L�EXAMEN PSYCHOMETRIQUE

Document Sample
L�EXAMEN PSYCHOMETRIQUE Powered By Docstoc
					       L’EXAMEN
    PSYCHOMETRIQUE



Nancy –octobre 2005      O.MONSARRAT
                      P.MONTANGERAND
                               -Dijon-
   ATTITUDE CLINIQUE
      = ENTRETIEN PSYCHOLOGIQUE



   ATTITUDE EXPERIMENTALE
      = METHODE PSYCHOMETRIQUE


        LES 2 ATTITUDES :
    EXAMEN PSYCHOTECHNIQUE
GENERALITES – DEFINITIONS – HISTORIQUE


LES TESTS ( INTERETS – LIMITES – CLASSIFICATION )


QUALITES REQUISES DES TESTS


MISE EN ŒUVRE


LEGISLATION EN MEDECINE DU TRAVAIL


CAS CONCRETS


CONCLUSION
A) GENERALITES DEFINITIONS
           HISTORIQUE


 TESTS PSYCHOMETRIQUES



    1) EVALUATION DU FONCTIONNEMENT
       PSYCHIQUE D’UN INDIVIDU
A. GENERALITES DEFINITIONS
               HISTORIQUE


2) APPROCHE ANALYTIQUE à la RECHERCHE de :
   - capacités
   - aptitudes
   - habiletés
   - attitudes
   - comportements
   - conduites et traits de personnalité
1. GLOSSAIRE
G
  - personnalité
L
  - aptitude
  - fonctions cognitives
  - QI

2. HISTORIQUE

       E. TOULOUSE (1865-1947)
       J.M. LAHY (1872-1943)
        . 1908
        . 1913
        . 1932
       R.BONNARDEL
        . 1939
 B) LES TESTS – LEURS BUTS –
    LEURS INTERETS – LEURS LIMITES

1. BUTS
     INVESTIGATION DU SALARIE
    2 axes :
        - Personnalité
        - Aptitude psychomotrice

         AIDER LE MEDECIN DU TRAVAIL
                              → Embauche
                              → Surveillance
           Dans : - Diagnostic clinique
                  - Surveillance sanitaire
                  - Etudes épidémiologiques
                  - Situations sur population exposée
                  - Situations sur volontaires sains
2. INTERETS – LIMITES

  - Fiabilité

  - Mais si échec → pas forcément inaptitude


3. OPTIQUE

  → Analyse des aptitudes intellectuelles

  → Analyse de la personnalité
4. CLASSIFICATION
      TESTS D’EFFICIENCE
          - WAIS (WECHSLER)
           - BINOIS – PICHOT

               Résultats en Q.I.

      TESTS DE PERSONNALITE
          - RORSCHACH (1921)
          - MMPI (Minesota Multiphasic
                   Personnality Inventory)
                 → Vrai ou faux

      TESTS D’EVALUATION DIAGNOSTIQUE
           → Diagnostic de psychopathologie
              générale ou de pathologie spécifique
         AUTRE CLASSIFICATION

 TESTS DE PERFORMANCE

                              = CAPACITES
  Tests sensoriels
  Tests sensori moteurs
  Tests moteurs
  Tests psychomoteurs (LAHY)
  Tests mentaux du type analytique (B 101 ; BINOIS-PICHOT)
  Tests de développement

 QUESTIONNAIRES PSYCHOLOGIQUES


 METHODES PROJECTIVES

  Test de ROSCHACH
C. QUALITES REQUISES DES TESTS


1. FIDELITE

     - Temporelle
     - Interjuge



2. SENSIBILITE ou FINESSE DISCRIMINATIVE



3. VALIDITE
D. MISE EN OEUVRE


     D.R.H. et RESSOURCES HUMAINES

     MEDECIN DU TRAVAIL

     PSYCHOLOGUE ou PSYCHOTECHNICIEN
E. LEGISLATION

   Avant 1982 :

  Arrêté du 30 juillet 1974, article 12
  (aptitude des conducteurs de chariots automoteurs)

   Après 1982 :

  Arrêté du 21 septembre 1982 :

     L’examen perd son caractère obligatoire

        → RECOMMANDATIONS
F. EXEMPLES PRATIQUES EN SANTE
   AU TRAVAIL

 Embauche
     - Caristes
     - Conducteurs
     - Aéronautique…

 Surveillance
     - Syndrome psycho-organique du aux solvants
     - Métaux
     - C.O.
     - Traumatismes crâniens
     - Astreintes et gardes
                         CAS N° 1

- Nathalie O.
- professeur manipulant des chariots élévateurs

- adressée en consultation de médecine du travail et des
  risques professionnels
- par le médecin conseiller de l’académie (rectorat)
- pour vérification annuelle de son aptitude médicale à la
   conduite en sécurité des chariots (CACES)

-selon article R. 233 – 13 – 19 du CT et recommandation 389
 du comité technique national des industries des transports
 de la CNAM
 Examen clinique

 Contrôle visuel

 E.C.G.

