Contrat d�Objectifs Scolaires 2007/2011 by GH0Q5Q2

VIEWS: 8 PAGES: 15

									          Inspection                                                  Romain Rolland
         académique
            Yvelines

               j e u n e s s e
               éducation
               recherche                                             Réseau de Réussite
                                                                          Scolaire




                                    EDUCATION PRIORITAIRE




                      RRS Romain Rolland - Sartrouville




                                 Contrat d’Objectifs Scolaires 2007/2011




Page 1 de 15
                                  Contrat d’Objectifs Scolaires
                                       Table des matières
I ETAT DES LIEUX

     A Présentation du Réseau de réussite scolaire
                    1. Identification du réseau (page 3)
                    2. Présentation du réseau (page 4)
                    3. Composition du réseau (page 5)
                          - Enseignement pré-élémentaire
                          - Enseignement élémentaire
                          - Enseignement secondaire (collège)
                          - Enseignement secondaire (lycée associé)
                    4. Modalités de pilotage (page 6)

     B Point de départ

                       1. Tableau de bord d’indicateurs (page 7)
                       2. Bilan du Contrat de Réussite Scolaire 2004-2007                   (page 8)



     II PRIORITES PEDAGOGIQUES

     A Premières orientations à l’issue du bilan et méthodologie de travail                 (page 9)

     B Objectifs pédagogiques prioritaires (page 10)

     C Stratégies mises en œuvre
        1. Accompagnement des enseignants et missions de chacun                 (page 12)

        2. Evaluation prévue (page 13)


     III ARTICULATION AVEC D’AUTRES PROJETS                               (page 14-15)



     A Projets d’école, projet d’établissement

     B Articulation avec le CLASS

     C Articulation avec l’école ouverte

     D Articulation avec la classe passerelle

     E Articulation avec le Dispositif de Réussite Educative

     IV DOCUMENTS ANNEXES
     Résultats du protocole d’évaluation du contrat de réussite scolaire de 2005, 2006, 2007.


Page 2 de 15
I ETAT DES LIEUX

     A Présentation du Réseau de réussite scolaire
          1. IDENTIFICATION DU RESEAU


          Collège Romain Rolland               Sartrouville - 78500

          Autres collèges existant sur la commune :
               Collège Colette
               Collège Darius Milhaud
               Collège Louis Paulhan




               A. RESPONSABLES DU RESEAU D'EDUCATION PRIORITAIRE
                      Nom, Prénom                               Fonction

         Chantal LORRIN                          Principale du Collège Romain Rolland

         Marie-Christine DECOURCHELLE            Inspectrice de l'Education Nationale
                                                 Circonscription de Sartrouville
               B. CONTRACTANTS
         Christine ANNIC-NONY                    Coordonnatrice RRS

                                                 Directeurs des écoles
         Agnès RIBREAU                                 Maternelle Paul Bert 1
         Béatrice CAMPODARVE                           Maternelle Brassens
         Jacinthe FISCHER                              Maternelle Desnos
         Catherine HAMON                               Maternelle Brossolette
         Emilie FORTIN                                 Maternelle Léo Lagrange
         Régine JEANNE                                 Maternelle Prévert
         Marie-Laure TUDOUX                            Élémentaire Brassens
         Michel IMBERT                                 Élémentaire Paul Bert
         Colette IMBERT                                Élémentaire Brossolette
         Françoise VIRY                                Élémentaire Léo Lagrange




Page 3 de 15
            2. PRÉSENTATION DU RESEAU
  HISTORIQUE
  Situé sur le Plateau de Sartrouville, le Réseau Romain Rolland s'est construit en plusieurs étapes :
       En 1990, à l'issue de deux années de réflexion, une zone d'éducation prioritaire est implantée à Sartrouville. Elle
          intègre le collège Romain Rolland, le lycée Jules Verne, les 4 écoles élémentaires et maternelles Paul Bert et
          l'école maternelle Desnos. Cette implantation coïncide avec le classement du quartier en DSQ ;
       En 1999, dans le cadre des mesures qui résultent de la relance de l'éducation prioritaire, la ZEP est étendue à
          l'ensemble des écoles du Plateau de Sartrouville. Elle regroupe alors 10 écoles maternelles, 7 écoles
          élémentaires, un collège et un lycée polyvalent.
          Simultanément, est créé le REP Romain Rolland, constitué du collège, des 14 écoles de son secteur auxquelles
          sont associées trois écoles qui desservent d'autres collèges.
       Le pilotage, initialement resserré, a dû s'appliquer à un ensemble plus complexe.

  Toutefois, un projet de zone est rédigé. Cet outil, en forme de document cadre, correspond en effet mieux aux
  spécificités du territoire. D'abord mis en œuvre pour la période 2000-2003, il a ensuite été prolongé jusqu'en 2005. Il
  met en avant 5 objectifs que les écoles et établissements ont intégrés à leurs projets respectifs. Il constitue
  effectivement un instrument de référence opératoire que les équipes reconnaissent comme tel.

