vade mecum au 30 10 08

Document Sample
vade mecum au 30 10 08 Powered By Docstoc
					                      Le vade-mecum
                       du délégué diocésain
               Pastorale, nouvelles croyances
                           et dérives sectaires




Coordination nationale
Pastorale, nouvelles croyances et dérives sectaires
Conférence des Evêques de France



                                                Octobre 2008
Sommaire                                                                                   1. Un vade-mecum, pour quoi ?


  1. Un vade-mecum, pour quoi?
       Mgr Michel SANTIER                                              p.3   Pendant plusieurs décennies, notre pastorale en France, a cherché
                                                                             comment s'adresser à l'homme contemporain marqué par
                                                                             l'athéisme, dans un monde sécularisé.
  2. Historique de la Coordination nationale                                 Mais avec étonnement, nous constatons que dans le paysage
       Le bureau national                                              p.4   actuel, l'homme contemporain est sollicité par de nombreuses
                                                                             propositions religieuses et parmi elles, certaines provenant de
                                                                             dérives sectaires.
  3. La coordination nationale Pastorale, nouvelles croyances et dérives     Il nous faut, à la fois en Église, prévenir les chrétiens vis-à-vis de
  sectaire : sa mission et son organisation (coordinateurs, bureau           ces propositions séductrices et les aider à opérer un discernement
  national, relais pour les provinces, délégués diocésains).                 au milieu de ce foisonnement religieux.
      Mgr André DUPLEIX                                                p.6
                                                                             Dans plusieurs diocèses, les évêques ont nommé des délégués à
                                                                             la Pastorale "Nouvelles Croyances et Dérives Sectaires". Le vade-
                                                                             mecum rédigé par la coordination et le bureau national a pour but
  4. La mission du délégué diocésain                                   p.9   de soutenir les délégués dans leur mission, leur donner des
                                                                             informations nécessaires et les aider dans leur discernement
                                                                             pastoral.
  5. Le délégué diocésain en situation. Pistes pratiques              p.17
                                                                             Puisse ce vade-mecum répondre à leur attente !
                                                                             Comme Évêque, Président du Conseil pour les relations inter-
  6. Les textes de référence (Eglise universelle, Eglise en France)   p.21   religieuses et des nouveaux courants religieux, et Évêque
                                                                             accompagnateur de la coordination pastorale "Nouvelles
                                                                             Croyances et Dérives Sectaires", je remercie en votre nom tous
  7. Accès à des documents d’archives et à des outils de travail      p.24   ceux qui ont collaboré à la rédaction de ce "vade-mecum".
                                                                             Avec tous mes encouragements pour votre mission.

  8. Centres et sites d’information francophones                      p.25
                                                                             Très fraternellement.

                                                                                                Monseigneur Michel SANTIER
  9. Eléments de bibliographie                                        p.28                           Evêque de Créteil


                                                                                                               3
          2. Historique de la Coordination nationale                      3. Troisième étape : l’Assemblée plénière et le Conseil
                                                                          permanent, en 1995, précisent encore notre mission en créant un
1. En 1975, le Conseil permanent de l’Episcopat établit les grandes       « Comité épiscopal des nouveaux courants religieux », comme
lignes d’une mission spécifique : de recherche, d’information et          membre d’une des grandes Commissions de l’Eglise de France :
formation, d’aide aux personnes, de production de travaux. Il             celle de la Mission Universelle de l’Eglise.
nomme un responsable à cette tâche.
    Une Equipe Nationale s’est constituée peu à peu, qui se réunit        4. Quatrième étape. A la suite du décès de Mgr Jean VERNETTE,
régulièrement durant l’année avec le Secrétaire Général de                survenu subitement le 16 septembre 2002, le groupe national
l’Episcopat chargé des questions pastorales.                              "Pastorale, sectes et nouvelles croyances" élabore des
    Depuis, le réseau des correspondants diocésains s’est mis             "Orientations concernant le service national" à la demande initiale
progressivement en place. Des Sessions Nationales nous ont                de Mgr Bernard PANAFIEU, évêque accompagnateur du service,
réuni1 :De multiples journées de formation, sessions locales,             puis avec l'accord de Mgr Olivier de BERRANGER qui lui a
conférences se sont tenues et de nombreux ouvrages et articles            succédé dans cette responsabilité, et en présence du Père Bernard
ont été produits. Le compte-rendu annuel des travaux de l’équipe          HAYET, secrétaire général adjoint du Service des Questions
nationale de ce Service dénommé en 1980 « Pastorale et sectes »,          Pastorales de la CEF. Ces orientations consacrées à l’avenir du
est publié régulièrement dans le Bulletin du Service Information –        service, à sa mission, son organisation, son mode de
Communication de la Conférence des Evêques de France (SNOP).              fonctionnement, ses moyens, etc., ont été amendées par
Il est envoyé une ou deux fois l’an en « Note Info » à chacun des         l'ensemble des délégués diocésains représentés par des délégués
délégués.                                                                 des Provinces ecclésiastiques au cours de l’année 2004.
                                                                                   Au terme de la réforme de l’organisation et du
2. Une deuxième étape significative intervient avec le Document           fonctionnement de la Conférence des Evêques de France, le
romain de 1986, fruit d’une enquête sur les cinq continents, dont le      service national est reconduit ; il devient une coordination
titre définit la pointe de la mission : « Les sectes : un défi            nationale. En 2005, Mgr Michel SANTIER en devient l’évêque
pastoral ». Notre mission sera pastorale. Elle couvre quatre              référent, au titre de sa présidence du conseil épiscopal « Relations
secteurs de l’activité évangélisatrice de l’Eglise universelle,           interreligieuses et nouveaux courants religieux », et Mgr André
représentés par les quatre Dicastères romains signataires du              Dupleix, nouveau secrétaire général adjoint de la C.E.F. en prend
Document : Secrétariats pour l’Unité des chrétiens, pour les non-         l’animation. C’est sous leur responsabilité qu’est organisée la 9ème
chrétiens, pour la Culture, pour les non-croyants (où Mgr Jean            session nationale, les 29 et 30 novembre 2005, et qu’est constitué
Vernette était nommé consulteur). Le Conseil pour le Dialogue             un nouveau bureau conduit par deux coordinateurs, le père Denis
interreligieux en assure depuis lors la coordination. L’esprit pastoral   Lecompte et M. Bertran Chaudet (diacre permanent), à l’automne
sera souligné encore par le Pape Jean-Paul II au Consistoire              2006.
extraordinaire de 1991 : « l’Annonce de Jésus-Christ face au défi                  En 2007, prenant en compte les évolutions de la mission du
des sectes ». Il est développé dans l’« Anthologie des textes de          délégué diocésain, le bureau national et les relais pour les
l’Eglise    Catholique    (1986-1994)     Sectes      et   nouveaux       provinces donnent à la coordination son nouveau nom : Pastorale,
mouvements religieux » publié par les mêmes Dicastères, auquel            nouvelles croyances et dérives sectaires.
se joint la Congrégation pour l’Evangélisation.

