Sportifs de haut niveau parapente by x9dIT3Z

VIEWS: 270 PAGES: 39

									Chers Amis,
Pour répondre à la demande de publics consommateurs de loisirs sportifs, touristiques ou culturels divers, les
sports aériens se doivent d’être performants. Il est nécessaire que les groupements sportifs proposent des
activités plus diversifiées et attrayantes, un apprentissage plus ludique, sans exclure un renforcement de la
sécurité.
Le Mondial de l’air, à Gap-Tallard, constitue un premier pas vers cet élargissement des pratiques sportives
aériennes. Nous devons tous ensemble gagner ce pari sur l’avenir.
Dans le cadre du programme Vol libre 2 000, la multiactivité de nos trois disciplines se poursuit. Nos structures
doivent s’adapter et s’efforcer à davantage de compétence, d’efficacité, de communication interne et externe,
d’implication dans la vie fédérale. Il s’agit d’être, plus que jamais, AU SERVICE DU LICENCIE.
Le licencié doit être fier d’adhérer à la FFVL et heureux de contribuer à son développement et à sa
représentativité.
Isolés, on ne peut être performants. Seule la SOLIDARITE de tous permet de réussir et GAGNER.
La sécurité sur les sites est L’AFFAIRE DE TOUS!
Les OUBLIS ou DEFAUTS D’ACCROCHAGE n’arrivent pas qu’aux autres.
Je compte sur vous. Bons vols.
Avec toute mon amitié sportive.

                                                                                                       Gérard Blandin

La Bresse, commune du département des Vosges, organise du 28 juillet au 2 août la finale du
championnat de France de parapente. L’organisation en a été confiée à l’association locale La Bressaude.
Un défi organisationnel mais aussi économique pour ce très dynamique club multisport. L’occasion
d’améliorer considérablement le site local grâce à un investissement sans précédent.

Olivier Burghelle
élu président
de la CIVL

La FAI, Fédération aéronautique internationale, est la gestionnaire de toute l’activité aérienne sportive et de loisirs
de notre planète, de l’aéromodélisme au vol à voile en passant par la montgolfière, l’ULM, le parachutisme ou… le
vol libre. La CIVL justement, Commission internationale du vol libre, gère au sein de la FAI notre activité dans
toute sa diversité. Olivier Burghelle, vice-président de la FFVL, vient d’être élu président de la CIVL. C’est là un
grand honneur pour Olivier, auquel VOL Passion adresse ses plus chaleureuses félicitations, et pour tout le vol
libre français aux destinées duquel Olivier se consacre depuis de nombreuses années. Mini portrait!

DELTA
Du 22 au 29 août à Fleuré (86)

PARAPENTE
Du 28 juillet au 2 août
à La Bresse (88)

PARAPENTE JEUNES
Du 27 au 30 août à Mieussy (74)
CLUBS DELTA
Les 22 et 23 août aux Carroz
d’Arâches (74)

PAYS DE PLAINE PARAPENTE
Les 22 au 29 août 1998 à Pont d’Ouilly (14)

25E COUPE ICARE
Du 18 au 20 septembre à St Hilaire - Lumbin (38)

FESTIVENTU
Du 25 octobre au 1er novembre à Calvi (20)
Alsace (67, 68)
42 B, rue Brisgau - 68121 - Urbes - 03 89 82 71 01
Président - Nicolini Gilbert - 68121 - Urbes - 03 89 82 71 04
Information - Cosnier Patrick - 68160 - Sainte Marie aux Mines - 03 89 58 86 43
Jeunes - Bronner Jean - 68127 - Oberhergheim - 03 89 49 43 51
Médical - Hofgaertner Bernard - 88250 - La Bresse - 03 29 25 60 61
Sécurité - Grusenmeyer Marc - 68470 - Fellering - 03 89 82 11 84
Site - Bronner Jean - 68127 - Oberhergheim - 03 89 49 43 51
Compétition delta - Garing Fabien - 67170 - Brumath - 03 88 51 86 76
Compétition parapente - Sibille Fabrice - 68500 - Guebwiller - 03 89 74 61 37
RRF* delta - Marck Philippe - 68610 - Le Markstein - 03 89 82 68 54
RRF parapente - Lidy Christophe - 68160 - Ste Marie aux Mines - 06 07 95 40 32

Aquitaine (24, 33, 40, 47, 64)
41 Avenue du Tonkin - 64140 - Billère - 05 59 72 95 88
Président - Pichery Bernard - 64140 - Billère - 05 59 72 95 88
Information - Benquet Régis - 97190 - Le Gosier -
Médical - Idrac Jean-Marc - 64700 - Hendaye - 05 59 20 16 52
Site - Bayens Didier - 64490 - Borce - 05 59 34 87 53
Vol de plaine - Colomina Patrick - 47160 - Damazan
Compétition delta - Dubourg Sébastien - 47160 - Monheurt - 05 53 79 46 13
Compétition parapente - Blanchot Alain - 31400 - Toulouse - 05 62 26 56 74
RRF delta - Guillen Bruno - 33650 - La Brède - 05 56 78 45 15
RRF parapente - Casaurang Daniel - 64490 - Osse en Aspe - 05 59 34 50 06
Médecin relais - Jean-Marc Idrac - 64700 Hendaye - 05 59 20 19 11

Auvergne (3, 15, 43, 63)
4 Chemin des Garennes - 63960 - Veyre - Monton - 04 73 69 72 00
Président - Alexandre Jean-François - 63960 - Veyremonton - 04 73 69 72 00
Cerf - volant - Richard Patrick - 63114 - Authezat - 04 73 39 57 01
Information - Faure Jacques - 63400 - Chamalieres - 04 73 19 11 05
Jeunes - Bert Christophe - 83200 - Toulon - 04 94 24 80 46
Médical - Tavernier Françoise - 63000 - Clermont Ferrand - 04 73 90 30 99
Sécurité - Campredon Arnaud - 63200 - Riom - 04 73 38 69 04
Site - Veniat Robert - 63115 - Mezel - 04 73 83 18 24
Vol de plaine - Geselle Jean-Pierre - 03000 - Moulins - 04 70 20 20 48
Compétition delta - Leyrit Olivier - 63140 - Chatelguyon - 04 73 86 18 39
Compétition parapente - Gibert Jacques - 63110 - Beaumont - 04 73 34 06 10
RRF delta - Leydier Christian - 63600 - Saint Ferréol des Côtes - 04 73 82 29 16
RRF parapente - Courtasson Rémi - 63450 - Olloix - 04 73 39 07 16
Médecin relais - Michel Belouvet - 15000 Aurillac - 04 71 46 56 56 / Michel Grossard - 63160 Billom - 04 73 68 31
06

Basse Normandie (14, 50, 61)
Les Telliers - 14260 - Ondefontaine - 02 31 77 60 65 -
Président - Marie Jean-Pierre - 14260 - Ondefontaine - 02 31 77 60 65
Information - Lesage François - 61100 - St Paul - 02 33 96 06 27
Site - Legros Jacques - 14220 - Angoville - 02 31 40 71 66
Vol de plaine - Jeanne Marc - 49000 - Angers - 02 31 90 19 39
Compétition delta - Heitz Isabelle - 48727 - Billerbeck - 4925437110
Compétition parapente - Leclerc Philippe - 14220 - Tournebu
RRF delta - Furlani Valérie - 50340 - Les Pieux - 02 33 53 31 82
RRF parapente - Furlani Valérie - 50340 - Les Pieux - 02 33 53 31 82
Médecin relais - Alain Paras - 14100 Lisieux - 03 31 62 32 70
Bourgogne - Franche-Comté (21, 25, 39, 58, 70, 71, 90)
Rue du Poupet - 39110 - Saint Thiébaud - 03 84 73 27 42
Président - Pillet Marc - 90300 - Valdoie - 03 84 26 62 00
Médical - Simonet Bernard - 71390 - Buxy - 03 85 92 01 42
Site - Vermot-Gauchy Joseph - 39300 - Champagnole - 03 84 52 21 72
Vol de plaine - Jeanney Fabrice - 25000 - Besançon - 03 81 88 82 89
Compétition delta - Geneste Pierre - 39310 - Lamoura - 03 84 41 25 82
Compétition parapente - Humbert Olivier - 21310 - Mirebeau Sur Bèze - 03 80 36 58 50
RRF delta - Bouvard Jacky - 39220 - Les Rousses - 03 84 60 09 83
RRF parapente - Bouvard Jacky - 39220 - Les Rousses - 03 84 60 09 83
Médecin relais - Bernard Simonet - 71390 Buxy - 03 85 92 01 42 / Jacques Pignard - 25000 Besançon - 03 81 81
49 70 / Département du Jura : Hazem Mawazini - 39220 Les Rousses - 03 84 60 06 31

Bretagne (22, 29, 35, 56)
Brignou - 29550 - Plomodiern - 02 98 81 50 27
Président - Guilloux Alain - 35510 - Cesson Sévigné - 02 99 83 45 25
Information - Guillosson Marc - 35000 - Rennes - 02 99 33 09 20
Médical - Duchesnay Patrick - 35850 - Gévèze - 02 99 69 01 76
Vol de plaine - Mouton Thierry - 35000 - Rennes - 02 99 51 61 53
Compétition delta - Mouton Thierry - 35000 - Rennes - 02 99 51 61 53
Compétition parapente - Rio Jean-Luc - 35400 - St Malo - 02 99 82 32 27
RRF delta - Ollivier Loïc - 29550 - Plomodiern - 02 98 81 50 27
RRF parapente - Ollivier Loïc - 29550 - Plomodiern - 02 98 81 50 27
Médecin relais - Patrick Duchesnay - 35520 La Mézière - 02 99 69 38 60

Champagne - Ardennes (8, 11, 51, 52)
14 rue Raymond Queneau - 51370 - St Brice Courcelles - 03 26 82 49 29
Président - Sinzot Marc - 51370 - St Brice Courcelles - 03 26 87 46 74
Information - Sinzot Marc - 51370 - St Brice Courcelles - 03 26 87 46 74
Médical - Gendrot François - 52300 - Joinville
Site - Bonazza Gilles - 08150 - Sormonne - 03 24 54 96 51
Vol de plaine – Rozoy Jean-Paul - 10240 - Ramerupt - 03 25 37 67 12
Compétition delta - Capelle Bruno - 52000 - Choignes - 03 25 32 37 26
Compétition parapente - Potie Xavier - 08000 - Villers Semeuse - 03 24 33 35 85
RRF delta - Capelle Bruno - 52000 - Choignes - 03 25 32 37 26
RRF parapente - Sinzot Yves - 51390 - Germigny - 03 26 03 60 48
Médecin relais - François Gendrot - 52130 Wassy - 03 25 55 33 57

Corse
Résidence du Palais de justice - Bâtiment A - 20200 - Bastia - 04 95 31 52 28
Président - Salerno Jean - 20200 - Bastia - 06 08 72 74 86
Information - Riolacci-Giammari Simone - 20221 - Cervioni - 04 95 38 13 44
Site - Franceschi Jean-Yves - 20217 - St Florent - 04 95 37 01 79
Compétition parapente - Salerno Jean - 20200 - Bastia - 06 08 72 74 86
RRF delta - Giammari-Carlu Felice - 20221 - Cervioni - 04 95 38 13 44
RRF parapente - Giammari-Carlu Felice - 20221 - Cervioni - 04 95 38 13 44

Haute Normandie (76)
10 av. Pierre Courtade - 76610 - Le Havre - 02 35 51 37 16
Président - Morici Philippe - 76610 - Le Havre - 02 35 51 37 16
Cerf - volant - Milbeau Laurence - 76600 - Le Havre - 02 35 42 51 49
Information - Devingt Marcel - 76610 - Le - Havre - 02 35 47 13 55
Médical – Brunet Jean - Charles - 76600 - Le Havre - 02 35 48 27 23
Site - Wacogne Roland - 27000 - Evreux - 02 32 39 47 02
Vol de plaine - Smetek Hervé - 27000 - Evreux - 02 32 38 68 74
Compétition delta – Rivière Jean-Marc - 76600 - Le Havre - 02 35 43 59 23
Compétition parapente - Vial Jean-Luc - 76600 - Le Havre - 02 35 42 67 90
RRF delta - Darras Pierre - 80100 - Abbeville -
RRF parapente - Ortega Francisco - 27000 - Evreux - 02 32 38 22 37
Médecin relais - Jean-Charles Brunet (delta) - 76600 Le Havre - 02 35 48 27 23 / Thierry Lecoquière (parapente)
- 76620 Le Havre - 02 35 46 25 10
Languedoc - Roussillon (11, 30, 34, 48, 66)
Mas de Londres - 34380 - St Martin de Londres - 04 67 55 75 74
Président - Gilles Yves - 34380 - Mas de Londres - 04 67 55 75 74
Cerf - volant - Trouillet Michel - 34980 - St Gély du Fesc -
Jeunes - Fourmigue Nathalie - 11130 - Sigean - 04 68 48 62 93
Médical - Luccioni Pierre - 11100 - Narbonne - 04 68 42 61 31
Site - Lubrez Bernard - 30870 - St Comes et Maruejols - 04 66 81 37 61
Vol de plaine - Martin Jose Raoul - 34070 - Montpellier - 04 67 06 95 76
Compétition delta - Dieuzeide-Banet Françoise - 34000 - Montpellier - 04 67 45 20 04
Compétition parapente - Rispoli Marc - 66120 - Targasonne - 04 68 30 59 44
RRF delta - Miramond Luc - 30170 - Pompignan - 04 66 77 61 51
RRF parapente - Thibal Serge - 66120 - Egat - 04 68 30 61 48
Médecin relais - Pierre Luccioni - 11100 Narbonne - 04 68 32 22 58

Limousin - Poitou - Charente (16, 17, 19, 23, 46, 79, 86, 87)
23, rue de la Thibauderie - 86170 - Aventon - 05 49 51 56 92
Président - Pichard François - 86170 - Avanton - 05 49 51 56 92
Cerf - volant - Boulesteix Léonard - 87570 - Rilhac Rancon - 05 55 36 77 28
Information - Pillet Didier - 16100 - Chateaubernard - 05 45 32 37 83
Site - Fontan Bruno - 86000 - Poitiers
Vol de plaine - Breton Dominique - 17340 - Chatelaillon - 05 46 56 22 01
Compétition delta - Tantot Olivier - 87000 - Limoges - 05 55 01 36 91
Compétition parapente - Nouraud Alain - 17400 - Bignay - 05 46 26 33 61
RRF delta - Prat François - 24120 - Terrasson - 05 53 51 53 64
RRF parapente - Nouraud Alain - 17400 - Bignay - 05 46 26 33 61

Lorraine (54, 55, 57, 88)
3 Route de la Louvière - 88120 - Vagney - 03 29 61 29 59 -
Président - Bredat Claude - 88120 - Vagney - 03 29 61 29 59
Médical - Hofgaertner Bernard - 88250 - La Bresse - 03 29 25 60 61
Site - Dieuze Patrick - 54270 - Essey les Nancy - 03 83 53 62 03
Vol de plaine - Wohlschlegel Théo - 57130 - Ars sur Moselle - 03 87 60 73 84
Compétition delta - Lanser Pascal - 57330 - Hettange Grande - 03 82 54 32 81
Compétition parapente - Hantz Dominique - 88120 - Sapois - 03 29 24 73 95
RRF delta - Ferry Bernard - 54110 - Crevic - 03 83 46 98 30
RRF parapente - Bredat Claude - 88120 - Vagney - 03 29 61 29 59
Médecin relais - Bernard Hofgaertner - 88250 La Bresse - 03 29 25 60 61 / Alain Soulas - 88000 Epinal - 03 29
34 80 41

Martinique
Maison des sports - Pointe de la Vierge - 97200 - Fort de France - 05 96 73 28 18
Président - Sottovia Jean-Luc - 97200 - Fort de France - 05 56 64 35 77
Cerf - volant - Chapin Désiré - 97200 - Fort de France
Information - Furic Lionel - 97224 - Ducos - 05 96 77 14 03
Site - Rolde Bernard - 97232 - Le Lamentin - 05 96 50 73 93
RRF delta - Lemaitre Jean-Loup - 97200 - Fort de France - 05 96 64 69 75
RRF parapente - Chicheportiche Eric - 31110 - Bagnères de Luchon - 05 61 79 17 67

Midi - Pyrénées (9, 12, 31, 32, 46, 65, 81, 82)
2 rue Blanche - 31500 - Toulouse - 05 61 54 02 54
Président - Baben Claude - 31500 - Toulouse - 05 61 16 25 48
Information - Barral Christine - 31520 - Ramonville - 05 61 73 15 64
Jeunes - Wyss Eric - 81700 - Puylaurens - 05 63 75 43 56
Site - Prime Marc - 31520 - Ramonville - 05 61 73 15 64
Vol de plaine - Grimoux Olivier - 31100 - Toulouse - 05 61 44 64 93
Compétition delta - Andreu Christian - 31400 - Toulouse - 05 61 34 24 73
Compétition parapente - Ricaud Bernard - 65400 - Ayros - Arbouix - 05 62 90 35 76
RRF delta - Becheau Patrick - 24220 - Saint Cyprien - 05 53 59 49 32
RRF parapente - Teulier Vincent - 31110 - Saint Paul d’Oueil - 05 61 79 84 11

Nord (2, 27, 59, 60, 62, 80)
23 rue du Camp français - 59260 - Lézennes - 03 20 91 94 02
Président - Lajsner Hervé - 59260 - Lézennes - 03 20 91 94 02
Cerf - volant - Lesaffre Odile - 59700 - Marcq en Baroeul - 03 20 51 57 00
Information - Lajsner Hervé - 59260 - Lézennes - 03 20 91 94 02
Jeunes - Duhin Renaud - 59169 - Roucourt - 03 27 89 67 38
Vol de plaine - Beauchamp Jacques - 80090 - Amiens - 03 22 47 12 76
Compétition delta - Carre Bruno - 80190 - Epénancourt
Compétition parapente - Plays Philippe - 59000 - Lille - 03 20 53 51 00
RRF delta - Van-Belleghem Philippe - 59500 - Douai - 03 27 88 80 43
RRF parapente - Van-Belleghem Philippe - 59500 - Douai - 03 27 88 80 43

Nouvelle Calédonie
162 rue J.M de Heredia Koutio - 98800 - Nouméa - 00 687 24 90 09
Président - Di-Luccio Brigitte - 98800 - Nouméa - 00 687 41 23 00
Information - Bossard Jean - Louis - 98800 - Nouméa - 00 687 24 03 51
Site - Mazzocco Franck - 98800 - Nouméa - 00 687 25 90 88

Paris - Ile de France (18, 28, 36, 37, 41, 45, 75, 77, 78, 89, 91, 92, 93, 94, 95)
Résidence boucles de la Seine - 3 rue Pasteur - 92210 - St Cloud - 01 41 12 94 48
Président - Ouldali Sonia - 92210 - St Cloud - 01 41 12 94 48
Cerf - volant - Petit Jean-Michel - 94500 - Champigny sur Marne - 01 48 85 40 69
Information - Pequignot Sylvie - 92150 - Suresnes - 01 41 18 91 97
Médical - Luong Quang Tien - 77450 - Montry - 01 64 63 40 12
Site - Carre Gilbert - 95130 - Franconville la Garenne - 01 34 15 02 34
Vol de plaine - Millot Gérard - 75011 - Paris - 01 44 24 84 79
Compétition delta - Agenes Fabien - 92220 - Bagneux - 01 46 64 18 66
Compétition parapente - Vaidie Gilbert - 94800 - Villejuif - 01 47 26 08 99
RRF delta - Monteil Eric - 77400 - Thorigny sur Marne - 06 09 22 23 84
RRF parapente - Gabily Laurent - 91100 - Villabe - 01 60 86 16 23
Médecin relais - François Feyeux - 75010 Paris - 01 40 35 35 71

