2004 12 FSE Deviens scout fr

Document Sample
2004 12 FSE Deviens scout fr Powered By Docstoc
					5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26




                                      Deviens Scout d’Europe !
Ce livret est un résumé des documents de l’association française des Guides et Scouts d’Europe.
Ces livrets sont complets et nécessaires. Cependant, le lancement d’une association est lourd en
terme de coûts et d’investissements pédagogique et humain, d’où cette idée d’extraire l’essentiel
des livrets pour en faire un document qui permette, à moindre coûts, d’avoir un support pour que
les garçons deviennent scouts d’Europe.

Sur l’essentiel il est complet pour te permettre de devenir un bon scout. Il y a ce qui convient
pour te préparer à prononcer ta promesse. Après cela tu seras invité à devenir scout de seconde
et de première classe, c’est la suite de l’aventure à travers les épreuves indiquées, mais les bases
essentielles sont dans la préparation très appliquée de ta promesse.

Pour vivre tes épreuves tu dois le faire dans l’ordre : Jaune d’abord qui te met dans l’esprit, Vert
ensuite qui t’entraîne aux techniques et Rouge enfin qui t’engage vers le monde qui t’entoure.
Ceci est valable pour l’ensemble de ta progression, dès maintenant jusqu’à l’obtention de ta
première classe.

Mais n’oublie jamais qu’être scout est une grâce et que la meilleure façon de progresser c’est de
mettre le Christ au milieu de ta vie et de prier Notre Dame pour qu’elle te soutienne dans cette
belle aventure de ta vie.

Tu n’es pas seul, au plus tu es un peu éloigné de tes frères Scouts d’Europe qui forment la grande
famille dans laquelle nous t’accueillons avec joie ! Tu peux compter sur nous pour te soutenir
dans ta marche vers notre bel idéal !

Bien fraternellement.

Jacques.
Commissaire Fédéral.




Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                  1
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26




                                                1ère Partie
                                           Une patrouille t’invite
Entre dans une patrouille
Son origine remonte aux premières patrouilles scoutes créées à Brownsea.
Devenu le héros des garçons, avec l’aventure des cadets de Mafeking, Baden Powell aimait faire
jouer à ces adolescents une aventure et organiser des petites bandes de gosses pour en faire des
patrouilles scoutes.
L’île de Brownsea : BP choisit des garçons d’origines diverses et les groupe par 7 ou 8. Il remet à
chacun des rubans de couleurs différentes pour distinguer les patrouilles. Il désigne un
responsable qui sera le chef de patrouille. L’aventure pouvait commencer. Le 9 août 1907 la
patrouille scoute était née !

Tu es arrivé dans ta patrouille. Peut-être avec une certaine anxiété ? Sois rassuré, ta patrouille est
là, elle t’invite ! La patrouille est solidaire.
Vivre la solidarité dans la patrouille c’est d’abord aimer comme des frères tous les garçons qui la
composent. Car si nous n’étions unis que par l’uniforme, notre idéal serait du toc ! Nous sommes
vraiment frères car fils du même Père : Dieu.
Tu vois que ce sont des liens profonds qui nous unissent. La vie de patrouille dépend du travail
de chacun. Tu dois comprendre que tout le monde est lié dans ta patrouille et qu’il n’y a pas de
place pour les comportements égoïstes. Tout le monde est concerné !

Le totem de patrouille

Sais-tu que nos totems scouts remontent à la pure tradition de la chevalerie d’Europe où le
guerrier s’associait librement à l’animal dont il portait l’emblème ? On disait ainsi : le chevalier au
Lion, à l’Hermine, au Gerfaut. C’est l’esprit de chevalerie allié aux qualités de l’animal choisi par
ta patrouille que tu dois retrouver.
Telle doit être la marque particulière de l’éclaireur Scout d’Europe.

Le cri de patrouille
C’est un signe de ralliement plus ou moins sauvage que l’on utilise au début d’un jeu, pour se
présenter à quelque visiteur, pour faire savoir au chef que ta patrouille est complète au
rassemblement, pour acclamer quelqu’un ou s’encourager dans un moment difficile.

Le saint patron de ta patrouille
Beaucoup de saints ont vécu dans la familiarité d’une bête sauvage. Le loup de saint François,
l’aigle de saint Pierre, l’écureuil de saint Colomban. Tout animal a son saint patron.
Ta patrouille s’est placée sous la protection d’un saint patron qui est : ……………..
Découvre la vie du saint patron de ta patrouille. Essaye de l’imiter.

L’honneur de ta patrouille
En entrant dans la patrouille, tu entres dans un petit groupe observant un code d’honneur. Tu
prends ta place avec ta propre responsabilité. Un jour, le CP te remettra les flots de patrouille car
la patrouille t’aura jugé digne d’accomplir des missions. Avec les autres scouts, tu défendras
l’honneur de ta patrouille.
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                  2
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


La devise de la patrouille est : ……………………………………………

L’organisation de ta patrouille
Ta patrouille est organisée. Ton CP a donné un rôle à chacun. Toi aussi tiens ta place !
 Le conseil de patrouille est l’instance qui est là pour permettre à chacun de participer au
gouvernement de la patrouille. Chaque membre a un rôle à jouer et un avis à donner. C’est là que
se prennent les décisions concernant la vie de la patrouille.
―Seigneur Jésus-Christ, qui malgré ma faiblesse m’a choisi comme chef et gardien de mes frères
scouts, fais que ma parole et mes exemples conduisent leur marche aux sentiers de ta loi…‖
(extrait de la prière des chefs)
Ton chef de patrouille est responsable de la bonne marche de la patrouille pour cela il s’inspire
notamment de la prière des chefs.
• c’est un garçon comme toi
• il a montré qu’il est digne de confiance
• il a cet enthousiasme qui incite à le suivre

Il est ton grand frère :
• tu peux compter sur lui pour t’aider à progresser
• tu es son petit frère
• tu as confiance en lui, il a confiance en toi
• tu profites de son expérience


Ton CP est un chef dans la troupe.
Il tient sa place dans la cour d’honneur pour le gouvernement de la troupe.
Prochainement tu effectueras ton allégeance à ton chef de patrouille. Depuis ta rentrée, en tant
que novice, tu as adopté le rythme de la patrouille et tu te prépares à ta promesse.

L’allégeance :
Ton CP te fait confiance, tu lui as prouvé que tu as répondu oui à l’invitation de la patrouille. Il
va prendre ta main dans les siennes et au-dessus du fanion de patrouille tu diras :
Je te promets de t’obéir comme au chef, d’être fidèle à la patrouille et de travailler avec toi chaque
jour à mieux connaître la loi scoute, mon pays et ma foi.
Ton chef de patrouille répondra : tu peux compter sur moi.
Il t’accroche tes flots de patrouille : tu es désormais aspirant

La fraternité scoute
L'histoire de notre scoutisme
Il n’est rien qui ne soit plus passionnant que les histoires racontées le soir au coin d’un feu de
bois, ces histoires qui nous paraissent mi-légende, mi-réalité, voire irréelles et si lointaines.
Mais l’histoire du scoutisme n’est pas une légende : chrétien, tu dois t’investir dans le monde, et
éclaireur, tu dois contribuer à ce que les œuvres léguées au cours de cette histoire puissent
continuer à vivre à travers toi.
Alors, écoute…



Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                  3
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


Lord Baden-Powell
Né au sein d’une famille nombreuse, Robert Stephenson Smith Baden-Powell voit le jour le 22
février 1857 à Londres. Il perd son père, révérend, très jeune. Sa mère, se retrouvant seule élève
ses enfants en les encourageant à satisfaire leur curiosité et à s’occuper selon leurs capacités et
leurs goûts.
En 1876, bien qu’assez jeune, il réussit brillamment un concours lui permettant d’être nommé
sous-lieutenant et d’être affecté au XIIIème Hussards, avec lequel il partira pour les Indes
En 1884, il part servir en Afrique, et, ayant laissé pousser sa barbe, vêtu de manière à ne pas
attirer l’attention, et se faisant passer pour un journaliste, il arrive à se procurer de nombreux
renseignements au cours d’une mission devant demeurer secrète…
En 1896, il rejoint à nouveau l’Afrique, pour vivre ce qu’il va appeler ―la plus belle aventure de sa
vie‖, les indigènes ―matabélés‖ lui donneront alors le surnom d’‖impeesa‖, c’est-à-dire ―le loup
qui ne dort jamais‖.
En employant de jeunes messagers afin de libérer des hommes pour d’autres actions, il réalise
leur utilité, et avec quel sérieux ils assument les responsabilités qui leur sont confiées. Il note alors
―qu’une mission d’homme peut être confiée à un jeune garçon‖. Les ―cadets de Mafeking‖
contribueront largement à la victoire.

 Création du scoutisme
B.P. va tenter d’expérimenter les nouvelles méthodes d’éducation qu’il met peu à peu en place,
par le biais d’un camp, entre le 25 juillet et le 9 août 1907. Ce camp est situé sur l’île de Brown
Sea, au sud de l’embouchure de la Tamise. Ainsi, ce sont des garçons issus de différentes classes
de la société, aventuriers ―en herbe‖, qui vont y participer, répartis en quatre patrouilles :
Corbeau, Courlis, Loup et Taureau.
A la demande de sir William Smith (fondateur des ―boy’s brigade‖), il publie en 1908, les
―Bivouacs‖ qui deviendront les chapitre de son fameux livre ―Eclaireurs‖ : les initiales de ―B.P.‖,
sur la couverture, suffirent à attirer l’attention des jeunes garçons, et d’ailleurs, tous l’appelèrent
bientôt par ses initiales (et continuèrent à le faire), prononcées ―bi/pi‖ !
Ainsi, sans qu’il le prévoie vraiment, un mouvement se développe ―comme un feu de brousse…‖
ainsi que des demandes sans cesse croissantes de garçons et bientôt de filles. Il démissionne de
l’armée en 1910, car il n’est pas surprenant qu’il ait eu à se poser la question sur son avenir
personnel, c’est-à-dire choisir entre l’armée et le scoutisme.
En 1920, il est nommé ―chef scout mondial‖ et ne cessa de voyager afin de consolider le
mouvement. Puis, plus qu’octogénaire, il se retire au Kenya dans cette Afrique qu’il a tant aimée,
où il meurt le 8 janvier 1941.


Origines des Scouts d’Europe
En 1956, à la Toussaint, quelques dizaines de jeunes chrétiens se rencontrent à Cologne
(Allemagne) et vont fonder une communauté scoute internationale sous le nom de Fédération du
Scoutisme Européen.

L’idée d’un scoutisme explicitement ―européen‖, pouvant dépasser les frontières de chaque pays
afin d’éviter les erreurs du passé et de la guerre, fait son chemin. En juillet 1958, est créée
l’association française des ―Guides et Scouts d’Europe‖. Il ne te reste plus qu’à conserver et à
transmettre un tel héritage, et surtout à écrire les pages à venir de notre mouvement.


Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                  4
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


La Bonne Action quotidienne BA
En fait, il s’agit de jouer chaque jour un bon tour à quelqu’un en lui rendant service ! Oui, mais
attention, pas n’importe quel bon tour ! En fait il s’agit d’un petit jeu permanent qui consiste à
observer ce qui se passe autour de toi et à rechercher ce que tu pourrais faire pour aider telle ou
telle personne sans qu’elle s’en aperçoive. Ce qui compte c’est moins la grandeur du service que
sa discrétion.
Alors, ce petit geste qui a fait plaisir à une personne, fera naître une étoile qui brillera pour
beaucoup et mettra dans ton cœur le désir ordinaire d’aider ton prochain.

Les Principes
Un principe est une règle générale qui guide la conduite. Pourquoi des principes ?
       • parce que Dieu et tes parents t’ont donné la vie
       • parce que chrétien et Français, tu reçois depuis ta naissance et ton baptême l’héritage de
ton pays et de l’Eglise
       • les trois principes Scout d’Europe sont là pour t’aider.

Premier principe : le devoir du scout commence à la maison.

Pose-toi quelques questions pour savoir comment tu vis cela :
A la maison
• Fais-tu ton lit chaque jour ?
• Fais-tu le ménage dans ta chambre ?
• Es-tu sensible à la fatigue de l’un ou l’autre ?
• Laisses-tu chaque fois la salle de bain dans un état convenable ?
• Quand tu rentres d’activité, ranges-tu tes affaires ?
• Penses-tu à remercier chaque fois qu’on te rend service ?
• Sais-tu t’excuser et pardonner chaque fois que c’est nécessaire ?
• Tes parents doivent-ils toujours te rappeler ce que tu dois faire ?
• Fais-tu ton sac avant, le défais-tu après la sortie ?

Deuxième principe : Fidèle à sa patrie, le scout est pour l’Europe unie et fraternelle.
Servir son pays c’est travailler à la paix
        • dans ta famille
        • dans ton école
        • dans ton pays que tu apprends à connaître
Mais n’oublie pas que l’Europe regroupe des pays qui partagent la même histoire avec un
patrimoine commun.

Troisième principe : Fils de la chrétienté, le scout est fier de sa foi, il travaille à établir le règne
du Christ dans toute sa vie et dans le monde qui l’entoure.
―Celui qui m’aime, qu’il prenne sa croix et me suive‖. Etre chrétien, c’est vivre de l’amour de
notre Seigneur Tu ne dois pas avoir peur de le montrer. Le scout est missionnaire… en famille,
en classe, dans sa patrouille.

