08 pathologie des orteils by Q4xQa1Qf

VIEWS: 0 PAGES: 52

									PATHOLOGIE DES
   ORTEILS.



Troubles statiques et morphologiques du pied.
1. Déformations congénitales
   Malformations
    Éléments constitutifs anormaux.
    Isolées ou syndrome polymalformatif
    Forme, taille, nombre.

   Malpositions
     Éléments constitutifs normaux.
     Rapports réciproques perturbés.
MALFORMATIONS
Anomalies de forme :
   syndactylies

             Fusion +/- totale de
             doigts entre eux.
            Osseuse (totale ou
             terminale),
             membraneuse (lâche).
            Possibles
             métatarsalgies.
       Anomalies de taille :
    micro- ou mégalodactylies

 Mégadactylie (Rechlinghausen)
 Hyper phalangisme de l’hallux +++
 Troisième phalange


 Ablation phalange surnuméraire
 Possibilité d’ostéotomies d’accourcissement.
      Anomalies de nombre :
      ectro- ou polydactylies

    Ectrodactylie : aplasie ou amputation
    (maladie amniotique ++).

   Polydactylie :
     Complète : 2 orteils.
     Bifide : une seule phalange P1 puis 2
     phalanges distales.
     Aberrante : orteil en greffe.
MALPOSITIONS
Dans le plan sagittal :
  camptodactylies
                 Héréditaires,
                 bilatérales,
                 symétriques.
                2e et 5e orteils
                 +++.
                Parfois acquises
                 (post-traumatique,
                 iatrogène).
Dans le plan frontal :
   clinodactylies

                  Hallux +++ :
                   Hallux valgus
                    congénital.
                   Hallux varus
                    (pied ancestral ou
                    iatrogène).
   Crosse latérale de l’IP.




Orteils moyens  supradductus / infradductus
   Autres :       2/3




4



               3
   Autres : quintus
    varus
    supradductus +++
Prise en charge
thérapeutique :
    Podologique :
     orthoplasties.
   Chirurgicale : difficile.
           2. Griffes des orteils

   Physiologique au cours de la
    marche.
     Devient pathologique si :
       o PERMANENT
       o CONFLIT DOULOUREUX.


   Caractère REDUCTIBLE +++
Physiopathologie
   Conflit du pied avec la chaussure.

    Déséquilibre dans une chaussure rigide au
    dépend des muscles intrinsèques
    (interosseux).

    Hyperextension de P1 par action de
    l’extenseur.
Étiologie (1)
   Dysharmonies de longueur orteils :
     Pieds hyper-grecs.

   Troubles statiques de
    l’avant-pied :
      Hallux valgus +++
      Avant-pied rond :
       o Associé à un HV +++.
       o Isolé, en cas d’excès de
         longueur des métatarsiens.
Étiologie (2)
   Crosse latérale de l’hallux
    (griffe inversée du 2e).

   Pied creux :
      Doivent être prise en compte
      dans le traitement +++.
     Majeures dans les pieds
      neurologiques.
     Hypertonie tendon long flech
Étiologie (3)
   Post-traumatisme crural :
    Syndrome de loge.
    Crush syndrom

   Pieds neurologiques :
    Séquelles d’hémiplégies +++.
    Touche tous les orteils.
    Hypertonie +/- spasticité des tendons flech
Étiologie (4)
                   Congénitales :
                    Brièveté des tendons
                      fléchisseurs ++.


                   Inflammatoires
                     Polyarthrite
                      rhumatoïde +++.
Étiologie (5)
   Iatrogènes :
     Non respect de l’appui de têtes
      métatarsiennes et /ou de
      l’harmonie de longueur
      des orteils.
     Nombreuses interventions :
         Keller
         Traitement isolé d’une griffe d’orteil
         Résection isolée d’une tête métatarsienne
         Ostéotomie métatarsienne isolée
         Traitement insuffisant d’un pied creux
Clinique (1)



      REDUCTIBILITE
Clinique (2) : lésions élémentaires
   Griffe proximale :
    Hyper extension de P1
    Flexion de l’IPP
    Cor dorsal de l’IPP
Clinique (3) : lésions élémentaires
   Griffe distale (marteau) :
    Position neutre de P1
    Flexion de l’IPD
    Cor dorsal de l’IPD
    Cor pulpaire distal +++
Clinique (4) : lésions élémentaires
   Griffe totale :
    Hyper extension de P1
    Flexion de l’IPP et de l’IPD
    Cor dorsal de l’IPP
      et de l’IPD
Clinique (5) : lésions élémentaires
   Griffe inversée (col de cygne) :
    Hyper extension de P1
    Flexion de l’IPP
    Extension de l’IPD
    Cor dorsal de l’IPP
    Durillon plantaire de la
     tête de P2 et la base
     de P3
Clinique (6) : formes évolutives
   Luxation métatarso-phalangienne
    associée :
     Terme évolutif habituel
      d’une instabilité articulaire
      plus que de la griffe
      elle-même :
       o Soit par excès de
         longueur des orteils I ou II.
       o Soit par hyper pression
         d’une tête métatarsienne.
Clinique (7) : formes évolutives
   Griffe réductible
    (Manœuvre clinique) :
                                       Griffe fixée :
       Pression de la MP de
        bas en haut.                     Rétractions capsulo-
       Mobilisation passive de           ligamentaires plus que
        toutes les articulations.         brièveté tendineuse.
                                         Absence de filiation
                                          avec la luxation
                                          métatarso-
                                          phalangienne +++.
Traitement (1)

   PODOLOGIQUE
     Lorsque les déformations
     sont réductibles.
    Protectrice / correctrices
     Propre à chaque
     étiologie.
Traitement (2)
   CHIRURGICAL

    En cas de déformations trop importantes ou
     FIXEES.
    Traitement de la cause
Méthodes (1) :
   Par action directe sur l’orteil :
      • résection arthroplastique.
Méthodes (1) :
   Par action directe sur l’orteil :
      • arthrolyse,
      • transferts tendineux.
Méthodes (2) :

   Par détente complète du système capsulo-
    ligamentaire (biomécanique) :
    ostéotomie de WEIL +++.
Méthodes (3) :

 Cas de la PR : réalignement
  métatarsien et arthrodèse
  du 1er rayon.




                         Prothèses boutons.
        3. Pathologie du Ve orteil

   COR du Ve
     Conflit avec la chaussure
       o Face latérale
       o Cor sec.
     Conflit avec le IVe orteil
       o Face médiale
       o Cor humide ou œil de perdrix.
     Traitement podologique voire
     chirurgical (résection arthroplastique
     de l’IPP).
   QUINTUS VARUS

     Clinodactylie fréquente.
     Conflit avec le IVe +/- marqué.
     Supradductus +++
     Association avec l’hallux valgus : avant-pied
     triangulaire +++
     2 formes clinique :
Bunionette
     Anomalie métatarsienne
     initiale :
     – Métatarsus valgus.
     – Déformation en lame de
       sabre.


     Geste chirurgical osseux
     souvent nécessaire.
6 mois
Quintus varus supradductus

   Stade ultérieur.
   Traitement chirurgical associant en général :
    Résection arthroplastique de la base de P1.
    Allongement de l’extenseur du Ve.
    Plastie cutanée.
    Scarf de M5 (facultatif).

								
To top