1
                                                                                                                       Le bureau national
    En 1976, 1980, 1983, 1986, 1991, 1994, 1997.
                                                                                                           5
                                        4
             3. La Coordination nationale                                 sans transiger sur le contenu de notre foi, tel est le fond de notre
                                                                          responsabilité humaine et spirituelle. Pour ce faire, il nous est
            Pastorale, nouvelles croyances                                nécessaire de collaborer, entre nous et avec tous ceux et celles qui
                  et dérives sectaires                                    œuvrent en ayant le même objectif : prendre en compte l’ensemble
              Sa mission, son organisation                                de ces « signes des temps » que représentent bien des nouveaux
                                                                          courants religieux, tout en aidant les personnes en difficulté ou en
Héritière du travail réalisé par l’ancien Service national Pastorale,     situation de dérive ou de détresse.
sectes et nouvelles croyances, cette nouvelle structure a été mise
en place dans le cadre de la réforme ayant visé à réorganiser le          La Coordination nationale, avec les moyens qui sont les siens, veut
fonctionnement de la Conférence des évêques de France. Etant              relever ces défis. Et cela, jusque dans la complexité de tant de
donnée l’importance de ce champ pastoral pour nos diocèses, il a          situations, souvent intensifiée par le climat d’insécurité
semblé nécessaire de maintenir une instance plus légère, destinée         accompagnant les changements sans précédent que nous
à accompagner la mission des délégués diocésains. Je reprends             connaissons aujourd’hui.
volontiers à notre compte ce qu’en disait la Boîte à outils éditée en
2001 :
                                                                                             1. Notre organisation.
« Dans ce vaste mouvement d’un retour du religieux éclaté et
flottant, l’Église doit faire face à un double défi : celui des           La Coordination nationale Pastorale, nouvelles croyances et
« sectes » proprement dites ; il est devenu mondial. Mais aussi           dérives sectaires est rattachée au Conseil pour les relations
celui des conceptions du monde et de ces sagesses                         interreligieuses et les nouveaux courants religieux. L’évêque
buissonnantes qui constituent un maquis de croyances et de                président de ce Conseil assure, par le fait même, la responsabilité
religiosités nouvelles dont il n’est pas toujours aisé d’identifier la    de la Coordination.
complexité ».
                                                                          La Coordination nationale, est composée de deux ensembles :
Dans cette double perspective, notre Coordination nationale se               -   Un réseau de délégués diocésains et provinciaux ;
reconnaît une mission précise. Elle rejoint le souci de l’Église
catholique vis-à-vis de tant d’hommes et de femmes confrontés à de           -   Un bureau national constitué : du Président du Conseil, du
nombreuses et nouvelles formes de croyances et de recherches.                    Secrétaire général adjoint de la Conférence des évêques
Certaines, certes, peuvent être déviantes et avoir des conséquen-                de France en charge de ces questions, des deux
ces graves pour l’existence. Mais il s’agit d’être avant tout attentifs          coordinateurs nationaux nommés par le Président du
et réceptifs à ce qui se vit et se joue autour de nous, avec                     Conseil, des délégués de quelques provinces
prioritairement une volonté d’écoute, de compréhension et d’accueil              ecclésiastiques, ainsi, éventuellement, que d’autres
dont la vigilance et la clairvoyance, au nom du Christ, ne sont bien             personnes au titre de leur compétence ou de leur
évidemment pas absentes.                                                         expérience.

Dans le respect des personnes, notre tâche s’appuie sur les valeurs       Une session de formation est organisée périodiquement (tous les
inscrites dans l’Évangile. Ecouter, dialoguer, accompagner, soutenir      trois ans environ).

                                   6                                                                       7
                      2. Des tâches précises                                                  4. La mission du délégué diocésain
 La Coordination, enracinée dans la pastorale d’ensemble de l’Eglise,
a pour mission – comme son nom l’indique – de suivre, avec une
                                                                           Consultés de longue date pour des dérives, voire des abus à caractère
attention particulière, l’évolution des courants religieux contemporains
                                                                           sectaire, les délégués sont aujourd’hui fréquemment questionnés par – et
et des dérives de type sectaire. Quatre ensembles de tâches
                                                                           autour de – la profusion de croyances, de techniques, de thérapies…
incombent au bureau national, relayé par l’ensemble des délégués :
                                                                           présentes sur le “supermarché du sens et du bien-être“. Ils sont également
                                                                           interpellés par les “évolutions religieuses contemporaines“ et les
 Les Relations à l’Eglise de France et aux pouvoirs publics. Le
                                                                           “transformations socioreligieuses“ qui accompagnent le foisonnement de
  champ dans lequel travaille la Coordination croise la plupart des
                                                                           propositions, demandes et attentes de ce “marché“. En conséquence, si le
  grands secteurs pastoraux de la mission ecclésiale. Un lien reste
                                                                           délégué doit poursuivre l'accueil, l'orientation, l’aide de personnes victimes
  nécessaire avec les instances de l’Etat particulièrement chargées
                                                                           d'agissements sectaires (selon les cas et les lieux), il ne peut à ce jour se
  de ces questions (MIVILUDES : Mission Interministérielle de              cantonner à cette seule question. De là, sa mission, ses compétences et ses
  Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires)                      responsabilités peuvent s’élargir à travers une attention particulière à ces
                                                                           nouveaux espaces culturels. Et cette attention peut à son tour donner lieu à
 Les relations aux Médias et à la société civile. Il s’agit non           des relations, à un dialogue, tout à la fois sincères, bienveillants et
  seulement d’être présent dans les moyens de communication                exigeants.
  (notamment Internet) et de participer aux débats publics mais
  d’être en mesure de répondre aux demandes multiples qui
                                                                           Introduction
  peuvent surgir et supposent une information précise et la plus
  juste possible.                                                                     L’histoire du service national témoigne de l’évolution considérable qu’a
                                                                           connue la mission du délégué diocésain depuis son origine, en 1975, et plus
 La réflexion, la formation et la documentation. Cet aspect               particulièrement au cours des dix dernières années. Au moment où la question
  essentiel est un peu le socle de la Coordination : réflexion             des « sectes » a été politiquement et médiatiquement importante (grosso modo la
  fondamentale     à    dimension    pluridisciplinaire (théologie,        dernière décennie du XXe siècle) et qu’elles sont apparues comme un fléau social
  philosophie, sciences humaines, éthique personnelle et                   justifiant la lutte engagée au plan politique, les délégués ont souvent été mis à
  sociale…), nécessité d’un centre de ressources et de                     contribution, voire pris à témoin, dans ce climat de peur et ce caractère d’urgence.
  documentation.                                                           Cela a parfois contribué à faire d’eux – en dépit de leur volonté d’apaisement
                                                                           social et relationnel - des auxiliaires de justice, de police ou au minimum des
 La coordination provinciale. Il est important d’être présents sur        spécialistes de (certaines) sectes : une fonction de suppléance justifiée par le
  le terrain mais aussi de susciter une réelle collaboration entre         souci de « l’opprimé » et, plus largement, des Droits de l’Homme.
  délégués diocésains et provinciaux. Une rencontre annuelle                          Durant cette période, l’attention des délégués a également été attirée
  régulière est assurée entre provinciaux avec le bureau national.         par « un certain détournement des religions » et par « le risque sérieux de
                                                                           manipulation marchande de l’expérience religieuse à des fins de rentabilité et de
                           Mgr André DUPLEIX                               profits financiers par des groupes captant l’actuelle séduction de l’irrationnel, du
                         Secrétaire général adjoint                        magique, du ‘mystérieux’ confondus avec l’expérience religieuse. (Aussi les
                 de la Conférence des Evêques de France                    délégués ont lutté) avec d’autres croyants contre cette perversion de

