Les drogues illicites by slJhjcH0

VIEWS: 90 PAGES: 15

									                        Les drogues
Les drogues illicites




                          illicites
                         SOMMAIRE
•Sources
I Quelques chiffres
• En général   • Sur les jeunes


II Les Stimulants
• Médicaments contenant des amphétamines    • Cocaïne     • Crack et ses dérivés

III Les hallucinogènes et délirogènes
• Cannabis • Champignons exotiques • Belladone, datura   • LSD     • ecstasy


IV Les sédatifs
• Dérivés de l’opium • Solvants
                               En général

Au niveau national, chez les 12-75 ans, la drogue illicite la plus consommée est le
cannabis, avec un Français sur cinq (21.1%) qui l'a déjà expérimenté. L'usage au moins
occasionnel de ce produit concerne 7.6% des individus, l'usage au moins répété 4.3% et
l'usage régulier environ 1.5%.
                      Sur les jeunes
• A 17 ans, près d‘un adolescent sur deux a expérimenté les trois
produits : alcool, tabac et cannabis.

• Près d‘un jeune sur cinq déclare avoir fumé du cannabis au moins dix
fois pendant l'année.

• un adolescent sur trois de 15 à 19 ans dit avoir été ivre au cours de
                                l'année.

• 7 % des garçons de 19 ans disent avoir déjà essayé de l'ecstasy.

5% des collégiens , 15% des lycéens et 16% des lycéens en lycées
professionnels se droguent régulièrement.
                     Amphétamines

Les amphétamines sont des produits de synthèse utilisés par les
pharmacies 1950.


Elles ont pour effet de stimuler les performances physiques et
mentales: endurance, concentration accrue, plus de « tchatche » et
plus de combativité.


 En revanche, les descentes sont très douloureuses.
  I La composition de la cocaïne

 - La cocaïne est le résultat de la distillation des feuilles de cocaïer préalablement
 séchées. Elle se présente sous forme de fine poudre blanche;

 - La cocaïne est parfois frelatée, coupée ou mélangée à d'autres substances par
 les trafiquants, ce qui accroît sa dangerosité et potentialise les effets et les
 interactions entre des produits dont on ne connaît pas la composition.
II Les effets et les dangers de la cocaïne
   - L'usage de cocaïne provoque une euphorie immédiate, un sentiment de puissance
   intellectuelle et physique et une indifférence à la douleur et à la fatigue;

   - Ces effets vont laisser place ensuite à un état dépressif et à une anxiété que
   certains apaiseront par une prise d'héroïne ou de médicaments psycho actifs.
                                  Crack
• Modes de consommation
         La plupart du temps, le crack est fumé, dans une pipe en verre ou
une boîte métallique percée. Il libère ainsi de la cocaïne pure qui arrive très
rapidement au cerveau. Il peut aussi être injecté par voie intraveineuse.
• Effets recherchés
        Le "flash" caractéristique du crack procure une sensation immédiate
d'euphorie intense. Il dure entre cinq minutes et un quart d'heure.
• Risques
         La redescente, extrêmement brutale, s'accompagne d'un besoin très
fort d'en reprendre TOUT DE SUITE. Le crack provoque un épuisement
physique et peut entraîner des troubles cardiaques. Il serait aussi à l'origine
de comportements violents, que l'on peut attribuer aux effets sur le cerveau
et au phénomène de bandes qui accompagne le trafic.
• Dépendances
         On devient très rapidement « accro » au crack : la dépendance
psychique s'installe en quelques jours et elle est particulièrement forte.
Autrement dit, ce n'est même plus "Si vous essayez d'arrêter, ça fait très
mal", c'est : "Si vous commencez, vous ne pouvez plus arrêter".
Le cannabis se trouve sous différentes formes:

