Programme de soutien clinique pr�ceptorat Version finale 220409 Institut de cardio et pneumo

Document Sample
Programme de soutien clinique pr�ceptorat Version finale 220409 Institut de cardio et pneumo Powered By Docstoc
					                          Programme de soutien clinique en soins infirmiers
                      Volet préceptorat pour jeunes infirmières
                                                 et infirmières auxiliaires
                                   Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (Hôpital Laval)




Réalisé par : Amélie Laroche, Louise Lavoie, Danielle Rodrigue
Avec la collaboration : CADSI, CCDSI, CII, Équipe de direction, CCSS
Date : 2009-02-26 Révisé le 2009-04-22
Direction des soins infirmiers
                                                                                       TABLE DES MATIÈRES


1.  Introduction ................................................................................................................................................................................................. 1
2.  Définitions .................................................................................................................................................................................................... 1
    2.1      Le soutien clinique ........................................................................................................................................................................ 1
    2.2      Accueil-orientation-intégration .................................................................................................................................................. 2
    2.3      Le préceptorat ............................................................................................................................................................................... 2
    2.4      Le mentorat ................................................................................................................................................................................... 2
    2.5      La compétence .............................................................................................................................................................................. 3
3. Assises du programme............................................................................................................................................................................... 3
    3.1      Valeurs de l’établissement ........................................................................................................................................................... 3
    3.2      Mission ........................................................................................................................................................................................... 3
    3.3      Engagement .................................................................................................................................................................................. 5
    3.4      Philosophie de soins et principes directeurs ............................................................................................................................ 6
4. Objectifs visés .............................................................................................................................................................................................. 7
5. Clientèle visée ............................................................................................................................................................................................. 8
    5.1      Portrait de la clientèle visée pour 2009-2010 ........................................................................................................................... 8
6. Portrait des préceptrices pour 2009-2010 ............................................................................................................................................ 10
7. Rôle et responsabilités de la préceptrice .............................................................................................................................................. 11
8. Profil recherché des préceptrices ........................................................................................................................................................... 12
9. Profil de l’apprenante ............................................................................................................................................................................... 12
10. Rôle de l’apprenante ................................................................................................................................................................................ 13
11. Compétences visées chez les infirmières auxiliaires ............................................................................................................................ 13
    11.1     Compétences professionnelles : ............................................................................................................................................... 14
    11.2     Compétences personnelles : ..................................................................................................................................................... 14
12. Compétences visées chez les infirmières et les infirmières cliniciennes ........................................................................................... 14
    12.1     Compétences professionnelles : ............................................................................................................................................... 15
    12.2    Compétences personnelles : ..................................................................................................................................................... 15
13. Facteur de succès ...................................................................................................................................................................................... 16
14. Déroulement fonctionnel du programme ............................................................................................................................................. 16
    14.1    Structure administrative et opérationnelle en appui au programme .................................................................................. 16
    14.2    Évaluation des besoins en préceptrices ................................................................................................................................... 16
    14.3    Évaluation du coût total du projet ........................................................................................................................................... 18
    14.4    Modalités du programme de préceptorat .............................................................................................................................. 18
    14.5    Formation et encadrement ........................................................................................................................................................ 19
    14.5.1 Contenu de la journée spécifique de formation (organisée par l’Institut) ......................................................................... 19
    14.5.2 Structure de soutien pour les préceptrices ............................................................................................................................. 20
    14.6    Mécanismes de reconnaissance pour les préceptrices.......................................................................................................... 20
    14.7    Outils nécessaires ....................................................................................................................................................................... 20
    14.8    Plan de communication ............................................................................................................................................................. 22
    Annexe 1 Compétences personnelles requises chez les infirmières et les infirmières auxiliaires ............................................... 24
    Annexe 2 Compétences professionnelles générales requises chez les infirmières auxiliaires .................................................... 26
    Annexe 3 Compétences professionnelles générales requises chez les infirmières et infirmières auxiliaires* ........................... 28
    Annexe 4 Compétences professionnelles requises en santé cardiovasculaire chez les infirmières et infirmières auxiliaires* 31
    Annexe 5 Compétences professionnelles requises en santé respiratoire chez les infirmières et infirmières auxiliaires*........ 33
    Annexe 6 Compétences professionnelles requises au programme de l’obésité chez les infirmières et infirmières auxiliaires*
            36
    Annexe 7 Projet pilote ........................................................................................................................................................................... 38
    Bilan anticipé de la mise en place de la première cohorte au 31 mars 2009 : ................................................................................. 38
15. Bibliographie ............................................................................................................................................................................................. 40
       1.    Introduction
       Les différents travaux réalisés par la Table de concertation sur la main-d’œuvre en soins infirmiers ont permis d’établir un consensus
       quant à l’importance d’unir ses efforts afin de faire face à la problématique de main-d’œuvre en soins infirmiers. Les stratégies
       d’action doivent reposer sur l’attraction et la rétention du personnel de soins s’inspirant des actions mises en place par les hôpitaux
       aimants, concept conçu par l’American Academy of Nursing au début des années 1980.

       Ces établissements se caractérisent notamment par les efforts consentis à la création d’un environnement de travail propice au
       développement et à l’autonomie professionnelle, ainsi qu’à une pratique de soins de qualité. Le soutien clinique est un des moyens
       faisant partie d’une stratégie globale d’attraction et de rétention.

       Le soutien clinique est constitué de trois volets, soit l’accueil-orientation-intégration, le préceptorat et le mentorat. Le volet
       préceptorat pour les jeunes infirmières et infirmières auxiliaires est l’objet du programme et est largement inspiré du cadre de
       référence du programme national de soutien clinique et du Guide sur le préceptorat et le mentorat, de l’Association des infirmières et
       infirmiers du Canada. Ce guide fait d’ailleurs consensus dans les provinces canadiennes.

       2.    Définitions

       2.1   Le soutien clinique

       Le soutien clinique consiste en un ensemble de mesures d’accompagnement mises en place par l’établissement et visant le
       développement des compétences et le perfectionnement du personnel des équipes de soins. Il vise également à valoriser et à
       reconnaître l’expertise des infirmières expérimentées en leur permettant de partager leur savoir, leur savoir-faire et leur savoir-être
       avec les novices.

       Le soutien clinique se concrétise par un accompagnement individuel ou de groupe fourni par une personne-ressource dédiée à ce
       rôle, dans un ou des domaines particuliers, afin de répondre aux besoins liés à l’intégration professionnelle et à l’acquisition de
       nouvelles connaissances.




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                           1
       2.2   Accueil-orientation-intégration

       L’accueil-orientation-intégration se divise en deux étapes. À L’Institut universitaire de cardiologie et pneumologie de
       Québec(IUCPQ) l’accueil-orientation est la partie théorique d’une durée de 3 à 7 jours selon le titre d’emploi. L’intégration est la
       partie pratique, car elle se déroule dans les unités de soins alors que les apprenantes sont en jumelage avec une superviseure. Cette
       étape varie entre 15-25 jours, selon le titre d’emploi et les compétences des apprenantes. Les deux étapes se chevauchent afin de
       faciliter l’assimilation des connaissances et l’acquisition des compétences.

       2.3   Le préceptorat

       Le préceptorat est basé sur une méthode d’enseignement et d’apprentissage visant à aider les infirmières et les infirmières
       auxiliaires à acquérir les compétences nécessaires au moyen d’une surveillance directe et circonscrite dans le temps. Sa durée est
       déterminée par l’établissement qui connaît les besoins et le contexte du milieu de soins. Il repose sur une relation formelle entre
       deux personnes, soit, dans le contexte présent, une infirmière, une infirmière clinicienne ou une infirmière auxiliaire expérimentée
       (préceptrice) d’une part et, d’autre part, une infirmière ou une infirmière auxiliaire moins expérimentée (apprenante).

       Cette relation a pour but d’aider l’infirmière et l’infirmière auxiliaire à s’adapter à leur milieu de pratique et à réussir dans leurs
       nouvelles fonctions (AIIC, 1995, p. 3). Le préceptorat sert également à l’acquisition d’un niveau de base de connaissances, de
       procédés de soins, de qualités personnelles ainsi qu’à l’intégration sociale dans la profession ou un domaine de pratique.

       2.4   Le mentorat

       Tout comme le préceptorat, le mentorat est tributaire de modèles de rôle efficaces dans un contexte de relations entre deux
       personnes, repose sur l’apprentissage autodirigé, offre un environnement sécuritaire pour la réflexion critique et la pratique et
       prévoit des interventions consistant à donner des avis et des conseils, à guider, à parrainer, à reconnaître des forces et à fournir une
       rétroaction constructive.

