Docstoc

COTXET INFOS

Document Sample
COTXET INFOS Powered By Docstoc
					LE JOURNAL DE TOUS CEUX QUI FONT L’ASSOCIATION JEAN COTXET                                     N° 46 septembre 2006




COTXET INFOS
    échos d’automne

                                                                                            Sommaire
                                                                                            Page 1.
                                                                                            édito

                                                                                            Page 2 et 3.
                                                                                            Actu des sites
                                                                                            4ème carrefour
la Direction générale, de gauche à droite : Pierre Dolivet, Jean Pineau, Philippe Dartois
                                                                                            Page 4 et 5.
                                                                                            Ressources
Nous démarrons cette année scolaire avec une nouvelle direction générale,                   Le Référentiel Jean Cotxet
après le départ de Pierre Guillo. Celui-ci a servi l’Association Jean-Cotxet                Les fiches de fonction
pendant 36 ans et a assuré toutes les responsabilités possibles dans l’associa-
tion jusqu’à la direction générale (Directeur général adjoint puis Directeur                Page 6 et 7.
général depuis 2003).                                                                       Environnement.
A travers cet exemple, il apparaît de nombreux motifs de satisfaction et d’en-              - Opinion : La prise en charge
couragement pour ceux qui participent au fonctionnement de l’association, à                 des jeunes majeurs.
la défense de ses valeurs et qui contribuent à son efficacité. D’abord la recon-            - Evénements. Calendrier.
naissance du travail accompli qui, lorsqu’il complète une incontestable
intelligence, permet à l’individu de progresser sans cesse, pour son bien-être et           Page 8.
pour celui de la collectivité qu’il sert. Ensuite, c’est la capacité de l’association       Entre nous.
à gérer activement la carrière de ceux qui apparaissent comme les plus méri-                Les nouveaux venus à l’AJC
tants.                                                                                      avril - 31 août 2006.
Nous lui avons rendu un vibrant hommage lors de notre dernière assemblée                    Correspondants
générale ainsi qu’à l’occasion de son départ célébré à Bièvres, là où il avait été          et Comité de rédaction.
nommé Directeur en 1976, à 29 ans. Nous nous retrouverons dans quelque
temps lorsqu’il lui sera remis les insignes de Chevalier dans l’Ordre National
du Mérite.
C’est pourquoi nous voulons poursuivre la politique mise en œuvre par Pierre
                                                                                            Pierre Dolivet
Guillo. La nomination de Jean Pineau en qualité de directeur général, avec à                Directeur général adjoint
ses côtés Philippe Dartois et Pierre Dolivet qui vient de rejoindre l’association,          développement, recherche et
nous assure une grande stabilité sans se priver d’un nouvel élan, propre à cha-             des affaires éducatives.
que changement de management. Ils ont notre confiance et nous permettent                    52 ans.
d’aborder dans les meilleures conditions les prochains mois, marqués très vrai-             Après des études de philoso-
semblablement par les débats sur la politique de l’enfance et de la famille qui             phie, psychologie et sociologie,
vont avoir lieu à l’occasion des élections nationales. Quant à nous, Association            il a toujours évolué dans le
                                                                                            milieu associatif.
Jean-Cotxet, il nous importe de préparer l’avenir, quelles
                                                                                            Egalement formateur et
que soient les options qui seront retenues, pour per-                                       consultant pendant 13 années,
mettre la meilleure prise en charge des jeunes en                                           il était précédemment Directeur
difficulté.                                                                                 général adjoint de l’AGE
Claude Chevrier. Président                                                                  (Association de Groupements
                                                                                            Educatifs).
LE JOURNAL DE TOUS CEUX QUI FONT L’ASSOCIATION JEAN COTXET                                    N°46 septembre 2006




