LOT N� 11 : PEINTURE � REVETEMENTS MURAUX by Nqsj40

VIEWS: 0 PAGES: 16

									HOPITAL LOCAL DE ST PIERRE D’OLERON                             Lot n°17 – Peinture – Revêtements Muraux
Extension et Modernisation des locaux




LOT N°17
PEINTURE / REVETEMENTS MURAUX




I - GENERALITES RELATIVES AUX OUVRAGES DU PRESENT LOT

Les Entrepreneurs devront se rendre sur les lieux du chantier pour apprécier exactement les
travaux à exécuter, leur importance, leur nature et leur contexture. Ils affirment notamment avoir
reconnu le terrain et les bâtiments existants à réaménager et avoir apprécier toutes les sujétions
et difficultés d’exécution, liés en particulier à l’exploitation de l’établissement, définis dans le
phasage établi par le coordinateur OPC.

Pour l’établissement de son offre, l’entreprise devra obligatoirement prendre connaissance de
l’ensemble des CCTP des autres lots, ainsi que des plans et documents généraux de référence
afin de s’assurer des interdépendances entre chaque lot.

1-1 DOCUMENTS TECHNIQUES DE REFERENCE

Les travaux seront exécutés conformément aux prescriptions des documents officiels en vigueur au
moment de l’exécution et notamment :

Les DTU Cahier des Charges pour l’exécution des ouvrages traditionnels :

       -    DTU 59-1 : Travaux de peinturage (nov.1978) Cahier des Charges - Cahier des Clauses
            Spéciales. Mémento -additif n° 1 au cahier des charges (nov. 1979)
       -    DTU 59.3 :Peinture des sols.

Les Normes Françaises Homologuées (NF), en particulier :

       -   NF EN 26927 ISO 6927 Construction immobilière - Produits pour joints - Mastics - Vocabulaire
           (indice de classement P 85-102) :
                   - P 85-304 Mastics du type élastomère ou du type plastique ou mastics
                      préformés,
                   - T 30-001 Dictionnaire technique des peintures,
                   - T 30-608 Enduit de peinture pour travaux intérieurs,
                   - T 30-700 Peintures - Revêtements plastiques épais,
                   - T 30-800 à 804 Peinture pour l’extérieur des bâtiments,
                   - T 31-004 Pigments - Minimum pour peintures,
                   - T 36-005 Classification des peintures, vernis et produits connexes.

Les spécifications de l’UNP.
Les recommandations professionnelles du SNJF.
Le REEF édité par le CSTB.




CCTP – DCE - 2/03/12                                                                            Page 1
HOPITAL LOCAL DE ST PIERRE D’OLERON                               Lot n°17 – Peinture – Revêtements Muraux
Extension et Modernisation des locaux




1-2 NATURE ET QUALITE DES MATERIAUX

L’entrepreneur de peinture sera responsable du choix de tous les produits utilisés. Il s’assurera que
les produits préconisés concernent parfaitement l’emploi envisagé. Il fournira avant tout
commencement, la fiche technique des produits employés et le guide d’application.
La qualité de finition des ouvrages de peinture sera “travaux soignés”.



1-3 RECEPTION DES SUPPORTS

Avant la date prévue d’intervention, l’entrepreneur du présent lot devra s’assurer que les subjectiles
sont conformes aux dispositions du marché. Il notera tous les défauts et les particularités entraînant
des travaux préparatoires complémentaires à ceux prévus. Les réserves devront être consignées
dans un procès verbal établi contradictoirement avec le Maître d'Oeuvre.

Il avisera le Maître d’Oeuvre qui décidera, après examen contradictoire, de la mise en conformité
éventuelle.

Les travaux du présent lot sont tous ceux nécessaires à la préparation des supports et à l’application
des peintures extérieures et intérieures.

Afin de connaître de façon exacte la nature de tous les ouvrages à peindre, l’entrepreneur du présent
lot devra prendre connaissance des devis descriptifs des autres corps d’état.



1-4 IMPRESSION

Toutes les menuiseries bois intérieures recevront, sur le chantier, par le peintre, avant leur pose et
après réception par l’Architecte, une couche d’impression sur toutes les faces, compatible avec les
peintures de finition. Les éléments auront été préalablement brossés.
L’entrepreneur s’étant informé des essences de bois employées ne pourra émettre aucune
réclamation à ce sujet en cas de litige sur la tenue des peintures.

Pour tous les ouvrages métalliques, en menuiserie métallique, en métallerie ou en serrurerie, toutes
les canalisations de plomberie, la première couche anticorrosion, dans le cas d’ouvrages non
galvanisés ou non métallisés, aura été exécutée par les entrepreneurs attributaires de chacun de ces
lots. La 2ème couche antirouille éventuelle sera due au présent lot, qui prendra à sa charge tous les
travaux nécessaires de brossage, raccords anti-rouille éventuels à effectuer avant l’application de
cette deuxième couche. Le choix de ces peintures antirouille sera fait en accord avec les
entrepreneurs ayant fourni les supports à traiter.

