Etude BARNAVE by ng1LY7

VIEWS: 9 PAGES: 64

									                                                                                    1


                                                                      Sommaire


SYNTHESE ........................................................................................................................................................... 3
       1/ Résumé non technique des différents scénarios ........................................................................................ 4
       2/ Scénario retenu et raisons du choix .......................................................................................................... 6
       3/ Incidence économique ............................................................................................................................... 6
       4/ Phasage prévisionnel ............................................................................................................................... 10



RAPPORT DETAILLE ...................................................................................................................................... 11

INTRODUCTION ............................................................................................................................................... 12
       Contexte ........................................................................................................................................................ 12
       Objectifs ........................................................................................................................................................ 12

1/ CONTEXTE GENERAL DE LA COMMUNE............................................................................................ 13
     1.1/ Contexte géographique ......................................................................................................................... 13
   SITUATION GEOGRAPHIQUE ............................................................................................................................... 13
   OCCUPATION DES SOLS ...................................................................................................................................... 13
   PLUVIOMETRIE................................................................................................................................................... 13
   PRINCIPAUX COURS D’EAU ET BASSINS VERSANTS ............................................................................................. 15
   VULNERABILITE DES EAUX SOUTERRAINES ........................................................................................................ 15
   PRESENCE DE CAPTAGES PUBLICS D’EAU POTABLE ............................................................................................ 16
   CONTRAINTES NATURELLES ............................................................................................................................... 16

     1.2/ Contexte humain ................................................................................................................................... 17
   POPULATION ...................................................................................................................................................... 17
   ACTIVITES POLLUANTES AGRICOLES ET INDUSTRIELLES .................................................................................... 18
   CAPACITE D’ACCUEIL ........................................................................................................................................ 18

     1.3/ Contexte réglementaire ......................................................................................................................... 18
   OBJECTIFS DE QUALITE DES COURS D’EAU, CONTRATS DE RIVIERE .................................................................... 18
   SDAGE ET SAGE ............................................................................................................................................. 18
   ZONES SENSIBLES A L’EUTROPHISATION ............................................................................................................ 19
   PLAN DE PREVENTION DES RISQUES .................................................................................................................. 19
   PERIMETRES DE PROTECTION DES CAPTAGES ..................................................................................................... 19
   DOCUMENTS D’URBANISME ............................................................................................................................... 20
   SITES PROTEGES ................................................................................................................................................. 20



2/ ETAT DE L’ASSAINISSEMENT EXISTANT ............................................................................................ 21
     2.1/ Assainissement collectif ........................................................................................................................ 21
   DESCRIPTIF DES RESEAUX EXISTANTS ................................................................................................................ 21
   NATURE ET LOCALISATION DU REJET DES EAUX USEES ET PLUVIALES ............................................................... 21
   DESCRIPTIF DES INSTALLATIONS DE TRAITEMENT.............................................................................................. 22

     2.2/ Assainissement non collectif ................................................................................................................. 22
   QUESTIONNAIRE ET VISITES DE TERRAIN ........................................................................................................... 22

       2.3/ Etude du ruissellement et de l’imperméabilisation .............................................................................. 33

       2.4/ Investigations supplémentaires ............................................................................................................. 33



Environnement et Paysage                                                                                                          Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                                                                    Schéma d’assainissement
                                                                                 2

3/ BASES D’ETABLISSEMENT DU ZONAGE .............................................................................................. 33
       3.1/ Détermination du périmètre du zonage ................................................................................................ 33

       3.2/ Etude d’aptitude des sols ....................................................................................................................... 33

     3.3/ Scénarios de l’assainissement collectif ................................................................................................. 39
   LES FILTRES PLANTES DE ROSEAUX.................................................................................................................... 40
   LE FILTRE A SABLE ENTERRE.............................................................................................................................. 41
   LES LITS D’INFILTRATION–PERCOLATION SUR SABLE......................................................................................... 43
   LE FILTRE COMPACT .......................................................................................................................................... 44

       3.4/ Scénario retenu et raisons du choix ..................................................................................................... 50

      3.5/ Incidence sur le prix de l’eau ............................................................................................................... 50
   1ER SCENARIO : INCIDENCE SANS RECOURS AU BUDGET GENERAL ...................................................................... 51
   2EME SCENARIO : INCIDENCE AVEC RECOURS AU BUDGET GENERAL A HAUTEUR DE 2 300 € ............................... 54
   3EME SCENARIO : INCIDENCE AVEC RECOURS AU BUDGET GENERAL A HAUTEUR DE 3 800 € ............................... 57

       3.6/ Programmation de l’assainissement collectif ....................................................................................... 60

       3.7/ Zonage final .......................................................................................................................................... 60



ANNEXES ........................................................................................................................................................... 63


CARTOGRAPHIE.............................................................................................................................................. 64




Environnement et Paysage                                                                                                      Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                                                                Schéma d’assainissement
                              3




                           Synthèse




Environnement et Paysage               Commune de BARNAVE
Décembre 2003                         Schéma d’assainissement
                                                         4

En application de la Loi sur l’Eau de 1992, le Conseil municipal de BARNAVE a décidé
d’entreprendre la réalisation d’une étude de zonage et de programmation de
l’assainissement, afin de planifier la mise en œuvre de l’assainissement sur la commune,
tant au point de vue technique que financier.

Cette partie expose, de façon synthétique, les différents scénarios, les raisons du choix final,
son impact économique et le phasage prévisionnel des réalisations retenues.


1/ Résumé non technique des différents scénarios
D’après les prévisions sur 10 ans, la capacité du système d’épuration est de 320
équivalents-habitants (EH). Un EH représente la pollution d’une personne en 1 jour.
Les coûts d’investissement sont subventionnés mais les coûts d’entretien ne le sont pas.
Le village est pourvu d’un réseau unitaire de 800 ml, datant de 1958 environ, réalisé en
canalisations béton de diamètre 300 mm. Il est placé au dessus de la conduite d’eau
potable. Il comporte 1 seul regard de visite, en tête du réseau. Sur les premiers tronçons,
l’inspection caméra indique 8 branchements dont 5 avec un raccordement grossier et 1
pénétrant, 3 épaufrures et 1 joint large. Même si l’inspection n’a porté que sur les premiers
tronçons, il semble nécessaire de poser une nouvelle canalisation Ø 200 PVC et conserver
l’actuelle pour les eaux pluviales.


                                           PREMIER SCENARIO
                                     La canalisation longe la Barnavette
Le tracé de la canalisation longe la Barnavette jusqu’à l’emplacement de l’ouvrage
d’épuration. Un poste de relevage est nécessaire. Les coûts estimatifs sont les suivants :
 Réseau de collecte et transport ................................................................. 42 500 € HT
 Poste de relevage (pompes) ..................................................................... 22 870 € HT
 Maîtrise d’œuvre, imprévus et divers........................................................... 4 580 € HT
 Inspection caméra et étanchéité.................................................................. 1 310 € HT
                                                      TOTAL HT ..................................... 71 260 €
                                                      TVA (19,6 %)................................. 13 967 €
                                                      TOTAL TTC .................................. 85 227 €

Les surfaces nécessaires, les coûts d’investissement et d’exploitation des différentes
techniques d’épuration sont présentés dans le tableau suivant :

                                                                    Coûts
 Type de technique            Surface nécessaire                                          Coûts d’exploitation
                                                              d’investissement

Filtre à sable enterré
                                     1 400 m²                   195 500 € HT                   3 180 € / an
(1)

Lits d’infiltration-
                                     1 400 m²                   200 000 € HT                   4 300 € / an
percolation (2)

Filtre compact (3)                    900 m²                    196 000 € HT                   4 400 € / an

Filtre planté de
                                     2 500 m²                   194 500 € HT                   3 705 € / an
roseaux (4)



Environnement et Paysage                                                                 Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                           Schéma d’assainissement
                                                         5

Le coût global du premier scénario est indiqué dans le tableau suivant :

Réseau Village             144 130 €               144 130 €               144 130 €               144 130 €

Réseau
                            71 260 €                71 260 €                71 260 €                71 260 €
Barnavette

                              (1)                     (2)                     (3)                     (4)
Techniques
                           195 500 €               200 000 €               196 000 €               194 500 €

Total HT                   410 890 €               415 390 €               411 390 €               409 890 €
TVA (19,6 %)               80 534 €                81 416 €                80 632 €                80 338 €
Total TTC                  491 424 €               496 806 €               492 022 €               490 228 €

Ce scénario implique :
      - un deuxième poste de relevage et son entretien,
      - la traversée d’un champ de lavande,
      - une localisation de l’ouvrage de traitement relativement proche de la Barnavette,
      - un emplacement dont la topographie est légèrement en pente : une technique ne
          demandant pas une importante perte de charge devra être mise en place sinon
          l’alimentation des lits ou filtres de la station ne semble pas pouvoir être gravitaire,
      - la parcelle située à 100 m et plus de l’habitation la plus proche est plantée en
          noyers,
      - l’accès à la parcelle n’est pas facile : il nécessite la création d’un chemin empierré
          de 115 m.


                                          DEUXIEME SCENARIO
                                        La canalisation longe la route
Le tracé de la canalisation longe la route jusqu’à l’emplacement de l’ouvrage d’épuration.
Dans ce cas, l’alimentation sera gravitaire. Les coûts estimatifs sont les suivants :
 Réseau de collecte et transport ................................................................. 66 360 € HT
 Maîtrise d’œuvre, imprévus et divers........................................................... 4 645 € HT
 Inspection caméra et étanchéité.................................................................. 1 330 € HT
                                                      TOTAL HT ..................................... 72 335 €
                                                      TVA (19,6 %)................................. 14 177 €
                                                      TOTAL TTC .................................. 86 512 €

Le coût global du deuxième scénario est indiqué dans le tableau suivant :

Réseau Village             144 130 €               144 130 €               144 130 €               144 130 €

Réseau route
                            72 335 €                72 335 €                72 335 €                72 335 €
                              (1)                     (2)                     (3)                     (4)
Techniques
                           195 500 €               200 000 €               196 000 €               194 500 €

Total HT                   411 965 €               416 465 €               410 965 €               410 965 €
TVA (19,6 %)               80 745 €                81 627 €                80 549 €                80 549 €
Total TTC                  492 710 €               498 092 €               491 514 €               491 514 €



Environnement et Paysage                                                                 Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                           Schéma d’assainissement
                                               6

Ce scénario implique :
      - la possibilité d’une alimentation gravitaire de la station et des lits ou filtres
          composant la station. Le terrain forme 3 terrasses naturelles,
      - la situation de l’ouvrage à proximité de la route. L’accès est facile mais tous les
          usagers de la route la percevront,
      - une localisation de l’ouvrage relativement éloignée de la Barnavette et de
          l’habitation la plus proche,
      - Trois habitations se trouveront en contrebas du réseau : pour se raccorder, elles
          devront installer une pompe,
      - la parcelle semble en friche avec deux rangées de noyers.

2/ Scénario retenu et raisons du choix

Le scénario retenu est le deuxième : la canalisation longeant la route avec une orientation
vers un filtre planté de roseaux.

Les raisons de ce choix sont les suivantes :
        -    l’alimentation de la station pourra être entièrement gravitaire. La commune n’aura
             pas l’entretien d’un second poste de relevage,
        -    l’accès à l’emplacement est facile et ne demande pas de travaux importants,
        -    la situation éloignée de la Barnavette permet de s’affranchir d’éventuels travaux
             de protection de l’ouvrage,
        -    un accord amiable semble pouvoir être trouvé avec la propriétaire (Parcelle n°
             189 AC – Madame LACOUR),
        -    la technique du filtre planté de roseaux est intéressante dans ce cas : le terrain
             forme naturellement des terrasses (pente suffisante). L’emprise foncière n’est pas
             une contrainte. La nature même du système permet une bonne intégration
             paysagère de la station (route à proximité).


3/ Incidence économique

Assainissement collectif
Le recours au budget général est autorisé pour les communes de moins de 3000 habitants.
Trois scénarios d’incidence sur le prix de l’eau ont été étudiés : le premier établit la somme
annuelle à financer par la commune sans avoir recours au budget général alors que le
second et le troisième y ont recours à hauteur de 2 300 € et 3 800 €.

1er scénario : Incidence sans recours au budget général

                               SOMME A FINANCER par année

Emprunt      15 ans                                        13 665 €

Emprunt      20 ans                                        12 065 €




Environnement et Paysage                                                 Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                           Schéma d’assainissement
                                                  7

Emprunt sur 15 ans
L’incidence a été calculée de deux manières. Une par rapport au forfait et aux m3
consommés, l’autre par rapport à une augmentation par foyer.

                           Prix au m3                 Forfait facturé
                             2.07 €     13.58 F        30.49 €      200 F
                             1.97 €     12.90 F        38.11 €      250 F
                             1.86 €     12.21 F        45.73 €      300 F
                             1.76 €     11.53 F        53.36 €      350 F
                             1.65 €     10.85 F        60.98 €      400 F
                             1.55 €     10.16 F        68.60 €      450 F
                             1.44 €      9.48 F        76.22 €      500 F
                             1.34 €      8.79 F        83.85 €      550 F
                             1.24 €      8.11 F        91.47 €      600 F
                             1.13 €      7.43 F        99.09 €      650 F
                             1.03 €      6.74 F       106.71 €      700 F
                             0.92 €      6.06 F       114.34 €      750 F
                             0.82 €      5.38 F       121.96 €      800 F
                             0.72 €      4.69 F       129.58 €      850 F
                             0.61 €      4.01 F       137.20 €      900 F
                             0.51 €      3.32 F       144.83 €      950 F
                             0.40 €      2.64 F       152.45 €     1000 F
                             0.30 €      1.96 F       160.07 €     1050 F
                             0.19 €      1.27 F       167.69 €     1100 F
                   Incidence par rapport au forfait et aux m3 consommés
Exemples : Pour couvrir les annuités de l’emprunt et les frais d’exploitation, si le forfait
           d’assainissement est de 30,49€ (200 F) alors le prix du m3 devra être de 2,07 €
           (13,58 F).
                   L’incidence représente une augmentation de 167 € par foyer.