actu sites
 Rendez-vous sportif réussi ! et 1...                                               Jenner
                                                                                    “Au revoir Madame la Directrice...”
                                                                                    (extrait du discours prononcé par Pascal Grotto,nouveau
                                                                                    directeur de l’établissement, lors du départ de Mme Cadena,
                                                                                    dans un style qui lui est propre et dont l’humour voulu n’en-
                                                                                    lève en rien à la compréhension et l’affection des propos).
                                                                                    “Je n’ai pas souhaité tenter l’impossible,
                                                                                    à savoir résumer dix ans de collaboration
                                                                                    professionnelle et tous les moments par-
                                                                                    tagés, de riche intensité. Il me faudrait
                                                                                    écrire en conséquence. Je souhaite sim-
                                                                                    plement vous rendre hommage pour
                                                                                    votre humanisme et l’attention que vous
                                                                                    savez apporter au plus près des enfants
                                                                                    et de leur famille, dans la dignité et le
                                                                                    respect de chacun...
                                                                                    La suite de mon propos se veut un tanti-
                                                                                    net ludique pour la circonstance ; il
                                                                                    n’engage que son auteur, vision, par le
                                                                                    petit bout de la lorgnette, d’un cadre de
                                                                                    direction.
Il y avait comme un petit air ... de       Et tous les participants ont reçu une    D’origine Catalane, le SANG CHAUD
Coupe du monde ce mercredi 28              médaille, souvenir de cette journée.     qui l’anime PENSA qu’il lui fallait rapi-
                                           D’autres activités athlétiques et de     dement convoquer le DON QUI-
juin, pour cette première rencontre
                                                                                    CHOTTE qui sommeillait en elle. En
sportive, initiée par le SIOAE93.          musique (djembe) étaient proposées
                                                                                    effet, la nouvelle structure du Foyer
Les équipes de foot étaient compo-         pour divertir les jeunes entre les       Jenner, que l’Association Jean-Cotxet
sées par les enfants et les adoles-        matches.                                 venait de confier à Mme Cadena, était
cents des différents sites, ainsi que      Le déjeuner, préparé par les équipes     présentée comme l’Insubmersible de
par les professionnels des structures.     des structures, a favorisé les échan-    l’Epoque...
Au total, 200 participants étaient enga-   ges autour d’un très bon repas           Le temps des Mousquetaires.
gés dans ce grand tournoi de football.     convivial.                               DUMAS était en place…pas Alexandre
Les heureux gagnants :                     L’esprit chaleureux et le plaisir pris   mais Elisabeth l’Auvergnate… Son alter
                                           à se retrouver autour du sport font      ego était venu des Ardennes, Pascal
- catégories des « grands » et des
                                                                                    Grotto, le Franco Italo-belge. Ces deux-
«moyens » : la prévention spécialisée.     de cette journée un franc succès.
                                                                                    là assurèrent la transition entre l’Ancien
- catégorie des «petits » : le foyer de    Une réflexion est déjà en cours pour     et le Nouveau, contre vents et marées,
Bièvres.                                   sa reconduction dans les années à        tout en accueillant la nouvelle
Coupes et autres lots ont été remis        venir (peut-être tous les deux ans).
                                                                                    Prophétesse.
aux équipes des vainqueurs.                                                         Puis vint le quatrième mousquetaire, sur
                                                                                    une valse à trois temps :

      60 921,67
                                                                                    et 1 Mireille Roques,


    euros, est le montant
                                                                                    et 2 Jean-Claude Lantuas,
                                           SASG Paris                               et 3 voilà Robert Rigault, le Normand.
                                                                                    Sitôt les quatre réunis, la devise des
    versé pour 2005 par l’AJC              Mohamed Razane est éducateur             mousquetaires reprit de sa vigueur :
    au titre de la « Journée de            dans le service d’AED et …écrivain.      “Jenner pour tous et tous pour Jenner”
 solidarité», instituée par la loi         Son premier roman « Dit violent »,       “...Aujourd’hui, la nouvelle équipe est en
       du 30 juin 2004 pour                chez Gallimard, Paris 2006, vient de     place, Marie-Christine Lafont et Anne
   l’autonomie des personnes               sortir. « Champion de boxe et de
      âgées et handicapées.
                                                                                    Lozac’h nous ont rejoints.
                                           misère, Mehdi, dix-huit ans de           Eglantine Cadena peut s’en aller l’esprit
 Cela correspond à une contri-             violence en banlieue parisienne va       libre, après avoir remis les plans de route
  bution de 0,3% sur la totalité           jusqu’au bout de sa rage de vivre        au nouveau pilote de l’Etablissement
  des rémunérations versées à              et de mourir... . Un livre explosif »
 cette occasion à l’ensemble du
                                                                                    Jenner...”
                                           Elsa Vigoureux. Le nouvel obs.
 personnel, soit 874 personnes.
                                                                                    “A bientôt de se revoir au détour d’une
                                                                                    flânerie parisienne ou à la découverte du
                                                                                    Gros Caillou...”.
2
LE JOURNAL DE TOUS CEUX QUI FONT L’ASSOCIATION JEAN COTXET                                 N° 46 septembre 2006


