B2B & Web S�mantique

Document Sample
B2B & Web S�mantique Powered By Docstoc
					 B2B & Web Sémantique
B2B
Web Sémantique
Conclusion




                    G. Gardarin
1. Le B2B
 Reprise des objectifs de l'EDI
  • Rationaliser les flux d'information externes de
    l'entreprise
  • Optimiser les approvisionnements
  • Supprimer les saisies manuelles
  • Améliorer la traçabilité des produits
  • Permettre une réactivité plus forte des organisations
  • Assurer une meilleure flexibilité et qualité de service
 Utiliser Internet et XML
  • Réduction des coûts
  • Démocratisation de l'EDI

                            VIII.2                     G. Gardarin
Architecture EDI

                DONNEUR D'ORDRE



                Business Application


    Insertion                           Extraction
  des données                          des données
                    Logiciel EDI
                                                       FOURNISSEU
   Décodage                             Encodage
                                                       R
  du message                           du message
                                                     Business Application

                                                         Logiciel EDI




                                            RVA


                                         VIII.3                 G. Gardarin
   Edifact - Exemple
    Codage d'un interchange
          UNB+UNOA:1+37779196700013:5+552:5+980331:1130+VTSA03
          31113239+++++MSEB01'
          UNH+1+PAYORD:2:912:UN'BGM+450++2:980331113012:202+9'
          BUS+DO+1+1:CAS++1'NAD+OY+32586333400013:160:107+ISG/
          FH:16 AVENUE DE LA GRANGE A::75116
          PARIS'NAD+BE+32605333400013:160:107+PSA/FH:28 RUE
          BLOMET::75015PARIS'FII+OR+0000117223846:ISG/FH+40953
          :25:108:04250:25:108:BANQUE FINANCIERE:PARIS'
          FII+BF+0080982001883:ISG/FH+14749:25:108:00004:25:10
          8:SOFIB:28 RUE
          LECOURBE'DTM+203:980331:101'MOA+7+9:68250000,00:FRF'
          FTX+PMD+++BFI001'
          UNT+11+1'
          UNZ+25+VTSA0331113239'




XML EDI                           VIII.4                          G. Gardarin
   Marché du B2B sur Internet
    Monde
          • $ 800 milliards en 2002
          • $ 12 trillons en 2006
    Europe
          • € 150 milliards en 202
          • € 2,2 trillons en 2006
          • 22% du business
    D'après Forrester
     Research.




XML EDI                               VIII.5    G. Gardarin
Scénario Donneur d'ordre

          Donneur d'ordre     Réseau   Fournisseur
          Serveur d'échange




SYS.
                                       Navigateur
INFO.
                                        EDIXML
                 EAI
                                         Sécurité
                                        Formulaires


XML EDI
                              VIII.6             G. Gardarin
   Scénario Fournisseur d'accès

           Donneur d'ordre              Réseau          Fournisseur
           Adaptation et échange

                                      EDI-XML

   SYS.                               Gestion des       Navigateur
   INFO.                           offres et demandes
                                                         EDIXML
                                         BD               Sécurité
                 EAI                                     Formulaires


                                    Service Web
XML EDI                                  VIII.7                         G. Gardarin
    Dialectes B2B
      Nom          Description                         Organisation
      cXML         Catalogue électronique et
                   transactions
                                                       Ariba

      xCBL         Business components
                   Pour commerce sur catalogue
                                                       Commerce One, ...
                   (product,catalog,...)               http://www.xcbl.org
      UBL          Librairie de business documents
                   (purchase orders, invoices, etc.)
                                                       OASIS

      RosettaNet   Cadre XML pour l'industrie et
                   référentiel de formats
                                                       Consortium CommerceNet
                   PIP = Partner Interface Process

      OAGIS        Formats de messages pour les
                   contenus (catalogues,livraison,.)
                                                       OAG (Open Application group)

      OFX          Formats de messages pour
                   données financières
                                                       Microsoft, Intuit, Checkfree



Protocoles                                 VIII.8                              G. Gardarin
    UBL de l'OASIS
        • Order, LineItem, Party, Item, Deliverery, ...