Emprunt sur 20 ans

                           Prix au m3                 Forfait facturé
                             1.80 €     11.83 F        30.49 €      200 F
                             1.70 €     11.15 F        38.11 €      250 F
                             1.59 €     10.46 F        45.73 €      300 F
                             1.49 €      9.78 F        53.36 €      350 F
                             1.39 €      9.10 F        60.98 €      400 F
                             1.28 €      8.41 F        68.60 €      450 F
                             1.18 €      7.73 F        76.22 €      500 F
                             1.07 €      7.04 F        83.85 €      550 F
                             0.97 €      6.36 F        91.47 €      600 F
                             0.87 €      5.68 F        99.09 €      650 F
                             0.76 €      4.99 F       106.71 €      700 F
                             0.66 €      4.31 F       114.34 €      750 F
                             0.55 €      3.63 F       121.96 €      800 F
                             0.45 €      2.94 F       129.58 €      850 F
                             0.34 €      2.26 F       137.20 €      900 F
                             0.24 €      1.57 F       144.83 €      950 F
                             0.14 €      0.89 F       152.45 €     1000 F
                             0.03 €      0.21 F       160.07 €     1050 F
                   L’incidence représente une augmentation de 147 € par foyer.

Environnement et Paysage                                                     Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                               Schéma d’assainissement
                                                  8

2ème scénario : Incidence avec recours au budget général à hauteur de 2 300 €

                               SOMME A FINANCER par année

Emprunt      15 ans                                          11 365 €

Emprunt      20 ans                                           9 765 €



Emprunt sur 15 ans

                           Prix au m3                 Forfait facturé
                             1.69 €     11.06 F        30.49 €      200 F
                             1.58 €     10.38 F        38.11 €      250 F
                             1.48 €      9.70 F        45.73 €      300 F
                             1.37 €      9.01 F        53.36 €      350 F
                             1.27 €      8.33 F        60.98 €      400 F
                             1.17 €      7.65 F        68.60 €      450 F
                             1.06 €      6.96 F        76.22 €      500 F
                             0.96 €      6.28 F        83.85 €      550 F
                             0.85 €      5.59 F        91.47 €      600 F
                             0.75 €      4.91 F        99.09 €      650 F
                             0.64 €      4.23 F       106.71 €      700 F
                             0.54 €      3.54 F       114.34 €      750 F
                             0.44 €      2.86 F       121.96 €      800 F
                             0.33 €      2.18 F       129.58 €      850 F
                             0.23 €      1.49 F       137.20 €      900 F
                             0.12 €      0.81 F       144.83 €      950 F
                             0.02 €      0.13 F       152.45 €     1000 F

                   L’incidence représente une augmentation de 139 € par foyer.


Emprunt sur 20 ans

                           Prix au m3                 Forfait facturé
                             1.42 €      9.31 F        30.49 €      200 F
                             1.32 €      8.63 F        38.11 €      250 F
                             1.21 €      7.95 F        45.73 €      300 F
                             1.11 €      7.26 F        53.36 €      350 F
                             1.00 €      6.58 F        60.98 €      400 F
                             0.90 €      5.90 F        68.60 €      450 F
                             0.79 €      5.21 F        76.22 €      500 F
                             0.69 €      4.53 F        83.85 €      550 F
                             0.59 €      3.84 F        91.47 €      600 F
                             0.48 €      3.16 F        99.09 €      650 F
                             0.38 €      2.48 F       106.71 €      700 F
                             0.27 €      1.79 F       114.34 €      750 F
                             0.17 €      1.11 F       121.96 €      800 F
                             0.06 €      0.43 F       129.58 €      850 F

                   L’incidence représente une augmentation de 119 € par foyer.


Environnement et Paysage                                                     Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                               Schéma d’assainissement
                                                  9

3ème scénario : Incidence avec recours au budget général à hauteur de 3 800 €

                               SOMME A FINANCER par année

Emprunt      15 ans                                           9 865 €

Emprunt      20 ans                                           8 265 €



Emprunt sur 15 ans

                           Prix au m3                 Forfait facturé
                             1.44 €      9.42 F        30.49 €      200 F
                             1.33 €      8.74 F        38.11 €      250 F
                             1.23 €      8.06 F        45.73 €      300 F
                             1.12 €      7.37 F        53.36 €      350 F
                             1.02 €      6.69 F        60.98 €      400 F
                             0.92 €      6.00 F        68.60 €      450 F
                             0.81 €      5.32 F        76.22 €      500 F
                             0.71 €      4.64 F        83.85 €      550 F
                             0.60 €      3.95 F        91.47 €      600 F
                             0.50 €      3.27 F        99.09 €      650 F
                             0.39 €      2.59 F       106.71 €      700 F
                             0.29 €      1.90 F       114.34 €      750 F
                             0.19 €      1.22 F       121.96 €      800 F
                             0.08 €      0.54 F       129.58 €      850 F

                   L’incidence représente une augmentation de 120 € par foyer.


Emprunt sur 20 ans

                           Prix au m3                 Forfait facturé
                             1.17 €      7.67 F        30.49 €      200 F
                             1.07 €      6.99 F        38.11 €      250 F
                             0.96 €      6.31 F        45.73 €      300 F
                             0.86 €      5.62 F        53.36 €      350 F
                             0.75 €      4.94 F        60.98 €      400 F
                             0.65 €      4.25 F        68.60 €      450 F
                             0.54 €      3.57 F        76.22 €      500 F
                             0.44 €      2.89 F        83.85 €      550 F
                             0.34 €      2.20 F        91.47 €      600 F
                             0.23 €      1.52 F        99.09 €      650 F
                             0.13 €      0.84 F       106.71 €      700 F
                             0.02 €      0.15 F       114.34 €      750 F

                   L’incidence représente une augmentation de 101 € par foyer.




Environnement et Paysage                                                     Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                               Schéma d’assainissement
                                                10

Assainissement non collectif

La commune a obligation d’effectuer un contrôle périodique des dispositifs d’assainissement
individuel. Il porte notamment sur la conception des installations individuelles (neuves ou
réhabilitées) et sur leur réalisation. Aucune périodicité n’est imposée par la législation, mais il
est conseillé qu’elle corresponde à la fréquence de vidange des installations, soit tous les 3 à
4 ans environ. Les modalités du contrôle sont les suivantes : envoi d’un avis préalable de
passage et rédaction d’un compte rendu de visite avec copie au propriétaire. Le coût de ce
contrôle est à la charge du propriétaire privé.

La commune peut prendre en charge l’entretien des installations privées d’assainissement
autonome. Cette possibilité peut être particulièrement intéressante dans le cadre du
regroupement de plusieurs habitations. Si elle choisit sa prise en charge, elle instaurera une
redevance équivalente au coût d’entretien. Si la commune n’assure pas l’entretien, les
charges d’investissement et d’amortissement sont à la charge du propriétaire du dispositif
d’assainissement autonome.



4/ Phasage prévisionnel

La demande de subvention est programmée pour l’année 2004.
Les travaux sont prévus pour 2005.




Environnement et Paysage                                                   Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                             Schéma d’assainissement
                                  11




                           Rapport détaillé




Environnement et Paysage                       Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                 Schéma d’assainissement
                                                12



INTRODUCTION

Contexte

En application de la Loi sur l’Eau de 1992, le Conseil municipal de BARNAVE a décidé
d’entreprendre la réalisation d’une étude de zonage et de programmation de
l’assainissement, afin de planifier la mise en œuvre de l’assainissement sur la commune,
tant au point de vue technique que financier.



Objectifs

L’étude d’assainissement demandée a pour but de proposer un zonage du territoire
communal, et de définir, à l’intérieur de chaque unité identifiée, les solutions techniques les
mieux adaptées à la gestion des eaux usées. Les conséquences de ce zonage sont :
        -    sur le plan administratif : la commune définit les sites de production d’eaux usées.
             Le zonage d’assainissement revient à fixer aussi les moyens de leur élimination.
             La collectivité locale a en charge l’équipement des quartiers où elle a fait un choix
             collectif et le contrôle des secteurs où elle a retenu l’option autonome,
        -    sur le plan économique : le zonage d’assainissement est de nature à favoriser la
             rationalisation des dépenses d’assainissement, à défaut de les réduire.
        -    sur le plan de l’environnement, du confort et de la santé : le zonage
             d’assainissement est une phase importante de la gestion communale, étroitement
             imbriquée avec les choix d’urbanisme. Il permet aux municipalités de disposer des
             éléments de décision nécessaires.

Cette démarche est imposée aux collectivités par la Loi sur l’Eau du 3 janvier 1992 et son
décret d’application du 3 juin 1994.

Cette étude de zonage et de programmation de l’assainissement a été réalisée
conformément au cahier des charges dont la version a été approuvée par la Mission Inter-
Service de l’Eau (MISE) le 26 septembre 2000.




Environnement et Paysage                                                   Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                             Schéma d’assainissement
                                                 13

1/ CONTEXTE GENERAL DE LA COMMUNE

1.1/ Contexte géographique

                                      Situation géographique

La commune de Barnave est implantée dans une vallée qui s’ouvre vers le Nord-Est sur la
vallée de la Drôme et se termine au Sud-Ouest sur les contreforts de la montagne de
Solaure. Elle est située à 13 km au Sud de Die et à 11 km au Sud-Ouest de Luc-en-Diois.
Elle est rattachée administrativement au canton de Luc-en-Diois. Les communes limitrophes
sont : Montmaur en Diois, Saint-Roman, Recoubeau Jansac, Aucelon, Pennes le Sec et
Rimon et Savel.

Voir partie cartographique : Situation – Pièce n° 1


                                       Occupation des sols

La commune s’étend de la vallée de la Drôme (480 m) à la montagne de Solaure (La Pâle
1340 m). Barnave est une commune à caractère rural. Le territoire communal est
principalement occupé par des cultures, des surfaces en herbe et des bois. Ses 1 306 ha se
répartissent de la façon suivante :

                           Surface agricole utile          293 ha
                                 Landes et forêts          980 ha
                                           Autres           33 ha

                            Surface communale              1 306 ha

Les principales activités agricoles sont les cultures fourragères, de céréales, de lavande et
de vignes. Douze exploitations agricoles sont recensées sur la commune.


                                            Pluviométrie

La pluviométrie de Barnave se situe entre celle de Luc en Diois et de Die.




Environnement et Paysage                                               Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                         Schéma d’assainissement
                                                                                                             14

L’histogramme suivant présente les précipitations mensuelles moyennes en millimètres,
enregistrées à Luc en Diois de 1971 à 2000.


                                                                                           Précipitations (1971 - 2000)
                                                          120
                          Précipitations moyennes en mm
                                                          100

                                                           80

                                                           60

                                                           40

                                                           20

                                                            0
                                                                                                            Mai
                                                                                                    Avril




                                                                                                                  Juin




                                                                                                                                              Septembre

                                                                                                                                                                Octobre

                                                                                                                                                                                Novembre

                                                                                                                                                                                                  Décembre
                                                                                                                         Juillet

                                                                                                                                     Août
                                                                    Janvier

                                                                                 Février

                                                                                             Mars




L’histogramme suivant présente les précipitations mensuelles moyennes en millimètres,
enregistrées à Die de 1966 à 1995.


                                                                                            Précipitations (1966-1995)
                                                          100
                     Précipitations m oyennes en m m




                                                          90
                                                          80
                                                          70
                                                          60
                                                          50
                                                          40
                                                          30
                                                          20
                                                          10
                                                           0
                                                                                                            Mai
                                                                                                    Avril




                                                                                                                  Juin




                                                                                                                                                                     Octobre

                                                                                                                                                                                       Novembre

                                                                                                                                                                                                             Décembre
                                                                                                                           Juillet




                                                                                                                                                    Septembre
                                                                                                                                       Août
                                                                Janvier

                                                                              Février

                                                                                            Mars




Caractéristique des Préalpes, le climat local est marqué par des étés secs où prédomine la
tendance méditerranéenne et des hivers froids et secs, influencés par le climat dauphinois.
La moyenne annuelle des précipitations est de 921 mm, avec des maxima au printemps et à
l’automne, et des minima d’été et d’hiver.


Voir page suivante : Tableaux des normales climatologiques (Luc en Diois et Die)




Environnement et Paysage                                                                                                                                                        Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                                                                                                                  Schéma d’assainissement
                                                     15

                             Principaux cours d’eau et bassins versants

La Drôme s’écoule en limite communale Est du territoire de Barnave. Elle rejoint le Rhône
50 km environ en aval. La superficie totale de son bassin versant est de 1 640 km² et sa
longueur de 110 km. Trois usages principaux ont été recensés : la pêche, le canoë-kayak et
la baignade.

                                       La Drôme à Luc en Diois               La Drôme à Die
                                                                              (Pont rompu)
Altitude en m                                       562                             402
Superficie du bassin versant
                                                    194                             670
en km²
Débit moyen annuel en m3/s                           2,6                              /
              3
Crues en m /s
Q2                                                   38                             140
Q 10                                                61,5                            235
Q 100                                               175                             490
Etiage en m3/s
Q2                                                 0,250                            1
Q 10                                               0,128                           0,42
Q 2 : Valeur du débit qui a 1 chance sur 2 de se produire chaque année
Q 10 : Valeur du débit qui a 1 chance sur 10 de se produire chaque année
Q 100 : Valeur du débit qui a 1 chance sur 100 de se produire chaque année
Ses qualités physico-chimique, bactériologique et hydrobiologique sont globalement bonnes
d’après la carte de la qualité des cours d’eau réalisée en 1995 par la DIREN Rhône-Alpes et
l’Agence de l’Eau. La rivière n’est pas particulièrement sensible au risque d’eutrophisation.

Le territoire communal est drainé par le ruisseau de la Barnavette qui rejoint la Drôme 3
km en aval du village. Son écoulement n’est pas pérenne : il disparaît au moins partiellement
en été. Ses principaux affluents sont les ruisseaux de Gaudune, des Fontaines, des
Beaumondes et du Mas. Son bassin versant est de 13 km². Il reçoit les eaux usées de
Barnave.

Voir page suivante : Hydrologie


                                  Vulnérabilité des eaux souterraines

D’une manière générale, on peut dire que les eaux souterraines sont sensibles à la pollution
car l’aquifère le plus commun de cette région sont les calcaires ou les formations d’éboulis
de surface. Les eaux transitent dans des réservoirs karstiques. La karstification est la
dissolution des calcaires par les eaux météoriques chargées en gaz carbonique. Elle crée
des cavités et des chenaux souterrains qui rendent le massif perméable en grand et le
connecte à la surface. Aucune épuration ne se fait et une pollution potentielle arrive telle
quelle à l’exutoire.




Environnement et Paysage                                                      Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                Schéma d’assainissement
                                                 16

                           Présence de captages publics d’eau potable

La commune de Barnave est alimentée par 5 captages d’eau potable.