       Selon la définition de l’AIIC, il y a mentorat lorsqu’une personne établit avec une autre une relation professionnelle volontaire et
       bénéfique pour les deux parties. Contrairement au préceptorat, le mentorat peut être officiel ou non, il porte habituellement sur des
       apprentissages plus généraux ainsi que sur le cheminement de carrière et l’épanouissement personnel et professionnel dans un
       contexte de conseil à long terme. Le mentorat vise à exercer une influence positive par l’exemple et l’enseignement. La relation est
       de longue durée et vise à favoriser l’apprentissage, l’épanouissement et l’avancement de l’apprenante.



Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                            2
       2.5   La compétence

       La compétence fait référence aux connaissances, aux habiletés, aux attitudes et au jugement nécessaires à l’infirmière pour exercer
       sa profession, ainsi qu’à la capacité d’organiser son travail selon la situation clinique.

       3.    Assises du programme

       Le programme de soutien clinique – Volet préceptorat s’inscrit dans une stratégie globale visant à faire de l’établissement un
       environnement favorable à l’apprentissage et au développement professionnel. Au cours de la dernière année, dans le cadre de sa
       démarche de planification stratégique, l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (Hôpital Laval) a d’ailleurs
       revu ses valeurs, sa vision et sa mission.

       3.1   Valeurs de l’établissement

             Les valeurs prônées sont :

                le respect;
                la reconnaissance;
                la responsabilisation;
                la collaboration et le partenariat.

       3.2   Mission

             Affilié à l’Université Laval, l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (Hôpital Laval) se distingue par :

                ses programmes de soins et de services spécialisés et ultraspécialisés pour le traitement des maladies cardiopulmonaires
                 et des maladies reliées à l’obésité pour une population locale, régionale et suprarégionale;
                ses programmes de soins et de services complémentaires en gériatrie, en soins palliatifs, en médecine interne ainsi que
                 dans plusieurs autres spécialités;
                son urgence ainsi que ses soins et ses services généraux et spécialisés pour la population locale;
                son expertise en prévention et en réadaptation des maladies cardiopulmonaires;
                son centre de recherche regroupant des axes de recherche alignés avec sa mission clinique ultraspécialisée;



Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                                   3
                son implication et enseignement;
                sa contribution en évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé.




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                       4
       3.3     Engagement

               Afin de réaliser nos ambitions, nous nous engageons à :

                  placer l’usager et ses proches au centre de nos décisions et de nos actions;
                  fournir un milieu de travail humain, valorisant et stimulant pour le personnel, les médecins, les étudiants et les bénévoles,
                   basé sur le travail en équipe, l’interdisciplinarité et la participation aux processus décisionnels;
                  soutenir l’amélioration continue de la qualité et de la performance;
                  fournir aux nouvelles infirmières et infirmières auxiliaires un encadrement et un environnement d’apprentissage qui
                   favorisent l’intégration et le développement professionnel.

               Par ailleurs, la Direction des soins infirmiers a revu ses valeurs en 2004. Les valeurs et les croyances qui nous guident sont :

                  Le respect : Accorder à toute personne de la considération en raison de la valeur qu’on reconnaît à tout être humain;

                  La responsabilisation : Encourager la personne à assumer ses responsabilités et à être imputable de ses actes et de leurs
                   conséquences;

                 L’engagement : S’investir et mettre à profit le développement de ses savoirs en congruence avec la mission de
             l’établissement;

                L’adaptation : Ajuster ses comportements avec souplesse en participant aux changements constants du réseau de la
             santé;

                  L’autonomie professionnelle : Maîtriser les règles et les standards de sa pratique professionnelle, gérer ses propres
                   processus d’action et démontrer de l’initiative et de la créativité;

                  Le partenariat : Établir une collaboration avec l’usager, sa famille, les membres de l’équipe soignante, les autres
                   professionnels œuvrant auprès de la clientèle tout au long du continuum en vue d’atteindre un objectif commun;

                  L’habilitation : Établir un processus d’aide qui permet à une personne de prendre sa situation en main. La personne croit
                   (sentiments, valeurs et croyances) en sa capacité d’atteindre des buts et d’apprendre ce qu’il faut pour les atteindre
                   (connaissances) et fait ce qu’il faut pour les accomplir (actions).


Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                                 5
       3.4   Philosophie de soins et principes directeurs

       Les principes qui soutiennent le programme de préceptorat sont la philosophie de soins et les concepts : personne, santé,
       environnement et soins infirmiers.

       La philosophie de soins infirmiers de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (Hôpital Laval) est basée sur
       une approche humaniste visant à maintenir, augmenter ou rétablir l’autonomie des personnes. Elle repose sur les valeurs partagées
       par le personnel des soins infirmiers, tel que décrit ci-dessus. Ces valeurs sous-tendent une pratique de collaboration
       intradisciplinaire.

       Cette philosophie s’inspire des croyances et postulats des assises de l’exercice de la profession infirmière de l’Ordre des infirmières
       et infirmiers du Québec ainsi que du modèle conceptuel d’Orem actuellement en vigueur.

       L’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (Hôpital Laval) reconnaît que la personne (famille, groupe ou
       population) a des croyances ainsi que des valeurs multiples lui permettant d’être un tout unique, indivisible et en devenir. Elle est en
       constante relation avec les autres et en interaction avec son environnement, ce qui influence sa santé, son bien-être et sa qualité de
       vie.

       La santé représente toute aspiration à un mieux-être et à une meilleure qualité de vie. Plusieurs facteurs ont une influence sur la
       santé de la personne, ce qui oblige le maintien d’un certain équilibre et une évolution constante. Chaque personne définit sa propre
       réalité et demeure responsable de la prise en charge de ses comportements de santé.

       L’ensemble des éléments constitutifs du milieu qui sont en interaction avec la personne et qui influent sur sa santé, son bien-être et
       sa qualité de vie représente l’environnement. Celui-ci comporte de multiples dimensions d’ordre psychologique, social, spirituel,
       culturel, économique et organisationnel. Chaque personne possède un système de croyances qui évolue avec celui des autres
       membres de la famille et celui de leur environnement. Les interventions infirmières favorisent la prise en charge de la santé des
       clientèles dans un milieu sécuritaire et stimulant, ce qui vise à optimiser la qualité des soins.

       Les soins infirmiers contribuent au maintien, au rétablissement et à l’amélioration de la santé, du bien-être et de la qualité de vie
       des personnes et de leur famille. Les soignants considèrent l’influence de la personne et de sa famille sur les problématiques de
       santé ainsi que sur le maintien du bien-être de chacun d’eux.




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                            6
       Ainsi, les soins infirmiers sont centrés sur l’usager/famille et visent à le rendre autonome dans la satisfaction de ses autosoins.
       L’équipe de soins agit comme agent d’autosoins en phase aiguë de la maladie. Elle est à l’écoute de l’usager/famille, l’informe et
       l’incite graduellement à la prise en charge de sa santé. Dans cette optique, il doit être capable de prendre des décisions éclairées et
       d’autogérer ses soins en recevant le soutien et l’enseignement nécessaires.

       Notre philosophie de soins nécessite un haut niveau de compétence du personnel infirmier qui se traduit par des connaissances
       scientifiques mises à jour continuellement, une capacité à porter un jugement clinique autonome ainsi que la maîtrise d’habiletés
       complexes.

       Notre philosophie guide la pratique des soins infirmiers. Ainsi, la collaboration et le travail d’équipe représentent des aspects très
       importants d’une pratique exemplaire des soins infirmiers. Une pratique de collaboration survient lorsque le personnel infirmier et
       les autres membres de l’équipe de soins travaillent ensemble pour donner des soins sécuritaires et de qualité. Chaque membre de
       l’équipe de soins contribue individuellement, à l’intérieur des limites de son champ de pratique, à répondre aux besoins et attentes
       de l’usager et de sa famille. C’est ainsi que chaque membre du personnel infirmier, qu’il soit réglementé ou non, est responsable des
       activités de soins effectuées et du partage de l’information avec les membres de l’équipe de soins.



       4.    Objectifs visés

             Pour l’infirmière et l’infirmière auxiliaire apprenantes :

                Faciliter l’intégration dans la profession;
                Aider au développement du jugement clinique et des connaissances pratiques;
                Acquérir plus rapidement une autonomie professionnelle;
                Accroître la confiance en soi tout en diminuant le stress;
                Augmenter le sentiment d’appartenance;
                Créer des liens;
                Donner accès à des modèles de rôle.

