KAIZEN

Document Sample
KAIZEN Powered By Docstoc
					Supply Chain Management – Méthode Kaizen               Romain Schüpbach, Michaël Sallin, 2EEbil



KAIZEN

Définition

Le mot kaizen (改善?) est la fusion des deux mots japonais kai et zen qui signifient respectivement
« changement » et « bon ». La traduction française courante est « amélioration continue ». En fait,
par extension, on veut signifier « analyser pour rendre meilleur ». C'est le nom d'une méthode de
gestion de la qualité.

Le kaizen est un processus d'améliorations concrètes, simples et peu onéreuses réalisées dans un
laps de temps très court. Mais le kaizen est tout d'abord un état d'esprit qui nécessite l'implication
de tous les acteurs.

On peut distinguer 3 types de Kaizen :

   -   le kaizen ponctuel qui consiste le plus souvent à identifier les principaux goulots
       d'étranglement du système de production et à engager un chantier d'amélioration
       permettant de les soulager ;
   -   le kaizen des flux dont l'objectif est d'aller au-delà de chantiers kaizen isolés et de créer
       une "ligne modèle" au sein de l'usine. Dans des usines d'assemblage, cette approche
       permet souvent des réductions spectaculaires des besoins en ressources directes et une
       amélioration conséquente de la situation en termes de cash (baisse du besoin en fond de
       roulement) ;
   -   le kaizen du système aborde cette philosophie sous l'aspect du développement des
       personnes plutôt que des outils, en suivant le principe Toyota selon lequel on ne peut
       "fabriquer des pièces avec succès sans développer des gens".

Bien entendu, ces différentes approches ne sont en rien incompatibles et toutes trois peuvent être
menées de front.



Démarche

Cette démarche repose sur des petites améliorations faites au quotidien, constamment. C'est
une démarche graduelle et douce, qui s'oppose au concept plus occidental de réforme brutale du
type « on jette le tout et on recommence à neuf » ou de l'innovation, qui est souvent le résultat d'un
processus de réingénierie. En revanche, le Kaizen tend à inciter chaque travailleur à réfléchir
sur son lieu de travail et à proposer des améliorations. Donc contrairement à l'innovation, le
Kaizen ne demande pas beaucoup d'investissements financiers, mais une forte motivation de
la part de tous les employés.

En conséquence, plus qu'une technique de management, le Kaizen est une philosophie, une
mentalité devant être déployée à tous les niveaux de l'entreprise. La bonne mise en oeuvre de
ce principe passe notamment par :

      une réorientation de la culture de l'entreprise.
      la mise en place d'outils et concepts comme la roue de Deming (cycle PDCA), les outils du
       TQM (gestion globale de la qualité), un système de suggestion efficace et le travail en
       groupe.
      la standardisation des processus.
      un programme de motivation (système de récompense, satisfaction du personnel...).


                                                                                                    1
Supply Chain Management – Méthode Kaizen                Romain Schüpbach, Michaël Sallin, 2EEbil



      une implication active du management pour le déploiement de la politique.
      un accompagnement au changement, lorsque le passage au Kaizen représente un
       changement radical pour l'entreprise

La démarche Kaizen est contrôlée. Dans un contexte industriel, il est inconcevable que n'importe
qui puisse "bricoler" dans son coin les produits ou processus sous prétexte d'amélioration.
Le plus souvent, le Kaizen est piloté par des groupes d'améliorations et s'accompagne d'un
système de recueil de suggestions (TEIAN en japonais), sous forme de "boite à idées", qui permet
à tous, quel que soit leur rang, de faire connaître leurs observations et bonnes idées. Celles-ci sont
évaluées par un comité compétent. Les suggestions retenues et mises en application se voient
généralement gratifiées d'un pourcentage sur les gains réalisés. Une idée d'amélioration peut
émerger "spontanément" ou être la réponse à un problème formulé, et auquel on cherche une
solution.



Traquer les activités inutiles

La méthode kaizen a pour objet d'éliminer les activités ne créant pas de valeur ajoutée. À la place,
on instaure un mode de production capable de s'adapter aux fluctuations des commandes. Au
coeur de la méthode : la chasse au gaspillage sous toutes ses formes.



Pour mettre en place un chantier kaizen, le responsable de la méthode applique
trois étapes :

1 Se préparer

      Identifier les sept sources de gaspillage
      Élaborer et utiliser un système de mesures standardisé
      Calculer le temps de cycle réel par rapport à la cadence idéale : « takt time »
      Synchroniser l'ensemble des opérations au « takt time »
      Utiliser les grilles d'observation et les tables de capacité des processus pour établir la
       situation actuelle de l'usine
      Définir et réaliser un plan d'action pour améliorer la performance.

2 Réaliser le chantier

      Former les employés à la méthode kaizen
      Collecter et analyser les données (temps de cycle, « takt time », etc.)
      Recommander les solutions
      Valider et simuler les solutions
      Apporter les changements.

3 Faire le suivi

Apporter les correctifs nécessaires pour poursuivre l'amélioration. En réunion de suivi, revoir le
plan d'action, les modifications réalisées dans l'usine et les résultats.




                                                                                                     2
Supply Chain Management – Méthode Kaizen               Romain Schüpbach, Michaël Sallin, 2EEbil



Objectifs du Kaizen

      Simplification des flux.
      Amélioration de la qualité.
      Amélioration des délais.
      Amélioration de la productivité.
      Amélioration des conditions de travail.



Les résultats escomptés

      Retombées positives durables.
      Meilleure qualité, à moindre coût, dans des délais courts.
      Optimisation des aires de travail.
      Réduction des stocks.
      Amélioration des temps de cycle.
      Compétitivité de calibre mondial.
      Meilleur climat de travail.




Les conditions de succès

      Se donner des objectifs d'amélioration clairs et ambitieux.
      S'assurer la participation des employés.
      Obtenir l'appui du syndicat.
      Se donner une bonne structure d'après-kaizen
      Désigner un « champion » kaizen.
      Appliquer rigoureusement la méthode.



Méthodologies principales appliquées à la méthode Kaizen

      PDCA
      5S
      QQOQCCP
      Poka-yoke
      SMED
      TPM
      TQM
      Juste-à-temps
      Lean management
      Kanban




                                                                                                  3
Supply Chain Management – Méthode Kaizen           Romain Schüpbach, Michaël Sallin, 2EEbil



Exemple – Optimisation d’un espace de travail


Exemple 1




Exemple 2




Conclusion

Toute la philosophie du Kaizen réside dans cette phrase : « Fais le mieux, rends le meilleur,
améliore le même s’il n’est pas cassé, parce que si nous ne le faisons pas, nous ne
pouvons pas concurrencer ceux qui le font. »




                                                                                              4

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:163
posted:1/4/2012
language:French
pages:4