Le captage de « Champmartin » est situé 1500 m à l’Ouest / Sud-Ouest du village en
bordure du chemin de Barnave au col de Pennes. L’ouvrage comprend deux éléments :
        -    une chambre de captage de structure circulaire (Ø 2,50 m), close. Elle est
             constituée d’un pied sec central, d’un bac de décantation et d’un bassin de départ
             de conduite. Son plancher se trouve à 3 m de profondeur et le tube de déverse
             des eaux drainées à 2 m de profondeur,
       - un drainage ponctuel implanté 17 m à l’amont de l’ouvrage.
L’ouvrage de captage est implanté dans le sous-sol de la parcelle n°380 section C2 et le
drainage dans celui de la parcelle n°378 section C2. Le débit d’étiage est de 10 à 12 l / min.
Le captage des « Calamardes » est composé de deux émergences distantes de 20 m,
localisées au quartier de « La Blache », soit 600 m au Sud du village de Barnave. Les
écoulements sont regroupés dans un ouvrage de décantation puis dans une bâche de
pompage de 10 m3. Le débit était de 30 l / min lors de l’été 1991.
Le captage de l’Ubac dont le débit était de 30 l / min le 08 / 08 / 1989.
Le captage de la Combe dont le débit était de 10 l / min le 08 / 08 / 1989.

Les sources de Champmartin, de l’Hubac et de la Combe s’écoulent gravitairement vers un
château d’eau de 100 m3 situé sur la parcelle n°3 section AB (cote 609.95). La source des
Calamardes nécessite un pompage pour rejoindre ce même château d’eau. La station de
pompage est une réserve d’appoint : elle fonctionne très ponctuellement.

Le captage de la Bégude alimente le château d’eau de la Bégude d’une contenance de 32
m3. Il ne dessert que le quartier du même nom.

Voir carte page précédente : Hydrologie


                                       Contraintes naturelles

D’après la cellule rivière du Service Aménagement Sud de la MISE (Mission InterService de
l’Eau), la Drôme, au droit de la commune de Barnave, est en zone inondable.

Il est à noter qu’une digue a été construite au droit du village pour éviter l’ennoiement de la
zone dite « les Vergers » par le ruisseau de la Barnavette. Ce secteur n’a pas fait l’objet
d’une cartographie des risques.

Voir partie cartographique : Extrait de l’atlas des zones inondables du département de la Drôme
                             Rivière Drôme (V42-0400) – Planche n°18
                             Pièce n° 2




Environnement et Paysage                                                      Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                Schéma d’assainissement
                                                               17


1.2/ Contexte humain

                                                         Population

La commune comptait 155 habitants lors du recensement de 1999 et 2,42 occupants en
moyenne par résidence principale.


                         Evolution de la population de 1906 à 1999
           300


           250


           200

           150

           100


            50


              0
                  1906

                           1911

                                  1921

                                         1931

                                                1936

                                                       1946

                                                              1954

                                                                     1962

                                                                            1968

                                                                                   1975

                                                                                          1982

                                                                                                 1990

                                                                                                        1995

                                                                                                               1999
La population a diminué un peu moins que de moitié sur le long terme. Cette évolution
s’explique par un solde naturel négatif, un faible solde migratoire et le vieillissement de la
population. L’augmentation de la population depuis 1975 est plutôt du à un fort solde
migratoire plutôt qu’à un important accroissement naturel. On compte 109 logements au
total.

Le tableau suivant reprend la situation actuelle et à court terme de l’évolution sur 10 ans de
la population raccordée au réseau (= zone agglomérée) :

           Habitants permanents en 2003                                                      92

           Résidents secondaires en 2003                                                     80

           Capacités d’accueil (Aubergerie, gîtes, salle
                                                                                             95
           des fêtes)

           Restaurations et prévisions sur 10 ans                                            50

                                         TOTAL                                              317

La capacité du futur ouvrage d’épuration est fixée à 320 EH.




Environnement et Paysage                                                                            Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                                      Schéma d’assainissement
                                                        18

                               Activités polluantes agricoles et industrielles

Les activités susceptibles d’être polluantes concernent :
                      -      un atelier de poterie,
                      -      un atelier de sculpture.

Il n’existe pas d’activités industrielles polluantes sur le territoire communal. Les exploitations
agricoles se situent à l’extérieur de la zone agglomérée : elles ne sont pas raccordées au
réseau d’assainissement.


                                             Capacité d’accueil

On dénombre en capacité d’accueil :
        -    1 école (14 enfants),
        -    1 salle des fêtes (300 personnes debout, 80 personnes assises),
        -    1 hôtel (19 personnes),
        -    2 salles de restaurant (120 personnes au total),
        -    38 résidences secondaires.

Il n’y a pas de camping.



1.3/ Contexte réglementaire

                          Objectifs de qualité des cours d’eau, contrats de rivière

Selon le Schéma Départemental à Vocation Piscicole réalisé en 1987, la Drôme est un cours
d’eau parmi les plus fréquentés du bassin Rhône Méditerranée Corse au niveau halieutique.
Il est classé en première catégorie piscicole.

L’objectif de qualité de la Drôme est 1A.

La commune de Barnave adhère au Contrat de Rivière Drôme et Haut Roubion n°2. Elle en
partage l’ensemble des objectifs et s’est engagée à respecter les modalités de mise en
œuvre décrites dans la convention cadre d’adhésion datée du 11 août 1998. Elle bénéficie,
dans ce cadre, des avantages, aides et subventions liées au Contrat. Le volet A du Contrat
de rivière n°2 a classé la commune de Barnave en 2ème urgence.


                                             SDAGE et SAGE

Le SDAGE RMC, Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux du bassin
Rhône Méditerranée Corse, indique que la Drôme est :
        -    une rivière concernée par les loisirs liés à l’eau,
        -    un sous-bassin prioritaire pour une amélioration de la gestion quantitative de
             l’eau,




Environnement et Paysage                                                          Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                    Schéma d’assainissement
                                                       19

        -    dans le Val de Drôme et ses affluents une zone où le fonctionnement des milieux
             aquatiques remarquables est peu ou pas altéré,
        -    un biotope de l’espèce remarquable la Loutre en amont de Die,
        -    une rivière où les crues sont d’origine prédominante torrentielle.
Le SAGE, Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux, impose sur la Drôme à
l’amont de Crest et l’ensemble de ses effluents une qualité physico-chimique du
niveau 1A et une qualité bactériologique baignade sur tous les cours d’eau du bassin
versant de la Drôme.
D’après la DDASS, les normes bactériologiques à respecter pour obtenir une qualité
baignade sont les suivantes :

                                             Valeurs guides                       Valeurs impératives
                                       (nombre de germes / 100 ml)            (nombre de germes / 100 ml)

Choliformes totaux                                     500                                  10 000

Escherichia Coli                                       100                                  2 000

Streptocoques fécaux                                   100                                      /

La baignade est déconseillée sur les tronçons dont les valeurs sont supérieures aux valeurs guide.
La baignade est interdite sur les tronçons dont les valeurs sont supérieures aux valeurs impératives.



                                    Zones sensibles à l’eutrophisation

Il n’y a pas de zone sensible à l’eutrophisation.


                                     Plan de Prévention des Risques

La commune n’a pas élaboré de plan de prévention des risques. Mais elle possède un
dossier communal synthétique des risques majeurs pour l’information des populations. Les
aléas répertoriés concernent :
                           -   les inondations (Drôme),
                           -   les feux de forêt,
                           -   les transports de matières dangereuses (D 93).


                                 Périmètres de protection des captages

Le captage de « Champmartin » bénéficie :
        -    d’un périmètres de protection immédiat : parcelles n° 378 et 380 section C2,
        -    d’un périmètre de protection rapproché : parcelles n° 260, 261, 262, 263, 264,
             331, 332, 333, 334 et 335 section C2.




Environnement et Paysage                                                               Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                         Schéma d’assainissement
                                                  20

Le captage des « Calamardes » bénéficie :
        -    d’un périmètres de protection immédiat : parcelles n° 465, 468 et une partie de la
             parcelle n° 103 section B1,
        -    d’un périmètre de protection rapproché : parcelles n° 104, 106, 107, 108 et une
             partie des parcelles n° 101 et 105 section B1.

Les captages de l’Ubac, de la Bégude et de la Combe ne bénéficient pas de périmètres de
protection.

Voir partie cartographique : Captages et périmètres de protection – Pièce n° 3


                                      Documents d’urbanisme

La commune de Barnave n’a pas élaboré de documents d’urbanisme.


                                           Sites protégés

ZNIEFF (Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique) type 1
La partie basse du territoire de la commune de Barnave est couverte par la ZNIEFF n° 2638-
5403, type 1 : « Confluent du Bez et de la Drôme ». Celle-ci a des intérêts ornithologique,
botanique, faunistique et entomologique (nombreuses libellules). C’est le plus beau site de
reproduction de la loutre du Sud-est de la France et un site de reproduction du castor dans
les canaux annexes au cours principal.

ZNIEFF (Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique) type 2
La partie haute de la commune est incluse dans la ZNIEFF 2614, type 2 (grand ensemble) :
« Ensemble Montagne de Brette, de Boutinard et de l’Eyriau ». Cet ensemble présente un
intérêt ornithologique par le contraste marqué entre des espèces d’affinités méridionales et
des espèces montagnardes. C’est un territoire de chasse de l’aigle royal et du faucon
pèlerin.

Espace Naturel Sensible
La partie basse du territoire de la commune de Barnave est couverte par l’espace naturel
sensible n° 60 : « Confluent du Bez et de la Drôme ». Le confluent est un secteur
dynamique. Le fugace Polygala exilis, grande rareté de répartition ibéro-rhodanien, pousse
certaines années sur les galets exondés. Ce site abrite plusieurs familles de castors.

Directive Habitat
Cette zone est aussi concernée par un périmètre de consultation de sites susceptibles d’être
reconnu d’importance communautaire au niveau de la Directive Habitats. Il est intitulé D 14 :
« Milieux aquatiques et gorges de la moyenne vallée de la Drôme et du Bez».

Le futur emplacement de l’ouvrage d’épuration n’est pas couvert par ces zones
naturelles.

Voir annexes : Fiche détaillée ZNIEFF n° 2638-5403 « Confluent du Bez et de la Drôme »
               Fiche détaillée ZNIEFF 2614 « Ensemble Montagne de Brette, de Boutinard et de
               l’Eyriau ».
               ENS n° 60 : « Confluent du Bez et de la Drôme ».
               Carte et fiche détaillée Directive Habitat D 14 : « Milieux aquatiques et gorges de la
               moyenne vallée de la Drôme et du Bez».



Environnement et Paysage                                                      Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                Schéma d’assainissement
                                                      21

2/ ETAT DE L’ASSAINISSEMENT EXISTANT

2.1/ Assainissement collectif

                                       Descriptif des réseaux existants

Le village est pourvu d’un réseau unitaire de 800 ml, datant de 1958 environ, réalisé en
canalisations béton de diamètre 300 mm. Il est placé au dessus de la conduite d’eau
potable. Il comporte 1 seul regard de visite, en tête du réseau. L’hydrocurage n’a pu être
effectué qu’à l’envers du sens d’écoulement : il s’est avéré efficace sur 29,6 ml. Au-delà, la
caméra ne pouvait plus passer.

Sur les premiers tronçons, l’inspection caméra indique :
                 -    8 branchements dont 5 avec un raccordement grossier et 1 pénétrant,
                 -    3 épaufrures,
                 -    1 joint large.

Même si l’inspection n’a porté que sur les premiers tronçons, il semble nécessaire de poser
une nouvelle canalisation Ø 200 PVC et conserver l’actuelle pour les eaux pluviales.

Les volumes estimatifs d’eau consommés sont les suivants :

                                                                                       Volumes
                              Temps de séjour              Nombre d’habitants
                                                                                 (Ratio :150 l / j / hab)

                                       Barnave (= zone agglomérée)

Population                         365 j / an                     92                    5 037 m3
permanente

Population                         30 j / an                      80                     960 m3
temporaire

                                              TOTAL               94                 5 997 m3 / an

Voir partie cartographique : Plan des réseaux existants – Pièce n° 4


                     Nature et localisation du rejet des eaux usées et pluviales

Il existe 2 points de rejets du réseau unitaire.
Les effluents transitent dans un bac de décantation avant de se rejeter dans le ruisseau de la
Barnavette pour l’un. Le bac est situé sur la parcelle n° 209 section AB d’une surface de 85
m². Elle est propriété communale.
Le second s’y déverse directement.

Il existe 18 grilles qui permettent aux eaux pluviales (ruissellement sur la chaussée, eaux de
toiture) de se déverser dans le réseau d’eaux usées.




Environnement et Paysage                                                         Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                   Schéma d’assainissement
                                                 22

                              Descriptif des installations de traitement

La commune de Barnave est équipée d’un bac de décantation sur la parcelle n° 209 section
AB, propriété communale. Ce dispositif peut correspondre au premier étage (prétraitement)
d’un système d’assainissement actuel. Il n’assure pas l’épuration des eaux usées. Il se situe
à moins de 100 m des habitations les plus proches : l’emplacement ne peut pas être réutilisé
pour le futur ouvrage d’épuration. Le site n’est pas entièrement clôturé.

Il a été vidangé l’an dernier. L’avant-dernière vidange remonte à 5 ans.

Voir page suivante : Plan du bassin de décantation



2.2/ Assainissement non collectif

                                 Questionnaire et visites de terrain

Le questionnaire relatif aux installations d’assainissement non collectif a été envoyé aux
propriétaires concernés, soit 51. 37 questionnaires ont été retournés en mairie, soit un taux
de réponse de 51 %. Parmi ces 37 questionnaires, 32 installations ont été recensées :
certaines personnes partagent la même installation.

Une filière d’assainissement non collectif conforme est composée :
                 -    d’une fosse septique et d’un bac à graisses ou d’une fosse toutes
                      eaux,
                 -    d’un dispositif de traitement et d’évacuation appelé du terme générique
                      épandage dans le tableau suivant,
                 -    les regards (ou couvercles) de la fosse sont accessibles,
                 -    d’une ventilation sur la fosse.

Ces paramètres sont représentés sous forme de parts de »camemberts ». Si la filière est
conforme, tous les quartiers sont en couleur (Exemple). Si une partie de la filière n’est pas
présente, la part manquante est en blanc.

Les résultats sont présentés par lieux-dits.


