distri2

Document Sample
distri2 Powered By Docstoc
					LES FORMES DE COMMERCE ET LEUR EVOLUTION
Ne pas confondre : Les méthodes de vente, les types de commerces et les organisation
commerciale.



Les méthodes de vente :




                                                                                       1
Les formes d’organisations commerciales




                                          2
L’APPAREIL COMMERCIAL FRANÇAIS




                                 3
4
A/ Les principales formes de commerce




1. Le commerce indépendant isolé
Forme de commerce traditionnelle qui regroupe les points de vente sédentaires ou mobiles
de proximité appartenant à des personnes indépendantes.
Il faut distinguer:
- les commerçants sédentaires qui exercent leur activité dans un point de vente fixe ;
- les commerçants non sédentaires (ou mobiles) : 125 000 commerçants se déplacent
principalement sur les marchés (commerçants "en étalage").
Les magasins qui appartiennent à cette forme de commerce sont, dans la majorité des cas,
des commerces de proximité.
Le commerce indépendant (ou "petit commerce") représente 85 % des entreprises de
distribution de produits au détail mais ne réalise plus qu'environ 30 % du chiffre d'affaires de
l'ensemble du commerce de détail.
À l'heure actuelle, les magasins indépendants qui réussissent le mieux sont ceux qui :
  - se spécialisent dans un type de produit et/ou sur une clientèle précise : en offrant un grand
nombre de références différentes dans une même famille de produit, ils se démarquent des
grandes surfaces dont l'offre est plus limitée,
  - valorisent fortement leurs atouts
Un grainetier à Vesoul (Haute-Saône) commercialise plusieurs centaines de graines. Un point
de vente de 100 m2, situé à Rennes, vend uniquement des bougies.
La boutique de fleurs de Martine Chauvet, dans le quartier de la République à Paris, est ouverte
jusqu'à 22 heures ce qui Lui permet d'attirer une clientèle aisée et noctambule. Plus la soirée est
avancée et moins les clients regardent à la dépense.




                                                                                                 5
2. Le commerce indépendant associé
Forme de commerce dans laquelle des commerçants indépendants se regroupent pour
effectuer en commun diverses tâches relatives aux fonctions logistiques (et/ou) commerciales

En 1982, des magasins indépendants en articles de sport se rassemblent pour constituer une
coopérative de commerçants indépendants. Ils adoptent une Techniciens du Sport regroupe
450 points de vente (5e position derrière Décathlon, Inters Sport, Sport 2000).

Le commerce associé s'est considérablement développé au cours des vingt dernières années. Il
représente environ 30 % du chiffre d'affaires du commerce de détail. Certaines enseignes ont un poids
important dans l'appareil commercial français.
Les enseignes Intermarché (plus de 2 900 magasins : Intermarché, Écomarché Procomarché,
Bricomarché, Vétimarché), - (près de 350 hypermarchés et 170 supermarchés) qualifiées de
`grands indépendants".

a. Les regroupements de commerçants

Description
Groupement de grossistes :
Regroupement de plusieurs grossistes afin de réaliser diverses tâches logistiques ou commerciales
en commun. Sopegros, Projouet, Socoic_

Chaînes volontaires :
Regroupement d'un ou plusieurs grossistes avec des détaillants afin d'organiser en commun les
fonctions de gros et de détail. Les grossistes (appelés "distributeurs régionaux" ou "maillons
guides") sont regroupés au sein d'une société commerciale. Les détaillants, liés avec cette
société par des contrats individuels, sont réunis dans une association ou un GIE.
Drogueries, Egé-Segedes, Catena, Uga, Unipa. Kergao, Spar, France