Les menuiseries aluminium sont exclues du présent lot. Elles ne devront subir aucune dégradation ou
tâche à la suite de l’intervention de l’entrepreneur du présent lot qui devra les protéger
soigneusement.



1-5 PROTECTION DES OUVRAGES

L’entrepreneur devra prendre toutes les précautions nécessaires qui seront utiles pour protéger tous
les ouvrages pouvant être tachés ou détériorés pendant les travaux. Il devra enlever toutes taches et
salissures provoquées par son intervention et le débouchage des trous de buée des menuiseries
extérieures.

Les locaux seront fermés à clé et les clés remises à un responsable qui ne les délivrera que sur
décharge signé


CCTP – DCE - 2/03/12                                                                              Page 2
HOPITAL LOCAL DE ST PIERRE D’OLERON                                Lot n°17 – Peinture – Revêtements Muraux
Extension et Modernisation des locaux




1-6 ECHANTILLONS - TEINTES

Les teintes seront définies par le Maître d’Oeuvre et devront être rigoureusement respectées par
l’entrepreneur qui réalisera les échantillons avant le début des travaux. Il ne pourra prétendre à
aucune plus-value pour emploi de couleurs fines ou polychromées ou couleur vives.
Des échantillons d’une surface de 10 m2 minimum seront réalisés pour concrétiser l’ensemble des
choix retenus à partir des nuanciers présentés.
Ils seront ensuite éliminés avant démarrage des travaux définitifs.
En fin de chantier et après nettoyage, l’entrepreneur devra exécuter tous les raccords nécessaires à la
finition parfaite avant réception.



1-7 MISE EN OEUVRE

La mise en œuvre des travaux de peinture comprendra :

           -    Reconnaissance préalable des subjectiles,
           -    Précautions à prendre pour la protection des ouvrages non peints,
           -    Précautions à prendre pour la protection des abords et du voisinage,
           -    Règles générales d’exécution,
           -    Ouvrages préparatoires et accessoires,
           -    Dépôt préalable d’échantillons et surfaces témoins,
           -    Réception et entretien, réfection, contrôle,
           -    Nettoyage de mise en service



1-8 NETTOYAGE - EVACUATION DES GRAVATS

1-8-1 Nettoyage de chantier

Les entrepreneurs sont tenus au nettoyage et à la descente de leurs gravois en un endroit désigné
par le Maître d’Oeuvre, au moins une fois par jour et à leurs frais.

L’entrepreneur de Gros Oeuvre devra l’enlèvement hebdomadaire de ces gravois à la charge du
compte prorata.

Il devra également le balayage de la construction et le nettoyage des abords du bâtiment une fois par
semaine pendant la durée des travaux de tous les lots fixés au planning, à la charge du compte
prorata.

Ce nettoyage sera fait la veille du rendez-vous de chantier.

Si le nettoyage journalier et la descente des gravois n’étaient pas réalisés par les Entreprises de
second œuvre, ceux-ci seront effectués par simple ordre du Maître d’Oeuvre porté au P.V. de réunion
de chantier par le titulaire du lot Gros Oeuvre qui ne pourra se récuser et qui facturera directement à
l’entreprise responsable si celle-ci a pu être déterminée, et au compte prorata dans les autres cas.


1-8-2 Elimination des déchets

Des parcs à déchets seront créés pour permettre aux entreprises le dépôt sélectif de leurs déchets.
Ces parcs seront équipés de plusieurs bennes et conteneurs, mis en place par le lot gros-oeuvre,
gestionnaire du compte prorata. La gestion de ces parcs et l’évacuation des bennes seront affectés


CCTP – DCE - 2/03/12                                                                               Page 3
HOPITAL LOCAL DE ST PIERRE D’OLERON                                  Lot n°17 – Peinture – Revêtements Muraux
Extension et Modernisation des locaux



au compte prorata du dossier. Chaque benne ou conteneur sera dédié à une catégorie de déchet ou
de matériau de façon à ce qu’ils puissent être orientés vers les filières de valorisation, de traitement et
de stockage adéquates. L’apport des déchets sur les parcs sera assuré par les entreprises elles-
mêmes dont les responsables s’assureront de la bonne conduite des opérations en particulier du non
mélange entre déchets banals, déchets inertes et déchets spéciaux.

