Your Federal Quarterly Tax Payments are due April 15th Get Help Now >>

�pid�miologie et surveillance des traumatismes by 9V72Whf

VIEWS: 6 PAGES: 56

									        Danielle St-Laurent
Institut national de santé publique du
               Québec

            Novembre 2005
          Plan de la présentation


 Les traumatismes : un problème de santé
  publique;

 Introduction aux concepts et outils analytiques;

 La surveillance des traumatismes : quelques
  concepts;

 Types de données et les sources de données.
Proportion des décès par traumatismes
    dans l’ensemble de la mortalité

                   Hommes   Femmes

 15



                                8,94
 10     7,94
                                         6,46

                 4,07
 5




 0
        Canada                  France
Proportion des décès par traumatismes dans
         l’ensemble de la mortalité



      CANADA                    FRANCE
  Hommes          8%   Hommes           9%




      92%                       91%



  Femmes     4%
                       Femmes          6%




       96%                       94%
Traumatismes non intentionnels
                    Taux ajusté1, hommes,
                                                                              Taux ajusté1, femmes,
                         1996-1998                                                 1996-1998
       Royaume-Uni            25,1                                 Royaume-Uni            12,1
            Pays-Bas          25,1                                     Pays-Bas           13,5
               Suède            31,6                                      Suède           13,8
          Allemagne             32,3                                  Allemagne           14,4
              Suisse*            36,1                                   Espagne           14,5
            Aust ralie           36,4                                    Suisse*          15,4
             Québec              36,6                                  Aust ralie         15,8
              Irlande            39,1                                     Japon           15,8
 Canada moins Québec             40,0                                  Port ugal          16,2
               Japon             40,2                                  Aut riche          16,2
                It alie           41,0                                     Grèce           17,1
    Nouvelle-Zélande              41,4                                   Irlande           17,4
             Norvège              42,6                          Nouvelle-Zélande           17,4
            Aut riche                44,2                               Québec             17,9
          Danemark                   46,4                   Canada moins Québec            19,1
             Espagne                 46,8                                   It alie        19,6
           Ét at s-Unis                50,2                             Norvège            19,8
            Port ugal                  52,8                           Ét at s-Unis          22,2
               Grèce                    54,5                          Danemark               25,4
              France                    56,3                           Finlande             25,5
            Finlande                           73,6                      France              27,5

                          0                           125                             0                        125
                              Taux pour 100 000                                            Taux pour 100 000
     Accidents de la circulation
                  Taux ajusté1, hommes,                                 Taux ajusté1, femmes,
                       1996-1998                                             1996-1998
              Suède          7,9                                      Suède          2,9
      Royaume-Uni            8,9                                Royaume-Uni          3,0
            Norvège          10,2                                     Suisse*        3,7
           Pays-Bas          10,4                                   Pays-Bas         3,8
             Suisse*         11,8                                   Norvège          4,0
           Finlande          12,2                                  Danemark          4,5
Canada moins Québec           12,9                                  Finlande         4,5
         Danemark             13,5                                 Allemagne         4,9
              Japon           13,5                                    Japon          4,9
           Aust ralie         14,1                                  Autriche         5,4
            Québec            14,5                                      Italie       5,4
         Allemagne            14,6                                  Australie        5,7
           Aut riche           17,1                                   Irlande        5,8
             Irlande           17,7                      Canada moins Québec         5,8
             France            19,6                                  Québec          6,1
   Nouvelle-Zélande            19,7                                 Espagne          6,3
               It alie         20,0                                   France         6,8
          Ét at s-Unis             21,9                             Portugal          8,3
            Espagne                22,2                      Nouvelle-Zélande         8,4
           Port ugal                 32,4                              Grèce          10,0
              Grèce                  33,3
                                                                   États-Unis         10,3
                         0                         125                           0                         125
                               Taux pour 100 000                                       Taux pour 100 000
                  Chutes accidentelles
                Taux ajusté1, hommes,
                                                                              Taux ajusté1, femmes,
                     1996-1998                                                     1996-1998
          Pays-Bas          4,0                                           Grèce          2,0
              Grèce         4,5                                           Japon          2,2
           Espagne          5,0                                         Espagne          2,4
          Aust ralie        5,6                                        Pays-Bas          2,7
             Japon          5,8                                        Port ugal         3,4
      Royaume-Uni           6,1                                           Suède          3,6
         Ét at s-Unis       6,6                                        Aust ralie        3,8
           Port ugal        7,0                                       Ét at s-Unis       3,8
             Suède          7,2                                   Royaume-Uni            4,8
   Nouvelle-Zélande         7,4                                Nouvelle-Zélande          5,2
            Québec          8,8                                      Allemagne           6,2
            Irlande         8,9                                        Aut riche          6,7
         Allemagne           9,3                            Canada moins Québec           7,1
Canada moins Québec          9,7
                                                                         Irlande          7,2
            France           11,8
                                                                        Québec            7,2
              It alie        12,1
                                                                         Suisse*          7,5
            Suisse*          12,6
                                                                         France           9,4
           Aut riche         12,9
                                                                        Norvège           10,5
           Norvège            16,3
                                                                           It alie         11,1
         Danemark                 19,3
                                                                       Finlande            11,8
           Finlande                24,3
                                                                     Danemark                  16,4
                        0                             125
                                  Taux pour 100 000                                  0                             125
                                                                                               Taux pour 100 000
  Les traumatismes : un problème de
           santé publique