La loi scoute
La règle du jeu scout, c’est la loi.
  La loi, c’est celle que le Christ est venu vivre et enseigner parmi nous, la loi scoute est faite
pour que le bonheur rayonne autour de toi.
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                  5
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


          • ―La loi transpire l’évangile dans tous ses articles.‖
          • La loi est ―en soi un bien‖, elle t’invite à être heureux.
          • La loi est faite pour t’aider. Etre scout c’est s’efforcer de pratiquer la loi.

La loi scoute, c’est une règle de vie en commun.
         • Animée par l’amour, elle t’invite à grandir au service d’autrui.
         • Ta patrouille est une bande de garçons qui se reconnaissent entre eux par la pratique de
la loi.
La loi te donne les indications nécessaires pour avoir le style te l’esprit scout.

Le Cérémonial
Tu te demandes ce qu’est le cérémonial et à quoi cela peut bien servir ? Chaque jour notre
comportement est codifié par des gestes. Ce sont des coutumes, les usages ou les règles de
politesse, sans ces règles nulle vie en société ne serait possible. Notre vie scoute s’exprime elle
aussi à travers des règles. Nous avons besoin de gestes simples, beaux et communs à tous.
C’est ce que veut exprimer le cérémonial Scout d’Europe : La manifestation extérieure d’une
conviction intérieure.

Aspirant
Tu portes sur ton cœur cette croix rouge à huit pointes. Elle était sur les bannières des chevaliers
qui partaient en croisade. Tu as déjà ―un pied à l’étrier‖ et, comme l’écuyer des temps jadis qui
aspirait à être chevalier, tu te prépares à ton engagement d’éclaireur. Te voici depuis quelque
temps dans ta patrouille. Tu as prononcé ton allégeance.
Fais un peu le point :
         Tu t’y sens bien ?
         Tu vis avec les scouts ?
         Tu pries ?
         Tu ris ?
         Tu joues avec les scouts ?
         Tu en portes correctement l’uniforme ?

Tu n’es pas encore scout car ce qui fera de toi un scout c’est ta promesse. A la demande de ton
CP, la Cour d’Honneur te recevra, elle décidera de s’en remettre à ton honneur, de te faire
confiance, et t’admettra à prononcer ta promesse. Le soir précédant le grand jour, ce sera ta
veillée de promesse. Les prières de tes frères scouts prendront leur envol vers notre Seigneur et
Notre Dame. Elles rendront grâce de leur donner un frère scout de plus.

Ta veillée de promesse :
• tu auras préparé soigneusement la méditation de cette veillée
• la réflexion se fera à partir de textes choisis avec ton CP et le prêtre
• des chants bien choisis entrecouperont les différentes interventions
• la veillée peut se terminer par la bénédiction de ta croix de promesse

La promesse
La troupe est rassemblée, le carré a été formé…Le baussant flotte légèrement…Ton lieu de
promesse a été choisi dans une nature grandiose incitant à louer notre Seigneur… ou bien ce sera
sur le lieu d’exploits de chevaliers qui ont lutté pour l’amour de Dieu.
A l’appel du chef, ton CP te conduira jusqu’à lui puis il mettra sa main sur ton épaule…
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                  6
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


Un dialogue s’établira alors :
Que désires-tu ?
Cette question s’adresse à toi, tu as choisi librement de t’engager. Jésus dans l’évangile dit : ―Que
votre oui soit oui, que votre non soit non.‖
Devenir scout d’Europe.
         Oui, scout d’Europe, c’est-à-dire que tu acceptes le style scout d’Europe.
Pourquoi ?
Pour apprendre à mieux servir Dieu et mon prochain.
         C’est clair et net, tu deviens scout pour apprendre à devenir un homme. Mais l’homme
aussi a été créé pour aimer Dieu et le scout apprend à servir Dieu.
         Rappelle-toi l’évangile : ―Tu aimeras le Seigneur de tout ton cœur, de toute ton âme, de
toute ta force et de tout ton esprit et ton prochain comme toi-même.‖
Quel avantage matériel en attends-tu ?
Aucun.
         Tu sais ce que dit notre prière : ―... donner sans compter… combattre sans souci des
blessures…‖
Quelle est la première obligation du scout ?
La bonne action quotidienne.
         Tu le sais bien, la BA c’est ce petit ou grand service toujours discret qu’un scout a à cœur
de rendre.
Quelles sont les trois principales vertus du scout ?
Franchise, dévouement, pureté
         Etre franc : tu es loyal sans tricher
         Etre dévoué : tu es prêt et tu sais donner et partager
         Etre pur : tu restes toi-même sans fléchir aux modes ou à la facilité.
Connais-tu la loi et les principes ?
Oui, chef.
Récite les principes.
         La loi et les principes, c’est la règle du jeu. Connais-tu parfaitement la règle du jeu scout ?
Et surtout, as-tu envie de jouer à fond ?
Promets-tu d’observer la loi et les principes ?
Oui, sur mon honneur.
         A cet instant, tu écoutes ton chef car il va te parler de ce sens de l’honneur qui est une
réalité bien concrète que tu dois saisir.
Sais-tu que ton honneur est d’appartenir au Christ, d’être fidèle à ton pays, tes parents,
tes chefs, tes compagnons et de n’avoir qu’une seule parole sur laquelle les autres doivent
pouvoir compter ?
         La vie dans l’honneur est la tâche la plus noble du garçon que tu es et de l’adulte que tu
seras.
Oui, chef, je le sais. On pourra compter sur ma parole de scout.
         Ta fidélité à la parole donnée te permettra d’être un garçon sur lequel on pourra compter,
toujours attaché aux valeurs fondamentales. Puis tu seras un homme, un homme qui s’engage,
prêt à respecter ces valeurs en toute circonstance. C’est ta dignité, c’est ta loyauté envers Dieu et
les hommes.
Combien de temps es-tu prêt à servir ?
S’il plaît à Dieu toujours.
         La grandeur de ta promesse est là : un engagement à vie, c’est-à-dire jusqu’à ta mort.
         Bigre ! C’est bien grave tout cela ! Peut-être as-tu envie de reculer ? Tu aurais raison… si
tu étais seul.
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                  7
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


         Tu ne l’es pas, avec la grâce de Dieu tu n’as rien à craindre. ―Je suis avec vous jusqu’à la
fin des temps‖ nous dit Jésus.
Tu pourras tomber mais avec la force de te relever et repartir.
Puisque la Cour d’Honneur a décidé de te faire confiance, nous t’admettons à prononcer
ta promesse.
         La Cour d’Honneur est la gardienne de l’honneur d’une unité éclaireur des Scouts
d’Europe. La confiance qu’elle t’accorde est justifiée par les preuves concrètes que tu lui as
données.
Mais comme tu es chrétien et que tu as reçu au baptême le prénom de … tu vas recevoir
la bénédiction du Dieu.
         C’est par l’intermédiaire du prêtre que tu reçois la bénédiction de ton Créateur et
Seigneur.
         Puis tu reculeras un peu et tu feras pour la première fois le salut scout.
Ces trois doigts tendus te rappellent les trois points de la promesse. Et l’étendard baussant
s’inclinera devant toi…
         Par le noir et le blanc il représente la lutte entre le mal et le bien. Sa croix à huit pointes
rappelle les huit Béatitudes. Elle est rouge comme le sang que tu es prêt à verser pour le Christ.
La fleur de lys est or, symbole de droiture et de pureté, elle t’indique la direction à suivre.
Tu étendras la main gauche et tu diras :
“Sur mon honneur avec la grâce de Dieu je m’engage à servir de mon mieux, Dieu,
l’Eglise, ma patrie et l’Europe, à aider mon prochain en toute circonstance, à observer la
loi scoute.”

Désormais tu fais partie de la grande fraternité scoute.
Tu es éclaireur Scout d’Europe.

Pour te préparer
… tu apprendras à vivre, à travers toutes sortes d’épreuves, ta vie d’homme chrétien :
Epreuves jaunes :
Connais-toi toi-même et ton environnement immédiat !

Tu es aspirant et tu apprends peu à peu à mieux te connaître tout en regardant autour de toi. En
prenant conscience des tes APTITUDES PHYSIQUES et de tes devoirs de scout DANS TA
VIE QUOTIDIENNE, en apprenant à développer ton APTITUDE ARTISTIQUE, à
progressivement t’habituer à LA VIE AU CAMP, tu deviendras un jeune CHRETIEN, véritable
Eclaireur pour toi et pour les autres.

Aptitude physique
Ton esprit ne peut être sain que si ton corps est sain. La patrouille et ton CP t’invitent et…
Tu connais et mets en pratique les règles d’hygiène élémentaires.
La Loutre se jette à l’eau
Ce jour-là, la vaillante patrouille de la Loutre doit descendre la rivière en radeau. Aussi, les
préparatifs doivent être parfaits. Dès que le son de la corne du chef retentit, tout le monde se lève
avec rapidité. Le temps de changer de sous-vêtements, chaque éclaireur sort aérer son sac de
couchage avant de se rendre à la toilette. Tous les patrouillards se mettent donc torse nu afin de
se laver tout le haut du corps, y compris les ongles et les oreilles, comme chacun sait.
Dix minutes plus tard, après s’être soigneusement lavé les mains, les scouts préparent le petit
déjeuner. Depuis que le petit Alain a marché dans la gamelle de lait, la patrouille sait qu’il faut
toujours protéger les plats et la nourriture. Aussitôt après le repas, on fait chauffer de l’eau et le
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                  8
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


cuistot distribue les torchons propres pour la vaisselle à l’eau chaude. Après quoi chacun va se
brosser les dents avant le départ…
Et ce fut une journée bien salissante pour la Loutre. Ainsi, lorsqu’ils rentrent en fin d’après midi,
une lessive s’impose, priorité aux sous-vêtements (tous les jours), puis aux chemises (tous les
deux jours) et enfin shorts et foulards (tous les cinq jours).
L’eau sale est jetée dans un trou creusé à cet effet. Personne ne se fait prier pour aller prendre une
douche. Et après le repas chacun se glisse dans son duvet avec soulagement, sous oublier de se
changer entièrement et de mettre son pyjama pour profiter d’un repos bien mérité.
Parcours sportif
La patrouille et ton CP t’invitent et…Tu parcours un itinéraire jalonné d’épreuves monté par ta
patrouille.
Vie quotidienne
Apprends à être meilleur que ce que tu étais auparavant.
Tu tiens toi-même ta chambre propre et en ordre. « Peu importe que tu sois pauvre ou non, tu
peux au moins être propre et ordonné. Cela ne te coûtera pas plus cher ». (Baden Powell)
De même que ta mère ne fait plus ta toilette, de même tu dois être autonome dans l’entretien de
la chambre dans laquelle tu dors.
Petits conseils d’entretien :
1. Aérer la chambre et le lit tous les matins, puis refaire le lit.
2. Faire l’entretien de la chambre chaque semaine (aspirateur, chiffon à poussière). Pour ne pas
oublier ce nettoyage, fixe-toi un jour précis de la semaine, par exemple, tous les samedis.
3. Faire l’entretien des vitres une fois par mois (par exemple, le premier samedi du mois).
« Si tu n’as pas d’ordre à la maison, tu n’en auras pas au camp ; et si tu n’en as pas au camp, tu ne
seras jamais qu’une ―patte tendre‖, et non pas un éclaireur ». (Baden Powell)
Pour avoir un peu d’ordre :
1. Attribue à chaque chose une place précise : tes vêtements, à tel endroit, tes affaires scoutes, à
tel autre endroit ; et de même avec tes loisirs : chasse, pêche, photo, sport, musique… Fais-en
autant pour tes affaires scolaires, en les rangeant par matière.
2. Prends l’habitude de toujours remettre à la bonne place les affaires dont tu n’as plus besoin, ne
les jette pas n’importe où ―en attendant‖, car c’est par des ―en attendant‖ que commence le règne
du bazar !
Vie au camp
Remercie Dieu pour le camp et sa beauté.
 Tu possèdes toujours sur toi les cinq objets (carnet, crayon, ficelle, mouchoir, dizainier ou
chapelet).
Le scout que tu rêves de devenir a une devise : Toujours prêt. Cette devise te fait un devoir de
vivre ton idéal tous les jours. Pour cela, tu portes toujours sur toi (sauf peut-être lorsque tu es à la
piscine ou sous ta douche !) cinq objets qui t’aident à vivre ton idéal de service. un crayon un
carnet afin de pouvoir écrire à tout instant une adresse, un numéro de téléphone, un plan pour
quelqu’un d’égaré… (sur la couverture, tu as noté les numéros d’urgence des secours publics), ou
bien tout simplement pour noter tes observations sur la nature.
Une ficelle 2 m de bonne drisse solide, pas de la ficelle de charcutier ! Afin d’être en mesure de
remplacer un lacet, de fermer un paquet, d’attacher un colis sur un vélo…
Un mouchoir propre afin d’être prêt à tout moment à stopper une hémorragie (saignement de
nez, coupure…), à t’isoler d’un objet brûlant…
Un dizainier ou un chapelet quand tu pries Marie, tu n’agis pas en gamin mais en homme, tu te
trouves en grande compagnie. Fais tienne cette devise de Jeanne d’Arc : ―Messire Dieu premier
servi‖.
Tu tiens tes affaires en ordre dans la tente :
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                  9
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


