KAI Les paroles

Document Sample
KAI Les paroles Powered By Docstoc
					                                                       K.A.I.
                                                    Les Paroles
ALEXANDRIE ALEXANDRA – CLAUDE FRANÇOIS ........................................................................ 2
L’AVENTURIER - INDOCHINE ........................................................................................................... 2
UN BEAU ROMAN - MICHEL FUGAIN ............................................................................................... 2
LES BETISES – SABINE PATUREL................................................................................................... 3
LE BLUES DU BUSINESSMAN - STARMANIA ................................................................................. 3
LA BOHEME – CHARLES AZNAVOUR ............................................................................................. 3
LA CARIOCA - LA CITE DE LA PEUR ............................................................................................... 4
LE CHANTEUR – DANIEL BALAVOINE ............................................................................................ 4
COMME D’HABITUDE - CLAUDE FRANÇOIS ................................................................................... 5
ELLE A FAIT UN BEBE TOUTE SEULE - JEAN-JACQUES GOLDMAN .......................................... 5
LE GATEAU EMPOISONNE – ASTERIX CHEZ CLEOPATRE .......................................................... 6
GIMME GIMME, GIMME - ABBA ........................................................................................................ 6
I WILL SURVIVE – GLORIA GAYNOR ............................................................................................... 7
IT’S RAINING MEN – GERI HALLIWELL ........................................................................................... 7
J’AI ENCORE REVE D’ELLE - IL ETAIT UNE FOIS .......................................................................... 8
LE JERK - THIERRY HAZARD ........................................................................................................... 8
J’T’EMMENE AU VENT - LOUISE ATTAQUE .................................................................................... 9
MARCIA BAILA – RITA MITSOUKO .................................................................................................. 9
LES MYSTERIEUSES CITES D’OR – GENERIQUE DU DESSIN ANIME ....................................... 10
LOVE IS ALL - ROGER GLOVER AND THE BUTTERFLY BALL ................................................... 10
METS DE L’HUILE - REG’LYSS ....................................................................................................... 10
NE ME QUITTE PAS – JACQUES BREL ......................................................................................... 11
PARTENAIRE PARTICULIER - PARTENAIRE PARTICULIER ....................................................... 11
PARTIR UN JOUR – 2 BE 3 .............................................................................................................. 12
QUE JE T’AIME – JOHNNY HALLYDAY .......................................................................................... 12
REALITY - RICHARD SANDERSON ................................................................................................ 13
SANS CONTREFAÇON – MYLENE FARMER ................................................................................. 13
SI J’ETAIS UN HOME - DIANE TELL ............................................................................................... 14
SYMPATHIQUE - PINK MARTINI ..................................................................................................... 14
TELL ME MORE – GREASE ............................................................................................................. 14
LE TEMPS DES CATHEDRALES - GAROU .................................................................................... 15
LES DEMONS DE MINUIT - IMAGES ............................................................................................... 15
WE ARE THE CHAMPIONS – QUEEN ............................................................................................. 16
YESTERDAY - THE BEATLES ......................................................................................................... 16
YMCA - VILLAGE PEOPLE .............................................................................................................. 16
Mise à jour le 18/02/2012                                1
Alexandrie Alexandra – Claude François

Ah aaah                                                  Je suis dans ta vie
Ah aaah                                                  Je suis dans tes draps
Voiles sur les filles                                    Alexandra Alexandrie
Barques sur le Nil                                       Alexandrie où tout commence et tout finit
Je suis dans ta vie                                      J'ai plus d'appétit
Je suis dans tes bras                                    Qu'un Barracuda
Alexandra Alexandrie                                     Je te mangerai crue si tu n'me retiens pas
Alexandrie où l'amour danse avec la nuit                 Je te mangerai crue si tu n'me retiens pas
J'ai plus d'appétit                                      Alexandrie
Qu'un Barracuda                                          Alexandra
Je boirai tout le Nil si tu n'me retiens pas             Alexandrie ce soir je danse dans tes draps
Je boirai tout le Nil si tu n'me retiens pas             Je te mangerai crue si tu n'me retiens pas
Alexandrie                                               Les sirènes du port d'Alexandrie
Alexandra                                                Chantent encore la même mélodie wowo
Alexandrie où l'amour danse au fond des draps            La lumière du phare d'Alexandrie
Ce soir j'ai de la fièvre et toi tu meurs de froid       Fait naufrager les papillons de ma jeunesse.
Les sirènes du port d'Alexandrie
Chantent encore la même mélodie wowo                     Ah Aaah
La lumière du phare d'Alexandrie                         Ah Aaah
Fait naufrager les papillons de ma jeunesse.             Voiles sur les filles
                                                         Barques sur le Nil
Ah Aaah                                                  Alexandrie Alexandra
Ah Aaah                                                  Ce soir j'ai la fièvre et tu meurs de froid
Voiles sur les filles                                    Ce soir je danse, je danse, je danse dans tes draps
Et barques sur le Nil                                    Allez danse, oui danse…



L’aventurier - Indochine

Egaré dans la vallée infernale
Le héros s'appelle Bob Morane                            Refrain
A la recherche de l'Ombre Jaune                          Et soudain surgit face au vent
Le bandit s'appelle Mister Kali Jones                    Le vrai héros de tous les temps
Avec l'ami Bill Ballantine                               Bob Morane contre tout chacal
Sauvé de justesse des crocodiles                         L'aventurier contre tout guerrier
Stop au trafic des Caraïbes                              Bob Morane contre tout chacal
Escale dans l'opération Nadawieb                         L'aventurier contre tout guerrier

Le coeur tendre dans le lit de Miss Clark                Dérivant à bord du Sampang
Prisonnière du Sultan de Jarawak                         L'aventure au parfum d'Ylalang
En pleine terreur à Manicouagan                          Son surnom, Samouraï du Soleil
Isolé dans la jungle birmane                             En démantelant le gang de l'Archipel
Emprisonnant les flibustiers                             L'otage des guerriers du Doc Xhatan
L'ennemi est démasqué                                    Il s'en sortira toujours à temps
On a volé le collier de Civa                             Tel l'aventurier solitaire
Le Maradjah en répondra                                  Bob Morane est le roi de la terre




Un beau roman - Michel Fugain
C'est un beau roman, c'est une belle histoire            Se laissant porter par les courants
C'est une romance d'aujourd'hui                          Se sont racontés leur vies qui commençaient
Il rentrait chez lui, là-haut vers le brouillard         Ils n'étaient encore que des enfants, des enfants
Elle descendait dans le midi, le midi                    Qui s'étaient trouvés au bord du chemin
Ils se sont trouvés au bord du chemin                    Sur l'autoroute des vacances
Sur l'autoroute des vacances                             C'était sans doute un jour de chance
C'était sans doute un jour de chance                     Qui cueillirent le ciel au creux de leurs mains
Ils avaient le ciel à portée de main                     Comme on cueille la providence
Un cadeau de la providence                               Refusant de penser au lendemain
Alors pourquoi penser au lendemain
                                                         C'est un beau roman, c'est une belle histoire
Ils se sont cachés dans un grand champ de blé            C'est une romance d'aujourd'hui

Mise à jour le 18/02/2012                            2
Il rentrait chez lui, là-haut vers le brouillard                   Saluèrent la providence en se faisant un signe de la
Elle descendait dans le midi, le midi                              main
Ils se sont quittés au bord du matin
Sur l'autoroute des vacances                                       Il rentra chez lui, là-haut vers le brouillard
C'était fini le jour de chance                                     Elle est descendue là-bas dans le midi
Ils reprirent alors chacun leur chemin                             C'est un beau roman, c'est une belle histoire
                                                                   C'est une romance d'aujourd'hui