  En 2002, l'implantation d'un nouveau collège, à la frontière de la zep, entraîne une recomposition de la carte scolaire qui
  modifie la configuration des réseaux à l'intérieur de l'espace d'éducation prioritaire. Ainsi, le Réseau Romain Rolland
  fait-il, depuis la rentrée 2002, l'objet d'une nouvelle définition. Il relie désormais les unités suivantes :
        Les 6 écoles maternelles Brossolette, Lagrange, Desnos, Paul Bert, Brassens et Prévert ;
        Les 4 écoles élémentaires Bert, Brassens, Brossolette et Lagrange ;
        Le collège Romain Rolland.
  Le dispositif est désormais clairement identifié. Il peut notamment s'appuyer sur de solides habitudes de travail
  interdegré.


  SITUATION ACTUELLE
  Le RRS se situe dans la partie haute du Plateau de Sartrouville, dans un secteur d'habitat social (Cité des Indes,
  Promenade Maxime Gorki…) auquel est associé, autour du groupe scolaire Brossolette, un quartier pavillonnaire. Ce
  secteur est, depuis une quinzaine d'années, concerné par la politique de la ville : DSQ en 1990, ZUS en 1994, puis ZRU et,
  désormais, ZFU.
  Ce réseau construit maintenant son 2ème contrat avec une dynamique maintenant solide de la maternelle au collège. Dans le
  même temps, un 2ème réseau s’est construit (le RRS Louis Paulhan), intégrant 4 écoles du Réseau Romain Rolland. On note
  toujours à Sartrouville la présence atypique de 3 écoles hors Education Prioritaire, intégrées à la dynamique de réflexion
  avec les réseaux.

                                                         EP de Sartrouville


                                                                            Collège Romain Rolland
                               RRS Louis PAULHAN
Collège Louis Paulhan
                                 Neruda                              L. Lagrange
           Turgot 1-Turgot 2                                                                      P. Bert - Brassens
                               Mat Neruda                           Mat Lagrange
            Mat Lafontaine                                                                           Mat P. Bert
                               Mat F. Léger                          Brossolette
             Mat Sévigné                                                                            Mat Brassens
                               Mat. A. Frank                        Mat Brossolette
                                                                                                     Mat Desnos
                                                                     Mat Prévert




                                      Mat Joliot-Curie                          RRS Romain ROLLAND
                                     Joliot-Curie 1
                                     Joliot-Curie 2
                                                                                      Lycée Jules Verne

         Collège Darius Milhaud                 Collège Colette

  Page 4 de 15
          3. COMPOSITION DU RESEAU


          Enseignement pré-élémentaire

               RNE             NOM de l’école           Nombre de       Effectif total
                                                         classes
          078 2223 T    Maternelle Paul Bert                8                   188
          078 0746 M    Maternelle Brassens                 6                   144
          078 0878 F    Maternelle Desnos                   4                    88
          078 0684 V    Maternelle Brossolette              5                   128
          078 1609 A    Maternelle Léo Lagrange             6                   119
          078 1758 M    Maternelle Prévert                  8                   189



          Enseignement élémentaire

                                                        Nombre de
               RNE             NOM de l’école                           Effectif total
                                                         classes
           078 1507 P   Élémentaire   Brassens              13                  321
          078 1509 R    Élémentaire   Paul Bert             14                  300
          078 0685 W    Élémentaire   Brossolette           12                  258
          078 1544 E    Élémentaire   Léo Lagrange          7                   157



          Enseignement secondaire (collège)

                                                      Effectif Effectif         Effectif
               RNE      NOM du collège
                                                      collège  SEGPA             total
         078 0577 D     Romain Rolland                  582        0              582



          Enseignement secondaire :
          Lycée polyvalent associé au REP

                                        Effectif
                                                       Effectif
                        NOM du        enseignement                   Effectif    Effectif
               RNE                                   enseignement
                         lycée         général et                    post bac     total
                                                     professionnel
                                         techno
         078 3431 F Jules Verne             0            748           20             844




Page 5 de 15
          4. Modalités de pilotage



         Les groupes de suivi (2 réunions par an)
Missions :
                    Instance d’échanges, de réflexion qui travaille sur l’articulation entre Projets d’écoles ou
                     d’établissement et Contrat d’Objectifs Scolaires.
                    Lieu de présentation des Fiches Action des écoles ou établissement, de discussion sur les contenus et
                     leur évaluation. Le groupe de suivi 1er degré priorise les actions présentées. Le groupe de suivi 2nd degré
                     décide des attributions.
                    Lieu d’information sur l’actualité de l’Education Prioritaire.
                    Instance de proposition à la fois au Comité d’Attribution et au Comité de Régulation pour le 1er degré et
                     Comité Exécutif du RRS pour les groupes de suivi concernés.

Pour le Réseau Romain Rolland, 3 groupes de suivi :
            o GS1 : Paul Bert et George Brassens maternelles et élémentaires, maternelle Desnos
            o GS2 : Brossolette et Lagrange maternelles et élémentaires, maternelle Prévert
            o 1 groupe pour le collège, intégré au Conseil Pédagogique du Collège.

Constitution : Pour le 1er degré : Une coordonnatrice qui l’anime, un EMS, un conseiller pédagogique, les directeurs des écoles
                   concernées et un représentant de chaque cycle par école.
                 Pour le 2nd degré : Le chef d’établissement qui en est responsable, la coordonnatrice REP, les professeurs
                   coordonnateurs, les CPE.


