NOTION DE PROJET by vpCRE9

VIEWS: 29 PAGES: 122

									NOTION DE PROJET

  INTERVENTION AFPE
    SEPTEMBRE 2008
     AS1 ES1 ETS 1 ME1
NOTION DE PROJET
Quelques repères pour le projet
 Etymologie

 Définition

 Caractéristiques
ETYMOLOGIE


   Latin :
    • PROJICERE : jeter en avant
   Grec :
    • Pro BALLEIN : acte de jeter
    Le projet jette en avant une intention
    Le projet jette en avant une question difficile à
      résoudre
Qu’est-ce qu’un projet?



    Quelques définitions du
           projet
Petit Robert - Projet :


  • Image d’une situation, d’un état que l’on
    pense atteindre

  • Spécialement : ce que l’on se propose de
    faire à un moment donné

  • Tout ce par quoi l’homme tend à modifier le
    monde ou lui-même, dans un sens donné
   Dictionnaire encyclopédique de l’éducation
    et de la formation – Nathan Université :

    • Le projet peut se définir comme une conduite
      d’anticipation supposant le pouvoir de se
      représenter l’inactuel et celui d’imaginer le temps
      du futur
    J-L MURE


Colloque « la dictature
      du projet »
Le projet est :



  •   une intention,

  •   une aspiration à être et à agir,

  •   une trajectoire faite de lignes droites et de détours, de
      continuités et de ruptures, d’échecs et de réussites,
      d’influences multiples, collectives, personnelles,
      environnementales, de stratégies de pensées et de
      hasards, d’opportunités à saisir.
J-L MURE

   Dans cette optique,
    le projet n’est pas préexistant, il n’est pas
    déterminé ou à déterminé,
    il est trajectoire, rêve et réalité, intention et
    action, démarche et objectifs mouvants.
J-P SARTRE



 • Le projet est ce dépassement perpétuel qui
   arrache l’homme aux déterminants de sa
   situation, qui l’ouvre au monde des possibles.
ATKINSON – psychologue de la
motivation



  • Le projet est un besoin d’accomplissement de
      l’individu.
  •   La motivation pousse l’individu à rechercher
      des buts permettant cet accomplissement.
J-François DORTIER



  • Esquisse de l’avenir, un projet se distingue
    nettement d’une vague d’espérance ou d’une
    simple aspiration.

  • Il requiert un objectif précis et une stratégie
    qui débouche sur l’action.
Pierre GOGUELIN


   Un projet, c’est d’abord un avenir imaginé et
   souhaité, qui n’a de force que s’il puise son
   inspiration au plus profond de l’individu.
   Comme le rêve, il s’alimente à ses pulsions et
   à ses besoins.
   Comme le souhait, il s’enracine dans sa
   personnalité, dans les habitudes et les
   valeurs que son passé lui a forgées.
Pierre GOGUELIN


 • Un projet c’est aussi l’image mentale d’une
     situation dont on attend qu’elle se réalise –
     moins précis qu’un but, il n’est ni une
     prédiction, ni un passage à l’acte.
 •   Comme le désir, il se heurte au principe de
     réalité. L’imaginaire tient généralement peut
     compte des aptitudes réelles de l’individu et
     des contraintes du monde extérieur.
Pierre GOGUELIN


•Un projet est la représentation mentale exprimée et
consciente d’une situation globale future,
   globale parce que complexe,
   que nous pourrons, si nous décidons et si nous en
   avons la ferme volonté, matérialiser, inscrire dans
   le monde réel dans X temps.
J-P BOUTINET


 • Le projet constitue la façon originaire d’être
   au monde, c’est-à-dire d’entrer en relation
   avec le temps à venir, avec l’espace à
   recréer.