 En 2000, on estimait à 5 millions le nombre de décès par
  traumatisme soit 9% de l’ensemble des décès;
 Les deux tiers des décès du nombre de cas de décès étaient
  des hommes;
 Les accidents de la route sont la principale cause des décès
  dans le monde mais 50% de ces décès surviennent dans
  des pays à faibles et moyens revenus;
 Les traumatismes comptent pour 12% du fardeau des
  maladies;
 On estime que les accidents de la route, la violence
  interpersonnelle, le suicide et les traumatismes de la
  guerre devraient augmenter de façon très importante d’ici
  2020.
Pays riches et pays en développement


 L’ampleur des traumatismes dans les pays en
  développement ne se compare pas à celle
  observée dans les pays riches. Les chances de
  survivre à un traumatisme sont moins grandes
  dans les pays moins riches.

   Exemple : les accidents de la route
      - Exposition au danger
      - Mesures préventives
      - Traitements et les services
Principales causes de charge morbide (AVCI) chez les
hommes et les femmes âgées de 15 ans et plus, dans
             l’ensemble du monde, 2002




      3e rang pour les adultes de 15 - 44 ans
Principales causes de mortalité et de charge de morbidité
(AVCI) chez les adultes dans l’ensemble du monde, 2002
             Quelques constats


 Les traumatismes touchent principalement les
  jeunes (mortalité - séquelles graves);
 En 2002, les traumatismes ont représenté 14% de
  la charge morbide dans le monde;
 Dans certaines régions comme en Amériques,
  Europe de l’Est et la région Méditerranée
  orientale, la charge morbide chez les adultes de
  sexe masculin âgés de 15 à 44 ans est d’au moins
  30%;
                                                 …
              …Quelques constats

 Chez les 15-44 ans, les traumatismes dus aux
  accidents de la route, les actes de violence et les
  blessures auto-infligées figurent parmi les 10
  principales cause de morbidité;
 Dans les pays développés les lésions volontaires
  sont, la principale cause;
 Dans les pays développés, les lésions volontaires
  sont imputables majoritairement à des suicides et
  des tentatives de suicide et dans les pays en
  développement, ce sont des actes de violence ou de
  guerre qui représentent l’essentiel de ces lésions
       Définition d’un traumatisme

Une lésion ou un dommage corporel spécifique
et identifiable ayant été causé par une
exposition intense à une source d’énergie :
      Thermique;
      Mécanique;
      Électrique;
      Chimique;
      l’absence d’une forme essentielle d’énergie
       (absence d’oxygène, absence de chaleur).
Les traumatismes sont des lésions physiques
aiguës.
     Intentionnalité des traumatismes


                         Traumatismes



         Intentionnels                  Non intentionnels




Auto-infligés             Infligés
                         par autrui
  Les modèles pour analyser les
         traumatismes


Les modèles sont utilisés à la fois pour
comprendre et analyser les traumatismes mais
aussi pour élaborer des modèles de prévention.
Il existe plusieurs modèles.
   Qu’est-ce que l’épidémiologie ?