Dans la tente, l’espace est limité. Pour que chacun puisse retrouver ses chaussettes, sa lampe de
poche, ou son carnet de chants, il n’y a qu’un moyen : l’ordre.
Que ce soit le soir quand tu te couches ou le matin quand tu te lèves, et qu’avec la patrouille tu
ranges la tente, tu dois mettre dans ton sac à dos toutes tes affaires soigneusement pliées et
rangées dans les différents petits sacs en toile (affaires de nuit, linge sale, linge propre, affaires de
toilette…).sauf :         le matelas, le duvet, la couverture que tu plies sous forme de petite
banquette de 30 à 40 cm de large, à ta place ; pour finir, tu mets ton sac à dos devant.
C’est la seule façon d’être toujours prêt à trouver rapidement ce dont tu as besoin au cours de la
journée, à plier le camp au plus vite (grand jeu, service…)
―Le scout prend soin du bien d’autrui.‖
Aptitude artistique
Aspire Dieu, expire Dieu, exprime Dieu.
Tu fais ta bague de foulard aussi appelé nœud de tête de Turc quand il est complet, ce nœud sert
à confectionner des boutons pour les vêtements.
Les scouts l’ont utilisé comme ligature pour tenir leur foulard. Pour cela on arrête le nœud à 3
torons au lieu de 4 pour une tête de Turc complète, et on ―l’aplati‖ pour dégager un passage au
foulard.
Bague de foulard à trois torons :
Note bien : contrairement à la plupart des nœuds, pour faire une bague de foulard il faut
maintenir un des bouts du fil dans la main ―morte‖, et faire circuler tout le reste du fil.
1. Faire une boucle
2. Faire une seconde boucle
3. Passer le fil dessus, dessous, dessus, dessous.
4. Passer le bout mort dans la nouvelle boucle.
5. Suivre le premier toron ainsi formé, deux fois, pour faire trois torons.
6. ―Dresser‖ la bague, et l’ajuster.
Conseils pratiques :
1. N’attends pas d’avoir fait les trois torons pour mettre le cuir dans le bon sens, car tu le
―casseras‖. Tâches de le passer tout de suite comme il faut, ta bague en sera plus belle et plus
solide.
2. Pour bien terminer ta bague, veille à ce que les bouts de ton fil soient ―rentrants‖, et ne les
coupe pas trop au ras, pour qu’ils ne ressortent pas tous seuls. Si ta bague est bien faite, tu ne dois
pas avoir besoin de les coller.
3. Pour bien calibrer ta bague de foulard, enfile-la sur un Opinel N° 8, elle doit être bien serrée
sur la partie la plus grosse du manche ; trempe-la alors dans de l’eau chaude, jusqu’à ce que le cuir
soit marron foncé. Puis laisse-la sécher ainsi plusieurs jours sur le manche du couteau. Ta bague
est prête à subir la vie scoute.

Vie chrétienne :
Sois meilleur catholique parce que scout, meilleur scout parce que catholique.
Tu connais le ―Notre Père‖, le ―Je vous salue Marie‖, la prière scoute et celle des Guides et
Scouts d’Europe.
Notre Père
Jésus lui-même a donné à ses disciples les paroles de cette prière, mais aussi l’Esprit avec lequel
les prononcer : celui du fils qui crie ―Abba, Père‖ ! C’est-à-dire ―Papa chéri‖.
Il se décompose en quatre mouvements
1. Mise en présence
Notre Père : le mien, celui de tous les hommes, mais aussi celui de l’Eglise et de Jésus.

Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 10
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


Qui es aux cieux : non pas un ―lieu‖, mais là où nous sommes appelés à habiter avec lui, c’est-à-
dire dans l’Amour, notre vraie patrie.
2. Trois demandes tournées vers Dieu
Que ton nom soit sanctifié : reconnu pour saint, célébré pour sa grandeur et sa gloire.
Que ton règne vienne : par la multiplication du nombre de ceux qui croient en lui, par le retour
du Christ, et par la qualité de mon comportement personnel.
Que ta volonté soit faite : de voir tout homme suivre Jésus, croire en lui, observer ses
commandements.
Sur la terre comme au ciel : que sa volonté soit exaucée de façon universelle, c’est-à-dire par
tous.
3. Quatre demandes d’appel à sa miséricorde
Donne-nous aujourd’hui : demande confiante en communion avec nos frères.
Notre pain de ce jour : nourriture terrestre mais aussi Parole et Corps du Christ.
Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensé :
condition de notre pardon.
Ne nous soumets pas à la tentation mais délivre-nous du mal : donne-nous l’Esprit de
discernement, de force et de persévérance pour ne pas pécher.

4. En finale
Car c’est à toi qu’appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire pour les siècles des
siècles : reprise en adoration et louange des trois premières demandes.
Amen : que cela se fasse, je le demande en entière confiance.

Je vous salue Marie :
Cette prière à Marie a été développée par l’Eglise en raison,
• de sa coopération sans faille avec l’Esprit Saint, depuis l’Annonciation jusqu’à la Croix,
• du fait que Jésus, le Fils de Dieu, notre Seigneur, nous l’a lui-même donnée comme Mère, avant
de mourir. Marie nous montre le chemin de son Fils, nous accompagne et prie pour nous comme
une maman. Dans la prière, deux mouvements se succèdent :
         Le premier magnifie le Seigneur et sa Mère.
         Le second lui confie nos supplications.

Premier mouvement
Je vous salue Marie
C’est la parole même que l’Ange adressa à Marie lors de l’Annonciation. Une salutation qui
d’emblée donne l’intuition qu’un grand mystère se prépare.
Pleine de grâce, le Seigneur est avec vous
Pleine de grâce signifie tabernacle de Dieu. Marie est fille du Père, Mère du Fils et épouse de
l’Esprit. Aucune créature n’est unie et transparente à Dieu comme elle, aussi perméable à Dieu
qu’elle.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus le fruit de vos entrailles est béni
Ici, c’est la salutation qu’Elisabeth adressa à Marie lorsqu’elle entra dans sa maison : un
émerveillement devant la vocation unique de Marie et la sainteté de son enfant.
Deuxième mouvement
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous
Marie qui a enfanté selon la chair le Fils de Dieu et qui, à ce titre, est véritablement Mère de Dieu,
nous à nous aussi enfantés dans l’Esprit Saint, par son intercession au pied de la Croix. A notre
maman, nous confions nos soucis, nos blessures, nos espérances et avec elle nous nous
abandonnons à la volonté de Dieu.
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                  11
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


Pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort
Nous reconnaissons nos faiblesses, nos manques d’amour, et nous lui demandons de nous aider à
nous conduire à son Fils dès aujourd’hui et surtout à l’heure de notre mort.

La prière scoute :
Il s’agit d’un grand idéal de générosité. Mais ce grand idéal de générosité, nous le demandons
comme des pauvres, car sans la force de l’Esprit Saint, nous ne pouvons rien faire : apprenez-
nous à être généreux. Après avoir écrit à la paroisse où tu as été baptisé, tu mets dans le Livre
d’Or de la patrouille ton extrait de baptême.

Le Baptême :
C’est le don de Dieu le plus magnifique de toute ta vie il fait de toi un autre Christ. Dans la
Bible, l’eau symbolise la mort (eau du déluge avec Noé, eau qui englouti les armées de pharaon
lors de l’Exode). En te plongeant dans l’eau et en te sortant de l’eau, lors de ton baptême, l’Eglise
te fait entrer dans le mystère de la mort et de la résurrection du Christ. Le baptême est le
sacrement qui te donne la grâce de participer à la vie éternelle de Dieu, dans le Christ Jésus.
Il te renouvelle dans l’Esprit Saint. Par le baptême, Dieu te donne son Esprit pour faire de toi
un saint. En effet, grâce à son Esprit, tu portes en ton cœur le désir de faire sa volonté, et tu
trouves la force de dire non au péché. L’Esprit Saint est celui qui te permet de vivre dans un
amour parfait, à l’imitation de Jésus-Christ, en allant jusqu’au sacrifice. L’eau qui est aussi
symbole de vie signifie cette régénération dans l’Esprit.
Il fait de toi un enfant du Père. Puisque le baptême fait de toi un autre Christ, une image du
Fils unique Jésus, puisqu’il te donne d’entrer dans la vérité et la profondeur de l’amour, il t’établit
dans la communion avec Dieu, il fait de toi un enfant du Père, un membre de cette grande famille
qui s’appelle : l’Eglise, le Peuple de Dieu.
Toutefois, ce baptême est une semence. Avec la grâce de Dieu, il te revient de l’arroser, par des
petits efforts de bonne volonté, afin qu’elle grandisse en ton cœur. Dieu qui te sauve par le don
du baptême ne te sauve pas sans toi, sans le ―oui‖ de ta liberté.



Epreuves vertes :
DÉCOUVRE CE QUI T’ENTOURE ! Savoir S’ORIENTER, EXPLORER des sites inconnus
tout en découvrant LES HOMMES ET LEUR HISTOIRE, COMMUNIQUER avec les autres,
TRANSMETTRE des messages dans une NATURE qui nous parle de l’enseignement de Dieu
afin de mieux CONNAÎTRE LA FOI, n’est-ce pas une découverte concrète ? N’est-ce pas la
découverte de ce qui t’entoure ?
Orientation
Marche droit devant toi.
Tu sais trouver l’étoile polaire. Tu trouveras l’étoile polaire en prolongeant cinq fois l’arrière de
la Grande Ourse, comme indiqué sur le schéma. Attention, la voûte céleste tourne autour de
l’étoile polaire, au fur et à mesure des saisons. La Grande Ourse, la Petite Ourse et Cassiopée
sont visibles toute l’année mais tu dois orienter ton carnet en fonction des saisons pour trouver la
position exacte de ces constellations par rapport au sol.
Tu sais trouver les quatre points cardinaux à l’aide de la boussole aligne l’aiguille rouge sur le
nord de la boussole.
Tu sais t’orienter dans ta ville.
Pour t’orienter correctement dans ta ville, il faut t’appuyer sur un ensemble de repères que tu dois
être capable de dessiner de mémoire :
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 12
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


• les principales artères avec leur nom. Tu trouveras en général un périphérique qui entoure le
centre ville et des axes qui rayonnent vers les agglomérations voisines ;
• le nom et la position des quartiers, entre ces axes ;
• les grands bâtiments : mairie, cathédrale, château, hôpital… Il est intéressant de savoir placer
toutes les églises car elles sont en général au centre d’un quartier ;
• la position des ponts et leur nom s’il en existe ;
• l’emplacement des panneaux publicitaires qui affichent également un plan de la ville (un par
quartier au moins).
Avec ces principes données, tu pourras te déplacer sans erreur d’un quartier à l’autre, puis
chercher ta destination précise en utilisant si nécessaire le plan de la ville.
Tu pourras également renseigner les personnes qui te demanderont leur chemin.
Tu connais ton nombre de pas sur 100 m.
Pour étalonner ton pas, l’idéal est de disposer d’une portion de route pas trop fréquentée, munie
de bornes kilométriques et sur terrain plat.Tu fais un aller-retour entre deux bornes (soit 2 km), à
ton rythme, en comptant ton nombre de pas, puis tu divises le résultat par 20 et tu retiens ton
nombre de pas aux 100 m. Si tu as du temps ou si tu veux être plus précis, refait le trajet avec un
sac à dos bien chargé, puis au pas scout ou en courant. Tu peux aussi profiter d’une sortie dans
une zone plus accidentée pour faire un essai en route montante et en route descendante. Tu auras
ainsi un étalonnage adapté à toutes les circonstances. Le piège à éviter : vouloir gagner du temps
en mesurant ton pas sur une distance plus réduite : sur 100 ou 200 mètres, ton pas régulier n’est
pas établi et tu peux te tromper facilement de 10 %.

Exploration :
Sois assez rayonnant pour que les âmes viennent à toi.
Tu effectues un jeu de KIM dans lequel tu observes 12 objets pendant 2 minutes, à l’issue
desquelles tu dois en citer 10 au moins en 1 minute. Une des choses les plus importantes qu’un
éclaireur ait à apprendre, c’est de ne rien laisser échapper à son attention : jadis, l’escoute était un
homme qui, en avant des armées, partait en observation et en reconnaissance puis, et c’est là le
plus important, revenait afin de rendre compte de ce qu’il avait pu apprendre. C’est pourquoi tu
dois pouvoir, par tes observations, remarquer le moindre détail (bruit, odeur, vision, etc.), par ta
mémoire, dire ce que tu as observé, et, avec un peu d’entraînement, parfois en déduire une
signification. Et, rappelle-toi qu’un éclaireur considère toujours comme ―déshonorant‖ que
quelqu’un d’autre puisse s’apercevoir de quelque chose… avant lui.
Une technique simple et efficace : observe calmement un certain nombre d’objets et cherche à
obtenir un cliché visuel de l’ensemble, puis, tu écris sur une feuille le nom de tous les objets dont
tu te souviens, en un temps limité. En t’exerçant, tu peux faire de nombreux progrès.
Ainsi, tu vas pouvoir appliquer cette méthode d’observation à toute sorte de choses, en allant du
―général‖, aux ―détails‖, pour des animaux, des arbres, des objets, des paysages, etc. et même des
personnes. ―Une des choses les plus importantes qu’un éclaireur doit apprendre (…) c’est de ne
rien laisser échapper à son attention…‖ B.P.