Exemple :
filière
                                                                  Fosse septique
conforme
                                                                  Bac à graisses
                                                                  Epandage
                                                                  Accessibilité
                                                                  Ventilation




Environnement et Paysage                                                         Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                   Schéma d’assainissement
                                                  23



                                           LA BEGUDE

M. BAUDUIN
           Il n’a pas de fosse septique.
Patrick


M.
                  Il n’a pas de fosse septique.
BARNAUD
Noël


                                          LES BRUNETS



M. BRUNET                                                          Fosse toutes eaux
Jean-Louis
                                                                   Epandage
                                                                   Accessibilité
                                                                   Ventilation



                  C’est une résidence secondaire.
                  Le système date de 1990. La fosse toutes eaux a une contenance de 2500 l.
                  Il existe un préfiltre après la fosse. Le champ d’épandage est composé de
                  tranchées filtrantes. Le propriétaire est satisfait de son assainissement.




Mme                                                                Fosse toutes eaux
BEGUIN                                                             Epandage
Fernande
                                                                   Accessibilité
                                                                   Ventilation



                  C’est une résidence secondaire.
                  Le système date de 1990. La fosse toutes eaux a une capacité de 2000 l.
                  Les eaux s’écoulent ensuite vers un fossé. La fréquence de vidange de la
                  fosse est de 10 ans. La dernière vidange date de 1999. La propriétaire est
                  satisfaite de son assainissement.




Environnement et Paysage                                               Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                         Schéma d’assainissement
                                                 24

                                         CHAMP-MARTIN


M. LIOTARD                                                              Fosse toutes eaux
Patrick                                                                 Epandage

                                                                        Accessibilité
                                                                        Ventilation



                  C’est une résidence principale.
                  Le système date de novembre 1993. La fosse toutes eaux a une contenance
                  de 2500 l (décolloideur incorporé). Le champ d’épandage est constitué de 4
                  tranchées filtrantes de 15 m chacune. Le propriétaire est satisfait de son
                  assainissement.


                                         LES CHELLATS


                                                                          Fosse septique
Mme
                                                                          Bac à graisses
PHILIPPE
Michelle                                                                  Epandage
                                                                          Accessibilité
M.
                                                                          Ventilation
DUPARCQ
Philippe
                  C’est une résidence principale.
                  Le système date de 1997. La fosse septique a une contenance de 3000 l. Il
                  existe un préfiltre après la fosse. Le champ d’épandage est constitué de
                  tranchées filtrantes. Le bac à graisse et le préfiltre sont nettoyés une fois par
                  an et la fosse tous les 6 ans. Les propriétaires sont satisfaits de leur
                  assainissement.


                                              COCHE



M. CURCIO                                                               Fosse toutes eaux
Didier                                                                  Epandage
                                                                        Accessibilité
                                                                        Ventilation



                  C’est une résidence principale.
                  Le système date de juillet 1996. La fosse toutes eaux a une contenance de
                  2500 l. Un décolloideur y est incorporé. Le champ d’épandage est composé
                  de 4 tranchées filtrantes de 15 m chacune. La fréquence de vidange de la
                  fosse est de 5 ans. Le propriétaire est globalement satisfait de son
                  assainissement mais il mentionne quelques problèmes d’odeurs.


Environnement et Paysage                                                    Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                              Schéma d’assainissement
                                                25



                                        LES COMBETTES


                                                                          Fosse septique
Mme
                                                                          Bac à graisses
DELANNOY
Andrée                                                                    Epandage
                                                                          Accessibilité
                                                                          Ventilation



                  C’est une résidence secondaire.
                  Le système date de 1984. La fosse septique a une contenance de 3000 l. Il
                  existe un préfiltre après la fosse. Le champ d’épandage est constitué de
                  tranchées filtrantes. La propriétaire est satisfaite de son assainissement.




M.                                                                      Fosse toutes eaux
DELANNOY                                                                Epandage
Bernard
                                                                        Accessibilité
                                                                        Ventilation



                  C’est une résidence principale.
                  Le système date de 1984. La fosse toutes eaux a une contenance de 2000 l.
                  Il existe un préfiltre après la fosse. Le champ d’épandage est constitué de
                  tranchées filtrantes.
                  Ces renseignements sont issus d’un document DDASS de la Drôme fourni
                  par le constructeur.
                  Le propriétaire est satisfait de son assainissement.




M.                                                                      Fosse toutes eaux
GUILHAUME                                                               Epandage
Jean-Michel
                                                                        Accessibilité
M.                                                                      Ventilation
FROMENT
Maurice
                  C’est une résidence secondaire.
                  Le système date de novembre 1992. La fosse toutes eaux a une contenance
                  de 2500 l (décolloideur incorporé). Le champ d’épandage est constitué de
                  tranchées filtrantes. Le propriétaire n’est pas satisfait de son assainissement :
                  problèmes de débordements, d’odeurs, de résurgences et présence de
                  moustiques.



Environnement et Paysage                                                    Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                              Schéma d’assainissement
                                                26


                                                                        Fosse septique
M. MAU
                                                                        Bac à graisses
Jean-Claude
                                                                        Epandage
                                                                        Accessibilité
                                                                        Ventilation



                  C’est une résidence secondaire.
                  Le système date de 1971. La fosse septique a une contenance de 1000 l. Les
                  eaux s’écoulent ensuite vers un puits perdu.



                                                                        Fosse septique
M. PERLAUT
                                                                        Bac à graisses
Daniel
                                                                        Epandage
                                                                        Accessibilité

                                                                        Ventilation



                  C’est une résidence secondaire.
                  Le système date de novembre 1985. La fosse septique a une contenance de
                  1000 l. Il existe un préfiltre après la fosse. Le champ d’épandage est
                  constitué de tranchées filtrantes. Le bac à graisse est vidangé tous les 5 ans.
                  Le propriétaire est satisfait de son assainissement.


                                            LA LAYE


                                                                        Fosse septique
M. et Mme
                                                                        Bac à graisses
CHARTON
Hubert                                                                  Epandage
                                                                        Accessibilité

                                                                        Ventilation



                  C’est une résidence secondaire.
                  Le système date de 1976. La fosse septique a une contenance de 2000 l. Il
                  existe un préfiltre après la fosse. Le champ d’épandage est constitué de
                  tranchées filtrantes suivies d’un puits perdu. La fréquence de vidange de la
                  fosse est de 6 à 10 ans. Le propriétaire n’est pas satisfait de son
                  assainissement : problèmes d’odeurs et de résurgences.




Environnement et Paysage                                                  Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                            Schéma d’assainissement
                                              27


                                                                      Fosse septique
Mme
                                                                      Bac à graisses
NANEIX
Marie                                                                 Epandage
Hélène                                                                Accessibilité
                                                                      Ventilation
M. BRIAND
Daniel
                  C’est une résidence principale.
                  Le système date de 1990. La fosse septique a une contenance de 3000 l et
                  comprend un préfiltre pouzzolane. Le champ d’épandage est constitué de
                  tranchées filtrantes. Le propriétaire est satisfait de son assainissement.


                                          LA LOUINE



M. BADOUX                                                           Fosse toutes eaux
Jean-Lou                                                            Epandage

                                                                    Accessibilité
                                                                    Ventilation



                  C’est une résidence principale.
                  Le système date de 1997. La fosse toutes eaux a une capacité de 5000 l. Le
                  champ d’épandage est constitué de tranchées filtrantes. La dernière vidange
                  date de 2001. Le propriétaire est satisfait de son assainissement.



                                                                      Fosse septique
M.
                                                                      Bac à graisses
CASSIERS
Daniel                                                                Epandage
                                                                      Accessibilité

                                                                      Ventilation



                  C’est une résidence principale.
                  Le système date de 1996. La fosse septique a une capacité de 2000 l. Le
                  champ d’épandage est constitué de tranchées filtrantes. La dernière vidange
                  date de 2002. Le propriétaire est satisfait de son assainissement.




Environnement et Paysage                                                Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                          Schéma d’assainissement
                                               28


                                                                       Fosse septique
Mme
MONTESINOS                                                             Bac à graisses
Claire et M.                                                           Epandage
FOURNIER
                                                                       Accessibilité
Etienne
                                                                       Ventilation



                  C’est une résidence principale.
                  Le système date de 1992. Le champ d’épandage est composé de tranchées
                  filtrantes. La fréquence de vidange de la fosse est de 5 ans. Le bac est
                  vidangé toutes les années. La dernière vidange date de 2002. Ils sont
                  satisfaits de leur assainissement.


                                    LE MOULIN DE JANSAC


                                                                       Fosse septique
M. KASOW
                                                                       Bac à graisses
Joël
                                                                       Epandage
                                                                       Accessibilité
                                                                       Ventilation



                  C’est une résidence principale.
                  Le système date de 1986. La fosse septique a une capacité de 2000 l. Il
                  existe un préfiltre après la fosse. Le champ d’épandage est constitué de 2
                  tranchées filtrantes. La fréquence de vidange de la fosse est de 3 ans. La
                  dernière vidange a été effectuée en 2000. Le propriétaire n’est pas satisfait
                  de son assainissement : problèmes d’odeurs.




M. ODDON                                                             Fosse toutes eaux

                                                                     Epandage
                                                                     Accessibilité
                                                                     Ventilation



                  C’est une résidence principale.
                  Le système date d’avril 2002. La fosse toutes eaux a une capacité de 3000 l.
                  Il existe un préfiltre après la fosse. Le champ d’épandage est constitué de
                  tranchées filtrantes. Le propriétaire est satisfait de son assainissement.




Environnement et Paysage                                                 Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                           Schéma d’assainissement
                                               29

                                         LA PERLETTE


                                                                       Fosse septique
M. VANONI
                                                                       Bac à graisses
Matthieu
                                                                       Epandage
                                                                       Accessibilité
                                                                       Ventilation



                  C’est une résidence principale.
                  La fosse septique a une capacité de 2000 l. Il existe un préfiltre après la
                  fosse. Le champ d’épandage est constitué de tranchées filtrantes. La dernière
                  vidange a été effectuée en août 2002. Le propriétaire est satisfait de son
                  assainissement.


                                     LA SERRE DU CORT

                  C’est une résidence principale.
M.                L’habitation est équipée de WC secs de type « séparateur ». Les matières
DUCOMET           solides sont évacuées, compostées et recyclées par les soins des
Vincent           propriétaires. Les urines s’évacuent par un drain souterrain.
                  Les eaux usées (vaisselle, lessive, salle de bains) et les eaux pluviales
                  s’évacuent dans un fossé à l’air libre.


                                          LE VERGER



M. AUBRY                                                             Fosse toutes eaux
Yves                                                                 Epandage

                                                                     Accessibilité
                                                                     Ventilation



                  C’est une résidence principale.
                  Le système date de juillet 2002. La fosse toutes eaux a une capacité de 3000
                  l. Le champ d’épandage est constitué de tranchées filtrantes. Le propriétaire
                  est satisfait de son assainissement pour l’instant.




Environnement et Paysage                                                 Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                           Schéma d’assainissement
                                                30


                                                                        Fosse septique
M. LIOTARD
                                                                        Bac à graisses
René
                                                                        Epandage
                                                                        Accessibilité
                                                                        Ventilation



                  C’est une résidence principale.
                  Le système date de 1978. La fosse septique reçoit les eaux de WC, cuisine et
                  lavage. Elle a une contenance de 3000 l. Les eaux s’écoulent ensuite vers un
                  ruisseau. La fréquence de vidange de la fosse est de 7 ans. La dernière
                  vidange a été effectuée en 2000.



                                                                        Fosse septique
Mme PETIT
                                                                        Bac à graisses
Fabienne
M. VOLAY                                                                Epandage
André                                                                   Accessibilité
                                                                        Ventilation



                  C’est une résidence principale (Mme PETIT) et secondaire (M. VOLAY).
                  Le système date de 1979. La fosse septique a une contenance de 1000 l. Les
                  eaux s’écoulent ensuite vers un bassin de filtrage par décantation puis sont
                  rejetées dans le ruisseau. Le propriétaire est satisfait de son assainissement.


                                           LE VILLAGE

                  Ils sont raccordés au réseau de collecte des eaux usées communal. Ils
M. et Mme         seraient intéressés par un raccordement au réseau d’eaux usées pour leur
DANI Mino         garage situé en face de la maison Vincent.


M.
CARENCO           Il est raccordé au réseau de collecte des eaux usées communal.
Jacques


M.
JOUFFRAY - Il est raccordé au réseau de collecte des eaux usées communal.
MASSIN




Environnement et Paysage                                                  Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                            Schéma d’assainissement
                                               31


                                                                       Fosse septique
Mme
                                                                       Bac à graisses
MAZERON
Odile                                                                  Epandage
                                                                       Accessibilité
                                                                       Ventilation



                  C’est une résidence principale.
                  Les eaux s’écoulent vers un ruisseau. La propriétaire n’est pas satisfaite de
                  son assainissement. Elle a peu de renseignements sur l’installation existante
                  (achat de l’habitation en 2001).


M. REY
                  Il est raccordé au réseau de collecte des eaux usées communal.
Henri


                                        Pas de lieux-dits


                                                                       Fosse septique
Mme
                                                                       Bac à graisses
DROLET
Elisabeth                                                              Epandage
                                                                       Accessibilité

                                                                       Ventilation



                  C’est une résidence principale.
                  Les eaux usées sortent par un tuyau dans le ruisseau avec un bac de
                  décantation.




Mme                                                                  Fosse toutes eaux
GARDE Any                                                            Epandage
                                                                     Accessibilité
                                                                     Ventilation



                  C’est une résidence secondaire.
                  Le système date de 1998. La fosse toutes eaux a une contenance de 2000 l.
                  Il existe un préfiltre après la fosse. Le champ d’épandage est constitué de
                  tranchées filtrantes. La propriétaire est satisfaite de son assainissement.


M. ROUIT
                  L’habitation de M. ROUIT se situe sur la commune de Recoubeau.
Emile



Environnement et Paysage                                                 Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                           Schéma d’assainissement
                                                   32


                                                                              Fosse septique
M. SEGOND
                                                                              Bac à graisses
Daniel
                                                                              Epandage
                                                                              Accessibilité
                                                                              Ventilation



                  C’est une résidence principale.
                  Le système date de 1983. Il existe un préfiltre après la fosse. Les eaux
                  s’écoulent ensuite vers un ruisseau. La fréquence de vidange de la fosse est
                  de 5 ans et le bac à graisse et le préfiltre son nettoyés annuellement. Le
                  propriétaire n’est pas satisfait de son assainissement : problèmes d’odeurs.

