Royaume du Maroc - DOC 18

Document Sample
Royaume du Maroc - DOC 18 Powered By Docstoc
					                   Royaume du Maroc


            AGENCE POUR LA PROMOTION ET
           LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE
       ET SOCIAL DES PREFECTURES ET PROVINCES
                DU NORD DU ROYAUME




    Forum International sur la Pauvreté Urbaine

                     TABLE RONDE

« vers une égalité des chances entre les sexes en
                milieu urbain »



 L ’expérience de l’Agence du Nord en
matière de lutte contre la pauvreté urbaine




            Marrakech, 16-19 Octobre 2001
                                          SOMMAIRE


Présentation du milieu physique et social des régions du Nord.........................3

Mission de l’Agence du Nord ..............................................................................5

Stratégie de développement et programme d’action de l’Agence......................6

Expérience de l’Agence du Nord en matière de lutte contre la pauvreté

urbaine ..................................................................................................................8

    1) Programme de développement local intégré : .........................................8

    2) Amélioration des conditions d’accès de la population démunie aux

    services des équipements d’infrastructure sociale de base :.....................10

    3) Amélioration des conditions d’insertion dans le marché du

    travail : ...........................................................................................................11

Conclusion :........................................................................................................15
Présentation du milieu physique et social des régions du
Nord

Le Maroc s’étend sur une superficie de 710.850 km² et compte plus de 26
millions d’habitants dont plus de la moitié appartiennent au milieu urbain. La
population marocaine est jeune, 37 % des marocains ont moins de 15 ans.
Cela démontre l’ampleur des difficultés auxquelles les collectivités marocaines
aussi bien au niveau régional que local sont confrontées en matière de gestion
des besoins des populations notamment pour lutter contre la pauvreté.

Le périmètre d’intervention de l’Agence couvre douze provinces et
préfectures, regroupées au sein de trois régions économiques distinctes :

  Région de l’Oriental (en partie) : avec les provinces de Berkane, Taourirt,
   Oujda –Angad et Nador ;
  Région Tanger – Tetouan : composée des provinces et préfectures de
   Tanger Bni Makada, Tanger Asilah, Tetouan, Larache et Chefchaouen;
  Région de Taza – Al Hoceïma - Taounate : constituée des provinces de
   Taza, d’ Al Hoceïma et de Taounate.

Les régions du Nord abritent près de 6 millions d'habitants, dont 53%
résident en milieu rural (46% au niveau national) avec une densité de 112
hab/km2 ( 39 pour l'ensemble du pays) et une population active du secteur
primaire de 60% (45% au niveau national). Le Nord est, dans sa répartition
par milieu, essentiellement rural bien que polarisé dans ses extrémités par des
structures urbaines relativement développées et manifestement inscrites dans
un processus important de valorisation des secteurs industriels et des services.
La région Nord Occidentale, avec Tanger, Tétouan et Larache, concentre
50% de la population urbaine de la Région alors que la partie orientale avec
Oujda, Berkane et Nador, en regroupe 35%. Entre ces deux régions, la région
Nord Centrale est une aire d'agriculture de montagne avec un taux
d'urbanisation très faible et une densité de population fort élevée. Cette partie
à vocation sylvo-pastorale, avec quelques périmètres d'agriculture pluviale et
de plantations (oliviers et amandiers), souffre de problèmes d'érosion
extrêmement graves, dus à sa situation géomorphologique et aux fortes
pressions démographiques et d'élevage.
Dans ces régions du pays, le taux d’urbanisation atteints 47 %, le paysage est
en grande partie montagneuse et fortement enclavé, il souffre d'un déficit en
infrastructures de base et d'une dégradation sérieuse de son environnement
(sols, forêts..). Les ressources hydriques y sont abondantes mais restent
encore, pour une grande part, à l'état de potentialités. La région est, du fait
d'un déséquilibre patent entre la "charge" démographique et les ressources, un
foyer d'émigration interne et externe.

