2010 01 12 Presse HGB by bNBlFF

VIEWS: 7 PAGES: 6

									HAUTE-NORMANDIE                           76 SEINE-MARITIME          76580 Bosc-le-Hard
easy news
12.01.2010
http://www.eawy-news.com/article-le-vent-a-tourne-aux-voeux-du-bolhard-42687311.html


Bosc-le-Hard : Cérémonie des vœux

Le vent a tourné à l'acide




La cérémonie des vœux se déroulait samedi dernier dans une ambiance bon enfant, quand à la fin des
discours de Chantal Biville, maire de Bosc le Hard et celui d'Annick Bocandé conseillère générale,
l'assemblée a été perturbée par une dizaine de manifestants anti éoliens de l'association de la commune
« Le Vent Tourne ».

La prise de parole du vice président a été un gros flop dans le sens que l'on n'entendait pas ses paroles.
Par ce type de manifestations, cette association décrédibilise ses idées. Ils passent pour une bande de
« furieux » dont les actions manquent leur but. Bref, ils auraient recueilli 538 signature contre le projet
éolien du Bolhard, soit un tiers de la population de la commune.




« Le Vent Tourne » a réussi à gâcher les vœux de Bosc-le-Hard. Chantal Biville soulignait que ce sont des
gens qui empêchent de faire vivre la commune dans un climat de sérénité.

Quand se décideront-ils à discuter calmement ?


+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
++++++
NORD-PAS-DE-CALAIS                                59 NORD           59360 Mazinghien
LA VOIX DU NORD
12.01.2010
http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Cambrai/actualite/De_Caudry_au_Cateau/2010/01/12/article_une-
exposition-pour-tout-savoir-sur-l-en.shtml

      Une exposition pour tout savoir sur l'énergie éolienne
       mardi 12.01.2010, 05:03 - La Voix du Nord

       | MAZINGHIEN |
       D'ici quelques mois, une dizaine d'éoliennes se dresseront sur les territoires de Mazinghien et
       Wassigny. La société Volkswind, qui a en charge le projet, présente une exposition ... concernant
       cette énergie éolienne.
       Les éoliennes, on en parle beaucoup, mais qu'en pense la population ? Est-elle vraiment
       sensibilisée et informée ? Pour répondre à toutes les questions que chacun se pose encore,
       Volkswind organise donc une exposition sur l'énergie éolienne, et plus particulièrement sur le projet
       en cours sur les communes de Mazinghien et Wassigny. Cette exposition thématique sur l'énergie
       éolienne, à destination du grand public et des collégiens, sera visible à la bibliothèque de Wassigny
       dès aujourd'hui et jusqu'au 26 janvier


      Les 150 élèves du collège de Wassigny pourront la découvrir, ainsi que les habitants et riverains du
       projet éolien, aux heures d'ouverture de la bibliothèque. Des permanences sont assurées par des
       responsables du projet ce matin, le 20 (après-midi) et le 26 janvier (matin).

       Ce sont d'abord les collégiens de Wassigny qui pourront découvrir l'exposition, les énergies
       renouvelables faisant partie de leur programme scolaire. Les élèves de quatrième auront en plus le
       privilège de visiter le parc éolien de Hauteville-Noyales, mis en service à l'automne dernier.

       S'informer sur l'éolien
       L'exposition développe les thèmes de l'énergie éolienne (contexte réglementaire, atouts...) et
       présente les éléments qui ont permis d'élaborer le projet éolien de Mazinghien. Elle montre les
       résultats des études menées dans le cadre de la constitution du dossier d'étude d'impact. Les
       panneaux d'information reviennent sur les études paysagères - grâce à la visualisation de
       photomontages - et environnementales, avec les études sur les oiseaux et les chauves-souris.