Sur les 32 réponses, les systèmes de prétraitement sont constitués pour :
            41 % d’une fosse septique, accompagnés dans 19 % des cas d’un bac à graisse,
            31 % d’une fosse toutes eaux,
            19 % sont raccordés au réseau de collecte des eaux usées de Barnave,
            3 % de WC secs,
            6 % n’en ont pas.

Sur les 26 habitations en assainissement non collectif, les systèmes épuratoires des eaux
(après traitement par les fosses) sont constitués pour :
            65 % de tranchées filtrantes,
            4 % d’un rejet dans un puits perdu,
            4 % de plateaux de pouzzolane avec rejet dans un ruisseau,
            4 % d’un bassin de filtrage par décantation avec rejet dans un ruisseau,
            23 % n’en ont pas.

Il ressort de ces visites que 35 % des installations semblent être équipées de tous les
     paramètres nécessaires. 31 % des installations ne manquent souvent que de la
 ventilation sur la fosse pour être conformes. Soit 66 % d’installations sur lesquelles
                     des travaux importants ne sont pas à envisager.

Les fréquences de vidange des fosses se réalisent pour :
            4 % d’une fréquence inférieure à 5 ans,
            38 % tous les 5 à 10 ans,
            58 % jamais.

L’état de fonctionnement des dispositifs est pour les propriétaires :
            58 % satisfaisant,
            19 % source de problèmes (odeurs et résurgences),
            23 % n’ont pas émis d’avis.
            La fréquence des vidanges est insuffisante pour 58 % des habitations.

Voir partie cartographique : Etat de l’assainissement non collectif existant – Pièce n° 5

Environnement et Paysage                                                        Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                  Schéma d’assainissement
                                                  33

2.3/ Etude du ruissellement et de l’imperméabilisation

La commune n’est pas exposée à des phénomènes d’inondation par ruissellement sur des
surfaces imperméabilisées car l’urbanisation du bassin versant est faible.

Il est à noter qu’une digue a été construite au droit du village pour éviter l’ennoiement de la
zone dite « les Vergers » par le ruisseau de la Barnavette. Ce secteur n’a pas fait l’objet
d’une cartographie des risques. A part ce secteur, la commune n’a pas indiqué d’autres
problèmes liés au ruissellement.



2.4/ Investigations supplémentaires
Il ne semble pas que des investigations supplémentaires soient nécessaires.


3/ BASES D’ETABLISSEMENT DU ZONAGE

3.1/ Détermination du périmètre du zonage

Ce périmètre comporte le village de Barnave.



3.2/ Etude d’aptitude des sols

Des sondages au tracto-pelle ont été réalisés le 13 novembre 2003. Il a plu et neigé les jours
précédents.

Plusieurs essais d’infiltration ont été effectués afin de tester l’aptitude des sols à l’infiltration.

Les essais d’infiltration à niveau constant, selon la « méthode Porchet », sont réalisés de la
manière suivante :
        -    saturation en eau d’un trou creusé dans le sol et préalablement dimensionné afin
             de connaître la surface d’échange S (surface des parois mouillées du trou),
        -    maintien d’un niveau d’eau dans ce trou suivant un débit Q qu’il faut alors
             mesurer,
        -    calcul du rapport entre le débit et la surface d’échange qui conduit à connaître un
             coefficient de perméabilité des sols K.

La cartographie de l’aptitude des sols est basée sur quatre critères (indice SERP) :
        -    Sol : valeur de perméabilité (circulaire du 22 mai 1997 relative à l’assainissement
             non collectif et le cahier des charges),
        -    Eau : hydromorphie ou présence d’une nappe proche de la surface,
        -    Roche : épaisseur du sol,
        -    Pente : pente moyenne du sol.


Voir partie cartographique : Carte d’aptitude des sols – Pièce n° 6


Environnement et Paysage                                                       Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                 Schéma d’assainissement
                           34




A3 SONDAGE LACOUR




Environnement et Paysage         Commune de BARNAVE
Décembre 2003                   Schéma d’assainissement
                                              35

Assainissement non collectif


   Parcelle n° 49 C
   (M. DUCOMET)




                                                                         0 cm
                                                                         Horizon humifère. Lacis dense
                                                                         de racines (prairie).
                                                                         12 cm
                                                                         Horizon à matrice argileuse
                                                                         contenant 40% de cailloux
                                                                         anguleux
                                                                         (Ø 1 à 10 cm)
                                                                         72 cm




Localisation                                   Indice SERP

                                               Sol : 500 < K < 50 mm / h (K = 64 mm / h à 72
                                               cm de profondeur)
                                               Eau : Pas de présence d’eau
                                               Roche : Substratum non atteint lors des
                                               sondages
                                               Pente : 8 % en général


                                                         Aptitude du sol favorable
                                                               à l’infiltration


                                                        Fosse toutes eaux de 3 m3 et
                                                   15 m² de tranchées d’infiltration pour un
                                                      logement de 5 pièces principales




Voir annexes : Fiche technique de l’assainissement non collectif (Fosse toutes eaux et tranchées
                   d’infiltration à faible profondeur)




Environnement et Paysage                                                 Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                           Schéma d’assainissement
                                                 36


 Parcelle n° 165 AD
  (Mme BEGUIN)




                                                                          0 cm
                                                                          Terre végétale humifiée (mull)
                                                                          20 cm
                                                                          Horizon à forte matrice argileuse
                                                                          avec une faible pierrosité. Venue
                                                                          d’eau au fond du sondage dû
                                                                          aux épisodes pluvieux
                                                                          précédents ou à l’infiltration d’un
                                                                          écoulement se situant 5 m au-
                                                                          dessus.
        Venues d’eau                                                      80 cm



Localisation                                                     Indice SERP


   Ecoulement permanent                                          Sol : Saturé
   dans ce fossé non busé                                        Eau : Venue d’eau en fond
                                                                 Roche : Substratum non atteint
                                                                 lors des sondages
                                                                 Pente : 9 % en général




                                                                   Aptitude du sol défavorable
                                                                          à l’infiltration

                                              Localisation
                                              du sondage




Pour la mise en place d’un champ d’épandage, il faut :
        -    soit réaliser un tertre d’infiltration en conservant l’emplacement étudié,
        -    soit buser le fossé pour empêcher toute infiltration : le champ d’épandage pourra
             alors être composé de tranchées d’infiltration (en vérifiant que le terrain ne soit
             plus saturé quelques jours après le busage)
        -    soit trouver un emplacement en dehors de l’aire d’influence de l’écoulement.

Voir annexes : Fiche technique de l’assainissement non collectif (Fosse toutes eaux, tertre
                d’infiltration et tranchées d’infiltration à faible profondeur)

Environnement et Paysage                                                    Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                              Schéma d’assainissement
                                              37


  Parcelle n° 10 ZA
  (Mme FARGEAT)

                                                                         0 cm
                                                                         Horizon humifié.
                                                                         13 cm

                                                                         Terre végétale à pierrosité
                                                                         faible à moyenne.

                                                                         45 cm

                                                                         Horizon à forte pierrosité (Ø
                                                                         cm à dm). Cailloux roulés : ils
                                                                         proviennent de la Drôme.
                                                                         Terrasse alluviale de la Drôme.

                                                                         70 cm




Localisation                                   Indice SERP
                                               Sol : 500 < K < 50 mm / h (K = 57 mm / h à 70
                                               cm de profondeur)
                                               Eau : Pas de présence d’eau
                                               Roche : Substratum non atteint lors des
                                               sondages
                                               Pente : 2 % en général
                                                         Aptitude du sol favorable
                                                               à l’infiltration
                                                        Fosse toutes eaux de 3 m3 et
                                                   15 m² de tranchées d’infiltration pour un
                                                      logement de 5 pièces principales

                                                          Aspect des matériaux sortis




Voir annexes : Fiche technique de l’assainissement non collectif (Fosse toutes eaux et tranchées
                   d’infiltration à faible profondeur)


Environnement et Paysage                                                 Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                           Schéma d’assainissement
                                              38


  Parcelle n° 131 A
   (M. BAUDUIN)


                                                                         0 cm
                                                                         Horizon humifère
                                                                         13 cm



                                                                         Terre végétale à texture
                                                                         grumeleuse.
                                                                         Pierrosité quasi nulle.



                                                                         33 cm
                                                                         Galets à matrice limono-
                                                                         argileuse (Ø cm)
                                                                         53 cm
                                                                         Limons frais (dû à des épisodes
                                                                         pluvieux)
                                                                         70 cm




Localisation                                   Indice SERP

                                               Sol : 50 < K < 20 mm / h (K = 47 mm / h à 70
                                               cm de profondeur)
                                               Eau : Pas de présence d’eau
                                               Roche : Substratum non atteint lors des
                                               sondages
                                               Pente : 2 %


                                                         Aptitude du sol favorable
                                                               à l’infiltration


                                                        Fosse toutes eaux de 3 m3 et
                                                   25 m² de tranchées d’infiltration pour un
                                                      logement de 5 pièces principales




Voir annexes : Fiche technique de l’assainissement non collectif (Fosse toutes eaux et tranchées
                   d’infiltration à faible profondeur)




Environnement et Paysage                                                 Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                           Schéma d’assainissement
                                               39


3.3/ Scénarios de l’assainissement collectif

Subventions

Provenance des
                       Poste
subventions

                           ETUDES          COLLECTE           TRANSPORT            TRAITEMENT


DGE     (Dotation
                               0%              0%                  0%                    30 %
Globale de l’Etat)


                                                                                  40 % en fonction
                               60 %            0%                 40 %
Agence de l’eau                                                                    d’un montant
                                                                                      plafond


Région                         0%             15 %              5 à 15 %                 15 %


Département                    20 %           70 %                35 %                   10 %

TOTAL
Subventions                    80 %      80 % (plafond)           80 %                   80 %

Part
communale                      20 %           20 %                20 %                   20 %

La colonne « collecte » correspond à la partie du réseau sur laquelle s’effectuent les
branchements. La partie « transport » concerne la partie qui va du dernier branchement à la
station d’épuration.
Les taux de subvention indiqués dans le tableau ci-dessus sont en train de changer.
Un accord entre le Département et l’Agence de l’Eau est en cours.
Nous rappelons que les coûts d’investissement sont subventionnés mais que les
coûts d’entretien ne le sont pas.


Différentes techniques d’épuration
Il existe différentes techniques d’épuration. Le choix de la technique doit prendre en compte
plusieurs paramètres tels la topographie, la capacité d’infiltration du sol, la superficie foncière
disponible et le type de réseau qui collecte les effluents.
Deux techniques acceptent un flux d’eaux usées mélangées à des eaux pluviales : le
lagunage naturel et les filtres plantés de roseaux. Cependant, la quantité d’eaux pluviales
récoltées par le réseau de Barnave est trop importante pour assurer un bon fonctionnement
sur le long terme de ces techniques.
Un nouveau réseau ne collectant que les eaux usées doit être mis en place. Le lagunage est
déconseillé dans ce cas pour cause de production d’odeurs nauséabondes importantes
notamment. Les filtres plantés de roseaux acceptent des effluents concentrés. Trois autres


Environnement et Paysage                                                    Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                              Schéma d’assainissement
                                                40

techniques sont alors envisageables : le filtre à sable enterré, les lits d’infiltration-percolation
et le filtre compact.

                                   Les filtres plantés de roseaux

Les caractéristiques de ce scénario sont tirées du document technique FNDAE n°22, Filières
d’épuration adaptées aux petites collectivités, Ministère de l’Agriculture et de la Pêche, 1997.

Les processus épuratoires sont assurés par des micro-organismes fixés, présents dans les
massifs filtrants mais aussi dans la couche superficielle de boues retenues dans le 1er étage.
Les roseaux évitent le colmatage grâce aux tiges qu’ils émettent depuis les nœuds de leurs
rhizomes (tiges souterraines) qui viennent percer les dépôts. Ils créent également des
conditions favorables à la minéralisation des matières organiques particulaires retenues.
Pour autant, leur contribution aux prélèvements de nutriments est pratiquement négligeable
du fait de la taille réduite des surfaces plantées comparée à l’importance des apports.

La station se compose des éléments suivants :
                 -    un dégrilleur manuel,
                 -    un 1er étage : un filtre vertical, découpé en 3 bassins étanches afin
                      d’alterner les périodes d’alimentation (1 semaine d’alimentation,
                      2 semaines de repos),
                 -    un 2ème étage : un filtre horizontal comportant 2 bassins étanches (1 mois
                      d’alimentation, 1 mois de repos).

Les étages sont plantés en roseaux (Phragmites australis). Ils sont remplis par 60 à 80 cm
de graviers de différente granulométrie. L’eau est récupérée dans le fond par une série de
drains acheminant l’eau vers la suite du traitement.

Les avantages sont les suivants :
        -    possibilité de traiter des eaux usées domestiques brutes (si le réseau délivre un
             effluent frais, la continuité de processus aérobies est maintenue tout au long du
             traitement évitant ainsi des dégagements d’odeurs),
        -    absence de décantation préalable,
        -    gestion réduite au minimum des dépôts organiques retenus sur les filtres du 1er
             étage. L’expérience acquise sur la station de Gensac la Pallue (16) dont les filtres
             ont été alimentés pendant neuf ans avec des eaux usées brutes montre que la
             minéralisation des matières retenues à la surface induit une réduction de masse
             de 65 %. L’accroissement de la hauteur des dépôts est d’environ 1,5 cm / an.
             Jusqu’à une hauteur cumulée d’environ 15 cm, leur aspect de « terreau » ne
             s’oppose pas à la percolation de l’eau et le traitement peut se poursuivre. Ceci
             évite aux communes d’avoir à gérer des boues primaires digérées par voie
             anaérobie dont la destination est souvent problématique,
        -    exploitation simple, de faible durée mais régulière.

Les inconvénients sont les suivants :
        -    faucardage annuel de la partie aérienne flétrie des roseaux à partir de la 2ème
             année suivant la plantation et désherbage manuel sélectif avant prédominance de
             la colonisation par les roseaux,
        -    période de plantation conseillée entre avril et octobre.



Environnement et Paysage                                                    Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                              Schéma d’assainissement
                                                  41

Les performances épuratoires sont les suivantes :
        -    DBO5 : < 25 mg / l,
        -    DCO : < 90 mg / l,
        -    MES : < 30 mg / l,
        -    NK : < 10 mg / l en moyenne avec des pointes ne dépassant pas 20 mg / l,
        -    PT : abattement normalement faible,
        -    Objectifs visés : niveau D4 de la circulaire du 17 février 1997.

