la personnalit� de Mme de S�vign� by nu1PRB21

VIEWS: 0 PAGES: 7

									                                        SEQUENCE 1
                                 Madame de Sévigné : « Une mère
                                   éplorée, une chroniqueuse
                                          mondaine ».


        Cette séquence menée par Emeric LEFEBVRE, professeur certifié de lettres modernes, a été proposée
aux élèves d'une classe de quatrième du collège Arausio (Orange). Cette étude est la première de l'année
scolaire.

Lecture :

   « La séparation », Lettre à Madame de Grignan, 21 mars 1671
   « La douleur d'une mère », Lettre à Madame de Grignan, 5 octobre 1673
   « Le mariage de M. de Lauzun », Lettre à Coulanges, 15 décembre 1670
   « Une historiette divertissante », Lettre à M. de Pomponne, 1er décembre 1664.
   « Le carrosse renversé », Lettre à Madame de Grignan, 5 février 1674
   « Le pont d'Avignon », Lettre à Madame de Grignan, 4 mars 1671
   « Méditations sur les saisons », Lettre à Madame de Grignan, 3 février 1675

   « Le suicide de Vatel », Lettre à Madame de Grignan, 26 avril 1671 (évaluation finale)

Lecture d’image :

   La lettre, Johannes Vermeer, 1667
   Une lecture chez Madame de Sévigné, J. Robert-Fleury, 1833

Objectifs de lecture :

   Les caractéristiques du genre épistolaire à travers la correspondance de Madame de Sévigné.
   Les caractéristiques formelles et thématiques d'une lettre personnelle
   Les fonctions de la lettre : affective, narrative et introspective
   L'expression des sentiments dans la lettre
   Les caractéristiques des lettres de Mme de Sévigné : chronique / historique

   La représentation picturale de scènes quotidiennes autour de la correspondance (lecture de l'image).

Langue :

   Les formes particulières du présent de l'indicatif et les valeurs du présent
   Le vocabulaire des sentiments
   Les expressions autour du mot « lettre »
   La nature des phrases et la notion de proposition.
   Le lien entre les propositions dans la phrase, les propositions subordonnées
   L'exercice de réécriture

Expression écrite :

   Savoir rédiger une lettre intime pour exprimer des sentiments
   Etre capable de rédiger une lettre pour raconter un événement : les procédés pour rendre vivant un récit.


                                                                                                                1
Expression orale :

   Lire une lettre de façon expressive pour faire apparaître la mise en scène de l'épistolière.

Séance 1 : recherche documentaire / histoire littéraire

       Retracer l'évolution de la correspondance (approche historique)
       Utiliser des manuels de référence (éléments biographiques)

Les grandes étapes de la correspondance

Travail organisé autour d'une projection de documents iconographiques :
 une lettre manuscrite
 une représentation d'un relais de poste
 un timbre du XIXème siècle


Madame de Sévigné, une épistolière du XVIIème siècle

Travail en groupe sur les manuels de référence à la disposition des élèves au CDI : dictionnaire des noms
propres, encyclopédie et dictionnaire d'auteurs.
 les éléments à retenir dans des notices biographiques et articles.


Synthèse :

   Mise en commun des éléments relevés par les groupes et sélection des éléments à retenir.
   Ecrire au XVIIè siècle, une double fonction : familiale et sociale.

Séance 2 : lecture analytique

       Identifier les codes de la lettre « privée »
       Apprécier la dimension affective de la lettre « intime »

       Madame de Sévigné, Lettre à Madame de Grignan, 21 mars 1671.

Axes proposés

I/ Un échange entre une mère et sa fille :

   les marques énonciatives
   les codes de la lettre intime

II/ Ecrire pour dire son chagrin :

   l'expression de la tendresse et du chagrin
   la complicité mère/fille

bilan: la fonction « affective » de la correspondance de Mme de Sévigné et de la lettre intime.

Prolongement :
Lecture de la Lettre à Madame de Grignan, 5 octobre 1673 (à la maison).

Séance 3 : grammaire et vocabulaire

       Définir les notions de phrases verbale / non verbale (rappels)

                                                                                                       2
       Définir la notion de proposition dans la phrase (rappels)

1°) Travail d'analyse de la phrase à partir d'extraits des lettres étudiées dans la séance précédente.
2°) Leçon : révisions des principales notions de l'analyse grammaticale de la phrase
3°) Exercices d'application en classe et à la maison.

       Etudier les mots et expressions autour du mot « lettre »
       Utiliser le dictionnaire des synonymes

1°) Travail organisé autour du mot « lettre » :
 les mots de la même famille
 les synonymes de « lettre »
 les expressions contenant le mot « lettre »


2°) Ecriture de phrases comportant les « nouveaux » mots.