Tu sais suivre et tracer une piste sur au moins un kilomètre.
La piste des Micmacs : ―Par ici !‖ crie tout à coup Castor intrépide. Il vient de trouver le début de
la piste de petit Renard, un des éclaireurs de la tribu. Bison assis, le vieux chef de la tribu décide
d’envoyer ses plus courageux guerriers :―Partez mes braves ! Petit Renard a trouvé l’homme
anglais et va nous conduire jusqu’à sa tanière.‖ Les cinq indiens avancent à pas feutrés et suivent
un à un les signes précis laissés à toutes les bifurcations, tous les 30 à 40 mètres sur les chemins et
à portée de vue en dehors. Tantôt les traces sont dessinées sur le sol, tantôt elles sont marquées
avec des pierres ou des bouts de bois, mais elles sont toujours placées sur la droite des chemins.
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 13
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


La piste devient plus dangereuse, les Indiens entrent en territoire anglais. Petit Renard a fait en
sorte que sa piste ne soit visible que des yeux exercés des chasseurs de la tribu, une branche de
chêne sur un sapin, une petite branche cassée sur un arbuste, une poignée d’herbes nouées, deux
pierres l’une sur l’autre, ils sont dans la bonne direction. Quand au détour du chemin la forêt
s’ouvre sur la plaine, à quelques centaines de mètres devant eux, se dressent les palissades du fort
britannique…

Communication :
Tu prends une photographie de ta patrouille au cours d’une activité.
Techniques de photographie : le cadre, choisis un fond ou un décor qui donne un cachet à ta
photo (vieux monument, décor naturel, etc.). L’éclairage, la lumière est primordiale en
photographie. Ne fais jamais de photo par grand soleil. Choisis de préférence le matin ou le soir.
Quand le soleil provoque des ombres et des contrastes trop marqués, habitue-toi à utiliser un
flash qui ―débouche la photo‖. Les personnages à photographier ne doivent jamais avoir le soleil
dans leur dos.

Tu apprends “l’Au Revoir Scout” et “Amitié‖

Amitié
1. Le visage inondé de lumière,
Tourné vers des lendemains heureux,
Nous bâtirons une cité fière
En chantant des refrains joyeux.

R. Amitié, Amitié, Liberté, Liberté,
Par vous l’avenir sera plus beau ! (bis)

2. Si nous peinons parmi la tempête,
Ecoutons nos chefs pour marcher droit,
Réglons nos efforts pour tenir tête,
Aidons-nous à porter la Croix.

3. Quand les fils d’Europe en foule immense,
Avec nous chanteront ce refrain,
Tous unis dans la même espérance,
Nous vivrons un nouveau matin.


Le joyeux au revoir scout

       Traditionnellement, c’est le chant de l’Au revoir scout qui marque la fin d’un camp ou
d’un grand rassemblement.

1. Faut-il nous quitter sans espoir,
Sans espoir de retour ?
Faut-il nous quitter sans espoir
De nous revoir un jour.

R. Ce n’est qu’un au revoir, mes frères,
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 14
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


Ce n’est qu’un au revoir.
Oui, nous nous reverrons, mes frères,
Ce n’est qu’un au revoir.

2. Formons de nos mains qui s’enlacent
Au déclin de ce jour,
Formons de nos mains qui s’enlacent
Une chaîne d’amour.

3. Aux scouts unis par cette chaîne
Autour des mêmes feux,
Aux scouts unis par cette chaîne
Ne faisons point d’adieux.

4. Car Dieu qui nous voit tous ensemble
Et qui va nous bénir,
Car Dieu qui nous voit tous ensemble
Saura nous réunir.
Père Jacques Sevin

Au second couplet ―Formons de nos mains…‖, il est de coutume de joindre le geste à la parole.
Chaque éclaireur croise les bras en X devant lui et prend les mains des éclaireurs placés de chaque
côté.
Le refrain est scandé par un mouvement des bras, de haut en bas et de bas en haut qui représente
bien cette chaîne d’amour évoquée au second couplet.

Les hommes et leur histoire
Découvre les hommes, leur vie, leurs peines, leurs joies. Tu connais le sens et l’histoire des
pavillons du grand pavois (national, baussant, européen). Le drapeau monté sur une corde
s’appelle un pavillon et la corde s’appelle alors une drisse. Le grand pavois, c’est l’ensemble des
trois pavillons qui flottent sur nos camps. Dans le respect des règles internationales, le pavillon
national est au centre, et aucun pavillon ne peut-être plus haut que lui. En camp, seul le pavillon
national est monté chaque matin, le baussant et l’européen demeurent en place pendant toute la
durée du camp.
Le baussant
C’est le symbole de l’association des Guides et Scouts d’Europe. Quand le baussant flotte sur le
camp, il montre à tous et nous rappelle notre idéal de chevalier : franchise, dévouement, pureté.
Le drapeau national
Ton pays n’a peut-être pas toujours eu le même drapeau.
Beaucoup d’hommes sont morts pour garder à ton pays sa liberté. Parmi nos aînés scouts,
nombreux sont ceux tombés au champ d’honneur. Quand tu salues les couleurs pense à eux et
puise dans leur exemple, la volonté d’accomplir chaque jour tes devoirs (scolaires, familiaux…).
Le drapeau européen
Il a été adopté le 8 décembre 1955 (fête de l’Immaculée Conception). Sur le fond bleu du ciel
d’Occident, les étoiles figurant les peuples forment un cercle en signe d’union. Elles sont au
nombre invariable de douze, symbole de la perfection et de la plénitude. Pour les trois chrétiens
qui ont proposé ce drapeau au Conseil de l’Europe en 1955, les douze étoiles rappelaient surtout
la couronne de la Vierge décrite dans le livre de l’Apocalypse (XII, 1).

Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 15
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


Avant de présenter leur projet, ils prièrent ensemble dans la cathédrale de Strasbourg (Adenauer,
de Gasperi, Robert Schuman).
―Je m’engage à servir de mon mieux… l’Europe‖
Lever des couleurs
C’est un grand honneur que d’être admis à hisser les couleurs. Le matin, ou le soir, quand les
couleurs sont montées ou descendues, tu salues avec respect. Il va de soi que le mât ne peut être à
aucun moment l’objet d’amusement et que rien d’autre que les pavillons ne doit y être hissé.
Tu connais le refrain et un couplet de ton hymne national.
Connaître et respecter l’hymne national, c’est montrer ton amour pour ton pays. En
accomplissant chaque jour tes devoirs à la maison, à l’école, dans ta patrouille…, tu te prépares
dès maintenant à servir ton pays et à lui être fidèle. Même si cela doit te prendre du temps, exiger
de toi des efforts et des sacrifices. En agissant ainsi, tu agis en Fils de ton pays et tu te montres
digne de tous ceux qui, avant toi, ont servi leur patrie.
Transmissions :
Si tu le veux, ton message passera ! Tu sais transmettre des consignes précises par téléphone.
Tu te présentes au téléphone, lorsque tu appelles : tu dis bonjour ―Bonjour Monsieur (ou
Madame)‖, tu te présentes ―Ici… (tes prénom et nom)‖, tu vérifies que tu es au bon numéro
―Suis-je bien chez Monsieur…?‖, tu demandes la personne que tu veux joindre ―Pourrais-je
parler à…?‖
Lorsqu’on t’appelle : Tu dis bonjour et tu te présentes ―Bonjour Monsieur (ou Madame), ici…
(tes prénom et nom)‖, lorsque tu as terminé ―Au revoir Monsieur (ou Madame)‖.
La chaîne téléphonique, pour que le message passe rapidement :
• Chacun dans la patrouille a reçu un ordre dans la chaîne.
• Dès qu’on t’appelle : - tu notes par écrit tout le message
- tu le relis et tu raccroches
• Tu appelles de suite celui qui te suit dans la chaîne.
Attention :
• Si l’éclaireur que tu dois appeler est absent, tu contactes celui qui te suit dans l’ordre de
patrouille. Tu n’oublies pas de rappeler l’éclaireur que tu n’as pas pu joindre.
• Si tu laisses un message pour quelqu’un, vérifie toujours qu’il lui est bien parvenu en le
rappelant peu après.

Nature : Vois dans la nature l’œuvre de Dieu. Tu connais le milieu de vie et les mœurs du totem
de patrouille. Depuis ton entrée à la troupe, tu fais partie d’une patrouille qui porte un nom
particulier. C’est ce qu’on appelle le totem de patrouille. Pour nous, éclaireurs, l’animal totem est
celui que nous choisissons par affinité avec certaines de ses qualités physiques ou bien avec son
caractère : le renard rusé. Depuis toujours les scouts utilisent les totems. Baden Powell
recommandait à ses scouts de connaître la vie de l’animal totem et de savoir imiter son cri !
Un éclaireur est un explorateur et l’observation de ton animal totem sur le terrain te permettra de
découvrir tous les renseignements nécessaires : alors affût, relevé de traces, étude du cri, de la
silhouette, etc. feront de toi un spécialiste ! Je te laisse imaginer la difficulté si ta patrouille a choisi
l’ours polaire ou la mouche de Polynésie…

Tu observes deux arbres (un feuillu et un résineux) que tu peux voir facilement dans ton
environnement. Pour cela, tu t’équipes d’un carnet d’observation sur lequel tu indiques tout ce
qui les caractérise (écorce, silhouette, feuille, fruit…). A l’exemple de BP, prends l’habitude
d’utiliser ton carnet (5 objets) pour noter tes observations en décrivant ce que tu vois ou mieux
encore en faisant des croquis. Pour l’observation des arbres, essaye de travailler sur au moins
deux saisons pour voir les changements. Tu découvriras très vite que l’arbre est un être vivant en
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 16
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


toutes saisons et qu’il est un bon compagnon de la vie scoute. Il t’offrira son ombre, ses branches
mortes pour le feu, parfois tout lui-même pour les installations.
Cependant, il te sera indispensable de bien le connaître car, comme tout être vivant, il possède ses
caractéristiques personnelles. On n’utilise pas n’importe quel bois pour faire un feu de cuisine ou
un feu de veillée, de même s’il s’agit de faire un mât ou un manche d’outil.
C’est mon arbre : Près de chez moi — ou dans le parc voisin — est un bel arbre. C’est un
……………. J’ai pris la décision de noter toutes mes observations sur sa vie :
• Ses bourgeons. A quelle époque commencent-ils à s’ouvrir ?
• Les premières feuilles ?
• Son écorce ?
• Le diamètre, la circonférence de son tronc ?
• Ses racines à fleur de terre ?
• Ses fleurs ? Croquis. A quelle époque apparaissent-elles ?
• Sa hauteur ? Méthode d’estimation.
• Ses rameaux ?
• Qu’est-ce qui me le fait distinguer des autres arbres en forêt ?
• Y a-t-il un arbre qui lui ressemble de près ?
• Son feuillage nouveau est complètement épanoui le
• Voici comment les fruits se forment (croquis)
• J’ai souvent observé que tels oiseaux aiment à y venir percher.
• Ceux-là y font leur nid
• Mais il a aussi des ennemis, ces chenillons qui roulent ses feuilles en cigares.
• J’ai trouvé les premiers fruits mûrs le
• Les feuilles d’automne qui étaient coloriées en ……..ont commencé à tomber le…….
• Le ……, il était nu !
Voici les usages de mon arbre :
………………………………………………………………………………………….. ;

Connaissance de la foi : tu ne peux bien comprendre que ce que tu connais bien. Tu connais la
loi scoute par cœur et la signification du baussant.
La loi scoute :
- Le scout met son honneur à mériter confiance.
- Le scout est loyal à son pays, ses parents, ses chefs et ses subordonnés.
- Le scout est fait pour servir et sauver son prochain.
- Le scout est l’ami de tous et le frère de tout autre scout.
- Le scout est courtois et chevaleresque.
- Le scout voit dans la nature l’œuvre de Dieu : il aime les plantes et les animaux.
- Le scout obéit sans réplique et ne fait rien à moitié.
- Le scout est maître de soi : il sourit et chante dans les difficultés.
- Le scout est économe et prend soin du bien d’autrui.
- Le scout est pur dans ses pensées, ses paroles et ses actes.
Le baussant :
C’est notre étendard. Par ses symboles, il dit qui nous sommes, quel est notre idéal de Scouts
d’Europe. Une croix à huit pointes elle représente les huit béatitudes qui sont au fondement de
la sagesse chrétienne, des options du scoutisme européen : cheminer vers le bonheur en préférant
Dieu à tout le créé, en espérant la vie éternelle, au cœur des épreuves. Une fleur de lys d’une
grande beauté et d’une parfaite blancheur, elle symbolise la pureté. La tradition l’attribue au
Christ-Roi et à la Vierge Marie, pour leur sainteté immaculée. Pur dans tes pensées et tes actes, tu
as pour modèles Jésus et Marie. Deux parties : blanche et noire
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 17
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


Elles représentent le combat des ténèbres et de la lumière, du bien et du mal. Mais le blanc est
plus grand que le noir. Notre Seigneur Jésus-Christ est mort et ressuscité. Il a triomphé de
l’Adversaire et tué la haine. Si le mal demeure encore ici-bas, il n’est qu’en sursis et donne ses
derniers coups de queue, en annonçant par son déchaînement le retour du Christ glorieux