Au cours de la dernière décennie, la population s'est cependant
essentiellement développée dans les villes et les centres urbains, au rythme
d'accroissement annuel moyen de 3,64%, tandis que la population des
campagnes ne s‘est accrue quand à elle que de 0,7%. L'exode rural,
phénomène au moins séculaire dans la région, semble se poursuivre, plus
intensément qu'auparavant. La population citadine est en 1999 de près de 2,8
millions d'habitants, soit 48,4% de la population de la région.

Le tableau suivant présente quelques indicateurs socio-économiques tirés de
l’enquête de niveau de vie des ménages de 1999.

                 Région Nord Ouest     Région Nord central    Région Nord Est
                  Pauvre     Non        Pauvre     Non        Pauvre    Non
                            pauvre                pauvre               pauvre
  Effectif          140        1902       65        330        185       1003
   % dans           7,4         8,8       3,4       2,2        9,7        6,8
  pauvreté
   urbaine
% dans région       9,7        90,3      16,5       83,5       15,6      84,4
 % du total         0,8        7,8       0,4         2         1,1        6

Le seuil de pauvreté retenu ici correspond à celui défini de façon conjointe par
la Banque Mondiale et la Direction de la Statistique soit 3922 DH/pers/an.
         L’Expérience de l’Agence du Nord
Mission de l’Agence du Nord
A côté d’une variété d’établissement dont la vocation est de concourir au
développement du pays, le Maroc à érigé le développement de ses provinces
du Nord en priorité nationale et a créé, à cet effet, un instrument
supplémentaire appelée : Agence pour la Promotion et le Développement
Economique et Social des Préfectures et Provinces du Nord du Royaume.
Parmi les objectifs quels lui sont assignés :
       Assurer une cohérence dans la conduite des projets et programmes et
   mieux canaliser les efforts des différents acteurs pour optimiser l’impact
   des programmes économiques et sociaux sur la vie quotidienne des
   populations. Elle traduit la détermination d'entretenir dans la zone
   délimitée un flux permanent de mise en oeuvre d'actions par un partenariat
   actif.
       Favoriser l'émergence d'un développement humain durable dans les
   préfectures et provinces du Nord du Royaume du Maroc ;
       Assurer une mise à niveau globale de ces régions qui sont appelées, de
   par leur situation géographique stratégique, à jouer le rôle d’interface dans
   l’ouverture du Maroc sur l’espace européen et sur le bassin méditerranéen ;

C’est un organe dont la mission est de concevoir un vaste programme de
développement régional et local au niveau des provinces du Nord du
Royaume, de le piloter et le maîtriser selon une stratégie globale pour le
développement de ces provinces. En somme l’Agence fonctionne comme
une entreprise qui doit trouver des ressources et les diriger vers des emplois
conformément à sa mission. Elle a adopté, depuis, l’approche participative et
partenariale dans la conception et la mise en œuvre de sa stratégie d’action, qui
a été élaborée en concertation avec tous les partenaires locaux et régionaux.
Cette stratégie accorde au développement local, visant l’amélioration du
niveau de vie des population et la lutte contre la pauvreté, une place privilégiée
en entreprenant des projets de développement intégrés conçus en
collaboration avec toutes les structures et les institutions locales et régionales.

Dans ce sens, les actions de l’Agence reposent sur une étroite collaboration
entre :
        Les services de l’Agence ;
        Les départements sectoriels de l’état ;
        Les autorités régionales, provinciales et locales ;
        Les collectivités régionales et locales ;
        Le tissu économique local et régional de la zone concernée ;
        Le secteurs associatif et des ONG locales et régionales
       La coopération internationale à travers la coopération multilatérale,
   bilatérales et décentralisée.

Une centaine de convention cadre et spécifiques bilatérales et multilatérales
ont été contractées par l’Agence et dont le montage institutionnel et financier
diffère selon la nature et la portée du projet (régional ou local) des projets et le
statut des partenaires.

