule       c) La porte du paradis

4) Qui a écrit la dernière lettre du fiancé de l’héroïne ?
       a) Le sergent Espéranza qui était chargé de le conduire en première ligne     b) Célestin Poux, un
soldat       c) Sa « marraine de guerre ».


II. Répondez aux questions suivantes de manière précise et concise ( 5 points).

   1) Quel accident a fait perdre à l’héroïne l’usage de ses jambes ?


   2) De quoi sont accusés les soldats qu’on emmène en première ligne pour être abattus par les
      ennemis ? Quelle blessure caractéristique ont-ils tous ?


   3) Quel moyen l’héroïne emploie-t-elle pour obtenir plus d’ informations sur ce qui s’est passé dans
      cette fameuse tranchée le jour où a disparu son fiancé ?


   4) Qui rend visite à l’héroïne un dimanche d’Août 1924 dans sa villa d’Hossegor ?


   5) Qui est Tina Lombardi ? Que cherche-t-elle à faire ?



III. Répondez de manière précise et développée aux questions suivantes (10 points, répondre sur
feuille).
    1) Au début du roman, des soldats sont condamnés à être livrés sans armes aux ennemis. Dites
        pourquoi ces soldats n’auraient pas du être tués et pourquoi cela est une sanction injuste.
    2) Qu’est-il vraiment arrivé au fiancé de l’héroïne ? Pourquoi ne pouvait-on pas savoir ce qu’il était
        advenu de lui ?
    3) Que pensez-vous du personnage de Mathilde ? Faites d’abord son portrait.
    4) En vous appuyant sur des exemples précis du roman, dites quelles ont été les conséquences
        néfastes de cette guerre.
    5) Quel épisode avez-vous particulièrement retenu et pourquoi ? (racontez cet épisode en quelques
        lignes puis donnez les raisons de votre choix).
                   Contrôle de lecture : La marraine de guerre de Catherine Cuenca

NOM, prénom : ……………………………………..
I . Entourez la bonne réponse ( 5 points) :

1) Le récit commence en :
    a) Novembre 1914      b) Novembre 1916          c) Décembre 1916               d) Août 1918

2) De qui Etienne reçoit-il régulièrement des lettres ?
    a) De ses parents            b) de sa fiancée       c) De Marie-Pierre              d) de sa tante

3) Quel est l’origine sociale de Etienne ?

a) c’est un fils de riches industriels          b) il vient d’une famille ouvrière          c) c’est un fils
d’instituteur

4) Où se trouve Etienne quand commence l’histoire ?
a) sur le front     b) à l’hôpital c) en permission dans son village       d) sur la base arrière

5) Comment s’appelle le soldat le plus âgé parmi les camarades de Etienne ?
      a) Alban b) Gaspard            c) Paul           d) Arnaud


II. Répondez aux questions suivantes de manière précise et concise ( 5 points).

6) Quand et comment Etienne rencontre-t-il sa marraine pour la première fois ?



7) Que reçoivent les soldats dans les colis ? Pourquoi ?



8) Comment les soldats sont-ils punis le jour où ils refusent d’aller se battre sur le front en Avril 1917 ?


9) Qui est Alban ? Dans quelles circonstances Etienne fait-il sa connaissance ?


10)Quel grade obtient Etienne pour son courage au combat?



III. Répondez de manière précise et développée aux questions suivantes (10 points, répondre sur
feuille).
11) Quelles sont les conditions de vie des soldats au front ? Citez des passages du livre pour justifier votre
réponse.
12) Pourquoi, selon vous, Etienne n’a t-il plus les mêmes illusions patriotiques qu’Alban ?
13) À votre avis pour quelles raisons une personne décide-t-elle de devenir « la marraine de guerre » d’un
soldat ?
14) Pourquoi les lettres reçues par les soldats sont-elles déjà ouvertes ? Par qui ?
15) Quel épisode avez-vous particulièrement retenu et pourquoi ? ( racontez cet épisode en quelques
lignes puis donnez les raisons de votre choix).
               Contrôle de lecture : A l’ouest rien de nouveau, de Erich Maria Remarque (1929)

I . Entourez la bonne réponse ( 5 points) :

1 . Comment se prénomme le narrateur ?
a. Albert               b. Paul      c. Erich                   d. Stephen
2. De quelle nationalité est-il?
a. Française        b. Russe         c. Allemande              d. Britannique
3 . De combien de membres se compose la famille du narrateur ?
a. 3 : sa mère, son père et sa sœur       b. 2 : sa femme et son bébé       c. Il n’a pas de famille.
4 . De quels animaux le narrateur et ses camarades font-ils un festin dans un village abandonné et au milieu des tirs
d’obus ?
a. deux poulets b. Deux poissons c. Deux cochons d. de la viande de cheval.
5. Comment se nomme le professeur du narrateur et de ses camarades ?
a. Katczinsky         b. Kropp        c. Kantorek                d. Kemmerich