Les bêtises – Sabine Paturel

J'ai tout mangé le chocolat                   Comme t'étais toujours pas
J'ai tout fumé les Craven A                   rev'nu                                    J'ai tout renversé les poubelles
Et comme t'étais toujours pas là              J'ai tout haché menu menu                 J'ai tout pilé ta belle vaisselle
J'ai tout vidé le Rhum Coca                   J'ai tout brûlé le beau tapis             Attends c'est pas tout à fait tout
J'ai tout démonté tes tableaux                J'ai tout scié les pieds du lit           Aussi dépensé tous tes sous
J'ai tout découpé tes rideaux                 Tout décousu tes beaux habits
Tout déchiré tes belles photos                Et mis le feu à la pend'rie               Je fais rien que des bêtises
Que tu cachais dans ton bureau                                                          Des bêtises quand t'es pas là
                                              Fallait pas m'quitter tu vois
Fallait pas m'quitter tu vois                 Il est beau le résultat                   Je fais rien que des bêtises
Il est beau le résultat                       Je fais rien que des bêtises              Des bêtises quand mes yeux
Je fais rien que des bêtises                  Des bêtises quand t'es pas là             pleurent
Des bêtises quand t'es pas là                 Fallait pas casser mon cœur
                                              M'laisser sans baby-sitter                Fallait pas m'quitter tu vois
J'ai tout démonté le bahut                    Je fais rien que des bêtises              Il est beau le résultat
J'ai tout bien étalé la glu                   Des bêtises quand mes yeux                Je fais rien que des bêtises
                                              pleurent                                  Des bêtises quand t'es pas là



Le blues du businessman - Starmania

Zéro Janvier                                                       Dans la vie on fait ce qu'on peut
J'ai du succès dans mes affaires                                   Pas ce qu'on veut
J'ai du succès dans mes amours
Je change souvent de secrétaire                                    J'aurais voulu être un artiste
J'ai mon bureau en haut d'une tour                                 Pour pouvoir faire mon numéro
D'où je vois la ville à l'envers                                   Quand l'avion se pose sur la piste
D'où je contrôle mon univers                                       À Rotterdam ou à Rio
                                                                   J'aurais voulu être un chanteur
J'passe la moitié de ma vie en l'air                               Pour pouvoir crier qui je suis
Entre New York et Singapour                                        J'aurais voulu être un auteur
Je voyage toujours en première                                     Pour pouvoir inventer ma vie
J'ai ma résidence secondaire                                       Pour pouvoir inventer ma vie
Dans tous les Hilton de la Terre
J'peux pas supporter la misère                                     J'aurais voulu être un acteur
                                                                   Pour tous les jours changer de peau
Foule                                                              Et pour pouvoir me trouver beau
Au moins es-tu heureux                                             Sur un grand écran en couleur
                                                                   Sur un grand écran en couleur
Zéro Janvier                                                       J'aurais voulu être un artiste
J'suis pas heureux mais j'en ai l'air                              Pour avoir le monde à refaire
J'ai perdu le sens de l'humour                                     Pour pouvoir être un anarchiste
Depuis qu'j'ai le sens des affaires                                Et vivre comme ... un millionnaire
J'ai réussi et j'en suis fier                                      Et vivre comme ... un millionnaire
Au fond je n'ai qu'un seul regret
J'fais pas ce que j'aurais voulu faire                             J'aurais voulu être un artiste
                                                                   Pour pouvoir dire pourquoi j'existe
Foule                                                              J'aurais voulu être un artiste
Qu'est-ce que tu veux mon vieux ?                                  Pour pouvoir dire pourquoi j'existe




La Bohême – Charles Aznavour


Mise à jour le 18/02/2012                            3
Je vous parle d'un temps                  Nous ne cessions d'y croire              Et qu'on aime la vie
Que les moins de vingt ans                Et quand quelque bistro
Ne peuvent pas connaître                  Contre un bon repas chaud                La bohème, la bohème
Montmartre en ce temps-là                 Nous prenait une toile                   Ça voulait dire on a vingt ans
Accrochait ses lilas                      Nous récitions des vers                  La bohème, la bohème
Jusque sous nos fenêtres                  Groupés autour du poêle                  Et nous vivions de l'air du temps
Et si l'humble garni                      En oubliant l'hiver
Qui nous servait de nid                                                            Quand au hasard des jours
Ne payait pas de mine                     La bohème, la bohème                     Je m'en vais faire un tour
C'est là qu'on s'est connu                Ça voulait dire tu es jolie              A mon ancienne adresse
Moi qui criais famine                     La bohème, la bohème                     Je ne reconnais plus
Et toi qui posais nue                     Et nous avions tous du génie             Ni les murs, ni les rues
                                                                                   Qui ont vu ma jeunesse
La bohème, la bohème                      Souvent il m'arrivait                    En haut d'un escalier
Ça voulait dire on est heureux            Devant mon chevalet                      Je cherche l'atelier
La bohème, la bohème                      De passer des nuits blanches             Dont plus rien ne subsiste
Nous ne mangions qu'un jour sur           Retouchant le dessin                     Dans son nouveau décor
deux                                      De la ligne d'un sein                    Montmartre semble triste
                                          Du galbe d'une hanche                    Et les lilas sont morts
Dans les cafés voisins                    Et ce n'est qu'au matin
Nous étions quelques-uns                  Qu'on s'asseyait enfin                   La bohème, la bohème
Qui attendions la gloire                  Devant un café-crème                     On était jeune, on était fou
Et bien que miséreux                      Epuisés mais ravis                       La bohème, la bohème
Avec le ventre creux                      Fallait-il que l'on s'aime               Ça ne veut plus rien dire du tout


La Carioca - La Cité de la Peur

Sais tu danser la carioca ?               Dansons la carioca                       La carioca
C'n'est pas un fox trot                   C'est bien                               Te fais bouger
Ou une polka                              Faisez tous comme moi                    Et quand tu danses
C'n'est vraiment pas                      Youpi                                    Chaque petit pas
Très compliqué                            Avec la carioca                          Te mets en joie
Pour la comprendre                        Tant pis s'il faut dire                  Pour la journée
Suis bien mes pas                         Aux autres danses                        {au Refrain}
                                          "Au revoir"
C'n'est pas un tango                                                               Youpi
Ou un cha cha                             Maint'nant qu'tu danses                  Dansons la carioca
Encore moins                              La carioca                               C'est bien
Une bossa nova                            Ça tu t'en fiches bien                   Faisez tous comme moi
Quand t'as goûté                          De la polka                              Oh oui ! Youpi
A cette danse là                          Tu n'en veux plus                        Dansons la carioca
Tu ne peux                                De la rumba, du houla hop                Tant pis s'il faut dire
Plus faire que ça                         Et du cha cha                            A tout le monde
                                                                                   "Au revoir"
{Refrain:}                                Tous les matins
Youpi                                     Dès le lever