•L'herbe (marijuana)
Feuilles, tiges et sommités fleuries, simplement séchées. Se fume généralement
mélangée a du tabac, roulée en cigarette souvent en forme conique (le joint, le
pétard, le stick...)
•Le haschich (le shit)
Résine de la plante, obtenue en raclant les feuilles et en y ajoutant la poudre
provenant des plants séchés et secoués. Présenté sous forme de plaques
compressées, barrettes de couleur verte, le haschich est fréquemment coupé avec
d'autres substances.
Le cannabis, les principaux effets indésirables et/ou nocifs:

 •Possibilité de dépendance essentiellement psychologique
 •Trouble de la mémoire
 •Déconcentration
 •Perte de la vigilance
Différents champignons exotiques :
 • Shiitake ou lentin de chêne
 • Horse mushroom
 • Pleurote

Les principaux effets recherchés sont l’hallucination et le délire.


Les effets indésirables sont un risque de dépendance et de
confusion mentale.
Belladone : C'est une plante vivace de 50 à 180 cm de haut que l'on
               trouve en forêt, en lisière des bois ou clairière.
               La belladone contient de l'atropine, une substance utilisée
               pour ses propriétés médicinales. Elle a pour effet, entre-
               autres, de dilater la pupille de l'oeil.


    Datura :    Le datura est une plante herbacée annuelle pouvant atteindre 1,5
                mètre de haut. C'est une plante assez commune en France que
                l'on trouve à l'état sauvage, mais que l'on cultive également à des
                fins ornementales avec les risques que cela comporte.


   Les principaux effets sont les délires, la dépendance et des
   risques de confusion mentale.
  S
  L

Le LSD est obtenu à partir de l'ergot de
seigle (champignon parasite du seigle).
•Effets recherchés
Le LSD est un hallucinogène puissant. Il entraîne des
modifications     sensorielles     intenses,    provoque    des
hallucinations, des fous rires incontrôlables, des délires.

•Effets indésirables
Entraîne une dépendance, risques de confusion mentale,
accidents psychiatriques.
L'ecstasy se présente sous la forme de comprimés de
couleurs et de formes variées ornés d'un motif.

Les drogues de synthèse sont composées de
molécules apparentées à la MDMA (ecstasy),

 Les principaux effets recherchés sont les hallucinations, les délires
et les excitations

Les effets indésirables sont des manifestations physiques
multiples, des risques de confusion mentale, d’accidents divers,
d’accidents psychiatriques graves pour les plus fragiles.
• Héroïne
L’héroïne se présente sous la forme d’une poudre. Il en existe différentes qualités,
appelées suivant la couleur : la blanche, la brune. Elle est injectée en
intraveineuse après dilution et chauffage.


• L’opium
L’opium et ses dérivés sont des dépresseurs du système nerveux .

En effet, les opiacés, en fonction de la dose et de l’usage, sont des narcotiques parce qu’ils
engourdissent sensibilité et l’émotion.

Les effets de l’opium peuvent durer entre 8 et 12 heures.


L’opium et tous les opiacés sont de puissants analgésiques capables d’apaiser et de supprimer
les douleurs et les tensions physiques les plus aiguës. Il en découle une évidente sensation de
plaisir et de bien-être.
  I Présentation
•Ce sont les effluves volatiles des colles, de l’essence, des dissolvants, ... Contrairement aux autres
drogues, ces produits peuvent être achetés librement dans le commerce (drogueries, grands
magasins, ...). Ils sont surtout utilisés par de très jeunes adolescents.

   II Usage
•Ils sont soit inhalés à même l’emballage soit versés dans un sachet plastique (ou tout autre
récipient) qui est appliqué comme un masque sur le visage. Il s’agit de la technique du "glue-
sniffing".

   III Effets
•Ils ont un effet euphorique léger qui dure peu de temps et qui est parfois
suivi d’un état analogue à l’ivresse.
•Les conséquences physiologiques de l’usage prolongé des solvants
dépendent du produit utilisé. Il peut s’agir, selon les cas, de lésion au
cerveau, aux poumons, au foie, aux reins, à la moelle osseuse.
                  Les Sources
www.Cebeef.com
www.20sie.fr
www.cyberpharmacie.free.fr
www.cyes.into
www.pastoral.fr
www.casediscat.com

								
To top