       Le projet éolien de Mazinghien et Wassigny compte neuf éoliennes et présente une puissance
       nominale de 20.7 MW. Il a débuté en avril 2008 avec la délibération du conseil municipal de la
       commune, qui a permis à Volkswind de lancer une étude sur la zone. •
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
++++++
PAYS-DE-LA-LOIRE                   44 LOIRE-ATLANTIQUE         44850 Ligné
LA VOIX DU NORD
12.01.2010 ?
http://www.ligne.fr/module-Contenus-viewpub-tid-3-pid-426.html


L’ ENERGIE EOLIENNE : PRUDENCE

Extrait du site internet de la commune de Ligné (date ?)

Ne pas signer de promesse de bail avec une société éolienne sans l'accord de principe du Conseil
municipal.
Actualité municipale
De plus en plus de sociétés spécialisées dans l'énergie éolienne souhaitent se positionner sur le pays
d'Ancenis. Certaines, peu scrupuleuses, démarchent les propriétaires pour leur faire signer des promesses
de bail, ce sans l'accord de principe du Conseil municipal.
Afin d'éviter l'implantation d'une société de ce type sur la commune et un mitage du foncier pouvant
compromettre la possibilité de créer un parc éolien (signature de plusieurs particuliers avec différents
porteurs de projet, dans une même zone), il y a lieu de se rapprocher de la mairie afin de savoir si le
Conseil municipal a donné son accord de principe à la société vous sollicitant :
si un accord de principe a été donné : vous pouvez signer la promesse de bail
si la société n'a pas reçu d'accord de principe : ne rien signer et en informer la commune
Á titre d'information, la délibération du Conseil municipal ne cautionne pas le projet final, mais seulement le
principe de l'étude.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
++++++
PAYS-DE-LA-LOIRE                        17 CHARENTE-MARITIME                 17200 Royan
ROYAN-INFOS
12.01.2010
http://www.royan-infos.com/2010/01/eoliennes-le-vent-mollit/
                                      informations de la Charente Maritime



Eoliennes : le vent mollit




          Quand un projet est accepté, ce sont les associations de défense qui, vent debout, saisissent la
justice administrative. Du tribunal de Poitiers à la cour d’appel de Bordeaux, jusqu’au Conseil d’État pour
les dossiers les plus chauds comme celui d’Yves, les aérogénérateurs génèrent ainsi plus de contentieux
que d’énergie.

Si la Charente-Maritime est en pointe dans ce domaine, elle le doit à ses préfets.

Bernard Tomasini (2004-2005), aujourd’hui préfet de la région Poitou-Charentes, puis son successeur,
Jacques Reiller (2006-2008), n’étaient pas spécialement branchés éolien.

Une douzaine de projets ont été recalés sous leur règne, tandis que la nomination à la commission
départementale des sites d’un opposant notoire, Michel Broncard, alors responsable de Vent de colère en
Aunis, était vécue comme une provocation par les pro-éolien.

Dernière décision en date, la cour d’appel de Bordeaux vient d’annuler le refus opposé à la Société
française d’éoliennes d’implanter un parc de cinq machines à Saint-Germain-de-Marencennes.

Pas sûr que la société, qui exploite déjà Saint-Crépin et Bernay-Saint-Martin, souhaite aller jusqu’au bout,
compte tenu de la forte opposition sur le terrain.

«Le Poitou-Charentes se distingue par un pourcentage de refus proche de 50 %, contre une moyenne
nationale de 28 %», souligne l’Ademe, à Poitiers (Agence de l’environnement et de la maîtrise de
l’énergie).

Sur les 12 projets retoqués par l’administration, certains paraissent avoir été abandonnés par leurs
promoteurs (Genouillé, Mortagne-sur-Gironde, Nuaillé-sur-Boutonne…) tandis que d’autres sont toujours
dans l’air après décision de justice (Saint-Jean-de-Liversay, Bignais-Mazeray, Saint-Mandé-sur-Brédoire,
Marsais, Saint-Pierre-de-Juillers…).