                                                                                               actu sites

  Thiais
                                                                                       4ème Carrefour
                                                         Deux échanges ont déjà         25 septembre
                                                         eu lieu. Les jeunes du
                                                         foyer ont guidé les adul-     En complément des six
                                                         tes de « Joie et Lumière »    thèmes de réflexion qui
                                                         dans Paris et ceux-ci ont     ont été choisis, un
                                                         à leur tour fait visiter      thème général est pro-
                                                         Lille. De belles rencon-
                                                         tres placées sous le signe
                                                                                       posé à la réflexion des
                                                         de la joie et de la bonne     participants « la prise
                                                         humeur.                       de risque, une qualité »
                                                         Les jeunes associés à ce      car il n’y a pas de
                                                         projet, ravis d’avoir par-    travail dans l’éducation
                                                         tagé ces moments, sont
                                                         motivés pour organiser
                                                                                       sociale sans prise de
                                                          d’autres activités ensem-    risque éducatif et il n’y
Pour les 40 ans du foyer, une maison rénovée
sous l’égide des Monuments Historiques                    ble. Ils ont franchi une     a pas de relations parte-
Un ancien éducateur de Thiais                             étape dans la découverte     nariales dans le milieu
Stalingrad a proposé de développer             du monde extérieur et donc de leur      éducatif sans évaluation
un partenariat avec son association            ouverture d’esprit.
                                                                                       de nos pratiques.
« Joie et Lumière » qui prend en                                                       La synthèse des travaux de
charge des adultes handicapés men-             Le prochain rendez-vous est fixé :
taux. Cette association est basée à            les membres de ce projet sont invi-     la journée sera publiée dans
Lille.                                         tés à la fête de fin d’année à Lille.   le prochain numéro de
                                                                                       Cotxet Infos


Le Parrainage en entreprise :
des expériences à développer
Issu d’une réflexion menée par le gouvernement à l’issue des violences urbaines de novembre
2005, un système de parrainage entre chefs d’entreprise et jeunes suivis par la PJJ a été créé
en 2006.
Trois jeunes filles du foyer de Thiais sont engagées dans ce projet proposé par le Ministre de
la Justice lors de sa visite à Thiais en décembre dernier. Un exemple.
Souad a pour marraine Sophie de Menthon, présidente de l’association ETHIC (Entreprises de Taille Humaine
Indépendantes et de Croissance). Accompagnée de Mme Lounis, chef du service appartements, elle a rencontré sa
marraine en mars. Avec l’aide d’une collaboratrice de sa marraine, elle a actualisé son curriculum vitae, travaillé ses
lettres de motivation. Souad a fait un stage dans une des entreprises membre d’ETHIC. Sa marraine ayant coordonné
la mise en place du programme de parrainage, elle a participé au déjeuner de présentation au Ministère de la Justice
et également accompagné sa marraine lors d’interventions dans une école qui forme de futures cadres et chefs d’entre-
prise féminins. Elle a été invitée à suivre le déroulement d’une émission de radio « les grandes gueules » sur France
inter, à laquelle Sophie de Menthon participe régulièrement. Souad attendait beaucoup de ce programme d’insertion
professionnelle. Elle est très contente de ce qui a été mis en place. Toutefois, elle relativise aussi l’aide pratique que
cela peut apporter.
Le parrainage a pour objectif d’accompagner des jeunes en difficulté dépourvus de relations avec les milieux profes-
sionnels dans leur recherche d’emploi et de leur faire bénéficier des réseaux d’employeurs potentiels que les parrains
ont pu constituer. Pour en savoir plus : www.justice.gouv.fr rubrique « parrainer un jeune qui a raté une marche de la
vie ».
                                                                                                                        3
LE JOURNAL DE TOUS CEUX QUI FONT L’ASSOCIATION JEAN COTXET                                N° 46 septembre 2006


