Les �chos de RONCQ- SELINKEGNY by xkQT8l4

VIEWS: 54 PAGES: 11

									            Les échos de RONCQ- SELINKEGNY
                      ASSOCIATION DE JUMELAGE COOPERATION

Numéro 4 (nouvelle édition)
Bi-annuel – mars 2008




                                                         « La bouche qui demande toujours
                                                         finit par sentir mauvais »

                                                                                  (proverbe bambara)




Bakary Kébé (président de l’association de gestion) et
Mady Assa Diaby (infirmier) tout sourire et fiers de
rembourser les équipements commandés aux partenaires
roncquois.


 Les Sélinkégnois s’approprient                                     ont remis une somme de 400000 CFA
 leur développement                                          (600 €) à l’association roncquoise.
                                                                    Pour la première fois, après 20 ans de
                                                             partenariat, le village a remboursé des
         Ceux      qui    suivent  l’action   de             équipements commandés : la nouvelle table
 l’Association connaissent sa démarche, mais                 d’accouchement       et   l’ordinateur  portable,
 « répéter n’est pas pécher » : Maliens et                   achetés en France, les Maliens de Paris se
 Roncquois       travaillent   ensemble     pour             chargeant du transport avec d’autres colis.
 améliorer les conditions de vie au village.                        Cette étape importante marque la
         Au Mali, nous n’exportons pas le                    volonté des villageois d’être acteurs de leur
 développement, nous aidons nos partenaires                  développement, à l’inverse de l’image répandue
 à y travailler.                                             en France d’une Afrique quémandeuse, vivant
         Le développement c’est l’amélioration               exclusivement d’aides extérieures, tendant
 des capacités de choix de l’Homme.                          perpétuellement la main…
         Et c’est une idée commune à ceux qui                       C’est une première étape nous incitant à
 encouragent le dialogue, impliquant une                     penser que la notion de développement, et les
 connaissance de l’Histoire, de la culture de                exigences qui en découlent, progresse dans les
 chacun, de ses valeurs, de ses besoins, de                  esprits.
 ses espoirs.                                                       Et même s’il reste encore à faire, c’est
         C’est aussi du respect et beaucoup                  une étape vers l’objectif du jumelage-
 d’humilité, parce qu’on ne change pas les                   coopération : aider les Sélinkégnois à se mettre
 gens : on favorise une prise de conscience.                 debout, ne pas vouloir marcher à leur place…
         Lors de la mission de janvier 2008,
 Bakary Kébé (président de l’ASACO,
 l’association de gestion du centre de santé)                              Pour le conseil d’administration
 et Mady Assa Diaby (chef du poste sanitaire)
                                                                                  Hubert Ledoux


Site Internet : http://roncq.selinkegny.free.fr
Adresse courrier : Maison des Associations, 40, rue Henri Barbusse 59223 - Roncq




                                                                                                                 1
La dernière réalisation du jumelage : le moulin à mil




Le moulin à mil a été offert à l’association des femmes       Muriel Laly aux ciseaux ! La coupure du ruban, moment
pour leur assurer des revenus et alléger le broyage du        incontournable de toute inauguration au Mali comme en
mil, plusieurs heures par jour.                               France.




Accroupi devant le bureau de l’association, Mody Diaby        Dés le premier jour d’entrée en fonction, 40 femmes ont
qui a mené les travaux de construction et d’installation      apporté maïs et mil à moudre. trois meunières seront
du moulin à mil : c’est aussi lui qui les conseille dans la   formées par un jeune technicien.
gestion