L’Agence du Nord et ses partenaires essentiellement locaux entretiennent
dans chaque zone du territoire un flux permanent de création et de
développement d’activités, en mettant leurs moyens respectifs à contribution
pour dynamiser les petites, moyennes et grandes entreprises, les associations,
les ONG, les établissements de formation et de recherche, les institutions
financières nationales et internationales.

Ceci permet notamment, de combler le déficit en matière d’intégration inter
sectorielle par la réalisation de projets qui n’ont pu trouver un financement
dans les budgets des Ministères mais qui ont une importance primordiale dans
l’accomplissement du processus de développement local et régional du Nord
du Royaume.


Stratégie de développement et programme d’action de l’Agence
La stratégie de développement intégrée élaborée par l’Agence, prends en
compte toutes les dimensions économiques, sociales et culturelles, de
l’épanouissement de l’individu, de développement humain et de la promotion
de la société civile. Elle repose sur les principes suivants :
     Une approche globale et intégrée du territoire, qui permettra d’assurer
       une démarche fédérative de mobilisation des acteurs d’une entité
       géographique et administrative, autour d’un projet d’ensemble visant à
       créer une dynamique durable sur un territoire et une capacité à négocier
       avec les partenaires extérieurs.
     Une approche participative basée sur une analyse des besoins des
       populations locales et leur implication à toutes les étapes du processus
       de développement ;
     Une programmation réaliste qui prend en considération aussi bien les
       priorités des populations locales, les aspects techniques, que les aspects
       financiers.
Le programme d’action, élaboré par l’Agence, prends en considération les
impératifs suivants :
    Impulser de grands projets structurants permettant d'assurer l'articulation
      territoriale requise et de lever les contraintes à la propagation spatiale
      des effets du développement. L’objectif visé est de poser les jalons de
      désenclavement des préfectures et provinces du Nord du Royaume et
      assurer une plus large intégration de l’économie de ces régions dans le
      tissu économique national et instaurer un équilibre intra et inter
      régional ;
    Assurer un meilleur équilibre population-ressources au vu de la forte densité de
      peuplement et de l'importante dégradation des ressources naturelles
      sous l'action combinée de l'homme et de l'érosion.
    Etendre le tissu productif régional et renforcer sa densification.
      L’introduction dans le secteur productif a pour but final de relever les
      niveaux de revenus de la population active et de soutenir la création des
      opportunités d’emplois. (zones d’activités économiques, zones
      industrielles, zones franches, zones d’aménagement touristique.
    Privilégier les projets générateurs d'emplois tant dans la phase de leur
      réalisation qu'à l'occasion de leur mise en service ;
    Tenir compte dans l'élaboration du programme d'action de l'hétérogénéité
      de l’espace, par l'adoption d'actions et de démarches appropriées aux
      potentialités des différents sous espaces.
    Assurer un développement humain durable et Asseoir le programme
      d'actions sur une approche participative favorisant un développement local
      intégré et auto-entretenu.
    Réunir les conditions nécessaires pour une ouverture bénéfique du Maroc
      sur l’espace européen et le bassin méditerranéen.

Une typologie des actions à entreprendre à été faite selon les axes stratégiques
de développement suivants:

      Lutte contre l’érosion et protection de l’environnement ;
      Agriculture, développement rural et pêche maritime ;
      Industrie, artisanat, tourisme et services ;
      Intégration et articulation territoriale ;
      Infrastructure d’appui, urbanisme et habitat ;
      Santé, enseignement, formation professionnelle et actions socio
éducatives
      Développement local intégré.
La mise en œuvre du programme économique et social intégré de l’Agence,
est réalisé par le biais de conventions de partenariat qui conduisent au
cofinancement de projets avec les ministères, les entreprises publiques et/ou
les collectivités locales. Des démarches sont également entreprises, dans le
cadre de la coopération internationale.