Tu composes une prière adressée à ton saint patron. Tu racontes sa vie en veillée de patrouille.
La prière au saint patron
Méthode
1. Méditer la vie du saint patron
Dans un premier temps, avec ton CR, tu choisis une biographie de ton saint patron. Ensuite, tu la
médites en essayant de voir ce qu’il y a d’essentiel dans sa vie, ce qui te frappe aussi et qui peut
jeter une lumière sur ta propre vie. Nos saints patrons sont des modèles. Si Dieu nous les a
donnés, c’est que nous avons à les imiter.
2. Présenter la vie du saint patron
Après cette première approche, tu résumes sa vie en une dizaine de parties qui vont être jouées
par la suite, sous forme de saynètes, avec les autres scouts de ta patrouille, devant la troupe. Tu
peux te faire aider de ton CR afin qu’il attire ton attention sur ce qui aurait pu t’échapper.
3. Composer la prière

Tu connais les grandes lignes du Nouveau Testament et tu sais t’y repérer, tu participes à la
préparation d’une prière en commun.
1. Les quatre Evangiles
Ils te racontent la vie de Jésus, en te montrant qu’il est le Fils de Dieu fait homme, le Messie
annoncé par les prophètes, mort et ressuscité pour notre salut à tous.
         Mt : Evangile selon saint Matthieu
         Mc : Evangile selon saint Marc
         Lc : Evangile selon saint Luc
         Jn :   Evangile selon saint Jean

2. Les Actes des Apôtres
Ce livre traite de la naissance de l’Eglise et de son expansion, dans le monde des Juifs et des
païens. Il témoigne de l’œuvre de l’Esprit Saint dans le cœur des croyants.
        Ac : Les Actes des apôtres

3. Les lettres de saint Paul
Dans sa mission d’évangélisation, l’apôtre Paul soutient un certain nombre de communautés
chrétiennes et de disciples, en leur écrivant des lettres. Ces dernières sont une explication très
précieuse du message de l’Evangile.
        Rm : Lettre aux Romains
        1 Co : Première lettre aux Corinthiens
        2 Co : Deuxième lettre aux Corinthiens
        Ga : Lettre aux Galates
        Ep : Lettre aux Ephésiens
        Ph : Lettre aux Philippiens
        Col : Lettre aux Colossiens
        1 Th : Première lettre aux Thessaloniciens
        2 Th : Deuxième lettre aux Thessaloniciens
        1 Tm : Première lettre à Timothée
        2 Tm : Deuxième lettre à Timothée
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 18
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


          Tt :  Lettre à Tite
          Phm : Lettre à Philémon
          He : Lettre aux Hébreux

4. Les lettres catholiques
Même problématique que pour les lettres de Paul, mais celles-ci sont rédigées par d’autres
apôtres.
        Jc :    Lettre de saint Jacques
        1 P : Première lettre de saint Pierre
        2 P : Deuxième lettre de saint Pierre
        1 Jn : Première lettre de saint Jean
        2 Jn : Deuxième lettre de saint Jean
        3 Jn : Troisième lettre de saint Jean
        Jd :    Lettre de saint Jude

5. L’Apocalypse
Un chant d’espérance qui annonce la victoire totale du Christ et de ses disciples sur l’Ennemi et
les forces du mal.
         Ap : Livre de l’Apocalypse
Son mode d’emploi
On désigne chaque livre par une abréviation de deux lettres. Pour renvoyer à un passage précis :
on ajoute le numéro du chapitre et après une virgule, le ou les numéros du verset. On utilise des
tirets pour dire ―du verset x au verset y‖, des points pour dire ―le verset x uniquement‖ et des
points virgules pour revenir à un nouveau chapitre et de nouveaux versets. Il arrive aussi parfois
que l’on place un ―petit a‖ et ―petit b‖ après le numéro du verset, pour indiquer qu’il faut
considérer sa première partie ou bien sa seconde.

Mt 15, 4                       Evangile selon Matthieu chapitre 15, verset 4.

Ac 5, 4.6-14                   Actes des apôtres chap 5, verset 4 et versets 6 à 15.

1 Jn 3-4                       Première lettre de Jean chap. 3 au chap. 4

Rm 7, 4-7                      Lettre aux Romains chap. 7, verset 4 à 7

Jc 3-4, 3.8 ; 5, 8-12          Lettre de Jacques chap. 3 au chap. 4 verset 3, plus le verset 8, puis le chap.
5 versets 8 à 12

Ap 1, 6a-15 ; 2, 7.9b Apocalypse chap. 1, 1re partie du verset 6 au verset 15 et chap. 2 versets 7 et
9, deuxième partie

Epreuves rouges : Un garçon de ton âge découvrira grâce au scoutisme que l’action peut lui
permettre de faire de grandes choses. Ne sois pas passif, SERS avec ton cœur, CHANTE,
CONSTRUIS de tes mains, rentre dans L’AVENTURE pour faire la plus grande Volonté du
Christ.
Alors… Agis !

Raid aventure
Elle est au coin de ta rue, il suffit de le vouloir.
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 19
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


Tu sais préparer ton sac pour une activité. Matériel de réunion, sac (25-30 litres), livret
d’épreuves, carnet de chants, papier et crayons, gourde, cinq objets, matériel de poste d’action.
Matériel de sortie, matériel de réunion + allumettes, papier journal, gamelles et couverts,
bougies, couteau, poncho ou vêtement de pluie. Matériel de week-end, matériel de sortie + sac
à dos (50-60 litres), duvet et couverture, affaires de nuit (pyjama), lampe de poche, trousse de
toilette, sous-vêtements de rechange (chaussettes, slips, t-shirts).

Intervention
Tu sers les autres, tous les autres, à tous les instants. Tu possèdes toujours sur toi les numéros de
téléphone des secours d’urgence (pompiers, centre anti-poisons, gendarmerie, police).
Ton médecin traitant : ……………….
Tu apprends et respectes les règles élémentaires de sécurité quand tu te déplaces à pieds ou en
vélo.
Tu trouves un moyen concret de penser à ta bonne action (BA) tous les jours et tu le mets
effectivement en pratique quotidiennement. J’y pense à la maison, à l’école, autour de moi
J’y pense et pour ne pas l’oublier je fais un nœud à mon mouchoir, je garde toujours une pièce
dans ma poche, je l’écris sur mon cahier de texte, je fais une marque sur le pense-bête de la
cuisine
Tu prends concrètement ta place dans la patrouille en choisissant un poste d’action (PA).
Tu tiens ton poste dans la patrouille car la patrouille est une cordée. Toi qui fais partie d’une
patrouille, comment t’y comportes-tu ? Te sens-tu engagé et prêt à aller de l’avant, c’est-à-dire un
garçon qui choisit librement de vivre la Loi Scoute et de se donner à fond ? Es-tu un vrai frère
pour tous ceux de ta patrouille ? Ouvert à tous, sans préférence, solidaire de tous, les aidant dans
leurs difficultés pour que la patrouille grandisse en charité et en amour du Christ ?
Te sens-tu responsable à ta place de la bonne marche de la patrouille ?

Expression
Quand tu t’exprimes, tu extériorises une idée.

Tu portes l’uniforme de façon impeccable. Un uniforme cache toutes les différences et contribue
à l’égalité à l’intérieur d’un pays. Mais, ce qui est le plus important, il couvre également »les
différences entre les pays et les races et fait sentir à chacun son appartenance à une même
fraternité mondiale ». (Baden Powell) L’uniforme scout est le symbole de ton engagement dans
un idéal, selon la Loi et les principes scouts. Le fait que tous les Scouts d’Europe portent le même
uniforme est un signe d’unité fraternelle qu’ils montrent à leur entourage. Il en va donc de ta
loyauté envers le scoutisme, que de respecter ton uniforme sans rien y ajouter ni en enlever.
Tu sais siffler l’appel scout et sais quand l’utiliser.
Baden Powell nous indique ce petit air comme moyen d’appel et de reconnaissance entre
éclaireurs. Depuis, tous les scouts du monde l’ont utilisé. Tu dois l’utiliser avant d’entrer dans le
coin ou le local d’une autre patrouille, ou au Kraal. Tu peux aussi l’utiliser ―pour voir‖ si la
personne qui est proche de toi est scoute. Si elle ne connaît pas cet air, elle ne réagira pas et croira
que tu siffles un air pour ton plaisir, sinon elle répondra…Tu peux émettre l’appel scout de
différentes manières : en sifflant, en chantant, ou avec un instrument de musique.

Matelotage et pionniérisme
Construire de tes mains le bonheur des hommes…
Tu connais l’utilisation et tu sais faire les nœuds plat et d’écoute. Pour être utile à ta patrouille en
camp, tu dois connaître un minimum de nœuds. Pour cela, utilise des cordes et non pas de la
ficelle.
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 20
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26




Le nœud d’écoute (ou de tisserand) te servira pour fixer les couleurs et de façon plus générale,
pour assembler deux cordages solidement.

Le nœud plat (ou nœud droit) te permettra d’assembler deux cordes entre elles.
Cependant, il ne pourra pas subir une trop forte tension. Veille, en le faisant, à ce que chaque brin
entre et sorte du même côté de la boucle formée par l’autre brin… sinon tu obtiendras un nœud
de vache !

Tu allumes un feu en respectant les règles de sécurité et de propreté, tu distingues le bois vert
du bois mort. Le feu est un élément primordial dans la vie scoute. Il permet de faire la cuisine, il
réchauffe, il anime nos veillées …Deux choses, quelle que soit l’utilité recherchée, doivent
occuper ton attention lorsque tu installes un feu : la sécurité et la propreté. Tu choisis un endroit
dégagé (sans arbre au-dessus). Il est indispensable tout d’abord de ratisser le terrain sur un rayon
de deux mètres autour du feu afin qu’aucune brindille ou feuille morte ne puisse propager le feu
aux alentours. Ensuite, creuse un trou en découpant des plaques de terre ou d’herbe que tu
empiles à l’écart. Tu pourras ainsi, une fois les braises éteintes avec de l’eau, recouvrir le trou
pour ne laisser aucune trace. (Rien n’est plus dégoûtant, au détour d’une sortie de patrouille ou
d’un raid, de trouver de vieux feux non rebouchés dans lesquels trônent encore des papiers
aluminium ou du plastique fondu !). Avant d’allumer ton feu, tu prends soin d’avoir, à quelques
mètres, un ou deux jerricans pleins d’eau… au cas où !
Il ne te reste plus qu’à amasser le bois nécessaire que tu empiles, au sec, en trois catégories :
• le tout petit, très sec, qui servira pour l’allumage
• le moyen, bien sec aussi, pour constituer le combustible de base (ce sont les premières braises)
• et enfin, le plus gros.
Pour cela il te faut distinguer le bois vert du bois mort.
          • En été, chose facile, le bois vert porte des feuilles.
          • En hiver, il te faut observer avec attention les branches. Le bois vert porte,
généralement dès l’automne, les petits bourgeons qui, au printemps, donneront les premières
feuilles. Le bois mort n’en porte pas et en le brisant, il casse comme du verre (tu découvriras
cependant, au cours de ta vie scoute, que certaines essences d’arbres restent ―élastiques‖ mêmes
mortes). Maintenant, tu n’as plus qu’à dresser ton feu en utilisant une feuille de papier journal
chiffonnée, bien sèche, le petit bois, puis le moyen, et enfin une allumette. Tu apprendras plus
tard à distinguer les essences d’arbres adaptées au type de feu que tu veux établir (veillées, cuisine,
chaleur…).
Un dernier conseil : Si tu veux trouver du bois sec par tous les temps, ne le ramasse jamais par
terre (il est souvent humide) mais prends-le sur les arbres. Il y a toujours des branches basses
mortes bien protégées de la pluie.

Tu sais lover un lasso. L’utilisation fréquente et le coût élevé d’un cordage sont deux raisons
(entre autres) pour lesquelles tu dois apporter toute ton attention à son entretien et à son
rangement. Pour être opérationnels, les cordages doivent être entretenus avec soin : séchés, lavés
si nécessaire, il suffit ensuite de les stocker en les ―pliant‖ prêt à l’emploi. Cette façon de faire
s’appelle lover un lasso. Un bon moyen de ranger un cordage est de former des boucles (sur une
hauteur de 1 m environ) sur toute la longueur de la corde. Il faut veiller à ce que les boucles ne se
croisent pas et à respecter le sens de torsion des torons. Pour finir, il te suffit de serrer l’ensemble
avec trois ou quatre tours morts et un nœud d’arrêt effectué avec le brin libre.

Mission
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 21
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


―Si tu étais assez chrétien, tu serais contagieux‖.
 Tu connais par cœur la cérémonie de la Promesse et tu prépares une petite méditation à partir
d’un article de la loi ou des principes choisi avec ton CP.
Méditer comment ? Découvrir l’objet de la méditation, penser et repenser, réfléchir
profondément, c’est lire pour se pénétrer, avec force avec intensité dans la durée pour un examen
intérieur, vers Dieu, c'est le résultat de cette action d'oraison
Tu t’efforces de servir concrètement à la maison, à l’école, en patrouille afin de manifester au
Seigneur ton amour pour lui.
Servir Dieu…Servir les hommes…C’est la même chose. Tu ne peux pas servir Dieu sans servir
les hommes. Quel service pourrais-tu rendre à Dieu ? Et de quel service, Dieu pourrait-il avoir
besoin ? Chaque fois que tu t’approches d’un homme pour l’aider, pour l’aimer, simplement pour
échanger avec lui une poignée de main ou un regard de compréhension, tu t’approches de Dieu.
Tu agis dans son esprit. Cet esprit qui passe dans le monde comme un rêve et comme un appel.