Groupement ou coopérative d'achat
Regroupement de détaillants au sein d'une société anonyme coopérative à capital et
personnel variables qui fait des achats groupés aux fabricants ou aux grossistes pour
bénéficier de meilleurs tarifs et qui assiste les adhérents en matière de gestion, de promotion
et de publicité.
Sport 2000, Krys, Techniciens du sport, Intermarché, Optipharm

b. La franchise'
Le code de déontologie de Bruxelles définit la franchise comme "un système de commercialisation
de produits, de services ou de technologies, fondé sur une collaboration étroite et continue
entre des entreprises juridiquement et financièrement distinctes, le franchiseur et les
franchisés".
Trois éléments caractérisent la franchise :
- Mise à disposition des franchisés d'une enseigne ou d'une marque moyennant un droit
d'entrée (106000€ en moyenne en 2000) et/ou des redevances périodiques ou "royalties" (de 0
à 9 % du chiffre d'affaires: 2 % en moyenne) et/ou des redevances (coûts de formation,
participation aux investissements publicitaires annuels),   _
- Mise à disposition des franchisés, par le franchiseur, d'un savoir-faire éprouvé, secret,
substantiel et identifié.
- Echange d'informations mercatiques et financières au sein du réseau dirigé par le
franchiseur.



                                                                                                   6
      L’ÉVOLUTION DE LA FRANCHISE DEPUIS 1991

                             1991     1992     1993      1994   1995   1996   1997   1998   1999   2000   2001   2002p

      Nombre Franchiseurs      600      550      430      400    450    470    485    517    530    553    571     653

      Nbre de franchisés    33 000 27 000 21 300 25 900 25 700 25 750 27 357 28 851 29 673 30 630 31 781 32 200

      C.A. en Millions €    21 800 26 267 26 602 25 962 28 310 26 221 26 526 28 508 29 880 31 100 32 624            nd


      Source : Observatoire de la franchise selon ACFI


      L'EVOLUTION DE LA FRANCHISE DEPUIS 1991




      Source : Decas, Observatoire de la Franchise, 1991 base 100

Selon la Fédération française des franchises 90% des franchisés passent le cap des 5 ans
après leur création contre seulement 50% pour les commerçants indépendants.
En 2002 , il existe        réseaux de franchise (soit plus de          franchisés) réalisant un
chiffre d'affaires de    Md€ en 2001 (contre 600 en 1991 avec un chiffre d'affaires de 22 Md€)
et employant plus de 350 000 personnes.
 La franchise représente environ 6 % de l'ensemble du commerce français.




                                                                                                                         7
RÉPARTITION DE LA FRANCHISE PAR SECTEUR D’ACTIVITÉ EN 1999

Activités                               chaînes franchisés
Commerce Alimentaire Spécialisé             8,1        4,1
Commerce Alimentaire Non spécialisé         4,1      14,5
Équipement de la Personne                  10,6      12,4
Équipement de la Maison                    12,4      10,7
Autres Commerces Spécialisés               19,5        9,5
Ensemble Commerce                          54,7      51,2
secteurs hors commerce
Services                                   41,5      47,1
Bâtiment                                    3,8        1,7
Total                                     100,0     100,0