Les entreprises seront tenues de respecter l’organisation de la gestion des déchets sur le chantier,
veiller à ce que les déchets soient déposés dans les bennes ou conteneurs prévus à cet effet. En cas
de non-respect de ces prescriptions, le Maître d’Ouvrage aura la possibilité de prendre toute mesure
qu’il lui semblera nécessaire à l’encontre des entreprises.

Le brûlage sur le site du chantier est formellement interdit.



1-9 FOURNITURE POUR ENTRETIEN DES LOCAUX

En fin de chantier, l’entrepreneur devra fournir au Maître d’Ouvrage dans un local désigné à cet effet,
des lots de matériaux identiques à ceux mis en œuvre pour permettre ultérieurement un
remplacement ponctuel ou une réparation.
Chaque lot devra être équivalent à 15 kg de peinture par couleur et 30 m2 de revêtements muraux,
pour chacune des catégories de produit utilisé.
Ils devront être entreposés avec soin dans leur emballage d’origine et soigneusement étiquetés.

Ils seront remis au Maître d’Ouvrage dans un lieu désigné par lui et contre récépissé. Le montant de
cette prestation devra apparaître dans le bordereau estimatif quantitatif.



1-10 SECURITE DE CHANTIER

La sécurité réglementaire sera prévue par l’entreprise, conformément à la réglementation en vigueur
concernant la protection des travailleurs, ainsi que le respect des consignes de sécurité en vigueur pour
l’utilisation des moyens de manutention et travail en hauteur (filets, harnais, etc.).

Le chantier est soumis aux dispositions :

      -   De la loi n°93.14.18 du 31 décembre 1993,
      -   Du décret d’application n° 94-1159 du 26.12.94,
      -   Du décret n° 95.543 du 04.05.95,
      -   Du décret n°95.607 du 06.05.95,
      -   Du décret n°95.608 du 06.05.95, arrêté du 07.03.95.
      -   Du décret n° 92.958 du 03.09.92 , de l’arrêté du 29 Janvier 1993,
      -   De la recommandation n° T 1 - 91 (Moniteur 01.03.91)

Le Coordonnateur de sécurité et de protection de la santé a été désigné par le Maître d’Ouvrage.
Il s’agit de :

                                         OUEST COORDINATION
                                           Domaine de la Combe
                                            Route des Mesniers
                                             16710 ST YRIEX
                             Tel : 05 45 68 62 01 – Télécopie : 05 45 69 32 50

Les entreprises devront mettre en oeuvre les mesures définies dans le Plan Général de coordination
en matière de sécurité et de protection de la santé (PGCSPS), qui est un document contractuel.




CCTP – DCE - 2/03/12                                                                                   Page 4
HOPITAL LOCAL DE ST PIERRE D’OLERON                                  Lot n°17 – Peinture – Revêtements Muraux
Extension et Modernisation des locaux



Elles devront, en particulier, prévoir les prestations qui sont définies spécifiquement à leur charge, et ne
pourront diminuer le temps de mise en oeuvre ou de mise à disposition, même si leur intervention
spécifique est terminée.

En conséquence, les entreprises devront prévoir l’ensemble des mesures liées à l’application de cette
réglementation et les faire apparaître de manière significative dans le devis estimatif.



1-11 CONTRAINTE D’EXPLOITATION DE L’HOPITAL

Les entrepreneurs devront se rendre sur les lieux du chantier pour apprécier exactement les
travaux à exécuter, leur importance, leur nature et leur contexture. Ils affirment notamment avoir
reconnu le terrain et les bâtiments existants à réaménager et avoir apprécier toutes les sujétions
et difficultés d’exécution, liés en particulier au maintien en exploitation de l’établissement définie
dans le phasage général. Ils devront particulièrement appréhender les contraintes
d’approvisionnement des matériaux, l’évacuation des déchets et gravois et la réalisation de
certains travaux en dehors des heures habituelles (travail de nuit, les jours fériés et les week-
end…).

Pour l’établissement de son offre, l’entreprise devra obligatoirement prendre connaissance de l’ensemble
des CCTP des autres lots, ainsi que des plans et documents généraux de référence afin de s’assurer des
interdépendances entre chaque lot.

L'attention des entreprises est attirée particulièrement sur le fait que les malades seront toujours hébergés
et le public toujours accueilli, dans les locaux qui devront pouvoir fonctionner durant la réalisation des
travaux. Pendant les travaux de démolition des dispositions seront prises pour neutraliser temporairement
les locaux. En outre, des dispositions particulières devront être prises pour maintenir les accès des
ambulances, des malades et des visiteurs.

En particulier seront évoqués les critères d’empoussièrement, de bruit et nuisances sonores, des
contraintes de circulation et d’accès dans les différentes parties de l’établissement.
Les entreprises devront prendre en compte et mettre en œuvre les mesures correctives nécessaires
(cloisons provisoires étanches, système d’aspiration de poussières, modification des techniques utilisées
…).