Protocoles                       VIII.9                    G. Gardarin
    L'ambition de UBL
    S'inscrit dans l'infrastructure ebXML

Fabriquant                   Produits
électroniqu     Hôpital B   Chimiques
    eA                          C



      Rosetta                     CID
                     HL7
      Net                         X



Partenair       Partenair    Partenair
 es de A         es de B     es de C




                                 VIII.10     G. Gardarin
Nécessité d'ouvrir les protocoles
 Beaucoup de protocoles sont disponibles
  • DTD XML, schema XML, Business Process
 Tout business doit pouvoir commercer avec tout
  autre business
  • Nécessité d'étendre ou spécialiser des messages
  • Nécessité de définir des nouveaux messages
  • Respecter un guideline (comme EDIFACT)
 Intitiative ebXML
  • Protocoles ouverts
  • Architecture de référence


                          VIII.11                      G. Gardarin
   XML for e-business : ebXML
    Mission
        • "To provide an open XML-based infrastructure
          enabling the global use of electronic business
          information in an interoperable, secure and consistent
          manner by all parties."
        • Supporté par UN/CEFACT (EDIFACT) et OASIS
    Résultats
        • Architecture patronnée par 850.000 entreprises
        • Groupes de travail et spécifications associées:
            OASIS = Infrastructure
            UN/CEFACT = Sémantique


ebXML                            VIII.12                     G. Gardarin
   Les groupes de travail
    La pile de travail




    OASIS
        • Infrastructure de communication (Messaging)
        • Référentiel et annuaires de documents (Registry)
        • Recherche d'agréments entre partenaires (CPA)
    UN/CEFACT
        • Librairie de vocabulaires XML (Components)
        • Business Process Modeling Language (BPSS)
ebXML                                VIII.13                  G. Gardarin
   Architecture fonctionnelle
   IMPLEMENTATION = 1, 2, 3




ebXML                         VIII.14    G. Gardarin
   Des dialectes ouverts
    Spécifications de composants de base
        • Exemples : Adresse, Référence client, etc.
        • Peuvent être spécifique d’un domaine (santé, etc.)
        • Stockés en « core library »
    Assemblage pour un business
        • Définition des objets et processus du business
        • Stockage en référentiel (repository)
    Possibilité d’utiliser UML
        • Pour assembler les « core components »
        • Pour générer les schémas XML


ebXML                            VIII.15                    G. Gardarin
   La composition des messages

         Business
                                  Core Library
          Library




                           Concept metamodel



          Business      Domain                 Core
        Information   Components            Components
          Objects




ebXML                   VIII.16                           G. Gardarin
Exemples de Core Components
  Person                               Address
  Name: text                           Street: text
  Birth: date                          Town: text
  Residence address: Address           Country: identifier
  Official address: Address            Post code: text


• Amount                           • Identifier
• Binary Object (plus              • Indicator
  Graphic, Picture, Sound,         • Measure
  and Video)                       • Numeric (plus Value, Rate,
• Code                               and Percent)
• Date Time (plus Date and         • Quantity
  Time)                            • Text (plus Name)
                               VIII.17                        G. Gardarin
Registres et Repositories
 Les registres pointent sur les repositories
 Recherche des profiles de collaboration
 Les repositories peuvent contenir :
   •   L'identification des partenaires
   •   La description des Business Process
   •   Les règles d'échangent d'information (CPP)
   •   Les composants de base (core components)
 Peuvent être typés par secteur industriel
 Multi-langues


                            VIII.18                  G. Gardarin
   Distribution et replication
    Registry et Repository sont replicables
    Basés sur UDDI
    Contenu:
        •   CPP (Collaborative Process Protocol) templates
        •   Business Process Documents
        •   Core Components et CC Aggregates
        •   DTDs et Schémas, Méta-données




ebXML                            VIII.19                      G. Gardarin
   Service de messagerie ebXML
    Extension de SOAP avec attachements
        • Entêtes (id, version, from, to, conversation id,
          duplicate, …)
        • Utilisation du corps SOAP pour déclarer les données
        • Données transférées sous forme d'attachement
        • Ajout de modules de contrôle
            Sécurité (Encryption, Signature)
            Gestion des erreurs
            Synchronisation (pour maintenir les connections)
        • Ajout de messages et fonctions de services
            Status, Ping, Order, Multi-hop, …
    Messages transférables sur
        • HTTP, FTP, IIOP, SMTP
ebXML                                VIII.20                     G. Gardarin
   La couche Business Process
    Un processus orchestre
        • des interactions avec des personnes
        • des interactions avec des objets (logiciels)
    Les participants au processus
        • internes (A2A)
        • externes (B2B)
    Exemple
        • Achat d’un logiciel
    Langage de modélisation BPSS
        • Modélisation des inter-changes d’un processus
        • Proche de BPEL4WS, pourrait s'aligner …

ebXML                             VIII.21                  G. Gardarin
    Bilan B2B et ebXML
     EDI                                    Questions ?
        • Codage difficile à lire
        • Réseaux RVA coûteux
        • Nécessite un logiciel EDI
     ebXML
        • Plate-forme ouverte B2B
        • Protocoles dérivés de
          composants de base
        • Intégration de UDDI et SOAP
     Protocoles de plus en plus
      complets et extensibles
        • B2B
        • B2C (OTP)
     Dix ans pour remplacer l’EDI
      par XML ?
        • A court terme : EDI Lite