 • Au travers de cette double relation, l’homme
   peut s’affirmer, c’est-à-dire prendre acte de sa
   condition existante.
J-P BOUTINET

   Le projet est une façon de se
    représenter le monde mais en vue de le
    changer ou en vue de changer son
    propre positionnement à soi par rapport
    au monde.
J-P BOUTINET
   Le projet, c’est l’intention d’un individu
    d’atteindre un objectif explicite et
    énoncé, une interrogation sur les
    moyens de parvenir à cet objectif, et
    éventuellement, une programmation de
    démarches précises à effectuer en vue
    de sa réalisation.
Caractéristiques du projet

   La singularité
   Un rapport au temps particulier
    • Le temps de l’individu
    • Le temps de l’institution
   Le projet est « phasé » et complexe
   Un rassemblement de compétences
   Une production immatérielle
Vers une tentative de classification


  Une notion aux multiples facettes » - JP
     BOUTINET :

     –   Des projets individuels ou existentiels

     –   Des projets d’objets ou des projets d’actions

     –   Des projets de société
Ce que n’est pas le projet :



    –   Une intention ou une ébauche

    –   Une prévision abstraite

    –   Une opération de production que l’on peut
        reproduire indéfiniment

    –   Un programme
Le programme composante du
projet
   Le programme précise ce que l’on va
    faire dans le projet
    • Du grec : GRAPHEIN : Ecrire
    • Oro graphein : Ecrire devant
    • Programma : Affiche
Avantages - Inconvénients
du projet
   Gérer l’incertitude et la       Fuite en avant
    complexité des situations
   Développer les capacités,       Excès de
    le devenir des auteurs et        volontarisme
    acteurs
   Penser l’innovation et la
                                    Idéalisation de l’objet
    création                         visé
   Recomposition du lien           Dénégation
    social
   Anticipation et conception      Frustration
   Clarifier la pensée, la         Coûts imprévus
    concrétiser
   Confort existentiel
                                    lourdeur
Les niveaux d’appréhension du
concept de projet


   Trois niveaux d’appréhension :

    1. Empirique
    2. Théorique
    3. Opératoire
1. Niveau empirique
 Le projet aux différents âge de
la vie

  • Le projet adolescent d’orientation et
    d’insertion : orientation scolaire, insertion
    professionnelle, projet de vie

  • Le projet vocationnel de l’adulte : projet
    personnel, projet professionnel, projet de
    carrière

  • Le projet de retraite : projet de retraitement ou
    projet de retrait
Projet d’activité :


    • Quelques exemples :
      • Le projet de formation
      • Le projet de soin
      • Le projet d’aménagement
      • Le projet de développement
      • Le projet de recherche
Objets à projet :



  • Projet de loi
  • Projet d’édifice
  • Projet de dispositif technique
Organisations à projet



 • Projet de référence : projet éducatif, projet
   thérapeutique

 • Projet expérimental et participatif : projet
   d’entreprise, gestion de projet
Projet de société :



  • Projet réformiste
  • Projet révolutionnaire
  • Projet autogestionnaire
  • Projet alternatif
Exemple de projet d’activité



     Le projet de formation
Le projet en formation



   Projet d’animation               Projet individuel
      de formation                          de
                                       formation

           Projet organisationnel
                     de
                 formation
2. Niveau théorique :

 • Le projet comme nécessité vitale
 • Le projet comme opportunité culturelle
 • Le projet comme enjeu existentiel
 • Le projet comme perspective pragmatique
3. Niveau opératoire :

 Le projet est utilisé dans un seul souci
     opératoire. Il entend transformer une
     situation selon une stratégie bien définie.
 Exemples :
 3.1 Le projet pédagogique ou éducatif
 3.2 Le projet technologique (la gestion par
     projet)
 3.3 Le projet architectural
3.1 Le projet pédagogique


   • Le projet éducatif
   • Le projet pédagogique
   • Le projet d’établissement
   • Le projet de formation
   • La pédagogie du projet
3.2 Le projet technologique



 • La gestion par projet
 • Le projet d’entreprise
 • Le grand projet
 • Le projet de développement
 • Le projet industriel
3.3 Le projet architectural



  Le projet architectural nous offre en
 miniature les principales caractéristiques
               de tout projet.