    Ressources

Le référentiel Jean-Cotxet
Pour une évaluation efficace des          - Dans un souci de respect et de          à initier l’exercice de la citoyenneté.
pratiques de l’Association, en            confiance réciproque, dès le début        - Dans sa mission de protection de
adéquation avec la loi n° 2002-2,         de la prise en charge, il est impor-      l’Enfance, l’association se doit de
il était important de construire          tant de garantir un climat sécurisant     respecter les images parentales et,
un «Référentiel » spécifique aux          et stimulant pour permettre à cha-        dans la mesure du possible, de pré-
activités de l’AJC.                       cun d’exprimer ses attentes.              server les liens parentaux.
A partir de septembre 2006, trois         - Pour éviter les risques d’actions       - L’état de souffrance, de précarité,
structures vont expérimenter les          parcellisées et les ruptures de prise     de faiblesse des personnes accueil-
moyens à mettre en oeuvre : deux          en charge, en raison de la multipli-      lies ou suivies implique de la part
foyers (Amandiers-Belleville et           cité des intervenants, l’équipe édu-      des acteurs de l’association une vigi-
Ourcq) et un service (IOE/AEMO            cative doit veiller à la cohérence et     lance individuelle et collective.
et Réparation Pénale du 93). Ces          au suivi de l’intervention.               - Ces situations complexes et délica-
expériences serviront à la finalisa-      - Pour répondre efficacement à l’en-      tes à évoquer doivent être traitées,
tion du texte sur l’année 2007 afin       semble des besoins de la personne,        dans un climat de respect et de
qu’une première évaluation interne        la cohérence et l’articulation des        confiance réciproque, par des procé-
soit lancée en septembre 2007.            interventions avec les services exté-     dures précises et connues de tous.
Dès la fin de l’année, des réunions       rieurs doivent être garanties.
d’information seront organisées           - Chaque usager est singulier. Pour
dans chaque structure.                    garantir la traçabilité de l’action       Les stratégies et mana-
Le document a été élaboré en 3            éducative un dossier est établi dans      gement d’un établisse-
plans :                                   le respect des règles de confidentia-
- l’usager et les modalités de son        lité.
                                                                                    ment ou d’un service
accompagnement                            - Ce document permet de préciser
- les stratégies et management d’un       en co-construction avec les usagers,      - Le projet d’établissement doit faire
établissement ou d’un service             les modalités de la prise en charge.      référence très précisément au
- les fonctions supports.                 Les éléments de la prise en charge        schéma départemental et aux termes
                                          individualisée prennent en compte         de la convention d’habilitation afin
Voici l’ensemble des principes qui        les attendus du mandant et les atten-     d’inscrire les réponses proposées
sont développés dans chaque chapitre.     tes exprimées par l’usager ou son         dans l’environnement de l’établisse-
                                          représentant et sont régulièrement        ment.
                                                                                    - L’association porte une vigilance
L’usager et les modalités                 révisés dans le souci de valoriser
                                                                                    et une attention continue à la prise
                                          l’évolution personnelle de l’usager.
de son accompagnement                     - Pour favoriser la socialisation et      en compte des besoins des usagers
                                          l’intégration de la notion de respect     et à leurs évolutions.
- La reconnaissance de la valeur de       dû à chacun, l’organisation et la réa-    - Comme pour le projet associatif, la
l’autre est un principe fondateur de      lisation d’actions collectives sont       révision du projet d’établissement
notre association ; chaque usager,        préconisées.                              est une opportunité pour l’examiner,
parents et enfant, doit connaître ses     - La mission d’éducation qui nous         le soumettre à critique, voire refon-
droits pour être acteur de la prise       est dévolue implique de rechercher        der les relations entre ses acteurs.
en charge.                                les capacités et les potentialités de     - Les réponses apportées aux
- Le respect de l’autre doit nous évi-    chacun, de les développer et de les       besoins des usagers impliquent sur-
ter de dériver vers l’excès de pou-       valoriser.                                tout des moyens en personnels qua-
voir sur ceux auprès de qui nous          - La finalité de l’action éducative       lifiés. L’évolution des besoins des
intervenons et qui se trouvent, par       étant, outre le bien-être, l’insertion    usagers impose une adaptation per-
définition, en état de souffrance, de     sociale et l’autonomie, l’inscription     manente des moyens et des compé-
précarité, de faiblesse.                  dans les dispositifs de droit commun      tences par le biais de la formation.
- Il est important que les usagers        doit être favorisée et l’apprentissage    - L’organisation du travail est
jouissent de leurs droits au sein de      facilité.                                 conçue pour garantir la qualité des
l’association mais aussi qu’ils fassent   - L’association tend à promouvoir la      conditions de l’exercice profession-
valoir leurs droits dans les disposi-     cohésion sociale, à prévenir les          nel.
tifs de droit commun.                     exclusions et à en corriger les effets,   - La gestion prévisionnelle des
                                                                                    emplois et des compétences permet
4
LE JOURNAL DE TOUS CEUX QUI FONT L’ASSOCIATION JEAN COTXET                                 N° 46 septembre 2006