  Le moulin à mil de                                             l’installation de la machine sur une solide
                                                                 dalle de béton et la construction d’un
  l’association des femmes                                       bâtiment cubique de 5 mètres sur cinq.
                                                                           Et le vendredi 11 janvier 2008 à
          En 1994 l’association des femmes                       10h30, soit moins d’un an après la pose de
  abandonnait son projet d’installation d’un                     la première pierre, Muriel Laly animatrice
  moulin à mil, elles ne se sentaient pas prêtes                 de la commission des femmes, coupait le
  pour gérer un tel équipement.                                  ruban symbolique.
          En 2006, la demande resurgissait :                               Un jeune meunier va former trois
  moudre les céréales nécessite le maniement                     meunières et un comité de gestion sera
  d’un pilon de 3 kg pendant deux à trois                        créé après une formation dispensée à
  heures, une tâche épuisante pour ces                           Bafoulabé.
  femmes levées tôt et couchées tard…                                      Le     « moulin    des    femmes »,
          Ayant obtenu un terrain à proximité                    entièrement financé par la coopération avec
  de leur centre social, la première pierre était                Roncq (2300 €), est appelé à un bel
  posée dimanche 14 janvier 2007 ; ensuite                       avenir : 40 femmes s’y sont rendues dés le
  tout s’est enchaîné : le choix et la commande                  premier jour.
  du moulin à Bamako, la décision de confier à                             Et, lors de notre mission de janvier,
  Mody Diaby la construction du local « en                       sur les cinq moulins que compte le village,
  dur » sur le plateau, plutôt qu’en banco à                     trois étaient alors en panne. …
  recrépir après chaque saison des pluies,

                                                                                                                        2
L’association des femmes de Sélinkégny

                                                         Un besoin de s’organiser et de se
                                                         former

                                                                 Pleines de bonne volonté, courageuses,
                                                         économes, soucieuses de progresser, freinées
                                                         parfois dans leurs élans par la culture ou les
                                                         multiples tâches qu’elles ont à accomplir dans un
                                                         village rural, les femmes de Sélinkégny ont
                                                         néanmoins toujours tenues leurs promesses
                                                         depuis 20 ans.
                                                                 Elles relèvent chaque jour le défi de nourrir
                                                         leur famille alors qu’elles n’ont pas toujours « de
                                                         quoi acheter les condiments pour la sauce ».
C’est la pause photo après une seconde assemblée                 Depuis 20 ans elles trouvent dans
générale de près de trois heures.
                                                         l’association de jumelage une alliée les aidant à
                                                         faire face dans un environnement difficile, voire
                                                         hostile.
                                                                 Après la formation à la couture, à la
                                                         fabrication du savon et des pommades, au
                                                         jardinage, autant d’activités supplémentaires mais
                                                         qui leur permettent de gagner un peu d’argent,
                                                         elles ont souhaité un moulin à mil qui, géré
                                                         collectivement, leur permettrait de gagner temps
                                                         et argent.
                                                                 Roncq a offert le local et la machine, 2300
                                                         € en tout, une véritable fortune pour ces
                                                         travailleuses qui ont parfaitement conscience de
                                                         ce qu’elle représente.
                                                                 Lors des discussions avec Muriel Laly, un
                                                         nouveau besoin de formation est apparu ; une
                                                         seconde assemblée générale a été nécessaire, au
Le bureau de l’association des femmes devant le centre
social Jean Albert Bricout.                              terme de laquelle les femmes ont souhaité
                                                         déclarer officiellement leur association afin
                                                         d’accéder à des formations à la gestion et à la vie
                                                         associative.
                                                                 Aussi profitant de son passage à
                                                         Bafoulabé, la délégation a-t’elle présenté cette
                                                         demande       à   Diakaridia   Zacharias    Diabaté,
                                                         administrateur du Service de Développement
                                                         Social et de l’Economie Solidaire. Elle est rentrée
                                                         avec une série de devis.
                                                                 La commission des femmes de Roncq va
                                                         étudier le dossier, rechercher les financements et
                                                         trouver des solutions pour permettre aux femmes
                                                         du village d’accéder au savoir.

                                                                Parce qu’elles le valent bien !
Le centre de santé assure plus de 200 accouchements
chaque année.