          Le Conseil Pédagogique du collège
Missions :     Le conseil pédagogique intègre, dans son fonctionnement au sein du collège et selon un ordre du jour établi
               par la principale, la coordonnatrice du RRS afin de gérer toute la dynamique liée au réseau : écriture ou
               régulation du COS, attribution des financements, réflexion pédagogique liée au COS et à l’interdegré,
               préparation du Comité exécutif.
Constitution : La principale du collège et son adjoint, les CPE, les enseignants coordonnateurs de discipline, la
               coordonnatrice Education Prioritaire.


         Le Comité d’attribution 1er degré (2 réunions par an)
Missions :          Instance de décision pour la gestion des moyens spécifiques au 1 er degré (EMS et crédits EP).
Constitution :       L’IEN, les coordonnatrices, les Conseillers pédagogiques, quatre directeurs (un représentant par groupe de suivi).


         Le Comité de régulation 1er degré (3 réunions par an)
Missions :
                    Lieu d’information des décisions du Comité d’attribution.
                    Instance de régulation entre les différents groupes de suivi 1er degré.
                    Instance de décision des actions fédératrices.
                    Lieu d’impulsion des orientations spécifiques à la circonscription dans le cadre de l’Education Prioritaire.
Constitution : L’IEN qui préside, les coordonnatrices, les EMS, les conseillers pédagogiques et des représentants de chaque groupe de
                     suivi (un directeur et un enseignant de maternelle, un directeur et un enseignant élémentaire, un représentant du
                     RASED par groupe de suivi).



         Le Comité Exécutif du RRS ( 2 réunions par an)
Missions : Elaboration, mise en œuvre, suivi et évaluation du COS, programme annuel du réseau et validation des missions
             du coordonnateur.
Constitution : Le Principal du collège et l’IEN qui sont responsables du RRS, la coordonnatrice, un EMS, un conseiller pédagogique, des
               professeurs du collège, une CPE et les directeurs des écoles du RRS, un représentant RASED.


         Le comité exécutif élargi :
Constitution : comité exécutif et des partenaires CLAS et DRE


Page 6 de 15
B Point de départ

          1. Tableau de bord d’indicateurs
Indicateurs sociaux :


                                                                                                       Caractéristiques sociales Résidence Les Indes
     PCS 2006 des 6èmes du collège R Rolland                                                                                            2003       2004   2005     2006
                                                                            Nombre de ménages                                           1555       1569   1570     1510
                                                                            Ancienneté moyenne sur la résidence (en années)              10        10,4   10,8      11
               6,5
      9                                                                     Départ vers d'autres lieux chaque année (%)                5,40%                      6,42%
                                                   Défavorisée              COMPOSITION FAMILIALE
                                                   Moyenne                  Familles monoparentales (%)                               15,50%      15,7%   16,3%   17,1%
                                                   Favorisé B               Familles nombreuses ( 3 enfants et +) (%)                   21%       20,2%   20,8%   20,8%
22                                                 Favorisé A               Familles très nombreuses (8 pers et +) (%)                 0,80%       1,2%   1,3%     1,7%
                                      64,5                                  Enfants / ensemble de la population (%)                   44,30%      42,9%    43%    43,1%

                                                                            DONNEES ECONOMIQUES
                                                                            Chômage / population active (%)                         22,30%       23,6%    24,3%   23,9%
                                                                            Allocataires APL (%)                                    50,50%       53,9%    52,1%   53,8%




Cette année, on constate une légère diminution des PCS défavorisées au bénéfice des 3 autres catégories. Le taux de
boursier baisse légèrement depuis 3 ans. D’autre part, les indicateurs fournis par le bailleur social montre une baisse
importante du nombre de ménages (-60 depuis l’an dernier) lié à la destruction de tours prévu avec l’ANRU. Ces départs
ne s’accompagnent pas, cependant, d’un changement du taux de chômeurs ou d’allocataires APL. On peut donc supposer
que les départs sont un peu plus importants chez les catégories défavorisées sans concerner les familles en grande
difficulté. Cela contraste avec le ressenti des enseignants qui constatent une aggravation des difficultés dans les classes.
Celles-ci seraient peut-être liées à autre chose que les difficultés sociales des familles.

Indicateurs autour des personnels :
 Sur le 1er degré, plus d’un tiers des équipes est constitué d’enseignants débutants, Un quart des personnel a moins de
    30 ans. Un cinquième des enseignants est nommé à titre provisoire. Ces faits montrent qu’il est nécessaire chaque
    année d’intégrer de nombreux nouveaux collègues, ce qui n’est pas forcément aisé sur ce secteur.
 Sur le 2nd degré, la moitié des enseignants a moins de 30 ans, un tiers est nouveau dans le métier, cela suffit-il à
    expliquer la difficulté à maintenir des résultats satisfaisants au brevet ?

