Diapositive 1

Document Sample
Diapositive 1 Powered By Docstoc
					Étude de la prévalence,
de la connaissance des facteurs de risque
et de l’automédication des cystites en
médecine générale


     Thèse pour le doctorat en médecine
    Présentée par Melle Céline Courtecuisse



                   Président : Pr Pierre Galanaud
                   Directeur : Dr Patrice Marie
  Introduction
La cystite est à différencier de l’urétrite ou
de la vaginite
Les rapports sexuels sont responsables de
la plupart des cystites
  Prévalence
le médecin généraliste
gère 90% des cystites,
elles représentent de
1 à 2% de son activité
  Prévalence
le médecin généraliste
gère 90% des cystites,
elles représentent de
1 à 2% de son activité

7 000 000 consultations/an
1 000 000 hospitalisations/an
pour des problèmes d’infection
urinaire
           Recommandations



                ANDEM 1996
« L’automédication n’est pas souhaitable pour
  les infections urinaires, qui nécessitent une
démarche rigoureuse et un traitement adéquat »
                 EARSS 2002
         50% des souches de E. coli
étaient résistantes à l’ampicilline en France.

  Il existe des preuves de la relation entre
     la consommation des antibiotiques
      et la résistance aux antibiotiques
                 Objectifs

Quelle était la prévalence de la cystite ?

Que savaient les patientes des facteurs
favorisants de cystite ?

Quelle était la part de l’automédication,
était-elle efficace ou au contraire avait-t-elle
des effets délétères ?
      Matériel & méthode
Étude prospective réalisée dans 2 cabinets de
MG entre le 2/11/2005 et le 30/04/2006

Toutes les femmes qui venaient consulter ont
été sollicitées pour participer à l’étude
      Questionnaire : 3 parties
Étude de la prévalence
  • Avez-vous déjà eu des cystites dans votre vie ?
  • combien de fois et combien de fois depuis un an ?
Connaissance des facteurs de risque
  • À votre avis, à quoi sont dues les cystites ?

Attitude des patientes
  •    Qu’avez-vous fait ?
  •    Avez-vous été mieux ?
  •    Vous est-il arrivé de vous automédiquer ?
  •    Ces cystites se reproduisaient-elles dans les trois
       mois à la suite d’un traitement ?
        Critères de jugement

Est-ce que les femmes qui s’étaient automédiquées
guérissaient aussi bien que les autres ?


Est-ce que les femmes qui s’étaient automédiquées
récidivaient plus souvent que les autres ?
Résultats
 La prévalence



683 patientes incluses
La prévalence



         486 (71%)
           ont eu au
        moins une cystite
         dans leur vie
         La prévalence




  133 (19%)
    ont eu au
moins une cystite
dans l’année qui a
 précédé l’étude
          Les facteurs de risque
Ne sait pas                         191   39%
À cause de boissons insuffisantes   151   31%
À cause des rapports                50    10%
À cause des WC sales                33    7%
À cause de l’alimentation           29    6%
À cause de la grossesse             24    5%
À cause de l’hygiène intime         23    5%
À cause des vêtements serrés        16    3%
À cause des médicaments              8    2%
            Attitude des patientes
              lors du dernier épisode de cystite

Je n'ai rien fait           39      8%     IC 95%   6% à 10%


J'ai bu beaucoup            63     13%     IC 95%   10% à 15%


Je suis allée chez le
                           342     70%     IC 95%   67% à 74%
médecin
J'ai fait un examen
                           156     32%     IC 95%   29% à 36%
d'urines
J'ai pris un
                           407     84%     IC 95%   81% à 87%
médicament
Autre                       3       1%     IC 95%   0% à   1%
         Attitude des patientes
                  Automédication




Femmes qui s'étaient
                           77   19%   IC 95% 16%   à 22%
automédiquées

Femmes qui avaient pris
                          330 81%     IC 95% 78%   à 84%
des médicaments prescrits
Les patientes qui s’étaient automédiquées
      guérissaient-elles aussi bien ?