II. Répondez aux questions suivantes de manière précise et concise( 5 points).

6.Au début du roman, que souhaite récupérer Müller auprès de Kemmerich ?
Müller souhaite récupérer les bottes de Kemmerich,car elles sont de meilleure qualité.
7.Qui le narrateur et ses amis vont –ils retrouver en traversant une rivière à la nage à l’insu de leurs supérieurs ?
Ils cherchent à rejoindre trois jeunes françaises qu’ils ont aperçues quelques jours avant.
8.Quelle opération fait-on subir à Albert Kropp suite à la blessure qu’il se fait au dessus du genou ?
On lui ampute la jambe.
9.Que font subir à leur chef Himmelstoss, le narrateur et ses camarades ?
Ils organisent un guet-apens, le surprennent, lui recouvrent la tête et le rossent (= le battent) pour se venger de sa
dureté envers eux.
10.Comment s’explique le titre du roman?
A la fin du roman, un narrateur omniscient nous apprend que le héros, Paul, a été tué un jour où les combats
étaient peu soutenus. Si bien que dans le communiqué officiel annonçait qu’il n’y avait « à l’ouest, rien de
nouveau ». Cela montre que la mort d’un soldat à la guerre est banalisée, ce n’est qu’une mort de plus qui ne
mérite même pas qu’on en parle. La guerre fait d’une vie humaine bien peu de choses.

III. Répondez de manière précise et développée aux questions suivantes (10 points, répondre sur feuille).
11 . Citez trois des choses qui rendent la vie des soldats particulièrement pénible et dites pourquoi.
Les soldats souffrent d’abord de la malnutrition, car la nourriture est particulièrement mauvaise et rare. Ils vivent
également dans la boue et la saleté si bien qu’ils deviennent la proie des rats et des poux, qui leur rendent la vie
très pénible car ils doivent sans cesser essayer de s’en protéger. Enfin, ils souffrent du manque de sommeil : sur le
front les bombardements sont parfois incessants et les soldats doivent toujours être vigileants. La fatigue est à la
fois physique et psychologique.
12. Pourquoi peut-on dire que ce livre dénonce l’horreur de la guerre ? Appuyez-vous sur trois éléments différents.
Ce livre dénonce l’horreur de la guerre de différentes manières. D’abord, il montre les difficultés de vie des soldats
sans chercher à rien dissimuler : les hommes sont le plus souvent comparables à des bêtes. Le roman ne cherche
pas à nous faire croire qu’être soldat est glorieux et que tuer est héroïque. Paul doit massacrer des hommes et
faire cela ne lui apporte aucune satisfaction, bien au contraire. Enfin, à chaque page quasiment, on parle de morts,
de blessés, d’êtres malheureux alors que les raisons de cette guerre n’apparaissent pas vraiment, comme si rien ne
pouvait justifier que tant de vies soient brisées.
13. Quels sentiments le narrateur éprouve-t-il lors de sa permission ? Appuyez-vous sur des exemples précis du
roman.
Le narrateur éprouve avant tout une certaine culpabilité, car il ne peut s’empêcher de penser à ses camarades qui
sont encore au combat. Il éprouve également un profond malaise car le regard des autres le gêne. On l’encourage,
on lui dit que ce qu’il fait est bien, alors que la guerre lui a pris sa vie. Il ressent enfin une certaine nostalgie pour
sa vie d’avant, qu’il ne retrouvera plus.
14 . Quelles valeurs développées par les soldats leur rendent la guerre un peu plus supportable ? Illustrez par des
exemples précis tirés du livre.
Les soldats développent une grande solidarité : ils partagent ce qu’ils ont (nourriture, cigarette) et cherchent à
s’entraider une fois sur le front. Ils apprennent aussi à utiliser l’humour et l’autodérision : pour eux rien ne peut
être plus grave et plus horrible que la guerre, si bien qu’ils apprennent à rire de tout, pour ne pas devenir fous.
               Contrôle de lecture : Un long dimanche de fiançailles de Sébastien Japrisot (1991)

1) L’héroïne de l’histoire se nomme :
    a) Marie             b) Bénédicte    c) Tina               d) Mathilde
2) Comment se nomme son fiancé ?
    a) Benoît            b) Sylvain        c) Manech               d) Paulin
3) Combien de soldats français sont emmenés pour être livrés à l’ennemi au début de l’histoire ?