             Pour la préceptrice :

                Faire reconnaître et valoriser son expertise;
                Inciter l’infirmière et l’infirmière auxiliaire près de la retraite à rester plus longtemps en emploi.



Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                           7
             Pour l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (Hôpital Laval) :

                Augmenter le recrutement dans ces titres d’emploi;
                Aider au maintien et à la stabilité de l’effectif;
                Contribuer à l’amélioration de la qualité des soins;
                Entraîner une augmentation de la productivité;
                Contribuer à un plus grand engagement des professionnelles en soins infirmiers.

       5.    Clientèle visée

       Dans un premier temps, la clientèle visée par ce programme est les infirmières et les infirmières auxiliaires de moins de trois ans
       d’expérience dans la profession travaillant le soir et la nuit.

       Le programme de préceptorat permet, aux infirmières et infirmières auxiliaires de moins de trois ans d’expérience et travaillant sur
       les quarts de soir et de nuit, d’acquérir les compétences nécessaires à une pratique sécuritaire et efficace selon les normes en
       vigueur.

       Il est aussi une façon concrète de reconnaître et valoriser l’expertise des infirmières, infirmières cliniciennes et infirmières auxiliaires
       chevronnées, car cette expertise est mise à contribution dans un cadre formel, au bénéfice du personnel qui débute dans la
       profession. Par ailleurs, ces dernières à l’aube de la retraite et dont l’expertise peut être mise à profit, trouveront dans le programme
       une option pour modifier leur charge de travail et leurs tâches, ce qui pourrait les inciter à demeurer plus longtemps dans le réseau.



       5.1   Portrait de la clientèle visée pour 2009-2010

       L’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (Hôpital Laval) compte 260 infirmières, infirmières cliniciennes et
       infirmières auxiliaires de moins de trois ans d’expérience sur les quarts de soir et de nuit.

                                                                                                        Soins         Équipe
             Titres d’emploi         Cardiologie Pneumologie          Chirurgie      Médecine                                          Total
                                                                                                      critiques       volante
        Infirmières                        6              10              20              11              37             90             174




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                                8
        Infirmières cliniciennes        4           1    12   3    17   22    59
        Infirmières auxiliaires         5           3    12   7    0     0    27

       Total                           15           14   44   21   54   112   260




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                   9
       6.    Portrait des préceptrices pour 2009-2010
       L’Institut compte 120 infirmières de 50 ans et plus. De celles-ci, 89 infirmières se retrouvent sur les unités de soins sur les trois quarts
       de travail et 31 dans les secteurs ambulatoires, au bloc opératoire et en hémodynamie principalement de jour, à l’exception de 2
       infirmières de soir au Centre de soins de jour.

       Le tableau suivant représente les spécialités où se retrouvent les infirmières de 50 ans et plus des unités de soins selon les
       spécialités. Le taux d’infirmières de 50 ans et plus sur les quarts de travail de soir et de nuit sur les unités de soins est de l’ordre de
       21,3 %.



                                                                                                        Soins         Équipe
            Titres d’emploi          Cardiologie Pneumologie          Chirurgie      Médecine                                          Total
                                                                                                      critiques       volante
        Infirmières                       18              14              17              10             28              2               89
        De soir et de nuit                 3               5               4              3               4              0               19
        Infirmières auxiliaires            0               0               0              1               0              0               1




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                               10
       7.     Rôle et responsabilités de la préceptrice

       Dans sa pratique professionnelle, l’infirmière a l’obligation d’échanger ses connaissances avec les autres infirmières, les étudiantes et
       les candidates à l’exercice, notamment, dans les limites de sa compétence professionnelle.

       Les connaissances de l’infirmière reposent sur un ensemble de notions scientifiques, théoriques et pratiques acquises pendant sa
       formation et enrichies tout au long de ses années d’exercice. Il s’agit d’échanges dans la mesure où les connaissances sont
       transmises de façon interactive, avec l’objectif constant de favoriser l’apprentissage. L’échange de connaissances peut prendre
       diverses formes telles la démonstration pratique, l’explication verbale et l’observation.

       Les préceptrices veillent à la sécurité des usagers tout en favorisant la création d’un milieu de travail propice à l’épanouissement
       professionnel, au perfectionnement professionnel et à la prestation de soins de grande qualité. La préceptrice encadre directement
       l’apprenante pour une période déterminée. De plus, ses responsabilités envers l’apprenante sont :

                Établir un partenariat et une relation de confiance;
                L’aider à établir des objectifs précis, mesurables et réalistes, en fonction du temps d’acquisition des compétences;
                Cibler des expériences qui permettent d’atteindre efficacement les objectifs;
                Déterminer les responsabilités relatives aux soins des usagers qu’elle peut assumer en sécurité, compte tenu des
                 compétences déjà acquises;
               Estimer l’écart entre les compétences qu’elle a acquises et celles qu’elle doit acquérir;
               Fournir un soutien quand les compétences ne peuvent être appliquées de façon sécuritaire;
               Ajuster les objectifs en fonction de la rétroaction;
               L’évaluer et donner de la rétroaction formative (continue) détaillée et sommative (finale) quant aux progrès réalisés en lien
                 avec les objectifs fixés;
               Assurer un suivi auprès des personnes visées par le volet opérationnel du programme, afin de procurer les activités
                 pratiques répondant aux besoins d’apprentissage de l’apprenante;
               Fournir des expériences pour faciliter l’intégration sociale dans la profession;
               Encourager l’apprenante à continuer d’acquérir des compétences à un niveau de plus en plus élevé;
               Produire une rétroaction régulière et efficace dans une perspective d’amélioration continue du programme de
            préceptorat.




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                            11
       8.    Profil recherché des préceptrices

       Le programme vise d’abord les infirmières et les infirmières cliniciennes susceptibles de prendre leur retraite d’ici les cinq prochaines
       années, toutes reconnues par leurs pairs pour leur expertise et qui ont démontré un potentiel pour soutenir les recrues moins
       expérimentées.

       Par ailleurs, toutes les infirmières seront éligibles pour participer à ce programme à titre de préceptrice si elle possède les
       aptitudes suivantes :

                capacité de collaborer avec l’apprenante à tous les stades du préceptorat;
                capacité de reconnaître ses limites et d’aller chercher l’information (HL)
                facilité à transmettre les connaissances;
                pratique professionnelle exemplaire;
                capacité d’entraide et d’écoute;
                bonne connaissance du milieu;
                leadership d’influence;
                sincérité, chaleur, compassion et flexibilité;
                compréhension des modes d’apprentissage chez l’adulte;
                intérêt marqué pour vivre une expérience de préceptrice;
                facilité de communication;
                habiletés relationnelles.

       9.    Profil de l’apprenante

       Le terme infirmière inclut les externes en soins infirmiers ainsi que les candidats à l’exercice de la profession infirmière (CEPI).
       L’infirmière qui change de milieu de travail, celle qui vient s’établir au Québec ou encore l’infirmière d’expérience qui change de
       domaine, sont considérées comme des apprenantes et seront intégrées au programme ultérieurement.

       Cependant, pour ce programme de préceptorat, l’apprenante sera l’infirmière ou l’infirmière auxiliaire qui a moins de trois ans
       d’expérience et qui travaille sur le quart de travail de soir et de nuit.




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                            12
       10. Rôle de l’apprenante

                Établir un partenariat avec la préceptrice;
                Participer à l’élaboration des compétences à acquérir;
                Évaluer les facteurs personnels et organisationnels qui jouent sur sa motivation;
                Estimer l’écart entre les compétences qu’elle a acquise et celles qu’elle devrait acquérir;
                Respecter la sécurité et le bien-être des usagers;
                Être consciente de ses connaissances, de ses aptitudes, de ses compétences, de ses responsabilités et de ses obligations
                 que lui confère la Loi;
                Comprendre le rôle qu’elle joue dans la prestation de soins;
                Collaborer avec la préceptrice pour ajuster les compétences en fonction de la rétroaction;
                Donner à la préceptrice une rétroaction sur tous les aspects du programme;
                Indiquer les cas où les attentes dépassent les compétences acquises;
                Atteindre les objectifs en fournissant les soins aux usagers, en consultation avec la préceptrice;
                Collaborer avec la préceptrice pour créer des expériences qui permettent d’atteindre efficacement les objectifs;
                Participer activement aux expériences permettant d’atteindre les compétences visées;
                Participer aux expériences de socialisation dans la profession;
                Participer à l’évaluation du programme dans une perspective d’amélioration continue.



       11. Compétences visées chez les infirmières auxiliaires

       L’OIIAQ propose un plan général présentant quatre champs de compétences professionnelles et deux champs de compétences
       personnelles requises pour l’exercice de la profession d’infirmière et infirmier auxiliaire. Le détail de ces compétences est élaboré en
       annexe de ce programme.