Pays de Loire (44, 49, 53, 72, 85)
La Nouillère - 49220 - Le Lion d’Angers - 02 41 95 33 77
Président - Le Bras Erwan - 49220 - Grez Neuville - 02 41 95 33 77
Cerf - volant - Menard Matthieu - 49000 - Angers - 02 41 87 68 14
Information - Rivallin Claude - 44120 - Vertou - 02 40 33 03 29
Médical - Bourreli Bernard - 44100 - Nantes - 02 40 73 92 55
Site - Rivallin Claude - 44120 - Vertou - 02 40 33 03 29
Vol de plaine - NuytsCharles - 72220 - St Mars d’Outille - 02 43 42 75 06
Compétition delta - Maillard Claude - 49300 - Cholet - 02 41 71 21 01
Compétition parapente - Heimst Donatien - 49000 - Angers - 02 41 66 77 50
RRF delta - Marteau Gilles - 49170 - Saint Léger des Bois - 02 41 39 59 02
RRF parapente - Marteau Gilles - 49170 - Saint Léger des Bois - 02 41 39 59 02
Médecin relais - Bernard Bourreli - 44000 Nantes - 02 40 08 48 58 / Gérard Lucas - 44300 Nantes - 02 40 50 76
82
Polynésie Française
BP 5394 - Pirae - 98700 - Tahiti - Polynésie Française - 00 689 58 33 48
Président - Terraillon Denis - 98700 - Papeete - 00 689 58 33 48
Information - Roche Thierry - 98700 - Papeete - 00 689 42 98 15
Site - Yu Hing Jacques - 98700 - Punaavia - 00 689 82 26 62
Compétition delta - Bourdais Lionel - 98700 - Arue - 00 689 43 88 97
Compétition parapente - Bourdais Lionel - 98700 - Arue - 00 689 43 88 97
RRF delta - Kellermann Yves - 98700 - Papeete
RRF parapente - Kellermann Yves - 98700 - Papeete
Provence (4, 5, 13, 84)
Le Prunellier - Les vergers du moulin - 05000 - Gap - 04 92 53 43 23
Président - Provost Yannick - 05000 - Gap - 04 92 53 43 23
Cerf - volant - Ferrier Nicolas - 84800 - L’Isle sur la Sorgue - 04 90 38 30 08
Information - Czyzewski François - 04700 - Oraison - 04 92 79 84 66
Jeunes - Schwab Gilles - 04140 - Montclar - 04 92 35 30 24
Médical - Jeannin Bruno - 04160 - L’Escale - 04 92 64 40 01
Site - Esposito Sauveur - 04250 - Faucon du Caire - 04 92 68 31 37
Vol de plaine - Waltzer Claude - 05300 - Laragne - 04 92 66 24 17
Compétition delta - Guerin Didier - 04420 - Marcoux - 04 92 35 47 05
Compétition parapente - Payot Jean-Michel - 05100 - Briancon - 06 11 10 95 77
RRF delta - Teil Charles - 05700 - Trescléoux - 04 92 66 29 20
RRF parapente - Faure Olivier - 38120 - Le Fontanil - 06 08 18 89 18
Médecin relais - Bruno Jeannin - 04160 L’Escale - 04 92 64 40 01
La Réunion
59 route Hubert Delisle - 97426 - Les Trois Bassins - 02 62 24 90 11
Président - Richard Cyrille. - 97426 - Les Trois Bassins - 02 62 24 90 11
Cerf - volant - Tocny Gilbert - 97434 - St Gilles les Bains - 02 62 24 67 26
Jeunes - Sery Jean-Gérard - 97430 - Le Tampon - 02 62 27 84 33
Médical - Macherez Gilles - 97434 - St Gilles les Bains - 02 62 24 66 89
Site - Artigarrede Gilbert - 97424 - Piton Saint Leu - 02 62 34 33 36
Vol de plaine - Palmarini Jean - Claude - 97434 - St Gilles les Bains - 02 62 24 13 29
Compétition delta - Riou Georges - 97400 - St Denis - 02 62 30 01 67
Compétition parapente - Grosser David - 97490 - Ste Clotilde - 02 62 28 53 69
RRF delta - Moinet Frédéric - 97434 - St Gilles les Bains - 02 62 85 04 00
RRF parapente - Jourdain Johnny - 97400 - St Denis - 02 62 21 35 27
Médecin relais - Gilles Macherez - 97460 St Paul - 02 62 24 64 26

Rhône - Alpes (1, 7, 26, 38, 42, 73, 74)
Centre d’activité de la Rize - 114 quai de la Rize - 73000 - Chambéry - 04 79 85 17 82
Président - Schaeffer Jean - Claude - 74410 - St Jorioz - 04 50 68 99 90
Cerf - volant - Montagnat Gérard - 26120 - Chabeuil - 04 75 59 07 55
Information - Schaeffer Jean - Claude - 74410 - St Jorioz - 04 50 68 99 90
Jeunes - Montagnat Guillaume - 26120 - Chabeuil - 04 75 59 07 55
Médical - Radoszycki Philippe - 73000 - Chambéry - 04 79 68 88 88
Site - Beretta Jean - 26120 - Chabreuil - 04 75 59 21 55
Vol de plaine - Nouraud Alain - 17400 - Bignay - 05 46 26 33 61
Compét. delta - Guillemot Renaud - 38330 - Saint Nazaire les Eymes - 04 76 52 73 67
Compétition parapente - Escriba Frédéric - 74290 - Talloires - 04 50 64 43 23
RRF delta – Duplan Hervé - 74470 - Lullin - 04 50 73 87 36
RRF parapente - Beauvallet Eric - 38660 - St Hilaire du Touvet - 04 76 08 39 20
Médecin relais - Médecin Régional : Pascale André-Kurtz - 38660 St Hilaire du Touvet - 04 76 08 38 65 /
Département de l’Ardèche : Patrick Robinet - 07200 Aubenas - 04 75 93 46 72 / Département de l’Isère : Nicolas
Schmidt - 38660 St Hilaire du Touvet - 04 76 08 30 12 / Département de la Savoie : Gilles Cholley - 73000
Chambéry - 04 79 75 23 22 / Département de la Haute Savoie : Bernard Deschamps - 74000 Annecy - 04 50 51
03 46
Sud - Est (6, 83)
20, avenue du Loup - 06270 - Villeneuve - Loubet - 04 93 73 16 99
Président - Letitre Renaud - 06270 - Villeneuve Loubet - 04 93 73 16 99
Cerf - volant - Grasso Joël - 83520 - Roquebrune sur Argens - 04 94 45 42 79
Médical - Bacca Jean-Pierre - 06670 - Levens - 04 93 79 72 79
Site - Pitchers Robert - 06410 - Biot - 04 93 65 16 05
Compétition parapente - Zanzi Serge - 06620 - Le Bar sur Loup - 04 93 42 90 33
RRF delta - Boué Jean-Luc - 06620 - Le Bar sur Loup - 04 93 09 44 54
RRF parapente - Pollet Patrick - 06480 - La Colle sur Loup - 04 93 07 47 35
Médecin relais - Jean-Pierre Bacca - 06670 Levenc - 04 93 79 72 79

Les responsables nationaux
Président : Blandin Gérard - 04 93 88 62 89
Secrétaire général et sites : Masse Hervé - 04 78 76 98 13
Trésorier : Boiseaux Christian - 04 50 67 40 70
Vice-président d’honneur et relations internationales :
Burghelle Olivier - 02 96 70 01 25
Vice-président et cerf-volant : Ducret Jean Louis - 01 48 89 67 94
Vice président : Majenti Robert - 04 68 63 90 98
Vice président et compétition parapente : Payot Jean Michel - 04 92 20 52 19
Vice-président et coordination des ligues : Gérard Vieux - 04 76 71 61 38
Compétition delta : Denis Poitevin - 04 50 03 38 34
Enseignement : Bouvard Jacky - 03 84 60 09 83
Information et communication : Corgier Jean Louis - 01 60 64 28 79
Jeunes : Paget-Goy Armelle - 03 84 60 16 11
Médical : Clapé Jean François - 04 66 82 10 60
Sécurité : Varner Marion - 04 94 95 11 27
Vol de plaine : Marteau Gilles - 02 41 39 59 02
Multi-activités aériennes : Barthère Alain - 04 92 35 15 24
Attaché à la communication, aux sites et aux ligues : Yves Gilles
- 04 67 55 75 74
Attaché à la compétition delta : Walbec Richard - 05 67 59 06 67
Attachée cerf-volant : Tifenn Leborgne - 04 68 30 11 79
Préparation équipe de France et développement du delta féminin : Mocellin Françoise - 04 50 02 36 96
Sportifs de haut niveau parapente et pôles espoirs :
Exiga Didier - 04 68 30 62 38 – Laplagne Michèle - 05 62 99 65 60

Les cadres techniques
Directeur technique national :
Ambal Michel - 74120 - Praz sur Arly - 04 50 21 82 40
Entraîneur national parapente :
Goueslain Yves - 73100 - Aix les Bains - 04 79 88 24 43
Entraîneur national delta :
Pouget Ambroise - 19490 - Sainte Fortunade - 05 55 20 07 70
Cadres techniques :
Berger Nathalie - 73230 - Verel Pragondran - 04 79 33 05 05
Cessio Christine - 66120 - Targasonne - 04 68 30 59 44
Chamerat Laurent - O9200 - Erp - 05 61 66 16 60
Cuizinaud François - 44325 - Nantes cedex 3 - 02 40 52 44 47
Dedieu Alain - 65170 - Saint Lary - 05 62 98 49 22
Delacote Gérard - 68160 - Ste Marie aux Mines - 03 89 58 82 64
Fouilleux Agnès - 38660 - Le Touvet - 04 76 92 45 01
Petrini Pascal - 74540 - Mures - 04 50 68 17 09
Rispoli Marc - 66120 - Targasonne - 04 68 30 59 44
Vieilledent Stéphane - 12100 - Millau - 05 65 61 16 40

Le secrétariat
4, rue de Suisse - 06000 - Nice - Tél : 04 93 88 62 89 - Fax : 04 93 16 15 62
Direction administrative et financière : Accard Marie-Christine
Informatique, accidents, monitorat : Del Gamba Gilbert
Licences, cerf-volant : Di Maggio Patricia
Clubs, écoles : Maurel Sophie
Compétition, CFD, boutique : Parnet Sylvain

*RRF=responsable régional formation


La pompe
à Jules
Que se passent-il donc dans la tête d’un piaf? Michel Mouze est un vieux de la vieille du vol libre. Il écrit depuis
fort longtemps dans la presse spécialisée sur ce qui est son sujet de prédilection, le vol, celui des oiseaux, celui
des humains… VOL Passion l’a d’ailleurs aidé à diffuser une enquête concernant les rencontres entre ces deux
types de volatiles et on a pu en lire dans nos colonnes le résultat. “La pompe à Jules”, 1er livre de Michel, nous
entraîne dans les aventures de Julio, le vautour fauve, et de sa tribu au-dessus des Grands Causses. Un récit
passionnant, drôle, éducatif. Les références et clins d’œil au vol libre ne manquent pas. Les libéristes se
retrouveront un peu, beaucoup, dans ce récit débridé… La pompe à Jules est paru aux Editions Loubatières.
140 F dans toutes les bonnes librairies! z

Le
parapente
On connaît les talents de photographe et de journaliste de Xavier Murillo. Xavier vient de faire paraître aux
Editions E/P/A un ouvrage dont le titre « Parapente » résume parfaitement le sujet. L’univers du parapente,
matériel et équipement, voler de ses propres ailes, distance et compétition, le parapente à travers le monde,
carnet pratique, sont les titres des différents chapitres qui survolent la plupart des aspects de notre sport. Des
photos superbes, de la bonne vulgarisation… 157 F dans toutes les bonnes librairies! z

Le guide Delage
Le Guide Delage de l’aviation générale en est à sa 31e édition. S’il est particulièrement destiné aux pilotes IFR et
VFR qui ne sauraient se passer d’un des 430 terrains d’aviation français répertoriés et cartographiés, il peut
cependant intéresser le pilote de vol libre pour les autres renseignements qu’il recense : météo, termes
aéronautiques, informations d’ordre général, ateliers, hôtels, restaurants des différentes étapes… Et puis il n’est
peut-être pas inutile d’avoir sous la main les cartes d’approches de ces aérodromes, ne serait-ce que pour les
éviter quand vous programmez vos cross!.. Guide Delage de l’aviation générale. 380 F.
Editions Delville. Tél. 01 42 22 72 90. z

Le catalogue des sites
La nouvelle édition du Catalogue des sites est en gestation. Première étape : collecter les informations. Pour cela,
tous les gestionnaires de sites doivent renseigner une fiche spécifique (voir VOL Passion de mars). Tous les sites
sont concernés, et particulièrement ceux qui figurent au dernier Catalogue. Si vous n’avez pas reçu cette fiche,
contactez au plus tôt le secrétariat. Certains avantages sont attachés au bon renseignement de ces fiches,
comme l’octroi de manches à air (voir par ailleurs). Pas de sites, pas de vol libre… et pas de catalogue! Nous
comptons sur vous! z


                                              Formation au parapente

Formation au parapente : fondamentaux et pédagogie de l’initiation, ouvrage de Catherine Schmider, est paru !

Destiné aux enseignants en place, aux moniteurs en formation, aux conseillers de stage et aux
formateurs, et aussi à toute personne désirant approfondir sa connaissance de l’activité, ce manuel offre à
la fois une réflexion de fond sur l’activité parapente et les compétences nécessaires au pilote, et des outils très
concrets directement utilisables sur le terrain pour la formation initiale des pilotes.
Premier ouvrage de pédagogie en parapente, il sensibilise les enseignants à la nécessité, dès l’initiation, d’une
formation du pilote dans les 4 domaines de l’analyse, de la technique, du mental et du cadre de pratique.
Catherine Schmider, professeur EPS, monitrice de parapente et formatrice de moniteurs, nous livre le fruit de son
expérience en matière de formation des pilotes de parapente. Passionnée de relations humaines, elle intègre la
prise en compte de la personne comme élément fondamental dans l’acte d’enseignement et ouvre le moniteur à
sa dimension d’éducateur. Formation au parapente : fondamentaux et pédagogie de l’initiation est édité par la
FFVL. Il est disponible à la FFVL (240 F, règlement à l’ordre de la FFVL.
Tél. : 04 93 88 62 89). z



Chômé
Le long week-end du 1er mai, supposé promouvoir le delta, aura été, dans la plupart des régions, complètement
anéanti par la mauvaise météo. Ça a été le cas par exemple à Job Ambert (63) : sélective au championnat de
France, formation au décollage remorqué, week-end portes ouvertes à l’école Delta Auvergne avec baptêmes de
l’air, initiation en pente-école, présentation de l’activité, se sont tous noyé dans des trombes d’eau. Compétition et
formation annulées, faible fréquentation de l’école… Dommage… Compétition et formation remorqué ont été
repoussées à des dates ultérieures.
Outre Alpes, la manche italienne de la PWC a du être annulée. Des débutants aux cadors, un week-end ni
travaillé, ni payé. z

Travaillé
Pas des feignants, eux! Quelques chanceux ont pu mener à bien leurs projets, comme à Céret (66), où plus de 20
jeunes et moins jeunes ont quitté les pieds du sol les 1er et 3 mai, dans une atmosphère très conviviale. Et plus
de 10 autres attendent de s’envoler à leur tour…
Dans les Vosges, à l’Ecole européenne de vol libre, les 1ers deltistes sont arrivés le vendredi avec la 1ère
perturbation… Visite de vivarium et de vignes pour les plus optimistes, les autres étant rentré chez eux. Le
dimanche, miracle : le soleil perce. Aux ploufs matinaux pour les élèves succède un gratte barbule au ballon
d’Alsace.
Le delta n’est pas mort car il… rassemble encore, même dans les pires conditions.
Rendez-vous - au soleil! - le 1er mai prochain…z

Guide
Il est super, le Guide des sports aériens en Rhône-Alpes! Edité par le Comité régional du tourisme, distribué dans
les salons et offices du tourisme de la région, il regroupe montgolfière, vol à voile, parachutisme, chute libre, ULM,
aile delta et bien sûr parapente auquel est fait la part belle. Rien n’y manque : historique, évolution technique,
différentes approches possibles du baptême à la performance, bibliographie, infos sur les comités du tourisme,
sur la météo, les fédérations, les écoles, les fabricants et magasins… Bravo aux initiateurs - quelques écoles de
vol libre locales regroupées en association - et aux réalisateurs de ce superbe outils de promotion pour les sports
aériens et pour le vol libre en particulier! Un bel exemple de synergie entre une région et notre milieu… z

Net
Prévol parapente a désormais son site sur la toile mondiale : http://www.neptune.fr/prevol. Il est l’œuvre de Milène
Baud, ancienne secrétaire de Prévol parapente, du Syndicat national des moniteurs de parapente et de la Coupe
du monde d’Allevard. Maintenant émigrée en région parisienne, elle s’est reconvertie dans la création de site
Internet pour les petites entreprises. z

SIV biplace
Bien que les incidents de vol en biplace soient moins fréquents qu’en vols solos, les conséquences sont souvent
plus graves et les pilotes moins bien préparés à ce genre de situation. Voilà pourquoi Prévol Parapente organise
le premier stage SIV biplace les 29 et 30 juin à Annecy, avec prolongation les 1er et/ou 2 juillet en cas de
mauvaise météo. Il est destiné aux pilotes qualifiés biplace depuis plus d’un an et aux moniteurs, BE ou non. Les
équipages seront composés exclusivement de 2 pilotes biplaceurs et la charge alaire devra être en milieu de la
fourchette constructeur.
L’encadrement sera assuré par Jérôme Canaud, moniteur BE et pilote test à l’ACPUL, qui participe régulièrement
aux tests en vol des ailes biplaces. Le prix, 1250 F par pilote, comporte la demi-pension, l’encadrement, les
navettes et le bateau. Les participants viennent avec tout leur matériel et si possible un gilet de sauvetage.
Renseignements complémentaires auprès de Prévol. z
                                                                                                      Eric Beauvallet

QBi
Un week-end de préformation biplace delta est organisé à Job - Ambert les 20 et 21 juin. Stage ouvert à tous les
deltistes titulaires du Brevet de Pilote depuis au moins 1 an et du Brevet de Pilote Confirmé. Prix : 600 F. Nombre
de stagiaires limité à 10. Stage reportable au week-end suivant si la météo ne coopère pas. Inscriptions auprès de
Jean-Claude Mosnier
(04 73 82 91 41). z
Flambant neuf !
Alors que certains se battent pour conserver leurs sites, financer la location des terrains de décollage et
d’atterrissage, ou la réfection des routes d’accès, la municipalité de Roquebrune vient d’offrir aux pilotes du Sud-
Est un décollage tout neuf au site du Mont Gros! 5,5 tonnes de matériel dont 900 m2 de moquette coco
hélitreuillées, aplannissage, drainage, pose de caillebotis et de moquette et pas mal d’huile de coude pour les 30
parapentistes venus donner un coup de main… Résultat : un déco flambant neuf ! Alors quoi dire sinon “Merci
M. le maire!” z
                                                                                                        Cathy Castillo

Fête
Expositions et démonstrations de cerfs-volants, mais aussi de boomerangs et modèles réduits d’avions et de
planeurs… Eole, la Fête du vent s’est déroulée les 27 et 28 mars à Angoulême (16). Elle a été organisée dans le
cadre de leurs études par 3 étudiants en BTS action commerciale, avec le soutien actif du club charentais
Plain’Air, ravi de se faire connaître et de faire découvrir le cerf-volant à un large public. Ainsi une trentaine de
cerfs-volants ont été exposés, des monofils ont coloré le ciel angoumoisin, un atelier de fabrication pour les plus
petits a été réalisé avec le concours de la MJC du quartier. Une bonne initiative à renouveler… z