Indicateurs scolaires :

                                                  2006-2007
                                       Français                         Mathématiques                        Résultats aux évaluations CE2 en légère
                        Score moyen global (SMG)
                        du Réseau
                                                                 67,8                   64                    hausse, avec un plus sur la production
         Ecoles         SMG national                            70,67               69,93                     d’écrit, en hausse en 6ème également, au
      (Evaluations      Ecart SMG Réseau/
                                                                -2,87               -5,93                     regard des résultats nationaux. Résultats
     CE2 pour 2006      SMG Nat.
                                                                                                              stables en maths en CE2, et en progression
       puis CE1)        SMG Nat.EP                                65                63,52
                        Ecart SMG Réseau/ Nat.                                                                sur les résultats 6ème. L’accent mis sur
                                                                  2,8                0,48
                        EP                                                                                    l’écrit depuis 3 ans porte peut-être ses
                        Score moyen global                                                                    fruits mais les résultats ne sont pas assez
                                                                 47,6                58,2
         Collège        Réseau (SMG) hors segpa                                                               significatifs pour l’affirmer.
       (Evaluations
        6ème pour
                        SMG national                            56,15               63,22                    Les résultats au brevet national des
      2006 et 2007
                        Ecart SMG Réseau /
                                                                -8,55               -5,02                     collèges sont en baisse sur les 3 ans du
                        SMG Nat.
     puis évaluations
                        SMG Nat.EP                              49,86               55,89                     Contrat. L’effet établissement n’est pas
           CM2)
                        Ecart SMG Réseau / Nat.                                                               positif.
                                                                -2,26                2,31
                        EP




Page 7 de 15
             2. Bilan du Contrat de Réussite Scolaire et démarche de travail
  Le bilan du contrat a pu être réalisé grâce au fonctionnement collégial des instances existantes à Sartrouville
  et à l’aide des documents suivants :
                           Bilans des actions par équipes disciplinaires au collège (novembre-décembre 2006)
                           Bilans des actions des écoles primaires (novembre-décembre 2006)
                           Bilan 2006 des passations du protocole d’évaluation 1 er degré du Contrat (outil
                          élaboré lors d’un stage interdegré en octobre 2004 pour évaluer les effets du Contrat
                          de Réussite Scolaire). Ce protocole évalue l’évolution des compétences des élèves dans
                          l’axe centré sur les apprentissages : trace écrite, aptitude à argumenter, culture
                          scientifique. (voir bilan du protocole en annexe)
                           Bilan 2007 du Protocole d’évaluation 1er degré du Contrat (samedi 16 juin 2007)




  Objectif I1 Faire progresser les apprentissages des élèves : Améliorer la qualité de la trace écrite.


Points positifs :
    -    Le contrat a permis aux équipes de se mobiliser sur deux objectifs d’apprentissage : la trace écrite et la culture scientifique.
    -    Maternelle et cycle 2 : la réflexion a donné lieu à une harmonisation sur le graphisme et l’écriture.
Dans toutes les écoles du REP, l’accent est mis :

  de façon appuyée sur la trace écrite :
              o Elaboration d’une grille de relecture de la trace écrite dans le cadre cycle 3 / 6ème
              o Travail sur la production de textes pour aboutir à une participation massive à un stage de circonscription sur la production
                  d’écrit en 2007. Cela semble montrer une réflexion plus en profondeur sur l’analyse des pratiques.
              o Travail sur les énoncés et la compréhension de consignes
              o Collège : dynamique lettres/SVT autour de la langue.

Points faibles : Concernant l’écrit, en cycle 3, malgré une exigence notable dans certaines classes, l’amélioration de la trace écrite est peu
significative lors de l’analyse du protocole. L’engagement des enseignants dans le stage de circonscription semble être la réponse à leur
préoccupation..

Perspectives :
Prolonger la réflexion sur l’entrée dans l’écrit et en particulier la mise en place de la progression graphisme/écriture élaborée avec la
circonscription.
Diversifier les situations de production d’écrits et de lecture.
Poursuivre l’accent sur la maîtrise de la langue (production d’écrit, syntaxe, lexique, enseignement de l’oral )




  OBJECTIF I3 Faire progresser les apprentissages des élèves : Garantir l’accès des élèves à la culture
                                                                              scientifique et technique.

       Points positifs :
       o    En maternelle : L’accent est mis sur l’observation scientifique (aquarium, vivarium, loupes…).On assiste à une progression des
            résultats aux évaluations.
       o    Cycle 3 : L’accent mis sur les sciences est très variable selon les équipes, et porte essentiellement sur les connaissances, ce qui
            explique les résultats du protocole.
       Poins faibles :
       o    La démarche d’investigation n’est pas suffisamment mise en œuvre.

       Perspectives :
       Poursuivre les activités scientifiques et les expérimentations en classe.
       Placer plus régulièrement les élèves en situation d’invention d’expériences.




  Page 8 de 15
OBJECTIF II2 Faire progresser les parcours scolaires : Mettre en place des dispositifs d’aide
                et de soutien, notamment pour consolider les apprentissages méthodologiques.