Le Chanteur – Daniel Balavoine

J'me présente je m'appelle Henri                               Qu'elles se jettent sur moi
J'voudrais bien réussir ma vie                                 Qu'elles m'admirent qu'elles me tuent
Être aimé                                                      Qu'elles s'arrachent ma vertu
Être beau gagner de l'argent                                   Pour les anciennes de l'école
Pis surtout être intelligent                                   Devenir une idole
Mais pour tout ça                                              J'veux que toute les nuits
Il faudrait que j'bosse à plein temps                          Essoufflées dans leurs lits
J'suis chanteur je chante pour mes copains                     Elles trompent leurs maris
J'veux faire des tubes et que ça tourne bien                   Dans leurs rêves maudits
Tourne bien.                                                   Pis après j'ferai des galas
J'veux écrire une chanson dans le vent                         Mon public se prosternera
Un air gai chic et entraînant                                  Devant moi
Pour faire danser dans les soirées                             Des concerts de cent mille personnes
de Monsieur Durand                                             Où même le tout Paris s'étonne
Et partout dans la rue                                         Et se lève pour prolonger le combat
J'veux qu'on parle de moi                                      Et partout dans la rue
Que les filles soit nues                                       J'veux qu'on parle de moi
Mise à jour le 18/02/2012                        4
Que les filles soit nues                                 Je me prostiturai pour la postérité
Qu'elles se jettent sur moi                              Les nouvelles de l'école
Qu'elles m'admirent qu'elles me tuent                    Diront que j'suis pédé
Qu'elles s'arrachent ma vertu                            Que mes yeux puent l'alcool
Pis quand j'en aurai assez                               Que j'fais bien d'arrêter
De rester leur idole                                     Brûleront mon auréole
Je remonterai sur scène                                  Saliront mon passé
Comme dans les années folles                             Alors je serais vieux
J'ferai pleurer mes yeux                                 Et je pourrais crever
Je ferai mes adieux                                      Je me chercherai un Dieu
Et pis l'année d'après                                   Pour tout me pardonner
Je recommencerai                                         J'veux mourir malheureux
(Bis)                                                    Pour ne rien regretter
                                                         J'veux mourir malheureux




Comme d’habitude - Claude François

Je me lève et je te bouscule                             Et puis le jour s'en ira
Tu ne te réveilles pas comme d'habitude                  Moi je reviendrai comme d'habitude
Sur toi je remonte le drap                               Toi, tu seras sortie
J'ai peur que tu aies froid comme d'habitude             Pas encore rentrée comme d'habitude
Ma main caresse tes cheveux                              Tout seul j'irai me coucher
Presque malgré moi comme d'habitude                      Dans ce grand lit froid comme d'habitude
Mais toi tu me tournes le dos                            Mes larmes, je les cacherai
Comme d'habitude                                         Comme d'habitude

Alors je m'habille très vite                             Comme d'habitude, même la nuit
Je sors de la chambre comme d'habitude                   Je vais jouer à faire semblant
Tout seul je bois mon café                               Comme d'habitude tu rentreras
Je suis en retard comme d'habitude                       Comme d'habitude je t'attendrai
Sans bruit je quitte la maison                           Comme d'habitude tu me souriras
Tout est gris dehors comme d'habitude                    Comme d'habitude
J'ai froid, je relève mon col
Comme d'habitude                                         Comme   d'habitude tu te déshabilleras
                                                         Comme   d'habitude tu te coucheras
Comme d'habitude, toute la journée                       Comme   d'habitude on s'embrassera
Je vais jouer à faire semblant                           Comme   d'habitude
Comme d'habitude je vais sourire
Comme d'habitude je vais même rire                       Comme d'habitude on fera semblant
Comme d'habitude, enfin je vais vivre                    Comme d'habitude on fera l'amour
Comme d'habitude                                         Comme d'habitude on fera semblant




Elle a fait un bébé toute seule - Jean-Jacques Goldman



Elle a fait un bébé toute seule                          De la nourrice à la baby-sitter
Elle a fait un bébé toute seule                          Des paquets de couches au biberon de quatre heures
                                                         Et elle fume, fume, fume même au petit déjeuner
C'était dans ces années un peu folles
Où les papas n'étaient plus à la mode                    Elle défait son grand lit toute seule
Elle a fait un bébé toute seule                          Elle défait son grand lit toute seule
                                                         Elle vit comme dans tous ces magazines
Elle a fait un bébé toute seule                          Où le fric et les hommes sont faciles
Elle a fait un bébé toute seule                          Elle défait son grand lit toute seule
                                                         Et elle court toute la journée
Elle a choisi le père en scientifique                    Elle court de décembre en été
Pour ses gènes, son signe astrologique                   Le garage, la gym et le blues alone
Elle a fait un bébé toute seule                          Et les copines qui pleurent des heures au téléphone
                                                         Elle assume, sume, sume sa nouvelle féminité
Et elle court toute la journée
Elle court de décembre en été                            Et elle court toute la journée

Mise à jour le 18/02/2012                      5
Elle court de décembre en été                          J'l'emmène au cinéma, j'lui fait des câlins, j'la fais rire
De la nourrice à la baby-sitter                        Un peu comme un grand frère
Des paquets de couches au biberon de quatre heures     Un peu incestueux quand elle veut
Et elle fume, fume, fume même au petit déjeuner        Puis son gamin, c'est presque le mien, sauf qu'il a les
                                                       yeux bleus
Elle m'téléphone quand elle est mal                    Elle a fait un bébé toute seule
Quand elle peut pas dormir




Le gâteau empoisonné – Astérix chez Cléopâtre

Dans un grand bol de strychnine                        NON !
Délayez de la morphine                                 Ah ? Bon.
Faites tiédir à la casserole
Un bon verre de pétrole...                             Vous versez la mort-aux-rats
                                                       Dans du venin de cobra
Ho ho, je vais en mettre deux.                         Pour adoucir le mélange
                                                       Pressez trois quartiers d'orange...
Quelques gouttes de ciguë
De la bave de sangsue                                  Ho ho, je vais en mettre un seul.
Un scorpion coupé très fin
                                                       Décorez de fruits confits
Et un peu de poivre en grains !                        Moisis dans du vert-de-gris
Nooooon !                                              Tant que votre pâte est molle
Ah ? Bon...
                                                       Et un peu de vitriol !
Emiettez votre arsenic                                 NOOON... OUIIIIIIIII !!!
Dans un verre de narcotique                            Aaah... Je savais bien qu'ça serait bon.
Deux cuillères de purgatif
Qu'on fait bouillir à feu vif...                       --Instrumental--

Ho ho, je vais en mettre trois.                        Ce pudding à l'arsenic
                                                       Nous permet ce pronostic
Dans un petit plat à part                              Demain sur les bords du Nil
Tiédir du sang de lézard                               Que mangeront les crocodiles ?
La valeur d'un dé à coudre                             DES GAULOIIIIIIS !

Et un peu de sucre en poudre !                         Popadidoudadouda....Yeah !