Expérience de l’Agence du Nord en matière de lutte contre la pauvreté
urbaine
Depuis sa création, l’Agence a accordé une attention très particulière à la
composante sociale dans la recherche de l’amélioration des conditions de vie
des populations et de lutte contre la pauvreté. Plusieurs actions ont été
réalisées ou programmées dans ce sens , avec une attention particulière au
milieu rural qui subit l’effet conjugué d’une forte densité de peuplement et
d’une insuffisante valorisation des ressources naturelles et ainsi qu’à
l’implication de la femme dans le processus de développement. L’objectif
étant d’atténuer les inégalités sociales et géographiques, les causes de l’exode
rural et à l’émergence d’un développement humain équitable et durable.

La stratégie élaborée par l’Agence en matière de développement social et de
lutte contre la pauvreté urbaine est axée sur trois domaines d’intervention :

1) Programme de développement local intégré :
Un ensemble de projets de développement local sont réalisés et d’autres en
cours de réalisation ou programmés à travers le périmètre d’intervention de
l’Agence et dont les actions reposent sur une étroite collaboration
entre l’Agence et ses partenaires .

Parmi ces actions, il faut souligner le projet de développement humain
durable, de lutte contre la pauvreté et d’animation locale mis en place en
collaboration avec le PNUD. Le programme vise la promotion d’un
développement humain durable dans les provinces du Nord. Quatre provinces
pilotes ont été identifiées : Tétouan (Fnideq), Al Hoceïma, Chefchaouen et
Nador. L’objectif étant la promotion des activités génératrices de revenus, la
lutte contre la pauvreté et les opportunités d’emploi, ainsi que la mobilisation
de la société civile et l’intégration des couches défavorisées notamment les
femmes.
Les actions d’appui réalisées dans le cadre de ce programme concernent :
 a- Formation en coupe et couture :
Dans le but d’améliorer le savoir faire de la fille rurale et le développer
des activités créatrices d’emploi, des cycles de formation en réparation du
matériel technique et en coupe et couture sont réalisés. Il s’agit de doter
les jeunes filles d’un savoir faire à même d’assurer leur indépendance et
de pouvoir prendre des initiatives en matière de création des entreprises.

Un foyer féminin par province ( Al Hoceima, Nador, Tétouan et
Chefchaouen) est choisi à titre pilote, pour y constituer un atelier de
coupe et confection ou travailleront les jeunes filles membres de
l’association du foyer.

b- L’amélioration du produit de tissage artisanal de Targha :
Cette opération a porté sur la formation des adhérentes de la coopérative
Al Qods pour le tissage à Targha dans la province de Chefchaouen et
l’équipement de son atelier en matériel de tissage. Elle a permis à la
coopérative d’améliorer son produit en agissant sur son désign et aux
adhérentes d’acquérir des connaissances importantes en matière de
gestion des coopératives.

c- Cycles de formation et fourniture du matériel
Ces modules de formations ont concernés essentiellement les femmes
dans les domaines de la cuniculture, la sériciculture et l’aviculture.

d- Formation et équipement en partenariat avec le Ministère de la
jeunesse et des sports d’un foyer féminin à Targuist.
La première phase du projet consistant en la formation en coupe et
couture a été réalisée. La seconde phase du projet consiste, d’une part, en
la dotation du foyer concerné en machines spécialisées et d’autre part, en
un cycle de formation sur ces machines est en cours de réalisation.

e- Identification et formulation, en partenariat avec le conseil communal
d’Arkmane, d’un projet féminin polyvalent.
Il s’agit de la construction et de l’Equipement de salles pouvant abriter
des activités d’alphabétisation, de formation en couture, en broderie, en
cuisine, en sensibilisation de la femme aux problèmes de la santé de
l’enfant .
f- Organisation et suivi en partenariat avec le Ministère de la Jeunesse et
des Sports, de l’exécution du projet de formation et de l’équipement d’un
foyer féminin à Farkhana.