Dans les 2 à 3 premières années, les roseaux étant peu développés, il faut prévoir
l’arrachage des mauvaises herbes. Après faucardage, il faut trouver une solution de
destination des roseaux. Les déchets séparés par le dégrillage sont évacués avec les
ordures ménagères.

La couche de boues accumulées doit être évacuée tous les 8 à 10 ans. Une mince couche
de matériaux en surface (environ 5 cm) est enlevée en même temps et doit être remplacée.
Il n’est pas nécessaire de replanter de roseaux : ils se développent à nouveau à partir des
nœuds de rhizome resté en place.

Les boues de la station de Gensac-la-Pallue ont été stockées sur le site de la station. Elles
présentaient un aspect de terreau. Elles sont utilisées par les employés communaux pour
l’entretien des espaces verts de la commune. Deux inconvénients ont été relevés :
        -    l’éventuelle présence de résidus plastiques (provenant des rejets des personnes
             raccordées au réseau),
        -    il semblerait que les boues comportent des graines de roseaux.


                                      Le filtre à sable enterré

Les caractéristiques de ce scénario sont tirées du document technique FNDAE n°22, Filières
d’épuration adaptées aux petites collectivités, Ministère de l’Agriculture et de la Pêche, 1997.

Le principe de l’épuration repose sur une filtration lente, au sein d’un milieu granulaire fin qui
joue le rôle de filtre physique et de support à des réactions biologiques à caractère aérobie
(avec de l’oxygène). Le matériau filtrant est recouvert d’une couche de gravier afin de
faciliter l’intégration paysagère du dispositif et de favoriser son aération.

La filière du filtre à sable enterré comprend :
        -    un dégrilleur,
        -    un prétraitement constitué d’une fosse toutes eaux ou de plusieurs montées en
             parallèle. La fréquence de vidange prévisionnelle sera d’une fois tous les deux
             ans. L’ajout d’un activateur biologique permet d’obtenir une fréquence de vidange
             de 10 ans (confirmation du constructeur nécessaire),
        -    un préfiltre : il retient les matières en suspension provenant soit du réseau soit de
             la fosse septique. Il est constitué de pouzzolane d’une granulométrie comprise
             entre 20 et 50 mm environ, reposant sur un plancher perforé. Le dispositif est
             nettoyé une fois tous les deux ans. La présence d’un puits de pompage permet le
             nettoyage du préfiltre sans occasionner de départ de boues vers l’aval mais
             requiert l’usage d’un camion hydrocureur,



Environnement et Paysage                                                   Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                             Schéma d’assainissement
                                                   42

        -    un ouvrage de stockage. La chute de déchets (feuilles mortes, …) dans cet
             ouvrage lors des opérations d’entretien peut occasionner l’obturation des orifices
             situés en aval et engendrer des dysfonctionnements. La mise en place d’un filet
             protecteur permet de s’affranchir de ce genre de problème,
        -    un dispositif de répartition. Il a pour but de permettre l’alimentation du filtre par
             bâchées à un débit instantané très supérieur à celui d’entrée de la station,
        -    un massif filtrant composé de sable siliceux,
        -    un réseau d’alimentation du massif filtrant. Les orifices sont d’un diamètre
             minimum de 8 mm à raison d’un orifice par m² de surface de distribution. La
             vérification de l’alimentation de la totalité des orifices au cours d’une chasse est
             impérativement réalisée préalablement au recouvrement du filtre,
        -    un réseau de drainage du massif filtrant si le sol en place présente une mauvaise
             perméabilité.

Les avantages sont les suivants :
                 -    rendements importants sur la dégradation de la matière organique : 90 à
                      95 % sur la DCO, DBO5 et MES,
                 -    nitrification des composés azotés,
                 -    impact visuel réduit (si absence d’ouvrage en élévation) et absence de
                      nuisances sonores,
                 -    bonne adaptation aux climats rigoureux.

Les inconvénients sont les suivants :
                 -    risque de colmatage du massif dans le cas d’une mauvaise maîtrise
                      qualitative et quantitative des effluents bruts,
                 -    risque de colmatage si défaut d’entretien (alternance et vidange régulière
                      des dispositifs de traitement primaire),
                 -    il est préférable d’éloigner le site de plus de 200 m des habitations en
                      raison du prétraitement anaérobie et des risques d’odeurs engendrés,
                 -    difficulté pour vérifier l’équirépartition (alimentation enterrée),
                 -    emprise au sol relativement importante.

Les performances épuratoires sont les suivantes :
                 -    DBO5 : < 25 mg / l,
                 -    DCO : < 90 mg / l,
                 -    MES : < 30 mg / l,
                 -    NK : < 10 mg / l en moyenne avec des pointes ne dépassant pas 20 mg / l,
                 -    PT : abattement normalement faible (peut être assez élevé pendant un
                      certain temps suivant la mise en eau si le sable contient du fer et de
                      l’aluminium, mais décroissance inexorable par la suite avec la saturation
                      progressive des sites d’absorption des orthophosphates),
                 -    Objectifs visés : niveau D4 de la circulaire du 17 février 1997.




Environnement et Paysage                                                        Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                  Schéma d’assainissement
                                                    43

                              Les lits d’infiltration–percolation sur sable

Les caractéristiques de ce scénario sont tirées du document technique FNDAE n°22, Filières
d’épuration adaptées aux petites collectivités, Ministère de l’Agriculture et de la Pêche, 1997.

L’eau usée, ayant subi une décantation préalable pour éliminer la fraction décantable des
matières en suspension, est envoyée sur un massif filtrant, scindé en au moins trois unités,
constitué de sable en place ou rapporté, par un système de distribution à l’air libre et donc
accessible.

L’installation comprend :
                 -    un dégrilleur,
                 -    une fosse toutes eaux,
                 -    un préfiltre,
                 -    un système de stockage et d’alimentation par bâchée,
                 -    des lits d’infiltration – percolation.

Les avantages sont les suivants :
                 -    procédé simple à gérer en alimentation gravitaire (pas d’éléments
                      électromagnétiques),
                 -    rendements importants sur la dégradation de la matière organique : 90 à
                      95 % sur DCO, DBO5 et MES,
                 -    nitrification importante des composés azotés,
                 -    a fait l’objet d’un effort de recherche relativement important par rapport aux
                      autres procédés utilisables par les petites collectivités.

Les inconvénients sont les suivants :
                 -    exploitation simple, de courte durée mais régulière,
                 -    nécessité d’une décantation primaire efficace (gestion et élimination des
                      boues primaires peu attractives pour les agriculteurs),
                 -    scarification épisodique des dépôts sur la plage d’infiltration et enlèvement
                      si nécessaire,
                 -    adaptation limitée aux surcharges hydrauliques.

Les performances épuratoires sont les suivantes :
                 -    DBO5 : < 25 mg / l,
                 -    DCO : < 90 mg / l,
                 -    MES : < 30 mg / l,
                 -    NK : < 10 mg / l en moyenne avec des pointes ne dépassant pas 20 mg / l,
                 -    PT : abattement normalement faible (peut être assez élevé pendant un
                      certain temps suivant la mise en eau si le sable contient du fer et de
                      l’aluminium, mais décroissance inexorable par la suite avec la saturation
                      progressive des sites d’absorption des orthophosphates),
                 -    Objectifs visés : niveau D4 de la circulaire du 17 février 1997.




Environnement et Paysage                                                       Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                 Schéma d’assainissement
                                                  44

L’infiltration–percolation présente des potentialités intéressantes en matière d’élimination des
germes pathogènes.


                                            Le filtre compact

Ce système comprend :
                 -    un dégrilleur manuel,
                 -    une fosse septique toutes eaux,
                 -    un préfiltre,
                 -    un auget basculeur,
                 -    un filtre compact.

Les avantages sont les suivants :
                 -    faible emprise foncière,
                 -    impact visuel réduit (si absence d’ouvrage en élévation)
                 -    possibilité de vidange de la fosse septique seulement tous les 10 ans si
                      utilisation d’un activateur biologique.

Les inconvénients sont les suivants :
                 -    exploitation régulière,
                 -    ce système ne fonctionne bien que si le réseau de collecte des eaux usées
                      est de type séparatif strict,
                 -    gestion des boues tous les 10 ans.

Les performances épuratoires sont les suivantes :
                 -    DBO5 : < 25 mg / l,
                 -    DCO : < 125 mg / l,
                 -    MES : < 30 mg / l,
                 -    NTK : < 40 mg / l ou NTK < 10 mg / l (selon les bases de
                      dimensionnement,
                 -    Objectifs visés : niveau D4 de la circulaire du 17 février 1997.

D’une manière générale, le coût du traitement et la destination des boues issues des
différents procédés sont très délicats à évaluer compte tenu de l’incertitude des
avancées techniques dans une dizaine d’années.


Capacité du système
La capacité de la station a été fixée à 320 EH. L’unité équivalent-habitant (EH) représente la
quantité de pollution d’un habitant en un un jour.
La capacité retenue est supérieure à 200 EH, soit un flux polluant journalier supérieur à 12
kg de DBO5. L’ouvrage d’épuration est soumis à déclaration (rubrique 5.1.0. du décret n°
93-743 du 29 mars 1993 relatif à la nomenclature des opérations soumises à autorisation ou
déclaration en application de l’article 10 de la loi du 3 janvier 1992 sur l’eau). On compte 60
g de DBO5 / EH. / jour : 320*0.06 = 19,2 kg de DBO5 / jour.


Environnement et Paysage                                                     Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                               Schéma d’assainissement
                                                  45

Selon les scénarios, l’alimentation peut être gravitaire ou sera effectuée à l’aide d’une
pompe.


Niveau de rejet
Selon la circulaire du 17 février 1997 « Assainissement collectif, ouvrages de capacité
inférieure à 120 kg de DBO5 / jour (2000 EH) », le niveau de rejet à atteindre est D4.
Le niveau D4 suppose les performances suivantes :
             -   une concentration maximale de l’effluent traité de 25 mg/l en DBO,
             -   une concentration maximale de l’effluent traité de 125 mg/l en DCO.


Autosurveillance
D’après l’arrêté du 21 juin 1996 fixant les prescriptions techniques minimales relatives aux
ouvrages de collecte et de traitement des eaux usées dispensés d’autorisation,
l’autosurveillance du fonctionnement de l’unité de traitement devra être assurée au
minimum 1 fois par an (capacité de traitement journalière inférieure à 60 kg de DBO5).
Il faudra effectuer un échantillon moyen journalier portant sur les paramètres suivants : pH,
débit, DBO5, DCO et MES, analysé par un laboratoire agréé. Les résultats seront transmis
au service chargé de la police de l’eau et à l’Agence de l’eau.
Ce même arrêté indique qu’ « il est souhaitable de renforcer les périodicités prévues, soit
lorsque les rejets sont effectués dans des zones fragiles, soit dans les périodes où l’étiage
est sévère ou lorsque des usages particuliers sont effectués à l’aval (baignade). »


Foncier
L’implantation de l’ouvrage d’épuration n’est pas encore définitive. Il doit se trouver
obligatoirement à 100 m de l’habitation la plus proche. Les différentes possibilités sont
décrites dans le tableau suivant :

  N° de parcelle et
                           Nom du propriétaire          Surface           Occupation du sol
      section

        185 AC             M. LIOTARD René             4 940 m²                  Noyers

                            M. SERRATRICE
    221 et 222 AC                                      3 450 m²                 Céréales
                                 Joël

                            M. SERRATRICE
    187 et 188 AC                                      5 170 m²                 Céréales
                                 Guy

                             Mme LACOUR
        189 AC                                         5 640 m²                   Friche
                               Edmée

Ces parcelles se situent toutes à proximité de la Barnavette, hors zone inondable connue. Il
est conseillé de se tenir en retrait des berges.

Voir page suivante : Localisation des parcelles




Environnement et Paysage                                                 Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                           Schéma d’assainissement
                                                         46

Le bac de décantation
Le bac de décantation actuel ne fonctionnera plus. Il sera nécessaire de le combler pour
éviter tous risque de chute, d’autant que le site n’est pas entièrement clôturé.


Réseau de collecte « Le Village »

Le réseau de Barnave est de type unitaire : il collecte les eaux usées et les eaux pluviales.
Ces dernières arrivent en quantité trop importante pour pérenniser le bon fonctionnement
d’un ouvrage d’épuration. Le village doit se doter d’un réseau neuf, séparatif. Le réseau
actuel sera conservé pour l’écoulement des eaux pluviales.

Le choix du raccordement ou du non raccordement de certains quartiers a été établi en
relation avec la mairie.

Le quartier situé derrière la salle des fêtes ne sera pas raccordé : il demande la pose d’un
autre poste de relevage alors que les habitations disposent de suffisamment de terrain pour
envisager une filière d’assainissement non collectif.

Le quartier des Combettes sera raccordé car il est nécessaire d’installer un poste de
relevage pour raccorder toute la partie basse du village. La pente générale est suffisante
pour que les eaux usées arrivent par gravité au poste de relevage mais il semble qu’une
surprofondeur soit nécessaire à mi-chemin.

Le tracé du réseau à créer est repris sur la carte ci-contre. Les coûts estimatifs sont les
suivants :
Réseau séparatif Ø 200 PVC..................................................................... 109 200 € HT
Poste de relevage (pompes)........................................................................ 22 300 € HT
Maîtrise d’œuvre, imprévus et divers ........................................................... 10 000 € HT
Inspection caméra et étanchéité .................................................................... 2 630 € HT
                                                       TOTAL HT ................................... 144 130 €
                                                       TVA (19,6 %)................................. 28 249 €
                                                       TOTAL TTC ................................ 172 379 €


Les habitations raccordées au réseau de collecte des eaux usées devront court-
circuiter leur fosse septique, si elles en possèdent une, lorsque l’ouvrage d’épuration
fonctionnera.
Seules les eaux usées domestiques (WC, cuisine, salle de bains) peuvent être
déversées dans le réseau.




Environnement et Paysage                                                                  Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                            Schéma d’assainissement
                                                        47



                                           PREMIER SCENARIO
                                     La canalisation longe la Barnavette




Réseau de collecte
Le tracé, la nature et les coûts estimatifs du réseau de collecte du Village sont présentés p.
46.