                                     8                                                                                  9
l’expérience de Dieu ‘qui ne doit jamais être instrumentalisée et soumise au                                      Il résulte de cette histoire que le positionnement du délégué n’est ni
pouvoir de l’argent ‘ »2.                                                                                toujours aisé ni toujours bien compris : « il est non seulement peu connu, mais il
           Ni policier, ni juge, le délégué n’a pas à se substituer à eux. Le délégué                    est aussi mal connu » ; lui-même peut avoir à se situer ou se resituer au sein de
n’est pas davantage un informateur à propos des ‘sectes’ ou des groupes qui                              son organisation diocésaine.
vivent des dérives sectaires. Il est mandaté par une institution qui a une histoire et
une mission spécifiques, et qui évolue aujourd’hui dans un contexte religieux                            Approche pastorale et proposition de la foi
pluriel. Il est situé en chrétien et en catholique, membre d’une Eglise elle-même                                  Le délégué diocésain est membre de la coordination nationale Pastorale,
non exempte d’ombres.                                                                                    nouvelles croyances et dérives sectaires à laquelle ont été confiées quatre
                                                                                                         missions5 : être une instance d'information éclairée, un laboratoire d'analyse
          Aujourd’hui, le délégué a pour rôle d’aider des personnes en                                   objective et critique, une incitation fondatrice pour l'annonce de l'Evangile, un
questionnement, ou en difficulté, voire en danger, et qui le sollicitent directement                     témoin résolu de l'attitude dialogale6.
ou indirectement, à trouver des repères, des réponses, des moyens, des tiers                                       L’éveil à ces quatre missions a été favorisé par les évolutions du
aidant (associations et/ou institutions) répondant – de manière adaptée et                               paysage religieux contemporain, nous l’avons dit ; il a aussi été suscité, de
authentiquement chrétienne – à chaque situation spécifique pour laquelle il est                          manière particulière, par des prises de position du magistère catholique. Dès
consulté.                                                                                                1986, « le Document romain »7 - fruit du travail de quatre organismes du Vatican -
          Si des délégués sont encore saisis de certaines dérives, de certains abus                      a permis d’entendre, de manière nouvelle, les « besoins et aspirations » de nos
– parfois y compris au sein de leur propre institution –, ils sont plus fréquemment                      contemporains, en observant « les raisons de l’extension des mouvements et
ou largement questionnés par – et autour de – la profusion de croyances, de                              groupes » auxquels il se rendait attentif. Cinq ans plus tard, à l’occasion du
techniques, de thérapies… présentes sur le “supermarché du sens et du bien-                              consistoire extraordinaire de 1991, le cardinal Francis Arinze, alors président du
être“. Ils sont également interpellés par les transformations socioreligieuses qui                       Conseil Pontifical pour le Dialogue Interreligieux, a insisté sur le fait que « le
accompagnent ce foisonnement dans lequel il n’est pas toujours aisé de se                                phénomène des Nouveaux Mouvements Religieux est un défi et une chance pour
repérer. Depuis plusieurs années, l'attention des délégués, du fait des                                  l’Eglise » ; il a alors explicitement invité à une approche pastorale du phénomène
questionnements qu'ils reçoivent3 et des observations qu'ils font, « est appelée                         des ’sectes et des N.M.R.’ et à « une réponse pastorale qui ne devrait pas être
par les évolutions religieuses contemporaines (leurs raisons, leurs conséquences,                        une attaque » et « ne devrait pas être négative »8.
les responsabilités et conversions qu'elles appellent dans l'Eglise catholique) dont                               Un troisième document occupe une place importante dans cet éveil, la
les "sectes" ne sont qu'une partie ». Cela signifie que si le délégué doit poursuivre                    lettre aux catholiques de France : « Proposer la foi dans la société actuelle »9, par
l'accueil, l'orientation, l’aide de personnes victimes d'agissements sectaires (selon
les cas et les lieux4), il ne peut à ce jour se cantonner à cette seule question »5.                                                                     10
                                                                                                         5 Extrait des "Orientations concernant la coordination nationale" élaborées au cours de l’année 2003
                                                                                                         par le groupe national "Pastorale, sectes et nouvelles croyances", à la suite du décès de Mgr Jean
2 La mission du délégué diocésain, Jean VERNETTE, dans La Boîte à outils du délégué diocésain,           VERNETTE, avec leur référant au sein du secrétariat général de la CEF et leur évêque
juillet 2001.                                                                                            accompagnateur.
3 Ces questionnements concernent plus rarement les "sectes" (anciennes ou nouvelles), et plus
                                                                                                         Nous nous référons ici à la synthèse réalisée par le père Yvon BODIN alors qu'il était
fréquemment l'ésotérisme, l'occultisme, le satanisme, le paranormal, le développement personnel et       accompagnateur du Service, au nom de l'Episcopat français (le 30 octobre 1997).
les techniques, thérapies qui lui sont ordonnées, les religiosités et/ou croyances nouvelles (ou         6 Attitude liée à "la nature et à la mission de l'Eglise" (exposé du cardinal Francis ARINZE
parallèles). Mais il est aussi questionné à propos de phénomènes et dérives au sein de                   concernant les "sectes" et les N.M.R. fait à l'occasion du Consistoire d'avril 1991).
groupements religieux (dont certains catholiques) : révélations privées, apparitions, dérives diverses   7 Les sectes et l'Eglise catholique. Le Document Romain, Paris, Cerf, 1986.
et jusqu'au communautarisme, et aux intégrismes et fondamentalismes. Il n'a évidemment pas               8 Le défi des sectes ou des nouveaux mouvements religieux : une approche pastorale, rapport
vocation à répondre à tout, mais toutes ces questions lui sont aujourd'hui adressées.                    général, 5 avril 1991.
4 Particulièrement lorsqu'il n'existe pas à proximité d'association d'aide aux victimes.                 9 Paris, Cerf, 1997.




                                                                                                                                                         11
laquelle les évêques invitaient à « comprendre notre situation de catholiques dans                   Les tâches du délégué diocésain
la société actuelle » et à « former une Eglise qui propose la foi ».                                            Pour expliciter les diverses tâches qu’accomplissent les délégués
          Les évolutions religieuses en cours, la prévention et la répression des                    diocésains, plusieurs voies sont possibles, retenons-en deux ici.
groupements sectaires par les pouvoirs publics, l’atténuation de la question des                                La première consiste à reprendre les séries de verbes déjà cités et, face
« sectes » qui s’en est suivie, et ces textes majeurs ont contribué, en quelques                     à chacune, se demander quelles sont les collaborations possibles, tant au sein de
années, à approfondir le rôle du délégué diocésain et sa mission spécifique. La                      l’Eglise locale que, plus largement, sur le territoire concerné. Nous énumérons
vigilance concernant certains groupes abusifs, la lutte contre les dérives, le                       ces verbes :
soutien des victimes et de leurs familles - tout en demeurant dans ses attributions                  - Accueillir, orienter, venir en aide, accompagner, soutenir11.
- ont progressivement fait place à une approche pastorale et missionnaire. Tenter                    - Observer, réfléchir, analyser, discerner12.
de mieux comprendre le moment présent grâce à une écoute attentive et une                            - Informer, éclairer, sensibiliser, prévenir.
compréhension respectueuse. Se rendre attentifs aux expressions multiples et                         - Former, interpeller.
diverses de la recherche de sens et de dépassement de soi des hommes et des                          - Annoncer, dialoguer13.
femmes aujourd’hui. Puis réfléchir, analyser, discerner ce qui, dans la multitude                               La seconde voie – que nous avons choisie de développer ici – explicite
des chemins tracés, des propositions offertes - dans le supermarché du sens, des                     les quatre groupes types d’interlocuteurs du délégué diocésain que sont les
croyances et du développement personnel - est chemin de croissance, de devenir                       responsables et les membres de l’Eglise locale, les membres de groupements de
et de ‘’plus être’’. Enfin, se tenir présents, disponibles, au coeur de cette pluralité,             type « nouveaux mouvements religieux », le grand public, et les collectivités
pour aider, éclairer, soutenir, accompagner. Et, en tout cela, être humblement                       territoriales et associations locales.
témoins, en termes d’attitudes, de conseils et de propositions, de la spécificité
chrétienne et de la Révélation évangélique.                                                                     Au sein de son Eglise locale :
                                                                                                     - il accueille questionnements, demandes, de toutes sortes ;
            Ce rôle d’observation, de réflexion, de proposition, conduit le délégué                  - il rend service ponctuellement (demandes concernant des groupements, des
diocésain à un nouveau positionnement au sein de son diocèse. Il n’est plus                          prêts ou des locations de salles, la validité de baptêmes reçus en d’autres
seulement le délégué que l’on consulte à propos de groupes inquiétants ou                            Eglises, etc.) ;
sectaires, mais un vis-à-vis qui peut mettre au service des diverses réalités                        - il oriente vers d’autres personnes, services ou initiatives ;
diocésaines et de ses acteurs, ses constats, ses réflexions, ses analyses, ses                       - il informe, sensibilise, forme pour ce qui concerne le pluralisme religieux, les
ressources et ceux de sa coordination nationale, en vue de chercher une                              nouvelles croyances, les nouvelles manières de croire ;
adéquation toujours plus grande des dispositifs et propositions diocésains avec ce                   - comme instance d’observation et de compréhension du paysage religieux
que vivent nos contemporains, leurs besoins, leurs attentes et leurs quêtes. Il peut                 contemporain, il se tient à la disposition des autres services du diocèse pour les
ainsi vivre une réelle fécondité grâce aux relations et aux réflexions partagées                     aider dans leurs tâches propres.
avec les réalités diocésaines en charge de l’accueil, de la formation, de la                         - il propose des éléments de lecture chrétiens, des attitudes chrétiennes, éveille à
catéchèse, du catéchuménat, des recommençants, et plus largement de                                  la responsabilité des catholiques au sein du pluralisme religieux.
l’annonce, et du dialogue (interculturel, interconfessionnel et interreligieux)10.                   - il contribue à l’évitement de dérives sectaires au sein de l’Eglise locale14.