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                           13
           11.1 Compétences professionnelles :

                     Contribuer à l’évaluation de l’état de santé de la personne;
                     Contribuer à la réalisation du plan de soins;
                     Informer, promouvoir la santé et prévenir la maladie;
                     Consigner les informations et observations.

           11.2 Compétences personnelles :

                     Démontrer des habiletés de communication;
                     Démontrer des compétences personnelles.

           Chaque champ de compétences professionnelles comprend un certain nombre de compétences (ex. Contribuer à la collecte de
           données). Ces compétences font l’objet d’une analyse détaillée identifiant :

                     des activités associées à cette compétence, nommées principales activités ;
                     des actions clés en lien avec chacune des principales activités ;
                     des compétences personnelles à démontrer par l’infirmière auxiliaire lorsqu’elle accomplit les activités associées à chaque
                      compétence professionnelle.

           12. Compétences visées chez les infirmières et les infirmières cliniciennes

           Le programme s’inspire des 14 activités réservées pour les infirmières découlant du projet de Loi 901. Ces 14 activités établissent les
           compétences requises pour travailler dans les trois sphères spécialisées de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie
           de Québec (Hôpital Laval) soit la santé cardiovasculaire, la santé respiratoire et l’obésité. Plusieurs de ces compétences spécifiques sont
           déjà énoncées en annexe de ce programme et d’autres sont en voie de l’être.




1
    Projet de loi no 90 LOI MODIFIANT LE CODE DES PROFESSIONS ET D’AUTRES DISPOSITIONS LÉGISLATIVES DANS LE DOMAINE DE LA SANTÉ




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                                  14
       12.1 Compétences professionnelles :

                Évaluer la condition physique et mentale d’une personne symptomatique ;
                Exercer une surveillance clinique de la condition des personnes dont l’état de santé présente des risques, incluant le
                 monitorage et les ajustements du plan thérapeutique infirmier ;
                Initier des mesures diagnostiques et thérapeutiques, selon une ordonnance ;
                Initier des mesures diagnostiques à des fins de dépistage dans le cadre d’une activité découlant de l’application de la Loi
                 sur la santé publique (2001, chapitre 60) ;
                Effectuer des examens et des tests diagnostiques invasifs, selon une ordonnance ;
                Effectuer et ajuster les traitements médicaux, selon une ordonnance ;
                Déterminer le plan de traitement relié aux plaies et aux altérations de la peau et des téguments et prodiguer les soins et
                 les traitements qui s’y rattachent ;
                Appliquer des techniques invasives ;
                Contribuer au suivi de la grossesse, à la pratique des accouchements et au suivi postnatal ;
                Effectuer le suivi infirmier des personnes présentant des problèmes de santé complexes ;
                Administrer et ajuster des médicaments ou d’autres substances, lorsqu’ils font l’objet d’une ordonnance ;
                Procéder à la vaccination dans le cadre d’une activité découlant de l’application de la Loi sur la santé publique ;
                Mélanger des substances en vue de compléter la préparation d’un médicament, selon une ordonnance ;
                Décider de l’utilisation des mesures de contention.

       12.2 Compétences personnelles :

                Travailler éthiquement et en lien avec les principes de Loi;
                Avoir une conduite professionnelle;
                Démontrer des aptitudes de communication avec ses collègues, les usagers et les familles;
                Entretenir des relations professionnelles avec les intervenants;
                Fournir des services de qualité.
                Démontrer des habiletés de communication;
                Démontrer des compétences personnelles.




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                        15
           13. Facteur de succès

           La réussite d’un programme de préceptorat, tant pour l’apprenante que pour les préceptrices, est en fonction de l’efficacité des
           communications qui garantissent aussi la prestation de soins efficaces et conformes aux normes de sécurité et de déontologie.



           14. Déroulement fonctionnel du programme

           14.1 Structure administrative et opérationnelle en appui au programme

                  Le programme de préceptorat préparé par la Direction des soins infirmiers est approuvé par le comité de direction et le CII et
                  appuyé par le comité relève infirmière, le Syndicat des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires de l’Institut
                  universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (Hôpital Laval). Les conseillères cliniciennes et les coordonnatrices
                  conseillères du secteur clinique de la Direction des soins infirmiers, participeront à la mise en œuvre du programme de
                  préceptorat, l’élaboration des outils de suivis et d’évaluation des infirmières et infirmières auxiliaires de leurs secteurs ainsi
                  qu’à l’évaluation du programme.

                  Les chefs d’unité de soins et de services collaboreront à identifier les infirmières de 50 ans et plus et les autres infirmières
                  présentant le profil souhaité de préceptrice selon les expertises requises. La sélection sera effectuée par un comité de
                  sélection parmi les infirmières ayant soumis leur candidature suite à un affichage.

           14.2 Évaluation des besoins en préceptrices

                  En février 2009, l’organisation compte 260 jeunes infirmières et infirmières auxiliaires de moins de trois ans d’expérience.
                  Considérant les balises indiquées par le Ministère de la santé et des services sociaux2, un équivalent temps complet
                  préceptrice est nécessaire soit 1560 heures travaillées.

                  Pour être en mesure de bien répondre aux besoins de ces jeunes apprenantes, d’assurer une polyvalence des préceptrices et
                  d’atteindre les résultats souhaités du projet tout en maintenant une accessibilité aux services, plusieurs préceptrices sont
                  requises.

    Le nombre d’infirmières par 30 minutes de préceptorat par semaine sur 12 semaines
2




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                                16
             Six personnes libérées l’équivalent d’un TPP 6/14 pour 3 mois soit 1566 heures travaillées. Chaque préceptrice aura la
             responsabilité d’une cohorte de 44 apprenantes. Il sera important de procéder à une division équilibrée selon les années
             d’expérience des apprenantes considérant le nombre élevé de celles-ci par préceptrice.




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                 17
           14.3 Évaluation du coût total du projet

                                      Éléments                                             Descriptions                         Coût
                                                             Préparation et élaboration du programme par une coordonnatrice
             Conception du programme                         conseillère en soins infirmiers (47.39$/heure) * 3 semaines
                                                                                                                                        5 153,67$
             Formation / remplacement                                                           3
                                                             Deux jours * six préceptrices (44.50 $/heure) monitrice                     3 871,50$
             Libération des préceptrices                     3 jours / semaine * six préceptrices (44.50$/heure) monitrice              69 687,00$
             Papeterie                                       Outils de suivi et d’évaluation * 260 apprenantes                           2 600,00$
             Coût total                                                                                                                81 312,17$
             Remboursement du Ministère                                                                                                78 712,17$
             Coût pour l’établissement                                                                                                  2 600,00$

               Éléments servant au remboursement                                           Descriptions                         Coût

             Évaluation de la masse salariale 0,19%          Accréditation syndicale Catégorie 1                                       75 802,85$
             Dépenses réelles pour les mesures de            Été 2008- surprimes pour le temps supplémentaire (seule mesure
                                                                                                                                       88 454,00$
             pénurie                                         utilisée)


               Remboursement pour les mesures de
                                                                                           Descriptions                         Coût
                       pénurie été 2008

             Remboursement du Ministère                      Pour les mesures de pénuries été 2008                                     84 184,00$


           14.4 Modalités du programme de préceptorat
                       Affichage des assignations temporaires de préceptrices;
                       Évaluation des candidatures par le comité de sélection composé de l’adjointe à la direction des soins infirmiers secteur
                        clinique, enseignement et recherche, une conseillère clinicienne, un chef d’unité de soins ou cogestionnaire et une agente
                        en ressources humaines;
                       Entrevues pour toutes les candidatures présentant le profil et les aptitudes souhaités;

3
    Ce taux horaire inclut les charges sociales



Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                               18
                    Nomination des préceptrices;
                    Deux jours de formation minimum par préceptrice (Présentation des objectifs, des outils, des modalités du programme);
                    Élaboration par les conseillères cliniciennes de l’horaire de suivi réparti sur une année équivalente à 30 minutes par
                     semaine pour 12 semaines par apprenante représentant six heures de préceptorat annuellement par jeunes infirmières et
                     infirmières auxiliaires;
                    Libération des préceptrices selon l’horaire établi;
                    Élaboration des cohortes selon l’expertise et les disponibilités des préceptrices;
                    Évaluation du programme et de l’ensemble des outils par les préceptrices annuellement;
                    Évaluation du programme et de l’ensemble des outils par les apprenantes annuellement;
                    Élaboration d’une nouvelle liste d’apprenantes pour l’ensemble de l’organisation et ajustement des cohortes deux fois par
                     année;
                    Reprise des modalités à chaque année en mars.