L’épidémiologie est une discipline spécialisée
de la recherche médicale qui consiste à faire
l’étude des facteurs qui interagissent les uns
avec les autres afin d’expliquer la présence ou
l’absence d’une maladie ou d’un
traumatisme.
 Les facteurs peuvent êtres classés
   dans les catégories suivantes:

 Hôte (personne blessée)
 L’agent (force ou l’énergie)
 Le vecteur (la personne ou objet qui
  applique la force)
 L’environnement ( situations ou conditions
  dans lesquelles le traumatisme se produit
                Le modèle épidémiologique
                                       Violence interpersonnelle




                             Hôte
Structure familiale
Normes sociales
                            personne
                             battue



                  Vecteur
                                            Agent
              la personne
                                              coup
               qui frappe
     Le modèle épidémiologique

                     Accident de motocyclette


Environnement
Chaussée glissante
                         Individu



                                         Agent
       Vecteur                       Collision: la moto
                                    qui entre en contact
         moto                        avec la chaussée
                                         (énergie)
  La chronologie des traumatismes



 exposition   évènement   traumatisme   Incapacité
                                                     décès
                                         séquelles




Ce modèle dans sa conception
va davantage référer à la
prévention et suggère une
approche de type prévention
primaire, secondaire et
tertiaire.
            La matrice de Haddon


                                               Environnement
          Humain     Agent     Environnement
                                                    socio
           Hôte    agresseur     physique
                                                économique

Avant


Pendant


Après
                La matrice de Haddon
 exemple : contrôle des traumatismes chez les cyclistes

                                                    Environnement         Environnement
            Humain Hôte         Agent agresseur
                                                      physique           socio économique

           Bon               Entretien           Pistes cyclables    Émission de
Avant       apprentissage      mécanique           Entretien des        normes sur les
            de la conduite    Réflecteurs-         routes               casques
            et des règles      phares                                    protecteurs
                                                                        Réduction des
                                                                         limites de vitesse
                                                                         sur les routes
                                                                         rurales
           Port du casque     Application de     Barrière de         Contrôle de la
Pendant    Vêtements de        matériel mou        sécurité             qualité des vélos
            protection          sur les parties
                                contondantes


           Caractéristique                        Services urgence   Qualité des soins
Après       s individuelles                        Présence ou
            (âge)                                   absence d’un
           Gravité des                             centre en
            traumatismes                            traumatologie
  La surveillance des traumatismes
              (définition)

La surveillance épidémiologique est un
processus systématique et continu de collecte,
d’analyse et d’interprétation de données de
santé essentielles à la planification, à
l’implantation et à l’évaluation des pratiques
de santé publique. Ce processus comprend
une diffusion rapide des données à ceux qui
doivent savoir (Y.R.).

     • Processus continu
     • Indicateurs limités
          Objectif de la surveillance

La surveillance contribue à identifier :
   Des populations cibles;
   Les traumatismes les plus prévalents et ceux qui ont le
    plus de conséquences;
   Les facteurs de risques;
   Des tendances;
   Les situations changeantes et réagir;
   Les priorités d’action;
   Les objectifs d’action.

À évaluer :
   Occasionnellement leur programme.
        La surveillance passive et la
             surveillance active

La surveillance active

  Les cas de traumatismes sont détectés et font l’objet
  d’une investigation.


La surveillance passive

  Consiste à recueillir des données dans le cadre de
  l’exécution d’autres tâches habituelles. La production de
  données n’est pas nécessairement la principale fonction
  du système qui les génère.
            Processus de surveillance
             (4 activités interreliées)
            (Dedich and Carter 1994)
Un problème
   Collecte d’informations :
     - Sources;
     - Organisation de l’information.

   Analyse
   Diffusion
   Suivi
       Collecte de l’information
      Organisation de l’information


Classification des traumatismes

Pour organiser l’information qui permet
d’établir des catégories de problèmes, on a
besoin d’un système de classification rigoureux
avec des critères bien établis.
 La classification des traumatismes


Plusieurs façons de classifier les
traumatismes.