Gimme Gimme, Gimme - ABBA

Half past twelve                                       But there's nothing there to see, no one in sight
And I'm watching the late show in my flat all alone    There's not a soul out there
How I hate to spend the evening on my own              No one to hear my prayer
Autumn winds
Blowing outside my window as I look around the room    Gimme gimme gimme a man after midnight
And it makes me so depressed to see the gloom          Won't somebody help me chase the shadows away
There's not a soul out there                           Gimme gimme gimme a man after midnight
No one to hear my prayer                               Take me through the darkness to the break of the day

Gimme gimme gimme a man after midnight                 Gimme gimme gimme a man after midnight...
Won't somebody help me chase the shadows away
Gimme gimme gimme a man after midnight                 There's not a soul out there
Take me through the darkness to the break of the day   No one to hear my prayer

Movie stars                                            Gimme gimme gimme a man after midnight
Find the end of the rainbow, with a fortune to win     Won't somebody help me chase the shadows away
It's so different from the world I'm living in         Gimme gimme gimme a man after midnight
Tired of T.V.                                          Take me through the darkness to the break of the day
I open the window and I gaze into the night




Mise à jour le 18/02/2012                        6
I will survive – Gloria Gaynor



First I was afraid                           Oh, as long as I know how to love          Weren't you the one who tried to
I was petrified                              I know I'll stay alive                     hurt me with goodbye
Kept thinkin' I could never live             I've got all my life to live               Did I crumble
without you by my side                       I've got all my love to give               Did you think I'd lay down and
                                             And I'll survive                           die?
But then I spent so many nights              I will survive                             Oh no not I
Thinkin' how you did me wrong                                                           I will survive
And I grew strong                            Hey hey                                    Oh, as long as I know how to love
I learned how to get along                                                              I know I'll stay alive
                                             --Instrumental—                            I've got all my life to live
And so you're back from outer                                                           I've got all my love to give
space                                        It took all the strength I had not         And I'll survive
I just walked in to find you here            to fall apart                              I will survive
with that sad look upon your face            Kept trying' hard to mend the
I should have changed that stupid            pieces of my broken heart                  Oh Oh
lock                                         And I spent oh so many nights              Go on now, go
I would have made you leave                  Just feeling sorry for myself              walk out the door
your key                                     I used to cry                              Just turn around now
If I'd have known for just one               But now I hold my head up high             You're not welcome anymore
second you'd be back to bother               And you see me
me                                           Somebody new                               Weren't you the one who tried to
                                             I'm not that chained up little             hurt me with goodbye
Go on now, go                                person still in love with you              Did I crumble
walk out the door                            And so you feel like droppin' in           Did you think I'd lay down and
Just turn around now                         And just expect me to be free              die?
You're not welcome anymore                   But I'm savin' all my lovin' for           Oh no not I
                                             someone who's lovin' me                    I will survive
Weren't you the one who tried to                                                        Oh, as long as I know how to love
hurt me with goodbye                         Go on now, go                              I know I'll stay alive
Did I crumble                                walk out the door                          I've got all my life to live
Did you think I'd lay down and               Just turn around now                       I've got all my love to give
die?                                         You're not welcome anymore                 And I'll survive
Oh no not I                                                                             I will survive
I will survive




It’s raining men – Geri Halliwell

Humidity's risin'                                                  Just about half past ten (half past ten)
Barometer's getting low                                            For the first time in history
According to all sources                                           It's gonna start raining men (start raining men)
The street's the place to go
                                                                   It's raining men - Hallejulah
‘Cause tonight for the first time (first time)                     It's raining men - Amen
Just about half past ten (half past ten)                           I'm gonna go out, I'm gonna let myself get
For the first time in history                                      Absolutely soaking wet
It's gonna start raining men (start raining men)
                                                                   It's rainin men - Hallejulah
It's   raining   men   -   Hallejulah                              It's rainin men - Every specimen
It's   raining   men   -   Amen                                    Tall blonde, dark and mean
It's   raining   men   -   Hallejulah                              Rough and tough and strong and lean
It's   raining   men   -   Amen
                                                                   God bless Mother Nature
(Ow!)                                                              She's a single woman too
                                                                   She took over heaven
Humidity's risin'                                                  And she did what she had to do
Barometer's getting low
According to all sources                                           She taught every Angel
The street's the place to go                                       To rearrange the sky
                                                                   So that each and every woman
‘Cause tonight for the first time (first time)                     Could find the perfect guy

Mise à jour le 18/02/2012                           7
                                                  It's raining men - Hallejulah
It's raining men                                  It's raining men - Amen

I feel stormy weather moving in                   It's   raining   men   -   Hallejulah
---                                               It's   raining   men   -   Amen
Hear the thunder, don't you loose your head       It's   raining   men   -   Hallejulah
----                                              It's   raining   men   -   Amen

It's raining men - Hallejulah                     It's raining men
It's raining men - Amen                           (Repeat to fade)




J’ai encore rêvé d’elle - Il était une fois

J'ai encore rêvé d'elle                           Elle est faite pour moi
C'est bête, elle n'a rien fait pour ça            Réveille-toi...
Elle n'est pas vraiment belle
C'est mieux, elle est faite pour moi              Toute en douceur
Toute en douceur                                  Juste pour mon cœur
Juste pour mon cœur                               Si je pouvais me réveiller à ses côtés
                                                  Ouvre tes yeux, tu ne dors pas
Je l'ai rêvée si fort                             Si je savais où la trouver
Que les draps s'en souviennent                    Regarde-moi
Je dormais dans son corps                         Donnez-moi l'espoir
Bercé par ses "Je t'aime".                        Je suis à toi
                                                  Prêtez-moi un soir
Si je pouvais me réveiller à ses côtés            Je t'aime
Si je savais où la trouver                        Une nuit, juste pour elle et moi
Donnez-moi l'espoir                               Et demain, enfin je vais me réveiller
Prêtez-moi un soir                                Je t'attendais, regarde-moi
Une nuit, juste, pour elle et moi                 A ses côtés, c'est sûr je vais la retrouver
Et demain matin, elle s'en ira                    Ouvre tes bras
                                                  Donnez-moi un soir
J'ai encore rêvé d'elle                           Je suis à toi
Je rêve aussi                                     Laissez-moi y croire
Je n'ai rien fait pour ça
J'ai mal dormi                                    Une vie juste pour toi et moi
Elle n'est pas vraiment belle                     Et demain matin, tu seras là
J'ai un peu froid




Le Jerk - Thierry Hazard

Toute la journée au téléphone                     Roger travaille dans une usine
Ou à taper à la machine                           Qui sent bon l'oxyde de carbone
Les yeux rivés sur sa Kelton                      Tous les midis à la cantine
Joséphine attend qu'ça s'termine                  Il mange du poulet aux hormones

Elle se dit qu'avec son tour de poitrine          Roger admire beaucoup Lénine
Du genre Dolly Parton                             Roger admire beaucoup Lennon
Elle pourrait poser dans les magazines,           Et dans la fanfare de l'usine,
Comme Olivia Newton-John                          Le dimanche il joue du trombone

Quand Joséphine sort du bureau                    Et quand Roger sort du bureau
Elle passe aussitôt chez sa cousine Berthe        Il prend le bus de 18 heures 17
Ensemble elles courent au Club-à-gogo             Et file tout droit au Club-à-gogo

                                                  {Au refrain}
{Refrain}                                         Pour aller danser le jerk
Pour aller danser le jerk                         Sur de la musique pop
Sur de la musique pop                             Sous les éclairs des stroboscopes
Sous les éclairs des stroboscopes                 Il danse le jerk
Elles dansent le jerk
                                                  Un soir Roger rencontra Joséphine,