L’entreprise ne pourra prétendre à aucune plus value pour respecter ces consignes et son offre sera
réputée incorporer l’ensemble des contraintes et mesures nécessaires.



1-12 PHASAGE

La présente opération sera réalisée en 8 phases :

PHASE 1
Dévoiement des réseaux
PHASE 2
Création du tunnel
PHASE 3
Démolition du bâtiment mitoyen et local technique
PHASE 4
Construction de 30 chambres
PHASE 5
Démolition de la maison de retraite
PHASE 6
Construction de 17 chambres
PHASE 7


CCTP – DCE - 2/03/12                                                                                   Page 5
HOPITAL LOCAL DE ST PIERRE D’OLERON                                Lot n°17 – Peinture – Revêtements Muraux
Extension et Modernisation des locaux



Démolition du bâtiment mitoyen et réalisation de la voirie
PHASE 8
Finition du foyer et ravalement.

L’entreprise devra prévoir et chiffrer l’ensemble des sujétions propres à ce phasage.




CCTP – DCE - 2/03/12                                                                               Page 6
HOPITAL LOCAL DE ST PIERRE D’OLERON                                 Lot n°17 – Peinture – Revêtements Muraux
Extension et Modernisation des locaux




II - CONCEPTION ET DESCRIPTION DES TRAVAUX EXTERIEURS

2-1 PEINTURE SUR OUVRAGES METALLIQUES

2-1-1 Peinture sur ouvrages métalliques galvanisés

Travaux préparatoires comprenant :
       -    Décapage de le peinture existante
       -    Brossage, dérochage, consommation 200 g/m2.
       -    Rinçage, une couche d’accrochage ; consommation 100 g/m2.

Travaux de finition comprenant :

      -   Finition par 2 couches de laque brillante, appliquée à la brosse ou au pistolet.
Consommation moyenne par couche : 250g/m2.

Localisation :           PM, l’ensemble des ouvrages métalliques galvanisés ne sont pas peints.



2-2 RACCORD DE PEINTURE SUR OUVRAGE BETON EXISTANT

2-2-1 Travaux préparatoires - décapage

Décapage chimique d’ancienne peinture au décapant biodégradable sans hydrocarbures, et nettoyage à
l’eau haute pression, compris récupération des déchets.
Application sur l’ensemble d’une solution de traitement et de désinfection anticryptogamique.

        -   Réparation des épaufrures :
               Nettoyage, grattage et sablage des fers apparents, passivation au et reprise de l’enduit
               aux résines, compris coffrage soigné des arêtes des panneaux courants et cannelés pour
               reconstitution de leur forme originelle.

        -   Réfection des éclats de béton et points de rouille :
                Piquage des éclats, grattage, brossage, nettoyage passivation des fers apparents et
                reprise de l’enduit aux résines.


2-2-2 Application d’une pliolite

Réalisation d’une peinture pliolite sur les parois béton comprenant :

        -   Couche d’impression opacifiant aux copolymères, consommation 250 g/m2.
        -   Finition par 2 couches de peinture mate en phase solvant à base de résine acrylique,
            consommation 250 g/m2 appliquée au rouleau.

Compris utilisation de l’échafaudage prévu dans l’article 2-3-1 du présent CCTP.

Localisation :           Au droit des modifications et créations d’ouvertures en façade de l’existant.



2-3 RAVALEMENT DES FACADES CREEES

2-3-1 Echafaudage




CCTP – DCE - 2/03/12                                                                                 Page 7
HOPITAL LOCAL DE ST PIERRE D’OLERON                                  Lot n°17 – Peinture – Revêtements Muraux
Extension et Modernisation des locaux



Amenée du matériel, montage, démontage et repliement d’échafaudage métallique conforme à la
réglementation.

Localisation :              Ensemble des travaux en façade.


2-3-2 Peinture pliolite

Réalisation d’une peinture pliolite sur les parois béton comprenant :

        -       Brossage et exécution d’un enduit pelliculaire spécial béton, type GS ou équivalent,
                compris une 1ère couche sur les raccords apparents entre les panneaux après
                décoffrage.
        -       Couche d’impression opacifiant aux copolymères, consommation 250 g/m2.
        -       Finition par 2 couches de peinture mate en phase solvant à base de résine acrylique,
                consommation 250 g/m2 appliquée au rouleau.

Localisation :              Ensemble des façades y compris, sans que la liste ne soit exhaustive :
                               - Casquettes et appuis béton, compris sous face.
                               - Sous face des linteaux et tableaux des châssis extérieurs.
                               - Parties arrières des allèges maçonnées formant garde corps.
                               - Poteaux et poutres.
                               - Tout ouvrage béton ou enduit.