10 Le dialogue auquel nous nous référons est celui qui s'inscrit dans la ligne du message de Jean-   division et régénère notre vie en profondeur là où elle s'enracine chez chacun dans la vérité, le
Paul II à la Rencontre Internationale "Hommes et Religions" de Lisbonne organisée par la             témoignage réciproque, la charité et l'amitié. »
Communauté San Egidio en septembre 2000 : « (Un) dialogue (qui) n'affaiblit l'identité de            11 Cela va de l’accueil et de l’orientation tout public, au soutien des victimes de groupes sectaires (et

personne mais provoque chaque homme et chaque femme à voir le meilleur de l'autre et à               de leurs familles) en passant par l’aide dans leur cheminement spirituel de personnes en recherche.
s'enraciner dans le meilleur de soi. Rien n'est jamais perdu avec le dialogue. Tout est possible     12 Une attention spécifique mais non exclusive est portée aux « nouvelles croyances »

avec le dialogue. Le dialogue - nous le répétons - est la médecine qui guérit les blessures de la    13 L’annonce pouvant être vécue au cœur même du dialogue.


                                               12                                                                                                       13
         Dans sa relation à des membres/des responsables de groupements de                                                            Des situations locales diverses
type « nouveaux mouvements religieux », il répond à des demandes de                                                 La physionomie des lieux d’implantation des délégués sont très différents
rencontres, de dialogues ou en prend l’initiative, en fonction de questionnements                        les uns des autres. Dans certains lieux, il existe un pluralisme religieux
reçus15. La dynamique dialogale, lorsqu’elle est possible, nécessite                                     important : groupes non catholiques, groupes non chrétiens, groupements
l’approfondissement des convictions d’autrui et des siennes propres. Elle favorise                       socialement controversés. En d’autres lieux, on compte ces groupes sur les doigts
une meilleure connaissance mutuelle et permet que s’établisse une relation de                            d’une main. Là où sont implantés des groupes qui se sont avérés sectaires, il peut
confiance et de respect.                                                                                 ou non exister des associations d’information ou de défense concernant les
                                                                                                         « sectes », et des cellules de vigilance préfectorales. Mais ce n’est pas le cas
           Dans sa relation au public                                                                    partout. Le diocèse lui-même peut ou non compter des agents en responsabilité
- il répond aux demandes de renseignements ;                                                             du dialogue interreligieux, interconfessionnel (avec les évangéliques), un ou des
- il informe, éclaire, apaise et favorise la prévention (animations, conférences,                        délégué(s) auprès des communautés de vie catholiques récentes.
interventions en AEP et Enseignement Catholique,…) ;                                                                Tout cela peut avoir des incidences sur l’activité, mais aussi, en amont,
- il oriente ;                                                                                           sur le besoin ressenti par le diocèse, d’un délégué diocésain. Très concrètement,
- il vient en aide en cas d’emprise ou de manipulation sectaire (sous certaines                          par exemple, s’il n’existe pas, au plan local, d’association d’information
conditions, et en fonction de la situation au plan local)16 ;                                            concernant les « sectes » ou d’aide aux victimes de « sectes », le délégué
- il accompagne les victimes de groupes abusifs, leurs familles, mais aussi des                          diocésain peut en faire office. Il est d’autant plus important en ce cas qu’il soit bien
personnes en recherche.                                                                                  connu et que sa mission soit clairement identifiée.
                                                                                                                    Ainsi, la mission et les tâches du délégué sont nécessairement liées à un
           Dans sa relation aux collectivités territoriales et aux associations locales
                                                                                                         contexte. Mais en fonction de la perception initiale que l’on a de la mission de ce
enfin, il consulte, est consulté en fonction, une nouvelle fois, de la situation locale
                                                                                                         délégué (ou qu’il a de sa propre mission), on peut aussi risquer de le limiter à un
et des demandes reçues ou des dossiers traités.
                                                                                                         contexte donné alors que celui-ci a évolué et que sa mission est devenue plus
Des tâches liées à des situations locales et personnelles                                                large.
         Les diverses tâches énumérées ci-dessus ne peuvent être assumées par                                                      Des situations personnelles diverses
tous les délégués et de manière identique, du fait de responsabilités multiples de                                  Si la situation locale a des incidences sur la mission du délégué, il est
la majeure partie d’entre eux, de compétences et d’intérêts propres, de missions                         évident que son profil, sa disponibilité, la perception que l’on a de lui, en ont plus
spécifiques, et de situations diocésaines et locales diverses.                                           encore. Ceci renvoie :
         Nous voulons donc achever ce chapitre consacré à la mission du                                  - au mandat du délégué diocésain. Que lui demande l’Eglise qui l’envoie ? Quel
délégué en faisant état de cette diversité des situations personnelles et locales, et                    est le mandat reçu ? Quel est son statut au sein du diocèse?
en évoquant quelques points d’attention, du fait précisément de l’importance que                         - à sa disponibilité personnelle en tant que délégué : il peut s’agir d’un plein
revêt la mission du délégué diocésain pour le service des diocèses et de l’Eglise.                       temps, d’un mi-temps, d’un temps très partiel, voire occasionnel, en fonction de
                                                                                                         ses autres responsabilités notamment.
                                                                                                         - à la perception que le diocèse/le public a du délégué : est-on au courant de
14 En ce sens, le choix de l’expression dérives sectaires qui a remplacé le terme « sectes » invite      l’existence de ce délégué ? Est-il repéré comme tel ? S’il est repéré, comment
également à une vigilance ad intra et non plus seulement à une dénonciation de groupements               l’est-il? Comment se présente-t-il/est-il présenté ?
extérieurs à l’Eglise. D’ailleurs, certains délégués sont aujourd’hui de plus en plus appelés à propos   - aux centres d’intérêt, aux compétences et aux priorités du délégué, (plus ou
de groupes ecclésiaux. Il s’agit là aussi d’évolutions récentes à prendre en compte.
15 Rappelons à ce propos qu’on n’entre pas en dialogue avec des groupements, moins encore avec           moins connus ou perçus), et qui peuvent générer ou induire des demandes et des
des institutions, mais bien avec des personnes.                                                          questionnements, ou leur absence.
16 A ce propos, voir le chapitre suivant.