Séance 4 : orthographe et grammaire

       Etudier les particularités de la conjugaison du présent de l'indicatif ; les valeurs du présent (révisions)

1°) Travail à partir des relevés des élèves : les verbes au présent dans un extrait de Mme de Sévigné
2°) Etude de la morphologie du présent et rappel des terminaisons (Orthocollège, Hachette)
3°) Exercices d'application (en classe et à la maison)
4°) Présentation des particularités de la conjugaison du présent de l'indicatif
5°) Leçon : les principales « irrégularités »
5°) Exercices d'application (en classe et à la maison).

Séance 5 : expression écrite

       Rédiger une lettre intime en respectant les codes en usage
       Exprimer des sentiments de différentes façons

Sujet 1 : Vous écrivez à un(e) ami(e) qui vous a extrêmement déçu(e) pour lui exprimer vos sentiments.
Sujet 2 : Vous écrivez pour déclarer votre amour.
Sujet 3 : Vous écrivez à un(e) ami(e) qui a été gravement malade et qui vient de se rétablir pour lui exprimer
votre joie.

Consignes d'écriture :

   Donner l'identité de l'émetteur, du destinataire, le lieu et le moment de l'écriture de la lettre
   Respecter la mise en page, la construction en paragraphes et les codes de la lettre intime
   Adapter votre langage à la personnalité du destinataire, aux liens qui l'unissent à l'émetteur et au message délivré.
    Veillez à n'être ni familier ni vulgaire.




                                                                                                                       3
Travail au brouillon :

                                                     Pour débuter sa lettre...
                 Je t’ adresse cette lettre pour...                               Je prends le temps de t’écrire...
    Il y a bien longtemps que je me propose de t’écrire...              M'adresser à toi m'est aujourd'hui nécessaire pour...
                                             Pour rendre le destinataire plus présent...
                     Apostrophes affectives                                    Phrases exclamatives et interrogatives
              N'est-ce pas ?... Qu'en penses-tu ?...              Quelle joie de te l'annoncer ! Comment dès lors garder en moi
                                                                               ce sentiment que j'éprouve pour toi ?

                                             Pour exprimer des sentiments...
           L'amitié, l'affection                           L'amour                           L'animosité, l'aversion
     cajoler, languir, affectionner...        Aimer, s'éprendre, s'amouracher,         Maudire, honnir, répugner, exécrer...
                                                s'embraser, vénérer, adorer...
Entente, tendresse, coeur, dévouement...    Ferveur, ardeur, dévotion, adoration,    Antipathie, inimitié, hostilité, répulsion,
                                                            culte...                               exécration...
Compréhensif, attentif, dévoué, tendre...     Galant, épris, passionné, ardent...       Indifférent, malveillant, fielleux,
                                                                                                    venimeux...

2°) Mise au propre de son travail (à la maison).

Séance 6 : lecture comparée

       Etudier une lettre chronique de l'époque
       Appréhender la dimension publique / mondaine de la correspondance de Mme de Sévigné

       Mme de Sévigné, Lettre à Coulanges, 15 décembre 1670
       Mme de Sévigné, Lettre à M. de Pomponne, 1er décembre 1664

Axes d'étude :
 Le récit d'une anecdote mondaine
 La mise en scène de l'épistolière


Etude comparative : En quoi ces lettres offrent-elles un témoignage sur l'époque ?

Bilan :
 La dimension mondaine / historique de la correspondance de Mme de Sévigné
 L'art de la mise en scène et l'humour de Mme de Sévigné.


Prolongement :
 Lecture complémentaire : « Le carrosse renversé », Lettre à Mme de Grignan, 5 février 1674


Séance 7 : Lecture analytique : « Le pont d'Avignon», Lettre à Mme de Grignan, 4 mars 1671

Objectif :
- Etudier deux aspects du genre : la dimension humaine et l'intérêt documentaire dans la correspondance de
Mme de Sévigné

Axes retenus :

1. Le portrait d'une mère inquiète et passionnée :
       - la tendresse exprimée
       - les exagérations et ses effets sur le lecteur
       - la personnalité de Mme de Sévigné : un autoportrait

                                                                                                                               4
2. Un double intérêt: documentaire et humain
       - la France du XVIIème siècle : la navigation et la poste
       - les relations familiales dans la noblesse
       - un "exercice littéraire" du XVIIème siècle


Synthèse : En quoi peut-on dire que Mme de Sévigné arrive ici à combiner spontanéité, sentiment, réflexion et
intelligence ?

Bilan : Un "exemple" de la correspondance du XVIIème siècle: les composantes majeures du genre épistolaire
(bilan intermédiaire des notions abordées au cours des différentes lectures analytiques).

Séance 8 : grammaire

         Etudier les différentes propositions et leur lien dans la phrase
         Analyser la phrase complexe (les propositions subordonnées)

         Travail à partir de phrases extraites de la lettre à M. de Pomponne.

1°) Analyse des phrases :
 Repérer les verbes conjugués
 Découper en propositions
 Repérer le mot reliant les propositions et déterminer sa nature grammaticale
 Identifier la nature de la proposition
2°) Leçon : les propositions subordonnées dans la phrase complexe
3°) Exercices d'application.