Les données des systèmes de surveillance
traditionnels sont organisées autour des
éléments suivants:
 Âge, sexe, ethnie de la personne
 Anatomie (tête,dos, etc.) Radiologie (fracture,
  lacération, brûlure, empoisonnement)

                                                    …
    …la classification des traumatismes

    Nature de l’événement à l’origine du
    traumatisme
    (accident travail, accident avec arme à
      feu)
 Intention
      - gravité (mortel, grave avec
        hospitalisation, etc.)
 Événement: collision, lieu: école, travaux
 Activités: sports, loisirs, etc.
 Codes et classifications standardisés


 Pourquoi des codes et des classifications
 standardisés


 Évolution

 Comparabilité avec d’autres systèmes

 Fusion avec d’autres systèmes

 Contrôle et validité
   La classification des traumatismes

                  Les outils


 La classification internationale des maladies CIM
  développée par l’OMS est la plus utilisée pour
  codifier les décès et la morbidité. Elle permet la
  comparabilité tant au plan de la collecte, du
  processus de classification, de la classification que
  de la présentation des statistiques.

 Certains pays vont utiliser une CIM adaptée pour
  les données médicales hospitalières ou encore les
  enquêtes.
       Le passage de la CIM-9 à la CIM-10


      La classification a été revue pour intégrer de
       nouvelles     maladies     et  modifier     les
       mécanismes établis pour classifier les
       maladies (règles, procédures numériques).

      Les mécanismes de codification sont
       différents pour les données de décès et
       d’hospitalisation.


33
Les effets du passage à la CIM-10 sur
  la classification des traumatismes


 Modifications importantes au chapitre XIX,
  lésions traumatiques, empoisonnements et
  certaines autres conséquences de causes externes.
 Perturbation des tendances caractérisant les
  causes de décès.
 Diminutions importantes prévues (Chutes
  accidentelles).
 Augmentation des accidents non reliés au
  transport, autres et non précisés et leurs séquelles.

                                                   …
 …les effets du passage à la CIM-10 sur la
      classification des traumatismes


 Pas d’effet sur le suicide mais perte
  d’information sur les moyens.
 Perte d’information pour les accidents avec
  les véhicules hors route (motoneige, VTT).
 Le code X47 de la CIM-10 inclut
  l’empoisonnement accidentel au monoxyde
  de carbone mais ne précise pas la source.
                  CIM-10




 Mise en application (mortalité -1999).

 Morbidité (2001-).
   Autres systèmes de classification


OIICS     Occupational Injury and Illness classification utilisé
          spécifiquement pour les traumatismes reliés au
          travail.

NOMESCO   Nordic Medico-Statistical Commitee utilise pour
          recenser et documenter les traumatismes traités dans
             les urgences (utilisé surtout dans les pays
          nordiques).

ICECI     International Classification of External Causes of
          Injury : (en développement).

AUTRES SYSTÈMES
             Échelles de sévérité


 Abbreviated Injury Severity Scale (accidents de la
  route) (échelle avec un score de 1 à 6). Ne tient
  pas compte de la mortalité (s’applique à une
  région du corps pour la comparaison).
 Injury Severity Score (mesure les effets de
  l’ensemble des traumatismes).
 Anatomic Profile.
 Physiologic Scoring.
 Glasgow Coma Sclale Score.
                   Sources de données
                              Aucun
                              Trauma-   Léger   Modéré   Grave   Mortel
                              tisme
Enquête auprès des ménages
(collectivité)
Dossiers des cliniques de
santé
Dossiers des médecins de
famille
Dossiers des services des
urgences
Dossiers des admissions à
l’hôpital
Dossiers des admissions aux
soins intensifs

Certificats de décès
       Autres sources de données

 Mortalité:

 Données de l’OMS disponibles sur le site Web

 Données des coroners ou médecins légistes

 Rapport de police

 Rapport de pathologie et autopsie

 Données de la Croix-Rouge

                                …
      … autres sources de données
Morbidité:

 Registres des traumatismes
 Dossiers des ambulanciers et secouristes
  (SAMU)
 Dossiers de la police
 Données de la Croix-Rouge
 Système d’information de la caisse d’assurance
  médicale
       … autres sources de données
Accident de la route:

 Données des compagnies d’assurance;

 Données de l’INRETS;

 Données de la police;

 Données des ministères des transports.