Madagascar
Avec Zanzibar, Pondichéry et le Cap, Madagascar fait rêver et évoque aux gars de l’Océan Indien les odeurs
d’épices, les reflets chatoyants sur les peaux ambrées, l’histoire de la région et celle de la Compagnie des Indes
orientales… Un des anciens pilotes de l’Association de vol libre de la Réunion a organisé un voyage vélivole dans
ce territoire où l’aile delta n’est guère connue. Un voyage inoubliable, à refaire, malgré les difficultés
administratives et climatiques. Si le cœur vous en dit, contactez Gilles Gauthier pour les Lézards de Tana au 261
20 22 351 01 et à lezard@bow.dts.mg. z

Carroz
Si vous voulez découvrir ou redécouvrir les sites des Carroz et de Haute-Savoie, nous vous proposons une
concentration delta, conçues comme celles des motards, du samedi 11 au mardi 14 juillet. Nous ne fournissons
que l’accompagnement sur les sites, en aucun cas l’encadrement technique ou pédagogique. Vous devez donc
être totalement autonome et responsable : récup, radio, hébergement… La participation aux frais d’organisation,
c’est 50 F par pilote. Un repas (facultatif, du type fondue savoyarde) est proposé le samedi soir en chalet d’alpage
à 1600 m.
Possibilité d’hébergement sur place (90 F avec le petit-déjeuner, 50 F pour les enfants : voir directement avec
l’Igloo au 04 50 90 14 31). Inscriptions, renseignements : Bureau des sports, Les Carroz d’Arâche.
Tél. : 04 50 90 24 80. z
                                                                                                     Lionel Rolando

Lozère
Le Comité départemental de vol libre de Lozère a édité une petite plaquette présentant succinctement les 7 sites
du département. Largement distribué à l’AG de la FFVL, vous pouvez également l’obtenir auprès du CDVLL (22
lotissement les Boulaines, 48000 Mende). z

Air Show Contest
Depuis 1990, le Stade Français organise le « Roland Garros des 14 ans et moins ». Ce tournoi a acquis ses
lettres de noblesse en révélant de nombreux jeunes talents tels le Français Arnaud Di Pasquale ou la Belge
Justine Hénin. Le 9e Open de Paris aura lieu du 1er au 12 juillet prochain à la Faisanderie. Il sera la phase finale
d’une compétition qui aura rassemblé 3 000 joueurs! Nous parlons… tennis bien sûr.
Cette année le vol libre sera présent dans cette manifestation puisqu’Air Show Contest présentera un spectacle de
démonstration et d’initiation au cerf-volant. Cela valait bien une brève!... z

Fun Fusion
A tous ceux qui croient que voler est un bonheur et un privilège. A tous ceux qui pensent que la passion, l’amitié et
l’air que l’on respire sont trop précieux pour être gaspillés. A tous ceux qui partagent ces instants de liberté sans
vanité et sans arrogance. A tous les papillons, les moineaux, les aigles. A tous les cadors, les champions, mais
aussi et surtout aux volatiles jouisseurs qui décollent de peu, volent à peine et se posent sans manières,
grappillant des plaisirs simples…
Les 15 et 16 août aura lieu la 1re édition de la Fun Fusion, sur le site d’Orcières-Merlette, aux portes du parc
national des Ecrins, dans les Alpes du Sud, là où montagnes et soleil engendrent des ascendances généreuses
qui offrent à tous les pilotes, quel que soit leur niveau, la promesse de vols exceptionnels.
Fun Fusion c’est un événement, une concentration, des retrouvailles. C’est fête, jeux, musique, rencontres,
accueil, amitié, et aussi de l’acrobatie par quelques spécialistes, et enfin du vol, du vol, du vol.
Fun Fusion, c’est donner et partager son savoir, son expérience. Pas de star évoluant sur leur Olympe, pas de
compétition, mais du feeling, du plaisir et du vol libre, très libre. Une destination idéale pour pilotes et clubs en
goguette…
L’inscription (100 F) ouvre aux participants l’accès aux navettes, au télésiège, aux démos et prêts de matériel, au
repas et à la fête du samedi soir. Renseignements et inscriptions, Serge du club Aile Yaka au 04 92 50 73 70 ou
au 04 79 69 22 21. z

Espace aérien
Les sites, c’est aussi le ciel!
Nous sommes représentés auprès de l’Aviation civile, pour le FIR Sud-Est, par François Boisis. Les réunions du
Comité régional inter consultatif de l’aviation générale (CRICAG) qui gère l’espace aérien Sud-Est, ont pour objet
la consultation de l’ensemble des utilisateurs de l’espace aérien, avant toutes modifications du système existant.
Des aéromodélistes à Air France en passant par le vol libre, une écoute attentive est réservée à chaque catégorie.
La création, l’extension ou le changement de classe d’un espace réglementé peut signifier la fermeture d’un site! Il
est expressément demandé aux responsables régionaux des sites des régions concernées - Auvergne, Rhône-
Alpes, Provence, Languedoc - de nous faire parvenir (contactez le 04 93 73 16 99) tout élément concernant des
zones de pratiques du vol libre, marginales, situées à proximité, voire même à l’intérieur de zones contrôlées pour
lesquelles certains accords peuvent être aménagés. Ainsi le survol du domaine des Courmettes (vallée du Loup)
avait, en 96, pu être préservé grâce à l’appui de la DGAC… Un projet de changement de classe de l’aérodrome
d’Annecy, motivé par l’augmentation du trafic, imposera prochainement une information auprès des pilotes de vol
libre…
Une réunion de formation destinée aux licenciés et aux responsables de clubs et animée par un responsable de la
DGAC, sera organisée en 98 pour favoriser la compréhension et l’utilisation des cartes aéronautiques.
http://www.roya.org/lvlse
Mis en place par le secrétaire de la région, François Desvallée, notre serveur propose un descriptif pratique des
sites officiels de vol libre, la liste des écoles, le calendrier des formations et des compétitions et des liens vers
plusieurs fédérations. Les pratiquants peuvent y trouver des informations météo quotidiennement mises à jour,
ainsi qu’une une carte satellite. Un secrétariat électronique est disponible (lvlse@aol.com) pour, par exemple, les
inscriptions aux qualifications biplaces. D’autres services sont également en cours de réalisation, forums, cahiers
techniques… N’hésitez pas à consulter et à apporter vos remarques.
Qbi
2 cycles de formation ont été programmés cette année par la LVLSE. Mea culpa du rédac’chef de Vol Passion :
les dates de février, mars, avril et mai se sont volatilisées dans le fond d’un tiroir… Pour prendre le train en route :
18 et 19 juillet, week-end complémentaire à Sospel. Du 26 septembre au 2 octobre, Compacté à La Colmiane.
Les 3 et 4 octobre, Final à La Colmiane. Les 24 et 25 octobre : Préformation à Gourdon. Renseignements,
inscriptions au 04 93 73 16 99 ou par E.mail.
Equipe régionale
Le bilan réalisé par les entraîneurs lors de la rencontre nationale de la Bresse a encouragé la région à poursuivre
son effort en faveur des compétiteurs. Cette année avec douze pilotes en A et un encadrement de trois
entraîneurs, le programme d’actions suivant est mis en place :
- stage de préparation, définition des objectifs et motivation;
- formation de deux nouveaux entraîneurs régionaux;
- chasse aux records sur des sites peu exploités et CFD;
- Open du lac d’Annecy;
- débuts en PWC pour les meilleurs.
Une équipe B de 6 pilotes a été également constituée. Elle concerne des compétiteurs B visant l’accès en A pour
99. Ils bénéficieront de l’encadrement et de la logistique offerte lors de certains déplacements.
Tubes et chiffons
En hiver, ça se passe à Bar-sur-Loup, sur le site de Gourdon ! Comment créer une manifestation, ludique, peu
contraignante, s’adaptant au niveau de chacun, dont l’objectif est de réunir les pratiquants de tous bords, de
développer une pratique ouverte, sécuritaire et performante? Une réponse : tubes et chiffons!
Les 21 et 22 mars derniers a été proposé une manifestation au règlement simple, peu contraignant et adapté à
tous les niveaux :
- choix tactique de balises à points (de 100 à 800 selon l’éloignement du décollage), validées par le passage à la
verticale, déclaré sur l’honneur;
- constitution par tirage au sort de binômes delta-parapente ou de deux parapentistes (ceux-ci étant majoritaires);
- addition des points et classement.
Les balises proposées offraient un circuit possible de 65 km, dans des conditions techniques. Plafonds maxi 1
600 m. Vents en surface Sud-Est 15 à 20 km/h.
28 participants, dont l’essentiel de l’équipe A de la région et aussi une grande partie de débutants, ont permis de
constituer 14 équipes, dont 7 couples “tubes et chiffons”.
Classement : 1er : Michel Sibon et José Montero; 2e : Michel Bigan et David Dagault; 3e : Mathieu Rouanet et
Fred Jacques
L’accueil des participants a été très enthousiaste. Les briefing et débriefing pédagogiques par des spécialistes ont
été spécialement appréciés. Aucun incident n’a été signalé et la bonne ambiance régnante invite à renouveler ce
genre de manifestation.
Ainsi la région Sud-Est a tenté - et réussi - à la fois de réunir delta et parapente, de se dégager d’une forme de
compétition traditionnelle perçue par certains comme réductrice, d’encourager la pratique de l’activité, le tout dans
l’esprit Vol libre 2 000!
Sélectionnés!
« Tube et chiffons » était également proposée comme stage de sélection en équipe régional Sud-Est B, dont
l’objectif est le passage en A en 99.
Ont été retenus : Alain Girard, Yann Guilhem, Michel Sibon, Eric Berry, Michel Bergot, Marc Nieuwbourg. z


La meilleure communication!

Nous avions proposé fin 97 un concours s’adressant exclusivement aux régions et portant sur leurs actions en
communication pour l’année 1997. 4 dossiers nous ont été présentés par la Lorraine, les Pays de Loire, Midi-
Pyrénées et Languedoc-Roussillon. Tous présentaient un intérêt certain, relatant un travail important à l’occasion
d’un événement marquant dans la région. Mais un seul se détachait vraiment, répondant au thème de ce
concours.
La région Midi-Pyrénées a donc remporté le Prix de la communication 1997, grâce à une démarche importante
auprès des médias régionaux et nationaux, et ce tout au long de l’année. Christine Barral, Responsable régionale
de la communication, a souligné l’importance et l’efficacité du travail collectif, autour d’actions variées assurant
une belle promotion de nos disciplines.
Un chèque de 10000 F est venu récompenser les initiatives et se veut un encouragement à poursuivre dans cette
dynamique.
Le challenge est bien entendu relancé pour 1998.
Présidents de région, à vous de jouer! z
                                                                                                 Jean-Louis Corgier
Pas de flop pour la FLAP!

Le dernier week-end de mars, notre région a organisé la 3e édition de la Foire des loisirs aériens pyrénéens. Si
les précédentes éditions s’étaient déroulées avec la pluie, cette année le ciel était bleu et le vent du Sud au
rendez-vous. Les caprices d’Eole ont donc empêché la fête promise et espérée d’atteindre sa véritable dimension.
Le programme était pourtant particulièrement alléchant, avec notamment la présence de très nombreux
constructeurs venus dans la vallée du Louron pour les journées Aérial qui se déroulaient les 2 jours précédents.
Des journées de vols réussies, avec des plafonds à plus de 3000 m qui ont permis aux professionnels et aux
pilotes des essais de matériel à la mesure du relief environnant. Organisateur en chef de ces deux jours, Xavier
Remond renouait avec un site qu’il connaît bien et était très satisfait.
Le week-end de la FLAP, accueil et l’organisation, assurés par la région, se sont avérés un facteur de réussite.
Alors que les navettes restaient sur le parking dès le samedi matin, deltas et parapentes cloués au sol par le vent
mauvais, les cerfs-volants ont fait une entrée remarquée dans la famille pyrénéenne. Les pilotes qui avaient fait le
déplacement, malgré les prévisions (justes) de la météo, ont vu évoluer et pu essayer plusieurs outils : monofils,
pilotables, cerfs-volants tractifs… Avec une implication forte des collectivités locales de la vallée, la Foire aux
loisirs aériens pyrénéens a de nombreux atouts pour être le grand rendez-vous du grand Sud. Pour l’année
prochaine, juste un peu de météo favorable s’il vous plaît!.. Nous remercions les professionnels qui sont restés le
week-end et qui ont assuré une rencontre de qualité avec des pilotes venus voir, entendre, échanger… z
Un club comme les autres

Plus de 20 ans d’âge, est-ce assez pour faire du bon vin? Ou un bon club de vol libre?
Le PSUC, dont la douceur du sigle indique qu’il est un club du Sud de Paris, regroupe plus particulièrement des
deltistes et quelques parapentistes. Réussir aujourd’hui à maintenir un effectif d’une vingtaine de pilotes tient un
peu de la gageure. Alors pour recruter, rien de tel qu’un peu de recrutement de proximité et quelques autres
ingrédients qui formeront une équipe apte à accueillir ces jeunes. Le chaudron de la potion fut Val Louron!

Après un week-end de découverte du delta sur pente-école en région parisienne, en route, à Pâques, vers une
célèbre école qui accueillera le club et ses nouvelles recrues.
Prenez un site large, généreux, un atterro très grand, une brise de vallée idéale… Prenez une pente-école, un
remonte-aile, une pincée de bana-bana, un peu de vol captif sur véhicule… En 4 ou 5 jours vous lâcherez des
néophytes pour un 1er grand vol. La vallée prolifique en thermiques d’après-midi poussera les vieux pilotes à aller
taquiner les 3 000 Pyrénéens tout proches, à flirter même avec la frontière espagnole avant de rentrer pour la
soupe du soir. Sous la baguette de Patrick, vous ferez former au passage un ou deux initiateurs, peut-être un
accompagnateur grands vols, sans doute quelques qualif bi.

Il y a beaucoup de demandes en Ile-de-France : des gens qui veulent découvrir le delta et le vol libre. Accueillir
ces jeunes sur place, les aider dans leurs premiers pas, grâce à un matériel adéquat est possible et vivifiant pour
un groupe, surtout quand la moyenne d’âge grandit au fil du temps... Une approche ludique, plus facile, du vol est
possible, motivante pour les anciens prêts à distiller leur expérience. Notre club, qui organise chaque été un stage
à la carte avec hébergement et restauration en groupe, ira cette année à Casteron de Sos, en Espagne, pour
encadrer ses jeunes brevetés et tout pilote intéressé par une pratique sportive mais aussi plus familiale de
l’activité. z
PSUC vol libre, faculté d’Orsay, 91405 ORSAY.
Tél. : 01 60 12 21 87 (M. Moussier) et 01 60 60 19 31 (C. Tabeaud).

Le calendrier

Juin :
20/21 : 3e manche du championnat de France de cerf-volant à Fort Mahon (80). Compétition régionale delta à
Sully-sur-Loire (45).
Fin juin : soirée débat : la sécurité; lieu et date à préciser; contact : 01 60 86 98 94.

Juillet :
17 : soirée débat : voyage à l’étranger; retour d’expérience et contacts; lieu à préciser; contact : 01 41 12 94 48.
25/31 : compacté biplace parapente et delta; contact : 03 25 41 30 60.

Août :
2/9 : sortie interclubs à Dormillouse, Montagne de la Blanche, St Jean de Montclar, St Vincent les Forts. Sortie
Cravant vol libre - Les canards sauvages à Seyne les Alpes; contact : 01 30 78 06 59.
13/20 : stage jeunes brevetés / compétiteurs delta, en plaine, à Chartres ou Poitiers; contact : 01 46 64 18 66.

Septembre :
5/6 : 4e manche du championnat de France cerf-volant à Dieppe (76)
18/20 : week-end à St Hilaire. z
26/27 : fête de la ligue.


Chômé
Le long week-end du 1er mai, supposé promouvoir le delta, aura été, dans la plupart des régions, complètement
anéanti par la mauvaise météo. Ça a été le cas par exemple à Job Ambert (63) : sélective au championnat de
France, formation au décollage remorqué, week-end portes ouvertes à l’école Delta Auvergne avec baptêmes de
l’air, initiation en pente-école, présentation de l’activité, se sont tous noyé dans des trombes d’eau. Compétition et
formation annulées, faible fréquentation de l’école… Dommage… Compétition et formation remorqué ont été
repoussées à des dates ultérieures.
Outre Alpes, la manche italienne de la PWC a du être annulée. Des débutants aux cadors, un week-end ni
travaillé, ni payé. z

Travaillé
Pas des feignants, eux! Quelques chanceux ont pu mener à bien leurs projets, comme à Céret (66), où plus de 20
jeunes et moins jeunes ont quitté les pieds du sol les 1er et 3 mai, dans une atmosphère très conviviale. Et plus
de 10 autres attendent de s’envoler à leur tour…
Dans les Vosges, à l’Ecole européenne de vol libre, les 1ers deltistes sont arrivés le vendredi avec la 1ère
perturbation… Visite de vivarium et de vignes pour les plus optimistes, les autres étant rentré chez eux. Le
dimanche, miracle : le soleil perce. Aux ploufs matinaux pour les élèves succède un gratte barbule au ballon
d’Alsace.
Le delta n’est pas mort car il… rassemble encore, même dans les pires conditions.
Rendez-vous - au soleil! - le 1er mai prochain…z

Guide
Il est super, le Guide des sports aériens en Rhône-Alpes! Edité par le Comité régional du tourisme, distribué dans
les salons et offices du tourisme de la région, il regroupe montgolfière, vol à voile, parachutisme, chute libre, ULM,
aile delta et bien sûr parapente auquel est fait la part belle. Rien n’y manque : historique, évolution technique,
différentes approches possibles du baptême à la performance, bibliographie, infos sur les comités du tourisme,
sur la météo, les fédérations, les écoles, les fabricants et magasins… Bravo aux initiateurs - quelques écoles de
vol libre locales regroupées en association - et aux réalisateurs de ce superbe outils de promotion pour les sports
aériens et pour le vol libre en particulier! Un bel exemple de synergie entre une région et notre milieu… z

Net
Prévol parapente a désormais son site sur la toile mondiale : http://www.neptune.fr/prevol. Il est l’œuvre de Milène
Baud, ancienne secrétaire de Prévol parapente, du Syndicat national des moniteurs de parapente et de la Coupe
du monde d’Allevard. Maintenant émigrée en région parisienne, elle s’est reconvertie dans la création de site
Internet pour les petites entreprises. z

SIV biplace
Bien que les incidents de vol en biplace soient moins fréquents qu’en vols solos, les conséquences sont souvent
plus graves et les pilotes moins bien préparés à ce genre de situation. Voilà pourquoi Prévol Parapente organise
le premier stage SIV biplace les 29 et 30 juin à Annecy, avec prolongation les 1er et/ou 2 juillet en cas de
mauvaise météo. Il est destiné aux pilotes qualifiés biplace depuis plus d’un an et aux moniteurs, BE ou non. Les
équipages seront composés exclusivement de 2 pilotes biplaceurs et la charge alaire devra être en milieu de la
fourchette constructeur.
L’encadrement sera assuré par Jérôme Canaud, moniteur BE et pilote test à l’ACPUL, qui participe régulièrement
aux tests en vol des ailes biplaces. Le prix, 1250 F par pilote, comporte la demi-pension, l’encadrement, les
navettes et le bateau. Les participants viennent avec tout leur matériel et si possible un gilet de sauvetage.
Renseignements complémentaires auprès de Prévol. z
                                                                                                      Eric Beauvallet

QBi
Un week-end de préformation biplace delta est organisé à Job - Ambert les 20 et 21 juin. Stage ouvert à tous les
deltistes titulaires du Brevet de Pilote depuis au moins 1 an et du Brevet de Pilote Confirmé. Prix : 600 F. Nombre
de stagiaires limité à 10. Stage reportable au week-end suivant si la météo ne coopère pas. Inscriptions auprès de
Jean-Claude Mosnier
(04 73 82 91 41). z