                                                 14                                                                                                15
- à l’existence ou non d’un bureau/d’un lieu d’accueil et de documentation                                5. Le délégué diocésain en situation. Pistes pratiques
spécifique.
- à la proposition de permanences.                                                                  Ce chapitre a pour objectif de proposer aux délégués de partager des outils qui
          En fonction de ces divers éléments, le délégué peut être plus ou moins                    ont fait leurs preuves et qui sont susceptibles de les aider dans leurs diverses
mis à contribution, peut recevoir plus ou moins d’appels, de demandes, et aussi                     tâches.
des appels ou demandes plus ou moins ciblés. Il est clair en effet que si la                        Nous l’inaugurons avec une première proposition, celle d’un outil rôdé au fil des
demande oriente l’offre du délégué, son offre elle-même peut également susciter                     années et enrichi des “retours d’expérience“ d’un certain nombre d’entre nous.
et façonner la demande.                                                                             Si vous êtes en possession ou avez connaissance d’autres outils, vous êtes
          L’évolution de la mission du délégué au cours des dernières années, de                    encouragés à les communiquer à un membre du bureau national qui s’en fera le
ses domaines d’attention, de ses tâches, a conduit des délégués à susciter des                      relais pour les mettre à disposition de l’ensemble des délégués.
équipes et à mettre en place des services diocésains s’appuyant sur des
collaborations et des compétences nouvelles17. Le bureau de la coordination
nationale a lui-même insisté sur l’importance d’échanges entre délégués                             Outil A
diocésains au sein des provinces ecclésiastiques afin de mettre en commun
connaissances, expériences et retour d’expériences, réflexions, analyses,
                                                                                                    Pour répondre à un appel/à un questionnement concernant une
documentation.                                                                                      dérive sectaire supposée ou avérée :
          C’est à ces conditions que le délégué diocésain, son équipe, son service,                 1. au sein d’une réalité méconnue/inconnue
seront le plus à même d’aider leur diocèse à prendre la mesure des                                  - Tenter de cerner les motifs de l’appel (dits et non dits). Si certains interlocuteurs
transformations socioreligieuses en cours, des besoins et attentes de présence                      accusent des groupements d’être sectaires pour des raisons fondées, d’autres le
effective sur le terrain (rencontre et dialogue) qu’elles suscitent, et des nouvelles               font au nom d’intérêts personnels, la sectarité avancée leur permettant par
dispositions et responsabilités qu’elles appellent de la part de notre Eglise.                      exemple d’engager une procédure de divorce, ou de demander la garde
                                                                                                    d’enfants…
                                                                                                    - Demander l’identité du groupement concerné : est-il membre d’une religion ou
     Pour accompagner sa mission élargie aux nouveaux espaces
                                                                                                    confession historique qui possède ses propres régulations internes, ou est-il
socioreligieux et culturels et aux dialogues qui peuvent en découler, le
                                                                                                    rattaché à une religion ou confession mais non régulé, est-il encore membre d’une
délégué diocésain doit pouvoir disposer de nouvelles ressources. Parmi
                                                                                                    fédération, d’une entente ou d’une alliance, ou est-il totalement autosuffisant ? En
celles-ci, pourraient voir le jour :
                                                                                                    fonction de la réponse obtenue, la démarche à engager pourra être très différente.
 La mise en place d’une « communauté de pratique » des délégués
                                                                                                    - S’assurer que les faits (la sectarité) reprochés sont avérés et ne relèvent pas
     diocésains qui permette à chacun de bénéficier au mieux et au plus vite
                                                                                                    seulement de on-dit, de suppositions ou de craintes.
     des connaissances et des expériences disponibles des autres ;
                                                                                                    - Essayer d’entendre le registre et le degré de sectarité du groupement en
 La mise à disposition d’une « plate-forme interactive » de références et                          question. Est-il sectaire du point de vue de la tradition dont il se réclame
     d’outils qui facilitent la tâche quotidienne des délégués diocésains.                          (autosuffisance, exclusivisme,…) ou l’est-il au regard des lois en vigueur (atteintes
                                                                                                    aux droits de la personne, à l’Ordre public,…) ?
                                                                                                             Ces différentes démarches peuvent prendre du temps et exiger une ou
17 Plusieurs délégués diocésains ont créé des équipes au cours des dernières années. On peut leur   des rencontres destinées à comprendre, aider, clarifier, soutenir… ; il peut être
demander comment ils ont procédé. Certains ont exprimé l’importance du temps et du discernement     utile également de s’informer auprès de plusieurs personnes ou associations
pour leur mise en place. Une étape préalable à la constitution d’une équipe peut être la mise en
place de relais sur le terrain.                                                                     ressource.
                                                                                                                                              17
                                               16
- Au terme, en fonction de la clarté de la situation, de sa gravité, de son urgence,                      Des instances vers lesquelles orienter, en fonction de leurs rôles et
orienter : vers des responsables des religions ou confessions concernées, ou vers                            compétences :
des services sociaux, ou vers la police, ou vers la justice… Autrement dit diriger                           Avant d'appeler l'ordinaire du lieu où est implantée la communauté, ce qui
vers des instances et des services existants. Les contacts ou collaborations                                 ne devrait être fait qu'en dernier recours, voici des instances que l'on
engagés en amont pourront alors être d’un important secours.                                                 pourra joindre en fonction du profil de la communauté.

2. - dans une communauté catholique18                                                                        ♦ Instances diocésaines
       En premier lieu, prendre en compte le fait qu'il s'agit d'une communauté                                   - Le délégué diocésain à la vie religieuse ou à la vie consacrée.
ecclésiale, quelle que soit l'opinion que l'on a d'elle. Ceci aura des répercussions                              - Le délégué diocésain du Renouveau (et des nouvelles communautés
sur notre manière d'en parler, de la présenter, d'accueillir les doléances à son                         ecclésiales)
propos et, le cas échéant, d'exprimer les réserves ou les questionnements qui la
                                                                                                             ♦ Instances nationales
concernent.
                                                                                                                 - La Commission épiscopale pour la vie consacrée
       Que l'appel vise une demande d'information ou fasse part d'une plainte, il
                                                                                                                 - Le Conseil pour les mouvements et associations de laïcs, le Groupe
est souhaitable, pour bien orienter la personne qui appelle, d’identifier
                                                                                                                 d'accompagnement pour le Renouveau
précisément la communauté dont il s'agit, sa vocation propre, ses règles internes,
                                                                                                                 - La Conférence des Supérieurs Majeurs de France (CSMF)
et ses liens et rattachements ecclésiaux.
                                                                                                                 - La Conférence des Supérieures Majeures (CSM)
                                                                                                                 - Le Service de Moniales
 Des questions à se poser :
                                                                                                                 - Le Service Accueil-Médiation pour la vie religieuse et communautaire
     - De quel type de communauté s'agit-il ?
                                                                                                                 (SAM) ne peut, quant à lui, être saisi -par l'intermédiaire du secrétaire
        - Une communauté de fondation récente ou ancienne ?
                                                                                                                 général adjoint de la Conférence des évêques de France qui en a la
        - Résidentielle ou non résidentielle ?
                                                                                                                 responsabilité- que dans la perspective d'une demande de médiation qui
        - Issue du Renouveau charismatique ?
                                                                                                                 engage une communauté de fondation récente ou ancienne.
     - De qui dépend-elle en Eglise ?
     - A-t-elle un statut canonique ? Lequel ?
                                                                                                         3. dans une Eglise chrétienne
        - Association privée de fidèles ?
                                                                                                                    S’il s’agit d’une communauté luthérienne, réformée, anglicane ou
        - Association publique de fidèles ?
                                                                                                         orthodoxe, et que les dérives sectaires sont avérées ou tout au moins jugées très
        - Institut religieux, Monastère ?
                                                                                                         probables, on pourra :
        - Institut séculier ?
                                                                                                         - soit appeler le responsable de cette communauté et lui faire part de l’appel reçu,
        - Société de vie apostolique ?
                                                                                                         à condition bien sûr que cela ne mette pas l’interlocuteur en situation difficile, et à
                                                                                                         fortiori en danger ;
Des questions à poser :
                                                                                                         - soit appeler un responsable de l’Eglise concernée et lui exposer la situation ;
    Outre le recueil d'informations précises auprès du demandeur. Vous êtes-
                                                                                                         en les invitant l’un ou l’autre à prendre les dispositions qui s’imposent.
    vous déjà adressé(e) à d'autres instances ? En Eglise ? Hors Eglise ?
                                                                                                                    S’il s’agit d’une communauté chrétienne évangélique, d’une Eglise libre,
                                                                                                         qui, par définition, a une importante, voire une totale autonomie, il est nécessaire,
                                                                                                         une fois encore, de reprendre les différents points d’attentions énumérés en 1.
                                                                                                         Nombre de communautés évangéliques sont membres d’unions, de fédérations
18 A partir d’une réflexion élaborée dans le cadre du Service Accueil-Médiation pour la vie religieuse
et communautaire (SAM).