Violence:
 Données de la police
      … autres sources de données

Accident de travail:


 Dossiers des entreprises;
 Dossiers de l’inspection du travail
  ou des agences nationales de sécurité au
  travail;
 Organismes chargés des indemnisations
 Centre de réadaptation
            Sources de données

 SNOSM : Système National d’observation de la
  sécurité en montagne.
 EPAC : Enquête permanente sur les accidents de
  la vie courante (échantillon – anciennement
  EHLASS).
 Autres : système d’information sur les
  empoisonnements.
 Système d’information sur les rentes pour
  invalidité-incapacité (travail-accidents de la
  route).
 Enquêtes sur les incapacités et limitations
  d’activités.
      L’analyse en surveillance


 Nombre d’évènements – Fréquence
 %
 Taux / population / période
 Taux / exposition / période
 Taux de mortalité : taux de mortalité par
  noyade
 Taux d’incidence : taux d’incidence des
  fractures cervicales dans les accidents auto
 APVP
                     La population


      Élément le plus fondamental de toutes les
       observations : définir la population à
       laquelle on réfère

                        • Âge
                                     Sexe
                                     Population
                                      exposée…


46
                   Les taux



 Les taux de mortalité / en fonction de l’âge
  du sexe/calcul élémentaire au plan des
  traumatismes.
 Les taux ajustés : essentiels pour comparer
  deux populations différentes. Pour tenir
  compte des différences de structures par
  âge dans les comparaisons dans le temps,
  selon le sexe ou sur un territoire, il est
  nécessaire d’utiliser des taux ajustés.
             Définitions des taux

Taux de mortalité :

Rapport, pour une période donnée du nombre
de décès dans une population donnée à l’effectif
de cette population en milieu de période
(nombre de décès par 100 000 personnes année).

Taux ajustés :

Il s’agit d’appliquer les taux de mortalité par âge
des différentes populations étudiées à la
structure par âge d’une population de référence.
                  Les APVP



 Un indicateur utile dans la surveillance
  des traumatismes.
 Le nombre d’années potentielles de vie
  perdues (APVP) fournit une estimation du
  total des années de vie perdues avant l’âge
  de 75 ans. Pour chaque décès survenant
  avant l’âge de 75 ans, la durée de vie
  perdue est définie par l’intervalle de temps
  séparant la mort du 75e anniversaire.
   Problèmes au numérateur




Enregistrement des événements
(suicide, empoisonnement ??? )
         Choix du dénominateur


 Pour la comparaison
il est important de distinguer les lieux de
  l’événement du lieu de résidence de la
  victime (région très touristique)

 La notion d’exposition
  - exemples des blessures dans le sport
  - exemples des accidents de la route
La surveillance des traumatismes, pas
            toujours facile…

Exemple 1 :
Les accidents de planche
à neige semblent augmenter.
Questions
Y a-t’il réellement augmentation des accidents ou
 de la pratique ?
Est-ce une population spécifique qui est en cause ?
Est-ce que les parcs à neige sont en cause ?
Est-ce que les blessures dans les parcs à neige sont
 plus sévères ?
     La surveillance des traumatismes, pas
                 toujours facile…

     Exemple 2 :
     Estimation de la prévalence de la
     violence conjugale.

     Question

     Suite aux mesures législatives adoptés, la violence
      conjugale a-t’elle diminué ?


53
La surveillance des traumatismes, pas
            toujours facile…

Exemple 3 :
Les accidents de la route associés
au cellulaire.

Questions
Y a-t’il plus d’accidents chez les personnes
 qui utilisent un cellulaire en conduisant ?
Est-ce que les cellulaires sont en cause
 dans les accidents à la fois sur les grandes
 routes et en milieu urbain ?
La surveillance des traumatismes, pas
            toujours facile…


Exemple 4 :
Les taux de décès et d’hospitalisations par
chute chez les aînés.

        Question :
        Est-ce que les taux ont diminué au cours des 10
        dernières années ?
La surveillance des traumatismes, pas
            toujours facile…

Exemple 5 :
L’évolution de la prévalence des tentatives de
suicide selon le sexe dans l’ensemble de la
population.

Questions
Est-ce que les tentatives de suicide augmentent ?
Est-ce que les tentatives de suicide sont toujours
 plus élevées chez les femmes ?

								
To top