Responsable de la commission des femmes : Muriel Laly
Courrier : Maison des Associations, 40, rue Henri Barbusse 59223 – Roncq
Courriel : roncq.selinkegny@free.fr



                                                                                                                 3
Au périmètre maraîcher



                                                       Après une année de recherches et
                                                       de réflexions : des avancées
                                                       notables !
                                                               Partis avec de nombreux contacts à
                                                       prendre avec des entreprises et experts
                                                       maliens en solutions de pompes, d’arrosage et
                                                       d’amélioration du rendement des puits du
                                                       périmètre, nous avons le plaisir de revenir
                                                       avec au final une solution locale et à coût
                                                       moindre.
                                                               Le réalisme a parlé et c’est donc un sur
                                                       creusement des deux puits existants, plus le
                                                       percement d’un troisième puits qui sont
Remise des semences et des graines à la commission
jardin du village.                                     retenus.        Nous éviterons l’équipement en
                                                       pompes (très coûteuses et, dans le cas du
                                                       gazole, fragiles).
                                                               Pour l’arrosage nous nous en tiendrons
                                                       à l’achat d’arrosoirs solides et plus adaptés à
                                                       l’usage qui en est fait par les utilisatrices.
                                                               Le travail avec la commission du
                                                       village, l’APADS de Paris et notre association a
                                                       permis la rencontre d’acteurs locaux avec
                                                       lesquels nous avons passé un contrat de suivi.
                                                               D’ores et déjà, nous avons envoyé une
                                                       somme de 2250 € pour le surcreusement et la
                                                       mission locale technique de suivi des travaux
                                                       et de développement du périmètre. A cette
                                                       somme il faut ajouter 307 € qui vont servir à
Vue de l’intérieur du puit principal le 12 janvier.    l’achat d’arrosoirs en plastique et pour le
                                                       renforcement de la clôture actuelle par des
                                                       arbustes épineux.
                                                               Le suivi est assuré par Etienne Keïta
                                                       qui avait tracé et mis en place le périmètre
                                                       actuel. Assisté sur le terrain par Mamadou
                                                       Samaké, technicien agricole déjà lié par un
                                                       contrat d’assistance technique avec les
                                                       femmes de Sélinkégny.
                                                               Un grand merci à Michel Mathon et aux
                                                       « Jardiniers Roncquois » pour la remise de
                                                       semences et de graines, de la part de la
                                                       commission jardin du village. Elle en avait un
                                                       grand besoin, une invasion de criquets ayant
                                                       détruit celles qui avaient été achetées.

Arrosage « traditionnel » d’une planche de culture.


Responsable de la commission jardin : Patrick Lecomte
Courrier : Maison des Associations, 40, rue Henri Barbusse 59223 - RONCQ
Email : roncq.selinkegny@free.fr