Séance 9 : rédaction

         Rédiger une lettre comportant le récit d'une anecdote
         Utiliser la valeur narrative du présent de l'indicatif
         Utiliser les procédés de mise en scène étudiés

Sujet :
       En vous inspirant des textes de Mme de Sévigné, rédigez, pour un(e) ami(e), une lettre dans laquelle
vous raconterez une anecdote amusante et particulièrement « vivante ».

Consignes d'écriture :

   Respectez les codes de la lettre intime
   Introduisez votre anecdote par un court paragraphe précisant votre intention : se moquer, s'amuser...
   Faites le récit d'une anecdote amusante autour d'un malentendu, une maladresse...
   Utilisez le présent de narration pour le récit de votre anecdote
   Rendez vivant votre récit en :
       variant les types de phrases
       ménageant le suspense avec les devinettes
       en introduisant des paroles au discours direct.

1°) Travail du brouillon : élaboration du plan
 Présentation de son anecdote en une phrase
 Construction du texte : les paragraphes (formule d'introduction, récit de l'anecdote et conclusion)
 Rédaction du paragraphe comportant le développement de l'anecdote : utilisation du présent de l'indicatif et
    des procédés de mise en scène étudiés en classe.

2°) Mise au propre du texte (à la maison)
                                                                                                            5
Séance 10 : lecture de l'image

       Appréhender la fonction familiale et sociale de la correspondance
       Appréhender le sens d'un tableau (vocabulaire de l'analyse de l'image)

       La Lettre, Johannes Vermeer, 1667
       Une lecture chez Madame de Sévigné, J.N Robert-Fleury, 1833

Analyse comparative des tableaux :

   La composition du tableau :
      sujet
      techniques employées
      couleurs...

   L'activité représentée par les peintres :
       une scène intime pleine de douceur et d'harmonie (Vermeer)
       Madame de Sévigné en représentation (Robert-Fleury)

Synthèse : En quoi ces deux tableaux permettent-ils de comprendre le besoin de communiquer au XVIIème
siècle ?

Séance 11 : expression orale

       Lire la lettre à M. de Pomponne de façon expressive pour mettre en valeur la mise en scène de Mme de
        Sévigné.

       Madame de Sévigné, Lettre à M. de Pomponne, 1er décembre 1664.

Consignes : Représentez-vous la scène peinte par Robert-Fleury : vous jouez le rôle de Madame de Sévigné.
Lisez à haute voix la lettre qu'elle adresse à M. de Pomponne en rendant vivante l'anecdote rapportée.
Essayez de :
   Rendre vivante l'anecdote en proposant une mise en scène : voix, gestes...
   Respecter la ponctuation du texte pour marquer l'humour ou l'émotion.
   Respecter la construction et le rythme des phrases : pauses, exclamations, changement d'interlocuteur...
   Vous détacher régulièrement du texte afin de « captiver » votre auditoire.

Séance 12: orthographe

       Acquérir la méthodologie de la réécriture (type brevet)

       Travail à partir de trois réécritures proposées au brevet des collèges.

1°) Analyse des consignes : les changements possibles (genre, nombre, temps, personnes)
2°) Présentation des étapes de la réécriture :
 Reformulation de la consigne sous forme schématique
 Repérage des éléments à transformer
 Transformation des éléments
 Réécriture de l'extrait avec les transformations
 Relecture
3°) Exercices d'application

Séance 13 : lecture analytique

                                                                                                               6
      Etudier la dimension poétique de la correspondance de Mme de Sévigné
      Madame de Sévigné, Lettre à Mme de Grignan, 3 février 1675.

Compréhension globale :
  1. Quel est le sujet de chaque lettre de Madame de Sévigné ?
  2. Quels sentiments animent l'épistolière devant les paysages décrits ?

Axes d'étude :

       I/ La peinture de la nature :
            les champs lexicaux
            la description picturale de la nature...


       II/ L'écriture poétique
             les images et associations
             les sensations décrites
             l'introspection...


Synthèse : Quel est, selon vous, l'intérêt de ces lettres ? Quel autre aspect de l'épistolière découvrons-nous ?

Bilan de la séance le sens pictural et poétique de l'écriture de Mme de Sévigné

Bilan de la séquence (préparatoire à l'évaluation finale) :

   Mme de Sévigné, épistolière du XVIIème siècle

                La diversité des lettres
                Une mère à sa fille
                Madame de Sévigné, témoin de son temps
                Le style de Madame de Sévigné.


Séance 14 : Evaluation finale (2 heures)

      Lecture analytique : Le suicide de Vatel, Lettre à Madame de Grignan, 26 avril 1671 (50 minutes).
      Réécriture : Transposition d'un texte au présent de l'indicatif (10 minutes).

      Expression écrite : Rédaction d'une lettre mondaine ou intime (1 heure).




                                                                                                                   7

								
To top