2) Amélioration des conditions d’accès de la population
démunie aux services des équipements d’infrastructure
sociale de base :

Cet objectif s’est traduit, notamment, par les programmes et projets suivants :
       Le programmes d’électrification rurale pour les provinces du Nord mis
en place en vue d’accélérer la généralisation de l’électrification des zones
rurales dans les préfectures et provinces du Nord du Royaume. Ce
programme concerne l’électrification d’environs 560 villages répartis sur tout
le périmètre d’intervention de l’Agence et permettra ainsi de desservir plus de
69.000 foyers. Il permet :
     l’amélioration de la qualité de vie des populations ;
     la fixation des populations et l’atténuation des problèmes de l’exode
       rural dont l’impact est important sur l’accroissement de la pauvreté en
       milieu urbain ;
     la mise en valeur des potentialités locales et l’émergence de nouvelles
       activités reposant sur l’utilisation de l’énergie tel que la transformation
       des produits agricoles, la promotion de l’artisanat… en milieu rural et
       péri urbain ;
     l’accès aux ressources hydriques par pompage aussi bien pour
       l’utilisation domestique que pour la petite irrigation.

       Le programme d’alimentation en eau potable des population rurale
visant à doter le milieu rural en infrastructure d’eau potable adapté ; Il s’agit
notamment d’équiper ou de structurer les réseaux des petits centres ruraux et
de rapprocher les points des populations dispersées.
       le programmes de promotion de la scolarisation en milieu rural et péri
urbain. La stratégie de l’Agence a cet effet, a pour préoccupation de faire de
l’école l’outil agissant dans la stratégie de l’Agence en matière de lutte contre la
pauvreté.
       Les programmes visant l’amélioration du niveau des prestations sociales
publique et leur accessibilité aux populations nécessiteux essentiellement
rurales et péri urbaines ou le déficit, en la matière et le plus ressenti. Une part
importante de ce programme concerne la promotion des activités de la femme
et des jeunes en mettant à leur disposition des structures d’accueil appropriés :
centre sociaux, centre de soins de santé de base, maisons des jeunes, terrains
de sport, actions d’alphabétisation,
       Aussi et conscients des impacts positifs des actions socioculturelles sur
la dynamisation du développement économique et social des régions du Nord
et sur le bien être des populations, l’Agence a conçu et mis en œuvre, en
partenariat avec les différents acteurs des programmes socioculturels integrés
dans les provinces et préfectures du Nord du Royaume.
       Des programmes de renforcement et d’amélioration des conditions de
fonctionnement de l’assistance et de la protection sociale sont également
envisagés pour lutter contre les poches de pauvreté dans ces régions.


3) Amélioration des conditions d’insertion dans le marché
du travail :

3-1/ Mise à niveau des zones industrielles et construction et
équipement de locaux professionnels :
Les activités entreprises par l’Agence, dans ce sens, concernent notamment, le
renforcement du tissu industriel par la création des conditions d’émergence de
zones industrielles et des zones d’activités économiques. Par ailleurs, les
efforts sont déployé pour assister les investisseurs et faciliter l’implantation
des jeunes promoteurs à travers la mise en place d’un large programme de
construction de locaux professionnels sur l’ensemble de son périmètre
d’intervention.

Les actions de l’Agence dans ce secteur ont été axées sur la construction,
l’aménagement et la mise à niveau des infrastructures d’accueil, en plus des
actions de formation et de transfert de technologies mises en œuvre avec
l’assistance de la coopération internationale.

Dans ce cadre, un vaste programme de réalisation de locaux professionnels et
de pépinières d’entreprises a été élaboré et mis en oeuvre conjointement avec
le Ministère du Commerce et de l’Industrie et le Ministère de l’Intérieur.