2-3-3 Traitement des joints de dilatations verticaux

Traitement des joints de dilatation comprenant :

        -       Elimination par tronçonnage des anciens mastics d’étanchéité lorsque la présence de ceux-ci
                ne permet pas la mise en place normale du soufflet.
        -       Elimination des bavures de mastic sur les bords du joint.
        -       Meulage, ébavurage ou égrenage des bords des joints correspondant aux zones d’application
                du système.
        -       Reprise des épaufrures et éclats éventuels avec un mortier adjuvanté ou avec un mortier
                EPOXYDIQUE de façon à reconstituer des arêtes droites et lisses.
        -       Réalisation de joints d’étanchéité avec un mastic élastomère à base de polyuréthane label
                “SNIF”.
        -       Fourniture et pose de couvre joint, plat ou cornière.
        -       Mise en peinture des couvre joints ; couleur au choix du Maître d’Oeuvre avec possibilité
                bicolore sans plus value.

Compris toutes sujétions pour une parfaite finition.
Compris toutes sujétions pour une parfaite étanchéité et une parfaite finition entre les couvres joint et
les couvertines posées par le lot étanchéité.

Localisation :              Ensemble des joints de dilatation.


2-4 LASURE SUR OUVRAGE BOIS

Travaux préparatoires comprenant :

            -      Lessivage, rebouchage à l’enduit vinylique, ponçage
            -      Brossage, époussetage.

Travaux de finition comprenant :




CCTP – DCE - 2/03/12                                                                                 Page 8
HOPITAL LOCAL DE ST PIERRE D’OLERON                               Lot n°17 – Peinture – Revêtements Muraux
Extension et Modernisation des locaux



          -      Réalisation d’une lasure. Consommation 100 à 125 g/m2 par couche appliquée à la
                 brosse.

Localisation :          Ensemble des portails, claustra, … bois extérieur.




CCTP – DCE - 2/03/12                                                                              Page 9
HOPITAL LOCAL DE ST PIERRE D’OLERON                                 Lot n°17 – Peinture – Revêtements Muraux
Extension et Modernisation des locaux




III - CONCEPTION ET DESCRIPTION DES TRAVAUX INTERIEURS

3-1 PEINTURE SUR OUVRAGES BOIS

3-1-1 Peinture sur menuiserie bois existante

Travaux préparatoires comprenant :
          -    Décapage des parties écaillées, grattage, ponçage
          -    Lessivage, rebouchage à l’enduit vinylique, ponçage
          -    Brossage, époussetage.
          -    Ponçage des vernis et vitrificateur.

Travaux de finition comprenant :

           -     Peinture laquée glycérophtalique en deux couches, au choix de l’Architecte.
                 Consommation 100 à 125 g/m2 par couche appliquée à la brosse et au rouleau.

Localisation :           Ensemble des ouvrages bois existants, compris porte, situés dans la
                         circulation vers « Rue Pierre Loti ».


3-1-2 Peinture sur menuiserie neuve

Travaux préparatoires comprenant :

           -     Brossage, époussetage, impression en peinture microporeuse glycérophtalique.
                 Consommation 130 à 160 g/m2 par couche appliquée à la brosse et au rouleau.

Travaux de finition comprenant :

           -     Peinture laquée glycérophtalique en deux couches, au choix de l’architecte Brillant” ou
                 Satiné” de “La Seigneurie” ou de qualité technique équivalente. Consommation 100 à
                 125 g/m2 par couche appliquée à la brosse et au rouleau.

Localisation :           Ensemble des menuiseries bois intérieures neuves : trappes de visite,
                         retombées de faux plafonds, coffre d’habillage, coffre de volet roulant,
                         cimaise, habillage trémies…..
                         Ensemble des châssis intérieurs bois.


3-1-3 Peinture sur les portes neuves

Travaux préparatoires comprenant :

           -     Brossage, époussetage, impression en peinture microporeuse glycérophtalique
                 équivalente
                 Consommation 130 à 160 g/m2 par couche appliquée à la brosse et au rouleau.

Travaux de finition comprenant :

           -     Peinture laquée glycérophtalique en deux couches, au choix de l’architecte.
                 Consommation 100 à 125 g/m2 par couche appliquée à la brosse et au rouleau.

Les champs des portes seront ratissés.
Les paumelles et les éléments de quincaillerie ne devront pas être dissimulés par l’enduit.

Localisation :           Ensemble des portes neuves



CCTP – DCE - 2/03/12                                                                               Page 10
HOPITAL LOCAL DE ST PIERRE D’OLERON                                   Lot n°17 – Peinture – Revêtements Muraux
Extension et Modernisation des locaux



                          Ensemble des portes et trappes des gaines techniques situées dans les
                          circulation.