                              JP BOUTINET
3.3 Le projet architectural
   Il naît d’un problème posé par le maître
    d’ouvrage au maître d’œuvre.

   La nécessité de mieux habiter un espace
    donné, au départ informe.
3.3 Le projet architectural
   L’espace et le temps
   Le temps immédiat de la construction
   Le temps passé de la mémoire
   Le temps proche ou lointain de
    l’utilisation de l’édifice
3.3 Le projet architectural
   L’art de gérer la complexité.
    Les 3 impératifs de Vitruve (Architecte
    Romain) : solidité, commodité et beauté.
   Mais aussi, délais, coûts, qualité.
   Complexité contradictoire.
3.3 Le projet architectural
   Un espace social à organiser et
    coordonner.
   Pluralité de projets :
    • programme du maître d’ouvrage,
    • création du maître d’œuvre,
    • le projet social de l’architecture,
    • le projet sectoriel des corps de métiers,
    • projet d’utilisation des futurs usagers…
3.3 Le projet architectural
Relation dialectique incessante entre
 conception et réalisation : espace du
 projet, espace de l’objet.
Représentation de l’objet à venir, édifice
 en cours de construction, représentation
 du projet qui l’a précédé…
Notion de projet



  J-P BOUTINET
Le projet est métamorphose
Historiquement, J-P BOUTINET situe 4
  métamorphoses du projet :
 Le projet technique

 Le projet de société

 Le projet existentiel

 Le projet individualisé
LA ROSE DES VENTS DU
PROJET
                             Pôle technique : Innovation



Créativité individuelle                                          Innovation technique


                                 Action(s)
Pôle Individuel                                                  Pôle Sociétal
Identité                                                         Participation
                                 Acteur(s)                       Collectif




Recherche de sens                                                Changement social



                          Pôle existentiel : recherche de sens
Réseau de signification du
projet
Pôle biologique                Pôle culturel
Création opposé à répétition   Innovation opposé à
                                       marginalisation




Pôle existentiel               Pôle pragmatique
Recherche de sens opposé       Anticipation opposée à
à l’absurdité                  improvisation
Figures emblématiques du
projet
                         Figures                  • Conceptions
    Périodes             emblématiques              dominantes
     historiques    1.    Projet architectural     1.   Anticipation
    Renaissance    2.    Projet de société        2.   Progrès
    Société des    3.    Projet philosophique     3.   Intentionnalité
     lumières       4.    Projet pragmatiques      4.   Explicitation
    19ème siècle   5.    Projet existentiels      5.   Mal être
    1900 – 1930    6.    Projet sociotechniques   6.   Innovation
    1930 – 1960    7.    Projet sociopolitiques   7.   Libération
    1950 – 1990    8.    Projet de                8.   Planification
    1960 – 1970          développement
    1960 – 1980    9.    Projet systémique        9. Complexité
    1970 – 1990    10.   Projet locaux            10. Individualisation
    1980 - 1990
PROJET – ACTION :
Processus complexe


   Un cycle de vie de 3 stades d’évolution :
    1. Le développement du projet ou sa
         conception
    2.   La conduite de l’action
    3.   Le bilan du projet
Le projet doit réunir au moins 3
conditions
1.   L’authentique projet suppose de
     transformer les aspirations vagues et
     floues en images précises.
2.   Il faut un plan de bataille, une
     démarche adaptée au but.
3.   Il faut que l’anticipation se transforme
     en action.
Le projet comme théorie de
l’action
   Elaborer des projets nécessite la mise
    en œuvre de processus d’imagination,
    de préfiguration, d’anticipation.
   Le projet résulte d’une abstraction, d’une
    prise de distance avec l’environnement
    pour mieux agir sur celui-ci.
                                   JM LOUBAT
Projets et parcours de
navigation - G LE BOTERF
   Un cap à suivre
   Un outil pour tracer des parcours
   Un plan de route négocié
   Des instruments pour faire le point
   Un carnet de route
   Des conditions et des règles de
    navigation
   Un copilotage
COMMENT FAIRE NAITRE UN
PROJET?