                                                                                           Ressources
de faire évoluer les compétences         l’établissement.                           - Afin de favoriser l’intégration et
professionnelles de chacun afin d’of-    - L’établissement s’inscrit dans un        l’autonomie des usagers, il est indis-
frir les réponses les mieux adaptées.    environnement, dans et avec lequel         pensable de promouvoir la struc-
- Une bonne connaissance du rôle et      il travaille, afin de répondre au          ture sur le territoire.
des responsabilités de tous les per-     mieux aux droits et aux besoins des
sonnels favorise le dialogue et per-     usagers.
met l’expression et la reconnais-
sance de chacun.
- Le directeur est garant d’un cadre
permettant à chacun d’être reconnu         Les fiches de fonction : la référence métiers
dans ses compétences et de bénéfi-
cier d’un capital de confiance             La construction des fiches de fonction permet d’avoir un
mutuelle favorisant la possibilité de      cadre général des domaines métiers nécessaires à l’activité de
se remettre en question sans dom-          l’Association. Elles sont la suite logique du travail effectué
mage dans la pratique profession-          par les directeurs, chefs de service et la direction générale à
nelle d’un travail en équipe.              propos de l’entretien de professionnalisation (animé par le
- La gestion de fonds publics impli-       Cabinet Feature).
que le strict respect des règles           Conçues entre septembre 2005 et juin 2006, ces fiches de
comptables et financières et des pro-      fonction génériques serviront de bases de travail à chacun des
cédures internes.
                                           directeurs pour les adapter à leurs structures et en faire des
                                           fiches de poste.
Les fonctions supports                     Les fiches de fonction des différents emplois ont été élaborées sous
                                           l’animation de la direction générale et avec la participation des direc-
- Le partage du souci constant de la       teurs. Cinq principes ont été retenus :
sécurité physique et morale de tous        - adopter la même présentation pour toutes les fiches
est indispensable.                         - préciser les finalités de la fonction
- Une vigilance permanente portée          - préciser les missions
aux indices de risque permet l’élabo-      - détailler les missions
ration et la mise en œuvre d’une           - déterminer les compétences requises.
politique de prévention.                   Ainsi, elles comportent toutes les éléments suivants :
- La population accueillie requiert        - « Fonction », « positionnement hiérarchique », « rend compte à »,
une précaution particulière vis-à-vis        « encadre », « statut », « classification ».
de son environnement; pour une             - « finalité de la fonction ».
implantation adéquate, il est néces-       - « missions » avec « niveau de responsabilité »
saire de prendre en compte les             - « détail des missions et impératifs de la fonction » :
besoins des usagers.                        • technicité métier
- L’environnement intérieur et exté-        • relation communication
rieur des établissements participe à        • organisation implication
la cohérence et la qualité des prises       • management
en charge.                                 - « définition des compétences requises ».
- L’ajustement des équipements per-
met de proposer des conditions d’ac-
cueil et d’hébergement adaptées aux        17 fiches de fonction ont été établies pour les emplois suivants :
populations accueillies.
- Les conditions d’accueil et d’hôtel-     - directeur général                         - médecin psychiatre
lerie proposent un service de qua-                                                     - finance, travaux
                                           - directeur général adjoint « administration, chef comptable et informatique»
lité, au regard du dispositif d’hy-                                                    - recherche et siège
                                           - directeur général adjoint « développement,comptable du affaires éducatives»
giène et de sécurité et en adéquation      - directeur                                 - adjoint d’économat-comptable
                                           - directeur adjoint                         - secrétaire
avec les besoins
                                           - chef de service éducatif                  - maîtresse de maison
L’entretien et la maintenance s’orga-                                                  - surveillant de nuit
                                           - éducateur
nisent en tenant compte de l’envi-         - psychologue                               - ouvrier d’entretien
ronnement dans lequel ils évoluent,                                                    - assistante familiale
afin de répondre aux spécificités de

