Dupui by lCKz4bE6

VIEWS: 32 PAGES: 43

									  TECHNIQUES D’ANALYSE DES ACTIVITÉS
         POSTURO-CINÉTIQUES


  Dr Philippe DUPUI,      Maître de Conférence de Physiologie,
                          Praticien Hospitalier, Neurologue,
                          Responsable du DIU de Posturologie Clinique et du
                          DU de Biologie, Physiologie et Médecine Spatiales.



Laboratoire de Physiologie, Faculté de Médecine, 133 route de Narbonne,
31062 Toulouse Cedex

Service d’Explorations Fonctionnelles Sensorielles et Motrices, CHU, Hôpital
de Rangueil, 1 avenue Jean-Poulhès, TSA 50032, 31059 Toulouse cedex 9
POSTURE – TONUS MUSCULAIRE - GRAVITÉ
    M. de l’occlusion mandibulaire

                                     Extenseurs de la tête




                                     Extenseurs du tronc




                                     Extenseurs de la cuisse



                                     Extenseurs de la jambe




                                     Extenseurs du pied
LES DIFFÉRENTS SYSTÈMES SENSORIMOTEURS ET LES
  DIFFÉRENTS NIVEAUX D'INTÉGRATION CENTRALE
          IMPLIQUÉS DANS LE CONTRÔLE
        DES ACTIVITÉS POSTURO-CINÉTIQUES
                                                                                        ORIENTATION SPATIALE




                                                                   TEMPORAL
                                                                    PARIÉTO-
                                                                    CORTEX
                                                                                     - Sens de la position et de la
                  SYSTÈME VISUEL                                                     vitesse du corps.
                   Récepteurs de                                                     - Seuil de perception des
                     la rétine                                                       accélérations linéaires.




                                                                   CORTEX LIMBIQUE
                  CANAUX SEMI-
                                                                                        SIGNAL DE CONFLIT




                                                                     VÉGÉTATIFS
                  CIRCULAIRES                  INTÉGRATION




                                                                     BULBAIRES
                                                                                            SENSORIEL




                                                                      CENTRES
                                                 CENTRALE
               Accélérations angulaires
                                                                                        - Apparition de cinétoses.
  LABYRINTHE




                                            - Nx Vestibulaires
                                            - Nx Oculo-moteurs
                  OTOLITHES
                                            - Cervelet
               Accélérations linéaires
                                            - Nx Gris
               Vecteur gravitationnel "G"
                                            - Cortex                                    COORDINATION TÊTE/ŒIL
                                                                                     - Oculomotricité conjuguée,




                                                                   CÉRÉBRAL
                                            - Centres Végétatifs



                                                                    TRONC
                    SYSTÈME                                                          - Réflexes visuo-oculomoteurs (N.O.C.)
                  PROPRIOCEPTIF                                                      - Réflexes vestibulo-oculaires (V.O.R.)
               Récepteurs articulaires                                               - Réflexes cervico-oculaires.
               Récepteurs musculaires                                                - Mvts oculaires (saccade poursuite).
               Récepteurs m. oculaires
                                                                                     CONTRÔLE DE LA POSTURE,
                                                                   ÉPINIÈRE
                                                                   MOELLE



                                                                                     DE L'ÉQUILIBRE STATIQUE ET
                 SYSTÈME TACTILE                                                             DYNAMIQUE
                 Pressocepteurs de la
                    sole plantaire                                                       - Voies Vestibulo-spinales
                    POSTUROGRAPHIE


MÉTHODE D'INVESTIGATION ATRAUMATIQUE, PEU CONNUE.


ENREGISTRE ET QUANTIFIE LA FONCTION D'ÉQUILIBRATION STATIQUE ET
DYNAMIQUE.



APPROCHE GLOBALE DES SYSTÈMES SENSORI-MOTEURS IMPLIQUÉS
DANS LA RÉGULATION DE LA POSTURE ET DE L'ÉQUILIBRE.



ELLE EXAMINE LA CONTRIBUTION DU RÉFLEXE VESTIBULO-SPINAL AU
MAINTIEN DE LA POSTURE ET DE L'ÉQUILIBRE.
      ÉQUILIBRE STATIQUE - ÉQUILIBRE DYNAMIQUE

ÉQUILIBRE STATIQUE :

  POLYGONE DE SUSTENTATION NI DÉPLACÉ NI DÉFORMÉ

  MAINTIEN DE LA POSITION ORTHOSTATIQUE : POSITION FONDAMENTALE
  ANTI-GRAVITAIRE DE L'ESPÈCE HUMAINE

  CONTRACTIONS MUSCULAIRES TONIQUES PRESQUE ISOMÉTRIQUES


ÉQUILIBRE DYNAMIQUE :
  POLYGONE DE SUSTENTATION DÉPLACÉ ET/OU DÉFORMÉ
         - MVTS INTENTIONNELS (ex : marche)