    Points positifs :
              Sur l’aide aux élèves :
                    o Groupes de soutien au collège
                    o Elaboration d’une fiche d’aide méthodologique pour l’apprentissage des leçons.
                    o Réflexion pédagogique autour de la continuité cycle 3/collège

    Perspectives :
    Travailler sur la mémoire à moyen terme (connaissances acquises les semaines et mois précédents)
    Travailler sur les consignes en variant les propositions et en cherchant à élucider les implicites
    Travailler sur la mémoire à moyen terme (connaissances acquises les semaines et mois précédents)
    Emergence d’un besoin en maternelle et en cycle 2 : Travail sur le temps




     II Priorités Pédagogiques

          A. Premières orientations à l’issue du bilan et méthodologie de travail

Les différentes instances existantes et la demi-journée de travail interdegré de janvier 2007 ont permis aux équipes de
mettre en avant quelques éléments à prendre en compte pour l’élaboration du COS
Le mercredi 17 janvier 2007, les 110 professeurs présents se sont répartis en onze ateliers de travail (3 enseignants de
maternelle, 3 d’élémentaire, 4 de collège) et ont travaillé autour de documents d’aide afin de mettre en avant les 1 ou 2
objectifs leur paraissant essentiels pour le Contrat d’Objectifs Scolaires 2007-2011.

Les documents d’aide utilisés étaient     :
                                  -           les bilans d’action réalisés par les équipes disciplinaires du collège
                                  -           les bilans d’actions réalisés par les 10 écoles primaires
                                  -           le bilan intermédiaire du protocole d’évaluation du contrat de réussite qui a fait
                                              l’objet de passations auprès des élèves de GS, CE1 et CM2 en mai 2005 puis mai
                                              2006



La synthèse de ces travaux de groupe apparaît dans le tableau suivant :


                                                    Rendre l’élève acteur de ses
         Maîtrise de la langue                                                                           Lien écoles - familles
                                                          apprentissages
Améliorer :

 Langue orale                                   Développer l’autonomie, la                Aider les familles à
 Vocabulaire, registres de                     méthodologie                               accompagner la scolarité de leurs
    langue                                       Donner       du    sens              aux enfants
 Qualité de l’écrit                            apprentissages
 Justifier/argumenter
 Compréhension (des consignes)                                                                Communiquer avec les familles
                                                                                              de la maternelle au collège




Page 9 de 15
A la suite de ce travail, le stage interdegré accordé par M. l’Inspecteur d’Académie n’ayant pu avoir lieu, le
travail s’est décliné en 5 temps :
                                 - En Conseil Pédagogique, au collège : sélection d’objectifs ciblés parmi les
                                     précédents
                                 - En journée de stage premier degré, le 7 mai : proposition d’objectifs en
                                     tenant compte des priorités du collège.
                                 - Premier degré : réunion de travail le 16 juin pour faire le bilan après les
                                     dernières passations du protocole d’évaluation du Contrat.
                                 - Premier degré : réunion de travail avec les directeurs des 10 écoles du
                                     Réseau pour travailler sur les compétences…
                                 - Collège : Travail le 22 juin avec des représentants des disciplines
                                     (français, histoire-géographie, SVT, sciences physiques, mathématiques,
                                     anglais, technologie) pour cibler les compétences.



          B. Objectifs pédagogiques prioritaires

               Tableau synthétique

1 - Dans le domaine des apprentissages                                                     commentaires
                                                                                           - Dans toutes les disciplines, de façon
Améliorer la qualité de la trace écrite
                                                                                           transversale
(trace physique) : soin, qualité de la copie, propreté de l’écrit
                                                                                           - continuité avec le CRS 2004-2007
                                                                                           - dans tous les domaines, toutes les
Améliorer la maîtrise du vocabulaire et des registres de langue
                                                                                           disciplines
2 – Lien Ecole/Familles
Aider les familles à accompagner la scolarité de leurs enfants :
                                                                 - A décliner en continuité de la PS à la
- Compréhension du sens de l’école
                                                                 3ème.
- Place de l’élève/rôle de l’école/rôle des familles



               Détail des compétences priorisées par les équipes pour les différents niveaux d’enseignement
                en ce qui concerne :



Le vocabulaire et les registres de langue dans tous les domaines, toutes les disciplines :


Maternelle :
Décrire, comparer, classer dans tous les domaines (langage/Découverte du monde/Arts)

Compétences                                                                Actions
   Dire ce que l’on fait ou ce que fait un camarade, reformuler                        Arbres de compétences
                                                                                        Calendriers de projets
                                                                                        Cahiers de vie
                                                                                        Cahiers de sciences
                                                                                        Action de lire et faire lire (la part de reformulation gérée
                                                                                         par l’enseignant)

   Comprendre une histoire adaptée à son âge et le manifester en                       Travail sur les images
     reformulant dans ses propres mots la trame narrative de l’histoire                 Ecriture d’histoires
                                                                                        Mise en réseau d’albums (sections de grands)
   Dire ou chanter chaque année au moins une dizaine de comptines ou de
     jeux de doigts et au moins une dizaine de chansons et de poésies
                                                                                        Chorales
                                                                                        Rencontres poésie




Page 10 de 15
Cycle 2 :
Avoir une attitude réflexive, utiliser les outils dont on dispose pour résoudre un problème simple de langue,
chercher en tâtonnant des formulations plausibles, précises, pour expliquer, exprimer son idée.