Flambant neuf !
Alors que certains se battent pour conserver leurs sites, financer la location des terrains de décollage et
d’atterrissage, ou la réfection des routes d’accès, la municipalité de Roquebrune vient d’offrir aux pilotes du Sud-
Est un décollage tout neuf au site du Mont Gros! 5,5 tonnes de matériel dont 900 m2 de moquette coco
hélitreuillées, aplannissage, drainage, pose de caillebotis et de moquette et pas mal d’huile de coude pour les 30
parapentistes venus donner un coup de main… Résultat : un déco flambant neuf ! Alors quoi dire sinon “Merci
M. le maire!” z
                                                                                                       Cathy Castillo

Fête
Expositions et démonstrations de cerfs-volants, mais aussi de boomerangs et modèles réduits d’avions et de
planeurs… Eole, la Fête du vent s’est déroulée les 27 et 28 mars à Angoulême (16). Elle a été organisée dans le
cadre de leurs études par 3 étudiants en BTS action commerciale, avec le soutien actif du club charentais
Plain’Air, ravi de se faire connaître et de faire découvrir le cerf-volant à un large public. Ainsi une trentaine de
cerfs-volants ont été exposés, des monofils ont coloré le ciel angoumoisin, un atelier de fabrication pour les plus
petits a été réalisé avec le concours de la MJC du quartier. Une bonne initiative à renouveler… z

Madagascar
Avec Zanzibar, Pondichéry et le Cap, Madagascar fait rêver et évoque aux gars de l’Océan Indien les odeurs
d’épices, les reflets chatoyants sur les peaux ambrées, l’histoire de la région et celle de la Compagnie des Indes
orientales… Un des anciens pilotes de l’Association de vol libre de la Réunion a organisé un voyage vélivole dans
ce territoire où l’aile delta n’est guère connue. Un voyage inoubliable, à refaire, malgré les difficultés
administratives et climatiques. Si le cœur vous en dit, contactez Gilles Gauthier pour les Lézards de Tana au 261
20 22 351 01 et à lezard@bow.dts.mg. z

Carroz
Si vous voulez découvrir ou redécouvrir les sites des Carroz et de Haute-Savoie, nous vous proposons une
concentration delta, conçues comme celles des motards, du samedi 11 au mardi 14 juillet. Nous ne fournissons
que l’accompagnement sur les sites, en aucun cas l’encadrement technique ou pédagogique. Vous devez donc
être totalement autonome et responsable : récup, radio, hébergement… La participation aux frais d’organisation,
c’est 50 F par pilote. Un repas (facultatif, du type fondue savoyarde) est proposé le samedi soir en chalet d’alpage
à 1600 m.
Possibilité d’hébergement sur place (90 F avec le petit-déjeuner, 50 F pour les enfants : voir directement avec
l’Igloo au 04 50 90 14 31). Inscriptions, renseignements : Bureau des sports, Les Carroz d’Arâche.
Tél. : 04 50 90 24 80. z
                                                                                                     Lionel Rolando

Lozère
Le Comité départemental de vol libre de Lozère a édité une petite plaquette présentant succinctement les 7 sites
du département. Largement distribué à l’AG de la FFVL, vous pouvez également l’obtenir auprès du CDVLL (22
lotissement les Boulaines, 48000 Mende). z

Air Show Contest
Depuis 1990, le Stade Français organise le « Roland Garros des 14 ans et moins ». Ce tournoi a acquis ses
lettres de noblesse en révélant de nombreux jeunes talents tels le Français Arnaud Di Pasquale ou la Belge
Justine Hénin. Le 9e Open de Paris aura lieu du 1er au 12 juillet prochain à la Faisanderie. Il sera la phase finale
d’une compétition qui aura rassemblé 3 000 joueurs! Nous parlons… tennis bien sûr.
Cette année le vol libre sera présent dans cette manifestation puisqu’Air Show Contest présentera un spectacle de
démonstration et d’initiation au cerf-volant. Cela valait bien une brève!... z

Les 1ers Emplois-Jeunes du vol libre

Notre association, MJC-Eur’enciel, va avoir 6 ans cette année… Pas encore l’âge de raison et déjà tant
d’activités, de pilotes, de sites, de matériel et de partenaires à faire exister! Un petit club devenu grand
avec ses 80 adhérents de tout le département et d’ailleurs.

En cette année 97, restait à la tête d’Eur’enciel l’essentiel de l’équipe fondatrice. Nous avions ajouté au fil des ans
de nouvelles facettes à notre vol libre : manifestations aériennes pour inaugurer tel site, labellisation de l’école de
club, chantiers de jeunes contre initiation au parapente, sorties et stages, réouverture du site des Deux Amants,
dossiers de subvention, projet Défi-jeunes, participation au Téléthon et à la Science en fêtes, baptêmes en
biplace, journées d’entretien des sites, service d’info Minitel, organisation de compétition… On en passe…
L’ampleur de la tâche dépassait nos possibilités.
C’était clair depuis deux ans déjà. Nous ne parvenions plus à jongler correctement avec toutes les balles lancées
dans le ciel du vol libre. Nous étions une bonne équipe mais avec l’ampleur des responsabilités d’un Comité
départemental.
Déjà en 1997, nous avions embauché deux jeunes en Service civil. Nous les avions partagé avec d’autres
services de la MJC, mais ils avaient eut fort à faire, puisque c’était l’année où nous avions enfin pu bénéficier d’un
local digne de ce nom.
La fin de leur service a été suivie d’une période très chargée pour les piliers du club et pour son président. Tant de
dossiers étaient en cours et demandaient un suivi… Il était si difficile de renoncer à des activités qui avaient bien
marché… Il était aussi toujours pénible de se priver de vols, même pour faire vivre le vol libre!
Alors nous nous sommes pris par la main.
Des démarches ont été entreprises pour la création d’un poste de permanent au club. Nous avons réfléchi sur un
profil de poste : deux doses d’accueil-info, une dose de secrétariat, une dose d’entretien du matériel, une dose
d’entretien des sites, une dose d’accession au vol libre pour les jeunes des quartiers et des villages, une dose
enfin de soutien à l’activité école de parapente. Il y avait largement de quoi occuper un plein temps…
Nous avons fait des choix en réunion avec les autres sections sportives de la MJC d’Evreux : le poste serait
prioritairement affecté à la section vol libre plutôt que généraliste. Nous avons voté sur le principe d’une création à
terme de ce poste. Restait la question du financement. Même si des mesures existaient déjà pour soutenir la
création d’emplois dans le secteur sportif, nous étions loin du compte!
C’est alors que sont parus les textes de loi sur la création des Emplois-jeunes.
La prise en charge par l’Etat de 80% du salaire et des charges était la perche à saisir! Pour sa part, le Conseil
général offrait la possibilité d’aider à hauteur de 10%, si le poste comportait une dimension sociale.
Restait à se retrousser les manches pour monter le dossier, remplir le cahier des charges, chercher l’oiseau rare.
Rien ne s’est fait du premier coup; le profil de poste devait correspondre à un nouvel emploi et offrir de nouveaux
services. L’appellation ne devait en aucun cas à un métier déjà existant. Notre première mouture pourtant bien
innovante a du être refondue.
Dès novembre 97, nous avions pressenti Pascal Leclerc; il avait les pré-requis souhaités pour entamer
rapidement une formation de moniteur étant déjà qualifié biplace et compétiteur. Il avait moins de 26 ans et n’avait
qu’un emploi précaire de quelques heures par semaine. Par-dessus tout, il avait la motivation et acceptait de
quitter Caen pour venir travailler à Evreux.
Le dossier a été déposé en décembre 97. Il a dû être retravaillé pour convenir à la préfecture. Enfin, après
diverses commissions et l’avis favorable de la Jeunesse et des sports, la bonne nouvelle de la signature de la
Convention est arrivée début mars 98! Pascal pouvait enfin déposer son préavis et réserver une place au FJT
d’Evreux.
Depuis l’arrivée de Pascal, le club est reparti avec un tonus nouveau.
Les membres reprennent goût à venir au local et à offrir de leur énergie, multipliée par le travail de Pascal. Il a
pour mission de fond de créer toutes les passerelles possibles entre les différentes composantes du club, de
l’école à la compétition, des jeunes aux anciens pilotes, des pratiquants aux propriétaires des sites, du vol loisir au
vol de distance, du club à l’ensemble de la MJC, de la réunion interne à l’article dans la presse. Pour chacune de
ces fonctions, il est assisté d’un volontaire, ce qui préserve la dynamique associative.
Déjà deux chantiers de jeunes vont être mis en place pour aménager un atterrissage en partenariat avec un
centre social et un centre de formation de jeunes en difficulté. En contrepartie de leurs efforts les jeunes pourront
voir le site du haut d’un vol biplace.
Et bien d’autres projets vont pouvoir prendre leur envol! z
MJC-Eur’enciel d’Evreux : Tél. 02 32 33 64 87.

                                                                                                   Roland Wacogne

Pascal
« Juin 96, après l’obtention d’un DUT Génie mécanique et productique, je décide de laisser tomber cette branche
pour m’orienter vers ce qui me tient à cœur depuis l’âge de 14 ans : le parapente! Après une année sabbatique
durant laquelle je profite de mon temps libre pour voler, je décide en septembre 97 de m’orienter vers la formation
de moniteur.
En novembre, j’apprends par Roland Wacogne que la section vol libre Eur’enciel de la MJC d’Evreux souhaite
créer un poste dans le cadre des emplois-jeunes. C’est une opportunité à laquelle je réponds rapidement. Cela va
me permettre de travailler dans un milieu qui me plaît. La mise en place de cet emploi a demandé pas moins de 4
mois de démarche auprès de la préfecture de l’Eure afin d’arriver début mars 98 à la signature de la convention
donnant le feu vert pour la signature du contrat.
Je suis donc employé comme animateur sportif depuis le 9 mars 98. Mes tâches sont très variées :
- secrétariat (prise de licence, permanence téléphonique, suivi des dossiers en cours…);
- action sur le terrain (biplaces, entretien des sites, aide au treuil, chantier de jeunes bénévoles - action donnant
donnant leur permettant d’avoir accès à moindre coût à notre activité par l’intermédiaire de vols biplaces ou de
journées découvertes en échange de mains d’œuvre pour l’entretien des sites);
- entretien et suivi du matériel.
Au niveau formation, je m’oriente actuellement vers un BE et la formation treuilleur.
Pour conclure, je dirais que ce travail me permet de m’exprimer dans un milieu qui me plaît, avec des tâches
aussi variées qu’intéressantes. N’est-ce pas le plus important pour partir de bon pied dans la vie active? » z

                                                                                                       Pascal Leclerc

En Limousin - Poitou - Charentes aussi!..

Après accord de l’A.G. Limousin - Poitou - Charente en décembre 1997, nous avons déposé à la préfecture
un dossier Emploi-Jeune en janvier 1998. La DRJS nous avait aidé à adapter aux préférences de notre
préfecture le dossier préparé par Ambroise Pouget. Un mois et demi plus tard (mi-mars) nous recevions
un accord de principe de la préfecture et devions alors retourner cinq exemplaires d’une convention
dressée entre l’Etat et la ligue, pour “accord”. Cette convention signée par la préfecture et la direction
départementale du travail nous est revenue acceptée fin avril avec autorisation de rédiger le contrat
Emploi-Jeune avec l’intéressé avant juillet 1998. L’action de ce jeune portera sur le développement de nos
effectifs par le biais du cerf-volant dans les écoles, centres de loisirs, etc. Il accédera rapidement aux
fonctions des monitorats vol libre et qualifications treuilleur et remorqueur, en vue de favoriser le vol de
proximité sur nos bases de plaine. Le financement de son salaire provient pour la plus grosse partie
(90%) de l’Etat, le complément étant demandé à la région, à la FFVL et à la ligue (la rémunération de
prestation par l’extérieur venant, à terme, dans le plan d’une durée de 5 ans, remplacer les aides). Notre
candidat, Antoine Demellier, très motivé, est biplaceur ULM et a commencé sa formation delta et cerf-
volant en mai dernier. z
                                                                                           François Pichard


Baccalauréat,
option parapente!

Une première en France! Le lycée Lazare de Schwendi d’Ingersheim (68) présente le parapente comme
option en éducation physique et sportive au baccalauréat Sciences et technologies industrielles “génie
des matériaux”.

Un objectif aussi ambitieux ne s’improvise pas! C’est pourquoi la formation se déroule en 2 ans, encadrée par des
moniteurs diplômés d’Etat qui valident les compétences acquises. L’argent n’est pas forcément un problème
insurmontable et pour réussir un autofinancement à hauteur de 60% du coût total, il faut l’engagement des élèves
et la détermination d’une équipe pédagogique soudée.

Deuxième jour, la météo est bonne…
Le vent est régulier, ce qui nous permet une approche plus facile du gonflage et de la course. Le terrain est en
pente douce ce qui nous facilite la prise d’élan. L’action sur les avants ou les arrières nous paraît plus significative
que la veille”.
Ce jour-là, sur les crêtes du Markstein, Eloi analyse la situation comme un professionnel. Pour en arriver là, il n’a
pas suffi d’un vent favorable! Il a fallu la rencontre en 1994 de Jean et Marc, deux professeurs passionnés de
parapente, ayant envie de faire partager aux élèves leurs rêves.
En 1996, Marc, entouré d’une autre équipe reconduit l’expérience, inscrite au projet d’établissement. Sur la base
d’une concertation tous azimuts - administration, professeurs, élèves, moniteurs - celui-ci prend forme au lycée
Lazare de Schwendi. Cependant, l’obstacle le plus difficile à lever reste le financement.
Le coût du stage au “Chalet Le Point”, comprenant l’hébergement, l’encadrement, le transport, et la location du
matériel, s’élève à 1950 F par élève. Il est évidemment hors de question d’imposer une telle dépense aux familles.
Aussi est-il fait appel aux subventions, finalement accordées par :
- la ligue d’Alsace qui offre la licence-assurance;
- le conseil régional qui subventionne le stage comme une classe verte;
- certaines communes qui financent à même hauteur que la région;
- le fond social lycéen qui a pris en charge le complément du coût du stage des élèves méritants ayant des
difficultés financières.
Les trois quarts restaient encore à trouver…

Grâce à l’imagination et l’esprit d’initiative des élèves…
Le prix fut notablement réduit (tombola, nougats, animations diverses…). Notons aussi l’effort des professeurs qui
n’ont pas hésité, le proviseur en tête, à “s’envoyer en l’air” afin de financer une partie du stage (baptême biplace).
En définitive, les familles n’eurent à payer que 650 F.
Pour le déroulement du stage, le site du Markstein apparut le plus propice. Les 3 premiers jours ont été consacrés
à la pente école, à raison de deux séances quotidiennes. A cela il faut ajouter des cours théoriques (aérologie,
mécanique du vol…).
A l’issue de cette formation tous ont réussi un ou plusieurs “grand vol”.

Devant le succès réel,…
... porté par la motivation des élèves, Marc donne une impulsion nouvelle en proposant d’inscrire le parapente
comme “option sport de plein air” au programme d’EPS du baccalauréat. Une première!
Dès septembre 97, 10 séances sont mises en place, réparties à l’automne 97 et au printemps 98. Elles serviront
de support à une évaluation certificative réalisée par le professeur d’éducation physique, dans le cadre de
l’examen. z

Les commentaires des élèves
Alexandra : « stage super ». Philippe : « expérience unique gravée dans ma mémoire ». Eloi : « très bonne
ambiance ». Sébastien : « j’ai été très impressionné, il faudrait que tout le monde puisse en profiter ». Stéphane :
« stage inoubliable ». Christophe : « 2 vols magnifiques, merci aux profs et aux moniteurs ». Céline : « ce vol
restera un merveilleux souvenir, heureuse de l’avoir fait après une longue réflexion ».


Les objectifs pédagogiques
l Analyser une situation et prendre une décision importante.
l Développer la volonté de réussir et l’autonomie.
l Augmenter la confiance en soi et se surpasser.
l Responsabiliser l’élève au sein d’un groupe.
l S’investir dans un projet.
l Exploiter le support “parapente” de façon interdisciplinaire.


Les objectifs opérationnels
l Décrire et donner les fonctions des éléments du parapente.
l Connaître et appliquer les consignes de sécurité et la réglementation.
l Etudier la mécanique de vol.
l Initier l’élève à la météorologie, l’aérologie et la topographie.
l Réaliser un vol.
IL S’EN PASSE DES CHOSES!..*
... dans le vol libre hexagonal côté formation. Un grand pow-wow a été organisé le 21 mars dernier par les
responsables nationaux de la formation. Il a regroupé 11 Directeurs techniques d’école (DTE), 7 cadres
techniques nationaux et 9 membres de la commission nationale formation. Compte rendu !
MONITORAT 98
Pour 1998, une formation modulaire monitorat delta, une formation modulaire et un compacté pour le monitorat
parapente sont programmés.
Le niveau technique faible des candidats à l’entrée en formation reste encore un problème. Il est demandé aux
DTE d’être plus vigilants lorsqu’ils valident le niveau marron du Passeport de vol libre. Les candidats pourront être
ajournés par les formateurs durant la formation à n’importe quel moment si leur niveau technique est évalué
comme insuffisant.
MONITORAT 99
La décision de soumettre les candidats à une évaluation technique par des moniteurs agréés sera validée en
décembre.
REMUNERATION…
Le monitorat fédéral est une qualification qui ne donne pas droit à rémunération. Les écoles qui rémunèrent des
moniteurs fédéraux ne respectent pas la législation du travail et de l’emploi et s’exposent à des condamnations
pour publicité mensongère et abus de confiance. Une convention devrait leur permettre d’intervenir en Ecole
professionnelle. Dès 1998, cette convention conditionne l’assurance moniteur.
LES ELEVES MONITEURS…
... ne seront couverts par l’assurance que si leur convention de stage est envoyée au secrétariat, ceci afin de
rentrer dans un cadre plus légal.
Dès 1999, les moniteurs fédéraux seront soumis à une réactivation de leur statut tous les 3 ans après un rapport
d’activité qu’ils devront envoyer au secrétariat.
L’ACCOMPAGNATEUR
La fidélisation des élèves (reprise de licence après une première année de licence élève) a été évaluée à 47%. Le
but de l’accompagnateur est d’offrir aux pratiquants la possibilité de continuer leur pratique et de donner un cadre
officiel à des pratiques existantes d’accompagnement en club.
Les sessions de formation à l’accompagnateur ont lieu cette année dans les Pyrénées, dans les Alpes, et dans les
pays de plaine.
L’ENTRAINEUR
C’est une nouvelle qualification. Le poste d’entraîneur, créé à l’origine pour l’encadrement des équipes espoirs, a
été élargi vers les pilotes confirmés pour leur offrir une possibilité d’accéder à la performance. L’entraîneur
encadre des pilotes à partir du niveau Brevet de pilote Confirmé.
En 1998, un stage de formation d’entraîneur a déjà eu lieu, encadré par Yves Goueslain et Stéphane Vieilledent.
Le « fascicule de l’entraîneur » sera disponible sous peu.
LE NOUVEAU QCM…
... du Brevet de Pilote est toujours à l’étude. Une disquette contenant trois fichiers : philosophie et méthode de
travail, fichier original du QCM et fichier modifié, va être envoyée aux DTE. Ces derniers pourront soumettre leurs
propositions de questions en renvoyant la disquette après modifications.
Le livre de préparation au QCM ainsi que la rubrique spécifique du Minitel seront réactualisés. L’impression du
manuel du Vol Libre sera stoppée en attente de sa réactualisation.
LES ECOLES FRANÇAISES DE VOL LIBRE (EFVL)
Une plaquette est en court de préparation, financée par les commissions formation et communication. Gérald
Delorme est chargé de rédiger une présentation de l’activité et de ses différentes formes de pratique. L’intérieur
de cette plaquette contiendra la liste des coordonnées des EFVL, classées par régions, et leurs spécificités
(activités, services…). Ce document sera réactualisé chaque année. Il est destiné aux EFVL, aux comités de
tourisme, aux services de Jeunesse et sport et tout autre organisme susceptible de promouvoir le vol libre.
« FORMATION AU PARAPENTE »
Catherine Schmider, missionnée par la FFVL, a terminé son livre sur la formation au parapente. Il expose la
progression en initiation, et se veut un outil d’aide à la pratique de l’enseignement. Ce livre est disponible à la
vente au prix de 240 F (voir p. 3).
FORMATION CONTINUE
Nous souhaitons mettre en place un système de formation continue pour les moniteurs. Les DTE sont, dans ce
cadre, invités à proposer les thèmes qu’ils désireraient voir aborder lors de telles formations.
JOURNEES DTE 99
L’idée est lancée d’un regroupement plus long, plus convivial, en un mot plus intéressant. Après Paris en mars,
j’espère vivement que les suggestions pleuvront pour m’aider à organiser et à réussir les rencontres 99. z
                                                                                                     Jacky Bouvard

Les parachutes
de secours à l’essai

A la suite du tragique accident survenu le 23 mars 1997 qui nous a privé de Yann Espinasse, les
responsables nationaux de la sécurité, en partenariat avec Aerotests, ont entamé une vaste enquête
concernant l’utilisation et le mode d’accrochage des parachutes de secours sur les parapentes.
Chamonix
Cette enquête s’est déroulée dans un premier temps à l’ENSA de Chamonix et avait pour objectif de tenter de
reproduire la rupture survenue lors de l’accident de Yann. Il faut remercier les nombreux professionnels qui se
sont sentis concernés et qui sont venus assister aux essais sur le système de liaison parachute de secours-
élévateurs de harnais. Ces essais se sont déroulés avec le concours de M. Charlet, de l’ENSA. Etaient également
convié l’ensemble des professionnels présents à la réunion préliminaire de Bassano ainsi que la FSVL, la FIVL, le
DHV, le BHPA.
Lors du déroulement des tests, outre de nombreux cadres et représentants de la FFVL, assistaient également aux
essais : l’ACPUL, Aerotests, Air’Bulle, Airwave, Manutara, Scorpio, Sup’Air.
Mannequin
Le premier essai avec un mannequin de forme humaine à l’intérieur du harnais et un assemblage de sangles
parachute-élévateurs de harnais de type « nœud plat » centré sur la sangle de harnais a été effectué, étant
précisé que la masse utilisée était de 80 kg.
Les essais successifs, afin de trouver un choc voisin de celui admis dans les critères parachutistes, ont débuté à
500 kg, puis 700 kg, puis 800 kg. A ce stade de l’essai, l’allongement de la corde a paru diminuer le choc dans
des proportions trop importantes et elle était remplacée par un câble. La montée en charge de l’essai a été fait à
915 kg puis il y a eu rupture du système d’essai (poulie) à 1040 kg.