3-2 PEINTURE SUR OUVRAGES METALLIQUES INTERIEURS

3-2-1 Peinture sur ouvrages métalliques neufs

Travaux préparatoires comprenant :

           -      Dégraissage, brossage, ponçage soigné.
           -      Raccords de peinture antirouille.

Travaux de finition comprenant :

           -      Finition par 2 couches de laque brillante, appliquée à la brosse ou au pistolet.

Consommation moyenne par couche : 250g/m2.

Localisation :            Ensemble des huisseries neuves.
                          Façades et tableaux de l’ascenseur
                          Ensemble des mains courantes des cages d’escalier.


3-2-2 Peinture sur ouvrages métalliques existants

Travaux préparatoires comprenant :

       -       Brossage, décapage, lessivage et ponçage
       -       Rebouchage au mastic carrossier
       -       Application d’une couche antirouille.

Travaux de finition comprenant :

           -      Finition par 2 couches de laque brillante, appliquée à la brosse ou au pistolet.

Consommation moyenne par couche : 250g/m2.

Localisation :            Ensemble des huisseries des blocs portes conservés dans les locaux situés
                          dans la circulation vers « Rue Pierre Loti »



3-3 PEINTURE SUR CANALISATIONS

3-3-1 Peinture sur canalisations métalliques

Travaux préparatoires comprenant :

           -      Brossage, dégraissage, époussetage.
           -      Raccord de peinture antirouille sur la 1ère couche appliquée par le lot concerné.
           -      Application d’une couche primaire.

Travaux de finition comprenant :

           -      Finition par 2 couches de peinture laquée brillante glycérophtalique.



CCTP – DCE - 2/03/12                                                                                  Page 11
HOPITAL LOCAL DE ST PIERRE D’OLERON                                   Lot n°17 – Peinture – Revêtements Muraux
Extension et Modernisation des locaux



Consommation moyenne par couche : 250g/m2.

Localisation :            Ensemble des canalisations métalliques des réseaux de toute nature.


3-3-2 Peinture sur canalisations PVC

Travaux préparatoires comprenant :

        -   Nettoyage à l’alcool, ponçage.
        -   Application d’une couche primaire.

Travaux de finition comprenant :

        -   Finition par 2 couches de peinture laquée brillante glycérophtalique.

Consommation moyenne par couche : 250g/m2.

Localisation :            Sur l’ensemble des canalisations du réseau plomberie et autres natures



3-4 PEINTURE SUR PLAFOND

3-4-1 Travaux préparatoires

Suivant les prescriptions de l’article 4-6-1 du présent descriptif.


3-4-2 Peinture sur plafond

Impression par 1 couche.
Finition par 1 couche de peinture glycérophtalique mate ou satinée.

Application au rouleau ou au pistolet.
Consommation : 600 à 700g/m2.

Localisation :            Ensemble des plafonds en plaque de plâtre, béton, bois …, ne recevant pas
                          de plafonds décoratifs compris trémie, bandeaux ….




3-5 PEINTURE SUR PAROIS INTERIEURES

3-5-1 Travaux préparatoires

Le prix convenu pour l'exécution de la peinture comprendra les opérations préparatoires précisées ou
non au descriptif suivant les normes en vigueur.
L'entrepreneur est aussi tenu de remédier aux défectuosités de surfaces des matériaux pour assurer
une présentation conforme aux souhaits de l'architecte. Il s'entend que les défauts propres aux
matériaux, fissures ou éraflures profondes ainsi que les bullages ou dénivellations des bétons coulés
ou banchés, seront obturés et nivelés avant mise en peinture par le responsable de l'état des
surfaces.

Les opérations préparatoires telles que :




CCTP – DCE - 2/03/12                                                                                 Page 12
HOPITAL LOCAL DE ST PIERRE D’OLERON                                     Lot n°17 – Peinture – Revêtements Muraux
Extension et Modernisation des locaux



      -        Rebouchage, ratissage, enduisage, dérouillage et dégraissage des matériaux ferreux et
              non ferreux, seront exécutés en conformité avec le DTU avec le maximum de soin afin
              d'assurer un travail "exempt de toute remarque".
      -        L'assainissement des bois exsudants sera pratique avec toute opération de peinture ou
              vernis, en les frottant fortement à la serpillière humecté de trichloréthylène et en les
              essuyant aussitôt avec une serpillière sèche maintenue propre et en état d'absorber, puis en
              les imprimant avec un vernis résistant à l'action solvante des résines d'exsudation, suivant la
              méthode prescrite par le fabricant.
      -        Pour l'assainissement des surfaces en béton coulé, l'entrepreneur devra se renseigner
              auprès du maçon et s'il est utile auprès du fabricant de produit de décoffrage, sur les
              moyens d'en éliminer les traces afin d'assurer l'adhérence de la peinture.