Mise à jour le 18/02/2012                     8
Il lui dit : "C'que vous êtes mignonne !                         Et tous ensemble, quand vient le soir,
Vous êtes belle comme une speakerine,                            Ils prennent le bus de 18h17
Venez chez moi j'vous jouerai du trombone"                       Pour aller danser le jerk
                                                                 Sur de la musique pop
Et par un beau matin d'hiver,                                    Toute la nuit comme à Woodstock
Joséphine et Roger se marièrent                                  Ils dansent le jerk
Ils eurent des quadruplés qu'ils prénommèrent                    Wo-o le jerk
Gustave, Alphonse, Arthur et Philibert                           Nanananana le jerk
                                                                 Sous les éclairs des stroboscopes
Et leur apprirent le... ah                                       Ils dansent le jerk
Et leur apprirent le... oh                                       Wo-o le jerk
                                                                 Ouh-ouh le jerk
Et leur apprirent le J-J-J-J-J-J-J-J-Jerk                        Toute la nuit...
Sur de la musique pop




J’t’emmène au vent - Louise Attaque

Allez viens, j't'emmène au vent,                                 je voudrais que tu sois celle que j'entends
je t'emmène au dessus des gens,                                  allez viens j't'emmène au dessus des gens,
et je voudrais que tu te rappelles,                              et je voudrais que tu te rappelles,
notre amour est éternel                                          notre amourette éternelle,
et pas artificiel                                                artificielle...
je voudrais que tu te ramènes devant,
que tu sois là de temps en temps                                 Solo
et je voudrais que tu te rappelles
notre amour est éternel                                          je voudrais que tu te ramènes devant,
je voudrais que tu m'appelles plus souvent,                      que tu sois là de temps en temps
que tu prennes parfois les devants                               et je voudrais que tu te rappelles
et je voudrais que tu te rappelles                               notre amour est éternel
notre amour est éternel                                          et pas artificiel (plein d’fois)
et pas artificiel




Marcia Baila – Rita Mitsouko
Marcia, elle danse sur du satin, de         Maint’nant, tu es en cendres,
la rayonne                                  cendres                                   Oh-Oh…
Du polystyrène expansé à ses                La mort, c'est comme une chose
pieds                                       impossible                                --Instrumental--
Marcia danse avec des jambes                Et même à toi qui est forte
Aiguisées comme des couperets               comme une fusée                           Houhou-houhou ! That’s all fine !
Deux flèches qui donnent des                Et même à toi, qui est la vie             Houhou-houhou ! Oh oh !
idées                                       même, Marcia                              x4
Des sensations                              C'est la mort qui t'a emmenée
Marcia, elle est maigre                                                               Ô Moretto
Belle en scène, belle comme à la            Marcia danse un peu chinois               Comme ta bouche est immense
ville                                       La chaleur                                Et quand tu souris et quand tu ris
La voir danser me transforme en             Dans les mouvements d'épaules             Je ris aussi, tu aimes tellement la
excité                                      A plat                                    vie
                                            Comme un hiéroglyphe inca                 Quel est donc ce froid
Ô Moretto                                   De l'opéra                                Que l'on sent en toi ?
Comme ta bouche est immense
Quand tu souris et quand tu ris             Avec la tête                              Mais c'est la mort
Je ris aussi, tu aimes tellement la         Elle danse aussi très bien                Qui t'a assassinée, Marcia
vie                                         Et son visage                             C'est la mort
Quel est donc ce froid que l'on             Danse avec tout le reste                  Tu t'es consumée, Marcia
sent en toi ?                               Elle a cherché                            C'est le cancer
                                            Une nouvelle façon                        Que tu as pris sous ton bras
Mais c'est la mort qui t'a                  Et l'a inventée                           Maint’nant
assassinée, Marcia                                                                    Tu es en cendres, en cendres
C'est la mort qui t'a consumée,             C'est elle, la sauterelle                 La mort
Marcia                                      La sirène en mal d'amour                  C'est comme une chose
C’est le cancer que tu as pris sous         Le danseur dans la flanelle               impossible
ton bras                                    Ou le carton                              Pour toi

Mise à jour le 18/02/2012                          9
Qui est la vie même, Marcia                  Qui est forte comme une fusée                Qui t'a emmenée
Et même à toi                                C'est la mort




Les mystérieuses cités d’or – Générique du dessin animé

{parlé:} Le 16eme siècle.
Des quatre coins de l'Europe, de gigantesques voiliers partent a la conquête
du Nouveau Monde. A bord de ces navires des hommes avides de rêves, d'aventure
et d'espace, a la recherche de fortune.
Qui n'a jamais rêvé de ces mondes souterrains, de ces mers lointaines peuplées
de légendes ou d'une richesse soudaine qui se conquerrait au détour d'un chemin
de la Cordillère des Andes ? Qui n'a jamais souhaite voir le soleil souverain
guider ses pas, au cœur du pays Inca, vers la richesse et l'histoire des
Mystérieuses Cites d'Or !

Enfant du soleil                             aaaah ah ah ah ah                            les Cites d'Or
Tu parcours la terre le ciel                 Esteban, Zia, Tao les Cites d'Or
Cherche ton chemin                                                                        Enfant du soleil
C'est ta vie, c'est ton destin               Tou-dou dou-dou dou                          Ton destin est sans pareil
Et le jour, la nuit                          Ah ah ah                                     L'aventure t'appelle
Avec tes deux meilleurs amis                 Tou-dou dou-dou dou                          N'attends pas et cours vers elle ...
A bord du Grand Condor                       les Cites d'Or
Tu recherches les Cites d'Or                                                              aaaah ah ah ah ah
                                             Tou-dou dou-dou dou                          Esteban, Zia, Tao les Cites d'Or
ah ah ah ah ah                               Ah ah ah
Esteban, Zia, Tao les Cites d'Or             Tou-dou dou-dou dou




Love is all - Roger Glover and the Butterfly Ball

Everybody's got to live together                                  It's easy, yes it's so easy
All the people got to understand                                  At the Butterfly Ball where love is all
So, love your neighbour                                           And it's so easy
Like you love your brother
Come on and join the band
                                                                  All you need is love and understanding
Well, all you need is love and understanding                      Hey, ring the bell and let the people know
Ring the bell and let the people know                             We're so happy and we're celebratin'
We're so happy and we're celebratin'                              Let your feelings show
Come on and let your feelings show
                                                                  Love is all, yes love is all at the Butterfly Ball
Love is all, well love is all,                                    Love is big, love is small
Love is all, can't you hear the call                              Love is free, love is all
Oh, love is all you need                                          At the Butterfly Ball
Love is all you need at the Butterfly Ball
                                                                  When you back's to the wall
Ain't you happy that we're all together                           When you're starting to fall
At the ball in nature's countryside                               You got something to lean on
And although we're wearing different faces                        Love is everything
Nobody wants to hide                                              It can make you sing at the Butterfly Ball
                                                                  Love is all, I say love is all, yes love is all
Love is all and all is love and                                   At the Butterfly Ball




Mets de l’huile - Reg’lyss

I am walking on the road the other day I've a little man say (bis)
Tu n'es pas Jamaïcain, tu chantes le reggae
Tu es Languedocien, et con, tu chantes en anglais

Mets de l'huile petit homme dans la vie, il faut que ça glisse
De l'huile petit homme, écoute, écoute

Mise à jour le 18/02/2012                          10
Mets de l'huile petit homme dans la vie, il faut que ça glisse
De l'huile petit homme, écoute, écoute plutôt Regg'lyss

I am walking on the road the other day I've a little man say (bis)
Tu n'es pas rastafarien, tu chantes le reggae,
Ta chanson on comprend rien, et con, tu chante en anglais

Mets de l'huile petit homme dans la vie, il faut que ça glisse
De l'huile petit homme, écoute, écoute
Mets de l'huile petit homme dans la vie, il faut que ça glisse
De l'huile petit homme, écoute, écoute plutôt Regg'lyss