Source : Observatoire de la franchise

RÉPARTITION DES CHAÎNES DE FRANCHISES SELON L'ACTIVITÉ DES
MAGASINS EN 1999




                                                             8
Source : Observatoire de la franchise

RÉPARTITION DES FRANCHISÉS SELON L'ACTIVITÉ EN 1999




Source : Observatoire de la franchise




                                                      9
3. Le commerce intégré
Il s'agit de la forme de commerce regroupant les entreprises qui appliquent, sur une grande
échelle, une stratégie mercatique et commerciale homogène à un parc important de points de
vente diversifiés (supermarchés, hypermarchés, supérettes, etc.). Cette forme est qualifiée
d"`intégrée" parce que les sociétés qui y appartiennent cumulent les fonctions de gros et
de détail. Les points de vente sont des succursales (gérées par des salariés) ou des sociétés affi-
liées (indépendants liés à la société de distribution par contrat de distribution).
Le développement du commerce intégré est lié à la consommation de masse. Le "Grand
Commerce" (groupes de distribution du commerce intégré et associé) réalise actuellement 65 %
des ventes de produits alimentaires contre moins de 34 % en 1970. Origine du commerce
intégré est le succursalisme ou entreprises à succursales multiples. Il s'agit de sociétés
propriétaires d'au moins 10 points de vente déconcentrés géographiquement et d'une centrale
d'achat qui les approvisionne. Les points de vente sont exploités par des gérants salariés. La
direction générale de l'entreprise définit la stratégie de développement de l'enseigne ainsi que
l'organisation et la gestion des points de vente (assortiment, méthodes de vente, niveaux de prix,
etc.). Les premières entreprises succursalistes ont été les magasins d'alimentation à
succursales multiples ou MAS (ex. : Casino, Les Docks Rémois/Radar, Goulet Turpin, Félix Potin,
Viniprix). Au cours des années 80, la plupart des enseignes de MAS ont disparu ou ont été
reprises par d'autres groupes de distribution à cause de leurs nombreux points faibles en
situation concurrentielle : management trop centralisé, absence d'autonomie des gérants,
assortiment et prix imposés à tous les points de vente de façon uniforme, etc. Par contre, le
succursalisme non alimentaire conserve une place importante dans l'appareil commercial français.
Castorama (14 000 personnes), regroupe près de 140 magasins. À la base les chefs de rayon jouent
un rôle essentiel (gestion, commandes aux fournisseurs, direction des équipes) et, au sommet, la
direction des achats sélectionne les fournisseurs, référence Les produits, négocie les conditions
d'achat.




                                                                                                10
B/ FORCES ET FAIBLESSES DES DIFFERENTES FORMES DE COMMERCE

                      Forces (atouts)                             Faiblesses (inconvénients)
      Commerce    Motivation et compétence des                    Moyens financiers faibles,
      indépendant propriétaires notamment dans le cas des         niveaux de prix assez élevés,
                  activités spécialisées (ex. : antiquaire,       rentabilité globale faible car
                  modélisme), qualité des relations avec la       rotation des stocks lente,
                  clientèle (accueil, disponibilité,              conditions d'achat
                  accessibilité), proximité, animation du         défavorables, charges fixes
                  quartier, assortiment adapté aux besoins        élevées (emplacement,
                  d'une zone d'attraction limitée,                énergie), etc.
                  spécialisation (assortiment étroit et
                  profond).

      Commerce       Similaires à celles du commerce              Perte d'autonomie (obligations
      associé                                                     liées à l'adhésion au réseau),
                     indépendant, prix
                                                                  organisation du réseau difficile
                     moins élevés (réduction des coûts
                                                                  (conflits entre adhérents
                     d'achat en fonction de l'importance du
                                                                  possibles), etc.
                     groupement), notoriété des enseignes
                     (réseaux importants réalisant des cam-
                     pagnes publicitaires), assistance et
                     conseils, etc.
      Commerce       Prix bas, assortiment large, notoriété       Qualité de service (conseils,
      intégré                                                     accueil, confort d'achat, etc.)
                      des enseignes
                                                                  encore faible, assortiment peu
                      (campagnes publicitaires nationales), effet profond, surfaces de vente peu
                      d'attraction (opérations                    "humaine", articles courants,
                      promotionnelles), ventes en volume          etc.
                      élevées, offre de plus en plus étendue
                      (assurance, voyages,etc.).



C/ Les causes de l'évolution des formes de commerce et des types de points de vente

Types de points de vente, méthodes de vente, formes de commerce naissent, se développent,
disparaissent, renaissent... Le cycle de vie d'un type de points de vente d'une forme de
commerce est d'ailleurs souvent comparé au cycle de vie d'un produit. Ces évolutions résultent
des divers facteurs liés au marche