         a) cinq             b) sept            c) trois              d) un
4) Comment se nomme la tranchée dans laquelle on les emmène ?
        a) La Der des der           b) Bingo crépuscule         c) La porte du paradis
5) Qui a écrit la dernière lettre du fiancé de l’héroïne ?
         a) Le sergent Espéranza qui était chargé de le conduire en première ligne          b) Célestin Poux, un soldat
c) Sa « marraine de guerre ».
II. Répondez aux questions suivantes de manière précise et concise ( 5 points).
    6) Quel accident a fait perdre à l’héroïne l’usage de ses jambes ?
Mathilde, qui a échappé à la vigilance de sa mère, est tombée d’un escabeau quand elle avait trois ans.
    7) De quoi sont accusés les soldats qu’on emmène en première ligne pour être abattus par les ennemis ?
         Quelle blessure caractéristique ont-ils tous ?
Les cinq soldats sont accusés de mutilation volontaire. Ils ont tous reçu une balle dans la main.
    8) Quel moyen l’héroïne emploie-t-elle pour obtenir plus d’informations sur ce qui s’est passé dans cette
         fameuse tranchée le jour où a disparu son fiancé ?
Mathilde lance un appel à témoins afin que tous ceux qui pourraient avoir des informations sur ce qui s’est passé
dans le tranchée, prennent contacte avec elle et lui divulgue leurs informations.
    9) Qui rend visite à l’héroïne un dimanche d’Août 1924 dans sa villa d’Hossegor ?
Célestin POUX rend visite à Mathilde ce jour-là .
    10) Qui est Tina Lombardi ? Que cherche-t-elle à faire ?
Tina est la compagne d’un des cinq soldats qu’on a voulu éxecuter, Ange Bassignano. Elle cherche elle aussi à
savoir ce qui lui est arrivé et lorsqu’elle a la certitude qu’il est mort, elle décide de le venger.

III. Répondez de manière précise et développée aux questions suivantes (10 points, répondre sur feuille).
     11) Au début du roman, des soldats sont condamnés à être livrés sans armes aux ennemis. Dites pourquoi ces
         soldats n’auraient pas du être tués et pourquoi cela est une sanction injuste.
Ces soldats n’auraient pas du être tués car une grâce leur avait été accordée. Mais un des sergents a choisi de
taire cette affirmation, afin de servir ses intérêts personnels. On peut considérer que cette sanction est injuste dans
la mesure où ces hommes ont simplement souffert de la guerre au point de ne plus pouvoir supporté de telles
conditions. Ils ont donné plusieurs années de leur vie pour cette guerre qu’ils ne comprennent pas et finalement on
ne retient que le fait qu’à un moment, ils aient voulu fuir tout cela. La sanction est d’autant plus horrible que les
français livrent leurs propres hommes sans défense à l’ennemi.
     12) Qu’est-il vraiment arrivé au fiancé de l’héroïne ? Pourquoi ne pouvait-on pas savoir ce qu’il était advenu
         de lui ?
Manech a survécu aux bombardements des avions ennemis. Il a été blessé mais Kléber, un autre des soldats, a pu
le ramener en lui faisant prendre l’identité d’un autre soldat mort. Cependant, il a perdu la mémoire et c’est la
mère du soldat dont il a pris l’identité qui s’occupera de lui comme s’il était son propre fils. Manech n’ayant plus
aucun souvenir de qui il est et de ce qu’était sa vie, il n’a pu prendre contact avec sa famille et avec Mathilde.
     13) Que pensez-vous du personnage de Mathilde ? Faites d’abord son portrait.
Mathilde est une jeune femme qui n’a que 17 ans lorsque Manech part pour la guerre après qu’ils ont décidé de se
marier. Elle n’a plus l’usage de ses jambes mais reste malgré tout très active et indépendante. Ses passions, en
dehors de Manech, sont la peinture et ses chats. C’est une jeune femme très volontaire, décidée à retrouver son
jeune fiancé. Elle fait preuve d’une grande ténacité en dépit de son jeune âge. Son combat est celui de beaucoup de
femmes qui ont cherché à découvrir la vérité sur le sort de leurs proches morts au front. Elle est à la fois
attachante et admirable, par le courage dont elle fait preuve.
     14) En vous appuyant sur des exemples précis du roman, dites quelles ont été les conséquences néfastes de
         cette guerre.
La guerre a d’abord eu pour conséquence néfaste de conduire à la mort d’un nombre très importants d’hommes,
qui ne comprenaient pas vraiment le « pourquoi » de cette guerre. Elle a aussi eu pour effet de détruire des
familles entières. Ainsi , parfois dans une famille, tous les hommes (père, fils, frères…) étaient décimés, d’autres
fois ce qui restaient ne pouvaient survivre après avoir perdu un être cher (tel le père de Manech). Cette guerre a
donc eu de lourdes conséquences humaines.
                  Contrôle de lecture : La marraine de guerre de Catherine Cuenca
I . Entourez la bonne réponse ( 5 points) :