Les projets de locaux professionnels initiés concernent les travaux suivants :
     - Travaux de voirie, d’assainissement, d’eau potable et de construction de
       pépinières d’entreprises pour jeunes promoteurs de province de
       Chefchaouen, Fahs Bni Makada , Sidi Mandri et Fnideq - Province de
       Tétouan.
     - Construction en cours des Locaux Professionnels de Taza El Oulya ,
       d’Al Hoceima et de Nador.
En outre, l’Agence a accompagné les initiatives locales, provenant soit des
collectivités, soit du secteur privé, visant la mise à niveau des zones
industrielles et des zones d’activités économiques. Les travaux de construction
et de mise à niveau des zones industrielles réalisés ou en cours de réalisation
concernent :
      - les travaux d’assainissement et de voirie de la zone industrielle d’Ait
        Youssef Ouali (Province d’Al Hoceima) ;
      - les travaux de construction de la Z.I de Taza tranche II sur 10 ha avec
        224 lots (50 % de lots ont été affectés ) ;
      - réalisation des études d’opportunité des zones industrielles (Z. I dans la
        Commune de Boughriba – Province de Berkane sur 78 ha et parc
        industriel à Selouan- Province de Nador) ;
      - Mise à niveau des Z.I de Tanger Asilah, de Taza , de Fahs bni Makada
        et de Taourite .

3-2) les actions de micro-crédits

L’Agence participe également à la dynamisation du micro-financement à
travers le renforcement des capacités des institutions de micro-crédit pour
faciliter l’accès aux sources de financement aux porteurs de petits projets,
nécessaires pour l’auto emploi et la lutte contre la pauvreté, notamment en ce
qui concerne les catégorie les plus vulnérables et particulièrement les femmes.

A ce niveau, l’Agence a mis en place un programme ambitieux de micro-crédit
composé de plusieurs opérations réparties à travers son périmètre
d’intervention et dont certaines sont en cours de réalisation et d’autres
programmées pour les court et moyen termes en partenariat avec les
organismes spécialisés par le Micro crédit notamment :

a- FONDEP
Un mémorandum d’accord a été signé par l’Agence et le PNUD avec la
FONDEP. La première action a concerné la province d’Al Hoceima avec
7.000 femmes bénéficiaires. La seconde action de micro-crédit concernent les
provinces de Taounate et de Chefchaouen ainsi que la Province d’Al Hoceima
(commune de Targuist). Les bénéficiaires des prêts sont essentiellement les
femmes. Les secteurs d’activités relatifs aux prêts concernent le secteur de
commerce, de la couture et de services. Ce projet enregistre une forte réussite
dans la création des micro-entreprises dans les provinces du Nord ainsi le taux
de remboursement atteint les 98,5 %.

b- Al AMANA :
L’Agence a conclu un accord de partenariat avec l’association Al Amana pour
la création de trois antennes de micro-crédit au niveau des provinces de
Larache, Oujda, Taourirt dans une première phase. La deuxième phase a
concerné les provinces de Tanger, Berkane et Tétouan. Les bénéficiaires de
ces actions sont au nombre de 30.000 personnes dont les femmes
représentent prés de 60 %. Les secteurs d’activités concernés par les prêts se
rapportent essentiellement au secteur d’Artisanat, du Commerce et de
Services.
Ainsi, les services d’offre de crédit au niveau des différents antennes
s’effectuent dans des conditions favorables, les six antennes de micro crédit
ont connu un bon démarrage et les remboursements des prêts respectent les
délais et aucun retard ni enregistré avec un taux de remboursement dépassant
les 98 %.

c- ATIL :
Aussi, un autre projet de micro crédit est prévu en partenariat avec
l’association Atil. Il s’agit de création d’antenne de micro-crédit au niveau de la
province de Tétouan au profit des femmes de la province.

