Docstoc

MIEUX SE DEPLACER DANS LA VILLE - VILLE DE PARIS

Document Sample
MIEUX SE DEPLACER DANS LA VILLE - VILLE DE PARIS Powered By Docstoc
					DÉPLACEMENTS MIEUX SE DÉPLACER DANS LA VILLE
Des transports de qualité
//////////////////////////////////////

POUR ACCROÎTRE LA MOBILITÉ DES PARISIENS, RENFORCER LES LIENS ENTRE NOTRE VILLE ET SA MÉTROPOLE, ET AGIR CONCRÈTEMENT EN FAVEUR DE L’ENVIRONNEMENT, PARIS SOUHAITE OFFRIR AU PLUS GRAND NOMBRE L’ACCÈS À DES MODES DE TRANSPORT MODERNES, ÉCOLOGIQUES, SÉCURISÉS, CONFORTABLES ET ACCESSIBLES.

Un partage efficace de l’espace public
La mandature 2001/2008 a permis de réduire de manière significative la pollution atmosphérique due à la circulation automobile. De véritables changements de comportements ont été amorcés par des mesures dans le domaine du stationnement (stationnement résidentiel), des aménagements de voirie (couloirs de bus, pistes cyclables), du développement des transports collectifs (meilleure offre en nombre de lignes, en fréquence, en amplitude horaire). Aujourd’hui, il s’agit de prolonger cette logique de partage de l’espace public. La Ville de Paris continue ainsi de déployer son réseau cyclable avec la réalisation de nouvelles pistes, la généralisation des doubles sens dans les zones "30" et l’ouverture progressive des couloirs de bus aux vélos et plus globalement encourage le développement de l’usage du vélo à travers un nouveau schéma d’orientations proposant, au-delà des aménagements, différentes mesures en matière d’aide à l’achat, de formation, de jalonnement, ou encore de stationnement. De même, à l’occasion des grands réaménagements programmés (place de la République, place de Clichy, rue de Rennes…), la Ville de Paris encourage l’élargissement des trottoirs. Le stationnement est préservé et mieux organisé de manière à éviter le stationnement sauvage des deux-roues notamment.

Valoriser la diversité des modes de déplacements
Piétons, automobilistes, deux-roues, transports collectifs : chacun doit trouver sa place dans un Paris plus fluide et plus écologique. Par exemple, Vélib’ connaît après deux ans d’existence un succès non démenti : avec 52 millions de trajets effectués et près de 200 000 abonnés annuels, Vélib’ recueille un taux de satisfaction de 94 % et est désormais présent dans 30 communes de la proche couronne. La Ville de Paris, soucieuse de la qualité de service de Vélib’ continue de travailler avec le prestataire SOMUPI pour une meilleure régulation À L’OCCASION DES TRAVAUX des stations. Pour ré- DU TRAMWAY : MODERNISATION ET duire encore l’impact EXTENSION DES RÉSEAUX D’EAU, DE environnemental des GAZ, D’ÉLÉCTRICITÉ, DE CHAUFFAGE véhicules, notre mu- URBAIN ET DE TÉLÉCOMMUNICATION nicipalité a mis en place une subvention allant jusqu’à 400 euros pour l’achat d’un cyclomoteur électrique neuf. Dans la palette des déplacements se trouvent également l’autopartage, service de location de voitures de courte durée et bientôt Autolib’ qui, dans le même esprit, visera à mettre à la disposition des Parisiens et des habitants des communes de la proche couronne des véhicules électriques en libre-service, sans contrainte de retour au point de départ.

PRÈS DE 1000 CHANTIERS

EN MOINS DE 2 ANS

//////////////////////////////////////////
Le tracé du prolongement du tramway T3.

La Ville de Paris, à travers sa participation au Syndicat des transports d’Île-de-France, continue d’œuvrer pour un renforcement et une amélioration de la qualité de service des transports collectifs, qu’il s’agisse du bus, du tramway, des traverses, de la navette fluviale Voguéo, des métros ou des RER. La Ville s’est engagée aux côtés de la Région et des autres départements pour un programme innovant de nouvelles infrastructures à commencer par le prolongement de la ligne 14 pour désengorger la ligne 13, aujourd’hui véritablement saturée. Le prolongement du T3 entre porte d’Ivry et porte de la Chapelle, dont les travaux ont débuté, permettra aux quartiers de l’est parisien de voir à la fois leur desserte améliorée mais également leur environnement urbain embelli, à la manière de ce que l’on constate aujourd’hui sur les Maréchaux sud. En effet, depuis 2006, le T3 mis en service entre le pont de Garigliano et la porte d’Ivry accueille 110 000 voyageurs chaque jour et 98 % des usagers se disent satisfaits, tandis que les riverains ont vu leurs quartiers améliorés. C’est une réussite métropolitaine : plus de la moitié des utilisateurs du T3 effectuent des déplacements entre Paris et la banlieue. Il est d’autant plus regrettable que l’État qui avait participé au financement de la première tranche du tramway n’intervienne pas dans cette nouvelle phase de prolongement malgré les nombreuses demandes de la Ville. Les investissements de l’Etat dans les grands projets s’amenuisent au fil des ans et en matière de fonctionnement, l’Etat a cessé de payer pour l’exploitation du réseau de transport à l’occasion du transfert du STIF aux collectivités locales en 2005 alors même que Paris a augmenté sa contribution au STIF de 70% entre 2004 et 2009 permettant de développer une offre nouvelle et de renforcer la qualité de service.

LE TRAMWAY
La ligne du T3 Sud et son prolongement
Le chantier du prolongement du T3 a débuté en janvier 2009 avec dans un premier temps les travaux de déviation et d'enfouissement des réseaux nécessaires à la réalisation de la plateforme du tramway. Ces quelque mille opérations, réalisées par les concessionnaires en moins de deux ans, sont également l'occasion de moderniser et de développer les réseaux d'eau (6 km de nouvelles canalisations), de gaz (20 km decanalisations posées), d'électricité (60 km de cables nouveaux), de chauffage urbain (10 km de canalisations supplémentaires) et de télécommunications, de manière à apporter une meilleure qualité de service aux populations de l'est parisien. Le chantier du prolongement du T3 est inédit par la longueur du tracé (travaux menés simultanément dans 5 arrondissements) et le tissu qu’il traverse. Sur 14,5 km, le tramway emprunte des zones denses et rencontre de nombreux ouvrages d’art (réseaux ferrés, canal de l’Ourcq, pont sur la Seine...), ce qui nécessite l’intervention d’un grand nombre de personnels et des mesures de sécurité particulières. Compte tenu de l'importance du projet, la durée du chantier du prolongement du T3 reste particulièrement courte et tout au long de cette période, un dispositif est mis en place pour limiter les nuisances et informer au mieux riverains et commerçants.

//////////////////////////////////////

COMPTE RENDU DE MANDAT 2009 //// PARIS EN MOUVEMENT ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// 38

COMPTE RENDU DE MANDAT 2009 //// PARIS EN MOUVEMENT ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// 37


				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Stats:
views:16
posted:9/9/2009
language:French
pages:1
fredoche25 fredoche25
About