Compétences : être capable de ….                                          Actions

   Rapporter un événement, un récit, une histoire, une information, une     Groupes de langage
     observation en se faisant clairement comprendre, et en adaptant son     Arbres de compétences
     niveau de langue à un destinataire précis                               Rencontres poésie
                                                                             Théâtre
   Extraire d’un texte littéraire ou documentaire les informations          Présentations de livres
     explicites permettant de répondre à des questions simples

   Rédiger un texte bref dans le cadre d’une activité de la classe en se    Défis-lecture
     faisant clairement comprendre et en adaptant le niveau de langue à      Fiches de lecture
     la situation de production et en réinvestissant les règles connues      Cahiers de littérature (en lien avec arts Plastiques)
     d’orthographe et de grammaire (courte lettre, récit, résumé …)
                                                                             Cahiers de productions écrites brèves
                                                                             Réalisations de fiches techniques ou recettes
                                                                             Créations d’histoires
                                                                             Cahiers d’expériences
                                                                             Compte-rendus de sorties




Cycle 3 :
Apprendre à structurer ses idées, à prendre intérêt à la langue, à rechercher les moyens d’exprimer précisément
sa pensée, dans tous les domaines

Compétences : être capable de ...                                         Actions
   Présenter oralement après s’y être préparé, les résultats                Débats
     d’une recherche ou d’une expérience, individuelle ou                    Théâtre
     collective, en expliquant la méthode de travail utilisée dans           Poésie
     l’intention d’informer, d’émouvoir, d’amuser (l’élève pourra            Relater les expériences scientifiques, artistiques,
     éventuellement utiliser, non un texte rédigé mais des notes               littéraires
     et des documents d’appui)

   Après lecture d’un texte narratif ou documentaire d’une à                Défi-lecture
     deux pages, en dégager le thème et en relever les
     informations importantes

   Dans le cadre d’un projet ou d’une activité d’écriture (récit,           Cahiers de productions d’écrit très diversifiées
     lettre, compte-rendu d’expérience), rédiger un texte d’un ou              (« mon cahier » ou « mes écrits »)
     deux paragraphes en respectant, après révision du texte, la
     ponctuation, les contraintes orthographiques, syntaxiques,
     lexicales et de présentation




Page 11 de 15
Collège :
Apprendre à répondre à une question par une phrase complète, rédiger un texte bref, cohérent : de la phrase simple vers le
paragraphe argumenté en utilisant un vocabulaire approprié.

Connaissances et compétences                                                    Actions déjà mises en avant

 Maîtrise de la langue française :
Connaissances : Les élèves devront connaître un vocabulaire juste et
précis pour désigner des objets réels, des sensations, des émotions, et en
connaître l’orthographe.
Capacités : Les élèves devront être capables de lire des œuvres                                  -    journal du collège
littéraires intégrales.                                                                          -    productions d’écrit au sein de
                                                                                                      projets spécifiques : slam,
 Culture humaniste :                                                                                 écriture de contes en 6ème,
Connaissances : Les élèves devront avoir des repères géographiques,                                   production par petits groupes
historiques, de société, en terme de vocabulaire spécifique.                                     -    atelier de pratique artistique :
Capacités : Les élèves devront être capables d’utiliser différents                                    théâtre
langages et modes d’expression (image, tableau, graphique …).                                    -    situations problème dans les
                                                                                                      matières scientifiques (et
 Langue vivante étrangère :                                                                          passage par l ‘écrit individuel) à
Connaissances : Les élèves devront posséder un vocabulaire suffisant                                  des moments clés du programme
pour comprendre des sujets simples, connaître les règles de                                      -    donner le programme du cours
prononciation.                                                                                        en début de chapitre ou période
Capacités : Les élèves devront être capables de communiquer de manière                                avec un centrage sur le
simple mais efficace, dans des situations courantes de la vie quotidienne.                            vocabulaire
                                                                                                 -    travail sur la langue grâce à
 Mathématiques :                                                                                     l’outil « classe mobile »
Capacités : Les élèves devront être capable de communiquer, à l’écrit                            -    atelier scientifique
comme à l’oral, en utilisant un langage mathématique adapté.
Attitudes : Rigueur et précision.

 Culture scientifique et technologique :
Capacités : Les élèves devront utiliser les langages scientifiques à l’écrit
et à l’oral, maîtriser les principales unités de mesure et savoir les
associer aux grandeurs correspondantes.
Attitudes : Les élèves devront développer un esprit critique et en
particulier faire la distinction entre le prouvé, le probable ou l’incertain.