Le tracé de la canalisation longeant la Barnavette jusqu’à l’emplacement de l’ouvrage
d’épuration est présenté sur la carte ci-contre. Un poste de relevage est nécessaire. Les
coûts estimatifs sont les suivants :
 Réseau de collecte et transport ................................................................. 42 500 € HT
 Poste de relevage (pompes) ..................................................................... 22 870 € HT
 Maîtrise d’œuvre, imprévus et divers........................................................... 4 580 € HT
 Inspection caméra et étanchéité.................................................................. 1 310 € HT
                                                      TOTAL HT ..................................... 71 260 €
                                                      TVA (19,6 %)................................. 13 967 €
                                                      TOTAL TTC .................................. 85 227 €


Ouvrage d’épuration
La capacité de l’ouvrage d’épuration sera de 320 EH (équivalents-habitants). Ce chiffre tient
compte des prévisions à 10 ans.

Les surfaces nécessaires, les coûts d’investissement et d’exploitation des différentes
techniques d’épuration sont présentés dans le tableau suivant :

                                                                    Coûts
 Type de technique            Surface nécessaire                                          Coûts d’exploitation
                                                              d’investissement

Filtre à sable enterré
                                     1 400 m²                   195 500 € HT                   3 180 € / an
(1)

Lits d’infiltration-
                                     1 400 m²                   200 000 € HT                   4 300 € / an
percolation (2)

Filtre compact (3)                    900 m²                    196 000 € HT                   4 400 € / an

Filtre planté de
                                     2 500 m²                   194 500 € HT                   3 705 € / an
roseaux (4)




Environnement et Paysage                                                                 Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                           Schéma d’assainissement
                                                 48


                                            Conclusion

Le coût global du premier scénario est indiqué dans le tableau suivant :

Réseau Village             144 130 €        144 130 €            144 130 €             144 130 €

Réseau
                           71 260 €          71 260 €            71 260 €               71 260 €
Barnavette

                              (1)              (2)                  (3)                   (4)
Techniques
                           195 500 €        200 000 €            196 000 €             194 500 €

Total HT                   410 890 €        415 390 €            411 390 €             409 890 €
TVA (19,6 %)               80 534 €         81 416 €             80 632 €              80 338 €
Total TTC                  491 424 €        496 806 €            492 022 €             490 228 €

Ce scénario implique :
        -    un deuxième poste de relevage et son entretien,
        -    la traversée d’un champ de lavande,
        -    une localisation de l’ouvrage de traitement relativement proche de la Barnavette,
        -    un emplacement dont la topographie est légèrement en pente : une technique ne
             demandant pas une importante perte de charge devra être mise en place sinon
             l’alimentation des lits ou filtres de la station ne semble pas pouvoir être gravitaire,
        -    la parcelle située à 100 m et plus de l’habitation la plus proche est plantée en
             noyers,
        -    l’accès à la parcelle n’est pas facile : il nécessite la création d’un chemin empierré
             de 115 m.




Environnement et Paysage                                                      Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                Schéma d’assainissement
                                                        49

                                          DEUXIEME SCENARIO
                                        La canalisation longe la route




Réseau de collecte
Le tracé, la nature et les coûts estimatifs du réseau de collecte du Village sont présentés p.
46.

Le tracé de la canalisation longeant la route jusqu’à l’emplacement de l’ouvrage d’épuration
est présenté sur la carte ci-contre. Dans ce cas, l’alimentation sera gravitaire. Les coûts
estimatifs sont les suivants :
 Réseau de collecte et transport ................................................................. 66 360 € HT
 Maîtrise d’œuvre, imprévus et divers........................................................... 4 645 € HT
 Inspection caméra et étanchéité.................................................................. 1 330 € HT
                                                      TOTAL HT ..................................... 72 335 €
                                                      TVA (19,6 %)................................. 14 177 €
                                                      TOTAL TTC .................................. 86 512 €


Ouvrage d’épuration
Se reporter au premier scénario p 47.


                                                   Conclusion

Le coût global du deuxième scénario est indiqué dans le tableau suivant :

Réseau Village             144 130 €               144 130 €               144 130 €               144 130 €

Réseau route
                            72 335 €                72 335 €                72 335 €                72 335 €
                              (1)                     (2)                     (3)                     (4)
Techniques
                           195 500 €               200 000 €               196 000 €               194 500 €

Total HT                   411 965 €               416 465 €               410 965 €               410 965 €
TVA (19,6 %)               80 745 €                81 627 €                80 549 €                80 549 €
Total TTC                  492 710 €               498 092 €               491 514 €               491 514 €

Ce scénario implique :
        -    la possibilité d’une alimentation gravitaire de la station et des lits ou filtres
             composant la station. Le terrain forme 3 terrasses naturellement,
        -    la situation de l’ouvrage à proximité de la route. L’accès est facile mais tous les
             usagers de la route la percevront,
        -    une localisation de l’ouvrage relativement éloignée de la Barnavette et de
             l’habitation la plus proche,
        -    Trois habitations se trouveront en contrebas du réseau : pour se raccorder, elles
             devront installer une pompe,
        -    la parcelle semble en friche avec deux rangées de noyers.

Environnement et Paysage                                                                 Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                           Schéma d’assainissement
                                               50

3.4/ Scénario retenu et raisons du choix

Le scénario retenu est le deuxième : la canalisation longeant la route avec une orientation
vers un filtre planté de roseaux.

Les raisons de ce choix sont les suivantes :
        -    l’alimentation de la station pourra être entièrement gravitaire. La commune n’aura
             pas l’entretien d’un second poste de relevage,
        -    l’accès à l’emplacement est facile et ne demande pas de travaux importants,
        -    la situation éloignée de la Barnavette permet de s’affranchir d’éventuels travaux
             de protection de l’ouvrage,
        -    un accord amiable semble pouvoir être trouvé avec la propriétaire (Parcelle n°
             189 AC – Madame LACOUR),
        -    la technique du filtre planté de roseaux est intéressante dans ce cas : le terrain
             forme naturellement des terrasses (pente suffisante). L’emprise foncière n’est pas
             une contrainte. La nature même du système permet une bonne intégration
             paysagère de la station (route à proximité).



3.5/ Incidence sur le prix de l’eau

La facturation actuelle du service assainissement consiste en un forfait de 23 € / an. Il n’est
pas pris en compte dans les tableaux suivants. Il existe 82 compteurs actuellement
raccordés au réseau des eaux usées. La consommation d’eau de la zone agglomérée est
estimée à 5 997 m3 / an.

Le recours au budget général est autorisé pour les communes de moins de 3000 habitants.
Trois scénarios d’incidence sur le prix de l’eau ont été étudiés : le premier établit la somme
annuelle à financer par la commune sans avoir recours au budget général alors que le
second et le troisième y ont recours à hauteur de 2 300 € et 3 800 €.




Environnement et Paysage                                                 Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                           Schéma d’assainissement
                                                51




                      1er scénario : Incidence sans recours au budget général

                                           DEPENSES

                                            Collecteur

Investissement                                                216 465 €

Subvention (80 %)                                             173 172 €

Part communale                                                43 293 €

                                        Ouvrage d’épuration

Investissement                                                194 500 €

Subvention (80 %)                                             155 600 €

Part communale                                                38 900 €

TOTAL PART COMMUNALE                                          82 193 €


                                   MONTANT DES ANNUITES

Emprunt (taux : 5,5 %)
                                                              8 192 €
           15 ans

Emprunt (taux : 5,5 %)
                                                              6 880 €
           20 ans

                                    FRAIS D’EXPLOITATION

Exploitation                                                  3 705 €

                                APPORT DU BUDGET GENERAL

Budget général                                                  0€

                                SOMME A FINANCER par année

Emprunt      15 ans                                           11 897 €

Emprunt      20 ans                                           10 585 €




Environnement et Paysage                                                   Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                             Schéma d’assainissement
                                                     52


                                             Emprunt sur 15 ans

                           Emprunt                                      82 193
                           Durée                                        15 ans
                           Taux                                          5,5 %
                           Annuités (non compris frais de gestion)       8 192
                           Nbre de compteurs raccordés à terme             82
                           Forfait d'assainissement                         0
                           Prix au m3                                       0
                           M3 consommés                                  5 997
                           Apport du budget général                         0
                           Entretien                                     3 705
                      Paramètres pris en compte pour le calcul de l’incidence
Le calcul ne tient pas compte de la recette actuelle liée à l’assainissement : il ne faut pas
rajouter le forfait actuel de 23 € / an au prix calculé.


L’incidence a été calculée de deux manières. Une par rapport au forfait et aux m3
consommés, l’autre par rapport à une augmentation par foyer. Il s’agit de deux manières
d’exprimer la même chose.

                                Prix au m3                 Forfait facturé
                                 1.78 €       11.65 F       30.49 €      200 F
                                 1.67 €       10.96 F       38.11 €      250 F
                                 1.57 €       10.28 F       45.73 €      300 F
                                 1.46 €        9.59 F       53.36 €      350 F
                                 1.36 €        8.91 F       60.98 €      400 F
                                 1.25 €        8.23 F       68.60 €      450 F
                                 1.15 €        7.54 F       76.22 €      500 F
                                 1.05 €        6.86 F       83.85 €      550 F
                                 0.94 €        6.18 F       91.47 €      600 F
                                 0.84 €        5.49 F       99.09 €      650 F
                                 0.73 €        4.81 F      106.71 €      700 F
                                 0.63 €        4.13 F      114.34 €      750 F
                                 0.52 €        3.44 F      121.96 €      800 F
                                 0.42 €        2.76 F      129.58 €      850 F
                                 0.32 €        2.07 F      137.20 €      900 F
                                 0.21 €        1.39 F      144.83 €      950 F
                                 0.11 €        0.71 F      152.45 €     1000 F
                                 0.00 €        0.02 F      160.07 €     1050 F
                           Incidence par rapport au forfait et aux m3 consommés

Exemple : Pour couvrir les annuités de l’emprunt et les frais d’exploitation, si le forfait
          d’assainissement est de 30,49 € alors le prix du m3 devra être de 2,78 €.


                               L’incidence, sans recours au budget général,
                             représente une augmentation de 145 € par foyer.




Environnement et Paysage                                                          Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                    Schéma d’assainissement
                                                     53




                                             Emprunt sur 20 ans

                           Emprunt                                      82 193
                           Durée                                        20 ans
                           Taux                                          5,5 %
                           Annuités (non compris frais de gestion)       6 880
                           Nbre de compteurs raccordés à terme             82
                           Forfait d'assainissement                         0
                           Prix au m3                                       0
                           M3 consommés                                  5 997
                           Apport du budget général                         0
                           Entretien                                     3 705
                      Paramètres pris en compte pour le calcul de l’incidence
Le calcul ne tient pas compte de la recette actuelle liée à l’assainissement : il ne faut pas
rajouter le forfait actuel de 23 € / an au prix calculé.


L’incidence a été calculée de deux manières. Une par rapport au forfait et aux m3
consommés, l’autre par rapport à une augmentation par foyer. Il s’agit de deux manières
d’exprimer la même chose.

                                Prix au m3                 Forfait facturé
                                 1.56 €       10.21 F       30.49 €      200 F
                                 1.45 €        9.53 F       38.11 €      250 F
                                 1.35 €        8.84 F       45.73 €      300 F
                                 1.24 €        8.16 F       53.36 €      350 F
                                 1.14 €        7.48 F       60.98 €      400 F
                                 1.04 €        6.79 F       68.60 €      450 F
                                 0.93 €        6.11 F       76.22 €      500 F
                                 0.83 €        5.43 F       83.85 €      550 F
                                 0.72 €        4.74 F       91.47 €      600 F
                                 0.62 €        4.06 F       99.09 €      650 F
                                 0.51 €        3.37 F      106.71 €      700 F
                                 0.41 €        2.69 F      114.34 €      750 F
                                 0.31 €        2.01 F      121.96 €      800 F
                                 0.20 €        1.32 F      129.58 €      850 F
                                 0.10 €        0.64 F      137.20 €      900 F
                           Incidence par rapport au forfait et aux m3 consommés
Exemples : Pour couvrir les annuités de l’emprunt et les frais d’exploitation, si le forfait
           d’assainissement est de 30,49€ alors le prix du m3 devra être de 1,56 €.



                               L’incidence, sans recours au budget général,
                             représente une augmentation de 129 € par foyer.




Environnement et Paysage                                                          Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                    Schéma d’assainissement
                                             54




        2ème scénario : Incidence avec recours au budget général à hauteur de 2 300 €

                                        DEPENSES

                                         Collecteur

Investissement                                             216 465 €

Subvention (80 %)                                          173 172 €

Part communale                                             43 293 €

                                     Ouvrage d’épuration

Investissement                                             194 500 €

Subvention (80 %)                                          155 600 €

Part communale                                             38 900 €

TOTAL PART COMMUNALE                                       82 193 €


                                MONTANT DES ANNUITES

Emprunt (taux : 5,5 %)
                                                           8 192 €
           15 ans

Emprunt (taux : 5,5 %)
                                                           6 880 €
           20 ans

                                 FRAIS D’EXPLOITATION

Exploitation                                               3 705 €

                             APPORT DU BUDGET GENERAL

Budget général                                             2 300 €

                             SOMME A FINANCER par année

Emprunt      15 ans                                        9 597 €

Emprunt      20 ans                                        8 285 €




Environnement et Paysage                                                Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                          Schéma d’assainissement
                                                     55




                                             Emprunt sur 15 ans

                           Emprunt                                      82 193
                           Durée                                        15 ans
                           Taux                                          5,5 %
                           Annuités (non compris frais de gestion)       8 192
                           Nbre de compteurs raccordés à terme             82
                           Forfait d'assainissement                         0
                           Prix au m3                                       0
                           M3 consommés                                  5 997
                           Apport du budget général                      2300
                           Entretien                                     3 705
                      Paramètres pris en compte pour le calcul de l’incidence
Le calcul ne tient pas compte de la recette actuelle liée à l’assainissement : il ne faut pas
rajouter le forfait actuel de 23 € / an au prix calculé.


L’incidence a été calculée de deux manières. Une par rapport au forfait et aux m3
consommés, l’autre par rapport à une augmentation par foyer. Il s’agit de deux manières
d’exprimer la même chose.