Philippe Goron, le maire de Saint-Crépin, s’inquiète pour l’avenir à terme des 80 000 euros que lui
rapportent «ses» cinq éoliennes. Source

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
++++++
POITOU-CHARENTE                  17 CHARENTE-MARITIME
SUDOUEST
12.01.2010
http://www.sudouest.com/charente-maritime/actualite/article/832143/mil/5578621.html

ENERGIE. L'éolien n'a plus le vent en poupe en Charente-Maritime. Source de multiples contentieux, son
développement est aujourd'hui freiné par le Grenelle 2

EOLIENNES : LE VENT MOLLIT
A défaut d'éclairer nos lanternes, les éoliennes alimentent les juridictions en débats souvent électriques.
Quand un projet est accepté, ce sont les associations de défense qui, vent debout, saisissent la justice
administrative. Et quand il est refusé, ce sont les opérateurs survoltés qui traînent le préfet devant les
juges. Du tribunal de Poitiers à la cour d'appel de Bordeaux, jusqu'au Conseil d'État pour les dossiers les
plus chauds comme celui d'Yves, les aérogénérateurs génèrent ainsi plus de contentieux que d'énergie.
Si la Charente-Maritime est en pointe dans ce domaine, elle le doit à ses préfets. Bernard Tomasini (2004-
2005), aujourd'hui préfet de la région Poitou-Charentes, puis son successeur, Jacques Reiller (2006-2008),
n'étaient pas spécialement branchés éolien. Une douzaine de projets ont été recalés sous leur règne,
tandis que la nomination à la commission départementale des sites d'un opposant notoire, Michel
Broncard, alors responsable de Vent de colère en Aunis, était vécue comme une provocation par les pro-
éolien.
Le cas de Saint-Germain
La plupart des interdictions préfectorales ont été, depuis, retoquées par la justice administrative. Dernière
décision en date, la cour d'appel de Bordeaux vient d'annuler le refus opposé à la Société française
d'éoliennes d'implanter un parc de cinq machines à Saint-Germain-de-Marencennes.
Mais rien ne dit pour autant que le programme aboutira. Si la cour invalide le rejet implicite de la préfecture,
elle ajoute que les importantes modifications apportées par l'opérateur au premier projet qui avait obtenu
un permis de construire imposent une nouvelle enquête publique.
À la Française d'éoliennes, on se tâte. « Il est toujours difficile de travailler en Charente-Maritime », dit-on.
Pas sûr que la société, qui exploite déjà Saint-Crépin et Bernay-Saint-Martin, souhaite aller jusqu'au bout,
compte tenu de la forte opposition sur le terrain. « De toute façon, les éoliennes sont trop proches des
habitations, souligne le maire de Saint-Germain, Sylvie Rodier. La plupart des habitants sont contre, les
élus aussi et l'enquête publique a rendu un avis défavorable. »
État des lieux
« Le Poitou-Charentes se distingue par un pourcentage de refus proche de 50 %, contre une moyenne
nationale de 28 % », souligne l'Ademe, à Poitiers (Agence de l'environnement et de la maîtrise de
l'énergie). En Charente-Maritime, qui possède en Aunis et en Nord-Saintonge un gisement éolien très
convoité, le ratio est bien plus élevé. Trois parcs sont en activité à Saint-Crépin, Bernay-Saint-Martin et
Péré. 19 machines pour une puissance totale de 29 MW. Un quatrième (12 MW) est en construction à La
Benâte, près de Saint-Jean-d'Angély.
Sur les 12 projets retoqués par l'administration, certains paraissent avoir été abandonnés par leurs
promoteurs (Genouillé, Mortagne-sur-Gironde, Nuaillé-sur-Boutonne...) tandis que d'autres sont toujours
dans l'air après décision de justice (Saint-Jean-de-Liversay, Bignais-Mazeray, Saint-Mandé-sur-Brédoire,
Marsais, Saint-Pierre-de-Juillers...). Selon Michel Broncard, le ministère de l'Écologie et du Développement
durable aurait décidé de ne plus faire appel des décisions des tribunaux administratifs annulant les refus
des préfectures.
Quoi qu'il en soit, l'objectif de production affecté à la Charente-Maritime par le schéma régional éolien (60
MW à l'horizon 2010) ne sera pas tenu.
Et le Grenelle 2 ?
Après les vents contraires, c'est plutôt la pétole qui menace le développement de l'éolien industriel. Deux
raisons à cela : le Grenelle 2 de l'environnement et la réforme de la taxe professionnelle. La nouvelle loi,
dont les décrets d'application tardent à sortir, modifie les règles de définition des zones de développement
éolien (confiées au seul préfet) et assimile les parcs aux installations classées, ce qui rend la procédure
administrative beaucoup plus complexe et contraignante. « Pour les opérateurs, c'est plutôt décourageant,
confirme l'Ademe Poitou-Charentes. Il n'y a plus beaucoup de dossiers déposés depuis 2008. »
Les élus locaux, eux aussi, sont dans l'expectative. La fin de la taxe professionnelle rend moins alléchant
l'accueil d'un parc. Philippe Goron, le maire de Saint-Crépin, s'inquiète pour l'avenir à terme des 80 000
euros que lui rapportent « ses » cinq éoliennes.
Miser sur le vent est rentable. À raison d'un investissement moyen de 1,2 million d'euros par MW, le taux
de rentabilité des installations tourne autour de 10 % l'an. Paradoxalement, le Grenelle 2 risque de donner
un coup de frein au développement de l'éolien.
                                                                                   Auteur : Pierre-Marie Lemaire
                                                                                     pm.lemaire@sudouest.com
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
++++++
LANGUEDOC-ROUSSILLON                                  11 AUDE                 11360 Villesèque-des-Corbières