                                                                                                                           5
LE JOURNAL DE TOUS CEUX QUI FONT L’ASSOCIATION JEAN COTXET                      N° 46 septembre 2006



environnement

Opinions :
la prise en charge Jeunes Majeurs
Au moment où la Protection      La prise en charge des jeunes             ces : suivre une formation, trouver
Judiciaire de la Jeunesse se    majeurs par les Services d’Aide           un travail, refaire le point tous les
                                Sociale à l’Enfance semble                trois ou six mois…, permettent-ils à
désengage des mesures judi-     aujourd’hui soumise à deux                ces jeunes, en particulier aux plus
ciaires de Protection Jeune     contraintes :                             démunis d’accéder à l’autonomie ?
Majeur, rappelons les raisons                                             Pour ces jeunes majeurs, que leurs
de ce type de placement :       • l’espérance de vie en France a          difficultés soient du côté des trou-
• les fragilités de nombreux    gagné pratiquement vingt ans dans         bles du comportement, des troubles
                                le dernier demi-siècle. On en voit les    de la personnalité ou du déficit, les
jeunes nécessitent une conti-   conséquences du côté du grand âge.        problèmes sont finalement peu diffé-
nuité dans l’accompagne-        Un autre effet, moins évident mais        rents :
ment qui ne peut pas oppor-     tout aussi important (noté entre          • Certes, quelques-uns auront suffi-
tunément être artificielle-     autres par le philosophe Marcel           samment d’appuis familiaux et de
ment transmis à un autre        Gaucher) est le décalage vers le          ressources personnelles pour pou-
                                haut de l’âge d’entrée dans le monde      voir, dès 18 ans, se passer de toute
partenaire;                     du travail donc de l’autonomie            aide sociale.
• certains jeunes avec un       financière. Il s’agit là d’une tendance   • A l’autre extrémité, un certain
profil justice marqué ne        démographique lourde.                     nombre (que l’on espère le plus fai-
pourront pas automatique-                                                 ble possible), relève très vite de la
ment, à l’aube de leur majo-    • Par ailleurs, l’explosion des bud-      prison, de l’hôpital psychiatrique ou
                                gets d’Aide Sociale amène les diffé-      des structures pour personnes han-
rité, être pris en charge par   rents services à limiter des prises en    dicapées.
l’ASE ; ils auront encore       charge coûteuses, en particulier au-      • Mais comment prendre en charge,
besoin de faire leurs preuves   delà de 18 ans.                           le plus souvent poursuivre la prise
en quelque sorte;               Il existe donc une période allant de      en charge, de tous ceux qui sont
• d’autres jeunes majeurs ont   15/16 ans - fin de la scolarité obliga-   instables, plus ou moins déséquili-
                                toire – à 24/25 ans, âge de l’autono-     brés, en échec scolaire, commettent
besoin d’avoir en face d’eux    mie réelle financière, affective, pro-    de petits délits…
un Juge pour cheminer, c’est    fessionnelle où la question de l’inser-
la symbolique même du judi-     tion va être particulièrement déli-       L’adolescence est de façon physiolo-
ciaire;                         cate. Cette période est ponctuée par      gique, l’âge des investissements
• enfin, il est fondamental     des échéances administratives et          mobiles, des conduites à risque, des
                                légales :                                 refus irrationnels… Or cette
que la justice des mineurs      - 16 ans : fin de la scolarité obliga-    période, dans les pays développés va
continue de garantir la com-    toire                                     de 15 à 23, 24 ans, « lâcher » ces
plémentarité entre protec-      - 18 ans : majorité légale                jeunes, tout particulièrement ceux
tion et sanction.               - 21 ans : arrêt des prises en charges    qui sont le plus en difficulté, à 18
                                ASE.                                      ans me laisse perplexe et pose trois

Voici le point de vue du doc-
                                Mais ces échéances ne correspon-          questions : Est-ce légitime ? Est-ce
                                dent pas nécessairement à des évo-        efficace ? Est-ce économique ?
teur Samson - psychiatre à la   lutions réelles pour les jeunes
                                concernés, voire interrompent des         Est-ce légitime ?
Villa Préaut - à propos de la   processus de formation et d’inser-        Nous avons pris de façon implicite
prise en charge des jeunes
                                tion sociale en cours. On peut se         un engagement auprès de ces
                                demander si les modalités actuelles       enfants. Tout le travail d’un foyer,
majeurs en errance.             de prise en charge de ces jeunes          d’une famille d’accueil s’appuie sur
                                sont encore adaptées : Les «contrats      cette hypothèse : « Quand tu seras
                                jeunes majeurs » avec leurs exigen-       grand », « Quand tu auras fini ta
6
LE JOURNAL DE TOUS CEUX QUI FONT L’ASSOCIATION JEAN COTXET                                     N° 46 septembre 2006



