L�enfant en difficult�s scolaires by K15C2X1

VIEWS: 12 PAGES: 29

									    L’enfant en difficultés
    scolaires
_ 20% des enfants auraient besoin d’adaptations
pédagogiques
_ 2 à 3% déficience sensorielle , motrice,mentale , TED
_ 10 à 15% raison psychologique , culturelle , sociale ou
pédagogique
_ 4 à 6% trouble spécifique des apprentissages dont 1%
des tr. sévères ( TSL , dyslexie et dysorthographie ,
fonctions logico-mathématiques , programmation de
l’action , THADA)
Comment acquérir un
apprentissage ?
 L’enfant doit être réceptif :
     bonnes fonctions sensorielles
Comment acquérir un
apprentissage ?
 L’enfant doit être réceptif :
     bonnes fonctions sensorielles
     compétences relationnelles
Comment acquérir un
apprentissage ?
 L’enfant doit être réceptif :
     bonnes fonctions sensorielles
     compétences relationnelles
     disponibilité psychique
Comment acquérir un
apprentissage ?
 L’enfant doit être réceptif :
     bonnes fonctions sensorielles
     compétences relationnelles
     disponibilité psychique
     envie et motivation
Comment acquérir un
apprentissage ?
 L’enfant doit être réceptif :
     bonnes fonctions sensorielles
     compétences relationnelles
     disponibilité psychique
     envie et motivation
     pédagogie adaptée
Enfant en mesure de traiter
l’information
 Développement cognitif suffisant
 Fonctions d’attention
 Fonctions mnésiques
 Fonctions instrumentales :
     langage oral et écrit
     fonctionnement visuo-spatial et praxies
 Processus d’intégration (stratégies
  opératoires et de catégorisation)
     conceptualisation
     capacité de raisonner et résoudre des
  problèmes
Quelle démarche médicale ?
 Analyse de la plainte
    - comportement ?
  hyperactivité , perturbe le
  fonctionnement de la classe
    ou inhibé ?
    - apprentissages ?
    tous ou spécifique (lecture , calcul…
Reconstituer l’histoire
 ATCD anté , péri-nataux (préma,IMC)
 Pathologie médicale (épilepsie , trait.)
 Etapes du développement
    marche , age des premiers mots,
    rééducation
 Age de la scolarisation (adaptation ,
  début des apprentissages)
 Comportement (effacé ,irritable ,
  hyperactif)
    alimentation , sommeil
 Famille (traumatisme , séparation)
 Attitude familiale (investissement
  auprès de l’enfant , lien)
 Analyse des cahiers , observations
  scolaires , résultats
Examen clinique
 Examen neuro-somatique (motricité globale , fine ,
  coordination)
 Qualité des échanges avec l’enfant , attention ,
     relation aux parents
 1ére approche du développement cognitif : la BREV

             épreuves verbales (phonologie, lexique,
   syntaxe , fluence verbale , compréhension)

      épreuves non verbales (graphisme , attention
   visuelle , fonctions executives , discrimination visuelle
   complétion de forme
 Attention et mémoire
 Apprentissages
      métaphonologie
      lecture
      calcul , traitement des nombres
      orthographe
 Donne une orientation sur la nature des troubles
              retard de langage , de parole (bilan
  orthophonique)
              dyslexie ( bilan orthophonique)
              difficultés globales évoquent un retard
  intellectuel (évaluation psychométrique)
  Principales étiologies de difficultés
  scolaires
 Déficit cognitif
 Troubles spécifiques du langage oral

    retard de langage (étapes d’acquisition
  respectées avec décalage)
         transitoire , fréquent , peu sévère


    dysphasie de développement (déficit
  sévère , durable , évolution déviante , rare)
 Trouble du langage écrit (dyslexie
  dysorthographie)
 Dyscalculies
 Dyspraxies
 Trouble déficitaire d’attention avec
  hyperactivité
 Trouble de communication (TED)
 Troubles du comportement
  (impulsivité , inhibition)
 Déficits sensoriels
 Contexte socio-culturel défavorisé
Que faire devant un enfant qui ne
parle pas ?
 Éliminer une surdité (audiométrie , PEA)
 Évoquer une déficience mentale
 Apprécier la motricité buccofaciale ,
  articulation , phonologie
 Examen (compétences motrices fines)
 Facteurs environnementaux
 Éliminer un TED
 Contrôler l’EEG de sieste
Que faire devant un enfant qui
n’apprend pas à lire ?
 Difficultés d’accès au langage écrit touchent
  10 à 15% - dyslexie 3 à 5%
 Vérifier que la plainte est justifiée (tests
  étalonnés)
           maternelle acquisition de
  compétences phonologiques

           fin de CP   sait lire les syllabes

           CE1   lecture courante et fluide
   Causes du déficit en lecture
 Troubles sensoriels
 Déficit intellectuel(difficultés globales)
     adapter les exigences scolaires
 Troubles de communication , du comportement ,
  de la relation
     évaluation psychologique (psychique et
  cognitive) , évaluation orthophonique
     soins par l’intersecteur de pédopsychiatrie
 Situation socio-culturelle défavorisée
 Dyslexie ou retard simple
Retard d’acquisition en langage
écrit
 Immaturité , absentéisme , milieu
  difficile
 Insuffisamment entré dans la lecture
  (moins d’un an de décalage)
 Réponses pédagogiques
  Dyslexie
 Déficit en lecture avec critères de gravité
  (2 ans de décalage et déviance )
 Toujours dysorthographie
 Atteinte des compétences phonologiques ,
  retentit sur la lecture par assemblage
 Difficultés visuoattentionnelles (touche la
  vitesse de lecture et l’orthographe)
 Évaluation orthophonique , rééducation
     intensive et réponse pédagogique
               (les dyslexiques apprendront à
  lire mais resteront dyslexiques et
  dysorthographiques ; poursuivre les
  adaptations pédagogiques)
   Centres spécialisés
 CRDTA (centre régional de diagnostic des troubles
  des apprentissages)
    Dr MP Lemaitre CHRU site eurasanté
    57 rue Salvador Allende 59120 Loos
    tel 03 28 55 91 00
 Centre diagnostique des troubles du langage et
  des apprentissages
    Dr F Boidein service de neuropédiatrie
    Hopital St Vincent de Paul Bvd de Belfort
    BP 387 59020 Lille cédex tel 03 20 87 45 56

								
To top