   L’auteur du projet
   Les facilitateurs
   Le projet lui-même

                         P GOGUELIN
L’auteur du projet


   Un projet, c’est d’abord un avenir
    imaginé et souhaité, qui n’a de force
    que s’il puise son inspiration au plus
    profond de l’individu.
L’intervention d’un tiers : le
facilitateur


L’intervention d’une tierce personne,
  capable en appliquant une méthode, de
  faciliter l’élaboration de projets réalistes,
  peut être d’une grande utilité.
5 principes pour l’auteur du
projet
1.   Le principe de réalité
2.   Le principe de congruence
3.   Le principe d’auto contrôle
4.   Le principe d’emboîtement ou de
     poupées russes
5.   Le principe d’ordre
1. Le principe de réalité :


Le projet doit tenir compte des capacités
  de son auteur et des situations que
  celui-ci sera amené à affronter ; sa
  volonté de réalisation implique qu’il en
  ait conscience.
2. Le principe de congruence :


Un projet doit être l’expression des
 valeurs, des besoins et de la
 personnalité de son auteur ; ce dernier
 doit se reconnaître dans son projet.
3. Le principe d’auto contrôle


A tout moment de sa réflexion, l’auteur doit
  se poser des questions sur la
  vraisemblance et l’implication de ses
  options.
4. Le principe d’emboîtement et
de poupées russes :
L’auteur doit s’assurer que chaque souhait
  ou option particulière s’inscrit bien dans
  son projet général de vie.

Inversement, il doit considérer qu’un
  projet général se décompose
  nécessairement en sous-projets, qui ne
  doivent pas être incompatibles.
5. Le principe d’ordre


   Un projet doit s’inscrire dans le temps et
    se décomposer en étapes successives
    qui forment un schéma prévisionnel
    d’actions.
4 principes pour l’aide directe offerte
par le facilitateur qui assiste la
démarche de projet


1.   Le principe de respect de l’autre
2.   Le principe maïeutique
3.   Le principe d’information et de libre
     choix
4.   Le principe d’imagination réalisante
1. Le principe de respect de l’autre



Le facilitateur ne doit se substituer à
  l’auteur, il est le catalysateur du projet,
  qui doit être entièrement l’œuvre de
  l’auteur.
2 . Le principe du maïeutique


Sa mission est d’amener l’auteur, par
 questions et reformulations, à exprimer
 et clarifier ses propres souhaits et
 options, à en être conscient.
3. Le principe d’information et de
libre choix.



Il peut proposer à l’auteur des informations
   objectives s’il les juges utiles, mais ne
   doit pas l’obliger à en tenir compte.
4. Le principe d’imagination
réalisante


Il peut demander à l’auteur d’imaginer la
   situation créée par un choix, notamment
   lorsqu’il décide d’ignorer certaines
   informations. En somme, il s’agit de
   veiller à ce qu’il respecte le principe
   d’auto contrôle.
Pédagogie et Projet
Pédagogie et Projet
   Une confusion de langage
   Une méprise sur l’action pédagogique
   Des motivations contradictoires
   Une nécessaire distinction entre
    éducation et pédagogie :
    • L’éducation
    • La pédagogie
    • Quelle visée pour le projet éducatif?
La pédagogie du projet



        Le projet en éducation
    Selon Marc BRU et Louis NOT
5 fonctions principales à la
pédagogie du projet
1.   Une fonction de motivation

    Les élèves s’engagent dans des
     activités dont ils perçoivent le sens.
5 fonctions principales à la
pédagogie du projet
2. Une fonction didactique

   Le traitement des connaissances et
    des compétences à acquérir est
    restitué dans l’action du projet.
5 fonctions principales à la
pédagogie du projet
3. Une fonction économique