          C. Stratégies mises en œuvre
          1. Accompagnement des enseignants
                    -    Les instances de fonctionnement (voir IA4 Modalités de pilotage) permettent d’accompagner la mise
                         en œuvre du contrat au niveau des équipes. Il est cependant difficile d’obtenir que les
                         représentants des écoles (ou équipes disciplinaires) dans ces instances représentent réellement
                         leurs collègues. (manque de temps de concertation en équipe consacré au fonctionnement du réseau)
                    -    Les temps d’accueil des nouveaux personnels en EP : ces temps sont proposés sur 1/2journée dans le
                         1er degré et sous forme d’une réunion de 2h dans le 2 nd degré, au moins un mois après la rentrée
                         scolaire. Ils se déroulent généralement en deux temps : un temps de présentation de l’Education
                         Prioritaire (national puis dispositif local) et un temps de réflexion sur la confrontation entre les
                         représentations initiales de l’EP et la réalité de la pratique au quotidien.
                    -    Les plans de formation :
                               1er degré : Le plan d’animations pédagogiques tient compte des besoins des personnels autour
                                 des objectifs du contrat de réussite scolaire :
                                                Ex 1 : le stage de circonscription sur la production d’écrit répond aux besoins
                                                pointés lors de l’analyse du protocole d’évaluation du contrat en juin 2006.
                                                Ex 2 : Le projet de circonscription sur le développement durable répond au
                                                besoin d’aide sur le domaine scientifique.
                               2nd degré : Un stage avec les IAIPR de lettres et de SVT permet aux enseignants de
                                 travailler les compétences transversales de l’utilisation de la langue, énoncées dans le cadre
                                 du socle commun.




Page 12 de 15
                 -   Les réunions de travail dans le cadre de la continuité CM2/6ème : Chaque année, plusieurs temps de
                     travail sont posés (la plupart hors temps scolaire) avec les enseignants de 6ème et les enseignants de
                     CM2. Les contenus concernent le travail autour des évaluations 6ème mais aussi la façon dont on
                     envisage chaque année la préparation des élèves à leur scolarité au collège (quinzaine sixième
                     jusqu’en 2005, appariements d’enseignants CM2/6ème depuis 2006. Ces rencontres sont aussi
                     l’occasion de produire des documents destinés au travail avec les élèves : fiche de relecture des
                     traces écrites, fiches méthodologiques en direction des élèves et des familles « comment je fais
                     mes devoirs, j’apprends mes leçons ».
                     Points positifs : la cohérence et la réflexion commune sur le RRS.
                     Points négatifs : la difficulté d’investir les enseignants chaque année, afin que chacun trouve son
                     compte dans les propositions du groupe.
                     Perspectives : Efforts à poursuivre en proposant quelquefois des temps de travail libérés ?
                     Accompagnement par les CPC , présentes chaque fois qu’un groupe de travail ou une instance se
                     réunit, par exemple pour aider à l’appropriation des textes du socle commun des compétences.



          2. Evaluation prévue

A la suite du bilan fait après les dernières passations du protocole d’évaluation du précédent contrat, une question se
pose :
                 -    Faut-il reconduire un tel protocole ?

Rappel du bilan sur le protocole :
                  -    Les passations étaient très lourdes pour les élèves comme pour les enseignants
                  -    L’existence de ce protocole d’évaluation a permis une forte mobilisation des enseignants, et des
                       questionnements profonds sur les pratiques de classe.
                  -    Les résultats sur les compétences des élèves sont cependant extrêmement difficiles à établir
                       concrètement.

Résultats des évaluations en annexe pour les 3 années.

A l’issue des différentes instances de travail, il est proposé que :
                  -   On évalue les actions, en terme de réalisation, de bilan quantitatif
                  -   On évalue les compétences des élèves, ce qui permettra de savoir si l’on a atteint les objectifs visés
                      par le contrat. Pour cela :
                                  Au collège, on utilisera les contrôles communs en ciblant les exercices en lien avec les
                                   compétences et connaissances mis en avant dans le COS.
                                  Dans le 1er degré, on utilisera les évaluations nationales et de circonscription : on
                                   tentera d’extraire les items correspondants aux objectifs du COS.



    Un stage interdegré a été demandé fin septembre, début octobre 2007, afin de permettre à tous les enseignants du
    RRE de s’approprier les objectifs du contrat. Il sera l’occasion d’un travail sur l’évaluation (conférence de M.
    ZORMAN sur l’évaluation programmée le samedi 6 octobre). Les modalités d’organisation de ce stage prévoient une
    participation d’une demi-journée par enseignant du Réseau, afin que chacun soit acteur et non pas soumis à la
    transmission de l’information par un collègue représentant l’école.




Page 13 de 15
     III Articulation avec d’autres dispositifs

          A. Projets d’école, projet d’établissement
                        Projets d’école :
                     Tout au long de l’élaboration du COS, la question de la cohérence des objectifs choisis avec ceux
                     des projets des écoles s’est posée. Cependant, les objectifs qui se profilaient pour ce nouveau
                     contrat étaient en continuité avec l’ancien (langue écrite) et apparaissaient dans tous les projets
                     des écoles. Les équipes ont supprimé avec regret l’objectif autour des sciences et de la démarche
                     scientifique, présent aussi dans la plupart des projets d’école, en reconnaissant qu’une dynamique
                     était lancée, et qu’elle ne disparaîtrait pas sous prétexte qu’elle était moins prioritaire que les
                     objectifs en terme de maîtrise de la langue.
                     Les projets d’école sont à ré-écrire en 2007-2008, les équipes ont compris que les objectifs mis en
                     avant pour le COS sont compris dans leurs priorités d’école qui seront elles-même plus larges.
                        Projet d’établissement :
                     Le contrat d’objectifs du collège a été construit parallèlement au COS du Réseau et intègre celui-ci,
                     les enseignants ayant compris que les objectifs ciblés avec le 1er degré constituent le cœur du
                     travail en réseau et les fondements de ce qui les rapproche de leurs collègues des écoles.
                     Les professeurs du collège participeront à ces temps d’appropriation du COS début octobre 2007.