         - SOUS L'ACTION DE FORCES EXTÉRIEURES.
       ANALYSE DE LA POSTURE STATIQUE
              LA PLATE-FORME DE FORCE

   VUE SUPÉRIEURE
                     Jauge de contrainte


                                    VUE LATÉRALE




PLATES-FORMES DE FORCES FIXES À JAUGES DE CONTRAINTE
MESURE DU MOMENT DE LA FORCE VERTICALE EXERCÉE PAR LES
PIEDS D'UN SUJET EN POSITION ORTHOSTATIQUE
LOCALISATION DU CENTRE DE PRESSION DES PIEDS
ENREGISTREMENT DES VARIATIONS DE CETTE LOCALISATION SELON 1
OU 2 AXES
ANALYSE DE LA POSTURE STATIQUE
  LA PLATE-FORME DE FORCE
              LES BOUCLES DE RÉGULATION ET LA
           FRÉQUENCE DES OSCILLATIONS POSTURALES
L'ANALYSE SPECTRALE PAR FFT PERMET D'APPRÉCIER                                LA   PART
RESPECTIVE DES DIVERSES BOUCLES DE RÉGULATION

               BOUCLES
               LONGUES
               Latences
               longues
                                         FAIBLES FRÉQUENCES DES OSCILLATIONS POSTURALES

 Récepteurs               Effecteurs musculaires:
 Sensoriels               Agonistes-antagonistes




               BOUCLES
               COURTES                    FRÉQUENCES DES OSCILLATIONS POSTURALES ÉLEVÉES

  Récepteurs               Effecteurs musculaires:
               Latences
  Sensoriels               Agonistes-antagonistes
                courtes




                                            INTERFÉRENCE DES BOUCLES COURTES ET
                                              LONGUES = TRACÉ MULTIFRÉQUENTIEL
SUJET SAIN EXPLORÉ LES YEUX OUVERTS
SUJET SAIN EXPLORÉ LES YEUX FERMÉS
SUJET PATHOLOGIQUE EXPLORÉ LES YEUX OUVERTS
SUJET PATHOLOGIQUE EXPLORÉ LES YEUX FERMÉS
                POSTUROGRAPHIE DYNAMIQUE
             PLATES-FORMES SERVO-COMMANDÉES

PLATE-FORME MOBILISÉE PAR UNE FORCE EXTÉRIEURE AU SUJET.
PLATE-FORME SERVO-COMMANDÉE = INSTRUMENT

         PERTURBATION POSTURALE (STIMULUS)
              PRÉCISÉMENT QUANTIFIÉE.



INTÉRÊTS :
- ÉTUDE DES AJUSTEMENTS POSTURAUX (PHÉNOMÈNES D'ANTICIPATION,
D'ADAPTATION ... )

- ÉTUDE DU RÔLE DES DIFFÉRENTS SYSTÈMES SENSORI-MOTEURS DE LA
RÉGULATION DE L'ÉQUILIBRE DANS L'ÉLABORATION DE CES AJUSTEMENTS
POSTURAUX.
         LE SYSTÈME EQUITEST (NeuroCom) - PRINCIPE
Mettre en évidence une éventuelle origine sensorielle d'un trouble de la
posture.
Manipuler systématiquement les entrées visuelle et proprioceptive.
Quantifier les modifications des paramètres de stabilité (plate-forme de force)

   CONTRÔLE PROPRIOCEPTIF                           CONTRÔLE VISUEL
     La suppression de la vision          La perturbation de l'entrée proprioceptive
    augmente-t-elle l'instabilité ?             augmente-t-elle l'instabilité ?




   YO                YF                     YO                   YO
   Base stable       Base stable            Base stable          Base mobilisée

   CONTRÔLE VESTIBULAIRE                            ADAPTATION VISUELLE
   La suppression de la vision et la           Une situation visuelle inhabituelle
perturbation de l'entrée proprioceptive     augmente-t-elle l'instabilité (en situation
    augmentent-elles l'instabilité ?             proprioceptive perturbée) ?