Attentes des consommateurs
Concurrence
Environnement
juridique

Ainsi, certaines évolutions majeures récentes ou actuelles s'expliquent par divers facteurs
- apparition et développement rapide des supermarchés maxidiscompte ("hard discounter")
comme Lidl, Aldi en raison de la baisse de la demande, de l'intensification de la concurrence, des
innovations technologiques (gains de productivité en matière de logistique),
- développement de la vente en ligne ou "on line" sur Internet liée aux innovations techniques
(facilité et rapidité des connexions et transmissions de données, progrès en matière de sécurité
des paiements à distance) et aux attentes des consommateurs (choix, rapidité d'achats ne

                                                                                                11
nécessitant pas de déplacements...), etc. Le marché du commerce électronique évalué à 6 M€
en 1997 atteint 609 M€ en 2000 avec une croissance de 207 % la dernière année.




                                                                                         12
13
14
15
16
17
    IMPORTANCE DU COMMERCE AU 1er JANVIER 2002 PAR LE NOMBRE
                    D'ENTREPRISES DE L'ICS

                   Activités                   Milliers d'entreprises         en %
      Industries agricoles et alimentaires               67                    2,7
      Industrie manufacturière et énergie               190                    7,6
      Construction                                      331                    13,3
      Commerce                                          631                    25,3
      Dont :
      Commerce et réparation automobile                  81                    3,2
      Commerce de gros et intermédiaires                167                    6,7
      Commerce de détail et réparation                  382                    15,3
      Transports                                         91                    3,7
      Services marchands                                862                    34,5
      Education, santé, action sociale                  322                    12,9
      Total Industrie Commerce Services                2 495                  100,0

Source: INSEE-fichier SIRENE, champ ICS
Le champ ICS regroupe l'Industrie, la Construction, le Commerce et les Services. En sont donc
exclus l'Agriculture et l'Administration, ainsi que la Location Immobilière et les Activités
Financières.




                                                                                                18
EVOLUTION DU CHIFFRE D'AFFAIRES EN VOLUME DU COMMERCE DE
DETAIL ET DE L'ARTISANAT A CARACTERE COMMERCIAL

Taux de croissance en %
FORMES DE VENTE                                            1997 1998 1999 2000 2001
Alimentation spécialisée et artisanat commercial            -3,3    0,2    0,9    0,3   -0,5
Boulangeries-pâtisseries                                    -2,7    2,6    0,7    1,0    1,1
Boucheries-charcuteries                                     -3,7   -0,3   -0,7    1,1   -2,8
Autres magasins d'alimentation spécialisée                  -3,5   -2,6    3,0   -1,5    0,1
Petites surfaces d'alimentation générale et
                                                            -1,6    0,4   -2,0    0,8   -2,1
magasins de produits surgelés
Grandes surfaces d'alimentation générale                     3,4    3,3    4,3    3,1    1,4
Grands magasins et autres magasins non
                                                             3,7   -0,6    2,0    5,6    0,2
alimentaires non spécialisés
Pharmacies et commerce d'articles médicaux et
                                                             2,2    4,9    6,2    4,9    5,1
orthopédiques
Magasins non alimentaires spécialisés (hors
                                                             2,2    5,9    5,1    5,1    3,8
pharmacies)
Habillement-chaussures                                       0,1    4,6    1,6    2,1    5,0
Autres équipements de la personne                            0,7    4,3    7,0    8,4    3,9
Culture, loisirs, sports                                     4,7    9,5    7,1    6,0    2,2
Equipement du foyer                                          1,7    5,9    7,7    9,8    4,3
Aménagement de l'habitat                                     2,9    6,2    7,1    2,2    1,1
Autres magasins spécialisés                                  5,4    1,0   -7,3   -2,1 10,2
Commerce hors magasin                                        3,0   -0,6    5,3    1,5    1,0
Vente par correspondance                                     0,9    5,9    5,9    3,8    1,8
Autres ventes au détail                                      4,9   -6,2    4,7   -0,6    0,2
Réparations d'articles personnels et
                                                             1,5   -2,2    2,2    4,1   -0,5
domestiques
ENSEMBLE COMMERCE DE DETAIL ET
                                                             2,2    3,5    4,1    3,5    2,1
ARTISANAT A CARACTERE COMMERCIAL

Source : Insee – Comptes du Commerce en 2001, base 95
Lecture du tableau : En 2001, le chiffre d’affaires du Commerce de détail et de l'artisanat
commercial en volume (prix année précédente) a augmenté de 2,1 % par rapport à 2000.