La qualité de finition des ouvrages sera “TRAVAUX TRES SOIGNES”.
Le montant des travaux préparatoires sera intégré au prix unitaire du travail de finition de chacune
des parois.

          3-5-1-1 Travaux préparatoires sur paroi béton

Brossage et exécution d’un enduit pelliculaire spécial béton, type GS ou de qualité technique
équivalente, compris une 1ère couche sur les raccords apparents entre les panneaux après
décoffrage.

          3-5-1-2 Travaux préparatoires sur les cloisons en plaque de plâtre

Sur l’ensemble des cloisons de doublage et de distribution en plaque de plâtre, révision des bandes et
une couche d’impression avant tous travaux de peinture ou de revêtement.

          3-5-1-3 Travaux préparatoires sur les cloisons enduites au plâtre

Sur l’ensemble des cloisons enduites au plâtre, brossage, enduisage complet, égrenage, rebouchage
des trous

          3-5-1-4 Travaux préparatoires sur les cloisons enduites au ciment

Brossage, égrenage, rebouchage des trous.

          3-5-1-5 Arrache de revêtement muraux

Sur les supports existants non doublés, enlèvement du revêtement mural existant par arrachage et
grattage.
Enlèvement de toutes les traces d’anciens revêtements y compris sur plusieurs couches.
Rebouchement à l’enduit à l’eau ou à l’enduit “SIM” des trous et éclats d’enduit existant, compris toutes
préparations complémentaires se révélant nécessaire.


3-5-2 Travaux de finition

          3-5-2-1 Peinture de finition

Réalisation d’un peinture glycérophtalique garnissant comprenant :

          -     Brossage, égrenage, rebouchage et finition du support pouvant être de différente nature
                (béton, enduit, maçonnerie brut, placoplâtre).
          -     Impression par 1 couche.
          -     Application de deux couches de peinture garnissant glycéro, aspect satiné ou brillant.

Application au rouleau ou au pistolet, consommation : 200 à 250 g/m2 par couche.

Localisation :               Ensemble des parois des locaux non décrits ci-dessous.


CCTP – DCE - 2/03/12                                                                                    Page 13
HOPITAL LOCAL DE ST PIERRE D’OLERON                                Lot n°17 – Peinture – Revêtements Muraux
Extension et Modernisation des locaux




        3-5-2-2 Toile de verre

Fourniture et pose d’une toile de verre à peindre comprenant :

        -    Brossage, égrenage, rebouchage et révision des supports.
        -    Pose d’une toile à peindre dans la gamme "Pantiver" largeur 1,00 ml, poids 160 g/m2.
        -    Pose collé en bord à bord ; consommation 300 g/m2.
        -    Finition par 2 couches de peinture acrylique, finition satinée, appliquée au rouleau
             (consommation totale 500 à 550 g/m2).

Localisation :           Ensemble des parois des chambres.

        3-5-2-3 Peinture lessivable

Brossage, égrenage, rebouchage et finition du support pouvant être de différente nature (béton,
enduit, maçonnerie brut, placoplâtre).

Impression par 1 couche de « IMPRIMA » de « La Seigneurie » ou de qualité technique équivalente
Application de deux couches de laque aux résines alkydes, aspect satiné ou brillant.
 Application au rouleau ou au pistolet, consommation : 200 à 250 g/m2 par couches.

Localisation :           Ensemble des parois des placards et gaines technique.

        3-5-2-4 Revêtement acoustique

Fourniture et pose d’un revêtement acoustique à peindre type “Acoustibat” de chez “Texdécor” ou de
qualité technique équivalente comprenant :

        -   Pose collée du revêtement “Acoustibat B 800” de chez “Texdécor” ou de qualité technique
            équivalente.
        -   Soudure des joints permettant d’obtenir une bonne finition.
        -   Finition par deux couches de peinture acrylique en dispersion aqueuse, finition satinée ou
            brillante.

Classement au feu : M1.

Localisation :           Prévoir 2 parois dans les foyers et espace accueil.

        3-5-2-5 Peinture sur cloisons provisoires

Réalisation d’une peinture de propreté sur les cloisons provisoires comprenant :

        -   Impression par 1 couche de “MUROPRIM” de “La Seigneurie” ou de qualité technique
            équivalente.
        -   Application d’une couche de peinture copolymère acrylique garnissante, aspect satiné ou
            brillant.

Application au rouleau ou au pistolet.

Localisation :           Ensemble des cloisons provisoires mises en place décrite dans le lot
                         « Cloison ».