1) Le récit commence en :
    a) Novembre 1914         b) Novembre 1916         c) Décembre 1916            d) Août 1918
2) De qui Etienne reçoit-il régulièrement des lettres ?
    a) De ses parents              b) de sa fiancée        c) De Marie-Pierre         d) de sa tante
3) Quel est l’origine sociale de Etienne ?
a) c’est un fils de riches industriels      b) il vient d’une famille ouvrière c) c’est un fils d’instituteur
4) Où se trouve Etienne quand commence l’histoire ?
a) sur le front       b) à l’hôpital c) en permission dans son village d) sur la base arrière
5) Comment s’appelle le soldat le plus âgé parmi les camarades de Etienne ?
        a) Alban      b) Gaspard      c ) Paul           d) Arnaud

II. Répondez aux questions suivantes de manière précise et concise ( 5 points).

6) Quand et comment Etienne rencontre-t-il sa marraine pour la première fois ?
Lors d’une permission, Etienne cherche à rencontrer sa marraine et se rend dans le village où elle habite. Il la croise par
hasard alors, que perdu, il demande de l’aide pour trouver la maison où elle vit. Sans le savoir, il s’est adressé à Marie-
Pierre.
7) Que reçoivent les soldats dans les colis ? Pourquoi ?
Ils reçoivent principalement de la nourriture, car les soldats souffrent de la mauvaise qualité de ce qu’on leur donne à
manger.
8) Comment les soldats sont-ils punis le jour où ils refusent d’aller se battre sur le front en Avril 1917 ?
Pour les punir de ne pas vouloir se rendre sur le front, le colonel les fait mettre en rang et fait exécuter des soldats en les
choisissant au hasard (il fait sortir des rangs le dixième soldat à chaque fois).
9) Qui est Alban ? Dans quelles circonstances Etienne fait-il sa connaissance ?
Alban est une jeune recrue. Il est le cadet de Etienne de trois ans et Etienne le prend sous son aile. Lors d’un affrontement,
Etienne l’aide à se protéger des obus et le réconforte.
10)Quel grade obtient Etienne pour son courage au combat?
Etienne obtient le grade de caporal.

III. Répondez de manière précise et développée aux questions suivantes (10 points, répondre sur
feuille).
11) Quelles sont les conditions de vie des soldats au front ? Citez des passages du livre pour justifier votre
réponse.
Les conditions des soldats au front sont particulièrement pénibles. Ils souffrent de la faim, car la nourriture est rare et de
mauvaise qualité. Ainsi, Etienne et ses camarades doivent se contenter d’une mauvaise soupe et pour compléter ce pauvre
repas, chacun partage avec les autres, ce qu’il a reçu par sa famille (confiture, saucisson). De plus, les permissions sont
rares : les soldats se plaignent d’ailleurs lors de leur rebellion, de ne pas avoir vu leur famille depuis plus d’une année. Les
vraies heures de sommeil sont également rares, car les combats qui ont lieu les obligent à être sans cesse vigilants .
12) Pourquoi, selon vous, Etienne n’a t-il plus les mêmes illusions patriotiques qu’Alban ?
Lorsque Alban et Etienne discutent des raisons de cette guerre, leurs positions sont différentes . Pour Alban, faire cette guerre
est un devoir envers la patrie, car il fallait la défendre. Pour Etienne, qui fait la guerre depuis déjà deux ans, cette guerre n’a
aucun fondement, il a déjà vu mourir de nombreux compagnons et ne croit plus en rien, pas même en dieu.
13) À votre avis pour quelles raisons une personne décide-t-elle de devenir « la marraine de guerre » d’un
soldat ?
Les femmes qui décident de devenir « marraine de guerre » le font pour apporter du réconfort aux soldats qui subissent les
horreurs du front. Elles contribuent ainsi à ce que ces hommes aient quelque part, une personne qui pense à eux et qui se
soucie de leur sort. Elle remplace la mère, la sœur ou la compagne que ces soldats n’ont pas ou n’ont plus. Les marraines de
guerre veulent aussi d’une certaine façon, participer à leur manière et contribuer ainsi à l’effort de guerre.
14) Pourquoi les lettres reçues par les soldats sont-elles déjà ouvertes ? Par qui ?
Les lettres que reçoivent les soldats sont d’abord lues par un comité de censure. Celui-ci veut absolument éviter que les
hommes aient accès à des nouvelles qui pourraient les décourager ou leur faire perdre l’envie de combattre. On cherche donc
à les isoler au maximum du monde extérieur.

								
To top