                                                                                            environnement


formation », « Quand tu auras            fugueuses ou révoltées que pour des
trouvé un travail ».                     raisons thérapeutiques. A quel coût?
Interrompre une prise en charge à        • Quel est le coût social d’une gros-
18 ou 19 ans parce que le jeune, à ce    sesse poursuivie par angoisse devant                  Réunions
moment précis est en échec, en rup-      l’avenir, pour avoir un statut, un                    à retenir
ture, en opposition (est adolescent      foyer ?
en somme), apparaît à beaucoup           •Imagine t-on pour certaines parce
d’éducateurs ou de thérapeutes           que leur contrat jeune majeur a été                   La Psychanalyse de
comme une rupture de contrat de          interrompu qu’elles en seront plus                    l’enfant. Les conféren-
leur part.                               autonomes ? Cela les renvoie au                       ces du mercredi.
                                         contraire, je le crains, vers l’errance,              11.10.06
Est-ce efficace ?                        la marginalité et un assistanat qui                   “Interprétation et dyna-
Un certain nombre d’exigences et de      risque d’être durable. Sans doute                     mique de la cure”
contraintes est assurément néces-        pour elle et pour bien d’autres, la                   8.11.06
saire pour permettre à un adolescent     rigidité des systèmes de prise en                     “L’interprétation dans le
de se structurer, mais l’expérience      charge n’est pas adéquate.                            groupe”.
de notre foyer nous a montré que le      L’expérience du service de suite de                   13.12.06
chantage – ou ce qui est vécu            notre foyer est en cela tout à fait                   “Interpréter pour un
comme tel – et la menace d’abandon       intéressante. (1) La thèse de socio-                  enfant sans langage”.
poussent ces adolescents vers le pas-    logie d’Isabelle Frechon montre de                    lieu: Université René
sage à l’acte, les conduites à risque    façon très claire que cette période,                  Descartes- 21h15.
ou la dépression.                        qui va de 18 à 24 ans, loin d’être
                                         une évolution linéaire vers l’autono-
                                                                                               Les Rencontres
Tout le travail de notre foyer s’arti-   mie, est au contraire faite de ruptu-
                                                                                               Liaisons Sociales
cule justement autour de l’absence       res, de projets idéalisés, mis en
                                         échec. Une aide ponctuelle mais                       16.10.06
de contrat (qui n’est pas l’absence
                                         assurant cette indispensable conti-                   “Diversité, non-discri-
de règle). On peut changer d’avis,
                                         nuité affective a permis avec un coût                 mination. Pourquoi les
mettre en échec un projet, échouer
                                         finalement très modeste, à ces jeu-                   entreprises n’ont plus le
dans sa formation et la reprendre
                                         nes, si inquiétantes à 16 ans de s’ins-               choix ?”
sans perdre sa place. Cela évitera
                                         taller dans la vie pas plus mal que                   lieu : The Westin Paris,
peut-être de les pousser à en cher-
                                         d’autres.                                             renseignements :
cher une autre. La prison pour les
                                                                                                01 76 73 38 85
garçons, les foyers maternels pour
les filles sont aussi des façons de      (1) Notre service bénéficie d’un financement
                                         permettant, entre autre, qu’une éducatrice            CILA
poursuivre la prise en charge !…
                                         s’occupe à temps plein des «anciennes » de            9.12.06.
                                         notre foyer. Celles-ci sont régulièrement invi-       “Adolescence et éduca-
Est-ce économique ?                      tées à venir, à donner de leurs nouvelles. Elles
C’est une question qui sort claire-                                                            tion”,
                                         peuvent venir régler des problèmes administra-
ment de mon champ de compétence.         tifs, demander un conseil, rencontrer le psy-         lieu : Institut de
Je ferai cependant quelques remar-       chiatre,…                                             Psychologie. Boulogne-
ques.                                    L’intérêt de ce service tant pour les anciennes       Billancourt.
• Les contrats transgressés par ces      que pour les jeunes présentes demanderait un          Renseignements et inscrip-
jeunes adolescentes (la transgression    développement qui sort du cadre de cet article        tions : Georges Cognet
                                         et pourrait faire l’objet d’une présentation          01 55 20 58 22
est souvent leur symptôme) entraîne
                                         ultérieure.
une instabilité, des prises en charge
multiples, des orientations inadap-
tées. Mais certaines sont restées des
mois « en attente » dans des services
de psychiatrie, plus parce que
                                                                                                                            7
LE JOURNAL DE TOUS CEUX QUI FONT L’ASSOCIATION JEAN COTXET                            N° 46 septembre 2006