   Le produit ou l’action nécessitent des
    moyens et aides financières.
    Contraintes, rigueur, gestion du temps.
5 fonctions principales à la
pédagogie du projet
4. Une fonction sociale

   Tout projet passe par une médiation
    avec des partenaires.
5 fonctions principales à la
pédagogie du projet
5. Une fonction politique

   Dans une perspective de participation
    active à la vie collective. C’est une
    formation à la vie civique.
Projet et projection




   Jean VASSILEFF
Projet et projection
Le projet se conjugue à un seul temps celui du
  futur, mais il s’appuie sur trois temps de
  projection pour la personne
 Le futur : la projection correspond à un projet
  d’anticipation
 Le présent : la projection correspond à un
  projet de satisfaction
 Le passé : la projection correspond plus à un
  besoin de cohérence intérieure
J VASSILEFF



   Le projet est le produit de la projection.
Former à l’autonomie
J VASSILEFF


   Ce qui est visé ce n’est pas le projet
   C’est l’autonomie des personnes
Former à l’autonomie



               Etre autonome
      C’est vivre selon une démarche
          dominante de projection
Former à l’autonomie


   Mettre les former en situation de se
    projeter.
   La capacité de projection ; capacité
    symétrique inverse de la capacité
    d’adaptation.
Former à l’autonomie


   L’adaptation :

    • Ajustement vital aux exigences de
        l’environnement
    •   Démarche répétitive
    •   Déterminisme
Former à l’autonomie


   Se projeter :

    • Créer ses propres repères sur
      l’environnement, qui doit faire avec.

    • Démarche extensive.
Former à l’autonomie


   Dépasser les stratégies d’adhésion, de
    contestation, de fuite…
   Créer le vide institutionnel : la liberté
    condition externe de l’autonomie
   Les formés sont propriétaires de
    l’espace temps de formation : lieux et
    ressources
Former à l’autonomie


   Le formé amené à donner du sens à cet
    espace temps
   L’authenticité : condition interne de
    l’autonomie
   Qu’est ce que je fais de ce que l’on a fait
    de moi?
Former à l’autonomie


   La responsabilité résultante de la liberté
    et de l’authenticité
   La responsabilité se prend par des êtres
    se sentant suffisamment libres et
    authentiques
     Le formateur doit mettre en place une
               pédagogie de projet.
Bilan – orientation - projet


   Sanotra MICHEL – Sens et
    contresens de bilans de
          compétence
Bilan – orientation - projet


   Distinguer orientation et bilan

       Le projet fait partie du processus
                   d’orientation.
Le bilan
   Il ne rend pas compte de la dynamique
    de la personne ni du fait que les
    compétences peuvent tout aussi bien
    être vues comme un flux, un processus
    de mise en œuvre et pas uniquement un
    stock de ce que l’on a ou que l’on a pas.
Le bilan
   On pourrait le définir comme une
    photographie à un moment donné qui
    rend compte de ce que l’individu
    possède et de ce qu’il ne possède pas,
    de ses points forts et de ses faiblesses.
   Sa finalité première reste l’évaluation et
    la reconnaissance d’une situation
    individuelle à un moment donné.
L’orientation
   Démarche qui a pour objectif
    l’élaboration par le salarié lui même d’un
    projet professionnel négociable.
L’orientation
   Deux niveaux :
    • l ’élaboration d’un projet, clarifier des pistes et
        formaliser un ensemble d’objectifs cohérents
        et réalistes
    •   Rendre l’individu acteur de la démarche
L’orientation
   Les étapes de la démarches :
    • L’appropriation du projet
    • L’élaboration du projet
    • La projection dans l’avenir
L’orientation