                                                                                                          4
Du côté de la situation sanitaire

                                                            Le Centre de santé communautaire

                                                                    Le Centre de Santé Communautaire de
                                                            Sélinkégny est limité au nord par celui de
                                                            Tigana, à l’est par Touban, au sud par
                                                            Bafoulabé et à l’ouest par Dibatoumania.
                                                                    L’aire de santé est composée de quatre
                                                            villages : Sélinkégny (2222 habitants), Dar
                                                            Salam (328 habitants), Dianfa (183 habitants),
                                                            Djoulouconi (968 habitants) et deux hameaux
                                                            de cultures Garganta et Goudapea, soit un total
                                                            de 3713 habitants sarakolés (ou soninkés) à
                                                            69,94% et kassonkés à 31,06%.
Koura et Salama, les deux matrones (sages femmes) très              Le Centre dispose d’un appareil de
heureuses de disposer d’une table d’accouchement toute      communication radio et d’une radio rurale de
neuve !
                                                            proximité qui émet sur toute l’étendue de l’aire
                                                            de santé.
                                                                    Face aux difficultés rencontrées par les
                                                            CSCOM, la politique de santé a mis en place un
                                                            dispositif « les relais communautaires », la
                                                            formation d’agents relais dans les villages
                                                            permettra une enquête sanitaire et une
                                                            sensibilisation de la population aux problèmes
                                                            identifiés.
                                                                    Les     dépenses    de     fonctionnement
                                                            (compresses, coton, savons, pétrole) sont
                                                            couvertes à 80% par les apports de Roncq ; les
                                                            salaires et les charges sociales du personnel
                                                            (deux matrones, un chef de poste, un
Un grand moment au centre de santé : la remise de           pharmacien, un agent vaccinateur, une femme
l’ordinateur et de l’imprimante par les partenaires de      de ménage) représentent 300€ par mois.
Paris et de Roncq.                                                  La tarification consultation de 250 CFA
                                                            (38 cents d’euros) pour les Sélinkégnois est de
                                                            500CFA pour tous les autres patients de l’aire ;
                                                            les forfaits accouchements et hospitalisation
                                                            permettent au centre de réaliser des bénéfices
                                                            que l’ASACO utilise pour les investissements et
                                                            la prise en charge des indigents (43000CFA ou
                                                            65 €) cas unique dans les secteurs.
                                                                    Il n’y pas eu de rupture de médicaments
                                                            mais la recrudescence du paludisme durant
                                                            l’hivernage a nécessité le renouvellement des
                                                            stocks et le transport a coûté très cher.
                                                                    Les puits traditionnels qui ont été
                                                            couverts (suite aux recommandations faites en
                                                            2005 par Georges Marchal) ont donné beaucoup
Le mur de clôture sécurise le centre de soins, les          de résultats : moins de maladies liées à l’eau
logements, le magasin et la cuisine ; il empêche aussi le
vent d’éroder le sol.                                       sale.
                                                                    En     projet :  deux    magasins    pour
Responsable commission sanitaire : Brigitte Thibaut         l’archivage et le matériel, une salle de repos
Courrier : Maison des Associations, 40, rue                 pour les gens qui viennent de l’extérieur, une
Henri Barbusse 59223 – Roncq                                salle d’hospitalisation, l’informatisation, la
Email : roncq.selinkegny@free.fr                            formation du futur infirmier.



                                                                                                                5
Du côté des jeunes…

                                                           La jeunesse s’implique à Sélinkégny
                                                           et à… Bamako

                                                                   Sous l’impulsion de Mamadou Djeliha,
                                                           hospitalisé à Bamako pour une fracture du
                                                           genou, la commission jeunesse de Sélinkegny a
                                                           redémarré.
                                                                   Elle a acheté un émetteur radio qui, sous
                                                           le nom de « Radio Sariné », émet à 50 km à la
                                                           ronde, passe de la musique et des messages
                                                           concernant la santé, l’éducation, les
                                                           vaccinations etc. La radio a accueilli la
                                                           délégation de Roncq et de l’APADS Paris qui a
A Bamako, une trentaine d’étudiants venant de              remercié les villageois d’avoir tenu les
Sélinkégny s’est constituée en association
                                                           promesses de construire, en moins de deux
                                                           mois, les latrines des premier et second cycle, le
                                                           mur de clôture (200m) du centre de santé et le
                                                           local abritant le moulin à mil de l’association des
                                                           femmes.
                                                                   Madihéry, secrétaire de l’APADS Paris a
                                                           évoqué en termes sans équivoque la charge de
                                                           plus en plus lourde qui pèse sur les migrants
                                                           alors qu’ils ont de plus en plus de difficultés à
                                                           nourrir leurs familles et à s’intégrer.
                                                                   La commission jeunesse a acquis une
                                                           sono et formé un technicien qui, moyennant
                                                           finances, anime les fêtes dans les villages
                                                           voisins. Elle loue ses services aux personnes
                                                           souhaitant construire en coulant les dalles en
                                                           béton.
Les maillots de foot ont été particulièrement appréciés
par l’équipe de Sélinkégny
                                                                   Elle a planté 200 pieds de nims et de
                                                           caillecedrats sur près de 2 km à l’est du village,
                                                           pour former un rideau végétal protégeant
                                                           village et marigot de l’érosion éolienne ;
                                                                   C’est également avec un réel plaisir que
                                                           l’association a animé, à Bamako, une réunion
                                                           avec une vingtaine de jeunes étudiants, lycéens
                                                           et élèves sélinkégnois dans la capitale,
                                                           regroupés en association.
                                                                   Un partenariat verra le jour avec cette
                                                           association qui a pour but de fédérer les
                                                           énergies et de rassembler les forces vives du
                                                           village dans la capitale, afin d’initier et de
                                                           développer des projets à Sélinkégny.
                                                                   Le village, comme Roncq compte sur la
                                                           jeunesse pour pérenniser les efforts.
De 20h à 21h30, la délégation a animé une émission sur
« Radio Sariné », créée par l’association de la jeunesse
du village et qui porte à 50 Kms.