A ce stade, l’ensemble du harnais est partiellement détruit, le mannequin demeure dans le harnais et il ne
paraissait pas possible qu’il en sorte accidentellement. Une remarque importante concerne la position des deux
points d’ancrage d’épaules. Ceux-ci, rapprochés par la traction ne laissent pas de place à la tête lors du choc à
l’ouverture : soit la tête est projetée violemment en avant (coup du lapin), soit elle est écrasée par les points
d’attache. L’ensemble des personnes présentes pouvait attester de ce fait et il apparaît clairement que la
présence de deux élévateurs supprime la plupart des problèmes car l’effort se répartit sur deux points et la
traction en divergence évite le choc sur le casque permettant de lever la tête pour visualiser la situation.
Sangle
Les essais suivants porteront sur la liaison seule entre sangles. Une vingtaine d’essais auront lieu avec pour
conclusion schématique :
- la rupture comparative entre assemblage sangle-sangle nouée est au moins deux fois moins résistante qu’une
liaison par maillon interposé;
- la rupture s’opère durant nos essais sur la sangle qui présente les double clés. Cet assemblage ne paraît pas
possible compte tenu de la faible longueur de la boucle visible;
- la rupture avec fusion partielle visible n’a pas pu être reproduite (c’est cependant ce que l’analyse a permis de
constater sur la sangle du parachute de Yann). Un type d’assemblage sangle-maillon a permis d’atteindre 2000 kg
sans rupture. La déformation du maillon absorbe une partie de l’énergie du choc.
Préconisations
Les préconisations qui ressortent de ces essais concernant les parachutes de secours avaient déjà été
communiquées par Yves Goueslain et André Rose en 1994. Ces préconisations auraient pu, peut-être, limiter les
conséquences de cet accident.
La présence systématique de deux points d’attache sur les parachutes de secours (utilisés en parachutisme)
confirme ces préconisations.
La présence de maillon de liaison n’entraîne qu’un risque minime de lésions. Ils sont présents en parachutisme et
les pilotes ne portent pas systématiquement de casque.
La norme parachutisme donne une ouverture sèche à 8 G. Le choc est cependant admissible jusqu’à 12 G, la
durée devant être très faible.
La société Petzl nous a communiqué un document dans lequel il est précisé qu’une dégaine de 2200 kg de
résistance voit cette résistance diminuer à 1000 kg en cas d’assemblage par nœuds.
Des essais complémentaires indispensables
A la suite de cette campagne d’essais et compte tenu de ce que les essais réalisés à l’ENSA à Chamonix n’ont pu
reproduire la rupture (malgré une violence telle que le matériel d’essai de l’ENSA a été endommagé), les
responsables nationaux, en partenariat avec Aerotests et l’ACPUL ont décidé d’orienter la suite des essais dans
une autre direction.
En effet, la réflexion menée à partir des essais de Chamonix a posé les questions suivantes :
- la violence du choc à l’ouverture sur les parachutes de secours parapente conçus pour optimiser les ouvertures
aux basses vitesses est peut-être trop forte pour qu’une chaîne parachute-harnais de parapente résiste dans son
ensemble lors d’une ouverture à haute vitesse;
- cette même violence, du fait du nombre élevé de G encaissés par le pilote, peut entraîner sinon la mort, du
moins des lésions irréversibles;
- enfin, l’absence de détérioration des maillons rapides inox reliant le parachute de Yann au harnais ne
correspond pas aux essais de Chamonix;
- L’instantanéité du choc n’a donc pas été reproduite lors de la chute effectuée dans le cadre des essais qui se
sont déroulés à l’ENSA de Chamonix.

Cahors
Dès lors, les intervenants ont conçu le projet de réaliser une série d’essais sur des parachutes de secours reliés à
un mannequin de masse standard 80 kg et 160 kg pour les biplaces.
Le but était de réaliser des ouvertures à 80 nœuds (150 km/heure), puis 110 nœuds (200 km/heure) visant à
reproduire une ouverture à 5 secondes puis en vitesse de chute (corps inerte). Tester un harnais parapente
diffusé largement, relié à un parachute d’essai, afin d’en contrôler la résistance.
Mise en place
La possibilité d’avoir eu comme partenaire M. Berlant, parachutiste (expert auprès des tribunaux) et M. Aban,
pilote, du club Vertical Toulouse, nous a permis d’envisager ces essais dans des conditions de sécurité et de
sérieux incontestables.
Deux mannequins lestés pour l’occasion de 80 et 160 kg ont permis de larguer dans le même vol un parachute
solo puis un biplace.
Un système KP3 de retard à l’ouverture mis en place, offre la possibilité de 0 à 5 secondes de retard. Un
extracteur à ressorts actionne la sortie du container du parachute.
La vitesse de chute est obtenue par la vitesse horizontale de l’avion largueur. Le retard à l’ouverture est de 2 à 3
secondes afin de dégager le matériel à tester de l’avion.
Essais
Premier essai : parachute biplace, harnais parachutisme, masse 160 kg, vitesse lors du largage 80 nœuds :
ouverture franche avec toutefois un panneau replié sur lui-même, phénomène connu sans influence sur la stabilité
de l’ensemble. Taux de chute non mesuré mais visuellement correct. Le bruit d’explosion lors de l’ouverture laisse
supposer un choc d’une violence extrême. Le harnais parachutisme, de type militaire anglais, réputé pour sa
solidité s’est détruit, les sangles qui étaient collées-cousues, ont été arrachées.
Les essais se poursuivent avec un seul harnais.
Deuxième essai : parachute solo, harnais parachutisme, masse 80 kg, vitesse 80 nœuds : ouverture franche,
mouvements de pendule importants par la suite, 45° de part et d’autre de l’axe vertical.
Troisième essai : parachute solo, harnais parapente, masse 80 kg, vitesse 80 nœuds : ouverture franche, bonne
stabilité, taux de chute visuellement excellent. Les largueurs trois anneaux se libèrent au sol et un KP3 est détruit.
Quatrième essai : parachute solo, harnais parapente, charge 80 kg, vitesse 80 nœuds : ouverture franche,
rupture, lors de l’ouverture, du système de réglage d’épaule. Le mannequin descend tête en bas. Il est à noter que
le cône de suspentage est plus important que lors du deuxième essai (même modèle de secours) préalablement
instable. Il est stable pour environ 1 m de hauteur de cône supplémentaire.
Cinquième essai : parachute biplace, harnais parachutisme, charge 160 kg, vitesse 80 nœuds : ouverture
franche, rupture du tissu le long des coutures. Portance faible, chute très rapide. A priori, des problèmes de
matériau de base ou une inadéquation fil-tissu doit être envisagée. Dans la mesure où le constructeur de ce
parachute nous fera parvenir des échantillons du tissu et du fil utilisés, une analyse chimique pourra être réalisée
permettant d’apporter des conclusions beaucoup plus certaines quant aux raisons de cette rupture.
Sixième essai : parachute biplace, harnais parachutisme, charge 160 kg, vitesse 80 nœuds : ouverture franche
qui a été suivie d’une rupture des coutures de suspentes sur la voilure à 50%. Le pull down apex a été arraché
ainsi que les suspentes du parachute. Il semble qu’un problème d’assemblage soit à l’origine de cet incident.
Choc à l’ouverture
En conclusion, il apparaît que le choc à l’ouverture, même dans les cas les plus violents n’a que très peu déformé
les maillons rapides inox. Le choc à l’ouverture semble très violent, d’après les parachutistes présents, et compte
tenu des déformations encaissées. La destruction du harnais permet d’imaginer la violence du choc qui a été subi
et d’affirmer qu’elle est incompatible avec une notion de sécurité de l’ensemble et surtout du pilote.
Le faible niveau de résultat positif en ce qui concerne les parachutes biplace testés à 160 kg de charge et 80
nœuds de vitesse permet d’émettre de fortes réserves quant à la résistance possible à 210 kg, à 80 nœuds ou
même à 110 nœuds comme le projet de norme l’a proposé.
L’amélioration d’amortissement sur un même modèle dont la hauteur du cône est augmentée demanderait à être
vérifiée.
Une autre campagne d’évaluation est prévue à la suite de la réalisation d’élément spécifique à ces campagnes.
En effet, il est important de faire réaliser des harnais et des mannequins spéciaux pouvant emporter un système
d’ouverture à l’abri des chocs ainsi qu’une chaîne de mesure afin de connaître l’effort en termes de G et de durée
appliquée aux deux points d’attache des élévateurs de secours.
Il est inutile de demander à un parachute de secours une résistance importante dès lors que l’utilisateur subirait
un choc risquant de mettre en jeu le pronostic vital à cause de l’importance de l’accélération. Des possibilités
d’absorption de chocs par sangle à déchirure seront testées dans le cadre de la prochaine campagne
d’évaluation.
Une inquiétude toutefois s’est fait jour lors de discussion avec les parachutistes. A l’évocation de l’existence de
parachutes de type Rogallo en utilisation de secours, il a paru aux parachutistes présents qu’il s’agissait d’un
risque dans le cadre de l’activité de parapente car beaucoup d’incidents d’ouverture ont lieu avec ce type de
parachute qui nécessite un pliage précis et délicat. Il serait sage de prendre en considération leur avis de
professionnels et leur grande expérience en la matière.

En conclusion
Parachutes ronds
En ce qui concerne les parachutes de secours ronds, il n’y a pas d’alternative pour les experts présents lors de
ces campagnes d’essais, à savoir : il est indispensable que deux élévateurs soient reliés entre eux, en H, et que
leur raccordement avec le harnais se fasse par l’intermédiaire d’un maillon inox de diamètre 6 mm. La surface du
secours raisonnable doit se situer aux alentours de 35 m2 pour 90 kg et la voilure ne doit pas être trop plate car
sinon le risque de forte instabilité est très présent. Une hauteur suffisante doit permettre le déploiement du
secours sous la voile principale. La poignée d’ouverture doit être accessible facilement et de préférence à vue.
Une vérification systématique de l’extraction et un pliage périodique après ventilation sont bien évidemment
indispensables.
Simulation
Un autre contrôle indispensable consiste à s’installer dans sa sellette au sol, et à simuler l’extraction du secours
car il est apparu parfois que la longueur de la sangle soit incompatible avec un dégagement de l’aiguille
permettant l’extraction du parachute. Il est donc très important de faire un essai au sol de la possibilité d’extraction
convenable de son parachute de secours.
Biplace
Enfin, dans le cadre d’une utilisation biplace, il faut rappeler qu’il est très sérieusement recommandé de relier les
élévateurs du secours à la partie haute des écarteurs et non pas directement au harnais du pilote ou même du
passager. A l’évidence, dans ce cas il importe de relier les élévateurs du secours aux écarteurs par un maillon
rapide inox de 6 mm minimum de chaque côté. Ce maillon sera spécialement dédié à l’ancrage du parachute de
secours. z


                                                                                       André Rose et Marion Varner

Casques
Un accident nous rappelle qu’il est important de porter un casque ne présentant aucune aspérité ou partie trop
saillante : un pilote suédois après avoir subi une grosse fermeture a vu son casque accroché par une ou plusieurs
suspentes qui se sont coincées derrière le casque, interdisant la réouverture de l’aile. Le pilote, la tête plaquée
vers l’avant, n’a vraisemblablement pas compris et certainement pas réagi, percutant le sol sans tirer le secours. Il
est à noter que dans le même registre, il est possible, lors d’une ouverture brutale, de subir un choc au niveau des
cervicales qui soit très sévère. z

Poulies
En ce qui concerne les poulies de frein, il faut rappeler qu’un espace trop important entre les flasques de la poulie
et le réa peut entraîner un coincement de la ligne de frein qui empêche le relâchement de cette ligne après action.
Cet effet peut également survenir sur les accélérateurs. Un nœud mal réalisé sur les freins peut aussi se bloquer
dans la poulie et en empêcher le bon fonctionnement. Il est totalement proscrit de réaliser un nœud dans la partie
supérieure de la ligne de frein. Cela entraîne, en cas d’action importante sur la commande, un passage en force
du nœud vers le bas et l’effort de retour étant insuffisant, l’action sur la ligne de frein se poursuit même après
qu’elle soit relâchée par le pilote, entraînant une cascade d’incidents. z

Cuissardes
Cuissardes : de trop nombreux accidents, dont 2 mortels, ont eu lieu en 1997 et il est capital de penser à
accrocher ses cuissardes lors de l’installation dans le harnais. A cette fin, il peut être utile, lors du stockage du
parapente et du harnais, une fois repliés, de clipper entre elles toutes les sangles, de manière à interdire l’accès
au harnais sans avoir déclippé les sangles, ce qui permettra peut être d’éviter d’oublier de les reclipper après avoir
enfilé le harnais. z

A la mémoire
de nos pilotes et amis disparus en 1997
Nous allons faire un bref résumé de ce qui est arrivé à chacun de ceux par qui nous avons pu conclure
les enquêtes. Que chacun d’entre nous se pose bien la question de savoir s’il ne peut, lui aussi, oublier
l’essentiel par habitude ou par déni du risque. Notre sport aérien ne supporte ni approximation, ni
négligence, ni distraction.

Chaque année, sur les millions qui les pratiquent, quelques centaines de pratiquants des activités sportives de
pleine nature se tuent. En 97 le vol libre a tué 13 fois dans le cadre fédéral : 2 deltistes dont 1 élève féminine, 11
parapentistes dont 2 pilotes féminines, 2 compétiteurs et 3 élèves. Pour l’année 97, les femmes représentent près
du quart des pilotes décédés, autant en un an que pendant les 20 premières années du delta! Des élèves aussi se
sont tués, ce qui doit nous rappeler leur fragilité décisionnelle dont la responsabilité est transférée sans détours
aux moniteurs présents. Il n’y a pas eu de décès en biplace à la FFVL cette année. Les décès hors FFVL ne sont
pourtant pas sans nous toucher. En général, nous connaissions personnellement bien certains « transfuges »,
mais nous n’avons juridiquement aucun accès à leurs dossiers. Ils nous intéressent pourtant à plus d’un titre :
d’une part le risque est manifestement plus important hors fédération : l’analyse en serait donc utile; d’autre part
les assureurs nous répercutent ces décès par la mutualisation des risques et le biais des réassurances.

In memoriam…
Le 12/01/97, en Nouvelle Calédonie…
... sur un site côtier de 70 m près de Nouméa, vent 20 km/h de E-SE. Raygasse Robert, 51 ans, pilote local
breveté, volant sous un parapente Edel Energy 28 de 95, est parti en autorotation après une fermeture
asymétrique qui l’a fait tomber dans la sellette côté fermé. Fermeture déclenchée par cisaillement thermique lors
d’un virage à seulement 20 m/sol. Décès immédiat par atteinte cervicale.

Le 23/03/97, dans les Pyrénées…
... site du Val d’Azun. Espinasse Yann, 28 ans, compétiteur en équipe de France, volant sous un parapente
modifié (suspentes fines), a jeté son secours en chute libre après rupture de ces suspentes fines entraînant un
dé-suspentage total. Le secours s’est bien ouvert mais les sangles d’attache élévateurs/sangle principale
parachute liées en nœud « tête d’alouette » fragilisant se sont rompues à l’ouverture. Décès à l’impact très violent.

Le 30/03/97 vers 16 h, lieu-dit Roussimal…
... commune de Vernet entre Moustiers et St Jean de Montclar, lors d’une manche Nationale A. Dubreuil Christian,
60 ans, pilote depuis 10 ans, compétiteur A depuis l’instauration du système A et B, vole sous la même Xénon
depuis 2 ans. Pilote ayant eu plusieurs accidents sérieux qu’il minimisait, cherchant à remplacer sa voile pour une
plus facile, une Xyon. S’est posé en milieu d’un champ déclive et sous le vent, en condition de brise forte. Pas de
témoin direct de l’impact. Probablement fermeture en approche. Décès après un mois de coma profond consécutif
à un traumatisme crânien sévère d’emblée (fracture fémur associée = impact violent).

Le 23/04 /97 vers 17 h, à Saint Hilaire du Touvet (38)…
... Peter Hannes, 35 ans. Pilote autonome depuis deux ans, il vole sous APCO Xtra depuis une saison. Peu de
vols en 97. Après une demi-heure de vol seulement, il quitte l’ascendance de la Dent de Crolles sous le vent de N-
E, 10-15 km/h, pour se reposer sur le plateau d’où il a décollé. Conditions musclées de printemps, ascendances à
4-5 m/s. Fermeture asymétrique très partielle suivie d’une cascade : surcontre, twist, abattée dissymétrique, pilote
enroulé dans la voile sur plus de 400 m. A seulement 100 m/sol le pilote jette son secours qui finit dans la voile
principale. Mort à l’impact au niveau des paravalanches situés au-dessus des sanatoriums.

Le 10/05/97, en Espagne…
... sur le site d’Avilia. Véra Sylvie, 36 ans, pilote brevetée volant sous un parapente homologué Apache 2, tombe
d’une grande hauteur de sa sellette dont les cuissardes sont ouvertes. Décès à l’impact très violent.

