Proth�ses de genou by y83SNzD

VIEWS: 0 PAGES: 45

									               Prothèses de genou

                        Perspectives




10,11,12 octobre 2006                  auteur
                        introduction
 • Indications opératoire en croissance
      – Retard par rapport aux pays anglo-
        saxons:
           • 1 PTH pour 1 PTG
           • 2 PTH pour 1 PTG en France
      – Augmentation de la pathologie
        dégénérative:
           • Vieillissement de la population
           • Séquelles traumatiques sportives (rupture
             LCA)


10,11,12 octobre 2006                       auteur
                    But d’une PTG
 • Remplacer une articulation
   dégénérative (arthrose le plus
   souvent) dont la biomécanique est
   complexe.
 • Assurer au patient:
      – Un genou non douloureux
      – Stable (balance ligamentaire)
      – Une flexion correcte (au moins 110°)
      – Des implants fiables dans le temps

10,11,12 octobre 2006                auteur
                        biomécanique
 • Le roll-bak ou roulement glissement
      – Rôle du ligament croisé postérieur




10,11,12 octobre 2006                  auteur
 • La rotation automatique
      – Rôle du pivot central




10,11,12 octobre 2006           auteur
 • Mouvement complexe difficilement
   reproductible pour une prothèse
   articulaire

 Compromis entre
  un résultat fonctionnel acceptable,
  une facilité de pose,
  une longévité des implants

 =>simplification de la biomécanique

10,11,12 octobre 2006          auteur
             historique
 • Prothèses à charnières




10,11,12 octobre 2006       auteur
 • Prothèses à glissement:
      – À plateau tibial plat (reproduit le
        roulement-glissement,conservation du
        LCP)




10,11,12 octobre 2006               auteur
      – Contraintes (flexion limitée)




10,11,12 octobre 2006                   auteur
 • Inconvénients:
      – Tilting




      – Contact linéaire (usure prématurée des
        implants, descellement)




10,11,12 octobre 2006                auteur
• Usure prématurée




10,11,12 octobre 2006   auteur
 • Descellement:




10,11,12 octobre 2006   auteur
 • Diminuer l’usure en augmentant la
   surface de contact et donc la
   congruence




10,11,12 octobre 2006         auteur
 • Design adopté par tous les
   laboratoires




10,11,12 octobre 2006           auteur
                        avenir
 • Optimiser la pose de implants (apport
   de la navigation

 • Optimiser la récupération des patients
   et diminuer l’hospitalisation (apport de
   la chirurgie mini-invasive)




10,11,12 octobre 2006            auteur
         Apport de la navigation
 • Reproduction fidèle des axes
   anatomiques
 • Optimisation du choix de la taille des
   implants
 • Idéalisation du centre de rotation du
   genou




10,11,12 octobre 2006           auteur
   Principe de pose d’une PTG
 • Espace de coupe en flexion = espace
   de coupe en extension




10,11,12 octobre 2006        auteur
 • Stabilité par une balance ligamentaire
   rigoureuse




10,11,12 octobre 2006          auteur
    Le principe de la navigation
 • L’ordinateur




10,11,12 octobre 2006    auteur
 • Mise en place de capteurs infra-rouge




 • acquisition




10,11,12 octobre 2006         auteur
 • Analyse informatique




10,11,12 octobre 2006     auteur
10,11,12 octobre 2006   auteur
 • Guidage des coupes




10,11,12 octobre 2006   auteur
                        résultats




10,11,12 octobre 2006               auteur
      La chirurgie mini-invasive
 • Consiste à réduire le plus possible la
   voie d’abord chirurgicale




10,11,12 octobre 2006           auteur
10,11,12 octobre 2006   auteur
 • Actuellement, elle s’adresse surtout
   aux prothèses uni-compartimentales




10,11,12 octobre 2006          auteur
  • En effet
       – Tailles importantes des implants des
         PTG




       – Encombrement de l’ancillaire




10,11,12 octobre 2006                   auteur
                        conclusion
 • Le but: diminuer le coût de la chirurgie
   prothétique:
      – Uniformisation des implants (génériques)
      – Accélérer la récupération des patients


 • L’avenir: implantation des PTG par
   chirurgie mini-invasive sous
   navigation informatique

10,11,12 octobre 2006                auteur
 La chirurgie de la rupture du
  ligament croisé antérieur

                        Techniques
                        perspectives



10,11,12 octobre 2006                  auteur
                        introduction

 • Pathologie fréquente: plus de 100000
   rupture de LCA / an
 • Phénomène de société: sport de
   loisirs
 • Possibilités chirurgicales



10,11,12 octobre 2006                  auteur
         anatomie et rôle du LCA
 • LCA = pivot central




10,11,12 octobre 2006      auteur
                        imagerie




10,11,12 octobre 2006              auteur
  Conséquences de la rupture

 • À court terme, instabilité chronique
   interdisant toute pratique de sport à
   pivot




10,11,12 octobre 2006           auteur
 • À long terme: dégénérescence du
   compartiment interne
      – Lésion méniscale interne
      – Arthrose interne




10,11,12 octobre 2006              auteur
        Apport de l’arthroscopie
 • Permet de reconstituer l’anatomie du
   LCA de façon fidèle
 • Par une chirurgie conservatrice et non
   invasive
 • autogreffe




10,11,12 octobre 2006          auteur
                        technique
 • Prise du greffon:
      – Tendon rotulien, ou tendons de la patte
        d’oie




10,11,12 octobre 2006                auteur
 • arthroscopie




10,11,12 octobre 2006   auteur
10,11,12 octobre 2006   auteur
 • Mise en place du greffon




10,11,12 octobre 2006         auteur
 • Fixation du greffon




10,11,12 octobre 2006    auteur
10,11,12 octobre 2006   auteur
                Suites opératoires
 • Hospitalisation 24-48 heures
 • Rééducation immédiate
 • Reprise des activités sportives en
   ligne au 2ème mois
 • Reprise de tous les sports au 5ème
   mois



10,11,12 octobre 2006           auteur
                        Le long terme
 • Des études rétrospectives et
   prospectives supérieures à 10 ans ont
   démontré
      – Une diminution de la pathologie
        méniscale
      – Une diminution des signes arthrosiques




10,11,12 octobre 2006                   auteur
                        Conclusion
 • Technique chirurgicale non invasive et
   fiable
      – À court terme: stabilité
      – À long terme: diminution de l’arthrose
 • Demande des patients de plus en plus
   forte:
      – Société de loisirs
      – Patients mieux informés sur le long terme
 • Coût immédiat par rapport au coût futur



10,11,12 octobre 2006                      auteur

								
To top