Tu rencontres le CR ou un prêtre pour réfléchir avec lui sur le sens de ta Promesse et chercher
à progresser dans ta vie chrétienne.
La troupe est rassemblée sur les premiers bancs de la chapelle et, avant la messe, comme à chaque
fois, le père interpelle les garçons :
– Qu’y a-t-il d’inscrit au-dessus de votre poche droite ?… Je vois mal…
Sa mimique d’aveugle les fait sourire. L’un d’eux lance :
– Scouts d’Europe, père !
– Ah ! Et ça veut dire quoi : ―scout‖ ?
–…
Les scouts se regardent, un peu gênés. Quelqu’un lance :
– Ben, qu’on a une loi.
– Bon ! Et qu’est-ce qu’il y a dans cette loi ?
Ceux qui ont prononcé leur promesse se taisent.
Le résumé des réflexions se fait dans le mot : ―euh !‖
Le père reprend, très vif :
– Alors vous vous préparez à être scouts ; et c’est un honneur que de porter le nom de scout… et
vous ne savez pas votre loi… ! Vous ne faites pas très sérieux, vous savez ! Comment voulez-
vous attirer vos amis à la troupe si vous êtes incapables de leur parler de la loi ! Le scout met son
honneur à mériter confiance dit-on quelque part… Chapeau ! Ce n’est pas ainsi que vous
inspirerez la confiance ! Vous allez solliciter l’honneur d’être scouts, vous en êtes fiers, et vous
avez raison, mais il faut aussi en être dignes !

Bien ! En gros, du 2e au 6e article, c’est l’esprit scout, et du 7e au 10e, c’est le style scout.
En quelques mots bien sentis, le père leur fait un petit commentaire de chacun des articles, adapté
à leur vie scoute, familiale et scolaire. Puis il monte à l’autel et la messe commence.




Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 22
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26




                                                       2ème Partie
                             Prends ta place, dans la patrouille
Dorénavant tu es membre à part entière de ta patrouille et chacun des patrouillards est en droit
de compter sur toi pour participer pleinement à la vie quotidienne de la patrouille.
Ces quelques lignes vont t’aider à devenir scout de seconde classe. Tout ce qui concerne l’esprit
scout d’un éclaireur de seconde classe y est, ainsi que la spiritualité et aussi tout ce qui est propre
au mouvement. Pour ce qui est de la technique, tu devras faire appel aux anciens qui te
donneront les enseignements utiles dans les différents domaines.
Le plan général de ce chapitre se résume en un petit texte qui sera décliné par sous-chapitres en
fonction des « … » qui suivent un membre de phrase ; ce texte résume ce que sont l’esprit et le
style d’un scout de seconde classe :
La patrouille t’attend pour tenir ta place…au sein de la fraternité scoute…puisque tu as
accepté de t’y engager…pour apprendre à vivre à travers toutes sortes d’épreuves ta vie
d’homme chrétien.


1 – Histoire du scoutisme :
Dans la première partie, tu as lu les premiers moments du scoutisme qui s’est développé de
manière exponentielle à la grande surprise de son fondateur BP. En 1920, une grande réunion des
scouts du monde est organisée à Londres, ils sont 8 000 autour de BP qu’ils désignent comme
Chef Scout du Monde par acclamation. Jamboree est un mot hindou ou zoulou qui veut dire
rassemblement. C’est le nom que prend cette réunion des scouts du monde qui a lieu depuis tous
les quatre ans à quelques exceptions près.
Dans le même esprit, l’Union Internationale des Guides et Scouts d’Europe a organisé plusieurs
Eurojams, en 1984 à Châteauroux (Velles) en France, 6 000 participants ; en 1994 à Viterbe en
Italie, 6 000 participants ; en 2003 à Zelazko en Pologne, 9 000 participants.
En France, dès le début des années 1920, un jésuite le Père Jacques Sevin prend la mesure de cet
instrument d’éducation formidable qu’est le scoutisme. Il approfondit et développe l’idée de base
lancée par BP afin d’en faire une méthode de scoutisme catholique. BP à la fin de sa vie dira que
c’est la meilleure adaptation qui ait été faite de sa méthode. Trois mots fondent la pensée du Père
Sevin :
      l’Amour : aimer le jeune tel qu’il est et pour ce qu’il est appelé à être ;
      la Joie : celle de l’oubli de soi, celle qui est contagieuse ;
      la Confiance : croire sur parole et croire capable du mieux.
C’est sur ces bases que le Père rédigera la loi scoute qui est la nôtre aujourd’hui, ainsi que les
grandes étapes de la vie scoute consignées dans le Cérémonial.
Le Père Jacques Sevin est né le 7 décembre 1882 et est mort le 19 juillet 1951.

2 - La patrouille t’attend pour tenir ta place… :
Tu as prononcé ta promesse et tu t’es engagé à mieux vivre la loi scoute et les principes de jour
en jour. Pour cela ton dévouement à la patrouille est un moyen privilégié pour y parvenir. Donne-
toi de tout ton cœur !
Par ta présence aux activités tu signifies ton attachement à la patrouille et sauf cas de maladie tu
n’en manques aucune. Car tu sais que si tu n’es pas là la patrouille est estropiée comme si son
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 23
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


animal totem avait un membre en moins, c’est-à-dire que ton absence handicape terriblement ta
patrouille. Par la mise en œuvre de ton rôle dans la patrouille, car ta présence à chaque activité
est une bonne chose mais pas comme un suiveur. Tu dois être acteur et pour cela préparer les
missions qui te sont confiées par ton CP., te perfectionner dans les techniques, t’entraîner
pour les épreuves de 2ème classe. Par ta participation au Conseil de Patrouille et par ton travail
personnel. Ainsi, tu peux donner un avis sur les grands projets de la patrouille et tu fais le point
sur tes actions et sur celles des autres membres du Conseil.

3 – …Au sein de la fraternité scoute…
Tu fais partie de la grande fraternité scoute depuis le jour de ta promesse et particulièrement de la
grande fraternité des Guides et Scouts d’Europe qui est installée à ce jour (2005) dans les pays
suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Espagne, France, Hongrie, Italie, Lituanie,
Lettonie, Pologne, Portugal, Roumanie, Russie. En dehors de l’Europe, le Canada. Plusieurs pays
sont en cours de création : Albanie, Biélorussie, Irlande, République Tchèque, Slovaquie,
Ukraine…
Tous les scouts de ces associations vivent et pratiquent le même scoutisme avec la même loi et le
même cérémonial. Ainsi lorsque des scouts se regroupent, personne n’est surpris par l’unité qui se
dégage du rassemblement en carré ou autres formes (en rond, en ligne, en colonnes, etc.).
Pendant un rassemblement chacun se tient droit, les bras le long du corps, la tête droite et le
regard direct. Seul le chef est autorisé à parler. De la rigueur d’un rassemblement découle souvent
la qualité du scoutisme qui est vécu dans la troupe.
Lorsqu’un événement important nous réunit, nous avons l’habitude d’exprimer notre joie par une
acclamation : « Ad Mariam Europa » ! Ce qui veut dire : l’Europe à Marie. Par trois fois le chef du
rassemblement crie : « Ad Mariam » ! Et, tous répondent : « Europa » ! A chaque acclamation,
chacun a son béret dans la main et projette son bras vers le haut ; à la troisième acclamation nous
lançons notre béret en l’air.

4 - …Puisque tu as accepté de t’y engager…
Ta promesse remonte à quelques semaines. Ce fut un grand jour dont tu te souviens ! Le chemin
que tu as choisi est de vivre avec un certain style et un certain esprit qui sont définis par la loi
scoute.
Les mots de ta promesse forment un bien beau texte. Mais comment le vivre aujourd’hui et
chaque jour ?
Sur mon honneur,...Nous en avons dit quelques mots dans la première partie. Mais en réalité
ton engagement fait-il partie de ton honneur ? Est-il comme pour les chevaliers ton bien le plus
précieux ? Lorsque tu n’est pas en conformité avec lui, le regrettes-tu ? Lors d’une bataille qu’il a
perdue, le roi de France François 1er écrivait à sa mère : « Tout est perdu, fors l’honneur », cela
signifiait que malgré le poids écrasant de la défaite, l’essentiel était sauf. Toi aussi scout, ne tolère
jamais que rien ni personne ne vienne souiller ton honneur. …avec la grâce de Dieu, je
m’engage… le Christ nous dit : « sans moi vous ne pouvez rien faire ». Tu as besoin de l’aide de
Dieu pour faire cette promesse qui t’engage envers Lui et envers tes frères. Pour garder cette
promesse vivante en toi, tu as encore besoin de son aide. Même si parfois tu te crois seul, en
réalité tu ne l’es pas car avec cette promesse que tu as prononcée tu es certain que le Seigneur
sera à tes côtés tout au long de ta vie, simplement il te suffit de lui demander. …à servir de mon
mieux, Dieu… l’idéal de l’éclaireur comme celui du chevalier n’est pas d’être servi, mais de
servir. Et le plus noble service est de servir Dieu ! Ainsi, comme Jeanne d’Arc, tu peux faire
tienne sa devise : « Messire Dieu premier servi ! ». Pour cela pas de recette miracle, simplement
une prière régulière chaque jour, la fréquentation des sacrements, l’aide du prochain, l’offrande de
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 24
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


ta vie dans ses petites et grandes choses. …l’Eglise… servir l’Eglise, signe visible de la présence
du Christ auprès de nous, c’est encore servir Dieu. Pour servir l’Eglise, il faut être assidu à son
enseignement. Servir l’Eglise c’est aussi être missionnaire, c’est-à-dire donner à ceux que tu
côtoies le désir d’être catholique. Tu le feras par ton exemple, d’abord, notamment en défendant
l’Eglise lorsqu’elle est attaquée ou moquée en ta présence. L’Eglise pourra aussi t’appeler à la
servir de manière plus exclusive en étant prêtre ou religieux. …ma Patrie et l’Europe… à ta
naissance, Dieu ta donné un père et une mère. Il t’a aussi donné une Patrie, c’est la terre de tes
pères, tu lui dois ta langue, tes coutumes, ses paysages, ses œuvres d’art… A travers tout cela, nos
ancêtres ont exprimé leur foi et elle a façonné en grande partie cet héritage que tu dois prendre en
compte et gérer en fonction de tes aptitudes. En servant ta Patrie, tu sers l’Europe car, de même
que les meilleures troupes sont composées de patrouilles dynamiques et efficaces, de même
l’Europe a besoin de Patries fortes composées d’habitants libres et responsables. …à aider mon
prochain en toutes circonstances… tu dois envisager cela sous deux facettes complémentaires,
conserver les acquis de ta promesse c’est-à-dire continuer les efforts que tu as faits lors de la
préparation, et accroître la qualité et la variété des services que tu peux rendre. C’est pourquoi les
épreuves techniques qui te sont demandées sont importantes, elles te feront acquérir les
compétences nécessaires pour ce service de qualité. …à observer la Loi Scoute. C’est une
mission à vie. Donc ne te décourage pas ; chacun de nous chaque jour doit faire des efforts pour
vivre concrètement la loi. Ce sont ces efforts réguliers qui nous permettent de la vivre de mieux
en mieux. Pour chaque article, tu dois te fixer des efforts particuliers et ainsi petit à petit tu
progresseras, mais en sachant que tu ne dois pas relâcher ton effort.
Nos faiblesses sont nombreuses et nous avons besoin de contrôler régulièrement comment nous
progressons. Dans le cadre de la troupe, il y a une instance qui est chargée de cette observation,
c’est la Cour d’Honneur (CDH). Elle est composée du Chef de Troupe (CT) et des Chefs de
Patrouille (CP). C’est un conseil, c’est-à-dire un lieu où sont analysés les grands événements, les
projets, où chaque éclaireur est présenté pour marquer et décider des grandes étapes de sa vie
scoute (promesse, classes…). Bien entendu, si tu manques gravement à la loi, tu seras invité à te
présenter devant la CDH pour expliquer ce qui t’arrive. Suivant le cas, la CDH te demandera un
effort particulier pour compenser ce manquement.

