ARTS VISUELS, ECRITURE et POESIE sur l�EAU

Document Sample
ARTS VISUELS, ECRITURE et POESIE sur l�EAU Powered By Docstoc
					                 ARTS VISUELS, ECRITURE et POESIE sur l’EAU

Préparer des fonds, puis écrire
Explorer les mélanges de couleurs, les effets des outils et de la gestuelle.
Organiser l’espace.
Utiliser peinture, encres, craies, collages selon les surfaces à occuper et selon que l’écrit est
superposé ou juxtaposé…
Réaliser des traces, des empreintes, des frottages, des champs de couleur, des coulures, des
éclaboussures, des bulles, décoloration crêpon…..Organisé, rangé ou en désordre.
Suivre les états de l’eau pour guider les gestes : ex : mer d’huile, agitée, furie, tourbillons,
remous, vague, courant
Varier les formats, du grand au moyen, petit, peut-être en série.

Organiser l’écriture par rapport aux directions données par le fond ou dans les plages plus
claires.
Constituer un fond par association de carrés différemment colorés, puis superposer l’écriture à
la craie.
Organiser un quadrillage, en alternant carrés écrits et carrés colorés.
Occuper l’espace du support le plus possible avec l’écriture d’une poésie, puis remplir les
espaces blancs avec des couleurs.
Choisir des supports différents (papier blanc, calque, kraft, soie, plastique, aluminium…),
bandes de 10 sur 30cm, les poèmes sont écrits en bout de bande, regroupées au mur, fixées à
chaque extrémité. ( en salle d’expo)

Espace, lieux et écriture
Mettre en scène l’écrit
- La verticalité
  Cascade de papier froissé, bandes de papier coloré
  Suspension de gouttes, nuages ( couloir)
- L’horizontalité
   La rivière, méandres, ponts
   La mer
- Un bouquet de poésies : les poèmes sont inscrits sur des fiches colorées et fixés sur des
    tiges de 1m environ fixées dans des boîtes (ex : boîtes de conserves et plâtre), les boîtes
posées au sol, le tout formant une « forêt » de poèmes ( square Jeanne Mance)
  OU fiches fixées au bout d’une ficelle et toutes les ficelles, de diff. longueurs, accrochées à
un clou, l’ensemble des fiches forme un rond ou un carré ou…( salle)
- Bannière tibétaine : le long d’une corde verticale, les poésies flottent sur des fiches attachées
les unes au dessus des autres ( idem pour système corde à linge) (extérieur)

Matière de l’écrit, comment écrire
Explorer les possibilités des outils selon l’espace donné
Varier les formes de l’écriture
Outils : crayon bille, crayon couleur, crayon cire, feutre, craie grasse, craie tableau ou pastel,
brosse/peinture
Utiliser plusieurs outils, couleurs, police dans un même texte à condition que ces variations
servent le texte. Ecrire selon différentes orientations. Accompagner de graphismes
correspondant à l’eau (tracts)

Matériau collé : bande de papier, de tissu, pâte à modeler, terre, pâte à sel, fil électrique, cure-
pipe, polystyrène, sable, coquillages…

Ecrire en réserve : sur du papier beige, écrire avec une bougie ou de la craie blanche, puis
passer de l’encre bleu/vert sur tout le support, l’écriture apparaîtra en beige (ou écrire avec
des craies bleu/vert et recouvrir de bleu foncé)

Mouiller assez copieusement un canson blanc, puis écrire avec une petite brosse (ou une
plume) trempée dans l’encre bleue

Faire des lettres en carton très larges, puis y faire des graphismes ou des taches de couleur ou
des collages en rapport avec l’eau. Les faire tenir debout ou suspendre.

Sur du tissu, écrire des onomatopées avec des brosses et différents mélanges de bleu et de vert
(banderoles)

Faire une liste de mots, écrits en capitales, à la peinture et se touchant. Découper le support au
ras de l’écriture (cela ressemblerait à une « écharpe tricotée ») (banderoles ou sandwiches)
ou écrire le poème sur une bande de plastique de 30 cm sur 10cm (petits arbres bacs, rue
Diderot)

Sur le scanner, organiser une poèsie tapée sur transparent et des fragments de plastique
colorés, imprimer en A4.

Objets et écriture
Faire des installations en trois dimensions.
Adapter l’écriture à la forme, au relief ou au volume.
Trouver des objets faisant penser à l’eau, puis écrire dessus ou mettre un support écrit dessus
ou dedans (bouteille, bocal, cruche, arrosoir, savon, serviette éponge, palmes, masque, maillot
de bain, parapluie…) (salle d’expo)

Attacher à l’envers un ballon de baudruche de façon à ce qu’il ressemble à une goutte d’eau,
écrire dessus.

Jouer avec la transparence (verre, plastique/feutre tout support) (salle d’expo)


Faire des mises en scène : associer plusieurs objets ou matériaux et un texte. (salle d’expo)


« Objets flottants » : soit sur un plan d’eau, soit dans un bocal. Sur un flotteur de liège ou de
polystyrène, on plante un « mat » (brochette) porteur d’une fiche écrite.
Utiliser le bateau en papier plié : coloré, multiplié, porteur d’écrit, objet d’une installation…
Découper dans du polystyrène de 2 ou 3 cm, des formes de poisson ou coquillages ou
grenouille ou….écrire le poème au marker (fontaine du théâtre)
Les états de l’eau
Rendre plastiquement, par la forme et le couleur, les ambiances attachées aux différents états
de l’eau .
Ecrire sur la buée des carreaux, photographier (cf album Rouergue « Les petits bonhommes à
travers les carreaux)
Ecrire avec de la peinture en poudre ou une pipette et encre sur la neige, photographier.

Recueils
Réaliser des « cahiers ou livres », genre livres d’artistes reliés par vos soins, rassemblant un
choix de poèmes et accompagnés d’éléments plastiques et non d’illustrations. On peut choisir
différentes techniques.


DOCUMENTS
Revue Atelier des Images : n°12 – 1998 : l’eau
                           n°30 – 2002 : la mer
Revue DADA : n°57 : l’eau
               n°78 : la mer

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:37
posted:3/9/2012
language:
pages:3