Bilan                                   VIII.22              G. Gardarin
   2. Le Web Sémantique
    Évolution du Web pour rendre l'information plus
     accessible
    Un vaste espace de documents semi-structurés
     (XML)
    Décrire le contenu avec un formalisme à base de
     connaissances (RDF)
    Utiliser des ontologies communes (RDF Schema,
     OWL) pour annoter les documents




Web sémantique            VIII.23               G. Gardarin
   Vision




Web sémantique   VIII.24    G. Gardarin
   Du Web au Web Semantique




                           W3C Semantic Web Activity
                 Marja-Riita Koivunen and Eric Miller, Nov. 2001

Web sémantique                        VIII.25                       G. Gardarin
   Architecture en niveaux




Web sémantique    VIII.26     G. Gardarin
   Contributions essentielles
    Définition des structures
       • [XML Schema]
    Annotation des pages
       • RDF
    Définition des ontologies
       • RDF Schema
       • DAML (Darpa) + OIL (CEE)  OWL




Web sémantique              VIII.27        G. Gardarin
   Le langage d'annotation RDF
    Resource Description Framework

    Pour exprimer des méta-données sémantiques
     sur des pages Web
    Pour aider à traiter l'information (moteur de
     recherche, intégration, etc.)
    Classification des ressources décrites par des
     propriétés de valeurs fixées
    Pour faciliter le partage et l'échange de contenus


Web sémantique             VIII.28                 G. Gardarin
   RDF: Modèle
    Un modèle et deux syntaxes XML pour exprimer des
     méta-données
    Triplets permettant de décrire l'information du Web
       • Ressource, Propriété, Valeur
       • http://www.exemple.org/article1 titre "Semantic Web"
    Une ressource est un objet (document ou fragment)
     défini par une URI
    Une valeur est une ressource ou un litéral
    Les descriptions RDF sont faites en termes définis dans
     une ontologie (en RDF Schema ou OWL)




Web sémantique                     VIII.29                       G. Gardarin
   RDF: Graphe Sémantique

                 http://www.exemple.org
                                 ref-article1

                    http://www.exemple.org/article1


                     auteur               titre    date

      "Tim Berners-Lee"       "Semantic Web"      "30-10-2003"




Web sémantique                  VIII.30                    G. Gardarin
   RDF: Exemple
       <rdf:Description rdf:about=" http://www.exemple.org"> <ref-
         article1 resource= http://www.exemple.org/article1 />
       </rdf:Description>
       <rdf:Description
         rdf:about="http://www.exemple.org/article1"> <auteur> Tim
         Berners-Lee</auteur>
         <titre>Semantic Web</titre>
         <date> 30-10-2003 </date>
       </rdf:Description>
   Ajoute du sens :
       • article avec auteur, titre, date ..

Web sémantique                   VIII.31                     G. Gardarin
   Qu'est ce qu'une Ontologie ?
    Définition de termes utilisés pour décrire un
     domaine de connaissance et des règles
     exprimant des liens sémantiques sur ces termes
    Exemples:
       • Finance, Tourisme, Transport, Médecine, Immobilier...
    Utilisée par les gens, les bases de données et les
     applications pour partager l'information
    Définition des concepts de base, de leurs
     propriétés et de leurs relations
    Schéma conceptuel de référence d'un domaine

Web sémantique                 VIII.32                   G. Gardarin
   Exemple d'ontologie (OTA)




Web sémantique   VIII.33        G. Gardarin
   Pourquoi faire ?
    Moteurs de recherche
       • Classification des informations par domaine
    Portails Web
       • Description des informations publiées par domaine
    Objets multimedia
       • Description des images, films, ...
    Documentation de conception
       • Description des documents d'ingénierie
    Agents et services
       • Description de connaissances échangées
    Découverte de Web services
       • Description des fonctionnalités (OWL/S)
    Calculateurs embarqués et mobiles
       • Description des capacités des mobiles et terminaux


Web sémantique                           VIII.34               G. Gardarin
   RDF Schema (RDFS)
    RDF est utilisé pour annoter des documents avec
     une description sémantique
    Les descriptions sont exprimées en termes
     définis dans une ontologie
    RDFS permet une première définition de telles
     ontologies
    RDF Vocabulary Description Language 1.0: RDF
     Schema, Working Draft
    Les propriétés RDF référence le schéma RDFS
     au-travers d'un espace de noms

Web sémantique            VIII.35               G. Gardarin
   Le modèle RDFS
    Classes                                                  Properties
       •   rdfs:Resource
                                                                 •   rdfs:range
       •   rdfs:Class
                                                                 •   rdfs:domain
       •   rdfs:Literal
                                                                 •   rdf:type
       •   rdfs:Datatype
                                                                 •   rdfs:subClassOf
       •   rdf:XMLLiteral
                                Class                            •   rdfs:subPropertyOf
       •   rdf:Property
                                                                 •   rdfs:label
                                         Subclass
                                                                 •   rdfs:comment