    entre nous                                                                      Correspondants
    Bienvenue à :                                                                  Amandiers-Belleville :
                                                                                   Patrick GIBEAU
    Accueils de Seine St Denis                                                     Croix Nivert :
    IKHLEF Khadidja, Secrétaire de direction (mutation)                            Jean-Louis BRASSAT
    KRICHI Abdellatif, Surveillant de nuit
                                                                                   Ermont :
    Amandiers- Belleville                                                          Sabrina MARTEL
    WALLIA Brahim-Moussa, Surveillant de nuit                                      Garches :
                                                                                   Michel DUMONT,
    Bièvres                                                                        Yolande GUYARD
    HAYE Elodie, Educatrice spécialisée
    VOLKMANN Karine, Candidat Elève Educateur avant sélection                      Jenner :
                                                                                   Alexandra INGERT
    DAU : Le Perreux                                                               La Varenne :
    AL NASRANY Marina, Assistante de service social                                Eddy FEKRACHE
    CHRISTI Monia, Maîtresse de maison OP2                                         Le Perreux :
    DOMENECH Jean-Luc, Directeur
                                                                                   Céline PILLET
    Jenner                                                                         Lieu Rencontre :
    DEPIRE Frédérique, Educatrice spécialisée                                      Claude AMIEL
    MICHEL Gérard, Médecin pédopsychiatre                                          Ourcq :
    PLANTIN Emilie, Educatrice Spécialisée                                         Annick TOUSSAINT
    UGUEN Bernard, Directeur adjoint
                                                                                    Palaiseau :
    La Varenne                                                                     Laetitia LAMAND
    da COSTA Aurélie, Animatrice faisant fonction d'Educatrice en internat         PF 75 :
    RIVIERE Esther, Monitrice Educatrice                                           Martine RUFF
                                                                                   PF 93 :
    PF 75
    CUZANGE Muriel, Assistante de service social                                   Bernard BECLIN
    MEYER Marie-Christine,Assistante de service social                             SAINT MAUR :
                                                                                   Soraya MIHOUBI
    SAHP                                                                           SASG :
    FOULON Benoît, Accueillant                                                     Jean Denis SAVE
    Saint-Maur                                                                     SIOAE 75 :
    BALOKI Béatrice, Cuisinière OP2 (mutation)                                     Marie Thérèse GIRAUD
                                                                                   SIOAE 93 :
    SASG                                                                           Sandrine DENNOUN
    LEPERCHE Denis, Educateur spécialisé                                           THIAIS :
    Siège                                                                          Jemmye JOPHE
    DOLIVET Pierre, Directeur général adjoint                                      VILLIERS :
    KERDJIDJ Assia, Secrétaire documentaliste archiviste (mutation)                Sylvie THOMAS
    PINEAU Jean, Directeur général (promotion)

    SIOAE 93                                                                        Comité
    KERKHOVE Nathalie, Agent administratif
    RAGER Nathalie, Assistante de service social                                    de rédaction
                                                                                    Sandrine DENNOUN
    Villiers                                                                        Pierre DOLIVET
    LALLIER ADOU Jean Jonas, Animateur faisant fonction d’éducateur en int.         Odile FAUSSEMAGNE
    PACOT Monique, Directrice adjointe
                                                                                    Michel FREUND
                                                                                    Josette PEZIEU


                                             COTXET INFOS
                                              52, rue Madame 75006 Paris
                 tel : 01 45 49 63 80 • fax : 01 45 48 84 90 • e mail : siege@jean-cotxet.asso.fr
               Association pour la protection et l’éducation de l’enfance et de l’adolescence inadaptées.


8

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:85
posted:3/18/2012
language:
pages:9