5 – ...pour apprendre à vivre à travers toutes sortes d’épreuves ta vie
d’homme chrétien :
1 – Jaune : connaissance de toi-même et de ton environnement immédiat.
Pour cela tu dois satisfaire à une série d’épreuves dans chacun des domaines suivants :
    1. Aptitudes physiques :
          a. Sauter dans l’eau d’un mètre de hauteur ;
          b. Sauter deux mètres en profondeur dans le sable ;
          c. Nager cinquante mètres ;
          d. Passer un pont de singe à 2 mètres du sol et long de 5 mètres ;
          e. Faire un parcours Hébert ;
          f. Etalonner son pas.
    2. Aptitudes artistiques :
          a. Connaître 10 chants par cœur ;
          b. Choisir et lire un texte à voix haute et claire en public ;
          c. Avoir un carnet de chants ;
          d. Réaliser sa Fiche Naturelle d’Identité.
    3. Vie quotidienne :
          a. Etre reconnu comme très poli (visites, téléphone, vie courante) ;
          b. Etre propre et entretenir ses vêtements ;
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 25
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


         c. Contribuer aux charges ménagères ;
         d. Rédiger correctement une lettre.
     4. Vie au camp :
         a. Avoir campé 10 nuits sous la tente en camp scout à la satisfaction de ses parents et
              de ses chefs (ordre, propreté et discrétion) ;
         b. Savoir établir trois types de feux et connaître les précautions à prendre pour allumer
              un feu en tous lieux ;
         c. Répondre à une alerte surprise au camp en moins de 7 minutes, sac au dos ;
         d. Connaître les différents modes de cuisson des pâtes, riz, légumes secs, légumes
              verts, viandes, poissons, œufs etc…
         e. Entretenir régulièrement ses chaussures et avoir lavé son linge au camp de façon
              satisfaisante.
     5. Vie chrétienne :
         a. Montrer par quelques exemples comment la Loi scoute se rattache à l’Evangile ;
         b. Connaître et être fidèle aux prières usuelles des chrétiens (Notre Père, Je vous salue
              Marie, Gloire au Père, Je crois en Dieu, Je confesse à Dieu) ;
         c. Se confesser régulièrement et communier avec respect ;
         d. Participer à la messe dominicale.

2 – Vert : découvre ce qui t’entoure

     1. Techniques d’exploration :
            a. Savoir utiliser et s’orienter avec la boussole et le soleil ;
            b. Savoir lire une carte et identifier 20 signes de terrains ;
            c. Orienter une carte et s’en servir pour guider sa patrouille sur un itinéraire ;
            d. Evaluer trois distances et trois hauteurs avec moins de 20% d’erreurs ;
            e. Tenir sa place dans une exploration de patrouille (enquêtes, rapports,…) ;
            f. Savoir rédiger un rapport d’exploration.
     2. Communication :
            a. Connaître les signaux de service et les utiliser ;
            b. Emettre et recevoir en morse ou en signaux à bras ;
            c. Donner l’alerte au téléphone ;
            d. Savoir chanter l’Au revoir scout et Amitié ;
            e. Connaître les insignes des chefs, de ton groupe, de ton district.
     3. Les hommes et leur histoire :
            a. Connaître et savoir expliquer quelques particularités de sa ville et de son quartier ;
            b. Connaître et savoir expliquer les particularités de son département et de sa
               province ;
            c. Connaître les grandes lignes de l’histoire de son pays ;
            d. Connaître les différents pays d’Europe, leurs capitales et leurs pavillons ;
            e. Connaître la vie et l’œuvre des saints Benoît, Cyril et Méthode.
     4. Nature :
            a. Appliquer simplement le 6ème article de la Loi en respectant la nature : terrain,
               arbres, cultures, animaux.
            b. Continuer l’étude des 5 arbres ;
            c. Connaître le milieu de vie et les moeurs du totem de patrouille ;
            d. Savoir trouver cinq constellations en plus des deux ourses ;
            e. Désigner les nuages et les changements de temps qu’ils annoncent.
     5. Connaissance de la foi :
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 26
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


                a.   Connaître les grandes lignes de la vie du Christ et en raconter une phase ;
                b.   Connaître les vertus théologales et les actes correspondants ;
                c.   Connaître le déroulement de l’année liturgique ;
                d.   Connaître le déroulement de la messe.
3 – Agis :
    1. Service :
           a. Avoir des notions d’asepsie et d’antisepsie ;
           b. Savoir mettre en PLS (Position Latérale de Sécurité) ;
           c. Avoir des notions de brancardage ;
           d. Connaître la conduite à tenir en cas d’accident de la circulation ;
           e. Avoir sur soi les numéros de téléphone des services de secours d’urgences ;
           f. Réaliser des bandages sommaires à l’aide d’un foulard ;
           g. Savoir lancer une bouée à moins de 2 mètres d’un but situé à 10 mètres.
    2. Expression :
           a. Réaliser une décoration de local ;
           b. Avoir dirigé un chant, un jeu, une saynète, un mime dans une veillée ;
           c. Participer activement aux veillées.
    3. Pionnérisme :
           a. Utiliser les nœuds de cabestan, chaise, bois, pêcheur, patte d’oie et d’ancre ;
           b. Connaître deux types de brelages et les frapper de façon satisfaisante ;
           c. Savoir porter et entretenir une hache ;
           d. Avoir participé à la réalisation d’une installation de patrouille ;
           e. Réaliser un mi-bois correct.
    4. Aventure :
           a. Accomplir un raid à la carte et à la boussole ;
           b. Parcourir une course d’orientation à trois tronçons ;
           c. S’approcher de jour à moins de 4 mètres d’un scout de première classe ou d’un
               chef sans être vu ;
           d. Camoufler un garçon d’une patrouille afin qu’il puisse passer inaperçu à côté des
               chefs passant près de lui.
    5. Mission :
           a. Savoir baptiser ;
           b. Savoir servir à l’autel ;
           c. Témoigner de son engagement avec le Christ.

En complément de ces épreuves minimum, ton chef te donnera quelques épreuves spécifiques
dans chaque série afin de t’aider à grandir plus vite dans ta vie d’homme.




Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 27
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26




                                              3ème partie
                                      La patrouille compte sur toi
Le temps n’est plus pour toi de te complaire dans le sucre. Tu es à l’âge où tout ce que tu feras ou
ne feras pas t’engage pour la vie. Certes, tu penses en lisant cela que j’ai probablement raison et
certainement tu perçois dans ta vie des faiblesses, des contradictions par rapport à l’idéal scout.
Pourtant tu sens en toi une force prodigieuse qui t’anime et tu penses qu’il te suffira de déceler et
de corriger tes défaillances. C’est absolument vrai maintenant pour toi mais attention, la force qui
te permet aujourd’hui de forger ta personnalité va s’émousser et alors tu regretteras de n’avoir pas
pris de bonnes habitudes quand cela était relativement facile. Arrache-toi à ta pesanteur ! Sors du
sucrier et fonce dans les raids, dans les services, dans la prière !
Comme pour la deuxième partie, le plan des chapitres est réalisé autour de la phrase suivante :
La patrouille compte sur toi…au sein de la fraternité scoute…puisque tu as accepté de t’y
engager…pour apprendre à vivre… à travers toutes sortes d’épreuves dans ta vie
d’homme chrétien.

1 – La patrouille compte sur toi :
L’éclaireur de première classe est un garçon en progrès significatifs par rapport à chacun des
articles de la Loi scoute. Sans être exhaustifs, nous te proposons de consacrer quelques lignes à
chacun des points qu’il semble important de souligner dans ta marche vers la première classe.
Baden Powell a fixé cinq buts à atteindre. En préparant ta première classe il est bon que tu les
aies présents à l’esprit.

La santé :
Tout repose au départ sur la santé aussi bien physique que morale. Cela sous-entend que tu dois
penser et agir afin de développer ton corps. Tu es à l’âge où ton corps d’enfant se transforme
pour devenir un corps d’homme. Il est nécessaire que tu fasses attention à ton alimentation, que
tu fasses régulièrement du sport.
Le sommeil est très important ; il est souhaitable que tu dormes entre 9 et 10 heures chaque nuit.
Tabac, alcool, drogues sont à proscrire de ta vie, beaucoup de garçons de ton âge se laissent
entraîner, ainsi ils pensent avoir l’air d’être des hommes, c’est une grave erreur ils sont juste des
suiveurs…rien de scout là-dedans.

Le sens du concret :
Ensuite il faut que tu acquières le sens du concret. Cela signifie qu’il ne faut pas rêver les actes
que tu dois accomplir mais les réaliser. Ainsi tu mesureras exactement le chemin qui sépare une
idée de sa mise en œuvre concrète.

La personnalité :
Le troisième but propose de former le caractère, de développer ta personnalité. C’est-à-dire
exalter au maximum ce qui est bon en toi et étouffer le plus possible ce qui ne l’est pas. Pour
arriver à cela, tu dois forger ta volonté. C’est un long cheminement qui t’amènera à ce que, en
toutes circonstances, ton esprit domine tes instincts. Le raid est un excellent moyen pour cette
formation ainsi que tout ce qui demande efforts et persévérance.
Le risque dans la formation du caractère est de te faire croire que tu es bon, l’orgueil n’est pas
loin. Pour éviter cela il y a un quatrième but.

Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 28
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


L’esprit de service :
C’est de se tourner vers les autres. C’est l’occasion de mettre en œuvre concrètement la vertu de
charité. Ce ne sont pas les grandes idées généreuses qui règlent les problèmes, ce sont des actes
précis qui sont faits pour aider les autres. A la base du service, il y a l’observation du monde
autour de toi continuellement.

Le sens de Dieu :
Car cet ensemble de points d’appui sur lesquels repose ta progression d’éclaireur a un but
premier, le sens de Dieu. Etre éclaireur de première classe engage résolument sur les pas du
Christ, pour l’imiter chaque jour de mieux en mieux. C’est une mission difficile mais, avec la
grâce du Seigneur et la bienveillance de Sa Sainte Mère, tu peux, si tu veux, devenir un saint
puisqu’Il le veut.

2 - …au sein de la fraternité scoute…
Le devoir d’état :
Cette expression te semble certainement étrange, pourtant elle a un contenu très riche. L’ « état »,
c’est la situation de chacun dans le monde. Pour toi, aujourd’hui c’est ta vie dans ta famille, ton
statut d’écolier ou de lycéen. Plus tard ce sera le rôle de père de famille, de prêtre, de religieux, ta
place dans la société, le métier que tu exerceras selon ta vocation, c’est-à-dire selon l’appel que
Dieu t’adresse.

Ta province, ton pays, l’Europe :
Quel lien y a-t-il entre ces trois entités ? Elles sont toutes des communautés d’hommes. Ces
communautés s’enracinent dans l’histoire, dans l’esprit, dans la géographie, dans les langues, dans
un patrimoine spirituel, culturel, architectural. C’est leur point commun. Mais ces trois
communautés ne sont pas du même ordre.
Ton pays est le plus important des trois. C’est ta patrie, c’est-à-dire « la terre de tes pères ». Aime
ta patrie, ce qu’elle est, ce qu’elle a été et fais en sorte de pouvoir être fier de ce qu’elle sera.
Ta province est le lien le plus proche de toi. C’est un espace à taille humaine où les particularités
sont fortes et bien spécifiques. L’ensemble des provinces avec chacune leurs richesses s’insère
dans la patrie et lui apporte des richesses complémentaires.
L’Europe représente un héritage commun à toutes les patries qui la constituent et qui doivent
bâtir ensemble leur avenir. Sans effacer leurs différences, elles doivent parvenir à mieux partager
leurs richesses, matérielles sans doute, mais surtout spirituelles et culturelles.

Etablir le règne du Christ :
Les épreuves de vie chrétienne vont t’aider à mieux connaître ta foi au Christ et à établir son
règne dans ta propre vie et autour de toi. Plus cette vie prendra racine en toi, plus tu pourras dire
avec l’apôtre saint Paul « pour moi, vivre c’est le Christ ». Ton cœur ne cessera plus d’être dans la
joie des bienheureux et ta foi joyeuse rayonnera naturellement sur ceux qui t’entourent.

La doctrine sociale de l’Eglise :
C’est un ensemble d’enseignements qui sont donnés par les papes depuis plus d’un siècle et qui
ont pour objet de fournir aux chrétiens des repères pour la vie en société. C’est un sujet très riche
qui ne peut être développé ici. Pourtant je peux en dégager trois grands principes :
    1. le principe de la dignité de la personne humaine ;
    2. le principe dit de subsidiarité ;
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 29
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


     3. le principe de l’unité organique du corps social.
Dignité de la personne humaine :
Créé à l’image de Dieu, l’homme reçoit de lui sa dignité de personne, sa conscience, ses devoirs,
ses droits, son intelligence, sa liberté…A la différence de l’animal qui agit par instinct, l’homme
est responsable de ses actes, invité à s’élever toujours plus en choisissant le bien. La liberté n’est
donc pas l’anarchie. L’homme qui vit sans règle morale devient l’esclave de ses passions. La vraie
liberté, c’est la maîtrise de soi.
La moralité, c’est-à-dire le respect de l’ordre naturel créé par Dieu, est nécessaire au bien
commun de la société entière. L’homme a des droits mais de manière égale il a aussi des devoirs.
Les droits de l’autre te créent des devoirs. Ainsi la meilleure façon de sauvegarder les droits de
l’homme sera toujours la fidélité de chacun à son devoir.
En résumé, il y a trois éléments dans cette notion :
      la dignité de la personne avec sa liberté,
      le bien commun, bien de la société dans son ensemble,
      le rapport entre les deux, fondé d’une part sur l’autorité politique dont la mission est de
         donner des normes en accord avec l’ordre naturel, et d’autre part sur la conscience
         morale, la responsabilité et la volonté de chacun.