L’INDEPENDANT & MIDI LIBRE
12.01.2010
http://www.midilibre.com/articles/2010/01/12/VILLAGES-Echos-du-conseil-municipal-1068204.php5


Villages de Port-la-Nouvelle
Edition du 12 01 2010
Villages de Port-la-Nouvelle Echos du conseil municipal

Le conseil municipal s'est réuni dernièrement sous la présidence de Christian Théron, maire. Tous les
membres étaient présents ou représentés.

EXTRAIT

. Le maire rappelle que le Parc naturel régional de la Narbonnaise (PNR) en Méditerranée est classé par
décret du Premier Ministre jusqu'au 17 décembre 2010. Depuis mars 2007, la Région Languedoc-
Roussillon, en partenariat avec le Département de l'Aude Pays Cathare, a engagé la procédure de révision
en vue du renouvellement du classement en Parc naturel régional du territoire des 22 communes
constituant le périmètre d'étude du Parc. La Région a confié au Syndicat Mixte de gestion du PNR de la
Narbonnaise en Méditerranée l'élaboration de la nouvelle charte. Il a conduit le processus d'étude,
d'animation et de concertation pour définir un nouveau projet de charte sur 12 ans. A l'unanimité,
l'assemblée approuve le nouveau projet de charte révisée 2009-2021 du PNR et renouvelle son adhésion
au syndicat mixte de gestion.

Etc.

Afin de permettre l'accès au site éolien de Villesèque-des Corbières, la société du Parc Eolien de
Villesèque a aménagé les abords et certains virages de la D 205. Les aménagements ayant empiété sur
des parcelles communales, elle souhaite acheter les parties concernées afin de les céder et d'incorporer
les ouvrages réalisés et les emprises correspondantes au réseau départemental. Un avis favorable est
donné aux cessions de parcelles de la D 205 et le conseil charge le maire de mener à bien cette affaire.

Etc.