                                                 18                                                                                                19
ou d’associations dans la mesure où elles ont une même origine (cf. par exemple                                          6. Les textes de référence
les mennonites, les méthodistes, les baptistes, etc.). D’autres sont membres de
fédérations ou d’alliances nationales ou locales. Certaines, parmi lesquelles des
                                                                                                                    (Eglise universelle, Eglise en France)
récentes, n’ont de lien ni avec une instance fédérative, ni avec une autre Eglise.                 - l’Eglise universelle, conférences épiscopales, évêques dans le monde
Si des dérives surviennent en leur sein, elles seront peu ou mal armées pour les
                                                                                                                                 LES ESSENTIELS20:
dépister et les surmonter. On aura donc le souci de vérifier ce point déterminant
pour les démarches qui pourront être engagées ultérieurement19.                                Les sectes et l’Eglise catholique. Le document romain (document
          En ce qui concerne ces communautés évangéliques, on aura également                  interdicastériel ; secrétariat pour l’Unité des chrétiens, secrétariat pour les non-
soin de préciser le registre de sectarité dont il est question lorsqu’elles sont mises        chrétiens, secrétariat pour les non-croyants, conseil pontifical pour la culture), Le
en cause. La danger exprimé par certains interlocuteurs catholiques est-il d’ordre            phénomène des sectes ou nouveaux mouvements religieux : défi pastoral (3 mai
doctrinal (« ils ne croient pas comme nous »), d’ordre ecclésial (« ils ne sont pas           1986), Paris, Cerf, 1986
catholiques », ou «ils missionnent sur des terres catholiques ») ou d’ordre légal ?            Consistoire extraordinaire des cardinaux, Vatican, avril 1991 : IVème
Ce sont là des registres très différents qui se superposent parfois dans les                  Réunion Plénière ; Arinze, Cardinal Francis (président du Conseil pontifical pour
considérations de personnes qui nous appellent. Notre rôle consiste alors aussi à             le dialogue interreligieux), Le défi des sectes ou des nouveaux mouvements
clarifier ce qui relève de chaque domaine. Finalement, concernant les dérives                 religieux : une approche pastorale, rapport général, 5 avril 91, La Documen-
sectaires dénoncées, dans la mesure où elles sont avérées, et en fonction de la               tation catholique n°2028, 19 mai 1991, 483-499
situation de la communauté, on se tournera vers l’instance qui est la plus à même              Sur quelques aspects de la méditation chrétienne. Lettre aux évêques de
d’aider la communauté à y mettre un terme d’une part et de venir en aide à la ou              l’Eglise catholique (15 octobre 1989), La Documentation catholique, 7 janvier
aux personnes concernées d’autre part.                                                        1990
4. dans un groupe non chrétien répertorié ou réputé comme sectaire                             Conseil pontifical de la culture, Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux,
          Des groupements ont pu vivre des dérives et se sont ensuite réformés.               Jésus-Christ le porteur d’eau vive. Une réflexion chrétienne sur le « Nouvel
Certains ont connu des dérives occasionnelles. Il en est encore qui ont vécu des              Âge », Paris, Bayard/Fleurus-Mame/Cerf, 2003 ; La Documentation catholique
dérives mais ces dernières n’ont jamais relevé d’une atteinte à l’intégrité et à la           n°2028, 19 mai 1991, 483-499
liberté des individus. C’est dire que même si on est appelé ou questionné à                                                       ET ENCORE :
propos d’un groupement qui s’est révélé sectaire à un moment donné de son                      Consistoire extraordinaire des cardinaux, Vatican, avril 1991 : IVème
histoire, il convient de s’informer, d’approfondir comme on le ferait pour tout               Réunion Plénière
groupement à propos duquel on est interrogé (cf.1).                                              - Tomko, Cardinal Joseph, préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des
          Ensuite, toujours selon la réalité et la gravité des faits, on pourra :             Peuples, Le défi des sectes et l’annonce du Christ seul Sauveur, rapport
-soit prendre contact avec le responsable de ce groupement, si cela est possible              général, 5 avril 1991
et ne porte pas préjudice à la personne qui a appelé, et lui faire part du                       - Rapport des cardinaux : la situation dans les cinq continents, La Documen-
questionnement reçu ;                                                                         tation catholique n°2028, 19 mai 1991, 483-499
- soit orienter la personne vers une association d’aide, vers la police ou vers la             Sectes et nouveaux mouvements religieux. Anthologie des textes de
justice, voire l’aider dans ses démarches auprès de ces instances si la situation             l’Eglise catholique 1986-1994. Préface de Jean Vernette, Paris, Pierre Téqui
l’exige.
                                                                                              20Hormis le « Document romain » toujours disponible aux éditions du Cerf, les autres essentiels
19On peut à ce propos consulter la Fédération Protestante de France ou encore la Fédération   sont téléchargeables sur le site du Vatican, et consultables et/ou téléchargeables à la
Evangélique de France (cf. annuaire, chapitre 9).                                             Documentation catholique (Bayard Presse).

                                            20                                                                                              21
éditeur, 1996                                                                         Dans le SNOP
 Teresa Osorio Gonçalves, Sectes et nouveaux mouvements religieux dans               - Le nouvel âge, SNOP n°734, 23 décembre 1988 (repris dans la Documentation
la réflexion de l’Eglise, Pro Dialogo 110 2002/2, p.208-219                           catholique, n°1999, 4 février 1990, sous le titre Esotérisme, Nouvel Age et Orient).
 Teresa Osorio Gonçalves, Les sectes et les nouveaux mouvements                      - Quelques aspects de la ‘’pastorale’’ des nouveaux mouvements religieux, SNOP
religieux : clés de lecture dans les quarante dernières années, Pro Dialogo           n°907, 9 avril 1993
116-117 2004/2-3, p.241-244                                                           - L’Eglise catholique et les sectes. Le rapport au Parlement sur les sectes : des
                                                                                      interrogations, SNOP n°979, 26 janvier 1996
     Des synodes nationaux, des conférences épiscopales, des rencontres               - Regard et interrogations sur le « problème des sectes » dans l’actualité, SNOP
interrégionales d’évêques, des évêques ont réfléchi aux questions des « sectes »,     n°985, 19 avril 1996
du nouvel âge, du fondamentalisme, du prosélytisme, etc. et ont produit des           - Sectes : un contexte d’affrontement polémique, SNOP n°998, 29 novembre
textes concernant ces divers sujets. Ils offrent des éclairages intéressants, outre   1996
le fait de permettre une meilleure connaissance des situations socioreligieuses et    - L’Eglise Catholique et les Sectes, SNOP n°1086, 15 janvier 2001
pastorales des pays cités. On pourra trouver des extraits de ces documents dans
l’« Anthologie » citée ci-dessus.                                                     Dans les Documents-Episcopat
     Nous nous contenterons dans ce cadre de citer les cinq textes suivants :         - L’Eglise catholique, les sectes et nouveaux mouvements religieux en France,
 Le fondamentalisme, recherche d’une fausse sécurité, Lettre pastorale des           Documents Episcopat n°15, Novembre 1991
évêques d’Alabama et du Mississippi, La documentation catholique, 15 octobre          - Quelques approches aujourd’hui des sectes et des nouveaux mouvements
1989, n°1992                                                                          religieux, Documents Episcopat n°16, Novembre 1992
 Le Christ ou le Verseau, Lettre pastorale du cardinal G.DANNEELS,                   - La recherche religieuse aujourd’hui (Compte-rendu d’une enquête nationale
archevêque de Malines-Bruxelles, La Documentation catholique, 3 février 1991,         menée par les délégués diocésains Pastorale et sectes et nouvelles croyances,
n°2021, 117-129                                                                       novembre 2000), Documents Episcopat n°3, février 2001
 Réincarnation et christianisme, W.KASPER, évêque de Rottenburg-Stuttgart,           - DOMERGUE Benoît, La tendance sataniste dans la culture actuelle. Les jeunes
et La réponse chrétienne au défi de la réincarnation, Ch.SCHÖNBORN, in La             et les dérives satanistes, Document Episcopat n°10/ 2006
Documentation catholique n°2005, 6 mai 1990                                           - Le religieux dans la société contemporaine, Document Episcopat n°9/ 2007
 L’Eglise et les Sectes, VIe lettre pastorale de Carême du cardinal N.-              - Sectes et nouvelles croyances, Document Episcopat n°10/ 2007
P.SFEIR, patriarche d’Antioche des Maronites, 1991
                                                                                      Dans Catholiques en France
 A propos de magie et de démonologie, note pastorale de la Conférence                - « Ces dérives cachent une interrogation sur le sens de la vie », Catholiques en
Régionale des Evêques de la Toscane, 1994, La Documentation catholique                France n°23, janvier 2007, p.12-13
n°2104, 20 novembre 1994, 988-998                                                     - « Les sectes se multiplient lorsqu’il y a manque de repères », Catholiques en
- l’Eglise en France                                                                  France n°25, mars 2007, p.4
Dans la Documentation catholique                                                      Autres
- VERNETTE Jean, Sectes et liberté religieuse. Analyse du rapport Vivien sur les      - VERNETTE Jean, Le Nouvel-Age, in Nouvelle revue théologique, Tome
sectes, La Documentation catholique, n°1900, 21 juillet 1985, pp.755-757              111/n°6, novembre-décembre 1989, 879-894
- Les sectes, défi et chance pour l’Eglise, la Documentation catholique, N°2037,      - VERNETTE Jean, Sectes, nouveaux mouvements religieux et nouvelles
3.11.91                                                                               croyances, Esprit et Vie n°36, 7 septembre 1995, 481- 491
- VERNETTE Jean, Sectes : évaluation actuelle de la situation et prospective,
SNOP n°629 28 mai 1986
                                        22                                                                                    23
            7. Accès à des documents d’archives                                        8. Centres et sites d’information francophones
                  et à des outils de travail
                                                                                 A titre d’information et pour favoriser la recherche des délégués ou
Archives :                                                                  l’orientation de celles et ceux qui s’adressent à eux, voici un certain nombre
                                                                            d’adresses postales et électroniques.
    Les archives du service « Pastorale, sectes et nouvelles
croyances » et de la coordination nationale « Pastorale, nouvelles          Organismes, centres, associations
croyances et dérives sectaires » peuvent être consultées au Centre
National des Archives de l’Eglise en France (CNAEF) à Issy-les-             Organismes d’Etat :
Moulineaux, après demande expresse au secrétaire général adjoint en          Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires
charge de la coordination nationale.                                        (MIVILUDES) 66, rue de Bellechasse 75007 PARIS.
                                                                             Centre d’information et d’avis sur les organisations sectaires nuisibles
                                                                            (C.I.A.O.S.N.) – centre indépendant institué auprès du ministère de la Justice –
Outils de travail :
                                                                            Rue Haute 139 1000 BRUXELLES. 0032 (0)2 / 504 91 68.
     Des délégués, leurs équipes, réalisent des outils (fiches, notices,     Département fédéral de justice et police (DFJP) – auteur d’un 1er rapport au
analyses, dvd/vidéo,…), des dossiers, des articles, voire des ouvrages      sujet des sectes et de la scientologie en Suisse, en juillet 1998. Palais fédéral
à propos de thématiques générales ou de groupements, courants ou            ouest. Service d’information CH-3003 BERNE. 41 (0)31 322 18 18.
techniques particuliers. Il n’est matériellement pas possible de les
énumérer tous ici, moins encore d’en joindre la liste à ce vade-mecum       Associations nationales et européenne de défense :
dans la mesure où elle serait à compléter et à modifier régulièrement.       L’U.N.A.D.F.I. (Union nationale des associations pour la défense des familles
Le bureau national et les relais pour les provinces ont donc décidé         et de l’individu) 130, rue de Clignancourt 75018 PARIS. Tél. 01 44 92 35 92
                                                                             Le C.C.M.M. (Centre de documentation, d’éducation et d’action contre les
d’établir une liste de l’ensemble des réalisations existantes et
                                                                            manipulations mentales) 15, rue Alexandre Dumas 75011 PARIS. Tél. 01 44 64
communiquées.                                                               02 40
     Toutes celles et ceux qui donnent naissance à un nouvel outil           GEMPPI (Le groupe d'Etudes des Mouvements de Pensée en vue de la
l’adresseront donc au bureau national ou, au minimum, lui en feront         Prévention de l'Individu) BP 30095 13192 MARSEILLE CEDEX 20. Tél. 04 91 08
part. Et les délégués qui le voudront pourront donc s’adresser à lui pour   72 22
savoir s’il existe des matériaux qui puissent les aider dans leur            C.I.G.S. (Contacts et Informations sur les Groupes Sectaires) 9, rue du
recherche d’informations.                                                   Congrès 1000 BRUXELLES Tél./fax : 02 219 87 66.
                                                                             ASDFI (Association Suisse pour la Défense de la Famille et de l’Individu) Case
    De la même manière, les noms des délégués qui disposent de              postale 5166 – 1002 LAUSANNE et Case postale 37 – 1211 GENEVE 13.
centres de documentation pourront également être communiqués par le         Permanence téléphonique : 022/788 11 10.
bureau national.                                                             FECRIS (Fédération Européenne des Centres de Recherche et d’Information
                                                                            sur le Sectarisme) 26 A, rue Espérandieu F-13001 MARSEILLE