L’élaboration du projet :
 On ne peut différencier projet
  personnel et projet professionnel.
   Ce qui fait le cœur du projet c’est la
    personne dans son ensemble.
L’orientation
 La projection dans l’avenir
Le processus d’élaboration de projet
  nécessite à un moment donné la
  projection dans l’avenir. Même si
  l’orientation comporte une analyse
  approfondie du passé, sa finalité est de
  s’en dégager pour se penser dans le
  futur.
L’orientation comme source
d’autonomie
   L’orientation est porteuse de
    connaissance de soi dans un contexte
    d’action et de concret.
   Trois caractéristiques garantes de plus
    d’autonomie :
    • Se connaître, être acteur, et accepter le réel
L’orientation comme source
d’autonomie

 L’autonomie apparaît comme une
  conséquence de l’orientation.
 L’orientation se veut une sorte
  d’exercice pratique d’autonomie,
  et en ce sens, elle préfigure des
  comportements futurs.
Le projet
   Le projet fait partie du processus
    d’orientation.
   Perspective d’avenir qui résulte d’un
    désir d’évolution
Construire un projet personnel
   C’est prendre une distance par rapport au
    présent, c’est évaluer le passé, c’est anticiper
    l’avenir.
    Il s’agit d’une démarche complexe qui est
    réalisée parfois avec beaucoup de détails
    (choix d’une orientation scolaire ou
    professionnelle), mais aussi au quotidien,
    comme Mr JOURDAIN, sans s’en rendre
    compte.
                                      F FAUCHEUX
   Le projet et ses
dimensions opératoires



    Présupposés d’une
   méthodologie du projet
Présupposés d’une méthodologie du
projet :
 1. L’unicité de l’élaboration et de la réalisation
 2. La singularité d’une situation à aménager
 3. La gestion de la complexité et de
    l’incertitude
 4. L’exploration d’opportunités dans un
    environnement ouvert
 5. L’implication d’auteurs et d’acteurs
1. L’unicité de l’élaboration et
   de la réalisation


   Le projet porte en lui-même une
    exigence de globalité.
   La globalité du projet est attachée au but
    poursuivi et à la démarche mise en place
    pour atteindre ce but.
2. La singularité d’une
situation à aménager

 • Le projet est toujours une réponse inédite
     qu’un acteur singulier apporte à une situation
     elle-même singulière.
 •   Le projet de vie est toujours est une
     perspective, une ambition à réinventer à sa
     manière pour tout un chacun aux prises avec
     un environnement qui a lui-même ses
     caractéristiques propres.
3. La gestion de la complexité
et de l’incertitude


 • La démarche par projet s’avère l’outil
     approprié pour gérer la complexité et
     l’incertitude.
 •   Une situation trop simplifiée ne nécessite pas
     sinon abusivement le recours au projet.
4. L’exploration d’opportunités
dans un environnement ouvert


 • Le projet ne peut se concevoir que dans un
     environnement ouvert, susceptible d’être
     exploré et modifié.
 •   Tout projet présuppose une vision plutôt
     optimiste grâce à laquelle on pense pouvoir
     amener un changement par rapport à un état
     donné des choses, changement qui ne
     pourrait intervenir sans l’action de son auteur.
5. L’implication d’auteurs et
d’acteurs
:
   Il n’y a pas de projet sans auteur – un
    auteur individuel ou collectif qui
    authentifie le travail de conception et de
    réalisation qu’il est en train de mettre en
    place.
   Car projeter c’est se projeter.
Etapes essentielles de
l’élaboration de projet
   Analyse et diagnostic de situation
   Esquisse d’un compromis entre le
    possible et le souhaitable
   Détermination des choix stratégiques
   L’épreuve de la validation de projet
   La mise en œuvre du projet
   La mobilisation des moyens
Pré requis à tout projet
   Unicité d’élaboration et de réalisation
   Singularité de la situation projetée
   Exploration ouverte d’opportunités
   Gestion de l’incertitude et de la
    complexité
   Implication d’un acteur
Plusieurs concepts