                                         Subclass

                            properties              properties




Web sémantique                              VIII.36                              G. Gardarin
   OWL: Objectifs
    Offrir un langage standard pour définir des
     ontologies sur le Web
    Basé sur RDF schema (RDFS)
    Etend les constructions de base pour améliorer :
       • L'interopérabilité (e.g., equivalences)
       • Le raisonnement (e.g., description logic)
       • Les évolutions (e.g., integration, version)
    Inspiré de DAML (Darpa) + OIL (EEC)
       • XML  RDF  RDFS  OWL



Web sémantique                   VIII.37                G. Gardarin
   Bilan Web sémantique
    Une évolution majeure du Web          Questions ?
       • Méta-données descriptives
       • Moteur de recherche par
         catégories
       • Annotation d'information
         automatisée
       • Basée sur XML, RDF, OWL
    Qui définit les ontologies ?
       • Groupes métiers
       • Génération automatique des
         annotations
    Initiative majeure du W3C
       • Certains n'y croient pas
         (Yahoo)



Web sémantique                        VIII.38              G. Gardarin
    3. Conclusion
     XML incontournable ?
        • HTML en bout de course
              Présentation
              Moteurs
        • Relationnel insuffisant
              Web non tabulaire
              Objet trop structurant
     Commerce électronique
        • Sans XML ?
              Interopérabilité ?
              EDI en bout de course
     Porté par le Web et les architectures agiles
        • Surf sur la vague …


Conclusion                              VIII.39       G. Gardarin
    Nouvelles technologies : la courbe du hype

                    XML
                    2002



                                                ???
                                               2008
                                     XML
                                     2005
       XML
       1998


                                                    t




Conclusion                 VIII.40           G. Gardarin
    Idées « fausses » sur XML
     XML n'est pas convivial pour les IHM
        • Les interfaces ne se font pas en XML (XHTML, XForms, …)
     XML ne se prête pas à la modélisation objet
        • UML  XML, XML  Objets métiers
     XML, c'est du mauvais SGML
        • SGML trop complexe et lourd
     XML pour l'EDI, pas de standard !
        • des protocoles ouverts, UBL ...
     XML, des protocoles lourds / IIOP, DCOM
        • SOAP est textuel et passe sur HTTP
        • XML Binary est en cours de spécifications
     XML n'apporte rien aux bases de données
        • Intégration des données semi-structurées


Conclusion                            VIII.41                        G. Gardarin
    Les échanges en XML
     Choix d'entreprise
        • Une réalité aujourd'hui
     1) Offre externe aux partenaires
        • Modèles métiers publiés
        • Exemples: Reuters, Crédit Foncier,
        •          GIE Carte Vitale, PC World Online
        •          Le portail du Nasdaq
     2) Utilisation en interne
        • Modèle d'échange d'entreprise
        • Vers les Web Services : Modèle de composant
          réutilisable

Conclusion                          VIII.42              G. Gardarin
    Les Web services
                                                       Composants métiers
         Challengers                Leaders
                                                        appelables par message XML

                                                       Encapsulent les applications
                                          Microsoft
                                                        existantes
                                  IBM

                        BEA
                                                       Début du développement des
                       Oracle       SAP                 architectures SOA
             Fujitsu
                                 Sun
                       HP
                       CA       Novell
                                                       Agilité du système
                  Siebel
                Peoplesoft
                                                        d'information

        Niche Players             Visionaries          Développement des workflows
                                                        de coopération
                   Completeness of Vision


Conclusion                                        VIII.43                        G. Gardarin
    Dollar Rent a Car
     6e société US de location            Une alternative à GDS:
     400 sites dans 26 pays, 260           les services Web XML
      sites US; +75.000 véhicules          Lien direct avec les
     $750MM de revenu en 2001              partenaires… 25 en 2 mois.
     Réservation à travers GDS
                                                                       Global
                                                                       Distribution
                                                                       Systems
                                     XML / SOAP
                                                                    Sabre Worldspan
                                                               Amadeus Galileo   $4
                         NorthWest




                                     XML / SOAP                 ACMS


                                                  Frontal WS           VaxVMS

                        SouthWest                                  Dollar Rent a Car
Conclusion                           VIII.44                                G. Gardarin
    Ligue de Football Professionnel
     Ligue de Football Professionnel (CA 990M Euros)
      a rebâti son système de billetterie en .NET:
        • Système dimensionné et validé pour 8000
          ventes/minutes
     Un nouveau système qui simplifie le
      développement de nouveaux canaux/
      partenariat :
        • Interopérabilité via Services Web avec les réseaux
          TicketNet et France Billet




Conclusion                       VIII.45                   G. Gardarin
Questions ?




              VIII.46    G. Gardarin

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:9
posted:2/19/2012
language:
pages:46