enseignement francais

Document Sample
enseignement francais Powered By Docstoc
					                                     SOMMAIRE

INTRODUCTION                                                                          2
I. SOUVERAINETE DE LA LANGUE FRANCAISE                                                5
 1. Influence de la langue française dans le monde diplomatique et culturel           5
  a. Classement mondial                                                               5
Tableau n°1: Classement des langues les plus parlées par nombre d’interlocuteurs      6
  b. Histoire de la culture française                                                 8
 2. Diffusion de la culture te de la langue française: moyens et pratiques mis en
 place                                                                                 8
Tableau n°2: Liste des partenaires de la promotion du français                         9
 3. Le cas du Monde Arabe                                                             16
  a. Etat des lieux de l'introduction du français dans le monde arabe                 16
  b. Stratégies du ministère français des affaires étrangères                         17

II. EDUCATION ET CULTURE BAHREINIENNE                                                 18
  1. Politique culturelle et linguistique à Bahreïn                                   18
Tableau n°3: Les langues parlées au Bahreïn suivant l’origine des interlocuteurs.     19
  2. Le français deuxième langue étrangère                                            22
    a. Un besoin de communication                                                     22
    b. Le trilinguisme                                                                22
  c. Apprentissage du français: descriptif du contexte de l'enseignement              23
 3. Etablissements pour l'enseignement du français                                    23
Tableau n°4: Les alliances françaises dans le monde                                   25
 4. Promotion et vulgarisation de la langue française au niveau du système éducatif   27

III. MODALITES DE L'ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS AU ROYAUME DE BAHREIN                    30
 1. L'enseignement du français                                                        30
  a. Les méthodes d'enseignement utilisées                                            30
  b. Descriptif de l'enseignement du français                                         31
Tableau n°5: Répartition des cours de français à l'alliance française                 33
Tableau n°6: Descriptif du cours de français contemporain dispensé à l'école
publique de Bahreïn                                                                   34
Tableau n°7: les diplômes de la langue française                                      35
 2. Problématique de l'adoption de la langue                                          37
Tableau n°8: 22 bonnes raisons pour apprendre le français                             39
 3. Relation de coopération franco-bahreïnienne: écart culturel                       40
  a. Caractéristiques de la culture Bahreïnienne                                      40
  b. Exigences de l'ouverture culturelle                                              41
Tableau n°9: Accords et traités de coopération culturelle entre France et Bahreïn     42

IV. PERSPECTIVES                                                                      43
  1. au niveau de la politique culturelle et linguistique                             43
  2. au niveau du système éducatif: motivation des enseignants et apprenants du
  français                                                                            44
  3. au niveaude la promotion de la langue française: relation franco-bahreïnienne    44
CONCLUSION                                                                            46
                                              -1-
                                INTRODUCTION

    Le   principal   objectif    de   l’apprentissage   d’une   langue   est   la
communication : pouvoir s’exprimer et se faire comprendre de la manière la
plus simple. A cela s’ajoute également la motivation de la découverte d’une
nouvelle culture et de l’opportunité de s’ouvrir aux autres. En effet, chaque
nouvelle langue acquise représente une nouvelle perspective d’apprentissage.

    Le français se voit actuellement comme l’une des langues les plus
parlées aux plateformes internationales, d’autant plus qu’il constitue l’une
des langues officielles de l’Organisation des Nations Unies. Il a également
l’avantage d’être utilisé dans les cinq (5) continents. C’est un atout majeur
que l’enseignement de la langue française s’efforce de partager et de soutenir
partout dans le monde.

    La promotion du français devient alors un phénomène à gérer
principalement par le gouvernement français, notamment le Ministère des
Affaires Etrangères, en partenariat avec les autres ministères en relation
avec la culture et l’éducation, ce qui justifie l’existence de plusieurs
organisations œuvrant pour cet objectif, ainsi que les divers programmes
établis pour son enseignement et son adoption.

    D’une part, cette étude fait un état de l’effectivité des pratiques et
moyens mis en place pour l’enseignement du français au Royaume du
Bahreïn ; le Bahreïn étant un archipel arabophone qui se trouve dans le
Moyen Orient, le français y est enseigné comme deuxième langue étrangère.
Et d’autre part, elle soulève les plus grands obstacles à son adoption par les
apprenants, dans l’objectif de trouver des solutions cohérentes en vue leur
remédiation.

    Plusieurs hypothèses sont alors à vérifier, à savoir la souveraineté de la
langue française au Royaume du Bahreïn et en même temps, son application
en tant que deuxième langue étrangère ; on constate également une
défaillance au niveau des méthodes d’enseignement et de diffusion du
français allant de sa présence dans le royaume aux moyens techniques de
                                      -2-
son enseignement ; par ailleurs, il s’avère important d’évaluer la mise en
œuvre effective de la coopération culturelle entre la France et le Royaume du
Bahreïn, et la limitation de l’ouverture culturelle de Bahreïn par rapport à sa
politique culturelle et linguistique.

…………………………………………………………………………………………………..




                                        -3-
     IV.     PERSPECTIVES

     Compte tenu des constats et appréciations dans la partie précédente,
celle-ci expose les perspectives de l’enseignement du français au profit des
apprenants Bahreïnien. Après analyse de faits, nous avons pu voir que le
plus grand obstacle à l’adoption du français se situe au niveau de la
motivation de son enseignement et apprentissage par les apprenants, basée
sur différente raisons tant historique, culturelle que diplomatique.