 Bilan biologique

 dépistage urinaire

 EXAMENS PSYCHOTECHNIQUES

           - B 101 de BONNARDEL
           - Test du tourneur de LAHY
           - Temps de réaction
                   TEMPS DE REACTION


BUT : mesure du temps de réaction AUDITIF et VISUEL
    (temps de latence minimum entre stimulation sensorielle
      et réponse motrice volontaire)

MÉTHODE :
    - Temps de réaction simple VISUEL
           . Main dominante
           . Main non dominante
    - Temps de réaction simple AUDITIF (idem)
    - Visuel : auto-émulation / attente (main dominante)
    - Discrimination : mesure du temps de réaction complexe
                       (main dominante)
RÉSULTATS       (étude statistique)

   Histogramme des données recueillies

   Comparer par test de Student (analyse de variance)

            - Résultats obtenus selon la main
               (dominante ou non)

            - Différences entre signal auditif et visuel
              pour la main dominante

            - Résultats selon le temps d’attente d’une
              réaction
           TEST DU TOURNEUR DE LAHY




Explore les fonctions psychomotrices

      - Temps total
      - Nombre d’erreurs
      - Durée des erreurs
          TEST B 1O1 DE BONNARDEL




- 2 tests d’intelligence concrète

- 3 tests psychomoteurs

- 1 test de réaction psychomotrice
                    CAS N° 2


Pierre A. –36 ans
Conducteur SNCF


      a franchi un « carré »

. Examen par médecin du travail + entretien
. Tests urinaires
. Examen psychotechnique ( cellule PSY.)
           TESTS PSYCHOMETRIQUES :


Tests d’aptitude psychomotrice :


Test du tourneur de LAHY

T.R.E.L.

      Teste la capacité de concentration dans la durée.
      Utilise souris avec 2 boutons + écran
      Couplé avec facteur « g »
      Résultat sur nombre d’erreurs
          TESTS PSYCHOMETRIQUES :



Tests d’aptitude cognitive et/ou intellectuelle

      B.F.T.A.

Tests de personnalité

      Test perso 8 F

Tests de mise en situation
               = mise sur simulateur
      A.S.P.

      E.S.A.
RESULTATS

       contenu totalement confidentiel

Non transmis au médecin du travail

Seule la conclusion ( favorable ou non favorable)
est transmise :
             - au service médical
             - au DPX
             - à l’intéressé.

Pierre A a pu reprendre sa conduite,mais a eu
très très peur…
                       CAS N° 3

Dr. Xavier M. , 54 ans,
 anesthésiste réanimateur dans un CHU
  a fait l’objet d’une étude de l’impact de la charge
  de travail sur ses performances professionnelles
  et sa santé.

2 tests d’évaluation retenus :

         LVT (test de poursuite visuelle)

         DT (test de détermination)
       LVT

Image : 9 lignes entrelacées
       toutes raccordées à 9 cases numérotées.

Test d’intensité croissante : augmentation du nombre de
        croisements entre les lignes.

But = faire correspondre la ligne désignée par
        la flèche au numéro de case qu’elle rejoint.

Domaine d’exploration :
      Suivi des structures optiques orientées dans un
      environnement complexe.

Variables étudiées :
       Score
       Nombre de réponses correctes
       temps
       DT

Matériel du test :
       - stimuli visuels et auditifs
       - clavier et pédale en même temps

A chaque stimulus correspond une réponse spécifique

Domaine d’exploration :
      - capacité de réaction
      - déficit attentionnel

Aptitudes évaluées :
       - aptitude à réagir
       - vitesse de réaction
       - discrimination des couleurs et des sons
       - conceptualisation de critères appropriés
       - élaboration de règles de classement et sélection
       de réactions appropriées.
      RESULTATS


Xavier M. A été « comparé » à certains de ses
confrères.

Mise en évidence de disparités en fonction :

      • du nombre de gardes accumulées
      • de la charge quotidienne de travail
      • de la qualité des rapports humains dans
        le service
      • des périodes de l’année
      • des événements personnels socio-
      familiaux...
G. CONCLUSION


 Aide au diagnostic de maladie professionnelle

 Aide à la décision d’aptitude
      - Tâche précise
      - Surveillance

 Confidentialité des résultats


                MAIS :
- Limites des examens complémentaires

- Conditions d’examen

- Opérateurs

- Relation sujet – opérateur

- Fatigue du salarié

-Toxiques intercurrents

                L’échec aux tests
          n’assure pas l’échec au poste

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:147
posted:3/26/2012
language:
pages:30