   YO                YF                    YF                    Vision stabilisée
   Base stable       Base mobilisée        Base mobilisée        Base mobilisée
  EQUITEST : LES RÉACTIONS POSTURALES
  LORS D'UNE FLEXION DORSALE DES PIEDS

   ACCÉLÉRATION            -2
ANGULAIRE DE LA TÊTE 50°.s
   DÉPLACEMENT            0.50°
ANGULAIRE DE LA TÊTE

                      GAUCHE
  E.M.G DE SURFACE   0.25mV
      M. TIBIALIS                         77 118ms
     ANTÉRIEUR                      R. Vestibulo-Spinale
                   DROIT
                        0.25mV
                                                     R. Visuo-Vestibulo-Spinale
                                          81 117ms
   MOMENT DE LA
                         5Nm
   PLATE-FORME
                                               R. segmentaire
  E.M.G DE SURFACE
                        0.1 mV
     M. SOLÉAIRE
  INCLINAISON DE LA                       60 127ms
   PLATE-FORME (3°)



                                 -100 0   100 200 300 400
                                               Temps (ms)
  MESURE DE L’ÉQUILIBRE DYNAMIQUE AVEC LA
      PLATE-FORME MOBILE À BASCULE
La plate-forme mobile à bascule a une base courbe (diamètre : 55 cm ; hauteur : 6 cm).
L’ensemble constitue un stabilomètre plan cylindrique.
La plate-forme de force est le capteur des déplacements du pivot de la plate-forme
mobile selon un des axes du plan et des transferts des appuis podaux dans la direction
opposée.

 Pivot




                                  Équilibre antéro-        Équilibre latéral
                                 postérieur (Position     (Position Frontale)
                                      Sagittale)


En fonction de la position du sujet sur le plate-forme, on peut sensibiliser
successivement l’équilibre antéro-postérieur et l’équilibre latral.
MESURE DE L’ÉQUILIBRE DYNAMIQUE
 AVEC LA PLATE-FORME MOBILE À
            BASCULE
GROUPES MUSCULAIRES IMPLIQUÉS DANS L’ÉQUILIBRE
 ANTÉROPOSTÉRIEUR ET DANS L'ÉQUILIBRE LATÉRAL

            ÉQUILIBRE                         ÉQUILIBRE LATÉRAL
        ANTÉRO-POSTÉRIEUR                        (vue de dos)

    M. Érecteurs                                          Trapèzes
      du Cou       M. Sterno-Cléido-
                      Mastoïdien
      M. Para-
     Vertébraux                                           M. Grand
      M. Sacro-    M. Droits Antérieurs      M. Grand       Rond
      Lombaires                               Dorsal
                                                          M. Carrés des
      M. Grand     M. Psoas                M. Moyens         Lombes
       Fessier                              Fessiers

                   M. Quadriceps
      M. Ischio-                                           M. Adducteurs
                                           Tenseur du
      Jambiers                             Fascia Lata

                                                          M. Jambiers
     M. Triceps    M. Tibialis Antérieur
       Sural                               M. Péronier
                   M. Fléchisseurs
                     des Orteils
          ÉQUILIBRE DYNAMIQUE : RÉSULTATS NORMAUX
    ÉQUILIBRE ANTÉROPOSTÉRIEUR                                                               ÉQUILIBRE LATÉRAL
STABILOGRAMMES D'UN SUJET NORMAL
                   Amplitude (cm)                                                                                                             Amplitude (cm)
              10 Ant                                            Long. = 461 mm          10       Gche                                  Long. = 556 mm
        YO     0                                                                         0
             -10 Post
                                                                                      YO
                                                                                       -10       Drte
              10 Ant                                            Long. = 901 mm          10       Gche                                  Long. = 744 mm
        YF     0                                                                      YF 0
             -10 Post                                                                  -10        Drte
                 0               5          10             15          20       25               0           5        10          15         20       25
                                                                        Temps (s)                                                           Temps (s)

LONGUEURS & AMPLITUDES MAXIMALES DES STABILOGRAMMES.
     Valeurs Moyennes ± Écarts-types (n = 50 sujets)
                                     Longueur = 386 ± 104 mm                                                     Longueur = 470 ± 120 mm
                       YO            Amplitude = 28 ± 9 mm                                          YO           Amplitude = 38 ± 13 mm
                                     Longueur = 870 ± 390 mm                                                     Longueur = 841 ± 250 mm
                       YF            Amplitude = 59 ± 24 mm                                         YF           Amplitude = 70 ± 21 mm


ANALYSE SPECTRALE DES STABILOGRAMMES
SPECTRES MOYENS (n = 50 sujets)
         Amplitude (V2/Hz)                                                                                                                  Amplitude (V2/Hz)

           227                                                                         766
                       79,0 %                     19,0 %            2,0 %                          79,0 %                   19,5 %          1,5 %
                        (± 14)                    (± 14)             (± 1)                          (± 14)                   (± 13)          (± 1)

         YO                                                       Eg = 387 V2         YO                                                 Eg = 786 V2
                                                                    (± 269)                                                                (± 672)
             0                                                                           0
          2053         67,0 %                     29,5 %            3,5 %             2841         77,0 %                   22,0 %          1,0 %
                        (± 20)                    (± 17)             (± 4)                          (± 16)                   (± 15)          (± 1)
          YF                                                      Eg = 1543 V2        YF                                                 Eg = 2308 V2
                                                                    (± 1154)                                                              (± 1513)
               0                                                                         0
                   0                        0,5             2                    20          0                        0,5             2                 20
                                                            Fréquence (Hz)                                                            Fréquence (Hz)
 INTÉRÊTS DE LA POSTUROGAPHIE EN CLINIQUE

EXPLORATION DES TROUBLES DE LA POSTURE STATIQUE ET DE
L’ÉQUILIBRE DYNAMIQUE.