                           Patientes qui        Patientes
                           n'allaient pas      qui allaient   Total
                               mieux             mieux
Automédication               25 (32%)                 52       77
Pas d'automédication               7          323 (98%)       330
Total                             32                  375     407

χ2
     79,37 ;   p < 0,001   Différence significative
=
 Prévalence de l'automédication chez les
 femmes ayant eu plus de 3 cystites dans
                  leur vie

Femmes qui s'étaient
                          120 51%   IC 95% 41%   à 57%
automédiquées

Femmes qui ne s'étaient
                              =
                          116 49%   IC 95% 43%   à 56%
pas automédiquées
  Prévalence de l'automédication chez les
 femmes ayant eu plus de 10 cystites dans
                   leur vie

Femmes qui s'étaient
                          65   64%   IC 95% 58%   à 70%
automédiquées

Femmes qui ne s'étaient
                          36   36%   IC 95% 30%   à 42%
pas automédiquées
 Les patientes ayant eu plus de 3 cystites dans
     leur vie et qui s’étaient automédiquées
        récidivaient-elles plus souvent ?

                                               Patientes
                            Patientes
                                              n’ayant pas
                           ayant eu des                     Total
                                                eu des
                             récidives
                                               récidives
Automédication               89 (74%)                 31    120
Pas d'automédication              13          103 (89%)     116
Total                            102                  134   236

χ2
     95,27 ;   p < 0,001   Différence significative
=
Les patientes ayant eu plus de 10 cystites dans
    leur vie et qui s’étaient automédiquées
        récidivaient-elles plus souvent ?

                                               Patientes
                            Patientes
                                              n’ayant pas
                           ayant eu des                     Total
                                                eu des
                             récidives
                                               récidives
Automédication               55 (85%)                 10     65
Pas d'automédication              10           26 (72%)      36
Total                             65                  36    101

χ2
     32,63 ;   p < 0,001   Différence significative
=
      Discussion
Biais de recrutement

Étude statiquement significative

Le problème de la mémoire aurait pu se poser
mais aucune femme n’a hésité dans ses
réponses
       Prévalence
Betsie Foxman : 9 à 12% d’épisodes
de cystites dans l’année chez des
femmes ayant eu au moins 2 cystites
dans leur vie
Jacqueline Jolleys : 35% de femmes
avaient eu au moins une cystite dans
les 2 ans et 6% de + 12 épisodes
7 femmes sur 10 avaient fait au moins
une cystite dans leur vie et 1 sur 5
dans l’année
          Facteurs de risque


Absence d’études sur la connaissance des
  facteurs de risque dans la littérature

       4 femmes sur 10 ne connaissaient pas
       les facteurs favorisants de cystite
       et 1 sur 5 se trompait
     Automédication

1 femme sur 5 s’était automédiquée
lors de sa dernière cystite


Si pratiquement toutes les femmes
qui avaient consulté allaient mieux,
1 femme sur 3 s’était automédiquée
présentait encore des symptômes après
l’automédication
     Automédication

1 femme sur 2 s’était automédiquée
lorsqu’elle avait eu plus de 3 cystites
dans sa vie


2 femmes sur 3 s’étaient automédiquées
lorsqu’elles avaient eu plus de 10
cystites dans leur vie
     Automédication

3 femmes sur 4 qui s’étaient
automédiquées récidivaient lorsqu’elles
avaient eu plus de 3 cystites dans leur
vie (vs 1 sur 10)

9 femmes sur 10 qui s’étaient
automédiquées récidivaient lorsqu’elles
avaient eu plus de 10 cystites dans leur
vie (vs 3 sur 10)
            Automédication

       automédication « programmée »

       Mais…
nos patientes sont-elles capables de faire la
différence entre une cystite et une vaginite ?
sont-elles suffisamment rigoureuses pour
conserver une ordonnance ou surtout
respecter la posologie d’une prescription
faite, 6 mois, 1 an ou 2 ans auparavant ?
      Conclusion
Prévalence extrêmement élevée
Facteurs de risque méconnus

               • le plus souvent « échec »
Automédication • récidives plus nombreuses
               • plus elle était importante
                 plus ces récidives étaient
                 fréquentes
      Conclusion
Peut-on, dans ces conditions, recommander
l’automédication avec le risque d’induire des
résistance aux antibiotiques ?
      Conclusion
Cette étude pourrait être complétée par un autre travail :

 « Pourquoi les patientes s’automédiquent-elles ? »



    (puisque celles qui s’automédiquent déclarent
   ne pas aller mieux et récidiver plus souvent !!!)
Étude de la prévalence,
de la connaissance des facteurs de risque
et de l’automédication des cystites en
médecine générale


     Thèse pour le doctorat en médecine
    Présentée par Melle Céline Courtecuisse



                   Président : Pr Pierre Galanaud
                   Directeur : Dr Patrice Marie

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:6
posted:3/19/2012
language:French
pages:33