          B. Articulation avec le CLAS de Sartrouville
Trois associations proposent de l’accompagnement scolaire aux écoles du REP et au collège. L’élaboration du Contrat local
a rassemblé les représentants des associations, les coordonnatrices, le principal du collège, et des directeurs d’école
(dont une directrice du REP). Trois écoles élémentaires du Réseau sont impliquées dans le dispositif. L’école élémentaire
Brossolette ne peut en bénéficier.
Point fort : Le travail autour du Contrat Local a permis aux écoles et aux associations d’avancer vers une réflexion
commune avec la municipalité. Le lien entre les écoles et les associations existe (pour certaines). Les coordonnatrices des
RRS travaillent ce lien par ailleurs : Rendez-vous bi-annuels avec les responsables associatifs pour faire le point du
fonctionnement de l’accompagnement scolaire avec ATRIUM et liaison avec les directeurs; rendez-vous de rentrée avec
la CSF pour faciliter le lien sur le collège.
Point faible : Cela fait 2 ans que le CLAS est écrit et la commune ne procède pas à la signature du contrat, ce qui fait que
la situation est identique à celle de juin 2005.
          C. L’école ouverte :
Le collège Romain Rolland est impliqué depuis plusieurs années dans ce dispositif et accueille les élèves sur la plupart des
petites vacances, ainsi que la première quinzaine de juillet.
En 2006, 248 élèves ont été accueillis durant les sessions d’été et de petites vacances scolaires. Ils ont participé à des
activités culturelles, sportives et de loisirs créatifs, organisées en particulier par des enseignants du collège.


          D. La classe passerelle

La classe passerelle a ouvert en septembre 2006. Travaillée avec les différents partenaires, mairie, CAF, Papothèque,
elle accueille actuellement 13 enfants et permet un travail approfondi avec les enfants et un de leurs parents.
L'organisation pédagogique et éducative se met progressivement en place et aboutit actuellement à une véritable
implication des familles qui, en concertation permanente avec l'équipe professionnelle de la classe (enseignante,
éducatrice, ATSEM) se réunissent chaque jeudi dans la classe pour des ateliers à thème avec les enfants et des groupes
de paroles avec des intervenants extérieurs : IEN, conseillères pédagogiques, membres du RASED, psychologue,
coordonnatrice, médecin scolaire, infirmière...


          E. Dispositif de Réussite Educative

Le Dispositif se concrétise à Sartrouville depuis quelques mois seulement. Les coordonnatrices, sollicitées par la mairie, y
prennent part très activement, sur deux gros dossiers en développement : les clubs « coup de pouce » et la mise en place
de l’Equipe Pluridisciplinaire de Soutien.

                 o   Clubs coup de pouce : le Réseau Romain Rolland se mobilise pour aider à cette mise en œuvre, les
                     enseignants en ayant compris tous les enjeux. Les coordonnatrices ont obtenu l’aide de l’APFée pour
                     informer puis former les enseignants volontaires pour animer des clubs.


Page 14 de 15
                    Les écoles Paul Bert et Brassens ont accueilli 3 clubs de février à juin 2007. Les personnels
                    enseignants constitueront la totalité des animateurs de ces clubs fonctionnant de 16h30 à 18h.
                    L’école Léo Lagrange souhaitait également que ses élèves bénéficient de ce dispositif, mais les
                    enseignants étant déjà très mobilisés sur l’étude ou l’accompagnement scolaire n’ont pu se libérer
                    pour cette nouvelle offre d’aide aux élèves. Des enseignants des écoles maternelles du réseau se
                    sont également mobilisés.
                    Une réflexion se développe avec certains partenaires associatifs, afin d’articuler le mieux possible
                    ces différents types d’aide péri-scolaires pour les élèves, afin également de permettre aux parents
                    de s’y retrouver dans les propositions et d’éviter le phénomène de la concurrence.
                    Cette réflexion pourra aboutir d’autant mieux si l’on parvient à travailler avec la commune autour
                    des dispositifs de façon globale : signature du CLAS, articulation entre les 3 types d’aide, étude,
                    accompagnement scolaire, clubs « coup de pouce » …

                o   Equipe Pluridisciplinaire de Soutien : L’instance s’est réunie plusieurs fois et a établi sa charte de
                    confidentialité et ses modalités de fonctionnement. Les personnels sollicités ont appris à travailler
                    ensemble. Le REP Romain Rolland est présent à travers la CPE et l’AS du collège, une directrice
                    d’école maternelle et sa coordonnatrice. Une information des directeurs d’école a eu lieu sur le
                    premier degré. Les personnels présents en EPS sont relais pour les repérages. Le dispositif est donc
                    opérationnel depuis quelques semaines et prêt à fonctionner efficacement à la rentrée 2007.




Page 15 de 15

								
To top