                                Prix au m3                 Forfait facturé
                                 1.39 €        9.13 F       30.49 €      200 F
                                 1.29 €        8.45 F       38.11 €      250 F
                                 1.18 €        7.76 F       45.73 €      300 F
                                 1.08 €        7.08 F       53.36 €      350 F
                                 0.98 €        6.40 F       60.98 €      400 F
                                 0.87 €        5.71 F       68.60 €      450 F
                                 0.77 €        5.03 F       76.22 €      500 F
                                 0.66 €        4.34 F       83.85 €      550 F
                                 0.56 €        3.66 F       91.47 €      600 F
                                 0.45 €        2.98 F       99.09 €      650 F
                                 0.35 €        2.29 F      106.71 €      700 F
                                 0.25 €        1.61 F      114.34 €      750 F
                                 0.14 €        0.93 F      121.96 €      800 F
                                 0.04 €        0.24 F      129.58 €      850 F
                           Incidence par rapport au forfait et aux m3 consommés
Exemples : Pour couvrir les annuités de l’emprunt et les frais d’exploitation, si le forfait
           d’assainissement est de 30,49€ alors le prix du m3 devra être de 1,39 €.



                                        L’incidence représente
                                  une augmentation de 117 € par foyer.




Environnement et Paysage                                                          Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                    Schéma d’assainissement
                                                     56




                                             Emprunt sur 20 ans

                           Emprunt                                      82 193
                           Durée                                        20 ans
                           Taux                                          5,5 %
                           Annuités (non compris frais de gestion)       6 880
                           Nbre de compteurs raccordés à terme             82
                           Forfait d'assainissement                         0
                           Prix au m3                                       0
                           M3 consommés                                  5 997
                           Apport du budget général                      2300
                           Entretien                                     3 705
                      Paramètres pris en compte pour le calcul de l’incidence
Le calcul ne tient pas compte de la recette actuelle liée à l’assainissement : il ne faut pas
rajouter le forfait actuel de 23 € / an au prix calculé.


L’incidence a été calculée de deux manières. Une par rapport au forfait et aux m3
consommés, l’autre par rapport à une augmentation par foyer. Il s’agit de deux manières
d’exprimer la même chose.

                                Prix au m3                 Forfait facturé
                                 1.17 €        7.70 F       30.49 €      200 F
                                 1.07 €        7.01 F       38.11 €      250 F
                                 0.96 €        6.33 F       45.73 €      300 F
                                 0.86 €        5.64 F       53.36 €      350 F
                                 0.76 €        4.96 F       60.98 €      400 F
                                 0.65 €        4.28 F       68.60 €      450 F
                                 0.55 €        3.59 F       76.22 €      500 F
                                 0.44 €        2.91 F       83.85 €      550 F
                                 0.34 €        2.23 F       91.47 €      600 F
                                 0.24 €        1.54 F       99.09 €      650 F
                                 0.13 €        0.86 F      106.71 €      700 F
                                 0.03 €        0.17 F      114.34 €      750 F
                           Incidence par rapport au forfait et aux m3 consommés

Exemples : Pour couvrir les annuités de l’emprunt et les frais d’exploitation, si le forfait
           d’assainissement est de 30,49€ alors le prix du m3 devra être de 1,17 € .



                                        L’incidence représente
                                  une augmentation de 101 € par foyer.




Environnement et Paysage                                                          Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                    Schéma d’assainissement
                                             57




        3ème scénario : Incidence avec recours au budget général à hauteur de 3 800 €

                                        DEPENSES

                                         Collecteur

Investissement                                             216 465 €

Subvention (80 %)                                          173 172 €

Part communale                                             43 293 €

                                     Ouvrage d’épuration

Investissement                                             194 500 €

Subvention (80 %)                                          155 600 €

Part communale                                             38 900 €

TOTAL PART COMMUNALE                                       82 193 €


                                MONTANT DES ANNUITES

Emprunt (taux : 5,5 %)
                                                           8 192 €
           15 ans

Emprunt (taux : 5,5 %)
                                                           6 880 €
           20 ans

                                 FRAIS D’EXPLOITATION

Exploitation                                               3 705 €

                             APPORT DU BUDGET GENERAL

Budget général                                             3 800 €

                             SOMME A FINANCER par année

Emprunt      15 ans                                        8 097 €

Emprunt      20 ans                                        6 785 €




Environnement et Paysage                                                Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                          Schéma d’assainissement
                                                     58




                                             Emprunt sur 15 ans

                           Emprunt                                      82 193
                           Durée                                        15 ans
                           Taux                                          5,5 %
                           Annuités (non compris frais de gestion)       8 192
                           Nbre de compteurs raccordés à terme             82
                           Forfait d'assainissement                         0
                           Prix au m3                                       0
                           M3 consommés                                  5 997
                           Apport du budget général                      3800
                           Entretien                                     3 705
                      Paramètres pris en compte pour le calcul de l’incidence
Le calcul ne tient pas compte de la recette actuelle liée à l’assainissement : il ne faut pas
rajouter le forfait actuel de 23 € / an au prix calculé.


L’incidence a été calculée de deux manières. Une par rapport au forfait et aux m3
consommés, l’autre par rapport à une augmentation par foyer. Il s’agit de deux manières
d’exprimer la même chose.

                                Prix au m3                 Forfait facturé
                                 1.14 €        7.49 F       30.49 €      200 F
                                 1.04 €        6.81 F       38.11 €      250 F
                                 0.93 €        6.12 F       45.73 €      300 F
                                 0.83 €        5.44 F       53.36 €      350 F
                                 0.72 €        4.75 F       60.98 €      400 F
                                 0.62 €        4.07 F       68.60 €      450 F
                                 0.52 €        3.39 F       76.22 €      500 F
                                 0.41 €        2.70 F       83.85 €      550 F
                                 0.31 €        2.02 F       91.47 €      600 F
                                 0.20 €        1.34 F       99.09 €      650 F
                                 0.10 €        0.65 F      106.71 €      700 F
                           Incidence par rapport au forfait et aux m3 consommés
Exemples : Pour couvrir les annuités de l’emprunt et les frais d’exploitation, si le forfait
           d’assainissement est de 30,49€ alors le prix du m3 devra être de 1,14 € .



                                         L’incidence représente
                                   une augmentation de 99 € par foyer.




Environnement et Paysage                                                          Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                    Schéma d’assainissement
                                                     59




                                             Emprunt sur 20 ans

                           Emprunt                                      82 193
                           Durée                                        20 ans
                           Taux                                          5,5 %
                           Annuités (non compris frais de gestion)       6 880
                           Nbre de compteurs raccordés à terme             82
                           Forfait d'assainissement                         0
                           Prix au m3                                       0
                           M3 consommés                                  5 997
                           Apport du budget général                      3800
                           Entretien                                     3 705
                      Paramètres pris en compte pour le calcul de l’incidence
Le calcul ne tient pas compte de la recette actuelle liée à l’assainissement : il ne faut pas
rajouter le forfait actuel de 23 € / an au prix calculé.


L’incidence a été calculée de deux manières. Une par rapport au forfait et aux m3
consommés, l’autre par rapport à une augmentation par foyer. Il s’agit de deux manières
d’exprimer la même chose.

                                Prix au m3                 Forfait facturé
                                 0.92 €        6.05 F       30.49 €      200 F
                                 0.82 €        5.37 F       38.11 €      250 F
                                 0.71 €        4.69 F       45.73 €      300 F
                                 0.61 €        4.00 F       53.36 €      350 F
                                 0.51 €        3.32 F       60.98 €      400 F
                                 0.40 €        2.64 F       68.60 €      450 F
                                 0.30 €        1.95 F       76.22 €      500 F
                                 0.19 €        1.27 F       83.85 €      550 F
                                 0.09 €        0.59 F       91.47 €      600 F
                           Incidence par rapport au forfait et aux m3 consommés

Exemples : Pour couvrir les annuités de l’emprunt et les frais d’exploitation, si le forfait
           d’assainissement est de 30,49€ alors le prix du m3 devra être de 0,92 € .



                                         L’incidence représente
                                   une augmentation de 83 € par foyer.




Environnement et Paysage                                                          Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                    Schéma d’assainissement
                                                   60

Assainissement non collectif
Il est à noter que tous les dispositifs non conformes aux arrêtés du 6 mai 1996 ne doivent
pas être réhabilités. Ceux qui ont été réalisés suivant une réglementation antérieure doivent
seulement être maintenus en bon état de fonctionnement. Les vidanges doivent notamment
être réalisées. Seuls les dispositifs d’assainissement non collectif portant atteinte à la
salubrité ou générant une pollution doivent être réhabilités. Ces dispositifs seuls
peuvent faire l’objet d’une subvention de l’Agence de l’Eau.

La commune a obligation d’effectuer un contrôle périodique des dispositifs d’assainissement
individuel. Il porte notamment sur la conception des installations individuelles (neuves ou
réhabilitées) et sur leur réalisation. Aucune périodicité n’est imposée par la législation, mais il
est conseillé qu’elle corresponde à la fréquence de vidange des installations, soit tous les 3 à
4 ans environ. Les modalités du contrôle sont les suivantes : envoi d’un avis préalable de
passage et rédaction d’un compte rendu de visite avec copie au propriétaire. Le coût de ce
contrôle est à la charge du propriétaire privé.

La commune peut prendre en charge l’entretien des installations privées d’assainissement
autonome. Cette possibilité peut être particulièrement intéressante dans le cadre de
regroupement de plusieurs habitations. Si elle choisit sa prise en charge, elle instaurera une
redevance équivalente au coût d’entretien. Si la commune n’assure pas l’entretien, les
charges d’investissement et d’amortissement sont à la charge du propriétaire du dispositif
d’assainissement autonome.



3.6/ Programmation de l’assainissement collectif

La demande de subvention est programmée pour l’année 2004.
Les travaux sont prévus pour 2005.



3.7/ Zonage final

Le principe des couleurs est explicité dans le tableau suivant :

Assainissement collectif                                                       Bleu


Assainissement collectif différé                                                Gris



Voir partie cartographique : Zonage – Pièce n° 7




Environnement et Paysage                                                   Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                             Schéma d’assainissement
                                              61

                                        Bibliographie


Cadastre de la commune de Barnave

Cemagref, Les techniques d’épuration pour les petites collectivités (Document 2), Quelle
station d’épuration choisir en 2005 ?

CITRE – Diagnostic de réseaux anciens – Inspection télévisée – Commune de Barnave,
2003

Comité de Bassin RMC et DIREN Rhône-Alpes, SDAGE Rhône Méditerranée Corse adopté
par le Comité de Bassin et approuvé par le préfet coordonnateur de Bassin le 20 décembre
1996

Conseil Général de la Drôme, Les espaces naturels remarquables, Mission Environnement,
juillet 1995

Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de France, Section des eaux, Recommandations
sanitaires relatives à la désinfection des eaux usées urbaines, octobre 1995

DALLOZ, Code de l’Environnement commenté, Edition 2002

DDA, Jean-Pierre THIEULOY, Protection sanitaire des captages de « Champmartin » et
« Calamardes » - Commune de Barnave – Avant projet détaillé, Avril 1992

DDAF, A. MARTINOT – Commune de Barnave – Réalisation d’une unité de traitement des
eaux usées et de collecteur de raccordement – Avant-projet sommaire, 1992.

Direction générale du génie rural et de l’hydraulique agricole – Service du Génie Rural –
Evacuation des eaux usées et pluviales – Commune de Barnave, 1957.

DIREN Lyon, Inventaire ZNIEFF en Rhône – Alpes

District d’Aménagement du Val de Drôme, IRAP, Contrat de rivière Drôme / Haut Roubion
(rapport n° 2/6), Petit guide d’aide au choix d’un dispositif de traitement des eaux usées pour
les petites collectivités, août 1997

District d’Aménagement du Val de Drôme, Un SAGE pour la Rivière Drôme, une rivière et
des hommes

District Rural d’Aménagement du Diois, Le Diois en cartes et en chiffres

DRDD – Programme d’objectif communal – Commune de Barnave

IGN, carte n°3137 est « Die », 1 / 25 000

IGN, carte n°3237 OT « Glandasse », 1 / 25 000

IGN, carte n°3238 OT « Luc-en-Diois », 1 / 25 000

INSEE, Evolutions démographiques 1982 – 1990 – 1999, données définitives, recensement
de la population de mars 1999




Environnement et Paysage                                                Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                          Schéma d’assainissement
                                            62

MICHELOT (J.L.), Inventaire des milieux remarquables du bassin de la Drôme, Agence de
l’Eau RMC, 1997

Ministère de l’Agriculture et de la Pêche, Filières d’épuration adaptées aux petites
collectivités, Document technique FNDAE n°22, 1998

MISE, Etude de zonage et de programmation de l’assainissement, Cahier des charges,
Version approuvée par la MISE de la Drôme le 26 septembre 2000

MISE, Atlas des zones inondables du département de la Drôme

Préfecture de la Drôme – Commune de Barnave – Dossier Communal Synthétique des
risques majeurs – Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs – Information
des populations, septembre 2002

SATIN (M.) et SELMI (B.), Guide technique de l’assainissement, Editions Le Moniteur, Paris,
1999

Service Départemental incendie secours de la Drôme, Le réseau hydrologique du Diois,
SDACR, août 1995




Environnement et Paysage                                             Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                       Schéma d’assainissement
                                                   63




                                              Annexes

           Fiche détaillée ZNIEFF n° 2638-5403 « Confluent du Bez et de la Drôme »

     Fiche détaillée ZNIEFF n° 2614 « Ensemble montagne de Brette, de Boutinard et de
                                         l’Eyriau »

                             ENS n° 60 « Confluent du Bez et de la Drôme »

Carte et fiche détaillée Directive Habitats D 14 « Milieux aquatiques et gorges de la moyenne
                                 vallée de la Drôme et du Bez »

                           Fiches techniques de l’assainissement non collectif :
                                           Fosse toutes eaux
                                Tranchées d’infiltration à faible profondeur
                                           Tertre d’infiltration




Environnement et Paysage                                                      Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                                Schéma d’assainissement
                                                  64




                                         Cartographie

                                         Situation – Pièce n° 1

               Extrait de l’atlas des zones inondables du département de la Drôme
                              Rivière Drôme (V42-0400) – Planche n°18
                                              Pièce n° 2

                           Captages et périmètres de protection – Pièce n° 3

                                Plan des réseaux existants – Pièce n° 4

                Etat de l’assainissement non collectif existant – Pièces n° 5a et 5b

                                 Carte d’aptitude des sols – Pièce n° 6

                                         Zonage – Pièce n° 7




Environnement et Paysage                                                   Commune de BARNAVE
Décembre 2003                                                             Schéma d’assainissement

								
To top