3-5-3 Raccord de peinture

Réalisation des raccords de peinture comprenant :

        -   Travaux préparatoires suivant article 3-5-1 du présent CCTP.


CCTP – DCE - 2/03/12                                                                              Page 14
HOPITAL LOCAL DE ST PIERRE D’OLERON                                Lot n°17 – Peinture – Revêtements Muraux
Extension et Modernisation des locaux



        -   Peinture suivant article 3-5-2-1.

Compris toutes sujétions pour une parfaite finition.

Localisation :           Au droit des modification et création d’ouverture dans l’existant.
                         Dans l’ensemble de la circulation existante dans la zone « Rue Pierre Loti ».




CCTP – DCE - 2/03/12                                                                               Page 15
HOPITAL LOCAL DE ST PIERRE D’OLERON                                  Lot n°17 – Peinture – Revêtements Muraux
Extension et Modernisation des locaux




IV - CONCEPTION ET DESCRIPTION DU NETTOYAGE DE CHANTIER POUR
RECEPTION

Pour les réceptions de travaux , l’entrepreneur du présent lot devra l’exécution des nettoyages de mise en
service de l’ensemble des locaux à savoir :

      -   Nettoyage des vitres aux deux faces, miroirs.
      -   Enlèvement des protections des menuiseries extérieures par film thermorétractable.
      -   Lavage des carrelages et faïence.
      -   Nettoyage des sols PVC à l’eau
      -   Schampouinage des moquettes
      -   Nettoyage des appareils sanitaires, électriques, téléphoniques, et des quincailleries.
      -   Nettoyage de la serrurerie.
      -   Nettoyage des ascenseurs.
      -   Nettoyage de l’ensemble des menuiseries extérieures.
      -   Evacuation des déchets résultant de ces nettoyages.

Balayage des lits de sciure protecteur des carrelages et des déchets provenant des nettoyages eux-
mêmes. Les nettoyages devront être effectués de manière à faire disparaître les tâches de peinture
ou d'huile, les taches de plâtre, ciment, etc... Les traces de film de mortier, les rayures éventuelles sur
carrelages et revêtements. Il est précisé que l'entrepreneur de peinture aura la charge du nettoyage
complet de l'intérieur des locaux, enlèvements des objets divers et déchets de provenance
indéterminée dans les locaux et placards, nettoyage des appareils sanitaires qui auraient été utilisées.
Les déchets seront évacués aux décharges.

Les produits employés, les procédés mis en oeuvre devront être appropriés afin de ne pas provoquer
l'altération des matériaux eux-mêmes ou de leur état de surface. Sur les revêtements émaillés l'usage
de grès ou de ponce est interdit.
L'entrepreneur de peinture devra requérir en temps utile auprès des entreprises chargées des divers
travaux, toutes indications utiles concernant les produits et procédés de nettoyage compatibles avec
leurs ouvrages.
L'entrepreneur de peinture demeurera seul responsable de l'observation des ces prescriptions. Toutes
les parties mobiles (châssis ouvrants, portes, serrures, ...) devront être livrés en état de
fonctionnement. Les films de peinture ne devront pas faire coller entre elles des parties destinées à
être mobiles l'une par rapport à l'autre. Pour obtenir ce résultat, la mise en peinture de ces parties
sera effectuée à des périodes décalées de l'intervalle de temps nécessaire au parfait séchage de
chaque couche.
Les nettoyages de sols en pourront être exécutés de jour qu'à la condition expresse que
l'entrepreneur soit seul sur les lieux. Dans le cas contraire, les travaux seront exécutés de nuit et
toutes précautions seront prises pour éviter que le liquide décapant soit transporté par les allées et
venues des ouvriers. En tout état de cause, l'entrepreneur de peinture sera responsable des dégâts
qui pourraient être causés par les ingrédients employés pour ce nettoyage.
Les nettoyages des vitres et glaces doivent être exécutés avec soin de façon à ne pas rayer les
surface. Les angles doivent être soigneusement nettoyés et les parcloses ou mastic seront préservés
pendant les opérations de nettoyage.

Ces travaux devront obligatoirement être réalisés par une entreprise spécialisée qui
interviendra sur instruction du maître d’Oeuvre.
Cette intervention devra être réalisée en plusieurs phases distinctes en fonction de
l’avancement général du chantier et des livraisons partielles possibles.
Le montant de cette prestation sera à la charge du présent lot et sera inclu dans le montant de
son offre.

Dans le cas où le nettoyage serait considéré comme insuffisamment propre, une nouvelle intervention
devra être réalisée sur simple instruction du Maître d’Oeuvre.

Localisation :           Ensemble du chantier à l’avancement du chantier et par phase.



CCTP – DCE - 2/03/12                                                                                  Page 16

								
To top