Ne me quitte pas – Jacques Brel



Ne me quitte pas                           Où tu seras reine                          Des terres brûlées
Il faut oublier                            Ne me quitte pas                           Donnant plus de blé
Tout peut s'oublier                        Ne me quitte pas                           Qu'un meilleur avril
Qui s'enfuit déjà                          Ne me quitte pas                           Et quand vient le soir
Oublier le temps                           Ne me quitte pas                           Pour qu'un ciel flamboie
Des malentendus                                                                       Le rouge et le noir
Et le temps perdu                          Ne me quitte pas                           Ne s'épousent-ils pas
A savoir comment                           Je t'inventerai                            Ne me quitte pas
Oublier ces heures                         Des mots insensés                          Ne me quitte pas
Qui tuaient parfois                        Que tu comprendras                         Ne me quitte pas
A coups de pourquoi                        Je te parlerai                             Ne me quitte pas
Le cœur du bonheur                         De ces amants-là
Ne me quitte pas                           Qui ont vu deux fois                       Ne me quitte pas
Ne me quitte pas                           Leurs cœurs s'embraser                     Je ne vais plus pleurer
Ne me quitte pas                           Je te raconterai                           Je ne vais plus parler
Ne me quitte pas                           L'histoire de ce roi                       Je me cacherai là
                                           Mort de n'avoir pas                        A te regarder
Moi je t'offrirai                          Pu te rencontrer                           Danser et sourire
Des perles de pluie                        Ne me quitte pas                           Et à t'écouter
Venues de pays                             Ne me quitte pas                           Chanter et puis rire
Où il ne pleut pas                         Ne me quitte pas                           Laisse-moi devenir
Je creuserai la terre                      Ne me quitte pas                           L'ombre de ton ombre
Jusqu'après ma mort                                                                   L'ombre de ta main
Pour couvrir ton corps                     On a vu souvent                            L'ombre de ton chien
D'or et de lumière                         Rejaillir le feu                           Ne me quitte pas
Je f’rai un domaine                        De l’ancien volcan                         Ne me quitte pas
Où l'amour sera roi                        Qu'on croyait trop vieux                   Ne me quitte pas
Où l'amour sera loi                        Il est paraît-il                           Ne me quitte pas



Partenaire particulier - Partenaire Particulier



Je suis un être à la recherche                                   Débloquée, pas trop timide
Non pas de la vérité                                             Et une bonne dose de savoir faire
Mais simplement d'une aventure                                   Savoir faire
Qui sorte un peu de la banalité
                                                                 Vous comprendrez que de tels péchés
J'en ai assez de ce carcan                                       Parfois sont difficiles à avouer
Qui m'enferme dans toutes ses règles                             Ils sont autour de moi si fragiles
Il me dit de rester dans la norme                                Ce n'est pas parmi eux que je trouverai
Mais l'on finit par s'y ennuyer
                                                                 Je dois trouver de nouveaux horizons
{Refrain:}                                                       Mais je finis parfois par tourner en rond
Alors je cherche et je trouverai
Cette fille qui me manque tant                                   {au Refrain}
Alors je cherche et je trouverai                                 Alors je cherche et je trouverai
Cette fille qui me tente tant                                    Cette fille qui me manque tant
Qui me tente tant                                                Alors je cherche et je trouverai
Partenaire particulier                                           Cette fille qui me tente tant
Cherche partenaire particulière                                  Alors je cherche et je trouverai

Mise à jour le 18/02/2012                         11
Cette fille qui me manque tant                                  Débloquée, pas trop timide
Alors je cherche et je trouverai                                Et une bonne dose de savoir faire
Cette fille qui me tente tant                                   Partenaire particulier
Qui me tente tant                                               Cherche partenaire particulière
                                                                Débloquée, pas trop timide
Partenaire particulier                                          Et une bonne dose de savoir faire
Cherche partenaire particulière                                 .......




Partir un jour – 2 Be 3

Partir un jour sans retour                 Oublier ton image                         Tut   tut   tut   ah   ah   ! Partir un jour…
Effacer notre amour                        Sans se retourner ne pas                  Tut   tut   tut   ah   ah   !
Sans se retourner ne pas                   regretter                                 Tut   tut   tut   ah   ah   ! Partir un jour…
regretter                                  Penser à demain, recommencer              Tut   tut   tut   ah   ah   !
Garder les instants qu'on a volés
Partir un jour sans bagages                Pour l'amour                              Partir un jour sans retour
Oublier ton image                          Que l'on donne                            Effacer notre amour
Sans se retourner ne pas                   Et qui s'abandonne                        Sans se retourner ne pas
regretter                                  Un mot que l'on pardonne                  regretter
Penser à demain, recommencer               Pour un rêve qui nous étonne              Garder les instants qu'on a volés
                                           Pour le goût retrouvé                     Partir un jour sans bagages
Pour l'envie que l'on a                    De la liberté                             Oublier ton image
De guider ses pas                          Ouvrir les yeux                           Sans se retourner ne pas
Pour garder ses émois                      Sans se dire adieu                        regretter
Ecouter son cœur qui bat                   Ne penser à rien,                         Penser à demain, recommencer
Pour savoir regarder                       Rêver un peu
Un ciel étoilé                                                                       Partir un jour sans retour
Tendre les mains                           Partir un jour sans retour                Effacer notre amour
A son destin                               Effacer notre amour                       Sans se retourner ne pas
Vouloir plus fort,                         Sans se retourner ne pas                  regretter
Encore demain                              regretter                                 Garder les instants qu'on a volés
                                           Garder les instants qu'on a volés         Partir un jour sans bagages
Partir un jour sans retour                 Partir un jour sans bagages               Oublier ton image
Effacer notre amour                        Oublier ton image                         Sans se retourner ne pas
Sans se retourner ne pas                   Sans se retourner ne pas                  regretter
regretter                                  regretter                                 Penser à demain, recommencer
Garder les instants qu'on a volés          Penser à demain, recommencer
Partir un jour sans bagages




Que je t’aime – Johnny Hallyday



Quand tes cheveux s'étalent                                     Que je t'aime, que je t'aime, que je t'aime
Comme un soleil d'été                                           Que je t'aime, que je t'aime, que je t'aime !
Et que ton oreiller
Ressemble aux champs de blé                                     Quand tu n'te sens plus chatte
Quand l'ombre et la lumière                                     Et que tu deviens chienne
Dessinent sur ton corps                                         Et qu'à l'appel du loup
Des montagnes des forêts                                        Tu brises enfin tes chaînes
Et des îles aux trésors                                         Quand ton premier soupir
                                                                Se finit dans un cri
Que je t'aime, que je t'aime, que je t'aime                     Quand c'est moi qui dis non
Que je t'aime, que je t'aime, que je t'aime !                   Quand c'est toi qui dis oui

Quand ta bouche se fait douce                                   Que je t'aime, que je t'aime, que je t'aime
Quand ton corps se fait dur                                     Que je t'aime, que je t'aime, que je t'aime !
Quand le ciel dans tes yeux
D'un seul coup n'est plus pur                                   Quand mon corps sur ton corps
Quand tes mains voudraient bien                                 Lourd comme un cheval mort
Quand tes doigts n'osent pas                                    Ne sait pas ne sait plus
Quand ta pudeur dit non                                         S'il existe encore
D'une toute petite voix                                         Quand on a fait l'amour
                                                                Comme d'autres font la guerre

Mise à jour le 18/02/2012                        12
Quand c'est moi le soldat                                     Que je t'aime, que je t'aime, que je t'aime
Qui meurs et qui la perds                                     Que je t'aime, que je t'aime, que je t'aime !