EXAMEN FONCTIONNEL QUANTIFICATION, AIDE AU DIAGNOSTIC


APPORT D’ÉLÉMENTS PRONOSTIQUES


SUIVI OBJECTIF : APPRÉCIATION
         -DE PROCESSUS DE COMPENSATION,
         -DE L’EFFICACITÉ D’UNE THÉRAPEUTIQUE,
         -DE L’EFFICACITÉ D’UNE PHYSIOTHÉRAPIE.
Mme L., 47 ans, STATIQUE - YO
Mme L., 47 ans, STATIQUE - YF
Mme L., 47 ans, DYNAMIQUE,
      ANT-POST - YO
Mme L., 47 ans, DYNAMIQUE,
      ANT-POST - YF
Mme L., 47 ans, DYNAMIQUE,
       LATÉRAL - YO
Mme L., 47 ans, DYNAMIQUE,
       LATÉRAL - YF
ANALYSE DE LÉQUILIBRE STATIQUE AVEC
   LES SABOTS DYNAMOMÉTRIQUES




         Détail de la plate-forme
ANALYSE DE LÉQUILIBRE STATIQUE AVEC
   LES SABOTS DYNAMOMÉTRIQUES
ANALYSE DE LÉQUILIBRE STATIQUE AVEC
   LES SABOTS DYNAMOMÉTRIQUES


                YO




                YF
ANALYSE DE LÉQUILIBRE DYNAMIQUE AVEC
    LES SABOTS DYNAMOMÉTRIQUES
Du système le plus simple…
Au plus compliqué:   ANALYSE VIDÉOGRAPHIQUE DE LA MARCHE




                                    Piste




                     Caméra I.R.
                      100 Hz

                                            Micro-ordinateur

                    Principe d'analyse
               vidéographique de la marche.
ANALYSE VIDEO : RESULTATS
La combinaison des cibles entre elles permet de reconnaître
                les segments corporels
L’analyse vidéo permet par calcul d’avoir les angles
ANALYSE KYMOGRAPHIQUE DE LA MARCHE
                  ETUDE DE LA LOCOMOTION

Analyse kymographique de la marche



    Micro-ordinateur:
    acquisition et calcul




                                Fil inextensible




   Codeur optique et moteur électrique de rappel
Le Locomètre
PARAMÈTRES SPATIO-TEMPORELS DE LA MARCHE
                                                                              c yc le
   Distan ce ( m)
                    6
                                  Pie d Dr oi t                   AP P UI               BAL .
                                                                                                          7
                                                            Doub le appu i (d )
                                              d               d                   d
                    5
                         Pie d Ga uc he           AP P UI             BAL .                       6
                                                            c yc le

                    4                                                                         5   Long.
                                                                                                   Pa s
                                                                                                   D rt
                                                                                                          Long.
                                                                                                           E nj .
                    3                 Long.                              4                                 D rte
                                       Pa s
                                      G che
                        Long.
                         E nj .
                        G che
                                                      3
                    2


                                        2
                    1
                        1


                    0
                                                  1                                       2               3         Tem ps ( s)
                                                             Hémiplégie D
                                                           G13
                                                     D12

                                               G11

                                             D10
                                                            après 9 mois de rééducation

                                        G9


                                   D8


                              G7


                         D6


                    G5


               D4
                                                                 avant rééducation
          G3

     D2


G1
                                                          Hémiplégie D
    vitesse de balancement en (m/s)
4


                                                                                           avant rééducation
3
                                                                                          G13     G15         G17         G19
                                                     G7            G9         G11                                                     G21
                                           G5
2                            G3                                                     D12                 D16         D18
                                                                                                D14                             D20
                                                D6        D8            D10
           G1                         D4
                    D2
1



0     1         2        3        4        5     6    7      8          9     10    11     12     13    14    15     16     17     18
                                                          G11                                                                     temps en (s)
    vitesse de balancement en (m/s)
4
                             G7     G9
                G3     G5
                                D8   D10
3                   D4    D6                                   D12 G13              après 9 mois de rééducation

           D2
2     G1
                                                                            D14

1

                                                                                                                                  temps en (s)

0     1         2        3        4        5     6    7        8        9     10     11    12     13    14     15    16     17        18

								
To top