       14.5 Formation et encadrement

       Les préceptrices seront sous la responsabilité hiérarchique de l’adjointe à la directrice des soins infirmiers et sous la responsabilité
       fonctionnelle des conseillères cliniciennes selon les secteurs d’expertise.

       Elles seront libérées pour participer à une première journée de formation régionale des préceptrices mise en place par l’Agence des
       services de santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale. Elles assisteront à une deuxième journée de formation organisée
       et dispensés par l’Institut pour optimiser les connaissances des préceptrices en lien avec les objectifs du programme. La préceptrice
       travaillera en étroite collaboration avec la conseillère clinicienne du secteur ciblé, l’infirmière-chef et l’AIC.

       14.5.1 Contenu de la journée spécifique de formation (organisée par l’Institut)
                     But et objectifs du programme de préceptorat de l’Institut;
                     Rôle et fonctions de la préceptrice;
                     Présentation de l’équipe de soutien aux préceptrices;
                     Présentation de la clientèle ciblée;
                     Présentation des secteurs priorisés;
                     Présentation des modalités d’application du programme de préceptorat :



Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                            19
                     o Durée du mandat;
                     o Élaboration des horaires de travail;
                     o Choix des cohortes selon les expertises.
                    Présentation des outils de suivi et d’évaluation;
                    Évaluation des besoins de jumelage sur les unités de soins;
                    Mécanismes de reconnaissance;
                    Rencontre individuelle avec la conseillère clinicienne.

       14.5.2 Structure de soutien pour les préceptrices

                    Jumelage individualisé avec la conseillère clinicienne du secteur;
                    Coaching individualisé;
                    Rencontre hebdomadaire en collaboration avec la chef d’unité de soins, l’assistante infirmière-chef et la conseillère
                     clinicienne;
                    Évaluations trimestrielles et ajustement des interventions.

       14.6 Mécanismes de reconnaissance pour les préceptrices

             Il y a de nombreuses façons de reconnaître ces personnes considérées comme les modèles de rôle :

                    utilisation du portefeuille des compétences;
                    parution d’articles dans le journal L’Aval;
                    lettres de reconnaissance à verser au dossier personnel;
                    remerciements personnels (par lettre ou en personne) des administratrices clés des soins infirmiers;
                    prix reconnaissance au cours de la semaine de l’infirmière;
                    repas offert lors d’activités reconnaissance;
                    frais d’admission au PPMC remboursé en partie par l’organisation;
                    inscription privilégiée aux congrès spécialisés.

             Il importe de faire participer les préceptrices à la discussion sur les mécanismes de reconnaissance.



       14.7 Outils nécessaires



Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                      20
                Un plan d’apprentissage est élaboré pour les apprenantes selon les compétences ou connaissances à acquérir dans
                 chacune des spécialités. Les activités d’apprentissage sont ciblées, les indicateurs de résultats sont déterminés et les
                 échéanciers précisés;
                Un cahier de suivi permet d’assurer l’évolution de l’apprenante et l’évaluation de l’atteinte des résultats;
                Une grille d’évaluation du programme est également élaborée et ce, en collaboration avec l’Agence.




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                     21
       14.8 Plan de communication


                     COMITÉS                         DATES                                   CONTENU
        Comité aviseur de la direction des      Février 2009      Présentation du projet : contexte et but, programme, plan de
        soins infirmiers (CADSI)                                   communication, échéancier
                                                Février 2009      Approbation finale du programme de préceptorat
        Comité direction(CD)                    Janvier 2009      Présentation du projet de préceptorat

                                                    Avril 2009    Adoption du programme final de préceptorat
        Comité de coordination de la
        direction des soins infirmiers                            Présentation du projet : contexte et but, programme, plan de
                                                Février 2009
        (CCDSI)                                                    communication, échéancier

        Syndicat des professionnelles en
        soins infirmiers et                                       Présentation du projet : contexte et but, programme, plan de
                                                    Mars 2009
        cardiorespiratoires de l’HL                                communication, échéancier
        (SPSICHL)
        Comité consultatif des activités de                       Présentation du projet : contexte et but, programme, plan de
                                                    Mars 2009
        soins infirmiers (CCASI)                                   communication, échéancier
        Conseil des infirmières et infirmiers                     Présentation du projet : contexte et but, programme, plan de
                                                    Mars 2009
        (CII)                                                      communication, échéancier
        Comité relève infirmière                                  Présentation du projet : contexte et but, programme, plan de
                                                    Mars 2009
                                                                   communication, échéancier
        Équipe des unités de soins                                Présentation du projet : contexte et but, programme par les
                                                                   chefs d’unités de soins
                                                    Avril 2009
                                                                  Article dans l’Aval
                                                                  Présentation au réseau clinique (Présence AIC et cliniciennes)
        CD-CADSI-CCDSI-CCASI-CII-
        SPSICHL-Comité relève infirmière            2009-2010     Suivi du déploiement du programme de préceptorat




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                   22
Programme de soutien clinique – Volet préceptorat   23
        Annexe 1        Compétences personnelles requises chez les infirmières et les infirmières auxiliaires4

                                                                                                                                    Non
         Énoncés des compétences                                                                                 Satisfaisant
                                                                                                                                satisfaisant
         1.     Démontrer des habiletés de communication
         1.1     Adapter son langage à l’interlocuteur
         1.2     Démontrer une capacité d’écoute
         1.3     S’exprimer d’une manière claire et concise
         2.     Démontrer des compétences personnelles
         2.1     Démontrer de l’empathie
         2.2     Établir une relation de confiance
         2.3     Travailler en équipe
         2.4     Faire preuve de courtoisie
         2.5     Faire preuve d’autonomie
         2.6     Faire preuve d’introspection
         2.7     Faire preuve de jugement
         2.8     Démontrer de la dextérité manuelle
         2.9     Démontrer un bon sens de l’organisation
         2.10    Gérer son développement professionnel
         2.11    Faire preuve de vigilance et d’un bon sens de l’observation
         2.12    Démontrer une capacité d’analyse et de synthèse
         2.13    Faire preuve d’initiative
         2.14    S’adapter à différentes situations
         2.15    Démontrer de la rigueur et un souci du détail
         2.16    Faire preuve de leadership
         3.     Se conduire de façon éthique et légale
         3.1     Nommer les activités réservées et s’y conformer
         3.2     Nommer les normes de pratiques pertinentes et s’y conformer
         4.     Avoir une conduite professionnelle

4
    http://www.oiiaq.org/publication/indicateur-competence/MultilingualFile/fr/oiiaq_indicateur.pdf




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                          24
                                                                                                                                            Non
     Énoncés des compétences                                                                                             Satisfaisant
                                                                                                                                        satisfaisant
     4.1    Appliquer la politique de tenue vestimentaire en tout temps
     4.2    Prioriser ses activités et assurer une gestion de temps facilitant une organisation de travail sécuritaire
     4.3    Prendre la responsabilité de ses décisions et de ses actions
     4.4    Démontrer de l’empathie envers l’usager
     4.5    Établir une relation de confiance avec l’usager et sa famille
     4.6    Travailler en collaboration
     4.7    Faire preuve de courtoisie en tout temps
     5.    Communiquer efficacement
     5.1    Parler clairement avec concision
     5.2    Écrire clairement avec concision
     5.3    Utiliser une terminologie appropriée au contexte et à l’auditeur
     5.4    Vérifier l’efficacité de la communication et prendre des mesures pour améliorer la compréhension
     6.    Entretenir des relations professionnelles
     6.1    Différencier les rôles, les fonctions et les responsabilités des membres de l’équipe de soins
     6.2    Respecter en tout temps ses collègues de travail
     6.3    Créer et entretenir des relations professionnelles avec l’ensemble des intervenants
     6.4    Contribuer efficacement aux soins en collaboration
     6.5    Utiliser des stratégies de résolution de conflit au besoin
     7.    Fournir des services de qualité
     7.1    Pratiquer dans les limites de sa compétence et de ses connaissances
     7.2    Demander des conseils ou de l’aide au besoin
     8.    Établir une relation professionnelle avec l’usager
     8.1    Se présenter à l’usager, à sa famille et à ses aidants
     8.2    Expliquer les procédures et répondre aux questions
     8.3    Soutenir et rassurer l’usager
     8.4    Traiter l’usager avec soin et compassion
     8.5    Démontrer une considération positive et inconditionnelle à l’égard de l’usager
     8.6    Protéger la confidentialité des renseignements personnels de l’usager
     8.7    Respecter l’intimité de l’usager
     8.8    Assurer la dignité de l’usager