                                                                                          19
RÉPARTITION DU NOMBRE D'ENTREPRISES PAR ACTIVITÉ AU 1er JANVIER
2002




CHIFFRE D'AFFAIRES DES PRINCIPAUX GROUPES EN 2001
GRANDES SURFACES SPÉCIALISÉES NON ALIMENTAIRES

      Secteur d'activité       Chiffre d'affaires consolidé, hors taxe* en M€
           Bricolage
      Groupe Castorama                            9 520
    dont Castorama en France                      2 959
    Leroy Merlin                                   TTC
                                                  3 711
    Mr Bricolage(1)                               1 138
    Bricorama (France)                              506
    Dont France                                     388
    Electroménager-
    électroloisirs
    Fnac                                          3 347
    Darty (France)                                1 998
    But (France)                                   TTC
                                                   1670
    Meubles
    Groupe Conforama                              2 897
    Dont Conforama-France                         2 000
    Mobilier Européen-réseau                        780
                                                                                20
       sous enseigne
       dont Group RAPP                                       507
       Ikéa - International (2)                          10 400
       Dont Meubles Ikéa France                              899
       Sport
       Décathlon                                            TTC
                                                           2 820
       Intersport                                           717
                                                           TTC
       Dont Intersport - France                             650
                                                           TTC
       Go Sport                                              626
       Vente par correspondance
       Redcats (3)                                         4 785
       Trois Suisses International (4)                     2 710
       Camif                                                 766
       Quelle Groupe                                       5 577
       Quelle Group France                                   460

Source : Rapports d'activité des groupes
* sauf spécification contraire
(1) CA du réseau sous enseigne
(2) Comptes au 31 août 2001, période 31 Août 2000 - 31 Août 2001
(3) Nouvelle dénomination de La Redoute, au niveau international
(4) CA réalisé par le groupe au niveau international

Source : DGI - INSEE-DEcas, base de données fiscales SUSE sur les entreprises au bénéfice
réel




                                                                                            21
 Les grands
  magasins                     Les GSS                        Les GSA            VPC

                                                              Aldi
                                                             Auchan
                Alinea         Fnac            Norauto       Auchan
                Atlas          Gemo            Obi           Atac Sopragest
                Boulanger      GiFi            Picard        Carrefour
Galeries        Botanic        Gitem           Pinault       Carrefour
Lafayette                      Gme           Printemps       Casino
Monoprix -     Bricomarché     Go Sport        Pro&Cie       Casino           Camif
Prisunic         Bricorama     Habitat         Promocash     Casino           Damart
Le Printemps     But           Ikea            Promod       Supermarchés      La Redoute
Bhv              Castorama     Interdiscount   Saint Maclou Champion          Neckermann
                 Castorama     Jardiland       Schlecker     Coop d'Alsace    Quelle
                 C&A           Kiabi                         Cora             RedCats
                 Chantemur     Lapeyre       Stationmarché Géant              Somewhere
                 Conforama     Leroy merlin    Tati         Groupe Bourbon    Les Trois
                 Connexion     Metro           Toys 'R us   Hyparlo           Suisses
                 Darty         Mondial         Truffaut     Intermarché       Willemse,
                 Décathlon   Moquette          Vêtimarché Leclerc             produits
                 Descamps      Mr.             Virgin       Leclerc Bijoux    horticoles
                             Bricolage         Weldom       Leclerc Voyages
                                                            Lidl
                                                            Norma
                                                            Provencia
                                                            Rallye
                                                            Spar
                                                            Système U




                                                                                           22

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:11
posted:12/15/2011
language:
pages:22