                                                                            Centres d’information, de recherche :
                                                                             AEIMR (Association d’Etudes et d’Information sur les Mouvements Religieux).
                                                                            AEIMR B.P. 70733 F.57207 SARREGUEMINES CEDEX.
                                 24                                                                                25
 C.I.N.R. (Centre d’Information sur les Nouvelles Religions) 3333, Queen Mary,          - de la MIVILUDES : www.miviludes.gouv.fr
bureau 490 MONTREAL. CANADA H3V 1A2. Services d’information, de                         - du CIAOSN : http://www.ciaosn.be
formation, de consultation et d’accompagnement.                                         - du DFJP : http://www.ejpd.admin.ch
 PRISME – SDRE (« Société, Droit et Religion en Europe ») Unité mixte de               - de l’UNADFI : http://www.unadfi.org
recherche de l’Université Robert Schuman – Strasbourg et du C.N.R.S.) MISHA 5,          - du CCMM : http://www.ccmm.asso.fr
allée du Général Rouvillois – CS 50008 - 67083 STRASBOURG CEDEX. Tél. 33                - du GEMPPI : http://www.ifrance.com/sectes-info-gemppi/
(0)3 88 41 63 15.                                                                       - de la FECRIS : http://fecris.org
                                                                                        - du CIGS : http://cigs-belgique.be
Centres et commissions de rencontres et de dialogue (dont sont                          - de l’AEIMR : http://www.multimania.com/aeimr/index.html
responsables des délégués ou au sein desquels ils travaillent):                         - du CINR : http:// www.cinr-qc.ca
 Cultures et croyances. Centre Notre Dame de Recouvrance 12, rue de N.D. de
Recouvrance 45000 ORLEANS. Tél. 02 38 54 13 58. Conférences, animations
pour jeunes, salle de documentation, publications.                                      Et encore :
 Le Forum 104, rue de Vaugirard 75006 PARIS. Responsable : Mme Marie-
Françoise de BILLY                                                                      Final-Age (site de la Famille St Joseph fondé par le père Joseph-Marie
 Centre Notre Dame de Temniac 24200 SARLAT                                             VERLINDE) : http://www.final-age.net
 Commission Relation aux Courants Spirituels et Religieux Contemporains 27,            Religioscope : http://www.religion.info
rue des Juifs 67081 STRASBOURG CEDEX.                                                   Prevensectes : http://www.prevensectes.com
                                                                                        Vigilance sur les psychothérapies : http://www.PsyVig.com
Sites (Internet)
     Au moment d'éditer ce vade-mecum, Google propose près de deux millions de
pages francophones consacrées au terme 'sectes'. Un listing de ces sites et, qui
plus est, un listing commenté, n'est pas possible dans le cadre présent. Ces sites
sont évidemment d'une grande diversité (origines, finalités) ; certains se veulent
généralistes et visent une information aussi large que possible, d'autres ne
s'intéressent qu'à quelques groupements, voire à un seul. Certains se veulent
informatifs, d'autres affichent essentiellement un souci de prévention, d’autres
encore sont des sites créées par les groupements concernés. C’est dire
l’importance de la vigilance et de la distance critique pour aborder ces pages du
net. En ce qui nous concerne, nous avons opté ici pour les sites les plus
fréquentés.

Les sites :
- de la Coordination nationale de l ‘Eglise catholique en France : « Nouvelles
croyances et dérives sectaires » : http://nouvelles croyances-derivessectaires.cef.fr
- du service diocésain Pastorale, Nouvelles croyances et dérives sectaires de
Dijon : http://pagesperso-orange.fr/gamaliel21/

