Egea Kuehne Poster Guest Speaker by 5eI4tvzE

VIEWS: 0 PAGES: 1

									   L’uré en littératies multiples présente : /
 Multiple Literacies research unit presents:


                                       DENISE
                                       EGÉA-KUEHNE
                                       Professeur à l’Université d’état de Louisiane, Collège
                                       d’Éducation /

                                       Professor at Louisiana State University, College of
                                       Education


         Conversations autour des littératies, des langues, et du
          curriculum : les liens avec Derrida, Levinas, et Serres
         Conversations on literacies, languages, and curriculum:
                 plugging into Derrida, Levinas, & Serres

                         Le mardi 19 mai 2009 / Tuesday, May 19th 2009
                                  16h30 à 18h / 4:30 p.m. to 6:00 p.m.
                       Pavillon Lamoureux, local 387 / Lamoureux Hall, Room 387
                   La présentation sera bilingue / The presentation is bilingual

Durant ces dernières décennies, on a pu assister à nombres de débats quant à la meilleure fondation théorique pour
l’éducation, par exemple les trois catégories principales de théories de l’apprentissage, behaviorisme, cognitivisme,
et constructivisme, chacune « meilleure » que la précédente. Plus récemment, basé sur son analyse des limites du
behaviorisme, du cognitivisme, et du constructivisme pour expliquer les effets de la technologie sur la façon dont on
vit, dont on communique, et dont on apprend, George Siemens a développé « une théorie de l’apprentissage pour
l’ère numérique, » et l’a appelée connexionisme. Basé sur l’art de Vasarely, Escher, et les textes de Jacques Derrida,
Emmanuel Levinas, et Michel Serres, je réfute le point de vue radical disant qu’il peut y avoir une perspective
théorique et une seule meilleure que toute autre, ce qui généralement a des conséquences contraires, sinon
préjudiciables, en particulier en ce qui concerne les langues, les littératies, et les curricula


Over the past decades, we have witnessed much debate about the best theoretical framework for education: e.g.,
the three main categories under which learning theories fall are behaviorism, cognitivism, and constructivism, each
claiming to be “the best”. More recently, based on his analysis of the limitations of behaviorism, cognitivism and
constructivism to explain the effects technology has on how we live, how we communicate, and how we learn,
George Siemens has developed "a learning theory for the digital age," which he called connectivism. Drawing on the
art of Vasarely and Escher, and on the works of Jacques Derrida, Emmanuel Levinas, and Michel Serres, I argue
against the radical view that there can be one best theoretical perspective, which generally has a counterproductive
if not damaging effect, especially where languages, literacies, and curricula are concerned.

 Denise Egéa-Kuehne est professeure à l’Université d’état de Louisiane (Baton Rouge, LA), au sein du Collège
 d’Éducation du Département des théories, politiques et pratiques éducatives. Sa recherche interdisciplinaire de
 renommée mondiale, se fonde sur la théorie curriculaire et la philosophie éducative pour étudier ce qu’apportent les
 programmes d’immersion à l’enseignement/apprentissage des langues étrangères et secondes.
 Denise Egéa-Kuehne is a professor at the Louisiana State University’s (Baton Rouge, LA) College of Education in
 the Department of Educational Theory, Policy, & Practice.            Her interdisciplinary research, disseminated
 internationally, draws on curriculum theory and philosophy of education to study the contributions of immersion
 programmes to foreign/second/language education.




               Littératies Multiples
               Multiple Literacies

								
To top