Le 27/06/97 à 8h45, au « Point de vue » de Faucon sur Barcelonnette (05)…
... Philippe Dréno, 43 ans. 5e grand vol. Il est en stage avec son épouse dans le cadre du comité d’entreprise.
Bonne ambiance de groupe et élève peu stressé. Aile Apollo 27 de 94, brise faible, conditions d’huile. Décollage
sans vent, avec course assez longue. Il est le 3e élève à décoller après la monitrice qui a ouvert. Tous ces vols
sans problème. L’élève ne répondra pas à l’ordre d’arrêt crié par le moniteur, l’aile est non portante, il dépasse le
moniteur qui est en bas de la pelouse, saute la route et disparaît à la vue des témoins qui voient la voile
s’enfoncer puis s’affaler. Le pilote est décédé à l’impact très violent, tête première sur un rocher. Rupture
cervicale. Aucun casque n’aurait pu le protéger mais celui qu’il portait était un simple Carrera d’école d’escalade.
D’autre part la radio en position pectorale a causé de très sérieuses lésions, qui n’ont pas causé le décès. Dans
une housse, sur l’épaule ou sur le casque, tenues par des élastiques fusibles, les radios ne doivent pas pouvoir
blesser les élèves… et les autres.

Le 20/07/97, Colmar les Alpes (04)…
... fin d’après midi, conditions thermiques fortes. Zinck Richard, 47 ans, pilote breveté expérimenté avec un delta
homologué Solar Wings Rumour 2 de 92. Il a peu de vols en 97 et vole en groupe avec des amis déjà plus
aguerris pour la saison. Il quitte le groupe et les crêtes pour se poser dans une grande vallée, persiste en forte
descendance malgré la possibilité de contre-pente et s’engage dans la vallée étroite qui y mène. Il se pose
violemment sur une pente au bord d’un canyon, s’extrait de son cocon et pose son casque sur un rocher plat. Son
corps sera retrouvé le lendemain au fond du ravin, il pourrait avoir glissé en cherchant à descendre de sa vire ou
avoir perdu conscience et être entraîné dans la pente. Pour l’honneur d’un pilote et le repos de sa famille,
précisons que son alcoolémie était due à des phénomènes naturels post-mortem et non la cause de son accident,
contrairement à certaines allégations.

Le 15/08/97, Grand Bornand (74)…
... en stage de cross, vent assez fort. Ledin Robert, 63 ans, pilote breveté, vole en parapente Merak de 96 non
homologué. A l’atterrissage en vallée, les turbulences crées par le vent sur les arbres qui bordent le champ choisi
déclenchent une fermeture asymétrique et une chute brutale de 20 m. Rapidement évacué pour polytraumatisme,
il décédera au centre hospitalier de lésions hémorragiques secondaires. Il était porteur d’une coque de protection
rigide monobloc dont la commission médicale recommande le rejet précisément pour cause de vibrations
délétères.

Le 19/08/97, 19h30, St Baudille (38)…
... en école, par vent et thermiques faibles. Lavandier Michel, 55 ans, pilote non breveté volant depuis deux ans,
sous une aile Mac Para Technology Vision de 96, en atterrissage hors terrain, se pose violemment. Il décède au
centre hospitalier plusieurs semaines plus tard également de complications hémorragiques secondaires.

Le 14/09/97, à 17 h, site le Diamant à la Martinique…
... vent faible, cumulus 1/8e. Burgat Elisabeth, 28 ans, pilote locale brevetée depuis deux ans, volant sous
parapente non homologué Gypaaile type Palace 24. En sortie en groupe, lors de l’installation dans la sellette,
défaut d’accrochage des cuissardes : la sellette remonte dans le dos de la pilote dès le décollage. Elle tombera de
celle-ci 300 m plus bas et 10 mn plus tard à 40 m/sol de l’atterrissage. Décès sur place.

Le 20/09/97, site Valdeblore (06)…
... en école. Lechardeur André, 54 ans, élève d’une école locale dissoute début septembre 97, volait pour la 8e ou
10e fois. Le moniteur de son ancienne école, le disant assez autonome, lui aurait prêté assistance et sa Sabra 27
bénévolement. A l’atterrissage, il n’y a pas de moniteur; le pilote subit une fermeture asymétrique et chute
violemment en rotation dans un endroit étroit et soumis à une faible brise qu’il aborde par le côté. Décès sur place.

Le 18/10/97, St Hilaire (38)…
... tremplin nord, vent nul, ciel bleu, en école. Geffray Karine, 27 ans, élève delta volant pour la 7e fois avec un
delta homologué Synairgie Club 13. L’élève s’étant présentée fatiguée sur le site, le moniteur la met au repos pour
la première rotation. Plus tard se sentant mieux, elle demande à partir, il la rebriefe totalement avant de la laisser
voler sans la brusquer. Le décollage et les premières secondes du vol sont impeccables, passage couché
compris. Puis, comme désorientée par la fin de la séquence programmée, ne répondant plus aux ordres radio que
les témoins entendent pourtant très bien, l’élève va se relever 70 m devant le tremplin et s’accrocher aux
montants en position de refus de sol type fatal (elle est à plus de 700 m). En virage, trop lente, l’aile qui s’enfonce
va retourner percuter la falaise en passant en survitesse juste sous le décollage. Pilote sidérée par la panique.
Décès sur place.

Le 26/10/97, Ugine (73)…
... vers Charvin sud, vent NE très faible, anticyclonique. Grund Gerhard 53 ans, pilote expérimenté volant depuis
88, essayant pour la première fois un parapente Nova Vertex qu’il a dû lester de 10 kg, vole depuis deux ans sous
Oméga 3. Incident initial inconnu. A percuté en haut dans les ravines. A signalé son état par radio puis a glissé à
nouveau sur 200 m. Seconde chute entraînant le décès. Deux autres pilotes venaient de quitter la zone pour
cause de thermiques hachés et violents (+3/—3).
En conclusion
Cette année marque pour la première fois un tournant dans les populations concernées par les accidents mortels :
les femmes, les élèves, les compétiteurs et les seniors.

Accrochez-vous!
Deux femmes parapentistes sont mortes pour avoir oublié d’attacher leurs cuissardes, elles volaient en groupe.
Ces oublis d’accrochage ou de fermeture des harnais ou des sellettes surviennent trop souvent sur des sites
(trop?) faciles et en groupe. Mêlez-vous de ce qui vous regarde! La sécurité est l’affaire de tous! Désignez un
« checker » expérimenté qui sera le dernier à décoller et qui vérifiera les autres! L’accident d’Eric Poulet survenu
ce printemps est là pour nous rappeler que nul n’y échappe, fut-il champion.

Comment prévoir?
Quatre accidents mortels en école, dont une femme en delta et un homme en école sauvage; triste record… Pour
les deux accidents de tous débutants, le problème de la détection des sujets à risque de sidération anxieuse reste
posé : comment prévoir? Analyser a posteriori, c’est facile. Mais sur le tremplin ou sur la pente, quand l’élève
semble avoir passé le premier cap des trois premiers vols sans panique… A Bercelonnette et à St Hilaire, le plus
difficile, pour les moniteurs concernés, c’est de n’avoir pas la réponse pour les suivants.
En stage de cross ou de performance, voire de SIV, il restera toujours une incertitude quand à l’autonomie réelle
du stagiaire et à la justesse de ses choix passé l’envol.
Pas de miracle, hormis le fait de savoir dire non quand l’équipement, le pilote ou son attitude sont insuffisants. Pas
de compassionel : le stagiaire assure, assume ou s’en va. Cette attitude recommandée par les chuteurs
britanniques leur évite bien des ennuis avec stagiaires à problème. Cela s’appelle le professionnalisme.
Quand aux écoles sauvages, les décisions de justice devraient rapidement en faire litière. Nous aurions préféré
que le prix à payer n’en fut que financier.
Compétiteurs, matériel neuf, seniors
Deux compétiteurs, deux expérimentés… Le matériel qu’on utilise, son entraînement actuel et sa propre forme
physique et mentale sont les clés de la réussite en cross ou en compétition. Cela n’est pas qu’un problème de
performances. Vu le matériel et les conditions que l’on fréquente, la survie en dépend aussi.
10% des accidents graves et mortels se font au premier vol avec une nouvelle voile. 25% des accidents graves
dans les dix premiers vols. Volez d’abord en air calme pendant une quinzaine de ploufs : réapprenez ce nouveau
parapente!
Cinq seniors de 53, 54, 55, 60 et 63 ans… Le parapente attire les préretraités que poids et/ou longueur de
formation en delta ou en vol à voile rebutent. Qu’ils considèrent cette tendance accidentelle lucidement : les os et
les artères d’un sportif de plus de 50 ans ne supportent pas les impacts verticaux comme avant. Voiles calmes et
conditions aérologiques correctes sont de rigueur si vous voulez profiter de belles et longues saisons. z

                                                                                               Jean-François Clapé

Eric, notre ami…
C’est avec une vive émotion et beaucoup de tristesse que nous avons appris ton accident mortel en delta.
Avec toi, nous perdons un Sportif de haut niveau, un compétiteur talentueux devenu champion qui, néanmoins, a
toujours su rester modeste, à l’écoute et au service des autres et qui, à ce titre, fut un exemple pour l’ensemble
des pilotes et compétiteurs.
Mais c’est, avant tout, la perte d’un ami que nous déplorons et ta disparition afflige tous ceux qui, te côtoyant, ont
pu apprécier ta gentillesse, ton altruisme, ton idéalisme, ta sincérité.
Plus que le pilote de haut niveau, c’est l’ami de chacun qui disparaît.
La grande famille du vol libre est, une nouvelle fois, cruellement endeuillée. Au nom de notre fédération, j’adresse
à Laurence, ton amie, et à ta famille nos sincères condoléances.
Au revoir, Eric… notre ami.
                                                                                                       Gérard Blandin

Olivier Burghelle
élu président de la CIVL
Pratiques
Olivier Burghelle s’est lancé dans le vol libre en 82, en aile delta, sans avoir aucun passé aéronautique.
Breveté en 83, il entre dans le circuit de la compétition nationale à partir de 85, devient moniteur delta en 88. En
92 il obtient le Brevet de Pilote parapente et en 94 le monitorat parapente. Il organise de nombreuses sélectives,
participe à l’organisation du championnat du monde parapente à Dignes en 91 et à la finale de la Coupe du
monde en 93, toujours à Dignes. Il est directeur d’épreuves à l’Euro delta 94 à Laragne, puis au Mondial d’Ager en
95 pour les Swift. Parallèlement, il lance la pratique du treuil en Bretagne.
Associatif
Côté associatif, il débute en 87 comme président de la ligue Languedoc – Roussillon, jusqu’en 89 où il est élu
membre du Comité directeur de la FFVL. Il est tout de suite enrôlé dans le Bureau directeur par Gérard Blandin. Il
y a occupé successivement tous les postes sauf celui de président. Il s’est occupé, entre autres missions, des
contrats d’objectifs avec le ministère et des gestions des primes à l’achat. Il a participé aux AG de nombreuses
ligues, a été membre de la commission enseignement et de la commission des labels, et président de la
commission compétition delta.
Dès 89, il a secondé Gérard Blandin au sein de l’Union des fédérations françaises aériennes et sportives
(UFFAS), qu’il a d’ailleurs présidée en 94 et 95. En 91, l’UFFAS a décidé de faire partie d’Europe Airsports et l’a
désigné comme représentant de la France. C’est à ce titre qu’il a assisté à certains travaux des Joint Aviation
Authorities (JAA) toujours avec l’idée de ne pas laisser de chaise vide dans les instances qui pouvaient décider de
notre sort.
En 93, il a rejoint le Comité de la PWC comme trésorier et en est devenu président en 95.
Au niveau FAI, il a représenté la FFVL à la CIVL pendant 5 ans. Depuis 92 il fait partie de la délégation française à
la conférence générale de la FAI et est membre de la CASI depuis cette date. Depuis 2 ans il en était vice-
président. Enfin il a accepté la présidence de la CIVL en mars dernier après avoir obtenu l’accord du Comité de la
Coupe du monde pour éviter toute situation conflictuelle. En tant que président de la CIVL, il ne peut plus
représenter la FFVL. C’est donc Stéphane Vieilledent, délégué suppléant, qui nous représente cette année.
Casquettes
Ses diverses casquettes actuelles : vice-président de la FFVL chargé de l’international; président de la PWCA;
président de la CIVL et à ce titre vice-président de la FAI; vice-président de la CASI; vice-président de Europe
Airsports; membre du Conseil national des fédérations aéronautiques et sportives, qui a remplacé l’UFFAS.
Il aimerait bien ne pas cumuler tant de mandats, mais les volontaires ne se bousculent pas au portillon!
Capitaine au long cours de profession, Olivier est, depuis fin 86, un pacha retraité fort active! Encore nos
félicitations! z


Bureau et Comité
Des changements au sein des instances de la FFVL. Albert Vuillermin a démissionné de ses fonctions fédérales.
Michelle Laplagne s’est retiré du Bureau exécutif.
Le Bureau a voté son nouvel organigramme qui sera présenté au Comité directeur du 6 juin :
Gérard Blandin, président; Christian Boiseaux, trésorier; Hervé Masse, secrétaire général; Olivier Burghelle, vice-
président honoraire; Jean-Michel Payot, vice-président; Jean-Louis Ducret, vice-président; Gérard Vieux, vice-
président; Robert Majenti, vice-président. z

CNFAS
Les 8, 9 et 10 janvier dernier, les présidents des fédérations aéronautiques et sportives s’étaient réunies de
manière informelle à Eze pour réfléchir sur les actions communes à mener pour le développement des activités
dont elles assurent la représentation auprès des ministères de tutelle. Le principe de créer un Conseil National
des Fédérations Aéronautiques et Sportives (CNFAS) avait été retenu. Et bien le CNFAS a été constitué le 6 avril
dernier par les Fédérations françaises d’aéromodélisme, d’aérostation, de giraviation, de parachutisme, de
planeurs ultra légers motorisés, de vol libre, de vol à voile et par la Fédération nationale aéronautique. Leur but :
assurer la gestion de leurs intérêts communs dans le respect de l’identité propre de chaque fédération. z

Emploi
La FFVL recherche dans le cadre d’un Emploi-jeune un(e) candidat(e) ayant de bonnes connaissances en
statistiques. Lieu de travail : Nice. Niveau minimum : licence. Doit être libériste. Salaire à négocier. Faire parvenir
CV au secrétariat de la FFVL, 4 rue de Suisse, 06000 Nice. z

Biroutes
Depuis plusieurs années la FFVL fournissait aux clubs 2 manches à air par an et par site géré. Hélas la qualité du
tissu ne permettait pas d’envisager une espérance de vie supérieure à 4 mois pour ce matériel à la fois
indispensable à la sécurité des décollages et atterrissages, et signe de reconnaissance “vol libre”idéal.
Fournisseur et qualité de tissu ont changé, et la durée de vie des nouvelles manches à air est maintenant garantie
1 an! Tout ceci a bien sûr un prix, et cette nouvelle manche à air revient à 180 F pièce, en partie pris en charge
par le cabinet Castany, notre assureur. Ces nouvelles manches à air seront expédiées aux clubs qui remplissent
certaines conditions (comme renseigner les fiches de site).
Nous avons voulu cependant donner la possibilité aux clubs de démarcher des sponsors locaux, qui pourront y
faire imprimer leur logo en rouge ou bleu (pour respecter les couleurs de la bannière). Contactez le secrétariat si
le Conseil général, le supermarché, l’importateur local… souhaitent participer à l’effort d’équipement de vos sites.
Il leur en coûtera de 200 à 220 F pièce (suivant quantité). z

Mongolie
“Je suis très heureux de me trouver dans le pays dans lequel s’est réalisé le rêve de tout homme de progrès, celui
de voler comme un oiseau. Le prix a payer en a été élevé, mais maintenant beaucoup de gens volent, participent
à des compétitions, inventent sans cessent de nouveaux appareils. Aujourd’hui nous avons créé une fédération
mongole de vol libre, inspirée du fonctionnement de la FFVL. Je tiens à remercier la FFVL et Philippe Marck qui
nous ont tendu une main secourable dans une situation économique difficile. Au nom de tout le peuple mongole, je
vous souhaite, chers amis, un ciel haut et pur avec de bons thermiques et des atterrissages en douceur. Que les
homes du monde entier volent comme des oiseaux au-dessus d’une terre en paix.”
Ainsi parla à la dernière AG de la FFVL le président de la Fédération mongole de vol libre, qui reçut alors une
ovation formidable… z


                                              CHARGES                                                                  PRODUITS

ADMINISTRATIF
SALAIRES PERSONNEL                    633 000                      LICENCES NON VOLANTS
CHARGES SUR SALAIRES                  273 000                      LICENCES VOLANTS
SALAIRES CADRES TECHNIQUES            275 000                      LICENCES ELEVES + JEUNES
INFORMATIQUE                           19 000                      COMPETITEURS
AFFRANCHISSEMENT ET TELEPHONE         290 000                      LICENCES FAMILIALES
LOCAUX                                130 000                      LICENCES DECOUVERTE
                                   11 300 000
FOURNITURES                            66 000                      ASSURANCE CASTANY
                                    6 600 000
IMPRIMERIE / PRODUITS REVENTE / STOCK 310 000                      TOTAL COTISATIONS FEDERALES
                                    4 700 000
PHOTOCOPIES                            85 000
HONORAIRES COMPTABLES                  63 000                      PRODUITS DES VENTES
                                      210 000
AUTRES HONORAIRES                      80 000                      PRODUITS FINANCIERS
                                       90 000
DEPLACEMENTS CD ET AG                 250 000                      PRODUITS DES EDITIONS
                                       70 000
DEPENSES BUREAU DIRECTEUR             210 000                      GESTION LICENCES
                                      400 000
DEPENSES DTN                          150 000                      AUTRES PRODUITS
                                      100 000
CHARGE(E)S DE MISSIONS TECHNIQUES      90 000                      ABONNEMENTS VOL PASSION
                                      130 000
PETIT EQUIPEMENT                       10 000                      TOTAL PRODUITS FEDERAUX
                                    1 000 000
AUTRES CHARGES GESTION COURANTE        62 000
FRAIS BANCAIRES                         4 000
TOTAL CHARGES ADMINISTRATIVES       3 000 000
DOT. AUX AMORTISSEM. (INVEST.)        300 000
ASSURANCES FEDERALES                6 600 000                      ASSURANCES FEDERALES
                                    6 600 000

PRIMES A L’ACHAT                             100 000
AIDES AUX LIGUES (dont contrats d’objectifs) 450 000
AIDES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU                360 000
COMM. COMPETITION DELTA                         430 000          SUBVENTION MJS :
COMM. COMPETITION PARAPENTE                     600 000          AIDES SPORTIFS HAUT NIVEAU
                                                360 000
COMM. FORMATION                                 400 000
COMM. DES SITES                                 800 000          SUBVENTION MJS :
COMM. SECURITE                                  100 000          INDEMNITES CADRES
                                                 80 000
COMM. INFORMATION                               440 000
VOL PASSION                                     360 000          SUBVENTION MJS :
COMM. VOL DE PLAINE                              30 000          AIDE EMPLOI CADRES
                                                140 000
COMM. INTERNATIONALE                             10 000
COMM. MEDICALE                                   90 000          SUBVENTION MJS :
COMM. JEUNES                                     90 000          HN VIE FEDERALE
                                              1 820 000
COMM. CERF VOLANT                               300 000
POLES ESPOIRS                                   300 000          PRIX CNOSF
                                                100 000
EMPLOIS NOUVEAUX                                300 000
TOTAL VIE FEDERALE                            5 160 000          REPORT A NOUVEAU
                                                593 000
OPERATIONS EXCEPTIONNELLES                      333 000