Reality - Richard Sanderson

Met you by surprise, I didn't realize                         I'll see how a real thing can be
That my life would change forever
Saw you standing there, I didn't know I cared                 Dreams are my reality
There was something special in the air                        A wonderous world where I like to be
Dreams are my reality                                         I dream of holding you all night
The only kind of real fantasy                                 And holding you seems right
Illusion are a common thing                                   Perhaps that's my reality
I try to live in dreams
It seems as if it's meant to be                               --Instrumental—(guitare => trompette?)

Dreams are my reality                                         Met you by surprise, I didn't realize
A different kind of reality                                   That my life would change forever
I dream of loving in the night                                Tell me that's it true
And loving seems alright                                      Feelings that are due
Although it's only fantasy                                    I feel something special about you

--Instrumental--                                              Dreams are my reality
                                                              A wonderous world where I like to be
If you do exist, honey don't resist                           Illusion are a common thing
Show me a new way of loving                                   I try to live in dream
Tell me that it's true                                        Although it's only fantasy
Show me what to do
I feel something special about you                            Dreams are my reality
                                                              I like to dream of you close to me
Dreams are my reality                                         I dream of loving in the night
The only kind of reality                                      And loving you seems right
Maybe my foolishness has past                                 Perhaps that's my reality
And maybe now at last




Sans contrefaçon – Mylène Farmer

Dis, maman, pourquoi je suis pas un garçon ?

Puisqu'il faut choisir                   Et pour un empire                         Puisque sans contrefaçon
A mots doux je peux le dire              Je ne veux me dévêtir                     Je suis un garçon
Sans contrefaçon                         Puisque sans contrefaçon
Je suis un garçon                        Je suis un garçon                         --Instrumental--
Et pour un empire
Je ne veux me dévêtir                    --Instrumental--                          Puisqu'il faut choisir
Puisque sans contrefaçon                                                           A mots doux je peux le dire
Je suis un garçon                        Tour à tour on me chasse                  Sans contrefaçon
                                         De vos fréquentations                     Je suis un garçon
Tout seul dans mon placard               Je n'admets qu'on menace                  Et pour un empire
Les yeux cernés de noir                  Mes résolutions                           Je ne veux me dévêtir
A l'abri des regards                     Je me fous bien des qu'en dira-t-         Puisque sans contrefaçon
Je défie le hasard                       on                                        Je suis un garçon
Dans ce monde qui n'a ni queue           Je suis caméléon
ni tête                                  Prenez garde à mes soldats de             Puisqu'il faut choisir
Je n'en fais qu'à ma tête                plomb                                     A mots doux je peux le dire
Un mouchoir au creux du                  C'est eux qui vous tueront                Sans contrefaçon
pantalon                                                                           Je suis un garçon
Je suis chevalier d'Eon                  Puisqu'il faut choisir                    Et pour un empire
                                         A mots doux je peux le dire               Je ne veux me dévêtir
Puisqu'il faut choisir                   Sans contrefaçon                          Puisque sans contrefaçon
A mots doux je peux le dire              Je suis un garçon                         Je suis un garçon
Sans contrefaçon                         Et pour un empire
Je suis un garçon                        Je ne veux me dévêtir                     Puisqu'il faut choisir

Mise à jour le 18/02/2012                       13
A mots doux je peux le dire                Et pour un empire                        Je suis un garçon
Sans contrefaçon                           Je ne veux me dévêtir
Je suis un garçon                          Puisque sans contrefaçon



Si j’étais un home - Diane Tell

Moi, si j'étais un homme, je serais capitaine                  On devient économe.
D'un bateau vert et blanc,                                     C'est dommage : moi j'aurais bien aimé
D'une élégance rare et plus fort que l'ébène                   Un peu plus d'humour et de tendresse.
Pour les trop mauvais temps.                                   Si les hommes n'étaient pas si pressés
                                                               De prendre maîtresse...
Je t'emmènerais en voyage                                      Ah ! si j'étais un homme !
Voir les plus beaux pays du monde.
J' te ferais l'amour sur la plage                              Je t'appellerais tous les jours
En savourant chaque seconde                                    Rien que pour entendre ta voix.
Où mon corps engourdi s'enflamme                               Je t'appellerais "mon amour",
Jusqu'à s'endormir dans tes bras,                              Insisterais pour qu'on se voie
Mais je suis femme et, quand on est femme,                     Et t'inventerais un programme
On ne dit pas ces choses-là.                                   À l'allure d'un soir de gala,
                                                               Mais je suis femme et, quand on est femme,
Je t'offrirais de beaux bijoux,                                Ces choses-là ne se font pas.
Des fleurs pour ton appartement,
Des parfums à vous rendre fou                                  Il faut dire que les temps ont changé.
Et, juste à côté de Milan,                                     De nos jours, c'est chacun pour soi.
Dans une ville qu'on appelle Bergame,                          Ces histoires d'amour démodées
Je te ferais construire une villa,                             N'arrivent qu'au cinéma.
Mais je suis femme et, quand on est femme,                     On devient économe.
On n'achète pas ces choses-là.                                 C'est dommage, moi j'aurais bien aimé
                                                               Un peu plus d'humour et de tendresse.
Il faut dire que les temps ont changé.                         Si les hommes n'étaient pas si pressés
De nos jours, c'est chacun pour soi.                           De prendre maîtresse...
Ces histoires d'amour démodées                                 Ah ! si j'étais un homme,
N'arrivent qu'au cinéma.                                       Je serais romantique...




Sympathique - Pink Martini

Ma chambre a la forme d'une cage                               N'embaumeraient pas autant
Le soleil passe son bras par la fenêtre                        Maintenant une seule fleur
Les chasseurs à ma porte                                       Dans mes entourages
Comme des petits soldats                                       Me rend malade
Qui veulent me prendre
                                                               CHORUS
CHORUS :
Je ne veux pas travailler                                      Je ne suis pas fière de sa
Je ne veux pas déjeuner                                        vie qui veut me tuer
Je veux seulement oublier                                      C'est magnifique
Et puis je fume                                                Etre sympathique
                                                               Mais je ne le connais jamais
Déjà j'ai connu le parfum de l'amour
Un millions de roses                                           CHORUS




Tell me more – Grease

Summer loving had me a blast               Tell me more, Tell me more               --He ran by me, got my suit
--Summer loving happened so                Did you get very far                     damp
fast                                       Tell me more, Tell me more               I saved her life, she nearly drown
I met a girl crazy for me                  Like does he have a car                  --He showed off splashing around
--'Met a boy cute as can be                                                         Summer sun, something's begun
Summer days drifting away to oh            She swam by me, she got a                but oh oh the summer nights
oh the summer nights                       cramp
                                                                                    Tell me more Tell me more

Mise à jour le 18/02/2012                        14
Was it love at first sight                Cause he sounds like a drag              How much dough did he spend
Tell me more, tell me more                                                         Tell me more, tell me more
Did she put up a fight                    --He got friendly, holding my            Could she get me a friend
                                          hand
Took her bowling in the arcade            She got friendly, down in the            --It turned colder, that's where it
--We went strolling, drank                sand                                     ends
lemonade                                  --He was sweet, just turned              So I told her we'd still be friends
We made out under the rock                eighteen                                 --Then we made our true love
--We stayed out till ten o'clock          Well she was good, you know I            vow
Summer flying don't mean a thing          mean                                     Wonder what she's doing now
but oh oh the summer nights               Summer heat, boys and girls              Summer dreams ripped at the
                                          meet but oh oh the summer                seams but oh those summer
Tell me more, tell me more                nights                                   nights
But you don't gotta brag
Tell me more, tell me more                Tell me more, tell me more               Tell me more, tell me more