Responsable de la commission jeunesse : Virginie Canar
Courrier : Maison des Associations, 40, rue Henri Barbusse 59223 – Roncq
Email : roncq.selinkegny@free.fr



                                                                                                                 6
La Commission Scolaire



                                                            La commission scolaire et les écoles de
                                                            Sélinkégny.
                                                                    Les dernières visites d’enseignants roncquois à
                                                            Sélinkégny dataient de 1996 (Geneviève Leleu), 1997
                                                            (Bernard Delval) et 1999 (Vincent Ledoux).
                                                                    C’est donc avec intérêt que l’association
                                                            accueillait la proposition d’un couple d’enseignants,
                                                            membres de l’association depuis ses débuts, Robert et
                                                            Françoise Holvoet, d’accompagner la délégation pour
                                                            découvrir le village et, surtout, mettre leurs
                                                            compétences à la disposition de la commission
                                                            scolaire.
Les deux écoles de Sélinkégny sont aujourd’hui dotées
                                                                    La mission confiée par cette dernière a donc été
d’armoires grâce aux écoles de Roncq                        divisée en deux parties : le travail avec les Comités de
                                                            Gestion Scolaire d’un côté assuré par Muriel Laly et
                                                            Hubert Ledoux, l’approche pédagogique et les relations
                                                            avec les enseignants à Robert et Françoise de l’autre.
                                                                    Côté CGS, la situation ne s’est pas améliorée
                                                            essentiellement parce qu’il n’y a pas suffisamment de
                                                            villageois participant à ces activités ; alors que les CGS
                                                            doivent compter onze membres chacun selon les
                                                            textes, il y en a trois dans le CGS du premier cycle et
                                                            quatre     dans    celui   du     second     cycle.   C’est
                                                            manifestement insuffisant pour faire face aux tâches
                                                            d’entretien des locaux et de gestion des matériels et
                                                            mobiliers scolaires.
                                                                    Le CGS 1 n’ayant pas utilisé les bœufs et la
                                                            charrue mis à sa disposition l’an dernier pour générer
                                                            des ressources destinées à l’école, on a décidé
Les directeurs, Djibril et Balla Sissoko ont reçu livres,   d’attendre les résultats avant d’offrir la seconde paire
fournitures, jeux et dictionnaires avec grand plaisir.
                                                            de bœufs et une charrue supplémentaire.
                                                                    La commission jeunesse a rempli son rôle en
                                                            réparant les portes et fenêtres qui doivent maintenant
                                                            être munies de serrures pour sécuriser les lieux.
                                                                    Sur l’aspect pédagogique, on peut dire qu’il y a
                                                            eu véritablement « rencontre » entre les enseignants
                                                            du Nord et ceux du Sud !
                                                                    Les nombreux échanges « entre collègues » ont
                                                            débouché sur un certain nombre de constats dont le
                                                            principal est le manque de formation des enseignants,
                                                            la plupart sortis avec divers diplômes, mais sans
                                                            formation pédagogique.
                                                                    Un projet de formation des enseignants
                                                            stagiaires est proposé par l’inspection académique de
                                                            Kita, et les modalités pratiques de sa mise en place ont
Deux blocs de latrines ont été inaugurés : un pour les      été enregistrées. C’est l’une des pistes de travail
filles et l’autre pour les garçons                          qu’ont rapportées Robert et Françoise.