Principe de subsidiarité :
Ce deuxième élément développe celui que nous venons de voir. C’est celui de l’action subsidiaire
- c’est-à-dire une action de soutien, d’appui, de renfort, - des corps supérieurs par rapport aux
corps inférieurs. Il en découle deux conséquences :
      ni l’Etat ni aucune société ne doivent jamais se substituer à l’initiative et à la responsabilité
         des personnes et des communautés intermédiaires au niveau où celles-ci peuvent agir, ni
         détruire l’espace nécessaire à leur liberté. Par exemple ce n’est pas à l’Etat de s’occuper de
         l’éducation des enfants.
      Les corps supérieurs ne doivent intervenir que pour suppléer les corps inférieurs qui
         n’ont pas ou plus les moyens de remplir leur mission. Cela avec l’objectif de sauvegarder
         les intérêts supérieurs du bien commun.

Principe de l’unité organique :
L’unité organique du corps social, c’est faire en sorte que chacun, là où il est, avec la rectitude de
sa vie morale, avec l’amitié et la mise en œuvre d’une action communautaire, au plan familial, au
plan municipal, au plan professionnel, au plan politique, sente qu’il est une cellule vivante et
active dans un organisme dont la finalité est le bien commun. C’est un peu comme dans la
patrouille où chacun à sa place et sa mission pour que la patrouille fonctionne correctement.
La loi naturelle :
Avant d’aborder la loi naturelle, il est bon de regarder l’ordre naturel. Pour cela il te suffit de
regarder autour de toi dans la nature. Tu découvriras que chaque chose est à sa place et y
demeure. Les pommiers persistent à donner des pommes et pas des framboises, les vaches
continuent à mettre des veaux au monde. Certes ici ou là nous rencontrons des phénomènes
exceptionnels qui contredisent ponctuellement cet ordre naturel. Mais ce sont bien des
exceptions et cela ne remet pas en cause le principe de base. Autrement dit, le fait d’un veau à
cinq pattes ne nous paraît monstrueux que parce que nous savons que les veaux ont quatre
pattes. Tel est l’ordre. Le désordre du veau à cinq pattes ne nous paraissant tel que par opposition
avec cet ordre bien connu des veaux ayant quatre pattes.
Il existe donc un ordre dans le monde, un ordre dans les choses, dont l’existence se révèle dans
les faits et que chacun, croyant ou incroyant, peut arriver à découvrir par le simple travail de sa
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 30
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


raison. Ainsi la loi naturelle désigne les lois qui doivent diriger, gouverner l’activité propre à l’être
humain, conformément à cet ordre naturel. Ces lois permettent de déterminer ce qui est
conforme à la nature de l’homme, ce qui conduira à l’épanouissement de cette nature, en
respectant dans l’homme la dignité d’être spirituel.
Un grand philosophe grec, Aristote, disait : « nous tirerons le juste de l’observation de la nature ».
L’Eglise qui, avec la charge de la vie chrétienne, possède également la charge de la vie morale,
nous éclaire en ce domaine. Elle nous précise la loi naturelle, non par abus d’autorité, mais en sa
qualité d’enseignante qui s’entoure de toutes les garanties nécessaires, sachant surtout que ses
décisions sont inspirées par l’Esprit Saint.
Pour approfondir cette question, recherche les encycliques concernant ce sujet.

L’esprit de la loi :
Depuis de nombreux mois, tu t’efforces de mieux vivre la loi scoute à chaque instant de ta vie, à
la maison, dans la rue, en classe, au cours des activités, etc. Alors que tu t’engages sur la piste de
la première classe, il est peut-être nécessaire d’enrichir ton regard sur cette loi.
La loi n’est pas un carcan qui nous brime, bien au contraire c’est une école de liberté. Inutile ici
de revenir sur des points qui ont été développés par ailleurs. Par contre, la loi engage deux
attitudes : l’une concerne l’esprit scout, l’autre le style scout. Sachant que tout est basé sur
l’honneur et que cet honneur est de mériter confiance. Un scout qui s’exprime dit la vérité ; si ses
interlocuteurs en doutent, il doit se sentir déshonoré.
L’esprit scout est exprimé concrètement à travers les six premiers articles. A la base, la parole de
vérité qui s’enchaîne naturellement sur la loyauté que l’on doit à tous, y compris les subordonnés.
Appuyé sur cela, tu peux te tourner vers les autres et servir. Car pour être serviteur, il est
nécessaire d’être vrai ; dans ce domaine non plus il n’y a pas de place pour les fanfarons. Ainsi
ton regard sur autrui prendra de la densité et tu seras concrètement l’ami ou le frère, qui aborde
les autres avec bienveillance et courtoisie. A l’occasion, tu sauras être chevaleresque. Pour mieux
vivre tout cela et l’approfondir, tu es invité à contempler la création et à y découvrir les marques
de Dieu.
Le style scout est exprimé dans les quatre derniers articles. Le devoir d’obéissance découle de la
confiance qui t’est faite et de ta loyauté. Il ne s’agit pas là de façade, de contrainte, mais au
contraire d’une obéissance toute intérieure qui naturellement te pousse à réaliser totalement
chaque mission qui t’est proposée. La maîtrise de soi est nécessaire car tout ne va pas toujours
exactement comme nous le souhaitons, un scout se contient de tout débordement
disproportionné aux circonstances. Dans toute la mesure du possible et surtout quand c’est
difficile, un scout garde le sourire, c’est souvent un bon facteur d’apaisement dans les tensions. Le
scout est économe mais non pas avare. L’économie ici est surtout orientée vers le temps que
Dieu nous donne pour accomplir nos missions sur cette terre. Dieu n’est pas mesquin, il nous
donne largement, pourtant il est nécessaire de nous organiser afin de ne pas le gaspiller. Enfin le
scout est pur, c’est-à-dire chaste. Il respecte le corps humain et la sexualité ; en lui-même et chez
les autres. C’est un sujet très sérieux et difficile à maîtriser ; tu le perçois bien. Par la grâce des
sacrements, ton corps est devenu le temple de l’Esprit Saint. Cela lui donne un caractère sacré.
C’est-à-dire qu’il ne doit pas être galvaudé.
Par la faute originelle, l’homme a déréglé l’harmonie qui est en chaque créature. C’est ainsi que
nous sommes tentés. L’éclaireur doit travailler à reconstruire en lui à chaque instant cette
harmonie.
Tu le vois, la loi t’engage vers des sommets si tu la respectes et la vis avec persévérance. Et bien
entendu, si tu t’engages fermement sur cette piste, le Christ sera à tes côtés et te soutiendra.


Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 31
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


3 - …puisque tu as accepté de t’y engager…
Voilà plusieurs années maintenant que tu t’es engagé par la promesse, tu n’as plus douze ans.
Que représente aujourd’hui pour toi cette promesse ? Parfois tu peux te dire que c’est un joug qui
te brime dans tes souhaits et que finalement tu n’es plus libre. C’est un mot à la mode qui est
galvaudé en ce sens qu’on lui fait porter ce qu’il n’est pas. Car la liberté n’a rien à voir avec
l’anarchie, nous l’avons déjà souligné. Etre libre, c’est choisir. La liberté n’a de sens que si l’on
s’en sert, si l’on fait des choix. La liberté qui consisterait à rester immobile à un carrefour, sous
prétexte que le choix d’une route enlève la possibilité de prendre toutes les autres, serait une
caricature de liberté et en fait une incapacité à être. Etre libre, c’est pouvoir choisir ; et choisir,
c’est obligatoirement abandonner.
Jamais nous ne nous servirons trop de notre intelligence, de notre volonté, de notre liberté. Mais
nous pouvons nous en servir mal et c’est cela que la promesse doit nous faire éviter.
En prononçant ta promesse, tu t’es libéré de la possibilité de certains mauvais choix.
Les vertus scoutes : lors de ta promesse, le chef ta posé cette question : quelles sont les trois
vertus du scout ? A chaque salut, tu rappelles ces trois vertus avec les doigts dressés ;à chaque fois
que tu regardes la fleur de lys avec ses trois pétales ils te rappellent aussi les trois vertus.
Franchise : C’est assurer la conformité entre ce que tu dis et ce que tu fais, que ton oui soit oui
et que ton non soit non.
Dévouement : Dans le cérémonial du Départ Routier, il est écrit : « un Routier Scout qui n’a pas
tout donné n’a rien donné ». Cette phrase résume bien ce qu’est le dévouement. Sois disponible
sans compter, et tu recevras les grâces en conséquence.
Pureté : Le Père Sevin disait à propos de la pureté « que cette règle était la clé de toutes les
autres. Car sans pureté, pas de franchise, pas de dévouement, pas de charité et point de joie. Sans
pureté, rien ».

4 - …pour apprendre à vivre à travers toutes sortes d’épreuves ta vie
d’homme chrétien.
1 – Jaune : connaissance de toi-même et de ton environnement immédiat.
Pour cela tu dois satisfaire à une série d’épreuves dans chacun des domaines suivants :
1. Aptitudes physiques :
       a. Nager 100 mètres ;
       b. Diriger la gymnastique matinale de la troupe ou de ta patrouille ; connaître les
            mouvements essentiels, assouplissements et respiration ;
2. Aptitudes artistiques :
       a. Connaître 20 chants par cœur ;
       b. Travailler régulièrement pour acquérir la maîtrise de ton corps ;
3. Vie quotidienne :
       a. Savoir se comporter avec hospitalité et courtoisie dans ses rapports avec autrui ;
       b. Participer activement et à la satisfaction de ses parents aux charges ménagères ;
       c. Savoir utiliser pour les petits dépannages le matériel de bricolage courant.
4. Vie au camp :
       a. Avoir campé 30 nuits sous la tente en camp scout à la satisfaction de ses chefs (ordre,
            propreté et discrétion) ;
       b. Tenir ses affaires toujours en ordre ;
       c. Monter une tente individuelle seul et de nuit.
5. Vie chrétienne :
       a. Se comporter en chrétien sans céder aux entraînements et aux modes (film, danses,
            tabac, langage vulgaire, flirt …) ;
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 32
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


          b. Prendre chaque jour un temps pour la prière et la réflexion ;
          c. Rencontrer personnellement et régulièrement un prêtre.

2 – Vert : découvre ce qui t’entoure
    1. Techniques d’exploration :
            a. Savoir se situer par triangulation ;
            b. Effectuer à deux une exploration de deux jours. Recueillir le maximum
               d’observations. Préparer un repas trappeur et fabriquer son pain. Faire un rapport
               de raid avec : croquis panoramique, croquis topographique, horaire, observations
               météo, géologiques, économiques, historiques, architecturales, ethnographiques,
               etc.… avec croquis et photos.
    2. Communication :
            a. Connaître et pratiquer correctement l’une des techniques de transmission
               suivantes : radio, morse optique, signaux à bras.
            b. Chiffrer et déchiffrer un message codé.
    3. Les hommes et leur histoire :
            a. Connaître les grands organismes de l’Etat et le fonctionnement de la constitution
               de ton pays ;
            b. Retracer les grandes lignes de l’histoire européenne ;
            c. Expliquer les points communs et les principales différences entre les associations
               de scoutisme de ton pays.
    4. Nature :
            a. Connaître parfaitement la vie d’un animal que tu choisis.
    5. Connaissance de la foi :
            a. Avoir lu un des quatre évangiles et un autre livre du Nouveau Testament ;
            b. Avoir une connaissance élémentaire des principaux mystères de la foi : Trinité,
               Incarnation, Rédemption ;
            c. Connaître et pouvoir expliquer brièvement chacun des sept sacrements.
3 – Agis :
    1. Service :
            a. Savoir poser un pansement compressif, connaître les points de compression et la
               manière de les utiliser, savoir faire les bandages des articulations.
    2. Expression :
            a. Organiser et diriger entièrement une veillée (cadre, feu, déroulement, prière) ;
            b. Enseigner un chant à la troupe ou à la patrouille.
    3. Pionnérisme :
            a. Connaître et utiliser au moins un nœud d’arrêt, trois nœuds de jonction, deux
               nœuds d’ancrage ou d’amarrage, un nœud de raccourcissement, un nœud de
               tension, un nœud de sauvetage ;
            b. Diriger une installation de camp.
    4. Aventure :
            a. Posséder un équipement de raid complet ;
            b. Organiser un bivouac de nuit seul. S’installer pour la nuit, cuisiner son repas,
               observer la nature et les étoiles, méditer et prier à partir d’un texte biblique.
    5. Mission :
            a. Être reconnu, par la Cour d’Honneur, comme un apôtre au sens du 3ème article de
               la loi ;
            b. Organiser et diriger la prière du matin et du soir en patrouille pendant trois jours
               au moins.
Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 33
5bf5fe15-5ddc-485b-90d7-05b10427c9df.doc
Mise à jour le 15/12/2011 à 7:26


Conclusion :
Tu as entre les mains l’essentiel de ce qu’un Scout d’Europe doit être en mesure de faire pour être
digne de ce nom. Il s’agit du minimum, ton chef te donnera d’autres points pour approfondir ton
scoutisme en fonction de tes aptitudes. De toutes façons, tu t’es mis en route le jour de ta
promesse et la piste est tracée par la loi. Tu as rendez-vous dans quelques années pour ton
Départ Routier qui marquera l’accomplissement de ton parcours initiatique scout, d’ici là bon
courage, Notre Dame veille sur toi.

                                                             *****




Jacques Mougenot : 11 Grande Rue - 10210 PRUSY - Téléphone 00 33 325 70 92 44 – Télécopie 00 33 325 70 00 63
GSM 00 33 613 06 04 90 – Courrier électronique : jmougeno@club-internet.fr




                                                                 34

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:69
posted:12/15/2011
language:French
pages:34