Le temps des cathédrales - Garou



C'est une histoire qui a pour lieu                            Qui promettaient au genre humain
Paris la belle en l'an de Dieu                                De meilleurs lendemains
Mil quatre cent quatre-vingt-deux
Histoire d'amour et de désir                                  Il est venu le temps des cathédrales
                                                              Le monde est entré
Nous les artistes anonymes                                    Dans un nouveau millénaire
De la sculpture ou de la rime                                 L'homme a voulu monter vers les étoiles
Tenterons de vous la transcrire                               Écrire son histoire
Pour les siècles à venir                                      Dans le verre ou dans la pierre

Il est venu le temps des cathédrales                          Il est venu le temps des cathédrales
Le monde est entré                                            Le monde est entré
Dans un nouveau millénaire                                    Dans un nouveau millénaire
L'homme a voulu monter vers les étoiles                       L'homme a voulu monter vers les étoiles
Écrire son histoire                                           Écrire son histoire
Dans le verre ou dans la pierre                               Dans le verre ou dans la pierre

Pierre après pierre, jour après jour                          Il est foutu le temps des cathédrales
De siècle en siècle avec amour                                La foule des barbares
Il a vu s'élever les tours                                    Est aux portes de la ville
Qu'il avait bâties de ses mains                               Laissez entrer ces païens, ces vandales
                                                              La fin de ce monde
Les poètes et les troubadours                                 Est prévue pour l'an deux mille
Ont chanté des chansons d'amour                               Est prévue pour l'an deux mille




Les démons de minuit - Images



Rue déserte                                                   Les fantômes de l'ennui
Dernière cigarette
Plus rien ne bouge                                            Dans mon verre
Juste un bar qui éclaire le trottoir                          Je regarde la mer
D'un néon rouge                                               Qui se balance
J'ai besoin                                                   J'veux un disque
De trouver quelqu'un                                          De Funky Music
J'veux pas dormir                                             Il faut que ça danse
Je cherche un peu de chaleur                                  J'aime cette fille
À mettre dans mon cœur                                        Sur talons-aiguilles
                                                              Qui se déhanche
Ils m'entraînent au bout de la nuit                           Ça met un peu de chaleur
Les démons de minuit                                          Au fond de mon cœur
Ils m'entraînent jusqu'à l'insomnie

Mise à jour le 18/02/2012                       15
Ils m'entraînent au bout de la nuit                     Ses talons-aiguilles
Les démons de minuit                                    Qui se déhanche
Ils m'entraînent jusqu'à l'insomnie                     Ça met un peu de chaleur
Les fantômes de l'ennui                                 Au fond de mon cœur

Ils m'entraînent au bout de la nuit                     Ils m'entraînent au bout de la nuit
Les démons de minuit                                    Les démons de minuit
Ils m'entraînent jusqu'à l'insomnie                     Ils m'entraînent jusqu'à l'insomnie
Les fantômes de l'ennui                                 Les fantômes de l'ennui

J'aime cette fille                                      Ils m'entraînent au bout de la nuit...




We are the champions – Queen

I've paid my dues                                       I thank you all
Time after time
I've done my sentence                                   But it's been no bed of roses
But committed no crime                                  No pleasure cruise
And bad mistakes                                        I consider it a challenge before the whole human race
I've made a few                                         And I ain't gonna lose
I've had my share of sand kicked in my face
But I've come through                                   We are the champions - my friends
                                                        And we'll keep on fighting - till the end
We are the champions - my friends                       We are the champions -
And we'll keep on fighting - till the end               We are the champions
We are the champions                                    No time for losers
We are the champions                                    'Cause we are the champions - of the world
No time for losers
'Cause we are the champions - of the world              We are the champions - my friends
                                                        And we'll keep on fighting - till the end
I've taken my bows                                      We are the champions -
And my curtain calls                                    We are the champions
You brought me fame and fortune and everything that     No time for losers
goes with it                                            'Cause we are the champions - of the world




Yesterday - The Beatles

Yesterday,                                              Love was such an easy game to play
All my troubles seemed so far away                      Now I need a place to hide away
Now it looks as though they're here to stay             Oh, I believe in yesterday
Oh, I believe in yesterday
                                                        Why she had to go ?
Suddenly,                                               I don't know, she wouldn't say
I'm not half the man I used to be,                      I said something wrong
There's a shadow hanging over me                        Now I long for yesterday
Oh, yesterday came suddenly
                                                        Yesterday,
Why she had to go ?                                     Love was such an easy game to play
I don't know, she wouldn't say                          Now I need a place to hide away
I said something wrong                                  Oh, I believe in yesterday
Now I long for yesterday

Yesterday,                                              Mm mm mm mm mm mm




YMCA - Village People

Young man, there's no need to feel down.                I said, young man, 'cause you're in a new town
I said, young man, pick yourself off the ground.        There's no need to be unhappy.

Mise à jour le 18/02/2012                          16
Young man, there's a place you can go.                 Young man, young man, what do you wanna be?
I said, young man, when you're short on your dough.
You can stay there, and I'm sure you will find         You can get yourself cleaned,
Many ways to have a good time.                         you can have a good meal,
                                                       You can do whatever you feel ...
It's fun to stay at the y-m-c-a.
It's fun to stay at the y-m-c-a.                       Young man, I was once in your shoes.
                                                       I said, I was down and out with the blues.
They have everything for you men to enjoy,             I felt no man cared if I were alive.
You can hang out with all the boys ...                 I felt the whole world was so tight ...

It's fun to stay at the y-m-c-a.                       That's when someone came up to me,
It's fun to stay at the y-m-c-a.                       And said, young man, take a walk up the street.
                                                       There's a place there called the y.m.c.a.
You can get yourself cleaned, you can have a good      They can start you back on your way.
meal,
You can do whatever you feel ...                       It's fun to stay at the y-m-c-a.
                                                       It's fun to stay at the y-m-c-a.
Young man, are you listening to me?
I said, young man, what do you want to be?             They have everything for you men to enjoy,
I said, young man, you can make real your dreams.      You can hang out with all the boys ...
But you got to know this one thing!
                                                       y-m-c-a ... you'll find it at the y-m-c-a.
No man does it all by himself.
I said, young man, put your pride on the shelf,        Yyoung man, young man, there's no need to feel
And just go there, to the y.m.c.a.                     down.
I'm sure they can help you today.                      Young man, young man, get yourself off the ground.

It's fun to stay at the y-m-c-a.                       y-m-c-a ... you'll find it at the y-m-c-a.
It's fun to stay at the y-m-c-a.
                                                       Young man, young man, there's no need to feel down.
They have everything for you men to enjoy,             Young man, young man, get yourself off the ground.
You can hang out with all the boys ...
                                                       y-m-c-a ... just go to the y-m-c-a.
It's fun to stay at the y-m-c-a.
It's fun to stay at the y-m-c-a.                       Young man, young man, are you listening to me?




Mise à jour le 18/02/2012                         17

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:237
posted:2/18/2012
language:
pages:17