                                         26                                                                                    27
                      9. Eléments de bibliographie                                       - Guide de l’agent public face aux dérives sectaires, La documentation française, 2004
                                                                                         - Sectes et laïcité, La documentation française, 2005
    Ne figurent ici que les textes et ouvrages les plus récents. Les écrits              - Rapports au Premier Ministre, La documentation française, 2006, 2007, 2008
concernant des groupements particuliers et les livres et articles antérieurs à
l’année 2000 à l’exception de ceux cités ci-dessous pourront être trouvés auprès         Ouvrages
des centres de documentation existants (voir chapitre 7).
                                                                                         ARIES Paul, Satanisme et vampyrisme. Le livre noir, Villeurbanne,
                                                                                         Editions Golias, 2004
Répertoires/Annuaires
                                                                                         AUBRY Pierre, Les Sectes. Aspects criminologiques. Etat des lieux
Annuaire Évangélique (édité sous la responsabilité de la Fédération Evangélique         en France et en Suisse, Paris, L’Harmattan, 2001
de France), Dozulé, Editions Barnabas                                                    BASTIAN Jean-Pierre (Ed.), Pluralisation religieuse et logique de marché,
Centre Roger Ikor – CCMM, Les Sectes Etat d’Urgence, Paris, Albin Michel,               Bern, Peter Lang, 2007
1995                                                                                     BITON Dominique, Sectes, gourous, etc. Éviter aux ados de se laisser piéger,
CHANTIN Jean-Pierre (dir.), Les marges du christianisme – « sectes »,                   Paris, Albin Michel, 2003
dissidences, ésotérisme. Dictionnaire du monde religieux dans la France                  BOBINEAU Olivier (dir.), Le Satanisme. Quel danger pour la société ?, Paris,
contemporaine, Paris, Beauchesne, 2001                                                   Pygmalion, 2008
VERNETTE Jean, MONCELON Claire, Dictionnaire des groupes religieux                      BOUDERLIQUE Max, Les sectes Mangeuses d’Hommes. Comprendre le
aujourd’hui, Paris, Quadrige/PUF, 2001                                                   phénomène sectaire totalitaire, L’Atelier de l’Archer, 1999
VIGNOT Bernard, BERET-ALLEMAND Marc, Annuaires d’Eglises et de                          BRUNETEAU Bernard, Les Totalitarismes, Paris, Armand Colin, 1999
Communautés sans liens canoniques avec les Eglises catholiques et orthodoxes             CHAMPION Françoise, COHEN Martine (dir.), Sectes et démocratie, Paris,
(1° Fascicule, 2005 et 2° Fascicule, 2007).                                              Editions du Seuil, 1999
                                                                                         CHANTIN Jean-Pierre, Des « sectes » dans la France contemporaine. 1905-
                                                                                         2000. Contestations ou innovations religieuses, Toulouse, Editions Privat, 2004
Textes des pouvoirs publics                                                              COUTURE André, La réincarnation au-delà des idées reçues, Paris, Les
Face aux sectes, Les éditions des Journaux Officiels, 2002                              Editions de l’Atelier, 2000
                                                                                         DOMERGUE Benoît, Culture jeune et ésotérisme, Saint-Benoît-du-Sault, Editions
Commissions d’enquêtes parlementaires                                                   Bénédictines, 2005
                                                                                         FORTIN André, Les Galeries du Nouvel Âge, Ottawa, Novalis, 1993
- Les sectes en France, rapport Gest-Guyard n° 2468, 1996.                               FOURNIER Anne, MONROY Michel, La dérive sectaire, Paris, PUF 1999
- Les sectes et l’argent, rapport Guyard-Brard N° 1687, 1999.                            HERVIEU-LEGER Danièle, La religion en miettes ou la question des sectes,
- Rapport de la Commission d’enquête relative à l’influence des mouvements à caractère   Paris, Calmann-Lévy, 2001
sectaire et aux conséquences de leurs pratiques sur la santé physique et mentale des     INTROVIGNE Massimo, Le New age des origines à nos jours. Courants,
mineurs, Fenech-Vuilque n°3507, 2006.                                                    mouvements, personnalités, Paris, Dervy, 2005
                                                                                         INTROVIGNE Massimo, Enquête sur le satanisme, Paris, Editions Dervy, 1997
Rapports de la MIVILUDES                                                                LARDEUR Thomas, Les sectes dans l’entreprise, Editions d’Organisation, 1999
- Les dérives sectaires, Rapport au Premier ministre, La documentation française, 2003   LAURANT Jean-Pierre, Le regard ésotérique, Paris, Bayard Editions, 2001
- Le risque sectaire, rapport au Premier Ministre, La documentation française, 2004      LECOMPTE Denis Guide totus des sectes, Paris, Sarment-éditions du Jubilé, 2005

                                       28                                                                                       29
LE VALLOIS Philippe, AULENBACHER Christine, Les ados et leurs croyances.                   Revues et Articles
Comprendre leur quête de sens et déceler leur mal-être, Paris, Les Editions de l’Atelier,
2006                                                                                        Le foisonnement religieux, Vie Chrétienne n°457, 2002
LUCA Nathalie, LENOIR Frédéric, Sectes, mensonges et idéaux, Paris, Bayard,                Les nouveaux mouvements religieux, Ethnologie française (PUF), XXX, 2000/4
1998                                                                                        Occultisme, danger, « Il est Vivant », mai 2001
LUCA Nathalie, Les sectes, PUF, collection Que sais-je ?, n°2519, 2002                      Sectes … entre panique et confusion, Réforme hors série, juin 2000
MALHERBE Michel, Les Religions de l’Humanité, Paris, Criterion, 1992                        Sectes : questions à la société et aux Eglises, Mission de l’Eglise, suppl. n° 146, 2005
MAYER Jean-François, Les nouvelles voies spirituelles. Enquête sur la                      LECOMPTE Denis, Nouvelles croyances et dérives sectaires, Prêtres diocésains
religiosité parallèle en Suisse, Lausanne, L’Age d’Homme, 1993                              n°1449, mars 2008, pp.104-119
MAYER Jean-François et REENDER Kranenborg (dir.), La naissance de                          LE VALLOIS Philippe, Définition de la « secte » et attitudes envers les sectes dans
nouvelles religions, Genève, Georg Editeur, 2004                                             l’Eglise catholique romaine, Revue de Droit Canonique 50/2, 2000, p.43-73
MESSNER Francis (dir.), Les « Sectes » et le droit en France, Paris, PUF, 1999             LE VALLOIS Philippe, Dérives sectaires et discernement, Trajets n°4 juillet
MORAND Georges, Guide totus de l’occultisme,. Paris, Sarment-éditions du Jubilé, 2004       2006, documents 46 l’appartenance chrétienne : une réalité singulière, p.83-89
NATHAN Tobie, Swertvaegher Luc, Sortir d’une secte, Paris, Les empêcheurs                  Pastorale, Sectes et Nouvelles Croyances (publications du service « Pastorale,
de penser en rond/Le Seuil, 2003                                                             Croyances contemporaines et Dérives sectaires » du diocèse de Dijon)
RATH Noël, Gilbert Marcel, Les sectes en question. Se questionner et questionner,           Email : gamaliel21@wanadoo.fr
Paris, L’Harmattan, 2005                                                                    RIGAL Jean, Le phénomène gnostique, Esprit et Vie n°192, avril 2008
SCHLEGEL Jean-Louis, Religions à la carte, Collection Questions de Société,
Paris, Hachette, 1995
SCHLESSER-GAMELIN Laetitia, Le langage des sectes. Déjouer les pièges,
Paris, Salvator, 1999                                                                       Périodiques
VERLINDE Joseph-Marie, Le Christianisme au défi des nouvelles religiosités, Paris,
                                                                                            Bulles (Bulletin de liaison pour l’étude des sectes) – trimestriel de l’UNADFI
Presse de de la Renaissance, 2002
                                                                                            Regards (Bulletin de liaison du CCMM)
VERLINDE Joseph-Marie, Cent questions sur les nouvelles religiosités, Paris,
                                                                                            Découvertes sur les Sectes et Religions (Trimestriel publié par GEMPPI)
éditions St-int-Paul, 2002
                                                                                            Mouvements Religieux – bulletin mensuel de l’AEIMR
VERNETTE Jean, Sectes. Que dire ? Que faire ?, Mulhouse, Salvator, 1994
                                                                                            Le Secthoscope (périodique du service diocésain de Nice) 15, avenue Edouard
VERNETTE Jean, La Réincarnation. « Que sais-je ? » Paris, PUF, 1995
                                                                                             VII 06500 MENTON
VERNETTE Jean, Claire Moncelon, Les Nouvelles thérapies. Mieux vivre
et guérir autrement, Paris, Presses de la Renaissance, 1999
VERNETTE Jean, L’Irrationnel est parmi nous : magie, divination, envoûtement,
paranormal, Paris, Salvator, 2000
VERNETTE Jean, Jésus dans la nouvelle religiosité, coll. jésus et jésus-christ
n°29, Paris, Desclée, 1987
VIGNOT Bernard, Les Eglises parallèles, Paris, Cerf, 1991




                                       30                                                                                           31
              Coordination nationale
Pastorale, nouvelles croyances et dérives sectaires
         Secrétariat de Mgr André DUPLEIX
   Maison de la Conférence des évêques de France
        58, avenue de Breteuil 75007 PARIS
               Site de la coordination nationale :
       http://nouvellescroyances-derivessectaires.cef.fr

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:9
posted:2/29/2012
language:French
pages:17