TOTAL DES CHARGES            15 393 000TOTAL DES PRODUITS              15 393 000

Les numéros
qu’il vous faut
Comme chaque année, voici le répertoire des moyens d’accès à l’information météorologique utile pour le vol
libre, remis à jour pour la saison de vol 1998.
Par téléphone :
Bulletins Vol à Voile/Vol Libre : 08 36 68 10 14 puis n° de département désiré.
A appeler préférentiellement, s’ils existent dans votre région (voir plus bas).
Ces bulletins sont les plus pointus en aérologie car ils sont élaborés à partir des données de sondages
aérologiques proches et rédigés à l’intention des pilotes.
Ils sont généralement disponibles vers 10h30 au plus tard, du début avril à la fin septembre.
Bulletins départementaux : 08 36 68 02 XX.
(XX étant le numéro du département pour lequel on désire des prévisions). Bulletins très précis pour chaque
département, enregistrés vers 7 h/7h30 pour le premier, avec 2 ou 3 remises à jour quotidiennes. Mais ils ne
donnent pas toujours des informations précises sur le vent…
Bulletins montagne : 08 36 68 04 04.
Ils donnent généralement des informations sur le vent et les températures en altitude. Mais ils peuvent être un peu
moins fins que les bulletins départementaux.
Répondeur aéronautique : 08 36 68 10 13.
Permet d’obtenir des observations et prévisions météo de grands aérodromes, sous forme de messages METAR
et TAF (code disponible dans les centres météo sous forme de brochure et de didacticiel). Plutôt pour les pilotes
d’avions ou d’ULM, mais ça peut servir pour les sites proches d’un aérodrome.
Météo-France : 08 36 68 08 08
Un seul n° à se rappeler pour obtenir tous les bulletins départementaux et montagne. Mais les bulletins Vol à voile
et Vol libre ne sont pas accessibles.
Par Minitel :
3615 code METEO.
Permet d’accéder aux mêmes bulletins que précédemment en composant ensuite directement le n° du
département (bulletin départemental) ou dans le sommaire en tapant MONT (bulletin montagne), ou enfin SPOR
puis VAV pour les bulletins Vol à Voile/ Vol Libre ou SPOR puis LIBR pour les bulletins Vol Libre de Briançon et
Tarbes. L’utilisation des mots clés permet d’accéder directement aux bulletins. Pour un bulletin vol à voile et vol
libre, le plus simple consiste à composer le 3615, puis METEO, puis XX*LIBRE (XX étant le N° du département).
Ne pas oublier de consulter également la rubrique OBS de chaque département, qui permet d’obtenir des
observations récentes de station météo humaines ou automatiques, bien intéressantes pour connaître le vent en
altitude comme au Mont Aigoual, à Laragne ou des sémaphores en bordure de mer.
3615 code METAR puis n° code d’accès.
Sud-Est : 4532016. Midi-Pyrénées : 4532221. Rhône-Alpes : 4535034. Est et Champagne-Ardennes : 4532043.
Paris - Ile de France : 4532052. Bourgogne - Franche Comté : 4532061. Auvergne : 4532070. Provence :
4532089. Nord : 4532098. Aquitaine : 4532123. Bretagne : 4532230. Languedoc : 4532141. Normandie :
4532150. Pays de Loire : 4532169. Limousin : 4532178. Corse : 4532187. Réunion : 4532114. Polynésie :
4532196. Nouvelle Calédonie : 4532203. Martinique : 4532212.
Permet d’obtenir des messages d’aérodromes METAR et TAF comme au 08 36 68 10 13.
Par Fax :
Service AEROFAX : 05 61 07 84 85 + n° de code d’accès.
Codes identiques au 3615 METAR. Bien pratique pour recevoir gratuitement et 24 h/24 des cartes du temps
significatif sur la France, le vent prévu à 1500 m et 3000 m et une sélection de messages METAR et TAF. A la
première demande, il est préférable de demander le mode d’emploi en tapant 90 lorsque cela est proposé par
l’opératrice électronique…

Les centres météo rédacteurs de bulletins Vol à Voile en 98.
Elaborés à partir de sondages basses couches…
...(avec une sonde SSBC ultra précise) : Paris (avec le sondage de Bailleau), Romorantin, Auch (avec le SSBC de
Nogaro), Poitiers (sondage SSBC par ULM), Chambéry et Saint Auban sur Durance.
Elaborés à partir d’un radiosondage par ballon proche…
... (un peu moins précis que le SSBC) : Lille (avec le radiosondage de Bruxelles), Strasbourg (RS de Nancy),
Lyon, Bordeaux, Aix en Provence (RS de Nîmes) et Ajaccio.
A ces 12 centres rédacteurs de bulletins aérologiques…
... il faut ajouter ceux de Briançon (05) et de Tarbes (06), qui rédigent également des bulletins spécifiques Vol libre
pendant l’été. Ces bulletins, ne s’appuyant pas sur un sondage proche, ne sont pas diffusés sur le 08 36 68 10 14
mais sur le service kiosque départemental 08 36 68 02 XX interactif en composant le choix 3.
A noter que les données brutes des sondages basses couches sont diffusées chaque jour sur le serveur Minitel
de la fédé de vol à voile (3615 code VAV).
Enfin, des sondages SSBC occasionnels…
... seront réalisés pour de grandes compétitions. Pour de plus amples informations sur la disponibilité de ces
sondages occasionnels, contacter Guy Sennequier au 04 92 20 53 00. z


                                                                                                     Guy Sennequier
Narbonne… Cap d’Agde… Canet en Roussillon… Marseille… Palavas… Hyères

La Méditerranée
en voit de toutes les couleurs
Il y a 10 ans faire voler un cerf-volant sur la plage si vous étiez d’âge mûr vous aurais fait passer pour un
demeuré. Aujourd’hui le cerf-volant déplace les foules sur les bords de la Méditerranée sans que les
spécialistes du marketing comprennent vraiment pourquoi. Pour les gens « sérieux », faire du cerf-volant
ça n’est guère raisonnable. Pourtant des gens et des clubs organisent très « sérieusement » ces grandes
rencontres, véritables vitrines des nouveaux sports cerfs-volistes et de l’expression artistique
lucanophile.
Certaines stations balnéaires ont compris l’impact populaire et médiatique, qui se traduit en retour sur l’image
pour faire connaître et promouvoir leurs activités touristiques. D’autres - collectivités locales et institutions
(Conseils généraux ou régionaux, DDJS, ligues…), ont perçu l’intérêt de ce type de manifestation pour animer,
éduquer, distraire et véhiculer une image positive et festive de leur région.
Si cette branche du vol libre a beaucoup d’atouts pour séduire le plus grand nombre, la naissance d’une rencontre
cerf-voliste est toujours une aventure complexe et périlleuse qui nécessite un engagement total des associations
impliquées.


Un exemple : les Natur’ailes de Narbonne Plage
Au départ, Pronaplage, une association qui gère les animations d’une petite station touristique du Roussillon
contacte la FFVL et les responsables nationaux du cerfs-volants. Une association cerf-voliste hérautaise est
contactée et reçoit délégation pour mettre sur pied une rencontre pluridisciplinaire ainsi que la seconde manche
du championnat de France de cerf-volant acrobatique.
Implication
La première chose qui nous a frappée, lors de la prise de contact en mars dernier avec Yves Barbary,
responsable de l’animation, fut sa motivation pour les activités cerfs-volistes. Habituellement nous sommes
amenés à argumenter sur le cerf-volant comme de vrais VRP, pour sensibiliser, éduquer et motiver nos
interlocuteurs.
L’implication de nos interlocuteurs est d’ailleurs essentielle pour organiser un rassemblement cerf-voliste. La
préparation logistique d’un championnat et des compétitions et concours multidisciplinaires est toujours lourde et
contraignante. A Narbonne plage il nous fallait prendre en compte les éléments naturels (un paradoxe, vu le nom
du festival). Le site est immense, 6 km de plage sur une profondeur de 100 à 250 m, un sable si fin que le vent,
puissant dans cette région, est capable de transformer, en quelques heures, la station en parcours digne du Paris
- Dakar. L’atout touristique peut aussi devenir un sérieux handicap pour les activités cerfs-volistes, si le vent
purifie l’atmosphère et chasse les nuages, lorsqu’il est trop fort, pour des raisons évidentes de sécurité, il faut
limiter voir interdire les exhibitions.
Moyens
A Narbonne plage, tous les moyens nous ont été donnés : engins de nivellement, personnel, sonorisation des trois
sites de compétition (sur 1 000 mètres de plage), éclairage, accueil du staff et des compétiteurs, logistique de
sécurité terrestre et en mer, service d’ordre, véhicules tous terrains, transmissions, gardiennage, secours,
médiatisation, etc. Le vendredi 1er mai le site était fin prêt pour accueillir, de la meilleure façon qui soit, un
championnat de France de cerfs-volants acrobatiques, la seconde manche du Triafun, un challenge de vitesse en
buggy et Flysurf, la seconde manche du trophée de France de cerfs-volants monofils et prés de 100 cerfs-volistes
avec leurs machines volantes de 1 à 2000 m2…
Evolution…
Le cerf-volant est une activité vivante, en constante évolution. Ces dernières années, cette évolution s’est
transformée en véritable révolution. En effet, comme toutes les nouvelles activités à la mode, le cerf-volant
pilotable est devenu plus libre. Le matériel permet aujourd’hui de réaliser toute une série de nouvelles figures.
Pour faire une comparaison, la pratique du roller a modifié les règles du jeu et les formes ludiques du patin à
roulette. Les pratiquants ont inventé de nouveaux codes. Ils ont poussé l’activité à se moderniser…
… ou révolution?
Aujourd’hui, le cerf-volant poursuit sa révolution. Il proposait jusqu’à présent de nombreuses formes de
compétition : le ballet en musique, la précision, le char, le combattant, les records d’altitude, le monofil. Pourtant,
aucune de ces formes de compétition ne permettait à la nouvelle vague de pilotes de s’exprimer. Le 1er mai à
Narbonne plage, une page de l’histoire du cerf-volant s’est tournée. Une forme de compétition inédite a vu le jour.
Elle s’est adaptée à la nouvelle vague de pilotes et le spectacle a été pensé pour le public. Sans aucun doute, les
spectateurs ont assisté à un show dynamique et visuel !
Toutes les règles classiques de la compétition individuelle ont été écartées pour faire place à des principes et un
concept novateurs. Le nom de cette épreuve : la compétition de tricks. Le but des pilotes de cette génération
montante est de trouver de nouveaux “trucs” de vol. Ces trucs, ou tricks en anglais, s’écartent le plus possible du
rond et du carré, présents dès l’origine du cerf-volant pilotable. Par exemple, inventer une nouvelle forme de
décollage, trouver une façon de poser, de tourner, de faire une vrille à plat, etc.
Le format de cette compétition est le même que celui du surf de mer ou du tennis. C’est un duel entre 2 pilotes en
série, 1/16e, 1/8e, 1/4e, 1/2e et finale. Le vainqueur est celui qui propose la plus incroyable prestation et élimine
tous ceux qu’il a rencontré. Les résultats sont donnés en direct dès la fin de la prestation. Les spectateurs peuvent
ainsi être juges et parties… L’absence de temps mort et les résultats immédiats permettent de rendre le public
captif…
La présence à Narbonne Plage d’un plateau composé des meilleurs pilotes français a garanti un spectacle de
qualité. Car que serait la nouveauté sans les pilotes?
Bilan
Au bilan de cette première à Narbonne plage : une fréquentation populaire toujours aussi spectaculaire : 50 000
personnes sur les trois jours, une bonne médiatisation régionale (presse et médias radiotélévisés), mais surtout
des conditions techniques et aérologiques parfaites pour les diverses compétitions. L’implantation d’une base
cerf-voliste conventionnée est sérieusement étudiée avec le concours d’un club de Perpignan. Les Natur’ailes
seront pérennisées clôturant géographiquement l’implantation méditerranéenne des grands rassemblements
cerfs-volistes. z
                                                                               Michel Trouillet et Patrick Somelet


Narbonne-Plage est la station balnéaire de Narbonne. Adossée au massif de la Clape, elle offre un
environnement à couper le souffle (pas celui d’Eole ça va de soi). Une plage de sable fin de 4 km et de 100
à 400 m de profondeur, des falaises de roches blanches très prisées par les grimpeurs de toutes
nationalités, une nature sauvage préservée, un paysage de vignes, de bois, de garrigues, des sentiers
pédestres et des pistes de VTT, font de Narbonne-Plage un site qui a étonné et séduit les cerfvolistes qui
ont rejoint les Natur’ailes 98. Natur’ailes de Narbonne-Plage s’est inscrit dans une série de manifestations
qui a regroupé pendant tout le mois de mai les activités de pleine nature. Le premier week-end de mai a
ouvert les festivités avec les cerfs-volants, le second a été consacré à la voile, le troisième aux
montgolfières et le quatrième a rassemblé tous ceux qui ont contribué à ces différentes animations.
                                                  CFD 98 : 1=10=100 !
Un changement d’importance dans la CFD 98 : le classement par club!..
Le but : améliorer l’esprit d’équipe au sein des clubs; développer l’émulation collective et augmenter le niveau de
sécurité en vol de distance. La formule : si un pilote seul fait 100 km, il marque 100 points. Si 10 pilotes ensemble
font 10 km, ils marquent aussi 100 points. Si 100 pilotes font 1 km… Quel club!
Les conditions :
- les pilotes doivent être licenciés au même club;
- les décollages s’effectuent au départ du même site;
- le premier décollage et le dernier ne devant pas être espacés de plus d’une heure.
- le parcours général est le même pour tous les participants (distance libre, triangle, etc.);
- sauf raison de sécurité, les atterrissages doivent s’effectuer sur le même terrain (la règle des moins de 3
kilomètres devant être alors appliquée);
- en cas d’atterrissage prématuré d’un pilote les autres participants, s’ils le désirent, peuvent continuer, le calcul
des points s’effectuant alors sur le nombre de pilotes restant en vol.
- le calcul des points s’effectue comme pour les vols individuels, le total de l’équipe étant obtenu par la
multiplication du nombre de pilotes de l’équipe ayant effectué le même parcours.
- les déclarations individuelles de vol doivent être effectuées ensemble, dans la même enveloppe, et comporter
exactement les mêmes indications de parcours.
Les vols déclarés en équipe comptent également pour le classement individuel et le classement par club. z

                                                    Reconnaître
                                                 les compétences

Le développement des pratiques du cerf-volant nécessite maintenant de structurer l’enseignement.
Ce travail est nécessaire à 2 niveaux : la formation des pratiquants et celle des moniteurs. Les travaux des
responsables nationaux de la formation cerf-voliste aboutissent progressivement à des productions dans ces 2
domaines.

Pratiquants et enseignants
Concernant la formation des pratiquants, 3 documents sont en cours de réalisation :
- progression dans les compétences du pilote de cerf-volants monofils ;
- progression du pilote de cerf-volant pilotable ;
- progression du pilote de cerf-volant tractif.
Concernant la formation des moniteurs, la création de 3 diplômes fédéraux a été envisagée :
- animateur cerf-volant ;
- moniteur de cerf-volant pilotable ;
- moniteur de cerf volant tractif.
Progressivement, seront proposées des formations pour chacune de ces qualifications. Dans un premier temps,
des sessions de reconnaissance des compétences vont être mises en place pour valider les acquis des
personnes qui ont déjà des pratiques d’enseignement dans les diverses spécialités.

Cerf-volant tractif
Pour permettre d’organiser l’encadrement du cerf volant tractif cet été, une session d’évaluation et de validation
des compétences est mise en place dès maintenant. Elle concerne les personnes qui font déjà de l’enseignement
dans cette activité. Elle aboutira, pour les personnes ayant satisfait au niveau d’exigence, à la délivrance d’un
statut provisoire de moniteur de cerf volant tractif.
Lieu : La Franqui. Dates : du 22 au 25 juin 98. Contenu : évaluation du niveau technique personnel, des
connaissances théoriques, et de la capacité à enseigner l’activité. Un dossier d’inscription et de présentation plus
détaillée des compétences attendues est disponible au secrétariat.

Monofils
Une session de validation des compétences d’animateurs cerf-volant est prévue début septembre. Le lieu et la
date sont à déterminer.

Pilotables
Une session de validation des compétences pour les moniteurs de cerf volant pilotable est prévue courant
octobre. Le lieu et la date sont à déterminer.
Les personnes intéressées par ces 2 sessions peuvent se faire connaître auprès du secrétariat et seront
destinataires des informations. z

Coupe de France de parapente des pays de plaine
Après la première Coupe de France de parapente des pays de plaine qui a eu lieu l’an dernier à Barbeziéres en
Charente, c’est la région Basse-Normandie qui a l’honneur d’organiser l’édition 1998. Celle-ci aura lieu du 22 au
29 août 1998 à Pont d’Ouilly. Originalité par rapport à l’année dernière, la compétition s’effectuera en libre sur
les sites de St Omer et de St Marc d’Ouilly, et au treuil dans la plaine de Falaise.
Pour ce challenge, 7 régions de plaine entrent en lice : Bretagne, Limousin-Charentes-Poitou, Haute-Normandie,
Ile de France, Nord, Pays de Loire et Basse-Normandie. 30 pilotes (16 sélectionnés par points au cours de la
saison et 14 choisis par les régions) se rencontreront lors de cette finale.
Toute l’organisation sera assurée par une trentaine de volontaires issus des 4 clubs bas-normands : Les
Archanges de Granville, Cotentin Vol Libre de Cherbourg, Vol Libre Pays d’Auge de Lisieux et l’AS Icare de Caen.
Les régions Bretagne et Haute-Normandie donneront un sérieux coup de main au niveau de la logistique treuil (4
en batterie, 2 en réserve).
Bien sûr la météo sera fumante, la bonne humeur des compétiteurs communicante, l’organisation à la hauteur de
l’événement et l’image que nous donnerons de notre merveilleux sport sera ainsi belle.
Tous les sponsors, constructeurs de matériel parapente ou non, sont les bienvenus! Contactez Serge Taupin au
02 31 34 81 31. Tous renseignements auprès de Philippe Leclerc (02 31 90 75 52) ou Jean Pierre Marie (02 31 77
60 65). z

                                                                                                   Philippe Leclerc

Le championnat
de France delta 98
dans la lignée
de “vol libre 2 000”

Le prochain championnat de France aura lieu à Fleuré dans la Vienne (près de Poitiers, sur la N147) du 23 au
31 août 1998 prochain. La ligue Limousin – Poitou - Charentes et le club OPAL de Poitiers, gestionnaire du site de
Fleuré, se sont portés candidats pour les raisons suivantes :
- il n’y avait toujours pas d’engagement de la part d’autres organisateurs;
- nous avions récupéré de la débauche d’énergie dépensée pour la Coupe de l’América : nous nous ennuyions un
peu;
- les difficultés liées à ce type d’organisation (grande compétition avec décollage en remorqué) ont été défrichées
lors de la Coupe de l’América;
- nous étions fiers d’être les premiers à oser (et à avoir imaginé) l’astuce qui pourra faire de ce championnat un
champ d’application original du concept “vol libre 2 000”.

Organisation matérielle et planification
Elles sont connues :
- une équipe de six remorqueurs décollant sur deux lignes parallèles quasi simultanément;
- préparation des compétiteurs sur deux chariots de décollage par ligne.
- l’intendance “casse-croûte” et l’aménagement du site sont assurés par les mêmes équipes dont OPAL fournit le
plus grand effectif.
Une immense vitrine pour la découverte du vol libre.
Notre astuce : la Coupe de l’América offrait de belles démonstrations, mais seulement lors du décollage, de 12 h à
15 h maxi. L’application des principes de “vol libre 2 000” nous a conduits naturellement à mettre en œuvre multi-
activité et transversalité en proposant un grand plateau où interviendront :
- les enseignants avec école vol libre dès le matin jusqu’à 12 h;
- un simulateur de vol delta sur voiture;
- des baptêmes biplaces delta et ULM;
- le cerf-volant avec toutes ses déclinaisons;
- le vol treuillé et remorqué toutes disciplines (delta, rigide, parapente) hors manche compétition;
- des essais d’ailes rigides;
- la compétition elle-même bien sûr.