3-4) les actions de développement rural :
Considérant l’importance de l’espace rural dans le périmètre
d’intervention de l’Agence et compte tenu des interactions et des
interdépendances entre le milieu urbain et le milieu rural, l’Agence a
élaboré et mis en œuvre un programme ambitieux de développement
rural dans les régions du Nord. Ces actions visent principalement
l’amélioration de niveau de vie des populations et la gestion rationnelle
des ressources naturelles afin de conserver et de protéger celles-ci. Ces
actions concernent les volets suivant :
    Développement de l’arboriculture et extension des plantations fruitières
     au niveau des zones de montagne ;
    Développement de l’élevage apicole et caprin à travers la création de
     coopératives et leurs dotation en matériel de fonctionnement ;
    Valorisation des ressources forestières ;
    Aménagement et réhabilitation des périmètres de petite et moyenne
     hydraulique ;
    Aménagement foncier,
    Mise en valeur des périmètres agricoles en bour

Les objectifs fondamentaux concernés par ce programme s’inscrivent dans
une logique de lutte contre la pauvreté et d’une gestion durable des ressources
naturelles. Ainsi cette vision vise la mise à niveau de l’espace rural pour le
préparer à bénéficier des enjeux de la mondialisation à travers :

- l’ amélioration des revenus des producteurs à travers des gains de
productivité obtenus par le transfert de technologie, qui va se dynamiser avec
et atténuer les diverses contraintes qui affectent l’activité du secteur agricole à
l’amont et à l’aval de la production ;

- l’ exploitation durable du potentiel de production en prenant toutes les
mesures de sauvegarde et de conservation des ressources naturelles y compris
l'équipement du périmètre en moyens de lutte contre les incendies et autres
catastrophes ;

- l’intégration de l’activité agricole dans l’environnement économique aussi
bien national qu’international à travers, d’une part, la récupération au profit de
l’agriculture de la majeure partie de da valeur ajoutée générée par les filières de
production et d’autre part, l’amélioration de la capacité du secteur
agricole à répondre aux exigences des marchés extérieurs sur les plans de la
qualité et de la compétitivité.

Certaines actions, ont un caractère général, concernent l'ensemble du PIA et
participent au développement global du secteur agraire en améliorant le
rendement des cultures; d’autres sont localisées dans les zones à vocation
spécifique. Ces actions ont pour objectif d’augmenter l’emploi et la
production, tout en assurant la sauvegarde des ressources existantes.
Conclusion :

Il importe de souligner enfin que l’Agence du Nord est consciente des
changeme        nts que connaisse le pays notamment les effets de la
décentralisation et de la régionalisation amorcée ces dernières années par les
pouvoirs publics et qui a renforcé le rôle des collectivités locales notamment la
région en tant qu’entité de coordination de planification et d’exécution des
programmes de développement, l’Agence a étudié et proposé un ensemble de
domaines de partenariat avec les trois régions du Nord du Royaume afin de
jouer ensemble le rôle d’animateur du développement local et de lute contre
la pauvreté dans ces régions.

Les principaux objectifs d’un tel partenariat sont :
    Combler le déficit en matière d’intégration inter-sectoriel par la
       réalisation de projets qui n’ont pas pu trouver un financement dans les
       budgets des ministères mais qui ont une importance primordiale dans
       l’accomplissement du processus de développement des provinces du
       Nord ;
    Accélérer la réalisation des objectifs définis par les axes stratégiques de
       développement du Nord notamment en matière d’opportunités
       d’emplois, de lutte contre la pauvreté et de développement local
       intégré ;
    La mobilisation de fond de financement à travers la coopération
       décentralisée.

En fin, Pour assurer les conditions nécessaires à la réussite de la stratégie de
développement sociale de l’Agence, un Fonds de Développement Social à
été crée au sein de l’Agence comme outil de lutte contre la pauvreté, d’appui
aux opérations de micro-crédits et de promotion des initiatives de
développement local.
  Fahs-Bni Makada
                                            Mer Méditerranée
                    Tetouan
Tanger-Assilah


                                                               Nador
                                         Al Hoceima
 Larache

                 Chefchaouen                                              Berkane
                                                                              Oujda Angad



                              Taounate                         Taourirt

                                          Taza

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:25
posted:4/21/2012
language:Latin
pages:16