 • Aspirations ou avenir souhaité
 • Motivation
 • Rêve
 • Personnalité, goût, valeurs, habitudes…
 • Désir
 • Confrontation à la réalité
 • Notion de temps
Triangle pédagogique
relation tripolaire
                            Conseiller


expertise                                          centration sur la
                                                   personne




Problème à résoudre                                     Personne
     ADVP aide à la méthodologie – appropriation d’un processus
Méthode ADVP
   Démarche éducative
   Courant qui provient du Québec pour
    l’orientation des jeunes
   Méthode transférable à l’élaboration de
    projet
LE PROJET PROFESSIONNEL
   La méthode ADVP et ses 4 phases :
    1. L’exploration
    2. La cristallisation
    3. La spécification
    4. La réalisation
1. L’exploration
   Découvrir
    • Envisager tous les possibles
    • Emergeance d’idées
    • Divergence – aucune exigence de réalisme
    Exploration de soi et de l’environnement
2. La cristallisation
   Comprendre :
    • On regroupe par catégorie, on ordonne
    • Dégager des tendances
3. La spécification
   Choisir :
    • On donne un sens au catégories
    • On met des priorités
    • Notion de désirabilité, faisabilité
    • Ce que je veux faire
    • Ce que je peux faire
4. La réalisation
   Agir :
    • Passage à l’acte
    • Mise en œuvre de l’action
    • Plan d’action personnel
ADVP
   Travail sur la personne : acteur de son
    changement car elle peut agir sur son
    environnement
   Travail sur l’environnement – en changement,
    mutation
   Rôle du conseiller : médiation et non expertise
    – garant du processus, éducateur de
    l’intentionnalité (donne du sens)
ADVP
   Approche éducative en matière
    d’orientation partagée par un grand
    nombre de conseillers
   Méthodologie d’intervention
    transposable à des situations très
    diverses.
Le projet comme activité professionnelle et ses
dimensions opératoires



                 Activité          Phase du projet   Tâches réalisées
                 professionnelle
                 en cause


   Approche      Conseiller en     Diagnostic de     Mise en évidence des
   structurale   projet            situation         potentialités
                                                     Motivations des acteurs
                                                     Objectifs...
   Approche      Directeur de      Élaboration de    Analyse de la situation
   dynamique     projet            projet            Esquisse du projet…
                 Chef de projet…   Mise en œuvre     Mobilisation des moyens
                                   du projet         Planification…
   Approche      Analyste de       Analyse du        La situation problème
   structurale   projet            projet            Les acteurs en présence…
Gestion paradoxale de la
conduite à projet


   Écarts à gérer entre :
    • le discours incitateur et sa réalisation ou entre
        la théorie de la formulation et la pratique de la
        réalisation
    •   les logiques individuelles en présence et les
        logiques collectives
    •   l’espace à aménager et le temps à anticiper
    •   la réussite de l’action voulue et son échec
        inévitable
Le projet entre logiques
individuelles et collectives
Type de projets     Niveau           Niveau
                    individuel       collectif

Projet individuel      Projet           Personnes
                     personnel        ressources ou
                                      confrontantes
Projet                Autorité          Projet de
organisationnel         Leader           groupe
                     charismatique
Tout projet même le plus personnel est
fondé sur la logique de l’interaction


   C’est parce que l’environnement apparaît
    comme confrontant que le projet va pouvoir
    progressivement prendre corps.

   Il serait illusoire de vouloir opposer le niveau
    individuel du projet personnel au niveau
    collectif du projet que se donne un groupe.
CONCLUSIONS ET
 OUVERTURES


Double nécessité d’une
 référence au projet
Double nécessité d’une référence
au projet - J-P BOUTINET

   Nécessité opératoire pour une culture
    soucieuse d’action et d’efficacité
   Nécessité culturelle qui voue le projet
    à l’illusion : peu importe que nous
    réalisions nos projets, l’essentiel est
    que nous puissions nous en doter, que
    nous vivions notre temps sur le mode
    de la projection.

								
To top