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                                  25
                                                                                                                                                 Non
         Énoncés des compétences                                                                                              Satisfaisant
                                                                                                                                             satisfaisant
         8.9    Faire preuve de tolérance et de patience dans ses interactions avec les usagers
         8.10   Respecter les limites professionnelles dans ses relations avec l’usager, sa famille et ses aidants
         8.11   S’assurer d’obtenir le consentement éclairé de l’usager ou d’un membre de sa famille s’il y a lieu


        Annexe 2       Compétences professionnelles générales requises chez les infirmières auxiliaires5

                                                                                                                                                 Non
         Énoncés des compétences                                                                                              Satisfaisant
                                                                                                                                             satisfaisant
         1.     Contribuer à l’évaluation de l’état de santé de la personne
         1.1    Collaborer à la collecte de données
         1.2    Contribuer à l’établissement et à la révision du plan de soins
         1.3    Suivre les directives établies par l’infirmière dans le plan thérapeutique infirmier
         2.     Contribuer à la réalisation du plan thérapeutique infirmier
         2.1    Assurer le confort physique de la personne
         2.2    Contribuer au bien-être psychologique de la personne
         2.3    Prodiguer des soins et traitements infirmiers et médicaux
         3.     Informer, promouvoir et prévenir la maladie
         3.1    Transmettre de l’information comprise dans son champ d’exercices et reliée à ses activités professionnelles
         3.2    Promouvoir les meilleures pratiques en santé auprès des usagers et de leur famille
         3.3    Prévenir la maladie, les accidents et les problèmes sociaux
         4.     Consigner les informations et observations
         4.1    Consigner au dossier les informations et observations concernant la personne
         4.2    Transmettre l’information pertinente
         5.     Procéder à l’administration d’un opiacé
         5.1    Communiquer à l’infirmière toute information pertinente en lien avec la gestion de la douleur




5
    http://www.oiiaq.org/publication/indicateur-competence/MultilingualFile/fr/oiiaq_indicateur.pdf




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                                       26
    Pour les quatre prochaines annexes : Toutes les compétences professionnelles pouvant également être requises chez
    l’infirmière auxiliaire, auront leur numéro d’identification suivi d’une étoile (*) et le texte sera en italique.




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                 27
    Annexe 3     Compétences professionnelles générales requises chez les infirmières et infirmières auxiliaires*
                                                                                                                                                              Non
     Énoncés des compétences                                                                                                               Satisfaisant
                                                                                                                                                          satisfaisant
     1.    Évaluer l’état clinique de l’usager - Évaluation initiale
            Effectuer une évaluation de la situation de santé de l’usager, son état de santé physique et mentale et de son
     1.1
            environnement physique et social
            Effectuer une évaluation ciblant un aspect particulier de la situation, selon la nature des problèmes ou des besoins de
     1.2
            l’usager
            Évaluer la condition de l’usager, en utilisant les résultats d’examens diagnostiques et de consultations et en
     1.3
            procédant aux examens diagnostiques nécessaires selon les ordonnances s’il y a lieu
     2.    Évaluer l’état clinique de l’usager - Évaluation en cours d’évolution
            Exercer une surveillance clinique auprès de l’usager, dont le monitorage, selon ses besoins, en vue de détecter tout
     2.1
            signe de détérioration de l’état de santé
     2.2    Vérifier les réactions de l’usager aux interventions, notamment aux médicaments
     2.3    Évaluer les résultats obtenus chez l’usager
     3.    Évaluer l’état clinique de l’usager - Constats de l’évaluation
            Déterminer les constats de l’évaluation à inscrire au plan thérapeutique infirmier pour le suivi clinique, y compris les
     3.1    nouveaux problèmes ou besoins prioritaires, les changements significatifs, les problèmes résolus et les besoins
            satisfaits
            Aviser le médecin ou l’infirmière praticienne spécialisée selon le cas, lorsque la situation de l’usager le requiert, en lui
     3.2    transmettant de façon structurée, les constats de son évaluation concernant les changements significatifs survenus
            dans la condition clinique de l’usager, ainsi que les données pertinentes justifiant ces constats
     4.    Planifier des soins et établir les priorités
            Déterminer le suivi clinique requis au plan thérapeutique infirmier et l’ajuster au besoin, selon l’évolution de la
     4.1
            situation de santé et l’efficacité des interventions
     4.2    Déterminer le plan de traitement pour une plaie ou une altération de la peau ou des téguments
            Établir des priorités dans les activités de soins pour son groupe d’usagers, tout en tenant compte des priorités de
     4.3
            chaque usager
            Planifier au moment opportun, les activités liées au congé en collaboration avec l’usager, ses personnes significatives
     4.4
            et son réseau de soutien
     5.    Coordonner les soins liés au rôle de l’infirmière
            Inscrire dans le plan thérapeutique infirmier, les directives infirmières données pour assurer le suivi clinique de
     5.1
            l’usager et les transmettre de façon claire aux personnes concernées qui n’y ont pas accès
            Coordonner les interventions de l’équipe de soins infirmiers, en tenant compte de la situation de l’usager et en
     5.2
            assignant judicieusement les activités de soins selon les compétences et les champs de pratique des intervenants
     5.3    Prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et la qualité des soins au client, notamment en procédant,




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                                                    28
                                                                                                                           Non
     Énoncés des compétences                                                                            Satisfaisant
                                                                                                                       satisfaisant
            au besoin, à des activités de supervision auprès des intervenants
     6.     Utiliser les techniques de prévention et contrôle des infections
     6.1*   Employer les précautions universelles                                                       *              *
     6.2*   Utiliser les techniques pertinentes d’isolement et d’isolement inversé selon la situation   *              *




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                 29
     7.      Pratiquer la réanimation selon les principes enseignés en situation d’urgence
     7.1     Maintenir sa certification en réanimation cardio-pulmonaire à jour
     7.2*    Localiser la médication, le matériel nécessaire lors de réanimation cardio-pulmonaire                                       *   *
             Reconnaître les indications, les contre-indications et les effets désirés et non-désirés des médicaments communément
     7.3
             utilisés dans le traitement des urgences cardiaques
     8.      Procéder à l’administration d’un produit sanguin
     8.1     Demander le produit sanguin à la banque de sang et compléter le formulaire selon les normes en vigueur
     8.2     Identifier le matériel nécessaire à l’administration du produit sanguin et à la surveillance de l’usager
     8.3     Effectuer la vérification du produit sanguin et compléter le bordereau selon les principes établis
     8.4     Nommer les signes et symptômes d’une réaction transfusionnelle et les actions prioritaires
     8.5     Appliquer les points de surveillance avant, pendant et après l’administration du produit sanguin
     8.6     Compléter adéquatement le formulaire relatif aux incident / accident transfusionnels
     9.      Procéder à l’administration d’un opiacé
     9.1     Appliquer ses connaissances pour évaluer toute douleur en utilisant les outils recommandés
     9.2*    Nommer la fréquence de l’évaluation des points de surveillance en fonction de l’opiacé requis                               *   *
     9.3*    Identifier les points de surveillance suite à l’administration d’un opiacé                                                  *   *
     9.4*    Compléter avec rigueur le formulaire de suivi lors de l’administration d’un opiacé                                          *   *
     9.5*    Rédiger des notes d’observation conformément à l’état de l’usager                                                           *   *
     10.     Intégrer ses connaissances en lien avec les différents types de pompes
             Nommer les différents types de pompes en fonction de l’action désirée : pompes volumétriques, ACP, gavage, pousse-
     10.1
             seringue, etc.
     10.2*   Procéder à l’installation d’une perfusion ou autre avec la pompe requise selon la méthode de soins                          *   *
     10.3*   Appliquer ses connaissances lors de la programmation de la pompe selon les méthodes de soins                                *   *
     10.4    Assurer la double vérification indépendante pour tout médicament à risque élevé selon la méthode de soins
     10.5    Identifier les points de surveillance lors d’alarmes et les actions prioritaires
     11.     Intégrer ses connaissances de l’utilisation des mesures de contrôle
             Déterminer la pertinence d’utiliser ou maintenir les mesures de contention pour protéger l’usager, après avoir épuisé les
     11.1    mesures alternatives disponibles, en consultant les autres membres de l’équipe interdisciplinaire au besoin, et en
             procédant à la surveillance requise
             Utiliser des mesures alternatives à la contention qui sont appropriées à la condition de l’usager selon les                 *   *
     11.2*
             comportements à risque qu’il présente