           1. au niveau de la politique culturelle et linguistique

     Les relations extérieures avec le Royaume de Bahreïn ne se sont
développées que très récemment. A cet effet, le Bahreïn a tout intérêt à se
familiariser avec les autres cultures, non seulement pour renforcer la valeur
de sa culture à l’épreuve des échanges interculturels, mais également
apprendre les particularités culturelles des autres pays. Un moyen plus
qu’apparent et facile à acquérir, puisqu’il est déjà présent dans le pays est
l’apprentissage du français.

     Encourager la pratique de la langue permettra également une meilleure
assimilation des théories et méthodes clés enseignées du français. Certes,
nombreux sont les techniques et supports de la promotion de la langue
française, de son côté l’alliance française se déploie intensément au profit
des apprenants de la langue et pour les bons résultats des actions de
diffusion.

     Un rappel des objectifs principaux de l’enseignement et apprentissage
du français s’avère nécessaire auprès des apprenants et enseignants du
français afin de leur permettre de se remémorer les motivations de leur
besoin     d’apprendre   et   enseigner   le   français,   leur   apportant   ainsi
l’opportunité de vivre leur passion et, dans le cas où ce n’est pas encore
évident, de leur faire découvrir cette volonté de développer leur compétence
de communication et linguistique.

                                          -4-
    Une conscientisation de l’aide venant des institutions tant publiques
que privées de Bahreïn est également encouragée. Cela dans le cadre de
l’inscription du français dans la langue de communication au Bahreïn. Par
exemple, sur le site d’accueil de Bahreïn, configurer des pages de traduction
ou d’information en français.

        2. au niveau du système éducatif : motivation des enseignants
           et apprenants du français

    De son côté l’alliance française entend bien remplir son rôle dans
l’enseignement du français. C’est ce qui justifie le besoin de mettre en place
des moyens et supports diversifiés représentant le contexte bahreïnien.

    Par contre, le système éducatif devrait prévoir le caractère obligatoire de
la matière française en tant que deuxième langue étrangère. A cet effet, la
conception de la matière optionnelle ou facultative et minoritaire du français
pourrait être peu à peu laissée par les apprenants, les motivant à se
consacrer plus pour cette langue présentant un attrait passionnant.

    Commencer à apprendre le français à partir du plus jeune âge
permettrait de satisfaire la demande croissante des jeunes à apprendre. Les
orienter à apprendre une deuxième langue étrangère les inviterait à satisfaire
leur curiosité de découvrir et de s’ouvrir à d’autres cultures. Un phénomène
que l’éducation devrait maîtriser, et une situation bien profitable au bien
être de la langue : accomplissement plus ou moins effectif de la mission
principale des institutions françaises au Bahreïn, réalisation apparente des
objectifs spécifiques de l’enseignement de la langue en ce qui concerne les
coopérations culturelles entre les deux pays.

        1. au niveau de la promotion de la langue française : relation
           franco-bahreïnienne

    Les relations diplomatiques, de coopération culturelle, politique et
économique entre les deux pays, servent avant toute chose à faire parler des
deux pays, tant de la France que de Bahreïn. Afin de permettre l’adoption

                                       -5-
effective de la langue et de la culture françaises par le Bahreïn, un
renforcement des pratiques des coopérations bilatérales est encouragé.

    La présence en force et en nombre des institutions et surtout des
investisseurs français dans le pays ouvrirait de nouvelles perspectives pour
le français. Puisque dans ce cas, le français serait plus qu’indispensable
pour les apprenants, puisqu’il s’impose également dans la dimension des
affaires, un avantage que le français pourrait partager avec l’anglais. C’est
un projet qui mérite de mure réflexion. Il faut voir dans quel domaine la
France peut-elle s’investir, prévoir une politique d’attrait des investisseurs
au Bahreïn, établir des accords qui profitent aux deux parties. Il est à noter
que le Bahreïn est ici en position de décideur, puisqu’évidemment c’est le
français qui estime le besoin de diffusion et d’adoption au Bahreïn.




                                       -6-
                                 CONCLUSION

     La promotion de la langue et de la culture françaises dans le monde
entier est l’objectif capital de l’Etat français. Offrir une plateforme d’échange
interculturel entre les pays du monde ; participer au développement de la
compétence de communication de tout individu ; faire du français un centre
d’entente non seulement linguistique et culturel, mais surtout diplomatique.

     Le français est ambitieux, malgré les menaces évidentes de l’évolution
de l’anglais et sa notoriété dans les pays anglophones. Intéresser les
étudiants et apprenants arabes, et principalement Bahreïniens, est un grand
défi auquel s’identifie la langue française. Méthodes et supports techniques
ont été adoptés pour ce faire.

     On constate encore une faible statistique des apprenants de la langue, à
cause d’un faible taux de motivation des apprenants Bahreïniens, malgré la
mise en place d’un nombre de systèmes de promotion de l’enseignement de
la langue pour les intéresser, conséquence du statut particulier du français
deuxième langue étrangère.

     Le problème se situe au fait sur l’adoption de la langue, créant ainsi
une remise en cause de l’influence du français au Bahreïn. L’enseignement
du français se présente donc en situation particulière, cela exige une
intensification des programmes et des campagnes de vulgarisation de la
langue, ainsi que la multiplication des supports utilisés.

     Néanmoins, le français n’a été introduit au Bahreïn officiellement que
depuis une trentaine d’années, ce qui lui laisse une marge         de conquête
linguistique optimiste du moins pour les trente prochaines années.




                                        -7-
           Bibliographie




………………………………………………………………………………




                 -8-

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:19
posted:2/12/2012
language:
pages:8