Voir le fichier pdf joint au fichier PRESSE pour voir comment ce maire a mis la pression sur le PNRNM
pour que celui-ci avalise tous les projets d’installation d’éoliennes dans le canton de Sigean - chantage !!!
Que peut valoir un tel PNR ???
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
++++++
NORD-PAS-DE-CALAIS                             62 PAS-DE-CALAIS              62127 Tincques
LA VOIX DU NORD
11.01.2010
http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Saint_Pol_sur_Ternoise/actualite/Autour_de_Saint_Pol_sur_Ternoise/T
ernois_Est/2010/01/11/article_demenagement-de-la-poste-spanc-et-salle.shtml
      Déménagement de la Poste, SPANC et salle de sports : les gros projets de 2010
       lundi 11.01.2010, 05:04 - La Voix du Nord




       TINCQUES |

       C'est devant une salle des fêtes comble que le maire a pris la parole, samedi soir, pour présenter
       ses voeux à la population. L'occasion pour Gilbert Dartois de lister les projets qui vont occuper
       l'équipe municipale en 2010 et dans les années à venir.

       PAR CLAIRE COUILLEZ-BROUET


       saintpol@lavoixdunord.fr

       EXTRAIT

       Gilbert Dartois a aussi passé en revue les dossiers en cours à la com de com qui concernent
       Tincques avec notamment l'arrivée de l'entreprise Les délices des 7 Vallées sur le parc d'activités
       Écopolis. La commune devrait profiter des réseaux de gaz et de fibre optique installés pour les
       entreprises. Quant au projet éolien qui devrait permettre l'implantation de deux machines à
       Tincques, l'enquête publique est en cours. •

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
++++++
NORD-PAS-DE-CALAIS                         62 PAS-DE-CALAIS            62130 Saint-Poal-sur-Ternoise
LA VOIX DU NORD
11.01.2010
http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Saint_Pol_sur_Ternoise/actualite/Autour_de_Saint_Pol_sur_Ternoise/T
ernois_Est/2010/01/11/article_demenagement-de-la-poste-spanc-et-salle.shtml

Pas d'éoliennes au menu




le maire souhaite la réalisation de ses deux objectifs pour 2010

BOURG-BEAUDOIN. L'année se passera entre la rénovation de la cantine scolaire et le refus du parc
éolien.
Rénover le service cantine et s'opposer à l'installation d'un parc éolien sur le territoire de Mesnil-Raoul, tels
seront les deux principaux objectifs 2010 de la commune de Bourg-Beaudoin. Pour ce qui est de
l'installation des éoliennes, le préfet de la Seine-Maritime en a donné l'autorisation.
« Nous nous sommes pourtant opposés à ce projet dès que nous en avons pris connaissance, a déclaré le
maire de Bourg-Beaudoin, Philippe Halot. Le conseil municipal s'y est opposé à la majorité et l'enquête
publique a conclu également de manière négative tout comme celle de la commission environnement du
département de l'Eure. Le préfet est pourtant allé contre ces avis qui, pour négatifs qu'ils soient, ne
s'opposent pas aux éoliennes en général, mais à l'emplacement qui a été choisi. A savoir, à la frontière de
Bourg-Beaudoin et près de zones habitées. Nous utiliserons sûrement le recours du tribunal administratif
pour nous y opposer. Nous sommes plusieurs à vouloir le faire. »
Plus consensuel est le dossier de la restauration du restaurant scolaire qui se trouve dans la salle des fêtes
: « Il s'agit, précise toujours le maire, d'une remise aux normes et d'un agrandissement d'environ 50 m². »

Etc.

Haut de page
                                                                                Article paru le : 12 janvier 2010
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
++++++

Objet : Une date à retenir....Mercredi 27/O1 sur Arte
>
> Sur ARTE, dans le cadre de l'émission Global Mag animée par Emilie Aubry, le Mercredi 27 Janvier à
19h30, un reportage "La fronde anti éolienne" tournée par l'Agence CAPA sur la Charente Maritime.
Avec la participation de Valérie Giscard d'Estaing et de J-L Butré, plusieurs sujets seront évoqués, la
révolte des habitants de Marsais (17700)et le déni de démocratie, les nuisances subies par les riverains de
la Faye d'Epannes du parc éoien de Bernay St Martin (17330) ...etc...
Le sujet durera 8 minutes.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
++++++

								
To top