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                                30
    Annexe 4       Compétences professionnelles requises en santé cardiovasculaire chez les infirmières et infirmières auxiliaires*
                                                                                                                                                              Non
     Énoncés des compétences                                                                                                               Satisfaisant
                                                                                                                                                          satisfaisant
     1.     Intégrer ses connaissances de l’anatomie, de la physiologie et de la physiopathologie
     1.1*    Identifier la structure et des fonctions du cœur normal et du système circulatoire normal                                     *              *
             Appliquer ses connaissances de l’électrophysiologie et de l’hémodynamie, de la stimulation et de la                           *              *
     1.2*
             conduction du cœur normal
     1.3     Relier les résultats de l’examen de l’usager aux physiopathologies cardiaques
     1.4     Relier les résultats des tests sanguins communs aux physiopathologies cardiaques
     2.     Intégrer ses connaissances des principales pathologies cardiaques
     2.1*    Identifier les signes et symptômes des principales pathologies cardiaques                                                     *              *
     2.2*    Identifier les signes de complications des principales pathologies cardiaques                                                 *              *
     3.     Intégrer les connaissances de base de la pharmacologie cardiaque
     3.1*    Nommer les classes de médicaments cardiovasculaires                                                                           *              *
     3.2*    Identifier les principaux médicaments utilisés dans chacune des classes                                                       *              *
     3.3*    Identifier l’indication souhaitée de la médication administrée selon la pathologie cardiaque                                  *              *
     3.4*    Identifier les effets indésirables de la médication administrée et identifier les points de surveillance                      *              *
     3.5     Appliquer les ordonnances collectives reliées à la clientèle de cardiologie selon les directives émises
     4.     Intégrer les connaissances des examens diagnostiques et procédures en cardiologie
     4.1*    Nommer les indications pour la stimulation cardiaque externe (Pace Pak) et les points de surveillance                         *              *
             Nommer les indications de l’implantation d’un cardiostimulateur, les points de surveillance ainsi que les                     *              *
     4.2*
             complications possibles
     4.3*    Appliquer ses connaissances lors d’une complication à la suite d’un examen ou d’une procédure                                 *              *
     4.4     Appliquer l’utilisation d’un protocole (allergie, usagers diabétique, etc.) selon la procédure établie
     5.     Intégrer les connaissances de la surveillance cardiaque par télémétrie
     5.1*    Nommer les indications nécessitant une surveillance cardiaque par télémétrie                                                  *              *
     5.2*    Installer la télémétrie selon la méthode de soins informatisée                                                                *              *
     5.3     Effectuer les points de surveillance requis de la télémétrie et du tracé (appel à l’UC) pour assurer des soins sécuritaires
     5.4     Acquérir et appliquer ses connaissances lors de situations d’urgence
     6.     Intégrer les connaissances de la surveillance cardiaque par moniteur
     6.1     Installer le moniteur selon les normes établies
     6.2     Identifier les troubles de rythme usuels
     6.3     Identifier les troubles de rythme possibles selon la pathologie identifiée




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                                                    31
     6.4   Effectuer les points de surveillance requis du moniteur et du tracé pour assurer des soins sécuritaires
     6.5   Acquérir et appliquer ses connaissances lors de situations d’urgence




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                    32
    Annexe 5       Compétences professionnelles requises en santé respiratoire chez les infirmières et infirmières auxiliaires*


                                                                                                                                             Non
     Énoncés des compétences                                                                                              Satisfaisant
                                                                                                                                         satisfaisant
     1.     Intégrer ses connaissances de l’anatomie, de la physiologie et de la physiopathologie du
            système respiratoire
     1.1*    Identifier la structure et les fonctions des poumons et du système respiratoire normal                       *              *
     1.2     Relier les résultats de l’examen de l’usager aux physiopathologies pulmonaires
     1.3     Relier les résultats des tests sanguins communs aux physiopathologies pulmonaires
     2.     Intégrer ses connaissances des principales pathologies thoraco-pulmonaire
             Identifier les signes et symptômes des principales pathologies : bronchiectasies, MPOC, asthme, pneumonie,   *              *
     2.1*    embolie pulmonaire, néoplasie gastro-œsophagienne, néoplasie pulmonaire, pneumothorax et fibrose
             kystique
     2.2*    Identifier les signes de complications des principales pathologies pulmonaires                               *              *
     2.3*    Identifier les principales chirurgies thoraciques : lobectomie, pneumonectomie, bullectomie, etc             *              *
     2.4*    Appliquer ses connaissances lors de la préparation préopératoire en lien avec la chirurgie visée             *              *
     2.5*    Identifier les principales complications en postopératoire en lien avec la chirurgie visée                   *              *
     2.6*    Appliquer les points de surveillance d’un usager en postopératoire                                           *              *
     2.7     Intervenir lors de situations d’urgence selon les procédures établies et prioriser ses actions
     2.8*    Compléter les outils de SSC, de chirurgie thoracique et MPOC selon les normes établies                       *              *
     3.     Intégrer ses connaissances en lien avec les principaux examens
             Nommer les points de surveillance lors de retour d’examens et procéder aux actions prioritaires lors de      *              *
     3.1*
             complications
     3.2     Assurer le suivi des résultats auprès des personnes concernées
     4.     Intégrer les connaissances de base de la pharmacologie liées à l’administration des
            principaux médicaments en inhalation
     4.1*    Nommer les principaux médicaments bronchodilatateurs                                                         *              *
     4.2*    Nommer les principaux médicaments corticostéroïdes                                                           *              *
             Nommer les indications, les mécanismes d’action et les contre-indications des bronchodilatateurs et des      *              *
     4.3*
             corticostéroïdes
     4.4*    Identifier les effets indésirables de la médication administrée et identifier les éléments de surveillance   *              *
             Appliquer ses connaissances lors de l’enseignement de la technique d’administration du turbuhaler, du        *              *
     4.5*
             diskus, de l’aérosol-doseur et du tube d’espacement




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                                   33
     4.6   Appliquer les ordonnances collectives et protocoles médicaux reliés à la clientèle de pneumologie




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                              34
                                                                                                                                                           Non
     Énoncés des compétences                                                                                                            Satisfaisant
                                                                                                                                                       satisfaisant
     5.     Intégrer les connaissances des principaux tests de fonction respiratoire
             Nommer les indications d’un bilan de base, d’une épreuve d’effort (Jones), d’un gaz capillaire (CAB), d’une                *              *
     5.1*
             oxymétrie nocturne, d’une spirométrie (CEF) et d’un test de provocation à la métacholine
     5.2*    Informer l’usager des éléments de la préparation aux différents tests de fonction respiratoire                             *              *
     5.3*    Différencier les résultats normaux et anormaux des différents tests                                                        *              *
     5.4     Nommer les causes cliniques des perturbations de différents tests
     5.5     Assurer le suivi des résultats des différents tests de fonction respiratoire
     6.     Intégrer les connaissances et la surveillance des drains thoraciques
             Nommer les étapes d’installation du drain thoracique et identifier le matériel requis selon la méthode de soins
     6.1
             informatisée

     6.2*    Nommer les indications et les éléments de surveillance des différents types de drainage                                    *              *
     6.3     Enseigner à l’usager les différents types de drainage                                                                      *              *
     6.4*    Utiliser les formulaires associés aux différents types de drainage                                                         *              *
     6.5*    Compléter le formulaire de bilan sanguin selon les normes établies                                                         *              *
     6.6*    Acquérir et appliquer ses connaissances lors de situations d’urgence                                                       *              *
     7.     Intégrer les connaissances liées à la trachéostomie
     7.1*    Identifier les différents types de trachéostomie et ses composantes                                                        *              *
     7.2*    Appliquer les soins de trachéostomie selon la méthode de soins infirmiers                                                  *              *
     8.     Intégrer ses connaissances liées au cathéter épidural
             Appliquer la procédure établie lors de l’installation d’une perfusion par cathéter épidural, selon l’ordonnance médicale
     8.1     individuelle standardisée
     8.2     Assurer la surveillance du site, du pansement et des soins reliés au cathéter
     8.3     Décrire et effectuer les étapes reliées à l'administration d'un bolus d'analgésie
     8.4     Décrire et effectuer les étapes reliées à la réfection du pansement
     8.5     Coordonner l'administration d'anticoagulant en vue du retrait du cathéter
     8.6     Appliquer ses connaissances lors du retrait du cathéter et assurer le suivi requis