Responsable de la commission : Marie Vandeputte
Courrier : Maison des Associations, 40, rue Henri Barbusse 59223 - RONCQ
Email : roncq.selinkegny@free.fr



                                                                                                                          7
Le travail au village…




Madihéry et Bakou Diaby , représentant les Maliens de      Elèves attentifs au fond de la classe Robert et Françoise
Paris, accompagnaient la délégation roncqoise.             Holvoet, enseignants membres de l’association depuis sa
                                                           création.




Brigitte Tricoit présidente de l’association Lezennes-     Comme chaque année, la délégation a été reçue par
Ouassala initie Mady Assa à la maîtrise de l’ordinateur.   Mme Diakité, Médiateur de la République.




Lors de la réunion de synthèse, l’intervention de Ladji    Derrière Françoise et Robert Holvoet, Balla Sissoko
Diaby au nom de la commission des jardins.                 directeur du premier cycle, dit tout le profit retiré des
                                                           échanges entre collègues.

Vous pouvez consulter notre site internet : http://roncq.selinkegny.free.fr
Vous pouvez adresser vos courriers : Maison des Associations, 40, rue Henri Barbusse
59223 – Roncq



                                                                                                                       8
Les gens de là-bas…
                                             Mme Fatoumata             L’interview de Ousseye Thioye, enseignante vivant
                                             DIAKITE-                  à Bamako, qui nous apporte son aide pour l’achat
                                             N’DIAYE,                  des fournitures scolaires.
                                             ancienne
                                             commissaire à
                                             la promotion de
                                             la femme (c’est
                                             à ce titre qu’elle
                                             est venue dans
                                             le    Nord     en
                                             1996),     ancien
                                             ministre de la
                                             santé, de la
                                             solidarité, des
                                             personnes
                                             âgées, nommée
                                             Médiateur de la
                                             République du
                                             Mali       depuis
                                             2002 jusqu’en
                                             2009.



 Ci-dessous, Awa et Sadio qui font partie du comité
 d’organisation. Ce dernier est en charge de notre
 hébergement, de notre « confort » et de notre sécurité
 alimentaire.



                                                              Mady     Assa
                                                              chef de poste
                                                              du centre de
                                                              santé       de
                                                              Sélinkegny. Il
                                                              a complété sa
                                                              formation    à
                                                              Kayes, avec
                                                              l’ACAUPED.
                                                              Aujourd’hui
                                                              réputé   pour
                                                              son sérieux, il
                                                              doit assurer
                                                              la formation
                                                              de        son
                                                              successeur.




Mody Diaby amusé par le sens pratique de Muriel Laly :                Ladji Diaby trésorier du comité des jardins et Mamadou
Sept bouilloires pour équiper les latrines                            Samaké technicien agricole.




                                                                                                                               9
Et aussi…




Makan Diakité, maire de Bafoulabé, inaugure la clôture      La délégation a rencontré l’association des étudiants
du périmètre sanitaire de Sélinkegny.                       sélinkégnois dans la capitale.




Moussou Kébé, présidente de l’association des femmes        Mamadou Diaby, étudiant en obstétrique préside
et Muriel Laly : 20 ans d’amitié.                           l’association des étudiants à Bamako.




L’union européenne participe à la construction des routes   Les communications routières s’améliorent d’année en
et… des péages !                                            année !

Vous souhaitez soutenir notre action : la cotisation est de 10 euros.
Vous pouvez adresser vos chèques à notre adresse : Maison des Associations,
40, rue Henri Barbusse 59223 Roncq
                         Vous recevrez un reçu fiscal.

                                                                                                                    10
11

								
To top