L’astuce…
… est aussi dans la possibilité qu’auront les gentils élèves de donner la main aux gentils organisateurs l’après-
midi…
Nous y voyons un double intérêt :
- externe : les spectateurs et les médias auront sous les yeux une activité permanente, du vol libre sous toutes
ses formes (ou presque);
- interne : en vertical, la part de rêve est préservée. Les jeunes pilotes côtoient les champions : le moteur est là;
en horizontal, la proximité de toutes les disciplines, à tous les niveaux, permet à chacun, du débutant au
chevronné, de découvrir, d’essayer : on ne rêve plus seulement, on peut pratiquer, sur place, instantanément.

Nous là une image séduisante de “vol libre 2000” sous la forme “stade de vol libre de plaine” accueillant une
grande compétition. Si, en plus on arrive à y bien manger et à y bien boire, nous serons fiers d’avoir apporté notre
pierre aux fondations de notre avenir libériste. z
                                                                            François Pichard et Patrick Bécheau



A LA DEMANDE DE PLUSIEURS PILOTES, NOUS PENSONS
INDISPENSABLE DE PRECISER LES POINTS SUIVANTS :

- les décollages auront lieu sur chariots en position couché;
- les roulettes sur barre de contrôle sont obligatoires (plus pour les risques de perte de vitesse du
remorqueur que pour les qualités du pilote remorqué);
- les instruments seront fixés sur les montants de trapèze pour libérer la barre de contrôle (frottement de
la ligne de remorquage);
- il est vivement recommandé aux pilotes peu habitués au remorquage d’assurer leur formation très tôt
avant le championnat. Il s’agit bien de la nécessité d’une réelle formation et pas simplement de prise de
conseils auprès d’un “copain ulmiste qui pilote super bien et qui…”.

                                                                              François Pichard et Denis Poitevin

La Coupe de France des clubs delta
c’est aux Carroz d’Arâches!

Le Delta club des Catelus a le plaisir d’inviter les clubs delta à participer à la Coupe de France des clubs
delta. La mairie des Carroz, l’Office du tourisme, le Service des sports, les remontées mécaniques et les
services techniques soutiennent totalement le club dans la conduite de cet événement. Tout le village est
en fait mobilisé avec un seul objectif : le bonheur de voler delta tous ensemble! Dans un site merveilleux,
du massif du Mont-Blanc aux Aravis, du Chablais au lac d’Annecy, du Léman aux frontières suisse et
italienne, nous attendons 200 pilotes, les meilleurs du moment. Attention : 200, pas plus! Et pour avoir les
meilleurs parmi nous, pour avoir la joie de voler avec eux, nous offrons l’hébergement aux 40 meilleurs
pilotes 97!
Où?
Aux Carroz d’Arâches à mi-chemin entre Genève et Chamonix, plus précisément entre Cluses et Flaine, au cœur
du Grand Massif.
Quand?
Les 22 et 23 août.
Qui?
Pour les 40 meilleurs, sous la réserve expresse que le dossier de leur équipe soit parfaitement bouclé au 11 juillet,
hébergement gratuit (dans la limite de 150 F quand même). Ce sont :
les 5 premières dames et les 15 premiers messieurs de la CFD; les 5 premières dames et les 15 premiers
messieurs du championnat de France.
Pour les autres : premiers inscrits, premiers servis!
Comment?
Par équipe de 5. Les équipes incomplètes peuvent concourir dans la limite des places disponibles. Aucune
péréquation ne sera appliquée aux points obtenus par les concurrents. Autant d’équipes que l’on veut, mais les
pilotes doivent tous être membres du même club bien sûr. Les pilotes doivent être brevetés et licenciés. Casque
et parachute de secours sont vivement recommandés. Les décisions du directeur d’épreuve seront sans appel.
Les dossiers d’inscription sont à envoyer au Bureau des sports, à l’attention d’André Allamand, avec le chèque
correspondant (à l’ordre du Delta club des Catelus), 231 route du Mont-Favy, 74300, Les Carroz d’Arâche (Tél. :
04 50 90 24 80).
Date limite : votre dossier doit nous être parvenu complet avant le 31 juillet, accompagné de son règlement.
Pardonnez-nous d’être un peu directifs…
Combien?
Frais d’inscription :      220 F par pilote. Ces 220 F couvrent la participation à la compétition, les remontées
mécaniques des Carroz, les navettes, le repas du samedi soir, les casse-croûte de midi. 140 F par
accompagnateur(trice) couvrant les remontées mécaniques des Carroz, l’accès au centre de loisirs (piscine, salle
des sports), le repas du samedi soir.
Pourquoi?
Just for fœhn!
Hébergement
Contacter l’Office de tourisme (04 50 90 00 04). Jo Roulet et son équipe, grâce à la centrale de réservation de la
station, vous aideront à trouver le logement que vous recherchez, du gîte d’étape aux plus luxueuses résidences
hôtelières. Camping-cars bienvenus sur la place du télécabine. Campings en vallée.
Et aussi…
- autres problèmes? Delta club des Catelus, Lionel Rolando, Tél. et fax : 04 50 90 09 90;
- les lots étaient nombreux l’an dernier. On essaie d’améliorer. A vous de voir…
- apportez votre VTT! Si la météo chahute, nous organiserons une course VTT. Vous pourrez aussi en louer sur
place si vous préférez, mais prévenez-nous…
- musique : apportez votre instrument préféré. C’est plus chaud que la musique en boîte…
- électrons libres : si votre club est trop petit pour que vous puissiez constituer une équipe de 5 (ou si vous êtes
plus de 5 avec un nombre non divisible1 par 5) nous vous proposons d’agglomérer les pilotes isolés en équipes
hétérogènes, construites selon l’ordre d’inscription de chacun. Nous prévoyons un classement “open” pour ces
équipes-là…
- rigides : on aimerait bien vous voir avec vos belles machines toutes neuves! Si vous êtes suffisamment
nombreux à vous inscrire, et suffisamment tôt, là aussi on organisera un “open”…
- soirée du samedi 22 : attention, nous n’avons pratiquement pas de marge de manœuvre pour accueillir les
convives de dernière minute. Inscrivez-vous à l’avance! Ce serait trop dommage de ne pas assister à toute la fête.
En outre, vous nous faciliterez la tâche. Merci d’avance!..
- Jo Roulet est aussi le pilote de la montgolfière des Carroz. Vous pouvez donc réserver un baptême pour vos
proches. z

                                                                                                      Lionel Rolando
Championnat de France parapente
1 800 000 F pour la Bresse !
La ville de La Bresse
compte 5 000 habitants
Elle est le fief de Christophe « Zouzou » Mougin et de Régis Laurent. Elle fut sacrée en 1996, dans sa catégorie,
« ville la plus sportive de France » et les organisateurs vosgiens et alsaciens (c’est l’esprit interdépartemental qui
tend à se développer) sont rompus aux exercices d’organisation d’événements d’envergures internationales et
nationales. Pour preuve, en matière de vol libre, les championnats de France des - de 21 ans s’y sont déroulés en
juillet dernier sous la houlette du comité départemental. Les avis positifs ont été unanimes et les médias qui ont
couvert la manifestation ne s’y sont pas trompés. Ainsi les responsabilités de gestion de cette finale 98 constituent
pour les acteurs de ce massif une véritable reconnaissance. Et les Vosgiens envisagent déjà de faire acte de
candidature pour une épreuve PWC. Une montée en puissance qui n’est cependant pas allé sans problème.
Peau de chagrin…
Depuis 1986 la pratique du parapente s’est développée sur La Bresse. Initialement le site d’atterrissage de
Moyenmont était situé dans une zone à vocation industrielle. D’année en année la surface disponible a diminué,
suite à l’implantation de nouvelles usines. Fin 97, il n’y eu plus de place du tout… Le vol libre est très dynamique à
La Bresse grâce à l’école Bol d’Air, une des plus connues de l’Est de la France, et au club La Bressaude… Cette
situation ne pouvait donc rester en l’état. La municipalité a proposé diverses solutions de remplacement.
Finalement tous les partenaires se sont mis d’accord pour un terrain de 250 m de longueur et 40 m de largeur.
Malheureusement ce terrain n’était pas utilisable en l’état. Il fallait faire de nombreux travaux, acquisitions
diverses, enfouissement de lignes moyenne tension, nivellement de terrain…
... et défi économique
Sans une dynamique engendrée, à la fois, par l’organisation du championnat de France de parapente et par un
passé de bonnes relations entre la municipalité, le club et l’école professionnelle, ce futur stade de vol libre
n’aurait pas vu le jour. Grâce aux aides financières et à l’appui de la FFVL, nous avons su démontrer que même si
nous sommes souvent demandeurs, nous pouvons nous impliquer très sérieusement dans des projets
d’envergure. Ce stade de vol libre, réalisé pour 1,8 million de F, sera, lorsqu’il sera terminé, le premier de son
genre dans l’Est de la France. Rendez-vous du 26 juillet au 2 août 1998 pour le championnat de France de
parapente. Le succès de cette épreuve confortera toutes les parties!
Que tous nos partenaires financiers soient ici chaleureusement remerciés : municipalité de La Bresse, Conseil
général des Vosges, Conseil régional de Lorraine, FEDER, FFVL et Régie municipale d’électricité.
La Bressaude Vol Libre
C’est donc cette section de la société omnisports La Bressaude, qui n’en compte pas moins de 17 autres, de
l’athlétisme jusqu’au swin-golf en passant par le ski, qui organisera le championnat de France 98. Les titres
nationaux, olympiques, mondiaux et européens obtenus par les membres de La Bressaude ne se comptent plus.
Elle représente quelque 1 000 licenciés dont 150 pour la section vol libre. Autant dire que la mobilisation de ces
effectifs constitue un formidable levier, soutenu par ailleurs par les ligues d’Alsace et de Lorraine, les comités
départementaux des Vosges et du Haut-Rhin, et les 16 autres associations de vol libre du massif vosgien.
En quelques chiffres…
... le CDVL 68 compte 9 clubs soit quelque 500 licenciés et le CDVL 88 compte 8 associations qui représentent
quelque 800 licenciés.
L’enseignement y est dispensé par 4 écoles professionnelles, dont la structure du Bressaud Régis Laurent, Bol
d’Air, coorganisateur et partenaire à part entière de l’événement.

Sur ce territoire
de moyennes montagnes…
... les sites sommitaux sont facilement accessibles et l’on y vole tantôt sur les versants lorrains et tantôt sur les
versants alsaciens. C’est pourquoi une gestion commune se concrétise actuellement sur certains sites. Le
décollage phare du massif reste le Markstein, bien connu des deltistes comme des parapentistes. Chaque club
gère un à deux sites de pratique.
Autant dire qu’on vole sur tout le massif dans toutes les orientations et que les célèbres ballons des Vosges
engendrent une aérologie toute en douceur, même si cela ne signifie pas que l’on ne puisse pas y trouver des
conditions de vols musclées…
Les buts et terrains d’atterrissage seront, dans la mesure où l’aérologie le permettra, concentrés sur la commune
de La Bresse.
En matière de logistique…
... le complexe multi-loisirs sera le lieu de passage obligé de l’organisation, des participants comme du public. PC
course, salle de presse, résultats et stands exposants y seront regroupés afin de créer une synergie et une
dynamique permanente sur un lieu centralisé.
Le comité d’organisation…
... s’est structuré en 14 commissions de travail et, à n’en pas douter au regard de l’engagement et de la
mobilisation de toutes et de tous, ce championnat devrait logiquement être à la hauteur de toutes les espérances.
Ainsi, Dominique Antoine le président de La Bressaude vol libre et du comité d’organisation est bien entouré pour
accomplir cette mission.
La direction des épreuves a été confiée à celui qu’on surnomme ici « le sorcier des parcours imposés », tant les
options et les choix qu’il détermine s’avèrent parfois audacieux, mais toujours judicieux. Sa présence, aux mêmes
fonctions, durant le championnat de France Jeunes avait largement contribué à la réussite de la manifestation. Il
est donc également familiarisé avec la pression des grandes manifestations, même si sa modestie lui fait dire que
le facteur de chance ne se gère pas. Dominique Hantz, responsable régional des compétitions, coach de l’équipe
Espoirs de la ligue de Lorraine, proposera donc à nouveau les manches et les parcours de cette édition 98.
Que la fête soit avec vous!
En tout état de cause cet événement est préparé et conçu par le comité d’organisation pour constituer en tant que
telle une véritable fête du vol libre de haut niveau. Et l’on peut être certain que cette vitrine du parapente français
sera utilisée par tous les partenaires et les organisateurs de ce championnat de France 98 comme un vecteur de
communication, de promotion et de développement du vol libre sur l’Est de la France. A l’image des documents
d’accompagnement de l’événement - avec une présentation des sites de vol libre du massif - dont les objectifs
s’étendent bien au-delà de la semaine de compétition.
Les régionaux
Enfin, il faut noter que, pour cette finale, le nombre de pilotes régionaux engagés constitue une représentation
record pour les régions Alsace et Lorraine sur ce type de compétition. En effet, pas moins de 7 pilotes
participeront aux épreuves en y tenant indéniablement les rôles de challengers au coté des membres de l’équipe
de France et des anciens vainqueurs des éditions précédentes. Ce sont :
- Marc-Antoine Arnold : domicilié à Strasbourg (67); membre du Groupe International Elite; 23 e au classement A
97;
- Grégory Blondeau : domicilié à Strasbourg (67); N° 1 d’acrobaties; 31e au classement B 97;
- Sébastien Harre : domicilié à Villers les Nancy (54); 41e au classement B 97;
- Michel Hast : domicilié à Belfort (70); 40e au classement A 97;
- Jérôme Hulin : domicilié à Vandoeuvre (54); 50e au championnat de France 97; 4e au championnat de Lorraine
97; 36e au classement B 97;
- Max Jeanpierre : domicilié à Remiremont (88); inscrit sur les listes Espoirs; champion de Lorraine 96; 2e au
championnat de France des - de 21 ans 97; 14e au classement B 97;
- Christophe Mougin : domicilié à La Bresse (88); membre de l’équipe de France; vainqueur d’épreuves de Coupe
du monde; 2e au classement A 97. z



                                                                                                      Francis Claude

La Mouette
Le constructeur dijonnais a frappé un grand coup lors du dernier championnat du monde delta en Australie,
puisqu’avec Guido Gehrmann à la barre de contrôle, sa Topless monte sur la 1ère marche du podium. On trouve
aussi des Topless à la 9e place avec l’Italien Bricoli et à la 11e avec son concepteur, Gérard Thévenot, multiple
champion de France dans les années 70-80, qui coure maintenant sous les couleurs du Luxembourg. z

Classés permanents
La Fédération aéronautique internationale et son Comité international du vol libre viennent de publier leur très
officiel 1er classement permanent des pilotes d’aile delta et de parapente. Ce classement est basé sur les
résultats des 18 derniers mois de compétitions reconnues par la FAI. Les Français, dans les 2 disciplines, s’y
taillent la part du lion!
Classement parapente : 1er : Brinkeby Peter; 2e : Pacher Jimmy; 3e : Goldsmith Bruce et Exiga Didier; 5e :
Lemaire Claude; 6e : Cortella Denis; 9e : Berod Patrick; 12e : Escriba Frédéric; 14e : Nef Olivier; 18e : Bernier
Claire (1ère féminine)…
Classement delta : 1er : Gehrmann Guido; 2e : Alonzi Mario; 3e : Suchanek Thomas; 4e : Baeumer Jobst; 5e :
Bondarchuk Oleg; 6e : Chauvet Alain; 8e : Gerard Jean-François; 10e : Walbec Richard… z

Réglementés
Pour la 1ère fois le règlement des compétitions delta et parapente ont regroupé dans un même fascicule, sous
une même couverture, symbolisant la volonté de regrouper dans une même dynamique tous les acteurs du vol
libre.
Règlement des compétitions delta et parapente, règlement des sélections propre à chaque région de compétition,
formulaire de compte rendu des sélectives, règlement de la CFD et formulaires de déclaration… tout y est!
A n’en pas douter, l’année prochaine le cerf-volant viendra avec son règlement épaissir les 115 pages de l’édition
98.
Le règlement 98 est disponible au secrétariat (50 F). z



Plaine
La Coupe de distance des pays de plaine est basée sur les mêmes principes et réglementation que sa grande
sœur fédérale et nationale. Seule différence : les vols mini sont de 10 km au lieu de 15. Les déclarations doivent
parvenir à Pascal Leclerc, 18 rue du Clos Herbert, 14000 Caen. Les vainqueurs de l’édition 97 : Hilario De Oliveira
(196,4), Jean-Louis Birck (149) et Roger Ubeda (124,9) en mono; Louis Poumerol (88,5) en bi. z

Air Plaine
Le CAF de Moselle organise pour la 3e année le challenge de distance Air Plaine. Basé sur les règles de la CFD
avec comme espace la plaine lorraine, son but est de dynamiser le vol de plaine tout en incitant les pilotes à les
sites traditionnels vite saturés, et de favoriser la pratique du treuil. De nombreux vols ont déjà été déclaré, dont un
fameux 110 km réalisé par Emmanuel Gay, record de Moselle pulvérisé. Rassurez-vous, un petit 5 km est
suffisant pour marquer les 1ers points! Chaque participant sera récompensé, et le (la) vainqueur recevra en prime
une radio VHF. Renseignements auprès d’Emmanuel Gay (03 87 65 24 61).
Ci-contre, les vainqueurs 97, Michel Schatz et Chantal Simon. z

Plaine again
Modification dans le règlement des compétitions plaine : seront prises pour les sélections à la finale plaine de
Crécy du 22 au 28 août les 4 meilleures manches réalisées par les compétiteurs lors des sélectives. z

Foix - Horizon
L’Estivol Appaméen, en partenariat avec Coriolis et le CDVL de l’Ariège, organise un challenge de distance
parapente sur le site du Prat d’Albis. 3 types de performances seront retenues : plus longue distance en
monoplace et biplace, et plus longue distance sur 3 vols monoplaces. Les coefficients de la CFD s’appliquent aux
km effectués. Un coefficient majorateur s’ajoutera pour les ailes classées standard.
Pour plus de précisions, contactez Stéphane Meurisse (05 61 02 79 74). z

Calendrier FAI
Cette année, l’Euro parapente aura lieu en Espagne, l’Euro delta en Slovaquie, le Mondial féminin delta en
Hongrie. L’an prochain, l’Autriche accueillera le Mondial parapente et l’Italie le Mondial delta. Restent à désigner
prochainement les pays qui accueilleront les championnats continentaux de l’an 2 000 et les World Air Games en
2 001.
Quant à la classe 2 des Swift, Exxtacy et autres IXBO, la CIVL ne demande qu’à organiser des championnats
officiels. Reste à trouver assez de participants. z

Festiventu
Du 25 octobre au 1er novembre s’ouvrira dans le site fabuleux de la baie de Calvi la 7e édition du Festival du vent,
un événement original placé cette année sous l’égide de la célébration du 50e anniversaire de la Déclaration des
droits de l’homme et de la protection de l’environnement. Le Festival du vent, c’est tout d’abord un concept, né en
1992, où le vent devient le symbole de l’échange du savoir, avec ses activités aériennes et nautiques, ses
démonstrations sportives, ses colloques et conférences, son espace offert aux enfants, ses spectacles de rue,
ses concerts, ses expositions de plasticiens et ses inventeurs. Ecologie, culture, sciences, citoyenneté… et vol
libre! Une fois de plus la FFVL sera présente avec un stand et de nombreux baptêmes de l’air! z

St-Hilaire 98 : 25 ans pour la Coupe Icare !

Créée en 1974, la Coupe Icare est la plus importante et une des plus anciennes manifestations de vol libre qui
existe dans le monde. Cette concentration exceptionnelle rassemble plus de 6 000 pilotes, deltistes et
parapentistes, du monde entier et près de 40 000 spectateurs, venus assister à la grande fête internationale du
vol libre qui se tient 3 jours durant sur le site de Saint Hilaire du Touvet - Lumbin.
La prochaine Coupe Icare aura lieu les 18, 19 et 20 septembre prochains et fêtera son 25e anniversaire.

								
To top