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                                                 35
    Annexe 6       Compétences professionnelles requises au programme de l’obésité chez les infirmières et infirmières auxiliaires*
                                                                                                                                                    Non
     Énoncés des compétences                                                                                                     Satisfaisant
                                                                                                                                                satisfaisant
     1.     Intégrer ses connaissances de l’anatomie, de la physiologie et de la physiopathologie du
            système digestif
     1.1*    Expliquer la structure et les fonctions du système digestif normal                                                  *              *
     1.2     Relier les résultats des examens de l’usager aux physiopathologies digestives
     1.3     Relier les résultats des tests sanguins communs aux physiopathologies digestives
     2.     Intégrer ses connaissances des principales pathologies de l’obésité
             Identifier les signes et symptômes des principaux diagnostics : obésité morbide, dénutrition post DBP,
     2.1*                                                                                                                        *              *
             diverticulite, occlusion, subocclusion, cholécystite, néoplasie, pancréatite et appendicite
     2.2*    Identifier les signes de complications des principaux diagnostics                                                   *              *
             Identifier les principales chirurgies générales et bariatriques : dérivation bilio-pancréatique, révision de DBP,
     2.3*                                                                                                                        *              *
             hémi colectomie, résection intestinale, etc.
     2.4*    Préparer l’usager à la chirurgie visée selon la procédure établie                                                   *              *
     2.5*    Identifier les principales complications en postopératoire en lien avec la chirurgie visée                          *              *
     2.6*    Appliquer les points de surveillance d’un usager en postopératoire                                                  *              *
     2.7     Intégrer ses connaissances lors de situations d’urgence et prioriser ses actions
     2.8*    Compléter les outils du plan de cheminement clinique de chirurgie bariatrique selon les normes établies             *              *
     3.     Intégrer ses connaissances en lien avec les principaux examens
             Nommer les points de surveillance lors de retour d’examens et procéder aux actions prioritaires lors de
     3.1*                                                                                                                        *              *
             complications
     3.2     Assurer le suivi des résultats auprès des personnes concernées
     4.     Intégrer ses connaissances de base de la colostomie
     4.1*    Nommer les principaux points de surveillance d’une colostomie                                                       *              *
     4.2     Changer la collerette et le sac de colostomie selon la méthode de soins
     4.3*    Appliquer les soins de colostomie selon la méthode de soins                                                         *              *
     5.     Intégrer ses connaissances de l’alimentation entérale
     5.1     Nommer les éléments nécessaires à l’installation d’un keofeed et d’un tube naso-gastrique
     5.2     Appliquer les soins lors de l’installation d’un keofeed et d’un tube naso-gastrique selon les méthodes de soins
     5.3     Appliquer les soins lors de l’utilisation du jéjunostomie
     5.4     Appliquer les soins et la surveillance des différents cathéters utilisés lors de l’alimentation entérale




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                                          36
Programme de soutien clinique – Volet préceptorat   37
    Annexe 7    Projet pilote
    Pour le projet pilote débutant au plus tard le 31 mars 2009, il a été privilégié de nommer deux préceptrices qui suivront principalement
    les apprenantes de cinq unités de soins régulières dans les dossiers prioritaires suivants : le nouveau mode de distribution de soins et
    le partage des responsabilités ainsi que l’intégration du plan thérapeutique infirmier (PTI). Les besoins particuliers des apprenantes
    seront également étudiés individuellement.

    Première préceptrice clinicienne libérée l’équivalent d’un TPP 5/14 pour 4 mois soit 290 heures travaillées. Maintien de la fin de
    semaine de travail:

             Le 4e pavillon Central Est compte 6 apprenantes. Clientèle : médecine cardiaque, 28 lits;
             Le 4e pavillon Central Ouest compte 6 apprenantes. Clientèle : post-infarctus et hémodynamie, 29 lits;
             Le 7e pavillon Central compte 6 apprenantes. Clientèle : médecine cardiaque et interne, 27 lits.

    Deuxième préceptrice clinicienne libérée l’équivalent d’un TPP 6/14 pour 4 mois soit 348 heures travaillées. Maintien de la fin de
    semaine de travail :

             Le 3e pavillon Notre-Dame compte 12 apprenantes. Clientèle : gériatrie, soins palliatifs et lits de transition, maximum de 28
                        lits;
                  e
             Le 6 pavillon Central compte 10 apprenantes. Clientèle : chirurgie thoracique, cardiaque et pneumologie, 35 lits.



    Bilan anticipé de la mise en place de la première cohorte au 31 mars 2009 :

             40 apprenantes plus les équipes volantes apprenantes assignées sur ces unités de soins, seront suivies dans cette première
              cohorte soit 15,4% de l’ensemble des apprenantes;
             5 unités de soins seront couvertes sur 12;
             638 heures travaillées utilisées sur 1560 heures disponibles soit 41 %;
             Coût estimé à un taux horaire d’infirmière clinicienne au 6e échelon (33,46$/heure) : 21 347,48 $;
             Procéder à une évaluation et à une analyse détaillée de la première cohorte;
             Mettre en place les mécanismes d’amélioration pour la poursuite du projet.



Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                        38
Programme de soutien clinique – Volet préceptorat   39
   15. Bibliographie
   1.   ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU CANADA. Guide sur le préceptorat et le menthorat, Ottawa, Association des
        infirmières et infirmiers du Canada, 2004
   2.   INSTITUT UNIVERSITAIRE DE CARDIOLOGIE ET DE PNEUMOLOGIE DE QUÉBEC. Implantation d’un nouveau mode de distribution de
        soins dans le cadre du projet de réorganisation des soins et du travail, Direction des soins infirmiers, 2007
   3.   INSTITUT UNIVERSITAIRE DE CARDIOLOGIE ET DE PNEUMOLOGIE DE QUÉBEC. Le plan stratégique 2008-2013, Institut universitaire
        de cardiologie et de pneumologie de Québec, 2008
   4.   INSTITUT UNIVERSITAIRE DE CARDIOLOGIE ET DE PNEUMOLOGIE DE QUÉBEC. Programme d’intégration générale des infirmières
        auxiliaires, Direction des soins infirmiers, 2008
   5.   INSTITUT UNIVERSITAIRE DE CARDIOLOGIE ET DE PNEUMOLOGIE DE QUÉBEC. Programme d’intégration générale des infirmières,
        Direction des soins infirmiers, 2008
   6.   INSTITUT UNIVERSITAIRE DE CARDIOLOGIE ET DE PNEUMOLOGIE DE QUÉBEC. Programme d’intégration spécifique-Bloc chirurgie
        générale, Direction des soins infirmiers, 2008
   7.   INSTITUT UNIVERSITAIRE DE CARDIOLOGIE ET DE PNEUMOLOGIE DE QUÉBEC. Programme d’intégration spécifique-Bloc
        cardiologie, Direction des soins infirmiers, 2008
   8.   INSTITUT UNIVERSITAIRE DE CARDIOLOGIE ET DE PNEUMOLOGIE DE QUÉBEC. Programme d’intégration spécifique-Bloc
        pneumologie, Direction des soins infirmiers, 2008
   9.   INSTITUT UNIVERSITAIRE DE CARDIOLOGIE ET DE PNEUMOLOGIE DE QUÉBEC. Programme d’orientation-Soins intensifs chirurgie
        cardiaque, Direction des soins infirmiers, 2008
   10. INSTITUT UNIVERSITAIRE DE CARDIOLOGIE ET DE PNEUMOLOGIE DE QUÉBEC. Programme d’intégration spécifique-Bloc Urgence,
       Direction des soins infirmiers, 2008
   11. ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU QUÉBEC. Mosaïque des compétences cliniques de l’infirmière, compétences initiales 2ième
       édition, Québec, OIIQ, 2008
   12. ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS AUXILIAIRES DU QUÉBEC. Indicateur de la compétence de l’infirmière et l’infirmier
       auxiliaire, Québec, OIIAQ, 2003
   13. ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L’ONTARIO. L’encadrement des apprenantes, Ontario, OIIO, 2006
   14. SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC. Programme national de soutien clinique-Volet préceptorat, Cadre de référence, Québec,
       Santé et services sociaux du Québec, Septembre 2008




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                 40
   15. SOCIÉTÉ CANADIENNE DES TECHNOLOGISTES EN CARDIOLOGIE. Profil national de compétences professionnelles, Canada, Société
       canadienne des technologistes en cardiologie, 2007
   Direction des soins infirmiers 12 février 2009 Révisé le 22 avril 2009
   H:\Nouvelle DSI\Secteur Clinique\Conseillères cliniques\Préceptorat\Programme de soutien clinique - préceptorat Version finale 220409.doc




Programme de soutien clinique – Volet préceptorat                                                                                              41

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:56
posted:3/8/2012
language:French
pages:45